DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Celui qui veut arriver à la connaissance de la Vérité doit croire en l'existence de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Celui qui veut arriver à la connaissance de la Vérité doit croire en l'existence de Dieu   Jeu 04 Mar 2010, 17:45

Ce texte date de l'an dernier mais est encore d'actualité car il y a des gens qui refusent obstinément d'admettre la possibilité de l'existence de Dieu.

Citation :
Celui qui veut arriver à la connaissance de la Vérité doit croire en l'existence de Dieu

Petite méditation en ce Temps de Carême

Le 14 mars 2009 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Félix Michaud considérait que seule une jambe amputée qui aurait repoussé serait un miracle que nul ne pourrait contredire, mais selon lui un tel fait n'est jamais arrivé dans l'histoire et n'arrivera certainement jamais. De la même manière, le neurologue Jean Martin Charcot, leader du positivisme antireligieux du XIXème siècle, se moquait des guérisons ayant lieu à Lourdes en disant n'avoir jamais rencontré le cas où un membre amputé aurait repoussé. Dans le même esprit, Emile Zola s'était rendu à Lourdes afin d'écrire plus tard que tout ce qui s'y passe est le fruit du fanatisme, de l'illusion, de l'hallucination ou de l'imposture. Devant les nombreux ex-voto de la grotte, il déclara, moqueur : « Je vois beaucoup de cannes, beaucoup de béquilles, mais je ne vois aucune jambe de bois ».

Ces athées croyaient profondément que la science expliquerait tous les mystères et, avec le temps, éliminerait les « superstitions catholiques ». Ils considéraient que seul un fait irréfutable comme la repousse d'un membre amputé pourrait les convaincre de l'existence de forces surnaturelles. Ils étaient persuadés que rien de tel n'était jamais arrivé et que cela n'arriverait jamais. Cette certitude des libres-penseurs résultait de leur foi aveugle en l'idéologie athéistique.

Leur conviction que jamais n'avait été miraculeusement rendue à quelqu'un aucune jambe amputée ou un quelconque fragment d'os avec muscles, peau, nerfs et irrigation sanguine n'était cependant pas conforme à la vérité. Ils ne se rendaient pas compte que justement les miracles qu'ils exigeaient avaient été décrits et documentés en détails par des scientifiques.

L'un des miracles les mieux étudiés et les mieux documentés était la guérison immédiate (liée à la repousse de 6 cm d'os) de Peter van Rudder, un jardinier de Jabbecke en Flandre (Belgique). Le 16 février 1867 la chute d'un arbre lui écrase et fracture le tibia et le péroné de la jambe gauche ; il perd totalement six centimètres de structure osseuse. En résulte une plaie infectée et purulente. Le chirurgien personnel de la famille royale, le professeur Thiriart et les membres du conseil médical qu'il convoque, décident une amputation immédiate. Cependant le patient la refuse catégoriquement et malgré de grandes souffrances il refuse l'amputation durant les huit années qui suivent.

A cette époque la dévotion envers la Vierge Marie se développe et s'approfondit. Le 7 avril 1875, malgré sa souffrance, van Rudder se rend avec sa femme à Oostaker où a été édifiée une copie de la grotte de Lourdes. Après de grandes difficultés, il arrive sur place et prie du plus profond de son cœur devant la figure de Notre Dame, lui demandant de pardonner ses péchés et de lui permettre de retravailler pour subvenir aux besoins de sa famille nombreuse. A un moment il sent que quelque chose d'étrange se passe dans son corps. D'un seul coup, il lâche sa béquille, s'approche de la figure en courant et tombe à genoux aux pieds de Notre Dame. Le cri de son épouse lui fait prendre conscience qu'un miracle a eu lieu - il a été guéri.

Les examens médicaux ont confirmé la totale guérison de Peter - en un moment plus de six centimètres d'os, tendons, veines, muscles et peau ont comblé ce qui manquait à sa jambe. Tout ceci a été créé à partir de rien. Des experts scientifiques ont confirmé à de nombreuses reprises le fait de sa guérison totale et immédiate avec reconstitution de la structure osseuse manquante de sa jambe gauche. En voyant ce qui était advenu, l'employeur de van Rudder, le vicomte Alberich du Bus, haut représentant d'une loge maçonnique, se convertit au catholicisme.

De nombreux autres miracles du même ordre ont eu lieu dans l'histoire de l'Église. Parmi eux il faut rappeler le miracle qui a eu lieu au milieu du XVIIe siècle dans le village de Calanda, à une centaine de kilomètres de Saragosse où, plus de deux ans après son amputation, le jeune Juan Miguel Pellicer qui avait une grande dévotion pour la Madone del Pilar a vu sa jambe repousser. L'église procéda alors à une longue enquête et une documentation considérable atteste de l'authenticité de ce miracle.

Quand il rencontre des événements et des faits qui semblent miraculeux, celui qui croit en Dieu ne se ferme pas à la dimension surnaturelle de la réalité, mais s'ouvre à une compréhension encore plus profonde du Mystère. Il conserve donc sa liberté dans sa recherche de la Vérité. Celui qui veut arriver à la connaissance de la Vérité doit - comme l'écrit saint Jean de la Croix - croire en l'existence de Dieu qui ne dépend pas de la raison, de la volonté, de l'imagination, ni d'aucun sens. Dans cette vie, on ne peut comprendre Dieu. Même la sensation ou la connaissance la plus élevée est infiniment éloignée de ce qu'il est dans la réalité. C'est pourquoi ce n'est que sur le difficile chemin de la foi que se réalise dans l'homme le processus du développement spirituel et de la découverte de la réalité de Dieu, surnaturelle et inaccessible à une connaissance ordinaire. Quant à l'athée qui questionne le fait de l'existence de Dieu et la possibilité même de l'existence d'événements miraculeux, il devient esclave de la doctrine dans laquelle il croit. De cette manière il réduit lui-même l'étendue et la liberté dans sa recherche de la Vérité car il présuppose que la réalité surnaturelle n'existe pas, une réalité qui échappe à l'expérience empirique de l'homme. Les athées deviennent donc fermés à la connaissance de la Vérité et esclaves de leur propre idéologie. Nombre d'entre eux ont mené et mènent encore une croisade contre la foi en Dieu, contre la religion et contre les croyants. Prisonniers de l'idéologie athéistique, ils veulent calmer l'inquiétude qui habite leur conscience par un rejet radical de la possibilité de découvrir la dimension spirituelle de la réalité sur le chemin de la connaissance que propose la foi. C'est pourquoi les athées nient avec une grande détermination l'existence des faits miraculeux qui ont existé dans l'histoire de l'humanité ainsi que tout ce qui pourrait venir questionner les bases de leur vision du monde.

Contrairement aux athées, ceux qui croient au Christ sont libres de tout assujettissement idéologique. Leur foi vient de leur acceptation du plus grand miracle qu'a été l'Incarnation et la Résurrection du Christ, ainsi que de ce miracle qui dure toujours et qui est l'existence même de l'univers, avec son harmonie parfaite, les droits de la nature, le mystère de la vie sur la terre et l'homme pensant et libre. Les athées déclarés et endurcis qui rejettent Dieu en toute conscience ne peuvent se soustraire à la faute car, comme nous le lisons dans les Saintes Écritures « Ce qu'il a d'invisible depuis la création du monde se laisse voir à l'intelligence à travers Ses œuvres, Son éternelle puissance et Sa divinité, en sorte qu'ils sont inexcusables » (Rm 1,20).

L'idéologie athéistique oblige à nier sans cesse la réalité surnaturelle et toute possibilité d'existence de signes miraculeux. L'écrivain italien Vittorio Messori constate qu'ils sont obligés de le faire « toujours et partout sous peine de perdre leur propre foi : le manque de religion n'est, comme nous le savons, rien d'autre que justement une religion, égale à toute autre. Et même plus - encore plus exigeante. Avec quelle liberté celui qui a basé sa vie et ses pensées sur le principe que rien de mystérieux n'existe, peut-il se poser des questions sur le Mystère ? Combien celui qui agit selon le principe (citons Renan) que dans l'histoire humaine tout doit être humainement expliqué, peut-il être libre face à des faits inexpliqués ? » (Vittorio Messori, Le Miracle impensable).

Dans l'histoire apparaissent sans cesse des faits qui ébranlent les fondements de l'idéologie athéistique. Ce sont les signes et les événements miraculeux de tout ordre par lesquels Dieu montre l'existence d'une dimension surnaturelle de la réalité. Les miracles sont un « langage » spécifique de Dieu, un appel destiné à ceux qui sont assujettis à l'idéologie athéistique afin qu'ils la rejettent et ; s'ouvrent au mystère de Son amour, Pour tous les chrétiens la foi en l'Évangile est liée à la foi au plus grand miracle qui est la Nativité et la Résurrection du Christ, ainsi qu'aux miracles qu'a fait Jésus durant son activité publique et, après Sa mort et Sa résurrection, à la foi en tous les signes et miracles que le Seigneur ressuscité réalise sans cesse par l'intercession de Sa Très Sainte Mère, des apôtres et des saints. Jésus a dit : « Si vous ne voyez des signes et des prodiges, vous ne croirez pas » (Jn 4,48) et II a montré la signification des signes miraculeux qu'il a réalisé « les aveugles voient et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts ressuscitent et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres ; et heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de Moi » (Mt 11,5-6). Les miracles et les signes surnaturels accompagnent sans cesse l'action de Dieu dans l'histoire de notre salut. Il y a des miracles que le Christ réalise dans le domaine spirituel : le pardon des péchés dans le sacrement de pénitence ; Sa présence réelle et personnelle dans l'Eucharistie ; chaque conversion ou naissance de la foi et de l'amour dans le cœur de l'homme, le pardon et l'amour des ennemis - tout ceci est toujours un miracle de la grâce de Dieu dans l'âme humaine. Jésus Christ fait également des miracles dans le domaine du corps par des guérisons miraculeuses. A travers ces signes extraordinaires, II veut renforcer ou éveiller la foi chez les hommes afin qu'ils ouvrent leurs cœurs à Son amour et à Sa miséricorde toute-puissante et emplie d'humilité.

Répétons une fois encore que l'unique fondement et source de la foi pour chaque chrétien est d'accepter le miracle de la Nativité et de la Résurrection du Christ. Celui qui rejette ces faits et n'y croit pas, cesse d'être chrétien. Par contre tous les autres événements miraculeux ont pour unique fonction de vivifier et d'approfondir la foi en la réelle présence et l'action salvifique de Dieu qui, dans le sein de la Vierge Marie s s'est fait vrai homme, afin de nous apporter le salut par Sa mort et Sa résurrection. Saint Ambroise a écrit : Servez le Christ, car Lui seul est le Seigneur bon et miséricordieux, qui n'asservit pas mais offre une véritable liberté.

Marie-Joseph

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=1403095_meditation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Celui qui veut arriver à la connaissance de la Vérité doit croire en l'existence de Dieu   Jeu 04 Mar 2010, 21:06

28 Pour toute réponse Thomas lui dit : “Tu es mon Seigneur et mon Dieu !” 29 Et Jésus lui dit : “Tu m’as vu et tu crois. Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui croient.”
Revenir en haut Aller en bas
 
Celui qui veut arriver à la connaissance de la Vérité doit croire en l'existence de Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paroles et meditations du mercredi 23 mars "«Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur »
» « Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur »
» Verset du 25 Juillet « celui qui veut devenir grand sera votre serviteur... "
» Saint Luc et commentaire du jour "Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur"
» Prendre sa croix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: