DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Déclin des catholiques au Québec - inquétant?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2620
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Ven 28 Mar 2014, 22:03

Un sacré déclin
Vendredi 28 mars 2014 à 12 h 29 | Alain Crevier |

Depuis toujours, les Québécois se disent catholiques. Massivement d’ailleurs. Du moins jusqu’ici. Ces dernières années, quelque chose a changé, et ça ressemble à un sacré déclin.

Depuis plusieurs années, je trouvais que nous, les Québécois, vivions dans un paradoxe étonnant. La pratique religieuse a chuté dramatiquement au fil des ans, mais nous continuons à nous dire catholiques. Comme si de rien n’était. Ou peut-être, justement, comme si être catholique ne signifiait plus grand-chose.


Le sondage


Pas si évident d’identifier quelques questions pour tenter de comprendre à quoi pensent les Québécois quand ils se disent catholiques. Mais avec l’aide généreuse de Martin Meunier, sociologue et professeur à l’Université d’Ottawa, nous y sommes parvenus, je crois.

C’est la maison CROP qui a effectué le sondage* pour nous.

59 % des Québécois se disent catholiques

D’abord, une première constatation. Dans notre sondage, 59 % des Québécois se disent catholiques. Mine de rien, c’est toute une chute.

Pendant des décennies, l’affirmation catholique des Québécois n’a pratiquement pas bougé. Une variation de quelques points de pourcentage à peine, m’a-t-on dit. Et puis, en quelques années, la forteresse s’est effritée.

En 2001, les catholiques formaient 83 % de la population québécoise.

En 2011, ils ne représentaient plus que 75 % de la population. Et en 2014, 59 %. Pas banal!


Sans religion


Autre donnée fascinante, c’est la catégorie des « sans religion » dans les sondages et les enquêtes statistiques. Ça regroupe des athées, des agnostiques, des humanistes, etc. En fait, ça regroupe des gens qui ne s’identifient plus ou pas aux grandes traditions religieuses.

Avec ce sondage, on découvre que le phénomène prend de l’ampleur au Québec. Aujourd’hui, c’est 18 % de la population qui se dit sans religion. Et chez les plus jeunes (18-34 ans), ça grimpe à 30 %.

Vous rendez-vous compte de ce que ça veut dire? La catégorie « sans religion » est devenue le groupe le plus important après les catholiques. C’est une masse plus importante que tous les protestants réunis. Plus importante que les musulmans, les juifs, les bouddhistes, les sikhs, les hindous réunis!

Et tout nous porte à croire que cette catégorie va gagner du terrain dans les années qui viennent.

La rupture

Fut un temps où nos écoles avaient notamment pour mission de faire de nos enfants de bons catholiques et de bons protestants. Ce n’est plus le cas. Nous avons déconfessionnalisé nos écoles. Ce fut un dur coup pour l’Église catholique, qui a eu du mal à prendre la relève.

Ce sondage nous permet de constater que l’Église n’est pas au bout de ses peines : 60 % des parents catholiques avouent ne parler que rarement ou jamais de religion avec leurs enfants.

Il y a rupture de transmission de la foi au Québec d’une génération à l’autre.


Une référence morale?


J’étais curieux de voir si la religion catholique et l’Église représentaient encore une référence morale pour les Québécois. La question est celle-ci : diriez-vous que les enseignements de l’Église vous guident dans votre vie quotidienne?

La réponse des catholiques a de quoi faire réfléchir : 52 % d’entre eux nous disent rarement ou jamais!

Mais alors, pourquoi se dit-on catholique?

Parce que j’ai été baptisé : 59 %. Parce que mes parents sont catholiques : 35 %.

Et la foi là-dedans? Seulement un Québécois sur trois (32 %) se dit catholique parce qu’il a la foi.


La nouvelle évangélisation?


Le pape François et le Vatican parlent beaucoup d’une nouvelle évangélisation. Pour reconquérir notamment l’âme de l’Occident . Au Québec, mission impossible, diront certains. Parce qu’ici, pour une forte majorité de Québécois (58 %), la religion est peu ou pas importante dans leur vie.

Un sacré déclin, vous disais-je.

Notre reportage sera diffusé le dimanche 30 mars à Second regard, à la télévision de Radio-Canada.

*Le sondage CROP–Radio-Canada : la collecte de données en ligne s’est déroulée du 13 au 16 février 2014 par l’entremise d’une table ronde web. Au total, 1000 questionnaires ont été remplis.

Source: http://blogues.radio-canada.ca/crevier/2014/03/28/un-sacre-declin/
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2620
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Ven 28 Mar 2014, 22:08

32% ont la foi sur 59% de la population = 18% de croyant dont 1/3 de pratiquants.

Minorité invisible?

 scratch
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28473
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Ven 28 Mar 2014, 22:11

C'est préoccupant, je dirais. Nous sommes passés, en 50 ans, d'une province où la vie était réglée par la religion catholique à une province où on ne se réfère plus à l'Église. Méchante débarque ! Shocked

Mais on veut garder le crucifix à l'Assemblée nationale à cause du patrimoine... C'est tout ce que ça inspire, le Christ en croix ?

Et les histoires de pédophilie n'aident pas non plus. Confused Ça va prendre du temps avant que la foi revienne, je crois. Y en a qui voudraient que l'Église modifie son discours sur l'avortement, l'homosexualité, les femmes prêtres. Moi, je pense qu'elle doit garder le cap et non changer pour attirer plus de monde à la messe. L'Église n'est pas un parti politique. pukel
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2620
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Ven 28 Mar 2014, 22:34

Je suis d'accord avec toi, Simon.

Ça me rend triste quand même.

Quand on connait la joie d'avoir le Christ dans sa vie, et de voir tout le monde tenter de s'étourdir pour combler leur vide intérieur...

Les écrans, les jeux vidéo, la surconsommation, les aventures extra-conjugale, la liberté extérieure, mais l'aliénation intérieure, etc...

C'est pas avec ça qu'on va faire des enfants forts.

Nous sommes trop confortable, qu'on en oubli l'essentiel.

Mais bon.

Espérons que les générations futures ne seront pas trop sacrifiés.

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28473
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Ven 28 Mar 2014, 22:36

Il y a des jeunes qui ont la foi et participent à la vie de l'Église. J'en voyais hier à la TV, à Québec. C'est merveilleux ! Very Happy

C'est le petit reste qui portera la Lumière de la Bonne nouvelle. :bougie:
Revenir en haut Aller en bas
L'assoiffé
Administrateur


Masculin Messages : 2620
Inscription : 15/09/2011

MessageSujet: Re: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Sam 29 Mar 2014, 14:03

Tout vrai!

Est-ce que c'est aussi drastique en Europe?

Je serai heureux d'avoir une réponse si quelqu'un connait la situation.

 
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Sam 29 Mar 2014, 14:20

Je vais dire comme le dit Simon à propos de la France: "pauvre Québec"... No 

Malheureusement, c'est ainsi un peu partout, mais il ne faut pas désespérer. Nombreux sont ceux qui vont vers la facilité, ou même l'oubli...
Ils se fient aux idoles de notre temps : la consommation à tout prix ! Et certaines (pseudo) religions le leur permettent.

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28473
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Sam 29 Mar 2014, 14:31

2 Timothée 4, 3-4 a écrit:
Un temps viendra où les gens ne supporteront plus l’enseignement de la saine doctrine ; mais, au gré de leurs caprices, ils iront se chercher une foule de maîtres pour calmer leur démangeaison d’entendre du nouveau. Ils refuseront d’entendre la vérité pour se tourner vers des récits mythologiques.

C'est ce qu'on voit, une multitude de faux maîtres, coachs de vie, enseignants en "croissance personnelle"...  Mad 

Pour moi, la vraie croissance, c'est celle-ci:

Jean 3, 30 a écrit:
Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue.
Revenir en haut Aller en bas
palomino3



Masculin Messages : 48
Inscription : 27/03/2014

MessageSujet: Re: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Sam 29 Mar 2014, 16:10

"Ne pas avoir la foi" veut il dire "ne pas avoir soif de spiritualité" ?
L'Esprit Saint agit peut être ailleurs et différemment que ce qu'on croit ? ... non ?
.... et plutôt que de s'attrister, il faudrait peut être se demander si le seul coupable est bel et bien le voisin Smile.... Balayons d'abord à notre porte Smile....
Parce que, moi, répondre à quelqu'un qui ne va pas bien " Ne t'inquiete pas mon frère, Jésus et Marie sont là".... euh ... c'est un peu léger. Non ?

Les hommes et les femmes (nous quoi) ont besoin d'abord de construire une vraie colonne vertébrale avant de plonger dans le spirituel à tout va. Il s'agit avant tout d'être humain, d'avoir une verticalité et d'accepter d'être "nous même" . Etre humain, dans notre psychologie profonde, c'est ce que Dieu veut avant tout. J'ai trop vu de gens qui ont "utilisé" la foi par méconnaissance, ou rentrer dans des communautés catholiques (nouvelles ou non) avec "extase", certes au début, mais plongeant progressivement dans une dépression (ou un dégout) pire que celle qu'ils avaient en rentrant.... car il faut bien atterrir..... et je ne parle pas des anciennes générations qui, en pensionnat, ont été quasi maltraitées par des Soeurs ou Frères ou Prêtres..... wouah ... Et ils ont eu raison d'être en révolte. Soyons un peu réalistes et de bonne foi. L'Eglise qui était là pour aussi enseigner le "qui on est" se fait piquer son rôle parce qu'elle a un peu merdé .... :)est restée sur place.
Il y a un défit à prendre. Prenons le. C'est tout.


Dernière édition par palomino3 le Sam 29 Mar 2014, 16:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3468
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Sam 29 Mar 2014, 16:18

L'assoiffé a écrit:
Est-ce que c'est aussi drastique en Europe?

Je serai heureux d'avoir une réponse si quelqu'un connait la situation.

 
J'attends une réponse officiel, mais je pense que c'est pire encore en France.
Beaucoup se disent catholiques car baptisés mais peu ont encore la foi.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Sam 29 Mar 2014, 16:58

Dans l'Eglise réformée, ce n'est pas la foule non plus... Dans mon département, je crois qu'il n'y a que 2 pasteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3468
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Sam 29 Mar 2014, 17:03

C'est vrai, le protestantisme historique se meurt. Être protestant anabaptiste est un choix non une appartenance de naissance.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16658
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Sam 29 Mar 2014, 17:38

Hillel31415 a écrit:

J'attends une réponse officiel, mais je pense que c'est pire encore en France.
Beaucoup se disent catholiques car baptisés mais peu ont encore la foi.

peut-être que ceci peut répondre à votre interrogation :

http://www.eglise.catholique.fr/ressources-annuaires/guide-de-l-eglise/statistiques-de-l-eglise/statistiques-de-l-eglise-catholique-en-france-guide-2011.html

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28473
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Déclin des catholiques au Québec - inquétant?   Sam 29 Mar 2014, 17:55

Hillel31415 a écrit:
L'assoiffé a écrit:
Est-ce que c'est aussi drastique en Europe?

Je serai heureux d'avoir une réponse si quelqu'un connait la situation.

 
J'attends une réponse officiel, mais je pense que c'est pire encore en France.
Beaucoup se disent catholiques car baptisés mais peu ont encore la foi.

Pour beaucoup, être catholique n'est plus qu'un truc d'appartenance culturelle... Certains se disent même "catholiques non croyants"... Rolling Eyes 

Je vois beaucoup de jeunes à certaines occasions mais je n'en vois pas autant le dimanche. No
Revenir en haut Aller en bas
 
Déclin des catholiques au Québec - inquétant?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les charismatiques catholiques?
» Croyez vous que l'Église soit infiltrée par des groupes anti-catholiques
» les parents catholiques et protestant quel choix de religion pour vos enfans ?
» Protection des chevaux : clin d’œil à une association de te
» Nouvel Annuaire des Radios et TV Catholiques.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: