DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 14 décembre : Saint Jean de la Croix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16690
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: 14 décembre : Saint Jean de la Croix   Lun 14 Déc 2015 - 8:55

Aujourd'hui, nous fêtons notre père saint Jean de la Croix, le "Docteur mystique".

Dans son enseignement, l'espérance chrétienne tient une place majeure et nous indique le chemin vers Noël.

Avec sa mystique élevée, avec ce chemin difficile vers le sommet de la perfection, a-t-il quelque chose à nous dire à nous également, au chrétien normal qui vit dans les circonstances de cette vie actuelle, ou est-il un exemple, un modèle uniquement pour quelques âmes élues, qui peuvent réellement entreprendre ce chemin de la purification, de l’ascèse mystique ?

Pour trouver la réponse, nous devons avant tout tenir compte du fait que la vie de saint Jean de la Croix n’a pas été un « envol sur les nuages mystiques », mais a été une vie très dure, très pratique et concrète, tant comme réformateur de l’ordre, où il rencontra de nombreuses oppositions, que comme supérieur provincial, ou dans les prisons de ses confrères, où il était exposé à des insultes incroyables et à de mauvais traitements physiques.

Cela a été une vie dure, mais c’est justement au cours des mois passés en prison qu’il a écrit l’une de ses œuvres les plus belles.

Et ainsi, nous pouvons comprendre que le chemin avec le Christ, aller avec le Christ, « le Chemin », n’est pas un poids ajouté au fardeau déjà assez difficile de notre vie, ce n’est pas quelque chose qui rendrait ce fardeau encore plus lourd, mais il s’agit d’une chose totalement différente, c’est une lumière, une force, qui nous aide à porter ce fardeau.

Si un homme porte en lui un grand amour, cet amour lui donne presque des ailes, et il supporte plus facilement toutes les épreuves de la vie, car il porte en lui cette grande lumière ; telle est la foi : être aimé par Dieu et se laisser aimer par Dieu en Jésus Christ.

La lumière qui nous aide à porter le fardeau de chaque jour c’est nous laisser aimer. Et la sainteté n’est pas notre œuvre, très difficile, mais elle est justement cette « ouverture » : ouvrir les fenêtres de notre âme pour que la lumière de Dieu puisse entrer, ne pas oublier Dieu car c’est précisément dans l’ouverture à sa lumière que se trouve la force, la joie des rachetés.

Prions le Seigneur afin qu’il nous aide à trouver cette sainteté, à nous laisser aimer par Dieu, qui est notre vocation à tous et la véritable rédemption.

Il a fait partie des saints patrons des JMJ de Madrid en 2011.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5063
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: 14 décembre : Saint Jean de la Croix   Mer 16 Déc 2015 - 10:05

Espérance a écrit:
Aujourd'hui, nous fêtons notre père saint Jean de la Croix, le "Docteur mystique".
...
Et ainsi, nous pouvons comprendre que le chemin avec le Christ, aller avec le Christ, « le Chemin », n’est pas un poids ajouté au fardeau déjà assez difficile de notre vie, ce n’est pas quelque chose qui rendrait ce fardeau encore plus lourd, mais il s’agit d’une chose totalement différente, c’est une lumière, une force, qui nous aide à porter ce fardeau.
Si un homme porte en lui un grand amour, cet amour lui donne presque des ailes, et il supporte plus facilement toutes les épreuves de la vie, car il porte en lui cette grande lumière ; telle est la foi : être aimé par Dieu et se laisser aimer par Dieu en Jésus Christ.
...
Saint Jean de la Croix (1542-1591) fait partie du "siècle d'or de la mystique espagnole" qui a durablement transformé, et en profondeur, le visage de l'Eglise, non seulement à son époque, mais encore dans la nôtre.

Il écrivit dans quatre ouvrages principaux : La nuit obscure, La Montée du Carmel, La Vive flamme d’amour, Le cantique spirituel, sa doctrine qui tend à parvenir à l’union de l’âme à Dieu.
Pour cela il propose de développer la vie intérieure et la vie de prière par trois voies successives :
- La voie purificatrice ou "nuit noire de l’âme" dans laquelle il est nécessaire de se dépouiller de tout (mémoire, imagination, volonté, entendement) et de lutter contre ce qui nous écarte de la prière afin d’avoir un plus pur accès à Dieu.
- La voie illuminative ou "fiançailles spirituelles" dans laquelle la prière n’est plus un effort. "Dès qu'elle se met en présence de Dieu, l’âme entre dans un acte de connaissance confuse et amoureuse, calme, paisible, dans lequel elle s'abreuve de sagesse, d'amour, de jouissance".
- La voie unitive ou "mariage spirituel" dans laquelle l’âme s’unit à Dieu, préfiguration de la vie éternelle qui consiste en la possession de Dieu par la pure union d'amour et le mariage spirituel.
Il fut le conseiller de sainte Thérèse d'Avila, elle aussi docteure de l'Eglise.

On retrouve leur filiation dans les plus grandes figures mystiques qui suivirent, notamment, sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus.

L'extrait du texte posté par Espérance, montre bien le secret des "âmes offertes en victime d'holocauste" comme le fit Thérèse de Lisieux à l'Amour Miséricordieux. La douleur n'est pas un penchant masochiste ou une dérive doloriste : elle est l’accomplissement de l'amour par imitation, puis unification au Christ.

On peut approcher cette vérité profonde, aux conséquences incalculables quand on les étudie de prêt, en pensant à la compassion que l'on témoigne aux personnes éprouvées par des drames ou des deuils : ce n'est pas un goût malsain pour la souffrance qui pousse les personnes à compatir, mais bien l'amour de la personne éprouvée.

Que dirait-on d'une personne qui dirait : "j'en ai rien à faire de son deuil: moi je vis". On serait choqué.

Dans les âmes victimes, qui ont particulièrement fleuri au XXe siècle (comme les martyrs d'ailleurs), il y a des secrets merveilleux qui ouvrent les portes du Ciel et donne un sens d'amour profond à cette invitation de Jésus : prendre sa croix et Le suivre.

Au-delà des trois voies préconisées par saint Jean de la Croix, des mystiques contemporaines comme la canadienne Dina Bélanger (1897-1929) ou la mexicaine Conceptión Cabrera de Armida  (Conchita, 1862-1937), ont témoigné d'un degré supplémentaire : "l'incarnation mystique" dont le mystère est lié à celui de l'Eucharistie.

On se méfie souvent de ces mystiques dans une époque qui pense l'Eglise comme une ONG, mais, en ce faisant, on se prive d'un enseignement sublime.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
 
14 décembre : Saint Jean de la Croix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Jean de la Croix
» Saint Jean de la Croix, Sainte Odile, commentaire du jour "Jean a rendu témoignage à la vérité...; il était la lampe qui brûle et qui éclaire"
» Saint Jean de la Croix
» 14 décembre : Saint Jean de la Croix
» Parole de Saint Jean de la Croix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: