DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Despotisme, Monarchie et République

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chantecl
Invité



MessageSujet: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 09:51

La monarchie est-elle forcément un despotisme, la République est-elle automatiquement source de liberté et de démocratie ?

Je propose de partir des définitions de Montesquieu :

Despotisme : "Un seul, sans loi et sans règles, entraîne tout par sa volonté et par ses caprices.(L'Esprit des lois)

République : "Le gouvernement républicain est celui où le peuple ou seulement une partie du peuple a la souveraine puissance."

Monarchie : le gouvernement monarchique est celui où un seul gouverne, par des lois fixes et établies.

Enfin, que pensez-vous de la séparation des trois pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) ?


Dernière édition par le Ven 29 Sep 2006, 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 10:20

Chère Krystyna,

C'est en comparant avec la pensée d'Aristote qu'on voit à quel point il était un sommet.

Lui distinguait six formes de gouvernement, la bonté et la malignité de ces gouvernement venant de la RECHERCHE DU BIEN DE TOUS (le bien commun) ou au contraire de la recherche du bien INDIVIDUEL des dirigeants :

Lorsqu'un seul gouverne:

Pour le bien de tous
1° ROYAUTE
(et Aristote cite de nombreux exemple de royautés non despotiques. L'avantage de ce type de gouvernement est que, lorsqu'il marche, il est efficace)

Pour le bien de lui-même (et de ses copains)
2° TYRANNIE

Lorsque plusieurs gouvernent:
Pour le bien de tous
3° ARISTOCRATIE (terme devenu péjoratif mais qui signifie, en grec, gouvernement des vertueux. Inconvénient: pas facile de prendre des décisions à plusieurs têtes).

Pour le bien d'eux-mêmes (souvent financier)
4° OLIGARCHIE


Lorsque la majorité gouverne:
Pour le bien de tous
5° REPUBLIQUE Inconvénient: des débats sans fin. Ca marche en petites communautés.

Pour le bien des pauvres (et la ruine des riches)
6° DEMAGOGIE

Pour lui, le gouvernement idéal était celui qui, au service du bien commun, prenait ce qui est bon dans les trois:
1° Un pouvoir dans les mains d'un seul pour la prise de décision, 2° conseiller par les meilleurs pour la prudence, et élu par tous pour la participation de chacun.

Il décrivait finalement les constitutions occidentales actuelles.

Ce qu'a apporté Montequieu, c'est la nécessité des CONTRE-POUVOIRS. Il a manifesté que, l'homme étant humain, il était bon que chaque pouvoir soit contrebalancé par d'autre.

Il avait construit la séparation des pouvoirs en trois: exécutif, législatif et judiciaire. Les faits ont montré que le terme SEPARATION est trop fort et doit être remplacé par DISTINCTION et collaboration.

En France, la constitution est bien assez faite. Mais l'expérience montre qu'un point est dommageable: le pouvoir judiciaire n'a pas de contre-pouvoir, ce que les USA ont remédié en faisant élire les procureurs et les chefs des polices municipales.

D'autre part, en France, la sanction des juges est interne, donc consanguin. Et c'est source, au fur et à mesure, d'une sorte d'arrogance des juges, sorte de monarques impunissables.

Récemment, et pour contredire mes dires Smile , la haute autorité judiciaire française s'est vanté d'avoir mis (enfin) en pré-retraite un juge surpris de nombreuses fois, en pleine audiance, en train de se bailler puis de se masturber (on le comprend, c'est parfois long et parfois croustillant) Mr.Red .

Il a fallu qu'un procureur (pied dans le plat) se serve du quatrième pouvoir (MEDIATIQUE) pour qu'un juge FM qui se servait de ses pouvoirs pour communiquer des casiers judiciaires à ses copains soit muté. Et le procureur en question a bien failli y laisser sa carrière tant il s'est attiré les vindicte de ses confrères.

Bref, en France, le pouvoir judiciaire pose problème d'autant plus qu'il est fortement contaminé par une idéologie du Syndicat de la Magistrature (faire payer les voleurs riches, les voleurs pauvres étant victimes de la société).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 10:25

Arnaud Dumouch a écrit:

Lorsqu'un seul gouverne:
Pour le bien de tous
1° ROYAUTE
(et Aristote cite de nombreux exemple de royautés non despotiques. L'avantage de ce type de gouvernement est que, lorsqu'il marche, il est efficace)
Pour le bien de lui-même (et de ses copains)
2° TYRANNIE

Et tu dis qu'il n'y a pas de danger Sarko ? Mr. Green affraid
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9416
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 10:34

Je règle toutes vos discussions, tout de suite:on me sacre Alinounet 1ier et je m'en vais vous gouverner ça, moi, cette bande de bavards:au boulot, feignants, tire-au-flanc, paresseux, jouisseurs impénitents!... Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 10:52

Alinounet a écrit:
Je règle toutes vos discussions, tout de suite:on me sacre Alinounet 1ier et je m'en vais vous gouverner ça, moi, cette bande de bavards:au boulot, feignants, tire-au-flanc, paresseux, jouisseurs impénitents!... Basketball

Laughing µ

Citation :
Et tu dis qu'il n'y a pas de danger Sarko ?

Il y a le danger que, dès qu'il sera au gouvernement et voudra mettre à plat certains privilèges et remettre les gens au travail, les intérêts privés descendent dans la rue et bloquent le pays.

En effet, en France, dans la mesure ou l'Etat s'est détourné du bien commun pour favoriser, par des prébandes et des avantages (SNCB, SNCF, RATP, Noirs, Tziganes, Rmistes, etc.) des intérêt catégoriels, il srera très difficile de rétablir l'unité nationale.

En gros, qui empêchera la SNCF de s'arrêter de travailler pendant trois mois?

Bref, la France est un pays spécial et certains pensent qu'elle ne se réforme pas: elle fait des révolutions sanglantes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80792
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 11:46

Citation :
Pour ma part je ne serais pas opposé au rétablissement de la royauté sous réserve que le monarque ne soit pas de droit divin, ni que la monarchie devienne héréditaire, qu'elle soit le garant des droits constitutionnels, que le monarque se soumette à la censure tous les XXX années sur la base de son programme de gouvernement, qu'il ait face à lui des contrepouvoirs suffisants disposant du droit de le déposer....

Comme à Monaco ? Very Happy (en Belgique, le roi ne gouverne pas)...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 12:13

Alinounet a écrit:
Je règle toutes vos discussions, tout de suite:on me sacre Alinounet 1ier et je m'en vais vous gouverner ça, moi, cette bande de bavards:au boulot, feignants, tire-au-flanc, paresseux, jouisseurs impénitents!... Basketball

Je vote pour toi ALINOULEBOZIBOU !
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 12:14

Code:
Lorsque la majorité gouverne:
Pour le bien de tous
5° REPUBLIQUE Inconvénient: des débats sans fin. Ca marche en petites communautés.

Arnaud, quand tu signales « l’inconvénient » de la REPUBLIQUE, donnes-tu l’opinion d’Aristote ou la tienne propre ?

Code:
Pour le bien des pauvres (et la ruine des riches)
6° DEMAGOGIE

Et quand on flatte les instincts de la majorité pour arriver au pouvoir, ça s’appelle comment ?


Code:
l'expérience montre qu'un point est dommageable: le pouvoir judiciaire n'a pas de contre-pouvoir,

« l’expérience » vue par Arnaud.

Reprenons la question des « contre-pouvoirs » :
Dans un Etat, le pouvoir central, c’est le pouvoir exécutif, celui qui dispose de la force militaire et policière.
Dans une monarchie de droit divin, le monarque détient à la fois le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif.
Dans une monarchie de type « constitutionnel », pouvoir exécutif et pouvoir législatif sont séparés. Le pouvoir législatif a une fonction de « contre pouvoir » par rapport au pouvoir exécutif. La différence avec le système républicain n’est que dans la façon de désigner le tenant du pouvoir exécutif.
Le pouvoir législatif étant un contre pouvoir par rapport au pouvoir exécutif, faut-il qu’il y ait un contre pouvoir à ce pouvoir législatif ?
Même question pour le pouvoir judiciaire : faut-il que lui soit opposé un contre pouvoir ?
C’est ce qu’Arnaud souhaite avec l’intervention du « quatrième pouvoir », le pouvoir « médiatique ».
Mais la question se pose alors : qui détient ce pouvoir médiatique ? comment est-il nommé ?
Dans la situation actuelle, ce n’est un secret pour personne que ce pouvoir médiatique est entre les mains des détenteurs du pouvoir économique : les Bouyghe, Lagardère, Dassault….dans le cas de la France, qui ont les moyens de « formater » l’opinion.


Code:
en France, le pouvoir judiciaire pose problème d'autant plus qu'il est fortement contaminé par une idéologie du Syndicat de la Magistrature (faire payer les voleurs riches, les voleurs pauvres étant victimes de la société).

Là, Arnaud dévoile sa position de classe. On pourrait s’expliquer un peu plus là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 12:19

Bof, la royauté ou la république sont deux régimes similaires diriés par un monarque entouré d'une cour de privilégiés (voir MITERRAND et son gouvernement)
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 14:07

Alinounet a écrit:
Je règle toutes vos discussions, tout de suite:on me sacre Alinounet 1ier et je m'en vais vous gouverner ça, moi, cette bande de bavards:au boulot, feignants, tire-au-flanc, paresseux, jouisseurs impénitents!... Basketball

affraid Un hibou au pouvoir ? Il va imposer le travail de nuit !
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 14:12

Les trois pouvoirs en France :



Mais tant que c'est dans la Constitution, on doit le repsecter.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9416
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 14:15

Krystyna a écrit:
Alinounet a écrit:
Je règle toutes vos discussions, tout de suite:on me sacre Alinounet 1ier et je m'en vais vous gouverner ça, moi, cette bande de bavards:au boulot, feignants, tire-au-flanc, paresseux, jouisseurs impénitents!... Basketball

affraid Un hibou au pouvoir ? Il va imposer le travail de nuit !

albino Et une souris, le "grugeage" des bénéfices d'autrui?
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 14:24

confused J'ai pas compris...
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Dim 24 Sep 2006, 14:28

jo a écrit:
Bof, la royauté ou la république sont deux régimes similaires diriés par un monarque entouré d'une cour de privilégiés (voir MITERRAND et son gouvernement)

République ou monarchie, l'exécutif est toujours tenté de tirer profit de son pouvoir ; et il le fait impunément s'il n'y a pas de contre-pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Jeu 28 Sep 2006, 21:50

J'ai continé à potasser L'Esprit des lois, et voici donc la pensée de Montesquieu. Je trouve ça très éclairant.

Selon lui, il existe trois types de gouvernement :

1) Le despotisme qui corresponde au pouvoir d'un seul homme, sans règle ;

2) La monarchie : le prince y exerce le pouvoir en se référant à des lois (à la différence du despotisme) ;

3) La république

Citation :

Lorque, dans la République, le peuple en corps a la souveraine puissance, c'est une démocratie. Lorsque la souveraine puissance est entre les mains d'une partie du peuple, cela s'appelle une aristocratie.

La vertu politique est une disposition à se diriger vers le bien général. C'est une vertu non pas individuelle, mais collective. Elle repose sur le respect des lois et le dévouement à la cause publique. La vertu est nécessaire à une république. Et l'âme d'un gouvernement républicain est la modération.

Dans une monarchie, c'est l'honneur qui est nécessaire, au sens de "demander des préférences et des disticntions."

Et enfin, le principe du despotisme, lui, est la crainte.

Citation :

Des gens capables de s'estimer beaucoup eux-mêmes seraient en état d'y faire des révolutions. Il faut donc que la crainte y abatte tous les courages, et y éteigne jusqu'au moindre seniment d'ambition.
[...]
Dans ces états, la religion a plsu d'influence que dans aucun autre ; elle est une crainte ajoutée à la crainte. Dans les empires mahométans, c'est de al religion que les peuples tirent, en partie, le respect étonnant qu'ils ont pour leur prince.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Jeu 28 Sep 2006, 22:14

En ces temps de décrépitude de la Ve République, nous aurions intérêt à relire Montesquieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Sam 30 Sep 2006, 12:12

Là où je ne suis pas d'accord avec lui, c'est qu'il dit qu'il n'y a pas de lois dans le despotisme. C'est faux, il y en a une multitude, à ne plus savoir où les mettre !

Arnaud Dumouch a écrit:

Lorsque plusieurs gouvernent
Pour le bien d'eux-mêmes (souvent financier) :
OLIGARCHIE

Tiens, tiens... Les USA seraient-ils une oligarchie ?
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Sam 30 Sep 2006, 12:24

Voilà, je termine mon petit exposé...

Montesquieu ditingue deux libertés :

- La liberté philosophique : l'exercice par l'individu de sa volonté ;

- La liberté politique : jouir de ses droits civiques dans une cité.

Citation :

Dans un Etat, c'est-à-dire dans une société où il y a des lois, la liberté ne peut consister qu'à pouvoir faire ce que l'on doit vouloir, et à n'être point contraint de faire ce que l'on ne doit pas vouloir.
[...]
La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent.

Je veux bien, mais alors ça pose la question de la légitimité de certaines lois.

Il ajoute que la liberté "n'est que lorsqu'on n'abuse pas du pouvoir : mais c'est une expérience éternelle, que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser ; il va jusqu'à ce qu'il trouve des limites." Il faut donc, selon lui, que le pouvoir arrête le pouvoir : la Constitution.

Enfin, Montesquieu distingue quatre sortes de crimes :
- le crime contre la religion,
- le crime contre les moeurs,
- le crime contre la tranquillité et la sûreté des citoyens,
- le crime contre l'Etat.
Revenir en haut Aller en bas
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Sam 30 Sep 2006, 13:03

On vit dans une démocratie bourgeoise, ce qui n'est pas normal. C'est la source des problèmes...
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Despotisme, Monarchie et République   Lun 02 Oct 2006, 15:47

En Christ a écrit:
On vit dans une démocratie bourgeoise, ce qui n'est pas normal. C'est la source des problèmes...

C'est Jaurès, je crois, qui disait que nous avons conquis la démocratie politique, mais que reste à conquérir la démocratie sociale.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
 
Despotisme, Monarchie et République
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Despotisme, Monarchie et République
» Depotisme, monarchie, république
» Comparatif des coûts entre la république et la monarchie
» CUSTINE (Adam-Philippe) Général de division de la République
» La République Française est une double oligarchie - Philippe Nemo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: