DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le moindre mal dans la guerre (qui est un mal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Tania



Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le moindre mal dans la guerre (qui est un mal)   Dim 21 Oct 2012, 17:40

Petit messager a écrit:
Tania a écrit:
Petit messager a écrit:

Tania à vous écouter, quand les nazis étaient en passe de gouverner le monde à cause du manque de prière, tous les soldats auraient dû rester chez eux ou se cacher, refusant de combatre l'ennemi, de tuer pour sauver la liberté...


Non, vous n'avez rien compris. Vous mélangez le temporel et le spirituel, c'est tout ce que je vous reproche.

C'est bien beau de se dire il faut riposter, il faut se défendre, il faut tuer... mais lorsqu'il s'agit de le faire vraiment et personnellement, c'est une autre histoire.

De la même manière, mais à une autre échelle, c'est facile de manger de la viande sans que notre conscience n'en soit touchée, mais lorsqu'il s'agit d'égorger un animal personnellement, pour le manger, c'est aussi une autre histoire.

A chacun sa conscience. La mienne est passée par certaines épreuves et je sais ce que j'ai fait, quand vous aussi vous serez passés par les épreuves et les dilemmes que vous proposez, on en reparlera.

Tania :|

Parlons-en tout-de-suite si vous voulez, mes épreuves n'ont pas été si insignifiantes.

Tania écrit : "C'est bien beau de se dire il faut riposter, il faut se défendre, il faut tuer... mais lorsqu'il s'agit de le faire vraiment et personnellement, c'est une autre histoire."

Ca ce sont de mauvais bons sentiments. Je vous dis que pour le Bien on est parfois obligé de tuer sans haine. Et je ne vous dis pas que c'est facile de tuer ! Mais la légitime défense est préférable à la lâcheté de laisser ses frères aller risquer leur vie à notre place. Vous trouvez que c'est plus généreux ??? Par contre, pour se donner bonne conscience, effectivement c’est une méthode efficace ! Serait-ce cela que vous appelez la lucidité ?

J’ai dans l’idée que vous pouvez surtout avoir un autre prétexte à ces mauvais scrupules, très déplacés, vous ne pensez pas ? Honnêtement ? Je pense que vous craignez plutôt que l’ennemi qui meurt de mort violente, ne se réincarne avec un « mauvais karma ». Je me trompe ???


J'ai dit que le problème c'est de mélanger le temporel et le spirituel!

Si vous ne voulez pas comprendre, je n'y peux rien.

Quant à la notion de karma, ce à quoi je crois, c'est que ce sera celui qui aura besoin de cette expérience qui y sera confronté. Tuer froidement, avec détachement, sans émotion et avec une bonne conscience, ce n'est que de la théorie. Ceux qui y parviennent n'ont pas de conscience (les tueurs en série, par exemple). Je ne dis pas que c'est votre cas, je dis seulement que vous saurez exactement ce que vous ferez lorsque vous serez confronté à l'expérience, surtout l'expérience de la torture. Lâcher une bombe à l'aveuglette est une chose, être directement acteur de l'acte cruel, en est une autre.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le moindre mal dans la guerre (qui est un mal)   Dim 21 Oct 2012, 17:44

Tania a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Chère Tania, s'il y a distinction entre le temporel et le spirituel, il n'y a pas séparation et l'amour de Dieu qu'on ne voit pas ne saurait être séparé de l'amour du prochain qu'on voit.

Je suis d'accord, dans l'absolu il n'y a pas de séparation entre le temporel et le spirituel - je le répète assez à droite à gauche sur le forum - MAIS DANS L'ABSOLU UNIQUEMENT! L'absolu c'est Dieu, ce n'est pas nous. Nous on doit s'élever à Dieu au prix de sacrifices impensables pour un être humain.

Votre vénération est admirable mais exagérée.

Il n'y a pas une progression continue de l'homme à Dieu, il y a une limite : la Lumière.
Tant que vous êtes au bord de la limite elle vous apparait comme ténèbres absolues.
C'est pourquoi la foi est nécessaire.
Ce qui n'est pas pensable est possible.

Chercher la Vérité dans la connaissance, dans les vérités n'est que rendre plus profond l'abyme que vous devrez franchir.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le moindre mal dans la guerre (qui est un mal)   Dim 21 Oct 2012, 17:57

Renaud a écrit:
Tania a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Chère Tania, s'il y a distinction entre le temporel et le spirituel, il n'y a pas séparation et l'amour de Dieu qu'on ne voit pas ne saurait être séparé de l'amour du prochain qu'on voit.

Je suis d'accord, dans l'absolu il n'y a pas de séparation entre le temporel et le spirituel - je le répète assez à droite à gauche sur le forum - MAIS DANS L'ABSOLU UNIQUEMENT! L'absolu c'est Dieu, ce n'est pas nous. Nous on doit s'élever à Dieu au prix de sacrifices impensables pour un être humain.

Votre vénération est admirable mais exagérée.

Il n'y a pas une progression continue de l'homme à Dieu, il y a une limite : la Lumière.
Tant que vous êtes au bord de la limite elle vous apparait comme ténèbres absolues.
C'est pourquoi la foi est nécessaire.
Ce qui n'est pas pensable est possible.

Chercher la Vérité dans la connaissance, dans les vérités n'est que rendre plus profond l'abyme que vous devrez franchir.

C'est un autre discours, même si l'impensable devait être possible, il n'en demeure pas moins que dans la lumière on ne tue pas.

Mais il est vrai que la lumière je la vois comme une énergie qui irradie et qui se diffuse (à la manière d'Ubaldi, pas parce que c'est Ubaldi, mais parce que je ressens ce qu'il dit). On ne peut atteindre son centre en un instant, ça serait trop facile. Si pour vous c'est facile tant mieux, mais, à vous lire, j'en doute fort.

Je sens qu'on va dévier du sujet. Notre pierre d'achoppement est toujours la même, mais vue sous des angles différents. Votre erreur est de penser que ce que vous ressentez les autres le ressentent forcément.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le moindre mal dans la guerre (qui est un mal)   Dim 21 Oct 2012, 18:26

Tania a écrit:

J'ai dit que le problème c'est de mélanger le temporel et le spirituel!

Tania

Tania a dit ! Very Happy
Chère Tania, ce n'est pas que je veuille vous vexer, il n'y aurait aucun intérêt, mais en niant avec acharnement comme vous le faites la foi catholique vous niez l'Esprit, c'est tout sauf spirituel ça, malgré vos interprétations alambiquées. Et pour le temporel, vous n'y êtes pas du tout, vous vivez à la fois dans le futur et le passé. Pour en faire un présent. Et vous dites que c'est nous qui mélangeons tout... Tania votre naïveté devient attendrissante. Allez, bisou.

Revenir en haut Aller en bas
David



Masculin Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: Le moindre mal dans la guerre (qui est un mal)   Dim 21 Oct 2012, 19:26

Il est vrai que de prendre d'emblée une position fausse le jugement.

J'ai décidé de faire confiance au Saint Esprit, parce que j'ai d'étranges pensées qui viennent parfois tester ma Foi, c'est l'impression que j'ai.

Exemple d'une discussion avec mon moi Passé ( Satan ) et le présent ( Saint Esprit )

non je ne suis pas schizophrène, ceci est bien une interprétation de ce que je ressens par moment:

Satan: Jésus n'est pas le fils de chair de Dieu !
Saint Esprit: Arrière Serpent, depuis le début tu mens !
Satan: Mais non, soit logique, il est le fils Spirituel, ca je te l'accorde !
Saint Esprit: Ton unique but est de corrompre le divin Christ pour avoir de la force en moi !
Satan: Ah tu le prend comme ça, sache que tu es un mouton de panurge, ou se trouve ton intelligence ? tu vas faire du christ le prétentieux qu'en font les autres !
Saint Esprit: Garde ton venin, il est dit que je suis l'Esprit du Fils, il faut être de Dieu pour cela.

Et ainsi le diable abandonne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le moindre mal dans la guerre (qui est un mal)   Dim 21 Oct 2012, 19:42

Ces doutes et ces questions qui nous assaillent tous plus ou moins, si on ne les fuit pas en effet, contribuent je crois à faire travailler l'intelligence, à consolider notre foi. Il m'arrive à l'occasion de chercher, de provoquer de telles questions, pour trouver les bonnes parades. Ca peut être enrichissant, parfois passionnant.

Revenir en haut Aller en bas
David



Masculin Messages : 1563
Inscription : 29/09/2012

MessageSujet: Re: Le moindre mal dans la guerre (qui est un mal)   Dim 21 Oct 2012, 19:54

Tout a fait. Tout ce cumule athéiste qui sert d'attaque de moi même contre moi même ( divisé en Bien et Mal ) qui se confronte au Saint Esprit est en faite du béton armé pour ma Foi.

Dieu sait que j'ai tout retourné, même face aux évidences je me suis accusé de farfelu et j'ai persévéré dans la science. A la limite du blasphème, je devais connaitre les limites.

Et bien j'ai affaire a un Esprit qui visiblement, n'a absolument pas peur de mes petites épreuves. Et je dit: " Dieu seul peut résister a cela "

En gros, Satan de par son acharnement en ma mémoire passée, ne fait que fortifier ma Foi.

Retour au sujet peut être study
Revenir en haut Aller en bas
 
Le moindre mal dans la guerre (qui est un mal)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» La cavalerie dans la guerre de 1870 - Récits de soldats
» Palestine - A voir absolument! Palestine: Voyage dans une guerre invisible
» Les femmes dans la guerre
» l'Afrique dans la Guerre: Leclerc
» LES SENEGALAIS DANS LA GUERRE D INDOCHINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: