DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Méditation 237: La femme adultère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eric



Messages : 898
Inscription : 01/06/2008

MessageSujet: Méditation 237: La femme adultère.   Dim 21 Mar 2010, 08:37

Jésus s'était rendu au mont des Oliviers ;
de bon matin, il retourna au Temple. Comme tout le peuple venait à lui, il s'assit et se mit à enseigner.
Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme qu'on avait surprise en train de commettre l'adultère. Ils la font avancer,
et disent à Jésus :
« Maître, cette femme a été prise en flagrant délit d'adultère. Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, qu'en dis-tu ? »
Ils parlaient ainsi pour le mettre à l'épreuve, afin de pouvoir l'accuser.
Mais Jésus s'était baissé et, du doigt, il traçait des traits sur le sol.
Comme on persistait à l'interroger, il se redressa et leur dit : « Celui d'entre vous qui est sans péché, qu'il soit le premier à lui jeter la pierre. »Et il se baissa de nouveau pour tracer des traits sur le sol. Quant à eux, sur cette réponse, ils s'en allaient l'un après l'autre, en commençant par les plus âgés. Jésus resta seul avec la femme en face de lui.
Il se redressa et lui demanda : « Femme, où sont-il donc ? Alors, personne ne t'a condamnée ? »
Elle répondit : « Personne, Seigneur. » Et Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. »
(Jn 8, 1-11)

Cette femme a dû avoir la peur de sa vie : sans doute trainée manu militari par les « purs » que pensaient être ces scribes et ces pharisiens, elle n’ignorait pas leurs intentions et tout son instinct de survie devait se débattre en elle, telle une bête traquée. Et d’ailleurs c’est bien comme une bête, ou même une chose, qu’elle est considérée par ceux qui la conduisent à Jésus : elle n’est rien par elle-même, ne mérite aucun respect, n’a pas le droit à la moindre défense : la loi de Moïse est contre elle, ce qui est à leurs yeux définitif et sans appel concernant son sort immédiat.
Et si elle n’est pas instantanément lapidée, c’est uniquement parce qu’on veut s’en servir pour prendre en faute Jésus. Les scribes et les pharisiens se frottent déjà les mains de satisfaction : pour respecter les fameux préceptes de pardon et d’amour qu’il proclame partout, Jésus va être obligé de contredire la Loi en refusant de lapider cette femme, ce qui montrera clairement et définitivement son hérésie totale.
Seulement, et une fois de plus, ils avaient sous-estimé Jésus. Celui-ci trouve l’unique solution, celle qui lui permet à la fois d’être fidèle à l’Amour qu’il porte en lui et en même temps de respecter cette Loi qu’il n’est pas venu « abolir mais accomplir » , comme il le dit lui-même.
Personne n’a jamais dit que Jésus était génial, du moins à ma connaissance. Pourtant cet épisode le montre clairement. La solution qu’il adopte est en effet proprement géniale, c’est un fait.
Exactement comme un joueur d’échecs qui auraient devant lui les meilleurs joueurs du monde. Ceux-ci sont certains de le mettre mat au coup suivant et attendent son coup avec impatience pour pouvoir lui clouer le bec. Mais en fait de clouer le bec, ce sont eux qui se retrouvent le bec dans l’eau car ce joueur a trouvé l’unique solution, totalement inattendue, qui retourne définitivement la partie à son avantage.
Etudions de près cette solution :
Jésus commence par se baisser, et au lieu de répondre, fait des bâtons sur le sable. Ces adversaires insistent. Il continue ses dessins. Ils s’énervent. Il les calme et freine leur ardeur meurtrière par cette phrase à l’à propos tellement génial qu’elle est devenue depuis proverbiale : « Celui d'entre vous qui est sans péché, qu'il soit le premier à lui jeter la pierre. »
Il les oblige à faire un retour sur eux-mêmes et à s’ouvrir les yeux sur leur pureté factice : oui cette femme a commis l’adultère, mais moi je l’ai commis et fait commettre à combien de femmes ? j’ai volé combien de veuves ? j’ai accusé combien d’innocents ? combien de fois j’ai utilisé mon pouvoir en ma seule faveur et au détriment d’autrui? etc.
Pendant que Jésus se remet à faire des dessins sur le sable, ils partent tous les uns après les autres, et il n’y aura donc pas de première pierre.
En même temps, la femme réalise le miracle qui est en train de se produire : alors que seulement quelques minutes avant, elle se voyait déjà succomber dans une fin horrible sous les jets des pierres, la seule phrase prononcée par Jésus la sauve et tous ceux qui voulaient la tuer partent les uns après les autres. Et parallèlement elle comprend que si Jésus a voulu la sauver, c’est qu’il l’a aimée et en même temps lui a donné le pardon pour sa faute. En retour, elle repart bien décidée à ne plus pécher.
Ainsi Jésus non seulement n’a pas contredit la loi de Moïse par l’attitude qu’il a prise en face du péché de cette femme, mais il l’a transcendée de telle sorte qu’elle a pu l’inscrire définitivement et au plus profond de son cœur.

Méditation Pierre Valdès. Rédacteur principal: Eric.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Méditation 237: La femme adultère.   Dim 21 Mar 2010, 16:46

Selon la Loi de Moïse, les scribes et les pharisiens auraient du amener l'homme également car la Loi prévoyait la lapidation des deux personnes qui avaient transgressé !
Pourquoi déjà n'amènent t'ils que la femme ???

Peut-être un moyen tortueux pour mettre Jésus dans son tort vis-à-vis de La Loi et Jésus connaît leur projet tortueux.

Jésus trace du doigt des traits sur le sol, Jésus n'est pas pécheur Il est Dieu et s'Il n'aime pas le comportement, Jésus ne condamne pas Lui, il les laisse parler eux dont la coupe est impure, interrogeons nous sur notre propre comportement : de quoi sont alimentées nos conversations ? pourquoi jugeons nous ???
Nous voyons bien plus souvent la paille dans l'oeil du voisin que la poutre dans notre oeil.

C' est pourquoi Jésus va les prendre dans leur propre piège : Celui d'entre vous qui est sans péchés qu'il soit le premier à lui jeter la pierre !!!

Et Saint Jean, fait bien apparaître cela : car ils partent les uns après les autres, à commencer par les PLUS AGES !!!!!

Mis en face de leur conscience, placés face à leur péché ils n'osent plus parler, ils n'osent pas lapider cette femme...... ils s'en vont un à un .......

Cette fois, ils n'ont pas encore réussi à mettre Jésus dans son tort, à le prendre au piège, l'Heure du Christ n' est pas encore venue ....

Jésus qui n'est pas venu pour juger mais sauver ce qui était perdu ne condamne pas cette femme mais il lui recommande de ne plus pécher.

"Ne pèche plus"

Lors du Sacrement de la Réconciliation, nous nous engageons dans un repentir sincère à ne plus recommencer , à tout faire pour lutter contre nos mauvais penchants.....

En germe, dans cet Evangile le pouvoir que Jésus donnera à ses disciples de remettre les péchés.

Les pharisiens sont des gens qui ont à coeur de vivre leur foi juive fidèlement, parmi eux pourtant certains sont devenus des adversaires de Jésus parce qu' Il a chamboulé leurs certitudes.

Jésus vient nous donner le Commandement de l'Amour et de ne pas fermer notre coeur devant la souffrance, le désarroi , les faiblesses de notre prochain...... l'Amour surpasse la Loi, Jésus est venu annoncer la Bonne Nouvelle, la Plénitude de l'AMOUR !!
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Méditation 237: La femme adultère.   Lun 22 Mar 2010, 00:09

C'est moi qui souligne en bleu

-Julienne a écrit:
(...)

Les pharisiens sont des gens qui ont à coeur de vivre leur foi juive fidèlement, parmi eux pourtant certains sont devenus des adversaires de Jésus parce qu' Il a chamboulé leurs certitudes.


Mais ils ne la vivaient pas,car ils s'éloignèrent.C'est un aveu!

Mais, pour ceux-ci, ils sont premiers à désirer assister à la mise à mort ....

Je rappelle:Jacques 2:10 Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous.

Et que dis la loi....? que celui qui failli ,à un seul ,mourra

Ainsi donc Jésus,en ce passage,démasque l'énormité de leur comportement.(Et le mot est doux!!!)

______________

Biens de Dieu pour vous deux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Méditation 237: La femme adultère.   Lun 22 Mar 2010, 07:05

Enlui a écrit:
C'est moi qui souligne en bleu

-Julienne a écrit:
(...)

Les pharisiens sont des gens qui ont à coeur de vivre leur foi juive fidèlement, parmi eux pourtant certains sont devenus des adversaires de Jésus parce qu' Il a chamboulé leurs certitudes.


Mais ils ne la vivaient pas,car ils s'éloignèrent.C'est un aveu!

Mais, pour ceux-ci, ils sont premiers à désirer assister à la mise à mort ....

Je rappelle:Jacques 2:10 Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous.

Et que dis la loi....? que celui qui failli ,à un seul ,mourra

Ainsi donc Jésus,en ce passage,démasque l'énormité de leur comportement.(Et le mot est doux!!!)

______________

Biens de Dieu pour vous deux.

Ils ont pris Jésus en haine car il chamboule leurs certitudes !

Dieu dit : C' est l'Amour que je veux et non les sacrifices

Que Dieu te bénisse .... Chéri de Dieu fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation 237: La femme adultère.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kuten-la, l'oracle du Dalai Lama à Sagesses Bouddhistes
» Une femme en Samadhi
» Évangile et Méditation du mardi 5 février 2008
» Méditation du Diable
» Méditation : les époux chrétiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: