DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Redec

avatar

Masculin Messages : 87
Inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Ven 20 Fév 2015, 15:09

Aujourd'hui, ce vendredi 20 février
débute la consécration sous l'esclavage de
Jésus en Marie

Voir ici :


http://forumarchedemarie.forumperso.com/t6189-resume-de-la-sainte-methode-de-faire-la-consecration-sous-l-esclavage-de-jesus-en-marie#35311
Revenir en haut Aller en bas
http://triumcandorumcustodia.org/
adamev

avatar

Masculin Messages : 12962
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Ven 20 Fév 2015, 23:45

A bas les esclavagistes!!!
Revenir en haut Aller en bas
Redec

avatar

Masculin Messages : 87
Inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Sam 21 Fév 2015, 00:43

adamev a écrit:
A bas les esclavagistes!!!


Il ne resterait plus grand monde sur la terre car la vraie liberté est en Dieu et nous sommes pour la très grande majorité des hommes, esclaves de la grande bête capitaliste et soumis presque totalement à nos passions insatiables.

Revenir en haut Aller en bas
http://triumcandorumcustodia.org/
AdoratriceSaintSacrement

avatar

Féminin Messages : 369
Inscription : 20/11/2014

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Sam 21 Fév 2015, 19:58

Bravo, bonne idée à faire pour moi aussi,
Revenir en haut Aller en bas
Serviteur_De_Jesus

avatar

Masculin Messages : 96
Inscription : 24/09/2014

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 24 Fév 2015, 11:08

adamev a écrit:
A bas les esclavagistes!!!


Adamev, pourquoi fréquentez vous ce forum ? Vous n'aimez pas l'Eglise, vous n'aimez pas les dogmes catholiques, or c'est tout ce dont il s'agit ici.
Revenir en haut Aller en bas
adamev

avatar

Masculin Messages : 12962
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 24 Fév 2015, 11:18

Je ne savais pas que les thèmes du racisme, l'antisémitisme, l'anti-républicanisme, l'anti tout ce qui n'est pas l'étroite pensée dogmatique... développés à l'envie ici étaient dogmes de l'église romaine?
Enfin pour l'antisémitisme on s'en doutait un peu depuis le fameux "Juifs déicides"  et le "perfidem judéorum" dont AD nous explique qu'il signifie "qui ont perdu la foi"...
Revenir en haut Aller en bas
Serviteur_De_Jesus

avatar

Masculin Messages : 96
Inscription : 24/09/2014

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 24 Fév 2015, 11:23

adamev a écrit:
Je ne savais pas que les thèmes du racisme, l'antisémitisme, l'anti-républicanisme, l'anti tout ce qui n'est pas l'étroite pensée dogmatique... développés à l'envie ici étaient dogmes de l'église romaine?
Enfin pour l'antisémitisme on s'en doutait un peu depuis le fameux "Juifs déicides"  et le "perfidem judéorum" dont AD nous explique qu'il signifie "qui ont perdu la foi"...

J'en déduis que vous êtes ici pour combattre ces idéologies ?
Revenir en haut Aller en bas
adamev

avatar

Masculin Messages : 12962
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 24 Fév 2015, 11:27

Vous déduisez ce que vous voulez... c'est votre liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Serviteur_De_Jesus

avatar

Masculin Messages : 96
Inscription : 24/09/2014

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 24 Fév 2015, 11:41

Si je me suis trompé, je vous prie de répondre à ma question initiale prière
Revenir en haut Aller en bas
adamev

avatar

Masculin Messages : 12962
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 24 Fév 2015, 12:18

33ans??? Vous êtes qui pour "me prier de..."?
Revenir en haut Aller en bas
Serviteur_De_Jesus

avatar

Masculin Messages : 96
Inscription : 24/09/2014

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 24 Fév 2015, 13:30

Je posais simplement une question ...
Revenir en haut Aller en bas
Gaudius

avatar

Masculin Messages : 501
Inscription : 19/09/2014

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 24 Fév 2015, 17:14

adamev a écrit:
A bas les esclavagistes!!!
Le mot "esclavage" me paraît plutôt maladroit, l'expression "sous l'inspiration de" ou sous l'égide de" aurait été plus appropriée. Je comprends cette réaction de révolte.
Cela dit, j'ai cliqué sur le lien, et j'ai vu le programme proposé. Plutôt costaud et ambitieux. Est ce que ce n'est pas trop se charger inutilement? Qu'arrivera-t-il au fidèle qui échoue ou qui renonce en cours de chemin?
Revenir en haut Aller en bas
adamev

avatar

Masculin Messages : 12962
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 24 Fév 2015, 18:06

Pensez à ce que vous avez été, un germe pourri; ce que vous êtes, un vase de fumier; ce que vous serez, de la pâture pour les vers.

Voilà comment ces fous dangereux voient la nature humaine!!!
Et pourquoi le mot esclavagiste est en dessous de la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Gaudius

avatar

Masculin Messages : 501
Inscription : 19/09/2014

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 24 Fév 2015, 18:39

adamev a écrit:
Pensez à ce que vous avez été, un germe pourri; ce que vous êtes, un vase de fumier; ce que vous serez, de la pâture pour les vers.

Voilà comment ces fous dangereux voient la nature humaine!!!
Et pourquoi le mot esclavagiste est en dessous de la vérité.
C'est sûr que ce n'est pas du Lucien Jacques. Il faudrait savoir de quelle époque date ce texte, et s'il est encore bien adapté à l'époque actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
AdoratriceSaintSacrement

avatar

Féminin Messages : 369
Inscription : 20/11/2014

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 24 Fév 2015, 21:17

Esclavage oui , je pense plutot d'être vraiment sous l'aile de la Vierge Marie, une sorte de bouclier contre le Mal...
Revenir en haut Aller en bas
Gaudius

avatar

Masculin Messages : 501
Inscription : 19/09/2014

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 24 Fév 2015, 21:24

AdoratriceSaintSacrement a écrit:
Esclavage oui , je pense plutot d'être vraiment sous l'aile de la Vierge Marie, une sorte de bouclier contre le Mal...
Bref, "sous l'égide de", si je comprends bien. Petite curiosité: cette méthode qui est proposée, doit-elle être pratiquée dans un lieu de culte ou peut-elle aussi être pratiquée à domicile, par exemple dans un endroit consacré spécifiquement à la prière et la méditation?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 82919
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Jeu 26 Fév 2015, 07:25

I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Redec

avatar

Masculin Messages : 87
Inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Ven 27 Fév 2015, 21:31

Gaudius a écrit:
Bref, "sous l'égide de", si je comprends bien. Petite curiosité: cette méthode qui est proposée, doit-elle être pratiquée dans un lieu de culte ou peut-elle aussi être pratiquée à domicile, par exemple dans un endroit consacré spécifiquement à la prière et la méditation?

En tous lieux propices à la prières, sauf pour l'acte finale de la consécration qui doit se faire à la messe après s'être confessé à un prêtre.

Au sujet du terme esclavage, il faut le prendre dans le sens positif, soit totalement à votre service, c'est de la que venait la devise de Saint Jean-Paul II ; Totus tuus, tout à toi. Ce pape prenait comme un maitre l'auteur de cette consécration à Jésus par Marie. Saint-Louis Marie Grignon de Monfort à vécu au 18e siècle. Voici une bonne partie de ses oeuvres. http://jesusmarie.free.fr/grignion_de_montfort.html

Gaudius a écrit:
Plutôt costaud et ambitieux. Est ce que ce n'est pas trop se charger inutilement? Qu'arrivera-t-il au fidèle qui échoue ou qui renonce en cours de chemin?

Oui c'est une consécration exigeante mais à plus d'efforts, plus de mérites devant Dieu. Jésus a jeûner 40 jours et saint François 39, ils auraient pu faire moindre mais ils ont choisis plus exigeant.

Si on ne peut pas mener à terme cette consécration, on recommence l'année suivante. Il n'y a pas de conséquences graves à ne pas la terminer, vous n'en aurez point les fruits, c'est tout. Si c'est par paresse que l'on ne termine pas cette consécration, là c'est autre chose, il faut le faire avec sérieux et détermination.
Revenir en haut Aller en bas
http://triumcandorumcustodia.org/
Gaudius

avatar

Masculin Messages : 501
Inscription : 19/09/2014

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Sam 28 Fév 2015, 10:10

Redec a écrit:
Gaudius a écrit:
Bref, "sous l'égide de", si je comprends bien. Petite curiosité: cette méthode qui est proposée, doit-elle être pratiquée dans un lieu de culte ou peut-elle aussi être pratiquée à domicile, par exemple dans un endroit consacré spécifiquement à la prière et la méditation?

En tous lieux propices à la prières, sauf pour l'acte finale de la consécration qui doit se faire à la messe après s'être confessé à un prêtre.

Au sujet du terme esclavage, il faut le prendre dans le sens positif, soit totalement à votre service, c'est de la que venait la devise de Saint Jean-Paul II ; Totus tuus, tout à toi. Ce pape prenait comme un maitre l'auteur de cette consécration à Jésus par Marie. Saint-Louis Marie Grignon de Monfort à vécu au 18e siècle. Voici une bonne partie de ses oeuvres. http://jesusmarie.free.fr/grignion_de_montfort.html

Gaudius a écrit:
Plutôt costaud et ambitieux. Est ce que ce n'est pas trop se charger inutilement? Qu'arrivera-t-il au fidèle qui échoue ou qui renonce en cours de chemin?

Oui c'est une consécration exigeante mais à plus d'efforts, plus de mérites devant Dieu. Jésus a jeûner 40 jours et saint François 39, ils auraient pu faire moindre mais ils ont choisis plus exigeant.

Si on ne peut pas mener à terme cette consécration, on recommence l'année suivante. Il n'y a pas de conséquences graves à ne pas la terminer, vous n'en aurez point les fruits, c'est tout. Si c'est par paresse que l'on ne termine pas cette consécration, là c'est autre chose, il faut le faire avec sérieux et détermination.
Merci pour cet éclairage.
Revenir en haut Aller en bas
Redec

avatar

Masculin Messages : 87
Inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Lun 20 Fév 2017, 16:18

C'est aujourd'hui que débute cette consécration, voir les détails au haut de ce fil.

Que Dieu vous accompagne dans cette consécration méritoire et salvatrice.
Revenir en haut Aller en bas
http://triumcandorumcustodia.org/
RenéMatheux



Masculin Messages : 13600
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Lun 20 Fév 2017, 18:08

Pourquoi le 20/2?
Revenir en haut Aller en bas
Redec

avatar

Masculin Messages : 87
Inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Lun 20 Fév 2017, 21:39

RenéMatheux a écrit:
Pourquoi le 20/2?

Pour la simple raison que la durée totale pour l'accomplissement de cette consécration est de 33 jours + la journée finale de consécration et qu'elle doit se terminer à la fête de l'Annonciation habituellement le 25 mars.
Revenir en haut Aller en bas
http://triumcandorumcustodia.org/
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Lun 20 Fév 2017, 23:07

Redec a écrit:
....Au sujet du terme esclavage, il faut le prendre dans le sens positif, soit totalement à votre service, c'est de la que venait la devise de Saint Jean-Paul II ; Totus tuus, tout à toi. Ce pape prenait comme un maitre l'auteur de cette consécration à Jésus par Marie. Saint-Louis Marie Grignon de Monfort à vécu au 18e siècle.
...

Effectivement, il faut savoir traduire le terme d'esclave dans le sens positif, même si cela signifie l'obéissance volontaire, totale et confiante à la volonté de Dieu et de Marie, ou l'offrande de soi-même. Je vous admire car je côtoie beaucoup de ces âmes dans mes lectures, notamment Grignion, mais cela me semble encore inaccessible et on ne peut lire de telle prière sublime qu'avec un coeur sincère et confiant.

Cette consécration se répand comme une traînée de poudre et Grignion prophétisait que le temps de sa généralisation serait celui de "La Vierge des derniers temps" et celui des "apôtres des derniers temps" qui l'imiteraient.

Le Christ s'est fait esclave de la volonté de son Père : "(Le Christ Jésus) s'est anéanti lui-même, en prenant la condition d'esclave, en se rendant semblable aux hommes, et reconnu pour homme par tout ce qui a paru de lui ; il s'est abaissé lui-même, se faisant obéissant jusqu'à la mort, et à la mort de la croix  Philippiens 2, 7-8)".

Cela illustre bien l'âme de Jean-Paul II qui effectivement avait en modèle Grignion de Montfort qu'il voulait élever au rang de docteur de l'Eglise.

Totus Tuus est la devise de son pontificat, tiré de la devise de Montfort. On la trouve dans le Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, § 233 : Tuus totus ego sum, et omnia mea tua sunt : Je suis tout à vous, et tout ce que j’ai vous appartient.

Cette formule est reprise du Petit psautier de la Vierge attribué à saint Bonaventure, CANTIQUE DES LAUDES DU JEUDI,  PUISSANCE DE LA SAINTE VIERGE.

Citation :
CANTIQUE.
Puissance de la Sainte Vierge.

CHANTONS à l'honneur de Marie, notre auguste Maîtresse : bénissons-la par mille Cantiques de louanges.
Notre Reine , après Dieu , est la Toute-Puissante. C'est-là son Nom.
Elle a précipité dans la mer les chariots de Pharaon , et toute son armée.
O souveraine Reine du monde ! vous avez signalé la puissance de votre bras en terrassant nos ennemis : et l'étendue de votre miséricorde n'a pas moins éclaté dans cet ouvrage.
Vous m'avez délivré de la gueule du lion : et vous avez pris soin de moi comme une mère prend soin de l'enfant qu'elle a mis au monde.
O mon aimable , et très-chère Maîtresse ! continuez-moi ces soins: protégez-moi comme une poule fait ses poussins ; et daignez me regarder toujours comme une chose qui vous appartient.
Car je suis tout à vous : et tout ce qui m'appartient est à vous , O Vierge bénie sur toutes choses.
Je vous mettrai comme un cachet sur mon cœur : car votre amour est fort comme la mort.
Gloire soit au Père , et au Fils, etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Eleison



Masculin Messages : 412
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 21 Fév 2017, 10:12

Gaudius a écrit:
adamev a écrit:
A bas les esclavagistes!!!
Le mot "esclavage" me paraît plutôt maladroit, l'expression "sous l'inspiration de" ou sous l'égide de" aurait été plus appropriée. Je comprends cette réaction de révolte.

Moi aussi, je comprends la réaction d'Adamev. Pas seulement parce qu'il est FM ("toujours debout") mais même en tant que chrétien à qui l'on enseigne que l'homme a été créé libre. Or l'esclavage, c'est précisément la perte (involontaire) de la liberté, associée à un travail sans salaire.

Pour comprendre ce paradoxe, il faut revenir aux origines ;. Louis-Marie Grignion de Montfort fréquenta le séminaire de Saint-Sulpice de 1695 à 1700. Dès les débuts, sa ferveur pour la Vierge était telle qu'on l'accusait déjà de trop la glorifier et d'en faire une divinité. C'est là qu'il prit connaissance de l' oeuvre d'un certain Boudon , Le Saint Esclavage de l'admirable Mère de Dieu, un titre qui pouvait encore passer la rampe au temps de Louis XIV, beaucoup plus difficilement de nos jours, d'autant qu'il force un peu le rôle de la Servante du Seigneur. Désireux de répandre le culte marial parmi ses condisciples, il s'en inspira pour la création d'une association qu'il se proposait de nommer Association des Esclaves de Marie, ce qui ne plut pas à tout le monde. C'est pourquoi son supérieur modifia la dénomination en esclavage de Jésus en Marie qui pose aujourd'hui question sur ce fil.

Comme le fait remarquer plus haut une des commentateurs, c'est sans doute à Saint Paul que l'on doit ce vocabulaire qu'il emploie d'ailleurs à plusieurs reprises. L'une d'elle est particulièrement paradoxale et significative ( 1 Cor. 7, 22 ) : Car l'esclave qui a été appelé dans le Seigneur est un affranchi du Seigneur; de même, l'homme libre qui a été appelé est un esclave du Christ. Il s'agit évidemment là d'un langage symbolique, qui ne saurait s'entendre au premier degré ( à tout le moins devrait-on imaginer qu'il s'agit d'un esclavage volontaire). C'est pourtant ce qui risque d'arriver à beaucoup et pas seulement à Adamev. Je trouve donc qu'utiliser cette expression d'un autre âge, incompréhensible au plus grand nombre de nos jours, est une sorte de provocation dont on se passerait fort bien. N'avons-nous pas assez de problèmes sans ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 21 Fév 2017, 11:10

Eleison a écrit:
...Je trouve donc qu'utiliser cette expression d'un autre âge, incompréhensible au plus grand nombre de nos jours, est une sorte de provocation dont on se passerait fort bien. N'avons-nous pas assez de problèmes sans ça ?

Cela est une vraie question : faut-il oui ou non abandonner le langage de la Croix, "scandale pour les juifs et folie pour les païens" ? :

1 Corinthiens 1, 17-25 -  Le Christ, en effet, ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour annoncer l’Évangile, et cela sans avoir recours au langage de la sagesse humaine, ce qui rendrait vaine la croix du Christ.
18 Car le langage de la croix est folie pour ceux qui vont à leur perte, mais pour ceux qui vont vers leur salut, pour nous, il est puissance de Dieu.
19 L’Écriture dit en effet : Je mènerai à sa perte la sagesse des sages, et l’intelligence des intelligents, je la rejetterai.
20 Où est-il, le sage ? Où est-il, le scribe ? Où est-il, le raisonneur d’ici-bas ? La sagesse du monde, Dieu ne l’a-t-il pas rendue folle ?
21 Puisque, en effet, par une disposition de la sagesse de Dieu, le monde, avec toute sa sagesse, n’a pas su reconnaître Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par cette folie qu’est la proclamation de l’Évangile.
22 Alors que les Juifs réclament des signes miraculeux, et que les Grecs recherchent une sagesse,
23 nous, nous proclamons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les nations païennes.
24 Mais pour ceux que Dieu appelle, qu’ils soient Juifs ou Grecs, ce Messie, ce Christ, est puissance de Dieu et sagesse de Dieu.
25 Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes.

-------------------
Autrement dit, changer le langage de Grignion, changerait-il l'attitude d'Adamev ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Eleison



Masculin Messages : 412
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 21 Fév 2017, 11:30

Autrement dit, changer le langage de Grignion, changerait-il l'attitude d'Adamev ?

C'est à lui qu'il faudrait le demander et peut-être aussi au pape François. A voir son style pastoral, je ne suis pas sûr qu'il me désapprouverait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 21 Fév 2017, 11:42

Eleison a écrit:
Autrement dit, changer le langage de Grignion, changerait-il l'attitude d'Adamev ?

C'est à lui qu'il faudrait le demander et peut-être aussi au pape François. A voir son style pastoral, je ne suis pas sûr qu'il me désapprouverait.

Je pense que vous posez là la bonne question. Il faut "le parler" de son époque.

Sur un autre registre, j'ai adoré, quand j'étais petite fille, les livres de la Comtesse de Ségur, mais en tombant dessus lors de notre déménagement, je ne me suis plus du tout retrouvée dans le langage employé.
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mar 21 Fév 2017, 18:23

Espérance a écrit:
Eleison a écrit:
...
....

Passons donc aux exercices pratiques : Comment écrire ceci ?

------------------

Je vous choisis aujourd’hui, en présence de toute la cour céleste, pour ma Mère et Maîtresse. Je vous livre et consacre, en qualité d’esclave, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m’appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l’éternité.
Recevez, ô Vierge bénigne (bienveillante), cette petite offrande de mon esclavage, en l’honneur et union de la soumission que la Sagesse éternelle a bien voulu avoir de votre maternité, en hommage de la puissance que vous avez tous deux sur moi, et en action de grâces des privilèges dont la sainte Trinité vous a favorisée.
Je proteste que je veux désormais, comme votre véritable esclave, chercher votre honneur et vous obéir en toutes choses.
Ô Mère admirable, présentez-moi à votre cher Fils, en qualité d’esclave éternel, afin que, m’ayant racheté par vous, il me reçoive par vous.

Ô Vierge fidèle ! Rendez-moi en toutes choses un si parfait disciple, imitateur et esclave de la Sagesse incarnée, Jésus-Christ votre Fils, que j’arrive par votre intercession et à votre exemple, à la plénitude de son âge sur la terre et de sa gloire dans les cieux. Ainsi soit-il !

------------------------

Voici l'avis de Jean-Paul II dans REDEMPTORIS MATER § 48, sur cette consécration dont il était lui-même féru :

"En outre, la spiritualité mariale, non moins que la dévotion correspondante, trouve une source très riche dans l'expérience historique des personnes et des diverses communautés chrétiennes qui vivent parmi les peuples et les nations sur l'ensemble de la terre. J'aime à ce propos évoquer, parmi de nombreux témoins et maîtres de cette spiritualité, la figure de saint Louis-Marie Grignion de Montfort (Traité de la vraie dévotion à la sainte Vierge) qui proposait aux chrétiens la consécration au Christ par les mains de Marie comme moyen efficace de vivre fidèlement les promesses du baptême. Je constate avec plaisir que notre époque actuelle n'est pas dépourvue de nouvelles manifestations de cette spiritualité et de cette dévotion.

Il y a donc de solides points de référence qu'il faut garder en vue et auxquels il faut se relier dans le contexte de cette Année mariale."

---------------------

Cette spiritualité, ainsi formulée, a eu un retentissement énorme, non seulement auprès de Jean-Paul II, mais aussi de nombreux mouvements comme la Légion de Marie. Elle est centrée sur la spiritualité de Grignion de Montfort que le manuel du légionnaire  invite à pratiquer expressément. Elle exprime la soumission confiante et totale en Marie pour réaliser, dans sa vie, le dessein de Jésus
La Légion de Marie compte aujourd'hui plus de 3 millions de membres actifs et plus de 10 millions de membres auxiliaires.

À vous lire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Eleison



Masculin Messages : 412
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 06:56

Passons donc aux exercices pratiques : Comment écrire ceci ?

Je pense qu'il faudrait remplacer les termes discutables  esclave, esclavage, par serviteur, service, servir, si on veut à tout prix vulgariser cette méthode . Ou alors, la réserver à un petit nombre seulement. Louis-Marie en était d'ailleurs bien conscient, selon son biographe Louis Le Crom (1942, p. 458) :  Les explications données par le saint lui-même supposent une profonde vie intérieure et confinent à la mystique : aussi les réserve-t-il à " ceux que l'Esprit Saint appelle à une haute perfection ".

Il ne faudrait pas oublier en effet que même les saints vivent et écrivent avec leur propre tempérament, même si celui-ci est mis au service des plus hautes causes. Or, Louis-Marie avait hérité de son père une fougue peu commune qui le portait aux extrêmes dans sa dévotion. Tout comme saint Paul, d'ailleurs, son inspirateur, qui nous l'avoue franchement ( Gal 1, 13-14 ; 1Thim 1, 13 ).

On peut donc comprendre un certain langage de la part de mystiques emportés par leur élan. Quant à le proposer tel quel à l'usage de tous , on vient de lire ce qu'en pensait le saint lui-même. L'abaissement de soi-même ( tout comme la mortification ), à partir d'un certain degré, n'est pas une pratique sans danger. Elle requiert un équilibre psychologique qui n'est pas donné à tout le monde, qu'on le veuille ou non. C'est vrai aussi pour d'autres pratiques mystiques , gare aux responsabilités.

En ce qui concerne Jean-Paul II, je constate qu'il omet prudemment de parler d'esclavage, se contentant de préconiser la consécration au Christ par les mains de Marie, preuve qu'il y a malaise sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 82919
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 07:23

Le mot esclavage est en fait utilisé ici pour exprimer un"esclavage d'amour", c'est-à-dire un renoncement à soi, à tout, par amour de Dieu et du prochain.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 08:28

Eleison a écrit:
...En ce qui concerne Jean-Paul II, je constate qu'il omet prudemment de parler d'esclavage, se contentant de préconiser la consécration au Christ par les mains de Marie, preuve qu'il y a malaise sur la question.

Non, Jean-Paul II a seulement lu Grignion de Montfort et le cite :

La consécration et son renouvellement
61. La première, c'est de se donner à Jésus-Christ, en quelque jour remarquable, par les mains de Marie, de laquelle on se fait esclave, et de communier à cet effet, ce jour-là, et le passer en prières: laquelle consécration on renouvellera au moins tous les ans, au même jour (Secret de Marie § 61).

Il n'y a aucun problème puisque Marie est médiatrice de toutes grâces.

Grignion de Montfort est aussi moins réservé quand il prophétise le siècle de Marie.

ah! Quand viendra cet heureux temps où la divine Marie sera établie maîtresse et souveraine dans les cœurs, pour les soumettre pleinement à l'empire de son grand et unique Jésus. Quand est-ce que les âmes respireront autant Marie que les corps respirent l'air? Pour lors, des choses merveilleuses arriveront dans ces bas lieux, où le Saint-Esprit, trouvant sa chère Epouse comme reproduite dans les âmes, y surviendra abondamment et les remplira de ses dons, et particulièrement du don de sa sagesse, pour opérer des merveilles de grâces. Mon cher frère, quand viendra ce temps heureux et ce siècle de Marie, où plusieurs âmes choisies et obtenues du Très-Haut par Marie, se perdant elles-mêmes dans l'abîme de son intérieur, deviendront des copies vivantes de Marie, pour aimer et glorifier Jésus-Christ? Ce temps ne viendra que quand on connaîtra et on pratiquera la dévotion que j'enseigne (Traité de la vraie dévotion § 217)

Ce temps de Marie, dans ses écrits, est le prélude, comme il le dit, au Règne de Jésus dans les coeurs.

Pour le reste - contre l'argument que ces dons (entiers) de soi-même ne devraient être, selon vous, que confidentiels pour ne pas effrayer - il me faut faire un petit florilège digeste des écrits de dizaines de mystiques contemporaines : de la très populaire Thérèse de Lisieux, docteure de l'Eglise, jusqu'à Jean-Paul II, en passant par la canadienne Dina Bélanger, la belge Berthe Petit, les français Charles de Foucauld ou Marthe Robin, ou par l'italien Padre Pio.

Le langage radical de la Croix, folie pour les hommes, semble bien populaire !

A bientôt, donc ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 12:02

LE CHŒUR DES ESCLAVES

St Grignion de Montfort : Je vous livre et consacre, en qualité d’esclave, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m’appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l’éternité. (Consécration à Jésus par Marie exposée à la fin de La Sagesse éternelle dans sa version complète).

-------------------------------

Ste Thérèse de Lisieux : Je vous offre encore […]  l’Amour et les mérites de la Sainte Vierge, ma Mère chérie, c’est à elle que j’abandonne mon offrande la priant de vous la présenter. […]  Je vous remercie, ô mon Dieu !, de toutes les grâces que vous m’avez accordées, en particulier de m’avoir fait passer par le creuset de la souffrance. […] Afin de vivre dans un acte de parfait Amour, je m’offre comme victime d’holocauste à votre Amour miséricordieux, vous suppliant de me consumer sans cesse, […] Que ce martyre après m’avoir préparée à paraître devant vous me fasse enfin mourir et que mon âme s’élance sans retard dans l’éternel embrassement de Votre Miséricordieux Amour.

Bx Charles de Foucauld : Mon Père, Je m'abandonne à toi, Fais de moi ce qu'il te plaira. Quoi que tu fasses de moi, Je te remercie. Je suis prêt à tout, j'accepte tout, Pourvu que ta volonté se fasse en moi,...

Ste Élisabeth de la Trinité : O mes Trois (=Trinité), mon Tout, ma Béatitude, Solitude infinie, Immensité où je me perds, je me livre à vous comme une proie. Ensevelissez-vous en moi pour que je m'ensevelisse en vous, en attendant d'aller contempler en votre lumière l'abîme de vos grandeurs.

V. Marthe Robin : Mon Dieu, prenez ma mémoire et tous ses souvenirs ; prenez mon cœur et toutes ses affections ; prenez mon intelligence et toutes ses facultés, faites qu’elle ne serve qu’à votre plus grande gloire. Prenez ma volonté tout entière, c’est à jamais que je l’anéantis dans la vôtre. Non plus ce que je veux, ô mon très doux Jésus, mais toujours tout ce que vous voulez ! Prenez-moi, recevez-moi, dirigez-moi, guidez-moi ! À vous je me livre et je m’abandonne. Je me livre à vous comme une petite hostie d’amour, de louange et d’action de grâces, pour la gloire de votre saint nom, pour la jouissance de votre amour, le triomphe de votre Sacré-Cœur, et pour le parfait accomplissement de tous vos desseins en moi et autour de moi.

Be Dina Bélanger : Aimer et laisser faire Jésus et Marie, voilà l’expression qui me satisfait. Aimer, cela veut dire l’amour jusqu’à la folie, jusqu’au martyre. Laisser faire, c’est l’abandon parfait qui suppose l’anéantissement, la destruction de moi-même. Laisser faire Jésus, c’est-à-dire laisser agir librement le Dieu d’amour; laisser faire Marie: lui confier aveuglement le soin de réaliser son Jésus enveloppé dans le manteau de mon être extérieur.

Ste Edith Stein : Laisse-moi, Seigneur, marcher sans voir sur les chemins qui sont les tiens. Je ne veux pas savoir où tu me conduis…

Ste Gemma Galgani, stigmatisée : Je me souviens, écrit-elle, que Jésus […]  m’a demandé après la sainte Communion, de joindre à ce vœu l’offrande entière de moi-même, de tous mes sentiments, et l’abandon total à sa sainte volonté. Je le fis avec tant de joie…

St Padre Pio, stigmatisé : J'en viens à vous demander une permission, écrit-il à son confesseur, celle de m'offrir au Seigneur comme victime pour les pauvres pécheurs et les âmes du purgatoire. Ce désir s'est développé de plus en plus dans mon cœur, au point qu'il est devenu, dirai-je, une forte passion.

St Maximilien Kolbe : Immaculée-Conception, Reine du ciel et de la terre, Refuge des pécheurs et Mère très aimante, à qui Dieu voulut confier tout l’ordre de la Miséricorde, me voici à tes pieds, moi pauvre pécheur. Je t’en supplie, accepte mon être tout entier comme ton bien et ta propriété; agis en moi selon ta volonté, en mon âme et mon corps, en ma vie et ma mort et mon éternité. Dispose avant tout de moi comme tu le désires, …

Ste Faustine Kowalska : En présence du Ciel et de la terre, en présence de tous les chœurs angéliques, en présence de la Très Sainte Vierge Marie, en présence de toutes les Puissances célestes, je déclare au Dieu Unique en la Trinité, qu'aujourd'hui, en union avec Jésus-Christ, Sauveur des âmes, je m'offre volontairement comme offrande pour la conversion des pécheurs et, en particulier, pour ces âmes qui ont perdu espoir en la Miséricorde Divine. Cette offrande consiste à accepter avec une entière soumission à la volonté divine toutes les souffrances, et les peurs, et les frayeurs dont les pécheurs sont remplies …

St Jean-Paul II : Tandis que je jouis de la possession de toutes mes facultés motrices et mentales, écrit-il, je T’offre à l’avance mon acceptation à ta Sainte volonté, et dès maintenant je veux que si l’une ou l’autre de ces épreuves m’arrivait, elle puisse servir à Ta gloire et au salut des âmes.

Etc.

Et que dire de ces consacrés qui abandonnent entièrement leur vie à Dieu ? Le chœur des esclaves chante le Ciel.

Acculturer n'est pas édulcorer et on ne peut dire "cacher ces saints que je ne saurais voir". Tout cela a un sens : j'y reviendrais.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 12:54

L'esclavage est trés mauvais je vous invite a lire se texte ;

. Ame prédestinée, voici un secret que le Très-Haut m'a appris, et que je n'ai pu trouver en aucun livre ancien ni nouveau. Je vous le confie par le Saint-Esprit, à condition :

1 Que vous ne le confierez qu'aux personnes qui le méritent par leurs oraisons, leurs aumônes, mortifications, persécutions, et zèle du salut des âmes et détachement;
2 Que vous vous en servirez pour devenir sainte et céleste; car ce secret ne devient grand qu'à mesure qu'une âme en fait usage. Prenez bien garde de demeurer les bras croisés, sans travail; car mon secret vous deviendrait poison et serait votre condamnation...
3 A condition que vous remercierez Dieu, tous les jours de votre vie, de la grâce qu'il vous a faite de vous apprendre un secret que vous ne méritiez pas de savoir.

Et à mesure que vous vous en servirez dans les actions ordinaires de votre vie, vous en connaîtrez le prix et l'excellence que vous ne connaîtrez d'abord qu'imparfaitement, à cause de la multitude et [de] la grièveté de vos péchés et de vos attaches secrètes à vous-même.

2. Avant de passer outre dans un désir empressé et naturel de connaître la vérité, dites dévotement, à genoux, l'Ave maris Stella et le Veni Creator, pour demander à Dieu la grâce de comprendre et goûter ce mystère divin...
A cause du peu de temps que j'ai pour écrire, et du peu que vous avez à lire je dirai tout en abrégé...

I. NECESSITE D'UNE VRAIE DEVOTION A MARIE

A. LA GRACE DE DIEU EST ABSOLUMENT NECESSAIRE

3. Ame, image vivante de Dieu et rachetée du Sang précieux de Jésus-Christ, la volonté de Dieu sur vous est que vous deveniez sainte comme lui dans cette vie, et glorieuse comme lui dans l'autre. L'acquisition de la sainteté de Dieu est votre vocation assurée; et c'est là que toutes vos pensées, paroles et actions, vos souffrances et tous les mouvements de votre vie doivent tendre; ou vous résistez à Dieu, en ne faisant pas ce pour quoi il vous a créée et vous conserve maintenant. Oh! quel ouvrage admirable! la poussière changée en lumière, l'ordure en pureté, le péché en sainteté, la créature en le Créateur et l'homme en Dieu! O ouvrage admirable! je le répète, mais ouvrage difficile en lui-même et impossible à la seule nature; il n'y a que Dieu qui, par une grâce, et une grâce abondante et extraordinaire, puisse en venir à bout; et la création de tout l'univers n'est pas un si grand chef- d'oeuvre que celui-ci...

4. Ame, comment feras-tu? Quels moyens choisiras-tu pour monter où Dieu t'appelle? Les moyens de salut et de sainteté sont connus de tous, sont marqués dans l'Evangile, sont expliqués par les saints et nécessaires à tous ceux qui veulent se sauver et arriver à la perfection; tels sont: l'humilité de coeur, l'oraison continuelle, la mortification universelle, l'abandon à la divine Providence, la conformité à la volonté de Dieu.

5. Pour pratiquer tous ces moyens de salut et de sainteté, la grâce et le secours de Dieu est absolument nécessaire, et cette grâce est donnée à tous plus ou moins grande; personne n'en doute. Je dis: plus ou moins grande; car Dieu quoique infiniment bon, ne donne pas sa grâce également forte à tous, quoiqu'il la donne suffisante à tous. L'âme fidèle à une grande grâce fait une grande action, et avec un faible grâce fait une petite action. Le prix et l'excellence de la grâce donnée de Dieu et suivie de l'âme fait le prix et l'excellence de nos actions. Ces principes sont incontestables.

B. POUR TROUVER LA GRACE DE DIEU, IL FAUT TROUVER MARIE


6. Tout se réduit donc à trouver un moyen facile pour obtenir de Dieu la grâce nécessaire pour devenir saint; et c'est ce que je veux [vous] apprendre. Et, je dis que pour trouver la grâce de Dieu, il faut trouver Marie. Parce que:

7. 1 C'est Marie seule qui a trouvé grâce [devant] Dieu, et pour soi, et pour chaque homme en particulier. Les patriarches et les prophètes, tous les saints de l'ancienne loi n'ont pu trouver cette grâce.

8. 2 C'est elle qui a donné l'être et la vie à l'Auteur de toute grâce, et, à cause de cela, elle est appelée Mère de la grâce, Mater gratiae.

9. 3 Dieu le Père, de qui tout don parfait et toute grâce descend comme de sa source essentielle, en lui donnant son Fils, lui a donné toutes ses grâces, en sorte que, comme dit saint Bernard, la volonté de Dieu lui est donnée en lui et avec lui.

10. 4 Dieu l'a choisie pour la trésorière, l'économe et la dispensatrice de toutes ses grâces; en sorte que toutes ses grâces et tous ses dons passent par ses mains; et, selon le pouvoir qu'elle en a reçu, suivant saint Bernardin, elle donne à qui elle veut, comme elle veut, quand elle veut et autant qu'elle veut, les grâces du Père éternel, les vertus de Jésus- Christ et les dons du Saint-Esprit.

11. 5 Comme dans l'ordre naturel, il faut qu'un enfant ait un père et une mère, de même dans l'ordre de la grâce, il faut qu'un vrai enfant de l'Eglise ait Dieu pour père et Marie pour mère; et, s'il se glorifie d'avoir Dieu pour père, n'ayant point la tendresse d'un vrai enfant pour Marie, c'est un trompeur qui n'a que le démon pour père...

12. 6 Puisque Marie a formé le Chef des prédestinés, qui est Jésus-Christ, c'est à elle aussi de former les membres de ce chef, qui sont les vrais chrétiens: car une mère ne forme pas le chef sans les membres, ni les membres sans le chef. Quiconque donc veut être un membre de Jésus-Christ, plein de grâce et de vérité, doit être formé en Marie par le moyen de la grâce de Jésus-Christ, qui réside en elle en plénitude, pour être communiquée en plénitude aux vrais membres de Jésus- Christ et à ses vrais enfants.

13. 7 Le Saint-Esprit ayant épousé Marie, et ayant produit en elle, et par elle, et d'elle, Jésus-Christ, ce chef- d'oeuvre, le Verbe incarné, comme il ne l'a jamais répudiée, il continue à produire tous les jours en elle et par elle, d'une manière mystérieuse, mais véritable, les prédestinés.

14. 8 Marie a reçu de Dieu une domination particulière sur les âmes pour les nourrir et faire croître en Dieu. Saint Augustin dit même que dans ce monde les prédestinés sont tous enfermés dans le sein de Marie, et qu'ils ne viennent au monde que lorsque cette bonne Mère les enfante à la vie éternelle. Par conséquent, comme l'enfant tire toute sa nourriture de sa mère, qui la rend proportionnée à sa faiblesse, de même, les prédestinés tirent toute leur nourriture spirituelle et toute leur force de Marie.

15. 9 C'est à Marie que Dieu le Père a dit: In Jacob inhabita: Ma Fille, demeurez en Jacob, c'est-à-dire dans mes prédestinés figurés par Jacob. C'est à Marie que Dieu le Fils a dit: In Israel haereditare: Ma chère Mère, ayez votre héritage en Israel, c'est-à-dire dans les prédestinés. Enfin, c'est à Marie que le Saint-Esprit a dit: In electis meis mitte radices: Jetez, ma fidèle épouse, des racines en mes élus. Quiconque donc est élu et prédestiné, a la Sainte Vierge demeurant chez soi, c'est-à-dire dans son âme, et il la laisse y jeter les racines d'une profonde humilité, d'une ardente charité et de toutes les vertus...

16. 10 Marie est appelée par saint Augustin, et est, en effet, le monde [moule] vivant de Dieu, forma Dei, c'est-à- dire que c'est en elle seule que Dieu [fait] homme a été formé au naturel, sans qu'il lui manque aucun trait de la Divinité, et c'est aussi en elle seule que l'homme peut être formé en Dieu au naturel, autant que la nature humaine en est capable, par la grâce de Jésus-Christ.
Un sclupteur peut faire une figure ou un portrait au naturel de deux manières: 1 se servant de son industrie, de sa force, de sa science et de la bonté de ses instruments pour faire cette figure en une matière dure et informe; 2 il peut la jeter en moule. La première est longue et difficile et sujette à beaucoup d'accidents: il ne faut souvent qu'un coup de ciseau ou de marteau donné mal à propos pour gâter tout l'ouvrage. La seconde est prompte, facile et douce, presque sans peine et sans coûtage, pourvu que le moule soit parfait et qu'il représente au naturel; pourvu que la matière dont il se sert soit bien malléable, ne résistant aucunement à sa main.

17. Marie est le grand moule de Dieu, fait par le Saint- Esprit, pour former au naturel un Homme Dieu par l'union hypostatique, et pour former un homme Dieu par la grâce. Il ne manque à ce moule aucun trait de la divinité; quiconque y est jeté et se laisse manier aussi, y reçoit tous les traits de Jésus-Christ, vrai Dieu, d'une manière douce et proportionnée à la faiblesse humaine; sans beaucoup d'agonies et de travaux; d'une manière sûre, sans crainte d'illusion, car le démon n'a point eu et n'aura jamais d'accès en Marie, sainte et immaculée, sans ombre de la moindre tache de péché.

18. Oh! chère âme, qu'il y a de différence entre une âme formée en Jésus-Christ par les voies ordinaires de ceux qui, comme les sculpteurs, se fient en leur savoir-faire et s'appuient sur leur industrie, et entre une âme bien maniable, bien déliée, bien fondue, et qui, sans aucun appui sur elle- même, se jette en Marie et s'y laisse manier par l'opération du Saint-Esprit! Qu'il y a de taches, qu'il y a de défauts, qu'il y a de ténèbres, qu'il y a d'illusions, qu'il y a de naturel, qu'il y a d'humain dans la première âme; et que la seconde est pure, divine et semblable à Jésus-Christ!

19. Il n'y a point et il n'y aura jamais créature où Dieu soit plus grand, hors de lui-même et en lui-même, que dans la divine Marie, sans exception ni des bienheureux, ni des chérubins, ni des plus hauts séraphins, dans le paradis même... Marie est le paradis de Dieu et son monde ineffable, où le Fils de Dieu est entré pour y opérer des merveilles, pour le garder et s'y complaire. Il a fait un monde pour l'homme voyageur, c'est celui-ci; il a fait un monde pour l'homme bienheureux, et c'est le paradis; mais il en a fait un autre pour lui, auquel il a donné le nom de Marie; monde inconnu presque à tous les mortels ici-bas et incompréhensible à tous les anges et les bienheureux, là-haut dans le ciel, qui, dans l'admiration de voir Dieu si relevé et si reculé d'eux tous, si séparé et si caché dans son monde, la divine Marie, s'écrient jour et nuit: Saint, Saint, Saint.

20. Heureuse et mille fois heureuse est l'âme ici-bas, à qui le Saint-Esprit révèle le secret de Marie pour le connaître; et à qui il ouvre ce jardin clos pour y entrer, et cette fontaine scellée pour y puiser et boire à longs traits les eaux vives de la grâce! Cette âme ne trouvera que Dieu seul, sans créature, dans cette aimable créature; mais Dieu en même temps infiniment saint et relevé, infiniment condescendant et proportionné à sa faiblesse. Puisque Dieu est partout, on peut le trouver partout, jusque dans les enfers; mais il n'y a point de lieu où la créature puisse le trouver plus proche d'elle et plus proportionné à sa faiblesse qu'en Marie, puisque c'est pour cet effet qu'il y est descendu. Partout ailleurs, il est le Pain des forts et des anges; mais, en Marie, il est le Pain des enfants...

21. Qu'on ne s'imagine donc pas, avec quelques faux illuminés, que Marie, étant créature, elle soit un empêchement à l'union au Créateur: ce n'est plus Marie qui vit, c'est Jésus-Christ seul, c'est Dieu seul qui vit en elle. Sa transformation en Dieu surpasse plus celle de saint Paul et des autres saints, que le ciel ne surpasse la terre en élévation. Marie n'est faite que pour Dieu, et tant s'en faut qu'elle arrête une âme à elle-même, qu'au contraire elle la jette en Dieu et l'unit à lui avec d'autant plus de perfection que l'âme s'unit davantage à elle. Marie est l'écho admirable de Dieu, qui ne répond que: Dieu, lorsqu'on lui crie: Marie, qui ne glorifie que Dieu, lorsque, avec sainte Elizabeth, on l'appelle bienheureuse. Si les faux illuminés, qui ont été si misérablement abusés par le démon jusque dans l'oraison, avaient su trouver Marie, et par Marie Jésus et par Jésus Dieu, ils n'auraient pas fait de si terribles chutes. Quand on a une fois trouvé Marie, et, par Marie, Jésus, et par Jésus, Dieu le Père, on a trouvé tout bien, disent les saintes âmes: Inventa, etc. Qui dit tout n'excepte rien: toute grâce et toute amitié auprès de Dieu; toute sûreté contre les ennemis de Dieu, toute vérité contre le mensonge; toute facilité et toute victoire contre les difficultés du salut; toute douceur et toute joie dans les amertumes de la vie.

22. Ce n'est pas que celui qui a trouvé Marie par une vraie dévotion soit exempt de croix et de souffrances, tant s'en faut; il en est plus assailli qu'aucun autre, parce que Marie, étant la mère des vivants, donne à tous ses enfants des morceaux de l'Arbre de vie, qui est la croix de Jésus, mais c'est qu'en leur taillant de bonnes croix, elle leur donne la grâce de les porter patiemment et même joyeusement; en sorte que les croix qu'elle donne à ceux qui lui appartiennent sont plutôt des confitures ou des croix confites que des croix amères; ou, s'ils en sentent pour un temps l'amertume du calice qu'il faut boire nécessairement pour être ami de Dieu, la consolation et la joie, que cette bonne Mère fait succéder à la tristesse, les animent infiniment à porter des croix encore plus lourdes et plus amères.

C. UNE VRAIE DEVOTION A LA SAINTE VIERGE EST INDISPENSABLE

23. La difficulté est donc de savoir trouver véritablement la divine Marie, pour trouver toute grâce abondante. Dieu étant maître absolu peut communiquer par lui-même ce qu'il ne communique ordinairement que par Marie; on ne peut nier, sans témérité, qu'il ne le fasse même quelquefois, cependant, selon l'ordre que la divine Sagesse a établi, il ne se communique ordinairement aux hommes que par Marie dans l'ordre de la grâce, comme dit saint Thomas. Il faut, pour monter et s'unir à lui, se servir du même moyen dont il s'est servi pour descendre à nous, pour se faire homme et pour nous communiquer ses grâces; et ce moyen est une véritable dévotion à la Sainte Vierge.

II. EN QUOI CONSISTE LA VRAIE DEVOTION A MARIE

A. PLUSIEURS VERITABLES DEVOTIONS A LA TRES-SAINTE VIERGE

24. Il y a, en effet, plusieurs véritables dévotions à la très Sainte Vierge: et je ne parle pas ici des fausses.

25. La première consiste à s'acquitter des devoirs du chrétien, évitant le péché mortel, agissant plus par amour que par crainte et priant de temps en temps la Sainte Vierge et l'honorant comme la Mère de Dieu sans aucune dévotion spéciale envers elle.

26. La seconde consiste à avoir pour la Sainte Vierge des sentiments plus parfaits d'estime, d'amour, de confiance et de vénération. Elle porte à se mettre des confréries du Saint Rosaire, du Scapulaire, à réciter le chapelet et le saint Rosaire, à honorer ses images et ses autels, à publier ses louanges et s'enrôler dans ses congrégations. Et cette dévotion, excluant le péché, est bonne, sainte et louable; mais elle n'est pas si parfaite et si capable de retirer les âmes des créatures et de les détacher d'elles-mêmes pour les unir à Jésus-Christ.

27. La troisiène dévotion à la Sainte Vierge, connue et pratiquée de très peu de personnes, est celle-ci que je vais découvrir.

B. LA PARFAITE PRATIQUE DE DEVOTION A MARIE

[1. En quoi elle consiste] 28. Ame prédestinée, elle consiste à se donner tout entier, en qualité d'esclave, à Marie et à Jésus par elle; ensuite, à faire toute chose avec Marie, en Marie, par Marie et pour Marie. J'explique ces paroles.

29. Il faut choisir un jour remarquable pour se donner, se consacrer et sacrifier volontairement et par amour, sans contrainte, tout entier, sans aucune réserve, son corps et son âme; ses biens extérieurs de fortune, comme sa maison, sa famille et ses revenus; ses biens intérieurs de l'âme, savoir: ses mérites, ses grâces, ses vertus et satisfactions. Il faut remarquer ici qu'on fait sacrifice, par cette dévotion, à Jésus par Marie, de tout ce qu'une âme a de plus cher et dont aucune religion n'exige le sacrifice, qui est le droit qu'on a de disposer de soi-même et de la valeur de ses prières, de ses aumônes, de ses mortification et satisfactions; en sorte qu'on en laisse l'entière disposition à la très Sainte Vierge, pour appliquer selon sa volonté à la plus grande gloire de Dieu qu'elle seule connaît parfaitement.

30. On laisse en sa disposition toute la valeur satisfactoire et impétratoire de ses bonnes oeuvres: ainsi, après l'oblation qu'on en a faite, quoique sans aucun voeu, on n'est plus maître de tout le bien qu'on a fait; mais la très Sainte Vierge peut l'appliquer, tantôt à une âme du purgatoire, pour la soulager ou délivrer, tantôt à un pauvre pécheur pour le convertir.

31. On met bien, par cette dévotion, ses mérites entre les mains de la Sainte Vierge; mais c'est pour les garder, les augmenter, les embellir, parce que nous ne pouvons nous communiquer les uns aux autres les mérites de la grâce sanctifiante, ni de la gloire... Mais on lui donne toutes ses prières et bonnes oeuvres, en tant qu'impétratoires et satisfactoires, pour les distribuer et appliquer à qui il lui plaira; et si, après s'être ainsi consacré à la Sainte Vierge, on désire soulager quelque âme du purgatoire... sauver quelque pécheur, soutenir quelqu'un de nos amis par nos prières, nos aumônes, nos mortifications, nos sacrifices, il faudra le lui demander humblement, et s'en tenir à ce qu'elle en déterminera, sans le connaître; étant bien persuadé que la valeur de nos actions, étant dispensée par la même main dont Dieu se sert pour nous dispenser ses grâces et ses dons, ils ne peuvent manquer d'être appliqués à sa plus grande gloire.

32. J'ai dit que cette dévotion consiste à se donner à Marie en qualité d'esclave. Il faut remarquer qu'il y a trois sortes d'esclavage. Le premier est l'esclavage de la nature; les hommes bons et mauvais sont esclaves de Dieu en cette manière.
Le second, c'est l'esclavage de contrainte; les démons et les damnés sont les esclaves de Dieu en cette manière. Le troisiène, c'est l'esclavage d'amour et de volonté; et c'est celui par lequel nous devons nous consacrer à Dieu par Marie, de la manière la plus parfaite dont une créature se puisse servir pour se donner à son Créatuer.

33. Remarquez encore qu'il y a bien de la différence entre un serviteur et un esclave. Un serviteur veut des gages pour ses services; l'esclave n'en a point. Le serviteur est libre de quitter son maître quand il voudra et il ne le sert que pour un temps; l'esclave ne le peut quitter justement, il lui est livré pour toujours. Le serviteur ne donne pas à son maître droit de vie et de mort sur sa personne; l'esclave se donne tout entier, en sorte que son maître pourrait le faire mourir sans qu'il en fût inquiété par la justice. Mais il est aisé de voir que l'esclave de contrainte a la plus étroite des dépendances, qui ne peut proprement convenir qu'à un homme envers son Créateur. C'est pourquoi les chrétiens ne font point de tels esclaves; il n'y a que les Turcs et les idolâtres qui en font de la sorte.

34. Heureuse et mille fois heureuse est l'âme libérale qui se consacre à Jésus par Marie, en qualité d'esclave d'amour, après avoir secoué par le baptême l'esclavage tyrannique du démon!

[2. Excellence de cette pratique] 35. Il me faudrait beaucoup de lumières pour décrire parfaitement l'excellence de cette pratique, et je dirai seulement en passant: 1 Que se donner ainsi à Jésus par les mains de Marie, c'est imiter Dieu le Père qui ne nous a donné son Fils que par Marie, et qui ne nous communique ses grâces que par Marie; c'est imiter Dieu le Fils qui n'est venu à nous que par Marie, et qui, nous ayant donné l'exemple pour faire comme il a fait, nous a sollicités à aller à lui par le même moyen par lequel il est venu à nous, qui est Marie; c'est imiter le Saint- Esprit qui ne nous communique ses grâces et ses dons que par Marie. N'est-il pas juste que la grâce retourne à son auteur, dit saint Bernard, par le même canal par lequel elle nous est venue?

36. 2 Aller à Jésus-Christ par Marie, c'est véritablement honorer Jésus-Christ, parce que c'est marquer que nous ne sommes pas dignes d'approcher de sa sainteté infinie directement par nous-mêmes, à cause de nos péchés, et que nous avons besoin de Marie, sa sainte Mère, pour être notre avocate et notre médiatrice auprès de lui, qui est notre médiateur. C'est en même temps s'approcher de lui comme de notre médiateur et notre frère, et nous humilier devant lui comme devant notre Dieu et notre juge: en un mot, c'est pratiquer l'humilité qui ravit toujours le coeur de Dieu...

37. 3 Se consacrer ainsi à Jésus par Marie, c'est mettre entre les mains de Marie nos bonnes actions qui, quoiqu'elles paraissent bonnes, sont très souvent souillées et indignes des regards et de l'acceptation de Dieu devant qui les étoiles ne sont pas pures. Ah! prions cette bonne Mère et Maîtresse que, ayant reçu notre pauvre présent, elle le purifie, elle le sanctifie, elle l'élève et l'embellisse de telle sorte qu'elle le rende digne de Dieu. Tous les revenus de notre âme sont moindres devant Dieu, le Père de famille, pour gagner son amitié et sa grâce, que ne serait devant le roi la pomme véreuse d'un pauvre paysan, fermier de sa Majesté, pour payer sa ferme. Que ferait le pauvre homme, s'il avait de l'esprit et s'il était bien venu auprès de la reine? Amie du pauvre paysan et respectueuse envers le roi, n'ôterait-elle pas de cette pomme ce qu'il y a de véreux et de gâté et ne la mettrait-elle pas dans un bassin d'or entouré de fleurs; et le roi pourrait-il s'empêcher de la recevoir, même avec joie, des mains de la reine qui aime ce paysan... Modicum quid offerre desideras? manibus Mariae tradere cura, si non vis sustinere repulsam. Si vous voulez offrir quelque chose à Dieu, dit saint Bernard, mettez-[le] dans les mains de Marie, à moins que vous ne vouliez être rebuté.

38. Bon Dieu que tout ce que nous faisons est peu de chose! Mais mettons-le dans les mains de Marie par cette dévotion. Comme nous nous serons donnés tout à fait à elle, autant qu'on se peut donner, en nous dépouillant de tout en son honneur, elle nous sera infiniment plus libérale, elle nous donnera "pour un oeuf un boeuf", elle se communiquera toute à nous avec ses mérites et ses vertus; elle mettra nos présents dans le plat d'or de sa charité; elle nous revêtira comme Rébecca fit Jacob, des beaux habits de son Fils aîné et unique Jésus- Christ, c'est-à-dire de ses mérites qu'elle a à sa disposition: et ainsi, comme ses domestiques et esclaves, après nous être dépouillés de tout pour l'honorer, nous aurons doubles vêtements: Omnes domestici ejus vestiti sunt duplicibus: vêtements, ornements, parfums, mérites et vertus de Jésus et Marie dans l'âme d'un esclave de Jésus et Marie dépouillé de soi-même et fidèle en son dépouillement.

39. 4 Se donner ainsi à la Sainte Vierge, c'est exercer dans le plus haut point qu'on peut la charité envers le prochain, puisque se faire volontairement son captif, c'est lui donner ce qu'on a de plus cher, afin qu'elle en puisse disposer à sa volonté en faveur des vivants et des morts.

40. 5 C'est par cette dévotion qu'on met ses grâces, ses mérites et vertus en sûreté, en faisant Marie la dépositaire et lui disant: "Tenez, ma chère Maîtresse, voilà ce que, par la grâce de votre Fils, j'ai fait de bien; je ne suis pas capable de le garder à cause de ma faiblesse et de mon inconstance, à cause du grand nombre et de la malice de mes ennemis qui m'attaquent jour et nuit. Hélas! si l'on voit tous les jours les cèdres du Liban tomber dans la boue, et des aigles, s'élevant jusqu'au soleil, devenir des oiseaux de nuit; mille justes de même tombent à ma gauche et dix mille à ma droite, mais, ma puissante et très puissante Princesse, gardez tout mon bien, de peur qu'on ne me le vole, tenez-moi, de peur que je ne tombe; je vous confie en dépôt tout ce que j'ai: Depositum custodi. - Scio cui credidi. Je sais bien qui vous êtes, c'est pourquoi je me confie tout à vous; vous êtes fidèle à Dieu et aux hommes, et vous ne permettrez pas que rien ne périsse de ce que [je] vous confie; vous êtes puissante, et rien ne peut vous nuire, ni ravir ce que vous avez entre les mains." Ipsam sequens non devias; ipsam rogans non desperas; ipsam cogitans non erras; ipsa tenente, non corruis; ipsam protegente, non metuis; ipsa duce, non fatigaris; ipsa propitia, pervenis (Saint Bernard, Inter flores, cap. 135.) Et ailleurs: Detinet Filium ne percutiat; detinet diabolum ne noceat; detinet virtutes ne fugiant; detinet merita ne pereant; detinet gratiam ne effluat. Ce sont les paroles de Saint Bernard qui expriment en substance tout ce que je viens de dire. Quand il n'y aurait que ce seul motif pour m'exciter à cette dévotion, comme [étant] le moyen de me conserver et augmenter même dans la grâce de Dieu, je ne devrais respirer que feu et flammes pour elle.

41. 6 Cette dévotion rend une âme vraiment libre de la liberté des enfants de Dieu. Comme pour l'amour de Marie, on se réduit volontairement en l'esclavage, cette chère Maîtresse, par reconnaissance, élargit et dilate le coeur, et fait marcher à pas de géant dans la voie des commandements de Dieu. Elle ôte l'ennui, la tristesse et le scrupule. Ce fut cette dévotion que Notre-Seigneur apprit à la chère Agnés de Langeac, religieuse morte en odeur de sainteté, comme un moyen assuré pour sortir des grandes peines et perplexités où elle se trouvait: "Fais-toi, lui dit-il, esclave de ma Mère et prends la chaînette"; ce qu'elle fit; et dans le moment, toutes ses peines cessèrent.

42. Pour autoriser cette dévotion, il faudrait rapporter ici toutes les bulles et les indulgences des papes et les mandements des évêques en sa faveur, les confréries établies en son honneur, l'exemple de plusieurs saints et grands personnages qui l'ont pratiquée; mais je passe tout cela sous silence...

[3. Sa formule interieure et son esprit]
43. J'ai dit ensuite que cette dévotion consistait à faire toutes choses avec Marie, en Marie, par Marie et pour Marie.

44. Ce n'est pas assez de s'être donné une fois à Marie, en qualité d'esclave; ce n'est pas même assez de le faire tous les mois, et toutes les semaines: ce serait une dévotion toute passagère, et elle n'élèverait pas l'âme à la perfection où elle est capable de l'élever. Il n'y a pas beaucoup de difficulté à s'enrôler dans une confrérie, à embrasser cette dévotion et à dire quelques prières vocales tous les jours, comme elle prescrit; mais la grande difficulté est d'entrer dans l'esprit de cette dévotion qui est de rendre une âme intérieurement dépendante et esclave de la très Sainte Vierge et de Jésus par elle. J'ai trouvé beaucoup de personnes, qui, avec une ardeur admirable, se sont mises sous leur saint esclavage, à l'extérieur; mais j'en ai bien rarement trouvé qui en aient pris l'esprit et encore moins qui y aient persévéré.


Agir avec Marie

45. 1 La pratique essentielle de cette dévotion consiste à faire toutes ses actions avec Marie, c'est-à-dire à prendre la Sainte Vierge pour le modèle accompli de tout ce qu'on doit faire.

46. C'est pourquoi, avant d'entreprendre quelque chose, il faut renoncer à soi-même et à ses meilleures vues; il faut s'anéantir devant Dieu, comme de soi incapable de tout bien surnaturel et de toute action utile au salut; il faut recourir à la très Sainte Vierge, et s'unir à elle et à ses intentions, quoique inconnues; il faut s'unir par Marie aux intentions de Jésus-Christ, c'est-à-dire se mettre comme un instrument entre les mains de la très Sainte Vierge afin qu'elle agisse en nous, de nous et pour nous, comme bon lui semblera, à la plus [grande] gloire de son Fils, et par son Fils, Jésus, à la gloire du Père; en sorte qu'on ne prenne de vie intérieur et d'opération spirituelle que dépendamment d'elle...

Agir en Marie

47. 2 Il faut faire toute chose en Marie, c'est-à-dire qu'il faut s'accoutumer peu à peu à se recueillir au-dedans de soi- même pour y former une petite idée ou image spirituelle de la très Sainte Vierge. Elle sera à l'âme l'Oratoire pour y faire toutes ses prières à Dieu, sans crainte d'être rebutée; la Tour de David pour s'y mettre en sûreté contre tous ses ennemis; la Lampe allumée pour éclairer tout l'intérieur et pour brûler de l'amour divin; le Reposoir sacré pour voir Dieu avec elle; et enfin son unique Tout auprès de Dieu, son recours universel. Si elle prie, ce sera en Marie; si elle reçoit Jésus par la sainte communion, elle le mettra en Marie pour s'y complaire; si elle agit, ce sera en Marie; et partout et en tout elle produira des actes de renoncement à elle même...

Agir par Marie


48. 3 Il faut n'aller jamais à Notre-Seigneur que par son intercession et son crédit auprès de lui, ne se trouvant jamais seul pour le prier...

Agir pour Marie


49. 4 Il faut faire toutes ses actions pour Marie, c'est-à- dire qu'étant esclave de cette auguste Princesse, il faut qu'elle ne travaille plus que pour Elle, que pour son profit, que pour sa gloire, comme fin prochaine, et pour la gloire de Dieu, comme fin dernière. Elle [doit] donc en tout ce qu'elle fait, renoncer à son amour propre, qui se prend presque toujours pour fin d'une manière presque imperceptible, et répéter souvent du fond du coeur: O ma chère Maîtresse, c'est pour vous que je vais ici ou là, que je fais ceci ou cela, que je souffre cette peine ou cette injure!

50. Prends bien garde, âme prédestinée, de croire qu'il est plus parfait d'aller tout droit à Jésus, tout droit à Dieu dans ton opération et intention; si tu veux y aller sans Marie, ton opération, ton intention sera de peu de valeur; mais y allant par Marie, c'est l'opération de Marie en toi, et, par conséquent, elle sera très relevée et très digne de Dieu.

51. De plus, prends bien garde de te faire violence pour sentir et goûter ce que tu dis et fais: dis et fais tout dans la pure foi que Marie a eue sur la terre, qu'elle te communiquera avec le temps; laisse à ta Souveraine, pauvre petite esclave, la vue claire de Dieu, les transports, les joies, les plaisirs, les richesses, et ne prends pour toi que la pure foi, pleine de dégoûts, de distractions, d'ennuis, de sécheresse; dis: Amen, ainsi soit-il, à ce que fait Marie, ma Maîtresse, dans le ciel; c'est ce que fais de meilleur pour le présent...

52. Prends bien garde encore de te tourmenter si tu ne jouis pas sitôt de la douce présence de la Sainte Vierge en ton intérieur. Cette grâce n'est pas faite à tous; et quand Dieu en favorise une âme par grande miséricorde, il lui est bien aisé de la perdre si elle n'est pas fidèle à se recueillir souvent; et si ce malheur t'arrivait, reviens doucement et fais amende honorable à ta Souveraine.

[4. Les effets qu'elle produit dans l'âme fidèle] 53. L'expérience t'en apprendra infiniment plus que je ne t'en dis, et tu trouveras, si tu as été fidèle au peu que je t'ai dit, tant de richesse et de grâces en cette pratique que tu en seras surprise et ton âme sera toute remplie d'allégresse...

54. Travaillons donc, chère âme, et faisons en sorte que, par cette dévotion fidèlement pratiquée, l'âme de Marie soit en nous pour glorifier le Seigneur, que l'esprit de Marie soit en nous pour se réjouir en Dieu son Sauveur. Ce sont là les paroles de saint Ambroise: Sit in singulis anima Mariae ut magnificet Dominum, [sit] in singulis spiritus Mariae [ut] exultet in Deo... Et ne croyons pas qu'il y eut plus de gloire et de bonheur à demeurer dans le sein d'Abraham, qui est le Paradis, que dans le sein de Marie, puisque Dieu y a mis son trône. Ce sont les paroles du saint abbé Guerric: "Ne credideris majoris esse felicitatis habitare in sinu Abrahae, qui [vocatur] Paradisum, quam in sinu Mariae in quo Dominus thronum suum posuit."

55. Cette dévotion, fidèlement pratiquée, produit une infinité d'effets dans l'âme. Mais le principal don que les âmes possèdent, c'est d'établir ici-bas la vie de Marie dans une âme, en sorte que ce n'est plus l'âme qui vit, mais Marie en elle, ou l'âme de Marie devient son âme, pour ainsi dire. Or, quand par une grâce ineffable, mais véritable, la divine Marie est Reine dans une âme, quelles merveilles n'y fait-elle point? Comme elle est l'ouvrière des grandes merveilles, particulièrement à l'intérieur, elle y travaille en secret, à l'insu même de l'âme qui, par sa connaissance détruirait la beauté de ses ouvrages...

56. Comme elle est partout Vierge féconde, elle porte dans tout l'intérieur où elle est la pureté de coeur et de corps, la pureté en ses intentions et ses desseins, la fécondité en bonnes oeuvres. Ne croyez pas, chère âme, que Marie, la plus féconde de toutes les créatures, et qui est allée jusqu'au point de produire un Dieu, demeure oiseuse en une âme fidèle. Elle la fera vivre sans cesse en Jésus-Christ, et Jésus-Christ en elle. Filioli mei, quos iterum parturio donce formetur Christus in vobis (Gal 4,19), et si Jésus-Christ est aussi bien le fruit de Marie en chaque âme en particulier que par tout le monde en général, c'est particulièrement dans l'âme où elle est que Jésus-Christ est son fruit et son chef-d'oeuvre.

57. Enfin, Marie devient toute chose à cette âme auprès de Jésus-Christ: elle éclaire son esprit par sa pure foi. Elle approfondit son coeur par son humilité, elle l'élargit et l'embrase par sa charité, elle le purifie par sa pureté, elle l'anoblit et l'agrandit par sa maternité. Mais à quoi est-ce que je m'arrête? Il n'y a que l'expérience qui apprend ces merveilles de Marie, qui sont incroyables aux gens savants et orgueilleux, et même au commun des dévots et dévotes...

58. Comme c'est par Marie que Dieu est venu au monde pour la première fois, dans l'humiliation et l'anéantissement, ne pourrait-on pas dire aussi que c'est par Marie que Dieu viendra une seconde fois, comme toute l'Eglise l'attend, pour règner partout et pour juger les vivants et les morts? Savoir comment cela se fera, et quand cela se fera, qui est-ce qui le sait? Mais je sais bien que Dieu, dont les pensées sont plus éloignées des nôtres que le ciel ne l'est de la terre, viendra dans un temps et de la manière la moins attendue des hommes, même les plus savants et les plus intelligents dans l'Ecriture sainte, qui est fort obscure sur ce sujet.

59. L'on doit croire encore que sur la fin des temps. et peut-être plus tôt qu'on ne pense, Dieu suscitera de grands hommes remplis du Saint-Esprit et de celui de Marie, pour [par] lesquels cette divine Souveraine fera de grandes merveilles dans le monde, pour détruire le péché et établir le règne de Jésus-Christ, son Fils, sur celui du monde corrompu; et c'est par le moyen de cette dévotion à la très Sainte Vierge, que je ne fais que tracer et amoindrir par ma faiblesse, que ces saints personnages viendront à bout de tout...

5. Les pratiques extérieures


60. Outre la pratique intérieur de cette dévotion, dont nous venons de parler, il y en a d'extérieures qu'il ne faut pas omettre ni négliger...

La consécration et son renouvellement

61. La première, c'est de se donner à Jésus-Christ, en quelque jour remarquable, par les mains de Marie, de laquelle on se fait esclave, et de communier à cet effet, ce jour-là, et le passer en prières: laquelle consécration on renouvellera au moins tous les ans, au même jour.

L'offrande d'un tribut à la Sainte Vierge

62. La seconde pratique, c'est de donner tous les ans, au même jour, un petit tribut à la Sainte Vierge, pour lui marquer sa servitude et sa dépendance: ç'a toujours été l'hommage des esclaves envers leurs maîtres. Or, ce tribut [est] ou quelque mortification, ou quelque aumône ou quelque pélerinage, ou quelques prières. Le bienheureux Marin, au rapport de son frère, saint Pierre Damien, prenait la discipline publiquement tous les ans, au même jour, devant un autel de la Sainte Vierge. On ne demande ni conseille cette ferveur; mais, si l'on ne donne pas beaucoup à Marie, l'on doit au moins offrir ce qu'on lui présente avec un coeur humble et bien reconnaissant...

La célébration spéciale de la fête de l'Annonciation

63. La troisième est de célébrer tous les ans, avec une dévotion particulière, la fête de l'Annonciation, qui est la fête principale de cette dévotion, qui a été établie pour honorer et imiter la dépendance où le Verbe éternel se mit en ce jour, pour notre amour...

La récitation de la Petite Couronne et du Magnificat

64. La quatriènme pratique extérieure est de dire tous les jours, sans obligation à aucun péché, si l'on y manque, la Petite Couronne de la Très Sainte Vierge, composée de trois Pater et de douze Ave, et de réciter souvent le Magnificat, qui est l'unique cantique que nous ayons de Marie, pour remercier Dieu de ses bienfaits et pour en attirer de nouveaux; surtout, il ne faut pas manquer de le réciter après la sainte communion, pour action de grâces, comme le savant Gerson tient que la Sainte Vierge même faisait après la communion...

Le port de la chaînette

65. Le cinquième, c'est de porter une petite chaine bénite au cou, ou au bras, ou au pied, ou au travers du corps. Cette pratique peut absolument s'omettre, sans intéresser le fond de cette dévotion; mais cependant il serait pernicieux de la mépriser et condamner, et dangereux de la négliger... Voici les raisons qu'on a de porter cette marque extérieure:
1 pour se garantir des funestes chaînes du péché originel et actuel, dont nous avons été liés;
2 pour honorer les cordes et les liens amoureux dont Notre-Seigneur a bien voulu être garotté, pour nous rendre vraiment libres;
3 comme ces liens sont des liens de charité, traham eos in vinculis caritatis, c'est pour nous faire souvenir que nous ne devons agir que par le mouvement de cette vertu;
4 enfin, c'est pour nous faire ressouvenir de notre dépendance de Jésus et de Marie, en qualité d'esclave, qu'on a coutume de porter semblables chaînes. Plusieurs grands personnages, qui s'étaient faits esclaves de Jésus et de Marie, estimaient tant ces chaînettes qu'ils se plaignaient de ce qu'il ne leur était pas permis de les traîner publiquement à leur pied comme les esclaves des Turcs. O chaînes plus précieuses et plus glorieuses que les colliers d'or et de pierres précieuses de tous les empereurs, puisqu'elles nous lient à Jésus-Christ et à sa sainte Mère, et en sont les illustres marques et livrées!
Il faut remarquer qu'il est à propos que les chaînes, si elles ne sont pas d'argent, soient au moins de fer, à cause de la commodité... Il ne les faut jamais quitter pendant la vie, afin qu'elles nous puissent accompagner jusqu'au jour du jugement. Quelle joie, quelle gloire, quel triomphe pour un fidèle esclave, au jour du jugement, que ses os, au son de la trompette se lèvent de terre encore liés par la chaîne de l'esclavage, qui apparemment ne sera point pourrie! Cette seule pensée doit animer fortement un dévôt esclave à ne la jamais quitter, quelque incommode qu'elle puisse être à la nature.

SUPPLEMENT

ORAISONS A JESUS ET A MARIE

ORAISON A JESUS

66. Mon aimable Jésus, permettez-moi de m'adresser à vous pour vous témoigner la reconnaissance où je suis de la grâce que vous m'avez faite, en me donnant à votre sainte Mère par la dévotion de l'esclavage, pour être mon avocate auprès de votre Majesté, et mon supplément universel dans ma très grande misère. Hélas! Seigneur, je suis si misérable que, sans cette bonne Mère, je serais infailliblement perdu. Oui, Marie m'est nécessaire auprès de vous, partout: nécessaire pour vous calmer dans votre juste colère, puisque je vous ai tant offensé tous les jours; nécessaire pour arrêter les châtiments éternels de votre justice que je mérite; nécessaire pour vous regarder, pour vous parler, vous prier, vous approcher et vous plaire; nécessaire pour sauver mon âme et celle des autres; nécessaire, en un mot, pour faire toujours votre sainte volonté et procurer en tout votre plus grande gloire. Ah! que ne puis-je publier par tout l'univers cette miséricorde que vous avez eue envers moi! Que tout le monde ne connait-[il] que, sans Marie, je serais déjà damné! Que ne puis-je rendre de dignes actions de grâces d'un si grand bienfait! Marie est en moi, haec facta es mihi. Oh! quel trésor! Oh! quelle consolation! Et je ne serais pas, après cela, tout à elle! Oh! quelle ingratitude, mon cher Sauveur! Envoyez-moi plutôt la mort que ce malheur m'arrive: car j'aime mieux mourir que de vivre sans être tout à Marie. Je l'ai mille et mille fois prise pour tout mon bien avec saint Jean l'Evangéliste, au pied de la croix et je me suis autant de fois donné à elle; mais, si je ne l'ai pas encore bien fait selon vos désirs, mon cher Jésus, je le fais maintenant comme vous le voulez que je le fasse; et si vous voyez en mon âme et mon corps quelque chose qui n'appartienne pas à cette auguste Princesse, je vous prie de me l'arracher et de le jeter loin de moi, puisque, n'étant pas à Marie, il est indigne de vous.

67. O Saint-Esprit! accordez-moi toutes ces grâces et plantez, arrosez et cultivez en mon âme l'aimable Marie, qui est l'Arbre de vie véritable, afin qu'il croisse, qu'il fleurisse et apporte du fruit de vie avec abondance. O Saint- Esprit! donnez-moi une grande dévotion et un grand penchant vers votre divine Epouse, un grand appui sur son sein maternel et un recours continuel à sa miséricorde, afin qu'en elle vous formiez en moi Jésus-Christ au naturel, grand et puissant, jusqu'à la plénitude de son âge parfait. Ainsi soit-il.

ORAISON A MARIE pour ses fidèles esclaves

68. Je vous salue, Marie, Fille bien-aimée du Père Eternel; je vous salue, Marie, Mère admirable du Fils; je vous salue, Marie, Epouse très fidèle du Saint-Esprit; je vous salue, Marie, ma chère Mère, mon aimable Maîtresse et ma puissante Souveraine, je vous salue, ma joie, ma gloire, mon coeur et mon âme! Vous êtes toute à moi par miséricorde, et je suis tout à vous par justice. Et je ne le suis pas encore assez: je me donne à vous tout entier de nouveau, en qualité d'esclave éternel, sans rien réserver pour moi ni pour autre. Si vous voyez encore en moi quelque chose qui ne vous apartienne pas, je vous supplie de le prendre en ce moment, et de vous rendre la Maîtresse absolue de mon pouvoir; de détruire et déraciner et d'y anéantir tout ce qui déplait à Dieu, et d'y planter, d'y élever et d'y opérer tout ce qui vous plaira. Et que la lumière de votre foi dissipe les ténèbres de mon esprit; que votre humilité profonde prenne la place de mon orgueil; que votre contemplation sublime arrête les distractions de mon imagination vagabonde; que votre vue continuelle de Dieu remplisse ma mémoire de sa présence; que l'incendie de la charité de votre coeur dilate et embrase la tiédeur et la froideur du mien; que vos vertus prennent la place de mes péchés; que vos mérites soient mon ornement et mon supplément devant Dieu. Enfin, ma très chère et bien-aimée Mère, faites, s'il se peut, que je n'aie point d'autre esprit que le vôtre pour connaître Jésus-CHrist et ses divines volontés; que je n'aie point d'autre âme que la vôtre pour louer et glorifier le Seigneur; que je n'aie point d'autre coeur que le vôtre pour aimer Dieu d'un amour pur et d'un amour ardent comme vous.

69. Je ne vous demande ni visions, ni révélations, ni goûts, ni plaisirs même spirituels. C'est à vous de voir clairement sans ténèbres; c'est à vous de goûter pleinement, sans amertume; c'est à vous de triompher glorieusement à la droite de votre Fils dans le ciel, sans aucune humiliation; c'est à vous de commander absolument aux anges et aux hommes et aux démons, sans résistance, et enfin de disposer, selon votre volonté, de tous les biens de Dieu, sans aucune réserve. Voilà, divine Marie, la très bonne part que le Seigneur vous a donnée et qui ne vous sera jamais ôtée; et ce qui me donne une grande joie. Pour ma part, ici-bas, je n'en veux point d'autre que celle que vous avez eue, savoir: de croire purement, sans rien goûter ni voir; de souffir joyeusement, sans consolation des créatures; de mourir continuellement à moi-même sans relâche; et de travailler fortement jusqu'à la mort, pour vous, sans aucun intérêt, comme le plus vil de vos esclaves. La seule grâce que je vous demande, par pure miséricorde, c'est que, tous les jours et moments de ma vie, je dise trois fois Amen: Ainsi soit-il, à tout ce que vous avez fait sur la terre, lorsque vous y viviez; Ainsi soit-il, à tout de que vous faites à présent dans le ciel; Ainsi soit- il, à tout ce que vous faites en mon âme, afin qu'il n'y ait que vous à glorifier pleinement Jésus en moi pendant le temps et l'éternite. Ainsi soit-il.

LA CULTURE ET L'ACCROISSEMENT DE L'ARBRE DE VIE

AUTREMENT LA MANIRE DE FAIRE VIVRE
ET RÉGNER MARIE DANS NOS AMES.

1. Le Saint Esclavage d'amour. Arbre de vie.

70. Avez-vous compris, âme prédestinée, par l'opération du Saint-Esprit, ce que je viens de dire ? Remerciez-en Dieu! C'est un secret inconnu de presque tout le monde. Si vous avez trouvé le trésor caché dans le champ de Marie, la perle précieuse de l'Evangile, il faut tout vendre pour l'acquérir; il faut que vous fassiez un sacrifice de vous-même entre les mains de Marie, et vous perdre heureusement en elle pour y trouver Dieu seul. Si le Saint-Esprit a planté dans votre âme le véritable Arbre de vie, qui est la dévotion que je viens de vous expliquer, il faut que vous apportiez tous vos soins à le cultiver, afin qu'il donne son fruit en son temps. Cette dévotion est le grain de sénevé dont il est parlé dans l'Evangile, qui étant, ce semble, le plus petit de tous les grains, devient néanmoins bien grand et pousse sa tige si haut que les oiseaux du ciel, c'est-à-dire les prédestinés, y font leur nid et y reposent à l'ombre dans la chaleur du soleil et s'y cachent en sûreté contre les bêtes féroces.

2. La manière de le cultiver.

Voici, âme prédestinée, la manière de le cultiver:

71. 1 Cet arbre, étant planté dans un coeur bien fidèle, veut être en plein vent, sans aucun appui humain; cet arbre, étant divin, veut toujours être sans aucune créature qui pourrait l'empêcher de s'élever vers son principe, qui est Dieu. Ainsi, il ne faut point s'appuyer de son industrie humaine ou de ses talents purement naturels, ou du crédit et de l'autorité des hommes: il faut avoir recours à Marie et s'appuyer [sur] son secours.

72. 2 Il faut que l'âme, où cet arbre est planté, soit sans cesse occupée comme un bon jardiner, à le garder et regarder. Car cet arbre, étant vivant et devant produire un fruit de vie, veut être cultivé et augmenté par un continuel regard et contemplation de l'âme; et c'est l'effet d'une âme parfaite d'y penser continuellement et d'en faire sa principale
occupation.

73. Il faut arracher et couper les chardons et les épines qui pourraient suffoquer cet arbre avec le temps ou l'empêcher d'apporter son fruit: c'est-à-dire qu'il faut être fidèle à couper et trancher, par la mortification et violence à soi- même, tous les plaisirs inutiles et vaines occupations avec les créatures, autrement crucifier sa chair, et garder le silence et mortifier ses sens.

74. 3 Il faut veiller à ce que les chenilles ne l'endommagent point. Ces chenilles sont l'amour-propre de soi- même et des ses aises, qui mangent les feuilles vertes et les belles espérances que l'Arbre avait du fruit: car l'amour de soi-même et l'amour de Marie ne s'accordent aucunement.

75. 4 Il ne faut pas laisser les bêtes en approcher. Ces bêtes sont les péchés, qui pourraient donner la mort à l'Arbre de vie par leur seul attouchement: il ne faut même pas que leur haleine donne dessus, c'est-à-dire les péchés véniels, qui sont toujours très dangereux si on ne s'en fait point de peine...

76. 5 Il faut arroser continuellement cet arbre divin, de ses communions, ses messes et autres prières publiques et particulières; sans quoi cet arbre cesserait de porter du fruit.

77. 6 Il ne faut pas se mettre en peine s'il est soufflé et secoué du vent, car il est nécessaire que le vent des tentations le souffle pour le faire tomber, que les neiges et les gelées l'entourent pour le perdre; c'est-à-dire que cette dévotion à la Sainte Vierge sera nécessairement attaquée et contredite; mais pourvu qu'on persévère à le cultiver, il n'y a rien à craindre.

3. Son fruit durable : Jésus-Christ.

78. Ame prédestinée, si vous cultivez ainsi votre Arbre de vie nouvellement planté par le Saint-Esprit en votre âme, je vous assure qu'en peu de temps il croîtra si haut que les oiseaux du ciel y habiteront, et il deviendra si parfait qu'enfin il donnera son fruit d'honneur et de grâce en son temps, c'est-à-dire l'aimable et l'adorable Jésus qui a toujours été et qui sera l'unique fruit de Marie. Heureuse une âme en qui Marie, l'Arbre de vie, est plantée; plus heureuse celle en qui elle est accrue et fleurie; très heureuse, celle en qui elle porte son fruit; mais la plus heureuse de toutes est celle qui goûte et conserve son fruit jusqu'à la mort et dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il. Qui tenet, teneat.
Revenir en haut Aller en bas
Eleison



Masculin Messages : 412
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 13:54

" Le choeur des esclaves "

Des douze références citées, une seule emploie le mot esclave, seul objet de notre litige. Et il s'agit de Grignion précisément ! Cela s'appelle faire du remplissage.
Je trouve que le mot est indécent et même qu'il fait injure au Créateur . Dans l'ancien droit romain, l'esclave était une chose et non une personne. On ne joue pas impunément avec les mots, quelles que soient les intentions. Le Christ n'a jamais employé ce mot et je ne vois pas pourquoi il faudrait être plus catholique que lui. Je ne m'y ferai jamais.

Et puis, voilà qu'on retombe une fois de plus dans la manie des prophéties ou des révélations privées. D'où sort-il, ce siècle de la divine Marie  , épouse du Saint-Esprit ? Je n'ai rien vu de tel dans la révélation publique que nul n'est censé modifier, en plus ou en moins. J'ai quitté jadis VSJ, dégoûté de tout ça et voilà que ça recommence ici, sur un site qui se réclame de Thomas d'Aquin !Où faudra-t-il donc aller pour ne pas en être envahi ? Peut-être chez les Protestants ou bien les Orthodoxes. J'y songe.


Dernière édition par Eleison le Mer 22 Fév 2017, 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 14:00

Jésus42, vous avez l'obligation de mettre le lien où vous avez fait ce copié/collé
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 15:04

Eleison:
 

Allons ! est-ce sincèrement la question ?
Préférez-vous ?

victime d’holocauste ?
Fais de moi ce qu'il te plaira ?
La proie ?
l'anéantissement ?
la destruction de moi-même ?
l’offrande entière de moi-même ?
mon être tout entier comme ton bien et ta propriété ?
accepter avec une entière soumission toutes les souffrances ?
Etc...

Quel mot ne choquerait pas la pruderie ?
AUCUN.
Car le langage de la Croix est une folie pour les hommes.

Acculturer n'est pas édulcorer. Ce que vous faites dans un précédent message où vous écartez ces témoignages comme inaccessibles (venant d'une Docteure et de plusieurs saints, vénérables et bienheureux). Ce qui est une chose, mais qu'on ne peut marginaliser.

Vous retrouvez là les figures les plus populaires de la mystique contemporaine. C'est cela qui rempli les églises car toutes ses figures ont épousés la folie de la Croix à laquelle le Christ invite ses disciples.

Quand au siècle de Marie qui ne serait pas dans la Révélation publique dont vous vous faites le défenseur, (mais dans sa version expurgée), nous allons en reparler.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 15:29

Avant que vous ne quittiez le Magistère pour le protestantisme (je vous déconseille l'orthodoxie, toute pleine de dévotions mariales et de saints), je vous cite quelques textes récents sur L'AVENEMENT DU REGNE DU CHRIST DANS LES COEURS, prolongement, notamment des prophéties de Grignion.

Léon XIII (celui qui prophétise le siècle de Satan) : Il arrive fatalement, poursuit-il, que les fondements les plus solides du salut public s'écroulent lorsqu'on laisse de côté la religion. Dieu, pour faire subir à ses ennemis le châtiment qu'ils avaient mérité, les a livrés à leurs penchants, de sorte qu'ils s'abandonnent à leurs passions et s'épuisent dans une licence excessive. De là, cette abondance de maux qui depuis longtemps sévissent sur le monde, et qui Nous obligent à demander le secours de Celui qui seul peut les écarter. [...]
On verra renaître avec toute justice l'espoir en l'antique autorité, les splendeurs de la foi reparaîtront, les glaives tomberont et les armes s'échapperont des mains lorsque tous les hommes accepteront l'empire du Christ et s'y soumettront avec joie, et quand "toute langue confessera que le Seigneur Jésus-Christ est dans la gloire de Dieu le Père " (encyclique Annum sacrum du 25 mai 1899).

Pie XI emploie le terme de « nouvelle Pentecôte » dans la lettre encyclique Ubi arcano Dei consilio  qu’il écrit peu de temps après son accession au pontificat. Lors d’un congrès eucharistique mondial, il avait eu une vision du Christ-Eucharistie entrant en gloire dans la ville de Rome suivi d’une foule de toutes les nations.

Pie XII. Le 8 décembre 1954, six jours après l’une des apparitions qu’il eut du Christ, affirme : « Nous avons la ferme confiance que, dans un délai peut-être moindre qu’il ne serait humainement prévisible, le mal pourra être arrêté dans sa marche. […] Nous voulons que Jésus règne dans le monde. […] Nous prions que Jésus hâte le jour qui doit venir où une nouvelle effusion mystérieuse du Saint-Esprit enveloppera tous les soldats du Christ et les enverra porter le salut parmi les misères de la terre. Et ce seront des jours meilleurs pour l’Église et, à travers l’Église, pour le monde entier . »

Jean XXIII, met en lumière l’intercession de Marie, « épouse de l’Esprit saint », dans la préparation de cette effusion du Paraclet  : « À notre époque, écrit-il , l’Auguste Mère de Dieu fait sentir de façon spéciale sa présence dans les événements humains. Plus la charité refroidit, et plus instamment cette Mère exhorte ses enfants à la piété, à la vertu, à la pénitence pour les péchés. Alors que grandit la menace des catastrophes qui surgissent de toute part, nous sentons que, dans sa clémence, elle intercède pour nous. […] Que les fidèles prosternés devant les autels de la Vierge, appelée justement l’Épouse du Saint-Esprit, implorent l’effusion des dons du Paraclet, afin qu’une nouvelle Pentecôte vienne réjouir la famille chrétienne. »

et dans un autre écrit : « Renouvelez en notre époque, comme pour une nouvelle Pentecôte, vos merveilles et accordez à la sainte Église que dans une prière unanime, instante et persévérante avec Marie, la Mère de Jésus, sous la conduite de saint Pierre, s’étende le royaume du divin Sauveur. »

Jean-Paul II, lui aussi, emploie à plusieurs reprises le terme de « nouvelle Pentecôte ».

Benoit XVI implore de même la venue de cette « nouvelle Pentecôte » pour toute l’Église qu’il confie à l’intercession de la Vierge Marie . L’événement est donc à venir.

On pourrait peaufiner ces textes sur l'avènement du Christ dans les coeurs et faire le lien avec les prophéties de Grignion.

Benoit XVI, citant saint Paul (ou simplement Paul si vous vous convertissez au protestantisme) dit justement :

Saint Paul écrit : "N'éteignez pas l'Esprit, ne méprisez pas les prophéties, mais discernez la valeur de toute chose, ce qui est bien, gardez-le". À toutes les époques est donné à l'Église le charisme de prophétie, qui doit être examiné, mais ne peut être déprécié".

Mais où est le siècle de Marie dans tout cela ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 15:42

Elle est dans le texte de l'Apocalypse 12.

Léon XIII eut cette vision explicite :

Le 13 octobre 1884, il assiste à un dialogue entre Dieu et Satan. Le diable se vante de détruire l’Église moyennant un surcroît de temps et de puissance. Dieu les lui accorde pour une durée de cent ans.

Le pape voit alors le siècle « enveloppé dans les ténèbres et l’abîme », puis une légion de démons dispersés à travers le monde jusqu’à ce que saint Michel archange les chasse dans l’abîme. Écho à ce passage de l’Apocalypse 12.

C'est à ce même combat que se réfère le Livre de l'Apocalypse , dit Jean-Paul II […] Le pape Léon XIII avait certainement bien présente cette image quand, à la fin du siècle dernier, il introduisit dans l'Église toute entière une prière spéciale à Saint Michel à la suite de cette vision.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 15:48

Espérance a écrit:
Jésus42, vous avez l'obligation de mettre le lien où vous avez fait ce copié/collé

Effectivement la citation de Jésus42 est très longue.
Il a fait un copié-collé d'un ouvrage de saint Louis-Marie Grignion de Montfort (un breton) :
LE SECRET DE MARIE SUR L'ESCLAVAGE DE LA SAINTE VIERGE. où il explicite ce que cela veut dire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Redec

avatar

Masculin Messages : 87
Inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 16:04

Merci Valtortiste pour votre contribution à ce fil, vous défendez bien la spiritualité exigeante de ce grand saint, saint Louis-Marie Grignion de Montfort. Je n'ai pas grand chose à ajouter ne serait-ce qu'il ne faut pas affadir cette dévotion, c'est la maladie du siècle présent de tout simplifier, on en voit les tristes résultats aujourd'hui, la règle de nombreux monastères a été simplifié et rendu plus souple et les monastères se sont vidés car le corps n'est plus autant mortifié qu'avant et le malin sait bien s'insinuer dans cette brèche béante de l’oisiveté spirituelle. Le corps est notre pire ennemi, il faut le dominer pour le sanctifier, le rendre "esclave" de notre âme qui elle même doit se rendre esclave de la divine volonté de Dieu. Nous ne pouvons rien sans la grâce, ce qui parait inhumain aux hommes du siècle est langage d'humilité aux enfants de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://triumcandorumcustodia.org/
Eleison



Masculin Messages : 412
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 16:22

Allons ! est-ce sincèrement la question ? Préférez-vous ?

Je rejette a priori toute formulation qui ferait de l'homme une chose et de Dieu un despote. Ainsi :

victime d’holocauste : discutable

Fais de moi ce qu'il te plaira : non, car cela supposerait que Dieu a des caprices et qu'il jouerait au chat et à la souris avec ses créatures. Inacceptable pour les deux parties. J'accepterais par contre : Fais de moi ce que tu voudras car j'ai totale confiance en sa volonté.

La proie : non, car cela supposerait que Dieu est un prédateur et l'homme un gibier.

l'anéantissement ou la destruction de moi-même : non, car il est impensable que Dieu souhaite le néant pour ses créatures.

l’offrande entière de moi-même : pas de problème car la relation est respectueuse des deux parties.

mon être tout entier comme ton bien et ta propriété : non, car cela ferait de moi une chose et de Dieu un banquier.

accepter avec une entière soumission toutes les souffrances
: oui, comme pour l'offrande.

Voilà, tout est affaire de mots parce que les mots n'existent que pour traduire des réalités. En trahissant les uns, on trahit les autres et le code de la communication est faussé : c'est le drame de la Tour de Babel, un crime contre Dieu et contre l'humanité.

La suite plus tard, probablement demain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 16:46

Oui c'est bien sa un copié collé d'un site internet et alors ? Vous faite bien des copie colle de la bible !
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 17:01

Eleison:
 

Malheureusement pour vous, vous rejetez ainsi les figures éminentes de sainteté.

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, docteure de l'Eglise
Bienheureux Charles de Foucauld
Sainte Élisabeth de la Trinité
Vénérable Marthe Robin
Bienheureuse Dina Bélanger
Sainte Edith Stein
Sainte Gemma Galgani,
Saint Padre Pio
Saint Maximilien Kolbe
Sainte Faustine Kowalska
Saint Jean-Paul II
etc...

Cela confirme ce que j'analysais.
Pour vous le langage de la Croix est folie ou scandale, car les mots, vous le dites, cache des réalités et cette réalité est celle-là même de la Passion.
Ce ne sont pas des mots d'hier, mais des mots d'auhourd'hui.
C'est votre liberté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Mer 22 Fév 2017, 19:44

Redec a écrit:
..Je n'ai pas grand chose à ajouter ne serait-ce qu'il ne faut pas affadir cette dévotion, c'est la maladie du siècle présent de tout simplifier, on en voit les tristes résultats aujourd'hui, ...
Effectivement, les périodes d'affadissement de la foi furent toujours des périodes de régression de l'Eglise. Elle n'a retrouvé sa vigueur que par la radicalité évangélique.
Cette spiritualité de Grignion, à laquelle vous vous référez et à laquelle vous invitez, s'est répandue comme une traînée de poudre en notre époque, mais son destin est curieux.
La consécration que propose Grignion, fut enfouie pendant un siècle et demi, jusqu’en 1843. Elle n'a vraiment été connue, dans sa version complète qu'à l'aube du XXe siècle, en 1929. Son explosion est donc récente.

L’esprit rebelle à Dieu refuse la soumission, c.à.d. que Dieu lui soit supérieur. L'homme contemporain, notamment en occident, à massivement suivi les idéologies qui le détournaient de Dieu, soit parce que l'homme lui était proclamé supérieur (nazisme), soit parce qu'on lui prêchait un faux messianisme (Marxisme), soit parce que son cœur s'engluait dans le matérialisme.

L'Eglise a dénoncé ses dangereuses dérives qui n'amènent qu'un cortège de malheurs dangereux pour l'homme (Pie XI, Pie XII, Paul VI, Jean-Paul II, ...)

Jésus, soumit en tout à son Père, mourut comme un esclave (doulos). Marie sa Mère était aussi l’esclave de Dieu, car son « Je suis la servante du Seigneur » est ancilla en latin et doulé en grec, le mot dont on désignait les esclaves. Le Christ a pris notre condition d'esclave, d'esclaves de Satan. Comme son Fils, Marie s'est associé par son abandon total à la Providence et à la volonté du Père, à la Rédemption qui nous a libéré de cet esclavage. Jusqu'au pied de la Croix.

D'autres se sont associés à l'amour souffrant du Christ : ce sont des co-rédempteurs à la suite de Marie, la première et la plus grande d'entre eux. Ils se retrouvent dans saint Paul, le modèle des évangélisateurs :

Avec le Christ, je suis crucifié : ce n'est plus moi qui vit, c'est le Christ qui vit en moi
ou encore : Je porte sur mois les stigmates (stigmata) de la Passion.
ou encore : Maintenant je trouve la joie dans les souffrances que je supporte pour vous ; ce qui reste à souffrir des épreuves du Christ dans ma propre chair, je l’accomplis pour son corps qui est l’Église.

Leurs fruits spirituels n'ont rien à voir avec une oeuvre humaine.

Mais en notre époque, et en occident, l’esprit rebelle à Dieu les rejette car pour lui la jouissance seule est bonheur.

Mais pour ceux et celles que Dieu appelle, il en est autrement : derrière chaque esclave, chaque abandon, chaque combat pour aimer Dieu et son prochain "par dessus tout" ... il y a la félicité dont toutes ses figures de sainteté témoignent. La voie du bonheur en Dieu est une voie étroite : elle ne peut être prise qu’avec la foi en un Dieu d’amour. Qui l'a rencontré n'a comme envie que de partager cet amour brûlant pour l'Humanité en rejoignant le Christ en croix, comme lui-même nous y invite : nous ne pouvons être son disciple sans cela.

Je vous ai écrit, plus haut, ma sympathie car cette voie exigeante est d'une grande beauté. Si je ne peux, comme je l’ai dit, prononcer sincèrement cet acte de consécration, ce n’est pas qu’il m’effraie, mais parce que je ne suis pas suffisamment pénétré de l’amour de Dieu pour prononcer chaque mot sans réticence ou arrière pensée. Or, ce que l’on promet à Dieu est sacré : on ne peut ni tricher, ni lui mentir. Mais j'ai confiance dans le chemin que Dieu, par Marie, me propose.

En étudiant tout cela, un fait m'a frappé : il y a sept fois plus de femmes que d'hommes à avoir embrassé ce chemin. Chacun peut aller de son explication, mais l'une tient dans le rapport particulier de la femme au don de l'amour et à la com-passion en particulier.

Amitiés.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Eleison



Masculin Messages : 412
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Jeu 23 Fév 2017, 17:49

Arnaud a écrit : Le mot esclavage est en fait utilisé ici pour exprimer un"esclavage d'amour", c'est-à-dire un renoncement à soi, à tout, par amour de Dieu et du prochain.

J'entends bien mais cela justifie-t-il l'usage du mot dont je rappelle qu'il évoque clairement (droit romain, ius rerum) une chosification de la personne. Prenons un petit exemple. Si ma femme me disait ainsi " je suis ta chose ", que lui répondrais-je ? Que des choses, j'en ai plein qui traînent dans tous les coins mais qu'une personne de sa qualité, je n'en connais qu'une. Je refuserais donc qu'elle soit ma chose ou mon esclave, ce qui revient au même. Serais-je pour cela un mauvais mari ? Pourrait-on dire, comme Valtortiste, que je la rejette comme je "rejette les figures "éminentes de la sainteté" parce que je refuse certaines expressions de leur langage Et pas n'importe lesquelles : uniquement celles qui seraient susceptibles de faire de l'homme une chose et de Dieu un despote, comme je l'ai explicité pour chaque formule. Est-ce que cette position philosophique est incompatible avec la théologie, la vôtre par exemple, pas celle de Valtortiste, évidemment ?

Est-ce que les saints sont dispensés d'attribuer aux mots la valeur qu'ils ont réellement ? Est-ce que le langage de la croix est incompatible avec le dictionnaire ? Le langage des mots est un privilège accordé à l'homme seul dans toute la création terrestre et n'est-ce pas un devoir sacré que de le respecter ? Qui est l'hérétique dans tout cela ?

Merci d'avance de bien vouloir répondre avec précision à ces questions précises qui me semblent fondamentales. Prenez votre temps s'il le faut. Après tout, c'est vous le chef et le théologien thomiste ici. Il me semble qu'on peut bien vous demander cela.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 82919
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Jeu 23 Fév 2017, 18:23

Les mots de l'amour vont jusqu'à de telles extrémités.

c'est de cet excès que viennent aussi les mots "amant" et "maîtresse".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Jeu 23 Fév 2017, 18:58

Eleison a écrit:
...Est-ce que les saints sont dispensés d'attribuer aux mots la valeur qu'ils ont réellement ? Est-ce que le langage de la croix est incompatible avec le dictionnaire ? Le langage des mots est un privilège accordé à l'homme seul dans toute la création terrestre et n'est-ce pas un devoir sacré que de le respecter ? Qui est l'hérétique dans tout cela ?
..

Le seul problème de votre argumentaire est qu'il est démenti par les faits :

Quand vous refusez le mot esclavage, vous en avez des millions de la Légion de Marie qui le comprenne.
Quand vous vous pincez le nez sur victime d’holocauste, vous avez des millions qui comprennent sainte Thérèse.
Quand vous vous choquez de F"ais de moi ce qu'il te plaira", vous avez vingt mouvements comportant 13.000 membres qui s'en inspirent à la suite de Charles de Foucauld.
Quand vous rejetez "ton bien et ta propriété", vous vous écartez de toute la postérité de Maximilien Kolbe.
Etc.
C'est cela le problème : si pour vous la foi et l'évangélisation ce sont avant tout des mots bien éduqués, pour les saints c'est une question d'adhésion au Christ comme pour la foule des croyants qu'ils inspirent.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Jeu 23 Fév 2017, 19:25

Eleison a écrit:
...Merci d'avance de bien vouloir répondre avec précision à ces questions précises qui me semblent fondamentales. Prenez votre temps s'il le faut. Après tout, c'est vous le chef et le théologien thomiste ici. Il me semble qu'on peut bien vous demander cela.

Voilà la philosophie thomiste sur le sujet. C'est bien sûr un peu plus ardu :

Le second bien que l'on offre à Dieu en sacrifice est celui de son propre corps. Le passage central est ici Rm 12, 1, que Thomas ne manque généralement pas d'indiquer à ce propos.

Le commentaire de Rm l'explique dans le détail. L'exégèse thomasienne de Rm 12, 1 surprend peut-être au premier abord, car Thomas ne voit pas dans ce passage l'offrande des biens de la personne dans une extension totale, mais il l'entend littéralement du corps (corpus). Il s'agit en réalité d'un texte de synthèse qui reprend la plupart des éléments que nous avons déjà indiqués (références à Augustin, signification du sacrifice intérieur par le sacrifice extérieur, triple bien de l'homme, etc.).

L'acte par lequel le fidèle offre son corps à Dieu se trouve ici assumé au sein même du sacrifice invisible par lequel on offre soi-même et ses biens à Dieu. L'offrande du corps s'accomplit, suivant Thomas, de trois manières :

1°- Par l'exposition à la passion et à la mort, en offrande à Dieu. Le martyre des chrétiens est présenté ici comme une imitation du martyre du Christ, ainsi que Thomas le souligne en associant Ep 5, 2 (" Il s'est livré lui-même en offrande et en hostie à Dieu") et Ph 2, 17 ("Si je m'immole en offrande dans le sacrifice et le service de votre foi, je m'en réjouis "). Thomas rejoint ici une importante tradition patristique marquant spécialement le martyre parmi les actes sacerdotaux du chrétien.

2°- Par l'ascèse du jeûne, de la veille et de la discipline que l'on s'impose pour servir Dieu ; dans un passage voisin, Thomas mentionne également à ce propos l'abstinence et la continence. Le même verset (Rm 12, 1) donne cependant à Thomas l'occasion de préciser que la mesure s'impose ici : le culte que saint Paul invite à offrir à Dieu est " raisonnable " (rationabile obsequium) et engage la discrétion dans les actes extérieurs ordonnés aux vertus théologales (Thomas en appelle régulièrement au rationabile obsequium de Rm 12, 1 pour établir la mesure qu'il convient d'appliquer dans le sacrifice).

3°- Par l'offrande du corps " pour accomplir les œuvres de la justice et du culte de Dieu ". Cette dernière expression traduit en fait, dans le contexte du sacrifice, l'enseignement de Rm 6, 19: " Faites servir vos membres pour la justice et la sanctification. " Thomas explique que " hostie vivante " désigne ici l'offrande d'un corps vivant par la foi et la charité. C'est alors toute la vie vertueuse de la grâce, en tant qu'elle implique l'usage du corps pour l'exercice de la vertu, qui s'inscrit dans l'offrande du sacrifice à Dieu.
Il faut cependant observer que, si Thomas mentionne bien le culte, le sacrifice et la victime (hostie), son exégèse de Rm 12, 1 ne fait pas état du sacerdoce, sinon dans une citation de Lv 1, 9 qui explique que l'hostie est agréable à Dieu par la droiture de l'intention qui l'anime, comme les offrandes brûlées sur l'autel par le prêtre (sacerdos) pour être au Seigneur un holocauste et une bonne odeur. C'est là sans doute davantage une question de mots que de choses, mais il reste que dans ce texte majeur Thomas n'a pas besoin d'un vocabulaire sacerdotal pour expliquer le sacrifice des fidèles.

Le troisième genre de biens offerts à Dieu en sacrifice spirituel consiste dans les " biens extérieurs ". Ici encore, un passage biblique rassemble le propos de Thomas : " N'oubliez pas la bienfaisance et la communion, car c'est par de telles hosties que l'on mérite Dieu " (He 13, 16)105. Les principaux textes de Thomas indiquent que ce sacrifice spirituel consiste dans le don des aumônes, mais le commentaire sur He permet d'en mesurer la profondeur et la valeur sacrificielle. L'offrande des aumônes s'inscrit en effet dans le contexte plus large d'un double sacrifice que les fidèles doivent offrir en " sacrifiant " sur l'autel du Christ : le sacrifice de la louange (expliqué par le sacrifice de la dévotion envers Dieu) et le sacrifice de la bienfaisance (lié aux œuvres de miséricorde et de charité). Cette exégèse est guidée par le thème de l'" autel " qu'ont les fidèles et par la Passion du Christ qui a souffert " en dehors de la porte " (He 13, 10-12). Thomas ne retient pas ici l'interprétation eucharistique, mais il réfère ce passage aux offrandes de l'Ancien Testa-ment qui signifient le mystère du Christ total. Les animaux offerts en victimes dans l'Ancienne Alliance " figurent le Christ et, par conséquent, ses membres " : comme les animaux étaient brûlés hors du camp, le Christ a souffert sa passion hors des portes de Jérusalem, et " de même les saints se brûlent (se cremant) hors du camp, c'est-à-dire hors de la société commune des hommes, par le feu de la charité, des jeûnes, des prières et des œuvres de miséricorde ". Le sacrifice de miséricorde par le don des biens extérieurs entre à ce titre dans l'appel à se " sacrifier " sur l'autel du Christ.

Dans tous les cas, le sacrifice spirituel, que Thomas saisit toujours à l'intérieur de la visée propre du culte et de la vertu de religion, demeure ordonné à la reconnaissance de Dieu comme principe de tous les biens et comme fin à laquelle ces biens doivent être ordonnés. À cette profondeur, l'offrande du sacrifice spirituel recouvre l'accomplissement de toutes choses pour la gloire de Dieu (1 Co 10, 31) et l'honneur qui lui revient.

SOURCE : REVUE THOMISTE.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91

avatar

Masculin Messages : 5490
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Jeu 23 Fév 2017, 19:36

Arnaud Dumouch a écrit:
Les mots de l'amour vont jusqu'à de telles extrémités.

c'est de cet excès que viennent aussi les mots "amant" et "maîtresse".

Effectivement, l'amour rend fou.

Frères, le Christ ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour annoncer l’Évangile, et sans avoir recours à la sagesse du langage humain, ce qui viderait de son sens la croix du Christ... (1 corinthiens 1, 17).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Eleison



Masculin Messages : 412
Inscription : 08/12/2015

MessageSujet: Re: Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie   Ven 24 Fév 2017, 06:33

Valtortiste91 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Les mots de l'amour vont jusqu'à de telles extrémités.

c'est de cet excès que viennent aussi les mots "amant" et "maîtresse".

Effectivement, l'amour rend fou.

Frères, le Christ ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour annoncer l’Évangile, et sans avoir recours à la sagesse du langage humain, ce qui viderait de son sens la croix du Christ... (1 corinthiens 1, 17).

La traduction que vous présentez est tendancieue. En effet, le texte grec original ( sophia logou ) doit être interprété dans le sens de sagesse du discours plutôt que sagesse des mots ou du langage pris en ce sens restrictif. Un discours étant un assemblage de mots exprimant une pensée. Le contexte qui entoure cette expression ne laisse aucun doute là-dessus. Verset 10 : soyez unis dans un même esprit (noi) et une même pensée (gnômê). Verset 19 : Je détruirai la sagesse (sophian) des sages (sophôn), etc .
Sinon, cela voudrait dire qu'il existe deux dictionnaires : un dictionnaire humain et un dictionnaire divin avec d'autres mots ou d'autres sens. Si c'est ainsi, donnez-moi l'adresse de l'éditeur, je suis intéressé quoiqu'un peu inquiet pour l'avenir de la pensée. Car si l'on ouvre cette boîte de Pandore, toutes les manipulations deviendront possibles.

Il s'agit donc pour Paul de critiquer une philosophie et non un dictionnaire qui ne fait jamais qu'expliciter le sens des mots, seul objet de notre litige, faut-il encore le rappeler.

En ce qui concerne votre exposé de St Thomas sur le sacrifice de soi, il est également hors sujet : ce n'est pas le fond que j'ai critiqué mais une fois de plus le vocabulaire employé ( le mot eclavage en l'occurence, et autres formules "chosifiantes" ) , ça devient lassant à la fin. Ma question était en résumé de savoir ce que pensait Thomas de l'usage des mots et de leur valeur intrinsèque.

C'est drôle : j'interroge Arnaud sur la théologie et c'est vous qui répondez, de travers d'ailleurs...


Dernière édition par Eleison le Ven 24 Fév 2017, 07:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Aujourd'hui, ce vendredi 20 février débute la consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mardi 1er Février 2011 : Textes de la messe de ce jour
» 2 février Présentation de Jésus au Temple Purification de Marie
» En ce 1er vendredi du mois faisons l'Acte de Consécration du genre humain au Sacré-Cœur.
» Vendredi 13février 2015:Évangile de JC selon st Mc 7,31-37. « Ouvre-toi ! »
» Coeurs Sacrés de Jésus et Marie-Consécration du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: