DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Galilée et les autres condamnations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
LBDLM



Messages : 132
Inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 01:10

Philippe Fabry a écrit:
fredsinam a écrit:

comptez vous attendre 500 ans pour se rendre compte que vous vous êtes trompé ou alors vous comptez s'appuyer sur les 20 derniers siecle pour constater que cela n'arrivera Jamais dans 500 ans


Est-ce que la pratique du Duos habet et bene pendentes a toujours cours?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 01:14

amourforce a écrit:


Appelez à ce convertir c'est totalement faux, ou est le respect des différences si l'eglise impose ?

Le Christ a appelé Ses disciples à convertir les nations:

"Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fil et du Saint-Esprit, leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous toujours jusqu'à la fin du monde." - Matthieu 28, 19-20

"Puis il leur dit : " Allez par tout le monde et prêchez l'Evangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; celui qui ne croira pas, sera condamné." - Marc 16, 15-16

Citation :
Donc les gens qui refusent le pape sont pas digne de Dieu ? là vous faites erreur car le seul vicaire du christ est le saint esprit et non le pape.

Le Saint-Esprit est l'amour mutuel du Père et du Fils, il procède du Père et du Fils, il n'est donc pas le vicaire du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 01:21

amourforce a écrit:


Appelez à ce convertir c'est totalement faux, ou est le respect des différences si l'eglise impose ?

Quelle différence, celle entre l'erreur et la vérité ?
Et l'Eglise n'impose pas, elle propose.


, je crois simplement que l'eglise de rome se bat plus pour avoir le pouvoir que sur le message réel de jésus.

C'est votre problème : vous croyez un tas de trucs sans fondement.

Jésus est universel comme Dieu, ils ne sont ni chrétien ( car jesus ne peut pas etre son propre disciple puisque chrétien veut dire disciple de jesus ) n'est pas musulman, n'est pas juif.

Discours à côté de la plaque : les chrétiens sont précisément les disciples de Jésus, ce que ne sont ni les juifs, ni les musulmans. Les uns et les autres, plus ou moins héritiers de la Loi, détiennent une part de la vérité mais, rejetant le Christ, pas l'intégralité de la Révélation.

Donc les gens qui refusent le pape sont pas digne de Dieu ?

Je n'ai pas parlé de digne ou pas digne, je vous parle d'enseignement de Dieu. Ceux qui ne sont pas catholiques en rejettent nécessairement une partie.

là vous faites erreur car le seul vicaire du christ est le saint esprit et non le pape.

Vous savez ce que signifie vicaire ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 01:28

amourforce a écrit:
Paul a écrit:
amourforce a écrit:


Appelez à ce convertir c'est totalement faux, ou est le respect des différences si l'eglise impose ?

Le Christ a appelé Ses disciples à convertir les nations:

"Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fil et du Saint-Esprit, leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous toujours jusqu'à la fin du monde." - Matthieu 28, 19-20

"Puis il leur dit : " Allez par tout le monde et prêchez l'Evangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; celui qui ne croira pas, sera condamné." - Marc 16, 15-16

Citation :
Donc les gens qui refusent le pape sont pas digne de Dieu ? là vous faites erreur car le seul vicaire du christ est le saint esprit et non le pape.

Le Saint-Esprit est l'amour mutuel du Père et du Fils, il procède du Père et du Fils, il n'est donc pas le vicaire du Christ.


pourtant lorque l'on regarde la définition latine de Vicaire = Vicarius ( lieutnant ) : qui tient la place d'un autre : le vicaire de jésus est pierre donc le pape.vicaire de Jésus signifie vicaire du fils de Dieu, s'écrivant en latin : VICARIVS FILII DEI. Ce qui donne ce chiffre incontestable 666 du tableau et présenté comme maléfique par Jean, parce que personne ne peut être le remplaçant du fils de Dieu ! Aucun homme ne peut prétendre remplacer le Fils unique, car Jésus n'est autre que l'image de l' Agneau venant d'écrire le Livre de Vie qui introduit aujourd'hui la Vérité dans le monde. Pierre est le personnage de l' Agneau, du Fils de l' Homme qui est couché sur le sein de jésus, celui qui parle aujourd'hui au nom de Jésus. Qui que ce soit le comprendra.







VIVAIRE DE DIEU

Mais oui, le pape est le remplaçant, le délégué du Christ sur Terre.

Trouvé sur Wikipédia: "Vicaire du Christ : titre pontifical; le Christ étant l'unique prêtre de qui découle tout le sacerdoce, le pape est donc considéré comme vicaire du corps mystique de l'Église, le corps mystique représentant le Christ sur terre."

Mon livre de vie est la sainte Bible et non un livre écrit par des gens qui n'ont rien compris aux Écritures (Matthieu 22, 29).

study


Dernière édition par Paul le Mar 16 Fév 2010, 01:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 01:29

amourforce a écrit:
Paul a écrit:
amourforce a écrit:


Appelez à ce convertir c'est totalement faux, ou est le respect des différences si l'eglise impose ?

Le Christ a appelé Ses disciples à convertir les nations:

"Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fil et du Saint-Esprit, leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous toujours jusqu'à la fin du monde." - Matthieu 28, 19-20

"Puis il leur dit : " Allez par tout le monde et prêchez l'Evangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; celui qui ne croira pas, sera condamné." - Marc 16, 15-16

Citation :
Donc les gens qui refusent le pape sont pas digne de Dieu ? là vous faites erreur car le seul vicaire du christ est le saint esprit et non le pape.

Le Saint-Esprit est l'amour mutuel du Père et du Fils, il procède du Père et du Fils, il n'est donc pas le vicaire du Christ.


pourtant lorque l'on regarde la définition latine de Vicaire = Vicarius ( lieutnant ) : qui tient la place d'un autre : le vicaire de jésus est pierre donc le pape.vicaire de Jésus signifie vicaire du fils de Dieu, s'écrivant en latin : VICARIVS FILII DEI. Ce qui donne ce chiffre incontestable 666 du tableau et présenté comme maléfique par Jean, parce que personne ne peut être le remplaçant du fils de Dieu ! Aucun homme ne peut prétendre remplacer le Fils unique, car Jésus n'est autre que l'image de l' Agneau venant d'écrire le Livre de Vie qui introduit aujourd'hui la Vérité dans le monde. Pierre est le personnage de l' Agneau, du Fils de l' Homme qui est couché sur le sein de jésus, celui qui parle aujourd'hui au nom de Jésus. Qui que ce soit le comprendra.







VIVAIRE DE DIEU
Ah ! je l'attendais celle-là, l'histoire du 666 VICARIVS FILII DEI.
Je suis à moitié étonné que vous ne nous l'ayez pas sortie plus tôt.
Ca faisait longtemps qu'on nous l'avait pas reservie sur ce forum. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 01:32

amourforce a écrit:

pourtant lorque l'on regarde la définition latine de Vicaire = Vicarius ( lieutnant ) : qui tient la place d'un autre : le vicaire de jésus est pierre donc le pape.vicaire de Jésus signifie vicaire du fils de Dieu, s'écrivant en latin : VICARIVS FILII DEI. Ce qui donne ce chiffre incontestable 666 du tableau et présenté comme maléfique par Jean, parce que personne ne peut être le remplaçant du fils de Dieu !

Là, on tombe dans le crétinisme le plus abyssal.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 01:49

amourforce a écrit:
il faut arreter de croire que le saint esprit a été envoyé pour 1 seul homme et une seule église, le saint esprit est venu pour l'humanité toute entière et pour chaque etre. .

Vous avez une drôle de façon de réfléchir et vous melangez tous . Je vais essayer de vous repondre :

L'esprit saint est une révélation du christ et non de boudha ,de Mahomet ou d'une autre croyance d'Amazonie .Par conséquent ça n'a pas de sens de parler de l'esprit saint lorsque tu parle d'une autre religion que le christianisme .L'esprit saint est une spécificité uniquement chrétienne ,il provient du père et du fils et vient nous révélé la vérité et la vérité c'est Dieu çàd le père le fils et le saint Esprit . Il est donc impossible de recevoir l'Esprit saint en la plénitude et de ne pas adorer le père par le christ :
Citation :
"Celui qui n'honore pas le Fils n'honore pas le Père qui l'a envoyé." Jean 5,23
Donc cesse de dire que l'humanité a reçu l'esprit saint ça n'a pas de sens.Jésus-Christ est le seul médiateur, l’accomplissement et la plénitude de la révélation de Dieu à l'humanité. Il est donc contraire à la foi chrétienne de soutenir que la révélation par/en Jésus-Christ soit limitée incomplète ou imparfaite. En outre, même si on ne possédera la pleine connaissance de la vérité divine qu’au jour de la venue glorieuse du Seigneur, la révélation historique de Jésus-Christ offre tout ce qui est nécessaire pour le salut de l’homme et n’a pas besoin d’être complétée par d’autres religions ou d'autre culture .

Citation :
Dois je vous rappelez que Dieu est universel et que l'eglise de romaine n'est pas universelle puisqu'elle n'accueille pas les musulmans , les juifs les boudhistes, pareil pour les autres religions

Dieu est universel mais cela n'a pas empêche les juifs de tuer le tuer pcq ils refusent ce que Dieu avait à leur dire ou les romains de tuer les disciple du christ pcq ils préfèrent garde leur culte païenne que s'ouvrir au message du christ .Autrement dit il y a des hommes ,des religions qui refusent la lumière du christ pour se complaire dans la leur :
Citation :
Il ( le Verbe) était dans le monde, et le monde par lui a été fait, et le monde ne l'a pas connu.
11 Il vint chez lui, et les siens ne l'ont pas reçu.
12 Mais quant à tous ceux qui l'ont reçu, Il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom,
13 Qui non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu sont nés.


Alors pourquoi la religion catholique est la seule qui a gardé intact le message du christ ?

le christ , unique sauveur, n'a pas simplement établi une communauté de disciples mais il a constitué l'Église comme mystère de salut: il est lui-même dans l'Église et l'Église est en lui (Jn 15,1ss.; Ga 3,28; Ep 4,15-16; Ac 9,5). Tout comme il existe un seul Christ, il n'a qu'un seul Corps, une seule Épouse: une « seule et unique Église catholique et apostolique ». De plus, les promesses du Seigneur de ne jamais abandonner son Église (cf. Mt 16,18; 28,20) et de la guider par son Esprit (cf. Jn 16,13) et cela veut dire que tout ce qui appartient au dépôt de la foi de l'Église est infaillible .
Par ailleurs il existe une continuité historique fondée sur la succession apostolique entre l'Église instituée par le Christ et l'Église catholique: C'est là l'unique Église du Christ que notre sauveur, après sa résurrection, remit à Pierre pour qu'il en soit le pasteur (cf. Jn 21,17), qu'il lui confia, à lui et aux autres apôtres, pour la répandre et la diriger (cf. Mt 28,18), et dont il a fait pour toujours la “colonne et le fondement de la vérité” (1 Tm 3,15). Cette Église comme société constituée et organisée en ce monde, c'est dans l'Église catholique qu'elle se trouve , gouvernée par le successeur de Pierre et les Évêques qui sont en communion avec lui .
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 09:16

Évidemment, misérable, Jésus est juif en son humanité parce que Marie était juive, juif de culture parce que Joseph était juif, il n'est pas "chrétien" (c-à-d "du Christ") il est "le Christ".
La Nouvelle Alliance commence explicitement pour nous avec la manifestation du Verbe vivant au troisième jour, et le don de l'Esprit Saint à la Pentecôte.
Le Christianisme n'est rien d'autre que le Judaïsme de la Nouvelle Alliance, ceux qu'on appellent "juifs" pratiquent le culte périmé et absurde de l'ancienne alliance et sont voués à la perdition s'ils s'obstinent jusqu'au bout ainsi et ne reconnaissent pas NSJC.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 09:39

tu es misérable dans le sens où tu inspires l'indignation et la tristesse, car tu vois du sexuel là où il n'y en aucun, cf. "Défendons Notre-Dame de Paris !".
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 13:57

amourforce a écrit:
mais jésus n'est pas chrétien, il est a l'origine juif, je vois mal jésus être son propre disciple d'ou pourquoi jésus est universel et non chrétien. CHRÉTIEN= DISCIPLE DE JÉSUS.
Donc l'église catholique ne peut être universelle sinon vous ne prierez pas un juif puisque jésus ne c'est pas converti. Donc jésus est universel et non chrétien. Normalement nous devrions être tous des juifs, mais des juifs messianiques ( qui croient au messie jesus ) donc on pourrait dire que la religion universelle pourrait etre le judaïsme puis que le catholicisme n'existait pas au temps de Jésus, même les apôtres sont juifs.

Comme nilamitp vous l'a dit Jésus qui était juif et mort juif, il a donc porté l'identité juive jusqu'à la fin pour l'amener à sa perfection. Et c'est cette identité juif que jésus a transmis par la foi et non à ceux qui sont seulement descendant d'Abraham selon la chair et le sang mais à tous ce qui sont descendant d'Abraham par la foi, çàd à tous ceux qui sont disposé à croire. Dans la révélation de Dieu Le peuple juif est le peuple de croyant .Dans la révélation: Israël =Eglise Jésus est donc venu nous transmettre l'identité juif qui était au paravent uniquement réservé au peuple juif .Il est donc normal que Jésus ne soit pas chrétien mais juif car il n'est pas venu crée un schisme au sien d'Israël mais achève la révélation et étendre Israël à tous les peuple mais le peuple juif est devenu schismatique ,ce fut le 1er schisme dans le peuple de Dieu qui donna d'une part les juif et d'autre part les chrétiens .Et Tout comme il existe un seul Christ, il n'a qu'un seul Corps, une seule Épouse: une « seule et unique Église catholique et apostolique ».L'Eglise catholique est cette Eglise voulue par le christ ,celle qui continue le mystère d'Israël et qui est le dépôt de toute la révélation de Dieu. Les catholique prie afin que le corps blessé du christ par des nombreuse séparation entre chrétien d'une part et juifs d'autre part se reconstitue et qu'aussi d'autre peuple se rejoigne à nous car Nul ne va au Père sans passe par le christ( Jean 14 v.6) sachant que le christ et l'Église c'est une même et seule chose .
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 14:03

amourforce a écrit:
totalement faux car c'est vous qui voyez le sexe quand je parle d'amour, .

Amourforce je voudrais te poser une petite quetion tu parle souvent de l'amour et par là tu dis que tu aime l'evangile de Jean car en effet il parle bcq d'amour mais dit moi as tu remarqué que Jean parle aussi bcq de la vérité ?alors je voudrais savoir que représente la vérité pour toi par rapport à l'amour
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 14:18

Dans S. Jean, la Vérité c'est particulièrement d'être en communion avec le Fils, comme lui-même est en communion avec le Père (tout cela dans l'Esprit). (La première épître de S. Jean et une sorte d'explication de l'évangile).
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 16:31

amourforce a écrit:
fredsinam a écrit:
amourforce a écrit:
totalement faux car c'est vous qui voyez le sexe quand je parle d'amour, .

Amourforce je voudrais te poser une petite quetion tu parle souvent de l'amour et par là tu dis que tu aime l'evangile de Jean car en effet il parle bcq d'amour mais dit moi as tu remarqué que Jean parle aussi bcq de la vérité ?alors je voudrais savoir que représente la vérité pour toi par rapport à l'amour


[b]La vérité est assez simple est que personne ne peut dire si l'amour entre 2 personnes de même sexe est immonde ou pas envers Dieu. Car ni vous ni moi sommes dans le coeur des autres pour connaitre la sincérité de leur sentiment donc nous ne pouvons pas juger. ....Etc

C'est bien dommage tu as réduit le mot vérité sur une question de sentiment entre deux personne j'espère que tu aille plus loin dans la réflexion . Tu sais il y a quelque siècle le mariage entre un homme de 40 ans et une jeune fille de 15 ans c'était qlq chose de tout à fait normal , on célèbre leur union d'amour tout à fait normal et de nos jour éprouve des sentiment pour une jeune fille de 14 ans à 40 ans même si c'est réciproque c'est passible d'une peine de prison . On ne peut donc pas diriger notre vie à partir de nos sentiments . Les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés car ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable.
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 16:32

Loi Naturelle et Homosexualité

Le concept de loi naturelle est-il évolutif ?

Le concept de loi naturelle peut-il évoluer avec la culture des peuples ? La loi naturelle est-elle la même aujourd'hui qu'il y a des milliers d'années ? Est-elle la même que lors de la création du couple originel, nos premiers parents ? La loi naturelle change-t-elle avec les civilisations ?

La loi naturelle est la loi que Dieu a gravée dans le coeur de l'homme en le créant. Ce n'est donc pas une loi humaine qui évoluerait avec l'histoire du monde et se différencierait selon les cultures. C'est une loi divine, qui n'est pas multiple mais unique. Elle s'applique à tous les hommes de tous les temps. Elle est donc universelle et supra-temporelle. Par conséquent, elle est antérieure à toutes les traditions et à toutes les civilisations.

La loi naturelle, en tant que venant du Créateur, exprime la volonté de Dieu sur l'homme. Elle dicte à l'homme, à tout homme, les devoirs fondamentaux qu'il doit observer pour être vraiment homme. Si l'homme n'observe pas les préceptes de la loi naturelle écrite dans son âme, il est amoindri dans son humanité ; dans la mesure qu'il s'éloigne de la loi naturelle, il est moins homme, c'est-à-dire qu'il porte atteinte à sa dignité personnelle, à son identité de créature faite à l'image de Dieu.

La loi naturelle n'est pas soumise aux conditions historiques : une loi naturelle changeante n'aurait pas de sens. Si elle changeait avec le temps, cela signifierait que l'homme d'aujourd'hui ne serait pas de même nature que l'homme d'hier, et que l'homme de demain aurait une nature différente de l'homme d'aujourd'hui. Les époques différentes engendreraient une nouvelle nature humaine, et à chaque nouvelle nature humaine l'histoire de l'homme recommencerait. Il n'y aurait pas de principe spécifique de la nature humaine par rapport auquel elle prendrait tout son sens. Aussi bien dire qu'en réalité il n'y aurait pas de nature humaine donnée par le Créateur.

Que la loi naturelle soit toujours la même depuis les origines de l'humanité et qu'elle doive le demeurer jusqu'à la fin du monde, cela ne signifie pas que l'attitude des individus et des peuples vis-à-vis cette loi ait été toujours la même. Certes, c'est une véritable loi qui nous commande ce que nous devons faire pour être vraiment des hommes et agir d'une façon digne de l'homme, mais cette loi intérieure ne contraint pas notre liberté. Nous pouvons obéir à cette loi ou lui désobéir. Les désobéissances multipliées à la loi naturelle en obscurcissent la connaissance dans l'esprit et affaiblissent la volonté de la mettre en pratique. Lorsque ces désobéissances créent des habitudes invétérées, la volonté humaine n'a plus la force d'obéir à la volonté du Créateur exprimée par la loi naturelle. L'entraînement de la volonté à agir d'une façon contraire à la loi naturelle la conduit à vouloir justifier intellectuellement son agir. L'intelligence intervient alors pour interpréter la loi naturelle d'une façon conforme à l'agir moral et, s'il le faut, pour la plier aux caprices des passions, et par suite aux comportements les plus déraisonnables.

Les conséquences du péché originel en regard de la loi naturelle

Cela n'est pas une pure possibilité théorique, mais une réalité historique. La faute originelle n'a pas été seulement le refus d'obéir à un précepte positif de Dieu, mais elle a été d'abord une désobéissance à la loi naturelle, une méconnaisance volontaire par l'homme de sa condition de créature totalement dépendante de Dieu. La Bible nous décrit les conséquences de ce péché sur la nature humaine : elle n'en est pas sortie corrompue, mais blessée, affaiblie. Après le péché originel, la nature humaine blessée, spirituellement malade, a besoin d'être guérie. La multiplication des péchés a obscurci le regard de l'homme sur ses devoirs exprimés par la loi naturelle. Après le péché la loi naturelle demeure avec toute sa force obligatoire, mais elle est de plus en plus méprisée, méconnue, ignorée dans ses exigences absolues. L'humanité en arrive à être plongée dans une corruption générale. C'est ce dont témoigne l'écrivain sacré en disant qu'avant le déluge " toute chair avait corrompu sa voie " (Gen. 6,12). Voilà une humanité dévoyée, où les exigences de la loi naturelle sont non seulement méprisées mais ne sont plus perçues par presque tous les hommes. La situation est si grave pour la survie de l'homme selon sa vraie nature qu'elle est humainement désespérée. Ainsi, le progrès historique de l'humanité, l'apparition de traditions culturelles, ne signifie pas nécessairement une meilleure connaissance et un plus grand respect de la loi naturelle.

Ce n'est que par rapport à l'ordre voulu par le Créateur qu'il est possible de définir la vraie nature humaine et, par conséquent, la loi naturelle. Le monde entier, avec l'apport culturel de ses diverses civilisations, n'y peut rien ajouter qui en changerait les caractères essentiels.

Du péché originel, sont nés tous les maux ; les maux dans l'ordre moral et spirituel, et aussi dans l'ordre physique. Avant le péché la nature humaine, sans être impeccable, était parfaitement équilibrée, la sensibilité étant soumise à la raison et la raison à Dieu. Le désordre est entré à l'intérieur de l'être humain par le fait du péché.

La signification de la rédemption accomplie par Jésus-Christ

C'est le Fils de Dieu lui-même, en prenant une chair semblable à la nôtre, en se faisant vraiment homme, qui est venu pour rétablir l'ordre originel dans lequel l'homme avait été créé. Aussi offre-t-il à tout homme la possibilité de recouvrer l'ordre intérieur, la paix, l'intégrité de sa nature. La condition que chaque homme doit remplir pour que l'oeuvre rédemptrice de Jésus-Christ s'accomplisse en lui est de croire qu'il est le Fils de Dieu fait homme, le Messie envoyé par Dieu pour sauver l'humanité entière.

L'oeuvre rédemptrice de Jésus-Christ consiste non seulement à réparer les dommages faits par le péché à la nature humaine, mais à élever cette nature au-dessus d'elle-même et de ses facultés naturelles en la divinisant. La divinisation de l'homme commence au baptême, où il devient un membre vivant de Jésus-Christ, et se poursuit tout au long de sa vie. Ce qui suppose de sa part une collaboration constante avec l'Esprit divin et déificateur. Le plan d'amour de Dieu envers tous les hommes est de les transformer par sa grâce et son amour, pour ainsi dire les faire passer en lui, de sorte qu'ils ne vivent plus d'une vie uniquement naturelle, mais que le Dieu incarné en Jésus-Christ vive en eux.

Ce plan d'amour, s'il rencontre une collaboration active et fidèle de la part de l'homme, aboutit à un homme nouveau complètement reconstruit dans son intégrité originelle, dans la vérité de sa nature, et jouissant d'une dignité incomparablement supérieure à celle de ses origines, en raison d'une participation gratuite à la nature divine, qui lui est octroyée par la miséricorde de Dieu.

Une question se pose ici. Si telle est bien la vérité qui nous est révélée par Dieu, et qui devrait faire l'objet de tout projet d'évangélisation, comment se fait-il qu'après la Rédemption accomplie par Jésus-Christ le mal soit tellement présent dans le monde qu'il semble triompher ? Comment se fait-il que la nature humaine demeure aussi faible, blessée, malade, encline à tous les vices ? La raison en est que l'efficacité de l'oeuvre déficatrice du divin Sauveur est conditionnée par la foi en lui, par une foi entraînant un changement de vie, une conversion, un engagement à observer sa doctrine. Cette foi pratique faisant défaut, l'homme reste avec ses péchés, sous l'empire de l'esprit du mal. Plus le refus de croire en Jésus-Christ est général, plus son adversaire, le diable, exerce de pouvoir sur les âmes. Jésus attire les hommes vers la lumière, la paix, la liberté intérieure. Satan les plonge dans les ténèbres, les désordres et les esclavages de toutes sortes.

La nécessité du combat spirituel

Tout homme doit combattre les mauvais esprits qui s'opposent à son salut. Pour mener ce combat spirituel, tous ont absolument besoin de l'aide de Dieu, qui s'obtient d'abord par la prière. Pour tout être humain, la prière est la voie qui l'ouvrira à une rencontre personnelle avec le divin Sauveur, Jésus-Christ. Lorsqu'un homme a le bonheur de rencontrer personnellement le Christ Jésus, de se convertir à Lui et de devenir son disciple, en plus du moyen universel de la prière, il dispose désormais de ces moyens extrêmement puissants - parce que donnés par le Fils de Dieu - que sont les sacrements. Mais quiconque s'éloigne volontairement de la prière et des sacrements, se trouvant alors privé de la lumière et de la force nécessaires pour triompher de son cruel ennemi, il est inévitable qu'il tombe sous son pouvoir. Dans la prière et la réception fréquente des sacrements de pénitence et d'eucharistie reposent des conditions infaillibles permettant de triompher de tous les vices.

Cependant prier et recevoir les sacrements ne suffisent pas pour remporter la victoire sur nos vices et nos défauts ; il faut y joindre un véritable travail sur nous-mêmes où, avec la grâce de Dieu reçue spécialement dans les sacrements, on s'applique à attaquer directement les vices et à les déraciner de l'âme et à acquérir les vertus contraires. La prolifération actuelle des vices s'explique par l'absence de combat spirituel, par cette forme de relâchement qu'est la peur de l'effort et du sacrifice. Il y a un certain nombre de pratiquants qui vont encore régulièrement à la messe et communient, mais beaucoup plus rares, selon ce qu'on peut constater, ceux qui se livrent sérieusement au travail de la pénitence.


Comment les vices affectent la nature humaine

Chez l'homme dominé par ses vices, les mauvaises habitudes contractées deviennent de secondes natures, de sorte qu'il lui devient naturel de mentir, de voler, de tuer, enfin d'avoir une conduite immorale et humainement dégradante. La seconde nature engendrée par le vice se dresse en lui pour supplanter sa véritable nature. Et il arrive que la seconde nature vicieuse, dans son arrogance, prétende marquer un progrès de la loi naturelle et ose se présenter frauduleusement comme la vraie nature humaine.

Il faut donc toujours bien distinguer la loi naturelle, qui répugne à tous les vices puisqu'elle exprime l'ordre voulu de Dieu, et toute seconde nature acquise par les mauvaises habitudes et les comportements désordonnés. Ce serait mentir que de donner à un désordre moral le statut d'un comportement conforme au droit naturel.

La compassion devant la souffrance issue des désordres intérieurs

Les désordres du comportement moral, qui créent des désordres psychologiques lorsqu'ils n'y sont pas profondément enracinés, causent à l'être humain de très grandes souffrances, parce que ces désordres portent atteinte à sa véritable nature et à sa dignité personnelle et le mettent en contradiction avec lui-même. Il n'y a rien de plus douloureux que de n'être pas soi-même, et donc d'être à la recherche de soi-même.

La compassion devant ces souffrances ne consiste nullement à se montrer indulgent vis-à-vis ces désordres qui blessent toujours davantage la nature humaine. Cette fausse compassion ne fait que nourrir ces désordres sans y porter remède. La vraie compassion n'est autre que la charité qui cherche la guérison des âmes souffrantes et leur salut.

L'homosexualité et l'ordre de la nature

L'homosexualité peut-elle être conforme à l'ordre de la nature ? L'ordre naturel quant à l'exercice de la faculté sexuelle s'exprime d'abord par la différenciation des sexes et par leur complémentarité. L'ordre de la nature au plan sexuel est en quelque sorte écrit par l'auteur même de la nature dans l'organisme masculin et féminin. Ce qui fait un homme et ce qui fait une femme est d'abord et avant tout une réalité physique et organique. L'individu humain vient au monde comme un être sexué, de sexe masculin ou féminin. S'il arrivait qu'il ne fût pas nettement sexué, c'est-à-dire qu'il eût des propriétés physiques appartenant à l'un et l'autre sexe, nous nous trouverions devant une anomalie de fait extrêmement rare, que l'art médical tenterait sans doute, dans toute la mesure du possible, de corriger.

Une anomalie de type différent serait d'ordre purement psychologique, par exemple un homme ayant au plan sexuel la psychologie d'une femme et une femme ayant la psychologie d'un homme. Ce désordre psychologique s'exprimerait par des attraits sexuels non conformes à l'authentique nature humaine. L'être humain prenant conscience de ce désordre et se sentant femme dans un corps d'homme ou homme dans un corps de femme, ne peut être que déchiré dans l'affirmation de son identité sexuelle. Mais cette crise psychologique d'identité, néammoins la profonde souffrance qu'elle puisse entraîner, ne peut justifier le choix d'un comportement sexuel contraire au sexe physique donné par la nature, c'est-à-dire qu'il ne peut justifier moralement un comportement homosexuel. Si l'absence d'attrait pour le sexe opposé et l'attrait marqué vers des personnes de même sexe physique constituent un obstacle évident au mariage, une union homosexuelle, loin d'être un remède à ce désordre psychologique, ne pourrait que l'aggraver. Reconnaître un droit à des unions homosexuelles au nom de la démocratie ou de tout autre principe ne peut être qu'une très grave erreur dont les conséquences désastreuses sont incalculables tant pour les personnes en cause que pour tout l'ordre social, qui en résulterait sapé dans son fondement premier. Car toute société s'enracine naturellement dans la famille issue du mariage d'un homme et d'une femme appelés à transmettre la vie en tant que père et mère.

Il ne faut pas penser que cet ordre voulu de Dieu vienne contrarier des désirs légitimes de la nature, car il fait partie lui-même de la nature. En effet, l'ordre divin de la création est manifesté par la loi naturelle qui est toute ordonnée à l'affirmation et à la protection de la dignité de la nature humaine. C'est donc la loi naturelle, venant non des hommes mais de Dieu, qui s'oppose d'une façon absolue et sans aucune exception aux unions homosexuelles.

Tant au point de vue du droit civil que d'une pastorale religieuse respectueuse de l'ordre divin, les personnes ayant de fortes tendances homosexuelles doivent, certes, être traitées avec respect, compréhension et compassion, mais l'indulgence à leur égard serait gravement abusive en leur concédant un droit quelconque - autant civil que religieux - à un comportement homosexuel. La concession d'un tel droit de la part d'une autorité humaine - civile ou religieuse - signifierait la méconnaissance de la suprématie de Dieu, c'est-à-dire le refus de l'autorité divine, et donc un acte d'athéisme pratique.

Le problème de l'homosexualité reste soumis au droit naturel

En réalité, le problème du comportement homosexuel doit être envisagé en regard du droit naturel, qui est antérieur à toute considération proprement juridique ou religieuse. Ce problème relève ainsi de la raison pratique qui, si elle est droite, discerne facilement ce qui est bien et ce qui est mal, ce qui est conforme à l'ordre naturel ou non. Ce qui fait difficulté actuellement, c'est que la raison pratique, à cause d'une culture ambiante de plus en plus opposée à la loi naturelle, a largement perdu sa rectitude foncière. La raison pratique est ainsi tombée dans un aveuglement profond symptômatique d'un temps de décadence de la pensée, comme l'était celui du paganisme ancien, dont les moeurs étaient caractérisées à la fois par l'immoralité et la prépondérance de la force physique et socio-culturelle sur le droit. La culture, en effet, dans ces temps lointains, s'opposait généralement à une saine liberté intellectuelle en imposant une pensée unique.

Le rôle historique de l'Église par rapport au droit naturel

Nous savons que c'est grâce à l'Église et à la culture chrétienne, dont elle est la source, que le droit naturel s'est de plus en plus affirmé dans le passé et a pu inspirer la construction d'une société fondée sur la justice. S'il n'appartient pas à l'Église d'établir directement les structures de la société, la mission qu'elle a reçue de son divin Fondateur est d'éclairer les esprits, de guérir la raison humaine de l'aveuglement qui lui vient du péché et des forces obscures qui font pression sur elle. Ainsi la foi vient au secours de la raison, en rétablit la dignité et lui permet d'être entièrement au service de la nature humaine. La foi, en libérant la raison des ténèbres qui l'obscurcissent, lui donne le pouvoir de concevoir et de promulguer des lois vraiment sages, qui découlent du droit naturel et qui sont ordonnées au bien réel de chaque personne et de toute la société. C'est ainsi que la foi chrétienne a toujours été au service de la personne humaine et de ses droits fondamentaux, dont le respect absolu est la condition de sa dignité.

En ce qui concerne l'homosexualité active, dès que le problème s'est posé, comme on le voit en saint Paul (Rom.1,18-27), la foi chrétienne l'a fermement condamnée comme une pratique immorale et dégradante, non pas au nom de quelque autorité religieuse extérieure, mais au nom même de la loi naturelle de la raison.

Prétendre qu'une loi naturelle évoluée pourrait légitimer aujourd'hui les unions homosexuelles, en plus d'être une aberration, rend absolument impossible à des prêtres qui se disent catholiques la transmission authentique du message chrétien. Comment en effet peut-on faire appel à l'Évangile en contredisant des principes fondamentaux de la loi naturelle, qui ont reçu de la loi divine positive et de Jésus-Christ lui-même une confirmation suprême, qui les a rendus doublement sacrés ? Jésus-Christ n'a-t-il pas dit : " Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements " (Mat. 19,17) et encore : "Si vous m'aimez, observez mes commandements " (Jean,14,15). Et l'Esprit-Saint, par la bouche de l'apôtre saint Jean, n'a-t-il pas déclaré menteur celui qui affirme connaître et aimer Dieu, sans se soucier d'observer ses commandements ? (I Jean,2,4). Il faut vraiment être aveugle pour ne pas voir que tout comportement homosexuel contrevient d'une façon très grave aux commandements de Dieu, qui ne font qu'exprimer extérieurement les exigences de la loi naturelle.

Le monde d'aujourd'hui, s'il a besoin d'une nouvelle évangélisation, n'a aucunement besoin d'un évangile nouveau qui se superposerait à l'évangile de Jésus-Christ, qui seul contient les paroles de la vie éternelle. Le Forum André Naud qui, au nom de l'évangile, défend le droit des homosexuels au mariage et même au sacerdoce, se réfère forcément à un nouvel évangile qui n'est en réalité qu'une idéologie fondée sur une évolution culturelle négatrice de l'ordre de la création. Est-ce que les prêtres qui en font partie se rendent vraiment compte de l'esprit de révolte contre le plan de Dieu, qui est à la base de cette idéologie ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 16:59

amourforce a écrit:
Paul a écrit:
amourforce a écrit:


Appelez à ce convertir c'est totalement faux, ou est le respect des différences si l'eglise impose ?

Le Christ a appelé Ses disciples à convertir les nations:

"Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fil et du Saint-Esprit, leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous toujours jusqu'à la fin du monde." - Matthieu 28, 19-20

"Puis il leur dit : " Allez par tout le monde et prêchez l'Evangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; celui qui ne croira pas, sera condamné." - Marc 16, 15-16

Citation :
Donc les gens qui refusent le pape sont pas digne de Dieu ? là vous faites erreur car le seul vicaire du christ est le saint esprit et non le pape.

Le Saint-Esprit est l'amour mutuel du Père et du Fils, il procède du Père et du Fils, il n'est donc pas le vicaire du Christ.


pourtant lorque l'on regarde la définition latine de Vicaire = Vicarius ( lieutnant ) : qui tient la place d'un autre : le vicaire de jésus est pierre donc le pape.vicaire de Jésus signifie vicaire du fils de Dieu, s'écrivant en latin : VICARIVS FILII DEI. Ce qui donne ce chiffre incontestable 666 du tableau et présenté comme maléfique par Jean, parce que personne ne peut être le remplaçant du fils de Dieu ! Aucun homme ne peut prétendre remplacer le Fils unique, car Jésus n'est autre que l'image de l' Agneau venant d'écrire le Livre de Vie qui introduit aujourd'hui la Vérité dans le monde. Pierre est le personnage de l' Agneau, du Fils de l' Homme qui est couché sur le sein de jésus, celui qui parle aujourd'hui au nom de Jésus. Qui que ce soit le comprendra.

VIVAIRE DE DIEU

Il ne s'agit pas que le vicaire remplace le Fils de Dieu, mais qu'il exerce la continuité du sacerdoce du Fils de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 17:14

amourforce a écrit:


oui mais vous oubliez une chose qui est importante est que jésus a dit à tous les apôtres de témoigné et de porter son message, simplement c'est pierre qui c'est accaparé du pouvoir. Donc normalement tous les apôtres auraient du crée leur propre église, le seul qui a réussi est jean l'évangéliste, puisque aujourd'hui il existe des églises évangélique. Donc l'église de pierre n'est pas le centre du monde car il n'était pas le seul apôtre.

Ça devient lassant de toujours répéter la même chose mais comme on n'a pas le choix:

"Jésus lui répondit: " Tu es heureux, Simon Bar-Jona, car ce n'est pas la chair et le sang qui te l'ont révélé, mais mon Père qui est dans les cieux. Et moi, je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle. Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux: tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. " - Matthieu 16, 17-19

Dis-moi à quel endroit, dans ce passage, Pierre s'accapare-t-il du pouvoir?
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 17:56

A vouloir écouter que ce qui nous arrange, nous convient, en ne relevant que ce qui nous rassure dans notre péché, nous écrivons individuellement notre propre vérité.

Sous le couvert d'un Dieu d'Amour que nous humanisons nous nous construisons notre propre credo.
Oui Dieu est Amour, Amour divin et non humain. Mais Dieu, révélé en NSJC, est aussi PERE.

Cette nature divine du PERE dérange. Car, que fait un père, avec autorité d'amour, vis-à-vis de son enfant qu'il aime.??????

Si l'enfant, refuse d'écouter son père, de ce qui est bien pour son âme, il tournera en mal tout ce qu'il lui dira. C'est la désobéissance.

Alors que son père désire le bien de son enfant qu'il aime, il prends ainsi ce risque d'être rejeté.

L'Amour, le Vrai, n'est pas aimé car cet Amour est exigeant.

Tu me fais l'effet d'être ce gosse, amourforce. Tu n'entends pas, tu ne lis pas, tu ne vois pas, car tu refuses CELUI qui est VERITE en son Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 18:17

10 9 8 7 6 I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 18:45

amourforce a écrit:

Quand j'ai fais mon NDE, j'ai compris beaucoup de chose et croyez moi sa n'a aucun rapport avec ce qui ce dit sur terre, quand on me site les versets dit biblique car ils ne sont pas tous voir certains mal traduit, j'ai l'impréssion que l'on me raconte l'histoire de Alice aux pays des merveilles.
Je vous comprends
Il n'est pas facile dans ce contexte de discerner le bon grain de l'ivraie ;)
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mar 16 Fév 2010, 22:25

amourforce a écrit:
je l'ai déjà dit je n'écoute que 2 personnes Dieu et jésus et pas les hommes et encore moins leur théologie.

Comme tu n'ecoute que jésus alors je voudrais te proposer quelque parole du christ et de là tu me dira ce que t'en pense :

1)
Citation :
"Mais, au commencement de la création, Dieu les fit mâle et femelle.7A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, 8et les deux ne seront qu'une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair." Marc 2,7-8
2)
Citation :
Allez par tout le monde et prêchez l'Evangile à toute la création.16 Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; celui qui ne croira pas, sera condamné. Marc 16
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mer 17 Fév 2010, 00:43

amourforce a écrit:
fredsinam a écrit:
amourforce a écrit:
je l'ai déjà dit je n'écoute que 2 personnes Dieu et jésus et pas les hommes et encore moins leur théologie.

Comme tu n'ecoute que jésus alors je voudrais te proposer quelque parole du christ et de là tu me dira ce que t'en pense :

1)
Citation :
"Mais, au commencement de la création, Dieu les fit mâle et femelle.7A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, 8et les deux ne seront qu'une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair." Marc 2,7-8
2)
Citation :
Allez par tout le monde et prêchez l'Evangile à toute la création.16 Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; celui qui ne croira pas, sera condamné. Marc 16


Pourtant Dieu est homme et femme à la fois, corps d'hommes mais la sensibilité et l'amour féminin. Dieu n'a pas engendré. a mediter.

quand nous sommes au ventre de notre mère les 2/3 premiers mois nous sommes femmes et hommes à la fois. Et oui c'est ainsi lol

D'ou ça vient encore, cette affirmation bizarre?
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mer 17 Fév 2010, 00:58

amourforce a écrit:
fredsinam a écrit:
amourforce a écrit:
je l'ai déjà dit je n'écoute que 2 personnes Dieu et jésus et pas les hommes et encore moins leur théologie.

Comme tu n'ecoute que jésus alors je voudrais te proposer quelque parole du christ et de là tu me dira ce que t'en pense :

1)
Citation :
"Mais, au commencement de la création, Dieu les fit mâle et femelle.7A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, 8et les deux ne seront qu'une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair." Marc 2,7-8
2)
Citation :
Allez par tout le monde et prêchez l'Evangile à toute la création.16 Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; celui qui ne croira pas, sera condamné. Marc 16


Pourtant Dieu est homme et femme à la fois, corps d'hommes mais la sensibilité et l'amour féminin. Dieu n'a pas engendré. a mediter.

quand nous sommes au ventre de notre mère les 2/3 premiers mois nous sommes femmes et hommes à la fois. Et oui c'est ainsi lol

Méditer sur du crétinisme ? lol!
Tu devrais aller méditer 40 jours dans le désert.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mer 17 Fév 2010, 01:09

:bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mer 17 Fév 2010, 11:07

amourforce a écrit:

Je constate que quand on parle d'amour vous ne savez pas quoi répondre, normal car l'eglise n'enseigne pas l'amour puisqu'elle est incapable de lire dans le cœur des gens.
En lisant cette file, il m'est venu plusieurs réflexions :
- Quand vous parlez d'amour, parlez-vous de sexualité ou d'amour ? Ce n'est pas la même chose.
- Quand vous parlez de position contre l'homosexualité, vous dites juste, mais contre les homosexuels, vous dites faux (§ 2358 du Catéchisme). Vous pensez que c'est de l'hypocrisie ? Nous pourrons en discuter.
- Vous parlez d'une diversité d'apôtres et d'une diversité d'Eglise. Mais ignorez-vous que dans la foi catholique un evêque fonde une Eglise. La différence fondamentale avec les autres confessions chrétiennes c'est qu'elles sont toutes unies et reliées à une seule, fondée par Dieu lui-même (collégialité et primauté).
- Nierait-elle la diversité ? Encore une méconnaissance inquiétante. L'Eglise n'est pas en train de faire, comme vous le faites, une chicanerie permanente. Elle affirme au contraire que Dieu (la Vérité) qu'elle sert, est plus grand que ses propres murs (Constitution Lumen Gentium). Faites-en de même.
- Est-elle parfaite ? Non, vous ne l'êtes pas non plus - et de loin. La différence réside dans le fait qu'aucun catholique ne peut s'approcher de Dieu sans s'être - d'abord - reconnu pécheur (imparfait). Vous devriez le savoir, car c'est dans la Bible et le mettre aussi en pratique.

Ce qui m'inquiète le plus ce sont vos affirmations relatives à la foi.
1 - Vous dites que vous ne croyez qu'à deux personnes : "Dieu et Jésus". Affirmation surprenante pour un chrétien : Jésus ne serait pas Dieu chez les évangélistes ?
2 - quand vous dites que Jésus était juif (au sens de la religion) et non chrétien, ignorez-vous que la Bible est faite aussi de la Torah ? que les dix commandements de la loi mosaïque fondent la foi chrétienne ? Que Jésus n'est pas venu annoncer autre chose que l'accomplissement de cette loi et non une autre chose ? Ne lit-on pas la Bible dans votre Eglise ?

voilà quelques réflexions inspirées par la lecture de vos interventions de cette file.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mer 17 Fév 2010, 17:20

amourforce a écrit:


je n'ai jamais fait l'amalgamme entre l'amour et la sexualité. Car dans les cieux il n'existe pas de sexualité mais que de l'amour, et l'amour sentiment sur terre devient une force dans les cieux.
Sur l'homosexualité je ne le considere pas comme pecher quand l'acte sexuel est fait par amour et sincerité. Ce qui est pecher pour moi ce sont les heterosexuels et les homosexuels qui ont des relations sexuelle d'un soir ...ect.

L'acte homosexuel n'est pas de l'amour mais relève de la perversion. L'amour vrai, véritable, ne peut se vivre qu'entre un homme et une femme, comme Dieu l'a voulu quand " Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa; mâle et femelle il les créa." - Genèse 1, 27


Citation :
Je confirme je crois en Dieu et en jesus. Car jesus étant le seul médiateur et l'unique sauveur les autres ne peuvent pas prendre la place de jesus comme les saints qui sont mort et comme la vierge qui n'a pas de role de médiatrice puisque le christ est assez clair sur ce sujet.

Jésus est Dieu, la deuxième Personne de la Trinité, le Fils engendré du Père, Verbe fait chair.

Citation :
La bible je m'en mefie je ne crois pas en paul alors je prefere lire l'evangile de jean.

C'est une erreur de ne prendre que ce qui nous arrange de la Parole de Dieu. As-tu lu les livres sapientiaux de l'AT? Les prophètes? La Torah, oui sans doute car tu parles du Décalogue mais il faut TOUT lire dans la Bible.

study
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80859
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mer 17 Fév 2010, 20:15

[quote]
Paul a écrit:

L'acte homosexuel n'est pas de l'amour mais relève de la perversion. L'amour vrai, véritable, ne peut se vivre qu'entre un homme et une femme, comme Dieu l'a voulu quand " Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa; mâle et femelle il les créa." - Genèse 1, 27

Cher Paul, c'est plus complexe que cela. Il y a une forme d'homosexualité qui est comme vous dite (Ex voir Juges 19, 22 Pendant qu'ils se réconfortaient, voici que des gens de la ville, des vauriens, s'attroupèrent autour de la maison et, frappant à la porte à coups redoublés, ils dirent au vieillard, maître de la maison : "Fais sortir l'homme qui est venu chez toi, que nous le connaissions.")

Maisd cette forme là n'est absolument pas la seule.

Puis-je vous indiquer cette vidéo qui distingue les trois grandes formes d'homosexualité :

http://publicain1.free.fr/fichiers/video.htm

C'est la leçon 9

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mer 17 Fév 2010, 22:34

Paul a écrit:

C'est une erreur de ne prendre que ce qui nous arrange de la Parole de Dieu. As-tu lu les livres sapientiaux de l'AT? Les prophètes? La Torah, oui sans doute car tu parles du Décalogue mais il faut TOUT lire dans la Bible.

study

Il n'a même pas lu le Décalogue, il est persuadé qu'un des dix commandements est de ne pas juger...

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mer 17 Fév 2010, 22:54

amourforce a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Paul a écrit:

C'est une erreur de ne prendre que ce qui nous arrange de la Parole de Dieu. As-tu lu les livres sapientiaux de l'AT? Les prophètes? La Torah, oui sans doute car tu parles du Décalogue mais il faut TOUT lire dans la Bible.

study

Il n'a même pas lu le Décalogue, il est persuadé qu'un des dix commandements est de ne pas juger...

pas dans les 10 commandements mais dans le sermon de la montagne jesus dit :

Soyez généreux comme votre Père est généreux. Ne vous posez pas en juges et vous ne serez pas jugés , ne condamnez pas et vous ne serez pas condamnés, acquittez et vous serez acquittés. Donnez et on vous donnera : c'est une bonne mesure, tassée, secouée, débordante qu'on vous versera dans le pan de votre vêtement, car c'est la mesure dont vous vous servez qui servira aussi de mesure pour vous. "


vous voyez je n'invente rien.

Et tu crois que tu mets ce commandement du Christ en application quand tu juges l'Église, le pape?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mer 17 Fév 2010, 23:03

amourforce a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Paul a écrit:

C'est une erreur de ne prendre que ce qui nous arrange de la Parole de Dieu. As-tu lu les livres sapientiaux de l'AT? Les prophètes? La Torah, oui sans doute car tu parles du Décalogue mais il faut TOUT lire dans la Bible.

study

Il n'a même pas lu le Décalogue, il est persuadé qu'un des dix commandements est de ne pas juger...

pas dans les 10 commandements mais dans le sermon de la montagne jesus dit :

vous voyez je n'invente rien.

Oui, parce qu'entre-temps je t'ai expliqué (il y a 3/4 jours) que ce n'était pas dans le Décalogue, du coup tu as enfin pris la peine de lire.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Mer 17 Fév 2010, 23:56

[quote="Arnaud Dumouch"]
Citation :
Paul a écrit:

L'acte homosexuel n'est pas de l'amour mais relève de la perversion. L'amour vrai, véritable, ne peut se vivre qu'entre un homme et une femme, comme Dieu l'a voulu quand " Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa; mâle et femelle il les créa." - Genèse 1, 27

Cher Paul, c'est plus complexe que cela. Il y a une forme d'homosexualité qui est comme vous dite (Ex voir Juges 19, 22 Pendant qu'ils se réconfortaient, voici que des gens de la ville, des vauriens, s'attroupèrent autour de la maison et, frappant à la porte à coups redoublés, ils dirent au vieillard, maître de la maison : "Fais sortir l'homme qui est venu chez toi, que nous le connaissions.")

Maisd cette forme là n'est absolument pas la seule.

Puis-je vous indiquer cette vidéo qui distingue les trois grandes formes d'homosexualité :

http://publicain1.free.fr/fichiers/video.htm

C'est la leçon 9

Intéressant! Quand je dit, m'appuyant sur l'Écriture que les actes homosexuels sont immoraux, on parle du point de vue de la luxure (l'exemple de Juges 19, 22 se retrouve aussi dans Genèse 19) mais je vois que le phénomène de l'homosexualité est plus complexe.

Ce ne serait donc pas un phénomène normal chez les animaux? Ça ruinerait ainsi l'argument de ceux qui approuvent l'homosexualité puisque, si j'ai bien compris, les actes homosexuels chez les animaux sont réprimés par l'instinct.

amourforce devrait regarder ce vidéo et nous dire ce qu'il en pense.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Jeu 18 Fév 2010, 00:03

Paul a écrit:


Ce ne serait donc pas un phénomène normal chez les animaux? Ça ruinerait ainsi l'argument de ceux qui approuvent l'homosexualité puisque, si j'ai bien compris, les actes homosexuels chez les animaux sont réprimés par l'instinct.

De toute façon, même la fréquence de l'homosexualité chez les animaux n'est pas un argument. Ou alors il faut défendre la polygamie, l'adultère et le vagabondage sexuel, parce qu'ils sont autrement plus répandus chez nos amis les animaux.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28507
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Jeu 18 Fév 2010, 00:07

[quote="amourforce"]
Paul a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Paul a écrit:

L'acte homosexuel n'est pas de l'amour mais relève de la perversion. L'amour vrai, véritable, ne peut se vivre qu'entre un homme et une femme, comme Dieu l'a voulu quand " Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa; mâle et femelle il les créa." - Genèse 1, 27

Cher Paul, c'est plus complexe que cela. Il y a une forme d'homosexualité qui est comme vous dite (Ex voir Juges 19, 22 Pendant qu'ils se réconfortaient, voici que des gens de la ville, des vauriens, s'attroupèrent autour de la maison et, frappant à la porte à coups redoublés, ils dirent au vieillard, maître de la maison : "Fais sortir l'homme qui est venu chez toi, que nous le connaissions.")

Maisd cette forme là n'est absolument pas la seule.

Puis-je vous indiquer cette vidéo qui distingue les trois grandes formes d'homosexualité :

http://publicain1.free.fr/fichiers/video.htm

C'est la leçon 9

Intéressant! Quand je dit, m'appuyant sur l'Écriture que les actes homosexuels sont immoraux, on parle du point de vue de la luxure (l'exemple de Juges 19, 22 se retrouve aussi dans Genèse 19) mais je vois que le phénomène de l'homosexualité est plus complexe.

Ce ne serait donc pas un phénomène normal chez les animaux? Ça ruinerait ainsi l'argument de ceux qui approuvent l'homosexualité puisque, si j'ai bien compris, les actes homosexuels chez les animaux sont réprimés par l'instinct.

amourforce devrait regarder ce vidéo et nous dire ce qu'il en pense.

Et les bonobos nos cher cousins, pratiquent la philosophie faite l'amour pas la guerre. Les scientifiques disent que l'homme descend du singe donc c'est naturel :mdr: :mdr:

On ne descend pas du singe, on est des cousins éloignés, ce n'est pas pareil. ;)
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Jeu 18 Fév 2010, 07:18

Ce qui me surprend chez amourforce, c'est qu'il ne croit pas que Jésus est Dieu. Il ne croit pas à la Bible. Il ne croit pas aux dix commandements. Pourtant c'est une foi partagée par toutes les religions monothéistes.

Autrement dit, amourforce est croyant mais il n'est certainement pas chrétien (ce qui est respectable). Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est qu'il se présente comme "chrétien évangéliste".

Il se serait présenté comme "Jéhovistes" (TJ) cela ne m'aurait pas surpris car il professe une croyance plus proche de la leur que des chrétiens.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80859
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Jeu 18 Fév 2010, 07:35

Philippe Fabry a écrit:
Paul a écrit:


Ce ne serait donc pas un phénomène normal chez les animaux? Ça ruinerait ainsi l'argument de ceux qui approuvent l'homosexualité puisque, si j'ai bien compris, les actes homosexuels chez les animaux sont réprimés par l'instinct.

De toute façon, même la fréquence de l'homosexualité chez les animaux n'est pas un argument. Ou alors il faut défendre la polygamie, l'adultère et le vagabondage sexuel, parce qu'ils sont autrement plus répandus chez nos amis les animaux.

De plus l'homosexualité n'existe pas chez les animaux sauvages. Il existe plutôt des TENDANCE, chez les jeunes animaux. Et elles sont aussitôt mise en marginalisation par le groupe.


L'exception du bonobo n'en est pas une. Chez eux, le mime de l'acte sexuel est PARTOUT, y compris entre petits.

Par contre, l'acte sexuel complet, aboutissant à l'accouplement, est entre mâles et femelles.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Valtortiste91



Masculin Messages : 5065
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Galilée et les autres condamnations   Jeu 18 Fév 2010, 09:20

amourforce a écrit:
Valtortiste91 vous dites que je suis un jéovah et vous priez vous l'antichrist ????. je suis chretien evangeliste et fier de l'etre, car au moins moi je ne suis pas n'importe quelle personne comme un aveugle, je suis Jésus par l'intermédiaire de son bien aimé Jean l'evangéliste.
J'ai du respect même pour les Jéhovistes. L'Eglise catholique proclame que Dieu parle dans la diversité (Constitution apostolique Lumen Gentium).
Mais vous, vous contredisez. Vous vosu référez à Jean l'avangéliste. Mais que dit-il au début de son évangile ?

"1 ¶ Au commencement était le Verbe, et le Verbe était tourné vers Dieu, et le Verbe était Dieu.
2 Il était au commencement tourné vers Dieu.
3 Tout fut par lui, et rien de ce qui fut, ne fut sans lui.
4 En lui était la vie et la vie était la lumière des hommes,
5 ¶ et la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point comprise."

Si vous doutez que "Le Verbe" désigne Jésus, la suite du textes est sans ambiguïté.

Ceci comme première réponse, le reste à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
 
Galilée et les autres condamnations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Prière pour nous édifier les un les autres.
» Contrairement à ce que tu crois, ton bonheur ne dépend pas de l'attitude des autres.
» Se libérer du regard des autres
» Fatima un ovni pas comme les autres
» Un autre test: Evaluez votre peur des autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: