DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Olivier le chercheur



Messages : 2782
Inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Mer 29 Déc 2010, 15:14

Bonjour à tous

Je vous invite à posé un nouveau regard sur l’homosexualité et la Bible.

http://docteurangelique.forumactif.com/t11172-jesus-condamne-t-il-lhomosexualite

Olivier
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x3v728_une-nde-avec-nicole-dron
Patre blessé



Messages : 556
Inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Mer 29 Déc 2010, 23:15

spirit a écrit:
Ce qui importe c'est qu'une anomalie du dévelopement embryonnaire n'est pas une maladie mais un handicap. Le problème est de savoir à quel degré un enfant est atteint et jusqu'à quel point il peut faire un effort pour refouler l'identité sexuelle qu'il ressent dans son cerveau.

En tout cas ça contredit tous les discours d'Arnaud à ce sujet qui, lui, affirme clairement qu'on ne naît pas homosexuel, mais qu'on le devient.

Spirit sunny
En fait,il y a plusieurs écoles de pensée pour expliquer les racines de l'homosexualité.Personnelement,pour en avoir recu plusieurs en clinqiue,il ne fait pas de doute que son origine est psycho-sociologique ;ie qu'a la base,il y a eu un choix fait par l'enfant alors qu'il était jeune.Bien sur,il y a eu influence également du milieu familial .

En fait, lorsqu'ils se confient en clinique,les homosexuels racontent tous avoir voulu etre de l'autre sexe et cela des la petite enfance.En vieilissant,ils oublient souvent ce souvenir mais il revient rapidement a la surface....D'ailleurs,nous pouvons facilement constaté ce fait ds leur maniere d'agir ou lors de leur fete publique...


L'homosexualité est un trouble de l'identité mais non pas une perversion.

Je précise que je ne tiens pas a ma vision des choses.En fait,j'ai observé l'insconscient des personnes dites homosexuelles et je dois avouer que je suis convaincu de ma position pour l'avoir confronter a maintes reprises...J'ai eu la chance de constater in vivo si je puis m'exprimer ainsi ...
Revenir en haut Aller en bas
http://forumarchedemarie.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Dim 22 Avr 2012, 19:53

Bonsoir à vous,

Je suis homosexuel. J'ai été baptisé et j'ai fait ma première communion. Je trouve cela assez frustrant que des gens puissent associer le fait d'être homosexuel, à savoir d'être exclusivement attiré par les personnes de son même sexe à une provocation. Il m'est impossible de généraliser, je me penche sur mon propre cas.
En quoi l'homosexualité serait-elle une maladie? Je ne suis pas docteur en médecine, mais le sens commun associe le mot "maladie" au mot "infirmité", or je ne suis en rien handicapé par rapport aux hétérosexuels.
Il y a aussi des personnes qui tendent à croire que l'homosexualité s'acquiert, à savoir qu'elle découle du processus de socialisation primaire. Je ne crois pas, je suis convaincu que je suis né comme cela. De fait, mon entourage m'a toujours décrit comme étant "différent" aux autres petits garçons, dès ma naissance. Vous savez, en voyant que vous n'êtes pas comme les autres (en classe, par exemple, dans la cour de récréation), vous vous demandez quelle en est la cause. Au fond de vous, vous la connaissez, mais vous ne voulez pas l'accepter. Désespéré (je me souviens d'avoir pleuré seul dans mon lit toutes les nuits pendant une longue période pensant que ma vie devrait s'arrêter après mes 18 ans puisque je ne pouvais pas vivre comme cela et que je serais rejeté), certains sont faibles et se laissent aller. Ce sont ceux-là que l'on retrouve généralement dépravés, voire qui finissent par se suicider à cause des menaces et de la lourdeur inimaginable qu'est la vie étant homosexuel. Je parle pour nous, pays occidentaux, mais j'ai vu un reportage en Afrique, dont je vous adjoins le lien en post-scriptum (pour les hispanophones, vu que le reportage est en Espagnol), où est montré du doigt une violence effroyable envers les homosexuels.
Il existe aussi des homosexuels qui, malgré les pressions de la société, qui nous place automatiquement en position de rejet (comment dire "je t'aime" à une société qui, de toutes parts, vous est hostile dès le moment où vous poussez votre premier cri), arrivent à lever la tête, et demandent, parfois d'une façon un peu trop exubérante (mais comment faire, tant de frustration accumulée!) leur homosexualité. C'est pour cela que je considère, en outre, que l'expression "orientation sexuelle" est trop équivoque et porte à confusion, puisqu'elle laisserait entendre que l'homosexualité est un choix, de même que celui que l'on fait à la fin de la classe de Terminale pour les études supérieures...

Je considère dommage, moi-même ayant reçu le Sacrement du Baptême de me voir ainsi intimement rejeté par ma propre culture.
J'espère de tout cœur recevoir d'intéressantes réponses de votre part et que nous puissions échanger en toute empathie.

Bien à vous,
Pierre.

PS: Voici le lien du reportage, en Espagnol (Youtube):
http://www.youtube.com/watch?v=wyWYYFWXvEs

PPS: Concernant les "traitements" contre l'homosexualité, je pense qu'il est de mise d'établir une bonne fois pour toutes que l'homosexualité ne peut recevoir de soins. De fait, les "ex-homosexuels" sont toujours homosexuels, mais ont réussi à adopter un comportement hétérosexuel, ce qui ne fait absolument pas leur bonheur. On est ou on n'est pas homosexuel.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Dim 22 Avr 2012, 19:57

Merci de ton témoignage. Very Happy

Puisque tu es catholique, je te pose une question: que penses-tu de la position de l'Église sur l'homosexualité, le "mariage" homosexuel et l'homoparentalité ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Dim 22 Avr 2012, 20:01

Cher Pierre, qu'il y ai une orientation affective différente, c'est un fait.

Il ne faut pas cependant la laisser dériver vers une attraction sexuelle. C'est un travail sur soi qui se fait à l'adolescence.


Si ce travail de chasteté, que tout garçon doit vivre sur un point ou sur un autre (la plupart des garçons doivent combattre la tendance à la pornographie qui n'est pas mieux), alors on se livre pour la vie à des pulsions qui sont dommageables.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9345
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Dim 22 Avr 2012, 22:18

Pierre93 a écrit:
(...) (comment dire "je t'aime" à une société qui, de toutes parts, vous est hostile dès le moment où vous poussez votre premier cri) (...)


As-tu l'impression d'avoir perçu de l'hostilité dès ton premier cri , cher Pierre93 ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Dim 22 Avr 2012, 23:10

Rebonsoir,

Tout d'abord merci pour vos nombreuses réponses Smile

Simon1976 a écrit:
Merci de ton témoignage. Very Happy

Puisque tu es catholique, je te pose une question: que penses-tu de la position de l'Église sur l'homosexualité, le "mariage" homosexuel et l'homoparentalité ?

Je trouve relativement rétrograde la position de l’Église sur l'homosexualité. Je fais bien sûr référence à la position communément attribuée à la religion catholique, n'étant pas expert, malgré mes quelques années de catéchisme, de la doctrine religieuse. Pour ce qui est du mariage homosexuel, ma réponse est partagée, mais je souhaite l'égalité des couples homosexuels et hétérosexuels ; soit on ouvre le mariage aux personnes de même sexe, soit on supprime le terme de mariage pour tous, et on crée un nouveau type d'union.
Concernant l'homoparentalité, je ne crois pas à ceux qui disent qu'un enfant a besoin, pour son propre équilibre, d'un père et d'une mère. Je pense plutôt aux pauvres enfants battus, avec des parents alcooliques, qui ne sont absolument pas à même d'avoir des enfants, mais qui les ont. Je considère ainsi plus légitime d'autoriser des couples de personnes de même sexe désireuses et préparées pour cela à adopter que d'autoriser des couples hétérosexuels qui ne sont pas capables de tenir la route à enfanter.
Sur toutes ces questions, je pense qu'il en sera de même que pour les autres sur lesquelles la religion était réticente, comme le divorce par exemple, débat qui semble aujourd'hui assez anachronique.

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Pierre, qu'il y ai une orientation affective différente, c'est un fait.

Il ne faut pas cependant la laisser dériver vers une attraction sexuelle. C'est un travail sur soi qui se fait à l'adolescence.


Si ce travail de chasteté, que tout garçon doit vivre sur un point ou sur un autre (la plupart des garçons doivent combattre la tendance à la pornographie qui n'est pas mieux), alors on se livre pour la vie à des pulsions qui sont dommageables.

Cher Arnaud, vous qualifiez les "pulsions" homosexuelles de "dommageables". Je ne sais pour qui elles peuvent s'avérer dommageables. Elles ne le sont ni pour les homosexuels (si on sort du contexte de la société actuelle), ni pour les hétérosexuels. Comme l'avait dit la Présidente de la République d'Argentine dans le discours suivant la signature du décret de promulgation de la loi autorisant le mariage à des personnes de même sexe dans son pays, "aujourd'hui, pour la première fois alors qu'une loi vient d'être adoptée, en me levant, je n'ai gagné ni perdu aucun droit, j'ai simplement fait bénéficier à des milliers d'autres personnes d'un droit dont je jouissais".
L'homosexualité ne se contamine pas, et je doute qu'elle ne dépasse la part actuelle moyenne de 10% de la population dans la plupart des sociétés, elle ne menacera donc en aucun cas la survie de l'humanité.

boulo a écrit:
As-tu l'impression d'avoir perçu de l'hostilité dès ton premier cri , cher Pierre93 ?

C'était une façon de parler, je n'ai évidemment pas ressenti de l'hostilité dès mon premier cri, je devais être occupé à brailler et à essayer de m'adapter à mon nouvel environnement. Toutefois, c'est dès mon plus jeune âge que j'ai senti une différence en moi, qui a fait que j'ai été rejeté parfois, peut-être dans un premier temps me suis-je rejeté moi-même par peur de cette différence qui m'était inconnue et dont je ne pouvais saisir la nature, mais effectivement lorsqu'on se sent différent, on a beaucoup plus de mal à s'intégrer. Et c'est principalement dans cette phase de secret, de repli de soi, d'incompréhension face à cette différence, de manque d'identification et donc de sensation de solitude, au cours de laquelle on se sent rejeté.
Aujourd'hui je ne me sens plus rejeté justement parce que j'ai réussi à être en phase avec moi même, que j'ai peu à peu assumé cette sexualité que je n'avais pas choisie, que j'ai commencé à en parler autour de moi et que mon entourage m'accepte.


Bien à vous tous,
Pierre.

PS: J'essaye d'être le plus clair possible à cette heure tardive, si vous me comprenez pas n'hésitez pas à me demander de réexpliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 00:00

Pierre93 a écrit:
Rebonsoir,

Tout d'abord merci pour vos nombreuses réponses Smile

Simon1976 a écrit:
Merci de ton témoignage. Very Happy

Puisque tu es catholique, je te pose une question: que penses-tu de la position de l'Église sur l'homosexualité, le "mariage" homosexuel et l'homoparentalité ?

Je trouve relativement rétrograde la position de l’Église sur l'homosexualité. Je fais bien sûr référence à la position communément attribuée à la religion catholique, n'étant pas expert, malgré mes quelques années de catéchisme, de la doctrine religieuse. Pour ce qui est du mariage homosexuel, ma réponse est partagée, mais je souhaite l'égalité des couples homosexuels et hétérosexuels ; soit on ouvre le mariage aux personnes de même sexe, soit on supprime le terme de mariage pour tous, et on crée un nouveau type d'union.
Concernant l'homoparentalité, je ne crois pas à ceux qui disent qu'un enfant a besoin, pour son propre équilibre, d'un père et d'une mère. Je pense plutôt aux pauvres enfants battus, avec des parents alcooliques, qui ne sont absolument pas à même d'avoir des enfants, mais qui les ont. Je considère ainsi plus légitime d'autoriser des couples de personnes de même sexe désireuses et préparées pour cela à adopter que d'autoriser des couples hétérosexuels qui ne sont pas capables de tenir la route à enfanter.
Sur toutes ces questions, je pense qu'il en sera de même que pour les autres sur lesquelles la religion était réticente, comme le divorce par exemple, débat qui semble aujourd'hui assez anachronique.

Ma position est que ce n'est pas parce que certains enfants ont des parents violents ou alcooliques qu'il faille permettre aux homosexuels d'élever des enfants. Je crois qu'un enfant a besoin d'un père et d'une mère et non de deux papas ou deux mamans.

Et quand cet enfant arrivera à l'école et qu'on lui demandera à propos de ses parents et qu'il répondra: "Ben moi, j'ai deux papas." ou: "J'ai deux mamans." Sachant combien les enfants peuvent être méchants entre eux, on peut penser que des enfants élevés par des homosexuels n'échapperont pas à la tyrannie des autres... Sad

Bref, je ne trouve pas rétrograde la position de l'Église sur l'homosexualité. Elle est plutôt conforme au bon sens et à ce que Dieu a voulu en créant l'homme et la femme, à mon sens. Toutes ces histoires de "mariage" gay ou d'homoparentalité sont issues d'une société qui rejette Dieu et court vers le néant.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9345
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 08:03

Pierre93 a écrit:
(...)

boulo a écrit:
As-tu l'impression d'avoir perçu de l'hostilité dès ton premier cri , cher Pierre93 ?

C'était une façon de parler, je n'ai évidemment pas ressenti de l'hostilité dès mon premier cri, je devais être occupé à brailler et à essayer de m'adapter à mon nouvel environnement. Toutefois, c'est dès mon plus jeune âge que j'ai senti une différence en moi, qui a fait que j'ai été rejeté parfois, peut-être dans un premier temps me suis-je rejeté moi-même par peur de cette différence qui m'était inconnue (...)



Pour mes recherches sur le traumatisme de naissance , j'aimerais m'approcher de la certitude .
Est-il possible que ce soit toi qui ai posé le premier acte de guerre entre la société et toi ? ( Je suis sûr , comme toi , de la responsabilité de la société dans la poursuite de cette guerre ; nos sociétés occidentales sont foncièrement guerrières ).
Revenir en haut Aller en bas
Le moine



Messages : 2893
Inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 09:21

Je ne pense pas que ce soit une sorte de traumatisme dû à l'enfance, car si ça est un, et bien le concerné ne va pas se complaire dans son trou.

Je pense que c'est psychologique, car il existe des personnes qui sont :

- bi,

- zoophile,

- pédophile,

- scatophile,

- nécrophile,

- ....... phile...


scratch study
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.com
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9345
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 09:42

Vous ne m'avez pas compris , cher lemoine . Je crois que nous sommes tous des traumatisés et des révoltés de naissance ( le cri primal serait aussi un cri de révolte ) .

Je demande l'aide de Pierre93 pour chercher à savoir qui a commencé la guerre entre la société et lui . Seule une psychanalyse pourrait le déterminer . Mais il n'est évidemment pas obligé de la faire , car c'est courir un grand risque .

Pour le reste , je suis d'accord avec lui que le responsable principal de cette guerre de plusieurs années , c'est la société .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
mahasaraswati



Messages : 386
Inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 11:28

[quote="spidle33"]
amourforce a écrit:
Je ne suis pas devenu homo , je suis né ainsi. Mes parents ne sont pas divorcés, je n'ai jamais étais victime de viol ou d'attouchement, j'ai vécu dans un foyer chaleureux, mais suis né homo. Je suis né de l'amour d'un homme et d'une femme, le fruit de l'amour je suis. a méditer

Eh oui, certains "naissent" homo. Je ne suis pas psychologue ou chercheur, peut-être avez-vous raison.
Mais naitre homo ne rend pas l'homosexualité plus acceptable.
Je vous accepte, avec ce handicap de l'homosexualité dans votre vie. Mais ne dites pas : je nait avec donc c'est naturel.

Plein de gens naissent handicapés, et vous oseriez affirmé que le handicap n'est pas contre nature ? Quel corps est fait pour rester à vie das un fauteuil ? Quel cerveau serait conçu pour ne pas être en mesure de fonctionner.

Que l'on naisse ou que l'on devienne homosexuel, cela n'enlève rien au caractère contre-naturel de l'homosexualité, et du fait que cela ne soit pas ce pour quoi vous êtes fait. Regardez votre corps et vous constatez avec moi la contradiction.
Encore une fois, tant que vous n'accepterez pas ce décalage, vous trouverez des coupables (à votre portée d'ailleurs) comme l'Eglise. Mais c'est trop facile !

Des milliards de personnes ont du, parce que leur cœur était animé d'un amour impossible (qu'il soit envers un homme ou envers une femme) y renoncer un jour. Il n'y a pas besoin d'être homo pour se dire : je dois renoncer à tel amour, car il est impossible. A cela, l'Eglise répond : si votre amour 'est pas possible : misez tout sur l'amitié.

L'amour d'amitié : voilà la réponse de l'Eglise aux homosexuels. VOus voyez ! Non seulement elle ne crache pas sur eux, mais elle souhaite les aider à trouver des solutions, dans cette condition d'homosexualité.[/quote


Je suis tout à fait d'accord avec vous Spidle.
Moi non plus je ne suis ni psy , ni chercheur, mais je crois que la première erreur a été faite par l'OMS qui, a un moment a décidé que l'homosexualité ne pouvait plus être considéré comme maladie, et ceci, sous la pression de lobbies, soit dans le monde artistique, soit dans le monde de la finance.
C'est vrai, qu'à coté de ceux qui ont eu un "accident hormonal" pendant leur vie embryonnaire, il y a qu'au moment de la libération sexuel des années 70, c'est devenu un phénomène de mode; surtout dans le milieu artistique où règnent tous les vices. Et, c'est ceux là qui ont commencé à faire tout ce bruit, des revendications tous azimuts, qui ont gagné le monde intellectuel, etc... Et voilà comme dit le fil, où la bêtise humaine n'a plus de limite. Oubliant la fonction première de l'acte sexuel qui est un acte de création, c-à-d donner la vie.
Là où je trouve qu'ils sont tout de même gonflé, c'est qu'ils veulent fonder des familles. il faut qu'ils soient conséquent avec eux même. qu'ils vivent leurs sexualité, mais qu'ils sachent que ce n'est pas normal.
Si cette étude est sérieuse, qu'on peut établir que l'homosexualité est un problème hormonal qui a surgit pendant la vie embryonnaire, Alors ils seront traités comme tous les autres handicapés certainement, la médecine pourrait proposé un traitement un de ces jours qui sait.
Mais à vouloir imposer à la société qu'ils sont normaux, eux même y perdent. On pouvait les regarder avec compréhension si on savait que c'est un handicap comme un autre: comme un mal entendant, un non-voyant ou autre, mais à cause de leur revendications contre nature, ils se rendent antipathiques.
La loi va nous empêcher d'afficher ce sentiments à leur égard mais la loi ne nous fera pas changer d'avis.

Revenir en haut Aller en bas
Olivier le chercheur



Masculin Messages : 2782
Inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 11:41

Boulo a écrit:
 Je demande l'aide de Pierre93 pour chercher à savoir qui a commencé la guerre entre la société et lui .....
.....Pour le reste , je suis d'accord avec lui que le responsable principal de cette guerre de plusieurs années , c'est la société.
 

Cher Boulo lorsque Pierre parle de guerre, il fais sans aucun doute allusion au faite que la société est en grande partie homophobe... Il m'apparait évident que cette guerre ne vient pas de lui car Pierre n'a jamais choisis d'être né différent... Il est évident que dans la société beaucoup sont ceux qui persécute les homo, à commencé sans doute par ses collègues d'école... On sait en effet combien les enfants sont capable d'être méchant devant un enfant différent. Il ne fait pas l'ombre d'un doute que Pierre a due connaitre ce genre de persécution et il doit encore le connaitre aujourd'hui car il y a beaucoup d'adulte qui eux même sont homophobe.

Cette persécution est bien réel, et elle est aussi présente dans les lettre homophobe de St Paul lorsqu'il crois que tout les homo sont des gens qui ne  verront pas le ciel puisque ils ont refusé la vérité et que tous son calomniateur !  1Cor 6.9... Rm1.21-32, point final ! Il se trompe ! C'est ce que qu'on appelle porté des jugement sur des idée préconçue et sur des choses qu'on ne connait pas. 

Remarquez qu'ici, Paul fait une confusion énorme en mettant les homo dans le même sac que les injustes, des calomniateur, des criminel, et j'en passe. 

Selon Paul tout les homo sont à mettre dans le même clan que ceux qui ont refusé Dieu... Ils sont tous bon à allez en enfer... Paul ignore complètement ici que d'être homo ne nécessite pas forcément ni d'être injuste, criminel, ni de refusé Dieu... Il se trompe... J'en connais un bout puisque ma meilleur amie est lesbienne et que ma petite soeur aussi... Ce sont pourtant contrairement aux lettre de Paul des filles adorable qui ne sont ni des filles qui ont rejeter Dieu et encore moins des criminel... 

Mettre les homos dans un sac comme l'as fait Paul dans ses lettre montre bien le dégout que Paul avait vis à vis de l'homosexualité... Pour moi, il a comment dit on ? fait ce qu'aujourd'hui on appellerait un jugement à l'emporte pièce... 

Olivier 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x3v728_une-nde-avec-nicole-dron
mahasaraswati



Messages : 386
Inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 12:01

spirit a écrit:
Lephenix a écrit:
amourforce a écrit:


Mais sur terre cher philippe nous ne sommes pas né pur, nous ne sommes pas né parfait. A nous de nous construire et non aux autres de nous construire. Chacun prend la direction qu'il veut le bien ou le mal, il n'y a pas de juste milieu.

Je suis aussi impur et pecheur mais l'amour que j'ai pour Dieu est pur et sincère.
Grossière erreur : nous sommes né "à l'image de dieu"

Nous n'avons pas à nous "construire" : ce qui est une idée moderne, une application de cette déviation mentale qui se cache derrière des concepts absurdes tels que la théorie de l'évolution, le progrès, etc. !
Nous avons, au contraire, à nous retrouver. A redécouvrir qui nous sommes vraiment, nos origines. "Retrouver la Parole Perdue", retrouver le "Saint Graal" (qu'importe l'expression puisqu'il s'agit d'un même fond traditionnel !
Retrouver en nous (et non pas à l'extérieur de nous) notre vrai nature, nos deux natures, à la fois "humaine" et "divine".
Nous sommes tous des "Christ" ... et Jésus "Christ" nous a montré l'exemple, c'est-à-dire, comment faire pour retrouver en nous notre véritable nature, celle de "Fils de Dieu".

"Borné dans sa nature, Infini dans ses vœux, l’Homme est un Dieu tombé qui se souvient des Cieux."
Lamartine

Shocked Incroyable de lire cela ici. Lorsque moi je l'écris on me répond que j'ai tout faux! L'idée moderne dont vous parlez est bien celle que vous exprimez en pensant contredire les théories new-âge. Dans les nouvelles théories il est nullement question de se construire mais bien DE SE RETROUVER!! Il s'agit de retrouver EN NOUS (et pas à l'extérieur de nous) ce que nous sommes à l'origine, des FILS de Dieu, tout comme le Christ.

Encore une fois, je suis abasourdi de lire cela et je constate à quel point l'église (en tout cas beaucoup de ses représentants) tient à séparer plutôt qu'à rassembler! Tout ce qui ne vient pas de l'église est censé être faux! Quand on voit ce qu'écrit le père Verlinde sur son site, on voit bien l'incompréhension totale des nouvelles théories et la forte volonté de rejet plutôt que celle de rassembler.

D'autre part, avez-vous sérieusement réfléchi aux implications d'une telle interprétation? Si nous sommes "tous des Christ", comme vous le faites remarquer, C'est que l'essence de notre esprit (ou notre âme, et c'est là que commence les divergences) EST DIVINE! Notre esprit ne possède pas seulement l'intelligence et la liberté comme attributs, mais également l'Amour, et c'est L'AMOUR (spirituel) divin caché tout au fond de notre âme (ce petit soleil que l'on nomme esprit dans les nouvelles théories) qu'il s'agit de retrouver.

Quelle est l'implication la plus importante? IL NE PEUT TOUT SIMPLEMENT Y AVOIR DE CONDAMNATION éTERNELLE! Dieu ne peut condamner éternellement son enfant, c'est impossible! Alors c'est quoi qui est condamné éternellement ou qui meurt dans les écrits? C'EST L'ÂME (représentant ici la partie humaine) ET NON L'ESPRIT (la partie divine)! C'est la partie grossière qui enveloppe l'esprit, c'est à dire l'égo (âme, psychisme), qui est vouée à mourir. Il y a plusieurs manières pour cela, mais c'est inutile d'entrer encore plus dans les détails...

Spirit sunny

TRES INTERRESSANT CECI MERITE UN POST A PART

Mais est ce bien catholique?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 12:02

Citation :
Vous ne m'avez pas compris , cher lemoine . Je crois que nous sommes tous des traumatisés et des révoltés de naissance ( le cri primal serait aussi un cri de révolte ) .

Je demande l'aide de Pierre93 pour chercher à savoir qui a commencé la guerre entre la société et lui . Seule une psychanalyse pourrait le déterminer . Mais il n'est évidemment pas obligé de la faire , car c'est courir un grand risque .

Pour le reste , je suis d'accord avec lui que le responsable principal de cette guerre de plusieurs années , c'est la société .

Je ne sais pas du tout qui a commencé à vrai dire, mais je pense que, dans tous les cas, la société n'a pas aidé à calmer cette sensation de rejet, et elle a poursuivi cette "guerre". Il est dommage de parler de "guerre" dans des temps aussi civilisés me semble-t-il. La société guerroie contre tout ce qu'elle peut, sans raisons.

Citation :
Eh oui, certains "naissent" homo. Je ne suis pas psychologue ou chercheur, peut-être avez-vous raison.
Mais naitre homo ne rend pas l'homosexualité plus acceptable.
Je vous accepte, avec ce handicap de l'homosexualité dans votre vie. Mais ne dites pas : je nait avec donc c'est naturel.

Plein de gens naissent handicapés, et vous oseriez affirmé que le handicap n'est pas contre nature ? Quel corps est fait pour rester à vie das un fauteuil ? Quel cerveau serait conçu pour ne pas être en mesure de fonctionner.

Que l'on naisse ou que l'on devienne homosexuel, cela n'enlève rien au caractère contre-naturel de l'homosexualité, et du fait que cela ne soit pas ce pour quoi vous êtes fait. Regardez votre corps et vous constatez avec moi la contradiction.
Encore une fois, tant que vous n'accepterez pas ce décalage, vous trouverez des coupables (à votre portée d'ailleurs) comme l'Eglise. Mais c'est trop facile !

Des milliards de personnes ont du, parce que leur cœur était animé d'un amour impossible (qu'il soit envers un homme ou envers une femme) y renoncer un jour. Il n'y a pas besoin d'être homo pour se dire : je dois renoncer à tel amour, car il est impossible. A cela, l'Eglise répond : si votre amour 'est pas possible : misez tout sur l'amitié.

L'amour d'amitié : voilà la réponse de l'Eglise aux homosexuels. VOus voyez ! Non seulement elle ne crache pas sur eux, mais elle souhaite les aider à trouver des solutions, dans cette condition d'homosexualité.


Je suis tout à fait d'accord avec vous Spidle.
Moi non plus je ne suis ni psy , ni chercheur, mais je crois que la première erreur a été faite par l'OMS qui, a un moment a décidé que l'homosexualité ne pouvait plus être considéré comme maladie, et ceci, sous la pression de lobbies, soit dans le monde artistique, soit dans le monde de la finance.
C'est vrai, qu'à coté de ceux qui ont eu un "accident hormonal" pendant leur vie embryonnaire, il y a qu'au moment de la libération sexuel des années 70, c'est devenu un phénomène de mode; surtout dans le milieu artistique où règnent tous les vices. Et, c'est ceux là qui ont commencé à faire tout ce bruit, des revendications tous azimuts, qui ont gagné le monde intellectuel, etc... Et voilà comme dit le fil, où la bêtise humaine n'a plus de limite. Oubliant la fonction première de l'acte sexuel qui est un acte de création, c-à-d donner la vie.
Là où je trouve qu'ils sont tout de même gonflé, c'est qu'ils veulent fonder des familles. il faut qu'ils soient conséquent avec eux même. qu'ils vivent leurs sexualité, mais qu'ils sachent que ce n'est pas normal.
Si cette étude est sérieuse, qu'on peut établir que l'homosexualité est un problème hormonal qui a surgit pendant la vie embryonnaire, Alors ils seront traités comme tous les autres handicapés certainement, la médecine pourrait proposé un traitement un de ces jours qui sait.
Mais à vouloir imposer à la société qu'ils sont normaux, eux même y perdent. On pouvait les regarder avec compréhension si on savait que c'est un handicap comme un autre: comme un mal entendant, un non-voyant ou autre, mais à cause de leur revendications contre nature, ils se rendent antipathiques.
La loi va nous empêcher d'afficher ce sentiments à leur égard mais la loi ne nous fera pas changer d'avis.

Mais pourquoi cherche-t-on constamment une vérité absolue, une nature parfaite? Si Dieu existe il n'a pas eu de volonté de nous créer tous comme des clones. Pourquoi y'a-t-il des noirs, des asiatiques? Sont-ils inférieurs à nous parce qu'ils ont une pigmentation différente? Non. J'entends par "maladie" ou "handicap" quelque chose qui m'empêche de faire certaines choses, qui réduit certaines aptitudes. Or, je ne me considère en aucun cas moins intelligent, moins apte au sport que personne. J'ai été premier de ma classe pendant toute ma scolarité de terminale, je joue du piano depuis 7 ans, je suis très bon en sport aussi. Je me suis senti rejeté pendant longtemps. Aujourd'hui, grâce à l'appui de mes proches, qui me comprennent, je me sens accepté et je peux parler de ma sexualité sans avoir l'impression de parler d'un crime effroyable. Je peux enfin me sentir à leur niveau en voyant qu'ils acceptent, qu'ils écoutent mes problèmes de cœur, mes sentiments. Pour avoir été amoureux d'un même homme pendant 3 ans, je puis vous dire que si ce que je ressentais n'était que de l'amitié, j'aimerais voir ce qu'est l'amour, parce qu'il me semble impossible d'éprouver plus que ce que j'ai pu éprouver pour cette personne, et ce fut réciproque, et je vois notre histoire comme la plus belle histoire d'amour. Et il m'est impossible de ressentir cela pour une femme.
Je trouve que l'homophobie en général et ces jugements en particulier sont issus de la nature de l'homme qui n'aime pas assumer le fait qu'il puisse ignorer, et dès lors, lorsqu'il ne sait pas, prend peur et fait un jugement sans fondement. La question de l'homosexualité est encore aujourd'hui extrêmement mal connue de ceux qui en parlent.
Quel mal faisons-nous? Pourquoi nous empêcher d'aimer? Vous nous proposez la simple "amitié", mais cher ami, croyez-vous que vous pouvez aller constamment à l'encontre de l'amour qui se présente à vous tout en étant heureux et épanoui? Peut-être n'avons-nous pas la même définition de l'épanouissement.

La fonction première de l'acte de création est de donner la vie. Mais alors, pour en revenir à la gente féminine, pourquoi Dieu aurait-il créé un clitoris chez la femme, dont la seule fonction est le plaisir sexuel?
Revenir en haut Aller en bas
mahasaraswati



Messages : 386
Inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 12:07

Patre blessé a écrit:
spirit a écrit:
Ce qui importe c'est qu'une anomalie du dévelopement embryonnaire n'est pas une maladie mais un handicap. Le problème est de savoir à quel degré un enfant est atteint et jusqu'à quel point il peut faire un effort pour refouler l'identité sexuelle qu'il ressent dans son cerveau.

En tout cas ça contredit tous les discours d'Arnaud à ce sujet qui, lui, affirme clairement qu'on ne naît pas homosexuel, mais qu'on le devient.

Spirit sunny
En fait,il y a plusieurs écoles de pensée pour expliquer les racines de l'homosexualité.Personnelement,pour en avoir recu plusieurs en clinqiue,il ne fait pas de doute que son origine est psycho-sociologique ;ie qu'a la base,il y a eu un choix fait par l'enfant alors qu'il était jeune.Bien sur,il y a eu influence également du milieu familial .

En fait, lorsqu'ils se confient en clinique,les homosexuels racontent tous avoir voulu etre de l'autre sexe et cela des la petite enfance.En vieilissant,ils oublient souvent ce souvenir mais il revient rapidement a la surface....D'ailleurs,nous pouvons facilement constaté ce fait ds leur maniere d'agir ou lors de leur fete publique...


L'homosexualité est un trouble de l'identité mais non pas une perversion.

Je précise que je ne tiens pas a ma vision des choses.En fait,j'ai observé l'insconscient des personnes dites homosexuelles et je dois avouer que je suis convaincu de ma position pour l'avoir confronter a maintes reprises...J'ai eu la chance de constater in vivo si je puis m'exprimer ainsi ...

Raison de plus pour qu'ils acceptent que c'est un handicap, et qu'ils cherchent plutôt une aide, une assistance médicale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 12:17

Je ne sais à qui je réponds, vu l'interminable enchevêtrement de citations, mais j'aimerais aussi dire que non, l'homosexualité n'est pas systématiquement un problème de genre. Je ne me suis jamais identifié comme étant une femme, je ne cherche pas à me travestir. Je suis un homme et je veux le rester. Je ne me suis jamais posé la question d'un éventuel changement de sexe, en tout cas jamais par moi-même. Des amis me l'ont posée en apprenant mon homosexualité. J'ai même eu une amie qui, en l'apprenant, et pour rigoler bien sûr, m'avait proposée de me maquiller "entre filles". Je n'en ai pas plus vu la nécessité que si j'étais hétérosexuel. On attribue les homosexuels à des personnes nécessairement féminines, mais ce n'est pas toujours le cas.

En outre, l'homosexualité n'a pas à recevoir de traitement, tout comme les personnes de couleur n'ont pas à subir de dépigmentation. La seule différence entre les homosexuels et les personnes de couleur est que les homosexuel(le)s sont minoritaires (10% en moyenne), et que les personnes de couleur non. Et je ne pense pas qu'il faille toujours accepter cette tyrannie de la majorité (Alexis de Tocqueville), et c'est pour cela que l'Etat existe: non pas pour consulter les hétérosexuels sur l'avenir des homosexuels, mais bien pour, même sans l'accord des hétérosexuels, défendre les homosexuels qui sont minoritaires.

Et cessons, comme le dit Mme Fernández de Kirchner, d'évoquer la "guerre de Dieu" ou la "guerre des démons", cela est choquant et nous remonte à des temps révolus.

Bien à vous,
Pierre.

PS: Voici ci-joints les liens respectivement d'un discours prononcé par la Présidente de la République d'Argentine avant la légalisation du mariage homosexuel, et le discours suivant la signature du décret de promulgation de la loi autorisant ce mariage:

Discours avant la légalisation [Espagnol]
Cérémonie et discours de promulgation du mariage homosexuel [Espagnol] Je vous recommande particulièrement cette vidéo, mais je n'ai pas pu la trouver en Français...
Revenir en haut Aller en bas
mahasaraswati



Messages : 386
Inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 13:20

Excuse moi Pierre mais le handicap est là:
l’homosexualité t’empêche d'aimer une personne de sexe opposé ce qui serait plus "normal"
l'homosexualité t'empêchera de fonder une famille d'avoir des enfants. Tu me diras qu'il y a des personnes stériles; justement c'est un handicap, et ils recherchent une aide médicale pour leur problème.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 13:23

Olivier le chercheur a écrit:
Boulo a écrit:
 Je demande l'aide de Pierre93 pour chercher à savoir qui a commencé la guerre entre la société et lui .....
.....Pour le reste , je suis d'accord avec lui que le responsable principal de cette guerre de plusieurs années , c'est la société.
 

Cher Boulo lorsque Pierre parle de guerre, il fais sans aucun doute allusion au faite que la société est en grande partie homophobe... Il m'apparait évident que cette guerre ne vient pas de lui car Pierre n'a jamais choisis d'être né différent... Il est évident que dans la société beaucoup sont ceux qui persécute les homo, à commencé sans doute par ses collègues d'école... On sait en effet combien les enfants sont capable d'être méchant devant un enfant différent. Il ne fait pas l'ombre d'un doute que Pierre a due connaitre ce genre de persécution et il doit encore le connaitre aujourd'hui car il y a beaucoup d'adulte qui eux même sont homophobe.

Cette persécution est bien réel, et elle est aussi présente dans les lettre homophobe de St Paul lorsqu'il crois que tout les homo sont des gens qui ne  verront pas le ciel puisque ils ont refusé la vérité et que tous son calomniateur !  1Cor 6.9... Rm1.21-32, point final ! Il se trompe ! C'est ce que qu'on appelle porté des jugement sur des idée préconçue et sur des choses qu'on ne connait pas. 

Remarquez qu'ici, Paul fait une confusion énorme en mettant les homo dans le même sac que les injustes, des calomniateur, des criminel, et j'en passe. 

Selon Paul tout les homo sont à mettre dans le même clan que ceux qui ont refusé Dieu... Ils sont tous bon à allez en enfer... Paul ignore complètement ici que d'être homo ne nécessite pas forcément ni d'être injuste, criminel, ni de refusé Dieu... Il se trompe... J'en connais un bout puisque ma meilleur amie est lesbienne et que ma petite soeur aussi... Ce sont pourtant contrairement aux lettre de Paul des filles adorable qui ne sont ni des filles qui ont rejeter Dieu et encore moins des criminel... 

Mettre les homos dans un sac comme l'as fait Paul dans ses lettre montre bien le dégout que Paul avait vis à vis de l'homosexualité... Pour moi, il a comment dit on ? fait ce qu'aujourd'hui on appellerait un jugement à l'emporte pièce... 

Olivier 

On peut rejeter l'homosexualité sans rejeter les homosexuels.
Revenir en haut Aller en bas
mahasaraswati



Messages : 386
Inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 13:29

Simon1976 a écrit:
Olivier le chercheur a écrit:
Boulo a écrit:
 Je demande l'aide de Pierre93 pour chercher à savoir qui a commencé la guerre entre la société et lui .....
.....Pour le reste , je suis d'accord avec lui que le responsable principal de cette guerre de plusieurs années , c'est la société.
 



Olivier 

On peut rejeter l'homosexualité sans rejeter les homosexuels.

Tout à fait
thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 13:33

Citation :
Excuse moi Pierre mais le handicap est là:
l’homosexualité t’empêche d'aimer une personne de sexe opposé ce qui serait plus "normal"
l'homosexualité t'empêchera de fonder une famille d'avoir des enfants. Tu me diras qu'il y a des personnes stériles; justement c'est un handicap, et ils recherchent une aide médicale pour leur problème.

Qui dit qu'aimer une personne du sexe opposé est plus "normal"? C'est justement la religion. Il n'y a pas d'amour plus normal que l'autre. Tout est donc relatif ici.
En outre, cet handicap de ne pas pouvoir enfanter n'est pas un handicap biologique, c'est un handicap social tout au plus. Un homosexuel jouit de sa capacité reproductrice, et il a la capacité de se reproduire avec une personne du sexe opposé s'il le souhaite. Ceci n'étant pas à même de faire son bonheur (de même qu'un hétérosexuel ne serait pas heureux en partageant la vie d'un autre homme), il s'en abstient. L'argument "naturel" semble un peu déplacé sur ce sujet. Je pense qu'il faudrait faire une analyse des théories de l'évolution. Si l'OMS a déclassifié l'homosexualité comme étant une maladie, elle doit avoir ses raisons. Après tout, elle aurait très bien pu ne pas le faire vu que les homosexuels ne représentent qu1/10ème de la population.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 13:36

Dire que l'on peut accepter les homosexuels tout en rejetant l'homosexualité revient à jouer sur les mots, puisque l'homosexualité est inhérente à l'homosexuel, il ne peut s'en défaire. Ce serait aussi absurde que dire que l'on peut accepter les personnes africaines mais pas leur couleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 13:40

Pierre93 a écrit:
Dire que l'on peut accepter les homosexuels tout en rejetant l'homosexualité revient à jouer sur les mots, puisque l'homosexualité est inhérente à l'homosexuel. Ce serait aussi absurde que dire que l'on peut accepter les personnes africaines mais pas leur couleur de peau.

Pour moi, l'homosexualité est un péché. C'est pour cela que je dis qu'on peut rejeter l'homosexualité mais pas les homosexuels.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 13:46

Dans ce cas, les homosexuels sont des pécheurs dès le moment où leur est attribuée biologiquement leur sexualité (avant la naissance) jusqu'à leur mort. C'est presque rigolo de naître pécheur ne trouvez-vous pas? Ironie du sort: inutile de chercher à faire de bonnes actions, dans tous les cas nous sommes pécheurs à vie!
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 13:47

Nous sommes tous pécheurs, homos ou hétéros, mais ça ne nous empêche pas de faire le bien, aussi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 13:54

[quote]
Pierre93 a écrit:


Je ne sais pas du tout qui a commencé à vrai dire, mais je pense que, dans tous les cas, la société n'a pas aidé à calmer cette sensation de rejet, et elle a poursuivi cette "guerre". Il est dommage de parler de "guerre" dans des temps aussi civilisés me semble-t-il. La société guerroie contre tout ce qu'elle peut, sans raisons.

Si c'est une guerre de la société et non une guerre intérieure avec sa propre identité, comment expliquer qu'à San Francisco où la tolérance est totale, on ait tout de même un taux de suicide des homosexuels 5 fois plus grand ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 14:00

Me suis-je fait baptiser pour rien? Ais-je fait ma communion pour rien? Suis-je frappé de l'interdiction viagère de communier à la messe? Je m'enquéris de la conduite à tenir en tant que pécheur d'office. Je trouve cette condamnation de l'homosexualité par l'Eglise tout simplement absurde. Elle n'a aucun sens. L'Eglise doit unir et apporter un message de paix au lieu de s'acharner sur des personnes qui n'ont pas choisies d'être ainsi et qui souhaitent pouvoir exister, puisqu'elles savent que, de toutes façons, leur condition ne changera pas.
Il en était de même pour les médecins. Il fut un temps où ouvrir l' "oeuvre de Dieu" qu'est le corps de l'Homme constituait un péché. Aujourd'hui c'est l'inverse. Laisser mourir quelqu'un alors qu'on peut le sauver est un crime. Comme quoi la société évolue et les positions de l'Eglise aussi. Il est temps que sa position sur l'homosexualité avance, sinon c'est au prix de son discrédit.

Je ne connais pas la situation de San Francisco, pourriez-vous m'en dire plus? Surtout sur ce que vous désignez comme une "tolérance totale". Il faut bien remarquer que la loi ne fait pas la société. Même si les normes donnent tous les droits aux homosexuels, ils continuent d'être rejetés par les hétérosexuels, parfois même par leur propre famille. Je ne crois pas qu'à San Francisco la situation soit différente sur ce point.
Revenir en haut Aller en bas
chemin de vie



Féminin Messages : 49
Inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:03

Pierre93 a écrit:

Mais pourquoi cherche-t-on constamment une vérité absolue, une nature parfaite? Si Dieu existe il n'a pas eu de volonté de nous créer tous comme des clones. Pourquoi y'a-t-il des noirs, des asiatiques? Sont-ils inférieurs à nous parce qu'ils ont une pigmentation différente? Non. J'entends par "maladie" ou "handicap" quelque chose qui m'empêche de faire certaines choses, qui réduit certaines aptitudes. Or, je ne me considère en aucun cas moins intelligent, moins apte au sport que personne. J'ai été premier de ma classe pendant toute ma scolarité de terminale, je joue du piano depuis 7 ans, je suis très bon en sport aussi. Je me suis senti rejeté pendant longtemps. Aujourd'hui, grâce à l'appui de mes proches, qui me comprennent, je me sens accepté et je peux parler de ma sexualité sans avoir l'impression de parler d'un crime effroyable. Je peux enfin me sentir à leur niveau en voyant qu'ils acceptent, qu'ils écoutent mes problèmes de cœur, mes sentiments. Pour avoir été amoureux d'un même homme pendant 3 ans, je puis vous dire que si ce que je ressentais n'était que de l'amitié, j'aimerais voir ce qu'est l'amour, parce qu'il me semble impossible d'éprouver plus que ce que j'ai pu éprouver pour cette personne, et ce fut réciproque, et je vois notre histoire comme la plus belle histoire d'amour. Et il m'est impossible de ressentir cela pour une femme.
Je trouve que l'homophobie en général et ces jugements en particulier sont issus de la nature de l'homme qui n'aime pas assumer le fait qu'il puisse ignorer, et dès lors, lorsqu'il ne sait pas, prend peur et fait un jugement sans fondement. La question de l'homosexualité est encore aujourd'hui extrêmement mal connue de ceux qui en parlent.
Quel mal faisons-nous? Pourquoi nous empêcher d'aimer? Vous nous proposez la simple "amitié", mais cher ami, croyez-vous que vous pouvez aller constamment à l'encontre de l'amour qui se présente à vous tout en étant heureux et épanoui? Peut-être n'avons-nous pas la même définition de l'épanouissement.
Merci pour ce que tu écris et précises, également sur d'autres posts!
J'ai un petit-fils de 24 ans qui est homosexuel. C'est à moi qu'il a confié en premier, vers 18 ans, son homosexualité et son mal-être. Il faisait une grave dépression en découvrant et constatant cet état de fait! Personne dans notre famille ne l'a rejeté et personnellement je l'ai remercié du "cadeau" qu'il me faisait: enfin je comprenais vraiment l'homosexualité et l'homophobie que ces personnes vivent. Je me suis documentée avec de la littérature sérieuse, souvent écrite par des religieux (que l'Eglise est hypocrite...), et j'ai surtout compris que mon petit-fils est aimé de DIEU comme chacun de nous et ce que je peux lui souhaiter, c'est de vivre heureux, en harmonie avec ce qu'il est: UNIQUE parmi 7 milliards d'habitants de notre terre...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:09

C'est certain que Dieu aime les homosexuels I love you . Mais il a créé l'homme pour une union naturelle avec la femme en vue de la procréation. C'est pourquoi l'Église s'oppose aux unions homosexuelles.
Revenir en haut Aller en bas
chemin de vie



Féminin Messages : 49
Inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:13

Simon1976 a écrit:
C'est certain que Dieu aime les homosexuels I love you . Mais il a créé l'homme pour une union naturelle avec la femme en vue de la procréation. C'est pourquoi l'Église s'oppose aux unions homosexuelles.
...mais Elle ne dit RIEN, pendant des décennies, sur les prêtres pédophiles, sur les prêtres qui ont femmes et enfants!!!
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:15

Mais les choses ont changé.
Revenir en haut Aller en bas
Olivier le chercheur



Masculin Messages : 2782
Inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:17

Pierre93 a écrit:
Dire que l'on peut accepter les homosexuels tout en rejetant l'homosexualité revient à jouer sur les mots, puisque l'homosexualité est inhérente à l'homosexuel, il ne peut s'en défaire. Ce serait aussi absurde que dire que l'on peut accepter les personnes africaines mais pas leur couleur de peau.

Encore une vérrité salut
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x3v728_une-nde-avec-nicole-dron
chemin de vie



Féminin Messages : 49
Inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:18

Simon1976 a écrit:
Mais les choses ont changé.
malheureusement pas beaucoup... je connais, je ne sais combien de prêtres homosexuels, ou ayant une relation avec une femme et qui ne s'en cachent pratiquement pas ou plus !
Revenir en haut Aller en bas
Olivier le chercheur



Masculin Messages : 2782
Inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:22

chemin de vie a écrit:
Simon1976 a écrit:
Mais les choses ont changé.
malheureusement pas beaucoup... je connais, je ne sais combien de prêtres homosexuels, ou ayant une relation avec une femme et qui ne s'en cachent pratiquement pas ou plus !

Si il ne s'en cachent plus c'est pourtant bien que les choses sont considérablement en train de changer.

Olivier
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x3v728_une-nde-avec-nicole-dron
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:25

Chemin de vie semble être une fervente bien documentée, ne se tenant pas à des préjugés absurdes, et c'est tout à son avantage, puisqu'elle comprend des choses que la plupart des catholiques ne comprennent pas encore. Votre petit-fils, Madame, a certainement connu des choses que vous ne pouvez imaginer, s'est posé de terribles questions sur son existence, et ceci est malheureusement dû à une société où la désinformation sur l'homosexualité est encore aujourd'hui la règle.
Je suppose toutefois que vous et votre petit-fils vivez dans un pays occidental, et c'est une chance. Je vous propose de regarder des reportages poignants sur la vision de l'homosexualité dans les pays en voie de développement, notamment en Afrique, qui est conditionnée par des religions encore très homophobes et d'autant plus présentes dans la société que dans nos pays occidentaux.
Votre petit-fils n'a pas de raisons d'être rejeté de Dieu, il l'est seulement en ce qui concerne l'Eglise temporelle incarnée par l'institution vaticane, qui se revendique messagère de Dieu sur Terre.
Je vous invite aussi à profiter la richesse dont votre petit-fils est à même de vous faire part sur son vécu. On mûrit souvent beaucoup plus rapidement, par la force des choses, étant homosexuel.

Bien à vous,
Pierre.


Dernière édition par Pierre93 le Lun 23 Avr 2012, 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
chemin de vie



Féminin Messages : 49
Inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:26

Olivier le chercheur a écrit:
chemin de vie a écrit:
Simon1976 a écrit:
Mais les choses ont changé.
malheureusement pas beaucoup... je connais, je ne sais combien de prêtres homosexuels, ou ayant une relation avec une femme et qui ne s'en cachent pratiquement pas ou plus !

Si il ne s'en cachent plus c'est pourtant bien que les choses sont considérablement en train de changer.

Olivier

alors oui, si les prêtres pourront bientôt se marier, et les homosexuels respectés dans ce qu'ils vivent!
Revenir en haut Aller en bas
Olivier le chercheur



Masculin Messages : 2782
Inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:28

C'est en devenir ce n'est plus qu'une question de temps...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x3v728_une-nde-avec-nicole-dron
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:32

Il n'empêche que la société est toujours aujourd'hui plus qu'hétérocentriste, elle est homophobe, et ceci est dû à une image inexacte véhiculée, notamment par l'Eglise temporelle, sur l'homosexualité.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:35

C'est normal, l'espèce humaine se reproduit via l'union entre un homme et une femme, comme l'a voulu le Créateur. Dieu se serait-il trompé en créant l'homme et la femme ?
Revenir en haut Aller en bas
Olivier le chercheur



Masculin Messages : 2782
Inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:37

Simon1976 a écrit:
C'est normal, l'espèce humaine se reproduit via l'union entre un homme et une femme, comme l'a voulu le Créateur. Dieu se serait-il trompé en créant l'homme et la femme ?

Je te retourne la question Dieu se serait il trompé en mettant au monde des homosexuel ?


Dernière édition par Olivier le chercheur le Lun 23 Avr 2012, 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x3v728_une-nde-avec-nicole-dron
chemin de vie



Féminin Messages : 49
Inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:37

Pierre93 a écrit:
Chemin de vie semble être une fervente bien documentée, ne se tenant pas à des préjugés absurdes, et c'est tout à son avantage, puisqu'elle comprend des choses que la plupart des catholiques ne comprennent pas encore. Votre petit-fils, Madame, a certainement connu des choses que vous ne pouvez imaginer, s'est posé de terribles questions sur son existence, et ceci est malheureusement dû à une société où la désinformation sur l'homosexualité est encore aujourd'hui la règle.
Je suppose toutefois que vous et votre petit-fils vivez dans un pays occidental, et c'est une chance. Je vous propose de regarder des reportages poignants sur la vision de l'homosexualité dans les pays en voie de développement, notamment en Afrique, qui est conditionnée par des religions encore très homophobes et d'autant plus présentes dans la société que dans nos pays occidentaux.
Votre petit-fils n'a pas de raisons d'être rejeté de Dieu, il l'est seulement en ce qui concerne l'Eglise temporelle incarnée par l'institution vaticane, qui se revendique messagère de Dieu sur Terre.
Je vous invite aussi à profiter la richesse dont votre petit-fils est à même de vous faire part sur son vécu. On mûrit souvent beaucoup plus rapidement, par la force des choses, étant homosexuel.

Bien à vous,
Pierre.
MERCI Pierre, vous comprenez une grand-maman qui a pleuré à chaudes larmes en lisant le livre que son/mon petit-fils a écrit dans ce temps de souffrance et de rejet de lui-même vers l'âge de 18-20 ans.
Effectivement nous habitons dans un pays petit mais nanti! J'ai déjà vu quelques documentaires concernant les pays où pour ne pas le nommer, l'islam est la religion majoritaire!

Bien à vous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:39

Citation :
C'est normal, l'espèce humaine se reproduit via l'union entre un homme et une femme, comme l'a voulu le Créateur. Dieu se serait-il trompé en créant l'homme et la femme ?

Bien sûr que non, Dieu ne s'est en rien trompé. C'est pour cela que je dis que la société est plus qu'hétérocentriste (considérer sa sexualité comme "meilleure"), elle est homophobe (elle rejette tout autre type de sexualité).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:44

Citation :
MERCI Pierre, vous comprenez une grand-maman qui a pleuré à chaudes larmes en lisant le livre que son/mon petit-fils a écrit dans ce temps de souffrance et de rejet de lui-même vers l'âge de 18-20 ans.
Effectivement nous habitons dans un pays petit mais nanti! J'ai déjà vu quelques documentaires concernant les pays où pour ne pas le nommer, l'islam est la religion majoritaire!

Bien à vous

Vous n'auriez pas à me remercier si nous étions dans une société dans laquelle l'homosexualité était acceptée... Mais vu que nous n'y sommes pas, c'est à moi de vous remercier d'avoir accepté votre petit-fils tel qu'il l'est. Vous avez su passer outre les préjugés, l'opinion facile, vous avez réfléchi et vous êtes arrivée à votre propre opinion, et en cela vous démontrez votre claire supériorité par rapport à la majorité.

Bien à vous
Pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Olivier le chercheur



Masculin Messages : 2782
Inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:46

Oui bravo chemin de vie c'est beau !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x3v728_une-nde-avec-nicole-dron
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:55

Je trouve d'autant plus beau que votre petit-fils ait écrit un livre à ce propos, c'est une belle initiative et un bon moyen d'échapper à une oppression que d'écrire :bougie:
Revenir en haut Aller en bas
Olivier le chercheur



Masculin Messages : 2782
Inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 15:56

Pierre je crois que je vais être censuré mais pour répondre à votre question ce n'est pas vous qui m'avez convaincu j'ai toujours eu du respect pour les homosexuel et je les ai toujours accepté, si Dieu vous as crée c'est que vous êtes dans son plant aussi ;)

Olivier
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x3v728_une-nde-avec-nicole-dron
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 16:00

Olivier je suis désolé, tout le tort est pour moi je pensais que vous ne me souteniez pas avant. J'ai donc effacé mon message dès que je m'en suis rendu compte Smile

Merci beaucoup en tout cas!
En quoi risquez-vous de vous faire censurer?

Bien à vous,
Pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Olivier le chercheur



Masculin Messages : 2782
Inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 16:20

Citation :
En quoi risquez-vous de vous faire censurer?
 

Espéront que je me trompe mais si je ne donne plus de signe de vie sur cette discution c'est qu'on m'y aura exclut... Cela arrive relativement rarement mai cela arrive... Quoi qu'il en soit je suis heureux de vous lire et de voir l'édifice que vous apporté en relançant cette duscution... Il faut dire que c'est bien plus riche quand un homosexuel vient nous parler d'homosexualité et vous pouvez le faire encore mieux que moi même, même si je connais très bien le millieux ayant ma meilleur amis lesbienne. Je pense que ce monde sera meilleurs lorsque on cessera de persécuté sans raisons les homosexuel car il ne font de mal à personne. 

Je suis de tout coeur avec vous courrage. L'Eglise doit apprendre à aimer les homosexuel aussi. On ne peut se prétendre de Dieu en détestant les homo.
Il est évident aussi, que Dieu vous aime autant que nous... 


Olivier 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x3v728_une-nde-avec-nicole-dron
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 16:21

Pierre93 a écrit:
Me suis-je fait baptiser pour rien? Ais-je fait ma communion pour rien? Suis-je frappé de l'interdiction viagère de communier à la messe? Je m'enquéris de la conduite à tenir en tant que pécheur d'office. Je trouve cette condamnation de l'homosexualité par l'Eglise tout simplement absurde. Elle n'a aucun sens. L'Eglise doit unir et apporter un message de paix au lieu de s'acharner sur des personnes qui n'ont pas choisies d'être ainsi et qui souhaitent pouvoir exister, puisqu'elles savent que, de toutes façons, leur condition ne changera pas.
Il en était de même pour les médecins. Il fut un temps où ouvrir l' "oeuvre de Dieu" qu'est le corps de l'Homme constituait un péché. Aujourd'hui c'est l'inverse. Laisser mourir quelqu'un alors qu'on peut le sauver est un crime. Comme quoi la société évolue et les positions de l'Eglise aussi. Il est temps que sa position sur l'homosexualité avance, sinon c'est au prix de son discrédit.

Je ne connais pas la situation de San Francisco, pourriez-vous m'en dire plus? Surtout sur ce que vous désignez comme une "tolérance totale". Il faut bien remarquer que la loi ne fait pas la société. Même si les normes donnent tous les droits aux homosexuels, ils continuent d'être rejetés par les hétérosexuels, parfois même par leur propre famille. Je ne crois pas qu'à San Francisco la situation soit différente sur ce point.

Cher Pierre, Les faiblesses qui nous agressent nous conduisent plus vite au Ciel qu'une absolue force et maîtrise de soi. On a tous des faiblesses. Encore faut-il les reconnaître comme tel.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 16:26

Je suis choqué par ce que vous me dites. Vous dites avoir été exclu de cette discussion, mais comment? Je trouve dommage que vous ne preniez pas part à cette discussion, et je ne vois pourquoi vous auriez été motif de censure. Merci pour vos marques de soutien en tout cas! cheers

Arnaud, je souhaiterais que vous m'expliquiez en quoi les homosexuels sont-ils plus faibles que les hétérosexuels.

Bien à vous,
Pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Olivier le chercheur



Masculin Messages : 2782
Inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 16:28

De rien ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x3v728_une-nde-avec-nicole-dron
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites   Lun 23 Avr 2012, 16:35

Olivier le chercheur a écrit:
Simon1976 a écrit:
C'est normal, l'espèce humaine se reproduit via l'union entre un homme et une femme, comme l'a voulu le Créateur. Dieu se serait-il trompé en créant l'homme et la femme ?

Je te retourne la question Dieu se serait il trompé en mettant au monde des homosexuel ?

Dieu n'a pas créé l'homosexualité. Je dirais que c'est une conséquence de certains comportements mal assumés mais je ne suis pas psychologue alors je peux me tromper.

Revenir en haut Aller en bas
 
Homosexualité : la bêtise humaine n'a pas de limites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» la bêtise humaine n'a pas de limite
» Cachoteries et bétise humaine !!
» Jusqu'oû ira la bêtise humaine ? Cruauté envers les animaux.
» Bernard Stiegler : Comment combattre la bêtise ?
» Un OVNI sur mars ( bétise humaine )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: