DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Travail, famille, patrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Copernic



Messages : 1056
Inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 16:24

Charles, vous avez des acquointances certaines avec le régime de Vichy, ça fait peur !

"Travail, Famille, Patrie "

Il est étonnant de voir que vous avancez les arguments de l'honnêteté intellectuelle et du rejet de l'affect. Si vous le faisiez, vous ne croiriez pas en Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80876
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 16:31

Copernic a écrit:
Charles, vous avez des acquointances certaines avec le régime de Vichy, ça fait peur !

"Travail, Famille, Patrie ".

Pétain ne salit tout ce qu'il touche que pour ceux qui raisonnent en se servant d'étiquettes.

Le travail, la famille, la patrie sont des valeurs très importantes de la vie humaine.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Copernic



Messages : 1056
Inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 16:44

Arnaud Dumouch a écrit:
Copernic a écrit:
Charles, vous avez des acquointances certaines avec le régime de Vichy, ça fait peur !

"Travail, Famille, Patrie ".

Pétain ne salit tout ce qu'il touche que pour ceux qui raisonnent en se servant d'étiquettes.

Le travail, la famille, la patrie sont des valeurs très importantes de la vie humaine.

Cela ne remplace par Egalité, Liberté, Fraternité qui met tout le monde au même rang.

Le principe Petainiste vous explique vous devez respecter et obéir à votre père, même si celui-ci est la pire des ordures ! On vous demande de la fermer. C'est le culte patriarcal reinstauré.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80876
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 16:51

Copernic a écrit:


Cela ne remplace par Egalité, Liberté, Fraternité qui met tout le monde au même rang.

Le principe Petainiste vous explique vous devez respecter et obéir à votre père, même si celui-ci est la pire des ordures ! On vous demande de la fermer. C'est le culte patriarcal reinstauré.

Non, ça c'est la lecture soixantehuitarde des valeurs de leurs parents, par réaction 20 ans après, par des adolescents boutonneux qui s'ennuyaient et sont maintenant des vieux divorcés et solitaires, sans but pour leur vieillesse et se préparant une loi sur l'euthanasie.

Moi, je ne vis pas comme cela la "famille". clown

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 16:54

Citation :
Il est étonnant de voir que vous avancez les arguments de l'honnêteté intellectuelle et du rejet de l'affect. Si vous le faisiez, vous ne croiriez pas en Dieu.

Pour travail famille patrie, ces notions sortaient autant à gauche qu'à droite à l'époque. Voulez-vous que nous mettions à bas travail, famille et patrie, juste pour voir ce qu'il se advient de notre beau pays ? Qu'est-ce qu'il faut pas entendre !!
Quant à votre propos ci-dessus... les bras m'en tombe. Qu'est-ce que vous foutez sur un forum catho si vous pensez ce genre de choses ??? Vous considérez que les catho et croyants au sens large sont malhonnêtes intellectuellement et prisonniers de leur affect ??
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 17:09

Citation :
Charles, vous avez des acquointances certaines avec le régime de Vichy, ça fait peur !

"Travail, Famille, Patrie "

Faux argument, Hitler a dit un jour "j'aime beaucoup le chocolat", personnellement j'aime aussi beaucoup le chocolat, suis-je nazi pour autant????
Le raisonnement que vous avez adopté plus haut est la même chose, ce n'est pas un argument.

Le travail, la famille et la patrie sont des valeurs indissociables à une nation forte. Ce qu'il faut voir c'est ce qu'on en fait, la fin ne justifie pas les moyens, c'est ça que vous semblez ne pas avoir compris dans un certain sens. Car ces valeurs peuvent être mal utilisées mais peuvent aussi être orientées vers le bien commun et même le doivent.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
charles



Messages : 283
Inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 17:33

Cher Copernic,

Je ne suis pas favorable à la polémique stérile que vous semblez vouloir ouvrir, c'est une attitude très nulle...

Toutefois, je vous invite à relire les travaux historiques sur les fondements des sociétés et des nations; par quel bout que vous voulez l'aborder, vous trouverez toujours cette évidence trinitaire, la famille, le travail et la patrie.

Le droit naturel a cette base là et, c'est sur elle que se construit tout regroupement humain...

Bien sur vous pourrez toujours arguer des concepts éculés et tragiques sortant d'un humanisme sans Dieu, ramenant l'homme à sa plus simple expression, mais voyez-vous là aussi, la création nous apprend que le plus simple des éléments de vie, le plus primitif, est d'une structure éminemment complexe et dont les harmoniques sont trinitaires...

Enfin, je suis navré de clore cette intervention par un grand éclat de rire qui couvrira tous les cimetières bâtis au nom de votre humanisme; c'est quand même au nom de votre propre trinité révolutionnaire que furent initiés les premiers génocides... Je vous souhaite une bonne rigolade... Mr. Green What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 17:43

Moi, j'aime bien "famille, travail, patrie".
D'ailleurs, Vince, Hitler était végétarien.
Je me méfie des gens qui ne mangent que des légumes.
Revenir en haut Aller en bas
Copernic



Messages : 1056
Inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 17:43

ça a dévié n'importe comment !

On était sur la peine de mort et je m'adressais à Charles !

Vous tordez mes propos et ma pensée

END OFF TOPIC
Revenir en haut Aller en bas
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 18:41

Un truc sur Pétain.
D'abord, il était de sensibilitée républicaine, et non "d'extreme droite".
Ensuite, là ou il y avait une administration nationale dans les pays occupées, les déportations de juifs étaient moindres, beaucoup moins importantes que dans les pays que les nazis administraient eux meme le territoire.
Il n'a pas signé une capitulation, synomyme de défaite.
Deplus, les USA avaient gardé une ambassade à Vichy.
Quelques éléments historiques qui permet de relativiser le figure diabolique que la gauche à faite de PEtain, pour faire oublier que c'est elle meme qui lui a donné les pleins pouvoirs en 39, et collaborer avec les nazis jusqu'en 42 , pour les communistes je parle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 19:24

Je voudrais répondre sur ce fil par quelques citations de St Josémaria Escriva auxquelles j'adhère :

- Il ne faut pas oublier que tout travail digne, noble et honnête, humainement, peut et doit être élevé à l'ordre surnaturel, afin qu'il devienne une oeuvre de Dieu - Forge 687

- Jésus , Notre Seigneur et notre Modèle, nous révèle, pour avoir grandi et vécu comme n'importe lequel d'entre nous que l'existence humaine - la tienne - que tes occupations courantes et ordinaires ont un sens divin, un sens d'ETERNITE ! - Forge 688

- Admire la bonté de Dieu notre Père : ce que tu aimes à la folie, TON FOYER, TA FAMILLE, TON PAYS tout cela est matière de SAINTETE.
Une telle certitude NE TE REMPLIT ELLE PAS DE JOIE ????
Forge 689
Revenir en haut Aller en bas
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 19:26

Super Elise !
Copernic va faire un infractus :"bete immonde" est de retour. hihi!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 20:49

Three piglets a écrit:
Super Elise !
Copernic va faire un infractus :"bete immonde" est de retour. hihi!

Merci Three piglets ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 22:28

Copernic a écrit:

Code:
Cela ne remplace par Egalité, Liberté, Fraternité qui met tout le monde au même rang.

Le principe Petainiste vous explique vous devez respecter et obéir à votre père, même si celui-ci est la pire des ordures ! On vous demande de la fermer. C'est le culte patriarcal reinstauré.

Code:
Non, ça c'est la lecture soixantehuitarde des valeurs de leurs parents, par réaction 20 ans après, par des adolescents boutonneux qui s'ennuyaient et sont maintenant des vieux divorcés et solitaires, sans but pour leur vieillesse et se préparant une loi sur l'euthanasie.

« Des vieux divorcés solitaires sans but et qui se préparent une loi sur l’euthanasie » merci pour moi, Arnaud.

J’ai déjà dit que je ne reniais pas les valeurs laborieuses, familiales et patriotiques, mais force est de reconnaître que la devise « Travail, Famille, Patrie » est toujours brandie par ceux qui ne digèrent pas la liberté, l’égalité, la fraternité.

Je ne sais pas où et comment tu as vécu mai 68. Tu ramènes toujours l’exemple de ceux qui ont trahi l’idéal qui a animé ces journées où nous avons vécu une libération incroyable de la parole, un vent de liberté, une des plus grandes grèves de l’histoire du mouvement ouvrier. Pendant quelques semaines les « forces de l’ordre » au service des pouvoirs ont tremblé, comme ils ont tremblé, il y a 2.000 ans quand un certain Jésus de Nazareth s’est affronté à ces pouvoirs. On sait comment ces « forces de l’ordre » savent réprimer le vent de la liberté quand il se lève.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80876
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 22:35

Citation :
J’ai déjà dit que je ne reniais pas les valeurs laborieuses, familiales et patriotiques, mais force est de reconnaître que la devise « Travail, Famille, Patrie » est toujours brandie par ceux qui ne digèrent pas la liberté, l’égalité, la fraternité.

Cher Lagaillette,

Ces six valeurs sont complémentaires, comme l'éternel taoïste du Yin et du yang.

Le malheur de la France, c'est de séparer avec stigmatisation, ce qui doit toujours être uni pour faire l'équilibre de l'humanité;

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 22:38

Je suis pour "Liberté, Egalité et Fraternité ( à l'interieur de la nation bien sur), mais également pour "Famille, travail , Patrie".
Je tend une main aux progressistes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 22:41

Three piglets a écrit:
Je suis pour "Liberté, Egalité et Fraternité ( à l'interieur de la nation bien sur), mais également pour "Famille, travail , Patrie".
Je tend une main aux progressistes.

Moi aussi je suis pour les deux ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 22:42

Vous m'êtes définitivement sympathique Elise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 22:44

Three piglets a écrit:
Vous m'êtes définitivement sympathique Elise.

Et à moi aussi Three piglets sunny
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80876
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 22:44

On est tous d'accord.

Et tant pis pour les vieux soixantehuitards cacochymes (je ne vous visais pas, Lagaillette). Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 22:47

Les vieux 68art, les mêmes qui voullaient être libéré, nous impose leur tabous : anti-racisme, immigrationnisme, "ouverture à l'autre", anti-fascisme neo-fasciste, bref, tout la m..... du politiquement correcte.
Avant, pour choquer un bourgeois, il fallait faire des blagues sur l'Eglise ou le Pape, aujourd'hui, il suffit de parler Petain.
Revenir en haut Aller en bas
charles



Messages : 283
Inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 23:28

Chers Amis,

Je viens de me régaler comme un chat devant une tasse de crême épaisse non allégée et bien fraîche; à mes amis comme je suis heureux de revoir enfin fleurir l'esprit profond et léger de la culture française...
Tachons de rester comme cela, travail sérieux mais interdit de se prendre au sérieux, mon Dieu que c'est bon....

Pour Copernic c'est incurable, peut être devrions-nous l'adresser à un bon vieux curé de campagne comme on le fit pour un autre Franc-maçon, Napoléon...
La seule voie que Dieu connaisse pour l'homme c'est l'humilité...

Je n'ai aucune sympathie pour Pétain, mais sa trinité naturelle me plait, c'est là un socle de bon sens qui appartient au bien universel...
Mais il est très difficile de l'accueillir pour tel quand par ailleurs on soutient l'avortement, l'union contre nature, et l'euthanasie...

A force de vouloir se rassurer en tout, on n'a plus l'amour du risque, on n'a plus l'amour de l'amour.

Elise, entre enfants du nord, je suis né à Lille, ne change pas reste dans ce forum une bonne Marthe.

Soyez bénis, Charles
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 23:34

charles a écrit:
Chers Amis,

Je viens de me régaler comme un chat devant une tasse de crême épaisse non allégée et bien fraîche; à mes amis comme je suis heureux de revoir enfin fleurir l'esprit profond et léger de la culture française...
Tachons de rester comme cela, travail sérieux mais interdit de se prendre au sérieux, mon Dieu que c'est bon....

Pour Copernic c'est incurable, peut être devrions-nous l'adresser à un bon vieux curé de campagne comme on le fit pour un autre Franc-maçon, Napoléon...
La seule voie que Dieu connaisse pour l'homme c'est l'humilité...

Je n'ai aucune sympathie pour Pétain, mais sa trinité naturelle me plait, c'est là un socle de bon sens qui appartient au bien universel...
Mais il est très difficile de l'accueillir pour tel quand par ailleurs on soutient l'avortement, l'union contre nature, et l'euthanasie...

A force de vouloir se rassurer en tout, on n'a plus l'amour du risque, on n'a plus l'amour de l'amour.

Elise, entre enfants du nord, je suis né à Lille, ne change pas reste dans ce forum une bonne Marthe.

Soyez bénis, Charles

Et oui nous sommes des enfants du Nord, je suis née à Mons donc pas si loin de toi. Ne crains pas je ne change pas ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 23:45

Arnaud Dumouch a écrit:
On est tous d'accord.

Et tant pis pour les vieux soixantehuitards cacochymes (je ne vous visais pas, Lagaillette). Laughing

J'ai pourtant bien reçu la flèche.

Et c'est bien beau de dire qu'on est pour les deux ; ce qui n'empêche que le régime de Vichy qui avait pris cette devise : "Travail, Famille, Patrie" n'a eu de cesse, sous la protection des nazis, de mener sa politique réactionnaire.

Et combien, encore aujourd'hui, n'ont pas digéré que la Révolution Française ait mis à l'honneur cette devise qui figure au fronton de nos édifices publics : "Liberté, Egalité, Fraternité". Les deux camps existent bien toujours ; et aujourd'hui, sous couvert de "retour à l'ordre", ce sont bien nos valeurs républicaines qui sont sournoisement visées.

La famille et la patrie sont bien des éléments fondamentaux de nos sociétés ; mais qu'on ne nous fasse pas de la famille un carcan oppresseur de nos libertés, et, de la patrie, un repli sur nos égoïsmes nationaux.
Sans le travail que mangerions-nous ? Mais si, au moins, les travailleurs n'étaient pas, comme ils le sont de plus en plus, considérés comme de simples "variables d'ajustement" dans l'économie financiarisée !
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Jeu 09 Aoû 2007, 23:55

lagaillette a écrit:


J'ai pourtant bien reçu la flèche.

Et c'est bien beau de dire qu'on est pour les deux ; ce qui n'empêche que le régime de Vichy qui avait pris cette devise : "Travail, Famille, Patrie" n'a eu de cesse, sous la protection des nazis, de mener sa politique réactionnaire.


Diviser le monde entre "réactionnaire" et "progressiste" est totalitaire.


lagaillette a écrit:
Et combien, encore aujourd'hui, n'ont pas digéré que la Révolution Française ait mis à l'honneur cette devise qui figure au fronton de nos édifices publics : "Liberté, Egalité, Fraternité". Les deux camps existent bien toujours ; et aujourd'hui, sous couvert de "retour à l'ordre", ce sont bien nos valeurs républicaines qui sont sournoisement visées.

La révolution francaise, c'est 300 000 morts, la loi des suspects, la guillotine pour tous le monde, le massacre des vendéens, le proto-totalitarisme de Robespierre.
Si c'est cela les valeurs républicaines, non merci.


lagaillette a écrit:

La famille et la patrie sont bien des éléments fondamentaux de nos sociétés ; mais qu'on ne nous fasse pas de la famille un carcan oppresseur de nos libertés, et, de la patrie, un repli sur nos égoïsmes nationaux.

Sans famille, c'est la destructuration, le lien charnel qui disparait, donc la filiation et la figure du pére qui est celle qui forme la politique.
Sans famille, plus de politique, sans politique, plus de révolution, et c'est le libéralisme qui gagne par forfait.
Arretez deux secondes d'etre les idiots utiles de ce que vous prétentez combattre.



lagaillette a écrit:
Sans le travail que mangerions-nous ? Mais si, au moins, les travailleurs n'étaient pas, comme ils le sont de plus en plus, considérés comme de simples "variables d'ajustement" dans l'économie financiarisée !

Historiquement, le libéralisme est de gauche.
L'absence de frontiére, le partage ,le libre echange, ca vient de la gauche tout ca.
Un retour à la terre alors?
Je vous rappelle que c'est typiquement une position jugée "réactionnaire" par les auto-proclamés "progressistes".

Si vous voullez combattre le libéralisme, il faut faire le ménage ideologiquement à gauche, c'est indispensable.
Il y a des choses à sauver, d'autres choses à jeter, ce que vous partager avec le libéralisme.
D'ailleurs, voulloir revenir au socialisme est "réactionnaire", plus il est passé.
Le sens de l'histoire.
dialectique tout ca.
Revenir en haut Aller en bas
Copernic



Messages : 1056
Inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Ven 10 Aoû 2007, 00:09

charles a écrit:

Pour Copernic c'est incurable, peut être devrions-nous l'adresser à un bon vieux curé de campagne comme on le fit pour un autre Franc-maçon, Napoléon...
La seule voie que Dieu connaisse pour l'homme c'est l'humilité...

La seule voie que l'homme connaisse pour Dieu c'est l'orgueil !

Citation :
Je n'ai aucune sympathie pour Pétain, mais sa trinité naturelle me plait, c'est là un socle de bon sens qui appartient au bien universel...

Qu'est-ce que je disais !

Citation :
Mais il est très difficile de l'accueillir pour tel quand par ailleurs on soutient l'avortement, l'union contre nature, et l'euthanasie...

[/quote]

Et en plus il laisserait crever les femmes qui ont une grossesse extra-utérine, il est homophobe et sadique. C'est tellement mieux de laisser souffrir les gens pour obtenir le salut !

Ah, il est beau votre combat les autres ! Vous m'avez accusé de renier le travail et la famille, ce que je ne fais absolument pas mais quand on voit la pensée de Charles, je trouve ça debectable !
Revenir en haut Aller en bas
charles



Messages : 283
Inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Ven 10 Aoû 2007, 00:22

Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir...

Copernic, votre réaction est nulle, un âne en mourait de rire...

On connaît parfaitement votre dialectique, on ne vous craint pas... Que pouvez-vous contre le service de la Vérité au profit de la charité...?

Ayez pitiés des ânes et allez jouer ailleurs, il doit rester quelles que billes au fond de vos malles; surtout ne vous gênez pas, aller, aller jouer...!

Bon, allons manger une moule frites une fois, un Elise! il digèrera pour nous, ce cher Copernic...

Bien à vous, Charles
Revenir en haut Aller en bas
Copernic



Messages : 1056
Inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Ven 10 Aoû 2007, 00:23

Et a part les insultes vous proposez une solution pour les grossesses extra utérines ?

Pour vous les homosexuels sont des dépravés de la nature ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80876
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Ven 10 Aoû 2007, 08:01

lagaillette a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
On est tous d'accord.

Et tant pis pour les vieux soixantehuitards cacochymes (je ne vous visais pas, Lagaillette). Laughing

J'ai pourtant bien reçu la flèche.

Et c'est bien beau de dire qu'on est pour les deux ; ce qui n'empêche que le régime de Vichy qui avait pris cette devise : "Travail, Famille, Patrie" n'a eu de cesse, sous la protection des nazis, de mener sa politique réactionnaire.

Et combien, encore aujourd'hui, n'ont pas digéré que la Révolution Française ait mis à l'honneur cette devise qui figure au fronton de nos édifices publics : "Liberté, Egalité, Fraternité". Les deux camps existent bien toujours ; et aujourd'hui, sous couvert de "retour à l'ordre", ce sont bien nos valeurs républicaines qui sont sournoisement visées.

La famille et la patrie sont bien des éléments fondamentaux de nos sociétés ; mais qu'on ne nous fasse pas de la famille un carcan oppresseur de nos libertés, et, de la patrie, un repli sur nos égoïsmes nationaux.
Sans le travail que mangerions-nous ? Mais si, au moins, les travailleurs n'étaient pas, comme ils le sont de plus en plus, considérés comme de simples "variables d'ajustement" dans l'économie financiarisée !

Cela fait 60 ans, cher Lagaillette, que votre génération nous bloque dans l'opposition entre des valeurs qui doivent être unies.

En quoi la famille s'oppose-t-elle à la liberté ?

Je crois que cette vue dialectique, liée à une longue crise d'adolescence non encore terminée, doit être dépassée par la génération suivante.

J'ai bon espoir que Sarkozy, pragmatique, honorera ensemble ces six valeurs:

Famille, travail, patrie, liberté, égalité, fraternité.

Et en plus, il ne semble pas fermer à une racine plus profonde qui donne sens à la vie: Dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Ven 10 Aoû 2007, 08:09

charles a écrit:
Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir...

Copernic, votre réaction est nulle, un âne en mourait de rire...

On connaît parfaitement votre dialectique, on ne vous craint pas... Que pouvez-vous contre le service de la Vérité au profit de la charité...?

Ayez pitiés des ânes et allez jouer ailleurs, il doit rester quelles que billes au fond de vos malles; surtout ne vous gênez pas, aller, aller jouer...!

Bon, allons manger une moule frites une fois, un Elise! il digèrera pour nous, ce cher Copernic...


Bien à vous, Charles

Ce langage déplaisant et irrespectueux de l'opinion des autres de la part de Copernic ne me plaît guère Charles.


Et oui nous devrions aller manger un moule frites j'adore cela et boire une chope de bière fraîche Very Happy Copernic connait il les simples joies de la vie ? :beret:

Bien cordialement,

Elise.
Revenir en haut Aller en bas
Copernic



Messages : 1056
Inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Ven 10 Aoû 2007, 11:13

Elise a écrit:


Ce langage déplaisant et irrespectueux de l'opinion des autres de la part de Copernic ne me plaît guère Charles.

C'est vrai que le votre est tellement mieux !

Citation :
Copernic connait il les simples joies de la vie ? :beret:

Evidemment que non ! J'habite dans une cave, je mange du pain et de l'eau et je ne me reproduis que pour perpetuer l'espèce !

A part la calomnie et les insultes vous n'avez aucune argumentation.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Ven 10 Aoû 2007, 13:07

Code:
J'ai bon espoir que Sarkozy, pragmatique, honorera ensemble ces six valeurs:

Famille, travail, patrie, liberté, égalité, fraternité.

Espère toujours, Arnaud !

Pour le moment, les lois qu'il suscite sont plutôt des restrictions aux libertés, que, par exemple, la "Ligue des droits de l'homme" dénonce, et qui font l'objet de recours auprès du Conseil Constitutionnel.

L’égalité, n’en parlons pas. Avec les cadeaux fiscaux qu’il vient de faire aux « très riches », l’écart des revenus entre très riches, moins riches, et pauvres, ne fait que se creuser.

Et sa fraternité s’arrête aux frontières de l’hexagone, comme le montre la chasse aux sans papiers à laquelle il pousse ses policiers, incités à « faire du chiffre ». Dernier épisode en date : à Amiens, un gamin de 12 ans qui tombe du 4e étage en voulant échapper à un contrôle policier.

Au moins, « trois petits cochons » est plus franc dans son rejet viscéral de la « ripoublique », comme dit mon ami, le breton nationaliste.

Code:
Et en plus, il ne semble pas fermer à une racine plus profonde qui donne sens à la vie: Dieu.

Disons plutôt qu’il cherche à instrumentaliser les religions : christianisme et Islam pour en faire des supplétifs de la police pour assurer la « paix sociale ».
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Ven 10 Aoû 2007, 13:23

Cher Arnaud,

Etant colloc d'un policier, je ne nourris aucune illusion sur la réalité de la pratique Sarkozyste : c'est un pro de la communication, qui a maquillé un bilan catastrophique en grande victoire dans le domaine policier grâce aux médias. Je n'en attends rien au pouvoir... hélas. Il présente bien, mais n'assure rien du tout.

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Copernic



Messages : 1056
Inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Ven 10 Aoû 2007, 13:38

Et l'opinion de ce policier vaut pour tous les policiers de France peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Ven 10 Aoû 2007, 15:43

Mon cher Copernic, ce qu'il me dit c'est que tous ses collègues pensent comme ça. Je ne peux pas vous dire mieux. Je ne vois pas où j'ai prétendu que son opinion valait pour tous ?

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Ven 10 Aoû 2007, 23:29

Copernic a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Copernic a écrit:
Charles, vous avez des acquointances certaines avec le régime de Vichy, ça fait peur !

"Travail, Famille, Patrie "
.

Pétain ne salit tout ce qu'il touche que pour ceux qui raisonnent en se servant d'étiquettes.

Le travail, la famille, la patrie sont des valeurs très importantes de la vie humaine
.

Cela ne remplace par Egalité, Liberté, Fraternité qui met tout le monde au même rang.

Le principe Petainiste vous explique vous devez respecter et obéir à votre père, même si celui-ci est la pire des ordures ! On vous demande de la fermer. C'est le culte patriarcal reinstauré
.

Vous dites : "Egalité, Liberté, Fraternité (Il n'y manque plus que la choucroute !) qui met tout le monde au même rang" (?).
Comment peut-on affirmer une telle absurdité !!! Le simple bon sens nous prouve tout le contraire. Ces trois mots on un réel pouvoir hypnotique sur les esprits faibles et leur fait perdre tout discernement.

Nous avons bien compris que :

- vous n'aimez pas travailler,
- vous n'aimez pas votre famille,
- vous n'aimez pas votre Patrie (apatride peut-être ?)

Nous avons bien compris que :

Vous voulez vous "libérer" pour "fraterniser" avec ceux qui veulent "égaliser" !
Joli programme ... "commun" ?

Au fait, Copernic, au travers de vos propos, il semble que vous n'aimez pas votre père non plus ? Pourquoi ?

Encore une question, Copernic : nous avons lu souvent dans certaine presse, et récemment encore, que TINTIN symbolisait les horribles valeurs "Pétainistes".
Question : seriez-vous maso. ?

Lephenix
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Ven 10 Aoû 2007, 23:29

métro-boulot-dodo
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
charles



Messages : 283
Inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Ven 10 Aoû 2007, 23:56

Bravo Lephénixe des hôtes du bon sens et de la joie de vivre...

Enfin, je désespérai que quelqu'un ne parvienne à consoler les ânes qui se meurent d'un fou rire à cause de Copernic et compagnie maçonne....

Soyez bénis, Charles Laughing :mdr: :mdr: :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Sam 11 Aoû 2007, 00:49

Copernic a écrit:
Charles, vous avez des acquointances certaines avec le régime de Vichy, ça fait peur !

"Travail, Famille, Patrie "

Il est étonnant de voir que vous avancez les arguments de l'honnêteté intellectuelle et du rejet de l'affect. Si vous le faisiez, vous ne croiriez pas en Dieu.

Pour moi je ne garde que la famille. Le reste aujourd'hui ne m'inspire guère.


Notre mondialisation empêche l'être humain de se déployer humainement, il faut non seulement critiquer le libéralisme (qui est un système qui ne tient pas compte du réel, mais se suffit à répondre à des règles, et donc finit par être immoral) mais il faut quitter totalement le système: il n'y a pas d'autres possibilités. Puisque c'est le système en lui-même qui est falacieux.

Il faut revenir à des valeurs plus communautaires. Construire et vivre dans des villages plutôt que dans des villes sans plus de visage humain. Retrouver les liens entre les êtres humains qui existaient avant la mondialisation.

Quitte à devoir renoncer à une grande partie de nos biens.

Mais cela se fera, qu'on le veuille ou non. La différence, c'est qu'en faisant le choix d'une telle vie maintenant, cela sera un réel choix. Alors que dans quelques années, lorsque ce monde se sera pris une patée, ce ne sera plus un choix, mais une obligation.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Sam 11 Aoû 2007, 01:00

Entiérement d'accord avec vous ,le petit prince.
Sauf, que la Patrie, dans un systéme mondialiste , est une protecteur et une résistance.
Que le travail, à ne pas confonfre avec l'exploitation, est une valeur noble.
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Sam 11 Aoû 2007, 01:25

Three piglets a écrit:
Entiérement d'accord avec vous ,le petit prince.
Sauf, que la Patrie, dans un systéme mondialiste , est une protecteur et une résistance.
Que le travail, à ne pas confonfre avec l'exploitation, est une valeur noble.

je ne suis pas aussi optimiste que vous sur les valeurs patrie et travail, dans la mondialisation actuelle. pour moi elles ne sont que deux valeurs sur lesquelles on (les politiciens) joue pour parvenir à ses fins (autrement dit: maintenir l'ordre). Pour le citoyen moyen, qui dit pas de travail dit pas de vie digne, dit peurs de ne plus avoir de statut social, dit peur des étrangers qui viennent prendre notre travail, dit...
Alors un président qui arrive et veut valoriser la valeur travail... rien de plus porteur qu'un tel thème... que veut faire la gauche contre un adversaire qui sait si bien manier le peuple, là où ça le prend aux couilles, j'aillais dire........ bounce

La valeur nation, elle a derrière elle toutes les notions d'idientité, chers aux moralistes et aux réactionnaires qui jugent que tout fout le camp dans notre 21ème siècle, qu'il n'y a plus de valeurs et patatipattata.... Derrière cette "valeur", il y a tout le thème au combien chéri par les réactionnaires de droite, de la sécurité: ces banlieues qui voient affluer les étrangers, mais voyons, c'est pour cela qu'il y a une perte de valeurs dans nos sociétés, il faut retrouver notre identité, et ça passe par la critique de mai 68 et de toute cette culture alternative, faite d'alter-mondialiste et de pédagogiste en herbe...

Alors un président qui vient nous gouinfrer de son discours réac, que voudrait d'autre le bon peuple ? Il court, il court, et la pauvre Segolène Royal, elle....... (elle a fait un magnifique score, quand on voit les thèmes populistes de son contradicteur, étonnant même !)

bref, le travail, pour en avoir fait l'expérience autour de moi, est bien LE moyen aliénant qui fait marcher le système capitaliste, puisque c'est lui qui fait que l'homme doit toujours produire plus, travailler plus, et, maintenant avec sarko, faire plus d'heures supplémentaires payées...............

il faut revenir aux vraies valeurs, ce n'est plus alors de travail dont on parlera, mais d'activité, propre à chacun, où chacun peut s'épanouir, et produire quelque chose qui servira à la communauté, et dont il verra le fruit. Retourner aux valeurs du réel, respectueuse de l'être humain, c'est en finir avec la notion de "travail" héritée des débuts de l'industrialisation, et qui a torturé et aléiné l'homme, ce même homme "libre" capitaliste qu'encense Arnaud.... Confused Shocked (mais certes les profs sont des fonctionnaires somme toute assez bien logés, peut-être vous faut-il aller au-delà de votre porpre profession pour voir les avatars de ce système qui garantirait les libertés :evil: Crying or Very sad Shocked )
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Sam 11 Aoû 2007, 02:10

Le Petit Prince a écrit:


je ne suis pas aussi optimiste que vous sur les valeurs patrie et travail, dans la mondialisation actuelle. pour moi elles ne sont que deux valeurs sur lesquelles on (les politiciens) joue pour parvenir à ses fins (autrement dit: maintenir l'ordre). Pour le citoyen moyen, qui dit pas de travail dit pas de vie digne, dit peurs de ne plus avoir de statut social, dit peur des étrangers qui viennent prendre notre travail, dit...

L'immigration est l'arme du mondialisme pour mettre en concurrence les populations entre elle.
Cette inquietude des classes populaires est légitime, malgré les tentatives de criminaliser, par le chantage au racisme, cette question politique.
Il y a un double discours chez ceux qui utilisent ces themes, nous sommes d'accord, toute fois, je ne jette pas le bébé avec l'eau du bain.



Le Petit Prince a écrit:
Alors un président qui arrive et veut valoriser la valeur travail... rien de plus porteur qu'un tel thème... que veut faire la gauche contre un adversaire qui sait si bien manier le peuple, là où ça le prend aux couilles, j'aillais dire........ bounce
Je vous rappelle que le travail était une valeur de gauche à l'époque ou elle était proche des classes populaires, avant qu'elle les trahissent pour le sous-prolétariat immigré.


Le Petit Prince a écrit:
La valeur nation, elle a derrière elle toutes les notions d'idientité, chers aux moralistes et aux réactionnaires qui jugent que tout fout le camp dans notre 21ème siècle, qu'il n'y a plus de valeurs et patatipattata.... Derrière cette "valeur", il y a tout le thème au combien chéri par les réactionnaires de droite, de la sécurité: ces banlieues qui voient affluer les étrangers, mais voyons, c'est pour cela qu'il y a une perte de valeurs dans nos sociétés, il faut retrouver notre identité, et ça passe par la critique de mai 68 et de toute cette culture alternative, faite d'alter-mondialiste et de pédagogiste en herbe...

Historiquement, ce n'est pas vrai.
La Nation est venue sur le devant de la scene au moment de la révolution Francaise, que l'on ne peut juger de "droite" ou "réactionnaire".
C'est lors de cette évenement que l'on commence à parler de "patriotes" d'ailleurs, en parlant des révolutionnaires.
Un mot sur le terme "réactionnaire" :il implique, avec son corrollaire "progressiste", implique qu'il y ai un "sens de l'histoire".
C'est donc une position historiciste.
Selon Karl Popper, c'est la racine du totalitarisme, et je suis d'accord avec lui, historicisme reprit par Hegel et Marx.
Cette idée ne va pas sans le fameux "progrés", qui est censée s'opposer à des forces obscures et maléfiques.
Cette division de l'humanité est totalitaire par nature.

Ensuite, bien évidemment que MAi 68 est le début du travail de déstruction de la Gauche, la vraie, celle des travailleurs.
Les positions libertaires , je devrai dire l'ideologie libertaire, celle qui nous encourage à jouir sans entrave, de 68 est la marchandisation des désirs humains.
Mai 68, c'est la gauche, oui, mais du capital.
Quand aux altermondialistes, il est clair que si ils ont une surface médiathique, c'est qu'ils sont les idiots utiles du capital : absence de frontiére, apologie de l'immigration (armée du réserve du capital), ideologie libertaire, dissolution de l'autorité (étatique, seule capable de modifier la donne mondialiste et de réguler les flux financiers), bref, ce sont les campagnons de route des libéraux.

Le Petit Prince a écrit:

Alors un président qui vient nous gouinfrer de son discours réac, que voudrait d'autre le bon peuple ? Il court, il court, et la pauvre Segolène Royal, elle....... (elle a fait un magnifique score, quand on voit les thèmes populistes de son contradicteur, étonnant même !)

Il n'y a rien de "réactionnaire" a constater que la situation etait meilleur il y a 20 ans.
Une chose : si Sarkosy a été élu, c'est que la ligne politique était la bonne.
A vraie dire , ce que vous qualifiez de "populiste" (alors que citez du Diam's et danser avec DEbouzze, ce n'est pas populiste hein?) sont des thémes chers aux Francais.
C'est une défaite ideologique totale pour toute la gauche 68 art, à vrai dire, plus personne ne veut de cet héritage, on en voit les conséquences aujourd'hui.

Le Petit Prince a écrit:
bref, le travail, pour en avoir fait l'expérience autour de moi, est bien LE moyen aliénant qui fait marcher le système capitaliste, puisque c'est lui qui fait que l'homme doit toujours produire plus, travailler plus, et, maintenant avec sarko, faire plus d'heures supplémentaires payées...............

Cette réduction de la notion de travail est dangereuse, à moins que vous fassiez l'apologie de la fainéantise.
Dans ce cas, il faudra nous indiquez par quels moyens vous vivez.



i
Le Petit Prince a écrit:

l faut revenir aux vraies valeurs,

C'est étonnant, c'est exactement ce que disent ceux que vous qualifiez de "réac de droite".
Le fait de dire "il faut revenir" est réactionnaire avec votre grille de lecture progressiste/réactionnaire.


[quote="Le Petit Prince"]ce n'est plus alors de travail dont on parlera, mais d'activité, propre à chacun, où chacun peut s'épanouir, et produire quelque chose qui servira à la communauté, et dont il verra le fruit. [quote="Le Petit Prince"]

Quelle communauté?
Linguistique? culturelle? ethnique?musicale?



[quote="Le Petit Prince"]Retourner aux valeurs du réel, respectueuse de l'être humain, c'est en finir avec la notion de "travail" héritée des débuts de l'industrialisation, et qui a torturé et aléiné l'homme, ce même homme "libre" capitaliste qu'encense Arnaud.... Confused Shocked (mais certes les profs sont des fonctionnaires somme toute assez bien logés, peut-être vous faut-il aller au-delà de votre porpre profession pour voir les avatars de ce système qui garantirait les libertés :evil: Crying or Very sad Shocked )[quote="Le Petit Prince"]

Tout le monde, ou presque , est d'accord avec ca.
Encore faut il définir le "respect" et "l'etre humain".
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Sam 11 Aoû 2007, 02:51

Three piglets a écrit:
Le Petit Prince a écrit:


je ne suis pas aussi optimiste que vous sur les valeurs patrie et travail, dans la mondialisation actuelle. pour moi elles ne sont que deux valeurs sur lesquelles on (les politiciens) joue pour parvenir à ses fins (autrement dit: maintenir l'ordre). Pour le citoyen moyen, qui dit pas de travail dit pas de vie digne, dit peurs de ne plus avoir de statut social, dit peur des étrangers qui viennent prendre notre travail, dit...

L'immigration est l'arme du mondialisme pour mettre en concurrence les populations entre elle.
Cette inquietude des classes populaires est légitime

légitime ? vous voulez rire... elle est compréhensible, voilà tout.

Citation :
, malgré les tentatives de criminaliser, par le chantage au racisme, cette question politique.
Il y a un double discours chez ceux qui utilisent ces themes, nous sommes d'accord, toute fois, je ne jette pas le bébé avec l'eau du bain.



Le Petit Prince a écrit:
Alors un président qui arrive et veut valoriser la valeur travail... rien de plus porteur qu'un tel thème... que veut faire la gauche contre un adversaire qui sait si bien manier le peuple, là où ça le prend aux couilles, j'aillais dire........ bounce
Je vous rappelle que le travail était une valeur de gauche à l'époque ou elle était proche des classes populaires, avant qu'elle les trahissent pour le sous-prolétariat immigré.


Le Petit Prince a écrit:
La valeur nation, elle a derrière elle toutes les notions d'idientité, chers aux moralistes et aux réactionnaires qui jugent que tout fout le camp dans notre 21ème siècle, qu'il n'y a plus de valeurs et patatipattata.... Derrière cette "valeur", il y a tout le thème au combien chéri par les réactionnaires de droite, de la sécurité: ces banlieues qui voient affluer les étrangers, mais voyons, c'est pour cela qu'il y a une perte de valeurs dans nos sociétés, il faut retrouver notre identité, et ça passe par la critique de mai 68 et de toute cette culture alternative, faite d'alter-mondialiste et de pédagogiste en herbe...

Historiquement, ce n'est pas vrai.
La Nation est venue sur le devant de la scene au moment de la révolution Francaise, que l'on ne peut juger de "droite" ou "réactionnaire".
C'est lors de cette évenement que l'on commence à parler de "patriotes" d'ailleurs, en parlant des révolutionnaires.
Un mot sur le terme "réactionnaire" :il implique, avec son corrollaire "progressiste", implique qu'il y ai un "sens de l'histoire".
C'est donc une position historiciste.
Selon Karl Popper, c'est la racine du totalitarisme, et je suis d'accord avec lui, historicisme reprit par Hegel et Marx.
Cette idée ne va pas sans le fameux "progrés", qui est censée s'opposer à des forces obscures et maléfiques.
Cette division de l'humanité est totalitaire par nature.

merci pour ce rappel historique, en effet ce mot réactionnaire n'est pas à utiliser à toute les sauces.

Citation :
Ensuite, bien évidemment que MAi 68 est le début du travail de déstruction de la Gauche, la vraie, celle des travailleurs.
Les positions libertaires , je devrai dire l'ideologie libertaire, celle qui nous encourage à jouir sans entrave, de 68 est la marchandisation des désirs humains.

Mai 68, c'est la gauche, oui, mais du capital.

cela me paraît bien réducteur... m'enfin c'est vrai que mai 68 attend encore une réelle critique du système et pas uniquement comme ce fut le cas, une critique de l'ordre établi.

Citation :
Quand aux altermondialistes, il est clair que si ils ont une surface médiathique, c'est qu'ils sont les idiots utiles du capital : absence de frontiére, apologie de l'immigration (armée du réserve du capital), ideologie libertaire, dissolution de l'autorité (étatique, seule capable de modifier la donne mondialiste et de réguler les flux financiers), bref, ce sont les campagnons de route des libéraux.

eh bien, je ne vois pas de tout l'altermondialisme ainsi, mais peut-être ne comprends-je pas les termes que vous utilisez comme il le faudrait...

en quoi sont-ils utilses aux capital s'ils sont justement à l'envers de ce système ? vouloir un monde à grandeur humaine et non pas mondialisé, est-ce être libertaire ? est-ce que pour vous libertaire est sinonyme d'hédoniste ?
en quoi l'altermondialisme est libéral ?

je crois que vous aussi vous avez tendance à mélanger un peu tout et n'importe quoi...

Citation :
Le Petit Prince a écrit:

Alors un président qui vient nous gouinfrer de son discours réac, que voudrait d'autre le bon peuple ? Il court, il court, et la pauvre Segolène Royal, elle....... (elle a fait un magnifique score, quand on voit les thèmes populistes de son contradicteur, étonnant même !)

Il n'y a rien de "réactionnaire" a constater que la situation etait meilleur il y a 20 ans.
Une chose : si Sarkosy a été élu, c'est que la ligne politique était la bonne.
en effet sa ligne correspondait le mieux à ce que le peuple attendait.... batman
sinon, le simple d'esprit est celui qui se plaint de la situation (génération) présente et regrette celle d''il y a vingts ans... "Ah jeunesse.... De mon temps...."

Citation :
A vraie dire , ce que vous qualifiez de "populiste" (alors que citez du Diam's et danser avec DEbouzze, ce n'est pas populiste hein?) sont des thémes chers aux Francais.
C'est une défaite ideologique totale pour toute la gauche 68 art, à vrai dire, plus personne ne veut de cet héritage, on en voit les conséquences aujourd'hui.

oui, sauf que mai 68 a eu sa raison d'être, et ce combat là est appelé à continuer sous d'autres formes, et cela corrpespond à un besoin réel de notre société. Et l'échec de sarkosy et de l'amérique bushienne ne viendra que renforcer une gauche nouvelle qui n'en demandait pas temps...

Citation :
Le Petit Prince a écrit:
bref, le travail, pour en avoir fait l'expérience autour de moi, est bien LE moyen aliénant qui fait marcher le système capitaliste, puisque c'est lui qui fait que l'homme doit toujours produire plus, travailler plus, et, maintenant avec sarko, faire plus d'heures supplémentaires payées...............

Cette réduction de la notion de travail est dangereuse, à moins que vous fassiez l'apologie de la fainéantise.
Dans ce cas, il faudra nous indiquez par quels moyens vous vivez.

vous m'avez mal lu... je disais changer de paradigme, comme le prmeut les mouvements altermondialiste tels que les eco-village, ne parlant plus de travail, trop connoté historiquement et politiquement, mais d'"activité", c'est là très différent. Ou le travail alliène car nous soumet aux lois du marché et au dictat des plus forts, l'activité est au service de la communauté, du bien commun. Autrement plus valorisant que le travail...



Citation :
i
Le Petit Prince a écrit:

l faut revenir aux vraies valeurs,

C'est étonnant, c'est exactement ce que disent ceux que vous qualifiez de "réac de droite".
oui les mots sont souvent utilisés par des personnes différentes, avec des intentions bien différentes...

les valeurs que je disais réac de la droite, n'ont rien de bien nouveau en effet, puisqu'elles sont en gros celle d'avant mai 68.

or celles profondément humaine dont j'espère l'avénement ou le retour, sont des valeurs en elle-même, qui ne sont pas redevables à un système, à une histoire, serait-elle la glorieuse histoire de france....

Citation :
Le fait de dire "il faut revenir" est réactionnaire avec votre grille de lecture progressiste/réactionnaire.

l'histoire est un éternel retour... tout finalement n'est que réactionnaire ;)

Citation :

Le Petit Prince a écrit:
ce n'est plus alors de travail dont on parlera, mais d'activité, propre à chacun, où chacun peut s'épanouir, et produire quelque chose qui servira à la communauté, et dont il verra le fruit.

Quelle communauté?
Linguistique? culturelle? ethnique?musicale?

la communauté à forme humaine, de vie sociale à envergure réduite, comme les éco-villages ou les éco-quartiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Sam 11 Aoû 2007, 03:12

[quote="Le Petit Prince"]

légitime ? vous voulez rire... elle est compréhensible, voilà tout.

[quote]

Légitime et juste, au nom du "droit des peuples à disposer d'eux meme".
Prélude à la démocratie.
Sans cela, il n'y a pas de démocratie, donc pas de souveraineté, c'est faire le jeu du mondialisme.




[quote="Le Petit Prince"]cela me paraît bien réducteur... m'enfin c'est vrai que mai 68 attend encore une réelle critique du système et pas uniquement comme ce fut le cas, une critique de l'ordre établi.
Citation :


Certes, j'ai forcé le trait.
Disons que je parlais de la tendance, parmi tant d'autres, qui a été mis au commande de l'animation de la société du spectacle.
il est évident que la gréve des prolos n'avaient rien à voir avec les délires du BHL ou d'un Cohn-bendit.
Les prolétaires étaient dans le réel, les autres n'étaient que des bourgeois.
Seulement, à la fin , ce sont les bourgeois qui gagnent.
Voilà ce que je critiquais.



[quote="Le Petit Prince"]eh bien, je ne vois pas de tout l'altermondialisme ainsi, mais peut-être ne comprends-je pas les termes que vous utilisez comme il le faudrait...

en quoi sont-ils utilses aux capital s'ils sont justement à l'envers de ce système ? vouloir un monde à grandeur humaine et non pas mondialisé, est-ce être libertaire ? est-ce que pour vous libertaire est sinonyme d'hédoniste ?
en quoi l'altermondialisme est libéral ?
Citation :


L'altermondialisme prone l'ouverture des frontiéres, l'immigration, la suppression du rôle autoritaire de l'Etat, jugé fasciste, bref, ce sont des positions purement libérales.
Que ces positions soient matinées de raison moraliste (puisqu'il s'agit de cela en fin de compte) ne changent rien à leur nature libérale.
C'est la raison pour laquelle un José Bové a accés aux médias, qui sont eux memes tenus par les mondialistes libéraux.
Il n'y a pas de hazard.
Deplus, l'altermondialisme est un mondialisme en soi.
C'est encore la vieille piece de théatre jouée entre les libéraux et les socialistes qui essaient de reconvertir aprés la chute du mur.
Les deux systémes sont mauvais par nature.
Ils partagent les mêmes paradigmes phylosophiques.
Je suis anti-mondialisme.


[quote="Le Petit Prince"]
oui, sauf que mai 68 a eu sa raison d'être, et ce combat là est appelé à continuer sous d'autres formes, et cela corrpespond à un besoin réel de notre société. Et l'échec de sarkosy et de l'amérique bushienne ne viendra que renforcer une gauche nouvelle qui n'en demandait pas temps...
Citation :


Vous avez raison, sauf que la gauche nouvelle ne se trouve ni du côté des clowns du PS, ni de l'extreme gauche, ni des altermondialistes.
Pourquoi ?
Parce les libéraux et ces gens partagent, disons, 90% des positions politiques communes du à la matrice originelle de la Révolution Francaise.
Il y a aura bien une nouvelle gauche, mais le centre sera constitué d'autres paradigmes complétement différents.
Ce sera une Révolution.
La gauche ne peut vendre , ni du socialisme, ni du communisme.
L'altermondialisme attire que des marginaux et des utopistes sans poids politique ni vision commune.
Et la politique du "tous contre" ne marche que le temps d'abattre l'ennemi.
Cela ne fait pas un projet de politique.
Soyez tout de même content, "la gauche" a duré environ deux siecles.
Elle est morte maintenant, il est temps de tourner la page.

Citation :
[quote="Le Petit Prince"]bref, le travail, pour en avoir fait l'expérience autour de moi, est bien LE moyen aliénant qui fait marcher le système capitaliste, puisque c'est lui qui fait que l'homme doit toujours produire plus, travailler plus, et, maintenant avec sarko, faire plus d'heures supplémentaires payées...............

Cette réduction de la notion de travail est dangereuse, à moins que vous fassiez l'apologie de la fainéantise.
Dans ce cas, il faudra nous indiquez par quels moyens vous vivez.

vous m'avez mal lu... je disais changer de paradigme, comme le prmeut les mouvements altermondialiste tels que les eco-village, ne parlant plus de travail, trop connoté historiquement et politiquement, mais d'"activité", c'est là très différent. Ou le travail alliène car nous soumet aux lois du marché et au dictat des plus forts, l'activité est au service de la communauté, du bien commun. Autrement plus valorisant que le travail...


[quote="Le Petit Prince"]or celles profondément humaine dont j'espère l'avénement ou le retour, sont des valeurs en elle-même, qui ne sont pas redevables à un système, à une histoire, serait-elle la glorieuse histoire de france....

Affirmer "des valeurs en elle meme" revient à affirmer le caractére absolue de celle ci.
Je doute fortement qu'une "valeur" ait la même dimension en Chine qu'en Amérique du sud.
Cet universalisme, qui a produit le colonialisme justement, porte en lui quelque chose de peu sympathique.





l[quote="Le Petit Prince"]a communauté à forme humaine, de vie sociale à envergure réduite, comme les éco-villages ou les éco-quartiers.

Ok, vous ne me dites pas ce qui justifie que des gens vivent ensemble.
Quel est le lien pour que cela tienne durablement?
Une communauté d'intention?
Si oui, alors l'expérience a déjà été tenté dans le sud de la France il y a 30 ans, avec plus ou moins de succés.
Ce n'est pas vraiment nouveau.
Cela dit, puisque vous abordez une question qui m'interresse au plus haut point, cad, sortir du systéme sans retourner à l'âge de pierre et assurer une pérennité à la dite communauté, capable d'assurer Liberté, et accomplissement à ses membres.
Nous avons des choses à nous dire.
C'est la raison pour laquelle je tend la main aux progressistes, moi, le contre-révolutionnaire revolutionnaire.
Revenir en haut Aller en bas
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Sam 11 Aoû 2007, 03:16

edit


Dernière édition par le Sam 11 Aoû 2007, 03:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Sam 11 Aoû 2007, 03:16

doublon
Excusez pour les quotes, comprends pas le bug.
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Sam 11 Aoû 2007, 05:23

Citation :
Affirmer "des valeurs en elle meme" revient à affirmer le caractére absolue de celle ci.
Je doute fortement qu'une "valeur" ait la même dimension en Chine qu'en Amérique du sud.
Cet universalisme, qui a produit le colonialisme justement, porte en lui quelque chose de peu sympathique.

il s'agit d'un tout autre esprit universel, de toutes autres valeurs absolues, que celles que l'occident a formé. Comme je l'ai dit il s'agit d'un paradigme nouveau, qui s'inspire bien plus de la sagesse chinoise que du rationalisme des Lumières et de leur valeurs humanistes. Comme toute bonne sagesse elle met en avant non pas la pensée. Ce qui devient l'absolu est le lieu où l'on est d'accord parce que l'on a tous expérimenté l'évidence et la force de ces valeurs.

« Les "lieux communs", qui jouent un rôle énorme dans la conversation quotidienne, ont cette vertu que tout le monde peut les recevoir instantanément : par leur banalité, ils sont communs à l’émetteur et au récepteur. A l’opposé, la pensée est, par définition, subversive : elle doit commencer par démonter les " idées reçues" et elle doit ensuite démontrer. »
Pierre BOURDIEU


Citation :
l
Le Petit Prince a écrit:
a communauté à forme humaine, de vie sociale à envergure réduite, comme les éco-villages ou les éco-quartiers.


Ok, vous ne me dites pas ce qui justifie que des gens vivent ensemble.
Quel est le lien pour que cela tienne durablement?
Une communauté d'intention?
Si oui, alors l'expérience a déjà été tenté dans le sud de la France il y a 30 ans, avec plus ou moins de succés.
Ce n'est pas vraiment nouveau.
Cela dit, puisque vous abordez une question qui m'interresse au plus haut point, cad, sortir du systéme sans retourner à l'âge de pierre et assurer une pérennité à la dite communauté, capable d'assurer Liberté, et accomplissement à ses membres.
Nous avons des choses à nous dire.
C'est la raison pour laquelle je tend la main aux progressistes, moi, le contre-révolutionnaire revolutionnaire

eh bien je ne sais pas de quel bord vous etes, peu importe d'ailleurs, vous vous intéressez à la même chose que moi, donc en effet nous avons à nous tendre la main.

voilà l'éthique des éco-villages qui se développent de plus en plus en Europe. Voilà ce qu'on trouve sur le site des écovillages français:

Citation :
Concept des Eco-villages

par Yann THIBAUD - fin 1998

(texte sous la responsabilité de l'auteur)


Pour une revitalisation de l'espace rural, par l'implantation ou l'accueil de citadins, dans des villages respectueux de l'environnement intégrant écologie et technologie,

CONCEPT GENERAL

Les éco-villages existent et fonctionnent depuis plusieurs années dans toutes les régions du monde, mais les réalisations les plus avancées et les plus importantes sont situées essentiellement dans les pays anglo-saxons.

Le Réseau Global d'Eco-villages (Global- Eco-village Network) a été créé à la suite de l'engagement pris par les principaux chefs d'état mondiaux au sommet de Rio en 1992. pour un développement soutenable et respectueux de l'environnement. I'éco-village apparaît ainsi comme le lieu d'expérimentation et de démonstration des idées et technologies nouvelles propres à faire évoluer les sociétés humaines vers un futur désirable. Loin de représenter, comme cela a souvent été le cas des anciennes communautés soixante-huitardes, une sorte d'enclave autarcique et oppositionnelle, il est parfaitement intégré dans le tissu local, économique et institutionnel, dont il constitue un pôle attractif et innovant.

Il est aussi l'occasion d'un important brassage humain et économique dans des régions souvent désertées, ceci du fait de ses nombreuses activités possibles : accueil et tourisme social, formation, création d'entreprises, agrobiologie, vie artistique, réinsertion, pédagogie alternative...

Le mouvement est encore très peu développé en France. La première rencontre inter-projets du Réseau Francais d'Eco-villages, qui s'est déroulée du 30 août au 2 septembre 98 au Cun du Larzac, a rencontré un succès important et à cette occasion le Réseau Français d'Eco-villages, qui jusque-là n'était que virtuel, s'est constitué en association, avec des réseaux régionaux. des groupes de travail thématiques, et des groupes d'organisation nationaux. Une vingtaine d'éco-villages en projet ou en voie de réalisation ont déjà étre recensés. Chaque écovillage aura sa sensibilité et son orientation propres, mais le besoin d'un statut juridique et financier nouveau se fait sentir, la réglementation actuelle apparaissant souvent inadaptée à ce type de réalisations.

Un éco-village stricto sensu est une création nouvelle mais rien n'empêche une commune de s'orienter progressivement avec l'accord de ses habitants, vers les techniques écologiques et les modes de fonctionnement d'un écovillage. C'est précisément la vocation de ces lieux que de constituer des expériences pilotes susceptibles d'être reprises en partie et adaptées dans la société par des individus ou collectivités.

L'intérêt des éco-villages peut se définir par l'abord social, économique. écologique, culturel, juridique et financier.

pour le reste de l'analyse des abords sociaux, économiques, etc. voyez ici:
http://www.rama.1901.org/ev/concept.html#Concept

Intéressant aussi pour comprendre le paradigme nouveau que proposent de tels lieux, cette analyse des "Lois de l'abondance", qui sont un point de départ des valeurs différentes promues par ces milieux:

http://www.rama.1901.org/ev/lois_abondance.html

Par hasard, j'ai aussi trouvé ceci sur une association en Suisse qui s'appelle la Smala:

Citation :
But de l'association Smala

Le but de "Smala" est de faciliter le développement de projets visant à réduire l’empreinte écologique. Dans ce but, elle entreprend des initiatives offrant des alternatives à la surconsommation et la surproduction. Elle organise notamment la gestion de maison « inoccupées », a titre provisoire, dans le cadre de contrats dits de « prêts à usage », et des rencontres périodiques de réflexion sur le thème de la décroissance.

Si vous poursuivez un but proche, voilà peut-être une occasion de coopérer, soit à coopérer à distance via le net, soit localement à Lausanne, en nous contactant.

Ils ont nottament établit un "programme socioculturel générateur de confiance", avec des valeurs telles que celles-ci:

http://www.enromandie.net/info/113486/file/9909

Voilà encore explicitées les valeurs différentes du nouveau paradigme qui foisonne un peu partout, sans qu'on le sache la plupart du temps !


Dernière édition par le Sam 11 Aoû 2007, 05:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Sam 11 Aoû 2007, 05:47

Pour le bord, vous voyez le votre?
Bah, je suis en face, à l'extreme. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Sam 11 Aoû 2007, 05:57

Three piglets a écrit:
Pour le bord, vous voyez le votre?
Bah, je suis en face, à l'extreme. Smile

et que pensez-vous de ce changement de paradigme et des valeurs qu'il promeut, moteur commun aux différents groupes alternatifs qui naissent ?
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Travail, famille, patrie   Sam 11 Aoû 2007, 06:13

La question n'est interressante que vis à vis de l'espérance de réussite du systéme mondialiste à ecraser toute alternative.
Pour l'instant, les tentatives sont interressantes, mais insuffisantes pour pouvoir espérer bousculer le systéme.
En France, par ex, il sera bientôt impossible de ne pas envoyer son enfant à l'EN, histoire d'en faire un parfait petit consommateur compulsif.
Ceci , couplé à une legislation qui défavorise la famille et son autorité naturelle, vis à substitution à l'Etat mondialiste allié à la bourgeoisie.
Voilà le topo.
On ne peut pas attaquer frontalement le systéme, il est bien trop fort.
Il faut s'organiser de notre côté, attendre qu'il se casse la gueule.
Cela dit, pour en venir à la gauche, puisque vous parlez de ce bord, je dirai que la révolution n'est pas encore opérante au niveau des paradigmes.
En gros, il faut enterrer le rousseauisme, cause de bien des malheures.
Garder le marxisme comme analyse de capital, rejeter le socialisme comme réponse, et jeter le reste du marxisme.
Revenir en haut Aller en bas
 
Travail, famille, patrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 26 janvier 2014 : "Jour de colère" contre François Hollande.
» pièces de l'Etat Français
» "Travail, Famille, Propriété"
» une méthode de travail et d'apprentissage du cours
» Prière pour une amie qui se cherche un nouveau travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: