DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 10:31

Pour notre ami spirit, manger le corps du Christ et boire son sang, c'est se nourrir de son enseignement ; c'est "s'imprégner de cet enseignement. Pour Spirit, le corps de Jésus c'est "son enseignement" que l'on doit manger ; l'enseignement de Jésus que notre corps doit assimiler pour en vivre, pour devenir par toute notre vie, notre manière de faire le Christ ; c'est devenir, grâce à son enseignement, le Christ. Boire son sang, c'est imprégner son esprit de ce même enseignement ; c'est en quelque sorte transformer notre esprit en esprit christique.

Pour voir si l'interprétation de Spirit est "juste", il faut la passer au crible de l'instution du mémorial de Jésus. Est-ce que son interprétation s'ajuste à ce qu'a dit et fait Jésus, le jeudi saint, quand il a dit à ses disciples : "vous ferez cela en mémoir de moi quand il célèbre la Pâques avec ses disciples. Car le discours sur le pain de vie, il a été donné aux Apôtres, pour les aider à accueillir ce mémorial.

Lorsque Jésus parle de "sa chair donnée pour la vie du monde", parle-t-il de son enseignement comme Spirit le croit et l'affirme ?

Quand on prend la Parole que Jésus prononce au soir du Jeudi saint, en instituant son mémorial, est-ce que ses paroles nous renvoie à "son enseignement". Est-ce que c'est de son enseignement que Jésus parle quand il dit : "Ceci est mon corps livré pour vous .... Ceci est mon sang versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés..." ?

Cela doit pouvoir se vérifier ? Ors cela ne se vérifie pas. Le corps que Jésus donne à manger à ce moment là, cela ne peut pas être son enseignement pour la raison suivante.

Parce que Jésus ne prononce pas ses paroles à n'importe quel moment de sa vie publique. Le corps que Jésus nous donne aurait été son enseignement, il y a longtemps qu'il aurait prononcé ces paroles car il n'a pas attendu la veille de sa passion pour donner son enseignement à ses disciples. Jésus, depuis le début de son ministère, nourri l'intelligence de ses disciples, avec son enseignement. Là, il leur donne quelque chose EN PLUS. Le pain qu'il va leur donner à manger ce soir là est un autre pain que celui de son enseignement qu'ils ont déjà reçu et sur lequel ils seront éclairés plus encore, quand l'Esprit Saint, l'autre paraclet leur sera donné.

Jésus prononce ses paroles au cours d'un repas particulier, le repas de la Pâque juive. La Pâques juive est un mémorial, celui de la sortie d'Egypte. En célébrant ce mémorial, on faisait plus que se souvenir. On participait soi-même à cette libération du Peuple hébreux ; cette libération était "actualisée" ; rendu présente. En célébrant ce mémorial, on se rappelait que la libération vécue par Moïse et le peuple, on était encore entrain de la vivre ; elle était toujours actuel ; on était toujours, avec Dieu, sur le chemin de la libération ; le chemin qui nous conduisait en terre promise, dont la terre sainte n'était que "la figure". La libération que le peuple juif vivait c'est la figure de la libération que le Messie devait mener à son terme. Avec Abraham, Moïse et tous les prophètes, ont été "en chemin vers la libération promise par Dieu" ; en chemin vers la réalisation des promesses fait à son Peuple, par Dieu".

En choisissant d'instituer son mémorial au coeur même du mémorial juif, Jésus qui est né au milieu de ce peuple en marche vers sa libération, s'approprie de mémorial ancien pour le transformer en un mémorial nouveau. Il fait passer le Peuple de Dieu et plus particulièrement ce qui reste de ce Peuple rassemblé autour de Lui, ses Apôtres et quelques disciples, dans une "alliance nouvelle". Désormais, ce n'est plus uniquement de cette libération première dont il va falloir se souvenir ; c'est de cette "Nouvelle libération" qu'il va lui-même réaliser, accomplir pour nous et avec nous, dont il faudra faire mémoire ; une nouvelle libération qui vient dans le prolongement de la première ; qui la mène à son accomplissement.

Ce que vous faites dire à Jésus, Spirit, c'est que c'est "son enseignement" dont il faudra se souvenir ; dont il faudra nourrir notre esprit et notre corps, qui sera notre libération. C'est l'enseignement de Jésus qui va nous libérer ; comme l'enseignement de Bouddha ou de vos défunts nous libère, nous conduit sur le chemin de la libération de notre esprit. J'ai très bien compris votre thèse. ET C'EST LA QUE CELA COINCE, que votre thèse ne passe plus ; ne s'accorde plus à la réalité de l'évènement auquel Jésus nous renvoie en nous donnant ce mémorial.

La premier mémorial renvoyait à un évènement du passé, la sortie d'Egypte. Le nouveau mémorial, celui institué par Jésus, nous renvoie à ce même évènement du passé, que Lui, Jésus, mène à son accomplissement ; un évènement qu'il est entrain d'accomplir, de réaliser ; un évènement dont il s'est saisi ; qu'il a repris à son compte. Jésus nous fait passer de la libération apportée par Moïse et dans laquelle nous entrons en nous insérant dans la célébration de la fête pascale juive et en même temps il nous fait entrer dans la célébration de sa Pâques qui va devenir le mémorial de ce que Lui est entrain d'accomplir et qui va se réaliser dans les jours qui suivent l'institution de ce mémorial, le mémorial de sa Pâques à Lui, dans lequel il nous invite à entrer en "communiant" au pain et au vin qu'il donne à ses disciples.

La Pâques c'est "un passage". En faisant mémorial de la Pâques Juives, les hébreux revivait la sortie d'Egypte et le passage de la mer rouge et la traversée du désert et l'arrivée en terre promise et l'installation en terre promise ; ils revivaient l'histoire de leur libération dans laquelle ils étaient toujours ; l'histoire de leur libération qui n'était pas achevée, pleinement accomplie.

En faisant mémorial de la Pâques Nouvelle, la Pâques Chrétienne, la Pâques institué par Jésus sur la Pâques juive, Jésus nous invite à re-vivre ; à vivre aujourd'hui, l'histoire de la libération qu'il va accomplir le lendemain et jusqu'au dimanche et qu'il accomplit encore. Le mémorial de Jésus, renvoie les disciples à l'évènement qui va se dérouler le lendemain et qui se déroule encore, l'évènement de notre passage vers la terre promise, en passant par cette autre mer rouge qu'est l'étang de Feu dont parle Jésus et qui n'est pas autre chose que "l'Océan d'Amour" qu'est Dieu ; et qui n'est autre que l'Esprit Saint qui plonge dans le Feu de l'Amour Miséricordieux de Dieu, de Jésus ; ce Feux qui consume le péché et consume en même temps notre âme, la transformant en Feu d'Amour, en vive flamme d'amour.

Communier au corps de Jésus, c'est pas "communier à son enseignement" ; c'est communier à un évènement, à un acte que le Christ va poser le lendemain en mourant sur la Croix, en versant son sang sur la croix.

Le mémorial que donne Jésus n'est absolument pas le mémorial du don qu'il nous fait par son enseignement ; c'est le mémorial de sa passion, de sa mort et de sa résurrection. C'est pas son enseignement qui nous fait passer par la mort et la résurrection ; c'est sa propre mort et sa propre résurrection. C'est Jésus qui, en personne, en mourrant sur la croix, en versant son sang pour qu'il nous soit donné, nous fait entrer dans la Vie du Royaume de Dieu ; nous fait passer dans le Ciel en nous faisant traverser l'Océan d'Amour qu'est Dieu.

Pour suivre Jésus dans sa mort et vivre sa résurrection, notre propre résurrection, il nous faut "communier à cet évènement" de manière "sacramentelle" en faisant tout ce que Jésus nous demande, à commencer par la "manducation de ce pain" qui non seulement symbolise son corps, son être, mais qui devient le Corps de tous ceux qui veulent vivre avec Jésus ce passage de la mort à la Vie éternelle ; de tous ceux qui veulent suivre Jésus comme les hébreux ont suivis Moïse.

En communiant au pain et au vin, au sacrement de l'Eucharistie, de l'action de Grâce accomplie par Jésus, l'oeuvre de notre salut ; on est rendu participant de l'histoire de notre salut accomplie par Jésus ; on est rendu participant de la mort et de la résurrection de Jésus et de son ascension vers le ciel. Ceux qui communient au corps et au sang de Jésus, ne communient pas à un morceau de viande ; ils communient de l'intérieur de Jésus qui les fait entrer en son corps, la veille de sa Passion, à sa Pâques, c'est à dire à son passage vers le Père, par la mort.

Jésus est non seulement le véritable Moïse ; celui que Moïse préfigurait, annonçait en figure ; mais il est aussi le véritable Noé ; celui que Noé annonçait en figure ; car non seulement il est celui qui nous fait véritablement passer dans la véritable terre promise, le royaume de Dieu en nous faisant traverser l'Océan d'Amour qu'est Dieu ; mais en même temps il est celui qui bâtit l'Arche dans laquelle nous devons entrer pour traverser l'Océan d'Amour qui va se déverser sur le monde, à partir de son coeur transpercé ; l'Eglise, son Eglise. Pour nous faire traverser l'étang de Feu, l'Océan d'Amour qu'est Dieu, sans mourir, il nous faut entrer dans le sein du Christ qui n'est pas autre chose que le sein de son Arche, son Eglise qu'il batit sur Pierre et ses successeurs ; l'Eglise que Pierre et les Apôtres et leurs successeurs bâtissent avec Jésus resté présent par son Esprit Saint ; l'Esprit Saint, l'Esprit de Jésus qui est l'Architecte, le Grand Architecte qui guident le Pape, successeur de Pierre et les évêques, successeurs des Apôtres, dans la construction de cette Arche, de cette Eglise.

Vous voyez donc que "communier au corps et au sang du Christ" c'est communier à toute sa vie, à son histoire, à l'histoire qu'il est entrain de vivre et qui transcende le temps, puisque l'histoire de notre salut n'est pas encore achevé puisque il y a encore des hommes qui sont sur terre et que Jésus doit sauver, en les faisant entrer dans son Arche, l'Eglise qui vie encore "la Pâques" puisqu'elle fait encore mémoire de cette Pâque en réalisation ; déjà accomplit par Jésus et que les membres de son Corps vivent encore. CE N'EST ABSOLUMENT PAS VIVRE SON ENSEIGNEMENT.

Imiter le Christ en se nourrissant notre intelligence et notre esprit de son enseignement, cela ne nous sauve pas, cela ne nous fait pas vivre la Pâque de Jésus, son passage vers la Vie éternelle. C'est en participant à la célébration de l'Eucharistie qui se prolonge tout au long de la semaine, s'insérant dans notre vie et nous insérant dans la vie du Christ, dans son histoire, que nous participons à l'histoire du Christ qui nous sauve et sauve tous ceux qui par leur communion à son corps et à son sang, à sa Vie, à son Être devenu l'Être de notre être, s'insère dans cet Être et la Vie de cet Être.

Voilà l'incroyable histoire sainte que nous sommes appelés à vivre avec Jésus, en communiant à son corps et à son sang ; à sa Vie ; à sa Pâques, son passage vers le Père. C'est vraiment quelque chose de "concret", de "réel". Vivre l'Eucharistie c'est beaucoup plus fort que vivre l'enseignement du Christ ; que d'imiter le Christ en se nourrissant de son enseignement.

Ce que vous proposez, Spirit, cela ne nous fait pas passer de la mort à la Vie éternelle ; de cette terre au Royaume de Dieu. C'est ce que le Christ nous propose dans les sacrements qu'il nous donne à vivre et plus particulièrement celui de l'Eucharistie, qui nous font vraiment et réellement passer avec Jésus, en Jésus, de l'autre côté, non pas dans l'au-delà d'où vous parle vos défunts ; mais dans la Vie d'en Haut, le Royaume de Dieu.

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 12:38

spirit a écrit:
Je vous rappelle tout de même que la discussion portait non pas sur la signification de l'acte symbolique eucharistique, mais sur la notion de symbole d'un tel acte. Vous m'avez affirmé que le sacrement de l'eucharistie n'était pas symbolique et que les mots "chair" et "sang" n'étaient pas des symboles, que nous buvions réellement le vrai sang de Jésus et sa vraie chair. Chose évidemment totalement invraisemblable sur laquelle vous revenez à votre manière...

Vous nous faites maintenant tout un développement concernant la signification du symbole, c'est intéressant, mais ce n'était pas le sujet du départ, c'est la raison pour laquelle vous l'avez d'ailleurs changé. En fait, ce qui complique la compréhension d'un tel sacrement, c'est l'accumulation des symboles.
1- Le vin = le sang = l'interprétation que vous voulez
2- Le pain = le corps = l'interprétation que vous voulez.

Spirit, le vin=le sang n'est pas = à l'interprétation que je veux ou que vous voulez vous. C'est = au sens que Jésus donne au pain et au vin. C'est pas notre interprétation qui fait la réalité de ce que représente le pain et le vin ; c'est de que Jésus fait du pain et du vin qui est la réalité que nous devons accueillir.

Un symbole c'est pas quelque chose qu'on interprète. Un symbole c'est d'abord "un signe qui nous est donné. Prenons l'exemple du drapeau français qui flotte sur un consulat dans un pays étranger. Le drapeaux français est un signe donné au pays au sein duquel il flotte. C'est le signe de la présence de la France, à travers non seulement le bâtiment sur lequel il flotte, mais dans la représentation humaine qui habite ce bâtiment, le consul et toute son équipe. Le drapeau français c'est pas la France dans sa réalité ; c'est le symbole qui renvoie à la réalité France.

Un autre exemple pour que vous voyez comment fonctionne un symbole. Vous allez à Paris et vous visitez la tour eiffel. Pour faire mémoire de votre visite de la tour eiffel, vous ramenez une tour eiffel miniature en pain d'épice. Cette tour eiffel n'est pas la vrai tour eiffel. Vous n'allez pas faire mémoire de votre visite à la tour eiffel en mangeant cette tour eiffel en pain d'épice. Cela va simplement faire renaître en votre mémoire, votre visite passée. Vous ne revisitez pas la tour eiffel en mangeant votre tour eiffel en pain d'épice ; vous ne revivez pas non plus votre visite ; votre visite n'est pas rendue présente par ce pain d'épice en forme de tour eiffel que vous mangez.

Il en est ainsi avec tous les symboles, sauf "le pain et le vin" que Jésus va nous demander d'utiliser pour faire mémoire de sa Pâques, de sa mort et de sa résurrection. L'Eglise, en méditant les Paroles de Jésus, a découvert que le pain et le vin utilisés par Jésus, était beaucoup plus qu'un symbole ou qu'un simple signe. C'est la raison pour laquelle il lui ont donné un autre nom, celui de "sacrement".

Alors que le symbole ne réalise pas ce qu'il représente ; le pain d'épice que je mange ne me rend pas participant de la visite que j'ai faite quelque temps auparavant ; le sacrement, lui, réalise ce qu'il représente ; il me rend participant de ce qu'il représente ou rend présent.

Par le mémorial que Jésus nous laisse, Jésus nous "associe" à sa Pâques, à son "passage" vers le Père ; à son entrée dans la Vie éternelle. On ne fait pas que se souvenir d'un évènement du passé ; on rend présent un évènement que Jésus rend présent à notre temps ; un évènement qui va transcender l'espace et le temps ; un évènement qu'on est appelé à vivre avec Lui pour recevoir la Vie éternelle. l'Eucharistie c'est l'histoire du salut qu'il nous est donné de vivre comme en "raccourci". Communier au corps et au sang du Christ,

Spirit a écrit:
Mon interprétation a été la suivante:

[i]Ce ne peut pas être autre chose qu'une nourriture spirituelle. Mais l'image du sang et de la chair du Christ est beaucoup plus forte qu'une simple nourriture spirituelle. Boire de l’eau c’est tout simplement croire, mais boire le sang du Christ et manger sa chair c’est croire en lui, en son enseignement, à son sacrifice, à la vie éternelle et, surtout, se transformer intérieurement pour devenir soi-même Christ jusqu'au tréfonds de notre âme.[b]

Et moi je vous dis, Spirit, que manger et boire le sang du Christ au sein de la célébration Eucharistique ; au sein du repas pascal chrétien, c'est beaucoup plus que "croire tout simplement" en Jésus ; en son enseignement, en son sacrifice, à la vie éternelle ou se transformer intérieurement. C'est nous seulement croire, mais c'est être rendu "réellement participant" de l'histoire du salut que le Christ réalise ; c'est être rendu participant de son sacrifice, de sa mort sur la croix, de sa résurrection et de la transformation que son Esprit Saint réalise en nous. C'est pas nous qui devenons par nous même Christ au tréfond de notre âme ; c'est l'Esprit Saint qui fait de nous, le Corps du Christ qui meurt avec Lui sur la croix, qui descend aux enfers, qui ressuscite et qui monte au Ciel.

On n'entre pas dans la Vie éternelle en imitant le Christ, en le mimant nourris que l'on est par son enseignement et transformer que l'on est pas son enseignement. On entre dans la vie éternelle en étant "incorporé" dans le Corps du Christ, son Corps Mystique, en vivant avec le Christ, comme membre de son Corps Mystique, sa Pâques, sa mort et sa passion qui se réalise le lendemain de l'institution de ce mémorial.

Jésus aurait pu donner ce mémorial, après sa mort et sa résurrection, quand il apparaît à ses disciples. S'il le donne avant, s'il l'institue avant, c'est bien parce que ce mémorial est donné pour que "nous vivions la Pâques avec Jésus", pour que Jésus en retournant vers le Père, à travers sa mort et sa résurrection, nous ramène avec Lui.

Ce que je veux dire c'est que toute nos morts, sont récapitulés dans l'unique mort du Christ ; comme toute nos naissances sont récapitulés dans sa propre naissance. Nous mourrons tous le jour où le Christ meurt sur la Croix et nous descendons au séjour des morts, aux enfers, le jour où Jésus y descend lui-même. Jésus meurt en même temps que nous tous et nous ressuscitons en même temps que Lui. Pourquoi ?

Parce que Jésus meurt, desend au enfer et ressuscite au principe du temps, puisqu'Il est celui qui créé le temps, qui est au principe du temps. L'action de Jésus englobe tous les temps, toutes nos histoires, toute nos morts. Jésus en mourrant vie avec nous toute nos morts ; sa mort personnelle, qui est la mort de Dieu fait homme, elle fait se rejoindre en Lui, toutes nos morts.

Ce que je veux dire, même si c'est "incroyable", c'est qu'en communiant à sa Vie, à son histoire, rendu présent par le pain et le vin, devenant son corps et son sang, nous faisons communier notre vie personnelle à sa Vie à Lui et Jésus en retour nous fait vivre sa Vie puisque nos vies sont comme "mêlées" par ce sacrement. Notre vie devient sa Vie et sa Vie devienne la nôtre ; notre histoire devient son histoire et son histoire devient notre histoire et celle de tous ceux qui ne font plus qu'une seule vie et un seul corps avec Lui.

J'essaie, avec des mots simples, de mettre en lumière cet incroyable oeuvre mystique que Jésus réalise (mystique dans le sens où cela reste caché à nos yeux, tout en étant bien réel) pour tout son Corps. C'est pas évident a expliquer avec des mots humains, mais c'est vraiment ce qui est réalisé par le Christ, lorsque nous célébrons sa Pâques, le sacrement de l'Eucharistie.

Cordialement

Petero


Dernière édition par petero le Sam 13 Mar - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 12:48

Citation :
Le sang du Christ doit couler dans nos veines pour que nous soyons Christ dans nos actes (et non seulement d'une manière superficielle limitée à la seule croyance en lui). Ou encore, l'enseignement du christ doit "prendre corps" dans notre âme, il doit être intériorisé jusqu'au tréfonds de notre âme de manière à ce que nous devenions Christ nous-mêmes.
Que celui qui a tout laissé et tout donné, pour aller prêcher l'Évangile lève la main.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 13:12

Merci Petero, tu me fais pénétrer dans le mystère de l'eucharistie. Sache qu'il y a des oreilles qui t'écoutent ! Tu ne parles pas dans le vide


Fraternellement !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 13:27

en fait, je croyais citer petero, et ne voulais attaquer personne.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 13:47

C'est certes communier à son enseignement.
Mais c'est absolument insuffisant.

C'est surtout communier à SON ÊTRE, dans une union d'amour d'amitié, encore obscure en cette vie, et en pleine lumière dans la Vision béatifique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 14:30

spirit a écrit:

Je n'ai donc pas écrit que l'eucharistie symbolisait l'enseignement seul. Si tous les croyants comprennent ce sacrement de cette manière c'est, je pense, déjà un bon début.

Spirit sunny

Y'a du vrai dans ce que tu dis là !
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 16:06

Spirit a écrit:

Le sang du Christ doit couler dans nos veines pour que nous soyons Christ dans nos actes (et non seulement d'une manière superficielle limitée à la seule croyance en lui). Ou encore, l'enseignement du christ doit "prendre corps" dans notre âme, il doit être intériorisé jusqu'au tréfonds de notre âme de manière à ce que nous devenions Christ nous-mêmes.

Salut mon pote ST Very Happy

Avant de relire les longs posts de Petero que j'ai trouvés très beaux, il y a l'histoire du devenir Christ dont tu parles ici. Sans doute Petero nous fera la bonté de nous en toucher un mot ici, car c'est aussi lié à l'eucharistie comme je perçois l'affaire.

En fait je perçois 2 choses :

1 - D'abord "la" trinité, en haut, vivante, resplendissante, dont le Christ Jésus est membre, et dont le Christ par son incarntion nous en a révéler l'existence

2 - ensuite, je perçois dans le coeur de chaque être humains, cette image là à l'intérieur. PAr le mystère de l'incarnation du Christ, notre trinité intérieure a pris vie, mais reste endormie, cachée, car elle est enrobée d'une couche de noirceur.

- le parcours du Chrétien consiste à aller réveiller cette trinité intérieure endormie.

Le Christ donne accès à cette trinité intérieure, depuis et grâce à son incarnation, donc par et dans le coeur de l'homme. Il est là au coeur de nous. Peut-on considérer que c'est grâce à son incarnation que depuis lors il est endormi en nous ? Incarné en nous, donc ? Pour moi, au coeur de chaque homme (et femme Mr. Green ) se trouve le corps du Christ endormi. En le réveillant, la trinité vit non seulement en en nous, mais elle est aussi manifestée et active.

Sommes nous devenu Jésus Christ pour autant ? Very Happy (ma réponse est non )

Ou bien sommes nous devenu participant actif de la trinité, sur terre ? (ma réponse est oui)

Pour moi le corps mystique du Christ , c'est l'ensemble de ces trinités dans le coeur de l'homme (et de la femme Mr. Green ) tous reliés dans le même corps mystique du Christ unifié. Chaque petite trinité à l'interieur de l'homme (et de la femme Mr. Green ) sont dans une fraternité incroyable que constitue le corps mystique du Christ.

Alors il y a forcément quelque chose qui se produit ou doit se produire à ce niveau là dans l'eucharistie. J'ai une idée, mais comme jusqu'ici j'ai déjà peut-être dit des bêtises d'incompréhension, je serai heureux si Petero ou autre disait avec ses mots qu'est-ce qu'il se passe par rapport à cela. Mourir, renaître, lors de l'eucharistie, est-ce possible, est-ce le but ? Manger le corps du CHrist, est-ce aussi essayer de percer le coeur entouré de noirceur due à nos péchés et à nos démons pour atteindre le coeur, là où est le CHrist et la trinité, en nous ? LE vivifier ? Entrer dans sa fraternité et son Amour ? Par l'eucharistie ? Y-at-il moyen de pénétrer un peu plus ce mystère incompréhensible du "manger le corps du Christ" sous cet aspect là ?

Bon vu que j'ai peut-être pas tout compris et que alors je baratine, à défaut et dans l'atteinte d'une réponse/confirmation, je vais aller relire les 2 posts de Petero. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 17:18

Petero a écrit:

La Pâques c'est "un passage".

J'aime bien cela. L'eucharistie aussi. LE passage à travers mon corps de noirceur qui s'ouvre par le Christ, pour atteindre le coeur de lumière, au centre, là où le Christ en nous demeure
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 17:27

lion-des-bois a écrit:
En fait je perçois 2 choses :

1 - D'abord "la" trinité, en haut, vivante, resplendissante, dont le Christ Jésus est membre, et dont le Christ par son incarnation nous en a révéler l'existence

Lions des bois,

Oui, Jésus est l'une des personnes de la Trinité, du Dieu Trinité de personnes. Oui, par son incarnation, il nous révèle ce Dieu Trinité.

lion des bois a écrit:
2 - ensuite, je perçois dans le coeur de chaque être humains, cette image là à l'intérieur. PAr le mystère de l'incarnation du Christ, notre trinité intérieure a pris vie, mais reste endormie, cachée, car elle est enrobée d'une couche de noirceur.

- le parcours du Chrétien consiste à aller réveiller cette trinité intérieure endormie.

Le Christ donne accès à cette trinité intérieure, depuis et grâce à son incarnation, donc par et dans le coeur de l'homme. Il est là au coeur de nous. Peut-on considérer que c'est grâce à son incarnation que depuis lors il est endormi en nous ? Incarné en nous, donc ? Pour moi, au coeur de chaque homme (et femme Mr. Green ) se trouve le corps du Christ endormi. En le réveillant, la trinité vit en nous.

Tout d'abord, j'aimerai bien que tu me dises ce que tu entends par "notre trinité intérieure" ?

Ensuite, le Verbe de Dieu ne s'est pas "incarné" en nous. Au coeur de chaque homme, on ne trouve pas le corps du Christ endormi ; ni même la trinité endormie.

Le Verbe de Dieu s'est incarné dans la chair qui lui a été donné par Marie ; la nature humaine qu'il va assumer, comme personne divine. Le corps de Jésus qui a été porté pendant 9 mois par Marie ; qui s'est développé dans le sein de la Vierge Marie, c'est le corps personnel du Christ. Par son incarnation, le Verbe n'est pas entré en chacun des corps humains.

A partir de la chair de Marie, le Verbe de Dieu a reçu un corps de chair, il est devenu le Nouvel Adam, prenant la place du premier Adam duquel Eve avait été tiré. Il est devenu le premier Adam pour pouvoir faire revenir en Lui, Adam et tous ses descendants ; pour que leur vie, la vie de tous les hommes, soient récapitulé en sa propre Vie et cela s'explique.

St Paul nous dit que c'est en ce Verbe et pour ce Verbe que nous avons été créé ; que c'est en Lui et pour Lui que tout a été créé. Lui seul pouvait donc reprendre sa création abîmée par le péché, la restaurer. C'est la raison pour laquelle il se fait, par son incarnation, "premier Adam", étant au principe de la création d'Adam. En fin de compte, c'est notre principe, notre source qui se fait homme pour nous reprendre, nous restaurer, restaurer en nous sa sainteté. Ce qui explique qu'il nous faille "entrer en Lui et y demeurer, le temps que le Père et le Fils nous remodèle si on peut dire, restaure en nous l'image parfaite du Fils voulu par Dieu.

Dieu donne donc à son Verbe, un corps qui va devenir le Corps au sein duquel tous les hommes vont devoir retourner pour être restaurer dans la sainteté originelle et se préparer à entrer dans la Vie avec Dieu. C'est à nous qu'il appartient si je puis dire, de nous incarner en Jésus-Christ, en son humanité qui devient le Nouveau Temple de Dieu ; la Tente de la Rencontre entre l'homme et son créateur ; la Nouvelle Arche d'Alliance. C'est à nous qu'il appartient de prendre chair en Jésus, en recevant sa chair à manger et son sang à boire. C'est Jésus qui se donne à nous pour nous assimiler à Lui, pour nous "incorporer en son Humanité qui va mourir sur la croix, descendre aux enfers, ressusciter et monter au Ciel".

Il nous fait si on peux dire, revivre l'histoire de l'humanité en marche arrière. l'Eglise, c'est la Nouvelle Eve formée à partir de sa chair, qui se doit de retourner avec tous ses membres, dans le sein du Nouvelle Adam ; comme si on avait demandé à tous les descendants d'Eve, la mère des vivants, de retourner dans le sein d'Adam duquel elle avait été retiré. C'est en mangeant la chair du Chrit, à son être, qu'on entre dans cet Être qui rassemble en Lui tous les hommes qui souhaitent retourner dans la maison du Père, avec Lui. Quand Jésus nous invite à le suivre, c'est pour nous faire entrer dans ce Nouveau Corps, Nouvelle Arche d'Alliance au sein de laquelle il doit faire entrer un maximum d'hommes et de femmes, pour qu'ils échappent à l'étang de Feu dans lequel sera plongé le diable et ses anges.

L'histoire du salut accomplie par Jésus est éclairée par l'histoire de Noé et sa famille qui se réfugient dans l'arche pour échapper au déluge qui va purifier la surface de la terre ; et est en même temps éclairée par l'histoire de Moïse et de sa famille, le peuple hébreux qui vont aller jusqu'en terre promise, après avoir échappé aux Egyptiens et plus particulièrement à son armée, qui a été engloutie par la mer rouge.

Jésus est venu sauver sa création et sa créature, en la faisant entrer en Lui, en la mettant à l'abri en Lui, ce jusqu'au déluge de Feu qui s'abattra à la fin du monde sur la terre, pour la transformer

Ce que je crois mais qui pour le moment n'est pas enseigné par l'Eglise catholique, c'est que l'Eglise est en gestation dans le sein du Christ, dans son Corps qui n'est pas autre chose que le Nouveau Corps qui lui est donné. Alors que Noé a utilisé du bois pour construire son arche ; l'Esprit Saint a utilisé la chair de Marie pour construire la Nouvelle Arche de notre salut, le corps de Jésus.

lion des bois a écrit:
Sommes nous devenu Jésus Christ pour autant ? Very Happy (ma réponse est non )

Ou bien sommes nous devenu participant actif de la trinité, sur terre ? (ma réponse est oui)

En nous incorporant par le baptême en son Corps, sa Nouvelle Arche d'Alliance, son Eglise, le Nouveau Peuple de Dieu rassemblé en Lui, nous ne devenons pas Jésus-Christ pour autant ; comme nous ne devenons pas participant actif de la Trinité. Nous devenons participant du Corps de Jésus, comme membre de son Corps ; et nous devenons en même temps participant de l'histoire de Jésus ; de son histoire du salut.

lion des bois a écrit:
Pour moi le corps mystique du Christ , c'est l'ensemble de ces trinités dans le coeur de l'homme (et de la femme Mr. Green ) tous reliés dans le même corps mystique du Christ unifié. Chaque petite trinité à l'interieur de l'homme (et de la femme Mr. Green ) sont dans une fraternité incroyable que constitue le corps mystique du Christ.

Le Corps mystique de Jésus, ce sont tous les baptisés qui ont été incorporé au corps, à la chair, à la Vie que Jésus nous a donné à manger ; à son histoire qu'il nous a donné à manger pour qu'il puisse nous incorporer dans son corps qui va mourir sur la croix et ressuscité ; pour nous incorporer dans l'histoire de son corps et de fait pour nous faire entrer avec Lui dans son Royaume. D'où, la nécessité pour Lui, d'instituer le sacrement de baptême et de l'Eucharistie, avant sa mort et sa résurrection.

C'est ce qui explique pourquoi certains baptisés, à un moment de leur vie et durant un certain temps, reçoivent les stigmates de la passion de Jésus. C'est la passion de Jésus par laquelle Jésus nous fait passer avec Lui, qui affleure à la peau de ces baptisés. D'autre communient à cette passion de manière invisible. D'autre son pas assez unis à Jésus pour que l'image de Jésus transparait en eux. C'est plus intérieur.

Je sais que ce que je dis là c'est "énorme" ; c'est incroyable. Comment est-ce possible ? Je le répète : par ce que la personne qui meurt sur la croix, n'est pas une personne humaine, comme nous le sommes tous ; elle est une personne divine. Seul une personne divine peut réaliser une oeuvre aussi incroyable.

Il est évident que Spirit ne peut pas entrer dans la compréhension d'une telle oeuvre. Tout simplement parce qu'il ne croit pas que Jésus soit Dieu en personne, prenant chair humaine pour nous faire entrer en cette chair et nous faire passer en cette chair dans le royaume de Dieu. Si on considère que Jésus est un homme comme nous, il est évident que dans ce cas, il serait dans l'incapacité de récapituler en Lui, en son histoire personnelle, toute l'histoire de l'humanité et toutes les histoires personnelles des hommes.

lion des bois a écrit:
Alors il y a forcément quelque chose qui se produit ou doit se produire à ce niveau là dans l'eucharistie. J'ai une idée, mais comme jusqu'ici j'ai déjà peut-être dit des bêtises d'incompréhension, je serai heureux si Petero ou autre disait avec ses mots qu'est-ce qu'il se passe par rapport à cela. Mourir, renaître, lors de l'eucharistie, est-ce possible, est-ce le but ? Manger le corps du CHrist, est-ce aussi essayer de percer le coeur entouré de noirceur due à nos péchés et à nos démons pour atteindre le coeur, là où est le CHrist et la trinité, en nous ?

C'est le sacrement de baptême qui fait de nous un membre du corps de Jésus ; de son corps devenu le Corps Mystique de l'Eglise ; et c'est le sacrement de l'Eucharistie qui nous fait demeurer dans ce Corps Mystique ; qui nous fait vivre dans ce Corps Mystique. Mourir et renaître lors de l'Eucharistie c'est possible et c'est même nécessaire ; mais de quel mort s'agit-il ? Il s'agit de la mort "au péché". Le Vie du Christ, à laquelle on communie par le sacrement de l'Eucharistie, elle nous est donné pour que nous mourrions au péché, afin de pouvoir vivre de la sainteté du Christ, que l'Esprit Saint communique à chaque membre de son Corps. La mort dans l'Eucharistie, c'est une mort au péché ; la naissance dans l'Eucharistie, c'est la naissance à la Vie sainte.

On sait bien, comme la dit plusieurs fois Spirit d'ailleurs, qu'on ne devient pas saint du jour au lendemain, d'un coup de baguette magique. On devient saint après plusieurs morts au péché et plusieurs renaissance au Christ. Ces mort au péché, elle ne sont pas donné par "la réincarnation" ; elle sont donnés à chaque fois que nous célébrons l'Eucharistie pour nous permettre d'être toujours plus "incorporé" au Christ ; pour que nous puissions nous enraciner dans la Vie que le Christ communique à son Corps Mystique.

lion des bois a écrit:
LE vivifier ? Entrer dans sa fraternité et son Amour ? Par l'eucharistie ? Y-at-il moyen de pénétrer un peu plus ce mystère incompréhensible du "manger le corps du Christ" sous cet aspect là ?

NON, c'est pas à nous qu'il appartient de vivifier le corps du Christ qui serait comme endormi en nous depuis l'incarnation. C'est au Christ qu'il appartient de "vivifier" celui qui accepte d'entrer en Lui pour mourir et renaître à sa Vie. Ce n'est pas nous qui donnons la Vie au Christ ; c'est Lui qui la donne à tous les membres de son Corps ; à tous ceux qui accepte de le suivre dans la Nouvelle Arche d'Alliance que l'Esprit bâtit depuis 2000 ans, l'Eglise qu'il a confié à Pierre, le Corps Mystique du Christ

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 18:35

Petero a écrit:


Tout d'abord, j'aimerai bien que tu me dises ce que tu entends par "notre trinité intérieure" ?

Ensuite, le Verbe de Dieu ne s'est pas "incarné" en nous. Au coeur de chaque homme, on ne trouve pas le corps du Christ endormi ; ni même la trinité endormie.


Bonjour Petero,

D'abord je souhaite te marquer mon désir de pouvoir mieux communier avec le Christ. Et quand je vais à l'eucharistie, il y a comme une barrière entre lui et moi. C'est cette barrière là que je voudrais comprendre et décoincer. Encore une fois je te remercie pour tout le temps consacré à mon égard.

En fait je me base sur cette phrase reçue il y a 4 ou 5 ans maintenant:"Gérard, c'est moi que tu cherches sans le savoir, pourquoi cherches tu dehors alors que je suis à l'intérieur de toi, j'ai envie de me relier à toi, mais comment pourrai-je si tu me tourne le dos?"

Si on assimile ce message comme venant du Christ, bien que je ne cherche pas absolument à me dire que c'est le Christ, je demande à plusieurs personne compétence pour savoir si ce message seul le Christ peut le communiquer à une âme en souffrance. Mais dans ce message, il y a "c'est à l'interieur de toi que je suis". Et effectivement, Petero, je sens que le Christ est en moi. Alors en m'interessant un tant soit peu au corps mystique, j'en suis venu à me dire que le CHrist, de façon mystérieuse est dans le coeur de chaque homme. Si pendant un peu plus de 40 ans je ne l'ai pas réalisé, c'est qu'il était dormant, ou disons, semi-dormant. En fait, pour que la trinité puisse m'atteindre, et m'allumer dans la lumière du saint-Esprit, il faut bien que il y ait quelque chose du Christ en moi, sinon, il n'y a pas de récepteur en moi ni pour le recevoir, ni pour accéder à la trinité. Sans ce quelque chose en moi, Petero, il me semble bien que jamais je ne pourrais être sensible à quoi que ce soit de la trinité. A partir du moment où l'Esprit-Saint vient toucher ce point en moi, bang, il y a comme une électrocution de feu, d'amour, de brulure si trop pécheur, etc.

Ce point, ce réceptacle, c'est l'âme, mais dans l'âme, ne faut-il pas quelque chose en plus, comme une image en moi qui est le reflet de ce qu'il y a en haut, de sorte que ce qu'il y a en haut puisse atteindre et relier ce qui est en bas ? Et ce "machin", il est en moi, en toi, en chacun de nous.

Je me dis que par l'incarnation du Christ, soit ce machin a été crée en nous, soit révéler comme potentionnellement accessible, sinon, le Christ d'en haut, comment peut-il nous atteindre en notre coeur depuis son incarnation.

Ne sens-tu pas, Petero, quelque chose en toi, qui vibre, qui résonne, et que tu pourrais appeler le CHrist en toi ? Alors ce Christ en nous endormi, ou semi endormi, et qui ne demande qu'à se réveiller, est le point d'accroche qui nous relie avec le monde d'en haut. ET en nous, en plus du Christ, il y a quelque chose de mystérieux, certes, mais qui est l'Esprit-Saint du père. C'est très mystérieux, Petero, et je suis bien incapable d'expliquer ce mystère intérieur que je ressens en moi dans ses moindres détails. Tu viens aussi avec ce mystère incompréhensible pour moi qui est celui de la Vierge Marie. Cela nous est-il donné par la vierge Marie ? Par le fait même que MArie a accueilli le corps du Christ en son sein ? Ca me dépasse, Petero. Mais tu vois, je sens vibrer en moi quelque chose de tellement grand, beau, et si incompréhensible. Et que cette vibration est la résonnance d'en haut, ...

Parfois je me dis vraiment que je dois arrêter d'essayer de tout comprendre, que cela me dépasse, et vivre le CHrist comme Julienne me le propose. Vivre le mystère, et arrêter de vouloir tout comprendre. Je n'y arriverai jamais.


Dernière édition par lion-des-bois le Sam 13 Mar - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 19:07

Petero a écrit:

On sait bien, comme la dit plusieurs fois Spirit d'ailleurs, qu'on ne devient pas saint du jour au lendemain, d'un coup de baguette magique. On devient saint après plusieurs morts au péché et plusieurs renaissance au Christ.

OUf, tu me rassures, tu m'avais fait peur autrefois sur la question ;)

Petero a écrit:

Ces morts au péché, elle ne sont pas donné par "la réincarnation" ;

Rassures toi, je n'ai jamais prétendu une chose pareille

Petero a écrit:

C'est ce qui explique pourquoi certains baptisés, à un moment de leur vie et durant un certain temps, reçoivent les stigmates de la passion de Jésus. C'est la passion de Jésus par laquelle Jésus nous fait passer avec Lui, qui affleure à la peau de ces baptisés. D'autre communient à cette passion de manière invisible. D'autre son pas assez unis à Jésus pour que l'image de Jésus transparait en eux. C'est plus intérieur.

Je sais que ce que je dis là c'est "énorme" ; c'est incroyable. Comment est-ce possible ? Je le répète : par ce que la personne qui meurt sur la croix, n'est pas une personne humaine, comme nous le sommes tous ; elle est une personne divine. Seul une personne divine peut réaliser une oeuvre aussi incroyable.

Oui c'est énorme, c'est incroyable et j'adhère à cette énormissime incroyabilité. Spirit le peut aussi, car j'ai foi en Spirit, car Spirit est un coeur d'Amour
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 20:20

Cher lion des bois,

Je m'absente pour quelques jours. Je ne sais pas si là où je serais je pourrais accéder à internet et surtout si j'en aurai le temps. De plus ce soir je dois me coucher de bonne heure car je prends la route demain matin, tôt. Je m'en vais dans le périgord.

Bonne nuit à toi.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 20:30

Bonne nuit à toi Petero

Je penserai à toi, demain, à la messe !!! ;)

Tu m'apportes beaucoup tu sais

Bonne route et à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 21:02

He 1,2:

Petero,la personne qui meurt est humaine et divine,n'est-ce pas ?
Qui meurt sur la croix est Jésus,qui rend son esprit auparavant que de mourir.

_____________________

Pour petit lion:


Dieu,dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils,
qu’il a établi héritier de toutes choses,
par lequel il a aussi créé le monde,

3 et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne,
et soutenant toutes choses par sa parole puissante,
a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts

En réponse à ta phrase: " comment peut-il nous atteindre en notre coeur depuis son incarnation. "

______________

Tu vois,lionceau,je n'ai plus ma bible électronique qui marche,mais vraiment pas! et je ne sais comment réparer....!!!!

Je sais qu'il y a d'autres verset à citer...mais les trouver où!!!

Elle ne marche plus (il y a eu un bug majeur!!!!)

_______________

Julienne conseille bien....ce n'est pas la connaissance qui fait la proximité avec Dieu,ou de si rares fois!!!

______________

Bien si grand que d'entrer dans le mystère avec coeur ouvert!!!

Ainsi donc:oeuvrer à la connaissance,mais entrer dans le chemin....et là,c'est coeur et découvertes...dont la raison elle-même dira que cela est fondé,sans qu'elle puisse ,en aucune manière,l'expliquer,sinon qu'elle dira:cela est tellle l'Evidence!

Bises
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 21:19

Enlui a écrit:

Tu vois,lionceau,je n'ai plus ma bible électronique qui marche,mais vraiment pas! et je ne sais comment réparer....!!!!

Je sais qu'il y a d'autres verset à citer...mais les trouver où!!!

Elle ne marche plus (il y a eu un bug majeur!!!!)

Ouh là ouh, je navigue encore comme du bon vieux temps de la marine ancienne. Au diable les instruments électroniques, rien de tel que le bon vieux sextant. Si je ne fais pas le point avec les étoiles je n'ai pas l'impression d'être sur terre. Pareil avec l'évangile, j'aime le papier que je peux tourner les pages avec mes doigts.

La bible est sur internet de toute façon.


JE ne comprends pas bien ta phrase ici, ainsi que le texte autour:

Citation :

3 et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne,

Est-ce que tu veux dire que j'ai raison ou tord selon toi ? Toi qui a le pseudo Enlui. Toi en Lui et Lui en Toi, non ? Ce qui te fait membre de son corps mystique, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 21:45

J'ai sans doute écrit à côté de l'objet de ton post!!!!

_____________________

Déjà ,c'est un passage d'une citation biblique.......

Excuse-moi,j'ai mal cité :voir Heb 1,3

Qui signifie que c'est tout,Christ,que l'homme puisse atteindre sur terre,de voir de Dieu.

Je n'ai mes sextants ici,.....il me les faudrait,ou une bible sur internet qui me donne plusieurs traductions et les passages parralèles,pour trouver un ou deux autres versets,qui étoffent le tout....


Reflet...une autre traduction,je pense dira "image" (en tant" que visible en l'esprit.)

L'empreinte....,Christ est le sceau de la nature de Dieu même ,de son essence.

_______________

De son corps mystique ?

De son corps qu'il a donné au monde,de ce corps qui est sur terre depuis lors....
Dont chaque coeur est une des pierres vivantes.

Ce que tu vois sous le terme de corps mystique ........je crois bien que c'est plus,ce que tous les croyants et les saints réunis,ont déja accumulé au ciel et à quoi l'Esprit-Saint peut nous permettre de communier,d'une part,
et d'autre part la contemplation et accession à la communion à sa gloire redevenue.

________________

Je pars du forum,lionceau....

Vas voir dans ton sextant ce que donne Heb 1,3 et les renvois y afférant

Bonne méditation et va tranquille!!!
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 23:27

Arnaud Dumouch a écrit:
C'est certes communier à son enseignement.
Mais c'est absolument insuffisant.

Cela fait plusieurs mois que je médite là dessus. Je n'ai encore rien écrit mais je pense que les deux interprétations sont bonnes, tout comme Arnaud. Le fait de prendre l'eucharistie, présence réelle du Christ qui nous sanctifie nous enseigne. La liturgie nous le montre également lors du déroulement de la messe jusqu'à son final. Jean aime la formule "je demeure en lui et il demeure en moi" faisant référence au Christ. Or cette formule est parfaite pour signifier l'eucharistie corps du Christ qui est en nous pour que nous même devenons en l'Église, corps du Christ sanctifié par l'époux (Ep 5, 31-32; 1 Co 7, 14).

-Ainsi donc la formule de Jean est reprise pour les commandements (1 Jean 3, 25) qui sont la marque du rassemblement par l'esprit Saint (Jn 17, 20-23)

-Pour le message entendu dés le commencement (1 Jn 2, 24)

- La vigne et le sarment (Jn 15, 4)

Il y en a d'autre que je n'ai pas retrouvé mais nous avons la consécration ultime de toute l'église visible et invisible dans le Verbe de Dieu (Jean 17, 17; 17, 20-24)

Bref l'eucharistie reste et restera le centre absolu de la vérité chrétienne, mais autour d'elle se tisse des interprétations multiples. Évidement l'Église catholique est la seule a disposer de la plénitude de la révélation ici et partout ailleurs.

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 23:41

Il est heureux que chacun ait son interprétation.... quoique sur l'eucharistie, ces interprétations doivent être limitées. Non pas dans le sens de ce que l'on dit, mais dans le nombre. J'ai bien retenu celle de Jean-Paul II disant que Jésus était assez strict !
Lorsque les disciples trouvent que manger Jésus était insoutenable à entendre, il répond qu'ils sont libres.... de le quitter....
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 23:42

Oui Oui, l'eucharistie en elle même (littéral) pas touche Very Happy Mais je pense qu'elle produit un enseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 23:49

Lesage Marc a écrit:
Oui Oui, l'eucharistie en elle même (littéral) pas touche Very Happy Mais je pense qu'elle produit un enseignement.

Il n'y a pas, à la fois, plus simple et plus complexe que l'eucharistie. Elle fait son oeuvre, en quelque sorte, sans avoir avoir trop besoin de notre raisonnement, de notre intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Sam 13 Mar - 23:55

Je ne le sais pas encore vu que je ne communierais qu'au mois de mai. Mais j'ai hâte Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Dim 14 Mar - 0:00

Lesage Marc a écrit:
Je ne le sais pas encore vu que je ne communierais qu'au mois de mai. Mais j'ai hâte Smile
woauhhhhhhhh tu es encore catéchumène !!!!!!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Dim 14 Mar - 0:46

doris a écrit:
Lesage Marc a écrit:
Je ne le sais pas encore vu que je ne communierais qu'au mois de mai. Mais j'ai hâte Smile
woauhhhhhhhh tu es encore catéchumène !!!!!!!! sunny

Bin oui et un fils prodigue Smile Je vais faire ma confirmation et ma première communion bounce

J'étais protestant avant. :colors:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Dim 14 Mar - 0:51

Lesage Marc a écrit:
doris a écrit:
Lesage Marc a écrit:
Je ne le sais pas encore vu que je ne communierais qu'au mois de mai. Mais j'ai hâte Smile
woauhhhhhhhh tu es encore catéchumène !!!!!!!! sunny

Bin oui et un fils prodigue Smile Je vais faire ma confirmation et ma première communion bounce

J'étais protestant avant. :colors:

Bravo !!!!

C'est la croix dominicaine ton avatar !!!
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Dim 14 Mar - 0:53

Oui je suis en retraite chez eux en ce moment. Je pensais y trouver ce que je cherchais mais il semble que ma sensibilité du moment penche très nettement vers la fraternité de Jérusalem.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Dim 14 Mar - 1:15

Lesage Marc a écrit:
Oui je suis en retraite chez eux en ce moment. Je pensais y trouver ce que je cherchais mais il semble que ma sensibilité du moment penche très nettement vers la fraternité de Jérusalem.

Je viens de lire l'homélie sur le fils prodigue de la fraternité de Jérusalem, que tu viens de poster : c'est fort.

J'aime bien les dominos.... (les dominicains).... Je suis leur 'retraite dans la ville' en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Dim 14 Mar - 1:20

Je suis les deux, celle de Jérusalem est excellente aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Dim 14 Mar - 1:21

"Au pied de l'Eucharistie, il n'y a ni lieu, ni temps, ni distance. En Lui, on se retrouve, on s'aime, on se soutient. Il faut que tout se résume en moi par un AMEN, vrai, plein de confiance et d'abandon"
Mère Marie-Thérèse DUBOUCHé
Fondatrice de l'Institut de l'Adoration réparatrice.

Marc, je suis Very Happy pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?   Dim 14 Mar - 1:24

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
 
Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le corps et le sang du christ, un enseignement dont il faut se nourrir ?
» Solennité du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ
» le Corps et le Sang du Christ
» Fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ, commentaire du jour "Le pain des anges,..."
» Ce corps et ce sang du Christ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: