DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'acte de Chinon au sujet des Templiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luc L



Masculin Messages : 22
Inscription : 07/03/2015

MessageSujet: L'acte de Chinon au sujet des Templiers   Sam 21 Mar 2015, 15:39

L'acte de Chinon est un exemplaire original, constitué d’une seule feuille de grandes dimensions (700x580 mm), qui était à l’origine accompagnée des trois sceaux des trois légats apostoliques qui formaient la commission spéciale apostolique ad inquirendum nommée par Clément V: Bérenger Frédol cardinal prêtre titulaire de l'Eglise des s. Nereo et Achille, et neveu du pape, Etienne de Susy, cardinal prêtre de S. Ciriaco in Therminis, Landolfo Brancacci, cardinal diacre de S. Angelo. Le document est dans un assez bon état de conservation, malgré la présence de nombreuses taches violacées très visibles du fait d'attaques bactériologiques. Une copie authentique était jointe à l'original, et est toujours conservée par les Archives Secrètes Vaticanes, avec la référence suivante: Archivum Arcis, Armarium D 218.

Le document contient l’absolution accordée par Clément V au dernier grand maître des templiers, le frère Jacques de Molay, ainsi qu’aux autre chefs de l’ordre après qu’ils aient fait acte de repentance et demandé le pardon de l’Eglise; après l’abjuration formelle, obligatoire même pour ceux qui étaient seulement soupçonnés d’activités hérétiques, les membres de l’Etat Major des Templiers sont réintégrés dans la communauté catholique, et de nouveau autorisés à recevoir les sacrements. Le document appartient à la première phase du procès contre les Templiers, quand Clément V était encore convaincu de pouvoir garantir la survie de l’ordre religieux-militaire, et répond à la nécessité apostolique de lever pour les moines-guerriers l’infamie de l’ex-communication à laquelle ils s’étaient tout d’abord eux-mêmes condamnés, maintenant qu’ils admettaient avoir renié Jésus-Christ sous la torture de l’Inquisiteur français. Comme d’autres sources de la même époque le confirment, le pape soutient que des comportements condamnables s’étaient bien introduits parmi les Templiers, et prévoit une réforme radicale de l’ordre, pour le fondre ensuite dans l’autre ordre religio-militaire, celui des Hospitaliers. L’acte de Chinon, qui absout les Templiers mais ne les décharge pas de leurs responsabilités, était le présupposé de la réforme, mais resta lettre morte. La monarchie française réagit par un véritable chantage, qui contraignit le pape au compromis ambigu de 1312, durant le Concile de Vienne : ne pouvant s’opposer à la volonté du roi Philippe Le Bel qui réclamait l’élimination de l’ordre des Templiers, le pape fit sortir l’ordre de la réalité concrète, sans pour autant le condamner ou l’abolir, mais plutôt en l’isolant dans une sorte d’ « hibernation » par une habile utilisation du droit canon. Après avoir expressément déclaré que le procès n’avait pas prouvé les accusations d’hérésie, Clément V suspendra l’ordre des Templiers dans une sanction non définitive, afin d’obéir à la nécessité supérieure d’éviter de graves troubles pour l’Eglise, avec interdiction de continuer à user le nom ou les signes distinctifs de l’ordre sous peine d’ex-communication.
---------------------------------------------------------
C'est par le truchement des médias que l'Eglise entend désormais répondre aux attaques qui lui sont faites. En témoigne la mise sur le marché, par les archives secrètes du Vatican et la maison d'édition Scrinium, d'une luxueuse publication relative à l'affaire de l'ordre du Temple.

Pour la modique somme de 5 900 euros, 799 exemplaires numérotés étaient ainsi proposés à la vente, le 25 octobre 2007. Une opération de communication fort bien orchestrée - coïncidant avec le 700e anniversaire du début du procès des Templiers -, à laquelle était conviée la presse en avant-première mondiale.

L'ouvrage présenté, Processus contre Templarios, rassemble tous les actes de l'enquête, entamée en 1307, sur les chevaliers du Temple, arrêtés et accusés d'hérésie par le roi de France Philippe le Bel.

Si tous les textes reproduits sont déjà connus, l'un d'eux retient particulièrement l'attention : la reproduction inédite d'un document exhumé en 2001 et longtemps négligé par les historiens, qui n'en connaissaient jusqu'alors que des copies ou des extraits. Le parchemin de Chinon est le procès-verbal des auditions des cinq maîtres de l'ordre - dont le grand maître Jacques de Molay - menées en 1308 par trois cardinaux dépêchés par le pape Clément V.

Durant ces interrogatoires, les accusés modèrent les aveux lâchés un an plus tôt sous la torture. S'ils ont renié le Christ, c'était "en parole" mais "pas de cœur". Ils ont certes craché en direction du crucifix, mais "à côté". Ils n'ont jamais pratiqué la sodomie. Surtout, ils font acte de repentance, ce qui à l'époque suffit à les réconcilier avec l'Eglise, qui se contente de dissoudre l'ordre du Temple sans condamner les chevaliers. Les cinq maîtres sont absous et s'attendent donc à être libérés.

Mais sous la pression de Philippe le Bel, jaloux de la richesse et de la puissance des Templiers, de nouvelles auditions sont programmées en 1314 et aboutissent à la condamnation à vie des Templiers repentis. Jacques de Molay et Geoffroy de Charney s'insurgent et reviennent alors sur leurs aveux. Considérés comme relaps, ils sont envoyés au bûcher par le roi, malgré les réticences du pape.

Le parchemin de Chinon vient donc officiellement confirmer que, contrairement à la version développée - entre autres - par Dan Brown dans son très populaire Da Vinci Code, les Templiers n'ont jamais été condamnés par l'Eglise. L'écrivain américain affirmait en effet que leur arrestation était intervenue sur ordre du pape, minimisant ainsi le rôle de Philippe le Bel.

Ordre militaire et religieux fondé en 1118 à Jérusalem sous l'impulsion du chevalier Hugues de Payns, les Templiers avaient pour vocation de protéger les pèlerins chrétiens et de défendre les Etats latins en Terre sainte. Nous sommes alors en pleine croisade et l'ordre se trouve à la tête d'un important réseau financier, garant de leur influence.

Mais en 1291, les musulmans ont achevé de reconquérir leurs territoires, et les Templiers, contraints de se replier en Europe, perdent de leur légitimité. Affaiblis, ils se retrouvent alors au c¿ur d'une lutte de pouvoir opposant Philippe le Bel à Clément V, et sont finalement sacrifiés sur l'autel de la politique, le pape - Français - n'ayant guère intérêt à se fâcher avec le roi de France.

Cette vérité rétablie, restent les mystères qui n'ont de cesse de nourrir la légende des Templiers : ces rites ésotériques, dont on raconte qu'ils accompagnaient l'intronisation des chevaliers ; ces trésors supposés et jamais déterrés.

Et cette malédiction, proférée par Jacques de Molay sur le bûcher, contre le pape, le roi et sa descendance : une légende populaire que la mort de Clément V le mois suivant, celle de Philippe le Bel huit mois plus tard, et la courte vie des trois fils du roi se sont chargé d'alimenter.
Revenir en haut Aller en bas
Luc L



Masculin Messages : 22
Inscription : 07/03/2015

MessageSujet: Re: L'acte de Chinon au sujet des Templiers   Sam 21 Mar 2015, 15:41



C'est Barbara Frale qui a la responsabilité de la garde et de l'édude de l'acte de Chinon découverte en 2002. Barbara Frale est une historienne italienne, médiéviste et paléographe, travaillant aux archives secrètes du Vatican. Ses recherches portent plus particulièrement sur l'Ordre du Temple. Elle naît à Viterbe le 24 février 1970, suit l’Université des Études de la Tuscia à Viterbe, où elle obtient son diplôme universitarie en Conservation des monuments historiques1. Sa thèse d’histoire médiévale, fondé sur l’examen de plus de 7 000 documents notarials du XIVe siècle est publié par l’éditeur scientifique Vecchiarelli, ( Orte 1303-1363. La città sul fiume, Manziana, 1995). En 1996 elle obtient le diplôme de spécialisation post lauream en Paléographie, Diplomatique et Archivistique à l’École des Archives Secrètes du Vatican, et en 1998 le diplôme en Paléographie Grecque aussi. En 2000 elle passe son doctorat de recherche en “Histoire de la société européenne” à l’Université Ca’ Foscari de Venice. En 2000, elle obtient aussi une bourse d’études par l’Institut Historique germanique à Rome (Deutsches Historisches Institut in Rom). Dès le mois d’octobre 2001 elle fait son service comme officier chez les Archives Secrètes du Vatican.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'acte de Chinon au sujet des Templiers   Sam 21 Mar 2015, 16:17

Luc L a écrit:


C'est Barbara Frale qui a la responsabilité de la garde et de l'édude de l'acte de Chinon découverte en 2002. Barbara Frale est une historienne italienne, médiéviste et paléographe, travaillant aux archives secrètes du Vatican. Ses recherches portent plus particulièrement sur l'Ordre du Temple. Elle naît à Viterbe le 24 février 1970, suit l’Université des Études de la Tuscia à Viterbe, où elle obtient son diplôme universitarie en Conservation des monuments historiques1. Sa thèse d’histoire médiévale, fondé sur l’examen de plus de 7 000 documents notarials du XIVe siècle est publié par l’éditeur scientifique Vecchiarelli, ( Orte 1303-1363. La città sul fiume, Manziana, 1995). En 1996 elle obtient le diplôme de spécialisation post lauream en Paléographie, Diplomatique et Archivistique à l’École des Archives Secrètes du Vatican, et en 1998 le diplôme en Paléographie Grecque aussi. En 2000 elle passe son doctorat de recherche en “Histoire de la société européenne” à l’Université Ca’ Foscari de Venice. En 2000, elle obtient aussi une bourse d’études par l’Institut Historique germanique à Rome (Deutsches Historisches Institut in Rom). Dès le mois d’octobre 2001 elle fait son service comme officier chez les Archives Secrètes du Vatican.

Dans cet entretien elle parle de tout cela puis elle valide l'authenticité du linceul de Turin par des preuves archéologiques et historiques innombrables! le carbone 14 c'est peanuts à côté ...


Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14425
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: L'acte de Chinon au sujet des Templiers   Sam 21 Mar 2015, 17:12

Cet acte était inévitable, car Clément V premier pape d'Avignon, donc sous la main du roi de France, comme un pantin, devait d'un premier temps satisfaire les machinations royales pour éliminer un rival dangereux.

J,en profite pour vous dire de ne pas oublier qu'avec Clément V débute ce que sera par après le grand schisme d'Occident. N'oubliez pas non plus, que le roi sous onction divine, s'est querellé avec le prédécesseur de Clément V, Boniface VIII allant jusqu'à le terrasser à Rome par son homme de main Nogaret jusqu'à l'avoir gifflé, ce pape en est mort d'humiliation, mais il est vrai que ce pape devait être névrosé, car il avait si peur d'être détrôné par son prédécesseur qui avait abdiqué pour finir ses jours comme un moine qu'il a toujours été, mais a été emprisonné, car interdiction pour lui de sortir, encore moins de parler à qui que ce soit de l'extérieur, enfin bref, une période déplorable parmi bien d'autres...

Mais bon, grâce à ces absolutions, de nombreux templiers furent aptes à continuer chez les hospitaliers, mon ordre, et composer
les deux ordres portugais et espagnol que furent l'ordre du Christ et l'ordre de Montesa, les anciens ordres du temple ibérique.

Enfin, notre illuminé romantique Milites templi va encore dire que c'est de voir ces choses au travers de l'oeil contemporain... siffler No
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1289
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: L'acte de Chinon au sujet des Templiers   Lun 23 Mar 2015, 20:00

http://www.templiers.org/ruou.php

J'habite dans le coin;j'ai un ami dont la maison est entourée en partie de murs datant de l'époque des templiers.Il est trés attaché à ce quartier;

Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14425
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: L'acte de Chinon au sujet des Templiers   Lun 23 Mar 2015, 21:52

Intéressant ptrem. salut

Seule petite observation d'un bémol, c'est à propos de la croix templière que l'on voit dans le logo au
haut de la page, elle n'est pas templière, mais hospitalière, seul ordre a porter la croix à huit pointes.
Celle véritablement des templiers est pattée comme celle-ci:
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'acte de Chinon au sujet des Templiers   Lun 23 Mar 2015, 21:57

ptrem a écrit:
http://www.templiers.org/ruou.php

J'habite dans le coin;j'ai un ami dont la maison est entourée en partie de murs datant de l'époque des templiers.Il est trés attaché à ce quartier;

Je suis passé devant samedi dernier! J'étais sur l'autoroute,il y a une sortie pour le voir ;)
Revenir en haut Aller en bas
Miles Templi



Masculin Messages : 1781
Inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: L'acte de Chinon au sujet des Templiers   Mar 24 Mar 2015, 08:22

ysov a écrit:
Cet acte était inévitable, car Clément V premier pape d'Avignon, donc sous la main du roi de France, comme un pantin, devait d'un premier temps satisfaire les machinations royales pour éliminer un rival dangereux.

J,en profite pour vous dire de ne pas oublier qu'avec Clément V débute ce que sera par après le grand schisme d'Occident. N'oubliez pas non plus, que le roi sous onction divine, s'est querellé avec le prédécesseur de Clément V, Boniface VIII allant jusqu'à le terrasser à Rome par son homme de main Nogaret jusqu'à l'avoir gifflé, ce pape en est mort d'humiliation, mais il est vrai que ce pape devait être névrosé, car il avait si peur d'être détrôné par son prédécesseur qui avait abdiqué pour finir ses jours comme un moine qu'il a toujours été, mais a été emprisonné, car interdiction pour lui de sortir, encore moins de parler à qui que ce soit de l'extérieur, enfin bref, une période déplorable parmi bien d'autres...

Mais bon, grâce à ces absolutions, de nombreux templiers furent aptes à continuer chez les hospitaliers, mon ordre, et composer
les deux ordres portugais et espagnol que furent l'ordre du Christ et l'ordre de Montesa, les anciens ordres du temple ibérique.

Enfin, notre illuminé romantique Milites templi va encore dire que c'est de voir ces choses au travers de l'oeil contemporain... siffler No

Certainement pas car c'est cet épisode qui marque le début de la fin du régime féodal. Ici nous avons justement la négation du principe de monarchie de droit divin avec toutes les conséquences désastreuses qui s'ensuivirent. Ce qu'a dénoncé Guénon dans son ouvrage "autorité spirituelle et pouvoir temporel" en comparant cela à la révolte des kshatriyas en Inde.
Soyez donc plus attentif à ce que j'écris, à moins que, comme beaucoup d'individualistes modernes, vous êtes incapables de distinguer l'outil de son utilisateur.
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1289
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: L'acte de Chinon au sujet des Templiers   Mer 25 Mar 2015, 10:48

http://www.ktotv.com/photo/Evenements/pape_fran__ois_messe_cloture.jpg
La croix sur l'habit du Pape François ressemble à celle que vous avez mise plus haut.
Y- a't'il une relation?
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1289
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: L'acte de Chinon au sujet des Templiers   Mer 25 Mar 2015, 10:49

http://www.ktotv.com/cms/le-pape-francois?cpn=une
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14425
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: L'acte de Chinon au sujet des Templiers   Mer 25 Mar 2015, 21:52

ptrem a écrit:
http://www.ktotv.com/photo/Evenements/pape_fran__ois_messe_cloture.jpg
La croix sur l'habit du Pape François ressemble à celle que vous avez mise plus haut.
Y- a't'il une relation?

Non, pas de relation. Si vous observez-bien la croix pattée templière que les chevaliers portaient sur leurs habits, n'est pas triangulaire intégrale comme celle que l'on voit du pape François, qui elle est plutôt de malte, sans les huit pointes cependant.

Par contre, sur des linteaux d'entrées, sur de la monnaie, des médailles, des bornes, les templiers pouvaient utiliser des croix différentes.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'acte de Chinon au sujet des Templiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'acte de Chinon au sujet des Templiers
» Une guérison inexpliquée reconnue comme acte divin
» Droit Pénal - Dissertation sur l'appréhension de l'acte
» Acte de courage ou de lâcheté ?
» retrait acte administratif unilatéral

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: