DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Imago Christi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Imago Christi   Sam 16 Aoû 2014, 21:46

Que signifie donc être à l'image du Christ si ce n'est renouveler l'image que nous avons de Dieu ? Est-ce-que nous défendre, nous battre et militer nous lèse dans cette voie ? Quand nous nous indignons face à ce que nous réprouvons de tout notre être, serions-nous en train de nous révolter contre l'admonestation à lâcher l'épée ? Je ne pense pas être le seul que ça taraude, parce qu'être chrétien représente au-delà de l'aspect saint et plein de béatitudes un serment de martyr qui prend Dieu à témoin.

Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Imago Christi   Sam 16 Aoû 2014, 22:03

Bonsoir,

"Qu'est-ce que le Christ qui vit en moi veut à cet instant, penser, dire, faire à travers moi."
Jean Daujat
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Imago Christi   Sam 16 Aoû 2014, 22:38

Le Christ qui vit en nous nous appelle à vivre en lui en retour !
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Imago Christi   Dim 17 Aoû 2014, 10:37

Tabris a écrit:
Que signifie donc être à l'image du Christ si ce n'est renouveler l'image que nous avons de Dieu ? Est-ce-que nous défendre, nous battre et militer nous lèse dans cette voie ? Quand nous nous indignons face à ce que nous réprouvons de tout notre être, serions-nous en train de nous révolter contre l'admonestation à lâcher l'épée ? Je ne pense pas être le seul que ça taraude, parce qu'être chrétien représente au-delà de l'aspect saint et plein de béatitudes un serment de martyr qui prend Dieu à témoin.


Tu parles de martyr, en termes diplomatiques ?
Par les temps qui courent, on est sûrement quelques uns à avoir pensé être amené un jour à témoigner au prix de notre vie.
Il ne sert à rien de l'imaginer ou de l'envisager car notre mental sera toujours chargé de concepts, d'images horribles qu'on voit dans les médias.
On ne sait pas ce qui se passe pour les témoins, au moment du témoignage ou de la mort qui s'en suit.
Témoigner sans autre arme que l'Esprit en nous signifie que nous ne nous appartenons plus et qu'il n'y a donc rien à sauver de notre personne.

On manifeste en groupe, avec des pancartes, avec des pétitions, on s'exprime sur les forums, on se bat contre des concepts qu'on lit dans la presse, ou contre les édits d'un César au manettes du pouvoir temporel. Est-ce pour donner un os à ronger à notre conscience ?
Sauf erreur, Jésus nous dit de nous occuper de nous même, avant de nous occuper de ce que les autres font.
Ce n'est pas de l'égoïsme, puisqu'on ne sait pas où l'esprit va nous conduire, mais l'exemple a toujours été la meilleure façon d'enseigner et d'apprendre.

Jésus dit à Pilate : Tu n'aurais aucun pouvoir s'il ne t'était donné d'en-haut.
Faut-il donc en conclure que tout ce qui se passe dans le monde est voulu, permis par Dieu ?
Pour ma part, je m'en tiens à ce que dit Jésus : Qu'il ne faut pas craindre ceux qui tuent le corps et ne peuvent tuer l'âme (le Vivant en nous)

Paul, dans la deuxième lettre aux Corinthiens : "Cinq fois, j’ai reçu des Juifs les trente-neuf coups de fouet; trois fois, j’ai subi la bastonnade; une fois, j’ai été lapidé; trois fois, j’ai fait naufrage et je suis resté vingt-quatre heures perdu en mer.
Souvent à pied sur les routes, avec les dangers des fleuves, les dangers des bandits, les dangers venant des Juifs, les dangers venant des païens, les dangers de la ville, les dangers du désert, les dangers de la mer, les dangers des faux frères.
J’ai connu la fatigue et la peine, souvent les nuits sans sommeil, la faim et la soif, les journées sans manger, le froid et le manque de vêtements, sans compter tout le reste: ma préoccupation quotidienne, le souci de toutes les Églises. Si quelqu’un faiblit, je partage sa faiblesse; si quelqu’un vient à tomber, cela me brûle"

Priez et veillez... et s'inspirer des Actes des Apôtres.
Sujet très difficile que le témoignage au prix de sa vie, car il est hors de portée de notre manière de penser habituelle.
C'est l'Esprit qui conduit et la raison raisonnante n'a plus cours.
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Imago Christi   Dim 17 Aoû 2014, 10:47

Grâce au processus de la Création, Dieu, l'Unique Réalité, devient l'apparence de
   la multiplicité des créatures vivantes. Ce faisant il donne et partage son fait d'Être, en
   une myriade de consciences d'exister. Ceci est le Don suprême de Dieu. La création
   étant la Manifestation de l'épanchement de son Amour. Ce Don est en même temps le
   sacrifice Suprême, par lequel Dieu s'immole, pour donner naissance au multiple. Lui
   qui est toute perfection et toute puissance, doit accepter de devenir imparfait et limité,
   pour que le multiple naisse. Il doit permettre l'apparition du péché, et commettre des
   péchés au travers des créatures vivantes. En un mot il doit perdre sa Divinité et
   s'abaisser au niveau de la créature, en devenant les créatures.

   Le sacrifice du Christ est le symbole terrestre du sacrifice de Dieu. Il n'en est que
   le symbole et non point la limite. Car ce n'est pas seulement dans le Christ que Dieu
   accepte la crucifixion de l'incarnation, c'est en toute créature vivante. La différence
   entre le Christ et les autres créatures vivantes, c'est que dans le Christ, de même que
   dans toute personne spirituellement Réalisée d'une manière parfaite, c’est-à-dire
   constamment consciente de son Unité avec le Père Divin, ou l'Essence de toute chose,
   dans le Christ donc, l'individualité accomplit une oeuvre Rédemptrice, en montrant
   aux hommes le chemin de la Rédemption.
   En diverses traditions non chrétiennes, la notion du sacrifice Divin est exprimée
   d'une manière parfaite, lorsque l'on dit que l'univers est la conséquence du sacrifice
   ou du démembrement de l'Ancêtre Originel. Tel est également le sens ésotérique du
   démembrement d'Osiris et de Dionysos. À l'origine, affirment les Védas, Dieu se
   sacrifie pour que naisse le multiple. C'est la tragédie Cosmique à laquelle Dieu
   consent par amour.
   Dans l'économie Divine, ce sacrifice, cette acceptation nécessaire de la dualité, de
   la séparation, du mal et du péché, n'est qu'une phase grâce à laquelle peuvent
   s'accomplir les gloires de la Rédemption. Grâce à laquelle le multiple peut, tout en
   demeurant multiple, cesser d'être séparé de l'Unique qui l'a engendré, et participe à sa
   Béatitude.
   Connaître les raisons pour lesquelles le péché existe ne signifie pas approuver le
   péché. Le mal existe nécessairement, mais il existe pour être vaincu.
   Fondamentalement, le péché résulte de notre séparation avec Dieu. C'est parce
   que nous sommes inconscients de la Réalité Divine, que la Lumière de celle-ci ne
   nous éclaire pas. Accomplir notre Rédemption consiste donc à devenir conscient à
   tout instant de notre Essence transcendante.


Texte que je trouve remarquable trouvé ici
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Imago Christi   Dim 17 Aoû 2014, 11:21

Cher Tabris , je suis persuadé que le Christ ne nous a jamais demandé le sacrifice de notre sang  , il nous a demandé celui de notre Moi , de notre Ego , ce qui est infiniment plus difficile et plus long que les quelques secondes ou minutes où l'on peut prendre notre vie , car c'est une lutte spirituelle  et quotidienne de toute la vie .

On a donc un bagage et un Lien spirituel beaucoup plus fort en tant qu'ami avec Jésus- Christ lorsqu'on a pu disposer d'une vie de lutte pour approfondir l'amitié avec lui que lorsqu'on a été victime d'un martyre ,certes puissance de témoignage, mais assez éphémère et superficiel somme toute .

Le christianisme  a été finalement victime en sa spiritualité de l'empire Romain et de ses persécutions . Cette époque d'incandescence de la foi s'inspirait avant toute chose de ceux qui avaient vu le Christ ou de ceux qui avaient vu les Apôtres  ou des Saints  et c'est ce qui leur donnait la force , par la solidarité dans l'Amour de tous les croyants , d'offrir le don du sang .

Ce sacrifice de l'Ego , on en a bien des exemples bibliques  de Moïse qui demande à Dieu de le punir en premier plutôt que de punir le Peuple , D'Abraham qui négocie pied à pied le Salut de Sodome et Gomorrhe , comme Jonas celui de Ninive , et Saint Paul qui nous dit dans Romains  9,3:
" Oui, je voudrais être moi-même maudit et séparé du Christ pour mes  frères , les Israélites ;"
Paul échangerait son propre Salut contre celui d'Israel , voilà un témoignage du sacrifice de l'Ego!

quand les persécutions ont disparu lorsque Constantin arrive au pouvoir en 313. l'Eglise s'est trouvée face à un défi colossal : une disparition de la proximité de la Parousie qui s'était éloignée avec le martyr  et une obligation de durer , alors que la société toute entière adoptait une foi  atiédie . Elle a alors inventé une spiritualité de la spécialisation : le Moine et le Clerc  ont progressivement incarné un Martyr plus long qui durait toute leur vie : celui du renoncement à la chair . Mais ce fut un Leurre : le renoncement à la chair pas plus que le martyr ne conduisent forcément au renoncement au Moi ou à l'Ego . La Vanité , la vaine gloire et l'Orgueil peuvent parfaitement s'accommoder de l'ascétisme le plus rigoureux ainsi que St Jean Cassien en a administré la preuve dans ses conférences  avec les Pères du désert .

C'est une patiente lutte quotidienne dans l'Eglise , avec des exemples de Sainteté  tangibles ,
qui peu à peu nous offre un lacher-prise de notre Ego et une avancée dans les Eaux Profondes
de l'Amitié avec le Christ .Et le plus de temps on dispose , le plus de chances on a d'y parvenir.

Quant au fait de prendre la vie d'autres hommes pour se défendre , le Christ est mort pour nous confirmer en son refus :
lorsqu'il dit à Pierre : " remets ton épée au fourreau " il ne fait que répéter quasi mot pour mot les mots de l'Alliance
contractée avec Noé " celui qui verse de sang de l'homme , par l'homme aura son sang versé " devient
"celui qui prend l'épée périra par l'épée " . Si l'Eglise n'a jamais exclu la légitime défense de l'interprétation de ces textes,
ce n'est qu'avec la plus extrême prudence , mesure et modération qu'il faut y recourir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Imago Christi   Dim 17 Aoû 2014, 12:07

Merci pour vos interventions, très pertinentes et véridiques chacune ! Thumright
Revenir en haut Aller en bas
 
Imago Christi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CORPUS CHRISTI (vidéo)
» Ferme et fidèle jusqu’à la fin (Regnum Christi)
» Anima Christi
» CORPUS CHRISTI (vidéo)
» Mise en garde au sujet du film ( Corpus Christi )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: