DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Dim 14 Fév 2010, 00:44

Bonjour à tous, Bonjour Petero,

Je viens ici pour parler du puit de la samaritaine, suite à une discusion avec Petero, discussion passionnée, pleine de rebonds en tout genre. Very Happy

Je voudrais placer un décors. Donc c'est un peu long au début. Alors parfois j'ai utlisé un style rigolo, simple, en espérant que vous arriverez jusqu'au bout.

Bonne lecture à celles et ceux qui ne s'épuisent jamais de l'Evangile de Jean.

1 - Introduction (très) Générale

Le puit de la samaritaine pour moi est un passage clé de l'évangile de JEan. Encore que pour comprendre cette clé telle je la perçois, on ne peux en parler sans situer ce 4ème chapitre dans l'Ensemble de l'évangile (de St-Jean)

Lorsque je lis les exégètes de l'Evangile, j'en apprends bien sûr beaucoup, chacun apporte son regard, riche de quelque chose. Cependant, Il me semble à chaque fois que ils ont loupé quelque chose de très important à mes yeux. Donc, je soumets cela à la critique ici, cela va s'en dire.


Je me suis aperçu qu'on ne peut comprendre l'Evangile de Jean sans en perçevoir sa structure. Car elle est structurée par ces 21 chapitres. Je veux dire que ce n'est pas un hazard si St-JEan a saucissoné son Evangile en 21 chapitres. Ce que j'ai perçu en le lisant, et ce qui a boulversé mon âme, est que chacun de ces chapitres est une étape de l'âme dans le parcours du retournement vers Dieu, du Salut, donc, de la redemption.

JE me dis que c'est tellement capital de comprendre cela que que je me dis que d'autres exégètes que je ne n'ai pas pu découvrir l'on surement vu.

Ce que j'ai vu d'abord c'est que l'on peut découper l'Evangile en 2 parties, du chapitres 1 à 12, puis du chapitre 13 à 21. J'ai heureusement retrouvé cette découpe dans la littérature, donc ouf ! Les 12 premiers chapitres sont appellé le livre des signes, car Jesus y fait 7 signes (miracles) et ensuite les 9 derniers chapitres, le livre de la passion du Christ, parcours selon St-Jean qui se fait alors en 9 étapes (9 chapitres).

Ici, puisque le sujet concerne le puit de la samaritaine, je vais me concentrer sur le livre de signes.

Livre des signes nous dit-on, qui va jusqu'au chapitres 12 or, le dernier signe (miracle ) réalisé par le CHrist se réalise au chapitre 11 (réssurrection de Lazare) ! Bizarre bizarre ! Le livre des signes devrait s'arrêter alors au chapitre 11, vu qu'au chapitre 12 (la table de Béthanie et Judas qui va ouvrir et justifier l'ouverture du livre de la Passion) y a pas de miracles.

Or, excusez moi pour mon parcours hérétique, mais avant de lire l'Evangile, j'ai fait un parcours par l'astrologie. Donc, petit à petit, je me suis imprégnier de la signification des signes astrologiques et de leur valeur spirituelle à chacun.

Un jour j'arrive sur l'évangile de Jean. Et arrivé au chapitre 12, je me dis tiens, c'est bizarre comme ce chapitre ressemble au signe du poisson, on y retrouve tant la paix spirituelle retrouvée du signe du passion ,et Judas, là-bas, le signe du poisson est aussi associé à la trahison, sur le plan spirituel, à la trahision de l'ame de s'être écartée de Dieu et d'avoir chuté dans le péché. Or chapitre 12 et le signe du poisson est le 12ème signe. Bardaf, mon âme est en émoi, car je réalise à quel point le chapitre 1er de Jean est tant imprégné du signe du Bélier, je relis les 12 chapitres, comme une bête, avide, en pensant pour chacun des chapitres au signe astrologique correspondant, La lumière fut ! Incroyable !!! Ce que j'avais compris de la signification des signes astrologique par mon travail pendant 5 ans en astrologie (pas comme professionnel, surement pas, juste pour ma recherche personnelle), je retrouvais tout cela dans l'Evangile de Jean.

Avouez qu'il y a de quoi s'effondrer par terre. Shocked

Mais peu importe, même si le Chrétien rejette l'astrologie (pour d'autres raisons et là n'est pas le débat), force est de constater que l'Evangile de Jean est un parcours (tout comme le zodiaque est un parcours pour l'âme), que ce parcours a signification spirituelle pour l'âme intégrée dans du plus grand qu'elle, le cosmos, plus précisément la galaxie, là où est le Père (je sais où mais bon), la galaxie qui baigne totalement dans la lumière invisible ( à nos yeux) de l'Esprit.

L'Evangile de Jean devient ainsi le plus extraordinaire des messages d'en haut, où il révéle à nous les aveugles comment ces énergies d'en haut s'adaptent pour les âmes qui sont dans le chemin du salut et du retournement vers Dieu.


Encore donc faut-il ainsi interpréter chacun des chapitres que dans le contexte de ce parcours, sinon il me semble alors que si l'on prend un chapitre ou pire, un verset d'un chapitre, on peut alors s'égarer dans l'interprétation de ce chapite ou verset de chapitre, car chaque chapitre ne prend sa signification que s'il est interprété dans le contexte des chapitres qui le précèdent et des chapitres qui le suivent. SInon on s'égare.

D'abord, Petero, pour moi, toute l'Evangile de Saint est un puit de la samaritaine, un jaillissement de feu et d'Amour inouï. De sorte que encore maintenant, qui peut prétendre avoir tout compris de son évangile ? Cette Evangile est un puit sans fond.

Si toute l'Evangile est un puit comme celui de la samaritaine, déjà on peut comprendre que le chapitre 4 (celui de la samaritaine) est un passage clé.

Personnellement, en descendant dans la structure de l'Evangile, j'aime bien considérer les chapitres par groupe d'abord. Ce que je vais faire ici. Mon regard descend progressivement, bien que dans un post sur un forum je suis obligé de faire court. on peut les combiner de plusieurs façon, 2 par 2, 3 par 3. Prendre l'un et son chapitre opposé, exemple le chapitre 4 de la porte du puit d'en bas de la Samaritaine s'oppose au chapitre 10 de la porte d'en haut (JE suis la porte dit le Christ au chapitre 10).


2 - Approche du puit de la samaritaine

Pour approcher ce puit, je vous propose donc de suivre Saint-Jean et son évangile. Il s'agit du chapitre 4, et donc il y a 3 chapitre à parcourir avant d'y arriver.

Chapitre 1, Bélier, signe de feu, et masculin

LE Verbe débarque. LE début de tout, la fin de tout, ici, une propulsion du divin sur la terre. Jean le Baptiste voit l'affaire arriver et dit:"Ouh là là, le feu arrive, baptisons baptisons"
LE beaujolais nouveau arrive !

LE Bélier, le signe qui dit: je ne sais pas où je vais mais j'ai vais, je fonce de l'avant car sinon je ne verrai rien. Partons à l'aventure !


Chapitre 2, taureau, signe de terre, et féminin

La terre est féminine, car elle est réceptacle. Le taureau symbolise cela. Le taureau prépare la terre pour qu'elle soit le bon receptacle pour recevoir l'Esprit. La terre, mais sur le plan spirituel, l'âme, le temple, le corps.

Ici, on a l'outre (la terre ancienne) qui contient de l'eau et le miracle du marriage du ciel et de la terre se produit dans l'âme (il faut le Christ pour ce miracle nous dit Saint-Jean). On fait la fête, c'est le marriage. Alléluia chante-t-on.

LE beaujolais nouveau est réceptionné sur la terre dans son outre.

On pourrait croire que tout est fait, puisque le marriage spirituel est réalisé. Mais non. On n'est qu'au chapitre 2. Pourquoi y a-t-il encore du travail? Zut alors. Et l'eau du puit de la samaritaine pourquoi n'est-elle pas encore là ? C'est ça qui est super avec Saint-jEan, il suffit de suivre la flèche.


Chapitre 3 - LE gémeau, signe d'air, masculin

On a eu un masculin et un féminin qui se sont tricotés ensemble dans les 2 premiers chapitres. CA a donné le marriage des noces de Cana. Maintenant, ça rattaque. Un chapitre masculin (mais d'air et plus de feu comme dans le chapitre 1) va se tricoter avec le chapitre suivant, le chapitre 4, celui du puit de la samaritaine, féminin.

Le signe du Gémeau est le signe de la communication, de l'échange, du dialogue. Donc plus fluide, associé à l'air. IL est dit masculin car il va de l'avant, il est curieux, il veut savoir, découvrir.

Bon qu'est-ce que l'Homme cherche lorsqu'il part à la découverte dans sa vie sur terre, faire sa quête comme notre ami le signe du Gémeau ?

Lisons Saint-Jean: chapitre 3: Dialogue entre le Christ et Nicodème !!

Dingue, non? On est bien en plein parcours du zaodiaque astrologique !

LE Chapitre 3, si l'on regarde bien, quelles sont les 2 parties qui sont mise en discussion ?

Et bien tout bêtement ce qui vient de se passer dans les 2 premiers chapitres, ben tiens, ya rien d'autres à y discuter sur terre. Donc on y papote du marriage, on y taille une bavette sur la question.

D'un côté, il y a le Ciel, le nouveau tout frais qui débarque, bang ! et d'une autre côté il y a la terre, qui réceptionne le nouveau, le verbe. Elle s'est faite toute belle, la terre, ça oui, d'un côté elle est en fête, mais, bon, elle est ancienne la terre, elle a ses vielles habitudes qui appartiennent au passé. Ca l'emmerde la terre dans un sens, ca lui fait peur aussi. Eh, dit-elle, toi le nouveau là, qui débarque du ciel, tu amènes la lumière et maintenant je m'y vois toute sale, ça me plaît pas, eh !

Et dans le dialoque, le verbe, répond:"Ben oui, si tu veux devenir toute belle maintenant que tu peux te mirer dans le miroir de ma lumière, va falloir mourir à ta saleté et re-naître d'en-haut.

Bref, on a un peu peur, on en discute. Elle comprend pas la terre(l'âme) ancienne. Pendant ce temps là, un mouvement, nous dit St Jean. Alors que d'un côté du JOurdan Jean-Baptiste décroit, sur l'autre rive du Jourdan, le CHrist croit. Est-donc que ça va aller dans le sens du renouveau ?

Comme vous avez compris, le chapitre/Signe masculin numéro 3 doit devoir aller se tricoter ensemble avec le chapitre suivant N° 4, qui lui est féminin réceptif, donc.




Le Puit de la samaritaine

Le Chapitre 4 va être donc la conséquence, la suite de ces 3 chapitres. Mais aussi les chapitres suivants 5 (lève toi prend ton grabat et marche (la naissance de l'âme) et 6 (le discipulat et la mutiplication des pains et des poissons va en être la conséquence.

Par exemple, il y a-t-il une différence entre porteur d'eau et verseur d'eau.

Tiens, Verseur d'eau, verseau, 11ème signe astro, donc chapitre 11.

LE chapitre 4, 4ème signe astro, cancer, signe d'eau, féminin.

Le cancer est le signe qui représente le passé, la famille, les racines. L'échange affectif, émotionnel.

Tiens, tiens, ici on a une femme, c'est bien la première fois qu'une femme dans l'Evangile dans les chapitres précédents devient le centre d'un chapitre !!!En plus, Alors que le Christ est en chemin vers la Terre de Gallilée, (ses racines), il rencontre une femme qui va puiser l'eau du puit ... de ses ancêtres. On est donc bien dans le signe du cancer. Que se passe-t-il entre le Christ et notre samaritaine ??? Un échange émotionnel dans la terre de sa famille et au puit de ses ancêtres !!!! Re-cancer !!!

La samaritaine est maintenant porteuse d'eau vive, pas encore verseuse. La compréhension vient en poursuivant le chemin de l'évangile. Saint JEan montre comment on pourra la reverser plus tard. En gros, donc en suivant le chemin qui va du 5ème au 11ème chapitre (Lazare, chapitre sous le signe du verseau si l'on suit la logique que je mets en place ici). Alors LAzare, ami du Christ, qui devient le verseur d'eau ?


Chapitre 5 - signe du Lion (zut, mon signe ), masculin, signe de feu

J'entame juste ce chapitre pour montrer dans quelle disposition se trouve l'âme après le puit de la Samaritaine. Dans ce contexte, on pourra peut-être un peu mieux creuser ce puit.

St-Jean nous montre l'âme dans son état. Après avoir reçu l'eau vive, l'âme se voit comme ce paralytique, malade car emprisonné par la loi de la thora (représenté par les 5 colonnes autour de la piscine selon ce que y voit Origène dans son commentaire de l'Evangile. L'âme se voit malade et impuissante, et assise sur son grabat, car suite à l'eau vive reçue, l'âme se voit ainsi, incapable de quoi que ce soit, avec ses démons sur lesquelles elle est assise (le grabat). Maintenant, elle voit ses démons et elle voit qu'elle est pécheresse. Elle ne peut pas se relever par elle-même. C'est l'enfer spirituel dans un sens.

Il faut ici un miracle. Seule le Christ peut faire se miracle. Il vient vers cette âme pécheresse et lui dit: "Lève-toi, prend ton grabat et marche"

C'est pour moi le miracle le plus extraodinaire de la vie. Mais bon c'est peut-être perso vu que je suis né sous le signe du Lion. A ce moment là, le péchéur qui se reconnait comme tel pour la première fois, est encore trop aveugle pour voir que c'est le Christ qui est venu. Dans l'Evangile, le paralytique relevé ne reconnaît pas que c'est le CHrist qui l'a relevé. Car il a encore son grabat avec lui. Il n'a pas encore été purifié de son péché. LE Christ le relève, mais lui dit:"marche, mets toi en route", mais en portant sur tes épaules le poids de tes péchés, ta croix, donc, mais aussi sur son chemin, cette âme pécheresse va devoir porter avec elle cette eau du puit, toujours la garder dans son coeur

Donc, ici, l'âme ne peut pas être verseur d'eau, ou alors c'est de l'eau sale qui serait versée, en me basant sur l'Evangile de St-Jean. La purification du verseur d'eau n'est pas encore réalisée. Pourtant, le CHrist fait entrer l'âme dans le discipulat, comme on le voit au chapitre 6 suivant, où l'âme en tant que disciple du Christ, est autorisée avec lui à participer à la multiplication des pains er des poissons.

tout ceci est une introduction générale, pour planter un décors, une structure, un chemin, pour aborder le puit, l'eau vive de la samaritaine

Car finalement, c'est quoi l'eau du puit ? Dans ce contexte général, on peut comprendre, deviner, sentir. Mais d'abord, je voulais poser le décors général, comme au théâtre.


______________________________________

L'evangile de Jean est un puit sans fond
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8190
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Dim 14 Fév 2010, 07:08

lion-des-bois a écrit:
Bonjour à tous, Bonjour Petero,

Je viens ici pour parler du puit de la samaritaine, suite à une discusion avec Petero, discussion passionnée, pleine de rebonds en tout genre. Very Happy

Je voudrais placer un décors. Ce que j'ai vu d'abord c'est que l'on peut découper l'Evangile en 2 parties, du chapitres 1 à 12, puis du chapitre 13 à 21. J'ai heureusement retrouvé cette découpe dans la littérature, donc ouf ! Les 12 premiers chapitres sont appellé le livre des signes, car Jesus y fait 7 signes (miracles) et ensuite les 9 derniers chapitres, le livre de la passion du Christ, parcours selon St-Jean qui se fait alors en 9 étapes (9 chapitres). [quote/]

Ici, puisque le sujet concerne le puit de la samaritaine, je vais me concentrer sur le livre de signes.

Livre des signes nous dit-on, qui va jusqu'au chapitres 12 or, le dernier signe (miracle ) réalisé par le CHrist se réalise au chapitre 11 (réssurrection de Lazare) ! Bizarre bizarre ! Le livre des signes devrait s'arrêter alors au chapitre 11, vu qu'au chapitre 12 (la table de Béthanie et Judas qui va ouvrir et justifier l'ouverture du livre de la Passion) y a pas de miracles.

Or, excusez moi pour mon parcours hérétique, mais avant de lire l'Evangile, j'ai fait un parcours par l'astrologie. Donc, petit à petit, je me suis imprégnier de la signification des signes astrologiques et de leur valeur spirituelle à chacun.

Un jour j'arrive sur l'évangile de Jean. Et arrivé au chapitre 12, je me dis tiens, c'est bizarre comme ce chapitre ressemble au signe du poisson

Tiens comme c'est drôle Laughing Tu commences ton évangile de Jean, le porteur d'Eau, en me parlant du signe du poisson, alors qu'hier en fin d'après-midi j'ai ouvert un nouveau sujet traitant de la venue de l'ère du porteur d'Eau et de la fin de l'ère du porteur de poisson. Sujet qui a comme par bizarerie, disparu dans la nuit, puisque je ne le retouve plus dans la liste des sujets.

Un modérateur serait-il passé par là où est-ce vois qui deviens aveugle !!! Si celui qui l'a censuré avait la gentillesse de me dire pourquoi, ce serait fort bien ; où dans le cas contraire où il l'a fait passé ... Merci.

lion des bois a écrit:
on y retrouve tant la paix spirituelle retrouvée du signe du passion ,et Judas, là-bas, le signe du poisson est aussi associé à la trahison, sur le plan spirituel, à la trahision de l'ame de s'être écartée de Dieu et d'avoir chuté dans le péché. Or chapitre 12 et le signe du poisson est le 12ème signe. Bardaf, mon âme est en émoi, car je réalise à quel point le chapitre 1er de Jean est tant imprégné du signe du Bélier, je relis les 12 chapitres, comme une bête, avide, en pensant pour chacun des chapitres au signe astrologique correspondant, La lumière fut ! Incroyable !!! Ce que j'avais compris de la signification des signes astrologique par mon travail pendant 5 ans en astrologie (pas comme professionnel, surement pas, juste pour ma recherche personnelle), je retrouvais tout cela dans l'Evangile de Jean.

Avouez qu'il y a de quoi s'effondrer par terre.

Mais peu importe, même si le Chrétien rejette l'astrologie (pour d'autres raisons et là n'est pas le débat), force est de constater que l'Evangile de Jean est un parcours (tout comme le zodiaque est un parcours pour l'âme), que ce parcours a signification spirituelle pour l'âme intégrée dans du plus grand qu'elle, le cosmos, plus précisément la galaxie, là où est le Père (je sais où mais bon), la galaxie qui baigne totalement dans la lumière invisible ( à nos yeux) de l'Esprit.

L'Evangile de Jean devient ainsi le plus extraordinaire des messages d'en haut, où il révéle à nous les aveugles comment ces énergies d'en haut s'adaptent pour les âmes qui sont dans le chemin du salut et du retournement vers Dieu.

Merci pour ce préambule cher lion des bois, qui me permet de mieux te situer. Si je ne me trompe pas, ce que tu nous proposes, c'est de relire l'histoire du puit de la Samaritaine, à la lecture de l'évangile astrologique de Jean. Puisque c'est sur ce terrain que tu veux m'entraîner, allons .... Je t'écoute, bien que l'astrologie et moi c'est pas mon fort. Mais après tout "pourquoi pas". Les mages n'ont-il pas trouvé le lieu où se trouvait le nouveau Messie, grâce à l'astrologie ?

lion des bois a écrit:
D'abord, Petero, pour moi, toute l'Evangile de Saint est un puit de la samaritaine, un jaillissement de feu et d'Amour inouï. De sorte que encore maintenant, qui peut prétendre avoir tout compris de son évangile ? Cette Evangile est un puit sans fond.

Si toute l'Evangile est un puit comme celui de la samaritaine, déjà on peut comprendre que le chapitre 4 (celui de la samaritaine) est un passage clé.

Personnellement, en descendant dans la structure de l'Evangile, j'aime bien considérer les chapitres par groupe d'abord. Ce que je vais faire ici. Mon regard descend progressivement, bien que dans un post sur un forum je suis obligé de faire court. on peut les combiner de plusieurs façon, 2 par 2, 3 par 3. Prendre l'un et son chapitre opposé, exemple le chapitre 4 de la porte du puit d'en bas de la Samaritaine s'oppose au chapitre 10 de la porte d'en haut (JE suis la porte dit le Christ au chapitre 10).


2 - Approche du puit de la samaritaine

Pour approcher ce puit, je vous propose donc de suivre Saint-Jean et son évangile. Il s'agit du chapitre 4, et donc il y a 3 chapitre à parcourir avant d'y arriver.

Chapitre 1, Bélier, signe de feu, et masculin

LE Verbe débarque. LE début de tout, la fin de tout, ici, une propulsion du divin sur la terre. Jean le Baptiste voit l'affaire arriver et dit:"Ouh là là, le feu arrive, baptisons baptisons"
LE beaujolais nouveau arrive !

LE Bélier, le signe qui dit: je ne sais pas où je vais mais j'ai vais, je fonce de l'avant car sinon je ne verrai rien. Partons à l'aventure !


Chapitre 2, taureau, signe de terre, et féminin

La terre est féminine, car elle est réceptacle. Le taureau symbolise cela. Le taureau prépare la terre pour qu'elle soit le bon receptacle pour recevoir l'Esprit. La terre, mais sur le plan spirituel, l'âme, le temple, le corps.

Ici, on a l'outre (la terre ancienne) qui contient de l'eau et le miracle du marriage du ciel et de la terre se produit dans l'âme (il faut le Christ pour ce miracle nous dit Saint-Jean). On fait la fête, c'est le marriage. Alléluia chante-t-on.

LE beaujolais nouveau est réceptionné sur la terre dans son outre.

On pourrait croire que tout est fait, puisque le marriage spirituel est réalisé. Mais non. On n'est qu'au chapitre 2. Pourquoi y a-t-il encore du travail? Zut alors. Et l'eau du puit de la samaritaine pourquoi n'est-elle pas encore là ? C'est ça qui est super avec Saint-jEan, il suffit de suivre la flèche.


Chapitre 3 - LE gémeau, signe d'air, masculin

On a eu un masculin et un féminin qui se sont tricotés ensemble dans les 2 premiers chapitres. CA a donné le marriage des noces de Cana. Maintenant, ça rattaque. Un chapitre masculin (mais d'air et plus de feu comme dans le chapitre 1) va se tricoter avec le chapitre suivant, le chapitre 4, celui du puit de la samaritaine, féminin.

Le signe du Gémeau est le signe de la communication, de l'échange, du dialogue. Donc plus fluide, associé à l'air. IL est dit masculin car il va de l'avant, il est curieux, il veut savoir, découvrir.

Bon qu'est-ce que l'Homme cherche lorsqu'il part à la découverte dans sa vie sur terre, faire sa quête comme notre ami le signe du Gémeau ?

Lisons Saint-Jean: chapitre 3: Dialogue entre le Christ et Nicodème !!

Dingue, non? On est bien en plein parcours du zaodiaque astrologique !

LE Chapitre 3, si l'on regarde bien, quelles sont les 2 parties qui sont mise en discussion ?

Et bien tout bêtement ce qui vient de se passer dans les 2 premiers chapitres, ben tiens, ya rien d'autres à y discuter sur terre. Donc on y papote du marriage, on y taille une bavette sur la question.

D'un côté, il y a le Ciel, le nouveau tout frais qui débarque, bang ! et d'une autre côté il y a la terre, qui réceptionne le nouveau, le verbe. Elle s'est faite toute belle, la terre, ça oui, d'un côté elle est en fête, mais, bon, elle est ancienne la terre, elle a ses vielles habitudes qui appartiennent au passé. Ca l'emmerde la terre dans un sens, ca lui fait peur aussi. Eh, dit-elle, toi le nouveau là, qui débarque du ciel, tu amènes la lumière et maintenant je m'y vois toute sale, ça me plaît pas, eh !

Et dans le dialoque, le verbe, répond:"Ben oui, si tu veux devenir toute belle maintenant que tu peux te mirer dans le miroir de ma lumière, va falloir mourir à ta saleté et re-naître d'en-haut.

Bref, on a un peu peur, on en discute. Elle comprend pas la terre(l'âme) ancienne. Pendant ce temps là, un mouvement, nous dit St Jean. Alors que d'un côté du JOurdan Jean-Baptiste décroit, sur l'autre rive du Jourdan, le CHrist croit. Est-donc que ça va aller dans le sens du renouveau ?

Comme vous avez compris, le chapitre/Signe masculin numéro 3 doit devoir aller se tricoter ensemble avec le chapitre suivant N° 4, qui lui est féminin réceptif, donc.

Le Puit de la samaritaine

Le Chapitre 4 va être donc la conséquence, la suite de ces 3 chapitres. Mais aussi les chapitres suivants 5 (lève toi prend ton grabat et marche (la naissance de l'âme) et 6 (le discipulat et la mutiplication des pains et des poissons va en être la conséquence.

Par exemple, il y a-t-il une différence entre porteur d'eau et verseur d'eau.

Tiens, Verseur d'eau, verseau, 11ème signe astro, donc chapitre 11.

LE chapitre 4, 4ème signe astro, cancer, signe d'eau, féminin.

Le cancer est le signe qui représente le passé, la famille, les racines. L'échange affectif, émotionnel.

Tiens, tiens, ici on a une femme, c'est bien la première fois qu'une femme dans l'Evangile dans les chapitres précédents devient le centre d'un chapitre !!!En plus, Alors que le Christ est en chemin vers la Terre de Gallilée, (ses racines), il rencontre une femme qui va puiser l'eau du puit ... de ses ancêtres. On est donc bien dans le signe du cancer. Que se passe-t-il entre le Christ et notre samaritaine ??? Un échange émotionnel dans la terre de sa famille et au puit de ses ancêtres !!!! Re-cancer !!!

La samaritaine est maintenant porteuse d'eau vive, pas encore verseuse. La compréhension vient en poursuivant le chemin de l'évangile. Saint JEan montre comment on pourra la reverser plus tard. En gros, donc en suivant le chemin qui va du 5ème au 11ème chapitre (Lazare, chapitre sous le signe du verseau si l'on suit la logique que je mets en place ici). Alors LAzare, ami du Christ, qui devient le verseur d'eau ?

Chapitre 5 - signe du Lion (zut, mon signe ), masculin, signe de feu

J'entame juste ce chapitre pour montrer dans quelle disposition se trouve l'âme après le puit de la Samaritaine. Dans ce contexte, on pourra peut-être un peu mieux creuser ce puit.

St-Jean nous montre l'âme dans son état. Après avoir reçu l'eau vive, l'âme se voit comme ce paralytique, malade car emprisonné par la loi de la thora (représenté par les 5 colonnes autour de la piscine selon ce que y voit Origène dans son commentaire de l'Evangile. L'âme se voit malade et impuissante, et assise sur son grabat, car suite à l'eau vive reçue, l'âme se voit ainsi, incapable de quoi que ce soit, avec ses démons sur lesquelles elle est assise (le grabat). Maintenant, elle voit ses démons et elle voit qu'elle est pécheresse. Elle ne peut pas se relever par elle-même. C'est l'enfer spirituel dans un sens.

Il faut ici un miracle. Seule le Christ peut faire se miracle. Il vient vers cette âme pécheresse et lui dit: "Lève-toi, prend ton grabat et marche"

C'est pour moi le miracle le plus extraodinaire de la vie. Mais bon c'est peut-être perso vu que je suis né sous le signe du Lion. A ce moment là, le péchéur qui se reconnait comme tel pour la première fois, est encore trop aveugle pour voir que c'est le Christ qui est venu. Dans l'Evangile, le paralytique relevé ne reconnaît pas que c'est le CHrist qui l'a relevé. Car il a encore son grabat avec lui. Il n'a pas encore été purifié de son péché. LE Christ le relève, mais lui dit:"marche, mets toi en route", mais en portant sur tes épaules le poids de tes péchés, ta croix, donc, mais aussi sur son chemin, cette âme pécheresse va devoir porter avec elle cette eau du puit, toujours la garder dans son coeur

Cher lion des bois,

Avant que tu n'avances plus loin, j'aimerai te faire remarquer quelque chose dans la scène que nous rapporte Jean, que tu sembles n'avoir par remarqué. Tu nous dis que Jésus, enfin de compte, a guéri le paralytique, sans lui pardonner ses péchés, qu'il l'a laissé repartir avec tous ces péchés que tu identifies au grabat qu'il lui demande de porter. Donc Jésus n'a fait que guérir physiquement ce paralytique, il ne l'a pas guéri spirituellement, il n'a pas pardonné ses péchés, il ne l'a pas purifié. C'est ce que tu confirmes en disant que "la purification du verseur d'eau n'est pas encore réalisé". Ce qui fait que ce paralytique est devenu un porteur d'eau sale, l'eau vive reçu de Jésus, serait devenue sale au contact de son péché. Et pourant, nous dis-tu ensuite, Jésus fait entrer l'âme dans le discipulat.

Premièrement, je ne vois pas où Jean nous dit que ce paralytique est devenu disciple de Jésus, l'un des 12 Apôtres qui est autorisé avec lui, à participer à la multiplication des pains et des poissons. Aurais-tu vu cela dans les astres ? Laughing Attention, cher lion des bois, à trop lever la tête vers les astres, il arrive qu'on se perde aussi en chemin et c'est, il me semble, ce que tu es entrain de faire et je vais t'en donner une autre preuve.

Tu nous dis que Jésus n'a pas pardonné ces péchés à ce paralytique, qu'il ne l'a pas purifié, qu'il l'a simplement remis debout, guéri physiquement. C'est pas ce que nous dit St Jean. Reprenons, si tu le veux bien, tout ce chapitre 5 de St Jean :

"Après cela, il y eut une fête des Juifs et Jésus monta à Jérusalem. "Or il existe à Jérusalem, près de la Probatique, une piscine qui s'appelle en hébreu Bethesda et qui a cinq portiques. Sous ces portiques gisaient une multitude d'infirmes, aveugles, boiteux, impotents, qui attendaient le bouillonnement de l'eau. Car l'ange du Seigneur descendait par moments dans la piscine et agitait l'eau : le premier alors à y entrer, après que l'eau avait été agitée, se trouvait guéri, quel que fût son mal. Il y avait là un homme qui était infirme depuis 38 ans. Jésus, le voyant étendu et apprenant qu'il était dans cet état depuis longtemps déjà, lui dit : "Veux-tu guérir ?" L'infirme lui répondit : "Seigneur, je n'ai personne pour me jeter dans la piscine, quand l'eau vient à être agitée; et, le temps que j'y aille, un autre descend avant moi." Jésus lui dit : "Lève-toi, prends ton grabat et marche." Et aussitôt l'homme fut guéri; il prit son grabat et il marchait. Or c'était le sabbat, ce jour-là. Les Juifs dirent donc à celui qui venait d'être guéri : "C'est le sabbat. Il ne t'est pas permis de porter ton grabat." Il leur répondit : "Celui qui m'a guéri m'a dit : Prends ton grabat et marche." Ils lui demandèrent : "Quel est l'homme qui t'a dit : Prends ton grabat et marche?" Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c'était; Jésus en effet avait disparu, car il y avait foule en ce lieu. Après cela, Jésus le rencontre dans le Temple et lui dit : "Te voilà guéri; ne pèche plus, de peur qu'il ne t'arrive pire encore."(Jean 5, 2-14)

Jésus, lorsqu'il dit à ce paralytique, "prend ton grabat", il ne lui dit pas comme tu le lui fais dire, prend ton sac de péché et marche ; il te peut pas lui dire cela puisque lorsqu'il le retrouve il lui dit : "te voilà guéri, ne pèche plus". Quand Jésus guérit, lion des bois, il ne guérit pas à moitié, il guérit totalement. Tu aurais lu l'Evangile de Jean en le mettant en parallèle avec les 3 autres évangiles, tu ne serais pas parti sur une fausse route.

Ecoute ce que dis Jésus, à l'occasion de la guérison d'un autre paralytique, scène que nous rapporte Matthieu : "Et voici qu'on lui apportait un paralytique étendu sur un lit. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : "Aie confiance, mon enfant, tes péchés sont remis." Et voici que quelques scribes se dirent par-devers eux "Celui-là blasphème." Et Jésus, connaissant leurs sentiments, dit : "Pourquoi ces mauvais sentiments dans vos coeurs ? Quel est donc le plus facile, de dire : Tes péchés sont remis, ou de dire : Lève-toi et marche ? Eh bien! pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir sur la terre de remettre les péchés, lève-toi, dit-il alors au paralytique, prends ton lit et va-t-en chez toi." Et se levant, il s'en alla chez lui. (Matthieu 9, 2-7)

Pour que vous sachiez que Jésus a le pouvoir de remettre les péchés .... lève-toi, dit-il au paralytique, prend ton lit (ton grabat) et var chez toi (marche). Il lui dit cela après lui avoir dit : "aie confiance, mon enfant, tes péchés sont remis".

Explique-moi donc pourquoi Jésus, en disant à ce paralytique dont nous parle St Jean, porterait-il encore ses péchés, après que Jésus lui ai dit : "Lève-toi, prend ton grabat est marche", quand Jésus nous donne qu'il a le pouvoir de pardonner les péchés en disant : "prend ton grabat et marche" et qu'il nous donne la preuve qu'il a bien pardonné au paralytique et à tous les paralytiques qu'il relève, en lui disant : "aie confiance, tes péchés sont remis".

Est-ce que tu te rends compte maintenant que le chemin de l'interprétation que tu as pris n'est pas le bon chemin où nous entraîne St Jean ?

Tu a pris un mauvais chemin à cause de la poudre de perlimpinpin qui est tombé dans tes yeux, quand tu as cherché à comprendre cet Evangile en regardant vers le ciel à la recherche peut-être, de guide de lumière qui t'éclairerait sur l'Evangile de Jean ; tu sais, ceux qui éclaire notre ami Spirit. n'aurais-tu pas, toi aussi, rencontré ces êtres de lumière qui par la poudre de perlin pinpin qu'ils jettent du haut du lieu où ils se trouvent, rend complètement aveugle spirituellement, nous empêchant de voir claire dans les Evangiles. Je suppose que tu sais ce qu'est la poudre de perlimpinpin ? L'expression « poudre de perlimpinpin » fait référence aux diverses poudres vendues jadis par des bonimenteurs et charlatans, qui les présentaient comme dotées de vertus merveilleuses et guérissant toute sorte de maux, alors qu'elles n'avaient aucun effet bénéfique.

Voilà, maintenant que je t'ai remis sur le droit chemin, on va continer si tu le veux bien. Oups !! Comme je suis bête, comment vas-tu faire pour me suivre sur le véritable chemin ouvert par Jean, dans l'Evangile de Jésus qu'il nous rapporte ?

Vois-tu, ce paralytique que Jésus vient de rencontrer au bord de la piscine de Bethesda, c'est toi lion des bois. Je t'ai stoppé au pied du 5ème portique de cette piscine, le chapitre 5 de l'évangile de Jean. Toi qui aimes bien les signes astrologiques, vois ce signe que Jésus par moi te donne. Cette piscine de Bethesda, auprès de laquelle tu m'a amené en ouvrant ce nouveau sujet, avante de m'emmener au puit de la Samaritaine, comme par hasard elle avait 5 portes d'entrées ; les 5 chapitres premiers chapitre de l'Evangile de Jean. Et voilà qu'arrivé à la 5ème porte tu me rencontres, puisque c'est là que tu m'as donné rendez-vous ; et voilà que moi je te rends la vue ; que je te fais voir où est le véritable chemin qui conduit au puit de la Samaritaine.

Je sais, tu es profondément déçu par moi ; peut-être même blessé, puisque qu'il m'a fallut ôter de ton oeil la croute formé par toute cette poudre de perlimpinpin que les guides astrales ont fait tomber du ciel astrale que tu as scuté pendant 5 ans. En 5 ans, la couche de perlimpinpin était devenu très épaisse. Pardonne-moi mon enfant si je t'ai fait mal, mais tu ne m'as pas laissé le choix. C'était cela où te laisser repartir sur ce faux chemin sur lequel tu voulais nous entraîner. Je ne pouvais pas faire cela sans t'avertir. J'espère que tu ne m'en veux pas trop.

Maintenant, c'est encore à toi de choisir, où de poursuivre ton chemin astral sur l'Evangile de Jean selon lion des bois, où de me suivre moi, sur le véritable chemin de l'Evangile selon Saint Jean, le Chemin ouvert par Jésus Lui-même. Si tu choisis de poursuivre ce chemin sur lequel tu voulais m'entraîner, ce sera sans moi.

Si jamais l'opération que j'ai entrepris de t'ouvrir les yeux a réussi et qu'enfin tu acceptes de faire confiance à ma voix, la voix du Verseur d'Eau que je suis, et je suis du signe du Verseau puisque je suis né le 10 février ne l'oublie pas et c'est un autre signe que nous nous soyons rencontrés ce jour là, jour de mon anniversaire ; si tu acceptes de suivre ma voix et ma voie, tu vas faire ce que je te demande.

Voilà ce que je te demande de faire. D'abord tu vas te plonger dans la piscine de Bethasad vers laquelle je t'ai envoyé l'autre soir, qui porte depuis la venue de Jésus un autre nom : "la piscine de la Réconciliation", où "sacrement de Réconcilliation". Là où mon serviteur t'attends depuis Jeudi ; tu sais, celui à qui j'ai remis le pouvoir de remettre les péchés qui paralysent l'homme. Quand tu lui auras confié tous tes péchés, que tu lui auras expliqué que jusqu'ici tu suivais Jésus sur un mauvais chemin, il te relèvera en t'accordant en mon nom la rémission de tes péchés.

La piscine de Behasad, c'était la piscine où on lavait les moutons avant leur sacrifice au Temple. Assister à la messe, c'est se sacrifier avec Jésus, c'est s'offrir avec Jésus au Père pour le salut du monde et donc notre salut. Jusqu'ici tu étais un petit mouton gardé par ces guides du ciel astral, aujourd'hui tu peux devenir un petit agneau de Jésus, que Jésus ne va pas mener à l'abbatoire comme projette les être du ciel astral sans vous avoir bien évidement révélés leur projet funeste. Ce petit agneau que tu peux devenir si tu te laisses porter par moi, je vais l'emmener dans la maison de mon père, l'Egise, où tu pourras te reposer le temps qu'il vienne te rechercher, l'Eglise qui est encore l'Auberge du St Esprit. Là, moi, Petero, je te retrouverai pour te préparer à recevoir l'Eau Vive qui jaillit de la piscine de Siloé, appelée maintenant "piscine du très St Sacrement" ou "piscine eucharistique".

Elle se trouve au châpitre 9 de l'Evangile de Jean où nous allons maintenant nous retrouver si tu le veux bien. C'est là qu'il faut que nous allions maintenant, car c'est là où Jésus a guéri l'aveugle de naissance et où il pourra te guérir, toi l'aveugle spirituel de naissance, puisqu'au jour de ton baptême, comme tu nous l'a confié, après t'avoir confié à Jésus, la Lumière du monde, personne n'a ouvert tes yeux à la Lumière qui venait d'être transmise pour toi, à tes parents, parrains et marraines.

A bientôt.

Ton petit diacre adoré.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Dim 14 Fév 2010, 15:16

Bonjour Petero,

Tu es bien dans mon invitation dans ma cabane ;)

D'abord je te dois des excuses pour mon retard, car hier soir j'ai pris du temps pour écrire tout cela.

Cette cabane a des fenêtres ouvertes puisque toute personne qui le désire peut intervenir. Sinon je t'aurai proposé un échange d'emails.

JE te remercie d'être venu. Je vais revenir ce soir.

On va discuter dans l'authenticité de nos différences, et dans le respect de cette différence. Une discussion ouvre des portes et permet de voir autrement. Même si pour X raisons on garde ensuite nos positions initiales. On verra

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Dim 14 Fév 2010, 17:01

Petero a écrit:

Tiens comme c'est drôle Tu commences ton évangile de Jean, le porteur d'Eau, en me parlant du signe du poisson, alors qu'hier en fin d'après-midi j'ai ouvert un nouveau sujet traitant de la venue de l'ère du porteur d'Eau et de la fin de l'ère du porteur de poisson. Sujet qui a comme par bizarerie, disparu dans la nuit, puisque je ne le retouve plus dans la liste des sujets.

Un modérateur serait-il passé par là où est-ce vois qui deviens aveugle !!! Si celui qui l'a censuré avait la gentillesse de me dire pourquoi, ce serait fort bien ; où dans le cas contraire où il l'a fait passé ... Merci.

Oui, eh, allo le modérateur, voulez-vous bien écouter mon ami Pepeto, Pinocchio aussi aimerait voir ce sujet, Car j'adhère à cette idée un peu new age.

2000 ans d'ère du Poisson avec Jesus comme prophète qui nous a mis dans le parcours du salut et de la rédemption qui nous fait devenir l'ami du Christ. Ensuite, l'ère du verseau et du verseur d'eau, qui est l'ère de la fraternité. Avec un nouveau prophète pour ouvrir cette ère pour nous guider?

Bon, revenons à notre parcours autour du puit de la samaritaine Very Happy

Me faut le temps d'écrire, et encore en me limitant sur l'essentiel car mon puit est sans fond Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Dim 14 Fév 2010, 18:15

Bonjour Pepeto,

Veux-tu bien que je t'appelle Pepeto ? Very Happy
Dans ma cabane, c'est un peu aussi le ventre de la baleine où Pepeto et Pinocchio, la marrionnette de bois à qui Pepeto à donner le souffle de la vie s'y retrouvent enfermer et papote tout en pèchant à la ligne.

N'est-ce pas une belle image ? Beaucoup d'allusions dans cette image
Je laisse fonctionner ton imagination vigoureuse Very Happy

Ce que tu dis du Chapitre 5 m'interesse beaucoup. Donc, je suis ton regard, commencant à tourner autour du puit par le chapitre 5, qui est la suite de ce qui s'est passé au chapitre 4, car Evangile de Jean = parcours de l'âme dans le chemin du retournement de l'âme. Toute la discussion pour moi se base sur ce postulat qui dans mon parcours de foi s'est révélé comme une vérité.

Donc, déjà le chapitre 5 devient ce qui se passe à la sortie du tunnel de ce puit. Zut, j'ai laché un mot: Puit=tunnel. Ce puit n'est pas que cela, mais n'est-il pas aussi cela ?

Dans ce chapitre 5, l'âme se retrouve dans la réalité de la loi des Egos. Il y a plein d'égo autour de cette piscine bouillonnante. Tiens piscine bouillonnante ? Serait-ce la vue que voit l'âme de ce puit lorsqu'elle arrive ici ? confused

;)

L'âme réalise qu'elle est gouvernée par la loi de l'Ego, des "moi je". C'est le monde de la bagare du meilleur et de la sélection naturelle. Je crois que notre Darwin a dû arrêter son parcours ici. Mais Darwin nous dit une vérité, dans le bas monde sans le Christ nous sommes sous la loi de la bataille des égos. Que le meilleur gagne et que les autres crèvent !

Or, si et seulement si l'âme est passée au puit, la loi change. J'étais un "moi je", j'en crève maintenant. Cela me mène dans mon enfer ! J'en prend conscience, je le réalise pleinement, j'en souffre de toute mon âme. On en peut plus. Au chiotte l'ego crie l'âme.

L'âme réalise pour la première fois qu'elle est péchéresse. Dans les chapitres précédent, on n'a pas cette conscience. Bien Sûr Jean le baptiste, oui, le Christ, oui, mais nous ?

LE CHrist vient vers cette âme humiliée et lui dit:"leve-toi, prend ton grabat, et marche".

Le Christ alors vient. L'âme ne le reconnaît pas, elle dit:"Qui c'est celui là que je n'arrive pas à reconnaître ? St-Jean le dit en toute lettre.

Le Christ guérit ? Evidement ! Complétement ? Là je diverge à toi, car si le Christ avait guérit l'âme complètement, alors l'Evangile devrait alors s'arrêter à ce chapitre. Je t'ai relevé, tu es complètement guéri. Fin de l'évangile

De quoi guérit-Il l'âme ici ? Il le guérit du monde des Ego et du monde de Darwin. Du monde du "moi je" il l'introduit dans le monde du "JE SUIS", du monde de la bagarre des Egos, il l'introduit dans l'Amour du JE SUIS.

Mais pourtant, non, également, il n'est pas guérit totalement. LE CHrist lui donne maintenant des jambes, où l'âme qui se reconnaît pécheresse va pouvoir marcher. MArcher où ? sur le sentier de la FOI. L'âme ici entre dans ce sentier. L'âme est guérie ? Oui et non, en potentiel, en devenir, elle est totalement guérie, mais en action, pas encore, Le CHrist place l'âme à l'entrée du chemin de cette guérisson. Ici on a une guérison par le Feu. Il y a une autre guérison qui nous attend, celle du chapitre 9 (qui est la suite du chapitre 8 où le Christ chasse les démons de MArie madeleine et elle reconnait le CHrist là). On réalise là qu'on est aveugle de naissance.L'aveugle-né reçoit le miracle du Christ, purifié du Péché, et purifié, là, il voit, et reconnait le CHrist. Notre paralytique ne reconnaît pas le Christ, il ne voit pas encore. Il ne peut donc être complètement purifié.

AU niveau du paralytique relevé par le Christ, l'âme reçoit sa première purification par le feu, et l'âme se retrouve face à un chemin (Le Christ lui a donnée des jambes pour cela). Ce chemin, la montée du carmel ? Pour moi, oui, avec sa croix sur l'épaule, oui. Avec dans son coeur le trésor caché de l'eau du puit de la samaritaine, oui.

Zut, j'ai laché un autre qualificatif: puit = trésor caché Very Happy

Et en avant sur le chemin de souffrance (la Croix) et dans le coeur, comme dit soeur Emmanuelle:"Yallah, en avant, et haut les coeurs" car on a puisé l'eau du puit.

1ère Béatitude: En avant, les écrasés du souffle, car le royaume des cieux t'est désormais ouvert"

C'est la 1ère Béatitude. Donc, Chemine, va de l'avant. Tu es à l'entrée du bon chemin.

L'âge de 38 ans m'interpelle. Je dois me tromper, car j'ai envie de rapprocher ce nombre de 40. 40 ans, le temps de l'érrance pour que l'on rencontre le CHrist et son "lève toi, prend ton grabat et marche".

J'avoue que cela ne me plaît pas non plus lorsque je vois que certains escamotent ce message, ce verbe du Christ, ce miracle, en "Léve toi et marche". ALors on perd le sens total de ce miracle, et moi le Lion qui vit tous les jours ce chapitre 4 et ce chapitre 5, dans mon coeur et dans mon quotidien, je me dis que on ne peut pas escamoter le messsage du CHrist selon ce qu'il me plairait d'entendre, que dans mon chapitre à moi qui est le chapitre 5, j'eusse le culot de déclarer que j'y serait sans péché, alors que c'est là grâce à la lumière du CHrist, par sa grâce donc, qui vient que je réalise que je suis pécheur. Donc, au chapitre 5, pour la première fois de sa vie, l'âme réalise qu'elle est pécheresse, qu'il va falloir porter sa croix, et sa cruche d'eau, et les porter là haut, au sommet de la montagne du carmel, pour ensuite redescendre de cette montagne, vers le monde, et y verser le contenu de sa cruche.

C'est cela que je vis au quotidien dans mon chemin de rocaille, portant ma croix et ma cruche pleine d'eau débordante et bouillonnante
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Dim 14 Fév 2010, 19:45

Bon, centrons nous sur un peu sur le puit.

On y trouve et déterre plein de chose dans ce puit. C'est un jet d'eau vive, certes. Où est ce puit ? Dans le fond du coeur de l'homme ? OUi

Peut-on être appellé un jour par la force des choses (= la [com]pression de l'Esprit-saint?) à prendre sa pelle et sa pioche, et y creuser, creuser, dans la souffrance, sans savoir encore ce qu'on y cherche, à savoir le soleil ?. Y voir sortir des jets, comme des milliards de points qui chacuns s'élargissent et contiennent des lumières ? Ces jets peuvent-ils nous jetter écrabouillé d'Amour et de désir d'Amour sur le sol? Comme ce paralytique ? Y sommes nous comme cette samaritaine qui proclame avec une telle beauté émotionnelle :"il sait tout de moi ?"

Peut-on dans le fond de ce puit, sans rien connaître de l'Evangile de Jean, y déterrer l'évangile de JEan ? L'Evangile de la vie ? PEut-elle cette évangile être enfouillie dans le coeur de chaque homme à son insu, là, dans le fond du puit de la samaritaine ? Oui Petero. Il y a tant et tant de choses dans le fond de ce puit. Dans le fond de ce puit, à force de creuser, et creuser encore, par la force de l'Esprit-saint qui te comprime dans le fond de ce puit, j'ai découvert tout cela. J'ai ai découvert mon soleil, qui s'y transperce d'Amour en se déchirant, car l'Esprit-saint, Petero, y vient transpercer le coeur, ton soleil , ton "JESUIS", Soleil transpercé par l'Esprit-saint d'AMour, qui t'écrase sur le sol, en mille pièces. Tu y proclames:"il sait tout de moi". Pas besoin de lire l'Evangile de Jean pour cela. Car l'Evangile de JEan est au fond du puit. L'Evangile de Jean EST le fond de ce puit. Tu comprends Petero ? Oui je sais que tu comprends. Dans le fond de ce puit, Petero, L'Esprit saint se relie à la terre en te transperçant l'âme de part en part.


Je le sais Petero, car je suis né dedans. Ce qui te bouscule en fait, c'est que tu ne peux comprendre que cela puisse se faire en dehors de l'Eglise et de ses sacrements. Je ne t'en veux pas. Evidement non, Petero. Si quelqu'un peut vivre cela au sein de L'Eglise catholique, je m'agenoue dans la joie, je rends grâce de cet acte d'amour inouï.

L'Eglise, PEtero, l'Esprit saint, il est partout. Et les coeurs d'hommes et de femmes, ces puits, ils sont partout. Penses-tu que dans son insoutenable désir de pouvoir se relier, L'Esprit-saint va attendre que telle ou telle âme aille rejoindre l'Eglise d'abord ? L'Esprit-saint est bien plus Amour que cela. Dès qu'il va voir un puit ouvert et préparé, il va descendre et s'y engouffrer, nobostant le fait que cette âme ait rejoint l'Eglise catholique.

Parce que l'ESPRIT est fou d'amour pour se relier à toutes les âmes qu'il peut Petero.
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Dim 14 Fév 2010, 20:11

C'est pour cela aussi et bien sûr, que par toi, L'Esprit, par le Christ, à pu t'utiliser pour me parler de son Amour. Par toi le verseur d'eau

Comprends-tu cela ? Petero, diacre bouillonnant dans le fond du puit de l'Amour
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Dim 14 Fév 2010, 20:41

Petero a écrit:

Explique-moi donc pourquoi Jésus, en disant à ce paralytique dont nous parle St Jean, porterait-il encore ses péchés, après que Jésus lui ai dit : "Lève-toi, prend ton grabat est marche", quand Jésus nous donne qu'il a le pouvoir de pardonner les péchés en disant : "prend ton grabat et marche" et qu'il nous donne la preuve qu'il a bien pardonné au paralytique et à tous les paralytiques qu'il relève, en lui disant : "aie confiance, tes péchés sont remis".

Je l'explique tout bêtement ainsi, Petero. Par ce miracle du Christ, l'âme, qui s'y reconnaît pécheresse, entre dans le chemin de la foi. Cette acte de grâce du CHrist, ce miracle, lui ouvre la porte du chemin de la foi. L'âme devient pélerine sur le chemin de la foi.

Avoir la foi, cela veut dire, que à partir d'ici, l'âme a confiance dans l'action du salut, par le Christ.
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Dim 14 Fév 2010, 21:26

Ensuite, pour parler brièvement du Chapitre 6 en rapport au porteur d'eau et du verseur d'eau.

Dans le chapitre 6, celui de la multiplication des poissons et des pains, l'âme entre comme disciple du Christ, elle est son acolyte dans la distribution des poissons et pains multipliés.

Qui est le verseur d'eau ici ? L'âme, non, pas encore, le Christ est le verseur d'eau sur la terre. L'âme sert ce verseur d'eau. Ici, par exemple, l'âme est prête pour être prêtre si elle veut. Evidement un prêtre peut être plus que cela sur le chemin de Foi, mais ce prêtre doit au moins avoir atteint ce niveau spirituel. C'est le minimum minimorum. Le prêtre est porteur d'eau et peut aussi être pécheur. Son âme est aussi pelerine sur le chemin de FOI. Même si son âme a cheminé d'avantage pour devenir l'ami du CHrist (chapitre 11) en plus d'être son serviteur (chapitre 6). Dans l'humilité chaque prêtre se reconnaît comme simple serviteur/acolyte du CHrist d'abord. Je pense que si on demandait au pape s'il pense qu'il est acolyte du Christ il répondrait OUI. Le pape se doit d'être plus, n'empèche il est et restera, comme le plus petit des diacres, acolyte du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8190
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Dim 14 Fév 2010, 23:08

Visiblement, cher lion des bois, une fois de plus tu refuses mon invitation à prendre le véritable chemin que l'Evangile de Jean nous montre, le Chemin ouvert par Jésus, pour continuer sur votre chemin éclairé par l'astrologie ou les guides astrals.

J'avais prévenu que je ne te suivrai pas sur ce chemin. Je te laisse donc poursuivre ton chemin tout seul, à moins que d'autres acceptent de te suivre.

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Dim 14 Fév 2010, 23:54

C'est vraiment pas grâve Petero

L'histoire du parcours dans l'Evangile, j'ai trouvé un Père catholique, qui a écrit un livre qui abonde dans ce sens, du parcours dans l'Evangile de Jean. J'ai eu quelques échanges avec lui par email car il vit en France. C'est un Père passionniste, très orienté sur la théologie de la passion du CHrist.

Petero, les regards sur l'Evangiles de Jean vu la richesse qui s'y trouve, sont multiples. j'ai l'impression que plus les yeux s'ouvrent et plus on y voit des merveilles dans cet Evangile. Saint-Jean reste mon plus grand guide spirituel. Je respecte profondément ta vue, je l'ai comprise, je la rejette pas en tant que tienne.

Tu es dans l'Amour du Christ, j'en suis certain
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mar 20 Nov 2012, 23:40

Suite à une discussion orageuse avec " Jésus-Christ est mon pote " ( JCEMP ) , j'ai cherché les sujets déjà traités à propos des noces de Cana . Il y en a eu plusieurs et aucun ne s'est terminé en consensus .

Finalement , j'ai choisi le plus original , celui lancé par Lion-des-bois .

Mon but est de vider un abcès de traduction , qui , à mon humble avis , empoisonne l'exégèse du miracle des noces de Cana .

Il est de plus en plus admis que pour lire Jn 2 , 1-11 , il faut s'imprégner des coutumes juives en matière de noces , à l'époque de Jésus .

Elles sont exposées , notamment , dans le site

http://www.regard.eu.org/Livres.6/Palestine.au.temps.de.JC/16.html

déjà cité par Petero et moi-même , dans le fil " Jésus et son épouse " .

La traduction habituelle que je mets fortement en doute est celle du verset 2 , 4 .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Mer 21 Nov 2012, 00:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mer 21 Nov 2012, 00:22

Il faut d'abord planter le décor de ce que la BJ appelle " la semaine inaugurale " :

Jour 1 : Enquête des Peroushim sur Jean le Baptiste Jn 1 , 10-28

" Le lendemain " , jour 2 : Reconnaissance du Messie par Jean le Baptiste Jn 1 , 29-34

" Le lendemain " , jour 3 : Transfert de disciples de JB à Jésus et choix de Pierre Jn 1 , 35-42

" Le lendemain " , jour 4 : Recrutement de nouveaux disciples et annonce du royaume céleste ainsi que de son Roi , Jésus lui-même Jn 1 , 43-51 Fin du chapitre 1 .

Chapitre 2 :

Brusquement , plus de " lendemain " mais " le troisième jour " ! ? ! ...

Le troisième jour ( soit le septième de la semaine inaugurale ) , une noce est en cours à Cana , en Galilée et la mère de Jésus y était . Ah bon !? ! ?

Que va-t-il se passer ??? Palpitant ...


_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mer 21 Nov 2012, 06:42

Que s'est-il passé les jours 5 et 6 de la " semaine inaugurale " ? Nous en sommes réduits aux conjectures .

La moins mauvaise méthode est probablement de relire la Genèse pour les 5e et 6e jours de la création : fécondité des animaux marins et des oiseaux pour le 5e jour ( Gn 1 , 20 à 23 ) et fécondité de la vie sauvage terrestre pour le 6e jour ( Gn 1 , 24-25 ) .

Que peut-on en tirer pour la recréation amorcée par le Messie ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mer 21 Nov 2012, 06:56

Dans la Genèse :

jour 1 : création de la lumière et des ténèbres ( Gn 1 , 1-5 )

jour 2 : séparation des eaux du ciel et des eaux de la terre ( Gn 1 , 6-8 )

jour 3 : séparation du continent terrestre et de la mer , création des végétaux sur la terre
( Gn 1 , 9-13 )

jour 4 : création des astres éclairant ou obscurcissant la terre ( Gn 1 , 14-19 ) .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mer 21 Nov 2012, 07:26

Je me demande si la " semaine inaugurale " ne peut pas être aussi considérée comme les premiers pas du nouveau croyant de la nouvelle alliance , dans son cheminement avec Jésus .

Dans cette optique , le fidèle enquête sur l'alliance ( questions à Jean Le Baptiste , qui est toujours dans l'ancien Testament mais verse l'eau du retour , qui permet de distinguer lumière et ténèbres ) , constate que l'ancien testament pointe vers Jésus-Christ ( qui verse les eaux du ciel ) , s'attache à Lui et à son futur chef d'Eglise ( et devient une semence sur la terre , pour produire du fruit ), et s'ouvre à la dimension cosmique du Royaume des cieux ( peut , comme le Christ , faire des aller-retour entre le ciel et la terre ) .

Il n'est rien dit du 5e et du 6e jour , car le nouveau croyant est ivre de sa liberté retrouvée et prêt aux meilleures et pires folies créatives , dans l'eau , dans le ciel et sur la terre . Mieux vaut donc être discret .

Le septième jour ( le troisième après la découverte de la dimension cosmique de l'existence grâce à Jésus ) , c'est le repos de Dieu et le retour du croyant aux réalités terre-à-terre : une noce terrestre est en cours et la mère de Jésus ( et du croyant ) y est active . Mais quand le croyant arrive avec son Messie , il est presque trop tard : le vin a déjà été bu et la fête doit donc se terminer .

Que va-t-il se passer ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mer 21 Nov 2012, 21:43

Suite du feuilleton .

Jn 2 , 2-3 , traduction Chouraqui :

" Ieshoua est aussi invité à la noce avec ses adeptes .
Le vin est épuisé .
La mère de Ieshoua lui dit : " Ils n'ont plus de vin " .

Rien d'extraordinaire à cette invitation . Tous les jeunes hommes des environs étaient invités d'office à la noce , avec leurs amis , anciens ou nouveaux , jusqu'à ce que le vin soit épuisé .

Rien d'étonnant donc à ce que Jésus arrive avec ses tout nouveaux adeptes . Personne ne sait qu'Il les a formés secrètement pendant deux jours de folle liberté sous le regard de Dieu .

Je sens Marie inquiète : c'est trop tard ; il n'y a plus de vin . Suivant la coutume , la noce doit être considérée comme terminée . A-t-elle mal pour son Fils ? Saint-Jean ne le dit pas , mais je suppose
qu'en tant que fils adoptif , il connaît sa nouvelle mère et sait qu'elle a été partagée entre douleur et confiance .


A suivre .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Jeu 22 Nov 2012, 09:54

Nous sommes devant le noeud de Jn 2 , 4 . Les ( très nombreuses ) variantes de la traduction usuelle font état d'un conflit ou tout au moins d'une tension entre Jésus et sa mère .

Cette tension va se résoudre quasi naturellement dans les versets suivants , par le miracle de l'eau changée en vin . Le rythme est enlevé mais c'est quand même plus étoffé que le " Veni , vidi , vici " de Jules César ( Je suis venu , j'ai vu , j'ai vaincu ) .

Mais y a-t-il eu vraiment tension en Jn 2, 4 ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Jeu 06 Déc 2012, 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Jeu 22 Nov 2012, 23:52

Le texte grec translittéré de Jn 2 , 4 est :
legei autè ho ièsous ti emoï kaï soï gynè oupô ekei hè hora mou

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Ven 23 Nov 2012, 13:12

lion-des-bois a écrit:
2000 ans d'ère du Poisson avec Jesus comme prophète qui nous a mis dans le parcours du salut et de la rédemption qui nous fait devenir l'ami du Christ. Ensuite, l'ère du verseau et du verseur d'eau, qui est l'ère de la fraternité. Avec un nouveau prophète pour ouvrir cette ère pour nous guider?
La prophétie de Jésus s'est accomplie totalement
c'est pour ça qu'il a été reconnu comme le messie
en 2000 ans il s'est passé beaucoup de choses
ce qu'il fallait c'est un nouveau messie pour générer la religion de cette nouvelle ère :esca:
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Ven 23 Nov 2012, 17:31

Je me proposais de défendre ma traduction personnelle de Jn 2 , 4 mais je compte lire au préalable
le livre " Le nouveau commentaire de l'Evangile de Jean . Venez et vous verrez , L'évangile de Jean d'Alain Marchadour " Bayard , 535 p 19 euros .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Jeu 06 Déc 2012, 16:52

Je viens enfin de recevoir " Venez et vous verrez - Nouveau commentaire de l'évangile de Jean " par Alain Marchadour ( assomptionniste - ancien doyen de la Faculté de théologie de Toulouse ) .
Extrait du 4e de couverture :
" Depuis sa naissance à la fin du 1er siècle , l'Evangile de Jean occupe une place particulère dans l'ensemble des écrits du Nouveau Testament . Oeuvre originale et fascinante , complexe , très inspirée , le dernier évangile mérite sa réputation d'évangile énigmatique ... "

Sa traduction de Jn 2 , 4 est osée : " Ne t'en mêle pas , femme ! Mon heure n'est pas encore venue . " .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mar 11 Déc 2012, 11:08

Les traductions diverses de Jn 2 , 4 sont rendues pénibles par l'existence d'une expression grecque " ti emoï kaï soï " qui signifie : " je n'ai rien à voir avec toi " .

Mais la plupart des traducteurs s'accordent à dire que l'évangéliste n'a pas voulu utiliser cette expression idiomatique ; comme le grec n'est pas sa langue maternelle , il est supposé qu'il a traduit mot à mot une phrase araméenne ou hébraique .

D'après Alain Marchadour , il faudrait plutôt traduire : " Ne t'en mêle pas " .
Mais alors , Marchadour doit expliquer laborieusement pourquoi Marie passe outre à l'interdiction de son Fils .

Faisons comme le récitant prosélyte judéo-chrétien et traduisons mot à mot :

" il dit à elle le jésus un rien à moi et à toi femme pas maintenant l'heure de moi " .

Et reprenons le contexte , en adoptant , au contraire de Marchadour , l'hypothèse de la " semaine inaugurale " ( parallèle entre le récit de la Création en 7 jours et le récit de la
recréation par le recrutement d'adeptes - avec un trou pour les cinquième et sixième jour ,
jours de fécondité , biologique pour la Genèse , spirituelle pour l'Evangile ) .

Le troisième jour après le recrutement de Nathanaël , soit le septième jour de la semaine inaugurale , il y a une noce à Cana en Galilée . Suivant la tradition ( païenne , pas mosaïque
mais tolérée ) , tous les garçons des alentours sont automatiquement invités et doivent s'enivrer jusqu'à
ce qu'il n'y ait plus de vin .



Quand Jésus et ses premiers adeptes reviennent dans la réalité païenne à Cana ( ils sont perçus comme une bande de copains ordinaires ; personne ne sait qu'il s'est déjà passé deux jours d'ivresse spirituelle ) , il semble qu'ils arrivent trop tard . La mère de Jésus Lui dit : " ils n'ont pas de vin " [ pour vous ] .

C'est sûrement une arrivée tardive ( le majordome confirme indirectement un peu plus loin ) .

J'imagine Marie enthousiaste de voir arriver son Fils avec des amis mais attristée qu'ils ne peuvent pas prendre part à la joie commune .

" Ils n'ont pas de vin " .

La réponse que je propose est :

" Mais qu'est-ce que cela pour moi avec toi , femme ? Mon heure n'est pas encore venue ! "

Interprétation personnelle : Jésus rassure sa mère . C'est bien peu de chose , ce qu'elle demande , étant donné que l'heure de Son Sacrifice
n'est pas encore là .

Marie ( à qui il avait été prédit qu'un glaive lui transpercerait le coeur à cause de son Fils ) , comprend tout-de-suite , et , transportée d'allégresse , va chercher les serviteurs : " Faites tout ce qu'Il vous dira " . Elle , elle sait Qui Il est et a confiance . D'après la réponse de Jésus , elle sait aussi
que ce n'est pas encore l'heure de son glaive à elle . Les initiés ( Jésus , Sa mère et les premiers disciples ) peuvent relancer la joie et s'enivrer eux aussi , d'autant plus que le vin est nouveau ...

A votre santé !

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Mar 11 Déc 2012, 22:56, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80255
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mar 11 Déc 2012, 11:19

boulo a écrit:


D'après Alain Marchadour , il faudrait plutôt traduire : " Ne t'en mêle pas " .
Quand

Ou plutôt, si on comprend bien l'unité mystique de Jésus et Marie :

"Tu sais ce qui est en jeu : (sous-entendu : le vin = la passion puis la grâce).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mar 11 Déc 2012, 11:30

Nos posts se sont croisés . Votre interprétation est traditionnelle , cher Arnaud .

Mais à Cana ( première visite ) , l'heure est à la joie , me semble-t-il .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80255
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mar 11 Déc 2012, 11:42

boulo a écrit:
Nos posts se sont croisés . Votre interprétation est traditionnelle , cher Arnaud .

Mais à Cana ( première visite ) , l'heure est à la joie , me semble-t-il .

Je pense que Marie vit du mystère du Christ depuis l'annonciation et même avant ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mar 11 Déc 2012, 11:53

Oui , bien sûr . Mais elle ne connaît pas tous les détails de l'aventure publique que son Fils va vivre , me semble-t-il . Elle en connaît les grandes lignes et l'aboutissement final . Et , à aucun moment , elle ne perd confiance . Mais les détails , elle les Lui laisse : " Faites tout ce qu'Il vous dira " .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mar 11 Déc 2012, 12:13

Arnaud Dumouch a écrit:
boulo a écrit:


D'après Alain Marchadour , il faudrait plutôt traduire : " Ne t'en mêle pas " .
Quand

Ou plutôt, si on comprend bien l'unité mystique de Jésus et Marie :

"Tu sais ce qui est en jeu : (sous-entendu : le vin = la passion puis la grâce).

Si je vous suis , je devrais modifier ma traduction en " C'est une affaire pour nous deux " . Mais alors le reste du verset : " mon heure n'est pas encore venue " colle moins bien ( sans être contradictoire ) .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80255
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mar 11 Déc 2012, 14:19

Citation :
"Femme, Tu sais ce qui est en jeu ... Mon heure n'est pas encore venue".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mar 11 Déc 2012, 14:56

Chez Chouraqui : "Qu'en est-il pour moi et pour toi, femme?"
Chez Sr Jeanne d'Arc : "Qu'est-ce de toi à moi, femme ?"

Finalement, ce qui nous heurte, c'est le fait que Jésus dise "femme" à sa mère. Peut-être qu'à l'époque cela n'avait rien de choquant...
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mar 11 Déc 2012, 16:27

Effectivement , chère Cécile . Au risque de choquer , je dirais que la traduction la plus correcte par rapport à notre sensibilité moderne serait : " chérie " .

Et une traduction vulgaire mais parlante du verset 2 , 4 serait : " Ne t'en fais pas , chérie ; c'est pas l'heure de notre sacrifice . " .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mar 11 Déc 2012, 23:04

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
"Femme, Tu sais ce qui est en jeu ... Mon heure n'est pas encore venue".

La première partie du verset ainsi traduit , n'est plus une traduction mais une interprétation , cher Arnaud . Pour la respecter , je proposerais comme traduction : " Cela nous concerne-t-il , femme ? Mon heure n'est pas encore venue . " ( ou bien la traduction Chouraqui ) ou encore : " C'est une affaire pour nous deux ; mon heure n'est pas encore venue " .

Mais je préfère ma traduction " révolutionnaire " : " C'est peu de chose pour moi et toi , femme ; mon heure n'est pas encore venue " .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Jeu 10 Jan 2013, 05:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau   Mer 12 Déc 2012, 08:51

Finalement , je me demande si l'ambiguïté du verset Jn 2 , 4 , n'est tout simplement pas VOLONTAIRE .

Tout l'évangile de Jean est un parcours initiatique pour le croyant . Mais qui respecte le rythme de progression de chacun .

Quitte à entretenir l'équivoque .

Comme aussi dans l'épisode où Jésus déclare devant le temple de Jérusalem : " Détruisez ce Temple et je le rebâtirai en trois jours " . " Il parlait du Temple de Son Corps " .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
 
St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» St-jean - L'évangile du porteur et du verseur d'eau
» Evangile selon Saint Jean, chap 20 ; verset 11 - 18
» Evangile selon Saint Jean, chap 8 ; verset 57 - 59
» Jean chapitre 21; la fin de la Papauté
» Evangile selon Saint Matthieu , chap 10 ; verset 5 - 8

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: