DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -54%
CARE Kit Pilates avec ballon, tapis, anneau et pompe
Voir le deal
22.99 €

 

 Le mal dans la création

Aller en bas 
AuteurMessage
Vincent01

Vincent01

Masculin Messages : 1408
Inscription : 09/02/2009

Le mal dans la création  Empty
MessageSujet: Le mal dans la création    Le mal dans la création  Empty8/5/2020, 23:40

C'est une question que j'ai depuis tout petit, la non acceptation d'une certaine manière de voir la nature aussi cruel.

Le darwinisme nous dit que la nature c'est la loi du plus fort qui survie, fuir, tué ou être tué. Longtemps aussi dans nos sociétés humaines, et encore aujourd'hui (mais moins violent), cela a été présent.

La loi du plus fort

Comment expliquer la création, nous qui croyons à un Dieu bon, un dieu juste, un dieu amour.

Comment expliquer que même les animaux entre eux s'entretuent, que même un frelon peut tuer une souris non pas par nécessité de se nourrir mais bien par plaisir.

Comment certains animaux ne semble pas du tout venir du paradis ? Les araignées, les dinosaures (vu que leur existences est prouvé avant même la venue de l'homme, ils étaient pour certains carnivores...)

Nous avons des textes anciens, et les découvertes de la sciences nous force à repenser notre idée de la realité de notre monde.

Je crois en Dieu, au père et au fils et au saint esprit.
Je dois avouer néanmoins que j'ai du mal à comprendre la cruauté de notre monde, et le pire de la nature.

Surtout que le péché ne semble pas être la raison concernant la nature c'est la conséquence de la chute.

Néanmoins qu'est que faisait des dinosaures carnivores sur terre avant l'arrivée de l'homme..

Comment aujourd'hui les chrétiens du monde doivent prendre en compte Adam et Eve, je doute qu'au temps de jésus avec les sages et les scribes ils en sont venus à la conclusion du darwinisme et de l'évolution du singe à l'homme...

Je suis troublé par la souffrance et la mort dans notre monde. Ça n'a pas de sens profond à mes yeux, ou alors notre monde n'est qu'une conséquence de survivre..


Je vais poster quelque trouvaille concernant ma recherche, libre à vous de partager vos ressentis et expérience.

Au passage les chinois n'ont aucun respect pour les chats, j'ai vu une vidéo de torture d'un chaton c'est vraiment ignoble, j'ai parfois honte de vivre dans un monde aussi sombre.

Paix et amour à vous tous
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01

Vincent01

Masculin Messages : 1408
Inscription : 09/02/2009

Le mal dans la création  Empty
MessageSujet: Re: Le mal dans la création    Le mal dans la création  Empty8/5/2020, 23:41

Le problème du mal est en effet une des objections la plus souvent posée à l’encontre de l’existence de Dieu.

La réponse à cette question n’est pas si simple car les philosophes ou théologiens du passé auraient déjà résolu le problème. Il s’agit donc non pas d’apporter une réponse définitive au problème mais un éclairage enrichissant pas le bais de notre compréhension de l’évolution.



Il convient d’abord de noter que la plupart du mal sur terre (mais pas tout) incombe à l’homme et non pas directement à Dieu (meurtres, guerres, holocauste..). Les Chrétiens voient comme un don de Dieu la liberté de choix offerte à l’homme. Dans ce contexte de libre choix, la notion du mal ne peut être évitée, nous ne pouvons pas d’une part reconnaître la bonté de Dieu à doter l’homme de liberté et exiger dans le même temps qu’il rende impossible le mal causé par l’exercice de cette liberté de choix.



Qu’en est-il du mal dans la nature ?
Evoquant les catastrophes naturelles mais aussi les virus ou bactéries meurtrières, le poison des serpents qui tuent des enfants, nous remarquons que les destructions en masse furent par le passé souvent interprétées comme des jugements divins.

La nature révèle de terribles créatures et des parasites nocifs, il parait difficile d’imaginer un Dieu bien décidé à les créer. Dieu a-t-il désiré implanter dans l’instinct des chats ce plaisir à torturer leurs proies avant de les tuer définitivement ?

Certains chrétiens argumenteront que ces faits dérangeants de la nature émanent de la désobéissance de l’homme et donc du péché.

Mais ce point de vue demeure irréconciliable avec ce que nous connaissons de l’histoire de la vie et suppose des pré-requis invraisemblables :

Si par exemple aucun carnivore n’existait avant la chute d’Adam, nous devons accepter que tous ces animaux ont subit une transformation radicale de leur organisme et de leur code génétique capables de produire leurs organes tels que les glandes de poison, les crocs, etc.. De plus le registre fossile ne nous renseigne absolument pas sur un monde animal qui aurait été exclusivement végétarien à une période donnée.

Nous devons aussi imaginer un monde d’avant la chute totalement exempt de mort physique ou de souffrance.

Dans ce contexte, aucun animal ne pouvait tomber d’une falaise avant le péché d’Adam et Eve, pas une branche ne pouvait se rompre et être fatale à une nichée d’oiseaux ou tomber sur un innocent lapin gambadant…

Imaginer un monde tel que celui-là se révèle tout bonnement impossible.



Nous constatons au contraire que la mort et la souffrance ont précédé l’humanité comme le démontre assez clairement le règne et la disparition des dinosaures des millions d’années avant que les humains arrivent en scène, ces derniers pourraient-ils alors en être les responsables ?



Cette question du mal dans la nature constitue également un défi particulier pour les défenseurs de l’Intelligent Design (ID). Ces derniers mettent en avant les fonctions remarquables de la nature comme argument prouvant l’existence d’un concepteur.

Les « structures complexes irréductibles » sont souvent citées pour démonter un plan conçu et imaginé par un concepteur intelligent.

Mais en poussant ce raisonnement, nous devons inclure tous les mécanismes complexes que nous découvrons dans la nature y compris ceux qui sont apparemment conçus pour infliger la souffrance ou la mort. Il parait difficile d’attribuer au Dieu de la Bible le désir de créer de tels mécanismes : la bactérie qui causa la peste bubonique fut particulièrement bien conçue pour exterminer plus de 2 millions de personnes ces deux derniers millénaires. D’où peut provenir une conception aussi sinistre ? Les chrétiens qui répondraient un peu trop rapidement « Satan » devront résoudre la difficulté d’élever cette créature au rang de co-créateur au côté de Dieu. Accepter que Satan soit le créateur d’une partie du monde relèverait d’une théologie particulière et « distordue ».



Donc si nous ne pouvons pas blâmer ni le péché de l’homme, ni Satan, ni Dieu comme les designers de telles sinistres conceptions, quelle autre piste s’offre alors à nous ?

https://www.scienceetfoi.com/comment-expliquer-la-presence-du-mal-dans-la-nature-1/

_________________
Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres. Jésus Christ
Shemaʿ Yisrā'ēl YHWH elohénou YHWH eḥāḏ (« écoute Israël, l'Eternel [est] notre D.ieu, l'Eternel [est] un »),

Foi+Espoir+Amour.
L'amour a une voix, L'amour a un Nom, JESUS, JESUS

L'Eglise, dit Bossuet, c'est << Jésus-Christ répandu et communiqué >>.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01

Vincent01

Masculin Messages : 1408
Inscription : 09/02/2009

Le mal dans la création  Empty
MessageSujet: Re: Le mal dans la création    Le mal dans la création  Empty8/5/2020, 23:42

Un commentaire enrichissant

Je m’appliquais justement à définir les limites de la malédiction infligée par Dieu suite à la chute … c’est à dire, entre autre, les souffrances de l’enfantement pour la femme et les complications au travail pour l’homme (les mauvaises herbes) … et je crois que vous soulevez un point intéressant en disant que la chenille, considérée comme un parasite, ne fait tout simplement que se nourrir de ce qui est naturelle pour elle …

Mon point de départ était de penser que Dieu aurait créé les mauvaises herbes suite au péché, mais suite à votre intervention, je considérerait plutôt que l’équilibre originelle, qui aurait pu être comme une quelconque symbiose entre les espèces, a été volontairement abandonnée afin de garder l’homme dans une position d’humilité face à ces nouvelles difficultés et ralentir sa dégénérescence.

Petite parenthèse … le dosage d’une substance ou d’une relation, ainsi que la nature de l’interrelation peut être très déterminante sur son effet final … donc un poison peut devenir une vitamine à une certaine dose et vis-versa … Une relation stimulante peut devenir étouffante, et son absence causer des lacunes.

Pour ce qui est de la présence du mal, en général, je pense que le point de départ est que le bien vient de la bénédiction de Dieu, et donc, lorsque Dieu retire progressivement sa bénédiction, la présence réduite de l’encadrement du bien amène la dégénérescence. Et comme je le disais avant que l’on m’invite à visiter cette page, plus nous avons d’espérance pour assumer notre vie sans Dieu, plus nous nous complaisons dans notre pensée séparée de Dieu et plus nous rejetons la guérison que Dieu nous offre. Il est donc normal, étant donné le mal grandissant, que Dieu nous laisse affronter des choses plus difficiles pour garder l’orgueil des hommes le plus bas possible. (Juste pour faire suite au commentaire de Marc concernant la pauvreté de l’humanité, il est étonnant de voir comment même les personnes les plus démunies sont capables de s’entêter à refuser un encadrement bienveillant pour ne pas perdre leur liberté de continuer leurs habitudes destructives)

Pour ce qui est de la mort …
Si l’on considère le fait que, jusqu’à un certain point, le corps a la capacité naturelle de se régénérer, je me pose alors la question : quelle est donc la limite de cette capacité?

Premièrement, selon ce que l’on constate aujourd’hui, il est évident qu’à la naissance, celle ci est à son plus haut niveau, et va en se dégradant progressivement. Mais en certaines circonstances, ou suites à certains traitements, d’étonnantes régénération ont été constatées. (ex: la petite fille tombée dans un puits, grâce à une séance de chambre hyperbare, a vu l’état de sa jambe, que l’on destinait à l’amputation parce qu’elle était toute noire à cause de l’absence prolongée de circulation, complètement rétablie)

Donc, si l’on considère cette capacité magnifique dont Dieu a doté sa création, en plus de la bénédiction complète de Dieu, la mort n’a absolument aucun pouvoir sur ce qui sous sa main

_________________
Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres. Jésus Christ
Shemaʿ Yisrā'ēl YHWH elohénou YHWH eḥāḏ (« écoute Israël, l'Eternel [est] notre D.ieu, l'Eternel [est] un »),

Foi+Espoir+Amour.
L'amour a une voix, L'amour a un Nom, JESUS, JESUS

L'Eglise, dit Bossuet, c'est << Jésus-Christ répandu et communiqué >>.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le mal dans la création  Empty
MessageSujet: Re: Le mal dans la création    Le mal dans la création  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mal dans la création
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: