DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le rôle des Evêques dans la crise pédophile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Sam 01 Mai 2010, 13:56

Oculus a écrit:
.....


Cher Oculus ,vous êtes victime de notre société où tout est dans l'efficacité , où tout est analysé à part des science humaine . Pour vous être prêtres c'est une fonction comme tout les autre et l'Église doit constamment changer ces exigences comme tout entreprise pour pouvoir recruter du personnel ,vous n'y voyez aucune dimension spirituel , aucune dimension d'appel de Dieu, tout est politique chez vous . Croyez vous que Dieu appelle moins qu'il le faisait avant ? Il me semble que cette question ne vous a jamais traversé la tête

La prêtrise, contrairement à ce que vous croyez ce n'est pas une "fonction": elle un "état" de vie librement accepté et assumé. Quand un homme se marie, il choisit librement un état de vie qui implique pour lui d'assumer les fonctions d'époux, de père, d'éducateur des enfants... etc. On ne choisit pas de devenir époux ou épouse comme on choisit d'être boulanger ou fraiseur... On est boulanger ou fraiseur durant le temps légal de travail, et après on passe à autre chose. On est époux tout le temps, toute sa vie. Il en est de même pour la prêtrise au sens catholique du terme: la prêtrise est d'abord un état de vie et non une fonction qui donnerait des droits ou des privilèges. Or la prêtrise, en tant qu'état de vie, oblige à deux choses: une disponibilité totale dépassant le cadre d'une famille, et une vie identifié à celle du Christ. Cette identité essentielle est telle que le prêtre, à la messe, dit bien: "ceci est MON corps..." et non pas "ceci est le corps du Christ". "MON": le prêtre est ici totalement identifié à celui dont il est le ministre. Si l'on perd ceci de vue, alors le prêtre devient effectivement un homme comme les autres: il peut s'adapter au comportement de ses "potes", il peut se faire tutoyer et appeler par son prénom, il peut se marier ou se "pacser" et le jour où il est fatigué ou malade, il peut demander à sa femme (ou à son "petit copain", puisqu'il faut bien vivre avec son temps) d' "animer" la messe à sa place... S'il ne s'agit que d' "animer".
Mais selon l'enseignement reçu du Christ et transmis par l'Eglise fidèle à la foi reçue des Apôtres, ce n'est pas du tout de cela qu'il s'agit. Un homme ne choisit lui-même pas d'être prêtre. C'est l'Eglise, par le biais de l'évêque, qui le choisit et l'invite à dire "oui" à l'appel qu'il a un jour entendu. Ce "oui" répondu à l'invitation de l'évêque est une réponse libre et responsable qui nécessite une réflexion préalable et une grande maturité. C'est cette maturité qui fait que l'homme qui répond "oui, me voici" accepte de s'associer pleinement au ministère de Jésus. Ce n'est pas une association qui dure 35 heures ou qui ressemblerait à un "pacs" - on vit ensemble mais sans qu'il soit question de fidélité -, mais c'est une alliance qui saisit toutes les composantes de la vie humaine: l'amour, l'affection, la sexualité.
Le prêtre est avant tout "en état permanent de représentance de Dieu". Il est "le représentant de Dieu sur terre", disait-on autrefois. Ce qui est parfaitement exact mais a été perdu de vue dans nos sociétés matérialistes où la foi se perd et où les connaissances religieuses se font de plus en plus vagues.
Cette notion de l' "état sacerdotal" est tellement enracinée dans la foi chrétienne, tellement au coeur de l'enseignement même du Christ, que l'Eglise a toujours su qu'un prêtre, même mécréant, incroyant, voleur, libidineux... célèbre validement les sacrements lorsqu'il a l'intention de faire ce que veut faire l'Eglise. C'est bien la preuve que le prêtre ne s'appartient plus: il est l' "instrument" par lequel Dieu agit au milieu des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Sam 01 Mai 2010, 15:38

Ne pas avoir de séxualité ce n'est vraiment pas naturel,la condition de vie des prêtres est surnaturelle Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Sam 01 Mai 2010, 16:19

Cher fredo,

votre petit refrain sur la sacralité du prêtre , je l'entend bien , vous ne dites que cela depuis un certain temps .
je me permet de vous apporter un éclairage complémentaire :
Le Corps du Christ c'est NOUS tous ensemble , telle est la théologie de l'Eglise développée par les constitutions dogmatiques Lumen gentium et Gaudium et spes de Vatican II
Dire que le corps du Christ est le corps du prêtre est une Hérésie .
par ailleurs , nous avons tous la même dignité en tant que membres du corps du Christ de par le baptême et la confirmation . à la pentecôte , personne n'a eu une plus grosse flamme que les copains , personne ne l'a eu en avance ou l'a gardé plus longtemps , tous ont hérité du même Esprit Saint en une infinité de charismes dont aucun n'est plus ou moins important .
Par ailleurs , je vous rappelle que celui qui consacre les offrandes , c'est L'Esprit Saint ,
lors de l'épiclèse .la prière eucharistique dit : " C'est pourquoi nous te supplions de consacrer Toi Même les offrandes que nous apportons , sanctifie -les par Ton ESPRIT "
l'Egalité des baptisés est reconnue dans les canons 208 et suivants du CIC qui sont un peu la constitution de l'Eglise, mais il est vrai que pour vous , sans doute que le code de droit canon doit sentir un peu le souffre ! quelle impertinence révolutionnaire que ce texte , c'est inouï!! Very Happy
alors la sacralité du prêtre , oui bien sûr , mais pas comme vous l'entendez , en tant qu'il nous représente NOUS TOUS . Il n'est ni au dessus sur un piédestal , ni supérieur, je laisse cela
à l'institut Art scénique et Vieilles dentelles (genre Bon Pasteur, magna capa et alii.
Cela c'est de l'Orgueil , c'est un péché Mortel , ce n'est pas l'évangile ni l'humilité du Christ !

Citation :

Can. 204 - § 1. Les fidèles du Christ sont ceux qui, en tant qu'incorporés au Christ par le baptême, sont constitués en peuple de Dieu et qui, pour cette raison, faits participants à leur manière à la fonction sacerdotale, prophétique et royale du Christ, sont appelés à exercer, chacun selon sa condition propre, la mission que Dieu a confiée à l'Église pour qu'elle l'accomplisse dans le monde.

Can. 208 - Entre tous les fidèles, du fait de leur régénération dans le Christ, il existe quant à la dignité et à l'activité, une véritable égalité en vertu de laquelle tous coopèrent à l'édification du Corps du Christ, selon la condition et la fonction propres de chacun.

Can. 213 - Les fidèles ont le droit de recevoir de la part des Pasteurs sacrés l'aide provenant des biens spirituels de l'Église, surtout de la parole de Dieu et des sacrements.

Can. 225 - § 1. Parce que comme tous les fidèles ils sont chargés par Dieu de l'apostolat en vertu du baptême et de la confirmation, les laïcs sont tenus par l'obligations générale et jouissent du droit, individuellement ou groupés en associations, de travailler à ce que le message divin du salut soit connu et reçu par tous les hommes et par toute la terre; cette obligation est encore plus pressante lorsque ce n'est que par eux que les hommes peuvent entendre l'Évangile et connaître le Christ.
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Sam 01 Mai 2010, 17:23

Oculus a écrit:
Cher fredo,votre petit refrain sur la sacralité du prêtre , je l'entend bien , vous ne dites que cela depuis un certain temps .
je me permet de vous apporter un éclairage complémentaire :
Le Corps du Christ c'est NOUS tous ensemble , telle est la théologie de l'Eglise développée par les constitutions dogmatiques Lumen gentium et Gaudium et spes de Vatican II
Dire que le corps du Christ est le corps du prêtre est une Hérésie .

Vous me faites dire ce que je n'ai pas dit .J'ai dit que l'existence et la finalité du prêtre trouve son sens dans l'eucharistie ,qu'il consacre tous les dimanches pour tous l'ensemble au nom du christ en étant identifié au Christ au point qu'on dit dans la bonne théologie catholique qu'il a git "in persona Christi" . Lors de la consécration de l'eucharistie il n'y a pas deux jésus qui disent " ceci est mon corps » et « ceci est la coupe de mon sang » il n'y a qu'un seul Christ dans le quel le prêtre agit .C'est lors de la messe que le ministère du prêtre prend tout son sens car le prêtre est totalement identifié à celui dont il est le ministre.Pour la petite histoire lors de la messe au moment de la consécration Padre Pio revivait la passion du Christ en étant identifié pleinement au christ étant parfaitement dans le rôle du Christ . Et C'est cette identité particulier du prêtre dans le corps mystique dans l'Église qui fait de la prêtrise un état de vie dans l'Eglise et non une fonction qui donnerait des droits ou des privilèges mais en tant qu'état de vie qui oblige à deux choses: une disponibilité totale dépassant le cadre d'une famille, et une vie identifié à celle du Christ.
Vous vous scandalisez de l'image sacre que je donne au prêtre ,pour vous elle trouverai son origine au moyen âge avec le célibat des prêtres ce qui selon vous leur a conféré un air supérieur dans le corps des baptisés .C'est possible ,c'est même vrai mais le problème est non politique ou théologique comme vous semblez le dire mais de pauvreté du cœur .Êtes vous demander l'image sacré que jouissait les apôtres dans les premiers heure de l'Eglise ? Ils devaient probablement être pour certains comme des petits dieux et d'ailleurs Paul le dit qu'à certain endroit on l'appris pour un Dieu et c'est vrai qu' ils cumulait des pouvoir sprituel et temporel dans l'Eglise et pourtant c'étaient des saints . Ce qu'il faut à nos prêtre ce n'est pas une dévaluation de l'image sacré de la prêtrise comme vous le faites ,leur vocation est vraiment sacré ce qu'il faut c'est leur faire comprendre qu'ils doivent être les serviteurs des serviteur comme le Christ .
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Dim 02 Mai 2010, 13:52

ce que vous dites fait indéniablement partie de la culture millénaire de l'identité cléricale .
La crise actuelle aura eu le mérite de forcer un rééxamen de l'intégralité du concept d'autorité dans l'Eglise .
Pour certains catholiques le seul modèle d'autorité est royal ou impérial .
On a donc des "princes de l'Eglise " qui s'estiment à part , au dessus des lois , intouchables,
incontestables , sans aucune obligation d'écouter quiconque ne leur convient pas,
avec un manque d'humilité et de compassion absolument dramatique envers les victimes
de leurs actes , qui ruine définitivement toute prétention de leur part à incarner le Christ .
On a donc des Paons qui se pavanent dans le froufrou soyeux de leur Magna Capa
et jouissent de la splendeur de leurs surplis et dentelles , quêtant l'admiration éplorée
des regards de leurs ouailles . Ce modèle là découle en ligne directe de l'Empire Romain .
C'est la Rome Impériale qui s'est réincarnée dans cette caricature chrétienne obscène et Obsolète . C'est ce modèle là qui s'effondre sous nos yeux alors qu'on tente de le réanimer .

l'Autorité pour le Christ , n'est pas un ETAT , elle est un FAIRE .
l'évangile nous décrit les réactions au Christ : " De Quelle Autorité FAIT il cela ?"
et pas de quelles fonctions découle son autorité .

Malheureusement pour vous la sacralisation de l'Etat de vie presbytéral que vous pronez
entraine une sacralisation de l'Autorité qui est accordée avec cette fonction.
et cette Sacralisation de l'Autorité est exactement la racine du problème qui nous occuppe:
elle est INTRINSEQUEMENT Portée à l'ABUS de POUVOIR sur les faibles et les désarmés innocents , quand les humains qui l'incarnent sont psychologiquement déficients ou pervers.
et l'ABUS de POUVOIR commis est devenu une CULTURE de la PROTECTION et du SECRET
visant à garantir l'INFAILLIBILITE royale et impériale de l'AUTORITE de tutelle.

il faut revenir à une vision de l'Autorité basée sur les actes justes commis par la personne
en charge de cette autorité .
Si j'accorde à Benoit XVI une grande Autorité dans la manière qu'il a eu de traiter le problème des abus sexuels sur mineurs , c'est que jusqu'à présent ses actes m'ont paru
en majorité infiniment plus justes et adaptés que ceux de son prédécesseur , et pour aucune autre raison .
Si certains Evêques qui ont couvert de façon Odieuse et criminelle les prédateurs sexuels
ne disposent plus d'une Once d 'Autorité c'est parceque leurs actes les discréditent totalement .
Et aujourd'hui avec INTERNET , c'est un fait , on ne peut plus cacher et dissimuler très longtemps ses actes , et c'est pour cette raison que le système de Pouvoir et de gouvernance de la Rome Impériale s'éffondre sous le poids des actes mauvais exposés
à la vue de tous .
Et c'est pour cette raison qu'on échappera pas à un réexamen profond , rigoureux , honnête
de l'autorité , du pouvoir et de la gouvernance de l'Eglise .
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Dim 02 Mai 2010, 21:09

Oculus a écrit:
ce que vous dites fait indéniablement partie de la culture millénaire de l'identité cléricale .
La crise actuelle aura eu le mérite de forcer un rééxamen de l'intégralité du concept d'autorité dans l'Eglise .
Pour certains catholiques le seul modèle d'autorité est royal ou impérial .
On a donc des "princes de l'Eglise " qui s'estiment à part , au dessus des lois , intouchables,
incontestables , sans aucune obligation d'écouter quiconque ne leur convient pas,
avec un manque d'humilité et de compassion absolument dramatique envers les victimes
de leurs actes , qui ruine définitivement toute prétention de leur part à incarner le Christ .
On a donc des Paons qui se pavanent dans le froufrou soyeux de leur Magna Capa
et jouissent de la splendeur de leurs surplis et dentelles , quêtant l'admiration éplorée
des regards de leurs ouailles . Ce modèle là découle en ligne directe de l'Empire Romain .
C'est la Rome Impériale qui s'est réincarnée dans cette caricature chrétienne obscène et Obsolète . C'est ce modèle là qui s'effondre sous nos yeux alors qu'on tente de le réanimer .

Oculus si vous voulez faire de la politique vous avez choisi un terrain inapproprié .Ce n'est pas dans l'Église que vous y réussirez .Pour les catholiques Il nous faut construire l'Eglise, c'est-à-dire la société des croyants unis par la même foi, constituant un même corps social et spirituel animé par l'Esprit-Saint, présidé par le Christ, chef de l'Eglise. Ce corps est gouverné en ce monde par une autorité déléguée, visible, humaine, hiérarchique, dont le pouvoir découle des apôtres, non de la base, c'est-à-dire des fidèles, et encore moins du pouvoir terrestre ou d'une « autodésignation » spontanée. Ce pouvoir, il le tient du Christ, qui a dit à ses apôtres: « Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis... »
Dans tout l'Evangile transparaît cette intention du Seigneur de donner une organisation à ses fidèles par l'action, c'est-à-dire le ministère de certains disciples choisis et investis d'un mandat spécial, à qui sont conférés des prérogatives et des devoirs particuliers, des pouvoirs spéciaux délégués de par Dieu et une mission spécifique d'instruire, de sanctifier et de gouverner le Peuple de Dieu.Il est clair, très clair, que tout de suite après la Pentecôte les apôtres sont revêtus d'autorité, non seulement pour l'exercice de la fonction prophétique et charismatique, mais aussi de la sévère fonction pédagogique qui consiste à réprimander et punir.
Certes, l'autorité de l'Eglise devra toujours revenir à sa conception authentique, c'est-à-dire être une autorité venant du Christ (cf. 1 Co 4, 4, 15, etc.), donc une autorité pastorale, c'est-à-dire destinée à servir, non à dominer d'une façon despotique et égoïste, une autorité animée par l'amour selon la vérité (selon l'esprit d'Ep 4, 15-16,).
La période Post Constantin n'a rien introduit d'illégal dans l'Église du point de vue théologique dans l'exercice de l'autorité tel que nous l'avons hérité des apôtres .Au contraire je crois que le modèle romain a permis plus facilement aux apôtres de comprendre le modèle qu'ils ont hérité du Christ ce qui n'aurait pas été facile à partir de nos modèle politique où l'autorité vient d'en bas . Il ne faut JAMAIS oublier que dans l'Église l'autorité vient du Christ,et non de la base.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28490
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: La réponse catholique face aux scandales de pédophilie‏   Dim 09 Mai 2010, 23:57

Citation :
La réponse catholique face aux scandales de pédophilie‏

Sujet: Nous sommes devant une Crise de Sainteté

La réponse catholique face aux scandales de pédophilie 10/04/2010

Père Dominique HÉLOU

Face aux scandales de pédophilie qui touchent certains membres du clergé de l’Église catholique, la première chose à faire est de les comprendre à la lumière de notre foi chrétienne. Avant de choisir ses premiers disciples, Jésus passa la nuit à prier. En ce temps-là, il avait beaucoup de gens qui le suivaient. Dans la prière, il parla au Père de ceux qu’il devait choisir comme apôtres.
Et malgré cela, l’un d’entre eux fut un traître. L’un des douze, l’un de ceux qui avaient suivi le Seigneur, à qui Jésus avait lavé les pieds ; l’un de ceux qui l’avaient vu marcher sur les eaux, ressusciter les morts et pardonner les péchés, a trahi le Seigneur. Jésus avait choisi Judas non pas pour qu’il le trahisse, mais pour qu’il soit son témoin comme tous les autres. Mais Judas utilisa sa liberté pour permettre à Satan d’entrer en lui et sa trahison a entraîné la crucifixion du Christ.
Parfois, les élus de Dieu le trahissent. C’est un fait que nous devons assumer. Si les membres de l’Église primitive s’étaient uniquement centrés sur le scandale causé par Judas, l’Église aurait cessé d’exister avant même de commencer à croître. L’Église a compris que l’on ne jugeait pas son message par ceux qui ne le vivent pas, mais par ceux qui le vivent. Au lieu de se centrer sur celui qui avait trahi le Christ, ils se sont centrés sur les onze autres qui, par leur prédication et leur travail, ont permis que nous soyons chrétiens aujourd’hui.
Nous sommes confrontés actuellement au même problème. Nous pouvons nous centrer sur ceux qui trahissent le Seigneur ou focaliser sur ceux qui demeurent fidèles au Seigneur et qui sont infiniment plus nombreux. Ces derniers, évidemment, n’intéressent pas les médias. L’histoire de l’Église est parsemée de clair-obscur. À des époques où la hiérarchie était au plus bas, Dieu a suscité des saints extraordinaires qui ont su remettre l’Église à flot. En pleine réforme, saint François de Sales, au péril de sa vie, parcourut la Suisse, prêchant l’Évangile avec vérité et amour. Devant ceux qui se scandalisaient de l’attitude de certains prêtres, il disait : « Ceux qui commettent ce type de scandale sont coupables du point de vue spirituel d’un assassinat, détruisant la foi d’autres personnes en Dieu par leur mauvais exemple ; mais je suis ici parmi vous pour vous éviter un mal encore pire. Tandis que ceux qui causent le scandale sont coupables d’assassinat spirituel, ceux qui permettent que ces scandales détruisent leur foi sont coupables de suicide spirituel, en abandonnant la source de vie que sont les sacrements, en particulier l’eucharistie. »
Saint François d’Assise, qui vécut en des temps particulièrement difficiles d’immoralité terrible en Italie centrale, répondit un jour à l’un de ses frères touché par les scandales qui lui avait dit : « Frère François, que feriez-vous si vous saviez que le prêtre qui est en train de célébrer une messe à laquelle vous êtes en train d’assister a trois concubines à ses côtés ? » Réponse : « Lorsque viendra le moment de la sainte communion, j’irai recevoir le Corps très saint de mon Seigneur des mains consacrées du prêtre. »
Par cette réplique, il a voulu expliquer clairement que les sacrements ne dépendent pas de la qualité du ministre. De même qu’un médecin cancéreux peut parfaitement donner le remède opportun à ses patients même s’il est personnellement atteint d’un mal plus grand. Le Christ continue à agir à travers le plus pécheur des prêtres et heureusement qu’il le fait. Les prêtres sont choisis par Dieu parmi les hommes et sont tentés comme n’importe quelle personne. Judas a pu expulser les démons et guérir les malades bien que ses dispositions n’étaient pas des plus droites.
Bien sûr l’Église doit travailler mieux à la sélection des candidats au sacerdoce, mais cela ne suffit pas. Elle doit être plus ferme quant aux cas qui se présentent et s’occuper des victimes, certes, mais cela ne suffit pas. L’unique réponse adéquate à ce terrible scandale, l’unique réponse authentiquement catholique à ce scandale, est la sainteté. Toutes ces crises qu’affronte l’Église sont une crise de sainteté. La sainteté est cruciale, parce qu’elle est le visage authentique de l’Église. Combien de personnes qui trouvent des excuses à leur tiédeur et à leur négligence, et qui commettent donc un suicide spirituel sous prétexte qu’un prêtre, un religieux ou une religieuse a eu un comportement inacceptable.
Les Béatitudes sont une recette pour la sainteté. Tout le monde est appelé à être saint, pas seulement les prêtres, les religieux et les religieuses. Les scandales doivent être un stimulant pour que nous aspirions de toutes nos forces à la sainteté. C’est une époque où peut s’appliquer la Béatitude : « « Heureux serez-vous lorsqu’on vous insulte, l’on vous persécute et l’on dit toutes sortes de choses fausses contre vous à cause de moi. Réjouissez-vous car votre récompense sera grande dans les cieux. »
De nos jours, il faut nager à contre-courant et c’est un grand moment pour être témoin du Christ. Que notre seule fierté soit la Croix de Notre Seigneur Jésus-Christ, nous dit saint Paul. Quelques personnes prédisent que l’Église va passer des temps difficiles, mais ayons confiance, l’Église survivra ; elle a la garantie du Christ. Un jour Napoléon, au sommet de sa gloire, s’adressa au cardinal Consalvi en disant : « Je vais détruire votre Église. » Le cardinal répliqua : « Non, vous ne le pourrez pas. » Napoléon reprit, offusqué, du haut de ses 1 m. 50 : « Je vous le dis, je vais détruire votre Église. » Le cardinal dit avec un sourire : « Non, vous ne le pourrez pas. Nous-mêmes, nous n’y avons pas réussi. »
Si les mauvais papes, les prêtres infidèles et les milliers de pécheurs dans l’Église n’ont pas réussi à la détruire de l’intérieur, personne ne pourra le faire, car le Christ a promis que les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle. La barque de Pierre ne sombre pas. Si vous vous méfiez des prêtres à cause des scandales, ne perdez jamais la confiance dans le Seigneur. Il s’agit de Son Église. Judas a été remplacé et l’Église a poursuivi son chemin et sa mission. Alors, concentrons-nous sur la sainteté. Voici la clé et le remède à tous les maux. Des grands maux, Dieu tire un bien encore plus grand. Compensons par notre amour le manque d’amour que nous constatons chez les autres. Il est temps que les vrais hommes et les vraies femmes de l’Église se manifestent. Il est temps de prendre résolument le chemin de la sainteté. Alors, à nous de jouer.
Père Dominique HÉLOU

Oh que c'est beau et vérité, merci Seigneur pour ta réponse donné par ton instrument, ton prêtre choisis !!! Amen Alléluia !!!

Sylvie amie de Jésus
http://LeCielAppelLaTerreOuiOui.spaces.live.com
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9427
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Lun 10 Mai 2010, 20:26

Simon1976 a écrit:
Citation :
La réponse catholique face aux scandales de pédophilie‏

Sujet: Nous sommes devant une Crise de Sainteté

La réponse catholique face aux scandales de pédophilie 10/04/2010

Père Dominique HÉLOU

Face aux scandales de pédophilie qui touchent certains membres du clergé de l’Église catholique, la première chose à faire est de les comprendre à la lumière de notre foi chrétienne. Un jour Napoléon, au sommet de sa gloire, s’adressa au cardinal Consalvi en disant : « Je vais détruire votre Église. » Le cardinal répliqua : « Non, vous ne le pourrez pas. » Napoléon reprit, offusqué, du haut de ses 1 m. 50 : « Je vous le dis, je vais détruire votre Église. » Le cardinal dit avec un sourire : « Non, vous ne le pourrez pas. Nous-mêmes, nous n’y avons pas réussi. »Si les mauvais papes, les prêtres infidèles et les milliers de pécheurs dans l’Église n’ont pas réussi à la détruire de l’intérieur, personne ne pourra le faire, car le Christ a promis que les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle.
Père Dominique HÉLOU

Code:
En effet, l'Église demeure, par son Canon biblique et son Credo oecuménique. C'est pourquoi, les chrétiens véritables, comprenant la portée de l'article baptismal du Credo inaltéré, se sont joints à la confession d'Augsbourg et ont confessé le Sola Fide, lequel les libère de tous les scandales du clergé!

Oh que c'est beau et vérité, merci Seigneur pour ta réponse donné par ton instrument, ton prêtre choisis !!! Amen Alléluia !!!
Code:
Un instrument, certes, pas un membre...

Sylvie amie de Jésus
http://LeCielAppelLaTerreOuiOui.spaces.live.com
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28490
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Lun 10 Mai 2010, 22:49

saint Zibou a écrit:
En effet, l'Église demeure, par son Canon biblique et son Credo oecuménique. C'est pourquoi, les chrétiens véritables, comprenant la portée de l'article baptismal du Credo inaltéré, se sont joints à la confession d'Augsbourg et ont confessé le Sola Fide, lequel les libère de tous les scandales du clergé!

Et si un scandale semblable se révélait chez les protestants ? Basketball
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Mar 11 Mai 2010, 00:17

saint Zibou a écrit:
En effet, l'Église demeure, par son Canon biblique et son Credo oecuménique. C'est pourquoi, les chrétiens véritables, comprenant la portée de l'article baptismal du Credo inaltéré, se sont joints à la confession d'Augsbourg et ont confessé le Sola Fide, lequel les libère de tous les scandales du clergé!
Et l'Orient s'est-il joint à la fameuse confession d'Augsbourg ? Quand est-ce que vous comprendrez que la confession d'Augsbourg est tout simplement une insurrection contre Rome .Vous aurez d'ailleurs remarqué que dans les 95 thèses de Luther on ne trouve nulle part une revendication sur le credo .L' insurrection de Luther est une insurrection ,une insurrection parmi tant d'autre que l'Eglise a connu depuis son commencement mais une insurrection qui a connu un succès en occident à cause de l'état catastrophique de la papauté de l'époque.Ce n'était pas difficile de faire comprendre à des gens que l'Église erre avec un pape dont les cardinaux avaient des courtisane , qui croule sur l'or et qui avait un pouvoir parfois supérieur à celui des empereur et tout en prêchant la pauvreté , la chasteté et l'amour . C'était une époque béni pour Satan afin de diviser l'Église et il ne s'est pas gène .Mais évidemment l'hérésie de Luther n'a pas dépassé l'occident tout simplement pcq la papauté était surtout suivi et écouté en occident . Après il a fallu que vous vous trouviez une théologie propre à vous d'où Augsbourg .
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9427
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Mar 11 Mai 2010, 21:56

Simon1976 a écrit:
saint Zibou a écrit:
En effet, l'Église demeure, par son Canon biblique et son Credo oecuménique. C'est pourquoi, les chrétiens véritables, comprenant la portée de l'article baptismal du Credo inaltéré, se sont joints à la confession d'Augsbourg et ont confessé le Sola Fide, lequel les libère de tous les scandales du clergé!

Et si un scandale semblable se révélait chez les protestants ? Basketball

Le clerc serait automatiquement déposé et excommunié, non pas déplacé ailleurs pour recommencer, comme chez vous!...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Mar 11 Mai 2010, 22:16

saint Zibou a écrit:

Le clerc serait automatiquement déposé et excommunié, non pas déplacé ailleurs pour recommencer, comme chez vous!...

Par qui ? Par votre évêque ?
Citation :
L'abus sexuel des
enfants par le clergé protestant dépasse les mauvais traitements
infligés par des prêtres catholiques

Assurance de données Les statistiques des assurnces
montrent l'abus de 260 rapports par an pour les membres du clergé
protestant par rapport à 228 par an pour les prêtres catholiques.





  • Child sex abuse by Protestant clergy
    difficult to document

  • 3 insurers shed light on Protestant
    church sex abuse

  • Insurance Companies Shed Light on
    Extent of Se Abuse in Protesnt Churches

  • A lookat a_buse data in Protestant churches
______________________________________________________________________________________________________________________
Les pasteurs qui ont
fait scandale à la Southern Baptist Convention

Ce ne sont
là que certains des hommes qui ont fait scandale à la Southern
Baptist Convention. Ce n'est que la pointe de l'iceberg.
La plupart des agresseurs sexuels du clergé
n'ont jamais fait l'objet de la publication d'un reportage.
D'innombrables Baptistes survivants
abusés ont tenté de faire un rapport de leurs auteurs à
l'église et aux dirigeants religieux. En règle générale, les auteurs restent dans
leurs chaires, et les gens dans les bancs ne sont jamais dit.
Ceux-là qui devrait vous préoccuper de la
plupart. Ecrire à la SBC Comité exécutif et leur demande instamment de
garder une base de données de tous les ministres coupables,
avoué, crédible ou accusé.





Joshua Allen (TX)
Daniel Earl Allmond (FL)
Dale "Dickie" Amyx (TX) (voir photo)
Andrew Argent (TX)
Matt Baker (TX)
Joe Barron (TX)(voir
photo)

Donald Chrisler Batson (SC)
John Bonine (CA)
Mark Lewis Brooks (MO)
Lonnie Broome (FL) (voir
photo)

Jim Bruce Kilburn (FL) (diacre)
Timothy Brumit (SC)
Timothy Neal Byars (TN) (voir photo)
Jerry Dale Carver (TX) (voir photo)
Ollin Collins (TX)
Joseph Edmund Conger (MO)
Shawn
Davies (MO, KY, MI) (voir photo)

Christopher Decaire (AZ)
Gregory Dempsey (TN)
Garett Dykes (AL)
Stephen Lee Edmonds (diacre) (FL)
Sigifrido Flores (TX)
Shane Flournoy (TX)
Jermey Patrick Pignon (FL)
Andres Garcia (CA)
Luis Federico Garcia (AL)
Keith M. Geren (FL)
Tommy
Gilmore (FL, GA, TX)(voir photo)



Darrell Gilyard (FL, TX)
Brian "Doug" Goodrich, Jr. (NC)
Robert Gray (FL) (voir
photo)

James Griffin (LA) (voir
photo)

Steven Haney (TN) (voir
photo)

Jeffrey Hannah (IL) (voir
photo)

Roy Mace Honeycutt (NC) (voir photo)
John Hubner (ME, SC)
Forrest Lee Hudson (WA)
Jerry Hutcheson (FL, AL)
Joshua Ross Sphinx (TX)
Fritzner Jean (FL)
Bernard "Bernie" Johnson (TX)
Michael Lee Jones (TX)
Joel Dean Joslin (TX)
Keith Daniel Kiger (AR)
Kevin Othell Laferney (TX)
John Lau (NY, l'Armée de terre)
Stephen Livingston (Texas)
Roy Long (diacre) (CA)
Donald C. McCary (TN)
Robert McClurg (TX)
John O. McKay (TX) (voir
photo)

Mark Woodson Mangrum (TN)
Timothy Mann (MD, AL)
Leslie Mason (IL) (voir photo)

Billie Minson Lewis (TX)
Doug Myers (FL, AL, MD) (voir photo)
Larry Nuell Neathery (TX) (voir photo)
Kevin Ogle (GA, SC) (voir
photo)

Brent Donald Page (AL)
Kenneth Payne (VA)
Joshua Neal Ponder (TX)
Larry Reynolds (TX) (voir
photo)

Timothy Scott Richerson (KY)
Robert N. Réflexion (AL, FL) (fraude sur les
personnes âgées)
Morris David Roberts (TX)
Marshal Seymour (AL, FL)
Frank Sizemore (TX)
Nathan Saint-Pierre (KY)
Paul anas (NC) (diacre)
David Slone (OK, CO)
Steven Richard Sweat (FL)
James Clayton Pruett (KY)
Justin Eugene Taylor (NC)
Phillip Glenn Terrell (GA) (voir photo)
Sam Underwood (TX)
George "Tom" Wade, Jr. (AK, Int'l Mission BD)

Kenneth Ward (TX)
Stephen Lyle Whittake r (FL)
Paul Williams (TN) (voir
photo)

Charles "Rick" Willits (TX)
Disclaimers Avis de non-responsabilité

http://raton-laveur-l-aigle.hautetfort.com/archive/2008/09/22/evangeliques-pedophilie-viols-harcelement1.html

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28490
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Mar 11 Mai 2010, 22:47

Il semble que le clergé catholique n'a pas l'exclusivité des scandales sexuels !

Il serait bon de savoir si certains individus mentionnés ont été "déplacés" plutôt que livrés à la justice.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9427
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Mar 11 Mai 2010, 22:54

Arnaud Dumouch a écrit:
saint Zibou a écrit:

Le clerc serait automatiquement déposé et excommunié, non pas déplacé ailleurs pour recommencer, comme chez vous!...

Par qui ? Par votre évêque ?

Non, par la congrégation assemblée, l'ensemble des baptisés.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Mar 11 Mai 2010, 22:56

Ca a pas l'air d'avoir marché. Je suis en train de lister les affaires parues sur Internet avec des pasteurs évangéliques. Je ne vois rien de différent. Ce serait même pire, l'argent et la corruption s'ajoutant au viol.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9427
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Mar 11 Mai 2010, 23:04

Arnaud Dumouch a écrit:
Ca a pas l'air d'avoir marché. Je suis en train de lister les affaires parues sur Internet avec des pasteurs évangéliques. Je ne vois rien de différent. Ce serait même pire, l'argent et la corruption s'ajoutant au viol.

Chaque paroisse est souveraine. Chez nous, c'est : Dewwwwwwwwwwwwwwwor!
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Lun 17 Mai 2010, 11:49

Hier dimanche, j'ai regardé sur France 2, L'émission de Hondelatte "faites entrer l'accusé" sur le cas de Pierre Dufour.

Cette affaire semble très malheureusement très évocatrice d'un mal qui fait frémir.

Tout d'abord, ce prêtre pédophile a été soutenu, on peut dire ça, par son évêque, son évêque l'a jamais lâché.

Et le pire, selon ce que j'ai pu comprendre, jamais ce Prêtre a demandé pardon à ses victimes.

Certains pourraient dire que France 2 a plaidé vraiment à charge contre ce prêtre, on peut trouver un réquisitoire dur,

Le gros malaise de cette affaire, au delà de la gravité extrême des faits, c'est le rôle insensé de l'Evêque,

et le fait que ce prêtre n'ai jamais demandé pardon,

il ne peut être pardonné,

On voit bien que l'Eglise n'a pas été à la hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Lun 17 Mai 2010, 11:53

L'évêque a-t-il demandé pardon ? A-t-il expliqué son erreur ? Etait-il de bonne foi ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Lun 17 Mai 2010, 15:49

Atomic a écrit:
Hier dimanche, j'ai regardé sur France 2, L'émission de Hondelatte "faites entrer l'accusé" sur le cas de Pierre Dufour.

Cette affaire semble très malheureusement très évocatrice d'un mal qui fait frémir.

Tout d'abord, ce prêtre pédophile a été soutenu, on peut dire ça, par son évêque, son évêque l'a jamais lâché.

Et le pire, selon ce que j'ai pu comprendre, jamais ce Prêtre a demandé pardon à ses victimes.

Certains pourraient dire que France 2 a plaidé vraiment à charge contre ce prêtre, on peut trouver un réquisitoire dur,

Le gros malaise de cette affaire, au delà de la gravité extrême des faits, c'est le rôle insensé de l'Evêque,

et le fait que ce prêtre n'ai jamais demandé pardon,

il ne peut être pardonné,

On voit bien que l'Eglise n'a pas été à la hauteur.

L évêque est pasteur de toute la portion du Peuple de Dieu qui lui est confiée, c est la notion même de diocèse, selon Vatican II.
Plus une brebis est coupable, plus sa sollicitude paternelle doit l accompagner mais en aucun cas le "lâcher" comme vous dites.

Le souci si important pour les victimes ne doit pas mettre entre parenthèses celui pour les coupables qui ont "un droit particulier a la Miséricorde Divine" de Celui qui est "venu chercher et sauver ce qui était perdu".

Si les évêques cessent d etre des peres avec tout ce que cela implique et peres pour tous, l Eglise cessera d etre ce que le Christ a voulu qu elle soit : une famille divine.

:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Mer 19 Mai 2010, 12:48

BRASILIA, 13 mai 2010 (AFP) - Brésil: les évêques pour la condamnation
en justice des prêtres pédophiles

Les plus de 300 évêques brésiliens se sont prononcés en faveur de la
condamnation en justice des prêtres pédophiles et de l'indemnisation
des victimes d'abus sexuels, dans un document approuvé mercredi dans le
cadre de leur assemblée annuelle.

La "lettre des évêques aux prêtres", rendue publique jeudi au dernier
jour de la 48è Assemblée générale de la Conférence nationale des
évêques du Brésil (CNBB), qualifie la pédophilie de "comportements
abusifs de certains frères".

Les évêques reconnaissent que ces scandales de pédophilie ont ébranlé
la "crédibilité" de l'Eglise.

"Avec humilité nous reconnaissons que nous sommes en période de
purification, rappelant que, face au péché, nous sont donnés comme
remèdes la conversion, le pardon, le dédommagement des victimes. Et
face aux délits, les peines de la loi civile et canonique", soulignent
les évêques.

La CNBB ajoute que ces scandales ont provoqué "la souffrance et
l'indignation", sentiments "qui ont envahi le for intérieur de nombreux
chrétiens et personnes aimant la justice".

La semaine dernière, à l'ouverture de la 48è Assemblée de la CNBB,
l'archevêque de Porto Alegre, Mgr Dadeus Grings, 73 ans, avait provoqué
une polémique en déclarant que la société était "pédophile", en
commentant les cas de pédophilie dans l'Eglise.

"La société actuelle est pédophile, c'est là le problème. Alors
évidemment les personnes tombent dedans. Mais le fait de dénoncer est
un signe positif", avait déclaré l'archevêque mardi dernier.

L'archevêque Mgr Orani Tempesta, porte-parole de la 48è Assemblée de la
CNBB, avait assuré le lendemain que ces propos n'engageaient que Mgr
Grings et "n'étaient pas la position de la CNBB".

Depuis mars, au moins six scandales de prêtres pédophiles, notamment
dans le Nord-Est pauvre, ont éclaté au grand jour au Brésil, le plus
grand pays catholique du monde, où 74% des 190 millions d'habitants se
déclarent adeptes de cette confession
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Sam 22 Mai 2010, 14:56

ROME, 20 mai 2010 (AFP) - Première en Italie : un évêque témoigne au
procès d'un prêtre pédophile

Pour la première fois en Italie, un évêque a été appelé à témoigner et
à justifier sa conduite jeudi à Rome au procès d'un prêtre de 56 ans
accusé d'avoir commis des actes pédophiles lorsqu'il était sous son
autorité, a constaté un journaliste de l'AFP.

Mgr Gino Reali, évêque de Porto-Santa Rufina, dans la banlieue de Rome,
a raconté comment l'accusé, Don Ruggero Conti, arrêté en juin 2008,
avait "démenti" en septembre 2006, au cours de la fête patronale de sa
paroisse de Selva Candida, les rumeurs selon lesquelles il avait eu des
"comportements incorrects avec des enfants".

"Je les ai vues comme étant le fruit de la rancune" de personnes mal
intentionnées, a expliqué l'évêque.

En novembre 2006 toutefois, il fut alerté par un jeune homme, Marco
Zazza, qui lui affirma qu'à l'occasion d'une sortie en camping six ou
sept ans plus tôt, Don Ruggero l'avait embrassé et avait pratiqué des
attouchements sur lui.

En décembre 2006, un autre jeune homme, Marco Facinelli, âgé de 23 ans,
lui raconta avoir subi des sévices sexuels de la part du prêtre une
dizaine d'années plus tôt.

L'évêque mit alors en place un tribunal diocésain pour traiter
l'affaire, qui fut finalement classée lorsque le jeune homme ne se
présenta pas à l'audience.

A l'énoncé de ces épisodes, le procureur s'est étonné de l'inaction de
l'évêque : "Après tout cela, il ne vous est pas venu à l'esprit que
d'autres mineurs pourraient subir des abus ?" lui a-t-il lancé.

"Je n'ai pas reçu d'autres informations jusqu'à l'arrestation de Don
Ruggero" en juin 2008, s'est expliqué l'évêque, qui a argué du poids
des activités imposées par son diocèse, "très grand, qui compte 500.000
habitants, 55 paroisses et une centaine de prêtres".

La prochaine audience du procès, qui se déroule devant la sixième
section pénale du tribunal de Rome, doit avoir lieu le 15 juin.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Sam 22 Mai 2010, 23:04

Le secret de Fatima: l'apostasie dans l'Eglise?

Fatima est un endroit qui m'est cher: un lieu de prière où l'on respire
un air particulier et où l'on peut ressentir la présence du mystère.
Ici, en 1917, la Vierge est apparue à trois pastoureaux alors que le
pays était sous un gouvernement farouchement ennemi du Christ. Quelques
mois plus tard, en Russie, allait éclater la révolution bolchévique.
Parmi les choses que la Vierge prédit aux trois voyants il y avait
aussi cela: la Russie répandra ses erreurs à travers le monde. Pour
Lucie, la Russie était une dame qu'il fallait convertir; pour le monde,
un pays sans intérêt, marginal, dans lequel tout semblait s'écouler
lentement depuis des siècles, sans rien de nouveau. Mais la Vierge ne
s'était pas trompée ...
En plus de parler de la Russie, du rosaire, de l'enfer, elle délivra un
troisième secret, écrit par Lucie en 1944 et confié en 1957 au
Saint-Office. Pie XII ne le lut pas. Le premier pape à le faire fut
Jean XXIII, mais il refusa de le révéler, tout comme Paul VI, qui le
lut en 1965. Depuis lors, beaucoup se sont demandés: pourquoi ce que
Vierge a révélé, la hiérarchie l'a-t-elle caché?
D'où une hypothèse dominante: que le secret concernait une crise
imminente dans l'Eglise, l'apostasie prédite par saint Paul. Comme on
le sait, le secret aurait dû être révélé après 1960, car alors, il
aurait été plus clair. Le Cardinal Silvio Oddi, qui avait été
secrétaire de Jean XXIII, lui dit un jour: «Très Saint Père, il y a une
chose que je ne peux pas vous pardonner". "Quoi?" répondit le pape.
"D'avoir tenu le monde en attente depuis tant d'années et de n'avoir
pas révélé en 1960, le secret que tout le monde attendait". Le pape
répondit à deux reprises: "Ne m'en parlez pas".

Pourquoi? L'idée que se faisait alors Oddi, comme beaucoup d'autres
importants dirigeants de la Curie, dont le cardinal Ottaviani, c'était
que le secret concernait justement une grande crise dans l'Église.
Je pense, dit Oddi, que le secret «prédisait quelque chose de grave que
l'Eglise avait faite ... Peut-être le secret dit-il que dans les années
soixante, malgré les meilleures intentions, l'Eglise ferait quelque
chose dont les conséquences seraient très douloureuses ...". Mais "s'il
en était vraiment ainsi - conclut-il, ce secret est déjà connu, parce
que la crise de l'Eglise est sous les yeux de tous" (30 jours, n ° 4,
1991).

À ce stade, nous pouvons faire quelques hypothèses: le pape Jean XXIII
était le Pape de l'optimisme. Il ne voulait pas entendre parler les
"prophètes de malheur" et il avait imaginé à plusieurs reprises que la
modernité verrait un «nouveau printemps» de l'Église grâce au Concile.
On peut comprendre que le troisième secret, si c'est celui prévu par
Oddi, n'était pas pour lui faire plaisir. La même chose peut être dite
de Paul VI, qui déclara toutefois en 1969: «L'Eglise se trouve dans une
heure d'angoisse et d'auto-critique; on pourrait même dire
d'auto-destruction ...".

Pie X, dans l'encyclique Pascendi Dominici Gregis , dix ans avant
Fatima, n'avait-il pas dit que les ennemis de l'Eglise "se cachent dans
le sein même de l'Eglise"? Et Pie XII n'avait-il pas dit craindre les
«novateurs» qui voulaient démolire la liturgie et la théologie
bimillénaire de l'Eglise?

A la mort de Paul VI, Albino Luciani est devenu pape, sous le nom de
Jean Paul 1er.
Le patriarche de Venise avait eu une conversation avec Lucie, à la
demande expresse de cette dernière, le 11 Juillet 1977. Après cette
rencontre, comme nous le savons par de nombreux témoignages, Luciani
est sorti bouleversé, changé. Le Pape du catéchisme aux enfants et
d'une éventuelle réforme de l'IOR (Istituto per le Opere Religiose, la
"banque du Vatican", ndt) de Marcinkus puis de De Bonis, décéda après
33 jours de pontificat, dans des circonstances pas tout à fait claires.

Cela nous amène à 2000, quand le troisième secret est «révélé». Le
Cardinal Sodano explique qu'il se réfèrerait à des événements ayant
déjà eu lieu, conclus, passés. Jean-Paul II affirme que la prophétie de
la Vierge concernerait son attentat de 1981. Pourtant, quelque chose ne
colle pas: le texte publié par le Vatican parle d'un pape tué, pas
blessé. Et puis, quel rapport y aurait-il entre le requête de la Vierge
de ne révéler le secret qu'après 1960, et les événements de 1981?
Quelle résonance a eu dans l'histoire de l'Eglise, ce fait isolé? Et
pourquoi attendre, après 1981, 19 autres années?

Enfin est arrivée la révélation de Benoît XVI au Portugal: le Pape a
lié le secret de Fatima à l'actuelle "passion de l'Eglise", insistant
sur le fait que les pires ennemis de l'Eglise sont "en son intérieur".
Il a fait ensuite allusion à la pédophilie, mais quel que soit le
secret, on ne peut que reconnaître que celle-ci n'est pas une cause
mais un effet: de la perte de la foi, de la dévotion et du sens de la
liturgie, qui infestent l'Église des années soixante. Les années du
Concile et de l'après-Concile.

Martin Mosebach, auteur d'un texte magnifique, L’eresia dell’informe
(ed. Cantagalli) pour défendre la liturgie de toujours, a déclaré:
"Nous devons nous demander comment, dans des collèges catholiques, ont
pu survenir des crimes sexuels commis par des prêtres dans les années
suivant immédiatement le Concile Vatican II. On ne peut alors qu'en
arriver à la conclusion amère que l'expérience de l'"aggiornamento",
l'adaptation de l'Eglise au monde a massivement échoué. Après ce
Concile, la plupart des prêtres se sont débarassés de leur tenue, ont
cessé de célébrer la messe quotidienne et de lire leur bréviaire. La
théologie post-conciliaire a tout fait pour oublier l'image du prêtre
transmise par la tradition".

La voie, alors, n'est pas un Vatican III, comme le voudraient les
ennemis de l'intérieur de l'Eglise, toujours "sponsorisés" par des
ennemis extérieurs (voir des prêtres comme Kung, Mancuso, Gallo, ou des
cardinaux comme Martini, omniprésents dans les médias), mais un Trente
II. Pas un aggiornamento, mais un retour aux racines.

Il Foglio, le 20 mai 2010

http://www.libertaepersona.org/..
Francesco Agnoli
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Sam 22 Mai 2010, 23:39

Cet article reprend la grande idée sédévacantiste de la falmsification par Jean-Paul II du 3° secret de Fatima.

En fait, le pape Benoît XVI se contente de montrer qu'il a compris, dans ses propres épreuves, que le sens profond de ce secret dépassait l'attentat contre Jean-Paul II, et annonçait la passion future de l'Eglise visible.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Dim 23 Mai 2010, 16:29

Arnaud Dumouch a écrit:


En fait, le pape Benoît XVI se contente de montrer qu'il a compris, dans ses propres épreuves, que le sens profond de ce secret dépassait l'attentat contre Jean-Paul II, et annonçait la passion future de l'Eglise visible.

C est bien ce que j en ai retenu.
Je n ai pas vu la proposition de falsification par Jean Paul II (décidément beaucoup en veulent aux papes canonisables !)
Un grand merci, Arnaud !
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Lun 24 Mai 2010, 20:57

Vous voyez, Fredo, je ne suis pas le seul à dire que Sodano est discrédité moralement ,
j'ai deux Potes cardinaux Christoph Schönborn et Sean O'Malley ( je dois avouer que j'ai un faible pour chacun d'entre eux ...)

Bon , maintenant c'est au Pape de GOUVERNER et de rendre crédible ses appels à la pénitence et à la justice que j'approuve entièrement par un petit peu de MENAGE !

Citation :
Apo 22 11-1711 Que celui qui est injuste, soit encore injuste; que celui qui est souillé, se souille encore; que celui qui est juste, devienne plus juste encore; et que celui qui est saint, se sanctifie encore davantage. 12 Or, voici, je viens bientôt, et j'ai mon salaire avec moi, pour rendre à chacun selon que ses œuvres auront été. 13 Je suis l'Alpha et l'Oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. 14 Heureux ceux qui observent ses commandements, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville! 15 Mais dehors seront les impudiques, les empoisonneurs, les fornicateurs, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge.

Citation :
Le pape Benoît XVI, les cardinaux, les jésuites. Trois réponses au scandale

par Sandro Magister

Le 20 mai 2010 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - La hiérarchie catholique réagit actuellement de trois manières au scandale des abus sexuels commis par des prêtres.

La première à l’initiative du pape. La seconde du fait de l’action de certains cardinaux. La troisième grâce aux jésuites savants de "La Civiltà Cattolica", revue qui est publiée avec l'imprimatur de la secrétairerie d’état du Vatican.

1. L’AXE MAJEUR

L’axe majeur est celui qui est tracé par le pape. L’Église – a dit Benoît XVI en diverses occasions, à partir de sa Lettre du 19 mars aux catholiques d'Irlande – doit comprendre que ses plus grandes difficultés ne viennent pas de l’extérieur, mais des péchés qui sont commis en son sein. Son premier devoir est donc de faire pénitence, afin de s’ouvrir à la conversion et finalement à la grâce régénérante de Dieu.

C’est au moment de son pèlerinage à Fatima que le pape a demandé avec le plus de force que l’on emprunte cette voie. En effet le message des apparitions de Marie aux petits bergers se résume justement en ce mot : "Pénitence !". Et le pape théologien n’a pas craint, bien au contraire, de s’associer là à la piété populaire.

Mais même une fois rentré du Portugal à Rome, le pape Joseph Ratzinger a persisté à emprunter cette voie. Il l’a fait à travers un message et un salut.

Le message est celui qu’il a envoyé au Kirchentag, la kermesse œcuménique qui a réuni des catholiques et des protestants allemands à Munich du 12 au 16 mai. Le texte pontifical porte la date du 10 mai et il a été lu en ouverture de l’évènement. Mais comme il n’a guère retenu l’attention en Allemagne, la salle de presse du Vatican a pris soin de le distribuer aux médias du monde entier samedi 15 mai, l’original en allemand ayant été traduit en italien.

Ce message a visiblement été écrit par le pape lui-même. C’est une invitation à "être heureux au milieu de toutes les difficultés", parce que, s’il y a beaucoup d’ivraie dans l’Église, elle n’arrivera en tout cas pas à étouffer le bon grain. Et si dix justes auraient suffi à sauver Sodome du feu, "grâce à Dieu, il y a dans nos villes beaucoup plus de dix justes".

Le salut est celui que Benoît XVI a adressé, dimanche 16 mai à midi, après la récitation du "Regina Cæli", aux 200 000 fidèles qui remplissaient la place Saint Pietro et les rues voisines, accourus de toute l’Italie pour manifester leur soutien au pape (photo).

"Nous, chrétiens, nous n’avons pas peur du monde, même si nous devons nous garder de ses séductions", leur a dit Benoît XVI, parce que "le véritable ennemi à craindre et à combattre est le péché, le mal spirituel, qui parfois, malheureusement, souille aussi les membres de l’Église".

Les deux textes sont intégralement reproduits ci-dessous. Le premier, en particulier, est tout à fait important.

Il est certain que Benoît XVI reviendra sur le sujet les 10 et 11 juin prochains, lors de la veillée de prière et de la messe par lesquelles il va conclure l'Année Sacerdotale, qu’il a voulue précisément pour redonner de la force spirituelle au clergé.

2. L’AFFRONTEMENT AU SACRÉ COLLÈGE

Mais, tandis que le pape trace l’axe majeur, certains de ses cardinaux en tirent les conséquences au niveau du gouvernement de l’Église.

Les cardinaux qui se sont manifestés sont l'Autrichien Christoph Schönborn, archevêque de Vienne, et l'Américain Sean O'Malley, archevêque de Boston. Le premier à travers des déclarations publiées le 4 mai par l'agence Kathpress, le second dans une interview accordée le 14 mai à John L. Allen pour le "National Catholic Reporter".

L’un et l’autre ont attaqué durement le cardinal Angelo Sodano, secrétaire d’état de Jean-Paul II puis de Benoît XVI lui-même pendant sa première année de pontificat. Ils l’ont accusé d’avoir longtemps entravé le travail de nettoyage entrepris par celui qui était alors le cardinal Ratzinger en ce qui concerne des personnalités aussi importantes que Hans Hermann Gröer, archevêque de Vienne, et Marcial Maciel, fondateur des Légionnaires du Christ, tous les deux accusés d’abus sexuels et finalement, trop tard, reconnus coupables.

De plus, Schönborn et O'Malley ont reproché à Sodano d’avoir minimisé, en les qualifiant de "jacasseries", les accusations lancées par les médias contre l’Église en matière de pédophilie, faisant ainsi un "tort immense" aux victimes d’abus sexuels. Sodano s’est effectivement exprimé ainsi, dans le texte d’hommage lu par lui à Benoît XVI le jour de Pâques, au nom de tout le collège des cardinaux : texte d’hommage que le pape n’avait pas demandé et encore moins "mendié", a tenu à préciser le père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège.

Ces accusations contre l'incompétent Sodano, par opposition au clairvoyant Ratzinger, jettent aussi une ombre sur le pontificat de Jean-Paul II, pendant lequel les abus sexuels au sein du clergé ont atteint un sommet, sans avoir été combattus efficacement.

Mais Schönborn et O'Malley ne vont pas jusque là. Le pape Karol Wojtyla, disent-ils, était trop vieux et malade pour prendre l’affaire en main. Ses collaborateurs "formaient un bouclier" autour de lui et ils croyaient à tort que l’affaire concernait l'Amérique, pas le reste du monde. L’opinion d’O'Malley, de Sodano et d’autres dirigeants de la curie est qu’ils agissaient ainsi "davantage par ignorance que par malignité".

C’est un fait que Sodano est aujourd’hui le doyen du collège des cardinaux, comme Ratzinger l’était à la mort de Wojtyla. Dans l'éventualité d’un conclave, ce serait donc lui qui présiderait à l'interrègne et les médias du monde entier le cloueraient implacablement au pilori, provoquant une catastrophe en termes d'image qui atteindrait l’Église tout entière. C’est aussi pour empêcher que cela n’arrive que deux cardinaux de premier plan comme Schönborn et O'Malley ont porté l’estocade. Ils veulent que Sodano quitte définitivement la scène, aussi tôt que possible.

Mais ce n’est pas tout. L'offensive des deux cardinaux trouve à la curie le soutien, de fait, du successeur de Sodano à la secrétairerie d’état, le cardinal Tarcisio Bertone.

Bertone était secrétaire de la congrégation pour la doctrine de la foi, aux côtés de Ratzinger, lorsque celui-ci était "entravé" par Sodano et ses alliés. Aujourd’hui, il montre qu’il veut arriver, lui aussi, à un règlement de comptes avec la vieille garde de la curie.

On s’en rend compte en voyant avec quelle sévérité Bertone est en train de mener l'opération de "nettoyage" des Légionnaires du Christ, la congrégation fondée par l'indigne Maciel, qui a été défendu et loué jusqu’au dernier moment non seulement par Sodano mais aussi par celui qui était alors le secrétaire personnel de Jean-Paul II, Stanislaw Dziwisz, et par d’autres dirigeants de la curie.

On l’a également vu à la manière dont, le 15 avril, Bertone a désavoué – par un communiqué tranchant de Lombardi, le porte-parole du Vatican – une lettre écrite en 2001 par le cardinal Darío Castrillón Hoyos, qui était alors préfet de la congrégation pour le clergé, afin de soutenir un évêque français condamné pour avoir refusé de dénoncer l’un de ses prêtres coupable de pédophilie.

Castrillón Hoyos s’est défendu en disant qu’il avait fait lire sa lettre à Jean-Paul II et qu’il avait obtenu l’approbation de celui-ci. Mais c’est un fait qu’un tel comportement n’est plus admis aujourd’hui. Dans l’avant-dernier numéro de "Civiltà Cattolica", la revue des jésuites, qui paraît après avoir été contrôlée par la secrétairerie d’état du Vatican, on cite comme exemples de bonne conduite les diocèses de Munich, de Cologne et de Bolzano, "où les évêques ont adopté une attitude que l’on pourrait appeler 'proactive', c’est-à-dire de collaboration préventive avec les autorités civiles".

Et avec cet article de "La Civiltà Cattolica" nous arrivons à la troisième modalité de réaction au scandale de la pédophilie.

3. LE COMBAT CULTUREL

A vrai dire, il y a deux articles, qui figurent en ouverture des numéros du 1er mai et du 15 mai 2010 de la revue. Les auteurs, les pères jésuites Giovanni Cucci et Hans Zollner, enseignent la psychologie à l’Université Pontificale Grégorienne de Rome et ils traitent la question de la pédophilie sous l’angle psychologico-social.

Dans le premier des deux articles, les auteurs décrivent, sur la base de la littérature scientifique, les caractéristiques de la pédophilie, la personnalité des gens qui commettent de tels actes – souvent, étant enfants, ils ont eux-mêmes été victimes d’abus sexuels – et leur incidence sur le clergé catholique, en opposition très grave avec le profil moral et éducatif élevé qui devrait être la caractéristique de leur vocation.

Parmi les leçons qu’il faut tirer du scandale, les auteurs insistent sur l’importance de la préparation des candidats au sacerdoce, dont l’équilibre et la maturité doivent être sérieusement vérifiés.

Ils démentent qu’il y ait un lien de cause à effet entre le célibat e la pédophilie.

En ce qui concerne la demande de réduire à l’état laïc les prêtres coupables de pédophilie, ils constatent :

"Certes, cela peut aussi être une procédure juste, prévue par le code de droit canonique. Mais il n’est pas dit que ce soit ce qu’il y a de mieux pour les victimes potentielles, les enfants, ni pour le coupable lui-même, qui, souvent, revient dans la société sans faire l’objet d’aucun contrôle et, livré à lui-même, recommence à commettre des abus sexuels. C’est ce qui s’est passé dans le cas de James Porter, prêtre du diocèse de Fall River (Massachusetts) : une fois démis de ses fonctions, il n’a pas du tout été poursuivi par les autorités civiles, il s’est marié et, peu de temps après, il a été inculpé de harcèlement sexuel envers la baby-sitter de ses enfants".

Dans le second article, Cucci et Zollner dénoncent le "silence étrange" à ce sujet que l’on constate non seulement de la part de ceux qui interviennent dans le monde de l'éducation (parents, enseignants, etc.) mais surtout de la part de ceux qui seraient les plus qualifiés pour en parler en connaissance de cause : les psychologues, psychiatres, psychothérapeutes.

La littérature scientifique relative à cette question apparaît réticente et incertaine. Les plus grands dictionnaires et encyclopédies ne consacrent à la pédophilie que quelques lignes sur des milliers de pages. Et on constate la même chose pour l'éphébophilie. Le résultat, c’est que, dans le débat public, la compétence est remplacée par l’"ouï-dire". Ce qui alimente cette "panique morale" qui déforme les véritables dimensions du problème.

Cucci et Zollner remarquent que, dans une opinion publique aussi troublée, "on oscille entre la criminalisation et la libéralisation". Ils citent de nombreux cas où la pédophilie a été défendue au nom de la liberté sexuelle. Ils rappellent un document et un colloque dont c’était le but, réalisés par le parti radical italien, en 1998, au palais du sénat. Ils rappellent la constitution aux Pays-Bas, en 2006, d’un parti pro-pédophilie. Ils font remarquer que l'actuel ministre de la Justice du gouvernement fédéral allemand, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, qui figure aujourd’hui parmi ceux qui critiquent le plus sévèrement l’Église, faisait partie de la direction de l’Humanistische Union à l’époque où cette organisation se battait pour la libéralisation de tous les actes sexuels "consensuels", y compris avec des mineurs.

"Ces observations – concluent les deux auteurs – demanderaient la remise en question d’un contexte culturel plus vaste, souvent accepté sans esprit critique, qui approuve les transgressions et les perversions comme manifestations de liberté et de spontanéité". Pour que la pédophilie soit reconnue comme une perversion et combattue, "il faut qu’elle fasse l’objet d’une norme qui sera éthique et psychologique avant d’être juridique".

Le combat doit donc être également culturel. Un combat dans lequel l’Église du pape Benoît se trouve au premier rang.
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Lun 24 Mai 2010, 21:57

Oculus a écrit:
Vous voyez, Fredo, je ne suis pas le seul à dire que Sodano est discrédité moralement ,
j'ai deux Potes cardinaux Christoph Schönborn et Sean O'Malley ( je dois avouer que j'ai un faible pour chacun d'entre eux ...)

Bon , maintenant c'est au Pape de GOUVERNER et de rendre crédible ses appels à la pénitence et à la justice que j'approuve entièrement par un petit peu de MENAGE !

Oculus ,vous êtes aveuglé par votre vengeance .Qu'est ce que le cardinal Sodano dirige actuellement dans l'Église ?? RIEN ET RIEN.Tu voudrais que le pape fasse quoi d'autre ? En réalité ce qui est à faire c'est ce qu'il est entrain de faire à savoir refonder les légionnaires du Christ et remettre cette belle congrégation en marcher.Et Point c'est tout .Le pape ne touchera pas aux cardinaux dont tu parle et je le soutiens dans cette démarché .
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Mar 25 Mai 2010, 20:01

@Christophore,

Concernant l'affaire Pierre Dufour, si les faits narrés par France 2 sont exacts, il faut dire les choses simplement, l'attitude de l'Evêque est inqualifiable, ce qui malheureusement semble être la réalité. Tout donne à penser que France 2 ait traité ce dossier avec le plus grand sérieux.

Pas uniquement l'Evêque, mais aussi de nombreux paroissiens proches du Prêtre qui seraient restés fidèles au prêtre, ce qui pourrait être honorable si c'était dans le pardon, je ne serais pas choqué qu'il reste fidèle à ce prêtre dans le sens ou il doit être entouré et ce, malgré les lourdes fautes qu'il a commise, mais il le font... dans le déni, c'est quelque peu ennuyeux.

Comme on dit familièrement,

C'est pas gagné !
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Mar 25 Mai 2010, 20:45

Citation :
Oculus ,vous êtes aveuglé par votre vengeance .
n'importe kwa Mr.Red

Citation :
Qu'est ce que le cardinal Sodano dirige actuellement dans l'Église ?? RIEN ET RIEN.

à part éventuellement d'organiser le prochain conclave , c'est effectivement RIEN .
j'espère que B XVI laissera des instructions pour le luxer ...

Citation :
Tu voudrais que le pape fasse quoi d'autre ?


qu'il donne un contenu au mot Justice quand il s'agit de cardinaux et d'évêques.
je reconnais que c'est plus que délicat , probablement cornélien ...

Citation :
En réalité ce qui est à faire c'est ce qu'il est entrain de faire à savoir refonder les légionnaires du Christ et remettre cette belle congrégation en marcher.Et Point c'est tout .Le pape ne touchera pas aux cardinaux dont tu parle et je le soutiens dans cette démarché .

tu n'en sais pas plus que quiconque , fredo ! What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Mer 26 Mai 2010, 11:40

@Occulus,

Lis juste mon post au dessus, sur l'affaire du prêtre Pierre Dufour,

ça c'est un fait, une réalité,

Le prêtre n'a jamais demandé pardon,

et sur cette affaire, tant l'attitude de l'Evêque que des proches du prêtre pose souci.

Au travers de ça, on peut s'apercevoir que le Pape ne peut rien faire, il y a des crétins dans son Eglise, lui peut pas grand chose.



La chose sur laquelle on peut discuter après de telles affaires, c'est la notion d'Eglise d'un point de vue théologique.


En tout cas, de telles affaires DEVRAIT nous ramener à une très grande humilité
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Ven 28 Mai 2010, 13:16

Citation :
=@Occulus,
Lis juste mon post au dessus, sur l'affaire du prêtre Pierre Dufour, ça c'est un fait, une réalité,
Le prêtre n'a jamais demandé pardon,
et sur cette affaire, tant l'attitude de l'Evêque que des proches du prêtre pose souci.
Au travers de ça, on peut s'apercevoir que le Pape ne peut rien faire, il y a des crétins dans son Eglise, [color=red]lui peut pas grand chose.[/color
]


à moins que ça ne soit Toi qui ne saches pas grand chose ! Very Happy
pour mémoire , voici la Loi de l'Eglise sur ce que peut et ne peut pas le pape par rapport aux évêques :


Citation :
Can. 331 - L'Évêque de l'Église de Rome, en qui demeure la charge que le Seigneur a donnée d'une manière singulière à Pierre, premier des Apôtres, et qui doit être transmise à ses successeurs, est le chef du Collège des Évêques, Vicaire du Christ et Pasteur de l'Église tout entière sur cette terre; c'est pourquoi il possède dans l'Église, en vertu de sa charge, le pouvoir ordinaire, suprême, plénier, immédiat et universel qu'il peut toujours exercer librement.

Can .333 -§ 3. Contre une sentence ou un décret du Pontife Romain, il n'y a ni appel ni recours.

Can. 377 - § 1. Le Pontife Suprême nomme librement les Évêques, ou il confirme ceux qui ont été légitimement élus.

Can. 380 - Avant la prise de possession canonique de son office, celui qui est promu émettra sa profession de foi et prêtera serment de fidélité au Siège Apostolique selon la formule approuvée par celui-ci.

Can 401.§ 2. L'Évêque diocésain qui, pour une raison de santé ou pour toute autre cause grave, ne pourrait plus remplir convenablement son office, est instamment prié de présenter la renonciation à cet office.


Citation :
La chose sur laquelle on peut discuter après de telles affaires, c'est la notion d'Eglise d'un point de vue théologique.
En tout cas, de telles affaires DEVRAIT nous ramener à une très grande humilité


La question qui est actuellement posée par l'affaire du Wisconsin est de savoir si ou non,
un Evêque peut être considéré comme un employé du Vatican.
Si la cour américaine répond Oui, alors il existe une possibilité pour que le Vatican soit jugé
FINANCIEREMENT responsable des conséquences des omissions ou actions des évêques
diocésains.
l'affaire est donc délicate , si le Vatican nie tout lien de subordination dans la conduite des affaires courantes de l'Eglise , il se pourrait qu'alors qu'il soit obligé d'accorder une beaucoup plus grande Autonomie et Liberté aux évêques dans la conduite des procès canoniques contre les prêtres abuseurs . ce qui peut être un bien si l'évêque est intègre ou un mal s'il est complice . Si par ailleurs le Pape donnait l'impression de "licensier" des évêques à qui il demanderait leur démission selon le canon 401-§2 supra , alors il accréditerait juridiquement
l'existence d'un lien de subordination de type employeur -employé que la cour américaine
pourrait retourner contre Lui. Tout ça devient vraiment très compliqué ....
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Ven 28 Mai 2010, 13:24

Pour mémoire , l'affaire du Wisconsin , citée par Christophore sur un autre fil +
le lien vers l'article extrêmement documenté et long du National Catholic Reporter :


Citation :
CITE DU VATICAN, 17 mai 2010 (AFP) - Pédophilie: le Vatican présente sa
défense devant un tribunal du Kentucky

Le Vatican devait présenter lundi sa défense dans une affaire d'abus
sexuels par un prêtre devant un tribunal du Kentucky (Etats-Unis),
arguant que les évêques ne peuvent pas être considérés comme des
employés du Vatican, a indiqué à l'AFP l'avocat du Vatican.

"Cette action en justice essaye de soutenir que l'évêque de Louisville
(Kentucky) est un employé du pape. Je dis que ce n'est pas vrai", a
expliqué Jeffrey Lena, qui défend les intérêts du Vatican aux
Etats-Unis, dans un entretien téléphonique à l'AFP.

Trois hommes affirmant avoir été victimes d'abus sexuels il y a
plusieurs dizaines d'années estiment que le Vatican devrait être tenu
responsable parce que l'évêque de Louisville (Kentucky) n'a pas dénoncé
les auteurs de ces abus.

Le Vatican juge en revanche que les diocèses sont des entités à part,
gérées de façon autonome par rapport au Vatican et que son autorité sur
les évêques est seulement d'ordre religieux.

"Le pape n'est pas un général qui donne des ordres à ses troupes. Le
pape n'a pas les pouvoirs d'un roi", a argumenté M. Lena.

"Cette juridiction nationale (américaine) n'a pas compétence pour juger
le Vatican et le Saint-Père, qui est à la fois chef d'Etat et chef de
l'Eglise", a indiqué de son côté à l'AFP le directeur-adjoint du
service de presse du vatican, la père Ciro Benedettini.

Deux autres affaires judicaires en cours, l'une dans le Wisconsin
(centre), l'autre dans l'Oregon (ouest), tentent de prouver la
responsabilité du Vatican dans des cas d'abus sexuels par des prêtres
aux Etats-Unis.

Après l'explosion du scandale des prêtres pédophiles, en Irlande à la
mi-novembre, puis en Europe et aux Etats-Unis au début de l'année,
plusieurs hauts responsables de l'Eglise ont été accusés d'avoir
protégé les coupables en les transférant dans d'autres paroisses, où
ils ont parfois commis de nouveaux abus, au lieu de les signaler à la
justice civile.

Le pape, âgé de 83 ans, a lui-même été mis en cause pour ne pas avoir
agi contre des prêtres pédophiles quand il était archevêque de Munich
puis préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi (chargée de
la discipline de l'Eglise).

Le pape a affirmé à plusieurs reprises que les prêtres et religieux
coupables d'abus sexuels sur des mineurs "devaient répondre" de leurs
crimes devant la justice.

En avril, le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a
estimé que les prêtres ne pouvaient pas être considérés comme des
employés du Vatican, affirmant que "l"Eglise n'est pas une
multinationale".
http://ncronline.org/news/autonomy-bishops-and-suing-vatican
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Ven 28 Mai 2010, 13:28

Oculus a écrit:


La question qui est actuellement posée par l'affaire du Wisconsin est de savoir si ou non,
un Evêque peut être considéré comme un employé du Vatican.
Si la cour américaine répond Oui, alors il existe une possibilité pour que le Vatican soit jugé
FINANCIEREMENT responsable des conséquences des omissions ou actions des évêques
diocésains.
l'affaire est donc délicate , si le Vatican nie tout lien de subordination dans la conduite des affaires courantes de l'Eglise , il se pourrait qu'alors qu'il soit obligé d'accorder une beaucoup plus grande Autonomie et Liberté aux évêques dans la conduite des procès canoniques contre les prêtres abuseurs . ce qui peut être un bien si l'évêque est intègre ou un mal s'il est complice . Si par ailleurs le Pape donnait l'impression de "licensier" des évêques à qui il demanderait leur démission selon le canon 401-§2 supra , alors il accréditerait juridiquement
l'existence d'un lien de subordination de type employeur -employé que la cour américaine
pourrait retourner contre Lui. Tout ça devient vraiment très compliqué ....
Vous suivez probablement pas les info mais L’administration Obama a demandé à la Cour suprême de statuer que le Vatican disposait de l’immunité dans une affaire de pédophilie aux Etats-Unis et que ses hauts responsables, y compris le Pape, ne pouvaient être interrogés.Affaire close.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Ven 28 Mai 2010, 14:27

WASHINGTON, 25 mai 2010 (AFP) -

Affaires de pédophilie: l'administration Obama prend le parti du Vatican

L'administration Obama a demandé à la Cour suprême de statuer que le
Vatican disposait de l'immunité dans une affaire de pédophilie aux
Etats-Unis et que ses hauts responsables, y compris le pape, ne
pouvaient être interrogés, selon un document dont l'AFP a obtenu copie
mardi.

La Cour suprême a été saisie en février 2009 d'un appel déposé par le
Vatican pour contester la décision d'une cour d'appel de lever
l'immunité du Saint-Siège dans une affaire de prêtre pédophile dans
l'Oregon (ouest des Etats-Unis).

http://docteurangelique.forumactif.com/temoignages-discernement-cas-concrets-f3/benoit-xvi-accuse-de-crime-contre-l-humanite-t9885.htm#324132
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Ven 28 Mai 2010, 14:59

Citation :
Vous suivez probablement pas les info mais L’administration Obama a demandé à la Cour suprême de statuer que le Vatican disposait de l’immunité dans une affaire de pédophilie aux Etats-Unis et que ses hauts responsables, y compris le Pape, ne pouvaient être interrogés.Affaire close.

je les suis au moins aussi bien que vous Very Happy
par contre, vous avez mal interprété cette info , c'est un peu plus compliqué que cela:

ne pas citer le pape ou un membre de la Curie à comparaitre en territoire américain ne signifie nullement qu'on ne puisse pas demander des dommages et intérêts en droit civil ou commercial américain à l'employeur présumé d'un évêque condamné .

Si le statut d'immunité diplomatique relève de la cour suprême et du Gouvernement,
ce dernier point d'indemnisation de dommages en class action ne les concerne en rien . Je crois même savoir que certains membres de l'administration Obama ne demandent que ça...

de votre côté, éssayez d'en savoir plus . à suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Ven 28 Mai 2010, 15:16

Oculus a écrit:

ne pas citer le pape ou un membre de la Curie à comparaitre en territoire américain ne signifie nullement qu'on ne puisse pas demander des dommages et intérêts en droit civil ou commercial américain à l'employeur présumé d'un évêque condamné .
Je connais rien en droit mais il me semble absurde de condamner le Vatican a payé quoi que ce soit dans une affaire dont il ne peut être reconnu responsable .Ce qui semble évident c'est qu'il y a certain avocats qui cherchent actuellement à se faire de la pub .Si le Vatican débourse ne fus que un centime pour dédommager les victimes cela voudrait dire qu'il reconnait sa culpabilité.Par contre il peut aider les diocèses à payer
Citation :
Si le statut d'immunité diplomatique relève de la cour suprême et du Gouvernement,
ce dernier point d'indemnisation de dommages en class action ne les concerne en rien . Je crois même savoir que certains membres de l'administration Obama ne demandent que ça...
Evidemment que l'administration Obama va utiliser ça pour réduire au silence les évêques américains dans le combat contre l'avortement.Mais après les croisades que les USA mène contre les musulmans dans le monde je doute fort que le gouvernement américains ose ouvrir un nouveau front contre les catholiques .
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Ven 28 Mai 2010, 15:30

Oculus a écrit:
Vous voyez, Fredo, je ne suis pas le seul à dire que Sodano est discrédité moralement ,
j'ai deux Potes cardinaux Christoph Schönborn et Sean O'Malley ( je dois avouer que j'ai un faible pour chacun d'entre eux ...)

Il semble clair (du moins pour moi ) que Le cardinal Christoph Schönborn a commencé sa campagne électoral pour le prochain conclave.Il est plus souvent dans les média que le pape et change son point de vue selon le courant du temps .Actuellement il est devenu plus progressiste que le cardinal Martini et je me demande où il s'arrêtera ...ça devient inquiétant

Citation :
Le magazine britannique catholique de gauche, The Tablet, rapportait dimanche les propos du cardinal archevêque de Vienne devant la presse autrichienne dont on a retenu pour l'heure les violentes attaques contre le cardinal Sodano, qui avait exprimé de manière inhabituelle son soutien au Pape à propos des affaires de prêtres pédophiles. A ce propos le porte-parole du Vatican, le Père Lombardi, a ouvertement félicité l'Eglise d'Autriche pour son attitude pendant cette crise, ajoutant, lundi, que les paroles du cardinal Sodano n'avaient « certainement pas été des plus sages », signale l'hebdomadaire anglophone.

Mais Schönborn a également donné son point de vue très personnel – si ses propos sont rapportés avec exactitude par l'hebdomadaire – sur certaines questions morales.

Le cardinal Christoph Schönborn a ainsi déclaré, selon The Tablet, que l'Eglise devrait réviser sa position sur l'accès à la communion des divorces remariés vu que « bien des gens ne se marient plus du tout ».

« Nous devrions mieux considérer la qualité des relations homosexuelles. Une relation stable vaut certainement mieux que le choix de la promiscuité », aurait-il ajouté. Il faut abandonner la « moralité du devoir » pour chercher à atteindre une « moralité du bonheur », et donc ne plus considérer le péché mais les efforts en vue de vivre conformément aux commandements.

Interrogé sur le fait de savoir si le célibat est l'une des causes des abus sexuels du clergé, le cardinal Schönborn a répondu – toujours selon The Tablet – qu'il n'avait pas de réponse et que les psychothérapeutes étaient divisés sur cette question.

Longtemps donné pour le meilleur candidat conservateur « papabile », le cardinal a déjà déçu en laissant procéder à la bénédiction de couples homosexuels dans sa cathédrale de Vienne pour la Saint-Valentin, rappelle LifeSite, tandis que sa décision d'accueillir dans une galerie attachée à la même cathédrale une exposition d'œuvres montrant la Dernière Cène comme une orgie homosexuelle avait provoqué l'indignation de catholiques du monde entier en 2008. Mort l'an dernier, l'auteur de ces pièces, Alfred Hrdlicka, marxiste-staliniste auto-proclamé, a été enterré selon le rite catholique à la cathédrale Saint-Etienne.
Hier je suivais une émission sur les pédophiles où ils disent que leur attirance pour les enfants est inné alors je me demande si à la longue on devra aussi mieux considérer la qualité de leur relation après tout ça se faisait dans le temps notamment à l'époque de Mohammed.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Ven 28 Mai 2010, 21:53

Shocked Déçu !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Ven 28 Mai 2010, 22:14

Citation :
Il faut abandonner la « moralité du devoir » pour chercher à atteindre une « moralité du bonheur », et donc ne plus considérer le péché mais les efforts en vue de vivre conformément aux commandements.
Même des cardinaux sont dans la main de Lucifer, et ils le prêchent publiquement !

Ah, ah, ah ! Lucifer tout-puissant, dieu de ce monde,
la grande apostasie avance !

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Ven 28 Mai 2010, 22:36

hélas.

Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Ven 28 Mai 2010, 22:51

Je ne suis pas une personne qui dramatise facilement... Mais je suis de plus en plus forcer d'admettre que l'esprit de L'antéchrist est finalement l'esprit du modernisme qui s'infiltrera de plus en plus dans l'église (dans les lieux saints finalement, donc dans l'esprit de certains prêtres)... What a Face L'antéchrist tordra la vérité (sainte moralité) et fera du mensonge une vérité (fausse moralité) et de la vérité (sainte moralité) un mensonge. C'est pas la vierge (de je ne sais qu'elle apparition) qui disait, ils seront prêtres contre prêtres, évêques contre évêques, cardinaux contre cardinaux"... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Sam 29 Mai 2010, 12:41

Citation :

Il semble clair (du moins pour moi ) que Le cardinal Christoph Schönborn a commencé sa campagne électoral pour le prochain conclave.Il est plus souvent dans les média que le pape et change son point de vue selon le courant du temps .Actuellement il est devenu plus progressiste que le cardinal Martini et je me demande où il s'arrêtera ...ça devient inquiétant

Citation :
Le magazine britannique catholique de gauche, The Tablet, rapportait dimanche les propos du cardinal archevêque de Vienne devant la presse autrichienne dont on a retenu pour l'heure les violentes attaques contre le cardinal Sodano, qui avait exprimé de manière inhabituelle son soutien au Pape à propos des affaires de prêtres pédophiles. A ce propos le porte-parole du Vatican, le Père Lombardi, a ouvertement félicité l'Eglise d'Autriche pour son attitude pendant cette crise, ajoutant, lundi, que les paroles du cardinal Sodano n'avaient « certainement pas été des plus sages », signale l'hebdomadaire anglophone.

Mais Schönborn a également donné son point de vue très personnel – si ses propos sont rapportés avec exactitude par l'hebdomadaire – sur certaines questions morales.

Le cardinal Christoph Schönborn a ainsi déclaré, selon The Tablet, que l'Eglise devrait réviser sa position sur l'accès à la communion des divorces remariés vu que « bien des gens ne se marient plus du tout ».

« Nous devrions mieux considérer la qualité des relations homosexuelles. Une relation stable vaut certainement mieux que le choix de la promiscuité », aurait-il ajouté. Il faut abandonner la « moralité du devoir » pour chercher à atteindre une « moralité du bonheur », et donc ne plus considérer le péché mais les efforts en vue de vivre conformément aux commandements.

Interrogé sur le fait de savoir si le célibat est l'une des causes des abus sexuels du clergé, le cardinal Schönborn a répondu – toujours selon The Tablet – qu'il n'avait pas de réponse et que les psychothérapeutes étaient divisés sur cette question.

Longtemps donné pour le meilleur candidat conservateur « papabile », le cardinal a déjà déçu en laissant procéder à la bénédiction de couples homosexuels dans sa cathédrale de Vienne pour la Saint-Valentin, rappelle LifeSite, tandis que sa décision d'accueillir dans une galerie attachée à la même cathédrale une exposition d'œuvres montrant la Dernière Cène comme une orgie homosexuelle avait provoqué l'indignation de catholiques du monde entier en 2008. Mort l'an dernier, l'auteur de ces pièces, Alfred Hrdlicka, marxiste-staliniste auto-proclamé, a été enterré selon le rite catholique à la cathédrale Saint-Etienne.
Hier je suivais une émission sur les pédophiles où ils disent que leur attirance pour les enfants est inné alors je me demande si à la longue on devra aussi mieux considérer la qualité de leur relation après tout ça se faisait dans le temps notamment à l'époque de Mohammed.[/quote]


1)La moindre des choses quand vous citez des sources diffamatoires envers le Cardinal-archevêque de Vienne est que vous citiez le site -Poubelle où vous avez péché ces propos
de caniveau.

2) la moindre des choses est que vous vérifiez l'exactitude de ces interprétations en allant vérifier l'original c'est à dire ce que schönborn a réellement dit à l'interview de the tablet .
je vous signale que c'est la deuxième fois que vous pensez interpréter la réalité de propos
et que vous avez déjà présenté vos excuses pour la première fois pour une interprétation totalement érronnée de propos tenus par lui.

3)La moindre des choses est que vous compreniez aussi ce qui est dit sans vous arreter à vos préjugés gravement attentatoires au devoir de communion que vous devez à un des plus éminents pasteurs actuels de l'Eglise.

Enfin s'il y a un esprit de l'antechrist , c'est bien celui de la Diffamation pour arriver à ses fins .
ce que vous faites est INADMISSIBLE et contraire au droit Canon de l'Eglise Catholique dont vous prétendez être un membre respectueux .
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Sam 29 Mai 2010, 13:16

Oculus a écrit:
1)La moindre des choses quand vous citez des sources diffamatoires envers le Cardinal-archevêque de Vienne est que vous citiez le site -Poubelle où vous avez péché ces propos
de caniveau.

2) la moindre des choses est que vous vérifiez l'exactitude de ces interprétations en allant vérifier l'original c'est à dire ce que schönborn a réellement dit à l'interview de the tablet .
je vous signale que c'est la deuxième fois que vous pensez interpréter la réalité de propos
et que vous avez déjà présenté vos excuses pour la première fois pour une interprétation totalement érronnée de propos tenus par lui.

3)La moindre des choses est que vous compreniez aussi ce qui est dit sans vous arreter à vos préjugés gravement attentatoires au devoir de communion que vous devez à un des plus éminents pasteurs actuels de l'Eglise.

Enfin s'il y a un esprit de l'antechrist , c'est bien celui de la Diffamation pour arriver à ses fins .
ce que vous faites est INADMISSIBLE et contraire au droit Canon de l'Eglise Catholique dont vous prétendez être un membre respectueux .

1)La moindre des choses lorsqu'on critique une information et de la démentir .Si vous voulez le site le voilà :http://www.lifesitenews.com/ldn/2010/may/10051004.html

2) J'avais présenté les excuses car en réalité je croyais qu'il s'était juste posé la question sur le célibat des prêtres qui serait une des causes de la pédophilie des prêtre mais en réalité les déclarations qui ont suivi montrent qu'il le pense vraiment .Et d'ailleurs il s'est clairement prononcé pour le mariage des prêtre.Ce qui veut dire que ma première impression était bonne . En réalité ça m'avait étonné que je m'étais aussi lourdement trompé sur lui car je l'aime .Mais tout doucement j'ai vu clair dans son jeu .Ce prélat ne dirige rien dans l'Église si ce n'est son diocèse mais il est plus présent dans les journaux que toute la curie réuni . Il se croit permis de se prononcer sur tous les sujets de l'Église et si les journaux l'aime c'est qu'il leur dit ce qu'ils veulent entendre mais il met constamment le pape en difficulté . Je pourrais vous donner plusieurs exemples de ces interventions étranges. Je peux comprendre qu'il vieille parle au nom de ses ouilles autrichiens qu'on ne peut plus progressistes mais il est clair que ses opinions religieuses changent d'orientation aussi vite que le vent .Pour moi il est clairement plus dangereux qu'un Cardinal martini qui ne cache pas sa pensé .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Sam 29 Mai 2010, 15:49

Citation :
1)La moindre des choses quand vous citez des sources diffamatoires envers le Cardinal-archevêque de Vienne est que vous citiez le site -Poubelle où vous avez péché ces propos
de caniveau.
où vous avez pêché

lapsus ?

Citation :
et donc ne plus considérer le péché
lapsus ?
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Dim 30 Mai 2010, 00:55

Voici une interview du Cardinal sean O 'Malley ofm cap, archevêque de Boston
traduite par moi à partir du site du NCR :

http://ncronline.org/blogs/all-things-catholic/omalley-crisis-visitation-womens-orders-and-fatima

voici le Blog du "cardinal sean"
http://www.cardinalseansblog.org/

Citation :
Peu d'évêques catholiques partout dans le monde ont passé plus de temps à faire face aux retombées de la crise des abus sexuels - pastorales, politiques, juridiques et spirituelles - que le cardinal Sean O'Malley de Boston. Quand il devint évêque de Fall River, au Massachusetts, en 1992, il a hérité du célèbre cas James Porter , et dix ans plus tard, il a repris un archidiocèse virtuellement désintégré quand il a succédé au cardinal Bernard Law, à Boston.

O'Malley s'est assis avec le NCR le 13 mai à Fatima, au Portugal, où il participe à la visite du pape Benoît XVI. Il a discuté des commentaires du pape sur la crise en route vers le Portugal - insistant sur le fait que le vrai problème n'est pas dans les attaques de l'extérieur, mais dans la réalité du péché dans l'église - ainsi que d'autres questions.

Les Faits saillants de l'interview sont:

O'Malley a déclaré qu'il est «certainement» d'accord avec une récente déclaration de l'un de ses frères cardinaux, reprochant à un autre de manière efficace son insensibilité sur la crise des violences sexuelles. Le Cardinal Christoph Schönborn de Vienne, en Autriche, a déclaré aux journalistes à la fin avril que les commentaires comparant les critiques envers le pape Benoît XVI à "des ragots minables " par le Cardinal Angelo Sodano - qui fut le secrétaire d'état de Jean Paul II pendant quinze ans, et l'actuel Doyen du sacré Collège - a porté un "Tort Considérable" envers les victimes. Schönborn a également blâmé Sodano pour son rôle dans le blocage d'un enquête sur les accusations d'abus sexuels contre son prédécesseur à Vienne, le cardinal Hans Hermann Gröer. O'Malley a approuvé en disant que Schönborn a une profonde "expérience pastorale" de la crise.
O'Malley dit que l'église ne devrait pas se sentir menacée par une analyse critique de la façon dont la crise a été gérée par des fonctionnaires tels que Sodano au cours des années Jean Paul II, en admettant que certains responsables du Vatican "ne comprenaient pas la gravité du problème ou de l'ensemble de ses implications. "O'Malley a insisté, cependant, qu'il serait injuste de mettre en cause Jean-Paul II lui-même, car la crise a éclaté alors que son état de santé était déjà très compromis et qu'il y avait une tendance à le préserver du Pire .
O'Malley a déclaré que les mots du pape Benoît XVI dans l'avion papal ont été «très utiles», mais a exprimé des doutes sur leur efficacité à mettre un terme immédiat à la tendance à incriminer les forces de l'extérieur - en disant qu' éssayer d'obtenir l'unanimité de hauts fonctionnaires sur le même sujet est parfois assimilable à conduire les chats en troupeau .
O'Malley a déclaré qu'à l'avenir, tout évêque qui transfèrerait sciemment un prêtre incriminé de façon crédible d'abus sexuel "devrait être déposé de sa charge"
Sur d'autres sujets, O'Malley, un franciscain capucin qui siège à la Congrégation pour les Religieux à Rome, a rassuré au sujet de la visite actuelle des communautés religieuses féminines aux États-Unis: «Pour un grand nombre de sœurs, les peurs ont été grandes que nous allions entrer et dire: " rhabillez vous de nouveau à l'ancienne , et donnez-nous tout votre argent », " Aucune de ces deux choses ne se produira" a -t-il.dit

O'Malley a également expliqué qu'il a une dévotion de longue date à Notre-Dame de Fatima, mais elle n'est pas axée sur la spéculation apocalyptique associée avec les fameux «secrets» de Fatima, mais plutôt avec la simplicité que démontre Marie en apparaissant à trois simples enfants- berger. Comme un capucin franciscain, O'Malley a déclaré, que la préférence pour les petits , par opposition aux Puissants et riches , le frappe comme «quelque chose d'extraordinairement beau."

Ce qui suit sont des extraits de l'entrevue du 13 mai avec O'Malley, qui a eu lieu peu de temps après une messe en plein air célébrée par le pape Benoît pour une foule estimée à un demi-million de personnes.

* * *

Qu'est-ce qui vous amène à Fatima?

Je viens régulièrement à Fatima, et depuis de nombreuses années. J'ai toujours été dans la pastorale des personnes Lusophones , depuis vingt ans à Washington, puis comme évêque de Fall River, où la majorité des catholiques sont portugais. ... Je suis venu au Portugal souvent au fil des ans, et j'ai beaucoup d'amis ici. En fait, je viens de publier un livre ici. (Le titre en langue portugaise est Anel e sandálias, "Anneau et Sandales.")

Avez-vous une dévotion particulière pour Fatima?
Oui, depuis toujours. J'ai toujours été frappé par la simplicité du message - la conversion et la prière. Je pense aussi que c'est une dévotion des petites gens, et en tant que franciscain, j'exulte . C'est là que les anawim sont. Je pense qu'il y a quelque chose de magnifique à ce sujet.

Je suis intrigué par l'ampleur de la dévotion bien au-delà de la communauté portugaise. C'est énorme. D'une certaine façon aux Etats-Unis , je pense qu'elle est bien plus grande qu'envers Lourdes. Peut-être les secrets en faisaient partie , parce que beaucoup de gens sont fascinés par eux. Quand j'étais un enfant, les gens en parlaient beaucoup. Bien sûr, c'était les jours de la guerre froide, avec une fascination pour la Russie, la possibilité d'une guerre nucléaire, et tout cela volait très haut . Après la disparition de la guerre froide , je crois que l'accent est devenu différent. Il a plus porté sur la dévotion mariale et le message de la prière: la conversion et la pénitence.

Avec les Portugais, je n'ai jamais senti la connotation apocalyptique. Avec les catholiques irlandais des États-Unis , elle était beaucoup plus sous-jacente .

Nous étions beaucoup plus investis dans la guerre froide aux États-Unis ...

Je pense que c'est cela . Avec les Portugais, ça n'était pas du tout en jeu . Je viens ici depuis quarante ans ou plus, et l'accent n'a jamais été mis sur les secrets.C'était toujours à peu près marginal envers ce que Fatima était . Il a porté beaucoup plus sur l'amour de Dieu pour les petites gens, à commencer par ces trois enfants analphabètes.

Ce voyage de Benoît XVI à Fatima a-t-il quelque chose de spécial par rapport aux autres moments où vous êtes venu ici?

Je pense que c'est très encourageant de constater à ce moment de crise dans l'Eglise, que le Saint-Père fait l'expérience du soutien qu'il a ici. Les foules ont été énormes et enthousiastes.

Sur le chemin vers le Portugal, le pape a fait quelques commentaires frappants dans l'avion sur la crise des abus sexuels. En fait, il a dit que le problème ne vient pas tant des attaques de l'extérieur ,que de la réalité du péché dans l'église. Que pensez-vous de cela?
Je pense qu'il est très utile que le Saint-Père veuille que nous nous concentrions sur la cause de la crise, qui n'est pas l'anti-catholicisme. Ce dernier est toujours présent , et les gens trouveront toujours des choses à critiquer. Fondamentalement, toutefois, il s'agit d'un problème que nous avons créé de toutes pièces . En grande partie, c'est à cause de notre péché, de notre fragilité humaine, de la lâcheté, et ce sont tous ces nombreux manquements différents qui ont contribué à la crise. Qu'il pense cela nous a été utile , en particulier parce que pendant que nous étions constamment agréssés dans le Journal Le Times , vous aimeriez faire en sorte de rendre coup pour coup. Mais en premier Lieu se pose la question de savoir pourquoi tout ceci est arrivé .

Il y a eu plusieurs tentatives de réplique , par quelques voix ,au Vatican en particulier. Avez-vous trouvé cela Inutile ?

Ce n'était pas utile. J'étais heureux pour certains des contre-arguments qui traitaient des faits, car la plupart des faits furent déformés pour nous exposer sous la pire des lumières. Mais notre message de base doit être que nous nous repentons , que nous sommes déterminés à tout faire pour essayer de réparer les torts du passé, autant que nous le pouvons, et de nous assurer que ces situations ne se produisent pas à l'avenir. Cela exige une politique très précise et une stratégie qui devra être pour l'Église universelle, pas seulement pour les États-Unis. Pendant très longtemps, il était d'usage de repousser cela comme un problème américain. Maintenant, nous voyons que c'est un problème humain, et que dans l'église, Il est devenue universel parce que les mêmes carences dans son traitement se sont reproduites à d'autres endroits, pas seulement aux États-Unis .

Est-ce votre espoir qu'à la suite de ce qu' a dit le pape dans l'avion, la mise au Pilori soit terminée ?

Je crains bien que non . Je ne serais pas aussi optimiste. Je crois que le Saint-Père a démontré combien il était conscient de la dimension du problème et à quel point cela est grave pour l'église, et Il a été notre allié le plus proche pour essayer de le corriger. Mais essayer de mettre tout le monde au même point , c'est comme essayer de garder des chats en troupeau. J'espère qu'il sera en mesure de réunir le type de conseillers dont il a besoin pour arriver à une politique très claire et à un message qui pourrait être mis bien en évidence .

Le Cardinal Christoph Schönborn de Vienne a déclaré récemment que le langage du Cardinal Angelo Sodano lors de la messe du dimanche de Pâques, se référant à "des Ragots malveillants ," a porté un "Tort Considérable " aux victimes d'abus sexuels. Avez-vous été heureux de son initiative ?

Oui, certainement. Bien sûr, il a eu une expérience pastorale de tout premier ordre des dommages infligés par la pédophilie dans l'église.

J'ai suggéré qu'une partie de la raison pour laquelle le Vatican n'a pas raconté l'histoire de Benoît XVI sur la crise, c'est que pour le défendre, vous devez identifier l'opposition qu'il a confrontée , qui comprenait des personnes d'un rang tel que Sodano - et qui pourrait à terme finir par ternir l'estimation de l'action de Jean Paul II. Partagez-vous cette préoccupation?

Je pense que c'est injuste de se reporter sur Jean-Paul II. Cette crise s'est vraiment épanouie à la fin de son pontificat, quand il était en très mauvais état. S'il avait été plus jeune, par exemple, il serait venu à Boston. Il n'avait peur d'aucun problème. Je pense qu'il a été préservé de beaucoup de tout ceci par des gens qui essayaient de le protéger.

Pensez-vous qu'il est juste de procéder à un examen critique du rôle que des collaborateurs majeurs du pape comme Sodano et le cardinal Dario Castrillon Hoyos ont joué sur cette question?

Je pense qu'il serait utile d'étudier et de savoir exactement ce qui s'est passé. Ces Dignitaires étaient souvent très éloignés de ce qui se passait aux États-Unis , de sorte qu'ils voyaient tout cela à travers un prisme européen. Ils ne comprirent pas la gravité du problème ou de toutes ses implications. Quand le cardinal Ratzinger a été exposé à tout cela, ce fut comme une révélation. En général, ce sont ceux qui ont pris conscience de l'impact que cela a eu sur la vie des gens qui ont répondu. Je pense que le problème etait bien plus souvent l'ignorance plutôt que la malice, et je ne pense pas que nous devrions nous sentir menacés par un examen honnête du dossier.

Benoît XVI a eu sa quatrième réunion avec des victimes à Malte. Certains au Vatican s'inquiètent d'avoir créé une attente à ce qu' il le fasse maintenant pendant virtuellement chaque voyage . qu'en pensez-vous ?

Si cela devait être utile à l'église locale, pourquoi ne pas le faire? J'étais si heureux que le Saint-Père ait fini par consentir en 2008. D'abord, il devait venir à Boston, et cela fut annulé . Je suis sûr que cela l' a été par des gens qui tentaient de l'éloigner de la crise. Ensuite, nous avons pris contact avec lui, et nous étions très content que ce soit arrivé. À bien des égards, cela fut mieux élaboré que s'il était venu à Boston, parceque ce n'était pas seulement un événement de Boston. En outre, nous avons pu les lui amener en toute discrétion sans avoir un cirque médiatique en face de nous .

les évêques américains devraient avoir comme un sentiment de revanche ces jours-ci. Il ya huit ans lors de la première proposition de vos normes, il y avait une résistance à Rome. Maintenant, vous apparaissez comme les grands pionniers. Avez-vous le sentiment que l'expérience a démontré que vous aviez raison ?

Oui, je le pense . Espérons que nous serons en mesure d'apporter une contribution à l'Eglise universelle dans ce domaine.

Vous voulez dire rendre les normes américaines universelles ?

D'une certaine façon , oui. Aussi bien , nous pouvons donner aux églises locales un sentiment de comment faire face à la crise. Lorsque vous êtes dans les affres de la première explosion, c'est très déconcertant et les choses bougent très vite. Nous avons fait une réponse très rapide. Bien sûr, certains diront que nous étions trop rapides, trop draconiens, mais je pense avec le recul que ce que nous avons fait était très important. Le fait que nous ayons pu le faire avec une telle rapidité a été une bénédiction.

Huit ans plus tard, êtes-vous toujours convaincu qu" Une seule fois et vous êtes mis Dehors » est la bonne façon de procéder?

Je le suis. Comme je l'ai dis à mes prêtres, si vous êtes dans une paroisse ou un autre ministère, c'est le sceau d'approbation.du bon fonctionnement . Tous les catholiques peuvent dire: «Ce prêtre est mis à notre service donc il n'a jamais eu une accusation crédible contre lui." .Je pense que c'est réconfortant envers nos fidèles , et aussi nos prêtres.

Je suis vraiment convaincu que nous avons fait de la sécurité des enfants la priorité aux États-Unis. Nos agences ecclésiales , nos écoles et nos programmes sont les endroits les plus sûrs du monde pour les enfants, en raison de la formation et du dépistage que personne d'autre que nous ne fait aussi extensivement . Espérons que d'autres Eglises et organisations nous emboîteront le pas. Je suis toujours déçu de voir que les gens ne sont pas plus disposés à contextualiser le problème, vu que l'église catholique l'a vraiment traité et a essayé de créer des programmes pour protéger les enfants. Pourquoi ne pas extrapoler et le faire dans d'autres domaines où la maltraitance des enfants est beaucoup plus répandue?

Qu'en est-il de la responsabilité des évêques? Certains diront que nous avons maintenant une forte responsabilité pour les prêtres qui ont abusé, mais quid de celle des évêques qui les ont dissimulés ?

C'est quelque chose que seul le Saint-Siège peut déterminer. Le Saint-Père a commencé à accepter des démissions. À Boston, le cardinal a démissionné. Dans le Massachusetts, nous avons maintenant des lois stipulant que si je transfère un prêtre pédophile, ils me mettront en prison. Vous ne pouvez pas obtenir beaucoup plus responsable que ça.

La crise a-t-elle révélé un problème avec la responsabilité épiscopale?

Oui et non. Les évêques qui ont agi comme ils le faisaient l'ont sans doute fait en pensant que c'était ce qu'ils devaient faire, et bien sûr ce ne l'était pas. Il y avait beaucoup d'ignorance à cet égard. Une partie du problème est aussi que lorsque la plupart de ces mauvaises décisions ont été prises, l'accent était mis exclusivement sur l'abuseur et non pas sur l'enfant. Il n'y avait pas de prise de conscience du dommage produit sur le jeune. Si les gens avaient pu soupçonner l'ampleur des dégâts, ils auraient pris des mesures pour faire en sorte que ces personnes n'aient plus accès aux enfants, mais ce n'était tout simplement pas sur l'écran radar. Même les psychologues et les psychiatres disaient aux évêques que des gens comme Porter étaient aptes à retourner au travail.

Parlons de la responsabilité prospectivement . À l'heure actuelle il faut avoir l'approbation d'un Conseil des Finances, avant de vendre des propriétés au-dessus d'un certain montant. Qu'en est-il obtenir l'approbation d'un conseil pastoral ou commission d'examen avant de prendre certaines décisions concernant le personnel?

Regardez, si un évêque a une attitude désinvolte concernant l'ordination de quelqu'un qui a un passé problématique ou envers sa réaffectation , cet évêque doit être déposé . À l'avenir, il ne devrait y avoir aucun doute sur la façon de procéder.

Vous voulez dire déposé par le Saint-Siège?

Par le Saint-Siège, exactement. Ils n'auraient pas la crédibilité nécessaire pour être en mesure de gouverner s' ils avaient un jugement aussi mauvais . Je pense que cela se produira. Si un évêque aujourd'hui se montrait aussi irresponsable face à cela, je pense que le nonce et les évêques de sa conférence en feraient la demande.

Vous dites que, même sans changement structurel dans la responsabilité , nous avons une nouvelle culture de celle-ci ?

Exactement.

Qu'en est-il de la coopération avec les autorités civiles?

Je pense que nous devrions toujours avoir eu affaire avec les autorités civiles. Il s'agit d'un crime, et il aurait dû être signalé comme tout autre crime grave.

Qu'en est-il de la divulgation de documents révélant ce que l'Eglise savait et quand elle le savait?

Si c'est nécessaire à l'enquête, nous devrions le faire. Je parle de donner des documents au procureur général, et non pas à la presse. Parfois, les tribunaux ont obligé l'Église à livrer l'ensemble de ses dossiers, puis les ont ouverts à la presse. Je pense que ce n'est pas nécessairement la bonne façon de faire les choses. Fondamentalement, toutefois, je pense que la transparence et la coopération avec les autorités civiles doivent être de mise , en leur donnant toute l'aide dont ils ont besoin pour faire une enquête sérieuse.

Notre problème est que nous n'avons pas déclaré ces cas, et tellement de temps s'est écoulé que maintenant tout le monde se tourne vers l'église pour être enquêteur, juge, jury et bourreau pour tout ce qui s'est passé il y a plusieurs décennies. Nous n'avons pas les ressources nécessaires pour le faire. Nous ne pouvons pas délivrer des assignations, nous n'avons pas les enquêteurs ou les tribunaux au sens civil. Nous avons eu à faire de notre mieux. Les commissions d'examen ont été une grande bénédiction pour nous, et les gens qui y ont servi ont été extraordinaires. Ils ont fait face à des cas très difficiles, et je pense qu'ils les ont traités avec un grand sens de la responsabilité envers les victimes, la société, et l'église. Mais ce n'est pas la façon dont ces choses doivent être faites, parce que nous jouons au rattrapage et essayons d'inventer un système judiciaire pour compenser le fait que ces hommes n'ont jamais eu à se défendre devant un tribunal de droit.

Vous siégez à la Congrégation pour les Religieux, et vous avez un intérêt évident dans la vie religieuse. Quels sont vos espoirs pour la visite des religieuses aux Etats-Unis?

Je suis très inquiet qu'elle soit reçue si négativement. Mon espoir était que ce serait comme la visite des séminaires: elle a donné aux gens une occasion de s'examiner dans la préparation de la visite, ce qu'ils faisaient bien ou mal, et comment ils pourraient mieux faire . J'ai eu des réunions avec toutes les Supérieures majeures à Boston et j'ai essayé de les encourager. Je leur ai écrit une lettre et écouté leurs questions et leurs craintes.

Le résultat final ne va-t-il pas être dévastateur pour les femmes religieuses en Amérique?
J'ai répété cela tant et plus. Pour un grand nombre de sœurs, les plus grandes craintes ont été que nous allons entrer et dire: «remettez vos vieux habits , et donnez-nous tout votre argent." Aucun des deux ne se produira , si c'est ce qui vous inquiète , détendez-vous .

J'espère qu'il nous aidera à comprendre ce qui est arrivé à la vie religieuse au cours des trente à quarante dernières années, et vers quoi la vie religieuse doit être dirigée à l'avenir. Toutes les études qui ont été faites sur les jeunes attirés par la vie religieuse aujourd'hui ,nous dit qu'ils cherchent , des communautés plus fortes, ,plus traditionnelles avec des ministères incorporés, prière en commun, et des signes extérieurs d'identité comme un habit .

Après le Concile Vatican II, beaucoup de nos communautés religieuses, je crois, ont évolué en quelque chose comme les instituts séculiers. Les gens peuvent avoir un emploi laïc, vivant dans un appartement. Ils vivent les vœux, ils vivent une vie bonne, mais c'est quelque chose de différent de la vie religieuse traditionnelle qui met l'accent sur la communauté et une vie spirituelle commune. Les instituts séculiers n'ont jamais eu de nombreuses vocations. ça a toujours été une cohorte très faible dans l'église. Je pense que certaines de nos communautés religieuses sont parties par là, et elles ont perdu la capacité de recruter beaucoup de jeunes femmes qui recherchent vraiment une communauté. On le voit dans les mouvements - les Focolari, le Domini Memores de Communion et Libération, les numéraires de l'Opus Dei. Ce n'était pas seulement l'habit, c'était la communauté, le partage de la spiritualité, et ainsi de suite. J'espère que lorsque toute la poussière sera retombée, les gens vont utiliser cela comme un moment de grâce pour nous demander d'où nous venons et où nous allons.

L'astuce consiste à tirer le meilleur parti de celle-ci. C'est comme la nouvelle traduction du Missel. Je dis aux prêtres, vous pouvez être là-haut vous tordant les mains et en s'excusant pour elle, ou vous pouvez l'utiliser comme une opportunité de réintroduire des gens à la spiritualité liturgique et la centralité de l'Eucharistie dominicale. Qu' est ce que ça va être?

Est-ce qu'un de ces soupçons refléterait le fait que les évêques et les femmes -religieuses ont évolué séparément au cours des quarante dernières années?

C'est peut-être cela , mais du côté des évêques , la raison a été en partie de respecter l'autonomie des communautés. J'entends toutes ces histoires horribles sur mon prédécesseur, le cardinal O'Connell, qui choisissait habituellement les noms pour les religieuses et leur fixait la longueur de leur voile, tout ce genre d'absurdités . Je pense que nous sommes allés à l'autre extrême, où les sœurs se sont éloignées de la hiérarchie. Dans le passé il y avait trop d'interférences dans la vie interne des communautés, et nous avons réagi contre cela en mettant l'accent sur leur autonomie. En pratique, cela signifie probablement que, parfois, nous ne nous connaissons pas les uns les autres aussi bien que nous le devrions.

Il est plus facile à la suspicion de grandir dans ce genre d'environnement.

Exactement, je pense que vous avez mis le doigt dessus.

Est-ce qu'un des fruits de la Visite serait de créer les opportunités pour développer ces relations ?

Je l'espère, parce que c'est ce dont nous avons désespérément besoin.

Est-ce que certains aspects de la dynamique de la Visite sortent du colloque sur la vie religieuse auquel vous avez participé à Stonehill College en 2009?

Je pense que vous avez raison. La dynamique lors de cette réunion était intéressante, parce que, à Stonehill les sœurs qui se sont exprimées sont toutes issues de communautés LCWR, et elles ont été quelque peu critiques de la façon dont le LCWR a fait les choses. [Note: La Conférence des supérieures de femmes religieuses, ou LCWR, le groupe de coordination pour les communautés de femmes aux États-Unis. Il est populairement considéré comme ayant une orientation plutôt libérale.] Par la suite, des sœurs sont venues vers moi et ont dit: «Pourquoi n'avez-vous pas quelqu'un de certaines des communautés les plus progressistes? Mais il n'y avait personne de la Conférence des supérieures majeures de la femme [un autre groupe de coordination, perçu comme plus conservateur.] Ils étaient tous issus des communautés LCWR. Je pense que ça a eu un grand impact sur Rodé [Cardinal Franc Rodé, préfet de la Congrégation pour les Religieux, qui a assisté au colloque Stonehill). cela semble montrer que, dans ces communautés, qui peuvent sembler si monolithiques, il ya des voix qui ne sont pas entendues.

J'étais en fait la traduction pour Rodé, et l'une des questions qu'il se posait était au sujet d'une visite. À l'époque, il semblait la rejeter comme étant trop difficile à cause du nombre énorme de communautés et ainsi de suite. Il est évident, cependant, qu'il a continué à réfléchir.

Avez-vous été consulté avant la décision de lancer la visite?

Non.

Si vous aviez été consulté, auriez-vous conseillé pour ou contre?

Je ne sais pas. Êtant optimiste, j'aurais sans doute pensé que la visite aurait été plus facile qu'elle ne s'avère être. Je suis simplement heureux que je ne suis pas à sa tête ! Mère Clare Millea, à propos, qui la dirige est une personne adorable .. Je continue à dire aux sœurs: «Vous savez, ils n'ont pas envoyé Godzilla!

Je pense effectivement qu'il y a eu une sorte de précipitation . Je pense qu'il aurait dû y avoir plus d'accumulation de données et une meilleure préparation, et une meilleure consultation préalable. C'est si compliqué, et il ya un tel spectre dans la vie religieuse.

John Allen [est NCR correspondant mail est jallen@ncronline.org.]
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Dim 30 Mai 2010, 11:20

Pour les prêtres abuseurs, la damnation sera plus terrible

"Pour les prêtres coupables d'abus sexuels sur des mineurs, la
damnation sera plus terrible". Tel est en substance le dur
avertissement que Monsignor Scicluna, promoteur de justice de la
Congrégation de la foi, a lancé ce matin aux prêtres et aux
séminaristes présents à Saint Pierre durant la prière de réparation et
d'intercession pour les victimes.

Mt 9, 42 "Qui scandalise un seul de ces petits qui croient en moi, il
vaudrait mieux qu'il soit jeté à la mer avec une meule que tourne les
ânes attachée au cou"

Scicluna a aussi avertit les religieux présents contre les possibles
péchés commis dans l'Eglise, par arrogance, ambition, injustice, ou de
qui profite du ministère pour faire carrière, pour se mettre en scène
ou encore pour des futilités et différents motifs de vaines gloires.


(sta) 29 mai 2010 18:45

© Copyright Il Velino

Traduit et résumé de l'italien par le Suisse Romain
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Dim 30 Mai 2010, 12:48

Cher Christophore, s'ils se repentent, ils n'iront pas en enfer mais au purgatoire.

Car l'amour de Dieu et sa vérité pardonne lorsqu'il y a profond et vrai repentir.

Ces prêtres repentant se mettront eux-mêmes et volontairement au purgatoire, selon cet état d'esprit :

Citation :
Luc 19, 8 Mais Zachée, debout, dit au Seigneur : "Voici, Seigneur, je vais donner la moitié de mes biens aux pauvres, et si j'ai extorqué quelque chose à quelqu'un, je lui rends le quadruple."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Dim 30 Mai 2010, 13:55

Cher Arnaud, c est le Saint Esprit qui vous a inspiré de lire ce poste.

Comment alors ces paroles sont á comprendre ? elles ont été dites á Saint Pierre par le promoteur de Justice de la congrégation pour la Doctrine de la Foi, Monseigneur Charles Scicluna.

Je me dis un peu, inconsciemment, sans doute comme beaucoup, Rome, c est le Pape...

Je me suis meme demandé si l Eglise, en les excommuniant, irait jusqu á leur refuser pour toujours l absolution ? est ce que cela se ferait ?

Et pourtant, « si j'avais commis tous les crimes possibles, je garderais toujours la même confiance, car je sais bien que cette multitude d'offenses, n'est qu'une goutte d'eau dans un brasier ardent. »- dit Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, Docteur de l Eglise

Arnaud, comment expliquez-vous ces paroles troublantes d un proche du Pape ?
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Dim 30 Mai 2010, 14:02

Cher Christophore, ces paroles n'engagent pas Dieu ou son Eglise mais elles sont uniquement l'opinion personnelle de cet évêque. Elles sortent de son coeur sincèrement scandalisé par les scandales de viols sur des enfants.

Jésus lui-même a des paroles semblables :

Citation :
Luc 17, 1 Puis il dit à ses disciples : "Il est impossible que les scandales n'arrivent pas, mais malheur à celui par qui ils arrivent!
Luc 17, 2 Mieux vaudrait pour lui se voir passer autour du cou une pierre à moudre et être jeté à la mer que de scandaliser un seul de ces petits.

Je pense que Jésus ne vise pas l'enfer éternel, mais cet enfer provisoire qu'est le purgatoire, comme dans ce texte (qui décrit en fait le purgatoire de l'autre monde, pour un riche REPENTANT) :

Citation :
Luc 16, 19 "Il y avait un homme riche qui se revêtait de pourpre et de lin fin et faisait chaque jour brillante chère.
Luc 16, 20 Et un pauvre, nommé Lazare, gisait près de son portail, tout couvert d'ulcères.
Luc 16, 21 Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche... Bien plus, les chiens eux-mêmes venaient lécher ses ulcères.
Luc 16, 22 Or il advint que le pauvre mourut et fut emporté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche aussi mourut, et on l'ensevelit.
Luc 16, 23 "Dans l'Hadès, en proie à des tortures, il lève les yeux et voit de loin Abraham, et Lazare en son sein.
Luc 16, 24 Alors il s'écria : Père Abraham, aie pitié de moi et envoie Lazare tremper dans l'eau le bout de son doigt pour me rafraîchir la langue, car je suis tourmenté dans cette flamme.
Luc 16, 25 Mais Abraham dit : Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et Lazare pareillement ses maux ; maintenant ici il est consolé, et toi, tu es tourmenté.
Luc 16, 26 Ce n'est pas tout : entre nous et vous un grand abîme a été fixé, afin que ceux qui voudraient passer d'ici chez vous ne le puissent, et qu'on ne traverse pas non plus de là-bas chez nous.
Luc 16, 27 "Il dit alors : Je te prie donc, père, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père,
Luc 16, 28 car j'ai cinq frères ; qu'il leur porte son témoignage, de peur qu'ils ne viennent, eux aussi, dans ce lieu de la torture.
Luc 16, 29 Et Abraham de dire : Ils ont Moïse et les Prophètes ; qu'ils les écoutent. --
Luc 16, 30 Non, père Abraham, dit-il, mais si quelqu'un de chez les morts va les trouver, ils se repentiront.
Luc 16, 31 Mais il lui dit : Du moment qu'ils n'écoutent pas Moïse et les Prophètes, même si quelqu'un ressuscite d'entre les morts, ils ne seront pas convaincus."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Dim 30 Mai 2010, 15:46

Merci, cher Arnaud, pour cette réponse !

sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Lun 31 Mai 2010, 08:43

Citation :
Je pense que Jésus ne vise pas l'enfer éternel, mais cet enfer provisoire qu'est le purgatoire, comme dans ce texte (qui décrit en fait le purgatoire de l'autre monde, pour un riche REPENTANT)
Pas tout à fait,
ce genre de péché mène directement en enfer, et c'est ce que dit Jésus.
Mais tous les péchés peuvent être pardonnés (son pardon est infini) s'il y a repentance sincère,
ou repentance et conversion au Christ si la personne n'est pas chrétienne.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Lun 31 Mai 2010, 11:59

Seul le blasphème conttre l'Esprit Saint n'est jamais pardonné, ni en ce monde ni dans l'autre, car, par définition, il refuse tout pardon lucidement et calmement.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Lun 31 Mai 2010, 12:34

nilamitp a écrit:
Citation :
Je pense que Jésus ne vise pas l'enfer éternel, mais cet enfer provisoire qu'est le purgatoire, comme dans ce texte (qui décrit en fait le purgatoire de l'autre monde, pour un riche REPENTANT)
Pas tout à fait,
ce genre de péché mène directement en enfer, et c'est ce que dit Jésus.

Pourriez-vous expliciter un peu plus ce que vous voulez dire par "ce genre de péché" et par "directement"?
Il s agit d un péché par omission comme ceux condamnés en Matthieu 25, mais les péchés par action vous paraissent-ils donc moins graves (si ce n est qu il est peut etre plus facile de les voir et donc s en repentir... cependant on ne va pas en enfer par ignorance mais par la volonté perverse)

Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le rôle des Evêques dans la crise pédophile   Lun 31 Mai 2010, 13:32

Nilamipt parle sûrement du "scandale fait aux enfants" dont Jésus dit :
Citation :
Luc 17, 1 Puis il dit à ses disciples : "Il est impossible que les scandales n'arrivent pas, mais malheur à celui par qui ils arrivent!
Luc 17, 2 Mieux vaudrait pour lui se voir passer autour du cou une pierre à moudre et être jeté à la mer que de scandaliser un seul de ces petits.

C'est vrai que la parole de Jésus est forte.

Mais Nilamipt interprète trop fort. Le purgatoire du Ciel est pire qu'être jeté à la mer avec une pierre. On y paye, dans la solitude repentante, chaque goutte de ses péchés et on pleure, dans un repentir sincère.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Le rôle des Evêques dans la crise pédophile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dans le Tarn et Haute-Garonne,
» Pâques - Dans la tradition chrétienne, !!!
» Crise de pédophilie dans l'Eglise : un tournant
» Ecriture hébraïque
» Bientôt Pessa'h (Pâque) Fête des pains sans levain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: