DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Benoît XVI: pas de différence entre l’enfant à naître et...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Benoît XVI: pas de différence entre l’enfant à naître et...   Ven 03 Mar 2006, 14:22

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Vous supposez, Matthieu, que « la Nature » a fixé un but aux organes qui nous constituent ; vous rejoignez là, plus ou moins, la théorie du « Dessein intelligent », « Intelligent design ». C’est une théorie pour le moins contestable.

L'oeil sert... à voir...

Dessein intelligent?

Cher Lagaillette, je trouve que vous faites parfois un athée plus convainquant que Laurent le Willcoyote... Mr. Green

Oui, Arnaud, je suis "a-thée" d'une certaine idée qu'on se fait de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Mathieu



Messages : 306
Inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: Benoît XVI: pas de différence entre l’enfant à naître et...   Sam 04 Mar 2006, 21:22

Citation :
Matthieu, je ne suis pas aristotélicien.

Mon propos ne visait pas la « nature » de l’enfant, ni son ADN, mais simplement le fait qu’il passait d’un stade où il vivait dans l’eau comme un poisson, à un stade où il respire de l’air comme un mammifère.


Mais votre message suggérait que l'homme passait de la nature du poisson à la nature humaine, d'où ma réaction...
Nous pourrions (théoriquement) respirer par l'intermédiaire de liquides oxygénés, mais nous ne sommes pas fais pour cela (outre le stress de la noyade, cela demanderait des efforts supérieurs à ceux de la simple respiration aérienne). De même pour le foetus, son développement normal implique de passer de manière irréversible à la respiration des mammifères.


Citation :
Vous supposez, Matthieu, que « la Nature » a fixé un but aux organes qui nous constituent ; vous rejoignez là, plus ou moins, la théorie du « Dessein intelligent », « Intelligent design ». C’est une théorie pour le moins contestable.

L'observation des fais n'est pas contestable. Je ne pars pas du principe de dessein intelligent pour en déduire un but intrinsèque aux organes, mais au contraire, je constate seulement que chaque organe a une fonction bien déterminée, et qu'on ne peut pas utiliser le coeur pour respirer ou les poumons pour pomper le sang. De cette observation, on peut induire ensuite que le bon fonctionnement de l'être humain nécessite une bonne utilisation des organes. En ce sens, les organes sont objectivement dirigés vers le fonctionnement naturel et normal du corps.
Tout le vocabulaire de la biologie ne peut s'empêcher, à un niveau ou à un autre, de verser dans la téléologie.
La fin du coeur, c'est d'assurer la circulation sanguine, etc.



Citation :
Et on peut penser aussi que la caractéristique de la nature humaine est de dépasser sa nature, avec les risques que cela comporte.

On peut penser beaucoup de choses. Mais avant d'en faire une théorie, il convient de la justifier logiquement.
Que voudrait dire "dépasser sa nature" ? Selon quelles modalités ? Et surtout, dans quel but ?


Amitiés,


Mathieu
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Benoît XVI: pas de différence entre l’enfant à naître et...   Lun 06 Mar 2006, 14:11

Laughing

Code:
les organes sont objectivement dirigés vers le fonctionnement naturel et normal du corps.
Tout le vocabulaire de la biologie ne peut s'empêcher, à un niveau ou à un autre, de verser dans la téléologie.
La fin du coeur, c'est d'assurer la circulation sanguine, etc.

Et la « fin » des organes génitaux est double : se donner du plaisir l’un à l’autre et procréer des enfants. C’est entre ces deux fonctions qu’il appartient à l’être humain de trouver un équilibre.

Code:
On peut penser beaucoup de choses. Mais avant d'en faire une théorie, il convient de la justifier logiquement.
Que voudrait dire "dépasser sa nature" ? Selon quelles modalités ? Et surtout, dans quel but ?

Vous ouvrez là, Matthieu, un débat qui mériterait d’être poursuivi.

Je prendrais volontiers comme point de départ le récit du Chapitre 2-3 du Livre de la Genèse où l’être humain se donne le droit de juger lui-même de ce qui est bon ou mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Benoît XVI: pas de différence entre l’enfant à naître et...   Lun 06 Mar 2006, 19:25

Citation :
Et la « fin » des organes génitaux est double : se donner du plaisir l’un à l’autre et procréer des enfants. C’est entre ces deux fonctions qu’il appartient à l’être humain de trouver un équilibre.

Je me demande si le plaisir est une fin ou un moyen ! ;)

Et si la fin directe ne serait pas l'enfant (la fin humaine étant l'amour)...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Benoît XVI: pas de différence entre l’enfant à naître et...   Lun 06 Mar 2006, 20:44

lagaillette a écrit:
Je prendrais volontiers comme point de départ le récit du Chapitre 2-3 du Livre de la Genèse où l’être humain se donne le droit de juger lui-même de ce qui est bon ou mauvais.
Cher Lagaillette

C'est une bonne idée, ouvrez un sujet. Je crois que les incohérences de la théologie chrétienne proviennent en grande partie du récit de la Génèse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Benoît XVI: pas de différence entre l’enfant à naître et...   Lun 06 Mar 2006, 20:53

Citation :
On peut penser beaucoup de choses. Mais avant d'en faire une théorie, il convient de la justifier logiquement.
La logique intéresse quelques philosophes.
Moi ce qui m'intéresse ce sont les Mystères, et là la logique des philosophes est impuissante. ll faut bien le reconnaître. geek
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
 
Benoît XVI: pas de différence entre l’enfant à naître et...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 6ème - extraits de théâtre sur le conflit entre un enfant et un de ses parents
» shungite ou tourmaline ?
» Mediapart : parents et enseignants dévoilent les dilemmes auxquels les contraint la carte scolaire.
» Benoît XVI évoque des liens entre Jésus et les juifs de Qum
» Lyon : Conflit entre une mère et un collège au sujet d'un enfant autiste.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: