DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Réversibilité de Charles Baudelaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Réversibilité de Charles Baudelaire   Mer 02 Fév 2011, 08:42

Tiré des "Fleurs du Mal".

Surprenant non, après toutes les intoxs que l'on a pu déverser sur ce grand poète ?



RÉVERSIBILITÉ


Ange plein de gaieté, connaissez-vous l’angoisse,
La honte, les remords, les sanglots, les ennuis,
Et les vagues terreurs de ces affreuses nuits
Qui compriment le cœur comme un papier qu’on froisse ?
Ange plein de gaieté, connaissez-vous l’angoisse ?

Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine,
Les poings crispés dans l’ombre et les larmes de fiel,
Quand la Vengeance bat son infernal rappel,
Et de nos facultés se fait le capitaine ?
Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine ?


Ange plein de santé, connaissez-vous les Fièvres,
Qui, le long des grands murs de l’hospice blafard,
Comme des exilés, s’en vont d’un pied traînard,
Cherchant le soleil rare et remuant les lèvres ?
Ange plein de santé, connaissez-vous les Fièvres ?

Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides,
Et la peur de vieillir, et ce hideux tourment
De lire la secrète horreur du dévouement
Dans des yeux où longtemps burent nos yeux avides ?
Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides ?

Ange plein de bonheur, de joie et de lumières,
David mourant aurait demandé la santé
Aux émanations de ton corps enchanté ;
Mais de toi je n’implore, ange, que tes prières,
Ange plein de bonheur, de joie et de lumières
!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réversibilité de Charles Baudelaire   Mer 02 Fév 2011, 14:21

Cette poésie met en exergue la souffrance des Hommes tout en "reprochant" aux anges de ne pas avoir à les subir...nous sommes "plus grands" que les anges car nous souffrons.
:greenange:

Baudelaire:
De Maistre et Edgar Poe m'ont appris à raisonner.
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Réversibilité de Charles Baudelaire   Mer 02 Fév 2011, 14:35

Alexis232 a écrit:
Cette poésie met en exergue la souffrance des Hommes tout en "reprochant" aux anges de ne pas avoir à les subir...nous sommes "plus grands" que les anges car nous souffrons.


Baudelaire:
De Maistre et Edgar Poe m'ont appris à raisonner.

Oui, ce sont des maîtres en spiritualité. pirat
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Réversibilité de Charles Baudelaire   Mer 02 Fév 2011, 17:05

Perso, je n'aime pas ce poème.
Il exalte la souffrance - non l'Amour !
Refuse la communion même avec l'Ange élu.
N'élève pas l'âme vers Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réversibilité de Charles Baudelaire   Mer 02 Fév 2011, 19:36

Christophore a écrit:
Perso, je n'aime pas ce poème.
Il exalte la souffrance - non l'Amour !
Refuse la communion même avec l'Ange élu.
N'élève pas l'âme vers Dieu.

Salut,

Dernière strophe du poème:
Mais de toi je n’implore, ange, que tes prières,
Ange plein de bonheur, de joie et de lumières !
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Réversibilité de Charles Baudelaire   Mer 02 Fév 2011, 20:26

Alexis232 a écrit:
Christophore a écrit:
Perso, je n'aime pas ce poème.
Il exalte la souffrance - non l'Amour !
Refuse la communion même avec l'Ange élu.
N'élève pas l'âme vers Dieu.

Salut,

Dernière strophe du poème:
Mais de toi je n’implore, ange, que tes prières,
Ange plein de bonheur, de joie et de lumières !

Certes.
Mais le souffrant, pour qu'il mérite et puisse donner cette réversibilité en faveur d'autrui, ne doit pas seulement souffrir : il doit surtout AIMER.
Et de l'Ange (qu'on ne doit ni envier ni mépriser !) on ne réclame pas que sa prière, nous leur sommes unis dans l'Amour fraternel. Ils nous protègent, nous gardent, nous aiment, prient pour nous, offrent nos souffrances etc.

Ce que je n'aime pas, c 'est l'opposition qui est faite entre l'homme et l'ange, la souffrance (un peu démoniaque, ou en tous cas sans trop d'amour bien visible dans ce poème!) du premier et l'harmonie bienheureuse, impassible, du second dont l'homme ne demande que les prières. Pardon, mais pour moi, si je suis honnête, ce poème dans ses descriptions, sous-entend que l'homme, au coeur de sa souffrance, n'aime pas, ne prie pas, se compare au lieu de se cacher en Christ.
Cela est peut-être vrai parce que nous sommes pécheurs. Mais les saints sont saints précisément parce qu'au coeur de la souffrance, ils AIMENT, et ils PRIENT ne serait-ce que par leur union, même non-sentie, au Christ abandonné....
D'autre part, l'Eglise triomphante prie aussi pour nous. En premier lieu Marie notre Mère mais tous les saints aussi.

Bref, ce n'est pas ainsi que j'entends la réversibilité, mot que je serais heureux de voir d'ailleurs remplacé par un autre.
Sur le contenu du mot lui-même il y aurait aussi beaucoup à dire. Ce n'est pas mathématique. Cela implique un dialogue caché mais réel entre le pécheur qui reçoit et le saint qui donne. Dieu ne nous traite pas en objets.
Mais c'est une autre question.


Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Réversibilité de Charles Baudelaire   Jeu 03 Fév 2011, 07:34

Christophore a écrit:
Alexis232 a écrit:
Christophore a écrit:
Perso, je n'aime pas ce poème.
Il exalte la souffrance - non l'Amour !
Refuse la communion même avec l'Ange élu.
N'élève pas l'âme vers Dieu.

Salut,

Dernière strophe du poème:
Mais de toi je n’implore, ange, que tes prières,
Ange plein de bonheur, de joie et de lumières !

Certes.
Mais le souffrant, pour qu'il mérite et puisse donner cette réversibilité en faveur d'autrui, ne doit pas seulement souffrir : il doit surtout AIMER.
Et de l'Ange (qu'on ne doit ni envier ni mépriser !) on ne réclame pas que sa prière, nous leur sommes unis dans l'Amour fraternel. Ils nous protègent, nous gardent, nous aiment, prient pour nous, offrent nos souffrances etc.

Ce que je n'aime pas, c 'est l'opposition qui est faite entre l'homme et l'ange, la souffrance (un peu démoniaque, ou en tous cas sans trop d'amour bien visible dans ce poème!) du premier et l'harmonie bienheureuse, impassible, du second dont l'homme ne demande que les prières. Pardon, mais pour moi, si je suis honnête, ce poème dans ses descriptions, sous-entend que l'homme, au coeur de sa souffrance, n'aime pas, ne prie pas, se compare au lieu de se cacher en Christ.
Cela est peut-être vrai parce que nous sommes pécheurs. Mais les saints sont saints précisément parce qu'au coeur de la souffrance, ils AIMENT, et ils PRIENT ne serait-ce que par leur union, même non-sentie, au Christ abandonné....
D'autre part, l'Eglise triomphante prie aussi pour nous. En premier lieu Marie notre Mère mais tous les saints aussi.

Bref, ce n'est pas ainsi que j'entends la réversibilité, mot que je serais heureux de voir d'ailleurs remplacé par un autre.
Sur le contenu du mot lui-même il y aurait aussi beaucoup à dire. Ce n'est pas mathématique. Cela implique un dialogue caché mais réel entre le pécheur qui reçoit et le saint qui donne. Dieu ne nous traite pas en objets.
Mais c'est une autre question.



En efet, cher Christophore, la réversibilité de Baudelaire est plus qu'ambigue.

Il y a chez ce poète essayaiste, traducteur, journaliste, une ambivalence de religioité (et non de religion) et du poétique, du sacré et du profane, nettement prédominente. C'est en définitive, comme une projection de sa vie déchirée, souvent ténébreuse (voir le "spleen de Paris" et bien d'autres poèmes des Fleurs du mal" surtout, Baudelaire était un provocateur, passé maître dans cet art ("les fleurs du mal" le monrent) et en définitive un chercheur de Dieu qui n'a pu aller bien loin en spiritualité, car trop dispersé (certain disent même qu'il aurait participé à des messes noires, d'autres membre d'un cercle occulte, du type FM etc...). Bref, le "grand ténébreux".

Son poème "réversibilité" n'est donc en rien un modèle de chrétienté, mais montre l'influence, surtout de J. de Maistre et E. Poë (dont il a été le traducteur de l'américain et celui qui l'a fait connaître en France ; sans Baudelaire, pas d'Edgard Poë en français) sur sa recherche (il ne l'a d'ailleurs jamais caché).

Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Réversibilité de Charles Baudelaire   Jeu 03 Fév 2011, 14:24

Cher Christian,

merci de conforter mon jugement.

Eh oui... c'est terrible. Devant toutes ces âmes perdues, quelle est la responsabilité de ceux qui auraient pu leur tendre la main - l'ont ils fait ?
A lui, à d'autres comme Marie Paul, à d'autres encore dont les schismes endeuillent l'Eglise ?

Plus je vais, plus je communie au Coeur blessé du Sauveur devant les pharisiens qui jugent les perdus - et s'en détournent...
Lui, il a ouvert le dialogue avec la Samaritaine... il a donné une place à Zaché, à la femme adultère, à Madeleine, à Lévy...

"Qui n'amasse pas AVEC MOI, disperse..."



Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Réversibilité de Charles Baudelaire   Jeu 03 Fév 2011, 17:27

Christophore a écrit:
Cher Christian,

merci de conforter mon jugement.

Eh oui... c'est terrible. Devant toutes ces âmes perdues, quelle est la responsabilité de ceux qui auraient pu leur tendre la main - l'ont ils fait ?
A lui, à d'autres comme Marie Paul, à d'autres encore dont les schismes endeuillent l'Eglise ?

Plus je vais, plus je communie au Coeur blessé du Sauveur devant les pharisiens qui jugent les perdus - et s'en détournent...
Lui, il a ouvert le dialogue avec la Samaritaine... il a donné une place à Zaché, à la femme adultère, à Madeleine, à Lévy...

"Qui n'amasse pas AVEC MOI, disperse..."




Je ressens la même chose que vous, cher Christophore, à la communion, bien sûr, mais dans toutes les attitudes et gestes "dédaigneux" envers notre Seigneur, surtout de la part des Chrétiens et des Catholiques en particulier. Aux sanctuaires de Lourdes on en voit de belles, lorsque les grands pélerinages commencent. L'hiver, nous sommes en petit comité, peu de pélerins et ceux qui sont là ont une belle foi, mais les gandes foules amènent toujours des ... curieux et des gens très curieux.

Mais, il me semble, que du moment qu'une âme est en recherche de Dieu, elle est gagnée par Dieu, car cela signifie qu'elle entend sa "petite voix" et qu'un jour Dieu pourra se manifester à elle de manière "officielle" enfin, au gand jour (pour elle, dans le secret de sa chambre). Et il semble que ce soit le cas pour Baudelaire, comme, d'après ce que l'on raconte, ce fut le cas pour E.Zola, surtout après son long (et si beau) livre "Lourdes", où il est venu et a fait un long reportage honnête (pour un païen) qui l'a amené à prendre à son service un miraculé de Lourdes et par la suite, peu de temps avant sa mort, a amené sa conversion (que l'on tait, bien sûr, dans notre république).

Alors les chrétiens de l'AdM sont loin d'être perdus, tout au contraire, ils nous devancent (en tous cas, ils me devancent) dans bien des domaines.

Donc, concernant la "réversibilité" de Baudelaire, elle dénote tout de même, une forte recherche, une forte imprégnation des valeurs chrétiennes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Réversibilité de Charles Baudelaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réversibilité de Charles Baudelaire
» Le thème du voyage dans "Les Petits Poèmes en Prose" (Charles Baudelaire)
» Charles Baudelaire, "L'invitation au voyage"
» Les fleurs du mal, de Baudelaire.
» Comment travailler Baudelaire en OI? (4è)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: