DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La nature de la Conscience

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Mer 04 Juil 2007, 22:40

Nova a écrit:
Somebody a écrit:
1. Des idées il y en a beaucoup. Des idées novatrices, pas tant que ça, au contraire, bcp moins que les idées conservatrices.
Des pseudo-chercheurs qui trouvent THE idée révolutionnaire qui explique toute la science, il y en a énormément. J'ai eu une fois entre les mains le manuscrit d'un mec qui expliquait la dérive des continents par la sexualité humaine. Je ne sais plus très bien comment ça fonctionnait. C'était un truc du style : l'Afrique était le pénis et l'Amérique latine l'utérus, car ils s'emboîtent, etc. Chaque continent ou île avait un rôle à jouer dans cet acte sexuel qu'est la dérive des continents. N'est-ce pas une idée novatrice ? Ca n'a pas loupé : il s'était édité lui-même... et je suis pas sûre qui soit rentré dans ses frais...

Ce genre de cas est très fréquent drunken alors que, par définition, les idées conservatrices sont peu nombreuses : il y en a une dans chaque domaine. Mais je ne les qualifierais pas de conservatrices. Il s'agit souvent d'une sainte prudence. D'autant d'un nouveau paradigme ne va pas s'imposer en 2 jours : même une idée novatrice acceptable devra être analysée sous toutes les coutures avant de pouvoir être prise au sérieux et mesurée à l'idée communément admise.


Excusez moi Nova, soyons sérieux, l'exemple que vous citez ne parle pas d'une idée novatrice, mais d'une idée loufoque. Et je ne suis pas d'avis que les idées conservatrices sont peu nombreuses...

Ne pêchons pas en ridiculisant l’idée de « nouveau ». Une idée novatrice est une idée qui impose même si elle choque. Exemple?

Au moyen age, une hypothèse du style "La terre est ronde et elle tourne autour du soleil" était une idée novatrice.

Exemple actuel (ça n'engage que moi ) : La conscience n'est pas

1. le simple résultat biologique d'une interaction feed back

stimulus, -> récepteur -> voie afférente -> centre d’analyse -> voie efférente-> effecteur


2. et ni le résultat d'un phénomène électrochimique au niveau du cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Nova



Féminin Messages : 94
Inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Mer 04 Juil 2007, 22:50

Mais je suis sérieuse, Somebody. Vous qualifiez l'exemple que je cite de loufoque mais il y a fort à parier pour que les hypothèses "La terre est ronde et elle tourne autour du soleil" aient également été qualifiées de loufoques au moment où elles ont été énoncées. Il faut du temps pour qu'une idée nouvelle soit prise au sérieux.


Quelle est votre idée novatrice de la conscience ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.arbre-a-palabre.net
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Mer 04 Juil 2007, 22:59

Nova a écrit:
Mais je suis sérieuse, Somebody. Vous qualifiez l'exemple que je cite de loufoque mais il y a fort à parier pour que les hypothèses "La terre est ronde et elle tourne autour du soleil" aient également été qualifiées de loufoques au moment où elles ont été énoncées. Il faut du temps pour qu'une idée nouvelle soit prise au sérieux.


Quelle est votre idée novatrice de la conscience ?

Vous confondez novatrice et nouvelle, voire insolite.

Concernant le temps, vous venez de confirmer ce que je vous ai dit dans un message précèdent.

Vous ne pensez pas que la négation ci-dessus sort du rang des idées communément acceptées ?
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Ven 13 Juil 2007, 03:35

Nova a écrit:
Mais je suis sérieuse, Somebody.


Quelle est votre idée novatrice de la conscience ?

A ce titre, je n’ai pas de réponse personnelle et je suis incapable d’avancer quoi que ce soit, pas de compétence sur le sujet. Néanmoins, je me pose un certain nombre de questions :

1. La conscience est elle le simple produit du cerveau ? Si c’est le cas, le cerveau est il un simple ordinateur biologique ? En quoi sommes nous différents des machines ? Les ordinateurs seraient-ils « conscients » ? doués de libre arbitre ? pourraient ils apprendre ?
2. La conscience est elle une composante de l’univers, indépendante du cerveau, dont on pourrait faire l’expérience sans le corps physique (ex. les sorties du corps et les NDE) ?

Nous trouvons trois types de réponses à ces questions :
1. La réponse matérialiste : La conscience n’existe pas en tant qu’elle, elle est l’effet de l’activité cérébrale.
2. Le dualisme : La matière et la conscience sont deux réalité différentes, une solide et tangible, l’autre abstraite et intangible. Au moyen age, Descartes a divisé le monde en deux royaumes : res cogitans – le royaume de l’esprit et de la pensée et res extensa, le royaume de la matière et des choses, sans action réciproque entre les deux royaumes qui sont de « substance » différente.
3. L’idéalisme : La conscience est la réalité de base, tout est une expression de la conscience. Le problème du rapport entre le corps et la conscience disparaît complètement, ils sont constamment connectés un à l’autre. Cette dernière conception est compatible avec ce que décrit le bouddhisme, la tradition védique, le mysticisme chrétien, judaique et l’islamique.

D’autres questions méritent notre intérêt (le fait de se poser des questions est l’attribut de la conscience ;) ). Par exemple quel est le point de rencontre entre le royaume intangible de la pensée et de la perception consciente qui constitue notre expérience subjective ?
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Ven 13 Juil 2007, 07:38

Il est vrai que, dès la vie animal, il existe une conscience SENSIBLE (l'animal souffre lorsqu'il est blessé ou dans un état non conforme à sa psychologie).

Mais seuls quelques rares animaux supérieurs peuvent avoir conscience d'être eux-mêmes (et se reconnaissent dans un miroir).

La conscience spirituelle, propre à l'homme, est autre chose. Elle est une intelligence de soi-même, de sa place sur terre, du sens de sa vie, du bien et du mal, bref de tout.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Ven 13 Juil 2007, 08:24

On peut rajouter une autre question... quel lien entre conscience et personnalité?
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Ven 13 Juil 2007, 11:18

tout comme l'airbag ou la direction assistée dans les voiture, j'ai l'impression que chez certaines personnes, la conscience est une option qui n'a pas été prise.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Ven 13 Juil 2007, 17:50

Somebody a écrit:
On peut rajouter une autre question... quel lien entre conscience et personnalité?

La personnalité d'un homme n'est pas uniquement dans ce qui est conscient en elle.

Il y a aussi tout un patrimoine inconscient (bien plus vaste que ce que Freud met en avant).

Lui ne parle que de l'inconscient sexuel.

Mais l'inconscient est partout: Physique, psychologique, spirituel. Il y a même un inconscient mystique, lié au fait que l'âme est faite pour Dieu.

Et cet inconscient là est la source de l'angoisse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Sam 14 Juil 2007, 07:55

L'inconscient c'est un peu comme la mémoire oublier (mais bien encore existante, refouler)... La mémoire du corps, de l'intelligence, du coeur (émotion) et de l'âme (spirituel)... Finalement l'inconscient est dans tout les replis de l'être (personnalité)...

Donc l'âme à un souvenir de Dieu depuis sa création et le fait qu'elle en soit séparée depuis la chute créée en elle l'angoisse qui vient du manque (besoin)...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Sam 14 Juil 2007, 10:19

Plutôt qu'un souvenir de Dieu, c'est sans doute un creux, un vide fait pour recevoir un jour Dieu.

A l'heure de la mort, il semble que l'homme est rendu présent à tout son inconscient.

Les plus petits souvenirs du passé sont disponibles et vivants, précis.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Sam 14 Juil 2007, 19:00

Le souvenir se situerait ici: "Fait pour recevoir Dieu"... Il ne s'agit pas de souvenir d'évènements à la création de l'âme. Quoique... l'inconscient demeure inconscient... Donc je ne sais pas... Mais le mot souvenir n'est peut-être pas le mot juste...

Mais passons de la théorie à la réalité (pratique)... Ce "fait pour recevoir Dieu" peut devenir conscient lorsque cette angoisse est ressentie et trouve la source de sa manifestation. L'angoisse du manque devient ce qu'elle est en réalité "le besoin".. Lorsque le besoin est identifié, l'âme comprend qu'elle est fait pour recevoir l'Amour de Dieu (recherche la satisfaction du besoin)...

Les athés, n'identifie pas le besoin...

On peut dire qu'il y a un genre de névrose spirituelle (traumatisme spirituelle) chez l'être humain depuis la séparation (chute). L'homme naît avec cette angoisse de la séparation (besoin inassouvi). Le traumatisme spirituel vient du manque donc de la séparation en elle-même. Il y a donc effectivement un vide. Mais ce besoin ne peut être entièrement satisfait que par la vision béatifique... Il me semble...


Dernière édition par le Sam 14 Juil 2007, 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Sam 14 Juil 2007, 19:31

Tourterelle a écrit:
Le souvenir se situerait ici: "Fait pour recevoir Dieu"...

Saint Thomas le décrit comme cela:

Le coeur humain est fait pour recevoir et se donner à un bien ABSOLU, TOTAL, IMMENSE.

Et ce bien est l'essence même de Dieu car seul Dieu a cette dimension.

L'intelligence humaine est dans le même rapport à la vérité (la lumière).

Mais on ne se rend compte de manière concrète, qu'on était dans l'angoisse par manque de Dieu, que le jour où l'on découvre Dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Sam 14 Juil 2007, 19:54

Excuse moi j'ai complètée mon message... Mais finalement on dit la même chose...

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Sam 14 Juil 2007, 20:03

Citation :
Lui ne parle que de l'inconscient sexuel.

Feud faisait peut-être une "petite" fixation sur la sexualité... Laughing Mais il a ouvert une porte sur le passé (traumatisme de l'enfance, mémoire refoulée)...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Sam 14 Juil 2007, 20:09

oui Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Sam 14 Juil 2007, 23:23

Arnaud Dumouch a écrit:
Il est vrai que, dès la vie animal, il existe une conscience SENSIBLE (l'animal souffre lorsqu'il est blessé ou dans un état non conforme à sa psychologie).

Mais seuls quelques rares animaux supérieurs peuvent avoir conscience d'être eux-mêmes (et se reconnaissent dans un miroir).

La conscience spirituelle, propre à l'homme, est autre chose. Elle est une intelligence de soi-même, de sa place sur terre, du sens de sa vie, du bien et du mal, bref de tout.

Cher Arnaud,


1. Je vois deux types d'expériences qui sont à l'origine des processus cognitifs :
- l'expérience sensorielle (contingente aux organes de 5 sens spécifiques - vue, ouïe, touché, odorat, goût) et
- l'expérience mentale non sensorielle (le sixième sens -l"l'oeil de l'esprit").
Par exemple, il semble que la zone du cerveau associée aux perceptions visuelles est également la plus active dans la visualisation imaginative. On pourrait déduire que du point de vue du cerveau, il n’y a pas de différence entre voir avec les yeux physiques et les yeux de l’esprit.

Je pense que ce sixième sens, qui corresponde en psychologie à la faculté mentale non sensorielle et qui est vu plutôt comme un phénomène « para normal », est, en réalité, qq chose de tout à fait normal (dont nous avons plus ou moins oublié la faculté d'utilisation) et il doit correspondre à la notion d’âme ou plutôt de memoire de l'âme en théologie.


Mais les moyens d’investigation sont à inventer, car ils sortent du cartésianisme classique, par exemple travail en commun doit se faire entre scientifiques, psychologues, théologiens, philosophes, bouddhistes, mystiques de toutes les religions.

2. Pour parler du conscient et de l’inconscient – sousconscient, nous devrions d’abord introduire la notion d’émotion. Comment un théologien se positionne t’il sur ce sujet ?


Dernière édition par le Lun 16 Juil 2007, 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: la pensée   Dim 15 Juil 2007, 00:06

personnellement j'en connais trois, deux que je maîtrise et le troisième que j'explore et que j'essaye de comprendre

le premier, est la pensée verbale, la petite voix dans la tête

la deuxième est la pensée abstraite, celle qui vous permet la compréhension, celle qui s'exprime sans les mots

la troisième, est intermédiaire entre les deux, je ne sais pas encore à quoi elle sert.

je la travaille ainsi

je me répète, un groupe de mot avec la pensée verbale et tandis que je réfléchie à ce que je suis en train de faire, grâce au troisième niveau de pensée, je compte, mais c'est très difficile de faire fonctionner les trois niveaux de la pensée en même temps, je travaille cela en méditant, au début, je n'arrivais pas trop à compter, maintenant que je maîtrise mieux, je commence à y arriver

je voudrais

1) votre avis
2) savoir si vous connaissez un quatrième niveau
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Dim 15 Juil 2007, 08:10

Citation :
1. Je vois deux types d'expériences qui sont à l'origine des processus cognitifs : l'expérience sensorielle (contingente aux organes de 5 sens spécifiques - vue, ouïe, touché, odorat, goût) et l'expérience mentale non sensorielle (le sixième sens -l"l'oeil de l'esprit").

Chère Somebody,

L'expérience mentale non sensorielle n'est justement pas ce sixième sens

L'oeil de l'esprit" dont vous parlez n'est pas un sens.

Et c'est par l'OBJET de ces facultés internes que l'on peut les distinguer.

1° Vous remarquez en effet que nous avons en nous des facultés intérieures qui ont tout de même pour objet un objet sensible. Ainsi la mémoire des images, l'imagination et même cette intelligence animale (l'estimative) qui nous permet (comme aux animaux supérieurs) de gérer la survie et la reproduction.

2° Par contre, certaines facultés internes n'ont pas un objet SENSIBLE mais un objet COMPRIS. Je parle de l'intelligence et de la volonté. C'est cela l'oeil de l'esprit" et ces deux facultés, propres à l'homme, sont l'intelligence et la volonté.

1° et 2° sont le siège de deux consciences différentes.

1° >>>> Conscience sensible, qui nous est commune avec les animaux.

2° >>>> Conscience spirituelle qui nous est propre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Dim 15 Juil 2007, 12:38

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
1. Je vois deux types d'expériences qui sont à l'origine des processus cognitifs : l'expérience sensorielle (contingente aux organes de 5 sens spécifiques - vue, ouïe, touché, odorat, goût) et l'expérience mentale non sensorielle (le sixième sens -l"l'oeil de l'esprit").

Chère Somebody,

L'expérience mentale non sensorielle n'est justement pas ce sixième sens

L'oeil de l'esprit" dont vous parlez n'est pas un sens.

Et c'est par l'OBJET de ces facultés internes que l'on peut les distinguer.

1° Vous remarquez en effet que nous avons en nous des facultés intérieures qui ont tout de même pour objet un objet sensible. Ainsi la mémoire des images, l'imagination et même cette intelligence animale (l'estimative) qui nous permet (comme aux animaux supérieurs) de gérer la survie et la reproduction.

2° Par contre, certaines facultés internes n'ont pas un objet SENSIBLE mais un objet COMPRIS. Je parle de l'intelligence et de la volonté. C'est cela l'oeil de l'esprit" et ces deux facultés, propres à l'homme, sont l'intelligence et la volonté.

1° et 2° sont le siège de deux consciences différentes.

1° >>>> Conscience sensible, qui nous est commune avec les animaux.

2° >>>> Conscience spirituelle qui nous est propre.

Le sixième sens n'est pas un "sens" au senso stricto du terme, bsr. Il n'est pas de nature sensorielle, nous sommes bien d'accord. Votre classification (1, 2) correspond à ma classification des expériences à l'origine des processus cognitifs. Si on va plus loin cette classification illustre la différence entre perception et cognition.

Mais je ne classifierais pas à l'intérieur du deuxième groupe des attributs tels que l'intelligence et la volonté. Ou alors, ça dépend du sens que vous attribuez à la notion d’intelligence. S’agit il de la pensée contingente au langage (linguistique) – spécifique à l’homme ?… Sachant que, actuellement, on est en train de démontrer que les animaux ont aussi une pensée mais véhiculée, par des concepts.

La volonté est d’une autre nature…elle est transverse au concept 1 et 2. Tout dépend de ce que vous ajoutez comme attribut derrière le mot volonté… volonté de manger, de se reproduire, etc… alors ont parle de la satisfaction d’un besoin et elle doit être associée au groupe 1, et une autre volonté, la volonté de progresser, d’évoluer, morale, etc, alors est associée au groupe 2.

Mais pour revenir à votre message précèdent, je vous demande de recentrer le sujet. Avant de parler de la nature consciente –sousconsciente de l’esprit, et de la personnalité de l’individu il faudrait d’abord définir la notion d’émotion.

Voilà une petite synthèse (et surtout incomplète) sur ce sujet. Les émotions sont des processus chimiques (dont les médiateurs sont de nature neuropeptidique – ex. les endorphines) permettant de renforcer sur le plan neurologique l’impacte d’une expérience Si nous ne rappelons les choses qui sont plus exacerbées et plus émotionnelles c’est qu’il faut.
La science cognitive distingue deux catégories principales d’émotions – les émotions de base (colère, tristesse, peur, mépris, dégoût, surprise, plaisir, embarras, honte, culpabilité), et les émotions cognitives supérieures (états salutaires, compassion, etc.).
La science actuelle fait aussi la distinction entre émotion, humeur et trait de caractère.
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Dim 15 Juil 2007, 12:59

Citation :
Mais je ne classifierais pas à l'intérieur du deuxième groupe des attributs tels que l'intelligence et la volonté. Ou alors, ça dépend du sens que vous attribuez à la notion d’intelligence. S’agit il de la pensée contingente au langage (linguistique) – spécifique à l’homme ?… Sachant que, actuellement, on est en train de démontrer que les animaux ont aussi une pensée mais véhiculée, par des concepts.

Il faut distinguer les choses par leur objet.

La connaissance sensible a pour objet une choses SENSIBLE, CONCRETES, PALPABLES:

Ex: Le chien peut très bien ramener un journal (c'est du concret) si on lui apprend. Le singe, en langage des sourds muet, comprend parfaitement qu'il doit prendre un feutre bleu (c'est du concret).

De même le langage animal peut exprimer tout ce qui est sensible (sensations, objets concret, sentiments).



Mais l'objet de l'intelligence humaine n'est pas seulement cela: Elle dépasse parfaitement le concret et c'est pourquoi le langage qui l'exprime dépasse aussi les mots du concret. Elle peut exprimer de l'abstrait pur (ex: l'infini) mais aussi du spirituel (ex: l'amitié).

Les notions d'amour, d'éternité, la science de la mort comme concept, alors qu'elle n'est pas concrètement là etc. tout cela est objet de l'intelligence et de la volonté et c'est PROPREMENT HUMAIN.

Vous ne verrez jamais un animal réfléchir au sens de la vie (notion abstraite). Par contre, il réfléchit et exprime la façon d'attraper une proie (le concret).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Dim 15 Juil 2007, 13:44

Donc, nous sommes bien d'accord, l'intelligence dont le support est la pensée peut avoir une composante de nature sensible, perceptive, donc elle n'est pas spécifique qu'au groupe 2. Par contre la complexité de cette pensée, son contingent linguistique et sa dominante abstraite est différente d'un groupe à l'autre.

Alors pour continuer notre débat, quelle est votre position sur le rôle des émotions dans la construction de la personnalité humaine (dans mon langage, la "personnalité" correspond à l'égo tandis que le soi transcendent correspond à l'esprit).
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Dim 15 Juil 2007, 15:44

Chère Somebody,

L'intelligence est une faculté de mettre de l'ordre, soit dans le domaine pratique >>> (Trouver le but de sa vie), soit dans le domaine spéculatif (>>> connaître la vérité).

Les animaux supérieurs ont donc une forme d'intelligence (appelée ESTIMATIVE) en ce sens qu'ils inventent des ruses et techniques pour attraper des proie ou pour se reproduire. Mais, vous le remarquez, l'objet de leur estimative est SENSIBLE, CONCRET (telle proir, telle femelle, tel groupe d'animaux).

L'intelliggence humaine peut certes s'occuper de cela mais dépasse largement cette barrière du sensible: Au niveau pratique, l'homme peut se donne des finalités bien supérieures à la nourriture (quoiqu'en pen Fraterfaber): Le sens de cette vie nous travaille tous, l'espérance d'une éternité aussi.

Au plan spéculatif, l'homme désire sans cesse connaître davantage le réel, TOUT LE REEL, depuis la matière à Dieu.

Donc on a bien deux sortes d'intelligence et l'un d'elle est propre à l'homme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Novalis
Modérateur


Masculin Messages : 686
Inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Dim 15 Juil 2007, 18:37

Chère florence,

vous divisez la pensée en trois catégories: - verbale, - abstractive, -intermédiaire.
C'est intéressant, mais je me permets de reformuler cela de la manière suivante:

1. la pensée telle que vous en parlez correspond à l'intelligence.

2. l'intelligence comporte dans une autre formulation les trois catégories que vous proposez:

- la capacité langagière = formalisation de nos pensées en mots
- le raisonnement = à partir d'un objet, déduire ce qu'il implique jusqu'à l'abstraction la plus pure
- l'intuition = "éclair de la pensée", point de départ de l'intelligence

Cette conception m'engage et mérite sans doute correction et précision de la part des membres intéressés.
Revenir en haut Aller en bas
http://reflexion-contemporaine.over-blog.net/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Dim 15 Juil 2007, 20:16

Chers Florence et Novalis,

Il me semble que Florence parle des différentes formes de raisonnement. Je considère un raisonnement un ensemble de pensées. Par souci de simplification de langage, on peut utiliser le terme de "pensées".

Novalis, pour moi l’intelligence est une forme raffinée de pensée. L'intelligence peut se ramener à un algorithme réalisé par le cerveau. Elle est aussi pertinence, recours à la logique.
Certains « raisonnements » peuvent être non seulement approximatifs, mais se fondent sur des associations d’idées dénuées de toute logique, donc ils ne sont pas toujours intelligents.

Je me demande si Florence, ne visait pas plutôt la nature des processus cognitifs.

Au niveau individuel, les processus cognitifs sont :
• Perception - Attention - Sensation - Comportement
• Mémoire - Représentation - Langage
• Raisonnement - Logique – Manifestation des intentions
• Émotion - oubli

Avant de parler de l'intuition, nous devrions parler de conscient et de sousconscient (inconscient - en fonction d'école), l'intuition etant "un "éclair" du sous conscient.
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Dim 15 Juil 2007, 20:41

Oui, bonne idée !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Lun 16 Juil 2007, 12:38

Somebody a écrit:

Mais pour revenir à votre message précèdent, je vous demande de recentrer le sujet. Avant de parler de la nature consciente –sousconsciente de l’esprit, et de la personnalité de l’individu il faudrait d’abord définir la notion d’émotion.

Voilà une petite synthèse (et surtout incomplète) sur ce sujet.

Les émotions sont des processus chimiques (dont les médiateurs sont de nature neuropeptidique – ex. les endorphines) permettant de renforcer sur le plan neurologique l’impacte d’une expérience Si nous ne rappelons les choses qui sont plus exacerbées et plus émotionnelles c’est qu’il faut.
La science cognitive distingue deux catégories principales d’émotions
– les émotions de base (colère, tristesse, peur, mépris, dégoût, surprise, plaisir, embarras, honte, culpabilité),
et les émotions cognitives supérieures (états salutaires, compassion, joie, etc.).
La science actuelle fait aussi la distinction entre émotion, humeur et trait de caractère.

- Suite-


Pour essayer d'avancer ensemble sur le sujet de la conscience et de la personnalité,

Continuons d'abord à parler des émotions :
- les émotions sont instantanées
- les humeurs peuvent durer plus longtemps (ex. qqs jours)
- les traits de caractère peuvent durer toute une vie

Nous avons une mémoire associative... L'inconvénient? Nous avons plutôt tendance à nous référer aux expériences passées, ce qui a pour effet de créer une situation identique, comme si la vie se déroule en boucle.

Qu'est ce qu réagit ainsi aux situations en se fondant essentiellement sur le passé? C'est cet agrégat de réseaux neuronaux intimement intégrés qui interagissent ensemble pour nous donner un organisme fonctionnel, afin de produire cette entité que nous considérons comme notre personnalité.

Nos émotions, nos idées et nos attitudes, nos souvenirs sont stockées dans nos neurones et le résultat est notre ego (notre moi inférieur, notre personnalité humaine).


Dans le cas des doubles personnalités, on observe la présence de plusieurs agrégats de neurones, qui, ne sont pas interconnectés les uns aux autres. Cela explique pk il n’y a pas de souvenir de l’autre personne, lorsqu’un changement de personnalité intervient chez les gens sujet à ce trouble.

Ou au contraire, un cerveau pleinement interconnecté résulte en une personnalité rigide et immuable.

Même si cela semble prosaïque, le cerveau a heureusement été crée pour emmener un esprit incarné jusque l’illumination, ce qui explique pk il est doué de neuro-plasticité.

Notre soi Transcendent, c’est autre chose, il en fait partie de la conscience que vous appelez spirituelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Lun 16 Juil 2007, 13:32

Somebody a écrit:
Chers Florence et Novalis,

Il me semble que Florence parle des différentes formes de raisonnement. Je considère un raisonnement un ensemble de pensées. Par souci de simplification de langage, on peut utiliser le terme de "pensées".

Novalis, pour moi l’intelligence est une forme raffinée de pensée. L'intelligence peut se ramener à un algorithme réalisé par le cerveau. Elle est aussi pertinence, recours à la logique.
Certains « raisonnements » peuvent être non seulement approximatifs, mais se fondent sur des associations d’idées dénuées de toute logique, donc ils ne sont pas toujours intelligents.

Je me demande si Florence, ne visait pas plutôt la nature des processus cognitifs.

Au niveau individuel, les processus cognitifs sont :
• Perception - Attention - Sensation - Comportement
• Mémoire - Représentation - Langage
• Raisonnement - Logique – Manifestation des intentions
• Émotion - oubli

Avant de parler de l'intuition, nous devrions parler de conscient et de sousconscient (inconscient - en fonction d'école), l'intuition etant "un "éclair" du sous conscient.

disons pour faire simple, que j'ai constaté, que je pouvais, dans ma tête, compter, tout en psalmodiant un mantra, tout en continuant à réfléchir sur ce que j'étais en train de faire.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Lun 16 Juil 2007, 18:46

Code:
disons pour faire simple, que j'ai constaté, que je pouvais, dans ma tête, compter, tout en psalmodiant un mantra, tout en continuant à réfléchir sur ce que j'étais en train de faire.

Mais quel vois-tu à faire ces trois opérations en même temps ?

Comme tu peux voir, je suis très utilitariste.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Lun 16 Juil 2007, 19:49

florence_yvonne a écrit:
Somebody a écrit:
Chers Florence et Novalis,

Il me semble que Florence parle des différentes formes de raisonnement. Je considère un raisonnement un ensemble de pensées. Par souci de simplification de langage, on peut utiliser le terme de "pensées".

Novalis, pour moi l’intelligence est une forme raffinée de pensée. L'intelligence peut se ramener à un algorithme réalisé par le cerveau. Elle est aussi pertinence, recours à la logique.
Certains « raisonnements » peuvent être non seulement approximatifs, mais se fondent sur des associations d’idées dénuées de toute logique, donc ils ne sont pas toujours intelligents.

Je me demande si Florence, ne visait pas plutôt la nature des processus cognitifs.

Au niveau individuel, les processus cognitifs sont :
• Perception - Attention - Sensation - Comportement
• Mémoire - Représentation - Langage
• Raisonnement - Logique – Manifestation des intentions
• Émotion - oubli

Avant de parler de l'intuition, nous devrions parler de conscient et de sousconscient (inconscient - en fonction d'école), l'intuition etant "un "éclair" du sous conscient.

disons pour faire simple, que j'ai constaté, que je pouvais, dans ma tête, compter, tout en psalmodiant un mantra, tout en continuant à réfléchir sur ce que j'étais en train de faire.

Shocked
Chère Florence,
Je comprends pk tu n'aimes pas le rangement Tongue (je rigole ;)
Disons que tu as une attention partagée (ou distributive) alien
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Lun 16 Juil 2007, 22:29

c'est exact, je suis capable de

- jouer au scrabble
- lire un livre
- tricoter
- regarder la télé

tout en gagnant au Scrabble 8) mais le ménage, ça, non, je sais pas faire scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Lun 16 Juil 2007, 23:03

Comment fais tu pour tricoter et lire dans le même temps? Tu as quatre mains ?
Je plaisante je suis incapable de faire tant de choses dans le même temps, ou alors je les fais mal... j'ai une attention assez sélective. J'admire les personnes qui, comme toi, ont une attention partagée.
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Toniov



Masculin Messages : 1936
Inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Mer 18 Juil 2007, 16:13

Ce que nous nous refusons d'accepter, et moi le premier bien sur, c'est que notre conscience ne soit QUE le résultat de processus simplement biologiques, matériels. Je me dis simplement: je ne suis pas que cela, je suis PLUS ou AUTRE que cela. Si je manque d'arguments, je me réfère à ceux qui en ont et parmi eux, le Christ, avec sa façon " simple " de dire les choses, m'est bien " utile ". Quand on n'a plus d'arguments on peut toujours citer les plus grands. En dernier recours je fais appel à mon intuition ou à mes convictions intimes.
Quand meme ce serait un sacré manque d'imagination de la part de l'univers infini qu'est sans doute le notre de ne pouvoir concevoir autre chose QUE cela...
Revenir en haut Aller en bas
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: La nature de la Conscience   Lun 30 Juil 2007, 19:00

Citation :
3. L’idéalisme : La conscience est la réalité de base, tout est une expression de la conscience. Le problème du rapport entre le corps et la conscience disparaît complètement, ils sont constamment connectés un à l’autre. Cette dernière conception est compatible avec ce que décrit le bouddhisme, la tradition védique, le mysticisme chrétien, judaique et l’islamique

je comprends pas alors pourquoi ce point s'appelle "idéalisme", s'il y a connection entre corps-esprit, il n'y a pas l'un (l'idée) qui prime ou se distingue de l'autre (le sensible), donc pourquoi l'appeler "idéalisme" ?

sinon pourrions-nous parler maintenant de l'intuition ?

Somebody a écrit:

Avant de parler de l'intuition, nous devrions parler de conscient et de sousconscient (inconscient - en fonction d'école), l'intuition etant "un "éclair" du sous conscient.

si je comprends, vous metteriez donc la volonté et l'intelligence (fugace) dans l'intuitif ?
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: La nature de la Conscience   Sam 23 Fév 2008, 02:38

Connaissance et conscience,

La connaissance, entendue absolument et dans toute son universalité, n'a aucunement pour synonyme ou pour équivalent la conscience, dont le domaine est seulement coextensif à celui de certains états d'être déterminés, de sorte que ce n'est que dans ces états, à l'exclusion de tous les autres, que la connaissance se réalise par le moyen de ce qu'on peut appeler proprement une "prise de conscience".

La conscience, même dans sa plus grande généralité et sans la restreindre à sa forme spécifiquement humaine, n'est qu'un mode contingent et spécial de connaissance sous certaines conditions, une propriété inhérente à l'être envisagé dans certains états de manifestation ; à plus forte raison ne saurait-il en être question à aucun degré pour les états inconditionnés, c'est-à-dire pour tout ce qui dépasse l'Être, puisqu'elle n'est même pas applicable à tout l'Être.

Cela entraîne une autre observation dont il y a lieu de tenir compte pour ne pas commettre de méprise : comme le mot "raison", le mot "conscience" peut être parfois universalisé, par une transposition analogique ; mais une telle transposition n'est possible que lorsqu'on se limite à l'Être.

Cependant, la conscience ainsi transposée n'est plus aucunement entendue dans son sens propre : dans ce sens, elle n'est, que le mode spécial d'une connaissance contingente et relative, comme est relatif et contingent l'état d'être conditionné auquel elle appartient essentiellement et dont elle est une "raison d'être" pour un tel état.

En prévision de quelques "tirs de mortiers" annoncés, je vais faire deux observations d'ordre général :

1) - Ce qui dépasse la raison, n'est pas pour cela contraire à la raison, ce qui est le sens donné généralement au mot "irrationnel".
2) - Je rappelle également, à ce propos, qu'un "mystère", même entendu dans sa conception théologique, n'est nullement quelque chose d'inconnaissable ou d'inintelligible, mais bien, suivant le sens étymologique du mot, quelque chose qui est inexprimable, donc incommunicable, ce qui est tout différent.

Lephenix


Revenir en haut Aller en bas
 
La nature de la Conscience
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nature en chanson et en poésie!!!!!
» opéré dan7jour régime yaourt fruit ou nature rep rapide svp
» nature - le cas des adjectifs substantivés
» Le texte "Mère-Nature" de Amada
» Moïse a traversé la mer avec un coup de main de la nature

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: