DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lucifer, le mystère dévoilé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Lun 27 Fév 2006, 18:30

Cher Nikator,

C'est un dialogue "oecuménique" en quelque sorte, qui permet à chacun de connapître la pensée de l'autre. Ok

J'ajoute:

Maerci pour cette passionnante explication de l'origine du mot Lucifer.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Lun 27 Fév 2006, 21:46

Very Happy

Code:
Lucifer, ce nom a pour origine la traduction latine, dans la Vulgate, du Livre d'Isaïe 14 ; 12 par Saint Jérôme, qui traduisit le nom Heylel (nom de la planète Vénus en hébreu)
- quomodo cecidisti de caelo lucifer qui mane oriebaris corruisti in terram qui vulnerabas gentes

Telle serait donc la traduction dans la "Vulgate" du texte d'Esaïe 14:12 Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l’aurore! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations! (traduction Segond)

Questions qui restent en suspens :

Pourquoi Isaïe compare Nabuchodonosor à la planète Vénus ?

Pourquoi Jérôme traduit par le terme "porte-lumière" ?

Vénus, dite aussi "l'étoile du berger", "l'étoile du matin" - "stella matutina" - la vierge Marie : tout un enchainement de significations symboliques tout à fait remarquable.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Lun 27 Fév 2006, 22:32

Very Happy

Nicator, je te souhaite bon courage avec Lagaillette Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Lun 27 Fév 2006, 22:35

Citation :
Pourquoi Isaïe compare Nabuchodonosor à la planète Vénus ?

Il y a un lien avec le nom des jours. Vénus correspond au vendredi.
Comme lundredi à la lune, mardredi à mars, mercredi à mercure, jeudredi à jupiter et samedredi au sabbat.

Mais la réponse se trouve dans la Cabbale. L'étude de la Cabbale est indispensable à la compréhension de l'hermétisme du message biblique. Enfin c'est mon humble avis.
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Lun 27 Fév 2006, 22:39

Citation :
Pour information (à méditer !)
Lucifera, ae, f. : Luciféra (déesse porteuse de lumière; surnom de Diane, déesse de la lune).

Diane est la déesse de l'amour chez les Romains, et Aphrodite chez les Grecs.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Lun 27 Fév 2006, 22:48

Citation :
Diane est la déesse de l'amour chez les Romains

Euh il me semble que c'est Venus la déesse de l'amour, Diane étant celle de la chasse...

(pas du tout sûr, je marche sur des oeufs là)
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Lun 27 Fév 2006, 22:54

8)

Code:
Pourquoi Isaïe compare Nabuchodonosor à la planète Vénus ?

Code:
Il y a un lien avec le nom des jours. Vénus correspond au vendredi.
Comme lundredi à la lune, mardredi à mars, mercredi à mercure, jeudredi à jupiter et samedredi au sabbat.

Et qu’est-ce que Nabuchodonosor a à faire avec le vendredi ? Il aurait déjà été musulman ?

Code:
Lucifera, ae, f. : Luciféra (déesse porteuse de lumière; surnom de Diane, déesse de la lune).

Code:
Diane est la déesse de l'amour chez les Romains, et Aphrodite chez les Grecs.

Et Vénus n’est pas la transposition latine de l’Aphrodite grecque ?
Et Diane ne correspond pas à Artémis ?
Et quel rapport entre la lune et Vénus ?

A propos de Diane, je n'avais pas encore lu ton message, Laurent, quand j'ai écrit le mien.
J'en profite pour te dire un petit bonjour en passant.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Lun 27 Fév 2006, 23:35

;)
Revenir en haut Aller en bas
Nikator



Messages : 93
Inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Mar 28 Fév 2006, 08:24

Désolé, j'ai mis fin à mes interventions sur ce topic. Mais tu peux reposer ta question par e-mail.

spiator@free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Terentia



Féminin Messages : 185
Inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Intéressantes informations ....   Ven 21 Déc 2007, 19:50

Il me semble toutefois que la représentation de l enfer comme une fournaise ou l on cuit sur des broches est purement symbolique humaine : l enfer n est pas un lieu ou l on rôtit et du reste , ce n est pas un lieu . L enfer , c est tout simplement le tourment de ne jamais connaître l amour de Dieu parce que l on a volontairement refusé cet amour .
Lucifer est sans doute l un des plus grands mysteres de la création mais s il n existait pas , je crois qu il n y aurait pas la liberté de choisir entre le bien et le mal . Or , Dieu a toujours tenu a laisser l homme libre .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Ven 21 Déc 2007, 19:54

Terentia a écrit:
Il me semble toutefois que la représentation de l enfer comme une fournaise ou l on cuit sur des broches est purement symbolique humaine : l enfer n est pas un lieu ou l on rôtit et du reste , ce n est pas un lieu . L enfer , c est tout simplement le tourment de ne jamais connaître l amour de Dieu parce que l on a volontairement refusé cet amour .
Lucifer est sans doute l un des plus grands mysteres de la création mais s il n existait pas , je crois qu il n y aurait pas la liberté de choisir entre le bien et le mal . Or , Dieu a toujours tenu a laisser l homme libre .

Chère Terentia,

Ce que vous dites est tout à fait vrai.

Pourtant, par somatisation, cet état d'âme profond des damnés aboutit pour eux à tout ce que l'Evangile décrit.

Voici comment se passe ce processus psychologique:


1° Oui, l'enfer est choisi par les damnés, librement, parce que leur égoïsme y voit le paradis de leur liberté. On ne choisit que ce qu'on aime.

2° Oui Dieu respecte leur choix et leur offre tous les cadeaux qu'il avait prévu: un corps ressuscité magnifique et parfait, immortel, lumineux, subtile et agile; Un monde pour eux seul, plein de merveilles minérales et vivantes.

3° Et pourtant, les damnés tranforment eux-mêmes, tels des rats de cave, ces dons en malheur,
non à cause de Dieu qui les punirait (En enfer, Dieu ne punit plus pour éduquer. Il respecte), mais à cause de la haine et la jalousie qui anime TOUT LEUR COMPORTEMENT.

Voici quelques exemples de cette SOMATISATION de leur égoïsme qui conduit à toutes ces peines :

1- L’absence de Dieu : C’est la cause de tout : leur âme est faite pour Dieu comme la femme pour l’homme. Et leur volonté préfère se priver de lui plutôt que d’en accepter les conditions (humilité et amour). Dieu ne peut donc se donner à eux. On ne l’épouse que si on l’aime, dans l’humilité. Sans ces conditions, la vision de Dieu est IMPOSSIBLE, comme il est impossible de faire un mariage d’amour sans aimer.

2- Feu spirituel : Du coup, coupé de ce qui SEUL aurait pu les rendre heureux, leur âme, dans son essence, est MAL. Elle est dans une sorte de feu, qui est ressenti comme de l’ANGOISSE (l’angoisse est déjà, ici-bas, la marque de la souffrance d’une âme qui, pour une raison ou une autre, n’a pas Dieu).

3- Le ver rongeur du remords : Du coup, subissant ce feu, ils se disent : « Je suis coincé. Je suis en prison. MAIS PLUTÔT MOURIR QUE CÉDER EN DEMANDANT PARDON ». Le remords, c’est le regret de s’être fait prendre. Rien à voir avec le repentir qui est le regret d’avoir fait du mal aux autres.

4- Les pleurs : Les damnés verront que ces gens dont ils méprisent l’humilité, les élus, rayonne de joie, ils en pleureront de rage et de jalousie.

5- Grincements de dents : Si vous voyez une fleur, vous vous réjouissez et vous en louez la bonté de Dieu. Su un damné voit une fleur, elle lui rappelle ce qu'il refuse de Dieu: son humilité et son amour. Alors ils la détruisent. Les beautés de leur monde disparaissent vite, comme un type crasseux pour sa maison qu'il façonne à l'image de son âme.

6- Le feu et la glace PHYSIQUES : On peut même justifier qu'au terme, par dégradations successives, les damnés finissent dans un lieu sinistre, froid ou brûlant, selon les préférences. En effet, la plus grande douleur d'un damné, c'est de rencontrer par hasard un des élus du Ciel qui, plein de joie, ne cessera de visiter l'univers et de s'y déplacer comme l'éclair (dit la Bible). En effet, pour les damnés, l'humilité des saints qu'ils méprisent accompagnée de leur gloire immense, les enrage. Alors, pour éviter cela, il est très certains qu'ils finissent par s'exiler dans les lieu les plus sinistres et déserts de l'univers.

Conclusions

1° Toute la parole de Dieu sera réalisée, jusqu'au moindre détail, y compris cette description du Moyen Age des étangs de feu.

2° Mais tout cela se fera à cause de la logique de l'âme des damnés, pas à cause d'un sadisme de Dieu. Cela, c'est vraiment un truc périmé définitivement.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Sam 22 Déc 2007, 00:32

Bravo, Arnaud, si tu voulais enlever toute peur de l'enfer, c'est réussi What the fuck ?!?

Citation :
En disant ces paroles, elle ouvrit de nouveau les mains comme lors des deux mois passés. Le reflet parut pénétrer la terre et nous vîmes quelque chose comme une mer de feu. Plongés dans ce feu, les démons et les âmes ressemblaient à des braises transparentes, noires ou bronzées, ayant forme humaine, qui flottaient dans le brasier, portées par les flammes qui sortaient d'elles, avec des nuages de fumée tombant de tous côtés, ressemblant à la chute des étincelles dans les grands incendies, sans poids ni équilibre, au milieu de cris et de gémissements de douleur et de désespoir, qui horrifiaient et faisaient trembler d'effroi. Les démons se distinguaient par des formes horribles et sordides d'animaux effrayants et inconnus, mais transparents comme des braises de charbons noirs.

Effrayés et comme pour appeler au secours, nous avons dirigé notre regard vers Notre-Dame, qui nous dit avec bonté et tristesse :

_ Vous avez vu l'enfer

Vierge Marie, Fatima, 1917.

http://jesusmarie.free.fr/apparitions_fatima_1.html

Ce n'est pas tout à fait cette liberté consentie que tu évoques qui est décrite ici, et par la Vierge Marie, en plus...mais plutôt l'Enfer traditionnel, lieu de châtiment et de souffrances éternelles Idea

Si je suis la logique de "ton" enfer, alors :

Faites le Mal, torturez, assassinez tant que vous voulez, et surtout ne vous inquiétez pas, vous ne serez pas punis de l'autre côté, vous serez juste privés de la Vision de Dieu, et serez libres, en plus !

Non mais tu te rends compte de l'effet qu'une telle affirmation peut avoir sur certaines personnes ?

Mais ceux qui sont portés à faire le Mal, non seulement ne vont pas s'amender, mais, surtout, vont signer à deux mains, cette théorie, c'est le Paradis pour eux !!!

Quid du Jugement, et surtout de la JUSTICE divine ???

Les innombrables victimes des suscités apprécieront...

Enfin bref...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Sam 22 Déc 2007, 00:59

Le petit Journal de Soeur Faustine
extraits sur l'au delà - Enfer, Purgatoire, Paradis


Citation :
740 Aujourd'hui, j'ai été introduite par un Ange dans les gouffres de l'Enfer. C'est un lieu de grands supplices. Et son étendue est terriblement grande. Genres de souffrances que j'ai vues :
- La première souffrance qui fait l'enfer est la perte de Dieu.
- La seconde : les perpétuels remords de conscience.
- La troisième : le sort des damnés ne changera jamais.
- La quatrième : c'est le feu qui va pénétrer l'âme sans la détruire. C'est une terrible souffrance, car c'est un feu purement spirituel, allumé par la colère de Dieu.- La cinquième souffrance, ce sont les ténèbres continuelles, une odeur terrible, étouffante. Et malgré les ténèbres, les démons et les âmes damnées se voient mutuellement et voient des autres et le leur.

- La sixième souffrance, c'est la continuelle compagnie de Satan.
- La septième souffrance : un désespoir terrible, la haine de Dieu, les malédictions, les blasphèmes.
Ce sont des souffrances que tous les damnés souffrent ensemble, mais ce n'est pas la fin des souffrances. Il y a des souffrances, qui sont destinées aux âmes en particulier : ce sont les souffrances des sens. Chaque âme est tourmentée d'une façon terrible selon ses péchés. Il y a de terribles caveaux, des gouffres de tortures où chaque supplice diffère de l'autre. Je serais morte à la vue de ces terribles souffrances, si la Toute-Puissance de Dieu ne m'avait soutenue.

Que chaque pécheur sache qu'il sera torturé durant toute l'éternité par les sens qu'il a employés pour pécher.
J'écris cela sur ordre de Dieu pour qu'aucune âme ne puisse s'excuser disant qu'il n'y a pas d'enfer, ou, que personne n'y a été et ne sait comment c'est. Moi, Soeur Faustine, par ordre de Dieu, j'ai pénétré dans les abîmes de l'enfer, pour en parler aux âmes et témoigner que l'enfer existe.
Je ne peux pas en parler maintenant. J'ai l'ordre de Dieu de le laisser par écrit. Les démons ressentaient une grande haine envers moi. Mais l'ordre de Dieu les obligeait à m'être obéissants. Ce que j'ai écrit est un faible reflet des choses que j'ai vues. Une chose que j'ai remarquée c'est qu'il y avait là beaucoup d'âmes qui doutaient que l'enfer existât... Quand je suis revenue à moi, je ne pouvais pas apaiser ma terreur de ce que les âmes y souffrent si terriblement. Aussi je prie encore plus ardemment pour le salut des pécheurs. Sans cesse j'appelle la miséricorde divine sur eux. O mon Jésus, je préfère agoniser jusqu'à la fin du monde dans les plus grands supplices que de Vous offenser par le moindre péché.



---------------------

Vision de l'enfer (Sainte Thérèse d'Avila)

Citation :
... L'entrée me parut semblable à une ruelle très longue et très étroite, ou encore à un four extrêmement bas, obscur et resserré. Le fond était comme une eau fangeuse, très sales, infecte et remplie de reptiles venimeux. A l'extrémité se trouvait une cavité creusée dans une muraille en forme d'alcôve où je me vis placer très à l'étroit. Tout cela était délicieux à la vue, en comparaison de ce que je sentis alors ; car je suis loin d'en avoir fait une description suffisante. Quant à la souffrance que j'endurai dans ce réduit, il me semble impossible d'en donner la moindre idée ; on ne saurait jamais la comprendre. Je sentis dans mon âme un feu dont je suis impuissante à décrire la nature, tandis que mon corps passait par des tourments intolérables. J'avais cependant enduré dans ma vie des souffrances bien cruelles ; et, de l'aveu des médecins, ce sont les plus grandes dont on puisse être affligés ici-bas, car tous mes nerfs s'étaient contractés quand je fus percluse de mes membres. J'avais eu aussi à supporter toutes sortes d'autres maux dont quelques-uns, je l'ai dit, venaient du démon. Mais tout cela n'est rien en comparaison de ce que je souffris dans ce cachot. De plus, je voyais que ce tourment devait être sans fin et sans relâche. Et cependant toutes ces souffrances ne sont rien encore auprès de l'agonie de l'âme. Elle éprouve une oppression, une angoisse, une affliction si sensible, une peine si désespérée et si profonde, que je ne saurais l'exprimer. Si je dis que l'on vous arrache continuellement l'âme, c'est peu, car, dans ce cas, c'est un autre qui semble vous ôter la vie. Mais ici, c'est l'âme elle-même qui se met en pièces. Je ne saurais, je l'avoue, donner une idée de ce feu intérieur et de ce désespoir qui s'ajoutent à des tourments et à des douleurs si terribles. Je ne voyais pas qui me les faisait endurer, mais je me sentais, ce semble, brûler et hacher en morceaux. Je le répète, ce qu'il y a de plus affreux, c'est ce feu intérieur et ce désespoir de l'âme.
Dans ce lieu si infect d'où le moindre espoir de consolation est à jamais banni, il est impossible de s'asseoir ou de se coucher ; l'espace manque ; j'y étais enfermée comme dans un trou pratiqué dans la muraille ; les parois elles-mêmes, objet d'horreur pour la vue, vous accablent de tout leur poids ; là tout vous étouffe ; il n'y a point de lumière, mais les ténèbres les plus épaisses. Et cependant, chose que je ne saurais comprendre, malgré ce manque de lumière, on aperçoit tout ce qui peut-être un tourment pour la vue. ~ Il m'a donné depuis, une vision de choses épouvantables et de châtiments infligés à certains vices ; ces tortures me paraissaient beaucoup plus horrible à la vue. Mais, comme je n'en souffrais pas la peine, j'en fus moins effrayée. Dans la vision précédente, au contraire, le Seigneur m'avait fait éprouver véritablement en esprit ces tourments et ces angoisses, comme si mon corps les avait endurés. Je ne sais comment cela se fit, mais je compris bien que c'était une grande grâce et que le Seigneur voulait me faire voir de mes propres yeux l'abîme d'où sa miséricorde m'avait délivrée. Entendre parler de l'enfer ce n'est rien. ~ Aussi, je fus épouvantée. ~ Aussi, chaque fois que je me rappelle ce souvenir au milieu de mes travaux et de mes peines, toutes les souffrances d'ici-bas ne sont plus rien à mes yeux ; il me semble même que, sous un certain rapport, nous nous plaignons sans motif.
Depuis lors, je le répète, tout me paraît facile en comparaison d'un seul instant de ces tortures que j'endurais alors. Je m'étonne même qu'après avoir lu souvent des livres où l'on donne quelque aperçu des peines de l'enfer, je ne les aie point redoutées comme elles le méritent et ne m'en soit pas fait une idée exacte. Où étais-je donc ?
Comment pouvais-je trouver quelque repos dans ce qui m'entraînait à un si terrible séjour ? O mon Dieu, soyez à jamais béni !
Cette vision m'a procuré, en outre, une douleur immense de la perte de tant d'âmes et en particulier de ces luthériens qui étaient déjà par le baptême membres de l'Église. Elle m'a procuré aussi les désirs les plus ardents d'être utile aux âmes. Il me semble en vérité que, pour en délivrer une seule de si horribles tourments, je souffrirais très volontiers mille fois la mort. Voici en effet ce que je pense. Quand nous voyons quelqu'un et surtout une personne amie au milieu de grandes épreuves et de grandes douleurs, il semble que nous sommes naturellement touchés de compassion ; et si ses souffrances sont intenses, nous les ressentons très vivement. Mais la vue d'une âme condamnée pour l'éternité au supplice des supplices, Qui donc pourrait la souffrir ? Il n'y a pas de coeur qui n'en serait brisé de douleur. Nous sommes émus de la plus tendre compassion pour les maux d'ici-bas, et cependant nous savons qu'ils ont un terme et finissent avec la vie. Ne le serions-nous pas d'avantage pour des supplices qui doivent durer toujours ? Je ne sais comment nous pouvons vivre en repos quand nous voyons tant d'âmes que le démon entraîne avec lui en enfer ...





Vision de l'enfer (Fioretti de Saint François d'Assise)

Citation :
DE TROIS LARRONS CONVERTIS PAR SAINT FRANÇOIS, ET A L'UN DESQUELS ONT ÉTÉ RÉVÉLÉES LES PEINES DE L'ENFER (FIORETTI)

Après la mort de ces deux compagnons, l'autre ayant donc continué une telle pénitence pendant plusieurs années, voici qu'une nuit il lui vint après Matines une si grande envie de dormir qu'il ne pouvait en aucune façon résister au sommeil et veiller comme d'habitude. Finalement, ne pouvant ni résister au sommeil ni prier, il se jeta sur son lit pour dormir ; et aussitôt qu'il y eut posé la tête, il fut ravi et mené en esprit sur une très haute montagne où il y avait un abîme très profond, et çà et là des rochers brises et escarpés d'où jaillissaient des aiguilles de diverses hauteurs, en sorte que l'aspect de cet abîme était effroyable à regarder. Et l'ange qui conduisait ce frère le poussa violemment et le jeta dans cet abîme ; et lui, bondissant et se heurtant d'aiguille en aiguille et de rocher, il arriva enfin au fond de cet abîme, tout rompu et brisé lui semblait-il. Et comme il gisait à terre en si misérable état, celui qui le conduisait dit : « Lève-toi, car il te faut faire encore un grand voyage. » Le frère répond: « Tu me parais un homme très déraisonnable et cruel, toi qui me voit mourant de cette chute qui m'a brisé, et qui me dis : "Lève-toi." » Et l'ange s'approche de lui et, en le touchant, lui remet parfaitement tous ses membres et le guérit. Puis il lui montre une grande plaine remplie de pierres aiguës et tranchantes, d'épines et de ronces, et lui dit qu'il lui faut passer pieds nus par toute cette plaine jusqu'à ce qu'il arrive au bout, où il voyait une fournaise ardente dans laquelle il lui fallait entrer.
Le frère ayant traversé toute cette plaine avec grandes angoisses et souffrances, l'ange lui dit : « Entre dans cette fournaise, car il faut que tu le fasses. » L'autre répond : « Hélas, combien tu es un guide cruel, toi qui me vois presque mort pour avoir traversé cette plaine terrifiante, et qui maintenant pour tout repos m'ordonnes d'entrer dans cette fournaise ardente. » Et comme il regardait, il vit autour de la fournaise beaucoup de démons ayant en mains des fourches de fer avec lesquelles, comme il hésitait à entrer, ils le poussèrent brusquement dedans.
Entré qu'il fut dans la fournaise, il regarde et y voit un homme qui avait été son compère, et qui brûlait tout entier. Et il lui demande : « O compère infortuné, comment es-tu venu ici ? » Et il répond : « Va un peu plus avant et tu trouveras ma femme, ta commère, qui te dira la cause de notre damnation. » Le frère étant allé plus outre, voici que lui apparut ladite commère toute embrasée, enfermée dans une mesure à grains toute de feu ; et il lui demande « O commère infortunée et misérable, pourquoi es-tu venue en un si cruel tourment ? » Elle lui répond : «Parce qu'au temps de la grande famine que saint François a prédite autrefois, mon mari et moi nous avons fraudé sur le grain et le blé que nous vendions dans une mesure, et pour cela je brûle resserrée dans cette mesure. »
Ces paroles dites, l'ange qui conduisait ce frère le poussa hors de la fournaise et lui dit: « Prépare-toi à faire un horrible voyage que tu as à accomplir. » Et celui-ci disait en gémissant : « O très dur conducteur, qui n'as de moi aucune pitié, tu vois que je suis presque tout brûlé dans cette fournaise, et tu veux me mener encore dans un voyage périlleux et horrible. » Et alors l'ange le toucha et le rendit sain et fort.
Puis il le conduisit à un pont que l'on ne pouvait passer sans grand danger, parce qu'il était très mince et étroit et très glissant sans parapets sur les côtés ; et dessous passait un fleuve terrible, plein de serpents, de dragons et de scorpions, et qui répandait une très grande puanteur. Et l'ange lui dit : « Passe ce pont, car il te faut absolument le passer. » L'autre répond : « Dans ce fleuve dangereux ? » L'ange dit : «Viens après moi et pose ton pied où tu verras que je poserai le mien, et ainsi tu passeras sans encombre. » Ce frère passe derrière l'ange comme il le lui avait enseigné jusqu'à ce qu'il arrive au milieu du pont ; mais comme il était en ce milieu, l'ange s'envola et, le quittant, s'en alla sur une très haute montagne fort au-delà du pont. L'autre examina bien le lieu où l'ange s'était envolé ; mais restant sans guide et regardant en bas, il voyait ces terribles bêtes se tenir la tête hors de l'eau, la gueule ouverte, prêtes à le dévorer s'il tombait ; et il était plongé dans une telle terreur qu'il ne savait en aucune façon ni que faire ni que dire, car il ne pouvait ni revenir en arrière ni aller en avant.
Voyant donc qu'il était en une telle tribulation et qu'il n'avait d'autre refuge que Dieu seul, il se baissa, embrassa le pont et de tout son coeur, en pleurant, il se recommanda à Dieu afin que par sa très sainte miséricorde il daignât le secourir. Sa prière faite, il lui parut qu'il commençait à lui pousser des ailes ; il en eut une très grande joie et attendit qu'elles fussent assez grandes pour lui permettre de voler au-delà du pont, là où l'ange s'était envolé. Mais après quelque temps, à cause du très grand désir qu'il avait de traverser ce pont, il se mit à voler ; et parce que ses ailes n'avaient pas encore poussé, il tomba sur le pont et ses plumes tombèrent : par suite, il embrassa de nouveau le pont et comme la première fois il se recommanda à Dieu. Sa prière faite, il lui parut encore qu'il lui poussait des ailes ; mais comme la première fois il n'attendit pas qu'elles eussent parfaitement grandi ; il se mit donc à voler trop tôt, et il retomba de nouveau sur le pont et ses plumes tombèrent ; c'est pourquoi, voyant que par la hâte qu'il avait de voler trop tôt il tombait ainsi, il commença à se dire en lui-même : « Certainement, s'il me pousse des ailes une troisième fois, j'attendrai qu'elles soient assez grandes pour que je puisse voler sans retomber. » Comme il était dans ces pensées, il voit pour la troisième fois qu'il lui pousse des ailes ; et il lui semblait que durant la première, la seconde et la troisième venue de ses ailes, il avait bien attendu cent cinquante ans ou même plus. A la fin, il se lève pour la troisième fois et prend son envol de tout son effort; et il s'envola en haut jusqu'au lieu où l'ange s'était lui-même envolé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Sam 22 Déc 2007, 02:25

Nikator a écrit:
Vu la tournure de vos derniers messages, j’ai décidé d’interrompre mes révélations.
Comme vous avez pu le constater, j’ai pris le temps d’y réfléchir.

Je ne répondrai pas à vos derniers messages : trop de questions dont la plupart trouvent déjà leurs réponses dans mes précédents messages. Encore eût-il fallut les lire. Je me suis cru un instant devant un tribunal de l’Inquisition.

Je répondrai seulement à cela :
Oui, la plupart de mon savoir repose sur l’ésotérisme, à savoir que cette doctrine est ni plus ni moins qu’une extension de l’ancien testament et que vous ne pourrez jamais connaître la « Révélation suprême et divine » sans faire appel à la Guerre de Troie ou autres mythes de même essence et origine (céleste). De cela, n’en parlons plus !

Je ne veux pas vous obliger à entendre, ce que vous refusez d’entendre ! En ce qui me concerne, je n’ai rien à attendre de ce forum, je voulais seulement vous faire partager les mystères qui m’ont été révélés.

Plutôt que des révélations, je poserai désormais des questions, vous me semblez tellement instruits de ces choses, que vous vous ferez j’en suis sûr, un devoir de répondre, avec des arguments irréfutables.

Nikator bonjour,

tu as tord continue d'écrire ce que tu voulais au départ , t'es pas obligé de répondre a toutes les contestations que cela engendre.

on est pas là pour applaudir a ce qui nous apparaît spirituellement faux, et tu n'es pas venu pour te faire jeter des bouquets de roses ?
si tu crois avoir quelques chose a dire vas y !

l'ésotérisme a de bons cotés , mais il est trés souvent en porte a faux avec l'Evangile et pour cela il faut s'en méfier très très fort;

pour moi tu dis que le Soleil est l'ennemi de Dieu , mais je te rappel que quand Dieu a créé l'Univers Il l'a déclaré BON !
certes depuis Lucifer et ou Satan a consomé la trahison qu'il avait a coeur dés avant les commencements ce qui fait que l'astre qui était la représentation de leur charge spirituelle dans la création (soleil qui porte la lumière) puisse être perçu ésotériquement comme mauvais. mais cela est une perception naturelle pas un état en Dieu;

Parceque Jésus dit " si vous voulez être parfait comme Votre Père et parfait ,,, Lui qui fait Briller SON Soleil sur les bons et les mauvais , pleuvoir sur les justes et les injuste ,,,,," donc pour Jésus Le soleil n'est pas mauvais car il est Au Père !
et Le Vrai soleil c'est LUi Jésus qui brille Eternellement sur tous et en tous ceux qui l'accueuil !
le soleil Astre est a Dieu Le Père comme toute la création, car comme Le signal encore Jésus en parlant de ceux qui sont dans le monde et donc de la création " Père Saint Ils étaient a toi et Tu Me les as donné, Je ne Te demande pas de les ôter du monde mais de les préserver du malin !" IL parle là des Apôtres hommes qui dans leurs foi humaine étaient au Père (inconnaissable autrement quand Christ) aussi on comprend que les hommes dans la création (non renouvelée encore) sont aux Père qui voulant les amener a Le Connaître en Vérité et Esprit leurs offre l'Unique Voie et Voix qui permet de Le connaître, de même Le soleil astre demeure au Père .
L'ésotérisme perçoit un enemis là parce que le démon a trahi, mais Le Père ne variant pas Il a fait Le soleil comme Bénédiction pour ces enfants dans la chair et c'est pas parce que le démon trahi que la bénédiction donnée ne perdure pas , car " Nul ne peut rien arracher de La Main du Père !" ;

ne te casse pas la tête a me répondre poursuit ton exposer mais n'attend pas que l'on deviennent des adepte de l'ésotérisme c'est tout ;
on est de vieux ronchons qui applaudissent pas beaucoup ! mais on est déjà presque 6 milliards on va pas être tous d'accord cela serait nouveau Very Happy

bien amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
bajulum



Messages : 1029
Inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Sam 22 Déc 2007, 07:52

Les damnés n’ont plus le choix. Cela signifie que leurs pensées, comme l’exercice de leur volonté, procèdent et engendrent toujours le mal sans qu'ils puissent seulement (par définition) tirer la moindre satisfaction de cet état. Ce doit être effectivement très douloureux
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Sam 22 Déc 2007, 08:19

Mécréant-LV a écrit:
Bravo, Arnaud, si tu voulais enlever toute peur de l'enfer, c'est réussi What the fuck ?!?

Les innombrables victimes des suscités apprécieront...

Enfin bref...

Cher Mécréant,

L'enfer, c'est d'abord ce que je vous dit: un choix libre et égoïste de certains avantages (liberté, autonomie, décision individuelles etc.)

Et ce n'est QU'EN CONSEQUENCE, et créé dans une logique venant du damné lui-même, tout ce que vous citez.

Que le Ciel insiste sur le cîoté NEGATIF de l'enfer, c'est tout à fait son rôle.

Mais Lucifer, quant à lui, se chargera de vous montrer les AVANTAGES de l'enfer.

Je vous remets ici la série des mécanismes:


1° Oui, l'enfer est choisi par les damnés, librement, parce que leur égoïsme y voit le paradis de leur liberté. On ne choisit que ce qu'on aime.

2° Oui Dieu respecte leur choix et leur offre tous les cadeaux qu'il avait prévu: un corps ressuscité magnifique et parfait, immortel, lumineux, subtile et agile; Un monde pour eux seul, plein de merveilles minérales et vivantes.

3° Et pourtant, les damnés tranforment eux-mêmes, tels des rats de cave, ces dons en malheur,
non à cause de Dieu qui les punirait (En enfer, Dieu ne punit plus pour éduquer. Il respecte), mais à cause de la haine et la jalousie qui anime TOUT LEUR COMPORTEMENT.

Voici quelques exemples de cette SOMATISATION de leur égoïsme qui conduit à toutes ces peines :

1- L’absence de Dieu : C’est la cause de tout : leur âme est faite pour Dieu comme la femme pour l’homme. Et leur volonté préfère se priver de lui plutôt que d’en accepter les conditions (humilité et amour). Dieu ne peut donc se donner à eux. On ne l’épouse que si on l’aime, dans l’humilité. Sans ces conditions, la vision de Dieu est IMPOSSIBLE, comme il est impossible de faire un mariage d’amour sans aimer.

2- Feu spirituel : Du coup, coupé de ce qui SEUL aurait pu les rendre heureux, leur âme, dans son essence, est MAL. Elle est dans une sorte de feu, qui est ressenti comme de l’ANGOISSE (l’angoisse est déjà, ici-bas, la marque de la souffrance d’une âme qui, pour une raison ou une autre, n’a pas Dieu).

3- Le ver rongeur du remords : Du coup, subissant ce feu, ils se disent : « Je suis coincé. Je suis en prison. MAIS PLUTÔT MOURIR QUE CÉDER EN DEMANDANT PARDON ». Le remords, c’est le regret de s’être fait prendre. Rien à voir avec le repentir qui est le regret d’avoir fait du mal aux autres.

4- Les pleurs : Les damnés verront que ces gens dont ils méprisent l’humilité, les élus, rayonne de joie, ils en pleureront de rage et de jalousie.

5- Grincements de dents : Si vous voyez une fleur, vous vous réjouissez et vous en louez la bonté de Dieu. Su un damné voit une fleur, elle lui rappelle ce qu'il refuse de Dieu: son humilité et son amour. Alors ils la détruisent. Les beautés de leur monde disparaissent vite, comme un type crasseux pour sa maison qu'il façonne à l'image de son âme.

6- Le feu et la glace PHYSIQUES : On peut même justifier qu'au terme, par dégradations successives, les damnés finissent dans un lieu sinistre, froid ou brûlant, selon les préférences. En effet, la plus grande douleur d'un damné, c'est de rencontrer par hasard un des élus du Ciel qui, plein de joie, ne cessera de visiter l'univers et de s'y déplacer comme l'éclair (dit la Bible). En effet, pour les damnés, l'humilité des saints qu'ils méprisent accompagnée de leur gloire immense, les enrage. Alors, pour éviter cela, il est très certains qu'ils finissent par s'exiler dans les lieu les plus sinistres et déserts de l'univers.

Conclusions

1° Toute la parole de Dieu sera réalisée, jusqu'au moindre détail, y compris cette description du Moyen Age des étangs de feu.

2° Mais tout cela se fera à cause de la logique de l'âme des damnés, pas à cause d'un sadisme de Dieu. Cela, c'est vraiment un truc périmé définitivement.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Sam 22 Déc 2007, 12:23

Pas la peine de me remettre cette théorie, déjà postée 4 posts plus haut, je maintiens, persiste et signe, cette théorie est DANGEREUSE, car elle enléve toute peur de l'Enfer et de ses châtiments Idea

(je développerai plus tard, ai pas trop le tps maintenant)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Sam 22 Déc 2007, 12:28

Mécréant-LV a écrit:
Pas la peine de me remettre cette théorie, déjà postée 4 posts plus haut, je maintiens, persiste et signe, cette théorie est DANGEREUSE, car elle enléve toute peur de l'Enfer et de ses châtiments Idea

(je développerai plus tard, ai pas trop le tps maintenant)

c'est vrai.

Mais n'oubliez pas une chose:

a l'heure où Lucifer vient, on n'est pas face à la peur, mais face à la VÉRITÉ DE SON PROJET.

Je pense que l'humanité actuelle, s'étant cultivée et approfondie, doit être capable de regarder en face la vraie nature de l'enfer, cette vie éternelle LIBRE ET SANS AMOUR.

LIBRE et SANS AMOUR: A chacun d'en déduire le reste:

- Esclavage vis à vis de soi-même.
- Solitude
- colère face au bonheur des gens humbles et aimant du paradis (à cause de leur bonheur, et donc de leur vraie liberté).

etc.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Sam 22 Déc 2007, 12:35

Je suis désolé, Arnaud, je te le dis cash, mais la théorie que tu développes à ce sujet, est une propagande luciférienne à peine déguisée, puisqu'elle décrit un véritable Paradis pour tous les tenants du Mal, qui, je le répète, vont signer à deux mains :|

Je te repose ma question, postée plus haut : quid du Jugement, et de la JUSTICE divine ???

(suite tantôt, faut que je file)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Sam 22 Déc 2007, 12:56

Mécréant-LV a écrit:
Je suis désolé, Arnaud, je te le dis cash, mais la théorie que tu développes à ce sujet, est une propagande luciférienne à peine déguisée, puisqu'elle décrit un véritable Paradis pour tous les tenants du Mal, qui, je le répète, vont signer à deux mains :|

Je te repose ma question, postée plus haut : quid du Jugement, et de la JUSTICE divine ???

(suite tantôt, faut que je file)

Ce serait de la propagande luciférienne si je disais: "regardez la liberté sans amour. C'est excellent. Il n'y a aucun inconvénient ! allez-y."

Lucifer reçoit la permission d'inviter les hommes à le rejoindre dans son anti-projet.

Mais rassurez vous: Le christ manifeste qu'il ne faut pas se fier à l'appartement témoin ! Tout se retourne: L'amour donné jusqu'à la mort produit du bonheur.

La liberté poussé jusqu'à la solitude produit du malheur.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Sam 22 Déc 2007, 14:06

Bon, continuons :

Citation :
Je te repose ma question, postée plus haut : quid du Jugement, et de la JUSTICE divine ???

De plus :

1) un non croyant, ou adepte d'une autre croyance, qui a connaissance de ce truc, ne va certainement pas avoir envie de se convertir, puisque, de toute façon (et la réaction de Florence, sur l'autre fil, est à ce sujet significative), quoique l'on fasse, en bien ou en mal, on aura quand même tout ce qu'on veut de l'autre côté;

2) un "pécheur (comprendre qqun qui fait le Mal en toute conscience)" ne s'amendera JAMAIS, pour les mêmes raisons, bien au contraire;

3) un catholique, ayant fauté, finira par se dire que, vu que ce n'est pas si terrible que ca, à quoi bon faire pénitence, aller à confesse, etc, etc, puisque de toute façon, on n'est pas puni de l'autre côté ?

En fait, ce que tu décris là, Arnaud, cet "Enfer"-là, dont la seule peine effective est la privation de Dieu, c'est...ce monde-ci, le monde terrestre, où Dieu est effectivement (d'où mon athéisme Mr. Green ) absent, quasiment inchangé Idea

Exit la peur de la damnation éternelle et de ses châtiments, exit la Justice immanente de Dieu, sans parler du Jugement, qui punit les "pécheurs" et autres "méchants", et rend ainsi justice aux innombrables martyrs et persécutés, exit la notion même d'un Dieu juste, qui rétribue chacun selon ses actes !!!

Eh bien moi, Arnaud, ce Dieu-là, qui donne à tous, du plus saint au plus abject des génocidaires, ce qu'il désire, sans aucune sanction, hormis sa présence, pour les derniers cités, ce Dieu-là, je n'en veux pas !!!

Voilà où méne ton raisonnement, cette théorie irréaliste :

Eloigner les gens de Dieu !

Et, donc, en les éloignant, les perdre ! Soutenir cette théorie d'un "enfer" de Liberté, c'est amener une masse de gens à se perdre, eux et surtout leur âme, et, donc, c'est travailler pour Lucifer Idea

je ne t'accuse pas d'être un suppôt de Satan, Arnaud (bien sûr que non, puisqu'athée ;) ), mais, néanmoins, c'est la conclusion à laquelle j'arrive :|

Faut-il rappeler ICI, que l'objet PRINCIPAL de TOUTES les apparitions mariales, TOUTES, sans AUCUNE exception, est la demande pressante de la conversion des "pécheurs", et le rappel CONSTANT de la menace que représente la perdition, bref...l'Enfer ?

La Vierge Marie va jusqu'à SUPPLIER (et nul doute que ce terme, utilisé par elle, a un sens extrêmement profond), en PLEURANT, l'Humanité de se convertir !!!

Pourquoi le faire, si ce n'est parce que l'Enfer est effectivement un lieu de perdition, de châtiment et de souffrances éternelles ???

Il est quand même extraordinaire que ce soit moi, ATHEE, qui doive faire cette remarque, sur un forum CATHOLIQUE !!!


Dernière édition par le Sam 22 Déc 2007, 14:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Sam 22 Déc 2007, 14:27

Cher Mécréant,

Faire peur ? Peu importe à l'heure actuelle.

Seule compte la vérité de l'enfer.

Et ayons en de la peur: car on risque VRAIMENT tous, par notre égoïsme, de choisir un jour l'enfer.

Et peu importeront les flammes de l'angoisse.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Sam 22 Déc 2007, 14:37

Citation :
Faire peur ? Peu importe à l'heure actuelle.

Ce n'est pas ce que semble penser Marie Idea

Donc, si je te suis, peu importe que les gens se perdent...

Citation :
Seule compte la vérité de l'enfer.

Shocked Shocked Shocked

Ah bon, et la Vérité de Dieu ???

Citation :
Et ayons en de la peur: car on risque VRAIMENT tous, par notre égoïsme, de choisir un jour l'enfer.

Et peu importeront les flammes de l'angoisse.

Ah, quand même !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Sam 22 Déc 2007, 14:46

Le fait que Lucifer puisse présenter EN VERITE, l'autre choix, est AUSSI lié à la vérité de dieu qui ne force personne à l'aimer.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Dim 14 Aoû 2011, 16:32

Le verset suivant:
"2 Pi. 1,19 Ainsi nous tenons plus ferme la parole prophétique : vous faites bien de la regarder, comme une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour commence à poindre et que l'astre du matin se lève dans vos cœurs"

vient de:

Vulgate:2 Pierre 1,19 1:19 et habemus firmiorem propheticum sermonem cui bene facitis adtendentes quasi lucernae lucenti in caliginoso loco donec dies inlucescat et lucifer oriatur in cordibus vestris

Dans l'original grec : PHOSPHOROS, de PHOS, lumière, et PHOREIN, porter.

Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Dim 14 Aoû 2011, 22:31

Enlui a écrit:
Le verset suivant:
"2 Pi. 1,19 Ainsi nous tenons plus ferme la parole prophétique : vous faites bien de la regarder, comme une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour commence à poindre et que l'astre du matin se lève dans vos cœurs"

vient de:

Vulgate:2 Pierre 1,19 1:19 et habemus firmiorem propheticum sermonem cui bene facitis adtendentes quasi lucernae lucenti in caliginoso loco donec dies inlucescat et lucifer oriatur in cordibus vestris

Dans l'original grec : PHOSPHOROS, de PHOS, lumière, et PHOREIN, porter.


Ici c'est Christ l'astre du matin du Jour que Dieu propose aux hommes pour entrer dans son repos,dans le royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Dim 14 Aoû 2011, 22:33

.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Dim 14 Aoû 2011, 22:33

Enlui a écrit:
Le verset suivant:
"2 Pi. 1,19 Ainsi nous tenons plus ferme la parole prophétique : vous faites bien de la regarder, comme une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour commence à poindre et que l'astre du matin se lève dans vos cœurs"

vient de:

Vulgate:2 Pierre 1,19 1:19 et habemus firmiorem propheticum sermonem cui bene facitis adtendentes quasi lucernae lucenti in caliginoso loco donec dies inlucescat et lucifer oriatur in cordibus vestris

Dans l'original grec : PHOSPHOROS, de PHOS, lumière, et PHOREIN, porter.


Ici c'est Christ l'astre du matin du Jour que Dieu propose aux hommes pour entrer dans son repos,dans le royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Dim 14 Aoû 2011, 22:34

.

Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Lucifer, le mystère dévoilé   Dim 14 Aoû 2011, 22:34

Le verset suivant:
"2 Pi. 1,19 Ainsi nous tenons plus ferme la parole prophétique : vous faites bien de la regarder, comme une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour commence à poindre et que l'astre du matin se lève dans vos cœurs"

vient de:

Vulgate:2 Pierre 1,19 1:19 et habemus firmiorem propheticum sermonem cui bene facitis adtendentes quasi lucernae lucenti in caliginoso loco donec dies inlucescat et lucifer oriatur in cordibus vestris

Dans l'original grec : PHOSPHOROS, de PHOS, lumière, et PHOREIN, porter.


Ici c'est Christ l'astre du matin du Jour que Dieu propose aux hommes pour entrer dans son repos,dans le royaume.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lucifer, le mystère dévoilé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Lucifer, le mystère dévoilé
» Le mystère dévoilé d'un étrange crop circle sous-marin
» Le secret de ROSSLYN CHAPEL
» La bible dévoilée : les révélations de l'archéologie
» Un mystère du diamant Hope résolu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: