DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -72%
CDISCOUNT A VOLONTÉ pour 8 euros
Voir le deal
8 €
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur le lampadaire trépied Loft LAHTI noir
53.99 € 89.99 €
Voir le deal

 

 Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus

Aller en bas 
AuteurMessage
Louis

Louis

Masculin Messages : 6253
Inscription : 19/05/2005

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty18/2/2019, 18:09

LE PROCÈS ROMAIN DE JÉSUS
Damien SAUREL

Le Procès de Jésus devant Ponce Pilate est un des moments clefs de la Passion. Vous trouverez, au fil des pages de ce livre, une narration suivie heure par heure, minute par minute. La reconstitution minutieuse du récit des Évangiles rend la tension palpable, mais elle révèle surtout une dimension juridique peu connue de l'événement.

L'auteur se propose d'éclairer le fond de l'affaire du point de vue du droit romain. Jésus n'a pas été une « victime passive » de la Justice. Telle est la constatation hautement stimulante de cet essai qui fait appel autant aux sources historiques et juridiques romaines qu'à l'exégèse biblique, la numismatique, l'étude des langues anciennes et la philosophie du droit. Un essai d'érudition vivante.


http://www.docteurangelique.com/Tables/table_proces_romain.htm

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Couv_p10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Louis

Louis

Masculin Messages : 6253
Inscription : 19/05/2005

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty18/2/2019, 20:51

Saint Glinglin a écrit:
Dans la justice romaine, un accusé innocenté était-il ensuite exécuté ?

Bonne question. Je vais transmettre à l'auteur.

La conclusion de ce livre est que Jésus n'a été condamné ni par Hérode, ni par le Sanhédrin (loi juive), ni par le droit romain.
Mais on y apprend aussi des tas d'autres choses passionnantes. En tout cas, Pilate était cultivé et connaissait bien le droit romain et la philosophie grecque.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Louis

Louis

Masculin Messages : 6253
Inscription : 19/05/2005

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty18/2/2019, 22:32

Saint Glinglin a écrit:
Louis a écrit:
La conclusion de ce livre est que Jésus n'a été condamné ni par Hérode, ni par le Sanhédrin (loi juive), ni par le droit romain.

Et par conséquent, il a été relaxé...

L'histoire nous prouve que non. Et sa passion prend sens en relisant tout son enseignement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Invité
Invité



Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty19/2/2019, 07:19

Saint Glinglin a écrit:
Il faudrait savoir : a-t-il été condamné ou pas ?
Vous êtes pas au courant?
Revenir en haut Aller en bas
Louis

Louis

Masculin Messages : 6253
Inscription : 19/05/2005

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty20/2/2019, 13:56

Saint Glinglin a écrit:
Il faudrait savoir : a-t-il été condamné ou pas ?

Voici la réponse de l'auteur :

Bonjour, Votre questionnement est légitime.
Commençons par la conclusion: Jésus n'a pas été condamné officiellement mais livré à l'exécution capitale. Est-ce possible ? Peut-on être condamné sans jugement ?
Vous citez, à juste titre saint Luc, et, en effet, Pilate semble ne pas avoir trouvé en Jésus de traces de culpabilité ; pour autant, il ne l'a pas acquitté : selon le droit romain en vigueur à cette époque, il aurait dû prononcer la formule rituelle: "absolvo !" Ce qu'il n'a pas fait.
Ceci introduit une grande interrogation, que vous avez partagée sur ce forum. Mon livre apporte une réponse à cette anomalie, à cette aporie judiciaire. Ceci porte un nom : la perduellio. Jésus a été victime de la Perduellion des anciens romains, dont le cadre d'exécution légal est mentionné par la Lex Horrendi Carminis...
Mais pour plus de détails, et vous comprendrez ici mon invitation à la lecture, n'hésitez pas à en découvrir toutes les subtilités dans mon ouvrage.
Merci à vous pour votre intérêt pour la question: qui n'est pas bénigne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Invité
Invité



Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty20/2/2019, 16:08

Saint Glinglin a écrit:
Il débloque à plein tubes : Jésus est l'agneau pascal.

Par conséquent, il examiné, reconnu sans tache, et à ce titre jugé bon pour le sacrifice.
C'est vous qui débloquez à plein tubes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty20/2/2019, 18:06

Saint Glinglin a écrit:
Vous ne croyez pas aux Evangiles ?
Je crois que vous débloquez à plein tubes

(Jésus a été condamné pour des raisons humaines, religieuses et politiques)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty20/2/2019, 18:09

Saint Glinglin a écrit:
Vous n'avez rien compris aux Evangiles auxquels vous prétendez croire.
Mélez vous de vos fesses et pas de ce que je crois ou pas!
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty20/2/2019, 20:04

Selon l'évangile, c'est la foule qui a confirmé la condamnation de Jésus, au moment où pilate devait amnistier un accusé, la foule a choisi de condamner Jésus, avec le genre d'invective: "à mort Jésus, à mort Jésus !!"

vrai ou faux?
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty20/2/2019, 22:14

C'est vrai alors puisqu'il a été crucifié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty21/2/2019, 16:20

Saint Glinglin a écrit:
Je suis sur ce forum pour parler de christianisme et je m'y connais mieux que vous.
:mdr:

Saint Glinglin a écrit:
La foule n'a pas crié "à mort Jésus". C'est plus subtil que ça.
Eh le bellâtre d'operette, t'es pas subtil toi en avatar :mdr:
en arguments non plus t'es pas très subtil... :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty21/2/2019, 18:08

Saint Glinglin a écrit:
Pauvre inculte.

C'est tout? c'est pas un argument ça...

Moi, je vous dis:
Jésus a été condamné pour des raisons humaines, religieuses et politiques
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty21/2/2019, 20:09

Saint Glinglin a écrit:
La foule n'a pas crié "à mort Jésus". C'est plus subtil que ça.

C'est subtil comment alors?
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty22/2/2019, 00:14

ça n'a rien de subtil, encore une de vos inventions bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty22/2/2019, 07:19

Donc selon toi le christianisme est une imposture alors?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch

Arnaud Dumouch

Masculin Messages : 90142
Inscription : 19/05/2005

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty22/2/2019, 07:22

Saint Glinglin a écrit:
Il débloque à plein tubes : Jésus est l'agneau pascal.

Par conséquent, il examiné, reconnu sans tache, et à ce titre jugé bon pour le sacrifice.

Jésus est l'Agneau pascal pour Dieu.

Pour ceux qui l'exécutent, pas du tout. Il est un imposteur.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty22/2/2019, 21:15

Parce qu'il l'était.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty22/2/2019, 22:09

Lors du procès il n' a pas été reconnu innocent.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty22/2/2019, 22:24

Quels versets?
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty22/2/2019, 22:35

Pourquoi la foule a décidé de le crucifier?
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty22/2/2019, 22:51

Tu n'a pas d'argument.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty22/2/2019, 23:27

Ce n'est pas un argument.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty22/2/2019, 23:39

Tu n'as rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 12889
Inscription : 18/01/2016

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty22/2/2019, 23:51

C'est quoi exactement l'exégèse de Glinglin ? Il dit que Jésus n'a pas été reconnu coupable et que c'est justement pour cette raison qu'il a été sacrifié ?

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr

Le Chevalier Drach: « Il ne faut pas s'étonner si l'étude de cette science a amené un grand nombre de juifs à embrasser le christianisme. En effet, à moins de faire violence au texte des précieux morceaux qui nous restent de la Kabbale ancienne, il faut convenir que le dogme chrétien y est professé aussi nettement que dans les livres des Pères de l'Église. Les rabbins s'en sont si bien aperçus qu'ils ont pris des mesures pour éloigner les juifs de la lecture de la Kabbale parce qu'elle pourrait, disaient-ils, ébranler la foi de ceux qui n'y sont pas assez solidement affermis. »
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David-Paul_Drach
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty23/2/2019, 07:00

J'ai demandé pourquoi la foule a crucifier Jésus, ce qui est dans les textes, mais vous ne comprenez pas tout visiblement.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty23/2/2019, 11:29

Allez voir vous-même.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty23/2/2019, 11:35

Vous êtes un ignorant.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty23/2/2019, 11:39

Tout le monde sait que la foule a choisi de crucifier Jésus, si vous ne le savez pas, allez voir vous-même.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 18894
Inscription : 07/11/2013

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty23/2/2019, 13:09

Désolé vous troller consciemment.
Revenir en haut Aller en bas
Louis

Louis

Masculin Messages : 6253
Inscription : 19/05/2005

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty3/3/2019, 00:24

Le livre est désormais disponible en version numérique e-Book Kindle à 6,90 € :
http://www.docteurangelique.com/ebook.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Louis

Louis

Masculin Messages : 6253
Inscription : 19/05/2005

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty25/10/2019, 17:26

Interview de Damien Saurel sur le site des éditions :
http://www.docteurangelique.com/interview/interview_damien.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch

Arnaud Dumouch

Masculin Messages : 90142
Inscription : 19/05/2005

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty25/10/2019, 17:59

thumleft

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis

Louis

Masculin Messages : 6253
Inscription : 19/05/2005

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty14/11/2019, 21:14

Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Louis

Louis

Masculin Messages : 6253
Inscription : 19/05/2005

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty10/4/2020, 19:46

En ce vendredi saint, je ne peux que vous conseiller la lecture de ce beau livre de Damien Saurel.
Reste 24 exemplaires à commander sur le site des éditions : http://www.docteurangelique.com/Tables/table_proces_romain.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
ptrem



Masculin Messages : 2449
Inscription : 31/12/2010

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty11/4/2020, 16:56

évangile de Vendredi 10 Avril

Jésus dit: "Tout est accompli"
Puis, inclinant la tête, il remis l'esprit.
L'ÉVANGILE DU JOUR
Passion de notre Seigneur Jésus Christ (Jn 18, 1 – 19, 42)

En ce temps-là, après le repas, Jésus sortit avec ses disciples et traversa le torrent du Cédron ; il y avait là un jardin, dans lequel il entra avec ses disciples. Judas, qui le livrait, connaissait l’endroit, lui aussi, car Jésus et ses disciples s’y étaient souvent réunis. Judas, avec un détachement de soldats ainsi que des gardes envoyés par les grands prêtres et les pharisiens, arrive à cet endroit. Ils avaient des lanternes, des torches et des armes.

Alors Jésus, sachant tout ce qui allait lui arriver, s’avança et leur dit :« Qui cherchez-vous? »

Ils lui répondirent : « Jésus le Nazaréen. »

Il leur dit : « C’est moi, je le suis. »

Judas, qui le livrait, se tenait avec eux. Quand Jésus leur répondit : « C’est moi, je le suis », ils reculèrent, et ils tombèrent à terre.

Il leur demanda de nouveau : « Qui cherchez-vous? »

Ils dirent : « Jésus le Nazaréen. »

Jésus répondit : « Je vous l’ai dit : c’est moi, je le suis. Si c’est bien moi que vous cherchez, ceux-là, laissez-les partir. »

Ainsi s’accomplissait la parole qu’il avait dite : « Je n’ai perdu aucun de ceux que tu m’as donnés. » Or Simon-Pierre avait une épée ; il la tira, frappa le serviteur du grand prêtre et lui coupa l’oreille droite. Le nom de ce serviteur était Malcus.

Jésus dit à Pierre « Remets ton épée au fourreau. La coupe que m’a donnée le Père, vais-je refuser de la boire ? »

Alors la troupe, le commandant et les gardes juifs se saisirent de Jésus et le ligotèrent. Ils l’emmenèrent d’abord chez Hanne, beau-père de Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là. Caïphe était celui qui avait donné aux Juifs ce conseil : « Il vaut mieux qu’un seul homme meure pour le peuple. » Or Simon-Pierre, ainsi qu’un autre disciple, suivait Jésus. Comme ce disciple était connu du grand prêtre, il entra avec Jésus dans le palais du grand prêtre. Pierre se tenait près de la porte, dehors. Alors l’autre disciple – celui qui était connu du grand prêtre – sortit, dit un mot à la servante qui gardait la porte, et fit entrer Pierre.

Cette jeune servante dit alors à Pierre : « N’es-tu pas, toi aussi, l’un des disciples de cet homme ? »

Il répondit : « Non, je ne le suis pas ! »

Les serviteurs et les gardes se tenaient là ; comme il faisait froid, ils avaient fait un feu de braise pour se réchauffer. Pierre était avec eux, en train de se chauffer. Le grand prêtre interrogea Jésus sur ses disciples et sur son enseignement.

Jésus lui répondit : « Moi, j’ai parlé au monde ouvertement. J’ai toujours enseigné à la synagogue et dans le Temple, là où tous les Juifs se réunissent, et je n’ai jamais parlé en cachette. Pourquoi m’interroges-tu ? Ce que je leur ai dit, demande-le à ceux qui m’ont entendu. Eux savent ce que j’ai dit. »

À ces mots, un des gardes, qui était à côté de Jésus, lui donna une gifle en disant : « C’est ainsi que tu réponds au grand prêtre ! »

Jésus lui répliqua : « Si j’ai mal parlé, montre ce que j’ai dit de mal. Mais si j’ai bien parlé, pourquoi me frappes-tu ? »

Hanne l’envoya, toujours ligoté, au grand prêtre Caïphe. Simon-Pierre était donc en train de se chauffer.

On lui dit : « N’es-tu pas, toi aussi, l’un de ses disciples ? »

Pierre le nia et dit : « Non, je ne le suis pas ! »

Un des serviteurs du grand prêtre, parent de celui à qui Pierre avait coupé l’oreille, insista : « Est-ce que moi, je ne t’ai pas vu dans le jardin avec lui ? »

Encore une fois, Pierre le nia. Et aussitôt un coq chanta. Alors on emmène Jésus de chez Caïphe au Prétoire. C’était le matin. Ceux qui l’avaient amené n’entrèrent pas dans le Prétoire, pour éviter une souillure et pouvoir manger l’agneau pascal.

Pilate sortit donc à leur rencontre et demanda : « Quelle accusation portez-vous contre cet homme ? »

Ils lui répondirent : « S’il n’était pas un malfaiteur, nous ne t’aurions pas livré cet homme. »

Pilate leur dit : « Prenez-le vous-mêmes et jugez-le suivant votre loi. »

Les Juifs lui dirent : « Nous n’avons pas le droit de mettre quelqu’un à mort. »

Ainsi s’accomplissait la parole que Jésus avait dite pour signifier de quel genre de mort il allait mourir.

Alors Pilate rentra dans le Prétoire ; il appela Jésus et lui dit :

« Es-tu le roi des Juifs ? »

Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, Ou bien d’autres te l’ont dit à mon sujet ? »

Pilate répondit : « Est-ce que je suis juif, moi ? Ta nation et les grands prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? »

Jésus déclara : « Ma royauté n’est pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté n’est pas d’ici. »

Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? »

Jésus répondit : « C’est toi-même qui dis que je suis roi. Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix. »

Pilate lui dit : « Qu’est-ce que la vérité ? »

Ayant dit cela, il sortit de nouveau à la rencontre des Juifs, et il leur déclara : « Moi, je ne trouve en lui aucun motif de condamnation. Mais, chez vous, c’est la coutume que je vous relâche quelqu’un pour la Pâque : voulez-vous donc que je vous relâche le roi des Juifs ? »

Alors ils répliquèrent en criant : « Pas lui ! Mais Barabbas ! »

Or ce Barabbas était un bandit. Alors Pilate fit saisir Jésus pour qu’il soit flagellé. Les soldats tressèrent avec des épines une couronne qu’ils lui posèrent sur la tête ; puis ils le revêtirent d’un manteau pourpre.

Ils s’avançaient vers lui et ils disaient : « Salut à toi, roi des Juifs ! » Et ils le giflaient.

Pilate, de nouveau, sortit dehors et leur dit : « Voyez, je vous l’amène dehors pour que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun motif de condamnation. »

Jésus donc sortit dehors, portant la couronne d’épines et le manteau pourpre.

Et Pilate leur déclara : « Voici l’homme. »

Quand ils le virent, les grands prêtres et les gardes se mirent à crier : « Crucifie-le! Crucifie-le! »

Pilate leur dit : « Prenez-le vous-mêmes, et crucifiez-le ; moi, je ne trouve en lui aucun motif de condamnation. »

Ils lui répondirent : « Nous avons une Loi, et suivant la Loi il doit mourir, parce qu’il s’est fait Fils de Dieu. »

Quand Pilate entendit ces paroles, il redoubla de crainte. Il rentra dans le Prétoire, et dit à Jésus : « D’où es-tu? »

Jésus ne lui fit aucune réponse.

Pilate lui dit alors : « Tu refuses de me parler, à moi ? Ne sais-tu pas que j’ai pouvoir de te relâcher, et pouvoir de te crucifier ? »

Jésus répondit : « Tu n’aurais aucun pouvoir sur moi si tu ne l’avais reçu d’en haut ; c’est pourquoi celui qui m’a livré à toi porte un péché plus grand. »

Dès lors, Pilate cherchait à le relâcher ; mais des Juifs se mirent à crier : « Si tu le relâches, tu n’es pas un ami de l’empereur. Quiconque se fait roi s’oppose à l’empereur. »

En entendant ces paroles, Pilate amena Jésus au-dehors; il le fit asseoir sur une estrade au lieu dit le Dallage – en hébreu : Gabbatha. C’était le jour de la Préparation de la Pâque, vers la sixième heure, environ midi.

Pilate dit aux Juifs : « Voici votre roi. »

Alors ils crièrent : « À mort ! À mort ! Crucifie-le ! »

Pilate leur dit : « Vais-je crucifier votre roi ? »

Les grands prêtres répondirent : « Nous n’avons pas d’autre roi que l’empereur. »

Alors, il leur livra Jésus pour qu’il soit crucifié. Ils se saisirent de Jésus. Et lui-même, portant sa croix, sortit en direction du lieu dit Le Crâne (ou Calvaire), qui se dit en hébreu Golgotha. C’est là qu’ils le crucifièrent, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu. Pilate avait rédigé un écriteau qu’il fit placer sur la croix ; il était écrit : « Jésus le Nazaréen, roi des Juifs. » Beaucoup de Juifs lurent cet écriteau, parce que l’endroit où l’on avait crucifié Jésus était proche de la ville, et que c’était écrit en hébreu, en latin et en grec.

Alors les grands prêtres des Juifs dirent à Pilate : « N’écris pas : “Roi des Juifs” ; mais : “Cet homme a dit : Je suis le roi des Juifs.” »

Pilate répondit : « Ce que j’ai écrit, je l’ai écrit. »

Quand les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent ses habits ; ils en firent quatre parts, une pour chaque soldat. Ils prirent aussi la tunique ; c’était une tunique sans couture, tissée tout d’une pièce de haut en bas.

Alors ils se dirent entre eux : « Ne la déchirons pas, désignons par le sort celui qui l’aura. »

Ainsi s’accomplissait la parole de l’Écriture : Ils se sont partagé mes habits ; ils ont tiré au sort mon vêtement. C’est bien ce que firent les soldats. Or, près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine.

Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. »

Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. »

Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

Après cela, sachant que tout, désormais, était achevé pour que l’Écriture s’accomplisse jusqu’au bout, Jésus dit : « J’ai soif. »

Il y avait là un récipient plein d’une boisson vinaigrée. On fixa donc une éponge remplie de ce vinaigre à une branche d’hysope, et on l’approcha de sa bouche.

Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : « Tout est accompli. »

Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit.

Comme c’était le jour de la Préparation (c’est-à-dire le vendredi), il ne fallait pas laisser les corps en croix durant le sabbat, d’autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque. Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu’on enlève les corps après leur avoir brisé les jambes. Les soldats allèrent donc briser les jambes du premier, puis de l’autre homme crucifié avec Jésus. Quand ils arrivèrent à Jésus, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau. Celui qui a vu rend témoignage, et son témoignage est véridique ; et celui-là sait qu’il dit vrai afin que vous aussi, vous croyiez. Cela, en effet, arriva pour que s’accomplisse l’Écriture : Aucun de ses os ne sera brisé. Un autre passage de l’Écriture dit encore : Ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé. Après cela, Joseph d’Arimathie, qui était disciple de Jésus, mais en secret par crainte des Juifs, demanda à Pilate de pouvoir enlever le corps de Jésus. Et Pilate le permit. Joseph vint donc enlever le corps de Jésus. Nicodème – celui qui, au début, était venu trouver Jésus pendant la nuit – vint lui aussi ; il apportait un mélange de myrrhe et d’aloès pesant environ cent livres. Ils prirent donc le corps de Jésus, qu’ils lièrent de linges, en employant les aromates selon la coutume juive d’ensevelir les morts. À l’endroit où Jésus avait été crucifié, il y avait un jardin et, dans ce jardin, un tombeau neuf dans lequel on n’avait encore déposé personne. À cause de la Préparation de la Pâque juive, et comme ce tombeau était proche, c’est là qu’ils déposèrent Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 2449
Inscription : 31/12/2010

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty11/4/2020, 17:13



DANS LES VISIONS DE MARIA VALTORTA

« Maintenant, viens. Même si, ce soir, tu sembles sur le point d’expirer, viens : je veux te conduire à mes souffrances. Long sera le chemin que nous devrons parcourir ensemble, car aucune douleur ne m’a été épargnée : ni celles de la chair, ni celles de l’esprit, ni celles du cœur, ni celles de l’âme. Je les ai toutes connues, j’ai fait de chacune d’elles ma nourriture et ma boisson, jusqu’à en mourir.

Si tu posais ta bouche contre mes lèvres, tu sentirais qu’elles gardent encore l’amertume d’une telle souffrance. Si tu pouvais voir mon humanité sous son aspect aujourd’hui étincelant, tu te rendrais compte de l’éclat avec lequel rayonnent les milliers de blessures qui couvrirent comme d’un vêtement pourpre vivant mes membres lacérés, exsangues, battus, transpercés par amour pour vous.

Aujourd’hui, mon humanité resplendit. Mais elle a été semblable à celle d’un lépreux, tant elle était frappée et humiliée. L’Homme-Dieu, dont la beauté physique atteignait la perfection, puisqu’il était Fils de Dieu et de la Femme sans tache, apparaissait bien laid aux yeux de ceux qui le regardaient avec amour, curiosité ou mépris : il était un “ ver ”, comme dit David, l’opprobre des hommes, le rebut du peuple.

Mon amour pour le Père et pour les créatures de mon Père m’a conduit à abandonner mon corps à ceux qui me frappaient, à offrir mon visage à ceux qui me giflaient et à ceux qui me crachaient à la figure, à ceux qui croyaient faire une bonne œuvre en s’en prenant à moi : ceux-là m’arrachaient les cheveux, me tiraient la barbe, ils me transpercèrent la tête avec les épines, en rendant jusqu’à la terre et ses fruits complices des tourments infligés à son Sauveur. Ils disloquèrent mes membres, découvrirent mes os, m’arrachèrent mes vêtements, infligeant ainsi à ma pureté la plus grande des tortures, ils me crucifièrent sur le bois et m’élevèrent comme un agneau saigné sur des crochets de boucher, en aboyant, autour de mon agonie, comme une meute de loups faméliques que l’odeur du sang rend encore plus féroces.

Je fus trahi, vendu, renié ; accusé, condamné, mis à mort ; abandonné par Dieu lui-même, car sur moi pesaient les crimes que j’avais endossés ; rendu plus pauvre qu’un mendiant dévalisé par des brigands, car on ne me laissa pas un vêtement pour couvrir ma livide nudité de martyr. Même au-delà de la mort, l’insulte d’une blessure, puis les calomnies de mes ennemis ne me furent pas épargnées. Je fus submergé sous la fange de tous vos péchés, précipité jusqu’au fond de l’obscurité de la douleur, sans aucune lumière du Ciel pour répondre à mon regard de mourant, sans voix divine pour répondre à mon ultime invocation.

Isaïe indique la raison d’un tel acharnement : “ Vraiment, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. ”

Nos douleurs ! Oui, c’est pour vous que je les ai subies ! Pour soulager les vôtres, pour les adoucir, pour les supprimer, si vous m’étiez restés fidèles. Mais vous ne l’avez pas voulu. Et qu’avez-vous obtenu ? Vous m’avez considéré “ comme un lépreux, un homme frappé par Dieu ”. Oui, j’avais la lèpre de vos péchés infinis, comme un habit de pénitent, comme un cilice. Mais comment n’avez-vous pas vu rayonner l’infinie charité de Dieu sous ce vêtement endossé pour vous sur sa sainteté ?

“ Couvert de plaies à cause de nos iniquités, brisé à cause de nos crimes ”, dit Isaïe, dont les yeux de prophètes voyaient le Fils de l’homme couvert de contusions pour soigner celles des hommes. Et s’il s’était agi seulement des plaies de ma chair !

Mais vos coups qui m’ont le plus fortement atteint s’en prenaient à mes sentiments et à l’esprit. Vous les avez pris pour cible. Vous m’avez blessé dans mon amitié pour vous, à travers Judas ; dans la fidélité que j’attendais de vous, à travers Pierre qui renie ; dans la reconnaissance pour mes bienfaits, à travers ceux qui me hurlaient “ Meurs donc ! ” alors que je les avais guéris de tant de maladies ; dans l’amour, par la torture infligée à ma Mère ; à travers la religion, en me déclarant blasphémateur, moi qui, par zèle pour la cause de Dieu, m’étais remis entre les mains de l’homme en m’incarnant, en souffrant toute ma vie et en m’abandonnant à la férocité humaine sans prononcer le moindre mot ni élever la moindre plainte.

J’aurais pu réduire en cendres les accusateurs, les juges et les bourreaux en un clin d’œil. Mais j’étais venu de mon plein gré accomplir le sacrifice. Donc, comme un agneau — puisque j’étais l’Agneau de Dieu et que je le suis éternellement —, je me suis laissé mener pour être dépouillé et tué. C’est ainsi que j’ai fait de ma chair votre Vie.

Lorsque je fus élevé de terre, je me consumais déjà de souffrances sans nom, ou plutôt qui portaient tous les noms. C’est à Bethléem que j’ai commencé à mourir, à la vue de la lumière de la terre : elle était si différente pour moi, le Vivant du Ciel, que cela m’angoissait. J’ai continué à mourir dans la pauvreté, la fuite, l’exil, le travail, l’incompréhension, la fatigue, la trahison, les arrachements dans mes affections, les tortures, les mensonges, les blasphèmes… Voilà ce que l’homme m’a donné, à moi qui venait le réconcilier avec Dieu ! (…)
Lire le récit en entier
Enseignement de Jésus :

« Maintenant, viens. Même si, ce soir, tu sembles sur le point d’expirer, viens : je veux te conduire à mes souffrances. Long sera le chemin que nous devrons parcourir ensemble, car aucune douleur ne m’a été épargnée : ni celles de la chair, ni celles de l’esprit, ni celles du cœur, ni celles de l’âme. Je les ai toutes connues, j’ai fait de chacune d’elles ma nourriture et ma boisson, jusqu’à en mourir.

Si tu posais ta bouche contre mes lèvres, tu sentirais qu’elles gardent encore l’amertume d’une telle souffrance. Si tu pouvais voir mon humanité sous son aspect aujourd’hui étincelant, tu te rendrais compte de l’éclat avec lequel rayonnent les milliers de blessures qui couvrirent comme d’un vêtement pourpre vivant mes membres lacérés, exsangues, battus, transpercés par amour pour vous.

Aujourd’hui, mon humanité resplendit. Mais elle a été semblable à celle d’un lépreux, tant elle était frappée et humiliée. L’Homme-Dieu, dont la beauté physique atteignait la perfection, puisqu’il était Fils de Dieu et de la Femme sans tache, apparaissait bien laid aux yeux de ceux qui le regardaient avec amour, curiosité ou mépris : il était un “ ver ”, comme dit David, l’opprobre des hommes, le rebut du peuple.

Mon amour pour le Père et pour les créatures de mon Père m’a conduit à abandonner mon corps à ceux qui me frappaient, à offrir mon visage à ceux qui me giflaient et à ceux qui me crachaient à la figure, à ceux qui croyaient faire une bonne œuvre en s’en prenant à moi : ceux-là m’arrachaient les cheveux, me tiraient la barbe, ils me transpercèrent la tête avec les épines, en rendant jusqu’à la terre et ses fruits complices des tourments infligés à son Sauveur. Ils disloquèrent mes membres, découvrirent mes os, m’arrachèrent mes vêtements, infligeant ainsi à ma pureté la plus grande des tortures, ils me crucifièrent sur le bois et m’élevèrent comme un agneau saigné sur des crochets de boucher, en aboyant, autour de mon agonie, comme une meute de loups faméliques que l’odeur du sang rend encore plus féroces.

Je fus trahi, vendu, renié ; accusé, condamné, mis à mort ; abandonné par Dieu lui-même, car sur moi pesaient les crimes que j’avais endossés ; rendu plus pauvre qu’un mendiant dévalisé par des brigands, car on ne me laissa pas un vêtement pour couvrir ma livide nudité de martyr. Même au-delà de la mort, l’insulte d’une blessure, puis les calomnies de mes ennemis ne me furent pas épargnées. Je fus submergé sous la fange de tous vos péchés, précipité jusqu’au fond de l’obscurité de la douleur, sans aucune lumière du Ciel pour répondre à mon regard de mourant, sans voix divine pour répondre à mon ultime invocation.

Isaïe indique la raison d’un tel acharnement : “ Vraiment, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. ”

Nos douleurs ! Oui, c’est pour vous que je les ai subies ! Pour soulager les vôtres, pour les adoucir, pour les supprimer, si vous m’étiez restés fidèles. Mais vous ne l’avez pas voulu. Et qu’avez-vous obtenu ? Vous m’avez considéré “ comme un lépreux, un homme frappé par Dieu ”. Oui, j’avais la lèpre de vos péchés infinis, comme un habit de pénitent, comme un cilice. Mais comment n’avez-vous pas vu rayonner l’infinie charité de Dieu sous ce vêtement endossé pour vous sur sa sainteté ?

“ Couvert de plaies à cause de nos iniquités, brisé à cause de nos crimes ”, dit Isaïe, dont les yeux de prophètes voyaient le Fils de l’homme couvert de contusions pour soigner celles des hommes. Et s’il s’était agi seulement des plaies de ma chair !

Mais vos coups qui m’ont le plus fortement atteint s’en prenaient à mes sentiments et à l’esprit. Vous les avez pris pour cible. Vous m’avez blessé dans mon amitié pour vous, à travers Judas ; dans la fidélité que j’attendais de vous, à travers Pierre qui renie ; dans la reconnaissance pour mes bienfaits, à travers ceux qui me hurlaient “ Meurs donc ! ” alors que je les avais guéris de tant de maladies ; dans l’amour, par la torture infligée à ma Mère ; à travers la religion, en me déclarant blasphémateur, moi qui, par zèle pour la cause de Dieu, m’étais remis entre les mains de l’homme en m’incarnant, en souffrant toute ma vie et en m’abandonnant à la férocité humaine sans prononcer le moindre mot ni élever la moindre plainte.

J’aurais pu réduire en cendres les accusateurs, les juges et les bourreaux en un clin d’œil. Mais j’étais venu de mon plein gré accomplir le sacrifice. Donc, comme un agneau — puisque j’étais l’Agneau de Dieu et que je le suis éternellement —, je me suis laissé mener pour être dépouillé et tué. C’est ainsi que j’ai fait de ma chair votre Vie.

Lorsque je fus élevé de terre, je me consumais déjà de souffrances sans nom, ou plutôt qui portaient tous les noms. C’est à Bethléem que j’ai commencé à mourir, à la vue de la lumière de la terre : elle était si différente pour moi, le Vivant du Ciel, que cela m’angoissait. J’ai continué à mourir dans la pauvreté, la fuite, l’exil, le travail, l’incompréhension, la fatigue, la trahison, les arrachements dans mes affections, les tortures, les mensonges, les blasphèmes… Voilà ce que l’homme m’a donné, à moi qui venait le réconcilier avec Dieu ! (…)
Lire le récit en entier
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 2449
Inscription : 31/12/2010

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty11/4/2020, 17:16

Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 12535
Inscription : 21/08/2007

Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty15/4/2020, 18:24

humanlife a écrit:
Lors du procès il n' a pas été reconnu innocent.

Jésus a Dit " il faut que l'Ecriture s'accomplisse a Mon Égard ! " jamais l'Ecriture ne LE déclare coupable , Son Seul Péché Est d'Être Notre Sauveur et donc de porter nos crimes notre mort comme-ci c'était la Sienne !
il ne viendra jamais a l'Esprit d'un Vrai Chrétien de dire Jésus coupable !

1 Pierre 2

21 Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces,
22 Lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude;
23 lui qui, injurié, ne rendait point d'injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s'en remettait à celui qui juge justement;
24 lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.
25Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes.



et que dit l'écriture Esaïe 53
1Qui a cru à ce qui nous était annoncé? Qui a reconnu le bras de l'Eternel?

2Il s'est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d'une terre desséchée; Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n'avait rien pour nous plaire.

3Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas.

4Cependant, ce sont nos souffrances nos péchés qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.

5Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.

6Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l'Eternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous.

7Il a été maltraité et opprimé, Et il n'a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n'a point ouvert la bouche.

8Il a été enlevé par l'angoisse et le châtiment; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu'il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple?

9On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu'il n'eût point commis de violence Et qu'il n'y eût point de fraude dans sa bouche.

10Il a plu à l'Eternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours; Et l'oeuvre de l'Eternel prospérera entre ses mains.

11A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d'hommes, Et il se chargera de leurs iniquités.

12C'est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu'il s'est livré lui-même à la mort, Et qu'il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu'il a porté les péchés de beaucoup d'hommes, Et qu'il a intercédé pour les coupables.

Psaume 69 ( a lire entier)

1Au chef des chantres. Sur les lis. De David. Sauve-moi, ô Dieu! Car les eaux menacent ma vie.

2J'enfonce dans la boue, sans pouvoir me tenir; Je suis tombé dans un gouffre, et les eaux m'inondent.

3Je m'épuise à crier, mon gosier se dessèche, Mes yeux se consument, tandis que je regarde vers mon Dieu.

4Ils sont plus nombreux que les cheveux de ma tête, Ceux qui me haïssent sans cause; Ils sont puissants, ceux qui veulent me perdre, Qui sont à tort mes ennemis. Ce que je n'ai pas dérobé, il faut que je le restitue.

5O Dieu! tu connais ma folie, Et mes fautes ne te sont point cachées.

6Que ceux qui espèrent en toi ne soient pas confus à cause de moi, Seigneur, Eternel des armées! Que ceux qui te cherchent ne soient pas dans la honte à cause de moi, Dieu d'Israël!

7Car c'est pour toi que je porte l'opprobre, Que la honte couvre mon visage;

8Je suis devenu un étranger pour mes frères, Un inconnu pour les fils de ma mère.

9Car le zèle de ta maison me dévore, Et les outrages de ceux qui t'insultent tombent sur moi.

10Je verse des larmes et je jeûne, Et c'est ce qui m'attire l'opprobre;

11Je prends un sac pour vêtement, Et je suis l'objet de leurs sarcasmes.

12Ceux qui sont assis à la porte parlent de moi, Et les buveurs de liqueurs fortes me mettent en chansons.

13Mais je t'adresse ma prière, ô Eternel! Que ce soit le temps favorable, ô Dieu, par ta grande bonté! Réponds-moi, en m'assurant ton secours!

14Retire-moi de la boue, et que je n'enfonce plus! Que je sois délivré de mes ennemis et du gouffre!

15Que les flots ne m'inondent plus, Que l'abîme ne m'engloutisse pas, Et que la fosse ne se ferme pas sur moi!

16Exauce-moi, Eternel! car ta bonté est immense. Dans tes grandes compassions, tourne vers moi les regards,

17Et ne cache pas ta face à ton serviteur! Puisque je suis dans la détresse, hâte-toi de m'exaucer!

18Approche-toi de mon âme, délivre-la! Sauve-moi, à cause de mes ennemis!

19Tu connais mon opprobre, ma honte, mon ignominie; Tous mes adversaires sont devant toi.

20L'opprobre me brise le coeur, et je suis malade; J'attends de la pitié, mais en vain, Des consolateurs, et je n'en trouve aucun.

21Ils mettent du fiel dans ma nourriture, Et, pour apaiser ma soif, ils m'abreuvent de vinaigre.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty
MessageSujet: Re: Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus   Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Livre nouveauté : Le Procès romain de Jésus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: