DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Au coeur d'une secte. Témoignage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 08:31

En accord avec Arnaud, je propose ce petit témoignage de mon passage dans une secte au début des années 80. Je précise en être sorti depuis longtemps. Ce récit se fera sur plusieurs étapes et tiré du roman que j'écris actuellement. Vos questions sont bienvenues.
Il sera donc sous forme romancée avec quelques ajouts imaginaires mais sur des évènements rigoureusement vrais. Germain, c'est moi dans l'histoire, Francis un ami de l'époque et il y a d'autres personnages autour.

Si besoin, je mettrai quelques commentaires distincts à l'occasion.

Introduction :
Sur ce post, je fais débuter l'action au moment où Germain et son ami Francis arrivent à l'ashram principal de la secte en France. Ils ont été invités à participer à la vie communautaire pendant un an, deux ans, ou plus, ils ne savent pas... Ils connaissent ce " mouvement spirituel " sans évidemment soupçonner que ce peut-être une secte. Ils pensent avoir trouver la spiritualité de l'avenir. Ils ont été accueilli à bras ouverts dans leur ville natale, Bordeaux, et ils espèrent construire la civilisation de l'amour, mais pas chrétienne ! Ça, on leur a enseigné que c'était dépassé, pour ne pas dire nuisible, obsolète, fasciste...

L’ashram.

Mandelieu, terminus ! Germain et Francis allaient découvrir une région magnifique, ou plutôt n'en apercevoir que les plantes, le Mistral et les senteurs puissantes de la méditerranée. En effet, à la sortie de la gare, un homme à l'accent canadien les accueillit poliment et, en traversant rapidement la ville, ils surmontèrent un haut plateau voisin pour atterrir brutalement dans le grand domaine de la secte. Un portail orange illustré d'un soleil, faisant allusion à un culte solaire, servait d'entrée à la communauté .Chaleur dans les visages de leurs hôtes comme dans le ciel :  ils étaient aux anges. Bienvenue, frères ! Leur clama le responsable " L'air frais du matin, le temps méditerranéen achevait le tableau idyllique.

Après un débarbouillage sommaire,  les compères eurent le loisir de visiter la propriété : quinze hectares partagés entre de grandes cultures, petits hôtels et bungalows campagnards. Au centre trônait  "la grande salle ", celle où se déroulait les conférences du Maître par vidéos ou en live ... Elle était peinte d'un bleu foncé jupitérien et ses fenêtres représentaient des symboles dont ils avaient déjà étudié les significations : l'étoile de David symbolisant les principes féminins et masculin, le pentagramme ou étoile à 5 branches connue des occultistes, l'homme du verse- eau etc... Chaque couleur correspondait à des planètes, chaque élément à une explication. Il faut préciser que l'enseignement de ce mouvement forme un syncrétisme, un mélange habile des diverses religions et traditions tout entier mêlé aux sciences occultes censées appartenir à " ceux qui savent " et que l'Église aurait persécuté pour asseoir sa suprématie. Dans ce mouvement, la fraternité règne : des personnes venues de tous ces horizons se sont enfin trouvées dans quelque chose de plus élevé où convergent des chrétiens déçus, un petit nombre de musulmans soufistes, des hindouistes, animistes, chamans incompris et des occultistes enfin heureux de trouver un lieu digne de les comprendre en les aidant... Fraternité de façade dont germain percevrait les signes peu à peu.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80765
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 09:52

Merci Doumé. Et chers amis, cette série de témoignages/débat de Doumé n'est pas fini car, dans sa recherche de Dieu, il est passé en quelques années par beaucoup de phase qu'on trouve sur Internet : Secte ici (avant sa conversion), passion chrétienne apocalyptique (après sa conversion) etc.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 12:45

Bonjour Doumé,

Merci pour ce nouveau témoignage.
Ce nouveau sujet m'intéresse beaucoup, une personne de ma famille s'étant impliquée dans l'ashram de Chartres, je crois.
L'impression que ça me donne vu son témoignage et celui d'autres personnes de ma famille qui ont été voir de leurs yeux, c'est que cet endroit ne semble pas être un lieu de dérive sectaire.
N'est-ce pas un peu dangereux de titrer : " L’ashram.", on pourrait en conclure que tous les ashram sont des sectes.
C'est important de ne pas généraliser, n'est-ce pas ?
Mais, (concernant les ashram toutes sectaires) est-ce votre avis ?

Merci d'avance, cordialement,

FFKK
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 13:39

FreedomForKingKong78 a écrit:
Bonjour Doumé,

Merci pour ce nouveau témoignage.
Ce nouveau sujet m'intéresse beaucoup, une personne de ma famille s'étant impliquée dans l'ashram de Chartres, je crois.
L'impression que ça me donne vu son témoignage et celui d'autres personnes de ma famille qui ont été voir de leurs yeux, c'est que cet endroit ne semble pas être un lieu de dérive sectaire.
N'est-ce pas un peu dangereux de titrer : " L’ashram.", on pourrait en conclure que tous les ashram sont des sectes.
C'est important de ne pas généraliser, n'est-ce pas ?
Mais, (concernant les ashram toutes sectaires) est-ce votre avis ?

Non, non, vous avez raison, FFKK. J'aurais du écrire : l'ashram de la secte. C'était sous-entendu dans le livre mais effectivement pas assez clair dans ce post. Dans mon récit, c'est la communauté la plus importante du pays, et je l'ai nommée l'ashram car il y a des similitudes entre son organisation et l'enseignement semi-oriental qui y est proposé. Vous verrez par la suite. Smile

Merci d'avance, cordialement,

FFKK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 13:52

Et bien, nous voilà lancés dans une série de témoignages qui ne peuvent que m'intéresser puisque j'ai un parcours tout aussi particulier, avec entre autre le passage dans un mouvement sectaire, dont j'ai mis des années à me remettre. Par la suite, j'ai étudié de près la problématique des dérives sectaires, parce que je voulais comprendre... Il se trouve aussi que dans mon parcours de quête spirituelle intense, j'ai rencontré beaucoup de personnes, de groupes, de mouvements, d'idéologies, de courant de pensées, etc... Cela me donne un aperçu très vaste de ce que peut proposer la spiritualité actuellement. Je parlerai peut-être plus tard de tout ce que j'ai pu retirer de tout ça.
Pour l'heure, j'attends la suite du témoignage !




Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 14:14

Personnellement je serais plus suspicieux vis à vis d'un âshram faisant du syncrétisme,c'est-à-dire ayant emprunté à l'hindouisme ce nom et y fourguant un ramassis de conceptions.

Cela semble être le cas de ce dont veut parler Doumé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 14:24

Enlui a écrit:
Personnellement je serais plus suspicieux vis à vis d'un âshram faisant du syncrétisme,c'est-à-dire ayant emprunté à l'hindouisme ce nom et y fourguant un ramassis de conceptions.

Cela semble être le cas de ce dont veut parler Doumé.

Enlui, ce n'est pas si simple...
Souvent, la rencontre avec un groupe sectaire débute par des rencontres amicales, de vrais échanges spirituels qui semblent ouvrir des horizons nouveaux. On n'est pas encore "dedans", et donc on ne voit que la façade. On est séduit alors qu'on ne voit pas encore l'ensemble. Et puis on peut faire partie des "déçus de l'église", donc l'ouverture à d'autres spiritualité ne semble pas quelque chose de négatif.
Ne pas oublier non plus qu'il y a manipulation, de la part des adeptes mais aussi manipulation invisible (des esprits mauvais qui sont les vrais maîtres de ces mouvements) qui fausse notre entendement et notre faculté de discernement.
Ce qui paraît évident pour les personnes extérieures est impossible à voir pour celui qui se laisse prendre dans ces enseignements déviants.
Il y a des mouvement sectaires qui font du syncrétisme, mais d'autres qui sont 100% chrétien-catho pur jus, en apparence en tout cas. Il y a aussi des mouvements qui font du syncrétisme et qui ne sont pas sectaires, même si ils éloignent de la vérité de l'enseignement de Jésus.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 17:16

marie-agapé a écrit:
Enlui a écrit:
Personnellement je serais plus suspicieux vis à vis d'un âshram faisant du syncrétisme,c'est-à-dire ayant emprunté à l'hindouisme ce nom et y fourguant un ramassis de conceptions.

Cela semble être le cas de ce dont veut parler Doumé.

Enlui, ce n'est pas si simple...
Souvent, la rencontre avec un groupe sectaire débute par des rencontres amicales, de vrais échanges spirituels qui semblent ouvrir des horizons nouveaux. On n'est pas encore "dedans", et donc on ne voit que la façade. On est séduit alors qu'on ne voit pas encore l'ensemble. Et puis on peut faire partie des "déçus de l'église", donc l'ouverture à d'autres spiritualité ne semble pas quelque chose de négatif.
Ne pas oublier non plus qu'il y a manipulation, de la part des adeptes mais aussi manipulation invisible (des esprits mauvais qui sont les vrais maîtres de ces mouvements) qui fausse notre entendement et notre faculté de discernement.
Ce qui paraît évident pour les personnes extérieures est impossible à voir pour celui qui se laisse prendre dans ces enseignements déviants.
C'est tout à fait cela !
Il y a des mouvement sectaires qui font du syncrétisme, mais d'autres qui sont 100% chrétien-catho pur jus, en apparence en tout cas. Il y a aussi des mouvements qui font du syncrétisme et qui ne sont pas sectaires, même si ils éloignent de la vérité de l'enseignement de Jésus.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 17:24

Suite de ce témoignage romancé :

Premier repas : " Bojiata lubov razréchava vsichkité problémi  ! ". Nous ne sommes pas trop surpris car le groupe de Bordeaux avait expliqué : "cette phrase vient d'une formule bulgare, un mantra, pour remercier le Tout Puissant de ses bienfaits au début et à la fin de chaque repas. " Impressionnés tout de même, npus sursautons lorsqu'une quarantaine de personnes le prononcent à capela et que le repas se mange dans un silence religieux : Hrnani yoga, la discipline de la nourriture, ascèse inspirée par le Maître du Maître en Bulgarie. Le Gourou, dans les traditions orientales, désigne souvent son meilleur disciple pour lui succéder et , presque apostoliquement, le savoir initial se perpétue ainsi à travers les générations.

Celui de la secte suit principalement le germe des Bogomiles, influencés par le mazdéisme et l'Hindouisme, mais il déclare passer au-delà de ces sources dans une tradition où se trouvent les grands Maîtres de l'humanité, dont Jésus, avec une vierge les ayant enfanté... Germain ne semblait pas inquiet, il ne réalisait pas encore le lien possible avec la Vierge Marie qu'il a rencontrée lors de ses 10 ans, ou plutôt il l'avait oubliée...

De février à Pâque, les garçons vivent un enchantement : ces visages, cette fraternité, ce bonheur ... Seul leurs corps réagissent mal, le végétarisme récent qu'ils pratiquent maintenant totalement se fait sentir et la vie en communauté coule d'un rythme différent, collectif.
" Je crache des glaires et dort mal, mon nez coule comme une fontaine mais je suis heureux : on dit que je me purifie. Bientôt viendront les congressistes pour Pâque et le Maître arrivera de son deuxième voyages des Inde où il a été reconnu en tant que Vashichta, un Gourou illustre incarné il y a des millénaires pour initier l'Inde..., écrit Germain dans son journal intime.

La réincarnation est l'arcane de l'Enseignement comme ils disent. Francis accepte mieux ce changement : son végétarisme plus ancien, son éducation plus bourgeoise concourt dans ce sens. Assez vite, l'un et l'autre seront affecté à des tâches opposées, le Germain à la peinture, le Francis aux travaux administratifs.

Pâques : les congressistes arrivent et Germain perçoit les premiers regards dédaigneux envers ceux qu'on appelle les permanents dont il fait à présent parti : ceux qui travaillent à l'entretien du domaine. Il va apprendre progressivement que cette catégorie correspond aux "intouchables" du mouvement, ceux qui sont en bas de la pyramide. Le mot frère à plusieurs répercussions dans ce bas-monde...

Nous sommes donc au moment de Pâques. C'est une période clé avec Noël et les débuts de saisons marquant équinoxes et solstices : le cycle de Gaïa, la terre-mère. Complétant l'ensemble par les fêtes judéo-chrétiennes, le Maître n'est pas pour autant chrétien, il les exècre, mais il a récupéré tout ce qui peut rassembler, à la new-âge : du vrai mélangé de poisons subtils dont on ignore l'auteur... Jésus, selon lui, est un grand Maître parmi d'autres. Pour l'instant, Germain et Francis ne sont ne pas intrigués, et se disent en aparté : pourquoi pas ? Ils n'ont pas eu d'éducation religieuse, ils sont vierges et perméables.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 17:34

Doumé a écrit:
Il faut préciser que l'enseignement de ce mouvement forme un syncrétisme, un mélange habile des diverses religions et traditions tout entier mêlé aux sciences occultes censées appartenir à " ceux qui savent " et que l'Église aurait persécuté pour asseoir sa suprématie. Dans ce mouvement, la fraternité règne : des personnes venues de tous ces horizons se sont enfin trouvées dans quelque chose de plus élevé où convergent des chrétiens déçus, un petit nombre de musulmans soufistes, des hindouistes, animistes, chamans incompris et des occultistes enfin heureux de trouver un lieu digne de les comprendre en les aidant... Fraternité de façade dont germain percevrait les signes peu à peu.
Doumé, je me permets de mettre mes commentaires à votre témoignage, issu de mes propres compréhensions.

On voit dès le début de votre histoire que le décor est planté.
J'ai mis en gras ce qui est typique des mouvements sectaires déviants :

--- faire miroiter l'accès à une connaissance secrète qui donne le sentiment d'être "supérieur" ou "initié" (= descendance du mouvement gnostique qui est apparu dès le 1er siècle après JC)

--- faire passer l'idée que l'Eglise est LA grande coupable, qu'elle a tout manipulé, modifié les textes et déformé l'enseignement de Jésus pour prendre le pouvoir sur terre et empêcher les hommes d'accéder à "la vraie connaissance", et/ou à son plein potentiel divin. L'enseignement "véritable" de Jésus ne serait dont accessible qu'à ceux qui se plongent dans cette "gnose" ou connaissance cachée ---> pour les personnes qui ont une tendance mystique donc un appel à suivre le Christ plus que l'Eglise et son dogme, ce message est une belle tentation qui permet de justifier le rejet de l'Eglise (j'ai vécu ça)

--- faire croire que ce que propose le groupe est vraiment "supérieur" à tout le reste (sentiment des adeptes d'êtres des élus), et complet (inutile d'aller voir ailleurs)

--- afficher une fraternité de façade qui coule à flot et fascine les visiteurs

Quand on regarde cela de l'extérieur, ça peut sembler grotesque, et certains penseront "comment peut-on se faire avoir et être attiré par ce genre de groupe". Mais la réalité est bien plus complexe, les enjeux profonds, psychologiques, relationnels (comme je l'ai déjà dit, cela commence parfois par des amitiés sincères avec des personnes du groupe), spirituels (on est réellement en recherche, notre coeur a soif, on a l'impression qu'on va enfin avoir des réponses).
Il est évident que lorsqu'on aborde ces groupes, on ne voit pas du tout ces aspects caricaturaux en premier. C'est donc toujours un peu trompeur de raconter "après coup" avec les compréhensions acquises depuis.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 17:49

Doumé a écrit:
ascèse inspirée par le Maître du Maître en Bulgarie

ok je vois de qui il s'agit

parfait, je connais peu ce mouvement, je vais apprendre des choses !



Dernière édition par marie-agapé le Sam 08 Oct 2011, 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 17:59

Doumé a écrit:
Seul leurs corps réagissent mal, le végétarisme récent qu'ils pratiquent maintenant totalement se fait sentir et la vie en communauté coule d'un rythme différent, collectif.

petit bémol pour les lecteurs : attention à ne pas associer secte et végétarisme et donc végétarisme et danger, comme certains peuvent le faire. Il y a des végétariens qui se portent très bien et qui n'ont rien à voir ni de près ni de loin avec des mouvements sectaires, et des sectes où l'on mange de la viande.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 18:19

marie-agapé a écrit:
Doumé a écrit:
Seul leurs corps réagissent mal, le végétarisme récent qu'ils pratiquent maintenant totalement se fait sentir et la vie en communauté coule d'un rythme différent, collectif.

petit bémol pour les lecteurs : attention à ne pas associer secte et végétarisme et donc végétarisme et danger, comme certains peuvent le faire. Il y a des végétariens qui se portent très bien et qui n'ont rien à voir ni de près ni de loin avec des mouvements sectaires, et des sectes où l'on mange de la viande.


C'est vrai, je vais faire attention d'être plus précis, tant les amalgames peuvent arriver. Vous me complétez parfaitement Marie. Merci pour vos observations : on voit que vous êtes passé par là
.
Je précise aussi que le végétarisme porte à la médiumnité suivant les natures différentes que nous portons ; et que les orientaux le savaient avant nous, et s'en servaient à bon ou mauvais escient. Attention là aussi de ne pas faire de généralité. Ne pas manger de viande est sensé nous porter à plus de douceur (initiations antiques) mais il n'en est rien. Comme dit notre Seigneur : " Ce n'est pas qui entre dans l'homme qui le souille, mais ce qui en sort ".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 18:22

marie-agapé a écrit:
Doumé a écrit:
ascèse inspirée par le Maître du Maître en Bulgarie

ok je vois de qui il s'agit

parfait, je connais peu ce mouvement, je vais apprendre des choses !


;) Beaucoup moins dangereuse que le Mandarom quand même, qui d’ailleurs ne se situe pas très loin de cette secte "soeur "...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 18:28

marie-agapé a écrit:
Doumé a écrit:
Seul leurs corps réagissent mal, le végétarisme récent qu'ils pratiquent maintenant totalement se fait sentir et la vie en communauté coule d'un rythme différent, collectif.

petit bémol pour les lecteurs : attention à ne pas associer secte et végétarisme et donc végétarisme et danger, comme certains peuvent le faire. Il y a des végétariens qui se portent très bien et qui n'ont rien à voir ni de près ni de loin avec des mouvements sectaires, et des sectes où l'on mange de la viande.


J'ai oublié de dire que devenir végétarien, comme dans tout autre domaine, doit se faire progressivement, au risque d'une réaction brutale du corps, et surtout si vous y associez un jeûne hebdomadaire de 24 heures minimum... Ce qui était le cas dans cette communauté.
Tout peut être bon ; mais jamais dans l'excès, simple bon sens...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16634
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 18:38

Merci Doumé pour ce nouveau témoignage et votre mise au point (ainsi que Marie) sur le végétarisme.
Je n'avais jamais fait le rapprochement entre végétarisme et médiumnité, de même que cela donnerait plus de douceur...
Lors de mon passage chez les bouddhistes, je n'ai pas eu de problèmes à ne pas manger de viande, d'autant plus que ça m'a fait perdre du poids Laughing
L'argument qu'ils donnaient était que les animaux étaient tués.
J'attends avec patience la suite de votre histoire...
Je suis quand même étonnée qu'il y ait des asrhams en France, je ne savais pas. J'ai la copine d'un ami qui est en ce moment dans l'asrham d'Ama en Inde : pourvu qu'elle revienne !

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 18:56

Doumé a écrit:

Je précise aussi que le végétarisme porte à la médiumnité suivant les natures différentes que nous portons ; et que les orientaux le savaient avant nous, et s'en servaient à bon ou mauvais escient. Attention là aussi de ne pas faire de généralité. Ne pas manger de viande est sensé nous porter à plus de douceur (initiations antiques) mais il n'en est rien. Comme dit notre Seigneur : " Ce n'est pas qui entre dans l'homme qui le souille, mais ce qui en sort ".
Tout à fait exact.
J'ai été végétarienne stricte pendant de nombreuses années (pas du tout en lien avec un quelconque orientalisme, mais par amour des animaux, je précise). J'ai nettement senti la différence quand j'ai arrêté la viande (j'avais 18 ans). J'en mangeais beaucoup avant. J'ai donc senti que quelque chose s'allégeait en moi, et dans mon esprit. Plusieurs personnes m'ont donné le même témoignage en passant à un régime végétarien. Mais j'étais très mal dans ma peau, souvent agressive. Le fait de ne pas manger de viande n'a rien amélioré de ce côté là. Par contre, j'avais une ouverture médiumnique depuis l'enfance (que je considère comme une pathologie, et une calamité) et le fait de devenir végétarienne a sans doute grandement aggravé les choses, ce que je ne savais pas à l'époque.
Des années plus tard, après moultes épreuves, j'ai réalisé qu'il fallait absolument que je fasse quelque chose pour que cesse cette position "entre deux mondes", c'était une question vitale pour moi. Et ma première intuition fut : je dois manger de la viande rouge !
Je n'en avais pas mangé depuis très longtemps. J'avais repris le poulet, mais pas la viande rouge. Donc, j'ai repris de la viande rouge, peu à peu jusqu'à en manger 2 à 3 fois par semaine. Et l'effet a été très net là aussi : je me suis sentie au fil des jours comme m'enfoncer dans un magma boueux, propre et doux, mais un peu inquiétant pour moi qui vivait dans l'éthéré tout le temps. Et cela a effectivement contribué à diminuer mes capacités médiumniques. Pas totalement, mais en partie.
Donc je confirme : si vous avez des tendances mystiques, des visions, des choses que vous captez... mangez de la viande pour éviter de vous barrer dans l'hyper-cosmos et de perdre pied avec la réalité drunken (et ne buvez pas d'alcool !)
ps : aujourd'hui, je mange de la viande 1 fois par semaine environ. c'est le bon équilibre pour moi.

--- fin de l'aparté sur le régime végétarien ! ---
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Sam 08 Oct 2011, 19:10

Espérance a écrit:
J'ai la copine d'un ami qui est en ce moment dans l'asrham d'Ama en Inde : pourvu qu'elle revienne !
Ce qui est certain c'est que quand elle reviendra, elle ne sera plus comme avant. A moins que quelque chose ne la réveille, elle risque fort de revenir totalement "sous influence". Vous pouvez prier pour elle dès maintenant.

Il y a des ashrams et des lieux de cultes orientaux partout en France. Amma a plusieurs centres tenus pas des dévots, et un grand Ashram à Chartres, plus une véritable armée de fidèles qui sont à son service. Mais bon, laissons Doumé poursuivre avec son expérience Bulgare-orientalo-hindo-ésotérique Smile

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Dim 09 Oct 2011, 10:47

Suite d'un témoignage romancé sur mon intégration (Germain) dans la communauté principale d'une secte :

Ce ne sera que par la suite que Germain comprendra que toutes les origines religieuses sont acceptées, conseillées dans la secte, sauf le christianisme ; et cette interrogation lui permettra plus tard d'enquêter objectivement. Francis n'aura pas la même chance, le même désir... On leur enseigne que " l'Enseignement " se veut gnostique, basé sur les initiations de l'antiquité pensant que l'homme, par ses efforts personnels, peut conquérir le ciel, tel Prométhée volant le feu du firmament. La notion de la Grâce, très peu comprise encore aujourd'hui, n'existe pas dans le new-âge. 

Quelques mois donc après la venue des deux nouveaux, les événements s'accélèrent. Un soir, à la veille de Pâques, ils se promenaient avec deux amis sur un endroit très symbolique du domaine, la place des 24 vieillards, quand vers 23 heures :
" Nous voyons tout à coup, écrit Germain, une lumière dans le ciel s'approcher silencieusement et d'un mouvement étrange, comme poussée par une vitesse à la fois lente et rapide. Cette lumière se divise en deux ; nous percevons distinctement deux engins ronds clignotant de chaque côté qui s'arrêtent au dessus des pins parasols, une dizaine de mètre au-dessus du sol. Whoo ! Regardants et regardés ! Nous n'avons pas le temps de nous poser toutes les questions qu'ils repartent comme ils sont venus, aussi étrangement ... Nous nous pinçons, mais ce que nous avons vu est bien réel. Ne pouvant garder cela pour nous, la nouvelle a vite fait le tour du domaine et le Maître veut nous voir ! Cet homme idolâtré, que tout le monde n'approchait que de loin, nous fit cet honneur. Le lendemain, devant lui, impressionnés et confus, nous racontons notre rencontre du premier type.
— Ce sont des agarthiens ! répondit-il solennellement.
Il nous expliqua alors, en s'appuyant sur les écrits de St Yves d'Alveydre, que les initiés les plus élevés vivent au centre de la terre et viennent avec leurs soucoupes nous surveiller... Bercés dans ce contexte et la littérature ésotérique, tout était possible dans notre entendement ; aussi, fort de notre vision réelle, nous buvons ses paroles, mûrs pour devenir des hommes parmi les plus zélés du mouvement... "

Le regard de ses "collègues" laissait toutefois Germain curieux et perplexe. Ici se côtoient avant tout des chercheurs, pour la plupart venus des hautes sphères : médecins homéopathes, acupuncteurs, naturopathes, taoïste, écrivains, dont certains ont connu Luc Jouré du temple solaire ; il y a aussi des disciples de Krishnamurti, des théosophes, des anthroposophes ainsi que les rose-croix Haendel ou les rosicrucien Amorc, sans oublier beaucoup venant de loges maçonniques. La première question, lorsqu'on rencontre quelqu'un, est : " De quel mouvement viens-tu ? " Mais de nulle part, répondit Germain naïvement... Francis, malheureusement, ne se posait pas de questions semblables, ne cherchait plus la simplicité, s'envolait vers un autre horizon. Grisé par tous ces évènements, entouré de sommités qui le flattaient, l'écart  de leur condition creusa peu à peu leur amitié, leurs souvenirs et Germain recommença à se sentir seul. Il fallait trouver un instant, coincer Francis, prendre du recul, parler...
 


Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Dim 09 Oct 2011, 12:23

Il s'agit apparemment de la Fraternité Blanche Universelle, ou je me trompe ?

http://www.prevensectes.com/fbu2.htm

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Dim 09 Oct 2011, 19:57

scholasate a écrit:
Il s'agit apparemment de la Fraternité Blanche Universelle, ou je me trompe ?

http://www.prevensectes.com/fbu2.htm


Effectivement, mais est-ce que citer le nom de la secte est vraiment important, Stéphane ?

Le but de ce témoignage se voudrait de mieux faire comprendre à tous les processus qui y font entrer, afin de se mettre dans la tête des protagonistes séduits dans leurs cheminements, leurs recherches, briser les préjugés tenaces genre : ce ne doit-être que des ignorants ou des naïfs qui se laissent prendre, alors que la plupart des adeptes sont des gens lettrés, des savants, des ingénieurs, des politiques quelquefois...

Je sais bien que vous, Stéphane, pouvez connaître le sujet, mais beaucoup ne le connaissent pas, et là encore jugent.

Vous n'imaginez pas combien témoigner dans une salle sur ces sujets gêne et bouscule les certitudes dédaigneuses, et qui laissent de pauvres gens avec ces problèmes... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Dim 09 Oct 2011, 20:17

Bon sang, quelle histoire Doumé. Les E.T. qui se mêlent à tout le "beau" monde que tu cites. Tu nous tiens en haleine !

La suite ! La suite !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 07:52

Et tout cela est rigoureusement vrai, je le confirme. J'ai lu par la suite que la plupart des ovnis seraient suscités par l'enfer comme un leurre nous détournant de l'essentiel.

En tout cas, ces engins apparaissant dans cet ashram à la période de Pâque, vous avouerez que c'est troublant, non ? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 08:14

très troublant même.

j'ai regardé récemment un film "phénomènes paranormaux". il parle de la petite ville de NOme en Alaska. ce film mélange acteurs et vidéos datant de l'an 2000 (comme par hasard) où ont été filmés des clients d'une psy victimes d'hallucinations horribles (visions de chouettes qui n'en sont pas, plongés sous hypnoses, ils remontent dans le temps et revivent des situations épouvantables - sur une vidéo on voit une personne léviter et parler avec une autre voix). ces hallucinations ont conduit certaines de ces personnes au suicide et au meurtre de leurs familles. A l'heure actuelle, aucune explication rationnelle n'a été trouvée. expérimentation sur une petite population locale? ovni (on voit une vidéo avec l'apparition d'un ovni)? ce qui est sûr, c'est que çà ressemble plutôt à des visions de démons. ce qui est troublant, c'est la fin du film où sur la vidéo on voit la vraie psy de l'époque dire qu'au dessus de tout cela, il y a Dieu et elle rectifie ensuite pour dire : enfin, cette chose peut se faire passer pour Dieu. ce film m'a drôlement secouée et m'avait fait penser effectivement qu'il s'agit plus de choses démoniaques que d'ET.

A bien y réfléchir, si une civilisation possédait des engins pour venir jusqu'à nous : de deux choses l'une : ils auraient besoin de notre planète (déjà à saturation) pour s'y installer, leur technologie leur aurait permis de nous balayer en un quart de seconde. Et si c'était pour entrer en contact avec nous, ce serait déjà fait depuis longtemps. les témoignages d'ovnis existent depuis l'aube des temps, ils ont eu le temps de nous observer et de décider si oui ou non on était assez évolué pour les accueillir amicalement.

et aussi, il y a toujours l'hypothèse que l'humain lui m^me est capable d'expérimenter des choses assez abominables sur ses semblables.

mais bon, toutes ces "étrangetés" sont parfois d'immenses canulars entretenus avec le temps.... la Zone 51 aux Etats unis n'aurait jamais abrité de "petit gris".

merci Doumé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 12:07

Suite d'un témoignage romancé sur mon intégration (Germain) dans la communauté principale d'une secte :

La vie continuait dans l'ashram, l'école divine, et Germain observait comme il savait le faire depuis l'enfance. Son journal intime retrouvé s'inscrivait de notes, d'analyses :
" Le Maître est un personnage de haute stature, avec une grande barbe blanche qu'il a laissé pousser lors de son retour des Inde, en 1960. Tout habillé de la même couleur, il se dégage de sa personne un rayonnement particulier. Il marche de façon posée et, quand il est avec nous au cours des repas, c'est un spectacle que de le voir dans le silence du Hrnani yoga danser avec des gestes d'une harmonie maîtrisée. Mi-occidental, mi-oriental, il campe un rôle mystique, mystérieux et en joue. Comme les stars, ses apparitions sont codifiées par un emploi du temps strict et se voulant rares, sauf durant les congrès.
Sa légende s'est construite depuis son arrivée en France en 1937 mandaté par Peter Deunov, son Maître en Bulgarie. Cette version est contestée par ses compatriotes mais totalement acceptée ici. Les services secrets l'ont également surveillé car il venait d'un pays vivant sous le joug communiste. Était-ce un espion ? Nul ne sait vraiment ses liens avec les franc-maçons, du moins les adeptes actuels hors un cercle très restreint.

Condamné à quelques années de prison en 1953 pour des " ballets roses ", il est revenu auréolé de gloire car étant passé, selon ses dires, par une épreuve initiatique et donc accusé injustement. Personne n'en doute et ceux le faisant publiquement seraient taxés de blasphème malgré certaines autres " histoires " plus récentes...  L'authenticité de certains gourous n'est pas remise en cause mais, à mon avis,  ce sont avant tout ceux vivant dans leur pays et sa culture appropriée, sans s'exiler ailleurs. Le Dalaï lama faisait un jour cette confidence : " vous, les occidentaux, allez chercher au loin ce que vous avez chez vous. Pourquoi donc ? " Question lourde d'interprétation...

Germain écrit encore :
" Une journée dans le Domaine commence autour d'un petit déjeuner commun à partir de 7 heures. Chacun peut venir seul, plus tôt, dans le silence, et méditer autour d'une table se remplissant progressivement. Instants de prédilections où ceux qui ont goûté à ces instants sacrés chez eux ou dans un Temple, quel qu'il soit, savent de quoi je parle. Ces moments font partie des bons souvenirs.

De mars à octobre,  les disciples montent à l'aube vers le rocher : un roc dominant le domaine à une quinzaine de minutes de marche. Ce sont les moments importants de " l'Enseignement " rythmés par les méditations et différents yogas enseignés pour un culte solaire, une " messe " dans la nature où l'homme est transformé directement par le soleil, demeure du Christ cosmique. Quand le Maître est là, il ouvre la marche parmi les premiers levés et redescendant, on croirait revoir Jésus avec les siens pour une nouvelle ère dans une ronde colorée. Après le petit déjeuner, chaque permanent est assigné à sa tâche ou envoyé en renfort des uns et des autres. J'étais, bien sûr, à la peinture la plupart du temps. Il n' y avait pas à se plaindre d'un travail fait à notre rythme et ponctué de poses et autres activités telles que le chant (discipline vibratoire puissante et chantée au début de chaque repas) ou la paneuryhmie (danse magique et sacrée) faite chaque jour. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 14:01

Doumé a écrit:
Ce ne sera que par la suite que Germain comprendra que toutes les origines religieuses sont acceptées, conseillées dans la secte, sauf le christianisme ; et cette interrogation lui permettra plus tard d'enquêter objectivement.
Je reviens sur cette phrase qui m'interpelle.
De toute évidence, dans cet enseignement on parle beaucoup du Christ, et pour avoir vérifié sur le net, l'enseignement en question dit que cette "fraternité" a à sa tête le Christ lui-même, et que c'est lui que l'on doit suivre.
Or, vous dites que le christianisme est rejeté.

-- quels arguments étaient utilisés pour justifier le fait de rejeter le Christianisme tout en disant que le Maître suprême est le Christ ?

Lorsque je parle des enseignements spirituels déviants, j'explique que beaucoup parlent du Christ. Mais j'ai remarqué qu'il n'est jamais ou quasiment jamais fait mention de "Jésus". Donc le "Christ" ("l'Oint") dont il est question dans ces enseignements serait l'antéchrist (Oint par Lucifer), ou Lucifer lui-même, et toute la dévotion, les méditations et rituels pratiqués le servirait lui, et non Jésus-Christ.

-- Pensez vous que ce mouvement est lié à Lucifer et à l'antéchrist ? (vous pouvez répondre plus tard si vous pensez que d'y répondre maintenant est prématuré vis à vis du déroulement de votre témoignage).

Beaucoup de personnes pensent que les enseignements Lucifériens incitent à faire le mal, et que par conséquent il est facile de les "repérer". Ce n'est pas si évident que ça du tout ! Ce sont les voies des satanistes qui invitent à faire le mal. C'est différent. C'est un autre aspect du mal (si on considère que lucifer et satan sont 2 facettes d'un même être).
Je crois au contraire qu'il est difficile de repérer un enseignement Luciférien de prime abord, d'autant que notre monde est profondément plongé dans une voie Luciférienne (argent, pouvoir, confondre le mal et le bien, orgueil, super-individualisme, mépris, suprématie du mental-raison sur le coeur, etc) et l'on peut facilement glisser dans ces enseignements sans s'apercevoir de rien. Au moins pendant un temps. Et d'autant plus qu'il y a beaucoup d'aspects séduisants dans ces formes de spiritualités, on le voit dans votre récit, y compris à un niveau concret dans la vie protégée et "idyllique" proposée dans ce centre.

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16634
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 14:05

Moi aussi, j'ai une petite question à Doumé :

- dans cette secte, aviez vous le droit de communiquer avec l'extérieur ? (courrier, visite ?)

Comme Marie le dit, vous pouvez répondre plus tard si c'est trop tôt maintenant.

Merci d'avance.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 14:11

cath1250 a écrit:
ovni (on voit une vidéo avec l'apparition d'un ovni)? ce qui est sûr, c'est que çà ressemble plutôt à des visions de démons.
J'avais écouté l'interview anonyme d'une femme qui se dit être une ex-illuminati de haut rang. Elle explique que beaucoup de personnes pensent que cette secte collabore avec des E.T. or en étant restée dans la secte des années, elle n'a jamais entendu parler de relation avec des êtres qui viendraient d'une autre planète. Par contre, elle a vu de ses propres yeux la collaboration avec des démons qui se manifestaient à travers des personnes. Elle comprend que cela puisse faire penser à des E.T. Et comme les gens ont du mal à croire aux démons, ils traduisent ça en "extra-terrestre". Bizarrement, ça leur paraît plus plausible.

Mais si on pense que les manifestations de type "ovni" et "lumières dans le ciel" viennent des démons ou anges déchus, je crois que certaines manifestations viennent elles des bons anges. Pour preuve, les nombreux témoignages de militaires de haut-rang qui ont expliqué que des lumières étranges sont venues "désamorcer" des bombes nucléaires, comme en avertissement de ne pas les utiliser.

D'autres témoignages iraient aussi dans le sens des bons anges, sur des lieux de drames ou catastrophes naturelles par exemple.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 14:15

Doumé a écrit:
Condamné à quelques années de prison en 1953 pour des " ballets roses ", il est revenu auréolé de gloire car étant passé, selon ses dires, par une épreuve initiatique et donc accusé injustement. Personne n'en doute et ceux le faisant publiquement seraient taxés de blasphème malgré certaines autres " histoires " plus récentes... 
J'ai cherché sur le net à propos de cet homme (O.M.A.), et je n'ai rien trouvé, aucune mention de condamnation ou de rumeurs de quoi que ce soit de louche. C'est assez étonnent, car en principe ça finit toujours par ressortir quelque part sur le net. D'où aviez-vous ces infos ?




Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 14:19

Citation :
D'autres témoignages iraient aussi dans le sens des bons anges, sur des lieux de drames ou catastrophes naturelles par exemple.

C'est rassurant de savoir que tous ces phénomènes ne seraient pas "mauvais". ouf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 14:35

Doumé a écrit:
la paneuryhmie (danse magique et sacrée) faite chaque jour. "
ça ressemblait à cela : http://www.bratstvoto.net/vehadi/menu/b12/Paneurythmy.html ?

Tout ce monde, c'est impressionnant ! (bon mais là ça devait être en Bulgarie je pense)

J'aurais pu être séduite par ce genre de choses il y a quelques années de cela ! Je suis sensible à tout ce qui peut être fait "ensemble". Même dans les choses du monde, quand je vois des danses, des ballets, des chorales, je trouve que c'est beau de voir des humains se fondre dans un ensemble de cette façon.

A ce propos, j'adore les "dancing inmates" du centre de réhabilitation de Cebu aux Philippines. Je trouve ça vraiment extraordinaire, et tellement plein d'espérance ! Chaque fois que je regarde les vidéos, j'en ai les larmes aux yeux.
Ce sont des prisonniers en quartier haute-sécurité, des criminels... voyez ce qu'ils peuvent faire ENSEMBLE.

>>>>>>vidéo cebu center
>>>>>>vidéo cebu center 2

Là, je crois que Jésus est présent au milieu d'eux.


Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80765
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 15:48

Doumé a écrit:
Et tout cela est rigoureusement vrai, je le confirme. J'ai lu par la suite que la plupart des ovnis seraient suscités par l'enfer comme un leurre nous détournant de l'essentiel.

En tout cas, ces engins apparaissant dans cet ashram à la période de Pâque, vous avouerez que c'est troublant, non ? What a Face

Dans cette video ?


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 16:24

marie-agapé a écrit:
Doumé a écrit:
Ce ne sera que par la suite que Germain comprendra que toutes les origines religieuses sont acceptées, conseillées dans la secte, sauf le christianisme ; et cette interrogation lui permettra plus tard d'enquêter objectivement.
Je reviens sur cette phrase qui m'interpelle.
De toute évidence, dans cet enseignement on parle beaucoup du Christ, et pour avoir vérifié sur le net, l'enseignement en question dit que cette "fraternité" a à sa tête le Christ lui-même, et que c'est lui que l'on doit suivre.
Or, vous dites que le christianisme est rejeté.

-- quels arguments étaient utilisés pour justifier le fait de rejeter le Christianisme tout en disant que le Maître suprême est le Christ ?
Chère Marie, je vois que vous connaissez l'ésotérisme mais peut-être pas la façon de procéder des sectes qui génèrent un syncrétisme habile mêlant poison et vérité. Le christ dans le new-âge est avec un petit c : un avatar parmi d'autre, un titre mêlé à des initiés parallèles, des maîtres, des avatars, des kalki-avatars, des ascensionnés, des..., et j'en passe. Le guru était assez habile pour relativiser tous les savoirs religieux dans ce qu'il nommait l’Église de saint-Jean : un initié plus " avancé " que les autres, un peu comme maintenant on tente de faire passer Judas pour le disciple le plus évolué dans son " évangile ", soi-disant. OMA, le guru de la FBU, professait que le Christ n'était pas mort sur la croix et était allé mourir au Cachemire avec saint Thomas (comme par hasard...). OMA était animé d'une aversion pour l'eucharistie si petite selon lui en rapport au lever de soleil où l'on se nourrirait directement de l'énergie christique : piège subtil vous en conviendrez.

Lorsque je parle des enseignements spirituels déviants, j'explique que beaucoup parlent du Christ. Mais j'ai remarqué qu'il n'est jamais ou quasiment jamais fait mention de "Jésus". Donc le "Christ" ("l'Oint") dont il est question dans ces enseignements serait l'antéchrist (Oint par Lucifer), ou Lucifer lui-même, et toute la dévotion, les méditations et rituels pratiqués le servirait lui, et non Jésus-Christ.
En fait, un antéchrist spirituel parmi d'autres, ou plutôt une conception n'acceptant pas le christianisme comme une indignation outragée d'oser comparer le don de soi par l'humilité plus forte que l'adepte conquérant le ciel par son ascèse, ses propres forces. Les initiations anciennes sont structurées de façon extraordinaire, et l'évangile paraît une régression pour ces adeptes, un peu comme les pharisiens attendant un messie temporel. La gnose est naturaliste en fait, elle veut se hisser comme Prométhée vers l'éternité, elle n'est pas humble.
Ceci dit, il y a des lumières de l'Esprit saint là-dedans mais mélangé aux choses anciennes qui ne comprennent pas la grâce, seulement les causes à effet, une mentalité de l'ancien testament...


-- Pensez vous que ce mouvement est lié à Lucifer et à l'antéchrist ? (vous pouvez répondre plus tard si vous pensez que d'y répondre maintenant est prématuré vis à vis du déroulement de votre témoignage).

Beaucoup de personnes pensent que les enseignements Lucifériens incitent à faire le mal, et que par conséquent il est facile de les "repérer". Ce n'est pas si évident que ça du tout ! Ce sont les voies des satanistes qui invitent à faire le mal. C'est différent. C'est un autre aspect du mal (si on considère que lucifer et satan sont 2 facettes d'un même être).
Je crois au contraire qu'il est difficile de repérer un enseignement Luciférien de prime abord, d'autant que notre monde est profondément plongé dans une voie Luciférienne (argent, pouvoir, confondre le mal et le bien, orgueil, super-individualisme, mépris, suprématie du mental-raison sur le coeur, etc) et l'on peut facilement glisser dans ces enseignements sans s'apercevoir de rien. Au moins pendant un temps. Et d'autant plus qu'il y a beaucoup d'aspects séduisants dans ces formes de spiritualités, on le voit dans votre récit, y compris à un niveau concret dans la vie protégée et "idyllique" proposée dans ce centre.

Tout à fait vrai. L'enseignement luciférien est beaucoup plus pervers que le satanisme. La prière d'Alice Bailey à Lucifer, les enseignement de Steiner sur Ahriman, etc..? tous ces éléments, eh bien leurs adeptes ne font pas le lien avec le Lucifer de la Bible ! Ils croient que leur Lucifer est bon et en fait, ils n'osent pas analyser jusque là, comme anesthésiés par un charme. EN réalité c'est cela : quand on est trempé trop longtemps dans ces " eaux ", on ne peut plus voir, à moins de "casser " le moule douloureusement...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 16:29

Espérance a écrit:
Moi aussi, j'ai une petite question à Doumé :

- dans cette secte, aviez vous le droit de communiquer avec l'extérieur ? (courrier, visite ?)

Comme Marie le dit, vous pouvez répondre plus tard si c'est trop tôt maintenant.

Merci d'avance.

On avait cette liberté et il n' y avait pas de pressions d'argent, ou pas plus que dans toute entreprise demandant à ses ouvriers de s'investir davantage pour ne pas périr.

Non, la vraie prison est mentale, un conditionnement dont il faut du temps pour en sortir, le fait de ne connaître presque que des gens de cette secte afin de se " protéger " du monde. Ce n'était pas dit directement comme le Mandarom par exemple, mais c'était insidieux et d'un élitisme insupportable très rapidement pour celui qui ne voulait pas s'installer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 16:40

marie-agapé a écrit:
Doumé a écrit:
Condamné à quelques années de prison en 1953 pour des " ballets roses ", il est revenu auréolé de gloire car étant passé, selon ses dires, par une épreuve initiatique et donc accusé injustement. Personne n'en doute et ceux le faisant publiquement seraient taxés de blasphème malgré certaines autres " histoires " plus récentes... 
J'ai cherché sur le net à propos de cet homme (O.M.A.), et je n'ai rien trouvé, aucune mention de condamnation ou de rumeurs de quoi que ce soit de louche. C'est assez étonnent, car en principe ça finit toujours par ressortir quelque part sur le net. D'où aviez-vous ces infos ?


Des adeptes de la secte où ce n'était pas un secret, quoique un peu tabou tout de même. Le guru a été blanchi. Il est possible que, connaissant des gens importants, ces traces furent effacés. En fait, je n'en sais rien de façon certaine. Je n'ai que des témoignages verbaux dont certains beaucoup plus récents d'une jeune fille que je connaissais ayant eu à subir quelques agissements de ce type, une trentaine d'année plus tard... Et c'est à ce moment là que j'ai été confirmé dans mes questions sur ce sujet, le reste étant pour moi depuis longtemps écarté comme sectaire et dangereux...

Le guru prônait l'abstinence sexuelle ou la pratique d'un tantra à l'occidental en demandant des danses de vestales vierges pour l'inspiration artistique, la sublimation, la purification. Pourquoi pas ? Mais n'a-t-il pas joué avec le feu de ses adeptes ?

Beaucoup de gurus dont celui du Mandarom ont payé cher ces pratiques...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 16:48

marie-agapé a écrit:
Doumé a écrit:
la paneuryhmie (danse magique et sacrée) faite chaque jour. "
ça ressemblait à cela : http://www.bratstvoto.net/vehadi/menu/b12/Paneurythmy.html ?

Tout ce monde, c'est impressionnant ! (bon mais là ça devait être en Bulgarie je pense)

J'aurais pu être séduite par ce genre de choses il y a quelques années de cela ! Je suis sensible à tout ce qui peut être fait "ensemble". Même dans les choses du monde, quand je vois des danses, des ballets, des chorales, je trouve que c'est beau de voir des humains se fondre dans un ensemble de cette façon.

A ce propos, j'adore les "dancing inmates" du centre de réhabilitation de Cebu aux Philippines. Je trouve ça vraiment extraordinaire, et tellement plein d'espérance ! Chaque fois que je regarde les vidéos, j'en ai les larmes aux yeux.
Ce sont des prisonniers en quartier haute-sécurité, des criminels... voyez ce qu'ils peuvent faire ENSEMBLE.

>>>>>>vidéo cebu center
>>>>>>vidéo cebu center 2

Là, je crois que Jésus est présent au milieu d'eux.



Oui, c'est superbement beau et basé sur une science de la musique et du mouvement consommée, maîtrisée, enivrante. Ce savoir est antique et porte occultement des effets certains, mais l'homme a-t-i le droit de manipuler certaines forces. Là aussi, il faut discerner et trier sans juger. L'ennui vient d'une récupération spirituelle, mentale, émotionnelle que beaucoup d'adeptes ne soupçonnent pas en profondeur. Sinon, oui, c'est très beau, très puissant. Il y aurait beaucoup à dire sur la musique et le chant, cette science des vibrations rejoignant humainement jusqu'à un certain point la puissance du Verbe créant l'univers par le son, la Parole... Les occultiste ont approché ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 17:16

Arnaud Dumouch a écrit:
Doumé a écrit:
Et tout cela est rigoureusement vrai, je le confirme. J'ai lu par la suite que la plupart des ovnis seraient suscités par l'enfer comme un leurre nous détournant de l'essentiel.

En tout cas, ces engins apparaissant dans cet ashram à la période de Pâque, vous avouerez que c'est troublant, non ? What a Face

Dans cette video ?


Ah non, je ne la connaissais pas. Je la regarderai avec intérêt. Smile
En fait, j'ai du lire cette analyse de leurre sur un site chrétien, mais je ne me rappelle plus lequel. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 19:30

.
Merci pour les réponses. Je vois... En fait je connais assez bien tout ça, j'ai baigné dedans, mais comme chaque mouvement a ses propres "techniques", son propre "discours", je voulais savoir quel était celui de la FBU. Je découvre les grands classiques que j'ai rencontré ailleurs :
le christ est un avatar parmi d'autres, jésus un initié parmi d'autre, opposition entre "l'église de jean" et "l'église de pierre", etc... et bien-sûr le nec plus ultra de l'ésotériste qui en sait plus que les autres : Jésus n'est pas mort sur la croix ! (nb au passage : les musulmans disent la même chose). Il y a aussi la version "jésus l'homme est mort mais pas le christ", donc en différenciant les deux. Pour la suite ça varie : il y a la version où jésus est venu en France avec Marie-Madeleine sa compagne, il a eu des enfants, etc... (à la Da Vinci Code), mais qu'il soit parti avec Thomas, je ne connaissais pas, voilà une nouvelle version ! Basketball

En tout cas le fait que OMA avait de l'aversion pour l'eucharistie en dit long...

Citation :
une conception n'acceptant pas le christianisme comme une indignation outragée d'oser comparer le don de soi par l'humilité plus forte que l'adepte conquérant le ciel par son ascèse, ses propres forces. Les initiations anciennes sont structurées de façon extraordinaire, et l'évangile paraît une régression pour ces adeptes, un peu comme les pharisiens attendant un messie temporel. La gnose est naturaliste en fait, elle veut se hisser comme Prométhée vers l'éternité, elle n'est pas humble.
Oui, c'est tout à fait ça.

Citation :
L'enseignement luciférien est beaucoup plus pervers que le satanisme. La prière d'Alice Bailey à Lucifer, les enseignement de Steiner sur Ahriman, etc..? tous ces éléments, eh bien leurs adeptes ne font pas le lien avec le Lucifer de la Bible ! Ils croient que leur Lucifer est bon et en fait, ils n'osent pas analyser jusque là, comme anesthésiés par un charme. EN réalité c'est cela : quand on est trempé trop longtemps dans ces " eaux ", on ne peut plus voir, à moins de "casser " le moule douloureusement...
100% d'accord.
Comme tu le dis pour eux Lucifer est l'ange le plus Lumineux, le plus grand, celui qui a osé braver Dieu pour nous combler de la connaissance que Dieu nous refusait, et l'Eglise aurait voulu cacher cette réalité en le faisant passer pour un ange mauvais. Pour certains ésotéristes, "la chute" c'est le fait que ces anges rebelles soient descendu du ciel pour venir "ensemencer" l'humanité pour permettre aux humains d'évoluer et de devenir "intelligents" et pouvoir ensuite gravir les échelons des initiations pour devenir des êtres divins - contrairement à Dieu qui -tjrs selon eux- aurait voulu nous maintenir "simples créatures".





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 19:38

Doumé a écrit:
Oui, c'est superbement beau et basé sur une science de la musique et du mouvement consommée, maîtrisée, enivrante. Ce savoir est antique et porte occultement des effets certains, mais l'homme a-t-i le droit de manipuler certaines forces. Là aussi, il faut discerner et trier sans juger. L'ennui vient d'une récupération spirituelle, mentale, émotionnelle que beaucoup d'adeptes ne soupçonnent pas en profondeur. Sinon, oui, c'est très beau, très puissant. Il y aurait beaucoup à dire sur la musique et le chant, cette science des vibrations rejoignant humainement jusqu'à un certain point la puissance du Verbe créant l'univers par le son, la Parole... Les occultiste ont approché ce domaine.

Bien-sûr, c'est trompeur parce que cela fait appel à quelque chose de beau et de juste au départ, mais c'est perverti pour la manipulation. C'est une forme de magie et c'est donc dangereux.

Alors que pour les prisonniers de Cebu, c'est positif, structurant, parce qu'il n'y a aucun enseignement. C'est de la danse tout simplement, avec la discipline pour arriver à danser tous ensemble.


Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 21:59

holàlàlà pale pale pale

Tout ça est instructif, mais terrifiant !

Quand on pense aux pauvres âmes prisonnières de ces choses démoniaques...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Lun 10 Oct 2011, 22:16

Ce poème fait écho à cette magie antique dont la force venait d'avant le déluge :

Babel

Quand les enfants de Sem, de Cham et de Japhet,
Après avoir reçu le fruit de la bénédiction ou
La malédiction de leur père Noé s’en furent allés,
La terre était informe et vide sous
Les générations…

Et peu à peu, elle se repeupla,
Chacun partant de son côté, chacun
Recueillant le bon grain ou l’ivraie, que créa
La péché assoupi, la vertu du Dieu Un
Et trine …

Sem au moyen orient et Cham vers le sud
Japhet vers le levant et au septentrion,
Ainsi furent réunis les hommes, plus près que ne le furent
Les prémices du mal sur le jardin de Sion,
Babel …

Ils étaient devenus nombreux et prétentieux,
Plus doués pour les arts que nos enfants présents,
Tant il retentissait l’ombre héréditaire de leurs mauvais aïeux
Dont le bruit du déluge faisait bouillir encore leur sang,
Rebelle …

Pressés, dressant leur poing vengeur contre un Dieu
Puissant au-dessus d’eux, ils voulurent dresser
Toutes générations à la gloire de l’homme en un lieu
Où nul genoux fléchit, voulant les cieux emprisonner,
Dans l’abîme …

Plus loin, mais pas assez, les sémites campaient.
Cependant, ils ne prirent point part à cette construction,
Seulement des pressions pour de petits ouvrages, forcés,
Moqués comme Noé, subtiles et lâches tentations
Inutiles.

Héber, père du grand père d’Abraham, travailla
Pour sa postérité, à d’autres matériaux que ceux
De cette terre pour faire un peuple saint du feu que créa
Dieu, traçant que là où est ton cœur là sera notre Dieu,
Eternel …

Ainsi, naquit cette langue hébraïque ou chaldéenne
Pur, pas très loin du dialecte originaire d’Adam
En sachant préserver l’antique consonance afin que sème
Un rite éternel et précieux et rejoignant la flamme
De Dieu …


Or quand Sémiramis, faisait funestement acclamer
Ses méfaits, ainsi qu’une légende s’opposant au grand Job,
Nimrod, son ancêtre, produisait la semence honnie et
Insensée qui construisit Babel, tour de son orgueil, sobre
D’humilité …

Voici, à ce moment, ce qu’était cette tour :
Un immense plateau d’une circonférence de deux heures
En marchant, Vingt-cinq voies très larges autour
Du point central et autant de tribus enlacées en un cœur,
Noué …

Noué autour d’un culte idolâtre et orgiaque
Issu de ces croyances que l’on croyait enfouies
Et qui se retrouvaient par le sang de Caïn tragique
En de violents portiques et sous des voûtes creuses d’une magie,
Servile …

Immense fourmilière circulant sur ces voies fortifiées
Où grouillaient lentement hommes et bêtes, sous les lourds travaux
D’un rêve inanimé ; on eut cru voir une arche qui sortait de Noé
Sans l’immense arc-en-ciel d’un ciel bienveillant, trop
Loin …

Et tous ces animaux chargés de fardeaux avec ou sans
Leurs maîtres, allaient. Plus loin, sous des immenses rampes,
Des gens vivaient en de multiples alvéoles et niches sans
Confort, corridor de dédales d’une organisation ample
Et subtile …

Sous le revêtement des routes d’un blanc magnifique
Et brillant, c’était comme dans ces palais des mille et une
Nuits : une atmosphère troublante dégageant un encens unique
En l’honneur des hommes par des stèles de pierre ou des runes
Aux dieux …

Les noms étaient inscrits taillés dans cette pierre,
Les femmes pétrissaient l’argile sous leurs pieds,
Les tailleurs sculptaient artistiquement à la gloire de la terre
L’œuvre immense et unie où de chaque côté l’ombre était
Sans lumière …

Trimant depuis trente ans sans fatigues et sans peurs
Ils inscrivaient inlassablement le nom de leur union
Maligne quand soudain, surgit la confusion… Ricaneurs
Ironiques devant Melchitsédeck, l’envoyé des nations
Survint …

Et Nimrod prit peur, sa langue se noua, son peuple
S’effondra devant l’inévitable du châtiment divin,
Devant l’autorité du pontife reconnu au devant de ces peuples
Savants ou ignorants mais ployant le genoux incertain
Vers le héraut de Dieu …

Melchitsédeck roi de justice et de paix, légende ;
En vérité, réel personnage dans le livre de Dieu
Créant la division du mal que tendent
Les démons ; Babel, Pentecôte de Dieu,
Inversée ! …

Melchitsédeck roi de Jérusalem,
Et qui d’autre que lui l’eut fait,
Avant que ne survienne
Notre Roi bien aimé ?
Jésus !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Mar 11 Oct 2011, 13:48

Suite d'un témoignage romancé sur mon intégration (Germain) dans la communauté principale d'une secte :

Les choses sont plus compliquées lors des congrès où chacun doit mettre la main à la pâte : travaux collectifs de culture, vaisselle, pluche, plonge et divers ouvrages d'entretien. Nous, les permanents, nous devons de les encadrer sans impératifs de rendement et dans la bonne humeur... L'ennui vient de ce que beaucoup ne veulent pas se prêter au jeu malgré les injonctions du Maître d'un devoir fraternel. Entre la théorie et la pratique...
Je commence à m'apercevoir d'un contraste : les "permanents" que nous sommes, et les autres ... Les autres sont ceux qui viennent lors des congrès ou de week-end. Ces moments là sont une fête de rassemblement démarrant avec le fameux lever de soleil suivi du petit-déjeuner fraternel dans une salle commune ou bien les uns chez les autres. Ces invitations désignent, le plus souvent, que l'on aie trouvé grâce (ou amitié ?) avec un frère ou une sœur, comme ils disent. Là aussi, on nous spécifie bien que ce mot est vital pour les relations d'âmes. Nous les permanents, sommes rarement les bienvenus...

Commencent ensuite les activités courantes et devant s'accomplir dans l'harmonie : école initiatique oblige tels que dans les grands ashrams de l'Inde. Pluche des légumes, préparation du repas, travail aux cultures et entretiens généraux sont proposés. La plupart du temps, on retrouve les mêmes, le restant de 70 % préférant palabrer sur le sort du monde et leurs rôles à venir ; du moins pour leur avancement spirituel.
Il faut dire que la pression commence avant les congrès : tout doit être prêt, surtout si l'on sait que le Maître viendra. Les cadres nous donnent maints objectifs d'un ton rarement amical et je surprends des conversations et attitudes pour le moins peu fraternelles. Ce n'est pas directe car nous avons une relative liberté de nous organiser, c'est plus insidieux, à l'image d'une société en vase clos. En tous cas, quand il manque du monde à la vaisselle ou pour un "coup de bourre", nous sommes présent les premiers car vus moins " évolués " que les autres, donc justifiés ; et épuisés ...

Il faut dire que j'ai croisé saint Paul, saint François, Moïse ou Salomon et maintes autres réincarnations prestigieuses. C'est étrange, jamais un ancien balayeur ou ouvrier, encore moins des adeptes de la métempsycose. Les seuls ouvriers, c'était nous : étrange, la théorie des vies successives tout de même ! La réincarnation enseigne que les races sont des "véhicules progressifs" pour évoluer : ainsi, les âmes jeunes sont noires, puis rouge, puis jaunes et enfin blanches, tout cela dans un respect fraternel bien sûr. De là à l'eugénisme et la théorie des races... "


Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Mar 11 Oct 2011, 15:06

Moi aussi j'ai été, pour mon malheur, plus de trente ans dans une secte, dont j'ai eu un mal fou à sortir.

C'était pas la joie...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16634
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Mar 11 Oct 2011, 15:10

Chris Prols a écrit:
Moi aussi j'ai été, pour mon malheur, plus de trente ans dans une secte, dont j'ai eu un mal fou à sortir.

C'était pas la joie...

l'ssentiel, c'est d'en sortir :bisou:

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Mar 11 Oct 2011, 16:02

Chris Prols a écrit:
Moi aussi j'ai été, pour mon malheur, plus de trente ans dans une secte, dont j'ai eu un mal fou à sortir.

C'était pas la joie...

Vous ?... ça alors ! ça confirme ce que je disais, que tout le monde peut se faire prendre, même des chrétiens, même catholiques, et même traditionalistes !
A moins que vous ne soyez devenus catho-tradi-sédévacantiste après cette expérience malheureuse ?

Pourriez-vous nous dire de quelle type de secte il s'agissait ? (quelle mouvance ? je ne vous imagine pas dans un groupe new-age ou esotérique).

Merci du témoignage en tout cas, on se sent moins seul...

Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Mar 11 Oct 2011, 16:07

Je vais vous donner la réponse sous forme de charade.

Mon premier est le synonyme argotique de crétin

Les femmes se maquillent mon deuxième

mon troisième n'est pas aujourd'hui, ni demain

mon tout est l'égout collecteur de toutes les hérésies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Mar 11 Oct 2011, 16:10

Doumé a écrit:
Ces invitations désignent, le plus souvent, que l'on aie trouvé grâce (ou amitié ?) avec un frère ou une sœur, comme ils disent. Là aussi, on nous spécifie bien que ce mot est vital pour les relations d'âmes. Nous les permanents, sommes rarement les bienvenus............

En tous cas, quand il manque du monde à la vaisselle ou pour un "coup de bourre", nous sommes présent les premiers car vus moins " évolués " que les autres, donc justifiés ; et épuisés ...
C'est un aspect de votre témoignage qui m'étonne. Dans le groupe où j'étais (et il me semble avoir vu ça dans tous les milieux que j'ai visité), c'étaient les "permanents" qui étaient considérés comme "supérieurs" car "plus engagés que les autres et plus proche du ou des maîtres". Quand j'étais dans la communauté à plein temps, je percevais bien ce regard envieux de certains, et je me disais "s'ils savaient !", car nous n'étions certainement pas considérés comme supérieurs aux yeux des "chefs" de ce groupe, et notre sort n'étaient certainement pas enviable.

Je ne comprends pas pourquoi les permanents de votre groupe étaient considérés comme moins évolués.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Mar 11 Oct 2011, 16:13

Chris Prols a écrit:
Je vais vous donner la réponse sous forme de charade.

Mon premier est le synonyme argotique de crétin

Les femmes se maquillent mon deuxième

mon troisième n'est pas aujourd'hui, ni demain

mon tout est l'égout collecteur de toutes les hérésies.
... je trouve pas scratch
con-fard-hier ... ça donne rien.
un indice ?
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Mar 11 Oct 2011, 16:20

Le fard, c'est pour se maquiller les...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur d'une secte. Témoignage   Mar 11 Oct 2011, 16:22

Chris Prols a écrit:
Moi aussi j'ai été, pour mon malheur, plus de trente ans dans une secte, dont j'ai eu un mal fou à sortir.

C'était pas la joie...
est-ce que tu veux dire par là que tu es, -pardon-, vous êtes devenu intégriste ultra-réac 'il y a seulement deux-trois ans ?

qu'est-ce qui s'est passé dans votre vie il y a deux-trois ans ?
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
 
Au coeur d'une secte. Témoignage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Agora-flash: quelques infos...
» Eglise du Christ de Paris -
» La secte:Coeur Douloureux et Immaculé de Marie
» Témoignage-vidéo de Micheline Boisvert et du Coeur d'Accueil de Jésus !
» secte Eckankar:témoignage de Catherine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: