DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 sexualité aux futurs prêtres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: sexualité aux futurs prêtres   Mer 07 Avr 2010, 02:19

Citation :
sexualité aux futurs prêtres
Mots clés : prêtres, pédophilie, formation, FRANCE
Par Marion Brunet
06/04/2010 | Mise à jour : 14:28 Réactions (77)

Les affaires qui secouent la sphère catholique poussent l'Eglise de France à réfléchir sur la formation des futurs prêtres, notamment en matière de célibat et d'abstinence.

Plusieurs affaires en Autriche, aux Pays-Bas, en Allemagne ou aux Etats-Unis ont jeté ces dernières semaines un trouble sur l'Eglise catholique. Si ses représentants s'insurgent du lien de cause à effet parfois fait entre célibat et pédophilie, Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France (CEF), reconnaît que ces scandales poussent l'Eglise à réfléchir sur la formation des futurs prêtres et l'évocation des questions de sexualité.

La formation des candidats au sacerdoce, âgés en moyenne de 25-26 ans, dure six ans. Dès le début de ce séminaire, des sessions théoriques sont consacrées à l'affectivité et aux mœurs sexuelles : deux jours en moyenne pendant le premier et le deuxième cycle. Chaque enseignant insiste particulièrement sur l'importance de s'engager librement dans le célibat et l'abstinence pour pouvoir s'y épanouir. «Si l'élève ne maîtrise pas le fait de ne pas avoir de relations sexuelles, cela pose problème. Je les pousse donc à s'interroger sur leurs pulsions affectives et sexuelles pour voir s'ils peuvent réussir à se contenir», explique le père Bonnet, qui enseigne l'affectivité dans les séminaires de Lille, d'Issy-les-Moulineaux et de Nantes. En abordant ouvertement les thèmes du célibat, de la masturbation ou bien encore des relations charnelles, le frère professeur ouvre ainsi des pistes de réflexion pour les séminaristes. Si ces derniers ne parviennent pas toujours à exprimer leurs doutes et leurs interrogations devant leurs camarades, ils peuvent se confier à leur «accompagnateur spirituel».

Réussir à se confier sur ces questions de sexualité

Ce conseiller les suit pendant les six années du séminaire. Avec lui, le prêtre en devenir peut parler librement de ces questions tout au long de sa formation. L'accompagnateur doit le conseiller, l'aiguiller, voire l'orienter vers un psychologue s'il estime que ses interrogations nécessitent un avis médical. «Le séminariste se doit d'être transparent avec son accompagnateur. Car s'il ne parvient pas à ce stade là à se confier sur ces questions de sexualité, il ne parviendra jamais à les dépasser et donc à les maîtriser dans sa vie de prêtre», explique un ancien séminariste, qui a quitté la formation après deux ans chez les Dominicains. Il peut ainsi arriver qu'un candidat s'interroge sur sa sexualité : suis-je homosexuel si je n'ai jamais eu de petites amies ? Aller sur des sites internet pornographiques ou regarder des films érotiques sont-ils des «contre-indications» à la vocation de prêtre ? Des sujets souvent plus faciles à aborder à l'abri du regard des autres. Son père spirituel le poussera de son côté à se tourner vers la spiritualité et la prière, à avoir une bonne hygiène de vie et à s'ouvrir aux autres pour parvenir à dompter ces pulsions au fil du temps.

La formation aborde également la question de la masturbation, à laquelle les adolescents ont pu avoir recours avant d'entrer au séminaire : «L'envie du plaisir solitaire ne s'arrête pas du jour au lendemain et le péché de luxure n'est pas un drame, mais nous devons nous en débarrasser» explique l'ex-séminariste. Et d'ajouter : «C'est possible de ne plus s'adonner à la masturbation. Il ne s'agit pas de se castrer, mais de transformer ses pulsions au service des autres. Quand on se concentre sur sa vie spirituelle et ses projets, on ne pense plus à ses envies sexuelles. Et plus on apprend à se maîtriser, moins on en est prisonnier».

Se méfier de certains gestes

Les formateurs n'occultent pas non plus du débat les affaires de pédophilie qui secouent l'Eglise catholique. Lorsqu'ils sont abordés dans les discussions, ces scandales suscitent surtout de la tristesse chez les jeunes séminaristes. Ces derniers sont blessés de voir l'Eglise attaquée dans son ensemble et d'entendre les assimilations souvent faites entre prêtre et pédophile. La formation insiste donc aussi sur les précautions à prendre. «Face à la suspicion ambiante, j'essaye de les alerter au maximum. Je leur conseille par exemple de toujours être en public lorsqu'ils sont seuls avec un enfant ou de se méfier de certains gestes : une main sur l'épaule, une embrassade, etc…», raconte le père Bonnet. Autres conseils, celui du père Bruno Feillet, qui a enseigné la morale sexuelle à Lille et à Issy-les-Moulineaux : «Eviter aussi d'inviter quelqu'un dans une pièce où il y a un lit ou un canapé et de faire monter un enfant dans les étages». L'Eglise sait toutefois que ces cours ne pourront pas régler ces problématiques sensibles. Elle mise donc davantage sur les temps de débat pour affiner le discernement des futurs prêtres.


http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/03/31/01016-20100331ARTFIG00766-comment-l-eglise-parle-de-sexualite-aux-futurs-pretres-.php
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: sexualité aux futurs prêtres   Mer 07 Avr 2010, 18:26

je suis en train de lire un livre en anglais de richard A Sipe sur ce problème .
Sipe est l'expert N°1 du problème aux états unis ,
il a été prêtre bénédictin et responsable des novices pendant 20 ans ;
puis il a été réduit à létat laïc à sa demande , s'est marié , est devenu père de famille
et a servi d'expert aux soignants de prêtres pédophiles, à l'épiscopat nord américain
et à la justice dans plusieurs milliers d'affaires ,
et il a écrit une dizaine de livres sur ce sujet , dont aucun traduit en français.
il a réfléchi au problème de la formation au célibat depuis 40 ans ,Il donne des pistes
reposant sur l'interview approfondie de 1500 prêtres état-uniens .
Il estime qu' à n'importe quel moment , il n'y a que 50 % des prêtres qui essayent d'observer le célibat , et donc 50% qui n'essayent même pas ou plus .
que sur l'ensemble d'une vie de prêtre , il n'y en aura que 8% qui atteindront un état de
célibat qu'il appelle "consolidé " qui ne leur demande que peu d'efforts pour le maintenir .
et que 2% seulement atteindront un état de célibat "accompli " où ils respectent parfaitement et avec bonheur leur engagement .
Il pense que ce qui manque le plus aux candidats , c'est tout simplement que leurs ainés leur disent comment eux, ils y sont arrivés et leur ouvrent leur vie avec honnêteté et pudeur, mais réalisme .
Il met en évidence les actions à cultiver pour y arriver :
1) une vie de Prière , au moins 2 H/ jour toute la vie , une prière vraie , nécéssaire comme
l'Oxygène spirituel;
2) une vie intellectuelle soutenue par une grande curiosité et un besoin de culture, une tolérance et une ouverture d'esprit aux autres , et aussi une indépendance inellectuelle.
3) une vie de charité , qui peut prendre toutes les formes , mais dont la plus importante pour un prêtre est tout simplement l'écoute charitable de l'autre , de ses malheurs, de ses difficultés , de ses drames , et une compassion pour les plus malheureux(es)
4) une vie d'amitié , soutenue par des mères et pères spirituels authentiques , dont l'exemple est inspirant et énergisant et par des frères et soeurs aimants , toujours prêts à écouter et partager , dans le plus profond respect , inconditionnel .
5) une vie d'équilibre , où l'on découvre que l'on ne doit pas mettre en péril son sommeil,
son alimentation ou sa santé , mais que l'on doit respecter le minimum nécéssaire au corps :
exercice, sport , vacances , détente ;
6) des activités de "passion " : photographie, musique , jardinage , etc...
qui aident à décompresser et à supporter les stress inévitables de la vie .
7) un émerveillement devant la beauté du monde :nature, culture .

ces qualités , il les a presque toutes retrouvées chez ceux qu'il considère comme des célibataires "accomplis " .
ce qu'il dit de très profond , c'est que fondamentalement , la vie et les instincts sexuels de l'Homme sont bons et créés par Dieu , et servent à construire l'amour ;
Agape est fils d'Eros . Donc un candidat au célibat doit pouvoir se construire en dépit
de l'aide d'Eros. si à un moment donné , il sombre dans la destruction de lui même,
au lieu de la construction , sous forme d'addiction ( y compris au travail ! ) , dépendances, dépression , acédie, névrose, obsessions , il doit avoir le courage de considérer son choix comme une impasse et changer d'orientation .
C'est donc aux supérieurs de séminaires d'observer la dynamique d'un jeune qui leur est confié pendant six ans et de se demander s'ils le voient grandir , mûrir, se construire , s'épanouir , ou non et s'il dispose de toutes les aides pour cela. c'est cette dynamique qui dira si oui ou non le candidat peut réussir une vie de célibat . C'est très sage et très bien vu ...
mais c'est peut-être loin de la vie de surmené-survolté en réunionite aigûe et distributeur automatique de sacrements qui est l'horizon de si nombreux prêtres en période de pénurie.
il faut trouver un EQUILIBRE de VIE !!!
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: sexualité aux futurs prêtres   Mer 07 Avr 2010, 23:32

Bonsoir Occulus,

la Réalité c'est que ceux qui se contruise et aboutissent Vivent Le Christ, sinon rien dans l'âme par elle même ne peut maitriser la Vie sexuelle .

Si Tu ne rencontre pas le Regard de Dieu en toi qui contemple les autre personnes tu les vois par toi-même mais en tant qu'âme , alors que si c'est Jésus qui en toi te fait Connaitre Son regard Divin tu découvre directement , une soeur ou un Frére aimé du père et cela n'est pa sune formule mais directement l'Oeuvre de l'Esprit Saint, du coup aucun désire de l'autre car tu ne le connaîs plus (charnellement) mais Spirituellement, tu y vois un Être Spirituel et plus une personne physique d'abord !!

seulement pour vivre cela il faut prendre du emps avec Jésus pas vae cla prière , la Prière est pour s'Unir au hrist se disposer et laisser envahir par l'Esprit , déposséder de moi pour être habité de LUI et Vivre Le Un de Dieu !

sinon on redevient sans cesse un individu dans la société humaine et alors l'emprise du monde re-domine très vite !!

quand Jésus dit " ce que Le Père Désir ce sont des Adorateurs en Esprit et Vérité !" Il veut dire "Je Suis La Vie La Source qui vous le permettra !" d'où l'indispensable temps de prière et d'oraison que l'on abasardé dans les séminaires préférant les sciences la philo ect ect, comme ci on pouvais se passer de l'Unité au Christ que LUI Seul onne dans le tête a tête avec LUI !

le résultat est là , on a des gars formés a tout un tas de trucs , bardé de diplômes de ce que tu voudra mais pas des gars transfigurés ni adultes en Christ !

comment peut on transmettre la Vie de Celui avec qui on ne Vit pas en priorité Absolue , le Curé d'Ars l'avait bien compris !!!

la sexualité cela ne se dépasse pas, mais ça se consomme (consume) dans l'Amour et s'accomplit en se Transfigurant dans l'Unité au Christ !

être eunuque pour le Royaume ne peut être que par Amour du Roi !
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: sexualité aux futurs prêtres   Jeu 08 Avr 2010, 07:47

Un immense merci à Oculus et Théodéric . J'en profite pour préciser la nature de la crise qui s'est installée dans l'église occidentale à la fin des années 60 . La perte de la doctrine rigoureuse n'a pas été son moteur premier . Cette perte de doctrine est venue après , comme je peux en témoigner personnellement . La révolte est venue du fait que les autorités de l'église ne pouvaient ou voulaient pas répondre aux exigences de directives pratiques des jeunes candidats au célibat : il ne suffit pas de montrer l'idéal ; les coaches doivent faire respecter le caractère progressif de l'entraînement . A vouloir faire un champion tout de suite , sans tenir compte de l'évolution personnelle et des contingences extérieures , ils fabriquent un raté , comme semble l'avoir montré Richard Sipes .

[ A l'inverse de la pédagogie romaine habituelle , les candidats au lamaïsme tibétain ont d'abord des expériences sexuelles avant de se vouer au célibat . ] .

Ceci dit , certains jeunes candidats aux ordres sacrés , se sont d'eux-mêmes rebellé contre la doctrine , je ne le nie pas .
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: sexualité aux futurs prêtres   Jeu 08 Avr 2010, 11:53

Oculus a écrit:
je suis en train de lire un livre en anglais de richard A Sipe sur ce problème .
Sipe est l'expert N°1 du problème aux états unis ,
il a été prêtre bénédictin et responsable des novices pendant 20 ans ;
puis il a été réduit à létat laïc à sa demande , s'est marié , est devenu père de famille
et a servi d'expert aux soignants de prêtres pédophiles, à l'épiscopat nord américain
et à la justice dans plusieurs milliers d'affaires ,
et il a écrit une dizaine de livres sur ce sujet , dont aucun traduit en français.
il a réfléchi au problème de la formation au célibat depuis 40 ans ,Il donne des pistes
reposant sur l'interview approfondie de 1500 prêtres état-uniens .
Il estime qu' à n'importe quel moment , il n'y a que 50 % des prêtres qui essayent d'observer le célibat , et donc 50% qui n'essayent même pas ou plus .
que sur l'ensemble d'une vie de prêtre , il n'y en aura que 8% qui atteindront un état de
célibat qu'il appelle "consolidé " qui ne leur demande que peu d'efforts pour le maintenir .
et que 2% seulement atteindront un état de célibat "accompli " où ils respectent parfaitement et avec bonheur leur engagement .
Il pense que ce qui manque le plus aux candidats , c'est tout simplement que leurs ainés leur disent comment eux, ils y sont arrivés et leur ouvrent leur vie avec honnêteté et pudeur, mais réalisme .
Il met en évidence les actions à cultiver pour y arriver :
1) une vie de Prière , au moins 2 H/ jour toute la vie , une prière vraie , nécéssaire comme
l'Oxygène spirituel;
2) une vie intellectuelle soutenue par une grande curiosité et un besoin de culture, une tolérance et une ouverture d'esprit aux autres , et aussi une indépendance inellectuelle.
3) une vie de charité , qui peut prendre toutes les formes , mais dont la plus importante pour un prêtre est tout simplement l'écoute charitable de l'autre , de ses malheurs, de ses difficultés , de ses drames , et une compassion pour les plus malheureux(es)
4) une vie d'amitié , soutenue par des mères et pères spirituels authentiques , dont l'exemple est inspirant et énergisant et par des frères et soeurs aimants , toujours prêts à écouter et partager , dans le plus profond respect , inconditionnel .
5) une vie d'équilibre , où l'on découvre que l'on ne doit pas mettre en péril son sommeil,
son alimentation ou sa santé , mais que l'on doit respecter le minimum nécéssaire au corps :
exercice, sport , vacances , détente ;
6) des activités de "passion " : photographie, musique , jardinage , etc...
qui aident à décompresser et à supporter les stress inévitables de la vie .
7) un émerveillement devant la beauté du monde :nature, culture .

ces qualités , il les a presque toutes retrouvées chez ceux qu'il considère comme des célibataires "accomplis " .
ce qu'il dit de très profond , c'est que fondamentalement , la vie et les instincts sexuels de l'Homme sont bons et créés par Dieu , et servent à construire l'amour ;
Agape est fils d'Eros . Donc un candidat au célibat doit pouvoir se construire en dépit
de l'aide d'Eros. si à un moment donné , il sombre dans la destruction de lui même,
au lieu de la construction , sous forme d'addiction ( y compris au travail ! ) , dépendances, dépression , acédie, névrose, obsessions , il doit avoir le courage de considérer son choix comme une impasse et changer d'orientation .
C'est donc aux supérieurs de séminaires d'observer la dynamique d'un jeune qui leur est confié pendant six ans et de se demander s'ils le voient grandir , mûrir, se construire , s'épanouir , ou non et s'il dispose de toutes les aides pour cela. c'est cette dynamique qui dira si oui ou non le candidat peut réussir une vie de célibat . C'est très sage et très bien vu ...
mais c'est peut-être loin de la vie de surmené-survolté en réunionite aigûe et distributeur automatique de sacrements qui est l'horizon de si nombreux prêtres en période de pénurie.
il faut trouver un EQUILIBRE de VIE !!!

bonjour , oculus
stp vous sauriez me donner le titre de ce bouquin et me dire s'il est en francais
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2561
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: sexualité aux futurs prêtres   Jeu 08 Avr 2010, 12:24

Citation :
bonjour , oculus
stp vous sauriez me donner le titre de ce bouquin et me dire s'il est en francais

hélas , non
voici le lien sur Google Books:

http://books.google.fr/books?id=iuoMsGTt7BMC&printsec=frontcover&dq=celibacy+in+crisis&source=bl&ots=krJuvKme3F&sig=rNqRMX0Zkvr1tKuaWTESvZBPBDg&hl=fr&ei=yK29S6TeE4KuOKfo1I0K&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CAcQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: sexualité aux futurs prêtres   Jeu 08 Avr 2010, 13:05

Oculus a écrit:
Citation :
bonjour , oculus
stp vous sauriez me donner le titre de ce bouquin et me dire s'il est en francais

hélas , non
voici le lien sur Google Books:

http://books.google.fr/books?id=iuoMsGTt7BMC&printsec=frontcover&dq=celibacy+in+crisis&source=bl&ots=krJuvKme3F&sig=rNqRMX0Zkvr1tKuaWTESvZBPBDg&hl=fr&ei=yK29S6TeE4KuOKfo1I0K&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CAcQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false

Merci svp n'hésitez pas à continuer de nous donner quelque passage du livre que tu trouveras intéressant. Cette question de la sexualité des clercs m'intéresse bcq et c'est intéressant d'avoir l'avis d'un clerc qui a quitté la vie religieuse et qui ne la dénigre pas.
Donne-t-il des conseils sur le discernement de la vie religieuse sur ce point précis ? Et pourquoi a-t-il quitté la vie religieuse ?
Revenir en haut Aller en bas
 
sexualité aux futurs prêtres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une année de fondation spirituelle pour les futurs prêtres ?
» L'ufologie et les êtres fantastiques de nos régions
» Jésus-Christe est éternel mais les apôtres aussi?
» Beaucoup de prêtres vont en enfer!
» Rentrée pour les futurs internes ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: