DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80765
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 23 Avr 2010, 08:31

L'amour de sa patrie (le patriotisme) n'a rien à voir avec le nationalisme qui est une idolâtrie de sa patrie, conduisant au désir d'écraser et de dominer les autres Nations.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 23 Avr 2010, 09:13

ce que vous décrivez c'est le nationalisme travaillé de l'intérieur par la révolution, mais on peut aimer sa nation sans vouloir écraser l'autre, non? une nation est un peuple qui a pris conscience de soi. il serait étonnant qu'un tel peuple ne soit pas nationaliste ne trouvez-vous pas???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Pierre Aubrit St Pol



Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 23 Avr 2010, 09:31

Le nationalisme est l'amour de la patrie poussé à l'idolâtrie d'où idéologie.
Il a fait trop de morts pour y être encore attaché.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 23 Avr 2010, 10:29

mais il faut distinguer le nationalisme révolutionnaire, ou procédant de lui, d'un nationalisme authentique. tout nationalisme n'est pas idolâtre. il peut être un amour authentique de la nation, comme tout amour propre ne concurrence pas forcément l'amour que l'on doit à Dieu. ce que je note c'est que Jean Paul II condamnation le nationalisme exacerbé, ce qui atteste qu'à ses yeux il existe un nationalisme légitime.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80765
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 23 Avr 2010, 11:30

julieng a écrit:
ce que vous décrivez c'est le nationalisme travaillé de l'intérieur par la révolution, mais on peut aimer sa nation sans vouloir écraser l'autre, non? une nation est un peuple qui a pris conscience de soi. il serait étonnant qu'un tel peuple ne soit pas nationaliste ne trouvez-vous pas???

Lisez le message de Pierre ci-dessus : le LANGAGE a définit le Nationalisme comme ce qui a donné les deux guerres mondiales. Ne jouez pas sur les mots ici : 70 millions de morts ont défini ce mot et l'ont distingué du "patriotisme".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 23 Avr 2010, 11:36

Jehan a écrit:


Le drame a commencé avec Constantin, aggravé par Théodose. Le christianisme est devenu une religion d’état avec une police à ses ordres, c'est son arrêt de mort…….
[b]Être chrétien, auparavant, était un risque…. cela est devenue une carrière.
Après les évêques martyrs, les évêques de cour……
Sinistre constat : l'Église a suscité moins de martyrs que de bourreaux.......

Il y a du vrai dans ce que vous dites, c est l une des raisons pour lesquelles nous voyons notre Foi se fortifier par les persécutions, y compris actuelles.

En Europe Occidentale et Centrale, aujourd hui c est plus un risque qu une carriere que de se donner au Seigneur.
Et, si vous essayez de faire un peu de bien, vous y perdrez tot ou tard votre vie, mais assez rapidement votre réputation...

En revanche, pour votre derniere phrase, j apporterais une petite nuance : Il y a toujours eu plus de saint (martyrs de la charité) que de bourreaux, mais on en parle moins car le bien ne fait pas de bruit.

sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
SJA



Masculin Messages : 6344
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 23 Avr 2010, 11:39

julieng a écrit:
mais il faut distinguer le nationalisme révolutionnaire, ou procédant de lui, d'un nationalisme authentique. tout nationalisme n'est pas idolâtre. il peut être un amour authentique de la nation, comme tout amour propre ne concurrence pas forcément l'amour que l'on doit à Dieu. ce que je note c'est que Jean Paul II condamnation le nationalisme exacerbé, ce qui atteste qu'à ses yeux il existe un nationalisme légitime.

Pas forcement.

Voyez comme le qualificatif de "grand" s'applique toujorus au aux même personne (les grands).

Ex: le grand Charles


Jean Paul II a pu vouloir dire que la nationalisme est toujours exacerbé où mène toujours à l'exacerbation.

S'il avait dit 'le comminisme horrible", en auriez vous déduit qu'il existe un communisme bienfaiteur dans l'esprit de JPII.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 23 Avr 2010, 11:48

mais je me fous de votre définition tout à fait arbitraire, moi je ne m'intéresse qu'au sens profond. si le langage des vainqueurs a défini le nationalisme ainsi c'est précisément pour imposer son projet mondialiste, pour que l'alternative nationale soit immédiatement déclassée.
la nation c'est un peuple qui a pris conscience de soi, doué d'un certain amour propre et qui entend exister comme réalité objective à ses propres yeux et cette nation s’achève en se donnant un appareil dirigeant : l’Etat. il n'y a pas de patriotisme possible sans nation, puisque le patriotisme ne peut exister que si le peuple a conscience de soi et constitue une nation. le nationalisme c'est donc l'amour qu'une nation a de son indépendance, le patriotisme l'amour propre qu'elle sécrète. il n'y a aucune illégitimité à être nationaliste, le patriotisme étant impossible sans le nationalisme.
Le christianisme confirme la nécessité de l’existence nationale: Mathieu ( 23) «Jérusalem qui tue les prophètes(…) combien de fois j’ai voulu rassembler tes enfants comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes et vous ne l’avez pas voulu… »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 23 Avr 2010, 11:50

Citation :
S'il avait dit 'le comminisme horrible", en auriez vous déduit qu'il existe un communisme bienfaiteur dans l'esprit de JPII.

mais précisément aucun pape n'a collé d'épithète au communisme. le communisme étant "intrinsèquement pervers."comme l'Eglise l'a enseigné. ou avez-vous vu un enseignement semblable concernant le nationalisme????
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 23 Avr 2010, 12:39

DIVINI REDEMPTORIS

LETTRE ENCYCLIQUE DE SA SAINTETÉ LE PAPE PIE XI

Extraits :

Rappels ntérieurs :

"Quant au communisme, déjà en 1846, Notre vénéré Prédécesseur, Pie IX, de sainte mémoire, portait une condamnation solennelle, confirmée plus tard dans le Syllabus, contre " cette doctrine néfaste qu'on nomme le communisme, radicalement contraire au droit naturel lui-même ; pareille doctrine, une fois admise, serait la ruine complète de tous les droits, des institutions, des propriétés et de la société humaine elle-même " .

"Plus tard. Notre Prédécesseur, Léon XIII, d'immortelle mémoire, dans son Encyclique Quod Apostolici muneris, définissait le communisme : " Une peste mortelle qui s'attaque à la moelle de la société humaine et qui l'anéantirait " . Avec clairvoyance Léon XIII montrait qu'à l'origine de l'athéisme des masses, en cette époque de progrès technique, se trouve une philosophie qui, depuis des siècles, tente de séparer la science et la vie de la foi et de l'Eglise."

le communisme : un faux messianisme

"Le communisme d'aujourd'hui, d'une manière plus accusée que d'autres mouvements semblables du passé, renferme une idée de fausse rédemption. Un pseudo-idéal de justice, d'égalité et de fraternité dans le travail, imprègne toute sa doctrine et toute son activité d'un certain faux mysticisme qui communique aux foules, séduites par de fallacieuses promesses, un élan et un enthousiasme contagieux, spécialement en un temps comme le nôtre, où par suite d'une mauvaise répartition des biens de ce monde règne une misère anormale"

condamnation de l'évolutionnisme :

"Cette doctrine enseigne qu'il n'existe qu'une seule réalité, la matière, avec ses forces aveugles; la plante, l'animal, l'homme sont le résultat de son évolution."

"Dans une telle doctrine, c'est évident, il n'y a plus de place pour l'idée de Dieu. il n'existe pas de différence entre l'esprit et la matière, ni entre l'âme et le corps: il n'y a pas de survivance de l'âme après la mort, et par conséquent nulle espérance d'une autre vie."

le communisme : un totalitarisme

"De plus, le communisme dépouille l'homme de sa liberté"

"En refusant à la vie humaine tout caractère sacré et spirituel, une telle doctrine fait nécessairement du mariage et de la famille une institution purement conventionnelle et civile, fruit d'un système économique déterminé"

"Que deviendrait donc la société humaine fondée sur de tels principes matérialistes ? Elle serait une collectivité sans autre hiérarchie que celle du système économique. Elle aurait pour unique mission la production des biens par le travail collectif et pour unique fin la jouissance des biens terrestres dans un paradis où chacun " donnerait selon ses forces et recevrait selon ses besoins ".

les médias complices avec le Mal
:

"Pour comprendre comment le communisme a réussi à se faire accepter sans examen par les masses ouvrières, il faut se rappeler que les travailleurs étaient déjà préparés à cette propagande par l'abandon religieux et moral où ils furent laissés par l'économie libérale."

"Un troisième facteur contribue largement à la diffusion du communisme, c'est la conjuration du silence dans une grande partie de la presse mondiale non catholique. Nous disons conjuration, car on ne saurait expliquer autrement le fait qu'une presse aussi avide de commenter les menus incidents de la vie quotidienne ait pu si longtemps garder le silence au sujet des horreurs commises en Russie, au Mexique et dans une grande partie de l'Espagne, qu'elle parle relativement peu d'une organisation mondiale aussi vaste que le communisme dirigé par Moscou. Cette conjuration est due en partie à des raisons inspirées par une politique à courte vue; elle est favorisée par diverses organisations secrètes, qui depuis longtemps cherchent à détruire l'ordre social chrétien"

le marxisme se cache sous des prétextes de "paix" :

"Le communisme athée s'est montré au début, tel qu'il était, dans toute sa perversité, mais bien vite il s'est aperçu que de cette façon il éloignait de lui les peuples: aussi a-t-il changé de tactique et s'efforce-t-il d'attirer les foules par toutes sortes de tromperies, en dissimulant ses propres desseins sous des idées en elles-mêmes bonnes et attrayantes. Ainsi, voyant le commun désir de paix, les chefs du communisme feignent d'être les plus zélés fauteurs et propagateurs du mouvement pour la paix mondiale; mais, en même temps, ils excitent à une lutte de classes qui fait couler des fleuves de sang, et sentant le manque d'une garantie intérieure de paix, ils recourent à des armements illimités. Ainsi encore, sous divers noms qui ne font pas même allusion au communisme, ils fondent des associations franchement catholiques et religieuses. "

des chétiens collaborent:

"Ainsi, sans rien abandonner de leurs principes pervers, ils invitent les catholiques à collaborer avec eux sur le terrain humanitaire et charitable comme on dit, en proposant parfois même des choses entièrement conformes à l'esprit chrétien et à la doctrine de l'Eglise."

l'idéologie sous-jacente de l'ONU :

"Ailleurs, ils poussent l'hypocrisie jusqu'à faire croire que le communisme, dans les pays de plus grande foi et de civilisation plus avancée, revêtira un aspect plus doux, n'empêchera pas le culte religieux et respectera la liberté de conscience. Il y en a même qui, s'en rapportant à certaines modifications introduites depuis peu dans la législation soviétique, en concluent que le communisme est près d'abandonner son programme de lutte contre Dieu."

condamnation et excommunication:

"Veillez, Vénérables Frères, à ce que les fidèles ne se laissent pas tromper. Le communisme est intrinsèquement pervers, et l'on ne peut admettre sur aucun terrain la collaboration avec lui de la part de quiconque veut sauver la civilisation chrétienne. Si quelques-uns, induits en erreur, coopéraient à la victoire du communisme dans leur pays, ils tomberaient les premiers, victimes de leur égarement; et plus les régions où le communisme réussit à pénétrer se distinguent par l'antiquité et la grandeur de leur civilisation chrétienne, plus la haine des " sans-Dieu " se montrera dévastatrice. "

pour lutter contre ce Mal :

"Aussi, comme dernier et très puissant remède, Nous vous recommandons, Vénérables Frères, de promouvoir et d'intensifier, le plus efficacement possible, dans vos diocèses, le double esprit de prière et de pénitence chrétienne."

"Quand les Apôtres demandèrent au Sauveur pourquoi ils n'avaient pu, eux, délivrer de l'esprit malin un démoniaque, le Seigneur répondit: " De pareils démons ne se chassent que par la prière et par le jeûne " . Le mal qui aujourd'hui ravage l'humanité ne pourra de même être vaincu que par une sainte et universelle croisade de prière et de pénitence. Et Nous recommandons tout spécialement aux Ordres contemplatifs d'hommes et de femmes de redoubler leurs supplications et leurs sacrifices, pour obtenir du Ciel en faveur de l'Eglise un vigoureux appui dans les luttes présentes, grâce à la puissante intercession de la Vierge Immaculée, elle qui écrasa jadis la tête de l'antique serpent et reste toujours depuis lors, la sûre défense et l'invincible " Secours des Chrétiens ".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 23 Avr 2010, 14:41

Un rapport des RG confirme les propos de Zemmour

Un rapport des Renseignements généraux (RG) daté du 6 janvier 2005 dont l'objectif était d'analyser la délinquance dans les quartiers considérés comme sensibles conclut que :

« parmi les meneurs, 87% ont la nationalité française, 67% sont d'origine maghrébine et 17% d'origine africaine.
Les Français d'origine non immigrée représentent 9% des meneurs. »

Lu sur e-deo:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Mer 19 Mai 2010, 13:21

Cohabiter avec les musulmans en France ?

La Nef a mené une enquête pour savoir si l'islam était un danger pour
l'Europe. Ont notamment répondu Bernard Antony, le P. Michel Gitton, le
P. Michel Lelong, Laurent Lagartempe... Annie Laurent termine l'ouvrage
par une excellente synthèse dont voici un extrait :


"La seule manière de garantir une cohabitation harmonieuse en Europe
est de traiter les musulmans en tant que personnes, titulaires des
mêmes droits et tenues aux mêmes devoirs que les autres ressortissants.
Cela passe par leur assimilation individuelle à la culture qui les
accueille, ce qui implique bien sûr des renoncements de leur part. Mais
la paix est à ce prix et elle est inséparable de la vérité, comme le
rappelle fréquemment le pape Benoît XVI.

Encore faut-il que les Européens se ressaisissent dans trois domaines
cruciaux :
1°) qu'ils cessent de rougir de leur patrimoine religieux,
culturel, historique et retrouvent leur liberté intellectuelle pour
affronter avec courage et sans peur, celle-ci pouvant conduire à
l'irrationalité ;
2°) qu'ils renoncent à anticiper un assujettissement
qui ne leur est pas (encore) imposé car cette attitude que j'appelle
"dhimmitude mentale" les conduit à des concessions dangereuses ;
3°) qu'ils oeuvrent à redonner à leurs sociétés décadentes le visage
attrayant de l'Evangile, ce qui passe par leur conversion."

Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 20 Mai 2010, 19:31

QU EN PENSEZ-VOUS :

Sortir de l’euro, monnaie de l’escroquerie technocratique de l’Europe génocidée.


" (...) Toutes les affirmations des promoteurs de l’euro pleins de
suffisance sont chaque jour démenties et chaque jour violés par eux
leurs principes fondateurs de la monnaie unique. Même les plus
imbéciles des eurocrédules des traités de Maastricht et de Lisbonne
finissent par s’apercevoir que l’euro n’est plus qu’une monnaie inique
manipulée par les faux-monnayeurs de l’utopie mondialiste.

L’euro aura bien accompagné le génocide humain des pays de
l’avortement, de la dénatalité, de l’euthanasie, de l’homofolie, de
l’inversion raciste, toutes choses allant ensemble selon un terrible
instinct de mort avec la désertification industrielle et la suppression
de millions d’emplois.

Sortir du carcan de l’euro, retrouver nos monnaies, ce n’est pas
détruire l’Europe, c’est la sortir de l’engourdissement monétaire, de
la paralysie économique, c’est redonner à nos pays les conditions de la
souplesse. C’est vouloir réveiller les énergies de nos peuples, assurer
les retraites des vieux par la renaissance des jeunes.

Franc, rappelons-le, signifie libre : le retour au franc sera une
première étape sur la reconquête de la liberté que seule donne la
vérité."

(Lu sur le blog de Bernard Antony)
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80765
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 20 Mai 2010, 20:58

Sortez de l'euro ! Vous verrez vos monnaies nationales dégommées par la spéculation, les Etats étant gras et sur-endettés.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 20 Mai 2010, 21:07

Merci, cher Arnaud, mais pourriez-vous en dire un peu plus sur la deuxieme partie de votre phrase ? que nous puissions comprendre un peu mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80765
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 20 Mai 2010, 21:13

Cher Christophore,

Les marchés sont la somme de nos inquiétudes. Et vous ne pouvez niez que vous êtes comme moi inquiet par la dette accumulée des Etats européens. S'ils étaient indépendants, vue leur gestion de décadence, leur monnaie aurait été depuis longtemps détruite par la somme de ces gens qui auraient vendus leurs avoirs dans ces monnaies peu fiables.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 21 Mai 2010, 14:01

N'importe quoi.
euro = mark + franc.
avec la politique monétaire de Francfort (du mark)

ni plus ni moins.

Quand certains parlent d'une UE à deux économie deux monnaie, d'un euro du nord et d'un euro du sud, cela signifierait :

euro du nord = ancien mark
euro du sud = ancien franc

ni plus ni moins.

(PS: par contre la monnaie grecque serait vraiment violentée, elle serait dévaluée à toute volée, ce serait un peu rouble de l'Europe.
violentée ne veut pas dire détruite. détruite = soit ne vaut vraiment plus rien du tout, soit alignement sur le dollar, ça devient une monnaie fictive, une réplique du dollar américain, de nombreuses monnaies fonctionnent sur ce mode dans le monde).
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Sam 22 Mai 2010, 14:53

Violences policières contre les catholiques à Lyon : une victime
témoigne et portera plainte
Posté par NP Info Rhône-Alpes le 22 mai 2010


Mardi 18 mai dernier à Lyon, environ 400 manifestants homosexuels,
soutenus par l’extrême gauche, comptaient procéder à un « kiss-in »
devant la cathédrale Saint-Jean (Lyon 5e), c’est-à-dire s’y embrasser
publiquement. C’était sans compter avec les 200 catholiques, patriotes
et citoyens courageux qui n’entendaient pas tolérer cet acte «
cathophobe » et provocateur devant un haut lieu du christianisme. A
partir de 19h00, ils ont donc occupé le parvis de la cathédrale
empêchant ainsi les homosexuels et « gauchos » d’y accéder pour passer
à l’acte. Cet acte courageux s’est terminé vers 21h30 par une charge
violente et brutale des CRS, de la gendarmerie mobile et de la BAC
contre les catholiques à genoux en train de prier. L’un des CRS,
Philippe d’une section3A, a même délibérément cassé la croix en bois et
le chapelet de l’un des catholiques avant de lui porter violemment
plusieurs coups en procédant à son arrestation. La victime, Martin,
nous raconte point par point les évènements.

” NPI : Pourquoi étiez-vous mardi soir devant la cathédrale Saint-Jean
à Lyon ?

Martin : Nous avons voulu exprimer notre désaccord par rapport au «
kiss-in » prévu par les associations homosexuelles devant un symbole du
christianisme. Dès 19h00, nous avons donc occupé le parvis afin
d’empêcher les homosexuels et les « gauchos » d’y accéder. Avec succès.
Leur opération « kiss-in » a pitoyablement échouée.

” NPI : Mais la manifestation des associations homosexuelles avait été
autorisée par la Préfecture, pas la votre !?

M. : C’est vrai et c’est scandaleux. Celle des homosexuels d’abord
prévue pour samedi soir 15 mai, a d’abord été interdite par le Préfet,
certes. Mais elle a ensuite été reportée au mardi 18 mai et autorisée
cette fois.

En ce qui nous concerne, notre objectif était tout à fait noble, même
si notre action n’a pas été autorisée par le système. Lorsque le droit
devient un non droit, la résistance devient un devoir ! En effet, il ne
suffit pas d’avoir de bonnes idées, mais il faut aussi avoir le courage
de les appliquer. Ou pour le dire comme le pape Saint Pie X : « La
force des méchants est notre lâcheté ». D’où notre présence pour
rappeler aux Français le bon sens de l’ordre social et naturel, et le
rejet de la « cathophobie » ambiante de plus en plus présente et
cautionnée par l’Etat. La cathédrale Saint-Jean est aux catholiques et
aux Français fiers de l’être, non aux manifestants homosexuels et «
gauchos » qui voudraient la salir !

” NPI : Que s’est-il donc passé exactement ?

M. : À partir de 19h00, nous nous tenions sur le parvis devant la
cathédrale. En face, et séparés par un cordon de CRS, de gendarmes et
de personnels de la BAC en civil, se tenaient les homosexuels et les «
gauchos » dont certains avaient le visage cagoulé ou masqué. Alors que
ces derniers pratiquaient des gestes obscènes et proféraient des
insultes contre nous, nous avons répliqué soit en priant, soit en
scandant nos slogans en faveur de l’Eglise et de l’ordre naturel. Le
face à face a duré 2 heures environ.

Vers 21h30, les forces de l’ordre ont commencé à disperser la
manifestation homosexuelle. Trois minutes plus tard, ils se sont
subitement attaqués à nous. Ils ont commencé à nous gazer et à nous
matraquer alors que la plupart d’entre nous étions en train de prier à
genoux ou paisiblement assis. La brutalité pratiquée par les CRS et
gendarmes mobiles contre nous a été inouïe. Ils s’en sont même pris à
une bonne sœur présente sur les lieux.

Etant donné que la manifestation des homosexuels avait été dissoute, il
n’y aurait plus eu aucune raison pour nous de rester sur place et tout
aurait pu se terminer paisiblement. Mais au lieu de nous laisser partir
ensuite, ils ont déployé de la brutalité gratuite contre nous.

” NPI : Que vous est-il arrivé alors ?

Malgré le gaz lacrymogène, je suis d’abord resté assis par terre tenant
au bout d’un de mes bras tendu une croix. Un CRS s’est ensuite arrêté
devant moi en m’aspergeant de gaz jusqu’à ce que je ne puisse plus
respirer, au point d’être asphyxié et brûlé au visage par le gaz. Je me
suis malgré tout levé pour me diriger vers le bord du parvis afin de
récupérer assis sur la chaise d’un bar. Deux minutes plus tard,
arrivant à nouveau à respirer un peu, je me suis remis debout
brandissant à nouveau ma croix. A ce moment-là, les forces de l’ordre
avaient déjà repoussés une partie de nos manifestants dans une rue
adjacente à 10 mètres devant moi, de telle sorte que je me suis
retrouvé seul dans le dos du cordon des CRS.

Subitement, un CRS d’une section 3A et qui répond au prénom de Philippe
m’a attaqué par derrière. Il m’a poussé par terre et a d’abord cassé
violemment avec sa matraque ma croix, puis il m’a blessé moi-même avec
cette même matraque. Il m’a ensuite bloqué les mains avec ses bottes.
Paradoxalement, il m’a demandé simultanément plusieurs fois de mettre
les mains dans le dos alors qu’il les bloquait avec ses pieds. De plus,
à ma grande surprise, il m’a donné des ordres non seulement en français
mais également en allemand !? D’où savait-il que j’étais Allemand ?
Etonnant, non ? Reste à ajouter qu’il a également cassé le chapelet que
je portais autour du cou.

Pour terminer, il m’a ligoté et emmené à l’un de ses collègues qui m’a
conduit 200 mètres plus loin vers les camionnettes des CRS stationnées
au bord de la Saône. Là bas, on m’a fait asseoir par terre en attendant
que les CRS enregistrent mes données personnelles. Alors que je me
trouvais ainsi assis par terre en attendant, Philippe le CRS est venu
nous rejoindre. Me voyant encore là, il m’a à nouveau insulté en criant
à la fois en allemand et en français : « j’ai bien envie de te casser
la gueule. Tais-toi, compris ? » Je lui ai fait comprendre que j’avais
bien compris. Puis, j’ai été finalement rendu à la police nationale et
conduit dans un commissariat du 8e arrondissement de Lyon.

” NPI : Que s’est-il passé ensuite ?

Au commissariat, un policier a enregistré la version des faits que je
lui dictais. Mais comme j’y mentionnais l’intervention du CRS avec son
prénom (Philippe) et sa section (3A), le procès-verbal a été détruit au
moment où il aurait dû être imprimé pour la signature. Pour établir un
nouveau procès-verbal, on m’a demandé de répondre uniquement aux
questions que l’on me poserait. Le but était clair : empêcher que ne
soit décrite nommément l’intervention violente du CRS Philippe dans le
procès-verbal. Ma demande qu’il soit mentionné dans le nouveau procès
verbal a d’ailleurs été refusée.

Vers minuit, j’ai été relâché avec en mains une convocation pour le
lendemain dans un autre commissariat lyonnais. Ma femme m’a alors
conduit dans le service d’urgence d’un hôpital pour que je puisse faire
établir un certificat médical constatant que j’ai été blessé à
plusieurs endroits. J’ai quitté les urgences le matin vers 6h30.

” NPI : De quoi vous a-t-on accusé ?

Au commissariat, on ma dit : « si vous n’aviez rien fait, on ne vous
aurait pas arrêté ». Néanmoins, aucun policier n’a déposé de plainte
contre moi ou n’a déclaré m’avoir vu frapper quelqu’un ! La vidéo
surveillance du parvis de la cathédrale saint Jean n’a rien donné non
plus. De plus, mon casier judiciaire est vierge. Au commissariat du 5e
arrondissement de Lyon où je me suis rendu le lendemain, on m’a
d’ailleurs expliqué en 2 minutes que mon affaire serait classée sans
suites. Pour la police, l’affaire est donc classée. Pour moi, par
contre, c’est loin d’être le cas.

” NPI : Que comptez-vous faire ?

Par chance, les violences contre moi et mon arrestation ont été filmées
et photographiées par plusieurs journalistes. On voit clairement dans
ces enregistrements non seulement que je n’ai effectivement frappé
personne, mais également toute la violence que j’ai subie de la part du
CRS Philippe, probablement parce que je brandissais une croix dans la
main droite. Les vidéos permettent aussi de prouver que ce CRS a
délibérément détruit cette dernière. Avec ces preuves, j’ai donc
l’intention de déposer une plainte auprès du Procureur de la République
contre le CRS Philippe d’une section 3A. Je compte lui demander des
dommages et intérêts pour les préjudices physique (blessures), matériel
(croix, chapelet) et moral subis. De plus, je demanderai qu’il soit mis
en examen pour avoir porté atteinte à la neutralité policière en
matière philosophique, politique et religieuse.

Je trouve qu’un homme tellement brutal et vulgaire n’a rien à faire
dans la police. La seule qualité que je puis lui trouver, c’est qu’il
parle bien allemand (rires). A mon avis, il serait beaucoup plus utile
comme interprète que comme policier.

Enfin, ma plainte permettra plus globalement de désigner les coupables
de cette action brutale et insensée contre les catholiques à genoux ou
assis devant la cathédrale Saint-Jean.

Affaire à suivre…

Interview exclusive réalisée par Nations Presse Info. Reproduction
autorisée uniquement avec mention de la source
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Sam 22 Mai 2010, 16:25

Oui, c'est l'heure du témoignage !

les pouvoirs publics sont lâches et dépourvus d'honneur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Sam 22 Mai 2010, 22:20

REUTERS

Un soldat américain dans le sud de Bagdad en avril 2010.





Grand reporter au Washington Post, David Finkel publie les chroniques qu'il a tiré, huit mois durant, du quotidien d'un bataillon de l'armée américaine dans la banlieue de Bagdad. Après avoir répondu aux internautes dans un chat, le lauréat du prix Pulitzer 2006 nous raconte comment est né " De bons petits soldats ".




Comment vous est venue l'idée d'écrire "De bons petits soldats"?

J'ai grandi en lisant d'autres versions de ce livre, sur la guerre du Vietnam tout particulièrement. Je me prédestinais à devenir journaliste, et les témoignages qui en ont été tirés me paraissaient essentiels. En 2007, pleins de livres avaient déjà été écrits sur l'Irak. Je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas un manque d'information, mais un manque d'intérêt pour le sujet. Je n'apporte d'ailleurs aucun nouvel élément: la guerre est une chose horrible, elle fait faire des choses terribles aux gens. Mais je voulais le voir par moi-même, prendre le temps nécessaire, alors que personne ne racontait vraiment quel effet cela faisait d'être un soldat, à ce moment et à cet endroit précis.




Pourquoi l'Irak et pas l'Afghanistan?

En 2007, avec le "surge" - la montée en puissance et le renvoi de troupes - décidée par le président Bush, la guerre semblait plus tragique que jamais. En tant qu'écrivain, cela me paraissait être un moment intéressant pour aborder le sujet. J'avais déjà couvert des zones de conflits auparavant, au Kosovo et en Afghanistan. Mais l'Irak était la guerre du moment. Elle était différente des autres, et elle m'aura beaucoup plus marqué.




Comment ?

Peut-être suis-je resté suffisamment longtemps pour avoir un bon aperçu de ce qu'est réellement la guerre. Les hommes étaient stationnés à Rustamiyah, et j'ai partagé leur quotidien pendant huit mois. La base n'était pas dans le pire endroit en Irak, mais ce n'était pas le meilleur non plus.

"Certains journalistes aiment couvrir les conflits. Pour ma part, j'en ai fini avec le reportage de guerre."

Après le calme du début, la manière dont la situation a progressivement empiré m'a fait comprendre à quel point la guerre pouvait être terrifiante. J'ai compris assez pour en avoir peur, et me dire que je ne retenterai pas l'expérience. Certains journalistes aiment couvrir les conflits. Pour ma part, j'en ai fini avec le reportage de guerre.




Quel a été l'accueil des hommes du 2-16, le bataillon d'infanterie que vous avez suivi ?

J'avais passé un accord avec le lieutenant-colonel Kauzlarich: j'étais là pour écrire sur les hommes uniquement, car je ne cherchais pas à écrire une analyse politique. En conséquence de quoi je n'ai eu aucune restriction de mouvement, ou d'accès aux hommes. La plupart ne me faisaient pas confiance au début. Les soldats avaient 19 ans en moyenne, et moi un peu plus de 50 ans: j'aurais pu être leur père. Aussi, ils n'avaient que des idées préconçues sur le métier de journaliste, et pensaient que j'écrirai qu'ils étaient des criminels de guerre en puissance.

C'est parce que je suis resté si longtemps avec eux, et que j'étais présent quand tout allait mal, que je suis devenu crédible à leurs yeux. Surtout, je n'ai jamais prétendu connaître leur quotidien: je voulais juste apprendre. Je crois cependant que ce n'est qu'après la parution du livre, qu'ils ont compris ce que je faisais.




Avez-vous revu ces soldats depuis ?

Je suis resté en contact avec certains. J'ai reçu des centaines de courriels, de la part des soldats du 2-16 et d'autres bataillons. Dans la plupart des cas, ces hommes me disent qu'ils ne veulent pas, ou ne peuvent pas parler de ce qui s'est passé en Irak. Mais ils me remercient, parce que dorénavant, ils pourront conseiller mon livre à ceux qui veulent savoir.




Les soldats américains rentrés d'Irak reçoivent-ils le soutien psychologique nécessaire ?

Non, clairement. Des efforts sont faits, mais souvent, on ne décide de voir que le plus évident. On sait quand un homme a perdu une jambe ou un bras sur le champ de bataille, mais comment savoir quand il a perdu la raison?

Dans le livre, je raconte l'histoire de ce soldat qui a dû porter sur son dos un camarade gravement blessé après une embuscade. Le corps était placé sur ses épaules de telle manière qu'il s'est retrouvé à boire le sang qui coulait de sa tête. Trois ans plus tard, le goût du sang de cet ami n'a pas quitté sa bouche. C'était l'un des meilleurs soldats du bataillon, et bien qu'il n'ait aucune séquelle physique, il est aujourd'hui un homme détruit.




L'Express
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Dim 23 Mai 2010, 19:54

Appel á ceux qui ont des compétences socio-économiques : que pensez-vous de la théorie que voici ?

"L’Europe est morte"

SURLERING.COM - OUTREMONDE - par Guy Millière - le 19/05/2010 -

Navré de vous l’apprendre de manière un peu brutale, mais je pense
qu’il est inutile de dissimuler la vérité : l’Europe est morte. Disant
cela, je ne veux pas dire que les structures de l’Union vont se
dissoudre : non, on sauvera les apparences, il y aura toujours des
réunions à Bruxelles, un Parlement à Strasbourg, une Commission, un
Président. Tout restera en place. Je ne veux pas dire non plus que les
pays d’Europe vont cesser d’exister et leurs populations disparaître,
non.

Je veux dire qu’un point de non retour se trouve atteint, et que le
déclin enclenché depuis longtemps est désormais, sans doute,
irréversible. Le futur du monde se jouera ailleurs : c’est déjà le cas.
Ce le sera plus encore dans les années à venir.

La crise que vient de connaître la zone euro va sans aucun doute se
poursuivre. L’euro, en toute logique devrait s’affaiblir et se
déprécier encore. Emprunter de l’argent sur les marchés va coûter de
plus en plus cher à tous les gouvernements d’Europe, même ceux
extérieurs à la zone euro, car il sera de plus en plus risqué de leur
prêter de l’argent. Même les pays qui semblent les plus sains sont
enchaînés aux cercles vicieux mis en place dans l’Union au fil des ans,
et ne peuvent en sortir : l’Allemagne, ainsi, exporte très largement
vers les autres pays d’Europe et ne peut dissocier son sort d’eux, et
le vieillissement lui fait perdre des centaines de milliers d’habitants
par an.

La Grèce, ce doit être dit, ne pourra jamais rembourser un centime de
l’argent qui lui est prêté : le régime strict qui lui est imposé est la
recette assurée de la dépression chronique, et l’exclure de la zone
euro n’aurait pas changé grand chose, car le Portugal et l’Espagne sont
dans une situation proche. Les mesures décidées par les gouvernements
portugais et espagnol sont elles aussi des recettes de dépression
chronique, et ces pays eux-mêmes ne rembourseront probablement jamais
leurs dettes. L’Italie, la France, ou, hors de la zone euro, le
Royaume-Uni sont dans des situations qu’on ne peut considérer comme
très éloignées de celles existant au Portugal et en Espagne.

L’argent avancé pour tenter d’éteindre l’incendie ne fera qu’entretenir
l’incendie : prétendre remédier à une situation de surendettement en
empruntant davantage d’argent et en s’endettant davantage encore, par
centaines de milliards, relève de l’action désespérée de court terme et
ferait sourire si ce n’était tragique. Un particulier qui, à sa propre
échelle, se conduirait ainsi se verrait refuser le moindre argent
supplémentaire et se verrait placé sous une forme ou une autre de
tutelle. Accuser les « spéculateurs » relève d’une stratégie du bouc
émissaire et détournera peut-être l’attention des populations quelques
instants, mais la responsabilité de la situation incombe aux dirigeants
politiques, à la mise en place de systèmes d’Etat providence qui ont
asphyxié les incitations à entreprendre et investir tout en
démultipliant le nombre de ceux qui vivent d’assistances diverses ou
d’emplois improductifs. Elle incombe à l’abandon de l’enseignement à
des gens qui forment davantage d’inadaptés sociaux que de vecteurs de
capital intellectuel.

Le seul espoir de redressement passerait, non par l’explosion de la
zone euro dont certains parlent, mais par un retour dans les
principaux pays européens à une croissance forte (supérieure à 3%),
mais ce retour est quasiment impossible : la croissance impliquerait
des gains de productivité et de compétitivité, donc des baisses d’impôt
et de charges, et des déréglementations, ce qu’aucun gouvernement
d’Europe ne se propose de faire et ne peut faire, car cela impliquerait
le passage par une période de déficits accrus, sans même la certitude
de réussir, tant tous les mécanismes à même de permettre un redémarrage
sont grippés et détériorés. Si, pure hypothèse, les financiers
envisageaient d’accepter ces déficits, ils reculeraient aussitôt en
songeant à tous les paramètres impliqués et au fait qu’ils seraient sur
des terrains très instables. Un gouvernement technocratique de l’Union
ne pourrait pas faire mieux que les gouvernements de chaque pays, et
serait, de surcroît, refusé par les populations, qui considèrent d’ores
et déjà que la démocratie est largement confisquée en Europe.

Quand l’endettement d’un gouvernement quel qu’il soit approche ou
dépasse les cent pour cent du PIB, des blocages graves se mettent en
place. Le simple paiement des intérêts de la dette est si lourd que
diminuer les dépenses du gouvernement devient une mission presque
impossible. Augmenter les dépenses est également impossible puisque la
limite à la possibilité de dépenser l’argent qu’on n’a pas se trouve
atteinte. Baisser impôts et charges et déréglementer étant
inenvisageable, il en résulte une forme de paralysie. On évoque en
France le spectre de la « rigueur » : un mot qui économiquement ne veut
rien dire. Il vaudrait mieux parler de rigidité, comme dans « rigidité
cadavérique ». Et c’est ce genre de rigidité qui plane, à divers degrés
et sur divers modes, sur l’Europe entière.

L’euro va s’affaiblir et se déprécier, disais-je : ce sera une forme de
dévaluation d’ensemble. La croissance pourra sembler repartir ici ou
là, dopée artificiellement par la dévaluation, mais elle sera très
faible, bien plus faible que dans le reste du monde, car la dévaluation
fait monter les prix de tout ce qui est importé. Le chômage partout
restera élevé. Le nombre de gens vivant au seuil de pauvreté va
s’accroître. La dénatalité et le vieillissement des populations vont se
poursuivre. Le capital humain et intellectuel subsistant continuera à
partir. Des gens qui n’ont à offrir que la force de leurs bras se
feront plus nombreux dans un contexte où ce n’est pas sur la force
musculaire mais sur le cerveau que repose le dynamisme économique. La
violence et les trafics divers ne pourront que s’accroître. Et j’ai
laissé ici délibérément de côté d’autres facteurs, tels l’islamisation
de diverses sociétés européennes, ou l’absence de défense européenne
qui implique certaines postures diplomatiques.

La mort d’une civilisation n’est pas un événement brutal et
monolithique : elle se fait d’une cumulation de signes, de lézardes, de
fractures. Nous sommes dans une mort de civilisation. Les discours des
hommes politiques ne pourront pas se faire porteur de la vérité, bien
sûr : si l’un d’entre eux oserait dire qu’il gère un déclin
vraisemblablement irrémédiable, un autre viendrait tenir des propos
rassurants et raflerait la mise. Les mécontentements, les frustrations,
vont s’accentuer. Les discours intellectuels vont habiller tout cela
avec des mots comme seuls savent en inventer les intellectuels.

J’ai expliqué tout cela de manière très détaillée dans mon dernier
livre, La septième dimension. Je savais, au moment de la publication
que j’avais peu de chance de voir le diagnostic que j’établissais
concernant l’Europe se trouver entendu. Je savais aussi que
l’explication que je donne du devenir du monde serait peu comprise sur
ce continent : les civilisations qui meurent sont, en général, la proie
d’une incapacité de comprendre encore le devenir du monde.

Ceux qui lisant ces lignes désespèreraient doivent ne pas l’oublier :
il y a un futur. Il se joue ailleurs, notais-je au début de cet
article. S’il est trop tard pour l’Europe, il n’est pas trop tard pour
ceux qui entendent regarder un peu plus loin. Et se placer sur un
horizon planétaire.

Guy Millière
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Lun 24 Mai 2010, 21:18

Et de cela ?

Un iman appelle les musulmans de l'armée américaine à tuer leurs camarades

L'imam radical yéménite Anwar al-Aulaqi, recherché par les Etats-Unis,
a appelé tous les musulmans enrôlés dans l'armée américaine à suivre
l'exemple du commandant Nidal Hassan qui a tué 13 soldats en 2009 à
Fort Hood.

Dans une vidéo diffusée par le centre américain de surveillance de
sites islamistes (SITE) qui précise qu'elle a été mise en ligne
dimanche, Aulaqi assure de nouveau que Nidal Hassan était un de ses
disciples et qualifie son acte "d'héroïque", affirmant que le
commandant d'origine palestinienne ne faisait que "défendre son
peuple".

"J'appelle tous les musulmans qui servent dans l'armée américaine à
suivre l'exemple de Nidal Hassan, qui a tué des soldats en route pour
l'Afghanistan et l'Irak", affirme l'imam yéménite dans cette vidéo,
réalisée sous forme d'interview par Al-Malahem Foundation, l'arme de
propagande d'Al-Qaïda

L'imam a défendu à nouveau le Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab, qui
avait tenté de faire exploser le vol Amsterdam-Detroit du 25 décembre,
affirmant que sa tentative d'attentat avait "enregistré un succès
important, même s'il n'a pu tuer aucune personne".

A la question de savoir s'il était licite de tuer des civils, Aulaqi a
répondu: "nos ulémas estiment que les combattants sont ceux qui portent
les armes et que les non-combattants sont ceux qui ne participent pas à
la guerre. Or le peuple américain tout entier participe à la guerre".

L'imam radical a ajouté que les Etats-Unis "ont tué plus d'un million
de femmes et d'enfants musulmans" en Irak, en Palestine et en
Afghanistan depuis cinquante ans, et que "si Umar Farouk avait pu tuer
des civils dans l'avion, ils n'auraient constitué qu'une goutte dans
l'océan".

"L'Amérique conduit la croisade mondiale contre l'islam, et les
musulmans en général, notamment ceux de la péninsule arabique, doivent
participer au jihad contre elle", a encore dit l'imam.

Aulaqi avait acquis une certaine notoriété pour avoir entretenu une
correspondance par courriels avec le commandant Nidal Hassan qui a tiré
en novembre 2009 sur des soldats à Fort Hood, faisant 13 morts.

Le chef d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) Nasser Al-Whaychi,
avait proclamé son soutien à Aulaqi, dans un enregistrement audio mis
en ligne il y a une semaine sur un site islamiste.

Un responsable antiterroriste américain avait confirmé à l'AFP le 7
avril que l'administration Obama avait donné son feu vert à
l'élimination d'Aulaqi, qui détient la nationalité américaine.

Aulaqi, recherché également par les autorités yéménites, a affirmé
qu'il n'était pas aux abois et qu'il se déplaçait "parmi les membres de
ma tribu (l'influent clan des Awaliq) et dans d'autres régions du
Yémen, car notre peuple déteste les Américains et m'accueille avec
hospitalité".

23/05/2010 11:53 DUBAI (AFP) -
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Mar 25 Mai 2010, 13:22

Washington prépare la guerre globale

Washington développe ses actions secrètes au Moyen-Orient, en Asie centrale et en Afrique de l'Est


----------------

Les Etats-Unis ont étendu les activités de leurs forces spéciales au Moyen-Orient, en Asie centrale et en Afrique de l'Est pour tenter de briser des réseaux hostiles, affirme le New York Times, citant un document militaire. L'objectif est de "pénétrer, perturber, vaincre ou détruire" Al-Qaida et d'autres groupes notamment en Iran, en Arabie saoudite et en Somalie, précise ce document, selon le journal américain.

Les Etats-Unis cherchent par ces efforts à "préparer l'environnement" pour des attaques potentielles par leurs forces, bien qu'aucun pays ne soit désigné spéficiquement dans le document, ajoute le New York Times. Des responsables de la défense indiquent au quotidien que l'ordre secret, approuvé en septembre par le commandant américain, le général David Petraeus, permet des opérations de reconnaissance avant une éventuelle action militaire en Iran si la tension continue de monter autour du programme nucléaire de ce pays.

L'ordre se concentre sur la collecte de renseignements dans les pays visés "par des troupes américaines, des membres des milieux d'affaires étrangers, des universitaires et d'autres" afin de déterminer des menaces, d'identifier des ennemis et de favoriser "une prise de conscience continuelle" des situations, poursuit le New York Times. La nouvelle directive, qui vise aussi à améliorer les relations avec des forces locales amicales dans ces régions, constitue une approche à long terme, d'après le quotidien, qui signale toutefois des inquiétudes de responsables du Pentagone selon lesquels l'expansion d'opérations clandestines pourrait affecter les relations des Etats-Unis avec certains de leurs alliés comme l'Arabie saoudite ou le Yémen.




LeMonde
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Mar 25 Mai 2010, 17:02

Gog et Magog ?
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Mar 25 Mai 2010, 17:34

Christophore a écrit:
Gog et Magog ?

Je sais pas mais en tout cas cette article du journal "Le monde" posse des questions...
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Mer 26 Mai 2010, 23:48


Je vien de voir ce film et franchement je suis super surpris. J'attendai pas du tout a ca.
Le film un soldat americain d'origine musulman cache trois bombes et se laisse capturer. Ce qu'il demande ce qu'on arrete de financer les mouvements islamistes et qu'on sort nos armés des pays musulmans. Cet un bon film pour changer qui fait poser quelques questions.

----------------------------------------------

Réalisé avec des poches trouées, ce huis clos compile l'abc des "B movies". D'abord un scénario bien torché: un homme prétendant avoir posé trois bombes nucléaires est arrêté et soumis durant presque tout le film à un interrogatoire musclé façon Kiefer Sutherland dans 24 heures chrono. Ensuite un casting finement dosé: Samuel Jackson glaçant en expert-tortionnaire, Carrie-Anne Matrix Moss impeccable en inspectrice qui approuve la fin mais pas les moyens.

Et enfin une question de fond dérangeante juste comme il faut: jusqu'où peut-on aller pour tenter de sauver des vies? Loin de toute démonstration trop rhétorique, Gregor Jordan a le bon goût de miser sur des antihéros politiquement incorrects (Jackson n'y va pas avec le dos de la perceuse) au service d'un thriller rythmé et appuyé par quelques dialogues trempés dans le vitriol. Les amateurs de pellicules un brin fauchées vont adorer! - F.V.
Sortie le 26/5 - 97'.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80765
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 27 Mai 2010, 13:55

Merci !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Sam 29 Mai 2010, 19:16

Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Dim 30 Mai 2010, 20:16

L’échec de l’intégration à la suédoise

"Bienvenue à Malmö, paradis multiculturel suédois qui ne déparerait pas
en Seine St-Denis. Là-bas comme ailleurs, les mêmes causes ont les
mêmes effets, et n’en déplaise aux apôtres de l’aveuglement
multicuturellement correct, il ne s’agit pas de causes sociales. La
Suède qui, pour des raisons essentiellement humanitaires, avait très
largement ouvert ses frontières à une immigration en provenance de pays
musulmans, doit se réveiller avec une sacrée gueule de bois. Si tant
est qu’elle se réveille. Notez la lâcheté déguisée en angélisme du
maire adjoint social-démocrate de la ville.

Théâtre de récents affrontements entre des jeunes immigrés et la
police, les quartiers populaires de Malmö témoignent de la difficulté à
intégrer une population qui semble refuser le modèle scandinave et
s’enferme dans ce qui est déjà qualifié de “ghetto de la nouvelle Suède
multiethnique”.

La Volvo roule vite et prend l’Amiralsgatan, la route qui traverse le
quartier populaire de Rosengard, le “jardin des roses” de Malmö. La
musique grecque qui remplit l’habitacle contraste avec le timide
printemps suédois. Andreas Konstantinidis dépasse une série de kiosques
à Kebab et falafels aux inscriptions en arabe, puis pénètre une petite
avenue bordée d’arbres et se gare. Au delà de la petite clôture de
bois, entourée de trois HLM, on peut voir le petit terrain où Zlatan
Ibrahimovic [attaquant du FC Barcelone, d’origines bosniaques, né en
1981 à Rosengrad] a donné ses premiers coups de pieds dans un ballon.
Alentour, on ne voit que des femmes voilées qui rentrent chez elles
avec leurs courses.

Pas un jour sans affrontements entre les immigrés et la police


Andreas Konstantinidis est le président de ce que l’on appelle ici le
ghetto de la nouvelle Suède multiethnique. Il est arrivé à Malmö en
1974, l’année de l’invasion de Chypre par la Turquie. Il connaît une
par une ces rues, ces immeubles, et les histoires de l’intégration
difficile de ses 23 000 habitants de 170 nationalités différentes, avec
une écrasante majorité de ressortissants de pays en proie à la guerre
et aux conflits : Irak, Afghanistan, Palestine, Somalie. La proportion
d’habitants sans emploi frôle les 90%, qui se débrouillent grâce aux
fameuses aides sociales scandinaves.

Pas un jour sans que les journaux ne fassent état d’affrontements avec
la police et de tensions entre les minorités immigrées et la majorité,
de plus en plus restreinte, des Suédois de souche

Les violences de la fin du mois d’avril ne sont pas une nouveauté
[entre le 28 et le 29 avril, un groupe de jeunes du quartier, le visage
masqué, s’en est pris à des écoles, à des kiosques, à des poubelles et
à des voitures, pour protester contre l’arrestation de l’un d’entre
eux. La rébellion ne s’est calmée qu’après l’intervention de la
police]. Il ne se passe pas un jour sans que les journaux ne fassent
état d’affrontements avec la police et de tensions entre les minorités
immigrées et la majorité, de plus en plus restreinte, des Suédois de
souche (180 000 personnes sur un total d’environ 270 000 habitants).

Les journaux soulignent qu’à l’origine des tensions, il y a le fait que
la plupart des étrangers sont des réfugiés politiques. En d’autres
termes : ils ne sont pas venus chercher en Suède une vie meilleure,
mais ils sont seulement ici par nécessité et ils ont fini par exporter
dans ces contrées paisibles les conflits qui enflamment des pays
lointains.

Une ville post-industrielle devenue schizophrène

« La célébration des fêtes de Noël est en train de se perdre par
crainte de discriminer la population musulmane. Sans parler des délits,
dont 90% sont commis par des étrangers et dont 90% des victimes sont
suédoises. »

Que faire ? Dans son petit bureau de la mairie, Mattias Karlsson, 33
ans, membre de la direction nationale de la Sverige Demokaterna, sorte
de Ligue du nord à la sauce suédoise, est clair : “Bloquer
l’immigration, c’est le seul moyen. Les statistiques officielles, déjà
préoccupantes, cachent la dérive dramatique de Malmö. Elles ne disent
pas, par exemple, que les enfants nés de parents suédois sont devenus
une minorité par rapport à ceux dont un des deux ou les deux, sont nés
à l’étranger. Dans la fonction publique, nombreux sont ceux qui ont été
engagés sur le seul critère qu’ils parlent l’arabe. Dans les piscines,
on organise des cours séparés pour les hommes et les femmes. La
célébration des fêtes de Noël est en train de se perdre par crainte de
discriminer la population musulmane. Sans parler des délits, dont 90%
sont commis par des étrangers et dont 90% des victimes sont suédoises“.

Karlsson ne fait pas mystère des intentions de son parti : “Aux
élections de septembre prochain, nous passerons la barrière des 4% et
nous entrerons au Parlement. À Malmö nous sommes déjà à 7,5%, et nous
comptons bien doubler nos voix“. Le fait est que, comme dans de
nombreuses villes post-industrielles, Malmö semble vivre une vie
schizophrène. Faite de peurs alimentées par une bonne dose de populisme
facile, mais aussi de nombreuses attentes. Si d’une part la part des
revenus produits par l’industrie - à commencer par l’industrie
portuaire – a chuté ces quarante dernières années de 50% à 12%, de
l’autre, le grand élan donné par l’immigration a contribué à abaisser
l’âge moyen de la population vers des niveaux qui font rêver le reste
de l’Europe et a fait accéder Malmö au statut de ville jeune et à la
mode.

“Question de point de vues” admet Kent Andersson, maire adjoint social
démocrate de Malmö, avant d’expliquer : “Comme tous les grands
changements, celui que vit actuellement Malmö a de bons et de mauvais
côtés. Je le vois lorsque je présente les statistiques sur l’âge moyen
des habitants. Les professeurs universitaires sont enthousiastes :
’Quelle chance, vous avez un avenir assuré !’. Si par contre j’en parle
à un policer, je suis certain qu’il secouera la tête en disant ’Comme
je vous plains. Vous devez avoir un de ces taux de délinquance juvénile
!’. Tous les deux ont raison, mais moi je pense que mieux vaut avoir
tous ces jeunes à éduquer - quelles que soient les difficultés pour les
intégrer – que de ne pas en avoir – comme au Danemark“.

Un nombre important de juifs ont peur et partent vivre en Israël

« Un grand nombre de ceux qui vivent à Rosengard ne se sentent pas
Suédois, ne veulent pas être Suédois. »

Question de points de vue, certes. Andreas Konstantinidis refuse quant
à lui de baisser les bras : “Un grand nombre de ceux qui vivent à
Rosengard ne se sentent pas Suédois, ne veulent pas être Suédois.
Peut-être il faudrait investir plus de moyens dans l’école pour les
faire changer d’idée. Or moi je crois dans le modèle de ce pays et je
suis sûr qu’ils finiront par réussir, comme je l’ai fait moi-même“.

« Malmö est devenue une province du Moyen-Orient. »

Parmi les 2 000 membres de la communauté juive, ils ne sont que très
peu à partager son avis : “Il se fait des illusions. Malmö est devenue
une province du Moyen-Orient. Nos étudiants sont menacés de mort. Quand
nous entrons dans les classes pour parler de l’Holocauste, les
étrangers sortent parce qu’ils refusent de nous écouter. Beaucoup
d’entre nous ont déjà fait leurs valises et sont partis en Israël“.

Gianni Armand-Pilon
La Stampa - Turin - 05 mai 2010
Source en français : PressEurop
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Dim 30 Mai 2010, 20:44

Citation :
L’échec de l’intégration à la suédoise

"Bienvenue à Malmö, paradis multiculturel suédois qui ne déparerait pas
en Seine St-Denis. Là-bas comme ailleurs, les mêmes causes ont les
mêmes effets, et n’en déplaise aux apôtres de l’aveuglement
multicuturellement correct, il ne s’agit pas de causes sociales. La
Suède qui, pour des raisons essentiellement humanitaires, avait très
largement ouvert ses frontières à une immigration en provenance de pays
musulmans, doit se réveiller avec une sacrée gueule de bois. Si tant
est qu’elle se réveille. Notez la lâcheté déguisée en angélisme du
maire adjoint social-démocrate de la ville.

Théâtre de récents affrontements entre des jeunes immigrés et la
police, les quartiers populaires de Malmö témoignent de la difficulté à
intégrer une population qui semble refuser le modèle scandinave et
s’enferme dans ce qui est déjà qualifié de “ghetto de la nouvelle Suède
multiethnique”.

La Volvo roule vite et prend l’Amiralsgatan, la route qui traverse le
quartier populaire de Rosengard, le “jardin des roses” de Malmö. La
musique grecque qui remplit l’habitacle contraste avec le timide
printemps suédois. Andreas Konstantinidis dépasse une série de kiosques
à Kebab et falafels aux inscriptions en arabe, puis pénètre une petite
avenue bordée d’arbres et se gare. Au delà de la petite clôture de
bois, entourée de trois HLM, on peut voir le petit terrain où Zlatan
Ibrahimovic [attaquant du FC Barcelone, d’origines bosniaques, né en
1981 à Rosengrad] a donné ses premiers coups de pieds dans un ballon.
Alentour, on ne voit que des femmes voilées qui rentrent chez elles
avec leurs courses.

Pas un jour sans affrontements entre les immigrés et la police

Andreas Konstantinidis est le président de ce que l’on appelle ici le
ghetto de la nouvelle Suède multiethnique. Il est arrivé à Malmö en
1974, l’année de l’invasion de Chypre par la Turquie. Il connaît une
par une ces rues, ces immeubles, et les histoires de l’intégration
difficile de ses 23 000 habitants de 170 nationalités différentes, avec
une écrasante majorité de ressortissants de pays en proie à la guerre
et aux conflits : Irak, Afghanistan, Palestine, Somalie. La proportion
d’habitants sans emploi frôle les 90%, qui se débrouillent grâce aux
fameuses aides sociales scandinaves.

Pas un jour sans que les journaux ne fassent état d’affrontements avec
la police et de tensions entre les minorités immigrées et la majorité,
de plus en plus restreinte, des Suédois de souche

Les violences de la fin du mois d’avril ne sont pas une nouveauté
[entre le 28 et le 29 avril, un groupe de jeunes du quartier, le visage
masqué, s’en est pris à des écoles, à des kiosques, à des poubelles et
à des voitures, pour protester contre l’arrestation de l’un d’entre
eux. La rébellion ne s’est calmée qu’après l’intervention de la
police]. Il ne se passe pas un jour sans que les journaux ne fassent
état d’affrontements avec la police et de tensions entre les minorités
immigrées et la majorité, de plus en plus restreinte, des Suédois de
souche (180 000 personnes sur un total d’environ 270 000 habitants).

Les journaux soulignent qu’à l’origine des tensions, il y a le fait que
la plupart des étrangers sont des réfugiés politiques. En d’autres
termes : ils ne sont pas venus chercher en Suède une vie meilleure,
mais ils sont seulement ici par nécessité et ils ont fini par exporter
dans ces contrées paisibles les conflits qui enflamment des pays
lointains.

Une ville post-industrielle devenue schizophrène

« La célébration des fêtes de Noël est en train de se perdre par
crainte de discriminer la population musulmane. Sans parler des délits,
dont 90% sont commis par des étrangers et dont 90% des victimes sont
suédoises. »

Que faire ? Dans son petit bureau de la mairie, Mattias Karlsson, 33
ans, membre de la direction nationale de la Sverige Demokaterna, sorte
de Ligue du nord à la sauce suédoise, est clair : “Bloquer
l’immigration, c’est le seul moyen. Les statistiques officielles, déjà
préoccupantes, cachent la dérive dramatique de Malmö. Elles ne disent
pas, par exemple, que les enfants nés de parents suédois sont devenus
une minorité par rapport à ceux dont un des deux ou les deux, sont nés
à l’étranger. Dans la fonction publique, nombreux sont ceux qui ont été
engagés sur le seul critère qu’ils parlent l’arabe. Dans les piscines,
on organise des cours séparés pour les hommes et les femmes. La
célébration des fêtes de Noël est en train de se perdre par crainte de
discriminer la population musulmane. Sans parler des délits, dont 90%
sont commis par des étrangers et dont 90% des victimes sont suédoises“.

Karlsson ne fait pas mystère des intentions de son parti : “Aux
élections de septembre prochain, nous passerons la barrière des 4% et
nous entrerons au Parlement. À Malmö nous sommes déjà à 7,5%, et nous
comptons bien doubler nos voix“. Le fait est que, comme dans de
nombreuses villes post-industrielles, Malmö semble vivre une vie
schizophrène. Faite de peurs alimentées par une bonne dose de populisme
facile, mais aussi de nombreuses attentes. Si d’une part la part des
revenus produits par l’industrie - à commencer par l’industrie
portuaire – a chuté ces quarante dernières années de 50% à 12%, de
l’autre, le grand élan donné par l’immigration a contribué à abaisser
l’âge moyen de la population vers des niveaux qui font rêver le reste
de l’Europe et a fait accéder Malmö au statut de ville jeune et à la
mode.

“Question de point de vues” admet Kent Andersson, maire adjoint social
démocrate de Malmö, avant d’expliquer : “Comme tous les grands
changements, celui que vit actuellement Malmö a de bons et de mauvais
côtés. Je le vois lorsque je présente les statistiques sur l’âge moyen
des habitants. Les professeurs universitaires sont enthousiastes :
’Quelle chance, vous avez un avenir assuré !’. Si par contre j’en parle
à un policer, je suis certain qu’il secouera la tête en disant ’Comme
je vous plains. Vous devez avoir un de ces taux de délinquance juvénile
!’. Tous les deux ont raison, mais moi je pense que mieux vaut avoir
tous ces jeunes à éduquer - quelles que soient les difficultés pour les
intégrer – que de ne pas en avoir – comme au Danemark“.

Un nombre important de juifs ont peur et partent vivre en Israël

« Un grand nombre de ceux qui vivent à Rosengard ne se sentent pas
Suédois, ne veulent pas être Suédois. »

Question de points de vue, certes. Andreas Konstantinidis refuse quant
à lui de baisser les bras : “Un grand nombre de ceux qui vivent à
Rosengard ne se sentent pas Suédois, ne veulent pas être Suédois.
Peut-être il faudrait investir plus de moyens dans l’école pour les
faire changer d’idée. Or moi je crois dans le modèle de ce pays et je
suis sûr qu’ils finiront par réussir, comme je l’ai fait moi-même“.

« Malmö est devenue une province du Moyen-Orient. »

Parmi les 2 000 membres de la communauté juive, ils ne sont que très
peu à partager son avis : “Il se fait des illusions. Malmö est devenue
une province du Moyen-Orient. Nos étudiants sont menacés de mort. Quand
nous entrons dans les classes pour parler de l’Holocauste, les
étrangers sortent parce qu’ils refusent de nous écouter. Beaucoup
d’entre nous ont déjà fait leurs valises et sont partis en Israël“.

Gianni Armand-Pilon
La Stampa - Turin - 05 mai 2010
Source en français : PressEurop
Merci pour cet excellent article sur la colonisation de la Suède.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Dim 30 Mai 2010, 21:37

J'étais sur la promenade des anglais aujourd'hui et j'ai vu défiler tous les chef d'état Africains car il y a actuellement le sommet France Afrique a Nice.

Voici un article du nouvel observateur,un futur président Africain dans la gouvernance mondiale...

Le président sénégalais souhaite voir avancer le dossier de la participation de l'Afrique à la gouvernance mondiale et suggère que "le président en exercice de l'Union africaine représente toute l'Afrique au Conseil de sécurité ou dans d'autres institutions internationales".

Le président français milite lui aussi pour une réforme du Conseil de sécurité des Nations unies afin que "chaque partie du monde" y dispose de représentants permanents, et non plus seulement la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Chine et la Russie.



--------------
Un sommet France-Afrique sous le signe de l'indépendance


NICE (AP) — Nicolas Sarkozy accueille lundi et mardi à Nice son premier sommet France-Afrique, placé sous le signe du 50e anniversaire de l'indépendance des anciennes colonies françaises. Le président, pourfendeur de la "Françafrique", a ouvert la porte aux entreprises pour marquer sa volonté de nouer une nouvelle "relation privilégiée" avec le continent noir.

Pour marquer le cinquantenaire de la décolonisation de 14 pays africains, le locataire de l'Elysée a par ailleurs invité les chefs d'Etat de ces pays pour "une réunion de famille" les 13 et 14 juillet et fera défiler des contingents africains sur les Champs Elysées le jour de la Fête nationale.

A Nice, 34 chefs d'Etat et cinq chefs de gouvernement doivent se retrouver, dont des acteurs montants ou déjà influents sur la scène africaine. Grand amateur du ballon rond, Nicolas Sarkozy accueillera notamment le président sud-africain Jacob Zuma, dont le pays reçoit la Coupe du monde de football en juin, et le Nigérian Jonathan Goodluck, qui dirige désormais le pays le plus peuplé d'Afrique.

Seront présents également des présidents-médiateurs des crises africaines, comme l'Egyptien Hosni Moubarak, co-président du sommet de Nice et hôte du prochain rendez-vous en 2013, qui soutient le processus de paix israélo-palestinien, Blaise Compaoré du Burkina Faso, et le Sénégalais Abdoulaye Wade, dont les relations se sont tendues avec Paris avec la révision des accords de défense de la France avec ses anciennes colonies.

M. Wade estime dans un entretien publié dimanche par "Le Parisien"/"Aujourd'hui en France" que le sommet de Nice est "un symbole important" parce qu'il réunit "l'ensemble des dirigeants du continent, ceux d'Afrique francophone, anglophone et lusophone". Jusque-là organisées tous les deux ans, ces réunions s'espaceront désormais de trois ans.

Le président sénégalais souhaite voir avancer le dossier de la participation de l'Afrique à la gouvernance mondiale et suggère que "le président en exercice de l'Union africaine représente toute l'Afrique au Conseil de sécurité ou dans d'autres institutions internationales".

Le président français milite lui aussi pour une réforme du Conseil de sécurité des Nations unies afin que "chaque partie du monde" y dispose de représentants permanents, et non plus seulement la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Chine et la Russie.

Nice accueillera également le président gabonais Ali Bongo Ondimba, fils d'Omar Bongo, qui régna d'une main de fer sur son pays pendant 41 ans. Symbole des relations troubles entre la France et son "pré-carré" africain, Omar Bongo avait été le deuxième chef d'Etat africain, après la Libérienne Ellen Johnson-Sirleaf, reçu par Nicolas Sarkozy à son arrivée à l'Elysée en 2007. La France a aussi soutenu l'élection du fils Bongo, contestée par l'opposition, en 2009.

Mais les absents seront également remarqués à Nice. On note ainsi que l'Algérien Abdelaziz Bouteflika et le Mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz sont les seuls chefs d'Etat du Maghreb présents, alors que la France a renforcé sa coopération avec les pays du Sahara pour lutter contre Al-Qaïda dans cette région.

Le président zimbabwéen Robert Mugabe, ostracisé pour la répression de l'opposition dans son pays, et le Soudanais Omar el-Béchir, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour les crimes commis au Darfour, pourraient cependant être représentés, alors que le nouvel homme fort de Madagascar, Andry Rajoelina, qui n'est pas reconnu par l'Union africaine, n'a même pas été invité.

Il sera probablement question du Darfour et du Soudan mardi en marge d'une réunion des responsables de l'ONU et de l'UA, mais les organisations de défense des droits de l'Homme craignent que la question des crimes impunis dans d'autres pays soit occultée. Quant à la région des Grands lacs, le Rwandais Paul Kagamé est le seul président venu la représenter à Nice, dans le sillage de la réconciliation entre Kigali et Paris après des années de froid lié à la détermination des responsabilités dans le génocide de 1994.

La grande nouveauté de cette rencontre franco-africaine réside dans la venue de jusqu'à 250 entrepreneurs français et africains ainsi que des syndicats et l'adoption prévue d'une "Charte de l'entrepreneur en Afrique". "La France veut être aux côtés de l'Afrique pour accompagner le décollage du secteur privé sur le continent", explique Nicolas Sarkozy dans un entretien publié jeudi par l'hebdomadaire "Les Afriques".

Pour le président français, "il existe aujourd'hui entre la France et l'Afrique de très nombreux intérêts communs et des raisons objectives de refonder librement une relation étroite". AP



-----------------
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 04 Juin 2010, 20:25

observatoire de la christianophobie

Prêtres et religieux assassinés : un record depuis 10 ans

37 prêtres catholiques, religieux, religieuses et séminaristes catholiques ont été assassinés en 2009, un record depuis 10 ans et deux fois plus qu’en 2008.

Ils se répartissent de cette manière : 30 prêtres, 2 soeurs, 2 séminaristes et 3 laïcs consacrés.

C’est en Amérique que 23 d’entre eux (18 prêtres, 2 séminaristes, une soeur et 2 laïcs consacrés) ont été tués.
Suit l’Afrique avec 9 prêtres, une religieuse et un laïc consacré assassinés.
En Asie, deux prêtres ont perdu la vie.
En Europe, un prêtre a été tué.

Côme Dubois
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Ven 04 Juin 2010, 22:44

Christophore a écrit:
observatoire de la christianophobie

Prêtres et religieux assassinés : un record depuis 10 ans

37 prêtres catholiques, religieux, religieuses et séminaristes catholiques ont été assassinés en 2009, un record depuis 10 ans et deux fois plus qu’en 2008.

Ils se répartissent de cette manière : 30 prêtres, 2 soeurs, 2 séminaristes et 3 laïcs consacrés.

C’est en Amérique que 23 d’entre eux (18 prêtres, 2 séminaristes, une soeur et 2 laïcs consacrés) ont été tués.
Suit l’Afrique avec 9 prêtres, une religieuse et un laïc consacré assassinés.
En Asie, deux prêtres ont perdu la vie.
En Europe, un prêtre a été tué.

Côme Dubois

Peu semblent s'en émouvoir. L'Église dérange...
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Mar 08 Juin 2010, 13:45

Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Mer 09 Juin 2010, 21:34

Les anglais se sont cassées les dents, les russes aussi, et l'occident, dans son odieuse prétention, va se prendre une énorme giffle...




Méritée.




Un hélicoptère de l'OTAN abattu en Afghanistan

Quatre soldats américains de l'OTAN ont été tués mercredi 9 juin dans le crash d'un hélicoptère abattu par les talibans dans le sud de l'Afghanistan, a indiqué à l'AFP un porte-parole du commandement des forces internationales. Plus tôt dans la matinée, un militaire de l'OTAN était mort dans l'explosion d'une bombe artisanale, également dans le Sud. Au Pakistan, sept personnes chargées de ravitailler les forces internationales ont également été tuées par les talibans dans la nuit de mardi à mercredi.




Ces incidents prolongent une série noire pour les forces internationales : 23 soldats étrangers ont péri en quatre jours dans des combats. Dans la seule journée de lundi, sept Américains, deux Australiens et un Français ont été tués, soulignant le défi auquel est confronté le gouvernement afghan qui tente d'ouvrir le dialogue avec les talibans au moment où ces derniers apparaissent en position de force.

Un porte-parole des talibans, Yousuf Ahmadi, a revendiqué l'attaque de l'hélicoptère auprès de l'Agence France Presse. "On l'a abattu avec une roquette. Il est écrasé dans le marché du district de Sangin", a affirmé M. Ahmadi. Il est rare que les talibans réussissent à toucher un hélicoptère. La plupart des crashs en Afghanistan sont des accidents, notamment à l'atterrissage.




UNE OFFENSIVE QUI DOIT CULMINER CET ÉTÉ




Ces nouveaux décès sont intervenus alors que les forces de l'OTAN sont engagées depuis plusieurs semaines dans une offensive à Kandahar, le berceau des talibans, qui doit culminer cet été. L'OTAN, le commandement américain en tête, avait prévu l'augmentation du nombre de tués. En envoyant 30 000 soldats américains en renfort pour faire passer à 150 000 durant l'été le nombre de soldats étrangers déployés en Afghanistan, les Occidentaux s'attendaient à une hausse automatique et "statistique" des pertes. Selon un bilan établi par l'AFP à partir de chiffres du site Internet indépendant icasualties.org, 253 soldats des forces internationales ont péri dans le pays depuis le 1er janvier 2010, dont près des deux tiers (157) étaient américains.

En visite à Londres, le secrétaire américain à la défense Robert Gates a dit s'attendre à ce que des signes de progrès soient observés "d'ici à la fin de l'année" en Afghanistan, en dépit du nombre croissant de victimes. Le commandant des forces de l'Otan en Afghanistan, le général Stanley McChrystal, "est convaincu que d'ici à la fin de l'année il sera capable de montrer des progrès suffisants pour valider la stratégie et aussi justifier que l'on continue à y travailler", a assuré M. Gates.




LeMonde
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Mer 09 Juin 2010, 21:44

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80765
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 10 Juin 2010, 07:39

joker911 a écrit:
Les anglais se sont cassées les dents, les russes aussi, et l'occident, dans son odieuse prétention, va se prendre une énorme giffle...
Cher Joker, En Irak, ne disait-on pas la même chose ?

En Afghanistan, n'oubliez pas que le peuple ne soutient pas les talibans. Et même si les talibans ne cèderont jamais et continueront de tuer ici ou là des soldats de l'Alliance, ça se passe beaucoup mieux qu'au temps de l'URSS.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 10 Juin 2010, 08:51

Arnaud Dumouch a écrit:
joker911 a écrit:
Les anglais se sont cassées les dents, les russes aussi, et l'occident, dans son odieuse prétention, va se prendre une énorme giffle...
Cher Joker, En Irak, ne disait-on pas la même chose ?

En Afghanistan, n'oubliez pas que le peuple ne soutient pas les talibans. Et même si les talibans ne cèderont jamais et continueront de tuer ici ou là des soldats de l'Alliance, ça se passe beaucoup mieux qu'au temps de l'URSS.

xD Pourquoi??
Reponse: Car les Etats Unis les financai et leur furnisait tout ce qu'il voulait...

Arreter de dire des choses stupides.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80765
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 10 Juin 2010, 15:23

J'apprends ce matin qu'un kamikaze s'est fait explosé dans un mariage d'une tribu Pachtoune en Afghanistan.

Voilà pourquoi, cher Joker, ces islamistes perdent partout dans le monde musulman. Leur fanatisme et leur pulsion de mort leur fait massacrer les musulmans eux-mêmes, le coupable de collaboration comme l'enfant innocent.

Pire, je pense que si la prochaine génération musulmane apostasie avec colère l'islam, ce sera à cause de ces gens.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6344
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 10 Juin 2010, 16:31

Arnaud Dumouch a écrit:
J'apprends ce matin qu'un kamikaze s'est fait explosé dans un mariage d'une tribu Pachtoune en Afghanistan.

Voilà pourquoi, cher Joker, ces islamistes perdent partout dans le monde musulman. Leur fanatisme et leur pulsion de mort leur fait massacrer les musulmans eux-mêmes, le coupable de collaboration comme l'enfant innocent.

Pire, je pense que si la prochaine génération musulmane apostasie avec colère l'islam, ce sera à cause de ces gens.

Je dois avouer ne pas comprendre ces stratégies jusqu'au boutiste. C'est perdant à chaque fois. Seuls les états peuvent obtenir des résultats et encore éphémères avec de telles méthodes.


scratch
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Dim 13 Juin 2010, 11:22

Suède : plusieurs nuits d’émeutes

Par Daze le 12 juin 2010


Près d’une centaine de jeunes ont attaqué un commissariat de police et
provoqué des incendies, lors d’une deuxième nuit consécutive d’émeutes
à Rinkeby, une banlieue défavorisée et à forte population immigrée de
Stockholm, a rapporté mercredi la police suédoise.“Ils ont mis le feu à
un bâtiment scolaire (…) Ils ont essayé d’incendier le commissariat,
d’autres bâtiments ainsi que des voitures, mais essentiellement ils ont
jeté des pierres et des briques sur la police et les pompiers“, a
déclaré à l’AFP Mats Eriksson, porte-parole de la police de l’ouest de
la capitale suédoise. Personne n’a été blessé, a-t-il précisé.

Trois ministres suédois dont la ministre de l’Intégration Nyamko Sabuni
se sont rendus sur place mercredi. Le Premier ministre suédois Fredrik
Reinfeldt a réclamé qu’il soit rapidement mis un terme aux émeutes.
“Les conséquences risquent de devenir très graves et (cela) pourrait
affecter les habitants de Rinkeby“, a-t-il dit, cité par l’agence TT.

Les violences de Rinkeby, une banlieue connue pour avoir une des plus
grandes communautés d’immigrés de première ou de deuxième génération de
Suède, avaient éclaté lundi soir. “Tout a débuté parce qu’un groupe de
jeunes adultes s’est vu interdire de pénétrer dans une fête dans un
collège. Ils se sont énervés et ont commencé à jeter des pierres à
travers les vitres de l’école“, a raconté M. Eriksson.

Les jeunes, jusqu’à une centaine selon la police, s’en sont ensuite
pris au commissariat de police où ils ont brisé des vitres et mis le
feu à une voiture. Trois personnes ont été arrêtées avant d’être
relâchées mardi.

Mardi soir, “je dirais que les choses se sont aggravées”, selon le
porte-parole de la police, avec l’incendie du bâtiment scolaire et de
quatre à cinq voitures.

“C’est une situation extrêmement grave et qui doit cesser au plus tôt,
sinon cela va continuer à empirer”, a averti M. Eriksson.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Dim 13 Juin 2010, 11:25

Analyse


La vérité, c’est que ces prétendues “victimes” (de la société) se
vengent d’un Etat occidental non islamique qui “leur a manqué de
respect”.Il est intolérable, pour ces dignes Musulmans, qu’un Non
musulman, “une bête” (sourate 8), leur impose sa loi. Ils nous sont
supérieurs en tout puisqu’ils possèdent “la Vérité” révélée par
Mohammed le chamelier. Les Infidèles qui osent défier l’ordre islamique
qu’ils représentent et ceux qui veulent appliquer la loi de l’Etat sur
les territoires à majorité musulmane, donc devenus ”leurs territoires”
(parait-il), ceux là doivent être combattus. D’où les incendies et les
agressions des symboles de l’Etat mécréant.

Et pour ceux qui me rétorqueront que je calomnie l’islam, qui n’est que
pure douceur et respect entre les hommes, voici les versets de
l’intouchable “saint Coran” qui évoquent les non-musulmans ainsi que la
façon dont les musulmans doivent les percevoir et se comporter envers
eux. Après avoir lu ces éloquents versets, il n’y a plus de doutes sur
les raisons de ces violences.

(Sourate 2, verset 171) : ”Les mécréants ressemblent à [du bétail]
auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds,
muets, aveugles, ils ne raisonnent point.

(Sourate 2, verset 190-191) : “tuez-les, où que vous les rencontriez;
et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave
que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée
avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent,
tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants”. [ces “jeunes”
considèrent que l’Occident doit payer pour avoir colonisé les pays qui
formaient l’ancien califat. Certains considèrent que l’Etat infidèle
n’a pas à leur interdire quoi que ce soit sur “leurs” territoires - qui
sont en réalité celui de l’Etat mais que eux considèrent comme
autonomes et conquis ; ils interprètent cette “ingérence” comme “une
agression” et se sentent obligés de “combattre les Injustes” pour
défendre la terre qu’ils ont ainsi islamisé.]

(Sourate 2 verset 193) “Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus
d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils
cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes”

(Sourate 3, verset 127) : “pour anéantir une partie des mécréants ou
pour les humilier (par la défaite) et qu’ils en retournent donc déçus”.

(Sourate 4, verset 89-90) : “Ils aimeraient vous voir mécréants, comme
ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux! [l’égalité, un des
principes des lois en Occident… L’assimilation est donc aussi interdite
selon le Coran] Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce
qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos,
saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez
parmi eux ni allié ni secoureur, excepte ceux qui se joignent à un
groupe avec lequel vous avez conclu une alliance (…)”

(Sourate 8 verset 55 et 57) : “Les pires bêtes, auprès d’Allah, sont
ceux qui ont été infidèles (dans le passé) et qui ne croient donc point
(actuellement)” “Donc, si tu les maîtrises à la guerre, inflige-leur un
châtiment exemplaire de telle sorte que ceux qui sont derrière eux
soient effarouchés. Afin qu’ils se souviennent”. [comme brûler des
écoles et des voitures. C’était des punitions exemplaires pour faire
peur à l’Etat afin qu’il ne refuse plus rien aux conquérants
musulmans.]

(Sourate 8 verset 65) : “Ô Prophète, incite les croyants au combat.
S’il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents; et
s’il s’en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont
vraiment des gens qui ne comprennent pas”.

(sourate 9 verset 5) : “Après que les mois sacrés expirent, tuez les
associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et
guettez-les dans toute embuscade. [les policiers tombent parfois dans
des embuscades…] Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et
acquittent la Zakat [se convertissent à l’Islam], alors laissez-leur la
voie libre”

(sourate 9 verset 85) : “Et que ni leurs biens ni leurs enfants ne
t’émerveillent! Allah ne veut par là, que les châtier ici-bas, et
qu’ils rendent péniblement l’âme en mécréants” .
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80765
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Dim 13 Juin 2010, 15:54

La greffe musulmane ne prend nulle part en Europe. On peut s'attendre à un rejet de la greffe d'ici 50 ans.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Lun 14 Juin 2010, 08:29

Citation :
Arnaud Dumouch a écrit:
La greffe musulmane ne prend nulle part en Europe. On peut s'attendre à un rejet de la greffe d'ici 50 ans.

Avant 50 ans de préférence.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Lun 14 Juin 2010, 17:12

Karl a écrit:
Citation :
Arnaud Dumouch a écrit:
La greffe musulmane ne prend nulle part en Europe. On peut s'attendre à un rejet de la greffe d'ici 50 ans.

Avant 50 ans de préférence.

salut

Moi aussi, je souhaite que ce soit avant !
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 17 Juin 2010, 10:03

"L’évêque de Cordoue, Mgr Demetrio Fernandez, a affirmé samedi que l’«
utilisation partagée » par catholiques et musulmans de sa cathédrale,
l’ancienne Mosquée du temps des Maures construite autour du sanctuaire
chrétien d’origine, est hors de question. Répondant à Europa Press, il
a souligné que les promoteurs de cet arrangement ne s’intéressent « ni
aux musulmans ni aux catholiques ». [...] « Cela n’est possible ni pour
les musulmans ni pour les catholiques, puisque les musulmans
n’admettraient pas le principe d’un temple partagé, et nous autres
catholiques ne l’admettons pas non plus. »

L’évêque a rappelé que les chrétiens ont été présents en ce lieu
pendant seize siècles, contre quatre et demi pour les musulmans : « Les
chrétiens, qui sont aujourd’hui dans ce temple, doivent dire et au
besoin crier que l’usage partagé est impossible parce que cela signifie
: catholiques, partez d’ici – et nous ne partirons pas, sauf si on nous
jette dehors, parce qu’il y a eu seize siècles de culte chrétien de ce
lieu. »

« Là où les musulmans prient, nul autre ne peut le faire », a-t-il
ajouté : « Si nous permettons que les musulmans prient dans la
cathédrale de Cordoue, nous serons bons pour partir après-demain. (…)
Cela reviendrait pour les catholiques à dire adieu, bonne nuit. »"

Présent
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 17 Juin 2010, 10:45

Et bien oui,
quand je dit colonisation,
ça veut bien dire, ce que ça veut dire...

http://www.lefigaro.fr/international/2010/04/02/01003-20100402ARTFIG00465-des-musulmans-expulses-de-la-cathedrale-de-cordoue-.php#xtor=AL-5
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 17 Juin 2010, 17:24

nilamitp a écrit:
Et bien oui,
quand je dit colonisation,
ça veut bien dire, ce que ça veut dire...

http://www.lefigaro.fr/international/2010/04/02/01003-20100402ARTFIG00465-des-musulmans-expulses-de-la-cathedrale-de-cordoue-.php#xtor=AL-5

salut

Les musulmans n'aimeraient pas qu'on aille prier dans leurs mosquées, il est donc normal de les expulser de la cathédrale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 17 Juin 2010, 19:26

montrer qu'on prie pour s'approprier le lieu -par provocation-, il faut préciser (car il existe aussi des invitations, des prières collectives inter-religieuses, etc...)

Effectivement, non. Dans certains pays, tu te ferais purement et simplement égorger à la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)   Jeu 24 Juin 2010, 13:15

Le martyre qui dérange

Celui de Mgr Padovese. Une lettre ouverte désabusée à Il Foglio, signée
par deux intellectuels catholiques italiens: Mario Palmaro et
Alessandro Gnocchi, le plus grand spécialiste de Guareschi - l'auteur de Don Camillo.

21 juin 2010
Le martyre des évêques et le salut des âmes
http://www.ilfoglio.it/soloqui/545
traduction de "benoit et moi"
----------------

Cher Directeur,
Il a suffi de peu de jours pour que le silence tombe sur le martyre de
Mgr Luigi Padovese, survenu en Turquie au début de Juin. À de rares
exceptions près , dans la "maison catholique", on s'est laissé bercer
d'une interprétation minimale, déclassifiant le fait au rang d '"acte
d'un fou". Mais , à y regarder de plus près , peut-être le silence
vaut-il mieux que la pauvre tentative d'appeler le martyre avec un
autre nom. Mieux vaut le silence, parce que tous ces discours qui, sur
la mort de Mgr Padovese ont délibérément utilisé les mots erronés
laissent transparaître la conviction terrifiante désormais devenue
majoritaire dans le monde catholique que l'Église n'a plus besoin de
martyrs , c'est-à-dire de témoins du Christ. Le dialogue suffit.

D'ailleurs , on ne voit pas comment il pourrait en être autrement,
quand on prêche l'équivalence en substance de toutes les religions pour
le salut des âmes. Il est vrai que des actes importants de
l'enseignement magistériel comme Dominus Jesus , et l'enseignement du
pape Benoît XVI, vont dans une direction très différente.
Mais tout aussi claire est la déconnexion entre le magistère et la
théologie dominante, l'enseignement dans les séminaires et les facultés
de théologie, la prédication dominicale, et, conséquence de tout cela ,
la pensée commune de la plupart des fidèles, pour qui un minaret est
plus ou moins comme un clocher. Tant que le catholicisme ne retrouvera
pas son unicité pour le salut éternel de tous les hommes, qui est la
loi suprême de l'Eglise, il ne pourra comprendre le martyre d'un évêque
ou de n'importe quel croyant. Il finira toujours par lui donner un
autre nom: par ignorance , par commodité, par lâcheté, ou pire encore
encore, il le considèrera comme inutile. Pourquoi répandre le sang au
nom du Christ là où le flot du salut, peut-être pas très limpide, court
dans d'autre ruisseaux?

Si ce n'était pas aussi tragique , on pourrait sourire devant cette
phase paradoxale de l'histoire où ce ne sont plus les persécuteurs qui
craignent les martyrs chrétiens , mais où ce sont les chrétiens
eux-mêmes qui les considérent pour le moins embarassants. Et ici, il ne
s'agit même pas de se trouver mal à l'aise devant qui sait quelle
violence perpétrée contre d'innocents infidèles à convertir. Ici, on ne
se trouve pas devant l'oppression des corps pour le salut des âmes . On
se trouve devant son exact contraire, devant l'offrande sacrificielle
de son corps pour le salut des autres. Mais même sans vouloir troubler
le prosélytisme détesté , on se trouve face à un geste jugé inutile,
puisqu'il pose le dialogue comme la manifestation suprême de la
divinité. Et alors, on lui donne un autre nom.

L'Occident a bien peu à attendre d'un catholicisme incapable - avant
même de l'affirmer - de penser son caractère unique par rapport à
l'islam et à toute autre religion. Ce n'est certes pas là le
catholicisme qui a donné force à la philosophie grecque et la
civilisation romaine à travers la grandiose affirmation du Logos .
C'est une religion maladive, qui a renoncé à son mandat issu du Logos:
celui d'appeler chaque chose par son nom. Mais pour cela, il faut la
foi, l'intelligence et le courage, en bonnes proportions. Les exemples
abondent. Des sources franciscaines rapportent que Saint François se
rendit chez le sultan en pleine croisade et lui montra ce que
signifiait être chrétien: "Les chrétiens vous attaquent à juste titre,
vous et la terre que vous avez occupée, parce que vous blasphémez le
nom du Christ et éloignez de son culte ceux que vous pouvez". Peut-être
que ce Saint François là surprendraient ceux qui le connaissaient comme
un précurseur du pacifisme dialoguant du XXe siècle . Mais ce splendide
homme médiéval était bien autre chose , c'était un fier et combatif
ambassadeur du Christ: autrement dit un saint.

Alessandro Gnocchi , Mario Palmaro

Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
 
« La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» « La controverse actuelle est liée à la guerre culturelle en Occident » (George Weigel)
» Magazine "Femme actuelle" et le foie gras
» Les Témoins de Jéhovah - Sociologie d’une controverse
» liste des apparitions de la Vierge - position actuelle de l'Eglise
» controverse sur la bible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: