DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Dieu et la psychiatrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sanctus Germanus



Messages : 680
Inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Dieu et la psychiatrie   Dim 13 Mai 2012, 01:07

romuald1972 a écrit:
Aujourd'hui
Voir Dieu est considéré comme des hallucinations
C'est dans ce sens que je dis qu'il y a beaucoup de martyrs Chrétiens en France et en occident

S'il y a des martyrs, c'est que le psychiatre n'est pas un médecin. C'est une fraude pseudo-scientifique.

http://video.google.com/videoplay?docid=-30073771927921128#

Le système judiciaire doit venir à bout de cet ennemi de l'homme.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Dieu et la psychiatrie   Dim 13 Mai 2012, 08:27

Bibliquement parlant si j'ose dire c'est incompatible.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Dieu et la psychiatrie   Ven 18 Mai 2012, 00:56

romuald1972 a écrit:
Aujourd'hui
Voir Dieu est considéré comme des hallucinations
C'est dans ce sens que je dis qu'il y a beaucoup de martyrs Chrétiens en France et en occident

Dans le bouddhisme il est conseillé de visualiser un divinité, un Bouddha, le Christ, un saint ou tout autre personne en qui vous placez votre confiance et en qui vous reconnaissez un intermédiaire valable entre vous et Dieu. Un bouddhiste emploierait rarement le mot Dieu dans ce cas car il est trop susceptible de recueillir nos projections.

L'image visualisée de cette façon par le pratiquant lui permettra de recevoir la connaissance spirituelle de la personne invoquée.
Un bouddhiste avancé ne se fera aucune illusion sur l'image qui apparait à ses yeux, elle est un moyen.

Un bouddhiste plus avancé encore n'aura aucun besoin de visualiser une image pour accéder à la nature de l'esprit et y reposer.
Pour ce bouddhiste là, toute image qui apparait à ses yeux est l'image de la réalité absolue qu'un chrétien nommera Dieu.
Ainsi pour cet homme là, reposer en Dieu ou bien être dans le monde est une seule et même expérience.
Ainsi sur cet homme là la mort n'a pas prise puisque déjà de son vivant il repose en Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9391
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Dieu et la psychiatrie   Ven 18 Mai 2012, 05:16

Atomic a écrit:
Parfois la pratique religieuse interpelle les psychiatres et je les comprends...

Je connais une personne qui dans la vie n'es pas très fréquentable, quelqu'un de coquin, d'agressif, de tricheur, et que d'ailleurs peu de personnes fréquentent, si ce n'est quelques catholiques de sa paroisse. Il vit dans des tourments qu'il s'est construit, trichant sans cesse dans ses activités, il est en permanence sur la braise, sur le qui-vive, etc.. Ses comportements font qu'il vit mal.

Cette personne s'en prend à tout ce qu'il bouge, se plaint de tout sans arrêt, mais a donc une pratique religieuse très intense, il appartient même à de confréries de pénitents, il va d'ailleurs y participer le vendredi saint lors de la procession.. Va à Lourdes chaque année....

Cette personne par sa pratique religieuse intrigue, il est notoirement connu pour ses déficiences psychiques, il est soigné, bourré de médocs, son cas est donc pathologique, car il dit lui même qu'il est soigné, il en fait porter le tort aux autres. Selon lui, c'est l'enfer des autres qu'il rend malade.

On se retrouve quelque peu face à un catholique qui dit la phrase de Jean Paul Sartre :
"l'enfer, c'est les autres"

Ce cas ne me paraît pas si isolé que ça, des gens qui ont des pratiques religieuses intenses et parallèlement souffrant de graves affections psychiatriques ne sont pas rares.

Dans un diocèse ou je m'étais trouvé un an par mes missions professionnelles, pas moins de trois prêtres s'étaient suicidés dans l'année !

Je pense que ce problème est au au moins, aussi grave, voir plus que les cas de pédophilie, que peuvent penser les gens du dehors de tant de cas pathologiques à l'intérieur de l'Eglise ?

Pour ma part, si j'en témoigne, c'est que toutes ces affaires ont eu un impact sur moi, j'avoue avoir et être encore ébranlé par ces choses là.

"Que peuvent penser les gens du "dehors" ...?"

Ils n'en pensent hélas pas grand-chose . Ils en profitent pour se justifier à peu de frais de leurs pensées et actions mauvaises .

Il faut leur dire : " Le salut est principalement collectif . Lorsqu'une collectivité est malade , certains de ses membres flanchent et la collectivité s' affaiblit encore plus . Qu'avez-vous fait ou omis de faire , qui a ainsi affaibli la communion des saints et poussé ses membres à être de plus en plus égocentriques ? " .

Il faut relire les admonestations de Saint-Jean aux églises .



Pour ce qui est du cas très pathologique dont vous parlez , cher Atomic , un cas encore pire a été constaté dans la région de Charleroi . Un homme très " pieux " avait coupé les ponts avec sa famille et piégé sa maison pour le moment où ses héritiers y rentreraient . Il a été tué par l'un de ses douze pièges . La protection civile a mis plusieurs semaines à déminer la maison , la notice d'utilisation des pièges étant codée .
Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Dieu et la psychiatrie   Ven 18 Mai 2012, 10:07

Gérard Dorsaz, psychiatre et psychothérapeute, écrit ceci, en 2008 dans un ouvrage paru aux Editions les Presses de la Renaissance sous le titre "Psychiatrie-psychothérapie d'inspiration philosophique et chrétienne" puis "Psycho Spiritualité l'alliance qui guérit":
" Le christianisme est un ciment social et un ferment culturel, et non une utopie abstraiteil se mêle concrètement à l’histoire des hommes ou il n’est rien. Il va donc de notre survie de retrouver les valeurs chrétiennes, qui ont construit l’Occident traditionnellement identifié à la chrétienté.
L’Esprit du Christ est toujours à l’œuvre pour revitaliser chaque époque, chaque domaine et chaque pays ou communauté, pour leur ouvrir de nouveaux espaces de créativité. Toutes les activités, toutes les professions sont dès lors autant d’aréopages pour une réévangélisation réaliste de l’Occident. C’est une urgence car la nature humaine a une part divine qu’elle ne peut négliger longtemps sans hypothéquer son avenir. Dieu a créé l’homme à son image, et, pour devenir lui-même, il faut que «’homme passe l’homme» (Blaise Pascal). En le déniant ou en le refoulant, la psychiatrie, qui est une forme d’humanisme, persisterait dans une grave ignorance, au sens socratique du terme.
On pourrait en dire autant de la politique, de l’économie, de la pédagogie, de l’écologie ou de l’art. Qu’une majorité le réalise, et notre société sortira enfin de ses ornières désespérantes, sous la conduite de l’Esprit, ni Despote tout puissant, ni Magicien, mais Emmanuel bouleversant d’humilité et d’amour, «qui se laisse juger par l’homme…, Dieu toujours dans le camp de ceux qui souffrent.»
Revenir en haut Aller en bas
Sanctus Germanus



Masculin Messages : 680
Inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Dieu et la psychiatrie   Dim 20 Mai 2012, 04:47

romuald1972 a écrit:
Aujourd'hui
Voir Dieu est considéré comme des hallucinations
C'est dans ce sens que je dis qu'il y a beaucoup de martyrs Chrétiens en France et en occident

Encore faut-il déterminer ce qui est vu ou entendu. Pour ma part, j'aimerais décrire ce que j'ai vu et essaie de vérifier si c'est bien Dieu.

Ce que j'ai vu:

Dans ma glande pinéale, un point lumineux blanc qui est. Son être est. Il n'a aucune caractéristique autre qu'être. Ce n'est pas moi ou mon moi non plus. Je suis capable de me situer dans ma pensée et dans mon cerveau. Comme sujet conscient. Quand Dieu est, ce n'est pas mon moi. Autour de moi, a l'infini, je voit des points blancs lumineux qui sont. Ils sont et ne sont rien d'autre.

Comparaison religieuse:

Hindouisme, atman (le point) et brahman (les points)

Kabbale: neshama (le point) et ain soph aor (la lumière infinie)

Grec: la monade

Évangiles: la perle de grand prix, le grain de sénevé.

Sentiment d'équanimité.

Nom dans la Bible, en Exode: Je suis ce Je suis.

Revenir en haut Aller en bas
Sanctus Germanus



Masculin Messages : 680
Inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Dieu et la psychiatrie   Dim 20 Mai 2012, 04:57

À quoi ressemble Dieu:

Revenir en haut Aller en bas
 
Dieu et la psychiatrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dieu et la psychiatrie
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Quel sens possède la Parole de Dieu, la Sainte Écriture ?
» Le nom de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: