DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur un arbre à chat géant – 154cm de hauteur
68.99 € 138.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe

Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur
Arnaud Dumouch

Masculin Messages : 89511
Inscription : 19/05/2005

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty28/5/2019, 18:13

Droit de réponse du Père Alban-Marie du Cosquer (frère de saint Jean, passé au clergé séculier) à un article horrible de Philippe Oswald (ancien rédacteur en chef de Famille Chrétienne) dans LSDJ où il fait le rapprochement entre père Thomas Philippe (de l'Arche de Jean Vanier) et Judas. 


Il y défend aussi l'honneur du père Marie-Dominique Philippe. Le père Alban-Marie a préféré quitter la Communauté saint Jean suite à l'attitude des supérieurs dans cette affaire


Citation :
                                                                      + Sancti Spíritus, Cuba, le 8 mai 2019                                                                   
 
 
Puisque vous me demandez mon intime conviction, je vais vous en faire part, en espérant que vous ne me tendez pas un piège ; je vais vous parler à cœur ouvert. Le ton de ce courrier n’est pas sarcastique ou polémique, il n’est pas emprunt non plus de colère incontrôlée, bien plutôt de souffrance et de tristesse face à tant de sottises, d’injustices, d’imprudences et d’atteintes à la charité. Il y aura peut-être par moments un ton un peu désabusé.
Si je devais écrire un article sur le sujet, je l’intitulerais : « Réquisitoire à la faveur des pères Marie Dominique et Thomas PHILIPPE. » ou « Et si tout était vrai ? »
 
Depuis des années maintenant et spécialement depuis quelques semaines, on assiste à un tapage médiatique sur les personnes des pères Marie Dominique et Thomas PHILIPPE, les dénonçant d’avoir été des manipulateurs de conscience, des dominateurs pervers, des esclavagistes sexuels, des mafieux, semblables aux pécheurs les plus abjects, on a même fait le rapprochement, comme vous le savez, avec Judas pour le père Thomas : le seul mot de criminels peut résumer tous ces qualificatifs qu’on peut lire dans toute la presse catholique bien-pensante et entendre dans les cercles intimes de ceux qui disent savoir, car tout cela est de l’ordre du crime. Golias doit se lécher les babines encore que cette bonne presse catholique lui pique son pain béni.
Qui aurait pu penser en arriver à de telles conclusions lorsque que le Cardinal Barbarin faisait l’éloge funèbre du père Marie Dominique durant la messe d’enterrement qu’il présidait dans la Cathédrale de Lyon le 2 septembre 2006 ?
Que s’est-il passé depuis lors ?
Quels sont les faits ?
-        Pour les deux prêtres en question, d’abord des témoignages à leur encontre
-        Pour le père Thomas, une enquête canonique qui s’ensuit et qui conclut à la culpabilité, considérant que les témoignages suffisent à l’établir. Et sans autre forme de procès, les autorités de l’Arche décident de dénoncer publiquement, haut et fort, sur un ton péremptoire, les supposés faits pour aider les supposées victimes à guérir de leurs supposées blessures.
Personnellement, je ne savais pas qu’une enquête canonique suffisait pour établir la       culpabilité de quelqu’un. Au niveau civil et pénal, une enquête n’est qu’une étape précédant le procès ; jamais une enquête, que je sache, peut conclure à la culpabilité.
-        Pour le père Marie Dominique, rien de plus que ces témoignages, entre 5 et 10 en 2013 (grand flou), une quinzaine selon les derniers dires du père Thomas Joachim, ancien supérieur général des frères de Saint Jean. Ce frère décide, avec le consentement du Chapitre Général de 2013 très divisé sur le sujet, de considérer ces témoignages crédibles et convergents et de les rendre publiques, avec le même ton péremptoire que les autorités de l’Arche, sans aucune autre forme de procès. Il s’est ensuite targué d’être la première communauté à reconnaitre par elle-même les méfaits du fondateur. Quand je lui ai posé la question de savoir pourquoi il avait fait cela, il m’a répondu qu’il avait voulu anticiper une campagne de presse qui allait sortir contre le père Marie Dominique. Comme si quelqu’un décidait de se suicider avant qu’il soit martyrisé. Il n’y a même pas eu d’enquête canonique ; Monseigneur Rivière, ordinaire de la Congrégation Saint Jean, a dit tout simplement qu’il faisait confiance au père Thomas Joachim.
Voilà donc le père Marie Dominique accusé par des proches, jugé et condamné par ses propres frères et donné en pâture aux médias pour diffuser l’opinion qu’ils se sont faite sur lui. Les accusations étaient déjà graves en 2013 au moment des premières déclarations mais ce qu’on peut lire et entendre depuis février 2019 dépasse l’entendement. Samuel Pruvot reconnait, dans un courrier, que les faits dénoncés dans son article de FC du 2 mars 2019 ont quelque chose d’insoutenable. Il viole cependant le principe de non contradiction dans cet article car il soutient quand même alors qu’il reconnait que c’est insoutenable… Allez comprendre… 
 
Personnellement je dis non. C’est une insulte au droit et une injure à la charité.
Je sais, comme je le disais à Samuel Pruvot après ce même article cité plus haut, que les propos dommageables du Saint Père du 5 février à son retour d’Abou Dabi, les déclarations des autorités de l’Arche et les différents propos du père Thomas Joachim en ajoutent au trouble, jettent comme une crédibilité à tout cela et n’aident pas à discerner le vrai du faux.
 
Mais il y a quand même des éléments objectifs incontournables qui doivent nous aider à discerner et à demeurer justes et prudents et à ne pas sortir de la charité.
-        L’absence de tout procès. Et cela selon toute évidence car les accusés sont morts depuis longtemps, ils ne peuvent être entendus et ne peuvent se défendre. Condamner sans procès, c’est violer le principe de la présomption d’innocence et le droit de la défense.
Que je sache, c’est le seul principe de la présomption d’innocence qui a permis au Saint Père d’agir en faveur du Cardinal Barbarin qui a fait appel à la suite de sa condamnation en première instance, et de justifier le fait qu’il n’acceptait pas sa démission. L’Eglise pourrait donc l’invoquer pour l’un et pas pour l’autre ?  
-        L’anonymat d’un grand nombre de témoins. Pour la plupart d’entre eux, on ne sait qui c’est, on ne sait ce qui s’est soi-disant passé, tout est flou. Il existe, selon les autorités, des dossiers que seules certaines personnes sont autorisées à consulter ; par respect des supposées victimes, nous dit-on.
-        Le peu de crédibilité du témoignage de Michèle France Pesnaut. Je crois avoir le droit de la nommer car son témoignage est public, a fait grand bruit et sert à justifier tout ce qui s’est dit ensuite sur les pères Philippe. Pardon, mais que de tonnes de sottises. Elle n’est carrément pas crédible. Je vous laisse lire le document joint, la contre-enquête de Marie Philippe, nièce de ces prêtres, qui souligne les très nombreuses contradictions dans ce témoignage. De plus, c’est une personne actuellement sous accompagnement psychiatrique ; aucune expertise n’a été faite pour l’autoriser à donner ainsi son témoignage. Et pour la petite histoire qui fait sourire ou pleurer, que pensez-vous d’une religieuse qui demande d’avoir, pour son équilibre psycho affectif, la compagnie d’un chat ? C’est drôle non ? Les sœurs lui accordent mais l’invitent à vivre dans un petit ermitage à côté de la communauté pour ne pas perturber celle-ci. Cette sœur finit par avoir 20 chats. C’est clair qu’elle se fera entendre dire que ce n’est pas compatible avec une vie consacrée en communauté. Et comment cette personne va s’installer après sa sortie de l’institut auprès de celui qu’elle va ensuite accuser, 50 ans après, d’être déjà à cette époque un pervers sexuel ?
-        Cette femme est adulte (ce n’est pas une enfant, on ne parle pas de pédophilie, on est bien d’accord), comme tous les témoins qui accusent ces deux prêtres et aucune de ces femmes n’est capable de dire non aux soi-disant agissements de leur père spirituel ? Vous connaissez beaucoup de religieuses ou laïcs qui ne donneraient pas une bonne paire de baffes à un prêtre au comportement léger, quel qu’il soit, plus encore à un pervers et qui, pour le moins, n’iraient pas tout de suite s’en ouvrir à une autre personne et le faire savoir d’une manière ou d’une autre ?
Ah, j’oubliais, elle en est peut-être complètement amoureuse et va donc le suivre partout où il ira et trouvera bien le moyen de le faire tomber, quitte à le harceler, ce qui est le cas de nombre de femmes déséquilibrées (ou très équilibrées) qui rôdent autour des prêtres et viennent lancer leurs invitations dans des moments choisis ou dans le cadre de la confession… (expérience personnelle !) Eh bien si le prêtre tombe pour avoir provoqué ou avoir été provoqué, voire dans le cadre d’une amitié difficile à gérer (oui, cela peut arriver même à un prêtre), c’est d’abord de l’ordre du péché, cela ne veut pas dire qu’il est pervers, il est fragile comme tout homme et il a droit au pardon de Jésus qui me grondera si je regarde ce prêtre d’un regard puritain et accusateur en me disant : « Pour qui te prends tu donc, toi qui juges ton frère ? », Voir aussi l’évangile de « la poutre et la paille » et j’en passe…  
Et je ne dirai même pas que ce fut le cas de ces prêtres d’être tombés car personne ne sait et ne peut le savoir, en dehors de leurs confesseurs soumis à la loi du silence ou des personnes qui pourraient être leurs possibles complices et dont les témoignages aujourd’hui ne sont plus recevables du fait de la mort des accusés ; et on ne le saura jamais, même pas au ciel car tout péché aura disparu.
-        Le silence de ces femmes durant tant d’années… Qu’est ce qui peut expliquer que tout d’un coup, 20 ans après la mort du père Thomas, 50 ans après le début des supposés faits, une personne se décide de parler et de donner son témoignage post mortem ? Du côté du père Marie Dominique, pareil, tout sort après sa mort. Il y avait bien eu des tentatives d’accusation avant sa mort mais les dossiers étaient restés sans suite, vides de contenu selon les dires du Cardinal Rodé, alors Préfet de la Congrégation de la vie religieuse.
-        La victimisation de ces personnes qui témoignent. Je ne suis pas psychologue, je suis prêtre avec peut être un tout petit peu de bon sens ; mais mettre les personnes qui se disent victimes au centre de tout un édifice de communication qui les fait parler (Arte et tous les communiqués) autant qu’on a pu les maintenir sous cloche (par respect de l’anonymat) me parait révéler des intentions pas très belles.
Mais d’abord, pour illustrer mon propos, je dirai que ce qui m’étonne le plus, c’est que dans notre monde où on est si attentif à l’aspect de la psychologie, on accueille aussi « bonnement » des témoignages comme ceux-ci, sans remettre en cause ni un instant l’état psychologique des personnes qui les profèrent. Là, je dirais comme Marie Philippe dans sa contre-enquête ; je cite : « Nous ne souhaitons pas mettre en doute la sincérité ou les bonnes intentions des plaignantes qui subjectivement ont pu se sentir blessées d’une façon ou d’une autre par les Pères PHILIPPE. Par contre, nous avons toutes les raisons de penser que les plaignantes ont fait des « relectures » psychologiques dans lesquelles l’imagination a joué un rôle important. Il n’est pas rare de voir surtout dans des affaires de mœurs, des témoins ou des victimes, faire des dépositions qui se révèlent être fantaisistes ». (Voir toute la théorie des faux souvenirs induits dans la contre-enquête)


Mais qui oserait dire aujourd’hui que ces révélations pourraient être fantaisistes ? L’expérience m’a montré qu’on n’avait même pas le droit de se poser la question sans être accusé sur le champ de déni ! Allez voir ce qu’on a fait au père Gilbert Adam, successeur du père Thomas Philippe comme aumônier de l’Arche ; il vit depuis des années en pénitence, réduit à la solitude et au silence dans un petit ermitage à Trosly, pour avoir osé exprimer son désaccord.
Ce que le père Thomas Joachim et les autorités de l’Arche ont décidé de révéler doit être considéré comme la vérité toute entière qu’on a le devoir de croire. Oser aller à contre-courant de cette opinion (qui devient une dictature d’opinion à partir du moment où on nous l’impose) est considéré comme un accroissement du préjudice causé aux supposées victimes. Ces personnes sont intouchables, elles ne disent que la vérité, on ne peut absolument pas remettre en cause quoi que ce soit sous peine de devenir soi-même le bourreau de ces supposées victimes …
Permettez-moi de poser la question : est-ce vraiment la manière de les aider ? Absolutiser leurs témoignages, les rendre publiques, les mettre au centre de tout cet édifice, détruire l’image de leur supposé bourreau, est-ce vraiment la manière humaine et évangélique de traiter ces affaires ?
Au fond, c’est cela qu’on peut appeler la victimisation, autrement dit l’instrumentalisation des victimes. Ma conviction profonde, c’est qu’on se sert d’elles, peu importe si cela les aide ou non, pour mieux détruire l’image de ces hommes accusés d’être leurs bourreaux. C’est la logique psychologique au service d’une cause trouble, qui ne vient pas de Dieu, de toute évidence.    
-        La prudence enfin est de mise dans de telles affaires. Nous sommes face à des religieux prêtres qui, qu’on le veuille ou non, ont laissé des héritages considérables, reconnus par l’Eglise. Ils ont eu chacun beaucoup d’amis, de tout genre, des plus pauvres au plus illustres, des plus simples aux plus intelligents ; ils ont eu chacun une fécondité considérable. Mais il y a le revers de la médaille, ils ont eu aussi beaucoup d’ennemis, surtout du côté de certaines autorités de l’Eglise ou de certains de leurs propres frères en religion, dont certains intellectuels bien connus opposés à leur enseignement (je parle surtout ici de l’enseignement du père Marie Dominique.) Tout un ensemble de personnes suspicieuses et aussi, osons le dire, tout simplement jalouses de cette famille Philippe qui a tant donné à l’Ordre des Dominicains, jalouses d’une telle fécondité et effrayées par la croissance de la Communauté Saint Jean.
« N’oublions jamais que Jésus est mort à cause de la jalousie des grands prêtres » rappelait toujours le père Marie Dominique.
Oui, il est sans doute prudent de se poser les bonnes questions en pareille matière, n’y a-t’il pas un véritable règlement de compte derrière tout cela ? Des personnes obstinées à salir définitivement l’image de ces pères. Comique même, on remonte au père Dehau (leur oncle, un grand prédicateur dominicain) pour démontrer qu’il était lui-même un pervers. « Ben oui », comme on ne trouve rien d’autre, rien qui soit condamnable du côté de leurs enseignements, du côté de leur vie publique ou communautaire, on va inventer des zones d’ombre, facile ; évidemment personne ne peut vérifier. Ces zones d’ombre deviennent des cloaques d’impureté, pourquoi pas disent les esprits puritains. Oui, sauf que rien ne le prouve. On est tellement dans l’absurde que cela doit éveiller les soupçons.
-        « Alors ce serait vrai pour le père Massiel et pas vrai pour les pères Philippe ? Pas crédible, le père Alban Marie », a dit Vincent Montagne à mon frère en considérant que parce que c’était vrai pour le père Massiel, ça pouvait l’être tout autant pour les pères Philippe.
« Ben non ! » Désolé, on n’est pas au même niveau de preuves ; dans le cas du père Massiel, c’est clair, il y a des procès, des jugements, des sanctions et des mises à l’écart de son vivant, des choses qui touchent des enfants, des séminaristes, des femmes… Il avait la « casa chica » (maison de l’amante) comme on dit au Mexique, il y avait des mouvements importants d’argent, des passeports, des prête noms etc. 
-        Et si c’était quand même vrai ? Eh bien on ne le saura jamais comme évoqué plus haut, pas de preuves, pas de défense, pas de procès. On accuse des personnes présumées innocentes. En justice, les accusations ne sont pas recevables. En prudence, on s’attaque à des personnes qui ont eu une réputation de sainteté durant leur vivant. Le seul procès qui pourrait faire avancer ces dossiers serait un procès en béatification ; là, l’avocat du diable aurait toute la latitude pour aller chercher tous les témoignages et les brandir légitimement pour détruire cette réputation de sainteté. (Sur les 10 dernières années de la vie des supposés saints, si je ne me trompe et en tenant compte du bien être psychologique des témoins, quand même.) En dehors de cela, on demeure dans la calomnie et ceux qui se chargent de le divulguer sont coupables de diffamation.
 
Pour conclure :
-        Demandons la grâce de savoir discerner le vrai du faux. On ne peut pas tout mettre dans le même panier. Je terminerai en citant ce que j’ai écrit à Samuel Pruvot : « Dans le climat délétère qui existe dans l’Eglise aujourd’hui et dans lequel est dénoncé autant de faux que de vrai (des centaines de prêtres clament leur innocence face à un déluge de dénonciations – il y a beaucoup d’argent en jeu aussi derrière tout cela), il est de fait difficile de discerner mais donner ainsi en pâture des hommes qui ont tant donné à l’Eglise, sans preuves et sans autre forme de procès que l’opinion qu’on s’est faite de la situation, est grave pour des personnes qui, comme vous, sont au service de la communication de la vérité dans l’Eglise ou dans le monde. 
Relisez l’histoire de l’Eglise, vous verrez que la plupart des fondateurs ont été persécutés de leur vivant ou après leur mort, par les leurs ou par d’autres, dans l’Eglise ou par ailleurs; ils continuent tout simplement d’incarner La Croix de Jésus mais la vérité finit toujours par triompher.
Et je veux ajouter aussi que la seule différence entre le passé et aujourd’hui, c’est que, si nous ne sommes pas responsables d’avoir brûlé Sainte Jeanne d’Arc (hérétique et sorcière à l’heure du bûcher) ou d’avoir calomnié et démis une Sainte Boniface, nous sommes par contre responsables de la manière dont nous nous situons face à ces hommes ou à ces femmes que le monde d’aujourd’hui, voire des personnes d’Eglise, montrent du doigt et veulent dénoncer comme des criminels, des gourous et des manipulateurs.
Au fond, Dieu donne à chacun l’opportunité de se positionner et de défendre ce qu’il croit, en conscience et sur bases objectives, être la vérité, seul chemin pour ne pas sortir de la charité. Nous serons jugés là-dessus, sur notre capacité à saisir et défendre la vérité, en premier lieu sur les personnes et au-delà des opinions. Et la mesure que nous prenons pour les autres sera celle que Jésus emploiera pour chacun. « Prenez garde à ce que vous entendez ! De la mesure dont vous mesurez, on mesurera pour vous… » Luc, 4, 24

-        Et permettez-moi d’ajouter : à quel jeu jouons-nous ? On est en train de s’auto détruire, le démon n’a même plus besoin de faire la sale besogne, on la fait nous-mêmes, de l’intérieur. Saint Jean, de l’intérieur. L’Arche, de l’intérieur. L’Eglise elle-même, de l’intérieur. La bonne presse catholique relaye tout cela sous le ton du scandale. Et les gens se rient de nous dans la rue, de notre col romain, de nos habits religieux, on n’est même plus crédibles. C’est bien évident que si on n’est même pas capables de discerner le vrai du faux de l’intérieur, combien moins les gens sont-ils capables de le faire de l’extérieur ! Si je devais lancer un cri à la presse catholique, je dirais : demandez la grâce du discernement et lorsque vous êtes en face de quelque chose que vous croyez vrai, en conscience et objectivement, faites-le en demandant la grâce de ne surtout pas sortir de la charité, c’est ce qui fera si souvent la différence avec la presse du monde, avide de ce qui se vend. Et ne vous contentez pas de brandir un communiqué de presse pour prouver que ce que vous dites est vrai. Il vous reste encore à exercer votre discernement.
-        Merci d’avoir retiré la mention de Judas de cet article mais je crois que je vais quand même me désabonner si vous ne retirez pas la mention de « pécheur le plus abject. » C’est pareil que Judas. Il suffit de s’arrêter à « La miséricorde divine se sert de tout ». Et de toute façon, l’article est tellement moche pour le père Thomas qu’il devrait disparaitre totalement, il n’est que jugement téméraire, comme s’il était nécessaire de salir à fond le père Thomas pour faire briller davantage Jean Vannier.
 
Je demeure ouvert au dialogue. Bien fraternellement. p Alban Marie
PS : En pièce jointe la contre-enquête de Marie Philippe, nièce des pères Marie Dominique et Thomas Philippe.    



 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
RenéMatheux

RenéMatheux

Masculin Messages : 20064
Inscription : 28/06/2008

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty28/5/2019, 18:20

Le père Phillipe était un homme bien! Ceux qui l'ont connu le savent!
Quant à l'avis des traitres, on n'en à rien à faire....
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 17646
Inscription : 07/11/2013

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty29/5/2019, 04:03

Les arguments de la lettre ne sont pas très convaincants, invoquant des témoignages fantaisistes et des attaques du démon.
On peut aussi bien opposer à ses arguments bibliques un aveuglement irrationnel.
Revenir en haut Aller en bas
Léa



Féminin Messages : 85
Inscription : 23/06/2013

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Droit de réponse du Père Alban-Marie du Cosquer   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty29/5/2019, 08:33

Cette lettre est admirable en ce qu’elle établit les faits et recentre le problème: l’absence de tout procès, l’anonymat d’un grand nombre de témoins, l’attitude autoritaire des responsables de l’Arche, la fragilité d’au moins une plaignante, l’héritage considérable du Père Marie-Dominique, entre autres.
L’auteur de la lettre parle d’une insulte au droit et d’une une injure à la charité. C’est tout-à-fait vrai.

Cela sent le complot à plein nez. Il est si facile d’accuser lorsque les victimes se manifestent longtemps après la mort des présumés coupables. Il est surtout très facile de manipuler ces présumées victimes, particulièrement dans un contexte d'anonymat.

Citation :
Le seul procès qui pourrait faire avancer ces dossiers serait un procès en béatification ; là, l’avocat du diable aurait toute la latitude pour aller chercher tous les témoignages et les brandir légitimement pour détruire cette réputation de sainteté.

Je souhaite qu’un tel procès puisse avoir lieu un jour. Ces Pères le méritent
Lea
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux

RenéMatheux

Masculin Messages : 20064
Inscription : 28/06/2008

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty29/5/2019, 22:26

humanlife a écrit:
Les arguments de la lettre ne sont pas très convaincants, invoquant des témoignages fantaisistes et des attaques du démon.
On peut aussi bien opposer à ses arguments bibliques un aveuglement irrationnel.

Les attaques du démon, ce n'est pas un fait constant?
Ce que vous dites est de plus en plus anti chrétien!
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 17646
Inscription : 07/11/2013

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty29/5/2019, 22:35

matheux et ses faux procès d'intentions..
sans intérêt !
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux

RenéMatheux

Masculin Messages : 20064
Inscription : 28/06/2008

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty30/5/2019, 09:58

Qui nie les attaques du démon?
Qui, ce faisant, s'attaque à l'honneur des pères Phillipe?
Qui accuse la caravane d'évangélisation d'être mené par un hirsute hystérique?

Arrêtez vos attaques stupides! Et on ne sera pas obligé de vous reprendre!
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 17646
Inscription : 07/11/2013

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty30/5/2019, 10:59

Boulet
Revenir en haut Aller en bas
mario-F._L.

mario-F._L.

Masculin Messages : 954
Inscription : 31/05/2013

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty4/6/2019, 09:43

Léa a écrit:
Cette lettre est admirable en ce qu’elle établit les faits et recentre le problème: l’absence de tout procès, l’anonymat d’un grand nombre de témoins, l’attitude autoritaire des responsables de l’Arche, la fragilité d’au moins une plaignante, l’héritage considérable du Père Marie-Dominique, entre autres.
L’auteur de la lettre parle d’une insulte au droit et d’une une injure à la charité. C’est tout-à-fait vrai.

Cela sent le complot à plein nez. Il est si facile d’accuser lorsque les victimes se manifestent longtemps après la mort des présumés coupables. Il est surtout très facile de manipuler ces présumées victimes, particulièrement dans un contexte d'anonymat.

Citation :
Le seul procès qui pourrait faire avancer ces dossiers serait un procès en béatification ; là, l’avocat du diable aurait toute la latitude pour aller chercher tous les témoignages et les brandir légitimement pour détruire cette réputation de sainteté.

Je souhaite qu’un tel procès puisse avoir lieu un jour. Ces Pères le méritent
Lea

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Bravo-26


_________________
Peut-on débattre fraternellement avec les Musulmans ? La réponse est OUI :


http://www.dialogueislam-chretien.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
humanlife



Masculin Messages : 17646
Inscription : 07/11/2013

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty5/6/2019, 19:00

Si vous vivez dans la certitude c'est désolant car que faites-vous de la potentialité des victimes comme ça a été le cas pour la pédophilie ?
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux

RenéMatheux

Masculin Messages : 20064
Inscription : 28/06/2008

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty5/6/2019, 23:21

Arretez de calomnier un saint!
Vous vous éloignez vraiment de la religion chrétienne!
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 17646
Inscription : 07/11/2013

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty6/6/2019, 00:13

Vous partez sur des positions de principes, mais en vérité vous ne savez pas ce qui s'est passé ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
mario-F._L.

mario-F._L.

Masculin Messages : 954
Inscription : 31/05/2013

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty6/6/2019, 09:58

humanlife a écrit:
Vous partez sur des positions de principes, mais en vérité vous ne savez pas ce qui s'est passé ou pas.



Toi non plus d'ailleurs ! Mais toi tu préfères la thèse qui salit les Catholiques !

_________________
Peut-on débattre fraternellement avec les Musulmans ? La réponse est OUI :


http://www.dialogueislam-chretien.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
RenéMatheux

RenéMatheux

Masculin Messages : 20064
Inscription : 28/06/2008

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty6/6/2019, 13:41

humanlife a écrit:
Vous partez sur des positions de principes, mais en vérité vous ne savez pas ce qui s'est passé ou pas.

Non!
Je connaissais le père Phillipe! Arnaud Dumouch et Marthe robin aussi!

D'autre part les calomnies contre les chrétiens cela commencé dès le Christ! Vous prééferez vous y associer! Quelle honte!
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 17646
Inscription : 07/11/2013

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty6/6/2019, 19:41

mario-F._L. a écrit:
humanlife a écrit:
Vous partez sur des positions de principes, mais en vérité vous ne savez pas ce qui s'est passé ou pas.

Toi non plus d'ailleurs ! Mais toi tu préfères la thèse qui salit les Catholiques !

Mensonge et calomnie, je ne fais qu'étudier les arguments du débat.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 17646
Inscription : 07/11/2013

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty6/6/2019, 19:43

RenéMatheux a écrit:
humanlife a écrit:
Vous partez sur des positions de principes, mais en vérité vous ne savez pas ce qui s'est passé ou pas.

Non!
Je connaissais le père Phillipe! Arnaud Dumouch et Marthe robin aussi!

D'autre part les calomnies contre les chrétiens cela commencé dès le Christ! Vous prééferez vous y associer! Quelle honte!

Il ne suffit pas que untel connaisse le père philippe pour savoir ce qu'il a pu faire dans des circonstances que vous ignorez, alors pas la peine de vous lancer dans des fausses accusations comme à votre habitude.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux

RenéMatheux

Masculin Messages : 20064
Inscription : 28/06/2008

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty7/6/2019, 06:37

humanlife a écrit:
mario-F._L. a écrit:
humanlife a écrit:
Vous partez sur des positions de principes, mais en vérité vous ne savez pas ce qui s'est passé ou pas.

Toi non plus d'ailleurs ! Mais toi tu préfères la thèse qui salit les Catholiques !

Mensonge et calomnie, je ne fais qu'étudier les arguments du débat.
Calomnie, c'est vous!
Etudier les arguments, vous ne le faites jamais!
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 17646
Inscription : 07/11/2013

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty7/6/2019, 07:14

Faute d'arguments, il ne vous reste que les fausses accusations comme à votre habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
Arnaud Dumouch

Masculin Messages : 89511
Inscription : 19/05/2005

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty7/6/2019, 07:29

René, il faut que vous argumentiez et que vous sortiez des inutiles énervements.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
mario-F._L.

mario-F._L.

Masculin Messages : 954
Inscription : 31/05/2013

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty7/6/2019, 09:31

humanlife a écrit:
mario-F._L. a écrit:
humanlife a écrit:
Vous partez sur des positions de principes, mais en vérité vous ne savez pas ce qui s'est passé ou pas.

Toi non plus d'ailleurs ! Mais toi tu préfères la thèse qui salit les Catholiques !

Mensonge et calomnie, je ne fais qu'étudier les arguments du débat.


Des arguments de ta part sur ce sujet, je n'en ai pas lus !

Car ceci n'est pas un argument : "Les arguments de la lettre ne sont pas très convaincants, invoquant des témoignages fantaisistes et des attaques du démon.
On peut aussi bien opposer à ses arguments bibliques un aveuglement irrationnel."

lol!

_________________
Peut-on débattre fraternellement avec les Musulmans ? La réponse est OUI :


http://www.dialogueislam-chretien.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
humanlife



Masculin Messages : 17646
Inscription : 07/11/2013

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty7/6/2019, 12:11

mario-F._L. a écrit:
humanlife a écrit:
mario-F._L. a écrit:
humanlife a écrit:
Vous partez sur des positions de principes, mais en vérité vous ne savez pas ce qui s'est passé ou pas.

Toi non plus d'ailleurs ! Mais toi tu préfères la thèse qui salit les Catholiques !

Mensonge et calomnie, je ne fais qu'étudier les arguments du débat.


Des arguments de ta part sur ce sujet, je n'en ai pas lus !

Car ceci n'est pas un argument : "Les arguments de la lettre ne sont pas très convaincants, invoquant des témoignages fantaisistes et des attaques du démon.
On peut aussi bien opposer à ses arguments bibliques un aveuglement irrationnel."

lol!

Qu'est-ce que tu ne comprends pas dans cette phrase, ça me paraît pourtant un français tout à fait correct.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux

RenéMatheux

Masculin Messages : 20064
Inscription : 28/06/2008

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty7/6/2019, 13:28

Arnaud Dumouch a écrit:
René, il faut que vous argumentiez et que vous sortiez des inutiles énervements.

Cela sert à quoi face à quelqu'un qui a eu le toupet de même nier les découvertes scientifiques élémentaires, même quand on lui donne toutes les références?
De toutes façons il ne donne aucun argument. alors ce n'est pas à moi qui faut le dire!
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux

RenéMatheux

Masculin Messages : 20064
Inscription : 28/06/2008

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty7/6/2019, 13:29

humanlife a écrit:
Faute d'arguments, il ne vous reste que les fausses accusations comme à votre habitude.

Et il inverse les rôles.....
Revenir en haut Aller en bas
k11
Administrateur
k11

Féminin Messages : 2903
Inscription : 26/11/2014

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty7/6/2019, 13:41

Cher Tous,
Retour au sujet svp rose rouge
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
Arnaud Dumouch

Masculin Messages : 89511
Inscription : 19/05/2005

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty18/11/2019, 13:53

Lettre du père Alban-Marie du Cosquer,

Chers amis,
Sans doute avez-vous entendu parler des conclusions du dernier chapitre général des frères de Saint Jean.
Peut être l’un ou l’autre me dira que cela ne l’intéresse pas beaucoup et je peux le comprendre. Qu’il arrête là cette lecture.

Ceci dit, je crois de mon devoir de me positionner ouvertement et de dire une nouvelle fois ce que je pense de la situation, du fait qu’elle se complique encore davantage et qu’elle est relayée par la grande presse et devenue publique.

Les frères reconnaissent le père Marie-Dominique Philippe comme fondateur historique mais pas charismatique. Un évêque venu de Rome ainsi qu’une théologienne belge les ont aidés à faire ce genre de distinction :
« Le Père Marie-Dominique Philippe est le fondateur de l’Institut religieux des frères de Saint Jean. A ce titre, il vous a transmis un charisme qui a été́ reconnu par l’Eglise. Néanmoins, il ne peut constituer une référence charismatique, en ce sens qu’une référence charismatique transmet un enseignement et un modèle de vie. Or vous savez que le père Marie-Dominique Philippe ne peut constituer un modèle de vie. »
Ce “vous savez” dit tout ; c’est exactement ce que certains disent de Jésus à l’aveugle-né quand ils disent "Nous savons que cet homme n'est pas de Dieu." Jn 9,29
Ils ne savent rien du tout en réalité, et pour ce qui concerne le père Marie-Dominique Philippe, il n’y a que des témoignages posthumes et anonymes pour la plupart, dont on ne saura jamais la vérité.
Il ne s’agit pas de mépriser les plaignantes ; elles méritent toute l’attention spirituelle, psychologique, médicale peut être aussi, due aux personnes qui se déclarent blessées mais il ne s’agit pas non plus de les déclarer victimes tant que les procédures juridiques n’ont pas été respectées pour en arriver à cette conclusion. Où va t’on si l’on considère que tout plaignant dit forcément la vérité ?
Le motu proprio du pape François « Vox estis lux mundi » (du 7 mai 2019), pour aussi fort que puisse être ce texte en faveur des plaignants et victimes ne va pas jusque-là, il trace un cadre qu’on doit respecter.
Or à ce niveau, le père Marie-Dominique Philippe n’a fait l’objet d’aucune enquête, d’aucun procès civil, pénal ou canonique, et pour cause, non capax, il est mort.
Ces affirmations ne sont donc que de l’ordre de l’opinion que certains ont élevée au rang de la vérité à l’écoute de ces témoignages et veulent imposer à tous par le poids de leur autorité, au nom de l’obéissance. Mais une opinion ne devient subjectivement certaine que lorsqu’on y croit. Libre à eux de mettre leur foi où ils veulent.
Mais libre à nous aussi de ne pas y croire, de ne pas coopérer à cela, les grands principes du droit étant violés : la présomption d’innocence et le principe du contradictoire (le droit de la défense – difficile pour un mort d’être entendu.)

Mais voilà, le trouble a été jeté une première fois en 2013 de manière assez soft mais déjà péremptoire et gravement accusatrice et il a atteint son comble cette année par l’émission d’Arte (5 mars 2019) qui a fait un ravage car elle a été prise pour argent comptant par un très grand nombre de frères et de téléspectateurs. En raison de cette émission, le père Marie-Dominique Philippe et son frère le père Thomas ont été qualifiés par les médias d’esclavagistes sexuels, donc de criminels. (Entre autres le journal La Croix du 30/04/2019 et l’hebdomadaire Famille Chrétienne n° 2146 du 2/03/2019)

En conséquence, le chapitre des frères de Saint Jean déclare officiellement, entre autres choses, ces 3 points qui suivent:
1 "Si le charisme est une vie selon l’Esprit Saint, le père Marie-Dominique Philippe, en raison des graves abus qu’il a commis, ne peut pas être un modèle de cette vie. En conséquence, les Frères ne se réfèrent plus à lui comme à une norme pour actualiser leur charisme aujourd’hui.”
2 "Nous ne voulons plus faire du père Marie-Dominique Philippe le référent de notre formation. Le texte voté par le Chapitre général de 2001 sur sa place dans la formation philosophique et théologique des frères n’est plus actuel. Nous ne pouvons plus le considérer comme un maître de vie spirituelle.”
3 "A l’intérieur de nos prieurés, les photographies du père Marie-Dominique Philippe seront retirées des endroits publics, ainsi que des lieux communs en clôture. De même, pour le moment, ses livres ne seront plus mis en vente dans nos couvents, et ses enseignements audios ne seront plus diffusés à l’extérieur, en attendant qu’un discernement soit fait.”

C’est une véritable condamnation ad intra et une exclusion manu militari de la Congrégation Saint Jean dont il ne demeure, selon leurs conclusions, que le fondateur historique, sans qu’il n’y ait donc aucune condamnation au niveau civil ou pénal ou de la part de l’Eglise en dehors des propos de cette autorité citée plus haut.
Les frères reproduisent à leur manière le fameux « Concile Cadavérique » qui a eu lieu au IXème siècle à l’encontre du pauvre pape Formose… Si vous voulez aller voir, c’est pathétique.

C’était l’Eglise du temps des barbares qui nous fait rire, dira - t’on. Mais en sommes-nous si loin ?

En tout cas, les frères de Saint Jean se réjouissent de pouvoir désormais ouvrir une nouvelle page de l’histoire de leur communauté, dégagés ainsi de toute soumission aimante et filiale à l’égard de leur fondateur condamné par leurs soins ; libre à eux encore une fois mais je doute beaucoup que cela vienne de l’Esprit Saint. Ma conscience m’interdit en tout cas d’y croire. L’avenir dira si elle est bien éclairée et montrera aussi si la Nouvelle Communauté Saint Jean (ainsi devrait elle s’appeler) continue de porter des fruits comme on les a connus du temps de son fondateur dépositaire de la grâce propre de la Communauté.

Un frère me faisait remarquer aussi quelque chose de très juste qui montre une contradiction dans le rapport du Chapitre Général : Si le charisme vient de l'Esprit Saint à travers un instrument, le fondateur, et qu’il est reconnu par l'Eglise, alors le fondateur devient un élément incontournable tout autant que le charisme ; ou alors l'Eglise s'est trompée, et elle devrait le reconnaître en disant : l'Eglise reconnaît s'être trompée en reconnaissant le charisme de cette Communauté transmise par un fondateur qui n'était pas fondateur. Et cette Communauté n'existe plus. Pas de fondateur, pas de charisme, pas de communauté.

Un autre frère me disait quelque chose qui est aussi tellement juste, je cite : « En réalité, le fondateur n’est pas quelque chose de « charismatique », cela touche la vie théologale et c’est pourquoi on ne peut pas le rejeter sans rejeter ce à quoi Jésus nous appelle. Le père Marie Dominique rappelait souvent que les dominicains disaient dans le temps qu’ils sont « prédestinés en saint Dominique ». C’est donc qu’un fondateur est quelqu’un qui donne quelque chose du mystère du Christ qui renouvelle l’Eglise. Cela touche la sainteté. Rejeter un fondateur, c’est comme tuer un père, c’est s’avorter soi-même et se séparer de ce qu’on doit être dans l’Eglise. En faisant cela, on fait mourir la grâce propre d’une communauté… »

Bref, Il y a toute une réflexion passionnante à développer sur le sujet et elle viendra en son temps.

Et je terminerai en disant que les cas d’abus avérés dans la Communauté Saint Jean (et faut-il encore que ce soit avéré en bonne et due forme ; car à ce niveau, combien d’abus de droit pourrait-on aussi dénoncer, combien de frères et de prêtres en situation limite de grande souffrance condamnés injustement) ne peuvent en rien être imputés à la responsabilité du père Marie-Dominique Philippe et à la formation reçue. Les cas existent dans le monde entier, dans toutes les couches de la société, spécialement dans les milieux éducatifs et dans les familles à promiscuité générationnelle ; ils existent aussi dans l’Eglise universelle, chez des cardinaux, des évêques, des prêtres de toutes communautés, diocèses… quelle que soit la formation reçue chez les uns et chez les autres. C’est une question de choix personnel ou pour le moins imputable à la maladie.

En écrivant ces lignes, je ne cherche à convaincre personne, je souhaite simplement donner mon témoignage et mon point de vue sur des bases objectives, quant à une situation grave, devenue publique et relayée par nombre de médias, et qui plus est, présentée comme une libération et un triomphe contre un poids qui pesait sur cette communauté : son fondateur.

Ce témoignage peut permettre à ceux qui cherchent de se faire une idée plus précise de la situation, au regard des droits fondamentaux de toute personne, quelle qu’elle soit, ainsi que d’une théologie saine de la vie religieuse.

Je sais qu’en parlant de cette manière, nous sommes accusés de demeurer dans le déni. Qu’on nous donne les preuves et les minutes des procès qui ont condamné le père Philippe et alors on pourra revoir notre copie.

Enfin, faut-il avoir méconnu ce prêtre pour en parler ainsi. Les frères qui ont pris ces décisions auront il été jamais été ses fils ? Ou seraient-ils inconsciemment victimes d’une machination venant de créatures séparées de Dieu et sorties de la vérité et de la charité ?

Merci de votre prière, c’est une histoire « un peu » rude.
Bien fraternellement.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty18/11/2019, 14:14

Merci Arnaud, c'est peut-être un peu "rude" comme dit le Père Alban-Marie, mais j'y adhère à 100%.

Je n'ai pas lu le livre Sodoma ni écouté l'émission d'Arte, mais à mon avis, on leur a donné plus de valeurs qu'ils n'en valaient. Et là, on y voit la main de Satan.

Et ce n'est que dernièrement que j'ai appris que Jean Vannier avait le frère du P. Marie Do comme directeur de conscience. S'il faut voir  "les fruits", ceux qui sont contre les Frères Philippe, qu'ils aillent faire un stage dans une maison de l'Arche.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
Arnaud Dumouch

Masculin Messages : 89511
Inscription : 19/05/2005

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty18/11/2019, 15:18

thumleft

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe bis

philippe bis

Masculin Messages : 9628
Inscription : 29/04/2017

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty19/11/2019, 10:46

Certes Satan peut inspirer un violeur et/ou, une personne* qui se prétend victime et qui ne l 'est pas mais Satan on le met un peu trop a toutes les sauces je trouve... (*des personnes c 'est moins sur a moins de tomber dans la théorie du complot)
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

florence_yvonne

Féminin Messages : 15481
Inscription : 12/02/2007

Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty19/11/2019, 16:31

On trouve Satan dans les détails.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Contenu sponsorisé




Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty
MessageSujet: Re: Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe   Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Réponse du père Alban-Marie du Cosquer à Philippe Oswald sur le père Philippe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: