DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lois de mort ou Loi de Vie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Ven 19 Mar 2010, 10:20

[Docteur Xavier Dor]


18 mars 2010 : entrée de la culture de mort à l’Académie française



La culture de mort est entrée dans notre société en 1967, le 28
décembre, jour anniversaire du massacre des Saints Innocents. L’auteur
de la loi qui a autorisé l’usage de la pilule et la contraception est
Lucien Neuwirth, franc-maçon.

La loi avait été précédée le 23 septembre de la même année par une
redéfinition, dans le Code de la santé publique, du mot « médicament »
: substance permettant de soigner et, éventuellement, guérir, mais
aussi « capable de modifier les fonctions organiques ». Les choses
iront si loin que l’on parlera d’IVG médicamenteuse, mortelle pour
l’enfant et non sans danger pour la mère.

La pilule qui s’oppose à la fécondation a été présentée comme moyen
d’éviter un avortement. En réalité – tout est là – la contraception n’a
d’autre but que la libération sexuelle séparant la sexualité et la
fécondité.

La chose est si claire que le MFPF (Mouvement français pour le planning
familial) a inscrit dans ses statuts : art. 1-5, « le droit à la
contraception et à l’avortement ».

La contraception est une guerre déclarée à la chasteté, à la fidélité,
à la maîtrise de soi, ouvrant la porte à la débauche et au meurtre.

Restait la loi de 1920 qui poursuivait et condamnait l’avortement.

Il fallait compléter la loi de 1967. Suivit une campagne effrénée des
féministes. (...) Et ce fut la loi Giscard-Chirac-Veil, dite loi Veil.
Elle fut votée le 29 novembre à 3 h 40 du matin : la gauche avait fait
bloc et la droite avait apporté le tiers de ses voix. La loi fut
appliquée le 17 janvier 1975.

D’où viennent les lois de 1967, 1975 et les suivantes ? Elles sont les
filles de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1789,
art. 6, tiré du Contrat Social de Jean-Jacques Rousseau : « La loi est
l’expression de la volonté générale. »

L’homme, désormais, décide lui-même du bien, du mal, du vrai et du
faux, du juste et de l’injuste. Il ne dépend plus de la raison droite,
celle d’Aristote et de saint Thomas d’Aquin mais de la raison seule,
celle des Encyclopédistes et de Robespierre.

L’Académie française a été fondée sous Louis XIII par un cardinal
respectueux de la loi divine. C’est maintenant le règne des Droits de
l’homme sans Dieu, d’une République qui donne le droit à l’élimination
des plus faibles.

En abrogeant la loi de 1920, faisant ainsi sauter le dernier verrou, la
loi Veil n’a pas fondé la culture de mort mais elle l’a consacrée. Sa
consécration est un sacrilège et ce sacrilège est celui de la
transgression de la loi divine et de la loi naturelle, non par
changement de civilisation mais par sa négation : l’élimination du plus
faible et de l’innocent. (...)

/á suivre/
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Ven 19 Mar 2010, 10:29

L'avortement n'est pas une loi. C'est une dépénalisation. On ne met plus en prison une femme qui avorte. D'autre part, Mme Veil, était ministre de la santé. De plus, elle est avocate de par sa formation.

Le débat serait plutôt général, est-ce que nous avons besoin d'une dépénalisation pour mener une vie où tout soit permis ?

Se sont les femmes qui, emboîtant le pas à cette dépénalisation, qui ont oeuvré pour être libre de leur 'ventre' !
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Ven 19 Mar 2010, 10:47

Tout á fait, Doris.
Mais, cette dépénalisation elle-meme, ne s est-elle pas faite par une Loi ?
La fameuse Loi-Veil ?
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Ven 19 Mar 2010, 13:46

Oui,une loi donc qui dépénalise,
car auparavant la loi condamnait et pénalisait.

Ce n'est pas une loi qui invite à recourir à l'avortement,même si certains la revendiquent pour en faire....un droit... !
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Ven 19 Mar 2010, 13:55

Alors c'est plus un pas de plus franchi par le néo-libéralisme inévitable puisque c'est à une époque précise que le peuple demande.

Plus de droit mais finalement au final bien peu de liberté. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Ven 19 Mar 2010, 13:57

Christophore a écrit:
Tout á fait, Doris.
Mais, cette dépénalisation elle-meme, ne s est-elle pas faite par une Loi ?
La fameuse Loi-Veil ?

Ah ! peut-être ! Mais la loi ne serait-elle pas alors la dépénalisation elle-même, sans encouragerla liberté d'avorter, tout en protégeant la liberté de ne pas avorter. Faut pas oublier que Madame Simone Veil est avant tout avocate. Donc, il n'y a pas incitation à l'avortement.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Ven 19 Mar 2010, 14:06

idem donc:

Enlui a écrit:
Oui,une loi donc qui dépénalise,
car auparavant la loi condamnait et pénalisait.

Ce n'est pas une loi qui invite à recourir à l'avortement,même si certains la revendiquent pour en faire....un droit... !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Ven 19 Mar 2010, 18:10

Avez vous lu la loi?Certains articles sont interressant, et je suis pas sur qu'ils soient appliqués je vous les copie.

Citation :
"Art. L. 162. - La femme enceinte que son état place dans une situation de détresse peut demander à un médecin l'interruption de sa grossesse.

De nes jours toutes les femmes qui avortent sont'elles toutes en situation de detresse?

Citation :
"Art. L. 162-3. - Le médecin sollicité par une femme en vue de l'interruption de sa grossesse doit, sous réserve de l'article L. 162-8 :

"1° Informer celle-ci des risques médicaux qu'elle encourt pour elle-même et pour ses maternités futures ;
"2° Remettre à l'intéressée un dossier-guide comportant :

"a) L'énumération des droits, aides et avantages garantis par la loi aux familles, aux mères, célibataires ou non, et à leurs enfants, ainsi que des possibilités offertes par l'adoption d'un enfant à naître ; "b) La liste et les adresses des organismes visés à l'article 162-4.


Cet article est 'il vraiment respecté?

Je crois vraiment que la philosophie de cette loi est différente que ceux que nous présente certains pro IVG, avec des arguments telle que la liberté de disposer de son corps ( argument débile, qui assimile l'avortement à une coupe chez le coiffeur ou une manicure)

Je crois qu'avant il y avait une place pour proposer des alternatives à l'avortement dans cette loi, place que les pro IVG ne font pas la publicité.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Ven 19 Mar 2010, 20:44

Au risque de me faire détester :

TU NE TUERAS PAS... !


:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Ven 19 Mar 2010, 21:38

La question que l'on doit se poser entre nous catholique qui sommes contre l'avortement est que faire pour eradiquer ce fléau. Surprimer la loi Veil, revenir à la pénalisation des personnes qui avortent clandestinement serait 'elle une bonne chose?

je crois que c'est plutot une grande bataille à mener pour introduire dans les consciences que la vie humaine commence des les premiers instants de l'embryon, developper au maximum les alternatives à l'avortement, en bref faire en sorte que cette loi devienne obsolète. Mais c'est vraiment un travail gigantestesque.

Je connais un pays ou l'avortement est interdit, cela n'empeche pas les avortements clandestins. Car dans ce pays, une femme qui a un bébé hors mariage sera pratiquement exclu, montrer du doigt, sa famille humiliée. Donc si le père ne veut pas se marier en quatrième vitesse et s'eclipse, la femme avortera dans 99%.
On ne peut lutter contre l'avortement qu'en changeant les mentalités.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Ven 19 Mar 2010, 22:11

Ah oui, mais alors comme vous dites, c est un travail gigantesque et il faut qu on s y mettre tous.
Et il reste que la loi Veil, au lieu de les diminuer, a augmenté les avortements, j appelle cela les massacres des saints Innocents.
Déjá des éveques parlent et c est important mais ce n est pas suffisant. Ils ont besoin du courage de tous.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Ven 19 Mar 2010, 22:11

Mgr André Vingt-Trois était interrogé sur Radio Notre-Dame lundi 15 mars. Il a été interrogé sur la revalorisation du crime de l'avortement annoncé le 8 mars par Roselyne Bachelot :

"Que vous inspire l’augmentation de ces rémunérations ?

23 Cela me fait penser que les motivations altruistes qui conduisent les médecins à pratiquer l’avortement sont légèrement douteuses. Si c’est une question de tarifs dont se demande quelle est la motivation première : est-ce que c’est réellement pour rendre service à un certain nombre de gens ou bien est-ce que ces actes sont tellement extraordinaires ou hors de la pratique médicale qu’ils justifient un traitement spécifique qui apaisent les tensions par des rémunérations assez fortes ?

Cela fait partie d’une campagne qui se développe régulièrement et qui repose sur l’idée de base que la banalisation de l’avortement est une solution à un certain nombre de problèmes, ce qui aurait pu être démontré depuis 1974.

C’est faire preuve de peu d’objectivité dans l’observation des phénomènes puisque précisément une loi qui avait dépénalisé l’avortement avec l’objectif de les réduire a aboutit une propagande qui ne les a pas réduits."

Philippe Carhon
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 08:14

Une élection indigne : l'académie Française ne s'est pas grandie !

http://www.journaldelalliance.org/




Citation :
L’élection de Mme Simone Veil est tout à la fois un non-évènement et une navrante conclusion mais logique ; c’est ce qu’on appelle un bâton de maréchal ! [...]Elle la célèbre et la positionne en tant qu'une norme de vie sociale. Il est convenable d'effacer la promesse d'un sourire... Il est incompréhensible qu'une personne ayant connu les épreuves du camp de concentration nazi puisse avoir si peu le sens de la vie !... Puisse, sans crainte, contempler le sourire de ses petits-enfants et arrières petits-enfants... La dépénalisation de l'avortement "loi Veil" témoigne également de l'égoïsme de nos sociétés et de la lâcheté du pouvoir politique... :
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 09:18

Ce n'est pas bien d'assimiler Simone Veil à sa loi de dépénalisation de l'avortement dont le but était de réduire à néant cette horreur qu'est l'avortement clandestin.
Il est évident que cette femme est charmante et à un très grand cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 09:30

Christophore a écrit:
Mgr André Vingt-Trois était interrogé sur Radio Notre-Dame lundi 15 mars. Il a été interrogé sur la revalorisation du crime de l'avortement annoncé le 8 mars par Roselyne Bachelot :

"Que vous inspire l’augmentation de ces rémunérations ?

23 Cela me fait penser que les motivations altruistes qui conduisent les médecins à pratiquer l’avortement sont légèrement douteuses. Si c’est une question de tarifs dont se demande quelle est la motivation première : est-ce que c’est réellement pour rendre service à un certain nombre de gens ou bien est-ce que ces actes sont tellement extraordinaires ou hors de la pratique médicale qu’ils justifient un traitement spécifique qui apaisent les tensions par des rémunérations assez fortes ?

Cela fait partie d’une campagne qui se développe régulièrement et qui repose sur l’idée de base que la banalisation de l’avortement est une solution à un certain nombre de problèmes, ce qui aurait pu être démontré depuis 1974.

C’est faire preuve de peu d’objectivité dans l’observation des phénomènes puisque précisément une loi qui avait dépénalisé l’avortement avec l’objectif de les réduire a aboutit une propagande qui ne les a pas réduits."

Philippe Carhon

Bien, bien !
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 09:49

nilamitp a écrit:
Ce n'est pas bien d'assimiler Simone Veil à sa loi de dépénalisation de l'avortement dont le but était de réduire à néant cette horreur qu'est l'avortement clandestin.
Il est évident que cette femme est charmante et à un très grand cœur.

Cependant, à mon avis, entre deux maux il faut choisir le moindre : le nombre d'avortements "légaux" (IVG) est en moyenne le triple des avortements clandestins avant la loi "Veil" :

"Le véritable chiffre est difficile à connaître. Il se situerait entre 50 000 et 80 000 avortements clandestins en France. La légalisation a donc entraîné un doublement voire un quadruplement des avortements en France (210 000 par ans actuellement)."

Lire l'article complet --> Source : http://anisvert.20minutes-blogs.fr/archive/2009/08/29/retour-sur-un-mensonge-les-avortements-clandestins.html

A ce nombre de 210 000 il faut rajouter les 50 à 80 000 avortements clandestins qui se pratiquent toujours.

Un massacre légalement organisé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 09:55

Salut Jeb,
il faudrait que vous connaissiez les vrais chiffres, et non des élucubrations qui sortent de partout, grâce à notamment des gens dont c'est le métier tels que l'Institut National d'Études Démographiques. Vous sauriez alors que l'avortement n'a pas quadruplé.

Une étude conduite par l’Ined à l’instigation du ministre de la Santé et de la Population en 1966 donne une estimation plus basse, autour de 250 000 avortements et de 250 décès par an (Ined, 1966). Cette évaluation est obtenue à partir d’un décompte des décès d’origine obstétricale et d’une estimation du taux de mortalité par avortement fondée sur les statistiques sanitaires des pays d’Europe du Nord et de l’Est où l’avortement est déjà légal. Un chiffre proche de cette estimation (300 000) sera repris par S. Veil dans son discours à l’Assemblée nationale en 1974 dans lequel elle défend son projet de loi libéralisant la pratique de l’avortement.

http://www.ined.fr/fichier/t_telechargement/11172/telechargement_fichier_fr_popf.1_2007_pirus.pdf

voir tableau pages 64-65 (8 et 9/34)
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 10:00

Salut cher Nilamitp,

Avez-vous lu l'article complet dont j'ai mis le lien dans mon message précédent ?

Il dénonce justement l'erreur de calcul de l'INED qui la reconnait "à demi-mot" en apportant une correction sur les paramètres pris en compte.
Revenir en haut Aller en bas
titeyo



Féminin Messages : 203
Inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 11:29

le 9 mars dernier la ministre de la santé annoncait une augmentation de 50% de la prise en charge de l'avortement.
En 2008 l'augmentation était de 20%.

J'avais, il y a quelques années discuté avec une psychologue de l'hopital, qui me parlait du nombre important de femmes qui se servait de l'ivg comme d'un moyen de contraception. Elle revoyait les mêmes personnes régulièrement.
On ne pourra pas revenir en arrière. Les politiciens ne prendront jamais parti pour la vie, celà leur ferait perdre trop d'électeurs.
Le pouvoir...... contre lui, toutes ces petites vies supprimées ne font pas le poids !!!

Citation :
Ce n'est pas bien d'assimiler Simone Veil à sa loi de dépénalisation de l'avortement dont le but était de réduire à néant cette horreur qu'est l'avortement clandestin

Madame Veil est certes une dame charmante, mais elle a ouvert la porte à la destruction. Avortement clandestin ou reconnu, le résultat est le même, la négation de la vie.
On en deviendrait pessimiste sur l'avenir avec toute cette folie.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 11:35

Je vous invite à consulter les archives du site: le Salon Beige", il y a peu ils avaient publiés les chiffres révélés avant la loi Veil: 35000 à 40000, nous sommes loin des 100 000 annoncés mensongèrement.
Mais là n'estpas le problème: Madame Veil lors du vote final : elle tend le bras et montre son matricule d'internement... Elle s'est recommandée de la mémoire de Shoah pour justifier son action... Ce sont ses frères et soeurs de Shoah qui l'accuseront devant le tribunal céleste.


Quel que puissent être ses qualités humaines, son nom est associé à cette loi, il l'est car elle l'a revendiqué, il l'est car l'histoire en a jugé ainsi...

Il est incompréhensible qu'après avoir vécu l'expérience terrible des campsqu'elle ait pu défendre cette loi: car on aurait pu espérer qu'elle sache la valeur d'une vie, la valeur d'un sourire, la valeur d'une promesse de vie...

Jean-Paul II avait raison nous sommes dans la logique de la culture de la mort.... Il ne vaut mieux pas s'inscrire dans cette tragédie, un homme de Dieu, un chrétien, un catholique ne peut y souscrire, ce n'est pas négociable.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 12:28

Jeb, non je n'avais pas lu le lien, mais je ne suis pas d'accord ; c'est ennuyeux, car si on n'est pas d'accord sur les chiffres, on ne peut pas être d'accord sur la conclusion.



Pierre Aubrit St Pol, croyez-moi, votre intransigeance ne fait pas avancer la cause. et vos photos sont abominables.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 12:43

Je crois que nous sommes tous d accord que la Loi Veil, comme toute autre loi, peut et doit etre analysée, critiquée, de maniere objective.
Cela veut dire que l analyse n est pas celle de la personne du législateur -et du respect qu on peut lui porter- mais de sa loi.

La connaissance de la personne peut servir á améliorer la connaissance de ce qu on appelle l intention du législateur et qui sert dans l application de la loi.

Alors nous devons appliquer la loi en faisant une campagne tres déterminée contre l avortement qui, d un assassinat dépénalisé, (intention de la législatrice pour les femmes en détresse) est devenu un "droit de la femme de disposer de son corps". Nous pouvons légitimement supposer que ce n était pas la volonté de la législatrice qui dit avoir agi par compassion pour les cas de détresse.

Il n en reste pas moins que ce sont ces conséquences désastreuses qui s en sont suivies.


Je remarque que, grace á la manipulation des foules via les media, le schéma : compassion pour les cas insoutenables de détresse devient droit de tuer, ce meme schéma se retrouve et se retrouvera dans la dépénalisation de l euthanasie. Et ce sera des meurtres en série. Pour raisons économiques. Donc sacro-saintes.

:|
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 14:37

La seule avancée ne peut-être que le retrait de la loi accompagnée d'une véritable politique familiale et de la vie...

Oui, je suis intransigeant, car ce mal là est absolu... On sacrifie à Moloch des enfants pour le confort des uns, pour la jouissance du corps pour d'autres...
C'est un effondrement métaphysique absolu, on ne peut y adjoindre ni d'indulgence ni de nuance...

On ne pourra jamais justifier l'effacement d'une promesse de sourire...
On ne pourra jamais justifier que le ventre d'une maman devienne la sépulture d'un petit d'homme...


Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 15:52

Je suis d'accord avec toi, Pierre, il ne faut aucune, aucune pitié, aucune complaisance.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 16:06

doris a écrit:
Je suis d'accord avec toi, Pierre, il ne faut aucune, aucune pitié, aucune complaisance.
Chère Doris,

Je rajouterais qu'il ne faut aucune complaisance, mais beaucoup de compassion envers ses mamans qui avortent.

Quand elles prennent conscience de leur acte, c'est un drame pour elles.

Heureusement que la Miséricorde de Dieu est plus grand que le crime quand on implore son pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 16:10

Culturellement, nous avons régressé jusqu'aux plus sombres de nos antiquités, avec cette terrible différence, que Jésus a vécu parmi nous...
La vie nous fut alors révélée dans tout son don, dans toutes ses dimensions...

Que faisons-nous du don de Dieu?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 16:16

Oui.

"France, Fille ainée de l Église ! Qu as-tu fait de ton Bapteme ?" (JPII)
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 16:18

Jeb a écrit:
doris a écrit:
Je suis d'accord avec toi, Pierre, il ne faut aucune, aucune pitié, aucune complaisance.
Chère Doris,

Je rajouterais qu'il ne faut aucune complaisance, mais beaucoup de compassion envers ses mamans qui avortent.

Quand elles prennent conscience de leur acte, c'est un drame pour elles.

Heureusement que la Miséricorde de Dieu est plus grand que le crime quand on implore son pardon.

bien sûr, Jeb !
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 16:33

Je mets ici la suite de la réflexion du Dr Dor :

"La loi a tout perverti :

La justice. En dépouillant de toute protection juridique l’enfant non né de moins de 10 semaines : on peut le considérer et le traiter comme une chose.

La médecine. Pour être sans danger, l’avortement doit être propre. Le crime doit être médicalisé. Le serment d’Hippocrate est expurgé. Toute la profession est sinistrée. Actuellement, plus de 95 % des gynécologues font des avortements. Aucun d’eux ne peut devenir chef de service s’il n’accepte pas d’en pratiquer. La clause de conscience est reconnue aux médecins mais non aux pharmaciens.

Le langage. L’Académie est la gardienne de la langue française, claire et belle. La règle ici est la confusion, celle de Babel :

— si l’article 1er de la loi affirme le principe du respect de la vie dès son « commencement », c’est pour, aussitôt, y déroger.

— la contraception – pilule, implant, stérilet – ne s’oppose plus ou guère à la fécondation mais à la nidation de l’œuf : elle tue un œuf dans le sein de sa mère. L’avortement est si précoce qu’il passe inaperçu. On appelle contraceptif ce qui, en fait, est le plus souvent abortif.

— médecin-assassin, médicament-poison font d’étranges figures. Le mensonge cache l’homicide.

La conscience. Madame Veil, le 3 mars 1975, un mois et demi après la parution de la loi, a déclaré au Times : « En modifiant la loi, vous pouvez modifier fondamentalement le modèle du comportement humain. Cela me fascine. »

La maternité, la paternité, la fratrie, la famille. Une femme peut tuer son père, sa mère, son voisin, c’est gravissime. Mais elle seule peut tuer ou faire tuer son propre enfant. La maternité est inscrite au plus profond d’elle-même et y porter atteinte, c’est la dénaturer. La loi permet de tuer mais ne permet pas de s’en consoler. Le père renonce à sa paternité, la fratrie est prise entre le soupçon, la crainte et la violence : « Et si cela avait été moi ? »

La recherche scientifique. La période embryonnaire, dans l’espèce humaine, dure 8 semaines. La loi est donc un trésor pour tous ceux qui veulent manipuler l’embryon. La liberté de recherche scientifique doit être absolue « contre les interdits moraux » (Alain Bauer). On peut rappeler ici les libertés que prennent les comités d’éthique et les lois bioéthiques."
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 16:55

Ca fait du bien de lire ce texte, christophore. Merci.

Au niveau individuel, le paradoxe fait qu'appliquer une loi de dépénalisation pour soi, ne devrait donner lieu à aucun drame.
Le drame se situe après l'acte accompli. Autrement dit, la conscience ne bouge pas au moment de la décision d'avorter, ni dans l'acte opéré. Acte, que la femme ne pratique pas sur elle-même. Ce qu'elle pratique c'est la décision préméditée, par laquelle la loi de dépénalisation lui dit en quelque sorte : allez-y, c'est un acte médical qui va s'accomplir sur votre personne, un peu comme on enlève une verrue.... A-t-on la conscience qui s'exprime, une fois enlevée ? Non, puisque c'est un acte médical ! Or, un acte médical, est-il précédé par une loi ???? On souffre, on opére, on retire l'objet qui fait mal, on guéri.
Revenir en haut Aller en bas
petitegrenouille



Féminin Messages : 105
Inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 17:24

louis74 a écrit:
La question que l'on doit se poser entre nous catholique qui sommes contre l'avortement est que faire pour eradiquer ce fléau. Surprimer la loi Veil, revenir à la pénalisation des personnes qui avortent clandestinement serait 'elle une bonne chose?

je crois que c'est plutot une grande bataille à mener pour introduire dans les consciences que la vie humaine commence des les premiers instants de l'embryon, developper au maximum les alternatives à l'avortement, en bref faire en sorte que cette loi devienne obsolète. Mais c'est vraiment un travail gigantestesque.

Je connais un pays ou l'avortement est interdit, cela n'empeche pas les avortements clandestins. Car dans ce pays, une femme qui a un bébé hors mariage sera pratiquement exclu, montrer du doigt, sa famille humiliée. Donc si le père ne veut pas se marier en quatrième vitesse et s'eclipse, la femme avortera dans 99%.
On ne peut lutter contre l'avortement qu'en changeant les mentalités.

eh oui! vous avez 100% raison Louis74! c'est bien d'être contre l'avortement. Mais si on veut être cohérent avec nous mêmes, catholiques, on ne doit pas montrer du doigt ni stigmatiser les filles-mères en leur faisant payer leur "bêtise"! car des jeunes filles qui ont avorté pour "sauver" l'honneur de la famille, il y en a pléthore! et je dirais même qu'à un moment donné, c'était peut être la raison principale des avortements, lorsque le monsieur ne voulait pas assumer ses ébats! donc c'est très bien de dire non à l'avortement mais il faut aussi accueillir la fille qui a choisi de garder l'enfant et lui dire: " au moins tu n'as pas avorté! tu as choisi la vie et tu es a été responsable dans cette décision"... (et puis ce serait bien de rappeler aussi que les bébés, ben ca se fait en faisant crac-crac...on a l'impression que tout le monde oublie ...)
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 17:30

Le législateur en dépénalisant l'avortement a fatalement ouvert toutes les autres portes qui ont provoqué l'aggravation de l'effondrement métaphysique... A savoir l'effondrement du sens moral naturel...
C'est ce qui fit dire à la responsable du Téléton qu'on interrogeait au sujet des pratiques eugéniques sur l'embryon: "c'est moral puisque c'est légal!!!" C'est là, une réponse horrible, c'est la même que firent les responsables nazis : "notre action était légale donc morale; nous n'avons pas e responsabilités."

Nous sommes bien dans un effondrement métaphysique universel des consciences ; pour en avoir l'illustration voici ce qu'on peut observer: Depuis peu, environ 5 ans, mais déjà avec la décision de rembourser l'avortement par l'impôt, il y a une volonté, comme pour les homosexuels, non seulement de banaliser cette pratique, mais de l'imposer comme norme de vie et de faire en sorte qu'on ne puisse pas la contester. On peut donc parler de la dictature du péché et du non respect des consciences. Le scandale du péché privé est renforcé par une position sociale artificieuse qui lui confère une sorte d'institution de fait. C'est l'un des points sur lesquels s'articule le concept de l'abomination et bientôt de la désolation (confère le prophète Daniel) Il faut donc considérer notre situation dans son ensemble et ne pas souhaiter un redressement de la crise économique, seul moyen pour que les orgueils soient si lourds qu'ils en viennent à désespérer les sociétés et les contraignent à hurler vers le ciel.
Mon Dieu comme nous devons prier ! Comme nous devons aimer!


Dernière édition par Pierre Aubrit St Pol le Sam 20 Mar 2010, 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 17:32

C'est fini ce temps là : montrer du doigt la fille-mère (quel terme abject) comme si elle n'avait pas droit au titre honorifique de mère.....

On avorte plus pour sauver son 'plan de carrière', pour ne pas 'pousser les murs de la maison', parce qu'on a 'oublié la pillule', etc. Bref ! tout, sauf thérapeutique...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 19:03

doris a écrit:
C'est fini ce temps là : montrer du doigt la fille-mère (quel terme abject) comme si elle n'avait pas droit au titre honorifique de mère.....

On avorte plus pour sauver son 'plan de carrière', pour ne pas 'pousser les murs de la maison', parce qu'on a 'oublié la pillule', etc. Bref ! tout, sauf thérapeutique...

En france oui , (quoi que je ne suis pas sur qu'une fille devenant mère à 15 ans serait à l'abri des ragots ) mais pas dans de nombreuses partie du monde, surtout celle ou le mariage est considéré comme indispensable pour fonder une famille ( ce qui est une bonne chose) mais ou on manque de compassion envers ceux et surtout celles qui y dérogent, d'ou la grande valeur crhétienne de la compassion.
Il est vrai qu'en France c'est un autre changement de mentalité qu'il faut .


Dernière édition par louis74 le Sam 20 Mar 2010, 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 19:06

Pierre Aubrit St Pol a écrit:

Mon Dieu comme nous devons prier ! Comme nous devons aimer!

Eh, oui... mais,comme par hasard, dans les sociétés qui pronent une culture de mort, c est pile lá qu on fait tout pour empecher les contemkplatifs(ves) de prier en paix.

Cher Pierre Aubrit St Pol, pour un cri comme le votre, combien de hurlements contre ces inefficaces contemplatifs, combien on aime les sortir par des questions administratives, par des réunions, des tracasseries civiles voire canoniques de questionnaires par ci des déménagements par lá, parce qu on avait besoin de leur batiments, parce que les pretres dissuadent les vocations d entrer chez ces inutiles, et les batisses deviennent donc trop grands pour ces communautés devenues trop petites.... de vieux freres ou de vieilles soeurs, moniales ou moines non pretres qui finissent souvent dans un mouroir bruyant, entourés de la télé dans ces maisons médicalisées,... j en ai vus qui finissent lá leur vie considérée comme inutile :"si au moins vous saviez soigné des lépreux..."

Et nous ne voyons pas qu á force de les empecher de prier pour nous, nous perdons la présence de Dieu dans ce monde oú la Vie nous abandonne au physique comme au spirituel.

:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 19:13

La prière est une force, Christophore. Même si on commence par se débarrasser de celle des moines et des moniales : il restera la tienne, il restera la mienne.

L'Etat est un grand spoliateur des biens d'Eglise et de communautés religieuses consacrées à Dieu. Il met à la rue des gens, et quand ils meurent de froid, ils sont au premier rang quand on célèbre les funérailles à l'Eglise. C'est assez consolateur, et cela rejoint l'évangile : 'ils se donnent en spectacle' !
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 20:46

Oui, Doris...
Amen

:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 20:58

L'humanité a besoin de la fuite au désert de l'Église; c'est ce qui se passe actuellement... Elle s'y purifie, car c'est l'absolu chemin de l'humilité.

Aussi douloureux que soient les épreuves de notre temps, elles ne sont là que parce que permises par Dieu lui-même.
Nous devons supplier Dieu de nous faire la grâce de la fidélité, être enracinés dans la fidélité de Dieu Lui-même.

Le monde nous pourchasse, car il s'est éblouit de lui-même; considérez mes amis et frères que c'est là un grand mystère de rédemption: n'en doutez pas, surtout pas, Dieu veut cet aveuglément.
Mais pour nous qui voulons rester unis à l'Église par les liens de sa propre passion, alors toutes lumières nous sera accordée, mais le monde doit s'effondrer sous le poids de ses orgueils, on ne peut plus rien pour lui.
Laissons Dieu se servir plus de notre pauvreté que de notre richesse pour sauver ce qui doit l'être sans même que nous en ayons connaissance.
Toutes ces choses doivent arriver, nous sommes des veilleurs du divin qui est en l'homme; par la grâce de Dieu soyons des rocs d'amour et de prière, le reste n'est qu'enfantillage tragique, rien; un rien certes monstrueux pour le jugement de l'homme ordinaire, mais nous ne pouvons être ordinaires aux yeux de ce monde, et dans l'intimité de notre cœur à cœur soyons des riens si riens que Dieu puisse venir nous habiter...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
caesor



Masculin Messages : 977
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 21:23

Pierre Aubrit St Pol a écrit:
L'humanité a besoin de la fuite au désert de l'Église; c'est ce qui se passe actuellement... Elle s'y purifie, car c'est l'absolu chemin de l'humilité.

Aussi douloureux que soient les épreuves de notre temps, elles ne sont là que parce que permises par Dieu lui-même.
Nous devons supplier Dieu de nous faire la grâce de la fidélité, être enracinés dans la fidélité de Dieu Lui-même.

Le monde nous pourchasse, car il s'est éblouit de lui-même; considérez mes amis et frères que c'est là un grand mystère de rédemption: n'en doutez pas, surtout pas, Dieu veut cet aveuglément.
Mais pour nous qui voulons rester unis à l'Église par les liens de sa propre passion, alors toutes lumières nous sera accordée, mais le monde doit s'effondrer sous le poids de ses orgueils, on ne peut plus rien pour lui.
Laissons Dieu se servir plus de notre pauvreté que de notre richesse pour sauver ce qui doit l'être sans même que nous en ayons connaissance.
Toutes ces choses doivent arriver, nous sommes des veilleurs du divin qui est en l'homme; par la grâce de Dieu soyons des rocs d'amour et de prière, le reste n'est qu'enfantillage tragique, rien; un rien certes monstrueux pour le jugement de l'homme ordinaire, mais nous ne pouvons être ordinaires aux yeux de ce monde, et dans l'intimité de notre cœur à cœur soyons des riens si riens que Dieu puisse venir nous habiter...

Qui connait la volonté de Dieu ? Y en a t il parmi vous ?
Je ne sais pas pourquoi il agit, mais je suis certain que c'est la meilleure des maniéres.

En ce qui concerne l'avortement : qu'est il important la loi ou l'avortement ?

Les 30 000 avortements d'avant la loi et les 200 000 d'aprés sont peut être le prix à payer pour s'en débarasser definitivement. Les dégats occasionés par l'avortement obligeront un jour les politiques à prendre les mesures pour en diminuer le nombre, puis à l'éradiquer, en attaquant les causes même des avortements. Ce qui n'a jamais été fait jusqu'à present, même avant Simone Veil.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Aubrit St Pol



Masculin Messages : 1072
Inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Sam 20 Mar 2010, 21:37

Il n'y a jamais eu de questionnement quant aux causes sociologiques de cette affligeante pratique, parce que depuis la seconde guerre mondiale, il n'y a pas de véritable politique familiale, essentiellement pour des raisons idéologiques; L'absence de politique de la famille entraînent bien des dérives, des perversions sociologiques et des déséquilibres économiques...

Cette absence s'explique par la culture de la révolution, la culture du siècle des lumières. Pour beaucoup, le progrès est synonyme de renversement des ordres naturels et surnaturels... Je ne crois pas que l'avortement s'arrêtera, sauf si les musulmans prennent le pouvoir. Il faut que le péché de cette génération aille à son comble, le comble est à venir...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.journaldelalliance.org/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Lun 22 Mar 2010, 17:55

Du Docteur Dor :

L’Etat (...)a fait sienne, sans discontinuité, la culture de mort, chaque gouvernement apportant sa pierre ; il est responsable de millions de morts de futurs citoyens. Servitude des médias, mainmise sur l’Education…

L’Eglise a été contaminée largement.
D’après Madame Veil elle-même, la loi ne serait pas passée si les évêques s’y étaient opposés plus fermement.
Prudence, pour ne pas dire lâcheté, de nos pasteurs.
« Laïcité apaisée », silence des paroisses – complicité même : dans le journal la Croix du 1er avril 1993, un Vendredi Saint, Madame Veil était célébrée : « Prima donna inter pares », « haute figure morale », « grande figure morale ». Pas un mot sur l’avortement.

Et que dire des catholiques qui utilisent le stérilet ?

Mais le plus important est le conditionnement des esprits, celui-là même dont elle parlait lors de son interview au Times : « modifier fondamentalement le modèle du comportement humain », celui dont parlait
Orwell dans son livre, 1984, à propos de Big Brother : « 2 2 = 5. Je ne te dis pas de le dire, je te dis de le penser. »

Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
caesor



Masculin Messages : 977
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Lun 22 Mar 2010, 18:07

Christophore a écrit:


Et que dire des catholiques qui utilisent le stérilet ?

que c'est moins grave qu'avorter ?
mieux vaut ne pas concevoir d'enfant que de le tuer ensuite.

Ce qui est bati sur le pecher s'effrondera, n'en doutez pas. D'ailleurs, cela a déjà commencé, regardez le probleme des retraites, ne vient il pas en partie de l'avortement ?
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Lun 22 Mar 2010, 18:10

Que si !

Et, le péché entrainant le péché, on veut corriger les résultats des meurtres par d autres meurtres : l euthanasie...
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Lun 22 Mar 2010, 19:50

doris a écrit:
L'avortement n'est pas une loi. C'est une dépénalisation. On ne met plus en prison une femme qui avorte. D'autre part, Mme Veil, était ministre de la santé. De plus, elle est avocate de par sa formation.

Le débat serait plutôt général, est-ce que nous avons besoin d'une dépénalisation pour mener une vie où tout soit permis ?

Se sont les femmes qui, emboîtant le pas à cette dépénalisation, qui ont oeuvré pour être libre de leur 'ventre' !

La loi fut une dépénalisation. Et l'application de la loi fut l'admiration d'une génération entière pour la plus grande avancée dans la liberté du XX° s.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Jeu 25 Mar 2010, 11:08

Arnaud Dumouch a écrit:


La loi fut une dépénalisation. Et l'application de la loi fut l'admiration d'une génération entière pour la plus grande avancée dans la liberté du XX° s.

"la plus grande avancée dans la liberté du XX° s", c est quoi ? la liberté de... tuer ?
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Jeu 25 Mar 2010, 13:58

Oui ! Ils ont exalté leur liberté de jouissance jusqu'à la prouver en tuant ce qu'il y a de plus précieux.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Jeu 25 Mar 2010, 14:16

Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Jeu 25 Mar 2010, 14:32

Christophore a écrit:
Que si !

Et, le péché entrainant le péché, on veut corriger les résultats des meurtres par d autres meurtres : l euthanasie...

Là, c'est différent, c'est la personne elle-même qui en fait la demande.

Le danger, c'est quand on décidera pour elle !
Le danger du danger, c'est aussi le désir de la famille d'hériter un peu plus vite.....
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Jeu 25 Mar 2010, 15:19

doris a écrit:
Christophore a écrit:
Que si !

Et, le péché entrainant le péché, on veut corriger les résultats des meurtres par d autres meurtres : l euthanasie...

Là, c'est différent, c'est la personne elle-même qui en fait la demande.

Le danger, c'est quand on décidera pour elle !
Le danger du danger, c'est aussi le désir de la famille d'hériter un peu plus vite.....

C est "différent", comme vous le dites, chere doris... mais pas moins grave, ni moins dangereux. Un meurtre reste un meurtre. C est un péché mortel. Donc il n y a rien de plus grave au monde, puisque c est perdre l amitié de Dieu.
En cette matiere il n y a pas de plus ou de moins. Si vous perdez l amitié de Dieu, votre ame est morte. Qu importe par quel péché ce drame arrive, il n y a pas de plus ou du moins dans la mort. Vous etes dans les mains du démon et non plus dans le Coeur du Christ.

Maintenant, sur un plan non-chrétien, je vous dirai ceci : on en sait jamais si c est la personne qui le demande.
Au cours de mon exercice médical, j ai vu des gens demander la mort avant mais jamais pendant la maladie finale. Au contraire.
Les demandes d euthanasie, réfléchies par des tetes de bien portants, sont légion. Celles au moment de grandes souffrances craintes, existent, mais disparaissent tout de suite lorsqu un traitement adapté, ni trop ni trop peu, est donné contre la douleur.

Sur le plan humain, déjá, il est criminel de décider la mort fut-elle "compassionnelle" pour autrui. Plus abject encore pour des motifs d argent.

Mais, quoi qu il en soit, comme médecin, j ai une proposition á faire á tous ces législateurs de mort, de mise á mort et de meurtre : Laissez-nous, nous, médecins, en dehors de vos crimes. Nous avons vocation de soigner et de servir la vie. Pas de tuer.

Si vous avez besoin de tueurs, eh bien, formez des bourreaux. Des spécialistes, des serviteurs de la mort. Avec des blouses noires. Eux n auront pas besoin de faire tant d années d étude, pour appuyer sur la gâchette.

Je trouve diabolique, et vraiment victoire du démon, de vouloir mettre les médecins au service d actes criminels, d actes de mort. Contre le serment d Hippocrate.

Si la société veut tuer les etres les plus fragiles, qu elle forme alors son commando de la mort. Apres tout, etre bourreaux, c est un métier. Qui est tombé en désuétude depuis la suppression de la peine de mort pour les criminels jugés. Mais puisque maintenant il y a eu rétablissement de la peine de mort sans jugement ni proces équitable pour crime de bouche inutile, les bourreaux feraient fortune.

Mais de grace, respectez la vocation des médecins, serviteurs de la vie jusqu á la mort naturelle et humaine de l homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Lois de mort ou Loi de Vie ?   Mar 06 Avr 2010, 08:32

"Déchets
biologiques"

Extrait de l'homélie de ce dimanche de Pâques de Mgr Léonard
:

"Chaque année, au moins 50 millions d'êtres humains en croissance
sont avortés dans le sein maternel, comme s'ils ne valaient pas la peine
d'exister". "Ici aussi, il nous faut rendre honneur et dignité à ce que
notre société considère trop facilement comme de simples déchets
biologiques"
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
 
Lois de mort ou Loi de Vie ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lois de mort ou Loi de Vie ?
» Y a t-il un lien entre le niveau spirituel de l'âme (le degré de la foi) et la peur de la mort?
» Natuzza Evolo et l'heure de la mort
» Homélie sur l'heure de la mort ?
» Qu'est-ce que cette seconde mort dont parle l'Apocalypse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: