DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 banalisation de la violence et rétention d'information

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Jehan



Messages : 659
Inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 22 Juil 2010 - 19:06

Que répondre au misérable Tiphaine qui commit les crimes les plus inexpiables et à ses modernes émules...
Ne devrait-on pas plutôt suivre ici l'exemple de l'aigle d'airain???

Je vous prends à témoin que cet homme est méchant !
Et, cela dit, ainsi qu'un piocheur fouille un champ,
Il se mit à frapper à coups de bec Tiphaine
Il lui creva les yeux; il lui broya les dents.....
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 22 Juil 2010 - 19:19

Ce qu'il faudrait savoir , c'est ce que pensent des voyous les vrais français partisans ( bien organisés ) de la conversion de masse de la France à l'islam . Ceux que j'ai entendus à une radio de Lille et qui faisaient témoigner des catholiques déçus . Ils parlent de " cohésion nationale " . Qu'entendent-ils par là ?
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 22 Juil 2010 - 19:24

Le problème de la violence est d'importance,
si nous l'avons subit ou pas.

Le vécu, les faits, ça change beaucoup de choses. Si on vécu, ou pas quelque chose, ça change la façon dont on en parle.

Il y a un égoïsme considérable chez de nombreux intellectuels à ne pas prendre en considération la souffrance des victimes et par conséquent à les mépriser.

C'est comme ça que le Nazisme a pu sévir, les intellectuels ne voyaient qu'un danger limité au Nazisme et accusaient les juifs d'être des gens belliqueux, des gens à problèmes.

On a vu la suite.

Ce qui se passe en France, la violence quotidienne, ça devrait faire réfléchir humblement.

Mais comme dit un Rabbin Juif, la France s'est féminisée, elle a peur de ce qui se passe et dans sa peur, refuse de voir la réalité.

Le mot malédiction en hébreu n'existe pas,

il a été mal traduit,

de l'hébreu, on aurait du traduire

- illuminer
- alléger
- féminiser

voilà les trois véritables traductions de l'Hébreu.

Nos sociétés se sont allégées, illuminées, féminisées,

Nous avons donc bien reçu une forme de malédiction divine,

il suffit de venir sur Docteur Angélique pour constater ça.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 22 Juil 2010 - 23:50

Violences à Grenoble et à Saint-Aignan: Sarkozy va mener «une
véritable guerre» contre la criminalité




SECURITE - Il a annoncé le remplacement du préfet en Isère...

Nicolas Sarkozy de retour sur le terrain de la
sécurité? Le chef de l'Etat a tapé du poing sur la table après les
évènements à
Grenoble et Saint-Aignan
ce mercredi en Conseil des ministres.

«Des événements d'une extrême gravité viennent de se produire ces
jours derniers dans l'Isère et le Loir-et-Cher marquant une escalade de
la violence, en particulier envers les forces de l'ordre», a affirmé
Nicolas Sarkozy. «Ces événements ne sont pas acceptables», a-t-il
ajouté.
Le nouveau préfet, un policier de métier


«Le gouvernement mène une lutte implacable contre la criminalité.
C'est une véritable guerre que nous allons livrer aux trafiquants et aux
délinquants. L'autorité de la loi doit être respectée sur l'ensemble du
territoire national», a également souligné Nicolas Sarkozy.

«C'est pourquoi j'ai décidé de nommer préfet de l'Isère Eric Le
Douaron, un policier de métier, préfet de la Meuse, qui a été durant six
ans un très remarquable directeur de la sécurité publique à Paris, de
la même façon que j'ai nommé voici quelques semaines préfet de
Seine-Saint-Denis un autre grand policier en la personne de Christian
Lambert», a annoncé le Président.
Il a précisé qu'il irait lui-même installer le nouveau préfet le 30
juillet. L'actuel préfet préfet de l'Isère depuis décembre 2008 est
Albert Dupuy.

http://www.20minutes.fr/article/585819/Societe-Violences-a-Grenoble-et-a-Saint-Aignan-Sarkozy-va-mener-une-veritable-guerre-contre-la-criminalite.php

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 22 Juil 2010 - 23:53

On attend de voir, mais cet article me rappelle la Lettre de Rastignac, dans Valeurs Actuelles, d'il y a une ou deux semaines.

"Rastignac" (pseudonyme, on ignore le vrai nom de l'auteur de ces lettres) disait grosso modo que Sarkozy avait conscience du caractère inévitable de la confrontation,à terme, avec la criminalité. Et surtout, qu'il imagine tous les bénéfices électoraux qui pourraient être tirés d'une action déterminante dans les banlieues.

Rastignac est souvent très bien informé sur les arcanes du pouvoir républicain.

Mais bon, on verra.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jehan



Masculin Messages : 659
Inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Ven 23 Juil 2010 - 19:13

Atomic a écrit:
Le problème de la violence est d'importance,
si nous l'avons subit ou pas.

Le vécu, les faits, ça change beaucoup de choses. Si on vécu, ou pas quelque chose, ça change la façon dont on en parle.

Il y a un égoïsme considérable chez de nombreux intellectuels à ne pas prendre en considération la souffrance des victimes et par conséquent à les mépriser.

C'est comme ça que le Nazisme a pu sévir, les intellectuels ne voyaient qu'un danger limité au Nazisme et accusaient les juifs d'être des gens belliqueux, des gens à problèmes.

On a vu la suite.

Ce qui se passe en France, la violence quotidienne, ça devrait faire réfléchir humblement.

Mais comme dit un Rabbin Juif, la France s'est féminisée, elle a peur de ce qui se passe et dans sa peur, refuse de voir la réalité.

Le mot malédiction en hébreu n'existe pas,

il a été mal traduit,

de l'hébreu, on aurait du traduire

- illuminer
- alléger
- féminiser

voilà les trois véritables traductions de l'Hébreu.

Nos sociétés se sont allégées, illuminées, féminisées,

Nous avons donc bien reçu une forme de malédiction divine,

il suffit de venir sur Docteur Angélique pour constater ça.



Citation :
Le mot malédiction en hébreu n'existe pas,

En Hébreu, le mot "malédiction" existe pourtant :קְלָלָה
Cf Gn 27.12 "Si par hasard mon père me tâte, je serai à ses yeux comme un trompeur, et, au lieu de bénédiction, c'est une malédiction que j'aurai attirée sur moi!"


Votre rabbin Atomic est un affreux misogyne......

On ne s'en rend pas compte de l’absurdité et de la bêtise quand on traite de « féminisation », avec cette nuance de dédain, une psychologie qui fait une place si large et si belle à la sensibilité et a l’amour. Ceux qui parlent ainsi ont pour premier tort de s'en tenir aux banalités qui ont cours sur la femme, alors qu'il serait si facile d'observer.
La ferveur religieuse, par exemple, petit atteindre chez elle des profondeurs insoupçonnées.
D’autre part dans le domaine de l’amour elle est incomparable… Le mère le concentre sur l'enfant et l’enferme dans des limites du meilleur de sa sensibilité;…
Que de choses surgissent devant les yeux émerveillés d'une mère qui regarde son petit enfant !

Évidemment l'amour fait peur… Il requiert le lâcher-prise, l'abandon de soi, la confiance éblouie, absolue : au regard de notre société matérialiste il ne peut être considéré comme une "valeur sûre".
Et puis, il a l'horrible défaut d'être là, d'être donné et, pour une société marchande, le gratuit est intolérable…..

Et comme par nature, il est immense et excessif, comme il déborde les fragments d'existence que nous représentons, on cherche à piétiner ce qui est beau, ce qui nous dépasse ou l’on fuit à toute allure de peur que le cher-petit-ego ne soit pris de vertige…..

Pourtant celui qui ne sait pas pour qui il vit ne sait même plus s’il veille ou dort…
Le « prochain » et tout près de nous mais nous ne le voyons pas…
Nos peurs et nos phobies nous aveuglent…
Celui dont le cœur ne bat pour personne n’est guère plus qu’un fantôme en peine….



Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: A partir de maintenant les règles vont changer ;.. on peut rêver   Sam 24 Juil 2010 - 0:06


Les évènements survenus durant le weekend à Grenoble posent une question fondamentale :
la capacité et la volonté de l’État de continuer à assurer la sécurité des citoyens.

La personnalité du braqueur abattu par la police présente un premier élément consternant. Karim Boudouda, à 27 ans, avait déjà été condamné à trois reprises pour des vols à main armée. Je n’ai aucun doute sur la précocité criminelle de ce sympathique personnage (« très apprécié dans son quartier » blablabla), mais en imaginant que celui-ci se soit lancé dans le banditisme à 17 ans (ou plutôt, se soit fait attraper pour la première fois à 17 ans) et qu’il se soit tout de même laissé quelques mois entre ces trois condamnations, cela nous laisse donc une moyenne de seulement trois ans de prison par braquage ! On comprend que Karim n’ait été que fort peu dissuadé de recommencer…

La personnalité du policier qui a tué le braqueur n’a pas été mise en avant. C’est pourtant un héros. Par ce tir, il a certainement empêché que l’un de ses collègues, ou un simple passant, soit blessé ou tué. Par ce tir, ce policier a aussi rompu avec la logique qui veut que désormais quand on leur tire dessus à balles réelles (c’est devenu le cas dans quasiment toutes les émeutes urbaines depuis Villiers-le-Bel), les policiers gardent le sourire.

Cette logique suicidaire qui veut que l’on salue le sang-froid de policiers devenus des cibles pour ball-trap racailleux, qu’on leur remette une jolie médaille quand ils ont été marqués au plomb par la haine de notre civilisation qui s’exprime désormais au grand jour. Sur les t-shirts, dans les « chansons », dans les tags, dans les tirs d’armes à feu.

Mais cette logique malsaine a vite repris ses droits. Le soir même, dans le quartier de la Villeneuve, lors des incidents ayant démarré juste après la prière aux morts de l’imam, les voyous ont tiré sur les policiers. Mais là personne n’a répliqué, des ordres avaient-ils été donnés ? Il est certain que le pouvoir politique aurait du mal à assumer la mort de deux criminels dans la même journée. Tandis qu’un policier abattu, bah…

Mais la Sarkozie veille, et Brice Hortefeux s’est déplacé sur les lieux pour rappeler que force resterait à la loi, « l’État de droit », » et tout ce genre de balivernes qui ne font plus tellement rire les Français. Avec lui, il a emmené 250 policiers supplémentaires, dont des hommes du RAID et du GIPN !

Et c’est bien là que je pense que nous sommes face à un très grave problème… Le RAID (en particulier) et le GIPN, ne sont pas des unités publicitaires, qui doivent servir à montrer à la population que l’on ne cède pas face aux délinquants. Ce sont des corps d’intervention, des policiers d’élite.

Dans tous les médias, on a évoqué une cinquantaine d’émeutiers. Et quand bien même seraient-ils très féroces, est-il réellement nécessaire d’employer le RAID à effectuer du maintien de l’ordre ? Est-il nécessaire de déployer 250 policiers supplémentaires, soit 50 policiers pour 5 racailles ?!

Et si c’était dix cités du 93, trois cités marseillaises et cinq cités de la banlieue lyonnaise qui s’enflammaient en même temps, il enverrait qui Hortefeux ? Ah oui, notre armée, bientôt plus hallal qu’un Quick !

Une cinquantaine d’émeutiers, dans un quartier confiné… M’est avis qu’une équipe de videurs de boîtes de nuit ou un groupe de supporters du PSG un tant soit peu sur les nerfs pourraient les ramener au calme assez rapidement en réalité. Car tout ce qu’il manque au fond, ce n’est que de la détermination…

Ne nous voilons pas la face, une bonne partie des policiers plongés au cœur de ces actes de guérilla (j’adore voir les médias continuer à parler de « violences urbaines » quand on fait feu sur les forces de l’ordre) ont peur.

Pour le plus grand nombre, peur de la hiérarchie et de la justice. Car il ne faut surtout pas de « bavure » (comprenez, réaction virile face à une agression), et ils savent bien que si cela tourne mal, ils seront lâchés par leur hiérarchie et lynchés par la justice. Bien entendu, le pays légal est encore une fois à rebours du peuple qui trouverait les policiers plus sympathiques s’ils mettaient davantage de baffes aux petites racailles et moins d’amendes aux automobilistes.

Pour certains policiers, il existe aussi une réelle peur physique face aux émeutiers. Comprenons bien qu’aujourd’hui de nombreux jeunes entrent dans la police avant tout pour être fonctionnaires, et pas forcément pour faire la chasse aux truands. On peut aussi penser à ces jeunes policiers arrivant de petites villes ou de régions calmes, et se retrouvant confrontés à une agressivité, des démonstrations de haine, dont ils ne soupçonnaient même pas l’existence.

Le petit Jean-François qui a passé toute sa jeunesse à Cholet et finit par se coltiner avec les amis de Karim dans les cités de Grenoble n’était pas forcément préparé, et la formation des gardiens de la paix (par déni de réalité comme souvent) n’est pas du tout adaptée à ce type de situations.

N’est-il pas légitime de se demander pourquoi dans un pays aussi violent que les USA, les policiers peuvent patrouiller seuls en voiture, alors qu’en France on attend trois véhicules de renforts pour intervenir sur une bagarre ? Les règles ne sont simplement pas les mêmes, et aux USA (comme dans tous les pays du monde !), si un criminel veut pointer son arme sur un policier, il a plutôt intérêt à tirer vite et bien, car il n’aura pas de seconde chance…

Rien ne sert de déployer des effectifs considérables dans les cités, d’en appeler aux unités d’élite, si l’esprit qui anime les logiques de maintien de l’ordre et de la sécurité dans notre pays ne changent pas. Je ne suis pas, on le sait, un grand amateur du « parti de l’ordre » et des envolées sécuritaires (mon fond libertaire étant ce qu’il est, une société policière n’est pas franchement mon idéal). Mais face à la situation telle qu’elle évolue actuellement, les règles d’engagement de la police doivent évoluer (en s’inspirant du cadre régissant les gendarmes dans ce domaine par exemple). La sécurité des biens et des personnes doit redevenir son rôle central, et non pas la collecte de fonds pour un État en faillite financière… et morale.

Enfin, s’il est évident que de nombreux corps de la fonction publique ont besoin d’une cure d’amincissement, ce n’est certainement pas le cas des forces de sécurité dans leur ensemble. Les violences explosent mais l’on supprime des postes de policiers et de gendarmes, aucun citoyen ne peut le comprendre.

Notre peuple attend ce Ministre de l’Intérieur qui réunira ses troupes dans la cour de la Place Beauvau et commencera son discours en ces termes : « Messieurs, à partir de maintenant, les règles ont changé… »

Philippe Vardon

Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Sam 24 Juil 2010 - 16:26

Jehan a écrit:


On ne s'en rend pas compte de l’absurdité et de la bêtise quand on traite de « féminisation », avec cette nuance de dédain, une psychologie qui fait une place si large et si belle à la sensibilité et a l’amour. Ceux qui parlent ainsi ont pour premier tort de s'en tenir aux banalités qui ont cours sur la femme, alors qu'il serait si facile d'observer.
La ferveur religieuse, par exemple, petit atteindre chez elle des profondeurs insoupçonnées.
D’autre part dans le domaine de l’amour elle est incomparable… Le mère le concentre sur l'enfant et l’enferme dans des limites du meilleur de sa sensibilité;…
Que de choses surgissent devant les yeux émerveillés d'une mère qui regarde son petit enfant !

Évidemment l'amour fait peur… Il requiert le lâcher-prise, l'abandon de soi, la confiance éblouie, absolue : au regard de notre société matérialiste il ne peut être considéré comme une "valeur sûre".
Et puis, il a l'horrible défaut d'être là, d'être donné et, pour une société marchande, le gratuit est intolérable…..

Et comme par nature, il est immense et excessif, comme il déborde les fragments d'existence que nous représentons, on cherche à piétiner ce qui est beau, ce qui nous dépasse ou l’on fuit à toute allure de peur que le cher-petit-ego ne soit pris de vertige…..


Celui dont le cœur ne bat pour personne n’est guère plus qu’un fantôme en peine….


thumleft
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Dim 25 Juil 2010 - 13:26

Info LibertyVox ©

Publié: 25 Juil 2010, 00:30

Source : Un policier de la Bac en direct ce soir. C'est un SMS qu'ils se passent entre eux :

Suite aux événements de Grenoble, les effectifs BAC Grenoble ont été mis en repos de force par le préfet et obligés à quitter la région avec femmes et enfants. EN effet la BAC étant impliquée dans la mort du braqueur, le bruit court que ses amis ne vengeront sa mort que par la mort d'un BACman au lance-roquette si nécessaire (info véridique). Comme l'Etat n'est pas capable d'assurer la protection de ses fonctionnaires, il organise leur fuite (voire leur conseille de poser des mutations). Ne prenez plus de risque pour un Etat qui ne peut garantir la sécurité des premiers de ses défenseurs. Faites passer.

La rédaction.

http://www.libertyvox.com/phpBB/viewtopic.php?f=5&t=1056&start=135

Source garantie 100% fiable Idea

Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Dim 25 Juil 2010 - 18:12

Des élèves allemands terrorisés par des étrangers (VOSTF)

Par Robin | Publié : 23 juillet 2010

1ère et 2e parties (/4) sous-titrées par nos lecteurs**

Le 21 juillet 2010, la chaîne allemande ARD a diffusé un documentaire intitulé “Conflit dans la salle de classe – Elèves de la minorité”, la minorité étant les Allemands de souche dans une école où 70% des élèves sont musulmans (Turcs, Libanais, Kurdes).

Le lendemain, le journal Bild a consacré un article au reportage de l’ARD (traduction plus bas) : il y est question d’“écoliers allemands terrorisés par des étrangers”. Ils sont battus, insultés, menacés et traités de “nazis”. Parce qu’ils sont allemands…

1ère partie (10 minutes) sous-titrée en français par nos lecteurs :



2e partie sous-titrée (la suite arrive) :


Voir la totalité du reportage (43 minutes)

Rejoindre l’atelier de traduction et sous-titrage : ICI

http://www.fdesouche.com/126672-reportage-ard-sur-une-ecole-multiculturelle
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Dim 25 Juil 2010 - 22:36

Un discours qui remet les pendules à l'heure :


http://www.frontnational.com/?p=5646&sms_ss=gmail
Revenir en haut Aller en bas
Jehan



Masculin Messages : 659
Inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Dim 25 Juil 2010 - 22:50

Flambée" du racisme, "forte hausse" de l'antisémitisme en France....

Une "flambée" des violences et menaces racistes et xénophobes, touchant essentiellement des Maghrébins et une "forte hausse" des violences et menaces antisémites ont été enregistrées en 2010, selon le rapport annuel de la la Commission nationale consultative des droits de l'Homme (CNCDH).

Concernant le racisme et la xénophobie, "les données chiffrées pour l'année 2009 traduisent bien une +flambée+", indique ce rapport présenté lundi.

Ainsi en 2009, 1.026 actes, dont 220 violents (dont 130 agressions et violences sur des personnes physiques) et 806 menaces ou actes d'intimidation, ont été enregistrés, selon des statistiques recueillies en grande majorité par la Direction générale de la police nationale, par le biais du fichier STIC (système de traitement des infractions constatées).

En 2008 représentaient 467 actes racistes avaient été recensés contre 321 en 2007.

Entre 2008 et 2009, une comparaison au sens strict n'est toutefois possible qu'entre le second semestre de chaque année compte tenu des modifications intervenues dans les dispositifs de recueil de données: dans ce cadre une augmentation de 11,6% a été enregistrée entre le second semestre 2008 et le second semestre 2009.

Comme les années précédentes, en 2009, les membres de la communauté maghrébine ont été les plus touchés à la fois par des actes de violence raciste (33,64% du total) et par des menaces ou actes d'intimidation racistes (29,77%).

Six mosquées ou lieux de culte musulmans ont subi des actions violentes (contre deux en 2008).

Les régions dans lesquelles les manifestations du racisme ont été les plus fortes étaient l'Ile-de-France, la région Rhône-Alpes et le Nord-Est.

L'année 2009 a également été marquée par une "forte hausse" (77,5%) des violences et menaces à caractère antisémite, notamment après l'offensive meurtrière israélienne dans la bande de Gaza en janvier 2009, relève la CNCDH sur la foi de statistiques recueillies grâce à un "partenariat" entre la DGPN et le Service de protection de la communauté juive (SPCJ) du CRIF.

Ainsi, 815 faits (172 actions et 643 menaces) ont été enregistrés selon le SPCJ en 2009 par rapport à l'année précédente (459 faits), les régions les plus touchées étant l'Ile-de-France, l'Alsace et la Provence-Alpes-Côte d'Azur.

La CNCDH est une institution nationale indépendante de promotion et de protection des droits de l'Homme qui assure un rôle de conseil et de proposition auprès du gouvernement.


Source ; L'Humanité Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Dim 25 Juil 2010 - 23:46

La pravda dans toute sa splendeur Rolling Eyes

Néanmoins, quelques remarques :

1) PAS UN MOT, comme d'habitude, sur les multpiples profanations de nos églises et cimetières...les mosquées, c'est bien plus important, hein ?

2) 1.026 "actes racistes" (encore faut-il voir ce que cela recouvre exactement...c'est la pravda, ne l'oublions pas)...tu as beaucoup de chance, Jehan, que les statistiques ethniques (qui sortiront un jour, ce n'est qu'une question de temps ) sont interdites chez vous, parce que mon petit doigt me dit que les actes de tes petit protégés se comptent, eux, en DIZAINES DE MILLIERS...,n'empêche que l'on peut indirectement s'en faire une idée en allant voir la composition des populations carcérales : 70 à 80% d'allogénes...les mêmes, toujours les mêmes...et pas un mot, évidemment-bien-sûr, sur le racisme anti-Blanc et anti-Français...à moins que ce ne soient, en fait, CEUX-LA, les "actes racistes" cités dans l'article...avec eux, plus RIEN ne m'étonne...

3) les violences antisémites : même ton torchon, indirectement, est obligé de reconnaître que les persécutions dont les Juifs de France sont victimes est le fait des musulmans Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Lun 26 Juil 2010 - 0:10

Cette "politique de peuplement" qui annonce le pire

Par Ivan Rioufol le 20 juillet 2010 17h26 | Lien permanent | Commentaires (471)

Je n'ai guère à rajouter aux commentaires postés ici après les émeutes urbaines causées par des voyous de la communauté musulmane du quartier de La Villeneuve, à Grenoble et après la mise à sac de Saint-Aignan (Loir-et-Cher), par des voyous de la communauté gitane. Je remarque que ces mimétiques guérillas sont l'œuvre de minorités ethniques qui se disent victimes de racisme et d'exclusion, et que le discours officiel reste désemparé devant de telles flambées de violence, qui ont pris acte de la faiblesse de la République devant une "diversité" qu'elle ne cesse de louanger. Ces signaux sont ceux d'une possible guerre civile, quand des policiers se font tirer à balles réelles ou quand des razzias sèment la terreur dans une région. Or, une fois encore, il faut constater que ces situations gravissimes n'arrivent pas à sortir de leur torpeur les responsables politiques, même si le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, multiplie ces jours-ci les discours musclés. Ce qui mobilise l'opposition est de savoir, cette fois, si Eric Woerth aurait plus ou moins pistonné son épouse pour décrocher son poste auprès de Mme Bettencourt. Le feu couve en France, mais la diversion reste la règle.

Arrêtons les histoires sur le mal-être des cités et leur injuste abandon par l'Etat, qui seraient les uniques explications des violences: ce qui est apparu à La Villeneuve, où des insurgés ont tiré pour tuer, se rapproche de plus en plus du gangsterrorisme, qui relève d'une volonté plus ou moins affirmée de déstabiliser la société. Un processus de libanisation de certaines banlieues d'immigration est en train de s'installer, tandis que le discours convenu persiste à victimiser les agresseurs, en tentant d'acheter la paix sociale. Elisabeth Guigou, ce matin sur RTL, tenait ce langage en déplorant les déficits de la politique sociale dans les cités. A l'évidence, cette culture de l'excuse ne fait que renforcer les repliements de ceux qui, revendiquant leurs propres origines, refusent de s'intégrer dans une communauté nationale qu'ils méprisent. Quand je lis, dans Libération de ce mardi, ces propos de Claude Dilain, maire (PS) de Clichy : "On fait face à une ghettoïsation. Pour y remédier, il faut avant tout promouvoir une politique de peuplement équilibrée", le blocage intellectuel des politiques se laisse voir : ils sont en effet incapables de remettre en question cette "politique de peuplement" qui, pourtant, annonce le pire.

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2010/07/je-nai-guere-a-rajouter.html

---------------------

Ces non-dits qui doivent entrer dans le débat public

Par Ivan Rioufol le 24 juillet 2010 10h09 | Lien permanent | Commentaires (179)

Les Gitans ne doivent pas devenir, en France, les boucs émissaires d'une société d'abord confrontée, sur son territoire, à une coexistence nouvelle et parfois difficile avec l'islam, du moins quand cette religion veut appliquer ses vues politiques. Lorsque Nicolas Sarkozy, répondant à la mise à sac de Saint-Aignan, dénonce "les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms", en se gardant de désigner semblablement les voyous de la communauté musulmane qui ont fait feu contre des policiers dans le quartier de La Villeneuve à Grenoble, le déséquilibre de l'accusation est un aveu de faiblesse. J'approuve Tony Gatlif, le cinéaste d'origine gitane, quand il déclare à Libération, hier vendredi : "Il n'y a pas d'autre population qui soit autant bourrée d'interdictions que les Manouches (...) C'est une cible facile. On n'oserait pas s'en prendre de la sorte aux Arméniens, aux Maghrébins ou aux Juifs. Les Manouches n'ont pas d'avocat". De fait, il n'y a aucun danger à désigner l'origine des émeutiers quand ils sont gitans, mais il est risqué de faire un lien avec la communauté musulmane quand il s'agit de désigner ceux qui tirent contre les forces de l'ordre. Normal ?

Cette coexistence avec l'islam politique obsède de nombreux intervenants sur ce blog, qui prédisent souvent (parfois pour l'avoir déjà vécue) une cohabitation de plus en plus tendue. Pour ma part, je suis de ceux qui constatent, pour le regretter, que ce sujet n'est toujours pas clairement posé. Jeudi, dans Libération, un ancien habitant de la cité modèle de La Villeneuve, théâtre des scènes de guerre contre les policiers, expliquait comment il avait vu son quartier, jadis exemplaire, évoluer vers le pire: "On sent venir le dérapage. On voit des amis déménager parce qu'ils n'en peuvent plus, parce qu'ils se sont fait agresser. Et puis un jour, votre fils vous dit qu'il s'est fait traiter de colon. Et on se dit que tout cela est allé très loin". C'est avec leurs pieds que de plus en plus de Français répondent à l'injonction du vivre ensemble, en fuyant des quartiers devenus pour eux invivables. Or, le diagnostic de cet échec du multiculturalisme n'est pas posé par l'Etat. Le discours politiquement correct parle sans cesse de fantasme et dénonce un racisme anti-musulman, sans voir le racisme anti-français et anti-blanc.

Ce sont ces non-dits, une nouvelle fois abordés ici-même ces derniers jours avec une passion qui laisse entrevoir la mesure du problème, qui doivent entrer dans le débat public. Il n'y a aucune raison pour que, en France, seuls l'islam et son idéologie impérialiste, qui attisent les séparatismes et les rebellions, échappent à la critique.

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2010/07/les-gitans-ne-doivent-pas.html

Excellent Ivan Rioufol Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Lun 26 Juil 2010 - 1:23

Jehan a écrit:
Que répondre au misérable Tiphaine qui commit les crimes les plus inexpiables et à ses modernes émules...
Ne devrait-on pas plutôt suivre ici l'exemple de l'aigle d'airain???

Je vous prends à témoin que cet homme est méchant !
Et, cela dit, ainsi qu'un piocheur fouille un champ,
Il se mit à frapper à coups de bec Tiphaine
Il lui creva les yeux; il lui broya les dents.....

Ayez au moins la décence de citer l'auteur, au lieu d'usurper la propriété intellectuelle d'autrui. En plus c'est un prénom féminin...
«Lorsque l'ont est intelligent, on peut s'offrir le luxe de jouer les imbéciles. Le contraire est impossible.» (Woody Allen)
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Lun 26 Juil 2010 - 2:17

Le socialo-sovieto-ecolo-anarcho-communisme dans toute sa splendeur !!!

Ne vous leurrez pas, avec un vocabulaire différent, c'est l'exact reflet de la majorité de nos pseudo-intellectuels médiatiques et de nos élus dits "droite-gauche" confondus ! :twisted:

Hommage à Aurélie :
http://www.youtube.com/watch?v=Lq6mcPVjJig&feature=related



Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Lun 26 Juil 2010 - 8:28

Ivan Rioufol a écrit:
Cette "politique de peuplement" qui annonce le pire

C'est avec leurs pieds que de plus en plus de Français répondent à l'injonction du vivre ensemble, en fuyant des quartiers devenus pour eux invivables.

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jehan



Masculin Messages : 659
Inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Lun 26 Juil 2010 - 9:52

Loup Ecossais a écrit:
Jehan a écrit:
Que répondre au misérable Tiphaine qui commit les crimes les plus inexpiables et à ses modernes émules...
Ne devrait-on pas plutôt suivre ici l'exemple de l'aigle d'airain???

Je vous prends à témoin que cet homme est méchant !
Et, cela dit, ainsi qu'un piocheur fouille un champ,
Il se mit à frapper à coups de bec Tiphaine
Il lui creva les yeux; il lui broya les dents.....

Ayez au moins la décence de citer l'auteur, au lieu d'usurper la propriété intellectuelle d'autrui. En plus c'est un prénom féminin...
«Lorsque l'ont est intelligent, on peut s'offrir le luxe de jouer les imbéciles. Le contraire est impossible.» (Woody Allen)

Victor Hugo — La Légende des siècles L’Aigle du casque

Voila mon gros loup-loup..... Vous ne connaissez donc pas vos classiques.... I love you

Citation :
En plus c'est un prénom féminin...

Ici .....pas vraiment clown

Ce Tiphaine est le lord sauvage des forêts ;
Pas un loup n'oserait l'approcher de trop près ;
Il s'est fait un royaume avec une montagne ;
On le craint en Écosse, en Northumbre, en Bretagne ;
On ne l'attaque pas, tant il est toujours seul ;
Être dans le désert, c'est vivre en un linceul.
Il fait peur. Est-il prince ? est-il né sous le chaume ?
On ne sait ; un bandit qui serait un fantôme,
C'est Tiphaine ; et les vents et les lacs et les bois
Semblent ne prononcer son nom qu'à demi-voix ;
Pourtant ce n'est qu'un homme ; il bâille.
Lord Tiphaine
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Lun 26 Juil 2010 - 10:09

Jehan,pourriez-vous avoir l'amabilité de répondre aux questions suivantes:

Où vivez-vous exactement ?
Quel métier exercez-vous ?

( Je m'excuse à l'avance si vous avez déjà donné ces précisions,je ne peux relire tous vos messages. )
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Lun 26 Juil 2010 - 10:12

Jehan a écrit:


Voila mon gros loup-loup..... Vous ne connaissez donc pas vos classiques.... I love you

Là n'est pas la question. Lorsque je mets une citation, j'en donne l'auteur, ce qui normal; non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Lun 26 Juil 2010 - 10:45

Jehan a écrit:
Flambée" du racisme, "forte hausse" de l'antisémitisme en France....

Une "flambée" des violences et menaces racistes et xénophobes, touchant essentiellement des Maghrébins et une "forte hausse" des violences et menaces antisémites ont été enregistrées en 2010, selon le rapport annuel de la la Commission nationale consultative des droits de l'Homme (CNCDH).

Concernant le racisme et la xénophobie, "les données chiffrées pour l'année 2009 traduisent bien une +flambée+", indique ce rapport présenté lundi.
Oui, c'est inquiétant.

Il faut préciser deux choses :
- il y a plusieurs centaines de milliers de cas de violences en France chaque année.
- les violences et menaces à caractères racistes et/ou xénophobes touchant les gens classées par les "anti-racistes" plus ou moins comme "blancs" ne sont pas comptabilisés.

Donc, en fait, il y en a probablement beaucoup plus.

Citation :
L'année 2009 a également été marquée par une "forte hausse" (77,5%) des violences et menaces à caractère antisémite, notamment après l'offensive meurtrière israélienne dans la bande de Gaza en janvier 2009, relève la CNCDH sur la foi de statistiques recueillies grâce à un "partenariat" entre la DGPN et le Service de protection de la communauté juive (SPCJ) du CRIF.
Effectivement il est intéressant de constater cette importation du conflit en France.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Lun 26 Juil 2010 - 10:53

Yvan Rioufol a écrit:
Un processus de libanisation de certaines banlieues d'immigration est en train de s'installer, tandis que le discours convenu persiste à victimiser les agresseurs, en tentant d'acheter la paix sociale.

Yvan Rioufol a écrit:
le blocage intellectuel des politiques se laisse voir : ils sont en effet incapables de remettre en question cette "politique de peuplement" qui, pourtant, annonce le pire.

Yvan Rioufol a écrit:
C'est avec leurs pieds que de plus en plus de Français répondent à l'injonction du vivre ensemble, en fuyant des quartiers devenus pour eux invivables. Or, le diagnostic de cet échec du multiculturalisme n'est pas posé par l'Etat. Le discours politiquement correct parle sans cesse de fantasme et dénonce un racisme anti-musulman, sans voir le racisme anti-français et anti-blanc.

Tout cela est tellement vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Lun 26 Juil 2010 - 11:19

Citation :
Yvan Rioufol a écrit:
C'est avec leurs pieds que de plus en plus de Français répondent à l'injonction du vivre ensemble, en fuyant des quartiers devenus pour eux invivables.


C'est marrant il parle de moi Very Happy


AVANT APRES




COURAGE FUYEZ
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Lun 26 Juil 2010 - 12:20

Voici l'edito et le sommaire du dernier numéro de Riposte Laique.
Numero 154 : Edito

L’EDITO DE CYRANO
Après Grenoble, cela peut-il continuer ainsi ?

lundi 19 juillet 2010

Nous pensions vous proposer des numéros légers, durant cet été. Mais les articles tombent, de la part de nos lecteurs, et ils sont souvent de qualité. Et comme nombre de rédacteurs ont la plume qui les démange, cela donne encore un numéro bien rempli, surtout quand l’actualité s’y met !

Il y a quelques semaines, suite à un ensemble d’événements violents extrêmement graves, j’avais titré mon édito : "La France est au bord de la guerre civile, c’est un fait". (1)

Depuis, tous les jours, l’actualité vient confirmer ce constat effrayant. Ce week-end, c’était le quartier de la Villeneuve, à Grenoble, qui était l’objet d’une véritable émeute urbaine, suite à la mort d’un braqueur de la cité abattu par les forces de l’ordre, après un cambriolage armé. Nous avons eu, pendant quelques heures, le spectacle devenu classique des forces de l’ordre sur qui ont tire, cette fois à l’arme lourde, avec la solidarité d’une partie de la population, souvent d’origine arabo-musulmane. Que disaient les émeutiers : "Vous avez tué un des nôtres, de toute façon, vous êtes une sale race, on va vous tuer aussi !" Bien sûr, les voitures brûlées, appartenant souvent à une population d’origine modeste, faisaient partie du passif. Cela peut-il continuer ainsi ?

Le 14 juillet dernier, le ministère de l’Intérieur a donné l’ordre aux Préfets de ne plus communiquer le chiffre des voitures brûlées. Il paraît qu’il ne faut pas encourager les "jeunes" à battre le record de l’année précédente. Gageons que si les chiffres avaient été en recul, Hortefeux n’aurait pas hésité à les publier, et concluons donc qu’il y a eu davantage de dégâts que l’année précédente. Cela peut-il continuer ainsi ?

Dans ce contexte, combien paraît ridicule ce ministre, quand il signe avec Moussaoui, président du Conseil Français du Culte Musulman, une convention-cadre visant à mettre en œuvre un suivi statistique et opérationnel des actes hostiles aux musulmans, alors que la majorité des prisonniers qui peuplent les prisons sont musulmans. Que dire de Fillon inaugurant la mosquée d’Argenteuil, et parlant de la religion de paix et d’amour, devant une gamine voilée ? De qui se moque-t-on ? Cela peut-il continuer ainsi ?

Depuis trente années, l’impuissance de l’Etat, face à ces situations, est consternante. Depuis huit années, celle de Nicolas Sarkozy, qu’il soit ministre de l’Intérieur ou président de la République, est pathétique. Le constat est connu de tous. La majorité des délinquants est originaire des pays post-coloniaux, Afrique du Nord et Afrique subsaharienne. Ils refusent toute intégration. Ils veulent la thune, mais sans le travail. Ils sont élevés dans le refus des valeurs de la France. Ils sont de plus en plus jeunes. Les policiers les arrêtent des dizaines de fois, et les retrouvent souvent en liberté, dès le lendemain. Quand ils vont en prison, ils en ressortent, quelques semaines après, comme des héros. Comme le disait Malika Sorel, les sanctions prévues ne leur font plus peur, il faut donc en trouver d’autres. Les policiers s’étonnent, et parfois s’indignent, de la clémence des juges, devant certaines situations. Ain si, récemment, trois délinquants qui avaient tiré à la kalachnikov sur des flics ont-ils été laissé en liberté, avant le procès ! Ainsi, le cambrioleur abattu, à Grenoble, était en liberté, alors qu’à 27 ans, il avait déjà été condamné à trois reprises pour attaques à main armée... Cela n’empêche pas sa mère d’annoncer qu’elle va déposer plainte. Dans ce numéro, Roger Heurtebise pose la bonne question : Qu’attend-on pour nettoyer au karcher ? Cela peut-il continuer ainsi ?

Par peur de l’émeute, les différents gouvernements, depuis 30 ans, préfèrent laisser les policiers se faire canarder, plutôt que de leur donner l’ordre de se défendre, quitte à faire des morts chez ceux qui pensent qu’en France, on peut tirer sur les forces de l’ordre sans risquer sa vie. Résultat, les voyous se sentent de plus en plus fort, et accentuent la pression. Si l’Etat ne montre pas à ces délinquants d’un type nouveau qu’il est déterminé, et qu’il ne laissera plus les forces de l’ordre, policiers ou militaires, se faire tirer comme des lapins, la logique de guerre civile qu’illustrent ces violences ne fera que s’accentuer. Cela peut-il continuer ainsi ?



Le phénomène des bandes progresse de manière inquiétante. Quand elles ne s’affrontent pas entre elles, pour des questions de territoires, elles n’hésitent pas à terroriser, dans le quotidien, le commun des mortels qui a la malchance de se trouver là au mauvais moment. Une cigarette refusée, un regard mal interprété, et on peut se retrouver rapidement savaté au sol à un contre dix, voire poignardé. Une ultra-violence, totalement minorée par la bien-pensance médiatique, et le monde politique, gagne la France. Nos concitoyens ont de plus en plus peur, et ils ont raison. Cela peut-il continuer ainsi ?

Pendant ce temps là, des pompiers qui manifestaient pacifiquement, à Nice, pour défendre leur retraite, ont été chargés par la police, parce qu’ils n’auraient pas déposé de préavis de manifestation ! Nice où des racailles avaient lancé une émeute et cassé des voitures, des vitrines, du mobilier urbain en marge d’une manif pour Gaza... et sans que la police n’utilise la violence pour les réprimer. Cela peut-il continuer ainsi ?

Dans ce numéro, vous lirez également une remarquable interview de Véronique Bouzou, enseignante dans les Yvelines, auteur du livre "Ces profs qu’on assassine", qui raconte, sans langue de bois, une réalité effrayante de ce qu’est devenue l’école publique, bien éloignée de la belle histoire que nous racontent les ministres de l’Education nationale et les syndicats enseignants. Cela peut-il continuer ainsi ?

La police et l’école sont les deux piliers de la République. Or, les policiers et les enseignants sont les deux professions les plus maltraitées et les plus méprisées de leur hiérarchie, et de leurs ministres. Nous sommes dans un pays où on considère qu’on peut tirer impunément sur les représentants des forces de l’ordre, ou insulter et frapper un enseignant, sans conséquence marquante pour le coupable. Le discours de l’excuse, le coup du social, tenus par une gauche compassionnelle, remplacent trop souvent la condamnation sans appel qui devrait accompagner ce genre d’événement, et surtout la sanction dissuasive qui empêcherait sa répétition. Cela peut-il continuer ainsi ?

Dans le Loir-et-Cher, c’est une gendarmerie qui est attaquée par cinquante personnes du voyage, parce qu’un des leurs a forcé un barrage, et a été mortellement atteint. Cela peut-il continuer ainsi ?

Maurice Vidal remarque que, quand un Xavier Lemoine, maire UMP de Montfermeil, met les pieds dans le plat, en tenant ce discours de la vérité, tout le monde regarde ailleurs : « Dans les banlieues, la cause n’est pas sociale, pas économique, pas urbaine. La cause est d’ordre culturel, et quand on dit culturel, on va toucher beaucoup plus loin ; et pour ne pas dire des fois "cultuel’’, il faut aller jusque là. » « Vous avez des populations qui se mettent complètement en marge du fonctionnement normal de la république et qui reproduisent exactement le mode de vie qu’ils ont dans leurs pays d’origine avec leurs coutumes, leurs us, leurs lois. »

« La laïcité est une notion qui n’existe pas dans l’islam alors que c’est un des piliers de notre république. L’égalité hommes-femmes est une notion qui n’existe pas dans l’islam alors que c’est quand même la base de notre société. Et la liberté de conscience également. »

« La République est réellement en danger. »

Fort de ce constat, sachant que les prisons sont majoritairement peuplées de musulmans, sachant que l’islamisation de la France progresse au rythme des voiles, du halal et des mosquées, et que la voyoucratie est de plus en plus menaçante, on pourrait attendre du gouvernement, mais aussi de son opposition, toute aussi coupable d’une telle situation, un minimum de lucidité, un début d’auto-critique, et surtout un sursaut de clairvoyance. Et qu’on annonce enfin, comme signal fort, un moratoire sur l’immigration. Toutes les conditions sont réunies. Il s’agit de faire des économies, un plan de rigueur draconien est annoncé, des études sérieuses de Jean-Paul Gourevitch, relayées dans "Le Cri du contribuable" donnent à lire que l’immigration coûte chaque année 30 milliards de déficit. Le chômage de masse progresse, 150.000 jeunes sortent chaque année sans formation... Robert Albarèdes reprend ce s arguments, déjà développés dans nos deux ouvrages, "Les dessous du voile", et "Résistance républicaine". Cela peut-il continuer ainsi ?

Il n’y a que les technocrates de Bruxelles pour nous expliquer, dans ce contexte, qu’il faut injecter encore 50 millions d’immigrés (majoritairement issus des pays musulmans) dans l’Europe, d’ici 2050. Il n’y a que des gauchistes et les employeurs pour réclamer la régularisation de tous les sans-papiers, et il n’y a qu’une gauche démagogique pour s’opposer à l’expulsion de 30.000 clandestins par an, quand 200.000 nouveaux immigrés arrivent, chaque année, en France ! Cela peut-il continuer ainsi ?


Martine Aubry Brochen, épouse de l'avocat salafiste Louis Brochen...
Cette gauche n’est même pas capable, à l’exception d’André Gerin, de 14 députés socialistes et de 5 radicaux de gauche, de voter la loi contre la burqa, en première lecture. Comme on comprend l’indignation d’Yvette Roudy ! Dans "Résistance républicaine", vous lirez, dans la première partie du livre édité par Riposte Laïque, la réalité de la bataille qu’il a fallu mener pour imposer cette loi. Dans le film, très discutable et fort partial, de Negar Zoka, "Ce que le voile dévoile", la réalisatrice, d’origine iranienne, hostile aux positions de notre journal, nous rend à sa façon un bel hommage en faisant de nous les fers de lance de la bataille pour une loi contre le voile intégral.

Nous sentons que le discours de vérité que tient, et continue de tenir, Riposte Laïque, correspond au ressenti de nos concitoyens. Nos taux de visite sur notre site continuent de progresser.

http://pertinence.org/ripostelaique.com

Les insultes des imposteurs anti-racistes à la Sopo (le racisme anti-blanc n’existe pas, selon SOS Racisme !), la haine des duettistes Fourest-Sifaoui, les menaces d’une partie de la gauche, organisateurs du grostesque apéro anti-raciste de la Goutte d’Or, et celles d’une partie de l’extrême droite - qui nous qualifie de gauchistes judéo-maçonniques - n’y changeront rien.

La censure de Youtube, qui, pour la deuxième fois, sous la pression des islamistes, a bloqué une vidéo de RL - la Chanson "Peuple de France, vue par 56.000 internautes" - ne nous empêchera pas de continuer à vous faire connaître nos vidéos, par d’autres méthodes.

Ils ont beau dire que critiquer l’islamisation de son pays, c’est raciste, cela ne marche pas. Aux Pays-Bas, Geert Wilders progresse à chaque élection, et nous suivons sa démarche avec beaucoup d’intérêt. Pascal Hilout nous propose, dans ce numéro, une interview de l’admirable Wafa Sultan, venue témoigner pour soutenir Wilders, poursuivi devant les tribunaux hollandais par les maîtres-censeurs de son pays.

Pendant l’été, nos livres continuent de se vendre. Christine Tasin, présidente de Résistance Républicaine, prend quelques vacances, avant de préparer la rentrée, le 4 septembre, et l’apéro républicain marquant le 140e anniversaire de la IIIe République.

Nous savons qu’on ne fera jamais la Révolution, en France, entre le 14 juillet et fin août. Mais dès la rentrée, comptez sur Riposte Laïque, mais aussi sur de nombreux lecteurs qui se regroupent dans Résistance républicaine, pour contribuer à nous débarrasser au plus vite de tous ceux qui, depuis 30 ans, ont mené notre pays dans le gouffre où il est aujourd’hui. (3). Notre pays ne peut pas continuer ainsi.

Il nous faut au plus vite un Clemenceau !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mar 27 Juil 2010 - 19:05

Histoire d'apporter ma pierre à l'édifice : j'ai constaté ce matin que, dans le parking souterrain de ma résidence, ma voiture a été fracturée, mon autoradio abîmé (l'individu n'a pas réussi à l'arracher) et mon GPS dérobé.

(à ajouter au fait qu'en un an, on m'a déjà volé mes plaques d'immatriculation en plein coeur de Toulouse, et j'ai trouvé deux cambrioleurs dans mon salon (ou plutôt celui de mes parents, j'habitais encore chez eux).

J'ai la poisse ou j'entre dans la moyenne statistique ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 0:26

Philippe Fabry a écrit:
Histoire d'apporter ma pierre à l'édifice : j'ai constaté ce matin que, dans le parking souterrain de ma résidence, ma voiture a été fracturée, mon autoradio abîmé (l'individu n'a pas réussi à l'arracher) et mon GPS dérobé.

(à ajouter au fait qu'en un an, on m'a déjà volé mes plaques d'immatriculation en plein coeur de Toulouse, et j'ai trouvé deux cambrioleurs dans mon salon (ou plutôt celui de mes parents, j'habitais encore chez eux).

J'ai la poisse ou j'entre dans la moyenne statistique ?

Philou, c'est pas drôle, sincèrement....
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 10:35

Loup Ecossais a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Histoire d'apporter ma pierre à l'édifice : j'ai constaté ce matin que, dans le parking souterrain de ma résidence, ma voiture a été fracturée, mon autoradio abîmé (l'individu n'a pas réussi à l'arracher) et mon GPS dérobé.

(à ajouter au fait qu'en un an, on m'a déjà volé mes plaques d'immatriculation en plein coeur de Toulouse, et j'ai trouvé deux cambrioleurs dans mon salon (ou plutôt celui de mes parents, j'habitais encore chez eux).

J'ai la poisse ou j'entre dans la moyenne statistique ?

Philou, c'est pas drôle, sincèrement....

Parce que vous croyez que ça m'a fait rire de trouver ma voiture forcée et le GPS que m'avait offert ma femme pour Noël disparu ?
Et ces deux mecs chez moi en train de mettre mon ordinateur portable (avec ma thèse dedans) dans un sac ?

Je n'ai pas dit tout ça pour minimiser la cause, mais justement pour poser la question : est-ce normal de subir un délit tous les six mois pour un citoyen honnête ?

PS : ce que je raconte est authentique. Je peux même vous dire la date du cambriolage : 20 janvier 2009. Je m'en souviens: c'était le jour de l'investiture d'Obama.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 10:47

J'espère cher Philippe, que vous avez eu un "tête à tête" avec ses deux mecs. ;)
C'est tous les jours que nous assistons à ce genre de délinquance, et je comprends la colère et peine devant la violation de nos biens.

Personnellement, j'ai banni tout objet, dans une voiture, qui peut tenter ce genre de voyous et racailles.

Oui c'est vraiment triste d'en arriver là. On se sent bien impuissant.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 10:54

Arc-en-Ciel a écrit:
J'espère cher Philippe, que vous avez eu un "tête à tête" avec ses deux mecs. ;)

Ils se sont enfuis par la fenêtre en me voyant. J'ai commencé à les poursuivre et j'ai vu qu'ils n'avaient rien, pas de sacs sur eux. Je me suis donc dit qu'ils n'avaient rien pu prendre.
Ce n'est qu'après coup que j'ai constaté qu'ils avaient volé tous les bijoux de ma mère, dont sa bague de fiançailles (et également mes bijoux à moi, dont la Médaille Miraculeuse que m'avait laissée ma grand-mère : sans valeur autre que religieuse !)

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 11:20

Philippe Fabry a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:
J'espère cher Philippe, que vous avez eu un "tête à tête" avec ses deux mecs. ;)

Ils se sont enfuis par la fenêtre en me voyant. J'ai commencé à les poursuivre et j'ai vu qu'ils n'avaient rien, pas de sacs sur eux. Je me suis donc dit qu'ils n'avaient rien pu prendre.
Ce n'est qu'après coup que j'ai constaté qu'ils avaient volé tous les bijoux de ma mère, dont sa bague de fiançailles (et également mes bijoux à moi, dont la Médaille Miraculeuse que m'avait laissée ma grand-mère : sans valeur autre que religieuse !)

Sad
"Ô Marie, conçue sans péchés, priez pour nous, qui avons recours à vous"
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 13:47

FDS ou CPF ???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 15:53

Citation :
Philippe Fabry a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:
J'espère cher Philippe, que vous avez eu un "tête à tête" avec ses deux mecs. ;)

Ils se sont enfuis par la fenêtre en me voyant. J'ai commencé à les poursuivre et j'ai vu qu'ils n'avaient rien, pas de sacs sur eux. Je me suis donc dit qu'ils n'avaient rien pu prendre.
Ce n'est qu'après coup que j'ai constaté qu'ils avaient volé tous les bijoux de ma mère, dont sa bague de fiançailles (et également mes bijoux à moi, dont la Médaille Miraculeuse que m'avait laissée ma grand-mère : sans valeur autre que religieuse !)


Je compatis à la souffrance que peut représenter pour vous la perte de ces objets... La médaille, notamment... A votre place, j'en serais très affecté; mais je n'ai rien hérité de tels de mes aieux, peu pratiquants...
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 15:56

Cher Philippe, prenez-vous bien toutes les précautions (fermer portes et fenêtres, etc. ) lors de vos absences du domicile?
Mon épouse , que je taxerais volontiers de pathologisée sécuritaire, nous a pê néanmoins évité du souci, qui sait? (ne pas lui dire...)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 16:43

Karl a écrit:
Cher Philippe, prenez-vous bien toutes les précautions (fermer portes et fenêtres, etc. ) lors de vos absences du domicile?

Comme je l'ai dit, c'était chez mes parents. Ils ont forcé une fenêtre en la dégondant en faisant levier avec un instrument (gros tournevis, sans doute).

Depuis, mes parents ont fait mettre une alarme, notamment pour sécuriser ma mère complètement traumatisée.

Moi, c'est sûr, ça m'agace d'être victime de délits, mais je ne peux pas m'empêcher de penser que si ce qui m'arrive de pire se limite à cela, je dois m'en réjouir.

Ma femme est assez agacée par le zen avec lequel je ressens ce type d'évènements.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 17:30

Philippe Fabry a écrit:
Karl a écrit:
Cher Philippe, prenez-vous bien toutes les précautions (fermer portes et fenêtres, etc. ) lors de vos absences du domicile?

Comme je l'ai dit, c'était chez mes parents. Ils ont forcé une fenêtre en la dégondant en faisant levier avec un instrument (gros tournevis, sans doute).

Depuis, mes parents ont fait mettre une alarme, notamment pour sécuriser ma mère complètement traumatisée.

Moi, c'est sûr, ça m'agace d'être victime de délits, mais je ne peux pas m'empêcher de penser que si ce qui m'arrive de pire se limite à cela, je dois m'en réjouir.

Ma femme est assez agacée par le zen avec lequel je ressens ce type d'évènements.

Il vient une heure ou protester ne suffit plus :après la philosophie, il faut l'action... Victor Hugo.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 19:39

C est ce que je dis :
Ne remplissons plus nos prisons surpeuplées de ceux qui nous haïssent : dehors.
Déchéance de la nationalité, puis la porte.
Avec beaucoup d humanité mais aussi une fermeté qui doit correspondre au choix de ces individus : ne plus vivre avec ces Français qu ils haïssent tant.

Cela ne nous empêche pas d accueillir d autres immigrés qui aiment la France.
Le "bien vivre ensemble" précisément, cela se fait ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 20:25

Christophore a écrit:
C est ce que je dis :
Ne remplissons plus nos prisons surpeuplées de ceux qui nous haïssent : dehors.
Déchéance de la nationalité, puis la porte.

On entend souvent ça. Le problème : vous les envoyez où ? Croyez-vous que les autres pays en voudront ? Quand on veut mettre les gens dehors, il faut avoir un endroit où les exiler. Comme l'Australie le fut pour l'Empire britannique, par exemple.
Cela n'a plus d'équivalent.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 21:11

Dans leur pays d origine, dont ils plantent le drapeau chez nous, par exemple. 8)
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Mer 28 Juil 2010 - 21:24

Christophore a écrit:
Dans leur pays d origine, dont ils plantent le drapeau chez nous, par exemple. 8)

La plupart sont français, nés en France. Rien ne peut juridiquement conduire à les envoyer dans un autre pays qui lui-même les considère comme étrangers. C'est tout le problème.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 9:06

Citation :
Philippe Fabry a écrit:
Christophore a écrit:
Dans leur pays d origine, dont ils plantent le drapeau chez nous, par exemple. 8)

La plupart sont français, nés en France. Rien ne peut juridiquement conduire à les envoyer dans un autre pays qui lui-même les considère comme étrangers. C'est tout le problème.


Et en Terre Adélie? ça lave plus blanc que blanc là-bas...

Non, sérieusement... Ne pourrait-on pas déchoir de la nationalité au moins ceux qui ont démontré leur haine du pays? Je ne sais pas, moi, ça pourrait être érigé en délit, cette profession de haine de certains "artistes" du verbe ou du ballon...
On me dira, ça ne réduirait pas drastiquement le flux migratoire, mais ce pourrait être un exemple salutaire à méditer pour les autres...
Il n'est pas forcément besoin de trouver un pays (d'origine) d'accueil: le simple statut d'étranger ou clandestin est une punition en soi, s'il est assorti d'une perte de droits et prestations pour lesquelles on est venu en France...
Je suis conscient qu'il y aurait une bonne part de notre droit en la matière, à réviser: avec le courage politique et l'autorité naturelle qui gfont tant défaut aujourd'hui chez nos responsables...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 9:14

Que l'état arrête également de régulariser 200.000 clandestins chaque année...
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 9:26

Citation :
Loup Ecossais a écrit:
Que l'état arrête également de régulariser 200.000 clandestins chaque année...


Mais, absolument! Et il faut parallèlement clore le bec à tous les crétins de misérabilistes de gauche qui font leur fonds de commerce de ce phénomène des clandestins (comme un Jehan par exple...).
Tant qu'il y aura des collabos de cet acabit, ou que les gouvernements céderont à leurs pressions, ne seront pas relayés aux échelons locaux (parce que ceux-ci sont au mains des socialos à la botte des associations de potes, etc., on n'arrivera à rien.
Revenir en haut Aller en bas
caesor



Masculin Messages : 977
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 13:05

Philippe Fabry a écrit:
Christophore a écrit:
Dans leur pays d origine, dont ils plantent le drapeau chez nous, par exemple. 8)

La plupart sont français, nés en France. Rien ne peut juridiquement conduire à les envoyer dans un autre pays qui lui-même les considère comme étrangers. C'est tout le problème.
si : exiger la fin de la double nationalité et que chacun choisissent à quel pays ou peuple il appartient...
Revenir en haut Aller en bas
Jehan



Masculin Messages : 659
Inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 18:30

C'est un constat: on vivait par le passé dans une société fortement structurée par des clivages de classe et évidemment dans les milieux populaires : l'ennemi de classe était lié au monde du travail dont la traduction politique était claire.....

Aujourd'hui on vit désormais dans une société où les clivages de classe se sont fortement effacés sans avoir pour autant disparu...

Ainsi dans ces «quartiers», dit sensibles, les jeunes ont parfois des performances scolaires en hausse mais sont handicapées par les discriminations à l'embauche....

D'autre part, pour les plus exclus, "les jeunes du ghetto profond", le travail est un monde abstrait, hors de portée.

Enfin il y a la police... Ici les jeunes et moins jeunes y sont confrontés au quotidien avec tout ce que l'on connaît sur les contrôles d'identité multiples, les provocations verbales, les coups de pression !...

Ainsi se cristallise sur la figure du policier, une somme de sentiments, d'expériences, d'injustices, de formes de domination engendrant un surenchère de la violence...




Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 19:14

Les dérives islamo-mafieuses urbaines sont en train de gagner les centre-ville, les guérillas urbaines vont gagner les beaux quartiers, plusieurs villes Françaises ont vu ça, entres autres Perpignan, Toulouse, Saint Etienne.

Qu'on le veuille ou non, c'est lié à une immigration galopante, non contrôlé, qui relève plus de l'invasion que tout autre chose.

Dés les premiers arrivants, ils ont faits des ghettos en chassant les autochtones. Des Quartiers de certaines villes calmes sont devenus impossibles à vivre avec les flux migratoires incontrôlés, ces gens veulent vivre entre eux, refusent nos valeurs et créé des micros états là ou ils sont.

A conséquence de quoi, la Police qui représente la présence Française doit être combattue.

De nos valeurs, ils ne souhaitent que nos sonnantes et trébuchantes de nos services sociaux.

Il ne faut pas nous raconter des salades liés au niveau de vie, à l'argent,

Les Français d'après guerre étaient bien plus pauvres, rappelons nous de l'hiver 54 et de l'abbé Pierre, mais là, c'était une France du travail et des valeurs, il y a eut un effort national qui a construit un pays moderne et riche.

Là au contraire, nous assistons à l'arrivée de populations qui trouvent un pays hospitalier, accueillant, qui offre quantité d'aides, mais ils s'en moquent,

Ils ne viennent pas pour construire, pour s'assimiler, mais pour installer un nouvel ordre qui passe par la destruction de notre République.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 19:15

-


Dernière édition par nilamitp le Jeu 29 Juil 2010 - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 19:15

Jehan a écrit:
Enfin il y a la police... Ici les jeunes et moins jeunes y sont confrontés au quotidien avec tout ce que l'on connaît sur (...) les provocations verbales, les coups de pression !...

Ainsi se cristallise sur la figure du policier, une somme de sentiments, d'expériences, d'injustices, de formes de domination engendrant un surenchère de la violence...
tiens, dans tes dernières phrases,
tu remplaces "policiers" par "jeunes"
et "jeunes" par "français autochtones ou des vagues migratoires précédentes"

et tu auras tout compris...

à moins que tu sois très très malhonnête...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 19:20

franchement, Jehan, je t'aime bien, mais quand je t'entends répéter sans fin la même propagande mensongère que l'on nous rabâche contre toute réalité du terrain...

je comprends les insultes de Karl ou d'un autre...

en un certain sens, tu ne te rends pas compte comme c'est violent et infect ce que tu dis...

c'est ça le drame.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 19:21

http://www.freeworldacademy.com/globalleader/IMMIG.htm
Revenir en haut Aller en bas
Jehan



Masculin Messages : 659
Inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 21:12

Par le passé, il existait dans les cités dites « sensibles », tout un tissu associatif.
Dans les moments difficiles, grâce à leurs actions souterraines elles calmaient souvent les esprits évitant ainsi bien des conflits.

Ce tissu associatif est donc un outil essentiel pour la cohésion sociale de ces quartiers.
Nos élus doivent les conforter en sécurisant leurs moyens, mais aussi en établissant une relation de confiance avec les institutions. (services de police par exemple)

Évidemment il faut pour cela une volonté politique.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 21:19

Peut-être,

mais quand il y a des émeutes, il faut "pacifier" à coup de matraque.

ce devrait être l'affaire de deux trois nuits max, histoire de dire : "en France, nous sommes un pays civilisé, ici, on respecte César".

mais non ! Nous sommes une pédécratie : donc ça dure un mois et on se félicite ensuite que les policiers n'ont pas fait de blessés parmi les "jeunes" !

Du coup, tout est permis... et personne ne respecte César, à commencer par toi.

Sans cette violence légitime, tout ton discours ce sont de pures co.nneries pour les gogos...

L'ennui quand les tapettes comme toi on le pouvoir, c'est qun jour, il faudra se défendre tout seul...


Dernière édition par nilamitp le Jeu 29 Juil 2010 - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 21:22

Jehan a écrit:
Par le passé, il existait dans les cités dites « sensibles », tout un tissu associatif.
Dans les moments difficiles, grâce à leurs actions souterraines elles calmaient souvent les esprits évitant ainsi bien des conflits.

Ce tissu associatif est donc un outil essentiel pour la cohésion sociale de ces quartiers.
Nos élus doivent les conforter en sécurisant leurs moyens, mais aussi en établissant une relation de confiance avec les institutions. (services de police par exemple)

Évidemment il faut pour cela une volonté politique.




Salut Jehan,

Il me semble que des associations comme SOS racisme ont inculqué la haine de la France aux jeunes des cités.
Je ne veux pas généraliser mais parfois ces associations sont plus néfastes que bénéfiques.
Alex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: banalisation de la violence et rétention d'information   Jeu 29 Juil 2010 - 21:25

Citation :
Il me semble que des associations comme SOS racisme ont inculqué la haine de la France aux jeunes des cités.
Il ne l'on pas "inculqué", mais ils l'ont justifié à leur dépend !
Revenir en haut Aller en bas
 
banalisation de la violence et rétention d'information
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des statisticiens accusent l’éducation nationale de faire de la rétention d'information
» EURORDIS- Bulletin d'Information de Juin 2009
» Demande d'explication et information sur le BBCode
» lettre d'information (ACTA- Gironde) : contre la corrida...
» Information pour installer une thermométre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: