DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80834
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 16:36

scholasate a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

Dieu crée l'âme des bébé qui meurent à un mois. Leur situation est la même. Il n'y a rien d'absurde à cela.
Je n'aurai pas la prétention de te faire changer d'avis, mais au moins de te faire admettre une bonne raison de ne pas être d'accord.

Des dizaines de témoignages de NDE montrent les retrouvailles entre un bébé mort très précocement par fausse couche et sa maman, son frère, sa soeur.

C'est logique. L'âme est immortelle.

Cher Scolasate, je n'ai pas d'avis sur le moment de la création de l'âme. Je crois l'Eglise dans son Magistère et cela me suffit.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 16:51

J'ai changé mon message précédent, qui était mal réfléchi. Est-ce que tu vois la différence entre un bébé de un mois et un embryon de un jour ?
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 16:53

Au sujet des NDE, j'aimerais bien lire un témoignage concernant un avortement spontané ou, au moins, une fausse couche. Je ne suis pas sûr que cela existe.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80834
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 17:03

scholasate a écrit:
J'ai changé mon message précédent, qui était mal réfléchi. Est-ce que tu vois la différence entre un bébé de un mois et un embryon de un jour ?

Du point de vue du corps, il y a beaucoup de différence.


Du point de vue de l'âme spirituelle, il n'y a aucune différence. Elle est là, immortelle et encore endormie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 17:04

Rectification: sur le net, on voit le témoignage de Colton Burpo, fils de pasteur, qui a une EMI à trois ans et qui raconte avoir rencontré sa petite soeur, née au ciel d'une fausse couche avant sa propre naissance. Or sa mère ne le lui avait jamais dit. Quoi qu'il en soit de ce témoignage, qui me paraît suspect, il reste le cas des avortements spontanés.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80834
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 17:06

scholasate a écrit:
Au sujet des NDE, j'aimerais bien lire un témoignage concernant un avortement spontané ou, au moins, une fausse couche. Je ne suis pas sûr que cela existe.

Nicole Dron le raconte explicitement et elle est loin d'être la seule.

Il me semble que c'est dans cette video.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80834
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 17:11

scholasate a écrit:
Rectification: sur le net, on voit le témoignage de Colton Burpo, fils de pasteur, qui a une EMI à trois ans et qui raconte avoir rencontré sa petite soeur, née au ciel d'une fausse couche avant sa propre naissance. Or sa mère ne le lui avait jamais dit. Quoi qu'il en soit de ce témoignage, qui me paraît suspect, il reste le cas des avortements spontanés.

Pour Nicole Dron, c'est une fausse couche de sa mère.

Il y a aussi un cas célèbre passé dur France 3 il y a 15 ans. Je cherche.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 17:14

Arnaud Dumouch a écrit:
scholasate a écrit:
J'ai changé mon message précédent, qui était mal réfléchi. Est-ce que tu vois la différence entre un bébé de un mois et un embryon de un jour ?

Du point de vue du corps, il y a beaucoup de différence.


Du point de vue de l'âme spirituelle, il n'y a aucune différence. Elle est là, immortelle et encore endormie.
La différence, c'est que dans le cas du bébé, la mère est consciente, dans le cas de l'embryon, la mère ne sait pas qu'elle est enceinte. Pour moi, c'est énorme. Cela revient à nier, quelque part, la liberté humaine: la liberté de l'embryon, évidemment, puisqu'elle n'a pas l'occasion de s'exercer (mais c'est aussi le cas des bébés issus de fausses couches), mais aussi la liberté des mamans, puisqu'elles découvriront seulement après leur mort le vrai nombre de leurs enfants.
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 17:16

Je crois que tu veux parler de Chantal Quacchia, mais elle parle d'un bébé mort après sa naissance à l'âge de 10 mois, qui avait six ans au moment de son EMI. Ce n'est pas cela qui me fait problème.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80834
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 17:20

scholasate a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
scholasate a écrit:
J'ai changé mon message précédent, qui était mal réfléchi. Est-ce que tu vois la différence entre un bébé de un mois et un embryon de un jour ?

Du point de vue du corps, il y a beaucoup de différence.


Du point de vue de l'âme spirituelle, il n'y a aucune différence. Elle est là, immortelle et encore endormie.
La différence, c'est que dans le cas du bébé, la mère est consciente, dans le cas de l'embryon, la mère ne sait pas qu'elle est enceinte. Pour moi, c'est énorme. Cela revient à nier, quelque part, la liberté humaine: la liberté de l'embryon, évidemment, puisqu'elle n'a pas l'occasion de s'exercer (mais c'est aussi le cas des bébés issus de fausses couches), mais aussi la liberté des mamans, puisqu'elles découvriront seulement après leur mort le vrai nombre de leurs enfants.

Cela change tout chez la mère.

Mais l'âme d'un enfant, elle n'est pas en lien avec le désir subjectif comme le croient les pro-avortement (l'enfant n'aurait d'existence que si il est désiré) !!.

Elle est une réalité substantielle, objective, et immortelle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 17:31

Je ne parle pas du désir de l'enfant, mais de la conscience que la mère a d'être enceinte. Si l'avortement est inconscient, c'est la réalité substantielle, objective et immortelle, de la liberté de la mère que tu piétines.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80834
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 17:37

L'avortement spontané et non volontaire n'est absolument pas coupable. Et les mamans qui ont vécu cela auront la joie d'être accueillies à l'heure de leur naissance au Ciel par ces enfants dont elles ignorent parfois l'existence.

Mais l'avortement volontaire, y compris la pilule du lendemain, est VOLONTAIRE. Et là, ces mamans s'en voudront certainement lorsqu'elles découvriront que les avertissement des papes étaient réalistes. Mais leurs enfants les défendront, dit Monseigneur Léonard. Elles ne savaient pas.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 17:55

Tenons-nous en au premier paragraphe, je crois que tu commences à saisir le problème. Je ne parle pas ici de culpabilité, mais de liberté. Si tu dis que les avortements spontanés sont comme des bébés dont l'âme va se développer au ciel, une maman sur cinq au moins va se retrouver avec un enfant de plus, sur ses bras célestes, à sa plus grande surprise. Tu dis que c'est pour sa plus grande joie. Je veux bien, mais c'est tout de même curieux de traiter les êtres humains de cette manière. Tu traites donc ces bébés, avortés naturellement, comme de simples cadeaux donnés à des gens qui n'en ont pas voulu ? On pourra toujours se dire que les embryons en question n'y voient que du bonheur de leur point de vue, puisqu'ils accèdent à la vision béatifique. Mais une maman, ne pourrait-elle pas regretter de ne pas avoir connu ce bébé sur la terre ? N'aurait-elle pas raison de penser que Dieu la traite comme une incapable ? Comme une machine à créer des âmes destinées à le contempler ?
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 18:33

Il résulte qu'il n'y a pas d'équivalence entre fécondation et création par Dieu de l'âme humaine. Il faut avoir l'honnêteté de reconnaître que nous ne savons pas quand Dieu unit l'âme au corps.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80834
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 18:40

Cher Scholasate, depuis le début de l'humanité, à cause du péché originel, plus de la moitié des bébés meurent avant de passer sur terre.

Il faut donc que Dieu ait prévu de s'en occuper.

Ceci ne veut pas dire que tuer un bébé est bien. C'est un grand péché. Et, heureusement, la plupart ne savent pas ce qu'ils font.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 18:47

Je me place du point de vue de la maman, ou du papa. Si je découvre après ma mort que je suis le père, ou la mère, d'enfant dont je n'avais aucune conscience d'être le géniteur, je me sentirais floué, comme si Dieu se servait de moi sans ma volonté. Bien sûr Dieu est Dieu, et il fait ce qu'il veut. Mais il y a ici un problème qu'aucun raisonnement théologique ne peut combler. On ne sait rien du moment de la création de l'âme dans le corps, point barre.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80834
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 18:53

Votre problème psychologique ne durera pas face aux immenses découvertes que vous ferez en même temps.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 20:37

scholasate a écrit:
Si je découvre après ma mort que je suis le père, ou la mère, d'enfant dont je n'avais aucune conscience d'être le géniteur, je me sentirais floué, comme si Dieu se servait de moi sans ma volonté.

Si vous avez une aventure d'un soir, oui, mais si vous avez une vie matrimoniale normale, ça ne devrait pas arriver.
Revenir en haut Aller en bas
plabbe2



Masculin Messages : 12
Inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Témoignage percutant d' une NDE anciennement militante pro avortement ayant frôlé les portes de l' enfer.   Dim 22 Déc 2013, 20:55



Bonsoir à tous



Je vous envoie ci après la vidéo sur you tube, du témoignage percutant de Gloria Polo, une NDE colombienne anciennement militante pro-avortement et convertie suite à un comas dépassé où elle s’est vue frôler les portes de l’enfer.

Il traite de son passé mais contient beaucoup de choses concernant les principales grandes questions concernant la foi.

C'est en quelque sorte un catéchisme en condensé qui traite des questions comme le péché, ses conséquences, la réconciliation, la conjugalité, les sacrements etc... Comme je n’en ai jamais entendu parlé comme cela auparavant. Je pense qu’ il serait bon de diffuser ce témoignage qui peut dissuader de ne pas avorter.



http://www.youtube.com/watch?v=c_MtmXwsJUw



Bon dimanche et joyeux noël à tous.



Amicalement Pascal
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Lun 23 Déc 2013, 08:18

Simon1976 a écrit:
scholasate a écrit:
Si je découvre après ma mort que je suis le père, ou la mère, d'enfant dont je n'avais aucune conscience d'être le géniteur, je me sentirais floué, comme si Dieu se servait de moi sans ma volonté.

Si vous avez une aventure d'un soir, oui, mais si vous avez une vie matrimoniale normale, ça ne devrait pas arriver.
Simon, vous êtes gentil, mais vous n'avez pas compris de quoi l'on parle.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Ven 17 Jan 2014, 22:00

plabbe2 a écrit:


Bonsoir à tous



Je vous envoie ci après la vidéo sur you tube, du  témoignage percutant de Gloria Polo, une NDE colombienne anciennement militante pro-avortement et convertie suite à un comas dépassé où elle s’est vue frôler les portes de l’enfer.

Il traite de son passé mais contient beaucoup de choses concernant les principales grandes questions concernant la foi.

C'est en quelque sorte un catéchisme en condensé qui traite des questions comme le péché, ses conséquences, la réconciliation, la conjugalité, les sacrements  etc... Comme je n’en ai jamais entendu parlé comme cela auparavant. Je pense qu’ il serait bon de diffuser ce témoignage qui peut dissuader de ne pas avorter.



http://www.youtube.com/watch?v=c_MtmXwsJUw



Bon dimanche et joyeux noël à tous.



Amicalement Pascal

Merci de nous offrir à nouveau ce témoignage incontournable !!!!! on comprend tout, on n'oublie rien !!
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14444
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 18 Jan 2014, 21:45

Pour ma part, je suis convaincu que l'âme y est dès que le bébé est totalement pré-formé dans le ventre de sa mère, non dès que monsieur spermato rencontre madame ovule, car voyez-vous, une fausse couche indique que le bébé n'était pas viable pour x raisons qui n'ont rien à voir à une quelconque volonté divine, mais simplement de la nature avec ses forces et ses faiblesses!

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 18 Jan 2014, 22:47

Et avec tous ces avortements, ça fait des millions d'âmes qui ne pourront croître dans leur corps de chair. Sad
Revenir en haut Aller en bas
ysov



Masculin Messages : 14444
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 18 Jan 2014, 22:52

Ça c'est autre chose, car se foutre de la nature, c'est se foutre de Dieu et son oeuvre que l'on doit respecter! Si la nature fait en sorte que le bébé n'est pas viable et sera avorté naturellement, c'est ainsi, mais décider égoïstement de mettre fin à une grossesse c'est tuer et bafouer la nature qui équivaut totalement à bafouer Dieu!

Je serais même en faveur sans hésitation à ce que les violeurs soient emprisonnés à perpétuité tout comme les assassins, car sur des points différents, ils sont semblables du fait que l'un met fin à la vie pour des motifs de con, alors que le violeur met fin à la vie de la violée, car déstabilisée pathologiquement pour les reste de ses jours, ce qui équivaut à tuer!

Jésus-Christ quand l'on prend la peine HONNÊTEMENT DANS SA CERVELLE de comprendre le sens de ses enseignements, disant qu'aimer son prochain comme soi-même équivalant au premier commandement qui est d'aimer Dieu de toute ses forces, de toute son âme, est DE TENIR COMPTE DE RESPECTER L'INTÉGRITÉ DE SON PROCHAIN ESPÈCES DE NAZES!
Revenir en haut Aller en bas
 
Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Espagne : Adoption de la loi sur l'avortement !!!
» Prions pour les bébés qui sont victimes de l'avortement.
» PRIERE DES FAMILLES
» L'avortement au Canada : Une boucherie écoeurante !
» Déclaration du pape en Afrique sur l'avortement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: