DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Avez-vous parfois des doutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 09:38

Question posée par Anthinea
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 13:16

petero a écrit:
Question posée par Anthinea

bonjour petero

des doutes? a quels propos Question
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 13:42

TOBIE a écrit:
petero a écrit:
Question posée par Anthinea

bonjour petero

des doutes? a quels propos Question

C'est une question d'Anthinea. C'est à lui de te répondre.

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 13:49

Antinea a écrit:

Citation :
Juste avoir votre avis : Un jour (et même parfois dans mes pensées quand je suis énervé) j'ai dit aux entités "Je veux la non-existence".

C'est-à-dire au moment de ma mort, la mort du corps mais aussi celle de l'âme.

En gros dire "Ce que vous m'offrez je n'en veux point, même votre paradis, je veux totu simplement ne plus exister du tout".

Mon Dieu, ils n'étaient pas contents !

Dans votre religion comment cela serait il perçu ?
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 13:54

Il est bien possible que le "paradis" des entités ne soit pas si désirable... Il y a paradis et paradis.. En tous cas, souhaiter la fin de l'existence de sa propre âme serait finalement le résultat après des années de médiumité...


Dernière édition par Tourterelle le Dim 24 Jan 2010, 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 14:08

Effectivement Spirit.

Le paradis dont fait allusion Anthinea n'est pas la vision béatifique... Se n'est donc pas le rejet de Dieu mais le rejet d'un paradis (et leurs enseignements) selon des antités ... C'est une autre croyance en effet...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 14:42

Je te remercie de répondre à mon questionnement...

Finalement se serait l'idée de la réincarnation (étape d'évolution) et l'idée de paradis intermédiaires (étape d'évolution) qui aurait motivé ce souhait de l'anéantissement de son âme. C'est plus claire... N'empêche que l'idée de ces paradis intermédiaires ne semble pas satisfaire entièrement tout les désirs de l'âme puisque certaine (s) en viendrait à souhaiter l'anéantissement de leur âme. Il y a un manque quelque part... L'âme se lasserait de ces paradis intermédiaires (qui seraient des paradis très humain finalement où tout ses désires se réaliseraient devant ses yeux puisqu'elle les créerait elle-même)...

Merci spirit. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 15:02

bonjour a tous

eh bien moi,le seul doute qui m'habite pour l'instant,c'est moi

le chemin du CHRIST me parait difficile a suivre,je sais que pour l'instant je ne suis pas

un bon disciple,meme si j'essaye de changer ma facon de penser

aimer mes ennemis:non
pardonner:non
ne pas juger:difficile
m'interresser aux pauvres:je commence
prier:ou trouver le temps?
mon chemin ne fait que commencer
je vous en reparle dans 1000 ans

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 15:11

Le doute saisit les disciples quand la tempête menace d'engloutir leur barque. Elle s'empare des amis de Jésus quand, le vendredi saint, leur cause semble définitivement perdue. Jésus lui-même la connaît quand il s'écrie sur la Croix: "mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?", mettant ainsi en cause son message, sa mission et jusqu'à son Dieu ?


Il ne faut pas nous croire plus forts que Jésus. S'il a connu cette angoisse, nous ne parviendrons pas à l'éliminer. Elle s'attache à nos pas comme un compagnon redoutable qui attend l'heure propice pour nous attaquer; nous la portons en nous comme une écharde dans la chair qui, à la première occasion, nous blessera plus ou moins cruellement. Elle appartient à notre condition humaine; il nous faut l'accepter. Au fond, malheureux serait celui qui ne la ressentirait jamais; il serait un robot, un fanatique ou une brute, pas vraiment un homme.

Tout aussi malheureux serait celui qui se laisserait emporter par cette angoisse. Si nous ne savons pas l'affronter, lui résister et la surmonter, nous devenons des loques ou des épaves. Il n'y a rien d'anormal ni de honteux à être ébranlé; nul ne peut, au milieu des tempêtes et des sables mouvants de l'existence, demeurer exempt d'angoisse. L’Évangile ne nous demande pas d'être impavide ou insensible.

Il nous dit que la présence de Dieu dans notre vie, si elle n'abolit pas nos peurs, nous permet de les dominer. Sur la Croix, après le cri terrible: "pourquoi m'as-tu abandonné ?", vient la parole apaisée: "je remets mon esprit entre tes mains".

La confiance l'a emportée sur le désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 17:04

Pour en revenir au sujet, me concernant le doute m'a souvent été posé, et la ou j'ai le plus de mal c'est face à la souffrance, ma propre souffrance. Bien que cela soit le chemin à ceux voulant suivre le Christ, il est loin d'être facile, et il m'arrive oui de douter. Sad
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 17:50

spirit a écrit:
Vincent01 a écrit:
Pour en revenir au sujet, me concernant le doute m'a souvent été posé, et la ou j'ai le plus de mal c'est face à la souffrance, ma propre souffrance. Bien que cela soit le chemin à ceux voulant suivre le Christ, il est loin d'être facile, et il m'arrive oui de douter. Sad

Question Je ne comprends pas, si choisir le chemin pour suivre le Christ est souffrance, pourquoi donc le Christ a-t-il souffert? Ta souffrance n'a-t-elle pas une autre origine?

Spirit sunny

Cher Spirit,

Je connais bien cette souffrance dont parle Vincent.... cela s'appelle des "nuits spirituelles" ... on peut en avoir plusieurs dans un cheminement, une vie de foi.....

C'est par ce chemin de croix que le Seigneur purifie notre âme, qu'Il nous sanctifie peu à peu.

Il nous passe au creuset de l'Amour, c'est une identification progressive au Christ qui se réalise au moyen de cette grâce, parce que c'est une grâce même si nous souffrons ... Dieu se fait "absent" mais Il est toujours là à nos côtés.. Il ne donne plus de grâces sensibles... alors nous doutons et cela est parfaitement normal. Le doute nous permet de nous remettre en question, de nous interroger et d'approfondir notre foi, de renaître ...

Du doute surmonté naît la FOI,

Du doute surmonté naît la Confiance...

Tous ceux qui cherchent le Seigneur avec sincérité passeront par ce chemin, plus ou moins douloureux pour les uns et les autres selon notre propre capacité.

Dieu veut notre entière fidélité et par cette souffrance surmontée.. Il sait que nous allons lui rester fidèle et sortirons plus forts de ce tunnel.

Nous serons alors configurés au Christ Jésus, Notre Sauveur.

Sans cette souffrance, nous risquerions d'être tièdes et qui sait un jour d'abandonner notre foi à la moindre tentation..... donc pour moi ces doutes et ces nuits sont une immense grâce.

La souffrance nous rend forts !!!

Fraternellement. cheers
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 18:13

Couco me revoilà même si sur l'autre sujet on m'interdit de répondre et qu'un de mes messages ait été effacé.

Le doute : Nous pouvons tous croire en Dieu, ses disciples, etc....

Mais parfois ne vous arrive t'il pas de vous dire "Et s'il n'y avait rien après la mort ?"

Bon, ça c'était la question de départ. Voyant que la discussion part sur le paradis je vous prie de trouver ci-dessous la définition de la vision Béatifique bien que je n'aime pas le mot "béatitude" il faudrait en trouver un autre.

"Elle est une notion de théologie mystique chrétienne. Elle consiste en la vision et l'expérience jouitive totale de la présence de Dieu. Elle peut être 'inattendue' (pas de phénomène antécédent ou préparatoire) et absolument 'gratuite' (pas de condition, ni phénomène conséquent). C'est une saisie de la personne humaine (pas seulement son intelligence) qui fait qu'il se trouve en extase, c'est-à-dire 'hors de lui-même'. L'Essence de Dieu est perçue sans aucun intermédiaire créé et se fait elle-même l'objet direct de l'intelligence qu'elle rend bienheureuse"

Dans le message que l'on m'a effacé j'expliquais des états proche de celui-ci que j'ai connu.

Si vous voulez que je le redécrive dites le moi et dites à l'*admin de ne pas effacer !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 18:19

spirit a écrit:
Vincent01 a écrit:
Pour en revenir au sujet, me concernant le doute m'a souvent été posé, et la ou j'ai le plus de mal c'est face à la souffrance, ma propre souffrance. Bien que cela soit le chemin à ceux voulant suivre le Christ, il est loin d'être facile, et il m'arrive oui de douter. Sad

Question Je ne comprends pas, si choisir le chemin pour suivre le Christ est souffrance, pourquoi donc le Christ a-t-il souffert? Ta souffrance n'a-t-elle pas une autre origine?

Spirit sunny

En suiva,nt le Christ sur le chemin qu'il nous a montré, Dieu nous façonne un coeur brisé, un coeur de chair et donc un coeur capable d'aimer comme il faut pour voir la Trinité face à face.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 18:23

Ne confondons pas le coeur qui bat pour faire circuler le sang et le coeur sentimental qui est le cerveau, interface possible avec l'âme.

Force est de constater que l'Homme n'apprend que dans la souffrance.

Connaitre le mal pour apprécier le bien, la malheur pour le bonheur.......
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 18:31

Il s'agit de mourir à sois même, et de comprendre que seul Dieu peut nous sauver.

Tout péché, quel qu'il soit, rend coupable devant Dieu celui qui le commet et conduit à la mort si le pécheur ne se repent pas (I Jean 5:16-17; 1:9).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 18:34

Vincent01 a écrit:
Il s'agit de mourir à sois même, et de comprendre que seul Dieu peut nous sauver.

Tout péché, quel qu'il soit, rend coupable devant Dieu celui qui le commet et conduit à la mort si le pécheur ne se repent pas (I Jean 5:16-17; 1:9).

Cela voudrait il dire à la mort de l'âme donc la non-existance ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 18:41

anthinea a écrit:
Vincent01 a écrit:
Il s'agit de mourir à sois même, et de comprendre que seul Dieu peut nous sauver.

Tout péché, quel qu'il soit, rend coupable devant Dieu celui qui le commet et conduit à la mort si le pécheur ne se repent pas (I Jean 5:16-17; 1:9).

Cela voudrait il dire à la mort de l'âme donc la non-existance ?

non,cela veut dire:humilite totale
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 18:51

Pourrais tu STP m'expliquer car je ne comprends pas le sens.

Que veux tu dire par "humilité totale" alors qu'il est écrit "mort".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 18:57

Vincent01 a écrit:
Pour en revenir au sujet, me concernant le doute m'a souvent été posé, et la ou j'ai le plus de mal c'est face à la souffrance, ma propre souffrance. Bien que cela soit le chemin à ceux voulant suivre le Christ, il est loin d'être facile, et il m'arrive oui de douter. Sad

Je dirais que le doute ne s'installe que dans le domaine intellectuel (Foi intellectuelle). La Foi vivante, la Foi qui se vit, l'expérience de la Foi, exclut le doute...

....en effet, comment puis-je douter que je suis malheureux(se), ou heureux(se), en colère ou....saisi(e) par une expérience mystique?

On doute d'une idée....pas de ce que l'on vit. Je dirais que le vécu intérieur exclut le doute. Confused
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:00

spirit a écrit:
Il semble pourtant que la phase des nuits de l'esprit fasse partie d'un purgatoire céleste plutôt élevé. Sincèrement, je n'y comprends rien à tout ça. On dirait que les purgatoires dont parle l'église sont sur terre. Si c'est le cas il faudra bien y revenir pour passer de purgatoire en purgatoire.

Cher Spirit,

L'âme, au fur et à mesure qu'elle se rapproche de Dieu qui l'unit à Lui, se "purifie" ou "est purifiée" et "transformée". Elle franchit des étapes ou des "états d'union". Le progrès dans l'union à Dieu, c'est ce qu'on appelle "la croissance spirituelle".

L'âme qui aura, sur terre, franchis ces étapes de purification pour son union à Dieu, entrera dès le jour de sa mort, dans la Vision béatifique à laquelle cette "croissance spirituelle" ou "cette progression dans l'union" l'aura préparée. L'âme qui n'aura pas atteint l'union parfaite, achèvera au purgatoire sa croissance spirituelle, sa transformation. Celle qui ne l'aura pas du tout commencer, la commencera dans le purgatoire, au ciel.

Ce qu'il faut savoir, c'est que c'est au plus intime de l'âme que cette union avec Dieu est réalisé, au fur et à mesure que l'âme se laisse purifier et sanctifier par l'Esprit de Dieu. Thérèse d'Avila compare l'âme à "un château" composée de plusieurs pièces avec en son centre, la chambre nuptial où à lieu le mariage spirituel. C'est vers cette chambre nuptiale que nous nous mettons en marche pour cette union à Dieu ; nous sommes invités, à marcher vers le centre de notre âme, vers ce lieu où Dieu a établit sa demeure ; ce lieu où il nous attends pour nous étreindre.

SteThérèse d'Avila a aussi eu une vision de l'âme sous forme d'un globe de cristal qui présente des régions de plus en plus éclairées au fur et à mesure qu'on se rapproche du centre où se trouve Dieu, le foyer lumineux. De la périphérie l'âme part vers le centre d'elle-même pour s'y unir parfaitement à Dieu et vivre dans sa lumière et sous sa motion.

La perfection est donc dans l'union parfaite avec Dieu, union transformante ou mariage spirituel. Le progrès spirituel ets marqué dans un progrès dans l'union, qui est indiqué d'une manière symbolique dans la vision du Globe de Cristal, par une plus ou moins grande intensité de lumière.

Dieu est notre fin ; l'atteindre au plus intime de notre âme, au centre de notre âme, c'est la perfection ; plus l'âme se rapproche de Dieu et plus elle devient parfaite et plus elle devient lumineuse. Dans la vision du Château, c'est pareil, plus on se rapproche de la 7ème demeure, (le chiffre 7 marquant la perfection), plus les demeures sont illuminées.

Cette marche vers l'union à Dieu, nous sommes invités, par Jésus, à la commencer sur terre en sachant qu'elle se continuera au ciel, qu'elle s'achèvera au ciel pour tous ceux qui seront restés dans les premières demeures.

Pas besoin de réincarnation sur la terre pour gravir le chemin vers l'union à Dieu puisque ce chemin, c'est un chemin qu'il nous faut gravir à l'intérieur de notre âme.

Cordialement

Petero


Dernière édition par petero le Dim 24 Jan 2010, 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:02

anthinea a écrit:
Pourrais tu STP m'expliquer car je ne comprends pas le sens.

Que veux tu dire par "humilité totale" alors qu'il est écrit "mort".

cher anthinea

arnaud a realise des videos qui t'expliquerons mieux que moi

http://eschatologie.free.fr/

video sur la kenose Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:03

D'accord avec toi TdarkyT mais parfois ne t'arrive t'il pas de douter sur ce que sera la vie après la mort. Si c'était différent de ce que tu en sais par exemple.
Si ce n'était pas si rose que ça.
Le passage de la vie à la mort ne te fait il pas peur ?
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:09

anthinea a écrit:
Vincent01 a écrit:
Il s'agit de mourir à sois même, et de comprendre que seul Dieu peut nous sauver.

Tout péché, quel qu'il soit, rend coupable devant Dieu celui qui le commet et conduit à la mort si le pécheur ne se repent pas (I Jean 5:16-17; 1:9).

Cela voudrait il dire à la mort de l'âme donc la non-existance ?

La mort à soi c'est pas la mort de l'âme. Mourir à soi-même cela veut dire renoncer à ce que notre "moi" soit le centre de notre univers ; c'est renoncer à vivre pour nous même pour vivre pour un autre, Dieu. C'est renoncer à faire sa volonté pour ne plus faire que la volonté de Dieu ; c'est faire don de notre volonté, de notre liberté pour que Dieu puisse unir notre volonté et notre liberté à sa propre volonté, à sa propre liberté. Cela veut dire que nous acceptons de devenir totalement dépendant de Dieu, de ne plus rien faire sans le faire avec Dieu.

Le don de nous-même est le sacrifice le plus parfait que nous puissions offrir à Dieu. C'est accepter d'être "consacré" à Dieu par l'Esprit Saint ; c'est se livrer à l'Esprit Saint pour qu'il nous "consacre à Dieu" ; pour que Dieu fasse de nous ce qu'il voudra. Cela veut dire qu'on se met totalement au service de Dieu et de sa volonté.

Celui qui meurt à Lui-même, c'est celui qui dit à Dieu "Me voici Seigneur, je viens faire ta volonté" ; je renonce à faire ma volonté pour faire uniquement ta volonté ; je veux unir ma volonté à la tienne.

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:10

Cher Petero,

Comment définiriez vous le purgatoire céleste ? Comment c'est d'après vous ? Pouvez vous me le décrire ? Y-a-t'il des maisons, des arbres, des montagnes, ........

N'y-a-t'il que paix joie et amour ou bien est ce que c'est comme ici sur Terre avec des querelles, des souffrances.....

J'aimerais bien avoir votre vision sur la chose.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:13

petero a écrit:
anthinea a écrit:
Vincent01 a écrit:
Il s'agit de mourir à sois même, et de comprendre que seul Dieu peut nous sauver.

Tout péché, quel qu'il soit, rend coupable devant Dieu celui qui le commet et conduit à la mort si le pécheur ne se repent pas (I Jean 5:16-17; 1:9).

Cela voudrait il dire à la mort de l'âme donc la non-existance ?

La mort à soi c'est pas la mort de l'âme. Mourir à soi-même cela veut dire renoncer à ce que notre "moi" soit le centre de notre univers ; c'est renoncer à vivre pour nous même pour vivre pour un autre, Dieu. C'est renoncer à faire sa volonté pour ne plus faire que la volonté de Dieu ; c'est faire don de notre volonté, de notre liberté pour que Dieu puisse unir notre volonté et notre liberté à sa propre volonté, à sa propre liberté. Cela veut dire que nous acceptons de devenir totalement dépendant de Dieu, de ne plus rien faire sans le faire avec Dieu.

Le don de nous-même est le sacrifice le plus parfait que nous puissions offrir à Dieu. C'est accepter d'être "consacré" à Dieu par l'Esprit Saint ; c'est se livrer à l'Esprit Saint pour qu'il nous "consacre à Dieu" ; pour que Dieu fasse de nous ce qu'il voudra. Cela veut dire qu'on se met totalement au service de Dieu et de sa volonté.

Celui qui meurt à Lui-même, c'est celui qui dit à Dieu "Me voici Seigneur, je viens faire ta volonté" ; je renonce à faire ma volonté pour faire uniquement ta volonté ; je veux unir ma volonté à la tienne.

Cordialement

Petero

Je comprends que le "moi" ne sois plus le centre de l'univers mais tout de même c'est de l'esclavagisme !
Nous deviendrions un objet, une chose totalement soumise.
J'avoue que je n'accepterai jamais ça ! C'est une cervitude totale.


Dernière édition par anthinea le Dim 24 Jan 2010, 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:14

anthinea a écrit:
D'accord avec toi TdarkyT mais parfois ne t'arrive t'il pas de douter sur ce que sera la vie après la mort. Si c'était différent de ce que tu en sais par exemple.
Si ce n'était pas si rose que ça.
Le passage de la vie à la mort ne te fait il pas peur ?

C'est sûr que l'inconnu fait toujours peur mais c'est une espèce d'intuition, une inclinaison naturelle, une force intérieure qui pousse à croire qu'il y a un « après-vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:17

TdarkyT a écrit:
anthinea a écrit:
D'accord avec toi TdarkyT mais parfois ne t'arrive t'il pas de douter sur ce que sera la vie après la mort. Si c'était différent de ce que tu en sais par exemple.
Si ce n'était pas si rose que ça.
Le passage de la vie à la mort ne te fait il pas peur ?

C'est sûr que l'inconnu fait toujours peur mais c'est une espèce d'intuition, une inclinaison naturelle, une force intérieure qui pousse à croire qu'il y a un « après-vie. »

D'accord mais tu ne réponds pas à la question : Et si c'était complètement différent ? Regarde le post de Petero qui dit que nous pouvons finir en gros "esclaves" de Dieu, accepterais tu ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:18

anthinea a écrit:
petero a écrit:
anthinea a écrit:
Vincent01 a écrit:
Il s'agit de mourir à sois même, et de comprendre que seul Dieu peut nous sauver.

Tout péché, quel qu'il soit, rend coupable devant Dieu celui qui le commet et conduit à la mort si le pécheur ne se repent pas (I Jean 5:16-17; 1:9).

Cela voudrait il dire à la mort de l'âme donc la non-existance ?

La mort à soi c'est pas la mort de l'âme. Mourir à soi-même cela veut dire renoncer à ce que notre "moi" soit le centre de notre univers ; c'est renoncer à vivre pour nous même pour vivre pour un autre, Dieu. C'est renoncer à faire sa volonté pour ne plus faire que la volonté de Dieu ; c'est faire don de notre volonté, de notre liberté pour que Dieu puisse unir notre volonté et notre liberté à sa propre volonté, à sa propre liberté. Cela veut dire que nous acceptons de devenir totalement dépendant de Dieu, de ne plus rien faire sans le faire avec Dieu.

Le don de nous-même est le sacrifice le plus parfait que nous puissions offrir à Dieu. C'est accepter d'être "consacré" à Dieu par l'Esprit Saint ; c'est se livrer à l'Esprit Saint pour qu'il nous "consacre à Dieu" ; pour que Dieu fasse de nous ce qu'il voudra. Cela veut dire qu'on se met totalement au service de Dieu et de sa volonté.

Celui qui meurt à Lui-même, c'est celui qui dit à Dieu "Me voici Seigneur, je viens faire ta volonté" ; je renonce à faire ma volonté pour faire uniquement ta volonté ; je veux unir ma volonté à la tienne.

Cordialement

Petero

Je comprends que le "moi" ne sois plus le centre de l'univers mais tout de même c'est de l'esclavagisme !
Nous deviendrions un objet, une chose totalement soumise.
J'avoue que je n'accepterai jamais ça ! C'est une cervitude totale.


au contraire c'est une liberation,arriver a ne plus suivre ses pulsions,cela doit etre assez sympa Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Apophis



Messages : 1
Inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:23

Il y a quelque chose d'illogique :

Si le pecheur ne se repent pas il y a la mort à soi, donc pour vous le top niveau.

Mais alors pourquoi se repentir si ne pas la faire est mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:24

anthinea a écrit:
Cher Petero,

Comment définiriez vous le purgatoire céleste ? Comment c'est d'après vous ? Pouvez vous me le décrire ? Y-a-t'il des maisons, des arbres, des montagnes, ........

N'y-a-t'il que paix joie et amour ou bien est ce que c'est comme ici sur Terre avec des querelles, des souffrances.....

J'aimerais bien avoir votre vision sur la chose.

Cordialement

Cher Anthinea,

Pour moi, le purgatoire céleste n'est pas différent du purgatoire terrestre puisque ce purgatoire c'est pas un lieu mais plusieurs états de vie. Quand je dis plusieurs états de vie, je veux dire qu'au fur et à mesure qu'on est élevé vers Dieu par l'Esprit Saint, notre état de vie change, notre état d'âme change. Plus l'Esprit Saint nous élève et plus notre état de vie se purifie, notre âme est purifié pour accueillir Dieu. Je dirais même que plus on approche de Dieu, et plus Dieu illumine notre âme, la purifiant. Dieu se donne à la mesure de notre avancement vers Lui.

Comme je vous l'ai dit, cette purification elle est "intérieure", elle n'est pas extérieur. Comment est l'environnement extérieur, je ne sais pas. Jésus nous dit qu'il y a plusieures demeures dans la maison de son Père. Il se peut qu'au fur et à mesure qu'on est purifié intérieurement, qu'on est illuminé par Dieu, que l'on passe de demeure en demeure, de gloire en gloire comme le dit St Paul. C'est tout ce que je peux dire.

Cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:40

anthinea a écrit:
Je comprends que le "moi" ne sois plus le centre de l'univers mais tout de même c'est de l'esclavagisme !
Nous deviendrions un objet, une chose totalement soumise. J'avoue que je n'accepterai jamais ça ! C'est une cervitude totale.

Cher anthinea,

Es-tu marié ? Quand on se marie on renonce à être le centre de l'univers pour nous mêmes, pour s'unir à notre époux ou épouse ; on renonce à exercer notre liberté pour nous faire uniquement plaisir, pour unir notre liberté à celle de notre conjoint pour se faire ensemble plaisir. On ne prend plus son plaisir tout seul ; on ne cherche plus son bonheur à soi. On cherche ensemble à être heureux. C'est vrai que c'est pas aussi idilique, car on est pécheur, il reste toujours en nous, un peu d'égoïsme.

Avec Dieu, tout égoïsme disparaît. On attends de Dieu qu'il fasse notre bonheur pour se charger de son bonheur en faisant sa volonté qui est de donner du bonheur à tous les hommes ; de partager son propre bonheur avec tous les hommes. C'est difficile à expliquer, mais notre bonheur on est certain que Dieu le fera, car son plus grand bonheur c'est notre bonheur. On ne soucie donc pas de notre bonheur puisque Dieu s'en soucie.

Un esclave est malheureux. Je ne peux pas être esclave de Dieu puisque je sais que Dieu fera de moi le plus heureux des hommes.

Le maître de l'esclave se sert de son esclave pour faire son bonheur. Mon maître à moi, Dieu, je sais qu'il ne se servira pas de moi pour faire son bonheur puisqu'il n'a pas besoin de moi pour être heureux ; il est déjà pleinement heureux. Je sais que mon Mâitre à moi, il ne fera que mon bonheur en m'associant à son bonheur puisqu'il fait de moi son enfant.

cordialement

Petero
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:48

Oui je suis marié mais je ne renonce pas à mes plaisirs et ma femme aux siens. Aimer c'est aussi laisser une certaine liberté à l'autre.

Ce que je ne comprend pas c'est pourquoi se repentir si ne pas le faire est mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:49

petero a écrit:
anthinea a écrit:
Je comprends que le "moi" ne sois plus le centre de l'univers mais tout de même c'est de l'esclavagisme !
Nous deviendrions un objet, une chose totalement soumise. J'avoue que je n'accepterai jamais ça ! C'est une cervitude totale.

Cher anthinea,

Es-tu marié ? Quand on se marie on renonce à être le centre de l'univers pour nous mêmes, pour s'unir à notre époux ou épouse ; on renonce à exercer notre liberté pour nous faire uniquement plaisir, pour unir notre liberté à celle de notre conjoint pour se faire ensemble plaisir. On ne prend plus son plaisir tout seul ; on ne cherche plus son bonheur à soi. On cherche ensemble à être heureux. C'est vrai que c'est pas aussi idilique, car on est pécheur, il reste toujours en nous, un peu d'égoïsme.

Avec Dieu, tout égoïsme disparaît. On attends de Dieu qu'il fasse notre bonheur pour se charger de son bonheur en faisant sa volonté qui est de donner du bonheur à tous les hommes ; de partager son propre bonheur avec tous les hommes. C'est difficile à expliquer, mais notre bonheur on est certain que Dieu le fera, car son plus grand bonheur c'est notre bonheur. On ne soucie donc pas de notre bonheur puisque Dieu s'en soucie.

Un esclave est malheureux. Je ne peux pas être esclave de Dieu puisque je sais que Dieu fera de moi le plus heureux des hommes.

Le maître de l'esclave se sert de son esclave pour faire son bonheur. Mon maître à moi, Dieu, je sais qu'il ne se servira pas de moi pour faire son bonheur puisqu'il n'a pas besoin de moi pour être heureux ; il est déjà pleinement heureux. Je sais que mon Mâitre à moi, il ne fera que mon bonheur en m'associant à son bonheur puisqu'il fait de moi son enfant.

cordialement

Petero

Cher Petero,

tu viens de faire là une magnifique Profession de Foi...

:sts: flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 19:53

Julienne,

Pouvez vous m'expliquer ceci : "Tout péché, quel qu'il soit, rend coupable devant Dieu celui qui le commet et conduit à la mort si le pécheur ne se repent pas (I Jean 5:16-17; 1:9)."

Petero me dit que c'est la mort à soi donc le top, alors pourquoi se repentir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 20:03

anthinea a écrit:
Julienne,

Pouvez vous m'expliquer ceci : "Tout péché, quel qu'il soit, rend coupable devant Dieu celui qui le commet et conduit à la mort si le pécheur ne se repent pas (I Jean 5:16-17; 1:9)."

Petero me dit que c'est la mort à soi donc le top, alors pourquoi se repentir ?

Je pense qu'il ya deux sortes de mort, je vais essayer d'expliquer avec mes mots , et ne pas dire de betisse.

Dans la première épitre de saint Jean, il est question de la mort éternel c'est a dire l'enfermement dans l'égoisme, les péché et le refus de l'amour de Dieu et des autres .

Quand Pétéro parle de mort à soi, c'est la volonté de faire mourrir ce qui est mauvais en soi (encore une fois l'égoisme, la haine...), c'est separer l'ivraie du bon grain qui se trouve en nous. Qui ne peut se faire sans repentance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 20:05

louis74 a écrit:
anthinea a écrit:
Julienne,

Pouvez vous m'expliquer ceci : "Tout péché, quel qu'il soit, rend coupable devant Dieu celui qui le commet et conduit à la mort si le pécheur ne se repent pas (I Jean 5:16-17; 1:9)."

Petero me dit que c'est la mort à soi donc le top, alors pourquoi se repentir ?

Je pense qu'il ya deux sortes de mort, je vais essayer d'expliquer avec mes mots , et ne pas dire de betisse.

Dans la première épitre de saint Jean, il est question de la mort éternel c'est a dire l'enfermement dans l'égoisme, les péché et le refus de l'amour de Dieu et des autres .

Quand Pétéro parle de mort à soi, c'est la volonté de faire mourrir ce qui est mauvais en soi (encore une fois l'égoisme, la haine...), c'est separer l'ivraie du bon grain qui se trouve en nous. Qui ne peut se faire sans repentance.

Tu t'est très bien exprimé Louis, mourir à soi-même c'est mourir au " vieil homme " pour renaître ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 20:07

anthinea a écrit:
Julienne,

Pouvez vous m'expliquer ceci : "Tout péché, quel qu'il soit, rend coupable devant Dieu celui qui le commet et conduit à la mort si le pécheur ne se repent pas (I Jean 5:16-17; 1:9)."

Petero me dit que c'est la mort à soi donc le top, alors pourquoi se repentir ?

Je te propose de méditer sur la suite des versets, il est dangereux de sortir un verset de son contexte !!

Si quelqu'un voit son frère commettre un péché qui ne mène point à la mort, qu'il prie, et Dieu donnera la vie à ce frère, il l'a donnera à ceux qui commettent un péché qui ne mène point à la mort. Il y a un péché qui mène à la mort ; ce n'est pas pour ce péché-là que je dis de prier.
17
Toute iniquité est un péché, et il y a tel péché qui ne mène pas à la mort.
18
Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point ; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas.
19
Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
20
Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable ; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus Christ.
21
C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
sidizekri



Messages : 21
Inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 21:28

Citation :
Avez-vous parfois des doutes ?

Celui qui répond non est a coup sûr un menteur, et a mon avis, il vaut mieux avoir des doutes que d'être un menteur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avez-vous parfois des doutes   Dim 24 Jan 2010, 21:38

spirit a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
spirit a écrit:
Vincent01 a écrit:
Pour en revenir au sujet, me concernant le doute m'a souvent été posé, et la ou j'ai le plus de mal c'est face à la souffrance, ma propre souffrance. Bien que cela soit le chemin à ceux voulant suivre le Christ, il est loin d'être facile, et il m'arrive oui de douter. Sad

Question Je ne comprends pas, si choisir le chemin pour suivre le Christ est souffrance, pourquoi donc le Christ a-t-il souffert? Ta souffrance n'a-t-elle pas une autre origine?

Spirit sunny

En suiva,nt le Christ sur le chemin qu'il nous a montré, Dieu nous façonne un coeur brisé, un coeur de chair et donc un coeur capable d'aimer comme il faut pour voir la Trinité face à face.

Bonsoir Arnaud, vous ne répondez pas à la question. Tout le monde sait qu'il faut suivre le chemin du Christ. Il est question ici de souffrance. Suivre le chemin du Christ ne veut pas forcément dire souffrir. Combien de temps selon vous va durer la souffrance pour enfin être humble et totalement dépouillé afin d'être digne de voir Dieu face à face? C'est cela la grande question! Certains ne souffrent pas et pourtant ils seront tout autant sauvés. Vous ne pensez pas qu'il y a une erreur quelque part?

Spirit sunny

La souffrance est importante et ne serait ce aussi que pour ceci et là je te cite Saint Josémaria , fondateur de l'Opus Dei - article 182 de Chemin :

Buvons jusqu'à la lie le calice de la douleur en cette pauvre vie - Qu'importe de souffrir, dix, vingt, cinquante ans.., si c' est ensuite le ciel pour toujours,pour toujours... pour toujours ???

Et surtout - mieux que pour cette raison, propter retributionem - qu'importe de souffrir si c'est POUR CONSOLER DIEU, Notre Seigneur, pour Lui plaire, dans un ESPRIT DE REPARATION, et s'unir à Lui sur sa Croix ? En un mot si l'on souffre par AMOUR ????

Ce Saint pas assez connu et souvent calomnié, est pourtant un grand mystique !
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 
Avez-vous parfois des doutes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 12Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel niveau d'estime avez-vous de vous-même ?
» Avez vous trouvé ce que vous cherchiez en HK ?
» Avez-vous rempli vos propositions de "répartition de service" pour l'an prochain?
» Avez-vous déjà craqué ??????
» Avez-vous vu un OV NI hier 14/08/07

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: