DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Interprétation rêve et 1880

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Interprétation rêve et 1880   Sam 16 Jan 2010, 11:03

Cette nuit, j'ai fait un rêve merveilleux. Rien d'extraordinaire à première vue.

Nous étions comme dans une église à ciel ouvert, à veiller des morts. Mais sous nos yeux défilait la nature, une nature merveilleuse ! un ruisseau, des arbres, des plantes... même les feuilles mortes dans le ruisseau était d'une beauté sans nom. Je me souviens avoir exprimé : "Que c'est beau !"

Puis je me suis réveillé, et j'ai entendu une parole dans ma tête :

"C'était il y a tout juste 130 ans".

Et un peu plus tard:

"C'est un thème scolaire".


Je fais une recherche ce matin pour voir ce qu'il s'est passé en 1880 : Jules Ferry et l'école laïque et gratuite pour tous. C'est sous la 3e République, et à l'époque du pape Léon XIII.

Si vous avez d'autres idées...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Interprétation rêve et 1880   Sam 16 Jan 2010, 12:17

J'ai cherché sur Internet "15 janvier 1880. Je n'ai rien trouvé. Il faut aller à la bibliothèque de ta ville et trouver le journal de ce jour ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Interprétation rêve et 1880   Sam 16 Jan 2010, 14:05

A propos d'un rêve:

date: mi-juin 2009
heure: en pleine après midi.
lieu: chez mes parents

Contexte: j'étais séparé de ma femme depuis un moment, elle venait de me faire un coup tordu qui m'a beaucoup humilié (j'en ai vomi au sens propre).
Je passais beaucoup de temps à St Gervais, à l'adoration, aux offices, à l'Eucharistie, au sacrement de pénitence.
Le soir de cette humiliation qui s'est cumulée à beaucoup d'autres, j'étais seul chez mes parents qui étaient en vacances. Epuisé de prier, n'en n'ayant plus la force j'ai vécu un certain abandon de Dieu, j'ai crié vers Lui comme jamais auparavant, se crie sortait d'un creux de mon âme jamais exploré alors. C'était très dur, j'étais très fatigué je suis allé me coucher après.
Le lendemain dans l'après midi, je persévère et essaye de prier, en vain, apparemment Dieu m'avait abandonné et ne me faisait plus sentir sa présence dans la prière. De ce creux de mon âme, je crie encore vers Lui, je n'avais plus la force de la veille, je courbe l'échine, je me sens alors pris par un épuisement, un fort désir d'aller faire la sieste . J'y vais, je prends mon chapelet et allongé je m'en remets à Marie, je m'endors après deux le début du chapelet. Commence alors ce rêve:

Déroulement chronologique du rêve (avec quelques notes d'interprétation que je surligne):

1/ je revis l'humiliation de ma femme qui débarque chez mes parents avec sa mère sous prétexte qu'elle avait peur de moi. Sauf que ce n'était pas leur représentation physique, mais deux spectres brumeux qui étaient face à moi, l'un plus grand représentant la mère et l'autre plus petit représentant ma femme.
2/ je revis un moment (intime) avec ma femme qui me signifie ou j'avais péché, comment je m'étais perdu dans notre relation. Cette tendance que j'avais à désirer l'autre comme objet. Ce mauvais plis était une des causes profondes de la situation actuel à ce moment là de notre couple.
3/je vis une réconciliation avec mon épouse à l'endroit même ou j'avais péché, nous étions lumineux tous deux, c'était une paix et une union profonde.
4/ je me retrouve seul derrière une assemblée qui se trouve face au parvis d'une Eglise (type eglise XIXème néo classique). Une femme voilée est à côté de moi, à ma gauche, on ne se parle pas , on se parle en se regardant à travers le regard, enfin c'est plutôt elle qui me parle mais de l'intérieur ( très difficilement traduisible, quasiement inexplicable comme façon de communiquer, comme si des paroles m'avaient été données qu'elle sont dans mon coeur mais dont je ne connais pas le sens encore)La confiance avec elle est spontanée, immédiate, comme si on s'était toujours connu.
5/ je me retrouve toujours avec cette jeune femme voilée à ma gauche à l'entrée de l'Eglise, il n'y a que nous, elle me conduit (donc toujours sans locution verbale) en passant par la nef centrale vers l'autel.
Après deux trois pas, je vois sur le premier banc à ma gauche un clochard allongé.Il y a un temps d'arrêt, j'ai pitié mais je ne m'arrête et je m'en veux me trouvant pas très charitable, mais la jeune femme me rassure (toujours par le regard) aucune condamnation, (c'est plutôt moi qui me condamne). Un homme bien bâti, avec de la carrure de 35 ans, barbu, habillé en tenu monastique simple, les cheveux coupés sort de la gauche du fond de l'Eglise et précipite vers le clochard en passant devant nous sans s'arrêter. Il parle avec une généreuse autorité au clochard, il avait un grand livre dans la main et regardant dans celui-ci, il lui dit " tu as un rendez vous avec un patron pour le travail, vas y" .
6/ nous continuons notre avancée vers l'autel toujours par la nef principal, et la jeune femme me demande de m'asseoir sur le premier banc à droite face à l'autel.
7/ nous nous retrouvons au point de départ de notre traversée, derrière l'assemblée face au parvis de l'Eglise. Il y a un moment de pause, la dame est toujours à côté de moi, quand soudain je vois face à moi une lumière blanche très blanche qui m'ébloui de l'extérieur, mais aussi de l'intérieur, c'était une joie ahurissante, tout mon corps, mon visage est transi par la joie, mes lèvres ne pouvaient contenir mon sourire de joie, je sautais de joie comme jamais, j'étais dans une transe de joie continue . JE N AI JAMAIS VECUE UNE TELLE JOIE. C'était tellement fort qu'il fallait que cela s'arrête, alors j'essayé de sortir de cette joie, puis j'y revenais, jusqu'à ce que cette lumière extérieur et intérieur parte. Je me réveil alors, complètement bouleversé me demandant ce qu'il s'est passé, je me rends compte que mon côté gauche du haut de la poitrine jusqu'en bas est trempé de sueur, seulement ce côté.

Ce rêve est gravé dans ma mémoire et dans mon coeur, la transe de joie (je ne sais pas comment nommé cet état) que j'ai vécu je ne pourrai jamais l'oublier, c'était une expérience unique de ma vie.
Je n'ai raconté ce rêve à personne auparavant, par crainte que l'on se moque de moi.

Pouvez vous m'aider à y comprendre le sens?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Interprétation rêve et 1880   Sam 16 Jan 2010, 14:08

Cher Paco, De fait, y a-t-il eu une réconciliation avec votre femme ?

Si ce n'est pas le cas, ce rêve ressemble à ce qui arrivera un jour, sans doute face au Christ : une réconciliation totale de deux personnes devenues HUMBLES et reconnaissant leurs torts mutuels.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Interprétation rêve et 1880   Sam 16 Jan 2010, 14:10

CORRECTION:

5/ Après deux trois pas, je vois sur le premier banc à ma DROITE un clochard allongé.Il y a un temps d'arrêt, j'ai pitié mais je ne m'arrête et je m'en veux me trouvant pas très charitable, mais la jeune femme me rassure (toujours par le regard) aucune condamnation, (c'est plutôt moi qui me condamne). U
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Interprétation rêve et 1880   Sam 16 Jan 2010, 14:12

Il y a des cadeaux de Dieu qui ne demandent rien de plus qu'être acceptés fleur 6

Merci de partager cette JOIE ! ...
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Interprétation rêve et 1880   Sam 16 Jan 2010, 14:14

Bonjour Arnaud,

Oui nous revivons ensemble, mais notre couple n'est pas épanoui. Ma femme est en pleine psychotérapie, elle m'a avoué hier soir, être brisé et être en grande souffrance intérieure.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Interprétation rêve et 1880   Sam 16 Jan 2010, 14:15

Paco a écrit:
CORRECTION:

5/ Après deux trois pas, je vois sur le premier banc à ma DROITE un clochard allongé.Il y a un temps d'arrêt, j'ai pitié mais je ne m'arrête et je m'en veux me trouvant pas très charitable, mais la jeune femme me rassure (toujours par le regard) aucune condamnation, (c'est plutôt moi qui me condamne). U

Comme dans le jugement dernier. Face à la Vierge dont l'âme glorieuse rayonne de compréhension et de bonté, on ne se sent pas condamner. On se condamne soi-même. Cela semble vraiment se passer à l'heure de votre mort !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Interprétation rêve et 1880   Sam 16 Jan 2010, 14:16

bah je suis bien vivant pourtant
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
 
Interprétation rêve et 1880
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'interprétation
» [RStat] régression logistique, graphe et interprétation
» Interprétation de la sortie stepwise Reg logistique sous SAS
» (Urgent) Interprétation test de chi2 (à l'aide!!!!!!!!!!!!)
» L'effet du mouvement dans son interprétation spirituelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: