DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'année sacerdotale : le Christ et le sacerdoce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: L'année sacerdotale : le Christ et le sacerdoce   Mar 02 Fév 2010, 14:29

Puisque nous sommes dans l'année sacerdotale, je vous invite à réfléchir et échanger sur le "ministère sacerdotale", en commençant à regarder du côté de Jésus ; de l'attitude de Jésus face au sacerdoce exercé alors par les prêtres dont il ne faisait pas partie, puisqu'il fallait être de la tribu de Lévi pour être prêtre.

La première chose que l'on peut remarquer, c'est que Jésus ne s'est jamais présenté comme étant prêtre, pour la simple raison qu'il ne l'était pas encore. Il va le devenir quand il va être "glorifié". Même quand il s'offre sur la croix, il n'est pas prêtre, il est victime, il est l'Agneau offert pour le salut du monde ; il n'est pas "sacrificateur".

Les juifs attendaient plutôt un Messie prêtre. Le fait que Jésus ne soit pas issus des prêtres, est une des raisons du rejet par les prêtres, de sa messianité.

C'est au ciel, dans la gloire que Jésus devient "médiateur entre Dieu et nous" ; Grand Prêtre selon l'ordre du Roi Melchisédec.

Qu'en pensez-vous ?

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'année sacerdotale : le Christ et le sacerdoce   Mer 03 Fév 2010, 07:25

Dans l'Ancienne Alliance, le peuple de Dieu (le peuple d'Israël) était séparé de Dieu et le signe de cette séparation, c'est qu'il n'avait pas accès au sanctuaire où se trouvait la présence de Dieu, symbolisé par l'Arche d'Alliance. Ils ne pouvait s'approcher au plus près de Dieu. Seul le grand-prêtre, qui représentait Dieu et en même temps le Peuple, pouvait le faire ; quand il rentrait il représentait le Peuple et quand il sortait, il représentait Dieu.

Jésus a abolit cette séparation qui existait entre Dieu et le Peuple, comme il a mené à son accomplissement, la fonction sacerdotale de l'Ancienne Alliance. Depuis la venue de Jésus, Dieu n'est plus représenté auprès de son Peuple et le Peuple n'est plus représenté auprès de Dieu. Avec Jésus, c'est Dieu le Père qui sort, par son Fils, Lui-même de son Sanctuaire, le Ciel et qui vient chercher les hommes pour les introduire avec Lui dans le ciel ; qui les ramène auprès du Père, juste devant le Trône du Père.

En fin de compte, Jésus nous confie au Père, tant que durera sa mission de Grand Prêtre ; tant qu'il devra faire passer de la terre au ciel, les hommes ses frères ; jusqu'au jour où il nous rassemblera tout devant le trône de son Père, pour le jugement dernier, après la résurrection de la chair, quand Dieu séparera les brebis des boeufs ; quand il donnera en héritage à tous ceux en qui il retrouvera l'image de son Fils, sa parfaite image, le Royaume de son Fils ; ce jour où nous règnerons avec Lui.

Il me paraît évident qu'on ne peut entrer avec Jésus dans le Ciel, sans avoir été purifiés de nos péchés ; sans avoir épousé sa sainteté, la sainteté de Dieu qui n'est pas autre chose que l'Amour de Dieu. Ce qui est Saint en Dieu, c'est son Amour puisqu'en Dieu il n'y a que de l'Amour, l'Amour absolu.

C'est la raison pour laquelle Jésus, avant de nous introduire dans le Ciel, nous fait don de cet Amour pour que nous nous laissions épouser par cet Amour, unir à cet Amour pour devenir ce que nous recevons, un fils en qui Dieu a mis tout son Amour ; un fils qui lui rendra tout cet Amour ; qui pourra vivre éternellement avec Dieu le Père un véritable échange d'Amour.

Pourquoi le Saint Esprit qui est l'Amour en personne, et qui nous est donné, répand-il en notre coeur, notre âme, la Charité ? Justement pour que le jour de notre entrée au Ciel avec Jésus accompagné de la Bienheureuse Vierge Marie et tous les saints, nous puissions accéder jusqu'au trône de Dieu et le voir face à face.

La Charité c'est la seule chose que nous pouvons emporter avec nous au Ciel, car c'est la seul offrande qui sera agréé par Dieu le Père quand nous le rencontrons ; Charité qui n'est pas autre chose que l'Amour que son Fils a pour Lui et qu'il nous a partagé pour que nous puissions en faire don au Père. Ce que nous ramenons de la terre avec nous, pour l'offrir au Père, c'est l'Amour de son Fils, uni à notre propre amour ; ne faisant plus qu'un avec notre amour. C'est avec un coeur débordant de ce don qui surpasse tous les dons, la Charité, que nous devons paraître devant Dieu.

Et c'est là la mission qui a été confié à l'Esprit Saint. C'est à l'Esprit Saint qu'il appartient de remplir notre coeur de l'Amour de Jésus qui nous est donné dans la Charité.

Quand nous montons au ciel, le jour de notre mort, nous n'emportons pas avec nous "la patène contenant le pain de Vie", ni même le "calice contenant le précieux sang de Jésus". Nous ne les emportons pas, parce que tout ceci, c'est passé en nous. Le Pain et le Vien, c'est à dire le corp et le sang de Jésus, c'est nous qui le portons en nous(où pas) le jour où nous entrons dans le Ciel avec Jésus. Le calice, c'est notre coeur, notre âme. Le corps que nous déposons sur l'autel de Dieu, c'est Jésus qui a pris corps en nous en nous donnant son corps à manger ; et le précieux sang que nous déposons sur le même autel de Dieu, en présence des saints et des anges, c'est tout l'Amour, toute la Charité que le St Esprit a réussit à déposer en nos coeurs.

Toutes nos eucharisties nous préparent donc à ce passage final ; par ces eucharisties auquelles nous participons, nous nous préparons à ce passage en devenant toujours plus le Corps de Jésus (devenez ce que vous recevez) ; et notre coeur se remplit de plus en plus de son Amour, de la Charité.

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'année sacerdotale : le Christ et le sacerdoce   Jeu 04 Fév 2010, 06:42

Continuons notre méditation sur le sacerdoce. Après avoir médité sur le sacerdoce du Christ, le service que le Christ nous rendait en nous introduisant au Ciel, jusqu'au trône de Dieu pour qu'on puisse le voir face à face, voyons maintenant le sacerdoce qu'il exerce par nous sur la terre.

Rappelez-vous les grands-prêtres de l'Ancienne Alliance, il nous représentait auprès de Dieu, et il représentait Dieu auprès du Peuple ; ils étaient les portes paroles de Dieu auprès du Peuple.

Nous avons vu aussi que nous n'entrons au ciel avec Jésus qu'au jour de notre mort. En attendant, sur la terre, nous participons tous au sacerdoce du Christ, en tant que membre de son corps. C'est ce que l'Eglise appelle "le sacerdoce commun des baptisés".

Le sens du mot "sacerdoce" c'est "cela sert (sacer) à donner (doce). On remplit un sacerdoce quand on donne, où l'on se donne. Par exemple, quelqu'un qui se donne à fond dans tel propession ou par cette même profession, on dit qu'il vit sa profession comme un véritable sacerdoce.

Vivre sa foi comme un véritable sacerdoce, c'est par cette même foi se donner totalement à l'objet de notre foi et donner en même l'objet de notre foi. On se donne à Jésus Christ pour que Jésus par nous et avec nous se donne à son Père et à nos frères. Ce sacerdoce devient alors "religieux".

Tous les baptisés sont appelés à se redonner Jésus-Christ qui se donne à eux, à le redonner au Père en se donnant eux-même, et le redonner à leur frères en se donnant à eux.

Comment Jésus se donne à nous ? Par le Pain de Vie, le sacrement de l'Eucharistie. Comme Jésus se trouve maintenant auprès du Père et qu'il ne peut prendre Lui-même le pain de vie et nous le donner comme il l'a fait avec ses Apôtres, le jour où il a institué l'Eucharistie, il a confié à ces même Apôtres, la mission de nous donner ce pain de Vie qu'ils reçoivent eux-mêmes des mains du Christ ; comme Jésus leur a confié la mission d'annoncer sa Parole et d'enseigner aux disciples à observer (faire) tout ce qu'il a prescris.

Eh bien voilà le sacerdoce que les prêtres exercent en plus du sacerdoce commun auquel ils sont appelés comme tout baptisé, à l'intérieur de ce sacerdoce commun. Ce sont eux qui nous donne, au Nom du Christ, avec le Christ, le Pain de Vie et sa Parole. Ils sont configurés au Christ qui nous nourrit de son Pain et de sa Parole. Il nous donne le Christ ou le Christ se donne à nous par eux, pour que nous redonnions le Christ à son Père et à nos frères.

Le Saint Curé d'Ars disait que "le Sacerdoce c'est donner l'amour du Coeur de Jésus". Nous sommes tous appelé à donner l'amour du Coeur de Jésus, et comme je l'ai dis dans un précédent message, appelé à avoir un coeur débordant d'amour pour Dieu et pour nos frères ; débordant de cet Amour don déborde le Coeur de Jésus. L'offrande que le Christ nous fait de son Amour, c'est à nous qu'il appartient maintenant de l'offrir au Père et à nos frères. Voilà ce que c'est que le Sacerdoce commun des fidèles qui sont les membres du Christ.

Ce Coeur de Jésus, qui est aussi Coeur de l'Eglise, au cours de la messe, représenté, comme je vous l'ai déjà dit, par le "calice" que le diacre reçoit des fidèles, qu'il remet au prêtre qui le présente au Père, que le Père remet au diacre, qu'il le porte au fidèles pour qu'ils communient au calice, et donc "au coeur de Jésus" et remplissent ainsi leur propre coeur, qui n'est autre que le calice qu'il vont porter à leurs frères qui ne viennent pas à la messe, pour qu'ils puissent goûter à l'amour de Jésus.

Normalement, le calice devrait toujours être apportés par les fidèles, car il symbolise le coeur de Jésus dans lequel nous venons déposer notre sang, nos vie, symbolisé par le vin de la vigne ; nos vie qui sont confié au Christ représenté par le "diacre" venant au devant de nous pour nous introduire dans le Ciel. Nos vie dans lequel le diacre verse un peu d'eau pour symboliser l'incarnation ; Jésus mêlant sa vie divine (symbolisée par l'eau, l'Eau Vive) à la vie humaine, à notre vie.

Nos vie qu'il remet entre les mains du prêtre pour qu'elles soient offert avec la Vie du Christ, au Père, pour la rémission de nos péchés. Cette vie qui est redonnée à notre coeur, et qui n'est autre que la Vie dans la Charité, l'Amour qui jaillit du Coeur de Jésus, le Coeur de l'Eglise. Charité que nous sommes appelés à redonner au Père et à nos frères.

Voilà donc ce qu'est l'exercice du Sacerdoce commun à tous les baptisés. Jésus, par nous, se donne à son Père et à ses frères. Par nous, cela veut dire que nous sommes appelés à redonner le Fils à son Père, en aimant le Père comme un fils avec le Fils.

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'année sacerdotale : le Christ et le sacerdoce   Ven 05 Fév 2010, 06:25

Après avoir parlé du sacerdoce commun des fidèles, parlons maintenant du sacerdoce ministériel.

Qu'est-ce que la sacerdoce ministériel ou hiérarchique ?

Citons Vatican II : "Celui qui a reçu le sacerdoce ministériel jouit d'un pouvoir sacré pour former et conduire le peuple sacerdotal, pour faire, dans le rôle du Christ, le sacrifice eucharistique et l'offrir à Dieu au nom du peuple tout entier ; les fidèles eux, de par le sacerdoce royal qui est le leur, concourent à l'offrande de l'Eucharistie et exercent leur sacerdoce par la réception des sacrements, la prière et l'action de grâces, le témoignage d'une vie sainte, et par leur renoncement et leur charité effective. » (Lumen gentium 10)

On voit immédiatement, dans cette définition, que celui qui exerce le sacerdoce ministériel, c'est "le prêtre" et uniquement le prêtre. Le diacre n'exerce pas le sacerdoce ministériel, même s'il est ministre de l'Eucharistie, de la Parole et de la Charité.

le prêtre et le diacre, tout comme l'évêque, sont ministres de l'Eucharistie, de la Parole et de la Charité.

Être ministre qu'est-ce que cela veut dire ? C'est être "au service de". On peut donc dire que l'évêque, le prêtre et le diacre, sont ordonnés au services de l'Eucharistie, de la Parole et de la Charité, mais qu'ils n'exercent pas ce service de la même manière ; ils l'exerce selon l'ordre dans lequel ils sont entrés.

Les Evêques sont entrés successivement dans l'ordre des diacre, des prêtres et des évêques, en comprenant bien que lorsqu'ils passent de l'ordre des diacres dans l'ordre des prêtres, ils ne quittent pas l'ordre des diacres ; idem lorsqu'ils passent dans l'ordre des évêques, ils ne quittent pas non plus l'ordre des prêtres ; ils restent diacres et prêtres. On dit qu'ils ont la plénitude du sacrement de l'ordre.

Le prêtre, quant à lui, ne quitte pas l'ordre des diacres, il reste diacre tout en faisant partie de l'ordre des prêtres.

Quand on parle de "sacerdoce hiérarchique", on entend pas là, qu'il existe dans le service que rendent les ministres ordonnés, une "hiérarchie". Chaque ministre ordonné, à l'intérieur de ce service rendu au Christ et aux fidèles, au Nom du Christ, participe d'une manière particulière à ce Service Unique, qui n'est autre que la Sanctification des fidèles.

Ensemble ils participent à la Sanctification des fidèles, mais selon l'ordre dans lequel ils ont été ordonné. C'est ainsi que "le service est ordonné lui aussi" ; ce qui veut dire que n'importe qui ne peut rendre n'importe quel service.

On retrouve ces 3 ordres dans le service de la sanctification qui sont "l'épiscopat", "le presbytérat" et "le diaconat" qui ne sont pas 3 ordres séparés, mais 3 ordres qui ne font qu'Un, comme les 3 personnes divines ne font qu'Un.

Je concluerai ce paragraphe en disant que "les ministres ordonnés" participent à la sanctification des fidèles et du monde ; tandis que les fidèles ne participent qu'à la sanctification du monde ; en étant dans le monde comme un ferment de sanctification. Ce sont les fidèles, qui par leur sainteté, transforment le monde.

Ce qui veut dire que le levain dans la pâte dont parle Jésus, ce sont les fidèles. La pâte c'est le monde et le levain ou Royaume de Dieu, ce sont les fidèles. Plus les fidèles seront saints et plus le monde sera transformé ; puis le règne de Dieu, de l'Amour de Dieu, s'étendra dans le monde, le transformant totalement.

Pourquoi le monde ne changent pas ? Parce que la grande majorité des baptisés qui sont dans le monde ne changent pas eux non plus, il ne changent pas de vie, ils ne se convertissent pas à la Vie donnée par Jésus ; ils continuent à vivre de la vie du monde.

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'année sacerdotale : le Christ et le sacerdoce   Ven 05 Fév 2010, 18:57

bonsoir petero

a quel moment les apotres deviennent ils pretres Question

est ce dans ce versert apres la resurection

evangile de jean 20-19

• Jésus envoie ses apôtres
19 Au soir de ce premier jour de la semaine, les portes étaient fermées par peur des Juifs là où les disciples étaient réunis. Jésus vint et se tint au milieu d’eux. Il leur dit : “Soyez en paix !” 20 Ayant dit cela, il leur montra ses mains et son côté, et ce fut la joie pour les disciples qui voyaient le Seigneur.
21 Et puis il leur dit de nouveau : “Soyez en paix ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.” 22 Ayant dit cela, Jésus souffla vers eux et leur dit : “Recevez l’Esprit Saint. 23 Ceux à qui vous enlèverez les péchés, ils leur seront enlevés ; quand vous les maintiendrez, ils seront maintenus.”

merci
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: L'année sacerdotale : le Christ et le sacerdoce   Lun 08 Fév 2010, 11:41

TOBIE a écrit:
bonsoir petero

a quel moment les apotres deviennent ils pretres Question

est ce dans ce versert apres la resurection

evangile de jean 20-19

• Jésus envoie ses apôtres
19 Au soir de ce premier jour de la semaine, les portes étaient fermées par peur des Juifs là où les disciples étaient réunis. Jésus vint et se tint au milieu d’eux. Il leur dit : “Soyez en paix !” 20 Ayant dit cela, il leur montra ses mains et son côté, et ce fut la joie pour les disciples qui voyaient le Seigneur.
21 Et puis il leur dit de nouveau : “Soyez en paix ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.” 22 Ayant dit cela, Jésus souffla vers eux et leur dit : “Recevez l’Esprit Saint. 23 Ceux à qui vous enlèverez les péchés, ils leur seront enlevés ; quand vous les maintiendrez, ils seront maintenus.”

merci

Excuse-moi Tobie de ne t'avoir pas répondu plus vite.

Tu as raison, c'est à partir du moment où Jésus donne pouvoir à ses disciples de pardonner les péchés, mais aussi de faire Eucharistie, que les Apôtres sont devenus participant à un titre particulier, du Sacerdoce du Christ ; car par eux c'est le Christ qui rend présent son sacrifice et qui pardonne les péchés.

A partir du moment où les Apôtres font faire mémoire du sacrifice du Christ, en célébrant l'Eucharistie, ils deviennent prêtres. Chez nos frères protestant, ils ne font pas mémoire du sacrifice du Christ, mais du dernier repas qu'il a pris avec eux, oubliant que ce repas est un repas sacrificiel. C'est la raison pour laquelle, les pasteurs ne sont pas prêtre, sacrificateurs.

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'année sacerdotale : le Christ et le sacerdoce   Jeu 18 Fév 2010, 15:35

petero a écrit:
TOBIE a écrit:
bonsoir petero

a quel moment les apotres deviennent ils pretres Question

est ce dans ce versert apres la resurection

evangile de jean 20-19

• Jésus envoie ses apôtres
19 Au soir de ce premier jour de la semaine, les portes étaient fermées par peur des Juifs là où les disciples étaient réunis. Jésus vint et se tint au milieu d’eux. Il leur dit : “Soyez en paix !” 20 Ayant dit cela, il leur montra ses mains et son côté, et ce fut la joie pour les disciples qui voyaient le Seigneur.
21 Et puis il leur dit de nouveau : “Soyez en paix ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.” 22 Ayant dit cela, Jésus souffla vers eux et leur dit : “Recevez l’Esprit Saint. 23 Ceux à qui vous enlèverez les péchés, ils leur seront enlevés ; quand vous les maintiendrez, ils seront maintenus.”

merci

Excuse-moi Tobie de ne t'avoir pas répondu plus vite.

Tu as raison, c'est à partir du moment où Jésus donne pouvoir à ses disciples de pardonner les péchés, mais aussi de faire Eucharistie, que les Apôtres sont devenus participant à un titre particulier, du Sacerdoce du Christ ; car par eux c'est le Christ qui rend présent son sacrifice et qui pardonne les péchés.

A partir du moment où les Apôtres font faire mémoire du sacrifice du Christ, en célébrant l'Eucharistie, ils deviennent prêtres. Chez nos frères protestant, ils ne font pas mémoire du sacrifice du Christ, mais du dernier repas qu'il a pris avec eux, oubliant que ce repas est un repas sacrificiel. C'est la raison pour laquelle, les pasteurs ne sont pas prêtre, sacrificateurs.

Cordialement

Petero


Bonjour a tous

Les pretres ordonnes apres les differrents schismes:orthodoxes,traditionnalistes

sont ils pretres legitimes?

pour les pasteurs:peuvent ils pardonner les peches Question Question
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: L'année sacerdotale : le Christ et le sacerdoce   Jeu 18 Fév 2010, 17:32

Bonsoir à tous, j'aurai aimé faire partager un texte que j'ai découvert il y a peu et qui j'espère ne sera pas hors sujet. ;)

Citation :
"C'est vrai, jour et nuit, je me tiens à la porte de ton coeur.
Je suis là, même quand tu n'écoutes pas , même quand tu doutes que ce pourrait être moi.
J'attends le moindre signe d'une réponse venant de toi, ne serait-ce que le chuchotement d'une invitation qui me permettrait d'entrer.

Je veux que tu le saches: quel que soit le moment où tu m'invites, j'arrive toujours et immanquablement.
J'arrive, silencieux et invisible, mais avec un amour et une puissance infinis; et je t'apporte en grand nombre les dons de mon Esprit.

J'arrive avec ma miséricorde, avec le désir de te pardonner et de te guérir, avec un amour pour toi qui dépasse ton entendement, un amour aussi grand que celui que j'ai moi-même reçu de mon Père.

J'arrive avec le désir de te consoler, de te redonner des forces, de te relever et de panser toutes tes blessures.
Je t'apporte ma Lumière, pour dissiper tes ténèbres et tous tes doutes.

J'arrive avec ma Puissance, pour pouvoir te porter, toi et tous tes problèmes; avec ma Grâce aussi, pour toucher ton coeur et transformer ta vie; et avec ma Paix, pour rassurer ton âme.

(Mère Teresa)
Revenir en haut Aller en bas
 
L'année sacerdotale : le Christ et le sacerdoce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» année sacerdotale
» Peut-on connaître l'année du Retour du Christ à partir des Écritures Saintes ?
» Neuvaine à Notre Dame du Sacerdoce
» L'année sacerdotale
» année sacerdotale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: