DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Paque, le Pape et le Juif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Mer 14 Avr 2010, 21:38

lundi 12 avril 2010
PROCEDURES EN CAS D'ABUS SEXUELS

CITE DU VATICAN, 12 AVR 2010 (VIS). Aujourd'hui sur la page web du
Vatican (section Focus), est publié un guide permettant de comprendre
les procédures notifiées par la Congrégation pour la doctrine de la foi
en cas d'abus sexuels sur mineurs:

"Guide pour comprendre les procédures de la Congrégation pour la
doctrine de la foi (CDF) concernant les allégations d'abus sexuels.

Le droit applicable est le Motu Proprio Sacramentorum Sanctitatis
Tutela du 30 avril 2001 avec le Code de droit canonique de 1983. Il
s'agit d'un guide pouvant être utile aux laïcs et non-canonistes.

A. Procédures préliminaires:

Le diocèse local examine toute allégation d'abus sexuel sur un mineur
de la part d'un clerc.

Si l'allégation a un semblant de vérité l'affaire est renvoyée à la
CDF. L'évêque local transmet toutes ses informations à la CDF et donne
son avis sur les procédures à suivre et les mesures à prendre à court
et long terme.

Le droit civil concernant la déclaration des crimes aux autorités
compétentes doit toujours être suivi.

Durant l'étape préliminaire et avant que l'affaire ne soit conclue,
l'évêque peut prendre des mesures de précaution pour protéger la
communauté, y compris les victimes. En effet, l'évêque local conserve
le pouvoir de protéger les enfants en limitant les activités de tout
prêtre dans son diocèse. Cela fait partie de son autorité ordinaire
qu'il est encouragé à exercer dans toute la mesure nécessaire, pour
s'assurer que les enfants ne soient pas agressés, et ce pouvoir peut
être exercé à la discrétion de l'évêque avant, pendant et après toute
procédure canonique.

B. procédures autorisées par la CDF:

La CDF étudie le cas présenté par l'évêque local et demande également
des informations supplémentaires si nécessaire.

La CDF a un certain nombre d'options.

B1 Procédure pénale:

La CDF peut autoriser l'évêque local à mener un procès devant le
tribunal pénal de l'Etat avant le tribunal de l'Eglise locale. Dans ce
cas, un recours pourrait être adressé à un tribunal de la CDF.

La CDF peut autoriser l'évêque local à mener une enquête devant un
délégué de l'évêque local assisté de deux assesseurs. Le prêtre accusé
est appelé à répondre aux accusations et à examiner les éléments de
preuve. L'accusé a le droit de présenter un recours à la CDF contre un
décret le condamnant à une peine canonique. La décision des cardinaux
membres de la CDF est définitive.

Si le religieux est jugé coupable, les procédures pénales judiciaire et
administrative au pénal peuvent condamner un clerc à un certain nombre
de peines canoniques, la plus grave étant la réduction à l'état laïque.
La question des dommages-intérêts peut également être directement
traitée au cours de ces procédures.

B2 Cas soumis directement au Saint-Père:

Dans des cas très graves où un tribunal pénal de l'Etat a déclaré le
clerc coupable d'abus sexuel sur des mineurs ou lorsque la preuve est
accablante, la CDF peut choisir de porter l'affaire directement au
Saint-Père en demandant au Pape de promulguer un décret ex officio
c'est-à-dire sa réduction à l'état laïque. Aucun recours canonique
n'est prévu contre un tel décret papal.

La CDF apporte également au Saint-Père les requêtes des prêtres accusés
qui, conscients de leurs crimes, demandent à être dispensés de
l'obligation de prêtrise et veulent revenir à l'état laïque. Le
Saint-Père accède à ces demandes pour le bien de l'Eglise (pro bono
Ecclesiae).

B3 Mesures disciplinaires:

Dans le cas où le prêtre accusé a admis ses crimes et a accepté de
vivre une vie de prière et de pénitence, la CDF autorise l'évêque local
à publier un décret interdisant ou limitant le ministère public d'un
tel prêtre. Ces décrets sont imposés par décision pénale et encourent
une peine canonique dans le cas d'une violation des conditions du
décret, en n'excluant pas la réduction à l'état laïque. Un recours
administratif auprès de la CDF est possible contre ces décrets. La
décision de la CDF est définitive.

C. Révision du Motu Proprio:

Depuis quelques temps, la CDF a entrepris une révision de certains
articles du Motu Proprio Sacramentorum Sanctitatis Tutela, afin de
mettre à jour ledit Motu Proprio de 2001 à la lumière des facultés
spéciales accordées à la CDF par Jean-Paul II et Benoît XVI. Les
modifications proposées à l'examen ne changeront pas les procédures
ci-dessus (A, B1-B3)".
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Jeu 15 Avr 2010, 12:00

Article ici: http://www.kreuz.net/article.10973.html
Traduction VB

Il y aura une troisième vague d'attaques
L'actuelle campagne de diffamation contre l'Eglise n'est que le second
coup
Daniel Filander
------------------
Le pogrom mené par les medias contre Benoît XVI au prétexte de quelques
rares faits d'abus sexuels [commis par des prêtres] n'est pas le fruit
du hasard. (...)

Dès que cette seconde attaque aura perdu de sa virulence, nous allons
assister à une troisième vague d'attaques contre le Pape et le Vatican.
Elle concernera les finances du Vatican, car on veut faire jouer à
l'Eglise le rôle que l'antisémitisme des medias de naguère avait
attribué aux juifs.
(...)

Les accusations supposées sont selon moi invérifiables, mais cela
importe peu aux stratèges anticléricaux, car leur but est de
transmettre au plus large public possible des sentiments
anti-religieux. (...)

Les premiers livres de cette 3ème opération de diffamation sont déjà
sur le marché. Il ne s'agit que d'une question de temps avant que les
pouvoirs médiatiques et anticléricaux ne s'en emparent, et les
diffusent. (...)

Une chose est claire: l'appel au crime contre l'Eglise va se
poursuivre.

Source : benoit-et-moi
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Atomic



Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Jeu 15 Avr 2010, 21:33

Toutes ces attaques contre l'Eglise Catholique prouvent que cette Eglise a vraiment quelque chose d'unique à dire... dans ce monde.

Pour ma part, je m'étais quelque peu éloigné de cette Eglise, et là, je la trouve plus sympathique.

Je pense que je ne vais pas être le seul à réagir ainsi.

C'est bien de nous informer de la suite, comme ça, on est prévenu.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Jeu 15 Avr 2010, 22:08

Heureux Anniversaire

de votre naissance bénie sur cette pauvre terre,

Saint-Père !



"Heureux êtes-vous quand on vous insulte,
quand on vous persécute,
quand on dit faussement toutes sortes de mal contre vous,
à cause de Moi !

Réjouissez-vous
et soyez dans l'allégresse !
Car votre récompense est grande dans les Cieux."



Très heureux Anniversaire, Saint-Père !


:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Ven 16 Avr 2010, 13:24

Ils traquent le Pape car ils ont peur de lui

Mgr Bagnard, évêque de Belley-Ars, écrit :

"En cette circonstance, la lecture d’un passage du Livre de la Sagesse est instructive :

"Traquons le juste, attirons-le dans un piège puisqu’il nous contrarie, il s’oppose à notre conduite. Il nous reproche de désobéir à la Loi de Dieu... Il est un démenti pour nos idées. Sa simple présence nous pèse car son genre de vie s’oppose à celui des autres, sa conduite est étrange" (Sg 2, 10-13).

Il s’agit en effet de traquer les moindres paroles du Pape, de surprendre le moindre de ses gestes ; et à la faveur d’une virgule ou d’un accent, de reconstruire son discours. (...)

On mesure, en effet, l’impact d’un homme à la puissance des forces qu’il déclenche contre lui.

On ne cherche pas à réduire au silence celui qui n’a rien à dire ; au contraire, on le laisse occuper l’écran, ce qui permet aux gens de l’ombre d’agir tranquillement pour mieux façonner à leur convenance les esprits assoupis !

Et surtout, à travers la personne du Pape, on atteint toute l’Eglise. On discrédite à la fois les évêques, les prêtres, les diacres, les religieux et tous les catholiques.

L’invitation implicite leur est faite de quitter ces "mauvais lieux", d’aller renforcer les rangs de tous les honnêtes hommes... le rang des hommes pleinement intègres ! [...]

Dans cette humanité qui s’organise sans Dieu, voilà ce que, justement, viennent contredire les propos de ce Pape qui disait naguère : "Celui qui ne donne pas Dieu donne toujours trop peu !"


Source : le salonbeige
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Sam 17 Avr 2010, 12:36

Benoît XVI sur Pie XII, en date du 9 avril dernier: "Pie XII a été le Pape de notre
jeunesse. Avec son enseignement si riche qu'il était capable de parler
aux hommes de son temps en indiquant le chemin de la vérité et de sa
grande sagesse a été en mesure de diriger l'Eglise vers l'horizon du
troisième millénaire. Je dois, cependant, souligner en particulier que
Pie XII a été le Pape qui, en tant que père de tous, a présidé dans la
charité à Rome et dans le monde, surtout dans les moments difficiles de
la Seconde Guerre mondiale..."


Source :Rorate Caeli
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Sam 17 Avr 2010, 20:17

Benoît XVI : « le corps de l’Église est blessé par nos pêchés »

Benoît XVI est revenu sur les motivations qui l’ont poussé à effectuer
ce voyage apostolique en Malte lors de la traditionnelle conférence de
presse qu’il a donné aux journalistes dans l’avion. Le Pape a ainsi
rappelé que c’est le naufrage de saint Paul sur les côtes de l’île qui
l’amène sur place. C’est l’occasion de revenir sur le message de
l’apôtre des Gentils que le Pape résume ainsi : « la foi opérante dans
la charité »
. Le symbole du naufrage est aussi un enseignement pour
chacun de nous a expliqué Benoît XVI. « Les naufrages de la vie peuvent
réaliser le projet que Dieu a pour nous et peuvent aussi être utiles
pour un nouveau départ dans notre vie ».

La seconde raison qui a motivé Benoît XVI pour se rendre à Malte est de
visiter un pays dont l’Église est « vivante, féconde en terme de
vocations, pleine de foi et qui répond aux défis de notre temps ». Le
Pape a reconnu que « ce Corps est blessé par nos pêchés mais que le
Seigneur toutefois aime cette Église ». C’est l’Évangile qui « est la
vraie force qui purifie et guérit » a-t-il ajouté.

Autre point abordé par le Pape lors de cette conférence de presse,
l’immigration. « Nous devons tous répondre à ce défi, grand problème de
notre temps » a exhorté Benoît XVI.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Lun 19 Avr 2010, 20:33




ACTION DE GRACES

EN CET ANNIVERSAIRE DE L ÉLECTION BÉNIE

DE NOTRE SAINT PERE BENOIT XVI !


:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Antoine L.



Masculin Messages : 1402
Inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Lun 19 Avr 2010, 21:03

Bonne anniversaire Saint Père, vous êtes une bénédiction du ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Mar 20 Avr 2010, 12:57

Les militants nazi catholiques excommuniés dès le début des années 30
La Pave the Way Foundation de New York (PTWF), une organisation non confessionnelle fondée par des
israélites et travaillant au dialogue interreligieux, s’est spécialisée depuis de nombreuses années dans la
défense de Pie XII.
Elle a consacré beaucoup de temps et d’argent à rechercher dans de nombreux fonds
d’archives de par le monde des documents originaux relatifs au rôle de Pie XII et du Saint Siège relativement au nazisme et à la Seconde Guerre mondiale.

Le service en anglais de l’agence Zenit 1 de Rome révélait avant-hier que Michael Hesemann, un chercheur de la PTWF, avait découvert un grand nombre de documents remontant aux années 1930 à 1933, et qui montraient que l’Église avait excommunié, avant même l’avènement d’Hitler au pouvoir, les catholiques qui militaient activement dans le parti nazi, qui revêtaient l’uniforme du parti ou portaient ses drapeaux à croix gammée dans des manifestations.

Hesemann explique que « ces documents montrent à l’évidence qu’il y avait une guerre idéologique entre l’Église catholique et le national-socialisme dès la décennie précédant la guerre. Les évêques allemands et la Curie romaine considéraient la doctrine nazie non seulement incompatible avec la foi chrétienne, mais hostile à l’Église et dangereuse pour la morale humaine, et plus encore que le communisme. »

Parmi les documents retrouvés par Hesemann se trouve notamment une lettre manuscrite d’Hermann Goering, haut responsable du parti, sollicitant une entrevue avec le cardinal Eugenio Pacelli (futur Pie XII), laquelle fut catégoriquement refusée. On a également retrouvé des lettres de baptisés catholiques membres du parti nazi sollicitant la levée de leur excommunication, ce qui leur fut refusé.

Source Americatho
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Mar 20 Avr 2010, 13:18

http://benoit-et-moi.fr/2010-I/0455009cf20864101/0455009d5f0fffc1a.html

Benoît XVI et le silence des «mauvais maîtres»

Contre les perroquets médiatiques, l'antidote Messori: il nous explique le vrai sens du "pardon" du Pape, recevant les victimes d'abus sexuels. (19/4/2010)

Hier, à Malte, dans un acte d'humilité inouïe, acceptant de se charger d'une croix qui n'est pas la sienne, le Saint-Père a rencontré des victimes d'actes de pédophilie.
Il l'a fait dans la plus grande discrétion, loin des caméras, avec la délicatesse et le respect des victimes qui est sa marque, et ceux qu'il a rencontrés en ont été très émus. Il a prié avec eux, il les a écoutés, il les a bénis.



Une douleur vraie pour rétablir la confianceBenoît XVI et le silence des «mauvais maîtres»
Vittorio Messori
(Source: Raffaella. Ma traduction)
----------------------
Personne ne s'attend à ce que le ministre dont relèvent les internats publics rencontre les "abusés" par certains enseignants ou concierges, exprimant "tristesse et honte". (...)

Pourtant, bien que les chaires dont sont issus tant de sermons soient risibles; bien que soit assourdissant le silence de ceux qui représentent des milieux amplement impliqués; malgré tout cela, Benoît XVI continue de vouloir démontrer que l'Eglise "est différente", jusqu'à s'humilier.

A Malte, il a répété le geste qu'il avait accompli en Australie et aux États-Unis : rencontrer certains de ceux qui ont été victimes, souvent il y a des décennies, des "attentions" d'éducateurs religieux.
Comme il l'a fait dans la dramatique, émouvante lettre ouverte auxcatholiques d'Irlande, il refuse de faire appel à des circonstances atténuantes ou de pointer d'autres du doigt, en rappelant, comme il pourrait pourtant le faire aujourd'hui, que de nombreux juges feraient mieux de garder le silence.

Le fait est que Papa Ratzinger est pleinement conscient que le péché des prêtres du Christ, a non seulement des conséquences canoniques et pénales, mais aussi métaphysique. Dans la perspective évangélique, le
visage des enfants est celui-même Dieu; celui qui apporte ici le scandale, celui-là ferait mieux de se mettre une meule autour du cou et se jeter dans un puits. Paroles terribles, de l'Evangile. Le Pape sait avec quelle confiance, non seulement les parents catholiques, mais souvent aussi ceux d'autres religions et croyances, confient leurs enfants à des institutions de l'Eglise, inspirées par l'idéal de l'Évangile. La trahison de ces attentes lui paraît intolérable. Ainsi, il montre que l'Eglise, même dans la chute, n'est pas un lieu comme les autres: c'est un milieu où, dans l'institution, le péché est présent.
Mais la faute est ici beaucoup plus grave que partout ailleurs, parce que l'idéal est plus élevé, les devoirs plus pressants, le Maître plus exigeant.

La douleur et la honte dont il parle viennent d'une souffrance authentique, et ne sont certes pas un mélodrame hypocrite. Pourtant, par le paradoxe de l'Evangile, son humiliation ne diminuera pas, mais au contraire augmentera sa crédibilité de guide et de gardien du christianisme.

© Copyright Corriere della Sera, le 19 avril 2010
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Mar 20 Avr 2010, 21:47

http://www.zenit.org/article-24132?l=french

Le
vrai «scoop » du Vendredi Saint, par le rabbin Goshen-Gottstein

Relecture
juive de l’homélie du P. Cantalamessa


ROME, Lundi 19 avril 2010
(ZENIT.org) - Le rabbin Alon Goshen-Gottstein explique par une « mauvaise information » les polémiques qui sont nées après l'homélie du Vendredi Saint à Saint-Pierre et il dévoile, dans le «Jerusalem Post» du 11 avril dernier, où est le vrai « scoop » de cette homélie. Sa réflexion est reprise dans
L'Osservatore Romano en italien des 19-20 avril 2010, ainsi que celle d'un responsable juif italien,
Guido Guastalla.

C'est la deuxième fois en quelques semaines que le « Jerusalem Post » intervient pour apaiser les
polémiques
, après la prise de position de l'ancien maire de New-York, Edward Koch.

Pour le rabbin, les polémiques qui ont suivi l'homélie du P. Raniero Cantalamessa, prédicateur de la Maison pontificale viennent d'une « réaction due à une mauvaise information ». Il déplore que les media aient donné de cette homélie une lecture « sensationnaliste » et « volontairement polémique ».

Mais surtout, il souligne certains éléments positif surgis à cette occasion : « En lisant l'homélie en entier, je me suis convaincu, écrit le rabbin, que l'intention du P. Cantalamessa a été mal comprise. Il
devient de plus en plus difficile pour les religieux d'envoyer un message pondéré, avec une certaine complexité, des nuances, une profondeur historique et théologique, sans devoir se préoccuper du fait
qu'une partie en sera extrapolée pour faire des titres qui sont erronés ».


Au terme de son homélie - centrée sur la dénonciation de la violence faire aux femmes, rappelons-le - le P. Cantalamessa avait cité un ami juif qui lui-même faisait un parallèle entre antisémitisme et les
attaques médiatiques contre le pape.
Le rabbin souligne que le prédicateur s'est excusé auprès des juifs qui
se sont sentis offensés par le parallèle. Mais, ajoute-t-il, « nous aussi nous devons exprimer des remords
de ne pas avoir écouté le message tel qu'il l'a transmis, et d'avoir permis aux moyens de communication de créer une fausse histoire, en perdant la vraie ».

Il a souligné que le P. Cantalamessa « a utilisé le moment dans la basilique Saint-Pierre, en présence du pape, pour souhaiter aux juifs une bonne Pâque » : « Quand était-il jamais arrivé qu'une homélie du Vendredi Saint ait été utilisé pour cela ? Probablement jamais. Pourquoi considérons nous comme évident un tel geste de bonne volonté ? Pourquoi passe-t-on dessus en silence ? », demande le rabbin.

« Penser aux juifs comme à des frères dans la foi, durant la liturgie du Vendredi Saint devant le pape, est le fruit de décennies de travail dans le domaine des relations judéo-chrétiennes. Que cela ait été dit aussi naturellement et aussi spontanément, c'est le vrai scoop », fait-il observer.

« Nous saluer le Vendredi Saint avec des paroles prises dans la Mishnah et citées dans la Hagadah - comme l'a fait le P. Cantalamessa - ne transmet-il pas un message puissant qu'il y a là quelque chose de juste et que nous avons fait des progrès ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Mar 20 Avr 2010, 21:52

Un commentaire partagé en Italie, souligne encore L'Osservatore Romano, par Guido Guastalla, conseiller de la communauté juive de Livourne, sur le site en ligne Culturacattolica.it où il avoue avoir lu l'homélie en
entier « pour ne pas réagir à chaud aux soi-disant dépêches d'agences et aux simplifications souvent intéressées des journaux comme l'ont fait de nombreux représentants du judaïsme italien et mondial ».
Il rappelle que le P. Cantalamessa a consacré son homélie à une réflexion sur le sacré et la violence et la violence sur les femmes.

Il explique que dans le passage de la lettre lue par le P. Cantalamessa à la fin de l'homélie, son ami juif rappelle simplement « l'usage du stéréotype, c'est-à-dire le passage de la responsabilité et de la faute personnelle à la faute collective, quelque chose d'analogue aux aspects les plus honteux de
l'antisémitisme ».
En outre, la lettre s'achevait sur la conclusion que les deux « Pâques » tout en ayant des « éléments d'altérité - de diversité absolue - vivent dans l'espérance messianique qui sûrement nous réunira dans
l'amour du Père commun ».

Guido Guastalla précise que dans la prédication du P. Cantalamessa, « le terme Shoah n'apparaît pas », mais comme il a été utilisé dans les journaux, les interviews, etc, l'expression « les aspects les plus honteux de l'antisémitisme » est devenu «Shoah ». Il fait observer « qu'aucune logique - aristotélicienne ou la logique analytique de 1900 - ne permet un tel saut logique ».
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Mer 21 Avr 2010, 17:22

Benoît XVI attaqué parce qu'il défend le droit des enfants à
naître


Carlo Casini, président de la Commission pour les affaires

constitutionnelles du parlement européen et président du mouvement pour

la vie, a écrit au pape une lettre ouverte dans laquelle il
déclare:

« Il apparaît assez symbolique et très significatif que les
dernières
attaques récentes contre l'Eglise et contre vous, Saint-Père,
arrivent
à un moment où Votre voix et celle des évêques, s'est faite

particulièrement forte pour proclamer le droit des plus petits et des

plus faibles, en particulier ceux des enfants non encore nés.
»

Source: Zenit
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Jeu 22 Avr 2010, 16:30

Bruno Mastroianni et Benoît XVI

Professeur de Media Relations à l'Université pontificale de la Sainte Croix, Bruno Mastroianni révèle toute sa classe et sa capacité à comprendre et médiatiser le brillant pontificat de Benoît XVI.

Traduction site Benoît et moi

La première «législature» de Benoît XVI est une question de record

------------

Benoît XVI aura 83 ans le 16 avril et le 19 avril marquera les cinq ans de son pontificat. Qu'est-il arrivé durant ce lustre?

Le Pape a écrit trois
encycliques (sur Dieu, la vérité, l'espérance et
l'amour), il a voyagé de
l'Amérique à l'Australie et dans plusieurs
pays européens, allant jusqu'en
Afrique. Il a libéralisé le rite
ancien, il a levé l'excommunication des
évêques lefebvristes, il a créé
les conditions pour le retour des anglicans
dans la communion avec
Rome. Il a accompli des pas en avant dans le dialogue
avec les
orthodoxes, il a construit une confrontation franche avec les juifs
et
les musulmans. Il a rencontré des victimes de prêtres pédophiles, il a

rassemblé tous les évêques et réconforté tout le monde par la lettre
aux
catholiques de l'Irlande. Il a ouvert l'Année paulinienne pour
appeler tous
les baptisés à être des apôtres. Et il a ouvert l'année
sacerdotale pour
relancer la mission des prêtres. Il a écrit un
best-seller sur Jésus dont on
attend la deuxième partie. Il a prononcé
des homélies, des discours et des
réflexions qui resteront dans
l'histoire.

Il est en train de remettre
en ordre l'ABC de la foi, de raccommoder
les déchirures d'interprétations
extrêmes de Vatican II, il présente au
monde un christianisme vital et
intelligent capable de remettre Dieu à
sa place après des décennies de
confusion relativisante. Tout cela dans
un laps de temps égal à une
législature italienne.

Les inexactitudes pédophiles du New York Times ou
les commérages au
sujet de problèmes de santé présumés ne suffiront pas à
nous distraire.
Les résultats de la papauté Ratzinger, après ces cinq années
sont sous
les yeux de tous.
Tous mes voeux, Saint-Père !

Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Mer 12 Mai 2010, 15:38

11/05/2010 21:03
LISBONNE, 11 mai 2010 (AFP) - "Aucune puissance adverse ne pourra
détruire l'Eglise", selon le pape

Le pape Benoît XVI a assuré mardi au Portugal qu'"aucune puissance
adverse ne pourra jamais détruire l'Eglise", au cours d'une messe
célébrée devant des dizaines de milliers de fidèles à Lisbonne.

"La résurrection du Christ nous assure qu'aucune puissance adverse ne
pourra jamais détruire l'Eglise", a déclaré le pape au cours d'une
messe célébrée en plein air devant une foule de fidèles fervents et
recueillis.

Cette affirmation survient quelques heures après que le pape eut
reconnu la responsabilité de l'Eglise à l'égard des victimes de crimes
pédophiles commis par des membres du clergé. "Le pardon ne remplace pas
la justice", avait-il dit.

Le pape lui-même a été éclaboussé par le scandale, accusé de n'avoir
pas sanctionné des prêtres coupables avant son élection à la tête de
l'Eglise catholique.

Il a salué la volonté du clergé portugais de "faire de chaque chrétien
une présence rayonnante de la perspective évangélique au milieu du
monde, dans la famille, dans la culture, dans l'économie, dans la
politique".

Mais il a mis en garde l'Eglise portugaise, confrontée à une baisse de
la pratique religieuse: "souvent nous nous préoccupons fébrilement des
conséquences sociales, culturelles et politiques de la foi, prenant
pour acquis que la foi existe, ce qui malheureusement s'avère de jour
en jour moins réaliste".

Pour le souverain pontife, il faut donc prêcher "avec vigueur et joie"
l'évangile.

La population portugaise reste très majoritairement catholique (88,3%),
mais les pratiquants déclarés n'étaient que 23,9% en 2008 selon une
étude.

Benoît XVI, tout de blanc vêtu, était arrivé en papamobile, coiffé
d'une mitre dorée, les épaules couvertes d'une mosette bordée d'hermine
blanche, sur l'esplanade du Terreiro do Paço, une place emblématique de
Lisbonne qui peut accueillir jusqu'à 80.000 personnes.

Il a célébré la messe sous un ciel mitigé, depuis un autel protégé par
une immense arche blanche et installé devant le Tage, où évoluait une
parade nautique rassemblant des dizaines de voiliers guidés par une
caravelle reconstituée.

Abordant les problèmes de l'Eglise dans une société sécularisée, il a
souligné que "des enfants récalcitrants et même rebelles ne lui
manquent pas", affirmant toutefois que "c'est chez les Saints que
l'Eglise reconnaît ses propres traits caractéristiques".

Le pape a aussi rendu un vibrant hommage à l'action missionnaire de
l'Eglise portugaise dans le passé.

"Aujourd'hui, en participant à l'édification de la Communauté
européenne, vous apportez la contribution de votre identité culturelle
et religieuse", a-t-il aussi dit à l'adresse des Portugais.

Avant la célébration, Benoît XVI avait reçu les clefs de la ville des
mains de son maire.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Ven 14 Mai 2010, 17:33

Salut aux malades
Parvis du sanctuaire de Fátima, 13 mai 201
http://www.vatican.va/...
---------------

Chers frères et sœurs malades,

Avant de m’avancer vers vous qui êtes ici présents,
portant dans mes
mains l’ostensoir avec Jésus Eucharistie,
je voudrais vous adresser une
parole d’encouragement et d’espérance, que
j’étends à tous les malades qui nous accompagnent par la radio et la télévision
et à tous ceux qui n’ont pas cette possibilité
mais qui nous sont unis par les liens plus profonds de l’esprit,
c’est-à-dire dans la foi et dans la prière
:

Mon frère, ma sœur,
aux yeux de Dieu, tu as, « une valeur si grande que Lui-même s’est fait homme
pour pouvoir compatir avec l’homme de manière très réelle,
dans la chair et le sang, comme cela nous est montré dans le récit de la Passion de Jésus.
De là, dans toute souffrance humaine est entré quelqu’un qui partage la souffrance et la patience ;
de là se répand dans toute souffrance la bip-solation ;
la consolation de l’amour participe de Dieu et ainsi surgit l’étoile de l’espérance »
(Benoît XVI, Enc. Spe salvi, n .39).
Avec cette espérance au cœur, tu peux sortir des sables mouvants de la maladie et de la mort
et rester debout sur le roc inébranlable de l’amour divin.
En d’autres termes,
tu pourras dépasser la sensation d’inutilité de la souffrance
qui consume la personne au plus profond d’elle-même et la fait se regarder comme un poids pour les autres,
alors qu’en vérité, la souffrance, vécue avec Jésus, sert au salut des frères.


Comment est-ce possible ?
Les sources de la puissance divine jaillissent précisément au milieu de la faiblesse humaine.
C’est le paradoxe de l’Évangile.
A quoi le divin Maître, plutôt que de s’attarder à expliquer les raisons de la souffrance, a préféré appeler chacun à le suivre,
en disant : « Prends ta croix et suis-moi » (cf Mc 8, 34). Viens avec moi.
Prends part, avec ta souffrance, à cette œuvre du salut du monde,
qui se réalise à travers ma souffrance, par le moyen de ma Croix.
Au fur et à mesure que tu embrasses ta croix en t’unissant spirituellement à ma Croix,
se révélera à tes yeux le sens salvifique de la souffrance.
Tu trouveras dans la souffrance la paix intérieure et même la joie spirituelle.

Chers malades,
accueillez cet appel de Jésus qui passera près de vous dans le Saint-Sacrement
et confiez lui toutes les contrariétés et les peines que vous affrontez,
pour qu’elles deviennent -selon ses desseins- moyen de rédemption pour le monde entier.
Vous serez rédempteurs dans le Rédempteur, comme vous êtes fils dans le Fils.
Près de la Croix… se trouvait la Mère de Jésus, notre Mère.


:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Mer 19 Mai 2010, 12:51

Italie: un Marocain voulait tuer le pape AFP
13/05/2010 | Mise à jour : 16:24 Réactions (40)
Un jeune étudiant marocain, expulsé le 29 avril d'Italie avec un
compatriote à la suite d'un décret du ministre de l'Intérieur, voulait
tuer le pape Benoît XVI, affirme l'hebdomadaire italien Panorama dans
son édition à paraître demain.

Mohammed Hlal, 27 ans, étudiant en communication internationale et
Ahmed Errahmouni, 22 ans, étudiant en physique et mathématiques,
vivaient à Pérouse, dans le centre de l'Italie, quand ils ont été
expulsés d'Italie sous le motif de "prévention du terrorisme" car
représentant "une menace pour la sécurité de l'Etat", selon le décret
du ministre Roberto Maroni.

Panorama, hebdomadaire appartenant à la famille du chef du gouvernement
Silvio Berlusconi, affirme dans son dernier numéro que Mohammed Hlal
voulait tuer le pape, selon des écoutes téléphoniques effectuées par la
police anti-terroriste italienne.

"Hlal a exprimé le souhait de voir mourir le chef de l'Etat de la Cité
du Vatican (le pape, ndlr), affirmant être prêt à l'assassiner pour
avoir la garantie du paradis", écrit le décret d'expulsion signé par le
ministre Maroni, selon un extrait de son article diffusé à l'avance par
Panorama.

Les deux étudiants ont été expulsés le 29 avril vers le Maroc sur un
vol direct entre Rome et Casablanca.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Mer 19 Mai 2010, 13:16

Au Portugal, jeudi, dans son homélie, Benoît XVI a proclamé :

"Celui qui penserait que la mission prophétique de Fatima est achevée se tromperait."
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Mer 19 Mai 2010, 14:24

L'avant et l'après Fatima

Le pèlerinage au Portugal ouvre une nouvelle étape de ce pontificat

Les experts voient un « avant » et un « après » la visite de Benoît XVI
à Fatima

ROME, Lundi 17 mai 2010 (ZENIT.org) - Dans le pontificat de Benoît XVI,
il y aura un « avant » et un « après » son pèlerinage apostolique au
Portugal : c'est ce qui ressort des entretiens avec les experts de
l'information religieuse ou de leurs chroniques et impressions, qu'ils
soient favorables ou hostiles à la pensée de Joseph Ratzinger.

A la veille de cette visite, tous s'accordaient à dire que le pape
entreprenait son quinzième voyage apostolique international (du 11 au
14 mai), dans des circonstances particulièrement défavorables, du fait
de la crise « terrifiante » que l'Eglise catholique a vécue ces
derniers mois après les révélations d'abus sexuels commis contre des
mineurs par des membres du clergé.

Une forteresse inattendue

Dès le premier jour du voyage, certains médias, qui avaient lancé des
attaques sans précédent contre un pape, ont pris conscience que quelque
chose était en train de changer radicalement. Le « New York Times »
publiait, le 11 mai, sur Internet une chronique de Rachel Donadio, dans
laquelle la journaliste considère que les paroles de l'évêque de Rome
aux journalistes « ont été les plus dures » qu'il ait prononcées sur le
sujet.

« Les attaques 'ne viennent pas seulement de l'extérieur' constatait le
pape, mais 'les souffrances de l'Eglise viennent de l'intérieur même de
l'Eglise, du péché qui existe dans l'Eglise'. Et la chronique revenait
sur les récentes mesures prises par le pape pour purifier l'Eglise.

« Il s'agit là d'un exemple clair du changement de ton que le pape est
en train d'imprimer au Vatican », commente John L. Allen Jr.,
vaticaniste de l'hebdomadaire américain National Catholic Reporter.

Miguel Mora, correspondant au Vatican du quotidien madrilène « El País
», un des journaux européens les moins complaisants envers la papauté,
dans une analyse intitulée "Le gladiateur solitaire", présentait le
Saint-Père ainsi : « Alors que les scandales pédophiles couverts par le
clergé déclenchaient la pire crise que l'Eglise ait connue depuis des
décennies, Ratzinger a donné le meilleur de lui-même ». Et le
correspondant du journal reconnaissait en ce pape « le courage et la
férocité d'un gladiateur solitaire, inhabituels chez un homme de 83 ans
», dans « la purification d'une Eglise 'pécheresse' ».

L'affection des fidèles en chiffres

Le changement d'attitude des journalistes est renforcé par les chiffres
surprenants de la visite papale. Le pontife a rassemblé sur l'esplanade
du sanctuaire de Fatima, le 13 mai, une foule de plus d'un demi-million
de personnes, soit cent mille de plus qu'en 2000, lors du dernier
pèlerinage de Jean Paul II à Fatima, pour la béatification de Jacinthe
et François.

A Lisbonne, le pape a rassemblé quelque 200 000 personnes à la messe,
et environ 120 000 à Porto. En comptant toutes les personnes présentes
le long des rues dans les trois localités visitées, on arrive
probablement au million. Dans un pays de 10 millions d'habitants, ce
sont 10% d'entre eux qui ont rencontré le souverain pontife.

Un Benoît XVI jusqu'alors inconnu

Cette fois-ci, les médias n'ont pas vu dans la timidité du pape un hôte
froid. Bien au contraire, ils ont su percevoir son côté le plus intime,
en particulier lorsqu'ils l'ont vu s'agenouiller, le 12 mai, devant la
Vierge, dans la chapelle des apparitions de Fatima.

Jean-Marie Guénois, chroniqueur Religion du Figaro, qui se trouvait
alors à quelques mètres du pape, a immortalisé ces minutes où Benoît
XVI a offert à la Vierge une rose en or et en argent.

« Puis, il s'est comme transformé au moment où son assistant lui a
remis le fameux présent pour qu'il le dépose au pied de la statue. Et
là, ce n'était plus un pape mais un enfant. Il s'est avancé avec le
sourire d'un petit le jour de la fête des mères ». Benoît XVI a déposé
ce cadeau au pied de la Vierge puis s'est mis à prier : « Longues
minutes paradoxales où se lient l'absence, une étonnante présence et le
silence ».

« Autour, près de 300 000 personnes vibraient au diapason », poursuit
le chroniqueur. Son maître des cérémonies est alors venu lui prendre
délicatement le bras : « L'enfant est redevenu pape ».

Dans le vol papal du retour à Rome dans l'après-midi de vendredi,
Octávio Carmo, de l'agence de presse catholique portugaise "Ecclesia",
choisit également ce moment pour résumer ce pèlerinage : « C'est sans
doute le voyage qui définit le mieux le pontificat de Benoît XVI : un
homme qui surprend les multitudes qui ne le connaissent pas, mais qui
se révèle plus intensément en privé ».

La mission prophétique de Fatima n'est pas achevée

Andrea Tornielli, vaticaniste du quotidien italien "Il Giornale", a
souligné les paroles de l'homélie que le pape a prononcée le 13 mai,
quand il a prévenu « Celui qui penserait que la mission prophétique de
Fatima est achevée se tromperait », considérant que le message de la
Vierge ne se limite pas à l'attentat de 1981 contre Jean Paul II.

Dans sa fameuse conférence de presse dans l'avion, Benoît XVI lui-même
a reconnu que dans le texte du troisième secret de Fatima « on voit la
nécessité d'une passion de l'Église, qui naturellement se reflète dans
la personne du pape ».

Jeudi, lors de sa rencontre avec les évêques du Portugal, Benoît XVI a
présenté ainsi sa mission à la lumière de Fatima : « Le Pape a besoin
de s'ouvrir toujours davantage au mystère de la Croix, en l'embrassant
comme l'unique espérance et le moyen ultime pour gagner et réunir dans
le Crucifié tous ses frères et sœurs en humanité ».

Après avoir laissé transparaître en direct des émotions aussi
profondes, une nouvelle étape du pontificat de Benoît XVI commence, du
moins pour les professionnels de l'information religieuse.

Jesús Colina
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Mer 19 Mai 2010, 23:27

Des voix juives importantes de par le monde continuent á soutenir le Prédicateur de la Maison Pontificale, le Pere Cantalamessa.

C est beau car, d apres la Bible, c est dans l adversité que se révelent les vrais amis.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Mer 19 Mai 2010, 23:38

Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Sam 22 Mai 2010, 15:37

Mercredi 19 mai 2010 3 19 /05 /2010 19:00

Un philanthrope juif subventionne un collège catholique du Minnesota

Chesterton Academy

J’ai trouvé cette intéressante information dans le dernier éditorial
de Matt C. Abbott, un journaliste catholique de tendance “tradi”, sur
le blogue de Renew America.
Matt est très lié à John DeJak, avocat catholique, père de famille et
principal de la Chesterton Academy, un collège privé catholique situé à
St. Louis Park (Minnesota). C’est une initiative de parents catholiques
désireux d’offrir à leurs enfants un établissement d’enseignement fondé
sur le Christ et sur les humanités pour les aider à contribuer dans
leur existence à l’édification d’une culture de vie. L’établissement a
ouvert ses portes à la rentrée de 2008 avec une dizaine de collégiens :
elle en aura trois fois plus à la rentrée prochaine.
Un homme d’affaires juif de St. Paul-Minneapolis, Andrew Readleaf,
fondateur et président-directeur général de la firme d’investissement
Whitebox Advisors, séduit par ce projet éducatif a pris l’engagement
d’offrir un dollar pour chaque dollar de don enregistré par le collège
au 15 juin – dans la limite de 75 000 $. Pour Readleaf « en offrant
une rigoureuse éducation classique pour un coût abordable pour les
familles de la classe moyenne 1, Chesterton apporte un énorme service à
toute notre communauté. J’espère que beaucoup de non-catholiques de nos
villes-jumelles [St. Paul et Minneapolis] se joindront à moi pour
soutenir cet effort. »
J’ai moi-même envoyé 10 $ qui en feront 20 le 15 juin… Si vous
souhaitez aussi aider ce collège (et lui permettre de doubler ainsi ses
subventions), c’est ici.
Mais vous pouvez aussi aider l’association française des Amis de G.K.
Chesterton…


1. 5 500 $ de frais de scolarité annuels, soit le tiers du coût
américain moyen ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Sam 22 Mai 2010, 15:44

S'adressant à des dizaines de milliers de fidèles italiens, lors du Regina Coeli de dimanche, Benoît XVI a déclaré:

"Le véritable ennemi qu'il nous faut craindre et combattre est le péché, le mal spirituel qui, malheureusement parfois, contamine aussi les membres de l'Eglise.

Nous vivons dans le monde, dit le Seigneur, mais nous ne sommes pas du monde et nous devons bien nous garder de ses séductions.

Au contraire, nous devons craindre le péché et donc fortement enracinés en Dieu, solidaires du bien, de l'amour et du service.

C'est cela que l'Eglise et ses ministres unis aux fidèles ont toujours fait et continue de faire avec un fervent engagement pour le bien spirituel et matériel des personnes dans toutes les parties du monde."

(osservatore vaticano)
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: La Paque, le Pape et le Juif   Sam 22 Mai 2010, 22:25




veni, veni !

veni, veni !


VENI, SANCTE SPIRITUS !



:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
 
La Paque, le Pape et le Juif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La Paque, le Pape et le Juif
» un rabin juif insulte le pape Benoix XVI !!!
» Description du pape et le peuple juif
» Le pape souhaite de joyeuses Pâques en espéranto
» Le Dernier Pape viendra des Etats Unies Amérique !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: