DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Analyse de l'étoile Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Analyse de l'étoile Noël   Mar 19 Déc 2006, 09:41

Citation :
Matthieu 2, 9 Sur ces paroles du roi, ils se mirent en route; et voici que l'astre, qu'ils avaient vu à son lever, les précédait jusqu'à ce qu'il vînt s'arrêter au-dessus de l'endroit où était l'enfant.
Matthieu 2, 10 A la vue de l'astre ils se réjouirent d'une très grande joie.
Matthieu 2, 11 Entrant alors dans le logis, ils virent l'enfant avec Marie sa mère, et, se prosternant, ils lui rendirent hommage; puis, ouvrant leurs cassettes, ils lui offrirent en présents de l'or, de l'encens et de la myrrhe.

Cet astre ne peut être une supernova.

Il est visiblement une apparition céleste créée à proximité de la terre, dans l'atmosphère, puisque qu'il indique le chemin aux mages.

Il faut aussi remarquer que, malgré ce qu'en dit Alain, Dieu s'adresse à des mages païens qui, très probablement, n'adhéraient pas par la foi au Credo de Nicée et devait se faire une idée du Sauveur à naître comme une sorte de demi-dieu du style Apollon. Cela indique le travail de Dieu et l'amour de biuen feillance qu'il a pour ce qui est bon même chez les païens.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Analyse de l'étoile Noël   Mar 19 Déc 2006, 10:15

J'ai entendu parlé de la possible conjonction de 2 planètes de notre système solaire qui aurait donné un éclat lumineux particulier.
Je ne me rappelle plus des sources.
Mais ce phénomène qui se produit à intervalles régulier permettrait en calculant les orbites de dater précisément la naissance de Jésus.

Est-ce que quelqu'un peut compléter cette hypothèse?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Analyse de l'étoile Noël   Mar 19 Déc 2006, 11:37

Jean-Yves TARRADE a écrit:
J'ai entendu parlé de la possible conjonction de 2 planètes de notre système solaire qui aurait donné un éclat lumineux particulier.
Je ne me rappelle plus des sources.
Mais ce phénomène qui se produit à intervalles régulier permettrait en calculant les orbites de dater précisément la naissance de Jésus.

Est-ce que quelqu'un peut compléter cette hypothèse?

Impossible: l'étoile se déplaçait de jour et s'arrêtait au soir au moment de leur repos... Like a Star @ heaven

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Analyse de l'étoile Noël   Mar 19 Déc 2006, 11:41

Jai dû lire ça dans "Science et Vie" alors ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Analyse de l'étoile Noël   Mar 19 Déc 2006, 11:53

Oui, les rationalistes cherchent systématiquement une explication physique et naturelle à tout ce qui pourrait sembler surnaturel.

On a même expliqué Jésus qui marche sur les eaux par la densité de la mer morte, sans voir que Jésus marche sur le lac de Tibériade.

Voici l'avis de saint Thomas sur l'étoile:

(IIIa pars Q. 36)



Citation :


ARTICLE 7: L'étoile par laquelle la naissance du Christ fut manifestée
Objections:

1. Il semble que l'étoile apparue aux mages fut une des étoiles du ciel, car S. Augustin a dit: "Tandis que Dieu est suspendu à un sein et qu'il est revêtu de misérables langes, un nouvel astre répand du ciel sa clarté." L'étoile apparue aux mages était donc véritablement une étoile du ciel.
2. S. Augustin dit encore: "Aux bergers, ce sont les anges qui montrent le Christ; aux mages c'est une étoile. Aux uns et aux autres n'est-ce pas le langage des cieux qui se fait entendre, puisque la langue des prophètes s'était tue? " Mais les anges qui apparurent aux bergers étaient de vrais anges célestes. Donc l'étoile des mages était vraiment, elle aussi, une étoile du ciel.
3. Les étoiles qui ne sont pas au ciel mais dans l'air s'appellent des comètes, qui n'apparaissent pas à la naissance des rois, mais qui sont plutôt les présages de leur mort. Mais cette étoile désignait la naissance du roi, si bien que les mages demandent (Mt 2, 2): "Où est le roi des Juifs qui vient de naître? Car nous avons vu son étoile à l'orient." Donc il apparaît que c'était une étoile du ciel.
Cependant: S. Augustin le nie
" Ce n'était pas l'une des étoiles qui, depuis le début de la création, gardent l'ordre de leur course sous la loi du Créateur, mais c'est un astre nouveau apparu pour l'enfantement nouveau d'une vierge."

Conclusion:
Comme le dit S. Jean Chrysostome, que cette étoile apparue aux mages n'ait pas été une étoile du ciel, de nombreux indices le manifestent.
1° Aucune autre étoile ne suit cette direction, car celle-ci se portait du nord au midi; c'est en effet la situation de la Judée par rapport à la Perse, d'où les mages sont venus.
2° C'est évident quant au temps. Car non seulement cette étoile apparaissait la nuit, mais aussi en plein jour. Ce qui n'est au pouvoir d'aucune étoile, ni même de la lune.
3° Parfois elle se montrait et parfois elle se cachait. En effet, quand les mages entrèrent à Jérusalem elle se cacha; ensuite, quand ils quittèrent Hérode, elle se montra.
4° Elle n'avait pas un mouvement continu, mais quand il fallait que les mages se mettent en marche, elle marchait, et quand ils devaient s'arrêter, elle s'arrêtait.
5° Elle ne montrait pas seulement l'enfantement de la Vierge en demeurant en l'air, mais aussi en descendant. On lit en effet (Mt 2, 9): "L'étoile qu'avaient vue les mages à l'orient les précédait jusqu'à ce qu'elle s'arrêtât au-dessus du lieu où était l'enfant." Cela montre que la parole des mages: "Nous avons vu son étoile à l'orient " ne doit pas se comprendre comme si, eux-mêmes étant situés à l'orient, l'étoile leur apparut alors qu'elle se trouvait en Judée, mais en ce sens qu'ils la virent située à l'orient et qu'elle les précéda jusqu'en Judée; bien que cela demeure encore douteux pour certains. Elle n'aurait pas pu indiquer distinctement la maison, si elle n'avait été voisine de la terre. Et comme Chrysostome le dit lui-même, ce n'est pas là le fait d'une étoile, mais d'une puissance raisonnable. Aussi apparaît-il que cette étoile était une vertu invisible qui aurait emprunté cette apparence.
Aussi certains disent-ils que le Saint-Esprit est apparu aux mages sous l'aspect d'une étoile, de même qu'il est descendu sur le Seigneur à son baptême sous l'aspect d'une colombe. D'autres disent que l'ange apparu aux bergers sous un aspect humain apparut aux mages sous l'aspect d'un étoile.
Cependant, il semble plus probable qu'elle a été une étoile créée à nouveau, non dans le ciel, mais dans l'air proche de la terre, et qu'elle se mouvait selon la volonté de Dieu. Aussi S. Léon a-t-il prêché: "Trois mages des pays de l'orient voient apparaître une étoile d'une clarté nouvelle: plus brillante, plus belle que les autres astres, elle attire aisément les regards et captive les coeurs de ceux qui l'observent; ils comprennent d'emblée qu'un fait aussi insolite n'est pas sans portée."


Solutions:
1. Dans la Sainte Écriture, on dit parfois " le ciel " pour parler de l'air, ainsi: "Les oiseaux du ciel et les poissons de la mer " (Ps 8, 9).
2. Les anges célestes, en vertu de leur office doivent descendre jusqu'à nous, puisqu'ils sont " envoyés pour le service " (He 1, 14). Mais les étoiles du ciel ne peuvent changer de position. Aussi la comparaison ne vaut pas.
3. Cette étoile ne suivait pas le mouvement des étoiles du ciel, ni non plus, par conséquent, le mouvement des comètes, car celles-ci n'apparaissent pas durant le jour, ni ne modifient leur cours ordinaire. Et pourtant le symbolisme que l'on attribue aux comètes n'était pas complètement absent ici. Le royaume céleste du Christ, en effet, " brisera et anéantira tous les royaumes de la terre, tandis que lui-même subsistera toujours " (Dn 2, 44).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Analyse de l'étoile Noël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2008: Le 30/08 vers 22h00 - étoile qui bouge en zig zag à St-Côme - (Canada)
» Astrum Argentum ("étoile d'argent")
» Quelle est cette étoile ?
» Une fausse étoile pour un faux Christ
» "Comme une araignée dans sa toile..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: