DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -15%
Manette Xbox sans fil Édition Limitée ...
Voir le deal
56.43 €
Le Deal du moment : -50%
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil ...
Voir le deal
49.99 €

 

 Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS

Aller en bas 
+2
Petilouis
AndréBryand
6 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty10/10/2020, 14:17

Aujourd'hui, samedi 10 octobre 2020 l'Église béatifie:
 -cérémonie de béatification 
              à Assise-
 -voir en direct au poste suivant-

Citation :




        10 octobre          Carlo Acutis ()



Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bienhe10
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Carlo_10
                      ( né 1991 - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 2006 12 octobre   )
------
Carlo Acutis, né le 3 mai 1991 à Londres
     et mort le 12 octobre 2006 à Monza en Italie,
      était un adolescent italien, mort à 15 ans d'une leucémie.
       Il est notamment connu comme le « cyber-apôtre » de l'eucharistie.
      Reconnu vénérable par l'Église catholique,
      sa béatification aura lieu en octobre 2020.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Carlo_Acutis  



Bienheureux Carlo Acutis, prie pour nous!
Dieu notre Père,
Toi qui nous as donné le témoignage ardent
du jeune Bienheureux Carlo Acutis,
qui fit de l'Eucharistie le centre de sa vie
et la force de son engagement quotidien
pour que les autres aussi
T'aiment plus que tout.
Nous te rendons grâce
de l'avoir élevé parmi les Bienheureux et les Saints de Ton Église.
Confirme ma Foi,
augmente mon Espérance,
vivifie ma Charité,
à l'exemple de Carlo,
qui, en grandissant imprégné de ces vertus,
vit désormais auprès de Toi.
Accorde-moi la grâce dont j'ai tant besoin… (l'exprimer)
Je m'en remets à Toi, mon Père,
à Ton doux Fils Jésus,
dans la puissance du Saint Esprit;
je me confie à la Vierge Marie, notre si douce Mère,
et à l'intercession de Ton Serviteur Carlo Acutis.
Ainsi soit-il!
La célébration aura lieu à 16 heures, dans la basilique papale de Saint-François.
     Elle sera présidée par le cardinal Angelo Becciu,
          préfet de la Congrégation pour les causes des saints,
    Carlo Acutis ayant demandé de reposer à Assise.


Le pape a reconnu le caractère « héroïque » de ses vertus le 5 juillet 2018.
    Le 23 juin 2018, son corps a été exhumé intact.
    Un miracle a été reconnu en février dernier
         comme dû à son intercession.
     Le corps de Carlo a été transféré au cours d’une cérémonie spéciale
      au « Sanctuaire du Dépouillement » d’Assise l’an dernier, les 5-6 avril 2019.


--- 
Dans sa letre apostolique le Pape François le mentionne:
EXHORTATION APOSTOLIQUE POST-SYNODALE
CHRISTUS VIVIT
DU SAINT-PÈRE
FRANÇOIS
AUX JEUNES ET À TOUT LE PEUPLE DE DIEU
25 mars 2019:




«   106. Il n’est pas tombé dans le piège.
       Il voyait que beaucoup de jeunes, même s’ils semblent différents,
           finissent en réalité par se ressembler,
         en courant derrière ce que les puissants leur imposent
        à travers les mécanismes de consommation et d’abrutissement.
      C’est ainsi qu’ils ne laissent pas jaillir les dons que le Seigneur leur a faits ;
      ils n’offrent pas à ce monde ces talents si personnels
   et si uniques que le Seigneur a semés en chacun.
  Ainsi, disait Carlo,
     il arrive que “tous les hommes naissent comme des originaux,
                                     mais
                          beaucoup meurent comme des photocopies”.
            Ne permets pas que cela t’arrive !   »
http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/apost_exhortations/documents/papa-francesco_esortazione-ap_20190325_christus-vivit.html?fbclid=IwAR1-hjqL6ootgOf0Raa8fB2Jo0IPA9ufr6pOv-LgcQKp6f4wgBCAkkoRoMQ



---------------   
voir aussi
https://fr.aleteia.org/2020/10/10/les-corps-incorruptibles-des-saints-un-signe-de-la-presence-de-dieu/?utm_campaign=Web_Notifications&utm_source=onesignal&utm_medium=notifications

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»


Dernière édition par AndréBryand le 10/10/2020, 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty14/10/2020, 23:21



ouverture du tombeau à Assise:

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty14/10/2020, 23:21


_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty16/10/2020, 20:49


_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty17/10/2020, 23:19

Les saints du mois d'octobre -             -retour à l'avant veille d'hier pour une notice 
                                                           concernant saint Calliste 1er ou (Calixte 1er)
   


14 octobre                Saint Calliste 1er  (Calixte 1er )              (commémoraison)
                                             pape et martyr -                                                                                                                     Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_74
                                                             
                                                  ( né à Rome - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 222   )
                                                           16e pape de 217-222
                  -lectures  - 2 Corinthiens 3 : 1-6; Jean 21 : 15-17   -
                   -Office des lectures-  -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10saint Cyprien exhorte l’évêque Fortunat au martyre.
----------------------

-pape de la miséricorde-
    Il prêchait le Bon Pasteur
      contre Hippolyte qui exigeait
        la rigueur envers les pécheurs...
                

       
 
  
       -Office des lectures--Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10saint Cyprien exhorte l’évêque Fortunat au martyre.
   « ''Il n'y a pas de commune mesure
          entre les souffrances du temps présent
              et la gloire que Dieu va bientôt révéler en nous''  (Romains 8:18).
                Qui donc ne travaillerait pas de toutes les façons possibles
                   à obtenir une telle gloire pour devenir l'ami de Dieu,
                     se réjouir aussitôt en compagnie de Jésus Christ,
                    et recevoir les récompenses divines après les tourments
                      et les supplices de cette terre ?
                  Pour les soldats de ce monde, il est glorieux
                    de rentrer triomphalement dans leur patrie après avoir vaincu l'ennemi.
            N'est-ce pas une gloire bien supérieure
                de revenir triomphalement,
                   après avoir vaincu le démon, au paradis d'où Adam
                            avait été chassé à cause de son péché ?
              D'y rapporter le trophée de la victoire
                      après avoir abattu celui qui l'avait trompé ?
                D'offrir à Dieu comme un butin magnifique
                         une foi intacte,
                           un courage spirituel sans défaillance,
                             un dévouement digne d'éloges ?...
                  De devenir cohéritier du Christ,
                   d'être égalé aux anges,
                    de jouir avec bonheur du royaume céleste avec les patriarches, les apôtres, les prophètes ?
      Quelle persécution peut vaincre de telles pensées qui peuvent nous aider à surmonter les supplices ?...
               La terre nous emprisonne par ses persécutions, mais le ciel reste ouvert...
       Quel honneur et quelle sécurité de sortir de ce monde avec joie,
           d'en sortir glorieux en traversant les épreuves et les souffrances !
              De fermer un instant les yeux qui voyaient les hommes et le monde,
                  pour les rouvrir aussitôt afin de voir Dieu et le Christ !...
        Si la persécution assaille un soldat ainsi préparé, elle ne pourra pas vaincre son courage.
      Même si nous sommes appelés au ciel avant la lutte,
          la foi qui s'était préparée ainsi ne sera pas sans récompense...
Dans la persécution Dieu couronne ses soldats ;
     dans la paix il couronne la bonne conscience.   »
----------------
 
Nous connaissons surtout le pape Calliste
     grâce à saint Hippolyte,
          membre du clergé de Rome, son adversaire déclaré.
       Sa biographie ne se présente donc pas avec toute l'objectivité désirable.
             Il convient de faire la part de la passion d’un adversaire,
                 plus exactement d'essayer de dépassionner le texte d'Hippolyte.
Calliste était un esclave.
      Son maître, raconte sa biographie, lui confiait des tâches importantes,
           en particulier des opérations bancaires.
      Aurait-il dilapidé l'argent de son maître, comme le dit Hippolyte,
                                                                   (( -Lorsqu'en 217 Hippolyte  sera élu par ses partisans seulement
                                                                        il continuera à vouloir renverser Calliste
                                                                          qui fut élu pape et non lui...
                                                                      --------------
                                                                                   Hippolyte avait été donc antipape 217 -  Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 235-
                                                                  déposé, dont la déposition fut reconnue par Hippolyte même
                                                                                                  pour ainsi se réconcilier avec l'Église après des année de règne invalide-
                                                                                                      mourra martyr et canonisé... fête 13 août- ))

saint Hippolyte:
 
           
   -ce qui lui aurait valu à Calliste un séjour au bagne (???)-.


       L’on sait que l’adversité a facilement des histoires biaisées à raconter…
                                - (ou peuvent être involontairement amplifiées:
                                               la passion rend aveugle,
                                  même chez des saints à quelque moment de leur vie...)-


Quoi qu'il en soit, nous le retrouvons à Rome, au temps du pape Zéphyrin. -15e pape 199 - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 217 -
     Celui-ci ordonna Calliste diacre et lui confia des tâches matérielles importantes.
    Il le chargea d'organiser le premier cimetière chrétien de la ville,
           qui portera son nom et le rendra célèbre.
Élu pape en 217, Calliste trouva donc un jour sur sa route
             le prêtre Hippolyte qui,
        avec une partie du clergé romain, lui fit opposition à plusieurs occasions,
              menant contre lui de nombreuses attaques.
  Cependant, celles-ci ne firent qu'encourager son attitude évangélique.


Au rigorisme d'Hippolyte, qui ne fait que trop penser aux pharisiens de l'Évangile
                 et l'amène à accuser le pape de laxisme,
          il oppose l'indulgence et la compréhension du Bon Pasteur
                      pour la faiblesse des humains ;
   en l'occurrence la réintégration des apostats dans l'Église.
À la date où l'on situe son décès (222), l'empereur régnant, Alexandre Sévère,
                                                                                        -empereur de 222-235-
               ne persécutait pas les chrétiens.
    Selon la tradition, il aurait été victime d'une émeute populaire,
                     et jeté dans un puits, au Transtévère.
                                                                                                    La liste des quartiers de Rome
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_79

Mais nous ne savons pas la raison de cette colère de la populace (y avait-il des chrétiens partisans?)
      contre un homme dont les mesures indulgentes auraient dû susciter la reconnaissance.
Il est vrai qu'il était disciple d'un Maître crucifié à cause de l'amour sans limite qu'il portait aux siens.
----------- 


supplément concernant Hippolyte:

Petite remarque concernant Hippolyte, grec originaire d'Alexandrie
    ancien élève de saint Irénée de Lyon.-né v 130- Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 202; fête 28 juin-
     Très intelligent et très cultivé,
   et d'une caste très supérieure à celles de Zéphirin et de Calixte, ex-esclave,
il ne pouvait admettre leur autorité.
   Par ailleurs, il accusait (faussement) Calixte devenu pape,
          d'introduire de nouvelles coutumes néfastes dans l'Église.
    Il rejeta totalement la volonté de Calliste
       et d'autoriser les unions entre esclaves et patriciens ou patriciennes.
                                                     - (qui comptaient déjà de nombreux convertis mais contre lesquels
                                                                                 les préjugés des puristes combattaient)-
   Pour Hippolyte de Rome, il s'agissait d'un concubinage pur et simple,
            totalement inadmissible.

   Et Hippolyte se rallia une partie du clergé romain.
       -comme l'on voit ce  n'est pas nouveau d'aujourd'hui...
        Les plus que savants à leurs propres yeux ne datent de nos décennies...-

Calliste mourut  le 14 Octobre 222 dans son quartier du Transtévère,
        victime d'une émeute dirigée contre les chrétiens.
    Jeté dans un puits, recouvert de décombres,
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_81

il en fut retiré par un prêtre une quinzaine de jours plus tard,
         et enterré dans le cimetière de Calépode. -sur la voir Aurelia-
                          -consuter aussi: 
                              https://www.tombes-sepultures.com/crbst_142.html


Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_80
Il laissait l'Église bien organisée,
     prospère et dotée d'une école de théologie.
      Il fut déclaré martyr dès le début du 4ème siècle.
      Aujourd'hui ses reliques se trouvent sous le maître-autel
         de la basilique Sainte Marie du Transtévère.
    C'est au 4e siècle que Calliste fut déclaré martyr et canonisé.


Supplément sur Hipplolyte:
Lorsque le pape Zéphirin mourut en 217, Calliste fut élu et devint Calliste 1er.
     Mais, refusant Calliste, les partisans d'Hippolyte 
       ce dernier qui devint le premier  antipape.
Le pontificat de Calliste  fut  extrêmement difficile à cause d'Hippolyte, parallèlement antipape au gouvernement d'une partie du clergé qui croyait devoir le suivre.
     Notons que Calliste, outre sa miséricorde concernant le pardon des péchés,
         accepta le remariage des veufs ou leur entrée éventuelle dans le clergé,
            politique générale qui lui valut beaucoup de critiques.
       Mais face à ses opposants, Calliste restait ferme et donnait toujours
           l'image d'un pasteur bon et courageux.
         Voici un exemple de ce courage.
      Envers l'État, par exemple, Calliste ne montrait aucune servilité.
       Ayant appris qu'un chrétien venait d'être exécuté
         sur ordre de l'empereur Alexandre-Sévère et jeté dans le Tibre,
       il se cacha sur les rives du fleuve et avec l'aide de quelques pêcheurs et des membres du clergé,
         il retira le corps des eaux, puis célébra solennellement les funérailles
            dans sa catacombe de la Via Appia.
C'est saint Callépode.
saint Callépode:
 

      C'est Calliste qui établit les Quatre-Temps,
        ordonnant que le jeûne dont la tradition remontait aux Apôtres
           soit observé par tous les chrétiens catholiques.
         Il fit aussi construire la basilique de Sainte-Marie au-delà du Tibre.

                                       -ouvrir l'encadré ci-dessus: Sainte-Marie du Transtevere-

CONCERNANT LE DÉVELOPPEMENT DE LA DOCTRINE:
Il est à considérer que la lutte de l'Église contre les rigoristes
      se fait dès les débuts de l'Église et n'a jamais cessé.
Les hérésies qui amèneront celle d'Arius (qui n'était pas encore né:
                        il naîtra bientôt v 250-  Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 336)
              se profilaient déjà...
Quelles étaient ces hérésies qui entraient et sortaient parfois après des décennies dans l'Église?
    Elles entraient toujours par des ''théologiens'' souvent imprudents et insuffisamment instruits;
        et sortaient par la vigilance des papes avec la concertation
            toujours nécessaire de l'Église dirigée par les ministères établis assistés par l'Esprit Saint.
Tout ce qui n'est pas entériné universellement n'est pas du Magistère de l'Église,
       par lequel toute la doctrine doit nécessairement passée.

Et quels étaient les astuces des papes
        et du Magistère pour bannir ces hérésies de l'Église?


Ainsi d'autres accusations d'Hippolyte se continuaient pendant son prétendu règne:
       Voici les réactions du pape,
       sa manière de contrer ce que les opposants soutenaient:
           pour parer les accusations d'Hippolyte
            qui lui reprochait de montrer le Père comme souffrant avec le Fils,
     Calliste condamna Sabellius, -installé à Rome au 3e siècle- 
                                         Sabellius était un théologien et un prêtre chrétien d'origine libyenne, installé à Rome au 3e siècle.
                                    Il professe une forme extrême d'unitarisme appelée « modalisme »,
                                                  selon lequel, le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont différents « modes »
                                                       ou aspects de l'Être divin, plutôt que trois « hypostases » ou personnes distinctes.
                                                     Ainsi, pour le modalisme, les Trois ne sont pas en soi mais pour nous.
               père du monarchianisme qui distinguait mal les personnes de la Trinité.
concernant le monarchianisme:
 

    Calliste s'éleva contre les théories d'Hippolyte, influencé par ses courants de théologies non reconnus,
                  qui semblaient subordonner le Logos,
           c'est-à-dire le Christ, à Dieu, théories suspectes d'introduire une dualité
       entre la nature divine du Père et celle du Fils,
     donc, en fait, la présence de deux dieux.   
    D'où l'introduction, par saint Calliste, quoique avec des mots encore incertains,
    de notre foi traditionnelle.
     Et Hippolyte ne se privait pas non plus de calomnies contre Calliste.


Hippolyte se ravisera toutefois pour se réintégrer complètement à l'Église traditionnelle.

À suivre.

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty22/10/2020, 20:40

Les saints du mois d'octobre -
   


16 octobre                Saint Marguerite-Marie Alacoque              (commémoraison)
                                                 vierge -                                                         
                                           Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte40   
                               ( né 1647 - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 1690  )

                          -lectures  - Éphésiens 3 : 14-19; Jean 15 : 9-17   -
      -Office des lectures-  - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10Lettre de sainte Marguerite-Marie-
--------------    
    -1671-  Elle entre à la Visitation de Paray-le-Monial;  elle a 24 ans;


   -6 novembre 1672- Enfin, elle prononce ses vœux;
   -1686 on célèbre pour la première fois
            la fête du Sacré-Cœur
          à la Visitation de Paray-le-Monial;
  -béatifiée en 1864 par le pape Pie IX;
   -canonisée en 1920 par le pape Benoît XV;



Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte41

           
----------------------
      -Office des lectures-  - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10Lettre de sainte Marguerite-Marie-
--intro : dans les années 1673-1675,
            le Christ révéla la profondeur de son amour pour les hommes
            à une jeune religieuse visitandine de Paray-le-Monial,
              Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690).
          Il lui montra son Cœur et la chargea d’obtenir l’institution d’une fête en son honneur.
        À travers mille difficultés,
   Marguerite-Marie consacra sa vie à la réalisation de ce dessein.
«     Il me semble que le grand désir
       que Notre Seigneur a que son Sacré Cœur soit honoré par quelque hommage particulier,
               est afin de renouveler dans les âmes les effets de la Rédemption.
          Car son Sacré Cœur est une source inépuisable
        qui ne cherche qu'à se répandre
          dans les cœurs humbles,
               vides, et qui ne tiennent à rien,
              pour être toujours prêts à se sacrifier à son bon plaisir.
      Ce divin Cœur est une source intarissable,
    où il y a trois canaux qui coulent sans cesse:
              premièrement, de miséricorde pour les pécheurs,
                       sur lesquels découle l'esprit de contrition et de pénitence.
              Le second est de charité, qui s'étend
                    pour le secours de tous les misérables qui sont en quelque nécessité,
                           et particulièrement pour ceux qui tendent à la perfection;
                          ils y trouveront de quoi vaincre les obstacles.
              Du troisième découlent l'amour et la lumière
                         pour les parfaits amis qu'il veut unir à lui,
                       pour leur communiquer sa science et ses maximes,
                     afin qu'ils se consacrent entièrement
                               à lui procurer de la gloire,
                              chacun en sa manière.


         Ce divin Cœur est un abîme de bien,
             où les pauvres doivent abîmer leurs nécessités;
                  un abîme de joie,
                         où il faut abîmer toutes nos tristesses;
                  un abîme d'humiliation pour notre orgueil,
                    un abîme de miséricorde pour les misérables,
                      et un abîme d'amour,
                            où il nous faut abîmer toutes nos misères.
   Il faut vous unir, en tout ce que vous ferez, au Sacré Coeur de Notre Seigneur Jésus Christ,
                 au commencement pour vous servir de dispositions,
                     et à la fin pour satisfaction.
         Comme par exemple:
              vous ne pouvez rien faire à l'oraison? 
                  Contentez-vous d'offrir celle que ce divin Sauveur fait
                       pour nous au très saint Sacrement de l'autel,
                            offrant ses ardeurs pour réparer toutes vos tiédeurs.
           Et dites dans chacune de vos actions:
             ''Mon Dieu, je vais faire ou souffrir cela dans le Sacré Cœur de votre divin Fils,
                        et selon ses saintes intentions que je vous offre
                            pour réparer tout ce qu'il y a d'impur ou d'imparfait dans les miennes.''
        Et ainsi de tout le reste.
           Et lorsqu'il vous arrivera quelque peine, affliction ou mortification,
            dites-vous à vous-mêmes:
                  ''Prends ce que le Sacré Cœur de Jésus Christ t'envoie pour t'unir à lui.''
     Et tâchez surtout de conserver la paix du coeur
               qui vaut plus que tous les trésors imaginables.
             Le moyen de la conserver, c'est de ne plus avoir de volonté, 
            mais mettre celle de ce divin Cœur en place de la nôtre, 
           pour la laisser vouloir pour nous tout ce qui lui sera le plus glorieux, 
          nous contentant de nous soumettre et abandonner. »
------------

Née en 1647, Marguerite-Marie eut conscience, dès son plus jeune âge,
      d'un appel particulier de Dieu.
     Mais le message dont elle fut chargée lui causa de grandes souffrances.
    Son père étant mort alors qu'elle-même n'est qu'une enfant,
     sa famille tombe sous la coupe de parents autoritaires,
          dont la future sainte devient le souffre-douleur ;
      probablement à cause d'une piété que l'on juge excessive.
            ‘’Moqueries,
                injures,
                  accusations... Je ne savais où me réfugier ‘’,
               dira-t-elle plus tard.
    Elle s'est donnée à Dieu et pense à la vie religieuse.
   Déjà des grâces mystiques exceptionnelles la confirment dans son désir de don total.
    Mais un problème de conscience se pose bientôt à elle :
        son mariage assurerait l'avenir de sa famille.
         Un jour, après avoir communié, une certitude lui est donnée :
           Dieu la veut toute à lui.
    -1671-  Elle entre à la Visitation de Paray-le-Monial.  Elle a 24 ans.
       Les grâces inhabituelles qu'elle reçoit, et son goût pour les mortifications
            déconcertent ses supérieures, et l'on hésite à la recevoir à la profession.
   -6 novembre 1672- Enfin, elle prononce ses vœux .
      Dans son autobiographie, elle rapporte les visions et les révélations
             qui en ont fait un propagateur de la dévotion au Sacré-Cœur.
     Elle s'inscrivait dans une tradition déjà ancienne,
               dont saint Paul entretenait déjà ses correspondants d'Éphèse :
                    connaître l'amour du Christ qui surpasse tout amour.
    Sainte Marguerite-Marie va contribuer à cela, à une époque de l'histoire de l'Église
           où l'influence du jansénisme
                    qui mettait au premier plan la justice divine,
                              et non l'amour d'un Dieu-Père, se faisait sentir.
     Elle s'adonne alors à sa mission :
          la propagation du culte du Cœur du Christ.
        D'abord incomprise, elle reçoit l'aide nécessaire pour mener cette tâche à bien.
    En 1675, un jeune jésuite,
          le Père Claude La Colombière,  né 1641- Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 1682, fête 15 février-
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Claude10




devient confesseur des Sœurs de la communauté.
       Il sera le guide, le confident, et aussi l'ami intime de la sainte.
    Dans sa communauté, les esprits évoluent
                     — aussi bien en ce qui concerne son message que sa propre personne.
      Le fait qu'elle ait été choisie comme assistante,
          et surtout comme maîtresse des novices,
             montre l'estime dont elle bénéficia quelque temps
              après son entrée à la communauté de Paray-le-Monial..
Elle mourut en 1690, à l'âge de 43 ans.
      Marguerite-Marie continua à œuvrer pour la diffusion du culte du Sacré-Cœur,
         tant cette dévotion devait prendre la place extraordinaire
             que l'on sait dans l'Église catholique.
------
À suivre

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty22/10/2020, 20:43

Les saints du mois d'octobre -
   


17 octobre                Saint Ignace d'Antioche,
                                    évêque et martyr-                                                          
                                           Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_86
                                             ( né 1er siècle - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 v 110  )
                                                                           -lectures  - Philippiens 3 : 17—4 : 1; Jean 12 : 24-26 -
                                                                                                      -Office des lectures-  - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10Lettre de saint Ignace aux Romains-      
                         -il a été évêque d'Antioche
                               le second ou le troisième successeur
                                  de saint Pierre sur le siège d'Antioche-
  -Père de L'Église-
  -Docteur de l'unité-
cliquer sur le lien:
             Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Flzoch86
saint Ignace Docteur de l'unité
 
Actes 11: «  26-  C'est à Antioche que, pour la première fois,
                  les disciples reçurent le nom de " chrétiens ".
----------------------      
              L'unité, chère aux Apôtres
          dès les débuts de l'Église
                 Ignace dénonce dans ses lettres des déviations doctrinales,
        il appelle à l'unité tous les croyants,
            les invitant à se grouper autour de leurs pasteurs.
       Il rappelle la charité,
             surtout envers les plus pauvres,
                    et l'importance de la prière...
    Ignace d'Antioche, dont le nom figure dans la première prière eucharistique,                                                   
            est l'un de ceux qui ont semé
                 ce que nous récoltons.
------------------------------                  
       Pour lui le signe infaillible de l'amour des baptisés
                    pour leur Seigneur
                            et
                de la présence de l'Esprit en eux,
    c'est l'unité de chacune des Églises autour de l'évêque
             et l'unité de toutes les Églises dans l'unique Église :
     «Vous ne devez avoir avec votre évêque qu'une seule et même pensée »,
              écrit-il aux Éphésiens.
     Il les félicite d'ailleurs de lui être étroitement unis,
          «comme l'Église l'est à Jésus Christ,
                et Jésus Christ à son Père
           dans l'harmonie de l'universelle unité. »
-----------------------------------
Nous connaissons saint Ignace d'Antioche par l'historien Eusèbe, 
           qui écrivit au 4e  siècle, mais aussi par ses propres lettres,
                 qu'il adressa à des communautés chrétiennes tout au long de son transfert,
                      avec d'autres prisonniers, de la Syrie à Rome.
        Ce périple devait aboutir à sa mise à mort à cause de sa foi en Jésus-Christ :
          il fut dévoré par les bêtes.
  On situe son martyre entre 107-110.
De la période de sa vie qui précéda son arrestation, nous savons seulement
        qu'il fut le second ou le troisième successeur de saint Pierre
            sur le siège épiscopal d'Antioche.
       Les lettres adressées aux Églises   
                  7 lettres
                 aux 6 Églises (diocèses):
                     1-de Smyrne
                      2-de Philadelphie
                       3- d'Éphèse
                        4-de Magnésie
                         5-de Tralles                                                   
                          6- aux Romains  
                             et
                        7- à Polycarpe -né 70- Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10167 fête 23 février;-sera brûlé vif; Père Apostolique;
                                      était un disciple direct de l'apôtre Jean
                                           et second évêque de Smyrne,               
     montrent en lui un théologien et un pasteur.


Lettre de saint Ignace aux Romains:
 
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_87

   Elles font penser aux épîtres de saint Paul par la valeur de leur doctrine
        mais surtout parce qu'elles témoignent d'un ardent désir de rejoindre le Christ.
   Dans le texte de la Lettre aux Philippiens
Philippiens 3:
 

          choisi comme première lecture pour cette fête,
            Paul écrit :
               Frères, prenez-moi pour modèle.
     Ignace fut aussi un modèle, sans jamais oublier
           que l'Apôtre se modelait lui-même
         sur Jésus-Christ,
                                                                                        -


              premier grain de blé, tombé en terre
             ayant porté du fruit afin que les autres en portent également (évangile).
      Le désir du martyre qui tenaillait saint Ignace ne peut être compris par ce monde,
           car il relève d'une sagesse supérieure que donne l'Esprit Saint.
     L'un des passages des plus célèbres de ses lettres résume les sentiments qui l'animaient alors :
          ''Je suis le froment de Jésus-Christ,
                    puissé-je être moulu par les dents des bêtes et devenir un pain immaculé !»
             Ce désir ardent n'en faisait pas un illuminé.
         Ses exhortations témoignent d'un sain réalisme.
       Il dénonce dans ses lettres des déviations doctrinales,
        il appelle à l'unité tous les croyants,
            les invitant à se grouper autour de leurs pasteurs.
       Il rappelle la charité, surtout envers les plus pauvres, l'importance de la prière...
    Ignace d'Antioche, dont le nom figure dans la première prière eucharistique,
            est l'un de ceux qui ont semé
               ce que nous récoltons
    Si nous ne sommes pas appelés au martyre du sang,
       nous avons cependant comme lui, à ensemencer pour ceux qui viendront après nous...
           Ignace est célébré à là fois dans l'Église catholique
                        et l'Église orthodoxe (qui le fête le 20 décembre).
       Si le martyre est semence de chrétiens,
          ne doit-il pas être aussi semence d'unité des chrétiens ?

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty22/10/2020, 20:46

Les saints du mois d'octobre -
   


22 octobre                       saint Jean-Paul II  (mémoire)                                                
                                           Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_88
                                           ( né 1920 18 mai - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 2005 2 avril  )
                           -lectures  --
                     -Office des lectures-  - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10De l’homélie du saint Jean-Paul II, pape, au début de son pontificat.





Charles Joseph Wojtyła naquit en 1920,
      à Wadowice (Pologne).
Après son ordination sacerdotale,
     il compléta ses études de théologie à Rome.
    Puis, il revint dans sa patrie, où il exerça diverses charges pastorales et universitaires.
    Nommé évêque auxiliaire de Cracovie,
       puis archevêque de ce même diocèse en 1964
    il participa au concile œcuménique Vatican II
Élu pape le 16 octobre 1978 sous le nom de Jean-Paul II,
     il fit preuve d’une sollicitude apostolique extraordinaire,
         en particulier
         à l’égard des familles,
                       des jeunes
               et des malades,
   qui le conduisit à accomplir d’innombrables visites pastorales dans le monde entier.
    Parmi les très nombreux fruits laissés à l’Église par Jean-Paul II,
      les plus significatifs sont les suivants :
              son Magistère d’une richesse incomparable,
                    la promulgation du Catéchisme de l’Église catholique
                      et des Codes de Droit canonique
        pour l’Église latine
            et les Églises orientales.
     Il mourut pieusement à Rome, le 2 avril 2005,
    à la veille du 2e   dimanche de Pâques ou de la divine miséricorde.
---------------------------
-Office des lectures-  - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10De l’homélie du saint Jean-Paul II, pape, au début de son pontificat.
                      (22 octobre 1978 : AAS 70 [1978], 945-947)

N’ayez pas peur ! Ouvrez les portes au Christ
« Pierre est venu à Rome ! Qu’est-ce qui l’a guidé
         et conduit vers cette ville,
      le cœur de l’Empire, sinon l’obéissance à l’inspiration reçue du Seigneur ?
         Peut-être ce pêcheur de Galilée n’a-t-il pas voulu venir jusque-là ?
               Peut-être aurait-il préféré rester sur les rives du lac de Génésareth,
                avec sa barque et ses filets ?
             Mais, conduit par le Seigneur et obéissant à son inspiration, il est venu jusqu’ici !
      Selon une vieille tradition, pendant la persécution de Néron,
             Pierre aurait voulu quitter Rome.
           Mais le Seigneur est intervenu ;
         il est venu à sa rencontre.
       Pierre s’adressa à lui et lui demanda :
                      ''Quo vadis, Domine ?'' (''Où vas-tu, Seigneur ?'')
       Et le Seigneur lui répondit aussitôt :
                  ''Je vais à Rome
      pour être crucifié une seconde fois.''
    Pierre retourna à Rome et il y est resté jusqu’à sa crucifixion.
             L’époque actuelle nous invite, nous pousse, nous oblige à regarder le Seigneur
                    et à nous plonger dans l’humble méditation du mystère du pouvoir suprême du Christ.
                          Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_89

    Celui qui est né de la Vierge Marie, le Fils du charpentier
                    – comme on avait coutume de l’appeler –,
              le Fils du Dieu vivant, comme l’a confessé l’apôtre Pierre,
        est venu pour faire de nous tous ''un royaume de prêtres''.
   Le Concile Vatican II nous a rappelé le mystère de ce pouvoir
           et le fait que la mission du Christ – Prêtre, Prophète-Maître et Roi –
                    continue dans l’Église.
      Tout le Peuple de Dieu participe à cette triple mission.
              Et si, autrefois, on déposait sur la tête du Pape la triple couronne,
                   c’était pour exprimer, à travers ce symbole, le dessein du Seigneur sur son Église,
                          à savoir
                       que toute la hiérarchie de l’Église du Christ,
                     et tout le ''pouvoir sacré'' exercé par elle,
                   ne sont qu’un service, le service qui tend à un unique but :
                 la participation de tout le Peuple de Dieu 
                              à
                        cette triple mission du Christ
                     et sa constante fidélité à demeurer sous le pouvoir du Seigneur,
                    lequel tire ses origines non des puissances de ce monde
                  mais du mystère de la Croix et de la Résurrection.
      Le pouvoir absolu et très doux du Seigneur répond à ce qu’il y a de plus profond en l’homme,
                 aux aspirations les plus nobles
                     de son intelligence,
                       de sa volonté,
                        de son cœur.
        Ce pouvoir ne s’exprime pas en langage de force, mais dans la charité et la vérité.
           Le nouveau successeur de Pierre sur le Siège de Rome
               élève aujourd’hui une prière fervente, humble et confiante :
                   ''Ô Christ, fais que je puisse devenir et demeurer un serviteur de ton unique pouvoir !
                        Un serviteur de ton pouvoir tout imprégné de douceur !
                          Un serviteur de ton pouvoir qui ne connaît pas de déclin !
                      Fais que je puisse être un serviteur !
                 Ou mieux le serviteur de tes serviteurs''.


     Frères et sœurs, n’ayez pas peur d’accueillir le Christ et d’accepter son pouvoir !
                Aidez le Pape et tous ceux qui veulent servir le Christ
            et, avec la puissance du Christ servir l’homme et l’humanité entière !
        N’ayez pas peur ! Ouvrez, ouvrez toutes grandes les portes au Christ !
                  À sa puissance salvatrice
                         ouvrez les frontières des États,
                        les systèmes économiques et politiques,
                       les immenses domaines de la culture, de la civilisation, du développement.
             N’ayez pas peur ! Le Christ sait ''ce qu’il y a dans l’homme'' ! Et lui seul le sait !
       Aujourd’hui, si souvent l’homme ignore ce qu’il porte au-dedans de lui,
               dans les profondeurs de son esprit et de son cœur.
            Si souvent il est incertain du sens de sa vie sur cette terre.
           Il est envahi par le doute qui se transforme en désespoir.
          Permettez donc – je vous prie, je vous implore avec humilité et confiance –
                  permettez au Christ de parler à l’homme.
             Lui seul a les paroles de vie, oui, de vie éternelle !


Repons
R/.  N’ayez pas peur : le Rédempteur de l’homme a révélé
           le pouvoir de la croix et donné sa vie pour nous ! * Ouvrez, ouvrez les portes au Christ.
V/.  Nous sommes appelés dans l’Eglise à participer à son pouvoir.
R/.  Ouvrez, ouvrez les portes au Christ.
Oraison
Dieu, riche en miséricorde, tu as appelé
          le saint pape Jean-Paul II à guider ton Eglise
                répandue dans le monde entier;
              forts de son enseignement
         accorde-nous d’ouvrir nos cœurs avec confiance
              à la grâce salvifique du Christ,
                    unique Rédempteur de l’homme.
     Lui qui règne avec toi et le Saint Esprit,
         maintenant et pour les siècles des siècles.
----------------   




Pour ceux qui aimeraient voir ce formidable film:
Karol, un homme devenu pape   1/2
« De sa jeunesse dans la Pologne occupée par les nazis à ses dernières heures au Vatican, le destin exceptionnel du pape Jean-Paul II, figure charismatique d'un XXe siècle bouleversé par les totalitarismes.  »


Pour la suite du film:


c'est ici:
De sa jeunesse dans la Pologne occupée par les nazis à ses dernières heures au Vatican, le destin exceptionnel du pape Jean-Paul II, figure charismatique d'un XXe siècle bouleversé par les totalitarismes.


1-
https://www.gloria.tv/post/TKhzYN8adTZx4VyRwdsGregAu




2-
https://www.gloria.tv/post/sFttLRWGLAnZ3UfhEnKow8VpD


3-?

4-
https://www.gloria.tv/post/KqRUc4kBdp6g28t6KDebpBFVD

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty25/10/2020, 16:14

Les saints du mois d'octobre -
   


24 octobre                       saint Antoine-Marie Claret      (commémoraison)                                                                                Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_90                                       
                                          (    1807 23 décembre  - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10   1870 24 octobre ) 



                                       –   
         -lectures  - Jérémie 20 : 7-9; Marc 4 : 1-10, 13-20 -
      -Office des lectures- -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10’’L’égoïsme vaincu’’ (1869) de saint Antoine-Marie .
------------------------



---------------    

------------------------
Antoine-Marie Claret a été béatifié en 1934 par le Pape Pie XI
                                         et canonisé en 1950 par le pape Pie XII.
                                  Sa fête a été fixée le 24 octobre.
CITATION : Conclusion de l'homélie du Pape Pie XII
          lors de la canonisation d'Antoine-Marie Claret, en 1950 :
 « On voit clairement combien saint Antoine-Marie Claret
     s’est signalé par sa sublime vertu,
      et par tout ce qu’il accomplit pour le salut de son prochain.
      Si les ouvriers, les prêtres,
                        les évêques
                 et tout le peuple chrétien
             tournent leurs regards vers lui,
          ils auront certes tous des raisons d’être frappés par ses exemples lumineux
           et d’être entraînés, chacun selon son état,
              à l’acquisition de la perfection chrétienne,
                  seule source d’où pourront sortir les remèdes que réclame la situation troublée actuelle
                      et d’où pourront naître des temps meilleurs. »
----------------
-saint Antoine-Marie Claret   

          est un prêtre catalan,
    fondateur en juillet 1849  
     des Fils du Cœur Immaculé de Marie (les Clarétains),     
       évêque missionnaire et archevêque de Santiago de Cuba, (1850)
    et confesseur de la reine d'Espagne Isabelle II (de retour en Espagne- voir les détails plus bas)-


-----------------------------------------
Cinquième de onze enfants d'un tisserand nommé Jean Claret,
     Antoine naît le 23 décembre 1807 à Sallent en Catalogne.
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_92

    CONTEXTE ALORS:
   En 1806  l'Espagne fut occupée par les troupes de l'empereur des Français Napoléon 1er ,     
                                                              Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Napolz10                                 
            la Catalogne, annexée par la France est divisée en 4 départements.
     Elle redeviendra espagnole en 1814.
   L'Espagne sera agitée par les troubles politiques pendant les 60 années suivantes
          pendant lesquelles s'opposent les conservateurs à la suite de
           l'infant Charles, frère cadet de Ferdinand VII
            qui revendique la couronne et les libéraux partisans de la reine Isabelle II d'Espagne,
                                                                                Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_93 
       fille et successeur de Ferdinand VII
           tandis que les colonies prennent peu à peu leur indépendance.
 
Antoine-Marie apprend le métier de son père, mais étudie le latin avec le curé de la paroisse
     qui lui donne une solide formation religieuse,
         et lui inculque une grande dévotion à la Sainte Vierge.
                                Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_94
Quand il a 17 ans, son père l'envoie dans une entreprise à Barcelone pour se perfectionner.
     Tout en travaillant, il suit des cours du soir,
         pour continuer l'étude du latin, et apprendre l'imprimerie.
    Poursuivant une vocation religieuse
         il entre au séminaire en 1829 à 22 ans
                et est ordonné prêtre en 1835.
    Tout en assumant sa charge de vicaire, il achève ses études de théologie.
Souhaitant être envoyé en pays de mission,
          il part pour Rome se mettre à la disposition
               de la Congrégation pour la propagation de la foi.
    Là, il fait un an de noviciat chez les Jésuites en 1839
         et suit les Exercices spirituels d'Ignace de Loyola.
   Toutefois, son état de santé lui interdisant de persister dans cette voie,
    il quitte le noviciat et retourne en Espagne.
  Il est alors curé de Viladrau
            où, pas plus tôt arrivé, pour le 15 août,
              il prêche une mission avec un tel succès que d'autres lieux le demandent.
       Il révèle des dons pour la prédication.
Homélie de saint Antoine-Marie à ses confrères:
 

   Aussi, dès mai 1843, l'évêque le décharge de sa cure pour l'envoyer dans des missions paroissiales.
Il fait de nombreuses prédications dans toute la Catalogne
     et édite plus de 150 livres et brochures d'orientation directement pastorale.
   Il part ensuite aux îles Canaries, de 1848 à 1849,
      et, avec cinq autres prêtres,
       il fonde la Congrégation des Fils du Cœur Immaculé de Marie en juillet 1849.
C'est à la demande d'Isabelle II, reine d'Espagne
       que Pie IX le nomme archevêque de Santiago de Cuba le 20 mai 1850  .
                                          Il est alors ordonné évêque le 6 octobre 1850 
                                 et ajoute le nom de Marie à son prénom.
          Âgé de 43 ans, il part donc pour Cuba le 28 décembre 1850
           et arrive dans le diocèse qu'il prend en charge le 16 février 1851.
   La situation est déplorable.

Il commença par instruire les 25 prêtres du diocèse,
      puis fait venir des religieux.
   Lui-même prêche pendant deux ans, distribuant près de 100 000 livres et brochures,
      plus de 80 000 images pieuses,
       un grand nombre de chapelets et de médailles.
    Il visite régulièrement les paroisses, y prononçant d'innombrables homélies,
          régularisant et bénissant des mariages,
        et 'confirmant' un nombre impressionnant de fidèles.
Il fonde une maison de bienfaisance pour les enfants,
      une autre pour les vieillards pauvres,
     crée une cinquantaine de paroisses et ordonne 36 prêtres.
Toutefois, les propriétaires terriens lui reprochent sa mansuétude envers leurs esclaves,
        le traitent de révolutionnaire,
      tandis que les autonomistes lui reprochent d'être espagnol
    et que les pouvoirs publics le trouvent dangereusement indépendant.
  Il est la cible de quinze attentats (en 6 ans) dont celui du 1er  février 1856 faillit lui être fatal.
Pour le protéger, la reine le rappelle le 18 mars 1857,
         voulant se l'attacher comme confesseur,
           souhaitant cependant qu'il ne cesse d'assurer, depuis Madrid,
            ses fonctions dans l'administration du diocèse de Cuba.
    Il se retire cependant de sa charge épiscopale le 20 juin 1859  note 1
     et est nommé archevêque in partibus de Traianopolis in Rhodope  .
                                            In partibus infidelium est une locution latine adjective signifiant
                       « dans les contrées des infidèles ».
                    Elle est souvent abrégée en in partibus (ou encore simplement : ipi).
              Toujours utilisée adjectivement, l’expression indiquait que le diocèse,
          ou siège épiscopal, se trouvait dans des régions
           où le Christianisme avait disparu, par suite de l’expansion musulmane :
             sans être officiellement supprimé, le diocèse n’existait plus comme             
              communauté chrétienne locale.
                Toutefois, après la séparation des Églises d'Orient et d'Occident,
                  celle de Rome a aussi utilisé la locution
                  pour désigner des sièges épiscopaux situés en terre chrétienne,
                mais non-catholique romaine, et pourvus d’évêques des églises orientales :       
               c’est pourquoi, au 19e  siècle, les Églises catholiques orientales
             ont obtenu du pape Léon XIII que, par la lettre apostolique In suprema
           du 10 juillet 1882, la dénomination d’évêque in partibus infidelium
         soit changée en « évêque titulaire » et les diocèses concernés en
          « diocèses titulaires ».
À la cour d'Espagne, il organise un centre d'études ecclésiastiques à l'Escurial, fait nommer des évêques et s'efforce d'améliorer la moralité de la cour mise à mal par les difficultés conjugales du couple royal.
Antoine-Marie suit la reine dans ses voyages,
    en continuant de prêcher, s'attirant ainsi de plus en plus la haine des ennemis du régime en place.
     En septembre 1868, la reine est chassée du trône par la révolution
       menée par Juan Prim et doit s'exiler en France où Antoine-Marie la suit,
Juan Prim:
 

       quittant définitivement l'Espagne le 30 septembre 1868.
Malgré une santé de plus en plus précaire, monseigneur Claret s'occupe activement
      de la colonie espagnole de Paris.
En 1869 et 1870, il se rend à Rome pour participer au premier concile du Vatican
  mais, alors que l'Espagne se cherche une nouvelle dynastie
         la France déclare la guerre à la Prusse,
        il doit s'arrêter à Prades, le 23 juillet 1870, gravement malade.
Sa dernière apparition publique est au petit séminaire,
     où il donne une instruction le 27 juillet,
      tandis que l'ambassadeur d'Espagne demande qu'il soit arrêté.
  L'évêque de Perpignan, Mgr Ramadié, averti,
   peut le prévenir à temps,
      et il se réfugie dans l'abbaye cistercienne 
              Sainte-Marie de Fontfroide,


voir aussi:
https://visit-lanarbonnaise.com/fr/plateforme-medias/video-totem-l-abbaye-de-fontfroide


        près de Narbonne, où il meurt le 24 octobre suivant.
Il repose dans la crypte de l'église Sant Antoni Maria Claret, situé à Vic en Catalogne.
------
Au moment qu'Antoine-Marie était parti à Cuba,
     la congrégation des Fils du Cœur Immaculé de Marie se développait.
      Ses constitutions avaient été approuvées par Rome.
       D'abord installée à Vic,
       elle partira ensuite à Barcelone sous la direction du Père Xifré,
         et ensuite dans d'autres villes espagnoles,
            avant d'essaimer dans d'autres pays d'Europe et d'Amérique, jusqu'en Afrique.
     Elle ouvrira d'autres établissements encore après la Seconde Guerre mondiale.
 
Durant la révolution de 1868, en Espagne, un prêtre de la congrégation fut assassiné,
      le nouveau gouvernement en place ferma les six maisons espagnoles,
        et les missionnaires s'exilèrent en France.
-------   
Antoine-Marie Claret a été béatifié en 1934 par le Pape Pie XI et canonisé en 1950 par le pape Pie XII. Sa fête a été fixée le 24 octobre.
----
CITATION : Conclusion de l'homélie du Pape Pie XII lors de la canonisation d'Antoine-Marie Claret, en 1950 :
 
« On voit clairement combien saint Antoine-Marie Claret s’est signalé par sa sublime vertu,
      et par tout ce qu’il accomplit pour le salut de son prochain.
      Si les ouvriers, les prêtres, les évêques et tout le peuple chrétien tournent leurs regards vers lui,
      ils auront certes tous des raisons d’être frappés par ses exemples lumineux
           et d’être entraînés, chacun selon son état, à l’acquisition de la perfection chrétienne,
             seule source d’où pourront sortir les remèdes que réclame la situation troublée actuelle
              et d’où pourront naître des temps meilleurs. »
---------------------
SON EXPÉRIENCE DE CONFESSEUR :
Antoine-Marie Claret écrivit de nombreux livres dont le plus célèbre reste peut-être
               La Clé d'or (La llave de Oro),
       présenté comme une série de réflexions pour ouvrir les cœurs fermés.
   ...
--------------------------------

À suivre.

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty7/11/2020, 12:00

Les saints du mois de novembre -
   




------------------------------

4 novembre–           saint Charles Borromée (mémoire)-
                                                       évêque –
                                        Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_96 
                                         ( né 1538 -  Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10   1584 )    –  
                                                 -lectures  - Actes 20 : 17-36; Jean 10 : 11-16        -
                                                          -bréviaire –-- -+- Homélie de saint Charles Borromée
                                                                                      prononcée à son dernier synode -
------------------   
-canonisé en 1610-
                -1560 : ordonné cardinal;
                 -4 septembre 1563: ordonné prêtre...
                   (eh oui, ordonné cardinal, avant d'être ordonné prêtre...)
                -1564 : archevêque de Milan;
 
L’évangile de ce jour est bien choisi.



Je suis le bon pasteur ; le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis.
Jean 10:
« 12- Le mercenaire, qui n'est pas le pasteur et à qui n'appartiennent pas les brebis,
         voit-il venir le loup, il laisse les brebis et s'enfuit,
            et le loup s'en empare et les disperse.
       13- C'est qu'il est mercenaire et ne se soucie pas des brebis.
        14- Je suis le bon pasteur ;
             je connais mes brebis et mes brebis me connaissent,
          15- comme le Père me connaît et que je connais le Père,
                 et je donne ma vie pour mes brebis.
            16- J'ai encore d'autres brebis qui ne sont pas de cet enclos ;
                   celles-là aussi, il faut que je les mène ;
                    elles écouteront ma voix ;
                    et il y aura un seul troupeau, un seul pasteur  ... »


       En effet, à une époque où le peuple chrétien avait un besoin urgent de bons pasteurs,
            Dieu suscita Charles Borromée,
           l'un des principaux artisans de la réforme catholique au 16e  siècle.
     Appartenant à une noble et riche famille milanaise,
        Charles était le neveu du cardinal de Médicis qui devint pape
                                            en 1559 sous le nom de Pie IV.   
                                                    224e pape 1559-1565  -
                                                            Dernier pape né dans le Saint-Empire
                                                             si on considère le 22 septembre 1499
                                                             (traité de Bâle) comme date de sortie
                                                                de facto des États d’Italie
                                                                   du Nord du Saint-Empire.
 
Selon une observance qui s'est souvent vue critiquée dans l'Église,
     le jeune homme, que ses parents avaient engagé dans la carrière ecclésiastique
                 (il avait été tonsuré à l'âge de huit ans),
       fut comblé d'honneurs et de dignité par son oncle,
      bénéficiant par là d'une source importante de revenus.
      Il n'a guère plus de vingt ans lorsqu'il est créé cardinal.
  Il mène une vie de grand seigneur,
           a cent cinquante domestiques en service, des chevaux, des carrosses... etc.
     Cependant, le pape, qui désire la réforme de l'Église
                                    et va y travailler en laissant reprendre les travaux du concile de Trente,
                                   interrompus sous son prédécesseur,
                                  a fait un bon choix.
                               On peut avoir des richesse et en faire profiter les autres.


                          Dieu ne le fit-il pas, en enrichissant Job.
                       Nul ne peut juger sur la richesse des autres
                     
         Charles Borromée va bien choisir lui aussi sa véritable ''richesse'' qu'il préférera à toute autre chose.
       
    C'est en se l'appliquant à lui-même qu'il entre dans ce mouvement de réforme.
   Sa vie personnelle change :
                      ce changement d’autant plus admirable en constatant
                     la richesse qu’il laisse pour se consacrer à la prédication…

        On pourra dire de lui qu'il était devenu le premier pauvre de son diocèse de Milan.
    Durant le reste de sa courte vie (il mourra à quarante-six ans),
           il fécondera son apostolat par la prière, à laquelle il consacrera une partie de ses nuits,
                   et par l'ascèse, en particulier le jeûne :
             il se nourrit une seule fois par jour, de pain, d'eau et de quelques légumes.
Il est surtout connu comme réformateur.
           Il travaillera à mettre en pratique les décisions du concile.
    Il les appliquera à son diocèse de Milan, et en fera ainsi un modèle pour beaucoup d'autres.
  Il ne négligera rien :
        ni la formation des prêtres ni la discipline ecclésiastique.
        Il réformera les ordres religieux.
      La liturgie est aussi l'objet de sa sollicitude.
   Mais son affection réformatrice ne plaît pas à tous,
        et il échappera par miracle à un tentative de meurtre.
Sa charité est également célèbre.
     Elle s'exerça plus spécialement lors d'une épidémie de peste
          qui prendra par la suite le nom de «peste de saint Charles »,
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_97

  rappelant ainsi le dévouement de celui-ci, que l'on considérait déjà comme un saint de son vivant,
        et que l'on vénéra dès sa mort, en 1584.
Le bon pasteur avait usé ses forces au service de Dieu et de son Église.
    Quelque temps auparavant, à quelqu'un qui lui conseillait de se ménager,
          il avait répondu : « La chandelle, pour éclairer, doit se consumer.»
----------


À suivre, à compléter dans quelques instants...

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty7/11/2020, 12:04

4 novembre saint Charles Borromée -  (mémoire)-
                                        Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint_95

                                  ( né 1538 -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10   1584 )    –                               


-lectures  - Actes 20 : 17-36; Jean 10 : 11-16        -
-bréviaire –
         -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10 Homélie de saint Charles Borromée prononcée à son dernier synode -
------------------ 






  

         Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Flzoch79


------------------------------
--intro au bréviaire : Charles Borromée (1538-1584), archevêque de Milan,     
    réalisa en sa personne le modèle de l’évêque proposé par le concile de Trente.
      Il travailla à réformer le clergé,
       en tenant des synodes et en fondant des séminaires.  (Fonde les premiers séminaires)
      Il voulut restaurer les mœurs chrétiennes dans le peuple par ses visites pastorales,
     donnant à tous l’exemple d’une vie authentiquement fidèles à l’Évangile.
-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10 Homélie de saint Charles Borromée prononcée à son dernier synode -
«   Nous sommes tous faibles, je le reconnais,
         mais le Seigneur Dieu nous a donné des moyens
              où nous pouvons facilement trouver du secours.
         Si nous le voulons.
     Voici un prêtre qui voudrait mener la vie irréprochable à laquelle il se sait obligé,
                      qui voudrait être chaste et avoir la conduite digne des anges qui lui convient;
                   mais il ne décide pas d'employer les moyens voulus:
               le jeûne,
                la prière,
                  la fuite des relations mauvaises,
                      des familiarités nuisibles et dangereuses.
       Cet autre, lorsqu'il entre au chœur pour la psalmodie ou lorsqu'il va célébrer la messe,
           se plaint de ce que mille pensées se présentent aussitôt à son esprit et le distraient de Dieu.
         Mais avant d'aller au chœur ou de célébrer la messe, qu'a-t-il fait à la sacristie,
                        comment s'est-il préparé,
                             quels moyens a-t-il pris pour maîtriser son attention?
                    Veux-tu que je t'enseigne comment progresser sans cesse de vertu en vertu
             et, si déjà tu étais attentif au chœur, comment tu pourras l'être davantage
           une autre fois pour que tes hommages plaisent à Dieu encore plus?
        Écoute-moi bien.
           Si un petit feu d'amour divin est déjà allumé en toi,
                   ne le montre pas tout de suite,
                    ne l'expose pas au vent;
                      garde fermée la porte du four, pour ne pas laisser perdre la chaleur.
            Cela veut dire:
                 fuis, autant que possible, les distractions, demeure recueilli en Dieu, évite les conversations frivoles.
               Tu as la charge de la prédication et de l'enseignement?
               Étudie, applique-toi à tout ce qui est nécessaire pour bien exercer cette charge.
              Soucie-toi d'abord de prêcher par ta vie et tes mœurs;
             évite qu'en te voyant dire une chose et en faire une autre,
             les gens ne se moquent de tes paroles en hochant la tête.
        Tu as charge d'âmes?
           Ce n'est pas une raison pour négliger la charge de toi-même
                 et pour te donner si généreusement aux autres qu'il ne reste plus rien de toi-même pour toi.
                 Tu dois te souvenir des âmes dont tu es le supérieur, sans t'oublier toi-même.
              Comprenez, mes frères, que rien n'est aussi nécessaire, pour des hommes d'Église,
           que l'oraison mentale qui doit précéder toutes nos actions, les accompagner et les suivre.
          Je chanterai, dit le Prophète, et je serai attentif.
         Si tu administres les sacrements, mon frère, pense à ce que tu fais;
           si tu célèbres la messe, pense à ce que tu offres;
             si tu psalmodies au chœur, réfléchis à qui tu parles et à ce que tu dis;
               si tu diriges les âmes, songe au sang qui les a lavées;
                    ainsi faites tout avec amour.
                C'est ainsi que nous pourrons vaincre facilement les innombrables difficultés
                       que nous rencontrons nécessairement chaque jour, du fait de notre position.
                 C'est ainsi que nous aurons la force d'engendrer le Christ en nous et chez les autres. »   
                                                  et apprendre, ainsi, à chacun à reconnaître le Christ en nous.                  
Éphésiens 4: 11-21

«  11- C'est lui encore qui " a donné " aux uns d'être apôtres, 
       à d'autres d'être prophètes, ou encore évangélistes, ou bien pasteurs et docteurs,
     12- organisant ainsi les saints pour l'œuvre du ministère, en vue de la construction du Corps du Christ,
       13- au terme de laquelle nous devons parvenir, tous ensemble, à ne faire plus qu'un
                           dans la foi et la connaissance du Fils de Dieu,
                               et à constituer cet Homme parfait, dans la force de l'âge, 
                                 qui réalise la plénitude du Christ.
    14- Ainsi nous ne serons plus des enfants, nous ne nous laisserons plus ballotter
                      et emporter à tout vent de la doctrine, au gré de l'imposture des hommes
                        et de leur astuce à fourvoyer dans l'erreur.
          15- Mais, vivant selon la vérité et dans la charité,
                    nous grandirons de toutes manières
                 vers Celui qui est la Tête, le Christ,
            16- dont le Corps tout entier reçoit concorde et cohésion
                      par toutes sortes de jointures qui le nourrissent
                     et l'actionnent selon le rôle de chaque partie,
                   opérant ainsi sa croissance et se construisant lui-même, dans la charité.
         17- Je vous dis donc et vous adjure dans le Seigneur de ne plus vous conduire
                     comme le font les païens,
                    avec leur vain jugement
          18- et leurs pensées enténébrées :
                    ils sont devenus étrangers à la vie de Dieu
                    à cause de l'ignorance qu'a entraînée chez eux l'endurcissement du cœur,
          19- et, leur sens moral une fois émoussé, ils se sont livrés à la débauche
                      au point de perpétrer avec frénésie toute sorte d'impureté.
        20- Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris le Christ,
          21- si du moins vous l'avez reçu dans une prédication
                            et un enseignement conformes à la vérité qui est en Jésus,
           22- à savoir qu'il vous faut abandonner votre premier genre de vie
                  et dépouiller le vieil homme, qui va se corrompant au fil des convoitises décevantes,
         23- pour vous renouveler par 
             une transformation spirituelle de votre jugement
             24- et revêtir l'Homme Nouveau, qui a été créé selon Dieu,
                             dans la justice et la sainteté de la vérité.  »


---------------------

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty5/12/2020, 12:27

Les saints du mois de décembre -


4 décembre– saint Jean Damascène -  (commémoraison)-
                          ou saint Jean de Damas
                  Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint100Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint101
                          -docteur de l'Église
                                 ( né 675 -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10   749)    –                               

-lecture   -Timothée 1 : 13-14; 2 : 1-13; Matthieu 25 : 14-23  -   
-bréviaire – -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10 Exposé de la foi orthodoxe par saint Jean de Damas.  -
------------------ 



PARMI SES OEUVRES: voir plus complètement dans le dernier encadré (spoiler)


-en particulier: « Des hérésies » (haireseon péri, De Haeresibus) –
    - ou Le Livre des hérésies. Le dernier chapitre de cette partie (chapitre 101)
       traite de l'hérésie des Ismaélites.
   Différent des précédents chapitres sur les autres hérésies qui font habituellement seulement quelques lignes,
       ce chapitre occupe quelques pages dans son travail.
         Il est l'un des premiers écrits chrétiens sur l'islam
            et le premier écrit par un melchite (chalcédonien).
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Flzoch99
cliquer ici: l'hérésie ISLAMISTE:
--------------------------
Jean de Damas, appelé aussi Jean Damascène, était de souche arabe.
    Son grand ministère se réalisa dans la première moitié du 8e siècle.
   D'abord fonctionnaire du Calife de Damas,
     il mena ensuite la vie monastique dans le monastère de Saint-Sabbas au désert de Juda.
  C'est là qu'il resta jusqu’a sa mort, vers 749.
La parabole des talents choisie pour cette fête veut rappeler
      qu'il sut faire fructifier ses dons, spécialement dans le domaine intellectuel.
On raconte qu'au début de sa carrière monastique,
       son père spirituel lui avait ordonné le silence :
        il ne devait ni parler ni écrire.
    Mais la Vierge Marie apparut au vieillard
     et lui demanda de laisser son disciple
                donner libre cours à son imagination créatrice... et à sa plume.
     Il s'exécuta, et l'Église n'y a rien perdu.
Théologien fécond, Jean Damascène rédigea un exposé systématique
                             de la foi chrétienne selon les Pères grecs.


Poète, il composa des hymnes encore en usage actuellement.
   Prédicateur de talent, il prononça des homélies
                            sur les mystères de Marie,
                  en particulier son Assomption.
                                                            -Dans l'oeuvre de Jean Damascène:
                                                 -cliquer sur le lien''-
                                http://www.kerit.be/pdf/3024512-Oeuvres-de-St-Jean-Damascene.pdf
    Il fit plus que garder intact le-dépôt de la foi, comme le demandait jadis Paul à son disciple Timothée,
       il contribua au développement de la doctrine chrétienne,
         et mérita le titre de docteur de l’Église. Au concile de Nicée,
                son œuvre littéraire le fit comparer à un «fleuve d'or».


Il est surtout connu pour le combat qu'il mena contre les iconoclaste .             


       Ceux-ci comprenaient mal le culte des images,
        qu'ils assimilaient à une idolâtrie.
  Jean Damascène sut montrer, par ses écrits,
  que la vénération des icônes aide le chrétien à nourrir sa foi.
Depuis la réforme liturgique de Vatican II,
      Jean Damascène est fêté dans l'Église romaine
                le même jour que dans l'Église orthodoxe.


     Encore un saint commun qui peut contribuer au rapprochement tant désiré des frères séparés.
autres précisions sur l'œuvre de  saint Jean Damascène:
 
cliquer sur la barre pour l'EXPOSÉ sur quelques points doctrinaux de saint Jean Damascène:
 



---------   
À suivre.

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty10/12/2020, 20:40

Les saints du mois de décembre -


10 décembre–    pape saint Grégoire III -  ()-
                                     Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Grzogo11
                             ( né 690 -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10   741)    –                                

-  -

-moine bénédictin-
-90e pape 731-741;
-------------------------------
-surtout connu pour sa lutte contre l'iconoclasme-
-contemporain de notre saint du 4 décembre, 
   (  notice précédemment ) saint Jean Damascène 
                               -docteur de l'Église
                                 ( né 675 -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10   749)    –      

        qui lutta contre plusieurs hérésies, 
             en particulier l'iconoclasme soutenu par l'empereur de Constantinople -
                                 -Léon II l’Isaurien :  né 680-741            
                         est un empereur byzantin   de 717 à 741... 

L'iconoclasme:
 
----------------------   
Grégoire III était d'origine syrienne.
    Ce que nous savons de ce prêtre cultivé avant son élection au siège de Rome,
           ne satisfait guère la curiosité.
          L'histoire en a peu parlé faute de documents… 
     Cependant le plus important nous est dit : il était connu pour sa charité, certes,.
         mais  eut fort à faire en tant que souverain tempo­rel qui fait avancer l'Église quoiqu'il 
           subit des échecs dans ce domaine :
             des problèmes politiques,
                l'invasion des Lombards,
   l'avaient amené à solliciter l'aide de Charles Martel, qui ne put répondre, mais que
   cependant, cette démarche commença à éta­blir des liens importants entre l'Église et les Francs.

  Grégoire s'imposa surtout comme chef spirituel.
Nous lui devons cette grande entreprise de faire peindre
       des fresques dans les basiliques romaines,
              en par­ticulier à Saint-Pierre de Rome, 
           afin de promouvoir la vénération des icones et des œuvres religieuses,
        en réaction contre l'iconoclasme.

  Il exerça son pontificat au temps de saint Boniface, --  fête 5 juin né v 680 - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10  754                  
                                      ce grand missionnaire mar­tyr, apôtre de la Germanie.
    Il suivit de près son activité pastorale,
      donnant des directives et des conseils pour l'organisation de l'Église de ces contrées,
           où le paganisme était tenace et virulent.
    Il permit à Boniface de réunir les évêques de Germanie à périodes régulières ;
 c'était le début-  avant la lettre- (geste universel concertant)
           la conférence épiscopale.
   Le travail missionnaire fut d'autant plus efficace que
                    ces deux futurs saints se comprenaient.
     À la confiance du pape répondait l'esprit de foi du mission­naire.


L'histoire a surtout retenu en Grégoire III, le courageux affront contre l'iconoclasme.
     Nous avons déjà eu affaire aux exactions de ces chrétiens qui,
            soutenus par l'empereur de Constantinople, Léon III,
                     refusaient la véné­ration des icônes, et brisaient, esquintaient
                        et vandalisaient les statues et les œuvres d'art...


    Grégoire prit héroïquement et vigoureusement position.
  L'erreur triomphait manifestement à Constantinople:
         un premier envoyé du pape
          revint à Rome avec la lettre (empêchée d'être acheminée) qui condamnait cette hérésie … 
   D'autres messagers suivirent, mais durent  faire face aux représailles.



Grégoire réunit alors à Rome
                            un concile qu'il présida
           et qui prit des décisions très fermes sur cette question,
                   puisqu'il prononça des excommunications .
    Grégoire fit peindre des fresques dans les basiliques romaines,
         en par­ticulier à Saint-Pierre. Beaucoup se ravisèrent et se conformèrent
          suite  à la connaissance de cette admirable dévotion.
          Mais les iconoclastes ont fait, et font encore réaction dans des régions
        contre la dévotion aux images et œuvres d'art religieuses…
       
   Grégoire mourut le 10 décembre 741, dix ans après son élection.
-------------------------------------


À suivre.

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
Fidèle

Fidèle


Masculin Messages : 15172
Inscription : 01/01/2006

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty10/12/2020, 20:54

La légende dorée
Jacques de Voragine

1- L'Ascension
"Le 4e avantage, c'est la sécurité, s'il est monté au ciel, c'est pour être notre avocat auprès de son Père. Nous pouvons bien être en sûreté, quand nous pensons avoir un pareil avocat devant le Père. (Saint Jean, I, II) : «Nous avons pour avocat auprès du Père J.-C., qui est juste; car c'est lui qui est la victime de propitiation pour nos péchés. »

***
2- Saint Bernard
"L'homme de Dieu tomba malade, et on croyait qu'il allait rendre le dernier soupir, quand il fut ravi en esprit et il lui parut qu'il était présenté au tribunal de Dieu: Satan y fut aussi de son côté, et le pressait d'accusations injustes. Quand il eut tout articulé et que ce fut au tout de l'homme de Dieu à parler, celui-ci dit sans se troubler et sans s'effrayer : « Je l'avoue, je suis un indigne, et je ne saurais, par mes propres mérites, obtenir le royaume des cieux. Au reste mon Seigneur qui le possède à double titre, savoir par héritage de son père, et par le mérite de sa passion, se contente de l'un et me donne l'autre, ce don, je ;le revendique pour moi, et je ne saurais être confondu. » A cette parole l'ennemi fut confus, l'assemblée dissoute, et l'homme de Dieu revint à lui."
***


Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Acte_d10


Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Jean-115

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Jean_310

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty11/12/2020, 21:00

Beau partage saint Hibou!

 Cependant bien suivre l'idée du lexique
    qui correspond surtout
                    à
      la chronologie du calendrier sanctoral
      par une brève présentation   (davantage historique)
        d'une notice d'un saint ou sainte du jour    /  
          ou des prières et écrits qui  y relèvent.

-Par exemple (d'une sélection):
https://nominis.cef.fr/contenus/saint/calendrier/simple.html
----------------------

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty11/12/2020, 21:02

Les saints du mois de décembre -



-11 décembre            saint Damase 1er    ()-
                                                    Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint102
                                          ( né v 305   -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 384 11 décembre )     –
-37e pape de 366-384 -                                 
-lectures :  – 2 Corinthiens 3 : 1-8; Jean 15 : 9-17   -   --
 

----------------
       Homme de lettres et poète cultivé, Damase est considéré comme l'initiateur de l'épigraphie chrétienne officielle
        ainsi que l'ordonnateur du culte des saints et des martyrs à Rome,
          particulièrement dans les catacombes romaine.
------------------------




Très brève notice:


À cette époque l’arianisme, déjà condamné au 1er concile œcuménique de Nicée,
    perdra davantage de vigueur,
        mais ce sera peu à peu de sorte que des sectes survivront.
Sortant des catacombes l'Église multipliera davantage ses conciles universels afin de faire entendre sa voix.
Liste des premiers conciles universels:
 
 --------------   



Damase naquit vers 305 à Rome. De famille d’ascendance espagnole, il vécut toute sa vie à Rome.
     Il n'était que diacre lorsqu'il fut élu pape à une époque particulièrement difficile pour l'Église.
À la mort du pape Libère,    --  36e pape de 352 -  Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 366  --
      deux factions s'opposèrent :
 
 Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint104
 
chacune d'elle élit son candidat.
   Ce pro­blème ne fut résolu que par des disputes occasionnées
           par des partisans de l'arianisme allant jusqu'à la mort de plusieurs dizaines de personnes.
                                                                                                   -(cf: dans la notice de l'abbé Marcel Driot)-
       Autres temps, autres moeurs !
    Au témoignage de saint Jérôme,  --né 340 -  Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10  419--
                   qui fut son secrétaire,
             ce fut Damase qui prit l'initiative d'une nouvelle version de la Bible,
            appe­lée la Vulgate, et que lui, Jérôme mena à bien.

       -ouvrir l'encadré:Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Flzoch25
Voir d'autres informations sur saint Jérôme et la Vulgate:
 
Adoptée par le concile de Trente, elle devait devenir la version officielle de l'Église. 
 ------------------------
Lorsque survint le schisme de  Martin Luther (né1483-1546
      l’Église établit la version de la Vulgate  
             universellement devant toutes traductions qui profusaient à l'époque
                                                      (dues à la progression massive de diffusion de versions protestantes non reconnues
                                                                     -- invention de  l'imprimerie 1454)
                pour assurer la discussion,
                    la catéchèse et la prédication de la doctrine catholique.
                 Les éditions de la Bible sont désormais soumises à la censure des autorités ecclésiastiques, et avec raison,
 
Convoqué par le pape Paul III le 22 mai1 1542,
     en réponse aux demandes formulées par Martin Luther et Jean Calvin
      dans le cadre de la réforme protestante,
        le concile œcuménique de Trente, le 19e universel,
              débute le 13 décembre 1545
                 et se termine le 4 décembre 1563.
          Étalées sur dix-huit ans, ses vingt-cinq sessions couvrent cinq pontificats (Paul III, Jules III, Marcel II, Paul IV et Pie IV)
       et se tiennent à Trente dans la cathédrale de San Vigilio,
                puis à Bologne
         et enfin à nouveau à Trente, dans l'église Santa Maria Maggiore.
 ---------------

Damase recueillit également les écrits sur les martyrs
     et, pour retrouver leurs tombeaux,
     entreprit même des recherches qui font penser déjà aux travaux archéologiques modernes.
  Il travailla aussi à la diffusion de leur culte.
    En proposant une profession de foi à une époque où la doc­trine était encore mal définie,
     il contribua à l'unité de l'Église.
        C'est de son temps que l'arianisme commença à perdre de sa vigueur
           et que le siège romain prit une influence qui ne cessa de croître.
Damase mourut le 11 décembre 384.
   Il a lui-même com­posé son épitaphe, où  il fait écho à la parole de Jésus rapportée dans l'Évangile :
      Je ne vous appelle plus serviteurs mais amis,
       et il en dégage l'ultime conséquence :
    « Celui qui procura la vie aux graines mourant en terre,
             celui-là fera ressusciter Damase, je le crois. »
       À cette vue de foi s'ajoute l'humilité.
     Au cimetière de Calliste il avait fait mettre cette inscription :
    « Là, je l'avoue, moi Damase, j'aurais voulu faire ensevelir  mes restes,
          mais j’ai craint de troubler les cendres des saints. »
             Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Flzoc104  ouvrir l'encadré:

Brèves informations supplémentaires sur les hérésies condamnées en ce temps:
 



---------



_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty30/12/2020, 22:40

Les saints du mois de décembre -



-26 décembre            saint Étienne    ()-
                                                  Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint106
                                                                (    -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10  )     –
                                                      -Premier martyr (fête)


--------------------------------
--samedi 26décembre 2020 4e Avent B  -                                                 
-antienne d’ouverture  Les portes du ciel s'ouvrirent pour saint Étienne; 
                 premier de tous les martyrs, il a reçu la récompense du vainqueur.
-Actes 6 :  8-10; 7 : 54-60 '' Voici que je contemple les cieux ouverts ''
-Psaume 30 :  3bc.4b, 6.8a.9b, 17.20cd (Ps 30,)  R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit. (Ps 30 : 6a)-
-acclamation   Psaume 117 : 26a. 27a. Béni soit au nom du Seigneur,  celui qui vient ;
                                               Dieu, le Seigneur, nous illumine. Alléluia.
- évangile Matthieu 10 : 17-22 ''Ce n'est pas vous qui parlerez,
                                                          c'est l'Esprit de votre Père''.
-antienne de la communion : Actes 7 : 58. Étienne, pendant qu’on le lapidait, faisait cette prière :
                                                                  '' Seigneur Jésus, reçoit mon esprit ''
4-bréviaire Actes 7 6 : 8-15; 7 : 2a.44-59; 8 : 1a. Lecture : Le martyre d'Étienne
-                    -Homélie de saint Fulgence de Ruspe. La force de la charité.
- -
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Flyche16_____________________________________
          Étienne fut le premier martyr chrétien, et c'est à la suite de sa mort
              par lapidation que s'est déclenchée la première persécution
                qui devait être suivie de beaucoup d'autres,
                     ainsi que Jésus l'avait prédit dans l'Évangile.
          Tout ce que nous savons de sa vie et de sa mort
             nous est rapporté dans un récit des Actes des Apôtres.




      Étienne figure sur la liste des sept diacres ordonnés par les Apôtres
              pour le service de la communauté des premiers fidèles.
           Chargés spé­cialement du service des tables
               pour permettre à Pierre et à ses com­pagnons de s'adonner
                  plus exclusivement à la prière et à la prédica­tion,
               les circonstances amenèrent les diacres à annoncer,
                  eux aussi, la Bonne Nouvelle du salut.
          Luc nous a rapporté le long discours qu'É­tienne adresse aux membres du tribunal
            devant lequel il avait été tra­duit.
discours d'Étienne:
 


     Avec la force et le courage des anciens prophètes, il dénonça
              l'obstination de ses juges et l'endurcissement de leur cœur,
                  qui les empêchaient de reconnaître en Jésus-Christ le Messie annoncé.
          Puis, rempli de l'Esprit Saint, il fixa son regard vers le ciel ;
              il vit alors la gloire de Dieu et Jésus-Christ debout à la droite du Père.
               Il dit sa vision, ce qui le fit passer pour blasphémateur et signa son arrêt de mort.
         Contrairement à ce qui eut lieu pour d'autres martyrs,
            son culte ne commença que tardivement (au  5e siècle, suite à quoi de nombreux miracles eurent lieu.
    Saint Augustin, lui qui est peu porté au merveilleux,
             contribua à la dévotion en rapportant certains prodiges qui lui sont attribués,
                dans l'un de ses plus célèbres écrits : La Cité de Dieu.
         D'autres avaient déjà subi le martyre avant Étienne,
             mais ce qui a fait de lui un véritable martyr chrétien,
               c'est essentiellement le fait qu'il ait pardonné à ses meurtriers,
                      à l'exemple de Jésus.
         Celui qui devait devenir l'Apôtre saint Paul assista à la lapidation d'Étienne, qu'il approuva,
             ainsi qu'il le dira lui-même,
       et l'on peut penser que la pre­mière semence de sa conversion fut déposée en lui ce jour-là.
       C'est ainsi que commença à se réaliser, d'une manière éminente,
            ce qu'on dira par la suite :
              sang de martyrs,
                semence de chrétiens.
            Le diacre Étienne est fêté le 27 de ce mois dans l'Église orthodoxe.
-------------------
À finaliser...

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty30/12/2020, 23:16

Les saints du mois de décembre -



-28 décembre            -les saints Innocents    ()-
                                                  Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Les_sa10
                                                                (    -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10  )     –
                                                      - (fête)


--------------------------------
--lundi 28 décembre 2020 Temps de Noël B  -  Fête des saints Innocents –
                                                                             -Solidaires des exilés.
    -antienne d’ouverture :  Pour le Christ les saints Innocent furent mis à mort.
                                                  Compagnons de l’Agneau sans tache,
                                    ils chantent sans fin dans le ciel : Gloire à toi Seigneur. 
1-1 Jean 1 : 5—2 : 2 '' Le sang de Jésus nous purifie de tout péché »
2-Psaume 123 : 2-3, 4-5, 6a.7cd-8 (Ps 123 (124),)
                      R/ Comme un oiseau, nous avons échappé au filet du chasseur. (Ps 123 : 7ab)
  -acclamation : À toi, Dieu, notre louange ! Toi, le Seigneur, nous t’acclamons,
                                                                         toi, dont témoignent les martyrs. Alléluia.
3- évangile Matthieu 2 : 13-18 '' Hérode envoya tuer tous les enfants de Bethléem ''
    -antienne de la communion : Apocalypse 14 : 4 Les enfants de Bethléem
                                      ont été rachetés d’entre les hommes
                                  comme prémices pour Dieu et pour l’Agneau. 
4-bréviaire  -Exode 1 : 8-16, 22 Meurtre des enfants des Hébreux en Égypte.
5-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10--Homélie de saint Quodvultdeus aux catéchumènes sur le symbole.
                                                                    Enfants et témoins du Christ.
- -
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Flyche16_____________________________________
Quelques jours seulement après Noël,
      la liturgie célèbre la fête des enfants que le roi Hérode fit tuer.
      Seul Matthieu parle de cet événement.
   C'est au Christ que ce souverain, dont l'histoire profane a retenu la cruauté, en voulait uniquement.
      Il voyait en lui un possible rival.
    Mais la royauté de Jésus-Christ était d'un autre ordre ;
        il est celui qui donne des couronnes, 'il n'en prend pas aux autres.
           Hérode envoya donc ses soldats tuer les enfants de deux ans et au-dessous,
            d'après la date qu'il s'était fait préciser par les mages.
         On sait comment Jésus échappa au massacre :
        Joseph, averti en songe, l'emmena à temps en Egypte avec Marie sa mère.


       Ce ne fut pas seulement de Bethléem, mais des alentours... tout autour de la région,
        on pense que les victimes furent quelques centaines.




- évangile Matthieu 2 : 13-18 

« Après le départ des mages, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit :
       ''Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte.
            Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. ''
        Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, 
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 The-flight-into-egypt

           où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie
              la parole du Seigneur prononcée par le prophète :

                             D’Égypte, j’ai appelé mon fils. 
                Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui,
            entra dans une violente fureur.
         Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans
        à Bethléem et dans toute la région,
         d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages.
       Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie :
      Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte :

     c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus. »
 
    Mais le nombre d'enfants victimes innocentes de la barbarie des hommes
     depuis le début de l'humanité n'est-il pas incalculable ?





Un poète antique a chanté le triomphe au ciel des saints Innocents.
    Il les a vus dans le jardin de Dieu jouant avec leurs palmes de vain­queurs et leurs couronnes.


Nous pouvons les y laisser et, en méditant le texte de la lettre de saint Jean,
     porter notre regard de foi sur le com­portement de deux hommes :
      l'un ayant marché dans la lumière,
       et l'autre aveuglé par le mirage de l'ambition,
       ayant cheminé dans les ténèbres : Joseph et Hérode.
    Des « Hérode », il y en a encore de nos jours, la simple lumière de la raison
        ne suffit pas à immuniser contre la haine et la cruauté. L'être humain est si faible
         Il lui est si facile d'entrer dans l'engrenage du mal !
           Joseph, lui, s'est laissé guider par l'Esprit Saint.
            C'est pourquoi il ne nous est pas présenté comme un homme droit,
                   mais comme un homme juste, ce qui implique, dans le langage biblique,
                     la conformité à la volonté divine.
Dans l'Église orthodoxe, la fête des saints Innocents est célébrée le 26 décembre. '
------

5-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10--Homélie de saint Quodvultdeus aux catéchumènes sur le symbole.
                                                                    Enfants et témoins du Christ.

« Un petit enfant vient de naître : c’est le grand Roi. ~
      Les mages arrivent d’un lointain pays.
             ...       
      Quand les mages annoncent la naissance du Roi, Hérode est pris d’inquiétude ;
          pour ne pas perdre son trône, il veut le tuer, alors que, s’il avait cru en lui,
              il aurait été ici-bas en sécurité, et dans la vraie vie, il aurait régné sans fin. ~
          Pourquoi as-tu peur, Hérode, en apprenant la naissance du Roi ?
        Il ne vient pas pour te détrôner, mais pour triompher du diable.
        Et comme tu ne comprends pas cela, tu es inquiet et tu entres en fureur ;
        et afin de perdre le seul enfant que tu recherches,
         tu es assez cruel pour en faire mourir un si grand nombre.

 Tu ne recules ni devant l’amour des mères éplorées,

      ni devant le deuil des pères pleurant leurs fils,
         ni devant les hurlements et les gémissements des tout-petits.
     Tu assassines ces faibles corps parce que la peur assassine ton cœur.
    Et tu t’imagines, si tu réalises tes désirs, que tu pourras vivre longtemps,
         alors que c’est la Vie elle-même que tu cherches à détruire.
       Celui qui est la source de la grâce, à la fois petit et grand,

             ... épouvante ton trône.
         Il agit par toi, sans que tu connaisses ses desseins, et il délivre les âmes de la captivité du diable.
          Il accueille les fils de ses ennemis et les adopte pour ses enfants.
       
  Ces tout-petits meurent pour le Christ sans le savoir,
             les parents pleurent la mort de ces martyrs ;
                 et ceux qui ne parlent pas encore, le Christ les rend capables d’être ses témoins.
                Voilà comment il règne, lui qui était venu régner ainsi.
              Voici que déjà le libérateur accomplit la libération et que le sauveur apporte le salut.
            Mais toi, Hérode, ignorant tout cela, tu es inquiet et tu entres en fureur ;

          et tandis que tu t’irrites contre un petit enfant, tu lui rends déjà hommage, mais tu l’ignores. ~
    Qu’il est grand, le don de la grâce ! Par quels mérites ces enfants ont-ils obtenu d’être ainsi des vainqueurs ?

    Ils ne parlent pas encore, et ils confessent le Christ.
     Leurs corps sont encore incapables d’engager la lutte,
           et ils remportent déjà la palme de la victoire. »

-------
À suivre.

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty1/1/2021, 17:47


_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty4/1/2021, 12:05

Les saints du mois de janvier -



-2 janvier       (mémoire)-
                                      -les saint Basile le Grand
                                   (  né 329  -  Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10    379  1er janvier )
                                      et
                         saint Grégoire de Naziance  
                                                     (  né 329  - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10      390 25 janvier   )   
                                                                                                                         
                                         Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint109
                                                                (    -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10  )     –
                                                   
                                           -évêques et docteurs de l'Église-
---- 
-deux amis inséparables que le Seigneur a réunis; -
-ils se sont connus à Athènes, y ayant tous deux fait leurs études;
-En fêtant le même jour saint Basile de Césarée
                       et saint Grégoire de Nazianze
               l'Église exalte une vertu à laquelle
         les hommes ont toujours rendu hommage, l'amitié(missel)-
-tous les deux sont confrontés à l'hérésie arienne:
   Ils défendent la foi de Nicée contre l’arianisme;
      Basile écrit des traités sur le Saint-Esprit,
                   développant la théologie de la Trinité.
       Il cherche autant que possible à pacifier les divisions au sein de l’Église.
        Il est considéré avec son frère Grégoire de Nysse (né v 335-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 395; fête 9 mars)-
               et Grégoire de Nazianze comme l'un des trois « Pères cappadociens ».
-saint Basile:                         cliquer sur le lien
-saint Grégoire de Naziance: cliquer sur le lien
-saint Grégoire de Nysse: cliquer sur le lien




--------------------------------
-lectures :  –1 Corinthiens 2 : 10-16; Luc 14 : 25-33-
-au bréviaire : - -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10 -  Homélie de saint Grégoire de Naziance pour la mort de saint Basile.

----------------------------
« Basile de Césarée  fut un pasteur et un théologien.
                    Docteur de l'Église, il est l'auteur d'un important traité sur le Saint-Esprit
            d'où le choix de la première lecture.


1 Corinthiens 2:
 




Il fut aussi un moine et un législateur monastique
     dont les Règles inspirent encore aujourd'hui le monachisme oriental.
       Évêque de Césarée de Cappadoce,   --aujourd'hui Kayseri--  (agrandir: cliquer au haut de l'image.)
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Czosar10

           il lutta avec courage
           contre des déviations doctrinales que favorisait la cour.

Grégoire de Nazianze, que Basile avait connu au cours de ses études à Athènes

fut également un moine, un pasteur, un docteur.
   Cet orateur de talent était
            un mystique et un poète.
     Dans l'un de ses poèmes, il a magnifié « Dieu au-delà de tout »
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Toi_l_10

         « Toi qui as tous les noms, comment te nommerai-je, toi le seul innommable ?
          Le voile qui est par-delà les nuages, quelle intelligence céleste le pénétrera ? »
    Confronté, lui aussi, à la malveillance des grands,
        alors qu'il était patriarche de Constantinople
       il préféra se retirer pour le bien de la paix.
Si Basile et Grégoire ont été réunis dans une même célébration,
             c'est à cause de leur amitié qui ne se relâcha jamais.
Dans la première lecture de cette fête, saint Paul enseigne ce qu'ont expérimenté,
                on ne peut en douter, Basile et Grégoire.
      L'homme, réduit à ses seules forces,
           ne peut connaître Dieu ni le faire connaître
    Il a besoin pour cela de la lumière de l'Esprit Saint
    L'Esprit révèle également l'homme à lui-même et le rend capable
             de « lire » sa propre existence dans sa traduction en langage divin,
      traduction qui n'est pas trahison.
   C'est la force de l'Esprit qui lui permet de mettre en œuvre ses dons pour le bien des autres.
Basile et Grégoire ne sont pas descendus dans l'arène
          uniquement pour des combats de doctrine
                Par leurs homélies, ils ont lutté contre l'égoïsme,
             en faisant prendre conscience à ceux dont ils avaient la charge des besoins des autres.
  « Si chacun prenait seule ment de quoi subvenir à ses propres besoins,
            et laissait le reste à l'indigent, personne ne serait dans la misère » (Basile).
     « Ne soyons pas de mauvais économes des biens qui nous sont confiés,
           afin de ne pas nous entendre dire :
        "Rougissez, vous qui retenez le bien d' autrui" ;
          imitez la justice de Dieu, et il n'y aura plus de pauvre » (Grégoire).
  Ces paroles de pasteurs du 4e  siècle sont toujours actuelles,
        car c'est l'Évangile et l'Évangile n'a pas d'âge.
    Ces deux saints sont fêtés ensemble le 1er  janvier dans l'Église orthodoxe.       »

supplément:
 


--- 
À suivre.

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty4/1/2021, 12:05

[quote="AndréBryand"]Les saints du mois de janvier -
 
 
 
  3 janvier      
                                                 sainte Geneviève
                                      Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte43        (commémoraison)-
                                                 (  né v 420 - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 502 )
                     
-elle fut la bienfaitrice de Paris avant d'en devenir la patronne.;
                   Elle doit l'essentiel de sa popularité à son action
                    lors de l'invasion des Huns.                                                                                                           
                                         
                                                               
---- 
Geneviève naquit à Nanterre vers l'an 420  (12 kilomètres en banlieue de Paris).
                                                      -à l'ouest de la Seine-
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte44

      Elle n'avait que sept ans lorsque saint Germain, évêque d'Auxerre,
                                                 ((-- « Saint Germain né 380-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 448 fête 31 juillet ;
                                                                    Germain d'Auxerre ou Germain l’Auxerrois
                                                                     est un fonctionnaire de l'Empire romain et un religieux gaulois de l'Antiquité tardive,
                                                                        nommé 6e évêque d'Auxerre en 418. Il lutte contre le pélagianisme,
                                                                  notamment en Bretagne où il fait deux voyages à 16 ans d'intervalle (430 et 448).
                                                                   C'est lors de son premier trajet vers la Bretagne,
                                                                    accompagné par saint Loup, évêque de Troyes,
                                                                                     --né 395-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 479 fête 29 juillet--
                                                                             qu'il Geneviève une petite fille âgée de dix ans, qu'il consacre à Dieu
                                                                             et qui deviendra sainte Geneviève.
                                                                          Dix-sept ans plus tard, il la revoit à Lutèce, (Paris)-
                                                                           lors de son second voyage en Angleterre.
                                                                        « Comme Germain, elle choisit l’Église et l’empire.
                                                                       Ce calcul politique la conduisit à soutenir les Francs païens,
                                                                        à favoriser leur expansion, et à les inciter à se convertir au catholicisme...
                                                                        Ce fut le triomphe posthume de Germain : Geneviève, sa fille spirituelle,
                                                                        permit la construction d’un royaume à la fois chrétien et romain,
                                                                        qui donna naissance à la France »cf:Jean-Pierre Soisson. Saint Germain d'Auxerre -
                                                                                                                          Évêque, gouverneur et général [archive].  Éditions du Rocher, 2011, ...
                                                                                                                                    Citation sur Geneviève : page 145. . »))
 
 
           passant dans cette cité, la confirma dans son désir, précoce,
                   de se donner totalement à Dieu.
                   Geneviève quitta bientôt Nanterre pour Paris,
                   dont elle fut la bienfaitrice avant d'en devenir la patronne.
                   Elle doit l'essentiel de sa popularité à son attitude
                    lors de l'invasion des Huns
                                        Attila et son armée s'approchant de la capitale,
        Geneviève prédit que les Barbares s'en détourneraient bientôt ;
            ce qui ne manqua pas de se produire.
  Ce retrait fut considéré comme une intervention providentielle due à sa piété et à sa prière.

 
Elle mérita bien l'éloge fait jadis à Judith (première lecture).
      Épisode biblique qu'elle rappela aux Parisiens affolés pour leur redonner courage.
            Judith aussi avait sauvé sa ville en danger.
   Mais Geneviève n'eut pas, comme son illustre devancière,
        à séduire le chef de l'armée ennemie et à lui couper la tête;
            sa prière à Dieu et ses larmes versées suffirent.
         L'évangile choisi pour cette fête est celui, célèbre, de Marthe et Marie.
        Geneviève a réuni en elle-même les deux sœurs.
     Elle fut à la fois active et contemplative
    C'est dans sa vie intense de prière et de contemplation
       qu'elle puisait force et courage pour l'action.
En un temps de pénurie, compensant à l'incurie des pouvoirs publics,
          elle organisa une expédition navale
          afin d'aller chercher du blé dans les campagnes, allant jusqu'en champagne.

Pas moins de onze bateaux remontèrent le fleuve.
           -ouvrir l'encadréLexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Flzoc107
Vie de sainte Geneviève:
 
 
 
    Puis elle distribua elle-même le grain, donnant gratuitement aux pauvres, faisant payer les riches.
  Qu'entendait-elle aux pieds du Seigneur ?
     Ceci entre autres choses :
Son culte se répandit rapidement,
              son nom devenant plus célèbre
                que ceux de saint Denis ]1er évêque de Paris mort en martyr  Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10  entre 250 et 272]
                               et de saint Marcel ] 9e évêque de Paris mort en Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10436   ] ,
                    pourtant illustres à Paris.
      Elle est invoquée lors des grandes calamités.
   Elle est fêtée ce même jour dans l'Église orthodoxe.
-------------

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty26/1/2021, 22:29

Les saints du mois de janvier -



  25 janvier      
                                             conversion de saint Paul (fête)-
                                Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint110         
                                                           (  né à Tarse, Cilicie - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 v 67 à Rome )
                     
---------
- Actes 22 : 3-16 (ou au choix Actes 9 : 1-12) ; Marc 16 : 15-18   -
              / Psaume 116 : 1, 2  (116 / 117)) R/ Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile. ou : Alléluia. /  
                            / Marc 16 : 15-18  ‘’Allez dans le monde entier proclamer la Bonne Nouvelle. ’’ -
-----.
-antienne d’ouverture  -2 Timothée 1 : 12; 4 : 8 : ''Je sais à qui j'ai fait confiance;
                                           et je suis sûr que le Seigneur, le juste Juge,
                                        me donnera la récompense, au jour de sa Venue.''
-LITURGIE DELA PAROLE : Saint Paul a été choisi par le Seigneur afin d’être ‘’pour lui,
                                  devant tous les hommes, le témoin de ce qu’il a vu et entendu’’ (L 1a).
                             C’est dire qu’il est apôtre de Jésus Christ,
                         qu’il a personnellement la mission confiée par Jésus aux Onze après sa résurrection :
                    ‘’Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création’’ (L 2).
-psaume 97 : 1, 2-3ab, 3cd-4, 5-6 (97 (98),) R/ Chantez au Seigneur un chant nouveau,
                             car il a fait des merveilles. (97 : 1ab)
 Marc 16 : 15-18 ‘’Allez dans le monde entier proclamer la Bonne Nouvelle.
-antienne de la communion –Galates 2 : 20 ‘’Je vis dans la foi au Fils de Dieu
                                   qui m’a aimé et qui s’est livré pour moi.’’
-bréviaire - De la lettre aux Galates 1 : 11-24. Paul le Juif devient apôtre du Christ. 
– - -+   - Homélie de saint Jean Chrysostome à la louange de Paul. Amour de Paul pour le Christ..  .
- -
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Flyche16_____________________________________

-Actes 22 : 3-16 Saint Paul raconte sa conversion.
   « En ces jours-là, Paul dit au peuple :
         ‘’Je suis Juif, né à Tarse en Cilicie, mais élevé ici dans cette ville,
             où, à l’école de Gamaliel, j’ai reçu une éducation strictement conforme à la Loi de nos pères ;
                     Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint111

j’avais pour Dieu une ardeur jalouse, comme vous tous aujourd’hui.
     J’ai persécuté à mort ceux qui suivent le Chemin du Seigneur Jésus ;
        j’arrêtais hommes et femmes, et les jetais en prison ;
            le grand prêtre et tout le collège des anciens
              peuvent en témoigner.

         Ces derniers m’avaient donné des lettres pour nos frères de Damas où je me rendais :
            je devais ramener à Jérusalem, ceux de là-bas, enchaînés, pour qu’ils subissent leur châtiment.

             Donc, comme j’étais en route et que j’approchais de Damas,
                soudain vers midi, une grande lumière venant du ciel m’enveloppa de sa clarté.
       Je tombai sur le sol, et j’entendis une voix me dire :
          ‘ Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?’ 


           Et moi je répondis :   ‘Qui es-tu, Seigneur ? 
    – Je suis Jésus le Nazaréen, celui que tu persécutes.’
     Ceux qui étaient avec moi virent la lumière, mais n’entendirent pas la voix de celui qui me parlait.

   Alors je dis :
    ‘
Que dois-je faire, Seigneur ?
     Le Seigneur me répondit :
         ‘Relève-toi, va jusqu’à Damas, et là on te dira tout ce qu’il t’est prescrit de faire.’ 
          Comme je n’y voyais plus rien, à cause de l’éclat de cette lumière,
             je me rendis à Damas, conduit par la main de mes compagnons. 
     Or, Ananie, un homme religieux selon la Loi,
         à qui tous les Juifs résidant là rendaient un bon témoignage,
           vint se placer près de moi et me dit :
          ‘Saul, mon frère, retrouve la vue.’
        Et moi, au même instant, je retrouvai la vue, et je le vis.
      Il me dit encore :
        ‘Le Dieu de nos pères t’a destiné à connaître sa volonté,
           à voir celui qui est le Juste et à entendre la voix qui sort de sa bouche. 
             Car tu seras pour lui, devant tous les hommes,
              le témoin de ce que tu as vu et entendu.
                Et maintenant, pourquoi tarder ?
        Lève-toi et reçois le baptême, sois lavé de tes péchés en invoquant son nom.’  . »

-OU au choix : -Actes 9 : 1-22 ‘’On te dira ce que tu dois faire’’.

« En ces jours-là, Saul était toujours animé d’une rage meurtrière contre les disciples du Seigneur.
       Il alla trouver le grand prêtre et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas,
           afin que, s’il trouvait des hommes et des femmes qui suivaient le Chemin du Seigneur,
             il les amène enchaînés à Jérusalem.
        Comme il était en route et approchait de Damas, soudain une lumière venant du ciel l’enveloppa de sa clarté.
       Il fut précipité à terre ; il entendit une voix qui lui disait : ''Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?''
      Il demanda : ''Qui es-tu, Seigneur ?''
 La voix répondit : ''Je suis Jésus, celui que tu persécutes. 

          Relève-toi et entre dans la ville : on te dira ce que tu dois faire.''
        Ses compagnons de route s’étaient arrêtés, muets de stupeur :
           ils entendaient la voix, mais ils ne voyaient personne.
      Saul se releva de terre et, bien qu’il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien.
       Ils le prirent par la main pour le faire entrer à Damas.
          Pendant trois jours, il fut privé de la vue et il resta sans manger ni boire.
         Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananie.
          Dans une vision, le Seigneur lui dit : ''Ananie !''
            Il répondit : ''Me voici, Seigneur.''
                Le Seigneur reprit : ''Lève-toi, va dans la rue appelée rue Droite, chez Jude :
                 tu demanderas un homme de Tarse nommé Saul.
           Il est en prière,  et il a eu cette vision :
               un homme, du nom d’Ananie, entrait et lui imposait les mains pour lui rendre la vue.''
        Ananie répondit : ''Seigneur, j’ai beaucoup entendu parler de cet homme,
                 et de tout le mal qu’il a fait subir à tes fidèles à Jérusalem. 
           Il est ici, après avoir reçu de la part des grands prêtres
                le pouvoir d’enchaîner tous ceux qui invoquent ton nom.''
     Mais le Seigneur lui dit :

         ''Va ! car cet homme est l’instrument que j’ai choisi
          pour faire parvenir mon nom auprès des nations,
            des rois et des fils d’Israël
     Et moi, je lui montrerai tout ce qu’il lui faudra souffrir pour mon nom.''
     Ananie partit donc et entra dans la maison.
   
Il imposa les mains à Saul, en disant :
   ''Saul, mon frère, celui qui m’a envoyé, c’est le Seigneur,
         c’est Jésus qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais.
           Ainsi, tu vas retrouver la vue, et tu seras rempli d’Esprit Saint.''
              Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles,
               et il retrouva la vue.
       Il se leva, puis il fut baptisé.
    Alors il prit de la nourriture et les forces lui revinrent.
      Il passa quelques jours à Damas avec les disciples et, sans plus attendre,
          il proclamait Jésus dans les synagogues, affirmant que celui-ci est le Fils de Dieu.
    Tous ceux qui écoutaient étaient stupéfaits et disaient :
       ''N’est-ce pas lui qui, à Jérusalem, s’acharnait contre ceux qui invoquent ce nom-là,
            et n’est-il pas venu ici afin de les ramener enchaînés chez les grands prêtres ?''
        Mais Saul, avec une force de plus en plus grande,
          réfutait les Juifs qui habitaient Damas, en démontrant que Jésus est le Christ. »
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Jzosus29
--------

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty27/1/2021, 22:03

Les saints du mois de janvier -



  26 janvier      
                                  saint Timothée et saint Tite (mémoire)-
                            Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint112
                                                           ( - - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 v  -  - )
                     
---------

                 
- 2 Timothée 1 : 1-8; Luc 22 : 24-30  -.
– - -+   - Homélie de saint Jean Chrysostome à la louange de Paul.
-----.
 
26 janvier : saints Timothée et Tite (mémoire)
        Lectures  ----- 2 Timothée 1 : 1-8; Luc 22 : 24-30
-  -----   -  -
                                
 
Les deux saints que nous fêtons en ce jour furent de proches collaborateurs de saint Paul.
    Ils nous sont connus essentiellement par les lettres que l'Apôtre leur a adressées
             — les ''épîtres pastorales'' —
     dans lesquelles il donne des directives
      pour la mise en place et
   le gou­vernement des communautés chrétiennes.
   Ils sont mentionnés égale­ment ici et là dans ses autres lettres et dans le récit des Actes des Apôtres.
Timothée était de père païen, mais sa mère et sa grand-mère étaient juives.


    Paul se l'adjoignit dans ses voyages apostoliques.


1 Timothée 1: 1-3
« 1-    Paul, apôtre du Christ Jésus selon l'ordre de Dieu notre Sauveur et du Christ Jésus, notre espérance,
    2-   à Timothée, mon véritable enfant dans la foi :
             grâce, miséricorde, paix, de par Dieu le Père et le Christ Jésus notre Seigneur.
     3- Ainsi donc, en partant pour la Macédoine, je t'ai prié de demeurer à Éphèse,
              pour enjoindre à certains de cesser d'enseigner des doctrines étrangères »


   Jeune et semble-t-il assez timide,
     il fut cependant un collaborateur dévoué et fidèle.
    Plus tard, il fut mis à la tête de l'Église d'Éphèse.
   Il est fait allusion dans l'Écriture, à son emprisonnement et à sa remise en liberté.
      Nous n'avons rien de plus ensuite concernant son ministère très actif.
  D'après une tradition il aurait été lapidé par la foule pour s'être opposé à un culte païen,
         et serait donc mort martyr.
      La liturgie ne retient pas cette aspect dans sa notice.
précisions et quelques aspects:
 

  Tite, un païen converti, accompagna également Paul dans certains de ses voyages.


L'Apôtre lui confia la mission délicate de remettre
       de l'ordre dans la communauté de Corinthe divisée et perturbée.
    Nous le trouvons ensuite à la tête de l'Église de Crète.
     D'après les recomman­dations contenues dans la lettre à lui adressée,
       sa tâche dut être déli­cate.
    Puis nous le perdons de vue. Il serait mort à un âge très avancé.
Timothée et Tite,
      bien différents l'un de l'autre, ont cependant un point commun.
       À l'exemple de Paul, ils ont compris et mis en pra­tique l'enseignement de Jésus :
            la responsabilité, dans l'Église,
            est avant tout un service.
        Un service que les circonstances peuvent d'ailleurs amener
             à exercer avec énergie, voire avec sévérité.
Ce que nous savons des relations de Paul avec ses deux collabora­teurs
     nous donne également un enseignement précieux.
      Des liens de profonde charité les unissaient.
     Pour Paul ils étaient moins des subal­ternes que des amis.
     Il leur fait des confidences sur sa propre vie.
    Il a des expressions où se révèle sa tendresse.
   N'y a-t-il pas aussi en cela un témoignage de missionnaire dans un monde souvent froid et dur?


    Dans l'Église orthodoxe, Timothée et Tite
     sont fêtés respectivement le 22 janvier et le 25 août.
-----

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty29/1/2021, 11:28

Les saints du mois de janvier -



  27 janvier      
                                             sainte Angèle Merici (commémoraison)-
                                        Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte46
                                                           (  née v 1470- Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 1540 27 janvier )
   « Prudence et charité » (P 1) sont les deux vertus de sainte Angèle Merici
              que nous demandons au Seigneur de pouvoir imiter.
            Elles résument bien le portrait spirituel
       de l'incomparable édu­catrice que fut la fondatrice des Ursulines.

                   
---------
- Lecture au bréviaire :
 - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10- Testament spirituel de sainte Angèle.
« Mes très douces mères et sœurs dans le Christ,
     efforcez vous d'abord et à tout prix de concevoir de sages résolutions,
        avec l'aide de Dieu; ainsi, guidées uniquement par l'amour de Dieu et le zèle du salut des âmes,
             vous entreprendrez votre tâche d'éducatrices.
         C'est seulement Si elle est enracinée et fondée dans la charité qu'elle produira des fruits de salut,
       car notre Sauveur l'a dit: Un bon arbre ne peut produire de mauvais fruits.
      Un bon arbre, dit-il, c'est-à-dire un cœur bon, animé par la charité,
      ne peut produire que des œuvres saintes et bonnes.
      C'est pourquoi saint Augustin disait: ''Aime et fais ce que tu veux.'' 
           Aie l'amour et la charité, et ensuite fais ce que tu veux, comme s'il disait nettement:
            ''L'amour ne peut pas pécher.''
   Je vous demande encore de tenir compte de chacune de vos filles
             et de les porter comme gravées dans vos cœurs non seulement par leurs noms,
                   mais avec toute leur situation et leur état.
                 Cela ne vous sera pas difficile si vous le entourez d'une charité vivante.
              En effet les mères, selon la nature, auraient-elles mille enfants, les gardent tous et chacun
                    fixés dans leur cœur, elles n'en oublient jamais aucun;
                  c'est l'œuvre en elles d'un très véritable amour.
                Il semble même que plus elles ont d'enfants, plus augmentent le souci et l'amour qu'elles ont de chacun.
              Bien davantage donc, celles qui sont mères selon l'esprit doivent et peuvent se comporter de même,
            parce que l'amour spirituel est plus puissant que celui qui procède de la communauté de sang.
          Par conséquent, mères qui m'êtes très chères, Si vous aimez vos filles d'une charité vivante et sincère,
                  il sera impossible que vous ne les ayez pas, toutes et chacune, gravées dans votre mémoire et votre cœur.
           Je vous demande encore d'essayer de les attirer par l'amour, l'indulgence et la charité,
                     et non par la hauteur et la dureté.
                Soyez aimables pour toutes, du fond du cœur, comme il se doit, selon cette parole de mon Seigneur:
                      Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur.
            Ainsi vous imiterez Dieu, dont il est écrit:
               il a tout disposé avec douceur.
          Et Jésus dit encore : Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau léger.
               Vous de même: avec toutes employez la douceur sous toutes ses formes.
            Prenez garde surtout qu'elles ne fassent pas par crainte ce que vous ordonnez.
          Dieu a donné à chacun la liberté, c'est pourquoi il ne force personne.
                    Il se contente de montrer, d'appeler, de persuader.
               Parfois, il faudra montrer une autorité plus sévère, à bon escient
                      et en tenant compte de l'état et des nécessités des personnes.
               Cependant, même alors, c'est seulement la charité qui doit nous pousser, ainsi que le zèle des âmes. »
------   
Angèle Merici, née vers 1470 au bord du lac de Garde, en Italie du Nord,
        à Desenzano, en territoire vénitien, 
        mais c'est à Brescia, où elle se fixa en 1516, 
              qu'elle fonda sa famille religieuse;
           elle anticipera sur son temps en fondant la Compagnie de Sainte-Ursule
            une famille religieuse semblable à ce que nous appel­lerions aujourd'hui un Institut séculier.
 Elle-même restera laïque, mais membre du Tiers ordre franciscain,


tout en menant dans le monde une vie de silence, de prière, de charité.
     Nous savons peu de chose sur elle avant son arrivée à Brescia (Nord de l'Italie) vers 1516.
Elle a déjà qua­rante-cinq ans.
    Elle entreprend des pèlerinages en Terre Sainte,
       ce qui, à l'époque, surtout pour une femme, n'était pas sans danger.
   C'est vers 1530 que son projet de fondation prend forme.
      Lorsqu'elle en commence la réalisation, elle a soixante-cinq ans envi­ron,
        mais elle nourrit cette idée depuis longtemps puisque, selon une tradition,
          celle-ci lui avait été inspirée par une vision reçue dans sa jeunesse
              (et qui sera exploitée par l'iconographie).


Elle avait vu un escalier montant au ciel, et sur les marches,
       des jeunes filles assimi­lées à des anges (les futures ursulines).
                           Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte47

     Le nom qu'elle donnera à son institut s'explique
     par la grande popularité que connaissaient alors sainte Ursule et ses compagnes,  (4e siècle)
          vierges de Cologne massacrées par les Huns, et dont la légende avait amplifié le nombre (à onze mille !).
Pour comprendre et apprécier le nouvel institut, il faut replacer notre sainte dans le contexte qui était le sien.
    Les idées de la Renaissance ont entraîné une repaganisation.
     Angèle comprend toute l'importance de la famille,
      en particulier du rôle des femmes pour remédier à cet état de choses.


     C'est pourquoi les ursulines vont s'at­tacher 
         à l'éducation des futures mères de famille.
    Elles mettront, comme le demande saint Pierre dans la première lecture,
         1 Pierre 4: 7-11
1 Pierre 4:
 

          les dons qu'elles ont reçus en tant que religieuses, au service d'une rechristianisation de la société.
              Au cours de l'histoire, l' œuvre de la fondatrice a connu certaines modifications,
                   mais l'essentiel de sa pensée demeure.
           Angèle Merici n'eut guère le temps d'assister à l'essor de son œuvre.
           Elle mourut en effet peu après sa fondation, le 27 janvier 1540.
           Mais elle la soutient encore.
           Et si la famille de sainte Ursule est si vivante aujourd'hui,
            c'est sans doute parce que le service que ses religieuses rendent à l'Église
                est tout aussi nécessaire et urgent qu'au 16e  siècle.
supplément d'informations:
 


_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty29/1/2021, 14:58

Les saints du mois de janvier -

  28 janvier      
                                             saint Thomas d'Aquin (mémoire)-
                                    Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint113
                                                           (  né 1225- Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 1274 7 mars )               
---------                                       Docteur de l'Église
- Lectures -  Sagesse 7 : 7-16 Les trésors de la sagesse; psaume 18 : 8, 9. 10, 11
                                            R/ Les décisions du Seigneur sont loyales et pleinement justes;
                        Matthieu 23 : 8-12;  -   
   -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10 Conférence de saint Thomas d’Aquin à ses étudiants sur le credo..
----- 
En 1225, (ou 1226) naissait  Thomas d'Aquin,  dans une grande famille seigneuriale d'Italie,
      au château de Roccasecca près d'Aquino (9 kilomètres) 
                                     (Latium) /
                          / mort le 7 mars 1274 à l'abbaye de Fossanova près de Priverno
                                     (dans le Latium également).
       Il est un religieux de l'ordre dominicain,
      devenu célèbre pour son œuvre théologique et philosophique.
______________________

    Dès l'âge de cinq ans, il quitta ses nombreux frères et  sœurs
         pour être confié à l'éducation des moines bénédictins du Mont-Cassin (à 25 kilomètres de Roccasecca).
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint114

     Cependant, lorsque, vers l'âge de vingt ans, et contre l'avis des siens,
           il souhaita embrasser l'état religieux il ne se tourna pas vers l'ordre de saint Benoît,
                mais choisit d'entrer chez les dominicains, ou Frères Prêcheurs.


Il était déjà novice lorsque des membres de sa famille
          l'enlevèrent et l'emprisonnèrent dans le château familial.
     Mais il demeura inflexible. Ils durent se plier à son choix.
   Thomas se révélait exceptionnellement doué intellectuellement.
      Ses supérieurs l'envoyèrent à Cologne,
                                     puis à Paris
            où il restera plus de dix ans.


D'abord comme élève, puis comme maître en théologie.
   Pour des raisons inhérentes en partie à la nature « mobile » de son ordre,
          il entreprend de nombreux voyages.
       C'est au cours de l'un d'entre eux qu'il mourra, le 7 mars 1274.
        Il n'a pas encore 50 ans.
Pour l'Église catholique, Thomas d'Aquin est d'abord un très grand penseur,
          l'un de ses principaux docteurs, sinon le principal.
    Il a élaboré une synthèse, une Somme 


     qui devait marquer profondément et durablement sa philosophie et sa théologie.
         Elle était moderne puisqu’elle tenait compte des exigences qui se faisaient jour alors :
            l'homme prenait conscience de sa liberté et de sa raison,
               il devait aussi mettre en œuvre son intelligence dans le domaine de la foi.
      Thomas n'hésita pas à prendre en compte la pensée de maîtres incroyants,
             ce qui, évidemment, n'était pas compris de tous à son époque.
    Mais revenons à l'homme, au saint.
        Ce penseur hors classe fut un priant.
       Ainsi qu'il est dit dans la première lecture,
Sagesse 7: 7-16
Sagesse 7:
 

         c'est dans le colloque  intime avec le Seigneur
            qu'il trouva la sagesse qui, pour lui, s'identifiait à la connaissance de la Vérité éternelle.
        Si on l'appelait «maître», il savait que ce titre n'était que délégué
        et qu'il n'y a qu'un-seul Maître, Jésus-Christ.
 
     Celui que l'Église a appelé le «Docteur Angélique»
            parce que son génie et sa valeur intellectuelle
             tenaient plus de ceux d'un ange que de ceux d'un homme,
               nous a donné comme ultime leçon une leçon d'humilité ;
           n'a-t-il pas dit, peu de temps avant sa mort, parlant de son œuvre immense :
          ''Tout ce que j'ai écrit n'est que de la paille...''


Docteur de l'Eucharistie:
Tommaso D'Aquino, Inno ADORO TE DEVOTE, Schola Gregoriana Mediolanensis, Milano, It.


paroles :
 

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty31/1/2021, 22:55

Les saints du mois de janvier -

  31 janvier      
                                             saint Jean Bosco (mémoire)-
                                                                                        ou Don Bosco
                                  Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint115
                                                         (  né 1815 16 août - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 1888 31 janvier )               
---------
- Lectures – Philippiens 4 : 4-9; Marc 10 : 13-16 -   
- Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10Lettre de saint Jean Bosco à ses confrères-
------

Très brève notice sur saint Jean Bosco-


Jean Bosco, né en 1815,

Saint Jean Bosco, ou Don Bosco, né Giovanni Melchior Bosco
         à Castelnuovo d'Asti (village de la principauté du Piémont faisant alors partie du Royaume de Sardaigne),
          à Turin -à 28 kilomètres à l'ouest de Castelnuovo-   (Italie) .



Il a voué sa vie à l'éducation des enfants issus de milieux défavorisés;
L'Église catholique l'a canonisé en 1934, sous le nom de saint Jean Bosco. 
------

Don Bosco est surtout connu comme apôtre de la jeunesse des milieux populaires.
    Il fut lui-même fils de pauvres paysans.
   Orphelin de père à l'âge de deux ans, il fut élevé par une mère admirable,
       qui l'aida par la suite dans son travail apostolique.
    Il entendit l’appel  au sacerdoce.
    Devenu prêtre, il exerça d'abord son ministère
        auprès des pauvres, des malades, des prisonniers.


     Dieu parle aux hommes par des faits souvent anodins.
Il en fut ainsi pour Jean Bosco. Un jour, dans une église,
      un sacristain malmena un enfant devant lui.
    C'est en prenant sa défense que Jean Bosco eut la révélation du dessein que Dieu avait sur lui ;
     s'occuper principalement de la jeunesse misérable et délaissée.
L'enfant qu'il avait défendu s'attacha à lui et revint avec d'autres jeunes de son entourage.
    Ce fut le début d'une œuvre qui connut un grand développement.
       Don Bosco exerçait un réel ascendant sur ses protégés,
           dû certes à sa bonté, mais celle-ci n'excluait pas la fermeté
                 et s'alliait chez lui au dévouement, à la sérénité, à la joie, au sens de l'humour...
        Il possédait tout ce que Paul, dans la première lecture, souhaite à ses correspondants.
      Par ailleurs, son existence fut marquée par des faits surnaturels 
        manifestant l'intérêt que Dieu prenait à son travail d'apôtre.
Fondateur, son œuvre ne se limite pas à la congrégation des Salésiens,
                        instituée pour la jeunesse masculine.
         Don Bosco fonda celle des Sœurs de Marie Auxiliatrice,
                                           pour l'éducation des filles.
      Une autre fondation fut placée sous ce même vocable,
          elle avait pour but de promouvoir et d'aider les vocations sacerdotales.
    Cependant, les enfants ont toujours eu la place d'honneur dans le cœur de Don Bosco.

    Sa mort, survenue à Turin le 31 janvier 1888, fut une sorte d'apothéose.
   En l'apprenant, le pape Léon XIII, résumant la pensée du peuple, proclama :
         « Don Bosco est un saint, un saint, un saint
     Son œuvre se développa magnifiquement dans le monde entier.
----- 

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty31/1/2021, 22:59

Rêve prémonitoire des trois blancheurs:

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint116
La vision du rêve trois Blancheurs: L'Eucharistie / le Pape (l'Église ne peut être sans...) / la Vierge Marie

« La tempête encore se déchaîne, la plus violente qui fut jamais.
    La barque de Pierre est à nouveau secouée, et de plus en plus rudement.
    Sous nos yeux s'accomplissent la suite et la fin du rêve de Don Bosco. 
    Les attaques sont désormais
    concentrées sur les trois blancheurs elles-mêmes,
  et dans la mesure où elles sont indissociables, toutes les trois sont attaquées :
    la Vierge Marie est attaquée,
     le Pape est attaqué,
     l'Eucharistie est attaquée.

    S'agissant de la papauté, le rêve raconte finalement l'histoire de son encerclement
           par les forces (maçonniques et associées) qui visent fondamentalement sa destruction.
             Prophétisant ainsi leur défaite finale.
 
parmi les programmes de destruction de la franc-maçonnerie- la famille:
 
§§§

    Quel est l’enseignement essentiel de ce songe ?
Il nous dit que la fidélité aux Trois Blancheurs,
                       aux trois inséparablement,
   constitue la condition incontournable pour se maintenir dans la fidélité à l'Église.
Si l'une des trois fait défaut, la foi elle aussi défaille.
    Car quelque acharnement que mettent les ennemis de l'Église en leurs assauts,
   et quelques très grands dommages qu'ils infligent,
  ils ne peuvent venir à bout de la grande Nef, puisqu’il est écrit :
    '' Les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle ''.
 
§§§

    La signification pratique qui se dégage pour nous de ce rêve prophétique
    est donc claire et nette :
  il n’y a qu’une voie sûre
                       pour le petit reste,
  la fidélité aux trois Blancheurs,
             l’attention apportée à la présence des trois – inséparablement.
    '' Il est visible et clair, déclarait Debora,
           petite prophétesse italienne de l'Eucharistie, en 2008,
que la nouvelle ère, préparée par la Madone, sera une ère qui se construira sur ces trois réalités :
            Jésus Eucharistie,
             le primat de Pierre
           et la présence de la Madone ''.  »



_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty3/2/2021, 14:40

Les saints du mois de février -

  1er février      
                                             saint Théophane Vénard (mémoire)-
                                                                                        Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint117                                  
                                                         (  né 1829 21 novembre - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 1861 2 février ) 
                                       Martyr au Vietnam               
---------
-
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, 
    aimait bien ce saint dont elle avait la dévotion.  
    Il a joué un grand rôle dans sa vie en raison de la ''petite voie'' qu'il enseignait.
        Ainsi elle se sentait proche de ce missionnaire par sa spiritualité. 
    Lui aussi, a suivi la ''petite voie'', même s'il ne l'a jamais formulée ainsi.
Né le 21 novembre 1829, au diocèse de Poitiers, Jean-Théophane opta vers le sacerdoce.
     Le désir de la vie missionnaire mûri en lui,
       et aussi celui du martyre qui, chez un être dont on nous dit l'équi­libre et la gaieté,
       ne pouvait être qu'inspiré par l'Esprit Saint.
    Il écrira plus tard, après des épreuves :
         «Du courage dans la vie ! Vive la joie quand même!»
  Tout jeune, il proclama, après avoir lu les Annales de la propagation de la foi:
        «Moi aussi, je veux aller au Tonkin et y être martyrisé !»
   Il fut exaucé :
  il entra au séminaire de la Société des Missions Étrangères de Paris
      et, après son ordination sacerdotale, embarqua pour le Tonkin,
                      où il arriva en juillet 1854.


Ce pays de mission connaissait alors des périodes de persécution,
       en dépit d'une christia­nisation florissante et de l'existence,
           déjà, de prêtres autochtones.


    Après des périodes de calme relatif, la persécution reprenait.
      Des collèges dirigés par les Pères furent détruits.
       Commença alors pour les mis­sionnaires la vie des ''catacombes''.
   Théophane et ses compagnons continuèrent néanmoins leur travail apostolique.


      Le 30 novembre 1860, après huit années d'apostolat presque toujours clandestin,
    le Père Théophane fut arrêté.
      Enfermé dans une cage et conduit à Hanoï,
       il fut traduit devant un tribunal.


     On lui proposa la vie sauve s'il foulait aux pieds un crucifix en signe d'abjuration.
       Devant son refus, on le condamna à mort.
    La sentence ne fut exécutée que plusieurs mois plus tard.
       Durant ce temps il resta détenu dans sa cage.


Il y écrivit des lettres à sa famille.
   Dans l'une d'elles il s'exprima ainsi :
     ''Nous sommes tous des fleurs plantées sur cette terre,
         et que Dieu cueille en son temps, un peu plus tôt, un peu plus tard.
          Autre est la rose empourprée,
                  autre est le lys virginal,
                     autre l'humble violette
  Théophane fut décapité le 2 février 1861,
     Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint118
        sur les bords du fleuve Rouge.
    Il mourut en chantant le Magnificat.
---
voir des liens:
 

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty15/2/2021, 13:06

Les saints du mois de février -

  15 février      
                                             saint Claude La Colombière ()-
                                                                                    Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint119                       
                                                                     né 1641 - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 1682
---------
Claude La Colombière,
   -béatifié en 1929 par Pie XI;
   - canonisé le 31 mai 1992 par le pape Jean-Paul II.

Brève notice:
     Lors de sa canonisation, le pape Jean-Paul II a rappelé
          ce qui a particulièrement marqué la vie et l' couvre de ce religieux :
                ses liens spirituels avec sainte Marguerite-Marie,
                      et la part qu'il prit avec elle pour la propagation du culte du Coeur du Christ.
      Né dans le diocèse de Grenoble en 1641,
        Claude entra dans la Compagnie de Jésus.
    Il s'engagea dans l'apostolat avec une générosité que révèlent ces mots :
       ''Pour faire beaucoup pour Dieu, il faut être tout à lui.''


    Mais le plus bel éloge qui lui fut décerné vint du Seigneur lui-même,
       lorsqu'il le présente à Marguerite-Marie :
          ''C'est mon fidèle serviteur et parfait ami.''
   Il a trente-six ans lorsqu'en 1677 il rencontre pour la première fois

    celle dont il est destiné à devenir le confesseur,
                                                 le directeur spirituel,
                                             le confident, l'ami.
     L'humble visitandine de Paray-le-Monial
           a déjà bénéficié de grâces mystiques exceptionnelles qui rendent sa supérieure perplexe.
       Le Père Claude la rassure :
              ''Tout cela vient bien de Dieu.''
                         Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint120

      Il fait plus qu'authentifier de son discernement, avec une grande sûreté de jugement,
          le message qu'elle a reçu ;
        il va désormais l'aider à le transmettre avec une très grande joie.
     Ce message consiste à rappeler l'amour de Dieu
                          contenu dans le Coeur du Christ,


         destiné à être propagé.
     Ainsi l'a évo­qué Jean-Paul II, lors de la canonisation :
     ''Pour évangéliser aujour­d'hui, il faut que le Coeur de Jésus
               soit reconnu comme le cœur de l'Église.''


     Claude La Colombière eut d'autres activités.
    Il résida un temps à Paris où il fut le précepteur des enfants de Colbert.
    Puis il fut envoyé à Londres comme chapelain de la duchesse d'York (1676);
   puis y rencontra des épreuves, arrêté suite à des rumeurs de complots (1678).


Il revint d'Angleterre malade.
    Phtisique, il mourut à Lyon, à l'âge de 41 ans.
---- 
À suivre

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty19/2/2021, 11:10

Les saints du mois de février -

  18 février      
                                             sainte Bernadette Soubirous   (commémoraison)-
                                                                                    Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte48                       
                                                                     née 1844 7 janvier - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 1879 16 avril
---------
-  Lectures : - 1 Corinthiens 1 : 26-31; Jean 12 : 24-26 - 
- -au bréviaire   – - -+   - Récit de Bernadette à son infirmière (6 octobre 1874) -
----------.
Marie-Bernarde Soubirous, que l'on désignera par la suite du vaste publique qui adopte le nom de Bernadette,
     était l'aînée d'une famille très pauvre de Lourdes,
         où elle naquit le 7 janvier 1844. Chétive et asthmatique elle fut placée à Bartrès, sa nourrice,
                                      à 4 kilomètres au nord de Lourdes.
                                 Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte49

En effet, Louise Soubirous, la mère, entame une seconde grossesse avant que Bernadette ne soit sevrée,
      ce qui oblige à la placer chez une nourrice: Marie Laguë
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte50
                        qui vient de perdre son nouveau-né;
                  elle habite le village de Bartrès juste à côté de Lourdes et prend Bernadette chez elle.
http://lieux.loucrup65.fr/bartres.htm


   Après le temps du sevrage, Marie Laguë s’est attachée à l’enfant et propose de la garder sans frais.
    Bernadette restera chez sa « seconde mère » jusqu’à l’âge de deux ans.
      Elle retourne dans sa famille à Lourdes en avril 1846.
Elle y reviendra quelques années plus tard y garder les troupeaux.
                          Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte51
C'est là aussi qu'elle apprit les rudiments de la foi chré­tienne.
   À l'âge de 14 ans, elle fut favorisée de dix-huit apparitions de la Vierge Marie
       qui se pré­senta sous le vocable de l'Immaculée Conception.


La Vierge lui confia le message que l'on sait.
Bernadette dut alors faire face à la célébrité,
    elle qui désirait demeurer cachée comme le grain de blé tombé en terre.
      Par ailleurs, le désir de devenir religieuse mûrissait en elle.
    Elle entrera à la congrégation des Sœurs de la Charité et de l'Instruction chrétienne de Nevers,
      qui avait une maison à Lourdes.
    «Mais, disait-elle, ignorante et pauvre, ne sachant rien faire, je ne puis ambitionner de prendre place parmi ces sœurs. »
      Elle y fut cependant admise.
   Elle reçut l'habit le 29 juillet 1866 et le nom de Sœur Marie-Bernard.
       «Je suis venue ici pour me cacher, disait-elle ;
          mais toujours à la manière du grain tombé en terre.
             Elle priait et se sacrifiait beaucoup pour la conversion des pécheurs.
Sa vie en religion ne fut pas un chemin fleuri et sans épreuves.
   Elle souf­frit toute sa vie de son asthme.
   En outre, ses supérieures, craignant pour elle l'or­gueil,
        jugeaient de leur devoir et préférable de la traiter un peu durement dans le but de préserver son humilité.
Il n'y manqua pas et naturellement elle disait:
     «Si la Sainte Vierge en avait trouvé une plus ignorante que moi,
        c'est elle qu'elle aurait choisie.»
    Elle tra­vailla en particulier à l'infirmerie, lorsque ce n'était pas elle qui y était pour être soignée;
      elle y fut très aimée pour son dévouement et sa charité.
Elle mourut le 16 avril 1879, à l'âge de 35 ans,  en murmurant :
        «Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour moi, pauvre pécheresse. »
    Son corps, qui repose actuellement dans une châsse, exposée dans la chapelle des Sœurs de Nevers, est demeuré intact.
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte52

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Bernadette et les apparitions
     fascinent l'écrivain juif autrichien,
        Franz Werfel, réfugié à Lourdes,
        au point de faire le vœu d'écrire sur elle,
        s'il réussit à gagner les États-Unis.
         Il tient parole et The Song of Bernadette (Le Chant de Bernadette),
         la biographie romancée qu'il écrit, parue en 1942), est un immense succès.
....

Le chant de Bernadette:
 

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty19/2/2021, 12:24

C’est Marie qui enseignera le catéchisme à Bernadette.
   L’enfant pauvre et illettrée se révèle une élève merveilleuse.
     Lorsque Bernadette voit la Vierge Marie pour la première fois, le 11 février 1858,
       elle est habitée d’un désir qui est pour elle une souffrance.
        À 14 ans, Bernadette a le grand désir d’être admise à la première communion.
        Or, en raison de sa totale ignorance du catéchisme,
          elle n’est pas autorisée à communier.
         Telle est sa souffrance.
     D’abord d’être d’une certaine façon exclue de la communauté à laquelle elle appartient puisque,
          lors des messes où les autres enfants sont autorisés à communier, elle doit rester à sa place.
        Ensuite parce que la grande confiance qu’elle met en Dieu lui donne le désir de recevoir le Corps du Christ.
      La misère, la maladie, l’ignorance creusent en elle le désir de rencontrer, d’accueillir, de recevoir son Sauveur.
      Or cela ne lui est pas possible.


  C’est au jour de la Fête-Dieu, en 1858,
      que, dans la discrète chapelle de l’Hospice,
      entourée par les sœurs de Nevers et d’autres enfants aussi pauvres qu’elle, Bernadette fait sa première communion.
      Quelques semaines plus tard, elle bénéficiera de la toute dernière apparition de la Sainte Vierge.
      La première communion de Bernadette a été rendue possible
          par le témoignage de l’un des prêtres de la paroisse de Lourdes, l’abbé Pène :
           «En Bernadette, tout se développe harmonieusement».
   
   C’est ce que saint Luc note à propos de Jésus : "L’enfant grandissait et se fortifiait,
            tout rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui" (Luc 1: 40).
    La première communion de Bernadette fait également suite à sa première confession.
       Celle-ci remonte au 13 février 1858,
      c’est-à-dire entre la première et la deuxième apparition.
 
Entre le moment où elle s’est confessée pour la première fois
                     et
            celui où elle a pu communier,
    c’est à travers seize apparitions, seize rencontres, que Marie a préparé Bernadette à recevoir Jésus.
    Il faudra attendre huit années pour que l’expérience sacramentelle de Bernadette puisse être prolongée à la Grotte.
   Le 12 mai, arrivent les premiers prêtres, le 19 mai 1866 en présence de Bernadette,
        est célébrée pour la première fois la messe à la Crypte,
           la première chapelle construite en réponse à la demande de la Vierge Marie,
            le 21 mai est célébrée la première messe à la Grotte.
Histoire et construction:
 





Très vite le Salut du Saint-Sacrement sera célébré chaque jour à la Grotte.
    Ainsi, au terme d’un temps d’adoration eucharistique,
       sera donnée la bénédiction du Saint-Sacrement.
      Hier comme aujourd’hui, les pèlerins de Lourdes le comprennent,
         le cœur de la Grotte c’est le Christ,
           le cœur de la démarche à la Grotte trouve sa source et son sommet dans l’Eucharistie.

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty18/4/2021, 15:09

Par contrainte je n'ai pu assurer les notices des  biographies; et encore pour quelques mois.

Mais ce matin j'aimerais souligner par un canevas, 
    la notice de cette biographie:
Les saints du mois d'avril -

  18 avril      
                                                     saint Parfait ()-
                                                                           Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint121         
                                                           né à Cordoue (Espagne)  - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 850
---------
Parfait de Cordoue, en latin Perfectus, était un prêtre chrétien de Cordoue en Espagne;
     il fut décapité par les musulmans le 18 avril 850,
       le jour de Pâques, pour avoir refusé de retirer ses propos sur Mahomet.
   Plusieurs chrétiens sont massacrés en représailles par les musulmans d'Al-Andalus.

Il est considéré comme l'un des plus grands martyrs de son époque. 
   Son supplice, enregistré par saint Euloge de Cordoue, ((    né v 801  - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 859  - fête 11 mars   ))
             figure dans le Memoriale sanctorum.
     Il était né à Cordoue, en Espagne, au temps où  la région
         était sous le contrôle des Maures du califat omeyyade.
      Moine ordonné prêtre, il siégeait à la basilique Saint-Aciscle à Cordoue.


-autre vidéo:
 



voir aussi:
        Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Flzoc118

https://www.rts.ch/play/tv/le-court-du-jour/video/espagne-le-centre-historique-de-cordoue?urn=urn:rts:video:2628694


     L'Andalousie étant sous autorité politique musulmane,
       les chrétiens étaient tolérés en ces temps sous certaines conditions de discrétion
           et sous le statut de dhimmi.
    En 850, Parfait fut mis au défi par deux musulmans
           de dire qui était le plus grand prophète, Jésus ou Mahomet.
 
  Au début, il préféra ne pas répondre, afin de ne pas les provoquer,
     mais ils insistèrent pour qu'il leur donnât une réponse,
          promettant de le protéger des représailles.
     Il leur dit alors en arabe que Mahomet était un faux prophète
        et un homme immoral pour avoir, dit-on, séduit l'épouse de son fils adoptif.
     Les musulmans respectèrent leur promesse
          et le laissèrent partir, mais quelques jours plus tard,
        certains d'entre eux changèrent d'idée et le firent arrêter.
 
      Ils demandèrent à des amis de le saisir eux-mêmes (afin de ne pas être parjures)
           et le firent juger. 
        Parfait fut accusé de blasphème par le tribunal islamique et fut exécuté.
    Sa notice affirme que ses derniers mots furent
                   pour bénir le Christ
            et condamner Mahomet et son Coran.
 
Son martyre fut l'un des premiers d'une période de persécution des chrétiens
        par les musulmans en Al-Andalus ;
     elle commença en 850 sous Abd ar-Rahman II,
   se poursuivit sous son successeur Muhammad Ier,
      et par la suite continua de façon intermittente jusqu'en 960.
 
Les catholiques le fêtent le 18 avril.
-----------

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty30/4/2021, 13:38

-30 avril      saint Pie V     ( commémoraison )      -lectures- 1 Pierre 5 : 1-4; Jean 21 : 15-17                                                       
                         (en latin Pius V, en italien Pio V) 
                    Comme hier, notre saint est aussi de la famille dominicaine.
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Aaaaaa20

                                   né 1504-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc101572    
                                         - 225e pape de 1566-1572.
                                                                - Il fut canonisé en 1712.

  Nom de naissance: Antonio Ghislieri,
      en religion Michele Ghislieri (né le 17 janvier 1504 à Bosco Marengo dans le Piémont
                                                                                               décédé - 1er mai 1572 à Rome)
 
Voir l'an passé
https://docteurangelique.forumactif.com/t26285-lexique-sur-la-priere-et-lexique-historique-des-saints#1003396

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty1/5/2021, 13:49

Les saints du mois de mai-    


                      Nous commençons le mois de Marie avec son époux, saint Joseph,
                              bien unis l'un à l'autre, modèle de la famille chrétienne.

-1er mai saint Joseph Travailleur (commémoraison)-   
                         Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint123
                                  né  -   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 1er siècle   -
- -  Lectures : -Genèse 1 : 26—2 : 3; OU Colossiens 3 : 14-24; Matthieu 13 : 54-58  –
   -bréviaire :  -   -- - -+   - Du 2e Concile du Vatican : L’Église dans le monde de ce temps.  -       
-----.
Avant de devenir en Europe la Fête du Travail, le 1er mai a marqué pendant longtemps,
                    à la fin du 19e siècle et au début du 20e,
                 une journée de revendications et souvent de luttes des classes en vue de la promotion ouvrière.
           Il y avait là un appel auquel ne pouvait rester insensible l'Église,
        que les papes Léon XIII et Pie XI s'employaient alors à ouvrir aux problèmes du monde du travail.
    Pie XII voulut donner une dimension chrétienne à cette journée
   en la plaçant sous le patronage de saint Joseph Travailleur (1955).
   Non seulement Joseph a été un travailleur, le charpentier-menuisier de Nazareth (L 2),
Colossiens 3 : 14-24
Colossiens 3:
 
       mais il est le modèle du tra­vailleur chrétien, lui qui,
         des années durant, travailla pour Jésus et dans l'intimité quotidienne de Jésus.
    Pour le chrétien l'atelier de Joseph projette une lumière nouvelle sur la dignité du travail.
     Celui-ci ne lui offre pas seulement, comme aux autres hommes,
         le moyen de perfectionner la nature et de servir la communauté de ses frères.
        Il lui permet encore de communier intimement
         à la condition du Fils de Dieu fait homme
        et il l'invite à unir aux souffrances du Christ celles qui sont inhérentes à son labeur.
     C'est ainsi que le travail est une approche de Dieu.
-------------
voir le chant Mon Joseph, mon amour directement sur youtube, autrement inaccessible
-cliquer sur le lien:
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Petite12
https://youtu.be/XoUGSwPPG1M



Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Mon_am13Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Mon_am12
SUITE:

Mon amour,
Mon Joseph,
Mon frère bien-aimé!
Mon amour,
Mon Joseph,
Toi, mon beau charpentier,
Dans mon cœur, c'est toi que j'aime!

Quand vient le soir
Et que tu montes à la prière,
Je sens que tu m'es plus qu'un frère,

Mon bel amour, bien plus qu'un frère!
J'imagine les mots
Quand tu pries le Très Haut,
Toi qui sembles si bon,
Qui sembles si fidèle,
Je n'entends que ton nom

Dès que je veux prier...
Crois-tu qu'II nous appelle?

Souvent la nuit,
Un songe étrange me réveille
Et je ressens que ton cœur veille,

Mon bel amour, que ton cœur veille!
J'ai le désir si doux

Que tu sois mon époux.
Il n'est rien dans mon cœur
Qu'à mon Dieu ne déplaise.
Je prie pour ton bonheur,
Mon frère bien-aimé,
En bénissant nos rêves!


------------
Hommage à saint Joseph

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty2/5/2021, 14:57

-2 mai      saint Athanase d'Alexandrie    ( mémoire )      - -lectures 1 Jean 1 : 5—2 :2; Jean 21 : 15-17                                                       
                                saint Athanase d'Alexandrie
                     Docteur de l’Église.
                    Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Atanasius4
                                   né 295-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10373    
                   - Figure parmi les premiers Pères de l'Église
                             - 45 années d’épiscopat dont 17 en cinq exils répétés;
                             -Combat l’arianisme;
                             -on lui décerna le titre de ''docteur de l'Incarnation'' . 
                      -il écrivit la biographie de saint Antoine,  (saint Antoine, qui fut le Père du monachisme )   
                                   qui lui était aussi un ami.
                                                          -citation de saint Athanase:
                                          « Dieu s’est fait homme pour que l’homme soit divinisé. »       -
       
                                    
                      
      Athanase, né à Alexandrie vers 295,
             avait vécu sa petite enfance
                au temps des persécutions romaines.
          Il s'intéressa aux récits  des chrétiens raconter l'héroïsme des martyrs.
        La suite de son existence montra qu'il n'oublia pas ces modèles,
                lui qui devait être à son tour persécuté.
    Comme tous les premiers Pères de l'Église,
          Athanase dut lutter contre des tendances
           à fausser le message évangélique.
              Ce n'était pas rare en ce temps de rencontrer des prêtres
                  improviser sur la compréhension de la doctrine.
             Si Athanase porte le titre de «docteur de l'Incarnation »,
                    à cause de son combat contre l'arianisme.
    C'est ce qui explique le choix de la première lecture
          dans laquelle saint Jean insiste fortement sur le mystère de l'Incarnation.
      Votre foi, dit-il, consiste essentiellement
                à croire que Jésus est le Fils de Dieu.


Voir l'an passé
https://docteurangelique.forumactif.com/t26285-lexique-sur-la-priere-et-lexique-historique-des-saints#1003453


suivi d'une dissertation concernant l'influence de l'arianisme sur l'islam... 
https://docteurangelique.forumactif.com/t26285-lexique-sur-la-priere-et-lexique-historique-des-saints#1003454

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty20/5/2021, 14:22

______________________________________ 
20 mai          Saint Bernardin de Sienne  (commémoraison)   
                                         prêtre, franciscain -
                                             Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Images?q=tbn%3AANd9GcTuX6umybnoiCET_RejPGteuNWnC9CUTjX3_8XPlUMKA5IwaGWf&usqp=CAU
                                                           ( né 1380- Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10   1444)                               
                                                                     - lectures –Actes 4 : 8-12; Marc 3 : 31-35     
-------------------




Voir la notice de l'an passé:
https://docteurangelique.forumactif.com/t26285-lexique-sur-la-priere-et-lexique-historique-des-saints#100481

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty20/5/2021, 14:28

______________________________________ 
20 mai          Saint Bernardin de Sienne  (commémoraison)   
                                  prêtre,
             

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Images?q=tbn%3AANd9GcTuX6umybnoiCET_RejPGteuNWnC9CUTjX3_8XPlUMKA5IwaGWf&usqp=CAU
                   ( né 1380- Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10   1444)                               
                                                                     - lectures –Actes 4 : 8-12; Marc 3 : 31-35     


https://docteurangelique.forumactif.com/t26285-lexique-sur-la-priere-et-lexique-historique-des-saints#1004811
-------------------

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty24/5/2021, 22:19

24 mai - 
             Marie Mère de l'Église     
                                         - (mémoire)
      Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Marie_19

    « la bienheureuse Vierge Marie Mère de l’Église » 

                 
          -célébrée le lundi après la Pentecôte- (mémoire)
 
Conformément à la volonté du Pape, la mémoire de Marie Mère de l’Église
          est désormais obligatoire pour toute l’Église de rite romain,
              le lundi après la Pentecôte.
         La Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des sacrements
           publie ce samedi 3 mars un décret en ce sens, signé le 11 février 2018,
         date du cent-soixantième anniversaire de la première apparition de la Vierge à Lourdes.

Marie Duhamel- Cité du Vatican
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Vatica10
Selon la volonté du Pape, l’Église de rite romain
       célèbrera maintenant, chaque année,
          la mémoire de « la bienheureuse Vierge Marie Mère de l’Église »
       le lundi après la Pentecôte.
   Sa mémoire devra apparaitre dans tous les calendriers et les livres liturgiques
        pour la célébration de la messe et de la liturgie des heures.
         La Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des sacrements
           met à disposition des textes liturgiques, en latin, nécessaires à ces célébrations.
             Leurs traductions, approuvées par les conférences épiscopales,
                seront publiées après la confirmation du dicastère.


Valoriser le mystère de la maternité spirituelle de Marie
Commentant le décret signé à l’occasion
          du cent-soixantième anniversaire de la première apparition de la Vierge à Lourdes,
               le cardinal Robert Sarah,
         préfet de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des sacrements,
     explique l’intention du Pape.
   Celui-ci a pris la décision de célébrer Marie Mère de l’Église,
           «en considérant l’importance du mystère de la maternité spirituelle de Marie
          qui, dans l’attente de l’Esprit Saint à la Pentecôte (cf. Ac 1, 14),
        n’a jamais cessé de prendre soin maternellement de l’Église pèlerine dans le temps».


         Il estime que «la promotion de cette dévotion peur favoriser,
                chez les pasteurs,
                     les religieux
                     et les fidèles,
                la croissance du sens maternel de l’Église et de la vraie piété mariale»,
              peut-on lire dans le décret.
          Le vœux, explique le cardinal Sarah, est que cette célébration rappelle
       à tous les disciples du Christ
                  que,
             si nous voulons grandir et être remplis de l’amour de Dieu,
           il faut planter notre vie sur trois grandes réalités
                   - la Croix, l’hostie, et la Vierge –
                 «trois mystères que Dieu a donnés au monde pour structurer,
                féconder et sanctifier notre vie intérieure, et nous conduire vers Jésus»,
            écrit le préfet.


   Le fruit d’un progrès
      François n’est pas le premier a accordé de l’importance à Marie Mère de l’Église.
             Le décret souligne les progrès réalisés dans
           la vénération liturgique réservée à la Vierge Marie.
    La Mère du Christ est aussi Mère de l’Église,
              comme l’indique les «paroles prémonitoires»
                      de saint Augustin
                             et
                       de saint Léon le Grand.
                 L’un dit que Marie est «la mère des membres du Christ»,
                          parce qu’elle a coopéré à la renaissance des fidèles dans l’Église.
                    L’autre écrit qu’elle est mère des membres du Corps mystique du Christ,
                               c’est-à-dire de son Église.
        «Ils s’appuient tout deux sur la maternité de Marie
                                   et
                     de son union intime avec l’œuvre du Rédempteur».
            En accueillant le disciple bien aimé,
            Marie a accueilli tous les hommes comme des enfants appelés à renaître à la vie divine.
           Dans le disciple bien aimé, le Christ choisit à son tour
                 tous les disciples comme vicaires de son amour envers la Mère,
                      explique le décret.
              Et au cours des siècles, poursuit-il, la piété chrétienne
                     a honoré Marie avec
                        les titres de Mère des disciples, des fidèles et des croyants.
                  Tel est le fondement sur lequel s’est appuyé le bienheureux Pape Paul VI
                         lorsqu’il a reconnu solennellement à Marie le titre
                               de Mère de l’Église le 21 novembre 1964
                         en concluant la troisième session du Concile Vatican II.


          Depuis, le Saint-Siège a proposé à l’occasion de l’Année Sainte de la Réconciliation en 1975,
                 une messe votive en l’honneur de la bienheureuse Marie Mère de l’Église,
                          insérée par la suite dans le Missel Romain ;
                     il a aussi accordé la faculté d’ajouter l’invocation de ce titre
                  dans les Litanies Laurétanes en 1980
              et publié d’autres formules dans le recueil des messes de la bienheureuse Vierge Marie en 1986.


  Cas exceptionnels
Le Saint-Siège a également concédé, pour certaines nations,
         diocèses et familles religieuses qui en ont fait la demande,
                 d’ajouter cette célébration dans leur Calendrier particulier.
           Parmi ces nations la Pologne ou l’Argentine.
          Dans ces cas particuliers, rien ne change.
      «Là où la célébration de la bienheureuse Vierge Marie, Mère de l’Église,
      est déjà célébrée selon les normes du droit particulier approuvé,
       à un jour différent avec un degré liturgique supérieur, même dans le futur,
      elle peut être célébrée de la même manière», conclut le décret.-
--------------



_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty16/6/2021, 13:07

-16 juin                           saint Jean-François Régis                                        (Père jésuite)
                                        Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint124
                                   né 1597 31 janvier-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc101640 31 décembre   
                   -
----------------.
   Très brièvement pour le texte (plus complet dans l'audio-visuel):

Jean-François Régis naquit dans le diocèse de Narbonne  le 31 janvier 1597;
 Ses parents l’ayant envoyé étudier au collège des Pères jésuites de Béziers,
     il entra dans cette famille religieuse le 8 décembre 1616. 
      Généreux, il se porta volontaire pour soigner les habitants de Toulouse atteints de la-peste. 
        Devenu prêtre, il désirait aller vers les missions lointaines.
            Le Canada l' attirait tout particulièrement. 
      Il lisait avec avidité les lettres de ses confrères
             partis évangéliser les Indiens Hurons et Iroquois, 
             et qui mourront martyrs. 
 
Dieu en avait jugé autrement pour lui.
      Certes, il serait missionnaire, et même un très grand missionnaire, 
       mais en France, son pays, qu'il ne quittera pas, et qui en avait grandement besoin 
 en ce temps de  décatholisation protestante… 
                   [Martin Luther  né 1483-1546- mort donc 50 ans avant la naissance de Jean-François Régis… 
                              il avait publié le 31 octobre 1517 les 95 thèses...
-                                      Jean Calvin 1509-1564-  ]
 
 
Jean-François Régis deviendra ainsi l'apôtre infatigable des Hautes-Cévennes.

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint125
voir la vidéo de VODEUS_  abonnement requis (facile en quelques clics... )
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Flzoc121
La vie de saint Jean-François Régis

-si le lien ne fonctionne pas
chercher sur google

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Flzoc121
vodeus saint Jean-François Régis
vidéo de 25 minutes très appréciées... 
....................................................................
       (  La communauté de communes des Hautes Cévennes 
                           est une ancienne communauté de communes françaises, 
              située dans le département du Gard et la région Occitanie.  )
   Dans le Velay et le Vivarais, 
              il sera en contact avec des baptisés passés au protestantisme. 
       Il a œuvré, pas toujours avec le même succès,  
          pour les ramener à la foi catholique,
               les considérant, selon la mentalité de son époque, 
            comme, des brebis égarées. Mais son action ne se limite pas  qu’à la recatholisation de ces communes de la France, desservies par les jésuites.
 
 En fait, cette région était terre de mission en ce sens qu'elle était bien plus 
                    déchristianisée que « décatholicisée».
-François Régis y trouva le « Canada» dont il avait rêvé.
      Il donnera des missions avec un zèle que rien ne pourra décourager. 
           Il bravera les intempéries. Le froid, la neige, 
                       les loups mêmes, les chemins impraticables, 
                    rien ne l'arrêtera. 
               Peut-être sentait-il que sa vie serait courte ; 
        il ne lui fallait pas perdre le temps précieux qui lui avait été départi 
              (il mourra à 43 ans).
           Il était comme imprégné du mot d'ordre de saint Ignace de Loyola, son fondateur :
                     « Œuvrer pour la plus grande gloire de Dieu

            Comme tous les saints, 
              il était aussi dur pour lui-même que bon pour les autres. 
       C'est cette bonté, cette tendresse même, autant que sa parole de feu, 
                 qui expliquent le succès de son apostolat
             et le titre d'apôtre du Valais et du Vivarais
            qui lui a été décerné. Le pape Pie XII a dit à son sujet : 
              « S'il est un saint qui puisse être invoqué comme patron des missions rurales
                         en terre de France, c'est bien Jean-François Régis.»
Il  mourut en pleine activité, le 31 décembre 1640 (le 16 juin est la date anniversaire de sa canonisation). 
                                                                            ( canonisé en 1737) – le même jour que saint Vincent de Paul
     Son tombeau, à Lalouvesc, est devenu un lieu de pèlerinage très fréquenté.

-Livre biographique du saint canonisé en 1737 par Clément XII;
-le livre est de 1717: C'est pourquoi sa biographie est intitulée La vie du bienheureux... 
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint126    -cliquer sur les pages pour tourner la page... 
https://archive.org/details/bub_gb_9IzSf7kvpE4C/page/n5/mode/2up

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty22/7/2021, 13:13

Les saints du mois de juillet-

 22 juillet
                                                 Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Images?q=tbn:ANd9GcS3kE4T5c1j3LifLmKmH96G3xqb9MP_oeOh-A&usqp=CAU
                                           sainte Marie Madeleine (mémoire )-                                                        
                                                               ( - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10   )
Lectures Cantique des cantiques 3: 1-4; (ou 2 Corinthiens 5: 14-17); Jean 20: 11-18 -

La sainte que nous fêtons en ce jour faisait partie du groupe
     appelé dans les Saintes Écritures les « saintes femmes »,
  dont parmi elles aussi,  Jeanne, femme de Chouza,
                                             (Souza était l'intendant d'Hérode),
                                  Suzanne et plusieurs autres
                       qui assistaient Jésus et ses Apôtres de leurs biens.
     Le texte évangélique précise que cette Marie était de Magdala,
         localité qui lui donnera le nom par lequel la posté­rité la désignera : Marie la Magdaléenne (Madeleine).
     Luc nous dit encore que Jésus l'avait délivrée de sept démons.
  Certains auteurs modernes, suggèrent de ne pas trop vite en conclure
   qu'elle aurait mené une vie de désordre moral avant la rencontre du Christ;
     ce serait à eux de s'expliquer, à l'encontre de la croyance populaire....
  (Nous voyons le Christ-Sauveur expulser des démons des corps de gens malades et pas forcé­ment grands pécheurs)...
Quoi qu'il en soit, Marie-Madeleine a joué un rôle important dans l'histoire du salut.
Elle nous apparaît comme la femme aimante et fidèle jusqu'au bout.
Elle est près de la croix de Jésus avec la Vierge Marie.
Elle se rend ensuite au tombeau pour l'ensevelissement.
Cependant elle aime trop le Maître pour croire à sa mort définitive.
Aimante et intuitive — intuitive parce qu'aimante —,
    quelque chose ou quelqu'un en elle lui dit qu'un amour vrai, fort, pur, ne peut pas mou­rir.
Son intuition ne l'a pas trompée.
Elle est la première à voir le Seigneur ressuscité,
   et elle devient, comme on l'a dit, l'apôtre des Apôtres (liturgie byzantine) ;
     et plus croyante et plus vite à rendre un témoigna ''vivant'' à partager...
Marie-Madeleine a dû cependant sublimer l'amour qu'elle portait à son Seigneur.
   Celui-ci l'y invite dans cette scène de la rencontre.
   Et comme l'épouse du Cantique, elle comprendra aussi
      que le Christ ressuscité est désormais l'objet d'une recherche jamais finie ici-bas.
Cantique des cantiques 3: 1-4 
«Paroles de la bien-aimée.
    ...Dans  la nuit, j’ai cherché
    celui que mon âme désire ;
je l’ai cherché ;
je ne l’ai pas trouvé.
    Oui, je me lèverai, je tournerai dans la ville,
par les rues et les places :
je chercherai
celui que mon âme désire ;
je l’ai cherché ;
je ne l’ai pas trouvé.
    Ils m’ont trouvée, les gardes,
eux qui tournent dans la ville :
''Celui que mon âme désire,
l’auriez-vous vu ?''
    À peine les avais-je dépassés,
j’ai trouvé celui que mon âme désire :
je l’ai saisi
et ne le lâcherai pas



Qu'est devenue Marie ensuite ?
  Son culte prendra une extension assez exceptionnelle suivi par les traditions monumentales...
Durant deux siècles, elle attirera des foules de pèlerins à Vézelay.
Puis ce sera la Sainte-Baume, en Provence, localités distanciées l'une de l'autre de 630 kilomètres...
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Marie-10
...
La tradition en fera une ermite.
Mais c'est encore la sobre relation des évangélistes qui nous dit le mieux
    ce qu'elle fut et ce qu'elle peut nous apporter aujourd'hui :
      la qualité de sa foi.
C'est également en ce jour qu'elle est fêtée dans l'Église orthodoxe.

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty31/7/2021, 12:52

Les saints du mois de juillet-

                   

 .   31 juillet              saint Ignace de Loyola
                                 -   (mémoire)  
                                     Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint127
                                                 (né v 1491 - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 1556 31juillet   )

-lectures : -1 Corinthiens 10 : 31—11 :1; Luc 10 : 1-19 
----bréviaire--Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10-  Autobiographie de saint Ignace recueillie par Louis Consalvo .
---
-

«Ignace s'adonnait volontiers à la lecture de ces livres mondains et menteurs qu'on appelle romans de chevalerie.
Se sentant dispos, il en demanda quelques-uns pour passer le temps.
    Mais dans toute la maison, on n'en trouva pas un seul de ceux qu'il avait coutume de lire ; ...»
Cette biographie est une autobiographie d'Ignace lui0-même qui parlait de lui à la troisième personne...


Il poursuit:


    « ...   on lui apporta donc une Vie du Christ et un livre sur la vie des saints en espagnol.
    Il y faisait de fréquentes lectures et éprouvait un certain attrait pour ce qu'on y racontait.
       Quand il s'interrompait, il réfléchissait
           tantôt à ce qu'il avait lu,
            tantôt aux choses du monde qui, auparavant, retenaient habituellement sa pensée. ~
     Notre Seigneur cependant venait à son secours
        et, à ces pensées, en faisait succéder d'autres, nées de ses lectures.
       En effet, en lisant la vie de Notre Seigneur et des saints, il se prenait à penser et à se dire en lui-même :
         ''Et si je faisais ce que fit saint François et ce que fit saint Dominique ?''
     Il songeait aussi à bien des choses qui lui paraissaient bonnes, et il envisageait toujours des entreprises difficiles et pénibles.
  À se les proposer, il avait le sentiment qu'il lui serait facile de les réaliser.
Toutes ces réflexions revenaient à se dire :
    ''Saint Dominique a fait ceci, donc je dois le faire ; saint François a fait cela, donc je dois le faire.''


  Ces considérations, elles aussi, duraient tout un temps puis d'autres occupations les interrompaient
   et les pensées mondaines évoquées plus haut lui revenaient à l'esprit ;
       à elles aussi il s'arrêtait longuement.
      Ces pensées si diverses se succédèrent longtemps en lui. ~


Il y avait pourtant entre elles cette différence :
    à penser aux choses du monde il prenait grand plaisir, mais lorsque, par lassitude, il les laissait,
     il restait sec et mécontent ;
   au contraire, à la pensée de se rendre nu-pieds à Jérusalem,
       de ne manger que des herbes et de se livrer à toutes les autres austérités qu'il voyait pratiquées par les saints,
           non seulement il trouvait de la consolation sur le moment,
         mais il restait content et joyeux après l'avoir abandonnée.
    Il n'y faisait pourtant pas attention et ne s'arrêtait pas à peser cette différence,
       jusqu'au jour où ses yeux s'ouvrirent quelque peu
           et où il commença à s'étonner de cette diversité et se mit à y réfléchir.
      Son expérience l'amena à voir que certaines pensées le laissaient triste, d'autres joyeux,
     et peu à peu il en vint à se rendre compte de
        la diversité des esprits dont il était agité,
           l'esprit du démon
           et l'esprit de Dieu.
   Telle fut sa première réflexion sur les choses de Dieu et plus tard,
     quand il fit les Exercices, c'est de là qu'il tira ses premières lumières sur la diversité des esprits.»
                                                                                                   (Du bréviaire:
                                                                                                          Autobiographie de saint Ignace recueillie par Louis Consalvo . )


-------
Là où le péché a abondé, la grâce a surabondé, a écrit saint Paul. 
   On pourrait d'une certaine manière appliquer cette parole de l'Apôtre à 
      saint Ignace, fondateur de la Compagnie de Jésus
    Car ce mouvement, destiné à prendre l'ampleur que l'on sait, 
      a été suscité à une époque de décadence, de misère morale et spirituelle dans l'Église.
     Comme il en avait été quelques siècles plus tôt avec François d'Assise, 
   Ignace de Loyola contribuera puissamment à un renouveau évangélique.

Ce Basque espagnol, né au château de Loyola vers 1491, 
   fut d'abord, selon son autobiographie (dans laquelle il s'exprime à la troisième personne), 
  « un homme adonné aux vanités du monde et se délectant principalement dans l'exercice des armes,
       avec un grand et vain désir de gagner de l'honneur ». 

   Il s'engagea effectivement dans l'armée.
   En 1521, chargé de défendre la place forte de Pampelune assiégée par les Français,
       il est alors blessé et fait prisonnier. 
     Les Français, chevaleresques, le soignent et le renvoient dans sa famille
    Cet épi­sode marque le début d'une nouvelle existence.
 Soldat, il le sera encore, mais dans l'armée du Christ. 
  Il a alors trente ans. 
  Après une ''veillée d' armes'' au monastère bénédictin de Montserrat, 
           et une retraite (1523) à Manrèse, 
               où il élabore la célèbre méthode des ''exercices spirituels'', 
                    destinée à produire au cours des siècles d'innombrables fruits de sainteté,
  il se rend à Paris 
    où il étudie la théologie avec quelques compagnons.
   En 1534, 
     le petit groupe pro­nonce, à Montmartre, un serment où tous s'engagent à se consacrer <
          au bien des âmes dans la pauvreté et la chasteté, 
         et à travailler à la conversion des infidèles. 
 La Compagnie de Jésus est née.
Malgré des difficultés, des résistances d'usaGE venant même de Rome, 
EN 1540 le nouvel ordre religieux se verra reconnu officiellement
   et se dévelop­pera rapidement.
   À la mort de son fondateur, il compte déjà un millier de profès, 
    90 maisons et 12 provinces. 
  Son action missionnaire est bien connue.
  Les jésuites iront dans le monde entier
    Ils travailleront, selon le mot d'ordre d'Ignace, 
         « pour la plus grande gloire de Dieu et le service de l'Église ». 
   Rien ne les arrêtera, ni les incompréhensions, ni les persécutions.
Ignace donna l'exemple jusqu'au dernier moment de sa vie ici-bas.
   Quelques heures avant d’entrer en agonie, le 31 juillet 1556,
     il était encore à sa table de travail,
     occupé à faire son courrier ‘’pour la plus grande gloire de Dieu’’.
----
À suivre.

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty17/8/2021, 14:40

Les saints du mois d'août-

                   

 .   17 août           sainte Jeanne Delanoue
                                  -   ()  
                                     Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte55
                                                 (née v 1666 18 juin - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 1736 17 août  )

Elle fonda la congrégation des Sœurs de Sainte-Anne de la Providence-
-

Jeanne Delanoue naquit le 18 juin 1666, dans une famille nom­breuse, à Saumur, diocèse d'Angers 
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte56
(distante de 65 kilomètres de la ville d'Angers). 
Ses parents étaient des com­merçants. 
 Jeanne, devenue orpheline, hérita de leur petite boutique.
   La jeune fille eut le désir de s'enrichir. À cet effet elle exploitait les pèlerins qui venaient à 
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte57
            Notre-Dame des Ardilliers.

        Âpre au gain, son égoïsme et son avarice lui faisaient renvoyer
          les mains vides les pauvres qui sollicitaient une aumône.
    Son cœur aurait pu s'endurcir de plus en plus à ce jeu du « qui gagne perd ». 
 Mais Dieu va lui proposer un autre jeu, dont Jésus a donné la règle dans l'Évangile : celui du « qui perd gagne ». 
Après le sermon d'un prédicateur, qu'elle entendit par hasard, nous dit-on, Jeanne fit un acte de charité.
     Le Seigneur devait attendre cette réponse à son premier appel pour aller plus loin. 
  Et ce fut, non dans une église, mais dans la boutique même

où s'étaient passées tant de choses contraires à l'esprit de l'Évangile,
   une extase qui dura très longtemps.
Cette intervention divine transforma
   en profondeur et définitive­ment Jeanne Delanoue
  Elle comprit que sa vocation était de se mettre au service des pauvres
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Sainte58
 Il ne s'agissait pas, pour elle, d'aider ceux qui se présenteraient, mais d'aller à leur recherche. 
   Ses premiers malheu­reux, qu'elle appela ses «petits Jésus »
    furent six enfants malades et abandonnés réfugiés dans une écurie. 
  Pour mieux se donner à cette tâche, elle quitta son commerce, et mena une vie de prière intense 
     qui assura la fécondité de son apostolat.
   Elle devint pauvre elle-même afin de mieux comprendre ses protégés, 
        en vivant et en éprouvant ce qu'ils vivaient. 
    Elle ne comptait que sur la Providence. 
 De fait, les secours arrivaient toujours au bon moment, souvent du côté où on les attendait le moins.
Notre sainte fut rejointe par des compagnes
  Elle fonda alors la congrégation des Sœurs de Sainte-Anne de la Providence
 Des groupes de cette nouvelle famille religieuse s'établirent dans d'autres paroisses du diocèse. 
   Jeanne Delanoue, comme tous les fondateurs, eut évidemment ses épreuves, 
     qui contribuèrent à enraciner l' œuvre et à la mener au sommet de la perfection. 
  Élie mourut le 17 août 1736. 
 En guise de testament elle rappela à ses Sœurs le devoir de la charité, 
       surtout envers les plus pauvres, ces membres souffrants de Jésus-Christ.

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty26/8/2021, 12:56

    Les saints du mois d'août       
     26 août
             saint Césaire d'Arles- – (commémoraison)
                      Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint128
                                              né v 470  - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 543 (27 août)
                                                                   
 -lectures : - Actes 20 : 17-36; Marc 4 : 1-9  – 
–bréviaire : -- -+-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10-- - Monition de saint Césaire sur la méditation de la Parole de Dieu.   -
--.
Du nouveau concernant saint Césaire d'Arles:
Lors de leur dernière Assemblée plénière,
  les évêques français se sont prononcés
pour la nomination de saint Césaire d’Arles comme docteur de l’Église.
http://mediatheque-diocesedegap.com/saint-cesaire-bientot-docteur-de-leglise/
--------------------
Moine, puis Abbé de monastère, Césaire, né en 470, devint évêque d'Arles en 503.
Nous sommes à une époque, en Gaule,  de grande indigence spirituelle;
  Césaire, ce pasteur, eut le souci de l'évangélisation de son peuple.
    Grand prédicateur, il sut mettre la Parole de Dieu à la portée des plus simples.
   On nous précise que lors de son premier sermon, lorsqu'il monta en chaire,
  il eut la désagréable surprise de voir un grand nombre de fidèles sortir de l'église.
Ce n'était pas nouveau, habitude de ses prédécesseurs
    qui prêchant durant des heures, et de plus, dans un langage trop savant,
        avaient fini par faire fuir l'assistance.
    Il révisa la situation en faisant fermer les portes de l'église après la lecture de l'Évangile,
      pour faire ses homélies mais surtout en employant un langage plus simple, plus concret,
        et en limitant la durée de son sermon à un quart d'heure.


De même pour le langage de la liturgie, qui est un apostolat qui se doit d'attentionner les auditeurs afin de la intéresser...
S'apercevant que celle qui était alors en vigueur n'intéressait pas le peuple,
    il se fit le promoteur d'une liturgie célébrée
     dans la lague que les gens comprenaient,
       et à laquelle ils pouvaient prendre une part active.
II eut le souci des plus pauvres de son diocèse.
  Les marginaux,
     les «laissés-pour-compte »,
        les prisonniers,
           les païens,
         et même les héré­tiques
    (il sut faire la distinction entre la per­sonne et les idées partagées):
tout cela perdura dans son ministère et en fit l'objet constant de sa sollicitude.
Il présida aussi plusieurs conciles régionaux
     où furent édictés des points de doctrine et des règles concernant la discipline ecclésiastique.
Comme en 529: concile d'Orange, où il élabora sur la doctrine de la grâce...


Césaire fut d'autant plus attentif aussi à la vie monastique qu'il avait été lui-même moine et Abbé.
   Il rédigea deux règle, une pour les hommes et une autre pour les femmes.
  Sa sœur, nommée Césarie, fut supérieure d'une communauté de moniales que Césaire avait fondée.
         -elle est fêtée le 12 janvier comme sainte Césarie d'Arles...-
Ayant connu des périodes de persécutions, et il fut un temps exilé.
Il mourut le 27 août 542 (ou 543), âgé de soixante-treize ans.
  Il est inscrit au calendrier liturgique de l'Église orthodoxe à la date du 27 août.
----

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty30/8/2021, 13:18

    Les saints du mois d'août       
     29 août –
             Martyre de saint Jean Baptiste- – (mémoire)
          Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint129
                                              né   - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10  –
                                                                    
               -lectures : -Jérémie 1: 17-19; Marc 6: 17-29  –
               –bréviaire : -- -+-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10- Homélie de saint Bède le Vénérable -
--.
Les quatre évangiles mettent au commencement de l'activité de Jésus 
    la figure de Jean-Baptiste et le présentent comme son précurseur-

Son nom était Jean -
  nous parlons du précurseur
  l'une des deux figures qui, de manière particulière, préparent la venue du Messie;
     l'autre figure est la Vierge Marie que la liturgie mettra en avant dans le temps de l'Avent.
La première figure, parce qu'elle est précurseure,
est Jean-BaptistePrécurseur annonciateur, né d'une famille sacerdotale, préparateur à la venue contemporaine du Christ, lorsque le temps, annoncé, fut accompli.

Les quatre évangiles mettent au commencement de l'activité de Jésus
   la figure de Jean-Baptiste et le présentent comme son précurseur.
Jean, comme fils de Zacharie et d'Elisabethtous deux de familles sacerdotales,
   est non seulement le dernier des prophètes prévus à la prédication au service du Peuple élu,
    mais il représente aussi le sacerdoce de l'Ancienne Alliance ;
       il prépare les hommes au temps venu d'entamer, telle qu'annoncée,
          la Nouvelle Alliance, qui doit être inaugurée par Jésus le Christ.
     Saint Luc a anticipé le lien entre les deux figures et leurs missions respectives,
    en les situant dans les deux récits de l'enfance.
   Déjà dans leur conception et dans leur naissance, Jésus et Jean sont mis en relation entre eux.

 
 

Comme Samuel le prophète, comme Isaac le patriarche,
    Jean le Baptiste naît d'une mère jusque-là stérile.
   Elisabeth, sa mère, a été stérile dans la période où elle aurait dû pouvoir enfanter;
       et maintenant, qu'elle est vieille, elle ne pourra plus avoir d'enfants,
           et son surnom survint: «la femme stérile», vieille et humiliée.
      Jean-Baptiste naît ainsi d'une femme stérile, comme Dieu les fait naître par sa volonté,
        c'est-à-dire, à un moment où on ne l'attendait plus:
     il est le dernier prophète de l'Ancien Testament.
Le vieil arbre qui semblait mourant va encore donner du fruit, Dieu n'a pas abandonné son peuple.
-
Luc situe historiquement la vie du Baptiste:
     «L'an 15 du principat de Tibère César,
          Ponce Pilate étant gouverneur de Judée
                sous le pontificat d'Anne et Caïphe» (Luc 3: 1-2).
C'est à l'intérieur de ce cadre historique que se situe le véritable grand événement,
    la naissance du Christ, que ses contemporains ne remarquent même pas.
   Jean-Baptiste se décrit: Je suis «la Voix de celui qui crie dans le désert:
       "Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers"» (Luc 3: 4).
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint131

  La voix proclame la Parole mais, dans ce cas-ci, la Parole de Dieu précède,
    dans la mesure où c'est elle qui descend sur Jean, fils de Zacharie, au désert (Luc 3: 2).

Saint Augustin aussi fait ce commentaire :
    «Jean est la voix, mais le Seigneur, au commencement, était le Verbe.
        Jean est une voix dans le temps; le Christ était au commencement la Parole éternelle.
            Enlève la Parole, que devient la voix?
         Vidée de tout sens, elle n'est que vain bruit.
     Sans la Parole, la voix frappe l'oreille, elle n'édifie pas le cœur» (Discours 293,3).

La bouche du Précurseur est une épée tranchante, une flèche acérée:
     «Engeance de vipères! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient?
        Produisez donc un fruit digne de la conversion.
      N'allez pas dire en vous-mêmes: "Nous avons Abraham pour père";
            car, je vous le dis: des pierres que voici, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham.
          Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres:
       tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu.»


   Prédication énergique, qui doit conduire à une nouvelle nécessité:
      être baptisé pour être purifié des péchés.
   Et les foules enthousiastes viennent à lui, désireuses de se convertir,
     d'être à l'écoute du vrai Dieu, d'obtenir le pardon de leurs péchés,
        pour être, comme demandé,  préparées à la venue du messie.
Un prophète n'est pas destiné à s'annoncer soi-même;
     sa prédication vient en son temps, vient pour préparer les chemins du Messie annoncé qu'il vînt.

 
    Jean n'a pas tout prévu, personne ne prévoit tout des comment...
  c'est la manière d'agir de ce Messie qui se réserve de se faire personnellement connaître.
      ''Qui suis-je?'' en tout ce que Je Suis, vous le découvrirez...  par moi en sa totalité le moment venu...
Jean attendait-il un messie glorieux et triomphal, qui réglerait le sort des occupants et des pécheurs?
  Il le découvrira aussi; il aurait à le baptiser, parce qu'il viendra à lui pour lui demander...
Jésus vient se faire ainsi solidaire du peuple des pécheurs.
   « C'est moi qui devrais être baptisé par toi,
  je ne suis même pas digne de défaire la courroie de tes sandales, dit Jean ».
On découvre tous qui est Jésus:
     c'est au moment où il reçoit le baptême de Jean que Jésus
        peut voir l'Esprit Saint descendre comme une colombe,
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint130

          et le Père se fait entendre au peuple :
      « tu es mon Fils bien aimé ».
C'est en suivant la voie proposée par Jean que Jésus fait connaître
    la confirmation la plus forte de la mission qui est la sienne.
-
Un peu plus tard, Jean désignera à ses propres disciples Jésus comme l'Agneau de Dieu qu'il faut suivre ,
     en ajoutant «il faut qu'il croisse et que je diminue».
   Jean, le rabbi Jean,  accepte qu'un autre, plus grand que lui, sera un plus grand maître que lui...
Il n'a été que le précurseur, leur annonce-t-il,  celui qui a préparé le chemin du Seigneur,
     d'où peu de temps après que Jésus ait commencé sa prédication publique, il sera arrêté, sa mission, accomplie.
  Jean meurt, décapité dans sa cellule,
Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint132

à la suite d'une promesse stupide du roi Hérode.
   Une mort absurde, mais une Vie réussie.
  Il faut entendre ce que Jésus dit de lui:
     Jean a été «le plus grand des enfants des hommes».
  Jésus voue à Jean une admiration profonde.
  
Jean-Baptiste a ainsi eu un grand rôle, et il l'a été toujours en fonction du Christ.
   Le dernier prophète d'Israël, il a rendu témoignage au messie d'Israël, ce fût sa grandeur;
     il saura que ce messie ne serait pas seulement un roi puissant,
        mais le sauveur du monde qui vainquît la mort elle-même.
Et c'est cette victoire de Jésus sur la mort qui fait de la fidélité même de Jean Baptiste  sa mission être une victoire.
Comme dans notre vie, nous connaîtrons seulement  le jour de notre mort, la valeur de nos actions valeureuses.
On peut par ailleurs reconnaître que
    lorsque le petit Jean Baptiste, dans le ventre de sa mère,
        a tressailli d'allégresse en sentant s'approcher son sauveur,
        ce jour-là il ne s'est pas trompé.
     Aujourd'hui, il est entré dans la gloire du Royaume que Jésus a inaugurée par sa résurrection.

Et maintenant,  c'est à notre tour que revient la tâche
     d'écouter la voix de saint Jean-Baptiste pour laisser à Jésus,
       la Parole qui nous sauve, un espace dans notre cœur, pour l'accueillir.
Dans notre société de consommation, où l'on est tenté de chercher la joie
dans les choses matérielles, le Baptiste nous enseigne à vivre de manière
essentielle, et reconnaître au plus profond de nous-mêmes, reconnaissants, le Fils de Dieu
venu apporter aux hommes la paix, la vie et la véritable joie.
Voyons en ouvrant les yeux de la foi, dans l'humble grotte de Bethléem, le salut de Dieu (Luc.3: 6).
---
À suivre

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty9/9/2021, 14:52

    Les saints du mois de septembre       
     9 septembre –
                     (Bhx) Alain de la Roche- – ()
                                            Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint133
                                              né v 1428 8 septembre  -Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 1475 8 septembre  –
                                                                    
               -lectures : - –
               –bréviaire : -- -+-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10--
--.
Béatifié par la Voix populaire
Le Bienheureux Alain de la Roche naquit en Bretagne, le 8 Septembre, vers l'année 1428.
   Il prit l'habit de Saint-Dominique au Couvent de Dinan, en Haute-Bretagne,  et y fit profession.
      Lui-même avoue humblement dans ses écrits que
         les commencements de sa vie religieuse ne répondirent pas d'abord à l'idéal qui se développera par la suite.
      Il quitta son pays natal pour rechercher la pratique de l'observance primitive,
        et alla demander aux Couvents de Hollande la formation qu’il recherchait.

Le trait distinctif de sa vertu fut une tendre et filiale dévotion à Marie.
Voilà sa plus grande aspiration...
 Il aimait si cordialement sa Mère du Ciel, qu'il ne pouvait que penser à Elle: 
            il ne pouvait rien dire, ni entreprendre, ni terminer ses travaux qu'il ne l'eût saluée par l'Ave Maria.
Un de ses disciples a écrit que
     "sans cesse cette prière revenait sur ses lèvres
          - dans ses prédications;
          -  dans ses entretiens privés;
          -  dans ses voyages;
          - dans ses travaux."

Cet attrait remarquable pour le culte de Marie le préparait, à son insu, à la mission dont il allait être investi :
   celle de faire connaître la dévotion presque oubliée du Rosaire.

On le voit enseigner dans les écoles dominicaines de philosophie et de théologie.
Il revenait toujours à parler de Marie.
C'est seulement quelques années avant sa mort que Marie lui apparut 
  dans tout l'éclat de Sa beauté Céleste et lui confia la mission de prêcher la pratique du Rosaire.

Elle lui prédit des épreuves; mais Elle le soutint par cette parole :
 "Confie-toi en Ma protection maternelle,
       Je ne t'abandonnerai jamais."
Il en vint à réciter plusieurs Rosaires chaque jour,
    concrétisant du coup une discipline à chaque Ave Maria.

Il a raconté lui-même que sa Sainte Mère lui apparut plusieurs fois pour stimuler son zèle,
      et lui faire prêcher le Rosaire, pour écarter les fléaux qui menaçaient l'Église:
          Luther allait bientôt paraître ( né 8 ans après sa mort :1483-1546)
Il parcourut nombre de provinces 
         en France,
          en Flandre, 
           en Saxe,
     et obtint, malgré la rage de l'enfer, de grands succès.
Rien de plus palpitant que l'histoire de ses combats et de ses travaux, 
    où il fut soutenu par de nombreuses visions et par le don des miracles.
Il mourut au jour qu'il avait souhaité, le même que sa naissance, 8 Septembre de l'année 1475.
Partiellemen cf de Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.
------------ 

Voici pour tous ceux qui récitent le chapelet en méditant les mystères du Rosaire « Les Quinze Promesses de Notre-Dame du Rosaire » révélées en 1460 au Bienheureux Alain de la Roche (1428-1475), Révérend Père Dominicain du Couvent de Dinan, grand Apôtre du Rosaire, qui restaura la Dévotion au Très Saint Rosaire en parcourant la France, l'Allemagne et les Pays Bas et Fondateur des Confréries du Rosaire.


Les « Quinze Promesses de Notre-Dame du Rosaire » du Bx Alain de la Roche :
                             Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint134


Autres précisions:
 

1. Celui qui persévérera dans la récitation de mon Rosaire recevra toutes les Grâces qu'il demandera.
2. Je promets ma très spéciale Protection et de grands Bienfaits à ceux qui réciteront dévotement mon Rosaire.
3. Le Rosaire sera un bouclier puissant contre l'enfer, détruira les vices, délivrera du péché, abattra l'hérésie.
4. Le Rosaire fera germer les vertus et obtiendra aux âmes la Miséricorde divine ; il substituera dans les cœurs l'Amour de Dieu à l'amour du monde, les élevant au désir des biens célestes et éternels. Que d'âmes se sanctifieront ainsi !
5. Celui qui se confie à moi par le Rosaire ne périra pas.
6. Celui qui récitera pieusement mon Rosaire en méditant ses Mystères, ne mourra pas de mauvaise mort ; pécheur, il se convertira ; juste, il persévéra dans la grâce, et en tout cas, il sera admis à la Vie éternelle.
7. Les vrais dévots de mon Rosaire ne mourront pas sans le secours de l'Eglise.
8. Je veux que tous ceux qui réciteront mon Rosaire trouvent dans leur vie et à leur mort lumière et plénitude de grâces, et qu'ils participent aux mérites des Bienheureux.
9. Je délivrerai promptement du Purgatoire les âmes dévotes au Rosaire.
10. Les vrais fils de mon Rosaire jouiront au Ciel d'une gloire singulière.
11. Tout ce qu'on demandera par le Rosaire, on l'obtiendra.
12. J'assisterai en tous leurs besoins ceux qui propageront mon Rosaire.
13. J'ai obtenu de mon Fils que les confrères du saint Rosaire aient pour frères en la vie et en la mort les Saints du Ciel.
14. Ceux qui récitent mon Rosaire sont mes fils bienaimés, les frères de Jésus-Christ.
15. La dévotion du Rosaire est un signe évident de prédestination.




-----

La Prière du Bienheureux Alain de la Roche « Ô Mère ! Voilà mon âme, voilà mon corps, ils sont à Vous » :

« Vierge Sainte, dont la gloire, après celle de Dieu, surpasse toutes nos pensées ; Vierge la plus Sainte entre tous les saints, souveraine Dispensatrice de la grâce, Mère de notre salut et de tous les biens, pourrait-on sans folie cesser de Vous aimer, cesser de Vous honorer, de Vous invoquer ? N'êtes-Vous pas notre lumière, notre secours, notre consolatrice, notre refuge, et après votre adorable Fils, toute notre espérance, tout notre bonheur ? Oh ! Mille fois heureux, ceux qui savent Vous aimer, Vous honorer, Vous servir en enfants dévoués ! Ô Mère ! Voilà mon âme, voilà mon corps, ils sont à Vous. Que vos Leçons, que votre Protection m'accompagnent partout et toujours, Vous, ma défense et ma vie ! Ainsi-soit-il. »


----
Voir Le psautier marial du rosaire  d'Alain de la Roche
http://www.beatoalano.it/pdf/libro_tradotto/PSALTERIUM_ALAIN_DE_LA_ROCHE-Fran%C3%A7ais.pdf

_________________
L'Évangile de la Paix- Éphésiens 4: « 07 Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.»
Revenir en haut Aller en bas
AndréBryand

AndréBryand


Masculin Messages : 616
Inscription : 18/01/2020

Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS   Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Empty17/9/2021, 14:48

    Les saints du mois de septembre       
     16 septembre –
                      saint Corneille et saint Cyprien- – (mémoire)
                                            Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Saint135
                                           - saint Corneille pape 251-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 253 –
                  - saint Cyprien né à Carthage v 210 - Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Cccccc10 à Carthage 258 14 septembre
                                            Martyrs
      ----------------
               -lectures : - 2 Corinthiens 4: 7-1; Jean 17: 11-19–
               –bréviaire :
                     -2 LECTURES AU CHOIX : 
                                    -- -+-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10--Lettre de saint Cyprien au pape saint Corneille /
                            OU : -- -+-Lexique sur la PRIÈRE et lexique HISTORIQUE des SAINTS - Page 3 Bryvia10--Actes proconsulaires sur le martyre de saint Cyprien -
           -----


 Saint Cyprien est le patron principal de l'Afrique du Nord, où il est fêté ce même jour. 
 Il est inscrit au calendrier liturgique de l'Église orthodoxe à la date du 31 août.


Dans la liste des saints dont on fait mention dans la première prière eucharistique, 
figurent Corneille et Cyprien. Ils ont été associés dans une même célébration
 à cause de leur amitié et de leur action commune dans l'Église.
prière eucharistique 1 :
 




Corneille mourut en exil en 253, après deux ans seulement d'un pontificat troublé par un schisme,
        et victime des attaques de l’antipape Novatien (antipape mars 251 – 258 -  -environ 7 ans).
concernant l'hérésie novatienne: