DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 “Mystère de Pâques et de la résurrection” vs fantasmes d’immortalité et transhumanisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: “Mystère de Pâques et de la résurrection” vs fantasmes d’immortalité et transhumanisme   Dim 27 Mar 2016, 17:07

Pâques commémore la résurrection de Jésus et célèbre la promesse pour les chrétiens d'une vie éternelle malgré la mort. En concurrence sur ce terrain depuis quelques années avec le transhumanisme, le christianisme critique fortement un progrès technique devenu sans limites.



Atlantico : A l'heure où Google ouvre des universités pour tenter de créer un être en perpétuelle évolution, perfectible et modifiable jour après jour par lui-même, que fêtent les chrétiens du monde entier le jour de Pâques ? Pourquoi s'agit-il de l'événement le plus important de l'année spirituelle du croyant ?

Frédéric Louzeau : Ce que nous voyons avec le transhumanisme est le symptôme d’un mouvement de fond des sociétés modernes, quelque chose de la modernité qui s'est radicalisée. A partir du XVIème siècle, on a progressivement transformé l'espérance chrétienne, celle du Royaume de Dieu, qui est l’espérance d'une libération du mal, du péché et de la mort, pour rentrer dans la pleine communion avec Dieu.

Cette espérance s’est sécularisée sous la forme de l'idée de progrès indéfini.

Le progrès, tel que nous le comprenons aujourd'hui comme capacité indéfinie de l'homme à maîtriser toujours plus sa situation, est une traduction terrestre, séculière, d'une espérance qui d'abord fut chrétienne, une espérance dans la victoire définitive de Dieu sur les forces du mal. Cette espérance a donc été progressivement transposée sur la Terre, et nous la retrouvons non seulement dans le mouvement transhumaniste, mais aussi sous toutes les formes que prend l'application du mythe du progrès.

Par ailleurs, la transformation de l’espérance en progrès indéfini a rencontré un autre mouvement, celui qui a promu une maîtrise totale de l'esprit humain sur la matière, sur la nature. Cette maîtrise est passée par le développement de plus en plus impressionnant des pouvoirs techniques de l'homme. Il s'agit dès lors pour lui de maîtriser toujours davantage la nature, le corps et la matière. Depuis au moins trois siècles, ce mouvement a pris une ampleur considérable.

(...)

Si l'on veut éclairer le problème du transhumanisme avec l'événement qu'est Pâques, on pourrait dire que l'homme est d'une certaine façon en train de se bâtir un nouveau tombeau. C'est-à-dire de faire de la Terre, mais aussi de la condition humaine telle que nous la connaissons, marquée par le mal et la mort, un tombeau pour l'individu. L'immortalité que prétendent obtenir les projets transhumanistes est une immortalité qui nous laisse dans la condition humaine telle que nous la connaissons aujourd'hui. C'est un prolongement indéfini (qui a donc trait au projet plus général de progrès indéfini) de l'expérience que nous faisons de la vie humaine, comme une sépulture définitive.

Cette prétention est pulvérisée par l'annonce du mystère pascal du Christ. Car ce que nous annonçons à Pâques, c'est une victoire définitive du Christ, non seulement sur la mort (seul objectif du transhumanisme), mais aussi sur le péché. Ce que le Christ a obtenu sur la Croix, par son sacrifice, c'est une victoire sur le péché et la mort et il vient, dans sa résurrection, communiquer cette victoire à tous ceux qui la désirent, à tout ceux qui la cherchent et la demandent. L'humain qui embrasse le Ressuscité change de vie, au contraire du transhumain ; il abandonne la haine, le mensonge et la violence, ce que les augmentations techniques ne pourront jamais lui procurer mais que la résurrection lui donne.

(...)

Imaginons que ce projet transhumaniste soit repris par les grands criminels ou les chefs de l'Etat Islamique : on peut voir ce qu'a de terrifiant une telle perspective. On éterniserait la violence, la volonté de tuer l’impur ou l’impie... Le projet transhumaniste, contrairement au projet chrétien, ne promet aucune transformation de fond de l'humanité. L'humanité reste ce qu'elle est ; elle est seulement prolongée dans le temps, sans que le cœur de l'homme soit guéri.

L'annonce de Pâques, c'est que la situation de mort dans laquelle nous sommes, celle d'un homme portant en lui sa propre mort et son propre péché, n'est pas définitive. Le Christ ressuscité vient mettre un terme à cette extension sans but et nous fait rentrer en communion avec lui, ayant lui même communié avec nous en se faisant homme jusqu’à l’extrême.

Lire la suite: http://www.atlantico.fr/decryptage/quel-avenir-pour-vie-eternelle-match-mystere-paques-et-resurrection-contre-fantasmes-immortalite-silicon-valley-frederic-louzeau-2641161.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: “Mystère de Pâques et de la résurrection” vs fantasmes d’immortalité et transhumanisme   Dim 27 Mar 2016, 17:37

Une vie éternelle sur terre avec l 'appuie du transhumanisme pour moi ça s 'appelle l 'enfer...
Revenir en haut Aller en bas
 
“Mystère de Pâques et de la résurrection” vs fantasmes d’immortalité et transhumanisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un mystère du diamant Hope résolu
» Pâques 2010 : Message Urbi et Orbi du pape Benoît XVI
» Poisson mystère
» Mystère d'Iniquité
» Photo Mystère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: