DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Trinité et Quaternité selon C.G. Jung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Sam 15 Mai 2010, 14:07

Un article intéressant :

« Il est donc évident que la Mère se révèle être un aspect essentiel de la totalité et que par conséquent elle doit entrer, à égalité avec les autres termes, comme élément consubstantiel du concept de Dieu. Cette réalité a été reconnue, selon Jung, par l'acceptation du symbole de l'Assomption de Marie, par lequel le corps de la Vierge entre au Ciel, devenant alors un attribut de la divinité : « La quaternité comme union des trois semble être visée par L'Assomption de Marie. Ce dogme ajoute l'élément féminin à la Trinité masculine, l'élément terrestre à la spiritualité et ainsi l'homme pécheur à la divinité. »

http://www.erudit.org/revue/LTP/2001/v57/n2/401352ar.pdf


Dernière édition par Psychoactif le Sam 15 Mai 2010, 15:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Sam 15 Mai 2010, 14:23

Psychoactif a écrit:
Un article intéressant :

« Il est donc évident que la Mère se révèle être un aspect essentiel de la totalité et que par conséquent elle doit entrer, à égalité avec les autres termes, comme élément consubstantiel du concept de Dieu. Cette réalité a été reconnue, selon Jung, par l'acceptation du symbole de l'Assomption de Marie, par lequel le corps de la Vierge entre au Ciel, devenant alors un attribut de la divinité : « La quaternité comme union des trois semble être visée par L'Assomption de Marie. Ce dogme ajoute l'élément féminin à la Trinité masculine, l'élément terrestre à la spiritualité et ainsi l'homme pécheur à la divinité. »

http://www.erudit.org/revue/LTP/2001/v57/n2/401352ar.pdf

--> Désolé, sujet posté sur le mauvais forum. A supprimer ou déplacer dans "théologie spirituelle".

Si le corps de Marie est rentré dans le ciel sans être corrompu par la mort c'est tout simplement pcq Marie n'a jamais commis de péché cela aurait été aussi le cas d'Adam et Eve s'ils n'avaient pas péché.C'est donc le péché qui nous rend poussière notre coprs . « tu es poussière et tu retourneras en poussière »(Genèse 3,19) dit Dieu à Adam après son péché
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Sam 15 Mai 2010, 15:00

Le Père :

Citation :
Puisque dans le schéma trinitaire le Père apparaît comme le principe ordonnateur de la matière, principe qui se traduit dans la sphère biologique par l'organisation des structures du comportement, il révèle la transcendance de l'Esprit. [....]En ce sens, le Soi [le Père] représente la matrice inconsciente du psychisme humain ; il inclut l'ensemble des possibilités de développement propres aux espèces et aux individus, c'est-à-dire l'ensemble des structures innées du comportement (en plus bien sûr des structures morphologiques)....Le Père représente le pôle spirituel détenteur des potentialités.

Le Saint-Esprit :

Citation :
Celui-ci [le Saint-Esprit] devient la force, l'énergie par laquelle le principe ordonnateur [le Père] intervient dans l'évolution pour lui donner un Sens. Cette idée est très bien illustrée par la Pentecôte, où l'Esprit se manifeste soudainement sous la forme de petites flammes sur la tête des apôtres : « [Le] Saint Esprit dérive du fait que le pneuma de Dieu se dissout en forme de petites flammes [...] ». Sous cette forme, l'Esprit traduit l'action de Dieu et du Sens sur la conscience individuelle.

Le Fils :

Citation :
La clé de l'interprétation jungienne du dogme de la Trinité réside sans aucun doute dans la figure centrale du Christ, Fils de Dieu. « Jésus est une incarnation de Dieu le Père. En tant que Dieu fait homme, il vit sa vie terrestre [...] ». Du point de vue de l'analyse psychologique, l'Incarnation représente pour Jung la possibilité de l'intégration du Soi (symbolisé par le Père) à la sphère de la conscience individuelle (symbolisée par le Fils). En ce sens, le Soi représente la matrice inconsciente du psychisme humain ; il inclut l'ensemble des possibilités de développement propres aux espèces et aux individus, c'est à-dire l'ensemble des structures innées du comportement (en plus bien sûr des structures morphologiques)....

L'union du moi et du Soi [le Père] incarnée dans le Christ incite Jung à faire de ce dernier une figure symbolique de l'« homme total », appelé Anthropos. Le Christ exprimerait alors la possibilité de l'individuation, à savoir de l'harmonisation des opposés psychiques : d'un côté, le moi [le Fils] et ses représentations conscientes résultant d'une interaction entre l'individu et le monde ; de l'autre côté, le Soi [le Père] de même que tous les contenus refoulés, inhibés et inconscients qui prennent la forme de complexes psychologiques.

Dans le symbole du Fils de Dieu et de son rapport au Père s'exprime la possibilité de l'accession au sens supérieur de l'existence par l'accomplissement du destin.

Le Saint-Esprit : manifestation

Citation :
Le concept employé par Jung pour désigner la manifestation psychologique de l'Esprit est celui de fonction transcendante. Elle survient la plupart du temps à partir d'un conflit entre l'attitude volontaire du moi et les tendances inconscientes. Elle exprime toute sa force et son utilité pour la résolution des conflits psychologiques et moraux lorsque l'individu en arrive à un équilibre entre l'usage de la pensée rationnelle et la dimension affective de sa personnalité révélée par l'intuition : « Pour trouver la réponse à cette question [dualité Bien-Mal], on ne peut que s'en remettre à son pouvoir mental d'un côté et au fonctionnement de l'inconscient de l'autre côté, à cet esprit que nous ne contrôlons pas. On ne peut qu'espérer que c'est le "saint" esprit. La coopération du raisonnement conscient avec les données de l'inconscient s'appelle "fonction transcendante". »

La Vierge Marie :

Citation :
Pour Jung, la structure trinitaire demeure abstraite si elle n'est pas complétée par un quatrième terme qui vient la concrétiser : « Le quatrième signifie "réalisation" et par conséquent passage en un état essentiellement différent, celui de la matérialité du monde [...] ». Alors que, d'un point de vue psychologique, le Père représente le pôle spirituel détenteur des potentialités, et que le Fils est la figure du moi et de la conscience individuelle, la Mère exprime l'aspect matériel de la vie.

Il est donc évident que la Mère se révèle être un aspect essentiel de la totalité et que par conséquent elle doit entrer, à égalité avec les autres termes, comme élément consubstantiel du concept de Dieu. Cette réalité a été reconnue, selon Jung, par l'acceptation du symbole de l'Assomption de Marie, par lequel le corps de la Vierge entre au Ciel, devenant alors un attribut de la divinité : « La quaternité comme union des trois semble être visée par L'Assomption de Marie. Ce dogme ajoute l'élément féminin à la Trinité masculine, l'élément terrestre à la spiritualité et ainsi l'homme pécheur à la divinité.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Dim 16 Mai 2010, 02:41

Jung a écrit un livre assez étrange "Réponse à Job" où il considère qu'il y a une sorte d'évolution à ce que l'homme perçoit de Dieu au cours de l'histoire.
On pourrait même dire que pour Jung "Dieu évolue" en quelque sorte par sa confrontation avec l'homme ! On est là dans des spéculations qui sortent assez largement de la doctrine normale des Eglises, me semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Dim 16 Mai 2010, 07:21

Pierre75 a écrit:
On pourrait même dire que pour Jung "Dieu évolue" en quelque sorte par sa confrontation avec l'homme ! On est là dans des spéculations qui sortent assez largement de la doctrine normale des Eglises, me semble-t-il.

C'est bien sûr l'homme qui évolue par sa confrontation avec Dieu ; l'inverse est blasphématoire!
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Dim 16 Mai 2010, 07:43

Oui tout à fait. Le livre de Jung me semblait toucher à quelque chose de blasphématoire... Mais il faut savoir que dans quelques traditions ésotériques, on considère que "Dieu évolue". C'est notamment la position de Jacob Boehme, si j'ai bien compris; et d'une certaine façon, de Hegel (L'Esprit de Hegel "change" et accède à Lui-même à travers l'histoire... C'est donc une sorte de dieu en devenir).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Dim 16 Mai 2010, 07:56

Pierre75 a écrit:
Oui tout à fait. Le livre de Jung me semblait toucher à quelque chose de blasphématoire...

Je pense que c'est notre lecture de Jung qui est erronée.....Jung est un très grand érudit. Exclamation

Pierre75 a écrit:
Oui tout à fait. Le livre de Jung me semblait toucher à quelque chose de blasphématoire... Mais il faut savoir que dans quelques traditions ésotériques, on considère que "Dieu évolue". C'est notamment la position de Jacob Boehme, si j'ai bien compris; et d'une certaine façon, de Hegel (L'Esprit de Hegel "change" et accède à Lui-même à travers l'histoire... C'est donc une sorte de dieu en devenir).

Mais il faut savoir que dans quelques traditions ésotériques, on considère que "Dieu évolue".....

Pas seulement, on lit aussi ce genre de choses dans les nouvelles théologies, bien que sous une forme assez différente, comme la théologie du process (process theology).
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Lun 17 Mai 2010, 01:05

Oui la thélogie du Process.
A l'occasion lisez "Réponse à Job", vous me direz votre interprétation. Ce livre m'avait assez interloqué, de plus c'est le dernier ou l'avant-dernier ouvrage de Jung.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Mer 19 Mai 2010, 18:27

Pierre75 a écrit:
Oui la thélogie du Process.
A l'occasion lisez "Réponse à Job", vous me direz votre interprétation. Ce livre m'avait assez interloqué, de plus c'est le dernier ou l'avant-dernier ouvrage de Jung.

Je viens de terminer la lecture de "réponse à Job" (Jung). J'ai franchement du mal à comprendre les critiques négatives sur ce livre. C'est faire preuve de fermeture d'esprit et surtout d'ignorance que d'y voir de l'hégélianisme, d'y voir le « Dieu en devenir » de Hegel (« Dieu qui prend conscience de Lui-même »), alors que Jung a bien pris soin de préciser qu'il est question de PHÉNOMÉNOLOGIE DE L'ESPRIT, à savoir de l'image de Dieu en l'Homme, imago dei in homine, et non de Dieu Lui-même!

Il est question de l'action du Saint-Esprit qui travaille en nous : c'est la psyché qui voit un Dieu jaloux, un Dieu cruel etc. Ce ne sont que des projections anthropomorphiques. Il n'est bien sûr pas question ici de changement en Dieu. C'est absolument évident.

Jung écrit page 17 :

Citation :
ainsi donc, dans ce qui suit, lorsque je m'attache à ces objets « métaphysiques », j'ai pleinement conscience que, ce faisant, j'avance dans un monde d'images, et qu'AUCUNE de mes réflexions ne touchera à L'Inconnaissable.

"....j'ai pleinement conscience que, ce faisant, j'avance dans un monde d'images, et qu'AUCUNE de mes réflexions ne touchera à L'Inconnaissable."

C'est net de chez net! ;)

Donc, je ne comprends pas pourquoi certains crient au blasphème! Il n'y a pas pire sourd et aveugle que celui qui ne veut rien voir ni entendre....Laughing

Voici donc comment il faut lire :

Page 58 :

Citation :
Comme tous les Dieux anciens, Yahvé possède sa symbolique animale, qui rappelle d'ailleurs de façon indéniable les figures thériomorphes bien plus anciens des Dieux de l'Égypte, en particulier celle d'Horus, et de ses quatre Fils.

Est-il utile de préciser qu'il s'agit là de l'image de Yahvé en l'homme, et non de Dieu Lui-même? Laughing

La phrase devient :

Citation :
Comme tous les Dieux anciens, [l'image de] Yahvé [en l'homme] possède sa symbolique animale, qui rappelle d'ailleurs de façon indéniable les figures thériomorphes bien plus anciens des Dieux de l'Égypte, en particulier celle d'Horus, et de ses quatre Fils.

Il faut constamment garder à l'esprit qu'il s'agit là d'une phénoménologie de l'esprit. Jung étudie le phénomène religieux, ses manifestations, ses traces historiques, exactement comme le physicien qui étudie la matière. Il ne s'agit en aucun cas de spéculations rationnelles, mais de réflexions qui s'appuient sur de solides données d'expérience (états que Jung a expérimenté en lui-même). A aucun moment Jung ne s'aventure en terrain métaphysique.

Si vous avez compris cela, vous avez tout compris. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Mer 19 Mai 2010, 19:39

C'est exact psychophénomène....

Dieu ne change pas,mais ce sont les interfaces (les prophéties) qui soit en révêlent un aspect encore inconnu et ce peut être avec incompletude ,soit ne le voient qu'au moyen d'un miroir déformant ou de derrière un voile comme Paul le dit.

Cela me fait penser à une femme que je trouverais banale et sans beauté mais qui si je commençais à devenir amoureux deviendrais plus attirante et appréciable et si je tombais amoureux m'apparaitrait plus belle que toutes et plus interessante aussi.

Si l'amour s'éteint....peu à peu...elle deviendra pesante,collante etc....


_______________


"Ce dogme ajoute l'élément féminin (Marie) à la Trinité masculine, l'élément terrestre à la spiritualité et ainsi l'homme pécheur à la divinité."

Or,de cette trinité s'incarne Jésus ,et qui fait homme a pris les péché sur lui, et s'est fait péché,avant que de retourner à sa gloire qu'il avait,
Dieu mais désormais Homme glorifié.


Il est le fils de l'homme...en même temps que le premier né d'entre les morts.C'est cet élément là qu'il fallait atteindre en se faisant obéissant jusqu'à la mort,tel un agneau que l'on mène à la boucherie....souffrir,mourir....se refuser l'aide des anges et se refuser l'assomption,l'ascension avant que de mourir et remettre son esprit entre les mains de Dieu qui transforme cet élément par la resurrection et l'ascension de l'homme -Dieu



Se souvenir de "quiconque pendu au bois est maudit)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Mer 19 Mai 2010, 19:57

Enlui a écrit:
Il est le fils de l'homme...en même temps que le premier né d'entre les morts.C'est cet élément là qu'il fallait atteindre en se faisant obéissant jusqu'à la mort,tel un agneau que l'on mène à la boucherie....souffrir,mourir....se refuser l'aide des anges et se refuser l'assomption,l'ascension avant que de mourir et remettre son esprit entre les mains de Dieu qui transforme cet élément par la resurrection et l'ascension de l'homme -Dieu

Jung fait une remarque très profonde dans le chapitre XVII : le Christ de l'Apocalypse

« On ne reconnaît plus le doux Agneau qui, sans résistance se laissa mener à l'autel du sacrifice ; mais par contre on reconnaît très clairement le bélier irritable et vindicatif dont la colère peut enfin se donner libre cours. [....]

Revenons à la confrontation de nous-mêmes et de nos idées avec ce concept paradoxal de Dieu mis à nu par la teneur de l'Apocalypse! Le christianisme strictement évangélique n'a que faire d'une pareille confrontation, car il a apporté comme postulat essentiel de son enseignement une notion de Dieu qui, à l'opposé de la figure de Yahvé, coïncide avec l'essence même de la bonté. A la vérité, il en aurait été tout autrement si le Jean des Epîtres avait pu ou dû se confronter et s'expliquer avec le Jean de l'Apocalypse. Pour les chrétiens des époques postérieures, il était séduisant à ce point de vue de négliger le contenu tellement sombre de l'Apocalypse pour l'excellente raison qu'il ne fallait pas risquer de menacer à la légère les acquisitions spécifiquement chrétiennes. »
____

Et il en (« de la cuve de la colère de Dieu ») coula du sang qui monta jusqu'au mors des chevaux sur une distance de mille six cents stades.

Ap 22:18- Je déclare, moi, à quiconque écoute les paroles prophétiques de ce livre : Qui oserait y faire des surcharges, Dieu le chargera de tous les fléaux décrits dans ce livre!


pale
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Mer 19 Mai 2010, 20:15

Apocalypse 5:6 Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé

Dans l'apocalypse il y a plus de 20 fois le mot agneau

Et nous avons toute la panoplie phénoménologique qui va du combattant,du vainqueur (non pas bélier,mais agneau),
à l'immolé,l'époux (agneau toujours),le détenteur du livre de vie (agneau encore),la lumière avec le père de la nouvelle Jérusalem ...l'agneau bien sûr

Il reste donc a interpréter phénomenologiquement ce qu'est :"Et il en (« de la cuve de la colère de Dieu ») coula du sang qui monta jusqu'au mors des chevaux sur une distance de mille six cents stades."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Mer 19 Mai 2010, 20:48

Il y a quelques bouquins de Jung qui me sont restés assez hermétiques ; sa culture est tellement vaste! bounce

J'en cite deux : Psychologie et alchimie et Métamorphoses de l'âme et ses symboles. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Trinité et Quaternité selon C.G. Jung   Mer 19 Mai 2010, 23:50

Et moi beaucoup que je n'ai pas lu!

surtout que n'étant pas croyant à

l'époque ça me gavait rien que de

lire une réflexion s'élaborer sur des

références bibliques ou

religieuses,pareil pour Freud.

______________

Pour revenir à Dieu qu'heureusement

on a pu finir par savoir qu'il ne

change pas et qu'il est amour en même

temps que juste et juge.....
on peut tout relire de la Bible selon

cet angle et à rebours

Si l'on se souvient qu'il a détruit

sodome et gomorrhe pour toujours sur

la terre,il n'en reste pas moins

qu'il est écrit que ces villes,au

ciel, seront jugées moins sévèrement

que Capernaün qui a connu Jésus et

ses miracles.

Cela est un fort argument pour la

notion de purgatoire car il ne semble

pas du tout qu'elles iront en enfers

(leurs populations bien sûr)

Pourquoi donc ne pas penser que ces

populations seront avec d'autres

êtres dans la cuve de la colère de

Dieu qui peut être traduite par le

purgatoire,la purification, afin de

pouvoir être sauvés et ,à la fin ,le

voir face à face en Christ,et le sang

sortant de la cuve serait la

matérialisation de leurs péchés....

Tout cela dit non pas pour le tenir

pour explication à soutenir à cause

de ap.22:18,mais pour montrer que les

mots nous sautent à la tête

facilement et que comme les apôtres

demandaient des éclaircissement pour

des paraboles,combien plus aimerions

-nous avoir explication exhaustive de

révélation (apocalypse)




_________________________


Je me suis prêté à un calcul macabre

Un stade fait environ 185 mètres
La mesure d'un bon cheval du sabot à

la bouche fait 2 mètres

Nous avons la mesure d'une étendue de

1600 stades,soit 1600 X 185 =296000 mètres 2
et la hauteur 2 mètres
Nous avons un volume de 296000 x 2 =592000 m3 soit

592.000.000 de litres.

eh bien cela fait si on divise par 5

litres,un nombre très moyen de litres

de sang,(enfants,femmes,hommes) cela

ferait 118.400.000 personnes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Trinité et Quaternité selon C.G. Jung
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trinité et Quaternité selon C.G. Jung
» Trinité ou quaternité ?
» Marie, quatrième personne de la Trinité ?
» Le Tétragramme Divin
» Les 4 étapes de notre vie selon Carl Gustav Jung

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: