DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lois de mort ou Loi de Vie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Jeu 27 Mai 2010, 10:31

Dans la province de Chubut, où les cas des jeunes filles violées et
enceintes avaient été fortement médiatisés, la Législature de la
province vient d'adopter une loi qui affirme le droit sans autorisation
judiciaire préalable de tout avortement pratiqué sur une femme violée
ou dont la santé serait mise en danger par une grossesse. Pire : pour
les médecins, l'atermoiement ou la réticence à pratiquer l'avortement
seront passibles de sanctions administratives et de poursuites civiles
et pénales. Il suffira du consentement de la femme adulte demandant
l'avortement ou d'un représentant légal, pour les mineures.

Cette loi qui a été votée à l'unanimité et semble bénéficier du soutien
du gouverneur de la province de Chubut, Mario Das Neves, qui doit la
promulguer.(...)

Aux termes de cette loi, l'avortement sollicité dans les circonstances
d'exception prévues par le code pénal argentin, devra être pratiqué
dans les cinq jours de la demande.

L'objection de conscience est permise de manière individuelle mais non collective puisqu'aucun service public ne pourra refuser de procéder à l'intervention. (...)

L'objection de conscience devra en outre être signifiée par le professionnel de santé
dès l'entrée en vigueur de la loi ou dès son entrée dans un nouvel établissement.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Lun 31 Mai 2010, 15:08

Russie : la gay-pride, «oeuvre de Satan»

Ainsi qualifiée par le maire de Moscou et interdite, elle a quand même
eu lieu et n'a duré que... 5 minutes.

(salon beige)
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Mer 02 Juin 2010, 15:48

Un pas de plus...

"Les dispositions permettant aux infirmières de renouveler les
ordonnances de pilules contraceptives et aux pharmaciens de les
délivrer avec une prescription « périmée », sont entrées en vigueur
mardi, avec la publication au Journal officiel de la liste des
médicaments concernés. Ces mesures étaient inscrites dans la loi «
Hôpital, Patients, Santé, Territoires » (HPST) de la ministre de la
Santé Roselyne Bachelot, votée en juin 2009. Les infirmières pourront
donc renouveler une prescription, datant de moins de un an, pour tout
type de contraceptif oral, pour une durée maximum de 6 mois. Quant aux
pharmaciens, ils pourront délivrer tout type de pilule avec une
ordonnance dont la durée de validité est expirée, en inscrivant sur
celle-ci «délivrance par la procédure exceptionnelle d’une boîte
supplémentaire». La même ordonnance ne pouvant servir qu’une fois.

Dans un communiqué, le Conseil national de l’Ordre des médecins, qui
s’est toujours opposé à ces dispositions, invite les médecins à
indiquer sur l’ordonnance, dès qu’ils l’estimeront nécessaire, la
mention «non renouvelable». Le Conseil s’est en effet «inquiété de ce
que la liste de médicaments fixée comprend tous les contraceptifs
oraux, y compris ceux qui ont des indications très particulières qui
nécessitent une prise en charge spécifique qui ne pourrait avoir lieu
dans le cadre de ce dispositif». Ces dispositions sont «susceptibles de
faire courir des risques aux patientes et d’entraîner une prise en
charge dégradée», estime-t-il."

( dans Présent de demain )
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 05 Juin 2010, 09:24

« La pilule tue » : mobilisation pro-vie américaine pour l'environnement

L'American Life League et 26 autres organisations pro-vie vont mener
une action commune le 5 juin pour une « Journée contre la pilule : la
pilule tue l'environnement. » The pill kills invite chacun à manifester
devant un dispensaire médical, un centre de Planning familial, une
pharmacie ou un croisement très fréquenté…

Cette année l'accent est mis sur la manière dont les rejets de la
pilule contraceptive tuent l'environnement, notamment dans les cours
d'eau où, partout dans le monde, on découvre des poissons mâles «
féminisés » contaminés par des œstrogènes de synthèse. Le collectif
d'associations mobilisées veulent dénoncer l'occultation de ces
atteintes à l'environnement par des industries pharmaceutiques peu
soucieuses de laisser révéler leurs activités anti-écologiques.

A ce thème de l'année s'ajoute la dénonciation des autres conséquences
mortifères de la pilule : sur les enfants à naître, puisque toutes les
pilules contraceptives ont potentiellement, de façon plus ou moins
fréquente selon leur dosage, une action abortive, et sur les femmes
dont la santé est altérée et dont certaines sont mortes d'avoir pris la
pilule qui augmente le risque d'embolie pulmonaire, notamment. Ainsi la
pilule multiplie par cinq le risque de mourir de maladie
cardio-vasculaire chez les utilisatrices, rappellent les organisateurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 05 Juin 2010, 12:56

Créée en 1920 par décret, modifié le 28 octobre 1982, la médaille de la Famille française est « une distinction honorifique décernée aux personnes qui élèvent ou ont élevé dignement de nombreux enfants, afin de rendre hommage à leurs mérites et de leur témoigner la reconnaissance de la Nation.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Dim 06 Juin 2010, 17:38

PRESSIONS CONTRE L AMOUR : LOI DE MORT !


Les Egyptiens mariés à des Israéliennes doivent perdre leur nationalité


La Haute cour administrative égyptienne a confirmé samedi un jugement
dépossédant de leur nationalité les Egyptiens mariés à une Israélienne, dans un dossier qui illustre la sensibilité du sujet en Egypte malgré la paix signée avec Israël il y a plus de trente ans.

Le juge Mohammed al-Husseini de la Haute cour administrative a jugé que
le ministère de l'Intérieur devait demander au gouvernement de prendre
les mesures nécessaire pour déchoir de leur nationalité les Egyptiens
mariés à une Israélienne ainsi que leurs enfants.


L'arrêt de la Haute cour n'est pas susceptible d'appel.

L'an dernier, un tribunal de première instance avait demandé au
ministère de l'Intérieur d'examiner le cas d'un Egyptien marié à une
Israélienne, et de leurs enfants, afin de "prendre les dispositions
nécessaires pour les déchoir de leur nationalité".

Les ministères égyptiens de l'Intérieur et des Affaires étrangères
avaient fait appel de ce jugement, arguant du fait que ce genre de
décision relevait du Parlement.

Me Nabil al-Wahsh, l'avocat qui a porté l'affaire devant le tribunal, avait fait valoir que "la loi sur la nationalité égyptienne met en garde contre tout mariage avec une personne considérée comme sioniste".

Il ne faut pas permettre la naissance d'une génération "qui ne soit pas loyale à l'Egypte et au monde arabe", a-t-il déclaré. Les enfants de ces mariages mixtes "ne doivent pas être autorisés à faire leur service militaire", selon lui.

Il a également affirmé que les autorités égyptiennes avaient refusé de
fournir le nombre exact d'Egyptiens mariés à des Israéliennes, estimant leur nombre pour sa part aux alentours de 30.000. "La majorité sont mariés à des Israéliennes considérées comme sionistes, et seulement 10% ont épousé une Arabe israélienne", a-t-il ajouté.

Des milliers d'Egyptiens, en particulier ceux qui vivaient en Irak et avaient dû quitter le pays lors de la guerre du Golfe de 1990, sont partis trouver du travail en Israël, où ils se sont souvent mariés.

05/06/2010 14:23 LE CAIRE (AFP)
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Dim 06 Juin 2010, 17:49

Et l'on nous dira que la religion musulmane est tolérante...Allons bon, vive les maisons de ce nom... Mr. Green Mr.Red clown
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80767
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Dim 06 Juin 2010, 17:58

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
Et l'on nous dira que la religion musulmane est tolérante...Allons bon, vive les maisons de ce nom... Mr. Green Mr.Red clown

Je pense que ce n'est pas la religion musulmane qui est ici en jeu mais une poussée nationaliste et orgueilleuse qui atteint ces pays à l'image de l'Europe en 1900-1945.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Lun 07 Juin 2010, 20:19

Contraception et avortement : une même logique

Une étude de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) publiée en 2007 et intitulée "Les Français et la contraception" évoque un "paradoxe français" : malgré le taux d’utilisation de contraceptifs le plus élevé d’Europe, la France affiche un nombre d’avortements très élevé, 200 000 par an.

Or dans une interview accordée le 21 avril 2010 à Dialogue Dynamics, Jacques Suaudeau, ancien chercheur en chirurgie au National Institute of Health (USA) et conseiller scientifique à l’Académie pontificale pour la Vie, démontre que "50 ans après l’introduction de la première pilule contraceptive, la réalité des faits montre que la contraception, loin de faire reculer l’avortement, est devenue elle-même toujours davantage abortive.

C’est dans le fonctionnement même de la pilule que l’avortement a ses entrées.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Mar 08 Juin 2010, 15:07

Contraception : du préfixe contre- avec conception (source étymologique : http://www.cnrtl.fr/etymologie/contraception)

Ce qui dénote bien l'intention de... : contre la conception.

Certains s'abritent derrière la banalisation des mots tels que celui-ci (contraception), mais en oublient l'intention : celle d'empêcher une vie de naître, et celle des très probables descendants, on oublie aussi cette notion !

Arrêtons de jouer avec les mots.

Et c'est bien l'intention qui compte autant en morale qu'en spiritualité. Pas d'hypocrisie en se cachant derrière les intermédiaires médicamenteux légaux qui donnent une apparente bonne conscience derrière un écran de fumée.

L'Eglise enseigne les valeurs fondamentales du respect de la vie et n'a pas peur de le dire et le redire sans cesse. Cela dérange et dérangera toujours et de plus en plus.

Qu'en serait-il s'il n'y avait pas de Code de la Route par exemple ?

Mais je le redis encore pour la nième fois : chacun est libre face à sa conscience.
A nous à ce qu'elle soit la plus éclairée possible.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Mar 08 Juin 2010, 15:56

C est exactement cela, cher Jeb !

Votre référence á la descendance est bienvenue !

Il faut définir les mots qu on emploie, ce qui est le but du petit résumé ci-dessus et ci-dessous

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Mar 08 Juin 2010, 16:04

Ambiguïtés contraceptives

La contraception se dit de "l’ensemble des moyens artificiels utilisés
pour empêcher, de façon plus ou moins temporaire la conception,
c'est-à-dire la pénétration réussie d’un spermatozoïde dans un ovule
(fécondation) au niveau de la trompe de Fallope".

Mais d’autres moyens techniques sont diffusés comme "contraceptifs",
qui n’agissent plus au niveau de la conception de l’embryon mais
qui interrompent son développement initial:
les méthodes interceptives interceptent l’embryon avant son implantation dans l’utérus,
les méthodes contragestives provoquent l’élimination de l’embryon à peine implanté.

Il ne s’agit plus de contraception mais d’avortement très précoce.


Par ailleurs, il a été établi, dès les années 1950, que les
contraceptifs oraux n’étaient pas de "purs anti-ovulants" comme on le
prétend souvent. Ils coagulent la glaire cervicale et freinent la
remontée des spermatozoïdes vers l’utérus, empêchant la fécondation ;
bloquent l’ovulation, avec néanmoins un échappement ovulatoire de 5%
environ. L’allègement des dosages afin d’éviter les effets secondaires
a encore accru ce taux, que l’on estime à environ 9%.
Ils empêchent également le développement de la muqueuse endométriale,
faisant de l’utérus un milieu hostile à la vie
si une fécondation s’est produite : l’effet est alors abortif.

Malgré la difficulté d’établir précisément un pourcentage objectif de ces avortements précoces, on estime que 15 ans de prise de pilule contraceptive détruisent 2 embryons.

Ces éléments conduisent J. Suaudeau à conclure que "contraception et
avortement sont en fait étroitement liés. Ils le sont dans leur réalité
biologique. Ils le sont dans la mentalité qui les présuppose."


GENETHIQUE
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Mar 08 Juin 2010, 17:31



Nouvelle offensive pro-mort au Sénat en septembre


Des sénateurs ont annoncé dimanche devant l'Assemblée générale de
l'ADMD (Association pour le droit à mourir dans la dignité), qui se
tenait à Paris, qu'ils déposeraient une proposition de loi sur la
légalisation de l'euthanasie à l'automne.

Guy Fischer, sénateur PCF du Rhône et vice-président du Sénat, a
indiqué devant l'AG qu'il déposerait un texte, avec le soutien de
François Autin (Parti de gauche). Des indications fournies par le
président de l'ADMD Jean-Luc Romero et confirmées à l'AFP par M.
Fischer.

Les socialistes pourraient eux-mêmes déposer un texte. Des sénateurs
UMP comme Alain Fouché (Haute-Vienne) y seraient favorables (...)

M. Romero a l'espoir que le texte passe au Sénat: "les sénateurs sont
plus souples, les partis politiques n'ont pas beaucoup d'influence sur eux.

(salon beige)


Dernière édition par Christophore le Mar 08 Juin 2010, 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Mar 08 Juin 2010, 17:36

Si la société veut se débarrasser des malades ou des personnes agées ou handicapées, c est son choix.

Qu elle forme alors des commandos de tueurs professionnels et des Maisons de la mort.

Mais qu elle laisse es médecins en dehors de ces crimes.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Mar 08 Juin 2010, 17:37

Christopher c'est chien toutes tes trucs... un ou deux ce bien mais la c'est trop donne plus tot ton avis.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Mar 08 Juin 2010, 17:39

Christophore a écrit:
Si la société veut se débarrasser des malades ou des personnes agées ou handicapées, c est son choix.

Qu elle forme alors des commandos de tueurs professionnels et des Maisons de la mort.

Mais qu elle laisse es médecins en dehors de ces crimes.

Il est lá, mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Mar 08 Juin 2010, 17:42

Christophore a écrit:
Christophore a écrit:
Si la société veut se débarrasser des malades ou des personnes agées ou handicapées, c est son choix.

Qu elle forme alors des commandos de tueurs professionnels et des Maisons de la mort.

Mais qu elle laisse es médecins en dehors de ces crimes.

Il est lá, mon avis.
Quand je l'ai ecrit ton poste n'existai pas encore...
au lieu de faire 3 articles differents tu clique sur "editer et tu cree un seul ))
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Mar 08 Juin 2010, 18:09

Chassé croisé, Very Happy j ai cité le message du 17h36 :rigolo:

Pendant qu on y est, votre avatar, c est qui ? :demande:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Mer 09 Juin 2010, 12:11

1 milliard et demi de dollars, en priorité pour le planning familial :
la promesse de la Fondation Gates

La conférence « Women Deliver » (post précédent) n'est pas encore
achevée à Washington mais Melinda Gates (épouse de Bill) a déjà promis
de consacrer un milliard et demi de dollars supplémentaires au cours
des cinq années à venir à la santé maternelle dans le monde, notamment
par le financement et la diffusion du planning familial.

Melinda Gates a cité le nombre de morts maternelles enregistrées chaque
année : habituellement donné à 500.000, ce dernier chiffre est celui
annoncé par l'ONU et l'OMS. L'épouse de M. Microsoft a retenu, elle, le
chiffre amélioré de 350.000 résultant d'une étude menée par la
Fondation Gates. Mais quel qu'il soit, et bien que la mortalité
maternelle soit précisément en baisse, aprfois de manière
spectaculaire, dans des pays où l'avortement est illégal, bien des ONG
et institutions supra-nationales fondent leur stratégie sur son impact
dans l'opinion. Et cette stratégie ne consiste pas d'abord à réduire
les morts maternelles et infantiles par les soins périnataux à la mère
et à l'enfant, mais par la réduction du nombre des grossesses par un
accès mondialisé à la contraception, abortive ou non. L'évocation de
l'avortement légal comme moyen de combattre la mortalité des femmes est
ici moins explicite. Mais c'est aussi une constante de ces campagnes
souvent dissimulée derrière les termes : « santé reproductive » pour
tous.

Forte de son don considérable; Melinda Gates entend désormais
convaincre les nations donneuses à augmenter la part de leur budget
consacrée à la santé maternelle et infantile, toujours selon cette
perspective contraceptive.

La Banque mondiale s'est déjà affirmée prête à collaborer avec la
Fondation Gates à ce propos.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Mer 09 Juin 2010, 12:28

Mon avis est que la race blanche est en train de se suicider, ni plus ni moins.

Mon avis est encore que cela est directement lié lá son phénoménal égoisme lequel est lié á son APOSTASIE.

Ma conviction est que le prince de ce monde veut par lá éliminer plus vite le christianisme.

Mon avis est aussi que l'euthanasie des blancs (car les autres ne se laisseront pas faire,et ne laisseront pas non plus tuer les leurs) est conséquence directe de leur égoisme : ils ont voulu l'avortement, ils auront l'euthanasie.

Enfin, ma PROPOSITION est d arreter immédiatement et totalement le remboursement de l'avortement et de la contraception.

Et alors ipso facto il y aurait: d une part immédiatement de quoi payer les retraites, d autre part, reprise de la natalité.

Car il est évident que beaucoup de femmes accepteraient d être mères et beaucoup de mères accepteraient de mener leur maternité á terme et élever leurs enfants, si elles n étaient pas poussées á la contraception et á l'avortement.

Et elles n'y seraient pas si facilement poussées si cela n était pas gratuit !


:|
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Jeu 10 Juin 2010, 10:05

Et si vous voulez encore mon opinion :
apres avoir attaqué la maternité, puis la famille, viennent les attaques contre le sacerdoce et la vie consacrée, puis contre la médecine qu on implique dans les donneurs de mort alors que, par vocation, ils sont serviteurs de la vie.

Bref, contre les trois niveaux de confiance oú pouvait évoluer l homme au niveau de sa santé personnelle, sociale, religieux et spirituel.

Donc, dans nos sociétés "civilisées", l homme est poussé á perdre confiance. Au niveau meme de ce qui lui permettait de vivre.

Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Jeu 10 Juin 2010, 17:08

Un foetus découvert dans une poubelle de Vence dans les Alpes Maritimes



Un foetus d'environ 26 semaines, selon les estimations des experts, a
été découvert mardi 8 juin par des gendarmes de la brigade de Vence
(Alpes-Maritimes) dans une poubelle du centre-ville de la commune,
a-t-on appris jeudi de source judiciaire et auprès de la gendarmerie.

Le parquet de Grasse (Alpes-Maritimes) a ouvert une enquête confiée à
la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Grasse.

La mère du foetus pourrait être une femme habitant dans la résidence au
pied de laquelle il a été découvert, et qui a dû être hospitalisée
lundi soir, victime d'une hémorragie, selon ces sources confirmant des
informations de Nice-Matin.

Son état n'a pas encore permis de l'entendre, selon le parquet.

Ni le mari ni le voisinage ne la soupçonnait en tout cas de grossesse,
d'après leurs réponses aux questions des enquêteurs.

L'autopsie du foetus a été réalisée mercredi. Des examens
complémentaires vont être effectués jeudi.
(AFP) -

A QUOI BON D AVOIR FAIT LA LOI SUR L AVORTEMENT ?
On continue quand meme avec l aiguille á tricoter, chez soi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Jeu 10 Juin 2010, 17:46

Christophore a écrit:
[size=18]Mon avis est que la race blanche est en train de se suicider, ni plus ni moins.

Mon avis est encore que cela est directement lié lá son phénoménal égoisme lequel est lié á son APOSTASIE.

Ma conviction est que le prince de ce monde veut par lá éliminer plus vite le christianisme.


Et, cela n a pas trainé : voici l illustration de mes propos par un "homme écouté" :

Peter Singer, bioéthicien primé par MicroSoft et ses semblables, se
demande s'il ne faut pas en finir avec la race humaine

Peter Singer, l'Australien « spéciste » qui ne veut reconnaître comme
personnes les nouveau-nés qu'à partir du moment où ils sont conscients
d'eux-mêmes, vient de commettre une nouvelle outrance sur le blog «
tribune libre » du New York Times. « Cette génération doit-elle être la
dernière ? », demande le professeur à la prestigieuse université de
Princeton. « Ne pourrions-nous pas nous mettre d'accord pour nous
stériliser tous, alors pus personne ne serait contraint à des
sacrifices – et nous pourrions faire la fête sur le chemin de
l'extinction! »

Il s'interroge en fait longuement sur le degré de bonheur prévisible
qu'il faut pour se risquer à faire entrer un nouvel enfant dans le
monde, sachant qu'il peut être victime d'une maladie génétique grave et
pas forcément détectable avant la naissance. Puis en appelle à un
défenseur sud-africain du pessimiste par excellence, Schopenhauer :
David Benatar qui vient de publier un « beau livre avec un titre qui
interpelle : Il aurait mieux valu ne pas être, le dommage causé par
l'existence. Cet auteur estime que le mal fait aux enfants qui
souffriront gravement au cours de leur existence n'est pas compensé par
la vie bonne qu'auront d'autres enfants si notre espèce continue
d'exister. « Donc, la reproduction persistante causera de graves torts
à certains enfants, et ne bénéficiera à aucun. » (Pour ma part, je n'ai
pas compris le lien de cause à effet.)

Il explique plus loin que la plupart d'entre nous vivons la plupart du
temps avec des désirs inassouvis, et que si nous savions jauger nos
vies dans leur ensemble nous n'infligerions jamais rien de semblable à
autrui.

Commentaire de Singer : « Les gens qui souffriront le plus du
changement climatique ne sont pas encore conçus. S'il n'y avait pas de
générations futures, nous aurions beaucoup moins de motifs de
culpabilité… »

La stérilisation universelle – une vue de l'esprit, reconnaît Singer,
mais quand même ! – « ne fait de tort à personne puisque de toute façon
il n'y aura plus personne pour se trouver dans une situation plus
défavorable que la précédente ».

Singer achève sa tribune en assurant que choisir ainsi l'unique survie
l'univers non conscient ne serait pas la bonne option. « Pour ma part,
j'estime que pour la plupart, la vie vaut d'être vécue. » Mais il
repose la question, lancinante : « La perpétuation de notre espèce se
justifie-t-elle malgré notre certitude que cela apportera fatalement de
la souffrance à d'innocents êtres humains à venir ? »

© leblogdejeannesmits.

Qu est ce que je vous disais ?
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 12 Juin 2010, 16:22

PARIS (AFP) - La Sécurité sociale se dirige vers un nouveau déficit record en 2010

La Sécurité sociale, va voir le déficit de son régime général atteindre un
nouveau niveau record en 2010, probablement autour de 27 milliards d'euros,
sous le poids principalement de ses branches maladie et retraite.

La branche retraites du régime général, dont le déficit est attendu
autour de 10 milliards d'euros en 2010, est au coeur de toutes les
attentions actuellement, dans le cadre de la réforme, en préparation, des
retraites. EUTHANASIE PROPOSÉE EN PARALLELE A CES INFOS
Face à ce déficit des retraites, le gouvernement devrait dévoiler son projet le 15 juin, même s'il a déjà abattu ses principales cartes, comme le recul de l'âge légal de départ.

Moins sous les projecteurs actuellement, l'assurance maladie devrait
concentrer à elle seule plus de la moitié du déficit du régime général.
CONTRACEPTIONS DIVERSES ET AVORTEMENT, N EST CE PAS ?

Le gouvernement veut y faire face en consacrant ses principaux efforts
à la maîtrise des dépenses. Nicolas Sarkozy a déjà fixé le cap: après 3% cette année, il a décidé de ramener la progression annuelle des dépenses d'assurance maladie (Ondam) à 2,9% en 2011 et 2,8% en 2012.
DÉREMBOURSEMENTS DES SOINS, LIMITATIONS DES EXAMENS COMPLÉMENTAIRES DE HAUT NIVEAU ET NON AGRESSIFS AU PROFIT DES PLUS ANCIENS ET PLUS AGRESSIFS, EH OUI !!!!- MAIS RENFORCEMENT DE LA PRISE EN CHARGE DES USINES DE MORT

:colere:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Dim 13 Juin 2010, 11:33

HANOI, 12 juin 2010 (AFP) - Vietnam: un prêtre dissident dénonce les
violations des droits de l'homme

Le prêtre dissident vietnamien Nguyen Van Ly qui affirme avoir passé 17
ans en prison depuis 1977, clame son innocence dans une lettre aux
Nations unies et accuse le régime communiste vietnamien de ne pas
respecter les droits de l'homme en violation de ses engagements
internationaux.

Emprisonné à quatre reprises, le prêtre avait annoncé en mars avoir été
remis en liberté provisoire pour être soigné pour une tumeur au
cerveau.

Sa lettre adressée aux Nations unies, datée du 8 juin et dont l'AFP a
eu copie samedi, a été envoyée également à des organisations
internationales de défense des droits de l'homme.

"J'ai toujours été innocent car j'ai toujours agi dans le cadre des
lois internationales, ce que doivent faire les autorités communistes
vietnamiennes si elles veulent rester membre des Nations unies",
écrit-il.

Ly a été condamné en 2007 pour propagande contre l'Etat à huit ans de
prison, une sentence condamnée internationalement. L'Union européenne
le considère comme un "prisonnier de conscience". Il avait notamment
été accusé d'être à l'origine du "bloc 8406", un mouvement
pro-démocratie né le 8 avril 2006 et appelant au multipartisme.

En l'arrêtant, en le condamnant et en saisissant ses biens, le régime a
"gravement violé les règles internationales" auxquelles il a pourtant
souscrit, affirme le prêtre.

Le Vietnam a ratifié le Pacte international relatif aux droits civils
et politiques des Nations unies.

Le prêtre dissident demande au gouvernement la restitution de quelque
200 livres dont des bibles, mais aussi d'ordinateurs, de documents sur
la justice, la démocratie et les droits de l'homme, ainsi que de
vêtements sacerdotaux qui ont été saisis.

Atteint d'une paralysie partielle en prison, il demande aussi plus de
500.000 dollars d'indemnisation au titre du préjudice médical et
appelle le gouvernement à mettre fin "à la répression et
l'emprisonnement" de ceux qui luttent pour la justice, la liberté et la
démocratie.

Joint par téléphone en mars dans sa maison familiale de Hué (centre) où
il était en résidence surveillée, Ly avait précisé qu'après son
traitement médical, il devrait retourner en prison. A l'issue d'une
période d'un an, sa famille devait toutefois pouvoir demander une
nouvelle suspension de peine si sa santé continuait à se dégrader.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Jeu 29 Juil 2010, 15:14

Quelle politique de santé publique en France ?

Communiqué de Mgr Aillet, évêque de Bayonne

ROME, Jeudi 29 juillet 2010 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous un communiqué de Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron et président de l'Académie diocésaine pour la Vie qui s'interroge sur la politique de santé publique en France, aujourd'hui et souligne la nécessité de promouvoir une culture de la vie.


Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, a multiplié ces dernières semaines les déclarations abruptes et intempestives qui manifestent clairement de sa part la volonté de promouvoir en France l'avortement, que le Concile Vatican II a dénoncé comme « un crime abominable » (1).
Mme Bachelot, qui est à l'origine du relèvement en mars 2010 du forfait de l'IVG au profit des médecins qui pratiquent l'avortement, entend faire de l'accès des femmes à l'avortement l'une de ses principales priorités (2).

Elle ose affirmer que l'avortement n'est pas un mal nécessaire (3) et n'hésite pas à présenter « l'offre de soins » en matière d'IVG (4), c'est-à-dire le nombre d'avortements pratiqués, comme un critère essentiel d'évaluation des Agences régionales de santé (5).

Cette politique est d'autant plus surprenante que le nombre d'avortements est particulièrement important en France (où le taux d'IVG est, par exemple, deux fois plus élevé qu'en Allemagne) ; elle est d'autant plus incompréhensible que les femmes françaises sont 86% à considérer que « l'IVG laisse des traces psychologiques difficiles à vivre » comme elles sont 83% à penser que la société devrait « davantage les aider à éviter le recours à l'IVG » (sondage IFOP-Alliance pour les Droits de la Vie du 4 mars 2010)...

Par ailleurs, Mme Bachelot qui se targue d'avoir interdit, au nom de la protection de la jeunesse, la vente d'alcool et de cigarettes aux mineurs, vient de se prononcer en faveur de la mise en place expérimentale, en France, de salles d'injection (pudiquement appelés « centres de consommation supervisés ») pour accueillir les toxicomanes et leur permettre de se droguer « proprement » !

Nombreux sont donc nos concitoyens, et plus particulièrement les professionnels de la santé, qui s'inquiètent des orientations, des dérives et des incohérences actuelles de la politique de la santé publique en France. Les mots « santé » et « soins » auraient-ils désormais un nouveau sens ?

Dans ces conditions, sans doute est-il plus nécessaire que jamais que les chrétiens et les hommes conscients de leurs responsabilités puissent s'engager sur le terrain de la vie sociale, politique, associative et culturelle pour promouvoir une « culture de la vie » respectueuse de la vie et de la dignité de tous.

Le 26 juillet 2010,
+ Marc Aillet
Evêque de Bayonne, Lescar et Oloron
Président de l'Académie diocésaine pour la Vie

(1) Constitution Gaudium et spes, 51, §3
(2) Cf. sa déclaration du 4 mai dernier lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.
(3) Cf. son discours du 15 juin dernier au Sénat : « l'IVG est présentée comme un mal nécessaire. Je ne m'associe pas à cette présentation négative »...
(4) Cf. Interview pour le journal 20Minutes « L'IVG doit être une composante obligatoire de l'offre de soin. » (28 janvier dernier)
(5) Le 24 juin dernier, au Sénat.



Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Ven 30 Juil 2010, 19:02

Bangladesh : L'Église contre la violence faite aux femmes

Un projet Caritas enraye la pratique de la dot dans 1.000 villages

ROME, Mercredi 28 juillet 2010 (ZENIT.org) - L'Église au Bangladesh mène depuis des années une lutte contre la pratique de la dot et contre la violence à l'égard des femmes qui en découle. Un projet de la Caritas a déjà permis d'enrayer cette pratique dans 1.000 villages du pays.

Bien qu'illégale depuis 1980, cette tradition est encore très répandue, surtout dans la partie nord occidentale du Bangladesh, à l'instar d'autres régions du sous-continent indien.

Ce phénomène est la cause, dans le pays, du nombre dramatique d'infanticides chez les petites filles à leur naissance, et de l'escalade, ces dernières années, des avortements sélectifs que favorisent les nouveaux instruments de diagnostic prénatal.

Avoir une fille a souvent un coût insoutenable pour les familles qui, pour payer la dot, s'endettent jusqu'à finir, assez souvent, dans la misère.

Tout aussi dramatique est le sort qui attend les femmes dont la dot est jugée insuffisante, ou dont les parents ne parviennent pas à payer leur dette : uxoricides, maltraitances domestiques, tortures et agressions à l'acide qui, si elles ne tuent pas, défigurent pour la vie, sont à l'ordre du jour dans le pays, même si la presse locale n'en parle que depuis peu de temps.

Face à une pratique aussi difficile à déraciner, souligne l'agence Eglises d'Asie, les paroisses et les organisations catholiques du Bangladesh s'activent notamment sur le front de la sensibilisation.

« Nous tentons d'expliquer aux gens que ce système est négatif et qu'ils doivent l'abandonner pour toujours », explique le père Anthony Sen, curé de paroisse à Thakurgaum.

Dans ce but, Caritas Bangladesh organise des spectacles de Gambhira, des représentations théâtrales traditionnelles à fond musical et de danses, très populaires dans la zone occidentale du pays, à la frontière avec la région indienne du Bengale. Une manière de faire arriver le message aux catégories les moins instruites de la population.

« Nous avions jadis essayé à travers des colloques et des réunions, mais cela n'a pas fonctionné », rapporte le responsable local du projet Caritas, Suklesh George Costa.

Cette nouvelle initiative semble bien foctionner. Dans les villages impliqués dans le projet (environ 1.000), la pratique de la dot a disparu.

Nieves San Martín

Le Bangladesh a la quatrième plus peuplée majorité musulmane du monde soit, selon les estimations officielles, 125 millions de personnes, 89,7 % de la population nationale.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Dim 20 Nov 2011, 20:23

"Si l'écologie est une œuvre spécifiquement humaine qui ressortit à la responsabilité singulière de l'homme dans l'univers, elle doit être aussi une œuvre au service de l'homme. Elle est un des éléments du développement intégral de l'homme comme le Saint-Père l'a rappelé à plusieurs reprises. L'écologie au service de l'homme n'est pas un vague naturalisme, c'est un engagement pour défendre la qualité de la vie des hommes. La qualité de la vie de tous les hommes, la qualité de vie de tout l'homme dans toutes les dimensions de son existence, non seulement physique, mais aussi psychique, morale et spirituelle. C'est dans cette ampleur que se déploie l'implication des chrétiens dans la défense de la vie.

Depuis plus de dix ans, les évêques de France ont invité les fidèles à unir leurs prières et leurs efforts pour la défense de la vie humaine depuis sa conception jusqu'à sa fin naturelle. A proximité du dernier dimanche du mois de mai, beaucoup de communautés chrétiennes prennent des initiatives dans ce sens. L'an dernier, le Pape Benoît XVI nous a invités à nous joindre à sa prière pour la vie naissante la veille du premier dimanche de l'Avent. Nous avons répondu à ce appel dans nos diocèses par des propositions diverses. Un certain nombre de chrétiens se joignent aussi à des manifestations non-confessionnelles comme la Marche pour la Vie du mois de janvier."

Extrait du discours de cloture de l Assemblee des Eveques de France a Lourdes novembre 2011
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Lun 21 Nov 2011, 20:27

Communiqué de l’Association Catholique des Infirmières et Médecins. 16 novembre 2011

La compagnie Geron a été la première aux Etats-Unis à obtenir l’autorisation de faire des recherches sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires.
Ce laboratoire très connu vient de renoncer complètement à ses expériences. La raison principale en est les échecs dans les traitements de la dégénérescence maculaire (DMLA) et des affections de la moelle épinière. Geron est en effet spécialisée dans la recherche sur les lésions spinales. Elle va se réorienter vers sa branche de recherche sur le cancer.

Dans ces conditions, il y a lieu de se demander pourquoi l’Europe vient d’autoriser l’utilisation des cellules souches embryonnaires dans la dégénérescence maculaire. Pourquoi la France et l’INSERM acceptent toujours de financer des recherches sur l’embryon. Rappelons que celles-ci en France bénéficient toujours d’un régime dérogatoire. Mais surtout, pourquoi le Généthon et l’Association de la lutte contre la myopathie (AFM) continue à se servir de l’argent des dons pour des recherches presque totalement abandonnées en Amérique car elles ne servent à rien.

Le pape vient de rappeler lui-même que les recherches sur les cellules souches dites adultes (sang du cordon, moelle osseuse etc.) obtiennent succès sur succès. Conjointement non seulement les recherches sur l’embryon sont dans l’impasse ; mais aussi elles détruisent des vies humaines en développement. Inf http://www.lifenews.com/2011/11/15/ et New York Times.

Docteur Jean-Pierre DICKES, Président de l'ACIMPS
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
 
Lois de mort ou Loi de Vie ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Lois de mort ou Loi de Vie ?
» Y a t-il un lien entre le niveau spirituel de l'âme (le degré de la foi) et la peur de la mort?
» Natuzza Evolo et l'heure de la mort
» Homélie sur l'heure de la mort ?
» Qu'est-ce que cette seconde mort dont parle l'Apocalypse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: