DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Lun 22 Fév 2010, 13:01

21/02/2010 23:51
PARIS (AFP) - Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui
font peur

[Image de la compagnie taïwanaise National Nano Device Laboratories le
19 décembre 2009 montrant six transistors installés sur un espace de
300 nanomètres sur 130 nanometres sur une puce. - © 2010 AFP - Sam Yeh]

Implants cérébraux miniaturisés, invisibles puces communicantes cachées
sous la peau : réelles ou relevant encore de la fiction, des
technologies susceptibles de menacer les libertés voire l'homme
lui-même suscitent craintes et interrogations éthiques.

Peut-on augmenter les performances humaines, voire risquer de faire
disparaître la frontière entre humain et non humain?

Posée, mais peu discutée, lors du débat public sur les nanotechnologies
lancé en octobre et clos mardi prochain, la question a aussi été
abordée lors d'auditions préparant la révision des lois de bioéthique
en France.

Désignée par l'expression "convergence NBIC", l'association des
nanotechnologies avec informatique, sciences cognitives et
biotechnologies fait pour certains craindre le pire.

"Cette convergence inaugure-t-elle l'hybridation du vivant et de
l'inerte, de l'esprit et de la machine?", interroge l'association
grenobloise "Pièces et main d'oeuvre" (PMO).

Autre conséquence de cette convergence, des puces à radiofréquence
(RFID), rendues invisibles à force d'être miniaturisées pourraient être
implantées dans le corps humain facilitant une "surveillance
démultipliée", selon Gwendal Le Grand, de la Commission nationale de
l'informatique et des libertés (CNIL).

:|
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mer 24 Fév 2010, 11:00

"Sur le plan éthique, l'utilisation non-encadrée de la neurostimulation
en psychiatrie pourrait représenter un risque de dérives majeures comme
cela a été le cas pour la lobotomie", a mis en garde le Pr Berger
devant les députés.

Le risque de "manipulation mentale", via des implants cérébraux, avait
récemment été souligné par des chercheurs du CNRS et de l'Institut
national de la recherche en informatique et automatique (INRIA) dans
des rapports sur l'éthique.

Destinés à supprimer le risque d'hématomes dans le cerveau lorsqu'on y
implante des électrodes, les traitements futurs pourraient entraîner
d'autres dangers.

"Nous sommes capables aujourd'hui d'injecter dans le sang des
nanoparticules multifonctionnelles afin qu'elles atteignent le cerveau.
Demain, nous pourrons les stimuler de l'extérieur", a précisé le Pr
Berger."
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 27 Fév 2010, 20:39

"Nano" nous vient du grec nanos, qui signifie nain. Un
nanomètre, c'est un milliardième de mètre.

"Les effets sur la santé et l'environnement de structures ou particules
dont l'une au moins des dimensions est comprise entre 1 et 100
nanomètres restent mal connus."

"A cette échelle, la matière acquiert des propriétés nouvelles,
intéressantes à exploiter mais qui compliquent toute analyse de
toxicité, celle-ci pouvant varier en fonction de la forme des nanotubes
ou nanoparticules.

"On ne sait pas ce qu'il faut mesurer", relève Rose Frayssinet au nom
des Amis de la terre. "Pour chaque molécule, pratiquement, il faudrait
un essai. Comment imaginer que ça peut être contrôlé?".

Des études publiées en juin et novembre dans la revue Nature
Nanotechnology laissent entrevoir les risques : perte de défenses
immunitaires chez des souris ayant inhalé des nanotubes de carbone, ADN
endommagé à distance par des nanoparticules utilisées en médecine.

Des risques d'incendie et d'explosion sont à prendre en compte lors de
l'utilisation de nanomatériaux, selon l'Institut national de
l'environnement et des risques (Ineris). Mais les connaissances sur ces
dangers sont "restreintes".

En cas de catastrophe sanitaire ou environnementale, "qui sera
responsable des dommages?", s'inquiète Mme Frayssinet.

"On nous annonce des bienfaits potentiels, mais on n'en sait rien",
ajoute-t-elle, expliquant que les Amis de la Terre avaient hésité à
participer au débat de crainte de "cautionner la démarche". Ils se sont
retirés lorsqu'il ne s'est plus déroulé en public.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Dim 28 Fév 2010, 10:28

Petit rappel :

1 nanometre = un millionieme de milimetre, cád

1 nanometre = un millieme de micron, car

1 micron = 1 millieme de milimetre.

Ce qui veut dire en clair, que :

une surface sur laquelle ils disent pouvoir mettre six transistors, c est une surface qui est bien plus petite que celle d un petit globule rouge qui se faufile pourtant avec aisance dans les plus petits vaisseaux capillaires de l homme...

A son insu.

Confused
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Dim 28 Fév 2010, 10:45

c'est assez effrayant ! Les générations futures vont être bourrées de puces espions. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Dim 28 Fév 2010, 10:51

Vous avez raison, Louis. Et meme peut etre déjá les notres.
Si vous lisez ce que je ai mis au dessus...

Et le probleme, c est que ces puces sont stimulables de l extérieur, d apres le Pr Berger.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Dim 28 Fév 2010, 10:54

"Nous sommes capables aujourd'hui d'injecter dans le sang des nanoparticules multifonctionnelles afin qu'elles atteignent le cerveau.

Demain, nous pourrons les stimuler de l'extérieur", a précisé le Pr
Berger."


Le risque de "manipulation mentale", via des implants cérébraux, avait
récemment été souligné par des chercheurs du CNRS et de l'Institut
national de la recherche en informatique et automatique (INRIA)
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Lun 01 Mar 2010, 14:28

Voici un extrait du courrier que j ai recu d une jeune catéchiste, aujourd hui même :

"Nous avons eu une notice d'information au sujet des
"nanos"(ordinateurs invisibles pour manipuler le cerveau des gens).

Je pense que l'Eglise va dire ce qu'elle en pense : cela semble être la
pire des dictatures, et même complètement destructeur, directement contre
l'âme ; cela parait inconcevable, tellement c'est offensant et comme
dirigé contre le Salut, contre l'incarnation, comme le plus grand crime
qui ait encore été commis ; la plus grande folie d'orgueil,
fondamentalement contraire au libre arbitre.

Et peut-être, cela fait partie du combat pour la Foi de s'engager
pour l'homme menacé !"

Oui, je le pense. Et, comme premier pas, je vous transmets ce cri de douleur d une jeune soeur en Christ.

:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Lun 01 Mar 2010, 17:36

Il est évident qu'à terme chacun sera relié au Wordl Wide Web par le biais des nanocomposant.

Détruisant ainsi l'individu et sa pensée au profit d'une pensée collective.

Cette organisation de la pensée a été décrite par "Saint" Averroes.

Saint Thomas s'y était opposé alors.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Lun 01 Mar 2010, 18:00

Cher SJA, pourriez-vous nous en dire plus, de ces deux positions opposées sur cette question entre Averroes et S Thomas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mer 03 Mar 2010, 10:24

Christophore a écrit:
Cher SJA, pourriez-vous nous en dire plus, de ces deux positions opposées sur cette question entre Averroes et S Thomas ?

Cher Christophore,

Voilà ce que j'ai compris de l'affaire.

Averroes a développé le concept de monopsychisme.

D'aprés ce concept, les individus n'aurait pas d'intellect propre, il n'y aurait qu'un intellect unique séparé d'eux.

Les individus serait des êtres pensés et non pensant.


Le monopsychisme qui était une manière antichristique de voir le Monde tend par le truchement combiné du réseau WWW et les nanotechnologies à devenir une réalité.

On peut penser que la traduction en acte du monopsychisme prépare l'avènement du dernier Antéchrist et que la création de la pensée globale immortelle (car survivant aux individus) sera l'un des pilliers de sa religion.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mer 03 Mar 2010, 13:16

A votre avis, quel est le moyen d y échapper ?
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mer 03 Mar 2010, 14:12

Christophore a écrit:
A votre avis, quel est le moyen d y échapper ?

La prière ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mer 03 Mar 2010, 15:41

:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mer 03 Mar 2010, 17:43

C'est au citoyens de veiller aux excès que peuvent permettre ces nouvelles technologie qui, cependant, peuvent présenter quelques usages utiles.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 12:46

Arnaud Dumouch a écrit:
C'est au citoyens de veiller aux excès que peuvent permettre ces nouvelles technologie qui, cependant, peuvent présenter quelques usages utiles.

Vous avez raison, Arnaud, ces inventions peuvent faire de grands biens.
Elles peuvent aussi etre utilisées pour de grands abus de pouvoir.
Il faut donc en effet que les citoyens veillent á la canalisation pour éviter les excès.

Aussi, serais-je intéressé de savoir si vous connaissez des forums d information et des moyens de régulations accessibles á tous les citoyens.
Car sans aller jusqu'à un référendum pour chaque, ne pensez-vous pas que pour certaines questions éthiques (telles : l euthanasie, les définitions et les champs d application des techniques de pointe et leurs autorisations), il en faudrait quelquefois, un peu sur le modèle des votations suisses ?

Par quel moyen verriez-vous se réaliser cette vigilance citoyenne á laquelle vous appelez ?

sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 12:58

Les votations suisses, sur ce genre de sujet, ne seraient que la somme des peurs. Les votations suisses auraient certainement interdit le train en 1850 ! Dans un monde européen vieillissant et peureux, tout ce qui est nouveau est a priori rejeté : OGM en vrac, etc.

Selon moi, dans ces sujets là, un équilibre vigilant entre LIBERTÉ et SÉCURITÉ doit intervenir.

Je vous donne quelques usages intéressants de ces puces (ici, des puces GPS) :
- Protection des animaux rares.
- Suivi des migrations animales.
- Protection des voitures et des objets précieux contre le vol.
- Protection de personnes des risques de prise d'otage dans les pays à risque.
- Surveillance des criminels (violeurs, pédophiles, mais aussi voleurs récidivistes).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 13:08

sauf que plus que jamais nous vivons dans une société de contrôle et de manipulation. la manipulation des masses étant l'essence même de la démocratie libérale consumériste. c'est à la lumière de cela qu'il faut juger de la nocivité ou non des nanotechnoligies...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 13:47

Plus que jamais ? Mr.Red

Vous voulez dire : Comme toujours.

Depuis toujours en effet, l'humanité est faite de 5% de conducteurs et de 95% de moutons.

D'où cette comparaison de Jésus envers les hommes avec des "moutons".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 13:56

Citation :
Depuis toujours en effet, l'humanité est faite de 5% de conducteurs et de 95% de moutons.


oui mais les pasteurs peuvent être des loups ou des bons bergers. quand ils sont des loups et qu'ils engraissent les brebis de mensonges et d'immondices alors les moyens technoliques entre leurs mains se transforment en moyen de contrôle, d'aliénation, de manipulation.

quand ces mêmes moyens sont entre les mains des bons bergers alors ils sont instruments de libération, favorisent la vertu et la connaissance de la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 16:48

Il y a TOUJOURS des loups et des bons bergers, des indicateur de l'enfer, et d'autres de la lumière.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 16:55

il y en a toujours, mais dans le cadre d'institutions légitimes et saines ils ont moins les moyens de faire des dégats. vous êtes d'un relativisme espérant!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 17:10

julieng a écrit:
il y en a toujours, mais dans le cadre d'institutions légitimes et saines ils ont moins les moyens de faire des dégâts. vous êtes d'un relativisme espérant!

Je ne suis pas sûr que la royauté sociale du Christ, au Moyen-âge, ait conduit à de grandes choses du point de vue de Dieu. En tout cas, permettez moi d'en douter quand je vois la manière dont catholiques et protestants se sont jetés à la gorge l'un de l'autre au XVI° s. Il se peut que, du point de vue de Dieu, toute gloire humaine, même chrétienne, produise sous ses roses, des épines.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 18:50

Arnaud Dumouch a écrit:
Il se peut que du point de vue de Dieu, toute gloire humaine, même chrétienne, produise sous ses roses, des épines.


Bien dit, Arnaud, tout á fait d accord avec vous. thumleft

Je ne sais pas si vous imaginez á quel point ce que vous venez de dire est important á entendre et á répercuter, sous peine de devenir, meme en Église, des "habitants de la terre".

Mais, que proposez-vous et par quel moyen verriez-vous s exercer cette vigilance citoyenne á laquelle vous appelez ?

:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 19:00

julieng a écrit:
il y en a toujours, mais dans le cadre d'institutions légitimes et saines ils ont moins les moyens de faire des dégats.

C est certain. Mais á quel genre d institution légitime et sain pensez-vous plus particulierement, de maniere concrete ?

sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 19:14

Christophore a écrit:


Mais, que proposez-vous et par quel moyen verriez-vous s exercer cette vigilance citoyenne á laquelle vous appelez ?

:sts:

Impossible de lutter contre les grand mouvement sociologique de l'orgueil. Alors Dieu s'en charge en laissant les fruits de l'orgueil se développer.

Qui dit orgueil dit refus de l'autre, agressivité contre l'autre, guerre, puis DÉFAITE, SOUFFRANCE, SOLITUDE, ANGOISSE.


... ET PARFOIS, ensuite, LUCIDITÉ et REPENTIR. L'Eglise catholique vient de franchir ce pas, grâce à Jean-Paul II, en l'an 2000.

C'est vrai pour les nations comme pour les familles.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 21:14

Citation :
Je ne suis pas sûr que la royauté sociale du Christ, au Moyen-âge, ait conduit à de grandes choses du point de vue de Dieu. En tout cas, permettez moi d'en douter quand je vois la manière dont catholiques et protestants se sont jetés à la gorge l'un de l'autre au XVI° s. Il se peut que, du point de vue de Dieu, toute gloire humaine, même chrétienne, produise sous ses roses, des épines.

il est de foi catholique que la défense de l'épouse du Christ doit parfois se faire arme à la main, n'en déplaise aux sans couilles.

quant aux guerres de religion si elles ont parfois débordé la défense légitime de la vraie foi, c'est uniquement parce qu'elles ont été instrumentalisées par les princes temporels qui cherchèrent à s'affranchir de la tutelle de l'Eglise pour conquérir une souveraineté absolue. c'est parce qu'elles durent instrumentalisée par l'idéologie du Leviathan pour assurer son avènement, l'idéologie de l'Etat tout puissant ( fermé à toute transcendance), celle qui propose un salut concurrent à celui de l'Eglise, par le corps de l'Etat et non plus par le corps du Christ, que les guerres furent parfois aussi sanglantes. comme vous êtes sur l'ensemble des sujets historiques ( et sur de nbreux théologiques) conditionné par la doxa maçonnique, vous ne pouvez pas tout simplement pas comprendre l'enjeu fondamental: la théorie de l'Etat-nation chapeautant les confessions loin d'être la solution aux guerres de religion fut leur catalyseur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 22:09

julieng a écrit:
Leviathan pour assurer son avènement, l'idéologie de l'Etat tout puissant ( fermé à toute transcendance)

L'état n'est pas né au XVIe siècle, il est seulement reparu.
Et sa réapparition était appelée de leurs voeux par tous les intellectuels depuis la fin de la Renaissance carolingienne.
Quand au fait que l'Etat prétende à la toute-puissance, c'est dans sa nature même. Relisez Jouvenel.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Sam 06 Mar 2010, 22:50

toujours votre fameuse thèse: rien n'a changé...tout est cyclique. alors que toutes les grandeurs naturelles sont bouleversées par le Christ, puisqu'il leur a désigné leur point omega, à l'ETAT comme à la famille. depuis le Christ tout ceux qui agissent sans tenir compte de son message alors qu'ils ne peuvent se prévaloir d'une ignorance invincible à son sujet sont coupables.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Cankara



Messages : 14
Inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Dim 07 Mar 2010, 23:33

Il faut relire le grand visionnaire, E.P. Jacobs, et la "Marque jaune"
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Lun 08 Mar 2010, 09:59

TOUT CE QUE JE NE CESSE DE DéNONCER SUR CE FORUM SYNTHETISE DANS UN PUISSANT ARTICLE DU JOURNALISTE ET HOMME POLITIQUE ITALIEN GIULIETTO CHIESA

Giulietto Chiesa est journaliste. Il fut correspondant de presse d’El Manifesto et d’Avvenimenti, et collaborateur de nombreuses radios et télévisions en Italie, en Suisse, au Royaume-Uni, en Russie et au Vatican. Auteur de divers ouvrages, il a notamment écrit sur la dissolution de l’URSS et sur l’impérialisme états-unien. Il s’est engagé contre la participation italienne à l’invasion de l’Irak. En 2004, il a été élu au Parlement européen (Alliance des démocrates et libéraux).

TOUT Y PASSE : L'ETAT DE SERVILITé TOTALE DES MéDIAS, LA DéNONCIATION DE LA DéMOCRATIE DE FAçADE, LA COMPLEXITé SATANIQUE DES ENJEUX DU 11 SEPTEMBRE.

BONNE LECTURE à TOUS

Le contrôle politique et militaire de nos sociétés
par Giulietto Chiesa*



Nous vivons une période de mutation historique sans précédent. La planète est devenue un village global dans lequel la démocratie est manipulée par ceux qui contrôlent l’information. Le mensonge et la guerre nous emportent là où nous ne voulons pas aller. Le journaliste italien et homme politique européen, Giulietto Chiesa analyse ce mécanisme et nous invite à ne plus en être dupes.

Communication et démocratie

Rares sont les gens capables de tracer un tableau d’ensemble de la situation actuelle de l’humanité. Mais cela ne signifie pas que personne ne voit cette situation. Ceux qui disposent de l’information ont beaucoup plus de chances de voir : le présent, mais aussi une partie souvent non négligeable de l’avenir.

Toutefois il est vrai que la majorité de la population, y compris beaucoup de ceux qui prennent des décisions et qui ont du pouvoir, n’a pas ces informations. Pourquoi ? Parce que nous vivons dans un système de communication, et non seulement d’information, qui ne rend absolument pas compte du monde dans lequel nous vivons, qui nous en offre même une image complètement faussée et nous empêche de voir ce qui se passe.

Prenons un exemple. En Italie, nous avons connu tous les détails du crime de Cogne [1], de cette mère soupçonnée d’avoir tué son enfant de trois ans. Cela a été la matière principale de la presse écrite, des journaux télévisés, et des débats télévisés. Bref, cela a été l’événement le plus commenté, analysé et discuté par les médias dans les premiers mois de l’année 2002. Et donc par le public.

Quel est l’enjeu de ce fait divers ? A-t-il une influence sur la « conscience » collective ? Il a sans nul doute une forte influence, à de nombreux égards. Mais il y a un enjeu qui saute immédiatement aux yeux : en occupant les premières pages des médias pendant un mois entier, la mère de Cogne – en cela innocente – a éclipsé le reste de la planète. Le monde entier a disparu sous ce linceul, y compris les bombardiers stratégiques états-uniens qui dévataient alors les vallées d’Afghanistan.

Des cas de ce genre, parfois plus éclatants encore, sont légion. Prenons-en un autre, pour illustrer le fait que le système tout entier de la communication et de l’information est construit et fonctionne pour se moquer de nous tous, et nous conduire où « on » veut. À la mi-novembre, quand les Tadjiks sont arrivés à Kaboul et qu’ils l’ont « conquise », la presse écrite et les journaux télévisés italiens les plus importants (mais aussi les moins importants), la Repubblica, la Stampa, le Corriere della Sera, TG 1,TG 2,TG 3,TG 4,TG 5,TG 6 et TG 7 [TG, abréviation des journaux télévisés en italien, Ndt.], nous ont raconté que les femmes afghanes avaient « enfin » ôté leur burka et que les hommes s’étaient « enfin » rasé la barbe. Or, on le sait, ces nouvelles étaient fausses ; mais avec ça, on n’a pas encore tout dit. Il ne suffit pas non plus de dire que ceux qui les écrivaient, qui les prononçaient et qui les publiaient auraient dû savoir qu’il s’agissait de fausses nouvelles. Moi aussi, je suis journaliste et il m’est déjà arrivé de donner une information erronée, d’arriver trop tard sur un événement, de fournir une fausse interprétation, mais ça arrive une fois et ça arrive à une seule personne.

Est-il possible que l’ensemble des journaux et des moyens de communication de masse nous aient donné par hasard, par mégarde, par incompréhension, pendant des semaines entières, deux nouvelles totalement fausses ? Cela ne peut pas avoir été une erreur. Les directeurs de tous les journaux écris et télévisés ont mobilisé leurs meilleurs éditorialistes pour qu’ils nous racontent ces deux bobards pendant des semaines entières. Ce n’est pas un hasard. C’est seulement la démonstration la plus éclatante du fait que le système de communication dans son ensemble fonctionne non pas sur la base de la vérité et de la véracité de l’information mais dans le but de répandre des nouvelles fournissant une certaine interprétation de la réalité, ou de dissimuler des parties de la réalité au profit d’autres, qui servent mieux les rouages de la domination et sont plus commodes à raconter.

On pourrait opposer qu’il en est toujours allé ainsi. Eh bien moi, j’affirme que c’est faux. Ce qui se passe aujourd’hui dans ce domaine est très, très différent de ce qui avait lieu dans le passé. Nous vivons actuellement une nouvelle époque historique, nous nous trouvons devant un tournant de l’histoire. Cela n’arrive pas souvent. Il arrive souvent que, pendant de longues périodes, il n’y ait pas de grands changements structurels. Nous, par contre, nous sommes au beau milieu d’un immense changement structurel. En premier lieu, il est fondamental de comprendre cela. Et de comprendre, en deuxième lieu, que la communication et l’information sont les instruments décisifs de cette mutation structurelle historique, qu’elles en sont le pivot, le socle.

En l’absence de cette base, ce changement non plus n’aurait pas été, et ne serait pas, d’une telle importance historique. Il est essentiel de comprendre tout cela parce que ou bien nous sommes capables de le faire — et nous pourrons alors nous défendre — ou bien nous n’en sommes pas capables — et nous serons vaincus —. Par ailleurs, étant donné que ces processus se développent très rapidement, il faut, pour ainsi dire, comprendre vite. Les questions de la communication, et de la démocratie dans la communication, sont devenues essentielles pour n’importe quelle lutte visant à défendre la démocratie. Ou nous serons capables de les aborder, ou nous perdrons la démocratie. Parce que moins d’information signifie moins de démocratie.

Une communication indécente (c’est-à-dire dépourvue de valeur intellectuelle, de décence, de culture) et manipulée (c’est-à-dire trompeuse, sous les multiples formes par lesquelles on peut induire en erreur ceux qui la subissent) prive la population de moyens intellectuels de défense. Un pays ne peut être considéré comme démocratique si une grande partie de sa population est soumise à une communication manipulée et à une information fondamentalement fausse. Le panorama que nous avons sous les yeux indique qu’on est en train de nous voler la démocratie, même si l’on ne nous empêche pas d’aller voter. Mieux : nous continuerons d’aller voter, sans nous rendre compte (ou en oubliant) que l’exercice de la démocratie est tout autre chose que l’exercice du vote. Celui-ci n’est qu’un élément nécessaire mais non suffisant pour que l’on puisse qualifier une société de « démocratique ». Mais il est évident que l’exercice du vote perd tout son sens et devient une procédure de pure forme si les votants ne sont plus en mesure de choisir, de faire la distinction entre les variantes, entre les programmes, entre les options. Et c’est l’information qui permet de connaître ce qu’il convient de choisir.

Le 11 septembre et la fin de la souveraineté nationale

En ce qui concerne le 11 septembre, je résumerais la situation ainsi : la vérité sur le 11 septembre, nous ne la connaîtrons jamais. Nous ne la connaîtrons pas au cours des cent prochaines années, comme le dit Noam Chomsky. Mais ce que nous pouvons dès maintenant assurer, sans risque d’erreur, c’est que la version que l’on nous a fournie est fausse. On peut même le démontrer. J’ai rassemblé toutes les informations que je pouvais rassembler, et cela n’a pas été facile. Non parce qu’elles faisaient défaut : au contraire, il y en avait beaucoup. Mais elles étaient mêlées à un amas de bêtises et d’incohérences aussi nombreuses que manifestes. Il fallait débrouiller l’écheveau des contradictions avant de pouvoir établir des circonstances plutôt simples.

C’est ainsi que je suis parvenu à la conclusion que le 11 septembre a des causes et des origines très, très différentes de celles que nous connaissons, de celles que vous connaissez, et que l’Ennemi, le Satan dont nous devons nous protéger n’est pas Oussama Ben Laden. Plus précisément : ce n’est pas qu’Oussama Ben Laden. Celui-ci a probablement participé à l’opération, ou alors il en était informé de quelque manière, directement ou indirectement. En tous cas pas tout seul, pas depuis la grotte afghane où il était confiné, pas comme acteur principal mais, éventuellement, comme second rôle. Tout ce que l’on a pu rassembler pour trouver une explication indique que l’ennemi n’est pas l’islam mais quelque chose de bien plus complexe, si complexe que c’est difficilement explicable aux milliards d’individus qui sont contraints d’en subir les conséquences et qui ne pourront jamais comprendre.

Un phénomène typique des grandes opérations de terrorisme d’État est leur caractère complexe et la multiplicité des acteurs qui agissent les uns à l’insu des autres mais comme de concert, rattachés par mille fils et, dans le même temps, conditionnés par des stratégies que seules les quelques personnes au sommet connaissent dans leur intégralité ; tandis que, sous elles, les subalternes employés aux différents niveaux ont une connaissance partielle, et qu’au niveau le plus bas, les exécutants ignorent tout des desseins de ceux qui les dominent et les dirigent, mais ont été convaincus au préalable d’agir dans l’intérêt exclusif de la cause à laquelle ils croient. Expliquer, dévoiler tous les passages, toute la pyramide, est impossible en quelques mots. Mais c’est l’émotion qui rend encore plus difficile une analyse impartiale. Émotion qu’on alimente en exploitant et en amplifiant la douleur et la peur réelles. Émotion nourrie de l’agressivité qui se déchaîne contre tous ceux qui cherchent à distinguer le vrai du faux et que l’on accuse immédiatement de blasphème parce qu’ils ne se plient pas à la version officielle : la plus « évidente », la plus « logique », la plus « simple », mais pas pour autant la plus vraie.

On nous a annoncé le début d’une guerre qui se poursuivrait pendant plusieurs générations. Dick Cheney l’a dit, Donald Rumsfeld l’a dit, George Bush l’a déclaré. Et lorsque je les ai écoutés prononcer ces phrases, j’ai ressenti un frisson d’inquiétude : mais que diable ! Ont-ils perdu la tête ? Ils nous disent que nous mourrons tous en temps de guerre ou que nous mourrons en état de guerre. Mais où ces messieurs lisent-ils l’avenir, dans quelle boule de cristal ? Est-il possible de croire que, pour vaincre Oussama Ben Laden, on ait besoin d’une guerre qui dure une génération tout entière ? Avez-vous jamais entendu un chef militaire appeler son peuple à la guerre en annonçant par avance qu’il ne pourrait pas la remporter au cours des trente années suivantes ? Initialement, cette guerre avait été dénommée « Justice infinie ». Notez bien que les attributs infinis n’appartiennent qu’à Dieu. Nous sommes donc devant des discours religieux, non politiques. À ce qu’il semble, ces gens pensent (ou veulent nous faire croire qu’ils pensent) qu’ils sont investis d’une mission morale, d’un magistère religieux. Cela n’a pas été une erreur, ça a été un lapsus. Je ne sais pas quel est le pire des deux : ce lapsus ou l’annonce en parallèle, répétée jusqu’à l’obsession, que la guerre « durera toute une génération ». Et pourquoi donc ? Contre qui ? À quoi se préparent-ils ? Pourquoi veulent-ils nous terroriser ? Comme je crois qu’ils ne sont ni fous, ni ivres, il ne me reste plus qu’à penser qu’ils parlent sérieusement.

Les faits le confirment. Je vois le président des États-Unis (que j’appellerai dorénavant « Empereur substitut ») qui, à la mi-novembre 2001, émet un décret disant : que le président des États-Unis d’Amérique, sur la base d’informations transmises par ses services secrets, institue des commissions militaires secrètes ; qu’elles se substitueront aux tribunaux civils et militaires, qu’elles pourront juger — sans obligation d’apporter les preuves à l’accusé, encore moins au public — des ressortissants étrangers capturés n’importe où, même hors des États-Unis, qu’elles statueront sur leur sort n’importe où, même hors des États-Unis, sans qu’ils aient le droit de choisir un défenseur ; enfin, que les prisonniers pourront être condamnés sans appel à la peine de mort par le vote de deux commissaires militaires US sur les trois qui composent cette commission spéciale.

Moi, je lis les journaux états-uniens et je réfléchis. Qu’est-ce que l’Empereur a dans la tête lorsqu’il promulgue un décret de ce genre qui signifie, purement et simplement, la fin de toute légalité internationale hormis celle de l’Empereur ? Cela signifie qu’il en est fini de notre souveraineté, de la souveraineté de l’Italie, de la France, de l’Allemagne, du Pakistan, de l’Irak, de quiconque. En d’autres termes : nous avons perdu notre souveraineté.

L’ennemi chinois

Si quelqu’un doute encore que là-bas, à Washington, on plaisante, qu’il ne se fasse plus d’illusions. J’essaierai maintenant de vous exposer la situation qui s’est présenté à moi dans toute son évidence, alors que je travaillais à la rédaction du livre La Guerra Infinita [2] Jusqu’alors, je n’ai trouvé personne qui ait pu fournir une reconstitution, une interprétation en mesure de démentir ma thèse ou d’en contester des aspects de fond. Commençons par une interrogation essentielle — qui prête immédiatement au scandale puisqu’elle ose mettre en question ce que les bien-pensants considèrent comme acquis — : qui est l’ennemi ? À la fin de l’année 2002, le Pentagone a diffusé un document portant une signature très importante, celle de Donald Rumsfeld [3]. En 2002, Donald Rumsfeld n’était pas encore secrétaire à la Défense, mais il est important de ne pas négliger le fait que, dès la fin de l’année 2002, le Pentagone estimait qu’en 2017, l’ennemi principal des États-Unis serait la Chine.

On est en droit de se demander : pourquoi en 2017 précisément ? Réponse : parce que c’est ce qui ressort des calculs et des extrapolations effectués par les centres de recherche militaire. Il suffit d’introduire dans l’ordinateur, comme l’ont sûrement fait les analystes du Pentagone, les données des tendances démographiques, économiques, technologiques et militaires de la Chine pour constater que si la croissance de la Chine se poursuit au rythme actuel de 7-8 % de son produit intérieur brut en moyenne annuelle — comme c’est le cas depuis une vingtaine d’années — vers 2017, 1 300 millions d’individus commenceront à consommer « trop ». C’est-à-dire qu’ils commenceront à manger autant de pain que nous, à boire autant d’eau que nous, à posséder autant de voitures que nous et à consommer autant d’essence que nous. Et nous, les riches (même si nous ne sommes pas tous riches et que nous avons simplement profité des miettes tombées de la table des riches), qui ne sommes qu’un milliard d’individus, nous avons déjà gravement endommagé la Nature qui nous entoure par le type de consommation que nous avons enclenché.

Imaginons un peu ce qui arrivera lorsque un milliard trois cents millions de personnes supplémentaires feront leur apparition sur le marché de la consommation avec les mêmes prétentions au gaspillage que nous ! Il est évident qu’il n’y aura pas de place pour nous et pour eux, à moins de détruire le fondement même de la vie sur la planète. En outre, aujourd’hui déjà, un seul pays sur la terre peut prendre des décisions sans en demander la permission aux USA et à leur président : ce pays s’appelle République Populaire de Chine. Je précise, afin d’éviter tout malentendu, que je n’exprime aucun jugement sur le régime politique et social qui dirige la Chine en ce moment. Je me borne à constater les effets actuels et potentiels de son développement. Et si les choses vont ainsi, on ne peut éluder une autre question : qui décidera de ce que la Chine aura le droit de consommer, et l’autorisera-t-on à consommer autant que nous ?

La guerre des riches

Il y a une énorme tension sociale dans le monde, qui s’est accrue au-delà de toute limite précédente, entre riches et pauvres. Le nombre de riches se restreint, alors qu’ils deviennent de plus en plus riches, et le nombre de pauvres augmente, alors qu’ils deviennent de plus en plus pauvres. Cela représente le premier élastique ; un élastique terrible qui, ces vingt dernières années, s’est tendu au-delà du supportable. La différence entre le quintile le plus riche et le plus pauvre du monde s’est multipliée par quatre et demi au cours des vingt dernières années. Le quintile, c’est les 20 % les plus riches et l’autre quintile, les 20 % les plus pauvres. Quatre fois et demie en vingt ans. C’est-à-dire que la mondialisation états-unienne (je l’appelle ainsi parce que ce sont les USA qui ont déterminé cette phase de manière absolument prédominante) a produit une accumulation de richesse monstrueuse aux mains d’un nombre infime de gens. Néanmoins, cela ne représente qu’une partie du problème. Il y en a une seconde, beaucoup plus importante. C’est le fait que nous sommes arrivés aujourd’hui aux limites du développement. Cela non plus n’avait jamais eu lieu. Nous avons connu un siècle et demi de développement (capitaliste et non capitaliste), qui a vu une forte croissance du nord de la planète et une croissance faible ou inexistante au sud. Nous connaissons la façon dont l’humanité s’est développée et nous l’observons d’un oeil distrait. Mais c’est notre vie quotidienne qui devrait nous faire réagir. En effet, dans l’histoire de l’humanité, il n’était encore jamais arrivé que les hommes modifient l’environnement à une si grande échelle. Nous, nous sommes parvenus exactement à ce stade. Ce n’est pas ici que nous pourrons en analyser toutes les causes. Là encore, je me borne à constater des faits. La limite, le plafond de ce développement qui est le nôtre, est désormais à peine au-dessus de nos têtes ; si nous nous mettons sur la pointe des pieds, nous effleurons ce plafond. Dans tout l’Occident, nous sommes déjà obligés de fermer nos villes car nous ne respirons plus ; et déjà, pendant que nous discutons, un milliard d’hommes n’a pas assez d’eau à boire. Dans dix ans, les projections indiquent que le nombre d’hommes qui n’auront pas suffisamment d’eau à boire s’élèvera à deux milliards et demi. L’alimentation de trois des six milliards d’habitants de la planète pose déjà des problèmes. Déjà ! Et que se passera-t-il alors, si ce milliard deux cents millions de gens que nous évoquions plus haut entrent en scène en tant que consommateurs ? Ces gens qui voudront consommer comme nous, comment pourrons-nous le leur refuser ? Selon quel critère et avec quelle force leur dirons-nous qu’ils n’y ont pas droit ? Et aux trois autres milliards de personnes qui vivent avec un dollar par jour ? Et aux millions d’enfants qui meurent de faim ? Comment le leur expliquerons-nous, qu’ils n’y ont pas droit ? Et quel président des États-Unis se lèvera un beau matin et dira aux 300 millions d’Etats-uniens : « Mes chers concitoyens, nous ne pouvons plus continuer ainsi. Nous devons changer ce système de vie, nous devons établir avec le reste du monde les moyens de survivre, nous devons déterminer avec eux nos niveaux de consommation, la qualité de notre vie » ? Cela suppose de prendre place autour d’une table, de s’asseoir tous ensemble – les représentants de l’Occident, de l’Europe, de l’Amérique, de la Chine, de l’Inde, du monde arabe, tous ensemble, de sortir les pistolets des poches et de les mettre de côté. Cela suppose que l’on commence à discuter d’égal à égal, honnêtement, sur la manière dont on doit vivre, sauver notre planète, éviter de compromettre nos glaciers, nos sources ; que l’on se mette à réfléchir à l’avenir de nos enfants et des générations futures.

C’est l’une des possibilités. Malheureusement, ce n’est pas la plus probable. Quelle est l’alternative ? La guerre. Voilà pourquoi nous allons à la guerre. Nous allons à la guerre parce que le groupe dirigeant des États-Unis et tous les groupes dirigeants occidentaux sont incapables de dire la vérité sur la situation du monde. Ces hommes n’ont ni les instruments culturels, ni l’intention de le faire. Peut-être est-ce une tâche trop grande et trop difficile, voire dangereuse, car si un président des États-Unis se levait pour dire quelque chose de ce genre, il est probable qu’on le tuerait le jour suivant. Il existe des pouvoirs aussi forts qu’obtus, dont l’unique intérêt est de continuer ainsi, comme ils l’ont toujours fait, tête basse, à la recherche du profit.

Mais il faut reconnaître qu’en la matière, il n’existe pas non plus d’alternative culturelle forte. Le point essentiel est qu’il ne s’agit pas seulement d’un affrontement entre les riches et les pauvres du monde. Nous sommes confrontés à une lutte totalement inédite, qui ne doit plus être mesurée d’après les vieilles théories sur l’impérialisme, mais plutôt en termes de survie pure et simple de l’être humain.

Vous aurez compris que nous sommes au beau milieu d’un tournant difficile et nouveau. Et c’est la terrible complexité de ce tournant qui, elle seule, peut expliquer pourquoi le président des États-Unis nous annonce que nous entrons dans une guerre très longue, tellement longue qu’elle durera toute une génération, voire plusieurs. C’est la guerre des riches contre tous les autres. Ils veulent nous entraîner dans cette guerre parce qu’ils pensent qu’ils en sortiront victorieux ; ils n’ont pas compris que même les riches n’en reviendront pas vainqueurs. Une guerre où il n’y aura pas de vainqueurs. Et moi, je vous demande, et je me demande : que pouvons-nous faire pour ne pas y aller, dans cette guerre ?

Personnellement, je ne vois aucun sens à aller se brûler, et encore moins de sens à se brûler sans raison. Parce que, justement, je ne suis pas du tout convaincu que cette guerre — une guerre qui implique le massacre de plusieurs centaines de millions d’hommes — soit d’une quelconque utilité pour le destin du genre humain. Et elle ne nous aidera sûrement pas à sauvegarder les valeurs de l’Occident dont, sur le papier, nous sommes si fiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Lun 08 Mar 2010, 11:37

julieng a écrit:
toujours votre fameuse thèse: rien n'a changé...tout est cyclique. alors que toutes les grandeurs naturelles sont bouleversées par le Christ, ...

Sur ce point précis, je dois avouer que le Christ a boulversé les thèses cycliques.

Saint Augustin le montre bien. Le temps, histoire ne sont pas éternels recommencements.

Ce que les grecs ne savaient pas, c'est que la mort allait être vaincue.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Lun 08 Mar 2010, 11:46

Arnaud Dumouch a écrit:
julieng a écrit:
il y en a toujours, mais dans le cadre d'institutions légitimes et saines ils ont moins les moyens de faire des dégâts. vous êtes d'un relativisme espérant!

Je ne suis pas sûr que la royauté sociale du Christ, au Moyen-âge, ait conduit à de grandes choses du point de vue de Dieu. En tout cas, permettez moi d'en douter quand je vois la manière dont catholiques et protestants se sont jetés à la gorge l'un de l'autre au XVI° s. Il se peut que, du point de vue de Dieu, toute gloire humaine, même chrétienne, produise sous ses roses, des épines.

Cela montre surtout que la royauté sociale du Christ est finalement impossible.

Si cela avait été possible, elle aurait perduré.

Or il y aura toujours des Occam, des Luther, des Diderot ....

Il y en aura toujours car l'Homme a chuté.

Le péché originel a été racheté mais l'effet de ce rachat ne concerne pas ce Monde.


Dernière édition par SJA le Lun 08 Mar 2010, 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Lun 08 Mar 2010, 11:56

Citation :
Cela montre surtout que la royauté sociale du Christ est finalement impossible.

Si cela avait été possible, elle aurait perduré.

Or il y aura toujours des Occam, des Luther, des Diderot ....

Il y en aura toujours car l'Homme a chuté.

Le péché original a été racheté mais l'effet de ce rachat ne concerne pas ce Monde.


que cela n'aille pas de soi dans l'ordre plolitico-juridique ne change rien à la vérité de la thèse, au devoir qui est fait à chaque gouvernant de rendre un culte à Dieu et de mettre à l'école de son Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mar 09 Mar 2010, 10:24

que pensent de ceci nos amis inconditionnels des usa pour lesquels les usa ont mission d'apporter les lumières de la liberté à coup de bombes dans le cul?

http://www.dailymotion.com/video/xc6d7q_la-strat%E9gie-du-choc-trailer_shortfilms
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mar 09 Mar 2010, 10:48

julieng a écrit:
que pensent de ceci nos amis inconditionnels des usa pour lesquels les usa ont mission d'apporter les lumières de la liberté à coup de bombes dans le cul?

http://www.dailymotion.com/video/xc6d7q_la-strat%E9gie-du-choc-trailer_shortfilms

Et vous de cela ??

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mar 09 Mar 2010, 10:54

Ou encore ça ?

Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mar 09 Mar 2010, 10:56

que les boys sont des exemples de courage, que leur mémoire doit être partout honorée. mais qu'en coulisse écument les chiens enragés.
qui a rédigé le traité de Versailles?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mar 09 Mar 2010, 11:05

julieng a écrit:
que les boys sont des exemples de courage, que leur mémoire doit être partout honorée. mais qu'en coulisse écument les chiens enragés.
qui a rédigé le traité de Versailles?

Ne comparons pas la maçonerie américaine avec les farfelus du grand orien.

Seule la GLNF est reconnu par les "frères" américains.

Crois-je ...
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mar 09 Mar 2010, 22:24

Arnaud Dumouch a écrit:
C'est au citoyens de veiller aux excès que peuvent permettre ces nouvelles technologie qui, cependant, peuvent présenter quelques usages utiles.

Et voici un article qui vous donne raison :

France : Des nanoproduits non étiquetés sur le marché

Le « nanomonde » et les précautions nécessaires

ROME, Mardi 9 mars 2010 (ZENIT.org) - Des nanoproduits non étiquetés sont aujourd'hui sur le marché : « Gènéthique », la synthèse de presse de la Fondation Jérôme Lejeune rend compte de ce dossier du « Figaro magazine ».

Le Figaro magazine consacre quelques pages aux applications permises par les nanosciences. Les « nanotechnologies » concernent les outils permettant aux scientifiques d'observer et de manipuler l'infiniment petit. Le « nanomonde » désigne les particules que les nanotechnologies permettent d'exploiter. Ces particules, à l'échelle nanométrique, échappent « aux lois de la physique classique (telles que la gravité ou la vitesse de déplacement proportionnelle à l'énergie déployée) pour répondre à celles de la physique quantique, encore largement méconnues, mais fort utiles dans de nombreux domaines ». Il devient ainsi possible de « s'en servir pour bombarder littéralement une tumeur cancéreuse, sans rien abîmer autour. Ou pour fabriquer un cadre de vélo cent fois plus solide et six fois plus léger qu'en acier ».

Les nanosciences trouvent des applications dans de nombreux domaines : informatique, textile, automobile, cosmétique, produit d'entretien, accessoire de sport. Dans le domaine de la santé, elles ouvrent de nombreuses perspectives qui en sont encore au stade expérimental. Entre autres pistes explorées par les biologistes se trouvent : l' « élaboration de systèmes de diagnostics extrêmement rapides et peu coûteux (minilabos, puces, kits personnels) »; des « médicaments intelligents transportés jusqu'à leur cible par des particules, sans effets secondaires sur des organes non visés ni dissolution prématurée » ; la « reconstruction de tissus endommagés ou détruits » ; une « nouvelle technique antirejet où les greffes s'effectueront par cellules encapsulées dans des membranes nanoporeuses », ou la construction de nanorobots « pour explorer l'intérieur du corps ou l'opérer sans scalpel ». Ces nanorobots « seraient assez petits pour soigner un embryon... ou modifier son devenir ».

Les experts reconnaissent que les manipulations nanométriques ne sont pas exemptes de danger, et qu'elles doivent faire l'objet d'études toxicologiques afin d'en cerner les risques pour la santé et l'environnement. Cela suscite des inquiétudes explique Georgia Miller, coordonatrice du projet nanotechnologies des Amis de la terre : « L'industrie alimentaire et agricole a investi des milliards de dollars dans la recherche en nanotechnologies. Résultat, des nanoproduits non étiquetés sont aujourd'hui sur le marché.

Pourtant, presque aucun argent public n'est dépensé pour étudier les conséquences à long terme de la manipulation de nos produits alimentaires ».

Source : Le Figaro magazine (Véronique Grousset, Christophe Doré) 06/03/10
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Jeu 11 Mar 2010, 05:46

C'est une technologie incroyable
Que malheureusement les puissances d'argent sauront exploiter et faire dévier à leur guise.

S'y opposer est vain.

En fait,il devrait y avoir un organisme universitaire international,de recherche en la matière.
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: PUCES RFID... CA VIENT... CA VIENT   Lun 12 Nov 2012, 18:41

JACQUES ATTALI EN AVAIT FAIT L'APOLOGIE AU SENAT :



Citation :
PUCE RFID IMPLANTÉE MONDIALEMENT VOLONTAIREMENT OU SANS LE SAVOIR

SÉNAT : «... pour ne pas avoir à accumuler des radios, des diagnostics et tout posséder en permanence sur soi...une puce implantée sur soi[...] Si on imagine qu'on réduit les étapes, qu'on n'a plus de document sur soi, est-ce qu'on ne va pas vers des questions d'éthique, d'intégrité physique en voulant développer des méthodes RFID ?».
J. ATTALI : «à terme... dès aujourd'hui ça existe puisqu'il y a ce célèbre exemple d'une boîte de nuit à BARCELONE qui l'utilise déjà pour identifier ses clients en leur proposant l'implantation par une petite chirurgie très élémentaire, une puce qui leur permet d'entrer et sortir et même de payer les consommations... on peut imaginer que chaque individu accepte volontairement, ou sans le savoir».

AUX ETATS-UNIS, ON EN EST A LA PUBLICITE POUR LE GRAND PUBLIC :



http://prophetesetmystiques.blogspot.fr/2012/09/troisieme-temple-de-jerusalem.html
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Lun 12 Nov 2012, 19:01

Cher R. Rassurez-vous : Personne ne veut de ces puces (sauf dans des cas comme ceux-ci :

Je vous donne quelques usages intéressants de ces puces (ici, des puces GPS) :
- Protection des animaux rares.
- Suivi des migrations animales.
- Protection des voitures et des objets précieux contre le vol.
- Protection de personnes des risques de prise d'otage dans les pays à risque.
- Surveillance des criminels (violeurs, pédophiles, mais aussi voleurs récidivistes).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Lun 12 Nov 2012, 19:04

Ouai... C'est comme le PACS.... qui est passé au mariage... puis à l'adoption
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Lun 12 Nov 2012, 20:58

Cette mise en service aurait principalement pour « cible » dans les premiers temps, les patients du programme Medicare, les anciens combattants, les patients aux pathologies importantes, mais aussi les blessés inconscients amenés dans les services d'urgence. (traduction)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Lun 12 Nov 2012, 21:16

Cher r. Les USA ne veulent même pas de carte d'identité. Alors ne vous inquiétez pas de cette idée qui cours ici ou là chez quelques technocrates dans leur réunions de réflexions.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Lun 12 Nov 2012, 22:35

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher r. Les USA ne veulent même pas de carte d'identité. Alors ne vous inquiétez pas de cette idée qui cours ici ou là chez quelques technocrates dans leur réunions de réflexions.

ATTALI n'est pas américain... et pour un fou... En parler au SENAT (à moins qu'ils soient fous aussi) c'est fort
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mar 13 Nov 2012, 11:51

julieng a écrit:
que les boys sont des exemples de courage, que leur mémoire doit être partout honorée. mais qu'en coulisse écument les chiens enragés.
qui a rédigé le traité de Versailles?

Les clauses du Traité de Versailles qui rejettaient l'entière responsabilité de la guerre sur l'Allemagne et qui l'obligeaient à payer d'exorbitantes indemnités ont été rédigées par les Français (essentiellement) et les Britanniques et étaient loin de recueillir l'assentiment de Woodrow Wilson, qui avait compris, lui, que l'esprit revanchard qui avait présidé à la rédaction de ce traité ne menerait nulle part (ou au désastre).
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mar 13 Nov 2012, 11:56

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher r. Les USA ne veulent même pas de carte d'identité. Alors ne vous inquiétez pas de cette idée qui cours ici ou là chez quelques technocrates dans leur réunions de réflexions.

C'est toujours les mêmes inepties remises au goût du jour: "on" nous espionne, on suit toute notre vie privées (et autre).

Mais en même temps, une bonne partie de ceux qui se plaignent et crient au complot étalent complaisement leur vie sur fesse-bouc. Mr.Red

Revenir en haut Aller en bas
dondedieu



Féminin Messages : 338
Inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur   Mar 13 Nov 2012, 14:49

La "puce électronique"...
Bonjour...!! ou bons jours...!!
http://www.dailymotion.com/relevance/search/la+puce+%C3%A9lectronique/1
Revenir en haut Aller en bas
 
Implants miniaturisés ou puces "espions": les nanos qui font peur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vers l'implantation du "666" : les technologies et les symboles !
» Etes-vous aussi "laxophobes" (diarrhée)?
» Vidéo documentaire "Galaxies"
» "Philou" Marre de ces plaques rouges!!!!
» Une religieuse de Chicago "accompagnatrice" de femmes qui vont se faire avorter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: