DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Karl Gustav Jung et la psychanalyse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Mar 09 Mar 2010, 13:44

Jung est excellent. 1000 fois au dessus de Freud !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Mar 09 Mar 2010, 14:05

Citation :
Moi, je me suis appuyé sur la pensée de C.G. Jung : l'intuition religieuse ou l'inconscient mystique. La religion émane des tréfonds de l'âme. L'idée de Dieu émerge naturellement dans les profondeurs de notre être. Je n'ai rien inventé. Je n'ai pas cette prétention.

c'est toute la différence entre vous et moi. non seulement j'ai étudié Jung mais je l'ai pratiqué, ayant mené une analyse jungienne. et je peux vous dire que JUNG EST un ESCROC ( je l'ai expérimenté à mes dépens). Il parle en kantien quand il s'agit de faire des déclarations publiques, mais c'est un gnostique pur et dur dans son enseignement privé. Lisez le livre de Richard Noll, "le Christ Aryen", il vous révélera un Jung se prenant pour la réincarnation du dieu léontocéphale de la mythologie de mithra. ultimement, sur le plan philosophique la gnose est une philosophie bancale qui pour expliquer l'existence de la déchéance du monde doit postuler une tragédie au sein de la divinité elle-même( qu'elle ne peut justifier que par le recours permanent aux mythes), comme Jung le fait d'ailleurs dans "réponse à Job". vous avez lu?
épistémologiquement rien ne tient chez Jung. expliquez-moi comment passer de la collecte des phénomènes sur les religion, sur les rêves à des affirmations sur la nature même de l'ultime dans le cadre kantien? lisez Jung, "ma Vie" il se revendique de Kant à tout bout de champ, tout comme dans "l'homme à la découverte de son âme".
quant à la fameuse intuition mystique, Bergson s'y est déjà essayé avant Jung et était bien plus brillant penseur que lui. malheureusement elle mène à un anti-intellectualisme, elle mène à l'affirmation de propositions contradictoires qui n'offrent plus aucun espace à la raison et aux dialogues, demandant à être reçues finalement d'autorité. en fait l'intuitionnisme est une philosophie qui se fonde ultimement sur l'autorité de certains grands maîtres ( comme vous venez de le reconnaître avec Jung) dont les travaux, les écrits ne survivent pas à l'épreuve d'une analyse sérieuse, criblées de contradictions qu'ils sont. tous ces grands maîtres ne présentent donc aucun signe rationnel tangible attestant leur autorité. tout le contraire de l'autorité du Christ.


et pour votre gouverne, en plus d'être professeur de tennis ( je dirige ma propre école de tennis, plus de 130 gosses, et j'organise des événements sportifs.), rassurez-vous, j'ai une demi-licence en théologie protestante et j'achève actuellement une licence en théologie catholique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Mar 09 Mar 2010, 14:35

julieng a écrit:
ultimement, sur le plan philosophique la gnose est une philosophie bancale qui pour expliquer l'existence de la déchéance du monde doit postuler une tragédie au sein de la divinité elle-même( qu'elle ne peut justifier que par le recours permanent aux mythes), comme Jung le fait d'ailleurs dans "réponse à Job". vous avez lu?

Je vous assure que vous faites fausse route. Vous mettez toutes les doctrines métaphysiques orientales dans le même ordre d'idée : doctrine de la chute, de la préexistence des âmes (philosophie de Plotin). Or, c'est une mécompréhension totale des doctrines métaphysiques orientales : l'occidental, n'ayant rien compris de la profondeur de ces doctrines orientales, les a interprétés à la sauce de la philosophie de comptoir de Plotin (métaphysique de la chute). C'est ce qu'a fait Claude Tresmontant. Très lourde erreur....

PS : Je n'ai pas le temps de discuter longuement. On a tous des obligations à respecter.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Mar 09 Mar 2010, 14:39

Citation :
ung est excellent. 1000 fois au dessus de Freud !

mille fois plus dangereux que Freud oui! la psychanalyse de Freud mène à l'athéisme ou l'agnosticisme,( c'est certes une étape nécessaire pour le retournement du grand nbre vers la gnose) alors que Jung introduit à une spiritualité panthéiste-gnostique ( celle-ci est le véritable ennemi du christianisme, bien plus que l'athéisme qui lui reste toujours très marginal. la pensée commune de nos jours ce n'est pas l'athéisme, mais que tout est vrai - panthéisme - et que la valeur ultime est l'homme - gnosticisme) , celle du nouvel ordre mondial, le syncrétisme dont Satan fera la grande promotion. Jung rend l'homme intime des puissances maléfiques, de l'emprise des démons.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Mar 09 Mar 2010, 16:56

Il faut lire Jung comme saint Thomas lisait Aristote, c'est à dire garder le vrai et trier le faux. Voilà tout.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Mar 09 Mar 2010, 17:11

comparer Jung à Aristote, non mais ça va pas. rien de réaliste dans la démarche de JUNG. DANS LES PRINCIPES TOUT EST VICIé
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Mar 09 Mar 2010, 17:14

Jung a découvert un chose réelle : l'inconscient de l'homme, loin de se réduire à sa libido, touche tout son être jusque dans un désir profond de transcendance.

En cela, il rejoint saint Augustin : "Avant de te connaître, je t'ai aimé toi le seul Dieu".

Mais c'est hors sujet.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Mar 09 Mar 2010, 18:02

Je ne résiste pas à l'envie de partager ce lien : un petit condensé introductif de la pensée religieuse de C. G. Jung (page 12) :

http://sd-2.archive-host.com/membres/up/117397135743551773/Psychologie_des_religions.pdf

Citation :
La religion est une prise en considération attentive, une observation consciencieuse de ce que Otto a appelé le numineux, c'est-à-dire une puissance qui domine l'homme, indépendamment de sa volonté et qu'il attribue à une présence invisible :
La religion est, ainsi que l'exprime le mot latin religere, une prise en considération attentive, une observation consciencieuse de ce que Rudolf Otto a appelé le "numen", ou le "lumineux" (das Numinosum), c'est-à-dire une puissance qui domine l'homme indépendamment de sa volonté, et qu'il attribue à une présence invisible (Michel Casenave, C.G. Jung, p. 334)
Revenir en haut Aller en bas
Atomic



Masculin Messages : 1365
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Mar 09 Mar 2010, 18:13

@julieng

Je connais quelques "ésotéristes" un peu allumés, des "martinistes" qui relèvent d'une forme de gnosticisme, il croit que nous nous sommes matérialisés en Chute successive, victime d'un drame cosmique, et que nous devons en quelque sorte remonter la pente vers le Divin par toute une série de pratiques, dont la théurgie,

Notre monde est la création du Démiurge, faux Dieu, qui se serait complètement loupé dans sa création, nous sommes donc des créatures déchus, loupés, voués à la mort, etc.. etc ....

Le Démiurge étant le Dieu méchant de l'ancien Testament,
Le Vrai Dieu étant celui du Christ,

là on dépare dans une sorte de poyhtéisme.

Mais ces gens là, on tous une caractéristique, c'est qu'ils sont à bloc des émules de JUNG, et aussi au travers d'un français qui a en quelque sorte vulgarisé JUNG, Etienne Perrot (je crois pas me tromper sur le nom, mais à vérifier)

Souvent, ils s'adonnent à l'Alchimie qui serait une voie d'amélioration.

Je comprends pas tout ça, mais si tu sais, est ce que tu pourrais m'en dire sur cette branche en quelque sorte Jungienne ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Mar 09 Mar 2010, 18:25

Atomic a écrit:
Je connais quelques "ésotéristes" un peu allumés, des "martinistes" qui relèvent d'une forme de gnosticisme, il croit que nous nous sommes matérialisés en Chute successive, victime d'un drame cosmique, et que nous devons en quelque sorte remonter la pente vers le Divin par toute une série de pratiques, dont la théurgie

Je le répète : la pensée jungienne n'a absolument rien à voir avec la philosophie de Plotin (néoplatonisme) :

Philosophie de Plotin :

— La procession évoque l'émanation par laquelle l'Un produit l'Intellect, puis l'Âme, le monde, les êtres.

— La conversion, épistrophe en grec, est le mouvement inverse de la procession, le retournement des êtres vers leur principe. Ainsi, intermédiaire entre le monde intelligible et le monde sensible, l'Âme peut se retourner vers sa source pour la contempler et en jouir . En se détournant du monde matériel et à travers l'expérience esthétique, puis la conversion philosophique, elle peut s'élever jusqu'à la contemplation de l'Un. (wiki)
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Mar 09 Mar 2010, 18:35

Arnaud Dumouch a écrit:
Jung a découvert un chose réelle : l'inconscient de l'homme, loin de se réduire à sa libido, touche tout son être jusque dans un désir profond de transcendance.

En cela, il rejoint saint Augustin : "Avant de te connaître, je t'ai aimé toi le seul Dieu".

Mais c'est hors sujet.

Non.


Freud est le père de la psychanalise.

Rousseau le grand-père.

Et Saint Augustin l'arrière grand-père .
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Jeu 11 Mar 2010, 05:50

Aller lire Mircea Eliade,Julieng,par exemple "mythes et symboles"

Lui au moins,ne s'occupe pas de notre tête!!!!
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Jeu 11 Mar 2010, 08:19

je connais Eliade, était du cercle d'Eranos comme Jung et Corbin, un gnostique, comme les deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Jeu 11 Mar 2010, 09:55

Les convictions personnelles de Mircéa Eliade n'ont aucun rapport avec son oeuvre de sociologie des religions ! Un minimum d'épistémologie !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Jeu 11 Mar 2010, 18:31

Arnaud Dumouch a écrit:
Les convictions personnelles de Mircéa Eliade n'ont aucun rapport avec son oeuvre de sociologie des religions ! Un minimum d'épistémologie !

C'est tout à fait vrai,Arnaud!

Julien tu connais son nom mais pas son oeuvre.

Je l'ai pas mal étudié en fac pour réaliser une sorte de mémoire.

personnellement j'étais plus touché par Jung que par Freud

Mais plus tard j'ai préféré Laing (Soi et les autres en particulier) , (c'était avant la foi,bien sûr)
Revenir en haut Aller en bas
spoutnik



Masculin Messages : 254
Inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Sam 20 Mar 2010, 12:59

Julieng, il y a une série de choses que vous dites avec lesquelles je suis assez d'accord mais il me semble que vous mélangez les choses dans votre tête. Vous perdez, il me semble, également le sens de l'épistémologie. Vous n'êtes pas du tout le seul d'ailleurs, et on pourrait sans doute le reprocher à Jung aussi. C'est aussi un problème chez beaucoup trop de scientifiques.

Jung a été récupéré dans les années 30-40 par les nazis, dans les années 60-70 par les hippies et il l'est actuellement par le New Age et l'ésotérisme. Il y est sans doute pour quelque chose, mais je me garderais de le juger comme un escroc et serais très prudent avant d'émettre un jugement sur sa psychologie et sa psychanalyse en basant mon argumentation au niveau théologique ou même religieux. D'où ma remarque sur l'épistémologie. Un physicien n'a le droit de nier l'existence d'un univers non matériel au nom de sa science, dont l'épistémologie réduit le champ d'étude et de connaissance à la matière. De même, je suis catholique mais ne m'estime pas en droit pour autant de délégitimiser des recherches que j'estimerais futiles de par ma foi, si elles sont basées sur des faits établis et des hypothèses raisonnables.

L'hypothèse de Freud sur une série de tabous et comportements, notamment religieux, se résume à peu de choses près à des reliquats de la psyché de l'homme primitif, cela en tache de fond évolutionniste (lire Totem et Tabou). Jung s'en éloigne en bonne partie et introduit crucialement les notions d'archétype et de symbole. Le meilleur résumé qui existe sur le sujet et est écrit pour le grand public est son dernier ouvrage, L'Homme et ses Symboles.

Je ne vais pas anathématiser Jung parce qu'il a dit qu'il y a un archétype (donc non transmis, inné et se retrouvant dans beaucoup de civilisations à travers le monde n'ayant connu aucun lien) du dieu-homme, archétype que l'on retrouve avant l'ère chrétienne, comme en Egypte. Et pour ce qui est des symboles, idem. L'église catholique a récupéré des symboles païens (notoirement le sapin de Noël). Je ne m'offusque même pas du parallèle que Freud trace entre la communion et le repas totémique ou l'on consomme rituellement de l'animal totem. Si après ça il affirme de son autorité académique que Dieu est mort et que la communion est une absurdité pour l'homme moderne, il dépasse les bornes. Mais si Jung admet que ce sont ses *croyances* dans le cadre d'interviews de l'homme ou d'une autobiographie, comme il l'a fait à la fin de sa vie, je ne vois nullement le problème.

A côté de ça, Jung peut également être considéré presque comme un hérétique farfelu et irrelevant par la psychanalyse contemporaine mais il représente à mon sens un énorme progrès par rapport à Freud.

Spoutnik

julieng a écrit:
Citation :
Moi, je me suis appuyé sur la pensée de C.G. Jung : l'intuition religieuse ou l'inconscient mystique. La religion émane des tréfonds de l'âme. L'idée de Dieu émerge naturellement dans les profondeurs de notre être. Je n'ai rien inventé. Je n'ai pas cette prétention.

c'est toute la différence entre vous et moi. non seulement j'ai étudié Jung mais je l'ai pratiqué, ayant mené une analyse jungienne. et je peux vous dire que JUNG EST un ESCROC ( je l'ai expérimenté à mes dépens). Il parle en kantien quand il s'agit de faire des déclarations publiques, mais c'est un gnostique pur et dur dans son enseignement privé. Lisez le livre de Richard Noll, "le Christ Aryen", il vous révélera un Jung se prenant pour la réincarnation du dieu léontocéphale de la mythologie de mithra. ultimement, sur le plan philosophique la gnose est une philosophie bancale qui pour expliquer l'existence de la déchéance du monde doit postuler une tragédie au sein de la divinité elle-même( qu'elle ne peut justifier que par le recours permanent aux mythes), comme Jung le fait d'ailleurs dans "réponse à Job". vous avez lu?
épistémologiquement rien ne tient chez Jung. expliquez-moi comment passer de la collecte des phénomènes sur les religion, sur les rêves à des affirmations sur la nature même de l'ultime dans le cadre kantien? lisez Jung, "ma Vie" il se revendique de Kant à tout bout de champ, tout comme dans "l'homme à la découverte de son âme".
quant à la fameuse intuition mystique, Bergson s'y est déjà essayé avant Jung et était bien plus brillant penseur que lui. malheureusement elle mène à un anti-intellectualisme, elle mène à l'affirmation de propositions contradictoires qui n'offrent plus aucun espace à la raison et aux dialogues, demandant à être reçues finalement d'autorité. en fait l'intuitionnisme est une philosophie qui se fonde ultimement sur l'autorité de certains grands maîtres ( comme vous venez de le reconnaître avec Jung) dont les travaux, les écrits ne survivent pas à l'épreuve d'une analyse sérieuse, criblées de contradictions qu'ils sont. tous ces grands maîtres ne présentent donc aucun signe rationnel tangible attestant leur autorité. tout le contraire de l'autorité du Christ.


et pour votre gouverne, en plus d'être professeur de tennis ( je dirige ma propre école de tennis, plus de 130 gosses, et j'organise des événements sportifs.), rassurez-vous, j'ai une demi-licence en théologie protestante et j'achève actuellement une licence en théologie catholique.
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Karl Gustav Jung et la psychanalyse   Sam 20 Mar 2010, 18:28

Je vois Jung comme un chercheur de qualité dans un domaine très complexe qu'est la psychologie des profondeurs. Cette science est toute jeune, à peine 1 siècle si on commence depuis Freud sans compter les grands pères et arrière-grands-pères de SJA Very Happy , et encore beaucoup de recherche devant nous. IL faut toujours garder cet esprit de "en recherche" et non de "vérités établies" en psychologie des profondeurs.

Personnellement j'ai beaucoup apprécié Jung (et Mircea Eliade), même si maintenant je me rend compte que par le Christ on peut éviter beaucoup de labyrinthes dans les sables mouvants des profondeurs. Le christ chasse les ténèbres et rend notre vie plus simple sur le plan psy.

Jung n'est surement pas un escroc, mais sans doute qu'un psychanalyste convaincu et essayant d'appliquer Jung s'y prend mal. Ce serait un peu comme dire qu'Einstein est un terroriste à cause d'Hiroshima, que l'Eglise est sans valeur parce que j'aurais eu un mauvais contact avec un confesseur, etc.
Revenir en haut Aller en bas
 
Karl Gustav Jung et la psychanalyse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carl Gustav Jung
» Pierre philosophale
» aujourd'hui 26 juillet
» Premier contact
» La langue des oiseaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: