DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 question sur une prophétie de La Salette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
casanova



Masculin Messages : 404
Inscription : 04/03/2009

MessageSujet: question sur une prophétie de La Salette   Dim 27 Sep 2009, 12:47

Bonjour à tous! En espérant que ce sujet n'a pas dejà été traité, je voudrais attirer votre attention sur un passage du message de la Salette (1846, apparition de Marie):


“Le Saint-Père souffrira beaucoup. Je serai avec lui jusqu'à la fin pour recevoir son sacrifice.
Les méchants attenteront plusieurs fois à sa vie sans pouvoir nuire à ses jours; mais ni lui, ni son successeur...ne verront le triomphe de l'Église de Dieu. »



On parle ici clairement de souffrance physique et morale, d'un pape qui passe très près de la mort à plusieurs reprises, MAIS qui ne va finalement pas mourir de ces attaques...
On reconnait bien sûr le pape Jean Paul II qui a failli être assassiné non pas une, mais deux fois! =>

« Jean Paul II victime d'un deuxième attentaten 1982 :
Lors d'un voyage au Portugal, le pape avait été poignardé par un prêtre déséquilibré. L'attentat est resté secret 26 ans” » (voir infos sur le web).

Je reviens maintenant au texte de La Salette : “........mais ni lui, ni son successeur...ne verront le triomphe de l'Église de Dieu. »
=> Cela voudrait dire qu'il faut s'attendre à des evènements marquants la fin des temps, avec le retour glorieux du christ et la victoire spirituelle de l'Eglise après la mort de Benoit XVI ?



J'ai tiré cette conclusion pour plusieurs raisons:
Depuis 1846, aucun pape sinon JPII n'a était autant la cible d'attentats, donc cette prophétie le concerne D'AUTANT PLUS que Fatima confirme cela avec son secret, et la date de l'attentat : un 13mai, date anniversaire des apparitions!
2- « je serai avec lui JUSQU'A LA FIN pour recevoir SON SACRIFICE » : on voit ici que ce pape devait régner de longues années (« jusqu'à la fin ») et que, finalement, sa vie « personne ne lui la prendra, c'est lui qui la donnera » par amour, à l'image de christ... d'où le terme « sacrifice » employé par Marie!

Merci de donner votre avis! et de répondre à ma question : "faut-il s'attendre à des réalisations prophétiques pour le successeur de Benoit XVI ? "
merci d'avance Smile
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur une prophétie de La Salette   Dim 27 Sep 2009, 17:41

Cher Casanova, selon moi, ces textes ne visent pas un pape particulier mais la papauté dans son ensemble.

Vous n'êtes pas sans savoir que la fin de l'évangile de saint Jean annonce explicitement le martyre final de Pierre, mais que ce texte vise en fait aussi la papauté et son "sacrifice final".

Je vous mets ce texte : (Pierre symbolise l'Eglise visible hiérarchique, Jean l'Eglise invisible de la prière qui subsistera jusqu'à la fin du monde).

Citation :

Jean 21, 17 Il lui dit pour la troisième fois : "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu?" Pierre fut peiné de ce qu'il lui eût dit pour la troisième fois : "M'aimes-tu", et il lui dit : "Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t'aime." Jésus lui dit : "Pais mes brebis.
Jean 21, 18 En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais jeune, tu mettais toi-même ta ceinture, et tu allais où tu voulais ; quand tu auras vieilli, tu étendras les mains, et un autre te ceindra et te mènera où tu ne voudrais pas."
Jean 21, 19 Il signifiait, en parlant ainsi, le genre de mort par lequel Pierre devait glorifier Dieu. Ayant dit cela, il lui dit : "Suis-moi."
Jean 21, 20 Se retournant, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait, celui-là même qui, durant le repas, s'était penché sur sa poitrine et avait dit : "Seigneur, qui est-ce qui te livre?"
Jean 21, 21 Le voyant donc, Pierre dit à Jésus : "Seigneur, et lui?"
Jean 21, 22 Jésus lui dit : "Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe? Toi, suis-moi."
Jean 21, 23 Le bruit se répandit alors chez les frères que ce disciple ne mourrait pas. Or Jésus n'avait pas dit à Pierre : "Il ne mourra pas", mais : "Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne."

Puis-je vous indiquez cette vidéo eschatologique qui analyse ce mystère qui szera l'un des signe de la proximité de la fin du monde ?


http://video.google.fr/videoplay?docid=6830228353892660940

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
casanova



Masculin Messages : 404
Inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: question sur une prophétie de La Salette   Dim 27 Sep 2009, 19:47

Merci Arnaud! ;) je comprends mieux maintenant le véritable sens de ces prophéties, qui concerne non un seul homme ou une seule génération mais l'ensemble de l'histoire de l'Eglise.

Votre video est intéressante, notamment le passage où vous expliquez la réaction de Pierre face à l'annonce de la Passion, et le parallèle que vous faites avec la papauté dans l'histoire jusqu'à l'ultime kénose.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur une prophétie de La Salette   Dim 27 Sep 2009, 21:25

Cher Casanova, voici la page de toutes ces vidéos sur l'escghatologie :

http://eschatologie.free.fr/fichiers/video.htm

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
usam



Messages : 196
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: question sur une prophétie de La Salette   Lun 28 Sep 2009, 23:21

Casanova,

Attention avec ces "secrets"... 3 choses sont certaines :
1. La Salette est reconnu
2. Il y a bien eu secrets envoyés au pape, qui n'ont JAMAIS ETE DIVULGUES.
3. Le texte du secret de Mélanie (1879) n'a JAMAIS été approuvé par l'Eglise.
Que La Salette soit reconnu ne signifie pas que les textes publiés par Mélanie le soient

Ce sujet a déjà été débattu ici :

http://docteurangelique.forumactif.com/temoignages-discernement-cas-concrets-f3/secret-de-la-salette-ecrit-par-melanie-t4875-100.htm?highlight=la+salette

Amicalement
usam
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur une prophétie de La Salette   Lun 28 Sep 2009, 23:31

Précision :


Le texte du secret de la Salette, publiée par Mélanie Calva de son vivant et communiqué au Vatican, n'a jamais été condamné par l'Eglise.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
casanova



Masculin Messages : 404
Inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: question sur une prophétie de La Salette   Jeu 06 Jan 2011, 16:46

;)
Revenir en haut Aller en bas
LMCD



Messages : 107
Inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: question sur une prophétie de La Salette   Ven 12 Aoû 2011, 20:44

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Casanova, selon moi, ces textes ne visent pas un pape particulier mais la papauté dans son ensemble.

Vous n'êtes pas sans savoir que la fin de l'évangile de saint Jean annonce explicitement le martyre final de Pierre, mais que ce texte vise en fait aussi la papauté et son "sacrifice final".

Je vous mets ce texte : (Pierre symbolise l'Eglise visible hiérarchique, Jean l'Eglise invisible de la prière qui subsistera jusqu'à la fin du monde).

Citation :

Jean 21, 17 Il lui dit pour la troisième fois : "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu?" Pierre fut peiné de ce qu'il lui eût dit pour la troisième fois : "M'aimes-tu", et il lui dit : "Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t'aime." Jésus lui dit : "Pais mes brebis.
Jean 21, 18 En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais jeune, tu mettais toi-même ta ceinture, et tu allais où tu voulais ; quand tu auras vieilli, tu étendras les mains, et un autre te ceindra et te mènera où tu ne voudrais pas."
Jean 21, 19 Il signifiait, en parlant ainsi, le genre de mort par lequel Pierre devait glorifier Dieu. Ayant dit cela, il lui dit : "Suis-moi."
Jean 21, 20 Se retournant, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait, celui-là même qui, durant le repas, s'était penché sur sa poitrine et avait dit : "Seigneur, qui est-ce qui te livre?"
Jean 21, 21 Le voyant donc, Pierre dit à Jésus : "Seigneur, et lui?"
Jean 21, 22 Jésus lui dit : "Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe? Toi, suis-moi."
Jean 21, 23 Le bruit se répandit alors chez les frères que ce disciple ne mourrait pas. Or Jésus n'avait pas dit à Pierre : "Il ne mourra pas", mais : "Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne."

Puis-je vous indiquez cette vidéo eschatologique qui analyse ce mystère qui szera l'un des signe de la proximité de la fin du monde ?


http://video.google.fr/videoplay?docid=6830228353892660940

M. Dumouch, le texte que j'ai mis en rouge dans votre texte, s'appuie sur quelles références dans l'Église ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: question sur une prophétie de La Salette   Ven 12 Aoû 2011, 20:51

LMCD a écrit:

M. Dumouch, le texte que j'ai mis en rouge dans votre texte, s'appuie sur quelles références dans l'Église ?

Pour ce qui est du martyre finale de l'Eglise, lisez CEC 675 à 677 :

Citation :

L’Épreuve ultime de l’Église
675 Avant l’avènement du Christ, l’Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants (cf. Lc 18, 8 ; Mt 24, 12). La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre (cf. Lc 21, 12 ; Jn 15, 19-20) dévoilera le " mystère d’iniquité " sous la forme d’une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l’apostasie de la vérité. L’imposture religieuse suprême est celle de l’Anti-Christ, c’est-à-dire celle d’un pseudo-messianisme où l’homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair (cf. 2 Th 2, 4-12 ; 1 Th 5, 2-3 ; 2 Jn 7 ; 1 Jn 2, 18. 22).
676 Cette imposture antichristique se dessine déjà dans le monde chaque fois que l’on prétend accomplir dans l’histoire l’espérance messianique qui ne peut s’achever qu’au-delà d’elle à travers le jugement eschatologique : même sous sa forme mitigée, l’Église a rejeté cette falsification du Royaume à venir sous le nom de millénarisme (cf. DS 3839), surtout sous la forme politique d’un messianisme sécularisé, " intrinsèquement perverse " (cf. Pie XI, enc. " Divini Redemptoris " condamnant le " faux mysticisme " de cette " contrefaçon de la rédemption des humbles " ; GS 20-21).
677 L’Église n’entrera dans la gloire du Royaume qu’à travers cette ultime Pâque où elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection (cf. Ap 19, 1-9). Le Royaume ne s’accomplira donc pas par un triomphe historique de l’Église (cf. Ap 13, 8) selon un progrès ascendant mais par une victoire de Dieu sur le déchaînement ultime du mal (cf. Ap 20, 7-10) qui fera descendre du Ciel son Épouse (cf. Ap 21, 2-4). Le triomphe de Dieu sur la révolte du mal prendra la forme du Jugement dernier (cf. Ap 20, 12) après l’ultime ébranlement cosmique de ce monde qui passe (cf. 2 P 3, 12-13).

Pour ce qui est du martyre finale de la papauté, nous avons d'abord l'Ecriture :

Citation :

Jean 21, 18 En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais jeune, tu mettais toi-même ta ceinture, et tu allais où tu voulais ; quand tu auras vieilli, tu étendras les mains, et un autre te ceindra et te mènera où tu ne voudrais pas."
Jean 21, 19 Il signifiait, en parlant ainsi, le genre de mort par lequel Pierre devait glorifier Dieu. Ayant dit cela, il lui dit : "Suis-moi."

Et le troisième secret de Fatima est en train peu à peu, de remettre à la conscience de l'Eglise ce contenu du dépôt révélé :

Citation :
« Après les deux parties que j'ai déjà exposées, nous avons vu sur le côté gauche de Notre-Dame, un peu plus en hauteur, un Ange avec une épée de feu dans la main gauche ; elle scintillait et émettait des flammes qui, semblait-il, devaient incendier le monde ; mais elles s'éteignaient au contact de la splendeur qui émanait de la main droite de Notre-Dame en direction de lui ; l'Ange, indiquant la terre avec sa main droite, dit d'une voix forte : “Pénitence ! Pénitence ! Pénitence !”. Et nous vîmes dans une lumière immense qui est Dieu quelque chose de semblable, à la manière dont se voient les personnes dans un miroir quand elles passent devant, à un Évêque vêtu de Blanc, nous avons eu le pressentiment que c'était le Saint-Père.

(Nous vîmes) divers autres évêques, prêtres, religieux et religieuses monter sur une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande Croix en troncs bruts, comme s'ils étaient en chêne-liège avec leur écorce ; avant d'y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruine et, à moitié tremblant, d'un pas vacillant, affligé de souffrance et de peine, il priait pour les âmes des cadavres qu'il trouvait sur son chemin ; parvenu au sommet de la montagne, prosterné à genoux au pied de la grande Croix, il fut tué par un groupe de soldats qui tirèrent plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches; et de la même manière moururent les uns après les autres les évêques, les prêtres, les religieux et religieuses et divers laïcs, hommes et femmes de classes et de catégories sociales différentes.

Sous les deux bras de la Croix, il y avait deux Anges, chacun avec un arrosoir de cristal à la main, dans lequel ils recueillaient le sang des Martyrs et avec lequel ils irriguaient les âmes qui s'approchaient de Dieu. »

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: question sur une prophétie de La Salette   Ven 12 Aoû 2011, 22:24

Arnaud Dumouch a écrit:
LMCD a écrit:

M. Dumouch, le texte que j'ai mis en rouge dans votre texte, s'appuie sur quelles références dans l'Église ?

Pour ce qui est du martyre finale de l'Eglise, lisez CEC 675 à 677 :

Citation :

L’Épreuve ultime de l’Église
675 Avant l’avènement du Christ, l’Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants (cf. Lc 18, 8 ; Mt 24, 12). La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre (cf. Lc 21, 12 ; Jn 15, 19-20) dévoilera le " mystère d’iniquité " sous la forme d’une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l’apostasie de la vérité. L’imposture religieuse suprême est celle de l’Anti-Christ, c’est-à-dire celle d’un pseudo-messianisme où l’homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair (cf. 2 Th 2, 4-12 ; 1 Th 5, 2-3 ; 2 Jn 7 ; 1 Jn 2, 18. 22).
676 Cette imposture antichristique se dessine déjà dans le monde chaque fois que l’on prétend accomplir dans l’histoire l’espérance messianique qui ne peut s’achever qu’au-delà d’elle à travers le jugement eschatologique : même sous sa forme mitigée, l’Église a rejeté cette falsification du Royaume à venir sous le nom de millénarisme (cf. DS 3839), surtout sous la forme politique d’un messianisme sécularisé, " intrinsèquement perverse " (cf. Pie XI, enc. " Divini Redemptoris " condamnant le " faux mysticisme " de cette " contrefaçon de la rédemption des humbles " ; GS 20-21).
677 L’Église n’entrera dans la gloire du Royaume qu’à travers cette ultime Pâque où elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection (cf. Ap 19, 1-9). Le Royaume ne s’accomplira donc pas par un triomphe historique de l’Église (cf. Ap 13, 8) selon un progrès ascendant mais par une victoire de Dieu sur le déchaînement ultime du mal (cf. Ap 20, 7-10) qui fera descendre du Ciel son Épouse (cf. Ap 21, 2-4). Le triomphe de Dieu sur la révolte du mal prendra la forme du Jugement dernier (cf. Ap 20, 12) après l’ultime ébranlement cosmique de ce monde qui passe (cf. 2 P 3, 12-13).

Pour ce qui est du martyre finale de la papauté, nous avons d'abord l'Ecriture :

Citation :

Jean 21, 18 En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais jeune, tu mettais toi-même ta ceinture, et tu allais où tu voulais ; quand tu auras vieilli, tu étendras les mains, et un autre te ceindra et te mènera où tu ne voudrais pas."
Jean 21, 19 Il signifiait, en parlant ainsi, le genre de mort par lequel Pierre devait glorifier Dieu. Ayant dit cela, il lui dit : "Suis-moi."

Et le troisième secret de Fatima est en train peu à peu, de remettre à la conscience de l'Eglise ce contenu du dépôt révélé :

Citation :
« Après les deux parties que j'ai déjà exposées, nous avons vu sur le côté gauche de Notre-Dame, un peu plus en hauteur, un Ange avec une épée de feu dans la main gauche ; elle scintillait et émettait des flammes qui, semblait-il, devaient incendier le monde ; mais elles s'éteignaient au contact de la splendeur qui émanait de la main droite de Notre-Dame en direction de lui ; l'Ange, indiquant la terre avec sa main droite, dit d'une voix forte : “Pénitence ! Pénitence ! Pénitence !”. Et nous vîmes dans une lumière immense qui est Dieu quelque chose de semblable, à la manière dont se voient les personnes dans un miroir quand elles passent devant, à un Évêque vêtu de Blanc, nous avons eu le pressentiment que c'était le Saint-Père.

(Nous vîmes) divers autres évêques, prêtres, religieux et religieuses monter sur une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande Croix en troncs bruts, comme s'ils étaient en chêne-liège avec leur écorce ; avant d'y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruine et, à moitié tremblant, d'un pas vacillant, affligé de souffrance et de peine, il priait pour les âmes des cadavres qu'il trouvait sur son chemin ; parvenu au sommet de la montagne, prosterné à genoux au pied de la grande Croix, il fut tué par un groupe de soldats qui tirèrent plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches; et de la même manière moururent les uns après les autres les évêques, les prêtres, les religieux et religieuses et divers laïcs, hommes et femmes de classes et de catégories sociales différentes.

Sous les deux bras de la Croix, il y avait deux Anges, chacun avec un arrosoir de cristal à la main, dans lequel ils recueillaient le sang des Martyrs et avec lequel ils irriguaient les âmes qui s'approchaient de Dieu. »

On voit dans cette révélation du troisième secret de Fatima, que le Pape est le premier à mourir, tué par plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches ; et qu'ensuite, meurent de la même manière l'Eglise à la tête de laquelle il gravit la montagne qui le menait à la croix, au martyr.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
 
question sur une prophétie de La Salette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» question sur une prophétie de La Salette
» Les prophéties de La Salette se sont accomplies sauf ....
» Prophétie de La Salette est troublante
» Lectures cursives en 6e
» Prophétie de Maximin Giraud(voyant de La Salette)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: