DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Caroline Aigle enceinte avec un cancer : retour sur un dilemme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Caroline Aigle enceinte avec un cancer : retour sur un dilemme   Lun 22 Mar 2010, 22:04

Les pro-mort devraient lire ça!

Citation :
Caroline Aigle enceinte avec un cancer : retour sur un dilemme

Par Docteur Nathalie | Oncologue | 21/03/2010 | 11H55

Je sors de la lecture de « Caroline Aigle : Vol brisé », de Jean-Dominique Merchet (éd. Jacob-Duvernet). Première femme pilote de chasse, polytechnicienne, triathlète, Caroline Aigle se préparait à devenir astronaute. Elle a été fauchée en été 2007 par un cancer.

Elle avait 33 ans. Enceinte de son deuxième enfant, elle a accouché juste avant de mourir, après avoir refusé la proposition d'avorter, qui aurait pu modifier le pronostic de sa maladie.

Avec cette lecture, il me revient en mémoire le cas d'une jeune patiente déjà mère d'une petite fille pour laquelle, alors qu'elle était enceinte de 4 mois bientôt, l'équipe avec laquelle je travaillais à l'époque discutait sans arriver à conclure de la meilleure prise en charge à proposer à la patiente.

Nos arguments portaient sur le plan médical, sur le plan éthique, mais le souhait de la patiente était peu évoqué. Certains propos me choquaient. Ainsi j'avais entendu une femme médecin remarquer « qu'elle pouvait déjà être satisfaite d'avoir eu un enfant ».

La jeune femme s'en remettait à l'opinion des médecins

Moi-même, j'étais partagée : entre l'objectivité médicale, qui poussait à interrompre la grossesse pour mieux soigner la mère et l'envie de garder toutes les options, avec les cartes qui nous étaient données.

Lorsque nous traitons un insuffisant rénal ou un diabétique par exemple, il ne nous viendra pas à l'esprit de lui greffer un rein ou de lui greffer un pancréas afin de le traiter plus confortablement… pour nous !

Cette jeune femme s'en remettait à nous et attendait la plus sage décision. Quelle était son opinion à elle, son choix éclairé ? Elle ne comprenait pas le français et nous devions passer par un interprète. Nous avons choisi de privilégier la mère.

Mais notre jeune patiente est décédée 48 heures après son interruption de grossesse. Nous avions à peine pu débuter un traitement.

Je travaille souvent à mieux comprendre la physiopathologie des traitements de chimiothérapie pendant la grossesse et je réfléchis aussi à ce que les patientes peuvent ressentir en temps que mères, divisées entre leur soif de vivre et celle tout aussi vitale d'enfanter.

Le livre sur Caroline Aigle m'est arrivé dans les mains et je crois ne toujours pas avoir de réponse définitive. Je salue le choix de cette femme qui avait un tempérament qui présageait des plus grandes destinées. Je ne lui aurais pas conseillé de garder son enfant si je l'avais rencontrée au début de sa grossesse.

Ce bébé qu'elle porte, de quel droit lui retirer ?

Le mélanome est un cancer dont on connait la stimulation par les hormones maternelles. Mais après le premier trimestre ?

Ce bébé qu'une mère porte, quand je n'ai aucune certitude de toxicité, de quel droit devrais-je le retirer ? Dans le cas de Caroline Aigle, une IVG aurait peut-être précipité son état, ou tout simplement n'aurait-elle rien changé à l'échéance d'une maladie foudroyante ?

Maintenant, il existe un petit Gabriel qui a une histoire extraordinaire, avec une mère non moins extraordinaire qui lui a laissé la vie en disant : « Il a le droit autant que moi d'avoir sa chance. »

Je veux croire que ce siècle, qui donne sa chance à de nombreux cancéreux condamnés il y a encore cinq ans, nous permettra par notre persévérance à tous, malades et soignants, de donner leur chance à ces mères dont les joies de l'enfantement sont broyées par le cancer.

http://www.rue89.com/face-au-cancer/2010/03/21/caroline-aigle-enceinte-et-atteinte-dun-cancer-retour-sur-un-dilemme-14341

Il y a un cas semblable, celui d'une femme qui avait refusé l'avortement, préférant se sacrifier plutôt que de voir tué son enfant. Elle a été canonisée. Sainte Gianna Beretta Molla. Lire sa vie ici:

http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/ns_lit_doc_20040516_beretta-molla_fr.html

Peut-être que Caroline Aigle sera la prochaine!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Caroline Aigle enceinte avec un cancer : retour sur un dilemme   Mar 23 Mar 2010, 11:20

Je cois que Caroline Aigle n'était pas chrétienne, donc elle ne sera pas canonisée.

Je rééedite après vérification sur le net, elle était catholique non pratiquante, marièe avec un divorcé. Pour moi cela n'empèche pas d'entrer dans le royaume de Dieu mais l'empecherait d'etre canonisé par l'Eglise catholique. Elle était proche d'un abbé, le père Phillippe Demoures.
Une Biographie dit que cet père (ancien pilote de chasse) aurait beni son mariage???
Cela est il possible qu'un prètre benisse un mariage avec un divorcé? Quel est la différence entre benir une union (je pense que ce terme serait mieux choisi) et celebrer un mariage?

Citation :

Jean-Dominique Merchet, 48 ans, journaliste au quotidien "Libération", a publié le récit d’un destin brisé, celui de la pilote de chasse Caroline Aigle.

Les milieux pro-vie auraient peut-être la tentation de récupérer Ca­roline comme une icône anti-avor­tement ? Pourtant Caroline était une catholique pas très en règle avec l’Église puisqu’ayant épousé un divorcé. Vous avez parlé de tout cela avec son mari, ses amis, un prêtre qui lui a beaucoup apporté, mais votre livre laisse une part de mystère. Qu’en pensez-vous vous-même ?
D’abord les faits : Caroline est issue d’un milieu catholique, mais elle n’était pas pratiquante, encore moins militante. Après sa mort, on a en effet beaucoup entendu dire qu’elle s’était sacrifiée pour donner la vie à son enfant… Cette affirmation ne correspond pas à ce qu’elle a dit à ses proches. Son mari Christophe a même été révolté d’entendre cela dit de cette manière. Elle était condamnée, de toute façon. Elle a vou­lu donner la vie à son fils, pour ne pas rajouter de la mort à la mort. Était-ce une démarche enracinée dans la foi chrétienne ? Je ne suis pas dans le secret de son âme – comment le pourrais-je ? En revanche, j’ai demandé à un prêtre ce qu’il en pensait. Pas n’importe quel prêtre, mais le père Demoures, qui avait béni son mariage avec Christophe – effectivement divorcé – et qui a pro­noncé l’homélie à son enterrement. Le père Demoures, qui est lui aussi un an­cien pilote de chasse, m’a assuré qu’elle n’avait pas justifié son choix par la foi religieuse. Mon opinion ? Caroline croyait en la vie, c’est évident. Son choix est sans doute un geste d’amour. Si je devais risquer une réponse, je dirais que c’est peut-être une attitude chrétienne qui ne se revendique pas comme telle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Caroline Aigle enceinte avec un cancer : retour sur un dilemme   Mar 30 Mar 2010, 20:36

louis74 a écrit:
Je cois que Caroline Aigle n'était pas chrétienne, donc elle ne sera pas canonisée.

Je rééedite après vérification sur le net, elle était catholique non pratiquante, marièe avec un divorcé. Pour moi cela n'empèche pas d'entrer dans le royaume de Dieu mais l'empecherait d'etre canonisé par l'Eglise catholique. Elle était proche d'un abbé, le père Phillippe Demoures.
Une Biographie dit que cet père (ancien pilote de chasse) aurait beni son mariage???
Cela est il possible qu'un prètre benisse un mariage avec un divorcé? Quel est la différence entre benir une union (je pense que ce terme serait mieux choisi) et celebrer un mariage?

Citation :

Jean-Dominique Merchet, 48 ans, journaliste au quotidien "Libération", a publié le récit d’un destin brisé, celui de la pilote de chasse Caroline Aigle.

Les milieux pro-vie auraient peut-être la tentation de récupérer Ca­roline comme une icône anti-avor­tement ? Pourtant Caroline était une catholique pas très en règle avec l’Église puisqu’ayant épousé un divorcé. Vous avez parlé de tout cela avec son mari, ses amis, un prêtre qui lui a beaucoup apporté, mais votre livre laisse une part de mystère. Qu’en pensez-vous vous-même ?
D’abord les faits : Caroline est issue d’un milieu catholique, mais elle n’était pas pratiquante, encore moins militante. Après sa mort, on a en effet beaucoup entendu dire qu’elle s’était sacrifiée pour donner la vie à son enfant… Cette affirmation ne correspond pas à ce qu’elle a dit à ses proches. Son mari Christophe a même été révolté d’entendre cela dit de cette manière. Elle était condamnée, de toute façon. Elle a vou­lu donner la vie à son fils, pour ne pas rajouter de la mort à la mort. Était-ce une démarche enracinée dans la foi chrétienne ? Je ne suis pas dans le secret de son âme – comment le pourrais-je ? En revanche, j’ai demandé à un prêtre ce qu’il en pensait. Pas n’importe quel prêtre, mais le père Demoures, qui avait béni son mariage avec Christophe – effectivement divorcé – et qui a pro­noncé l’homélie à son enterrement. Le père Demoures, qui est lui aussi un an­cien pilote de chasse, m’a assuré qu’elle n’avait pas justifié son choix par la foi religieuse. Mon opinion ? Caroline croyait en la vie, c’est évident. Son choix est sans doute un geste d’amour. Si je devais risquer une réponse, je dirais que c’est peut-être une attitude chrétienne qui ne se revendique pas comme telle.


bonjour Louis,

Célébrer un mariage c'est lui donner valeur de sacrement tel que Jésus l'a institué.

Bénir n'est pas donner le sacrement,

Néanmoins cela m'étonnerait qu'un prêtre bénisse un mariage avec un divorcé car Jésus a dit : Celui qui épouse un adultère devient lui-même adultère !

Je n'ai pas de mémoire le verset ni le chapitre !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28463
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Caroline Aigle enceinte avec un cancer : retour sur un dilemme   Mar 30 Mar 2010, 22:43

-Julienne a écrit:
louis74 a écrit:
Je cois que Caroline Aigle n'était pas chrétienne, donc elle ne sera pas canonisée.

Je rééedite après vérification sur le net, elle était catholique non pratiquante, marièe avec un divorcé. Pour moi cela n'empèche pas d'entrer dans le royaume de Dieu mais l'empecherait d'etre canonisé par l'Eglise catholique. Elle était proche d'un abbé, le père Phillippe Demoures.
Une Biographie dit que cet père (ancien pilote de chasse) aurait beni son mariage???
Cela est il possible qu'un prètre benisse un mariage avec un divorcé? Quel est la différence entre benir une union (je pense que ce terme serait mieux choisi) et celebrer un mariage?

Citation :

Jean-Dominique Merchet, 48 ans, journaliste au quotidien "Libération", a publié le récit d’un destin brisé, celui de la pilote de chasse Caroline Aigle.

Les milieux pro-vie auraient peut-être la tentation de récupérer Ca­roline comme une icône anti-avor­tement ? Pourtant Caroline était une catholique pas très en règle avec l’Église puisqu’ayant épousé un divorcé. Vous avez parlé de tout cela avec son mari, ses amis, un prêtre qui lui a beaucoup apporté, mais votre livre laisse une part de mystère. Qu’en pensez-vous vous-même ?
D’abord les faits : Caroline est issue d’un milieu catholique, mais elle n’était pas pratiquante, encore moins militante. Après sa mort, on a en effet beaucoup entendu dire qu’elle s’était sacrifiée pour donner la vie à son enfant… Cette affirmation ne correspond pas à ce qu’elle a dit à ses proches. Son mari Christophe a même été révolté d’entendre cela dit de cette manière. Elle était condamnée, de toute façon. Elle a vou­lu donner la vie à son fils, pour ne pas rajouter de la mort à la mort. Était-ce une démarche enracinée dans la foi chrétienne ? Je ne suis pas dans le secret de son âme – comment le pourrais-je ? En revanche, j’ai demandé à un prêtre ce qu’il en pensait. Pas n’importe quel prêtre, mais le père Demoures, qui avait béni son mariage avec Christophe – effectivement divorcé – et qui a pro­noncé l’homélie à son enterrement. Le père Demoures, qui est lui aussi un an­cien pilote de chasse, m’a assuré qu’elle n’avait pas justifié son choix par la foi religieuse. Mon opinion ? Caroline croyait en la vie, c’est évident. Son choix est sans doute un geste d’amour. Si je devais risquer une réponse, je dirais que c’est peut-être une attitude chrétienne qui ne se revendique pas comme telle.


bonjour Louis,

Célébrer un mariage c'est lui donner valeur de sacrement tel que Jésus l'a institué.

Bénir n'est pas donner le sacrement,

Néanmoins cela m'étonnerait qu'un prêtre bénisse un mariage avec un divorcé car Jésus a dit : Celui qui épouse un adultère devient lui-même adultère !

Je n'ai pas de mémoire le verset ni le chapitre !

"Je vous le dis: Si quelqu'un répudie sa femme -sauf en cas d'union illégale- et en épouse une autre, il est adultère. " - Matthieu 19, 9

;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Caroline Aigle enceinte avec un cancer : retour sur un dilemme   Mer 31 Mar 2010, 09:50

Merçi Paul et Julienne!

Quoi qu'il en soit, cela n'enlève rien au geste de Caroline Aigle qui a sauvé son petit contre sa propre vie.

( Tes differentes images avatar sont belles Julienne :P )
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Caroline Aigle enceinte avec un cancer : retour sur un dilemme   Mer 31 Mar 2010, 09:58

Les bénédictions lors d'un ( premier ) remariage sont régulières chez les orthodoxes et
sont parfois accordées par certains prêtres catholiques . Elles ne constituent pas une approbation mais un encouragement à viser malgré tout la sainteté . Dans " l'église réformée unique " de Belgique , je connais un cas de pasteur divorcé et remarié , qui a gardé sa charge .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Caroline Aigle enceinte avec un cancer : retour sur un dilemme   Mer 31 Mar 2010, 13:50

louis74 a écrit:
Je cois que Caroline Aigle n'était pas chrétienne, donc elle ne sera pas canonisée.

Je rééedite après vérification sur le net, elle était catholique non pratiquante, marièe avec un divorcé. Pour moi cela n'empèche pas d'entrer dans le royaume de Dieu mais l'empecherait d'etre canonisé par l'Eglise catholique. Elle était proche d'un abbé, le père Phillippe Demoures.
Une Biographie dit que cet père (ancien pilote de chasse) aurait beni son mariage???
Cela est il possible qu'un prètre benisse un mariage avec un divorcé? Quel est la différence entre benir une union (je pense que ce terme serait mieux choisi) et celebrer un mariage?

Cette bénédiction était dans ce cas un simple SACRAMENTAL et non un SACREMENT. Les prêtres font souvent cela pour raison pastorale dans des cas ou un vrai mariage sacramentel ne peut être célébré.

Inconvénients : les gens prennent parfois cela pour un vrai mariage.

Avantage : il y a un engagement devant Dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Caroline Aigle enceinte avec un cancer : retour sur un dilemme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaise en bois marquee de de l'aigle avec les lettres H.U
» mon puit canadien (pour chauffer mes tomates)
» 7 avril 2014 - Emission d'un timbre en hommage à Caroline Aigle
» Retour en arrière
» Etes-vous pour le retour de la triple couronne papale ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: