DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mise en garde des évêques espagnols   Mar 01 Déc 2009, 23:01

Les catholiques pro-avortement dans une situation objective de péché
Mise en garde des évêques espagnols


ROME, Mardi 1er décembre 2009 (ZENIT.org) - Tout catholique qui aura apporté sa voix au projet de loi libéralisant l'avortement, actuellement débattu au parlement, doit se rappeler qu'il se sera mis lui-même publiquement « dans une situation objective de péché », mettent en garde les évêques espagnols dans une note publiée le dernier jour des travaux de leur 94ème assemblée plénière.

Lors de la conférence de presse de clôture de l'assemblée de la Conférence épiscopale espagnole, vendredi dernier, son secrétaire, Mgr Juan Antonio Martinez Camino, a lu à l'intention des journalistes une note sur le projet de loi libéralisant l'avortement dans ce pays, dite de « santé sexuelle et reproductive », qui a franchi sa première étape jeudi devant le parlement.

L'assemblée a été ouverte le 23 novembre dernier par un discours du président de la Conférence épiscopale espagnole (CEE), le cardinal Rouco Varela, suivi d'une intervention du nonce apostolique en Espagne, Mgr Renzo Fratini, qui a souhaité que le pays n'oublie pas « ses racines chrétiennes », les valeurs de son histoire .

« Nous devons être optimistes et positifs, mais surtout ne pas oublier que c'est Dieu qui, à travers sa providence pleine de tendresse, actionne les fils de l'histoire. On ne saurait faire à moins de cette espérance en Jésus Christ ».

Les travaux de l'assemblée plénière des évêques espagnols ont pris fin alors que s'ouvraient à la chambre des députés les débats sur le « projet de loi organique relatif à la santé sexuelle et reproductive et à l'interruption volontaire de grossesse ».

« Un projet qui constitue une grave régression par rapport à la loi actuelle de dépénalisation, qui est déjà elle-même injuste », soulignent les évêques dans leur note en renvoyant à la lecture de la déclaration du 17 juin dernier de la commission permanente des évêques parue sous le titre : « Sur l'avant-projet de loi sur l'avortement : l'attentat contre la vie de ceux qui vont naître transformé en ‘droit' ».

« Aucune personne respectueuse des impératifs de la droite raison ne peut approuver ni donner sa voix à ce projet de loi », ajoutent-ils. En particulier, les catholiques doivent se rappeler que s'ils le font, ils se mettent eux-mêmes publiquement dans une situation objective de péché et que, tant que durera cette situation, ils ne pourront être admis à la communion ».

« Nous catholiques, sommes pour le Oui à la vie des êtres humains innocents et sans défense qui ont le droit de naître ; pour le Oui à une éducation affective et sexuelle adaptée qui éduque à l'amour véritable ; pour le Oui à la femme enceinte, qui doit être efficacement soutenue dans son droit à la maternité ; pour le Oui aux lois justes qui favorisent le bien commun et qui ne confondent pas l'injustice avec le droit. ».

Durant les travaux de leur assemblée plénière, les évêques ont également parlé de la crise morale et économique actuelle, à la lumière de l'encyclique de Benoît XVI « Caritas in veritate », approuvant en conclusion une déclaration qui sera publiée prochainement.

Dans cette déclaration, les évêques rappellent l'importance des gestes de solidarité et d'espérance à l'égard de tant de familles confrontées à de graves difficultés financières et sociales.

La crise, relèvent-ils, doit être affrontée principalement à partir de ses victimes, et avec un jugement moral qui permet de trouver la bonne voie pour la résoudre. En harmonie avec l'encyclique « Caritas in veritate », les évêques espagnols soulignent la nécessité d'un développement intégral qui ne peut être atteint sans Dieu.

Toujours dans cette même déclaration, ils font allusion, entre autres, aux jeunes, aux familles et à la collectivité, de même qu'aux migrants, qui ressentent particulièrement des effets de la crise, et ne cachent pas leur inquiétude concernant la réforme de la loi sur les étrangers que vient d'approuver le parlement.

Pour les évêques, la crise doit être une occasion de discernement et d'actions positives, porteuses d'espérance. Aussi encouragent-ils tout le monde, surtout les communautés chrétiennes, à continuer de partager leurs biens avec les victimes de la crise. A ce propos, la CEE a décidé, comme l'année dernière, de remettre à la Caritas un pourcentage du Fonds commun interdiocésain qui, à cette occasion, s'élève à 1,5%.

Autre thème important souligné par les évêques : l'exercice du sacerdoce aujourd'hui en Espagne. L'assemblée a approuvé un « Message de la Conférence épiscopale espagnole aux prêtres à l'occasion de l'Année sacerdotale », qui sera publié prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Mar 01 Déc 2009, 23:16

Voter pour l'avortement ou pour des politiciens pro-mort, c'est ouvrir la porte de l'enfer :twisted: . Et l'enfer, ce n'est pas une blague mais une réalité.

Comme dit souvent l'abbé Pagès: "Si les gens savaient qu'ils vont en enfer, ils changeraient de vie!"

Que ceux qui peuvent comprendre comprennent!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Mar 01 Déc 2009, 23:48

Paul a écrit:
Voter pour l'avortement ou pour des politiciens pro-mort, c'est ouvrir la porte de l'enfer :twisted: . Et l'enfer, ce n'est pas une blague mais une réalité.

Comme dit souvent l'abbé Pagès: "Si les gens savaient qu'ils vont en enfer, ils changeraient de vie!"

Que ceux qui peuvent comprendre comprennent!

Je vois que tu aimes aussi comme moi écouter l'abbé Pagès ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Mer 02 Déc 2009, 00:01

-Julienne a écrit:
Paul a écrit:
Voter pour l'avortement ou pour des politiciens pro-mort, c'est ouvrir la porte de l'enfer :twisted: . Et l'enfer, ce n'est pas une blague mais une réalité.

Comme dit souvent l'abbé Pagès: "Si les gens savaient qu'ils vont en enfer, ils changeraient de vie!"

Que ceux qui peuvent comprendre comprennent!

Je vois que tu aimes aussi comme moi écouter l'abbé Pagès ! Very Happy

Il est toujours très éclairant et nous fait comprendre notre religion. Et il dénonce les faussetés de l'islam aussi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Ven 04 Déc 2009, 11:01

Bonjour, je ne sais pas si quelqu'un a été informé de cette affreuse nouvelle, qui date de quelques mois :

Irving Moore “Bud” Feldkamp III, est le propriétaire du plus important réseau d’avortoirs en Californie. C’est dans ses 17 Family Planning Clinics que se pratiquent le plus grand nombre d’avortements en Californie, surpassant même Planned Parenthood, c’est dire… “Bud” est un homme très riche. La fortune qu’il a tiré du sang innocent lui a permis de s’acheter un bel avion privé et de payer régulièrement à ses enfants (il en a quatre) de somptueuses vacances de millionnaires.

Précisément, dimanche dernier, il avait prêté son avion à deux de ses filles qui, accompagnées de leurs époux et des sept enfants qu’elles en ont eus, s’envolèrent de Californie à destination du Yellowstone Club, une station de ski huppée du Montana.

Après avoir parcouru plus de 3 200 km sans encombre, et arrivé à moins de 500 mètres de leur destination, l’aérodrome de Butte, subitement l’avion pique du nez et s’écrase dans un cimetière catholique, le Catholic Holy Cross Cemetery, à priximité d’un mémorial, la « Tomb of the Unborn » (la sépulture des enfants non nés), où régulièrement des fidèles viennent prier le rosaire pour tous les enfants avortés. L’embrasement qui a suivi le “crash” n’a laissé aucun survivant.


« Oracle du Seigneur Yahvé, je vais t’ensanglanter et le sang te poursuivra, je le jure, tu t’es rendu coupable en versant le sang le sang te poursuivra »
(Ez. 35, 6).


Cette information est évidemment très choquante, mais j'ai moi-même dans ma famille une de mes tantes qui a avorté, et elle a malheureusement vécu quelque chose de semblable, puisqu'elle a perdu un de ses fils dans des circonstances tragiques et irrationnelles.
Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

J'aimerais préciser qu'à l'occasion de cette tragédie familiale, TOUTE LA FAMILLE A COMPRIS, sans que soit prononcé un mot à ce sujet, que ma tante avait avorté par le passé.

L'Esprit Saint nous enseigne à travers les évènements !!

IL semble que l'avortement ouvre la porte aux malheurs et à la disloquation des familles, et, à moins de faire réparation (confession, repentance, changement radical de vie, prière); la situation peut devenir ingérable.

IL ne s'agit pas bien sûr d'effrayer les personnes qui ont eu recours à l'avortement sans discerner la véritable nature de cet acte, mais de les encourager à se confesser, et si possible, à faire réparation en militant pour le respect de la vie ar exemple !!! .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Ven 04 Déc 2009, 11:25

Chère Julia, c'est impressionnant. Merci. Et Mère Teresa disait : L'avortement est la cause des malheurs qui fondent sur l'occident.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Ven 04 Déc 2009, 15:27

Oui, j'ai réalisé depuis quelques mois l'importance absolue de l'engagement des chrétiens pour la défense de la vie; et le Seigneur m'a montré, par des signes et des grâces, combien cette cause lui tenait à coeur.

En effet, n'est-ce pas lui qui "renouvelle la face de la terre" ??? par l'avortement, nous le défigurons et nous défigurons l'humanité, la face du monde en est changée.

Lors de la croisade "40 days for life", aux Etat-Unis, les chrétiens ont affirmé que "depuis qu'ils manifestaient, jeûnaient et priaient pour cette cause; le visage de leur ville avait changé !!!!!! fleur 6

Donc, j'espère que nous serons toujours plus nombreux aux manifestations pour la vie, comme récemment en Espagne, de façon à faire bouger les esprits !!

Chez nous à Paris, nous avons la chance d'être accompagnés par notre bien-aimé père Guy Pagès, je vois qu'il est connu sur ce forum thumleft ; qui est un ami proche; et un militant pro-vie infatiguable !!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Ven 04 Déc 2009, 17:20

julia a écrit:
Bonjour, je ne sais pas si quelqu'un a été informé de cette affreuse nouvelle, qui date de quelques mois :

Irving Moore “Bud” Feldkamp III, est le propriétaire du plus important réseau d’avortoirs en Californie. C’est dans ses 17 Family Planning Clinics que se pratiquent le plus grand nombre d’avortements en Californie, surpassant même Planned Parenthood, c’est dire… “Bud” est un homme très riche. La fortune qu’il a tiré du sang innocent lui a permis de s’acheter un bel avion privé et de payer régulièrement à ses enfants (il en a quatre) de somptueuses vacances de millionnaires.

Précisément, dimanche dernier, il avait prêté son avion à deux de ses filles qui, accompagnées de leurs époux et des sept enfants qu’elles en ont eus, s’envolèrent de Californie à destination du Yellowstone Club, une station de ski huppée du Montana.

Après avoir parcouru plus de 3 200 km sans encombre, et arrivé à moins de 500 mètres de leur destination, l’aérodrome de Butte, subitement l’avion pique du nez et s’écrase dans un cimetière catholique, le Catholic Holy Cross Cemetery, à priximité d’un mémorial, la « Tomb of the Unborn » (la sépulture des enfants non nés), où régulièrement des fidèles viennent prier le rosaire pour tous les enfants avortés. L’embrasement qui a suivi le “crash” n’a laissé aucun survivant.


« Oracle du Seigneur Yahvé, je vais t’ensanglanter et le sang te poursuivra, je le jure, tu t’es rendu coupable en versant le sang le sang te poursuivra »
(Ez. 35, 6).


Cette information est évidemment très choquante, mais j'ai moi-même dans ma famille une de mes tantes qui a avorté, et elle a malheureusement vécu quelque chose de semblable, puisqu'elle a perdu un de ses fils dans des circonstances tragiques et irrationnelles.
Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

J'aimerais préciser qu'à l'occasion de cette tragédie familiale, TOUTE LA FAMILLE A COMPRIS, sans que soit prononcé un mot à ce sujet, que ma tante avait avorté par le passé.

L'Esprit Saint nous enseigne à travers les évènements !!

IL semble que l'avortement ouvre la porte aux malheurs et à la disloquation des familles, et, à moins de faire réparation (confession, repentance, changement radical de vie, prière); la situation peut devenir ingérable.

IL ne s'agit pas bien sûr d'effrayer les personnes qui ont eu recours à l'avortement sans discerner la véritable nature de cet acte, mais de les encourager à se confesser, et si possible, à faire réparation en militant pour le respect de la vie ar exemple !!! .

Incroyable! Faut-il y voir la malédiction divine pour les pro-mort? :twisted:

Je me demande si le père y a vu cela et a changé sa vie? En tout cas, c'est un avertissement aux pro-mort: ne croyez pas qu'on ne vous voit pas et qu'il n'y aura pas de Jugement!
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Ven 04 Déc 2009, 18:19

cher Paul;

malédiction, je ne sais pas, mais en tous cas les actes (surtout occultés et niés comme l'avortement, banalisé, légalisé, encouragé dans nos sociétés) et leurs désastreuses conséquences !!!! :no

L'article que j'ai recopié ci-dessus était titré : "On ne se moque pas de Dieu !"

Mais prions pour les avorteurs et les femmes qui avortent, parcequ'elles sont les premières victimes de ce gigantesque mensonge qui va ruiner leur vie.

"Là où péché abonde, grâce surabonde !!", gardons espoir, peut-être que beaucoup de pro-mort deviendront soldats de la vie !!! qu'y a-t-il d'étonnant de la part du Seigneur ??? ange1
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Ven 04 Déc 2009, 22:48

Il ne faut pas souhaiter de malheurs aux pro-mort ou aux médecins avorteurs; après tout, chacun de nous peut aller en enfer :twisted: ! Il faut au contraire prier pour qu'ils découvrent la beauté de la vie et la grandeur de ce mystère.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 05 Déc 2009, 11:05

Oui, tout à fait, ce qui est encore plus spectaculaire, c'est lorsque les plus ardents défenseurs de l'avortement se convertissent; à l'image d'une Marie-Madeleine, ils deviennent des saints !!!! Very Happy

Comme le Seigneur est bon !! I love you I love you I love you

Pour exemple, n'hésitez pas à voir les cas extraordinaires aux USA de Jane Roe, qui a laissé son nom à la loi pour l'avortement aux USA (Roe vs Wade), et ancienne directrice d'une clinique d'avortements : le Seigneur a envoyé une "brigade de sauvetage", des chrétiens bien sûr s'installer EN FACE de sa clinique.

Après bien des péripéties incroyables, elle s'est convertie, a reçu le baptême, et aujourd'hui elle est à la tête du plus gros lobby pro-vie aux USA, s'adressant directement à Obama en personne!! il faut dire que Jane Roe est plus que connue aux USA, et que son statut spécial, passant de l'engagement fanatique pour l'avortement à la défense de la vie, n'est pas passé inaperçu !!

A lire en urgence : "L'affaire Jane Roe, histoire d'une manipulation",son autobiographie, aux éditions de l'homme nouveau.

Et puis bien sûr le célèbre docteur Nathanson, l'auteur du "cri silencieux", le film qui montre l'horreur de l'avortement, lui aussi ex-directeur de plusieurs cliniques, ayant à son actif des milliers d'avortements, converti et militant pour la vie jusque sur son lit de mort, suppliant les autorités de mettre fin au massacre !!!

Rien n'est impossible à Dieu, ne nous a-t-il pas promis de changer nos coeurs de pierre en coeurs de chair ??? Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 05 Déc 2009, 17:43

Donc, il reste encore du temps à Morgentaler pour se convertir et sauver son âme de la perdition. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 19 Déc 2009, 00:32

Personellement, je vois dans le livre de Tobie (un de mes livres préférés dans la bible) LE récit biblique des temps modernes.

En effet, Tobie homme pieux et saint, s'occupe de donner une sépulture à ses frères juifs, assassinés et laissés sans sépulture (parce considérés comme non-humains; tout comme nos petits frères avortés, même pas reconnus comme êtres humains, envoyés aux déchets hospitalier sans autre forme de procès) Sad
.
Il tombe dans la misère, suite à un accident qui lui fait perdre la vue.

Il envoie son fils Tobie récupérer de l'argent auprès d'un cousin.

L'archange Raphaël est envoyé "incognito" pour escorter Tobie fils dans son voyage.

Un chien les accompagne (fait rarissime dans la bible)

Sarah, la fille du cousin; est possédée par un démon (Asmodée) qui tue tous ses maris avant qu'elle ne consomme son mariage, ce qui fait que la pauvre Sarah reste seule, sans mari, sans enfants et au bord du suicide (allégorie pour moi de la condition de la femme moderne aux multiples partenaires sexuels, mais toujours seule et dépressive)

Heureusement, l'archange Raphaël donnera à Tobie fils l'antidote pour chasser le démon qui tourmente Sarah. (le fiel du poisson, figure du Christ)

Tobie épousera Sarah, ils retourneront sains et saufs escortés de Raphaël et du chien (!!) dans la maison paternelle

Tobie père sera guéri grâce à l'antidote (toujours le fiel de poisson) donné par l'archange, et touchera en prime une fortune offerte par le cousin reconnaissant que sa fille ait été ainsi délivrée !!!!!!

Voilà, pour moi, ce livre biblique extraordinaire et bien mieux que toutes les héroïcs fantasy de Noël nous parle de nos sociétés modernes, de l'avortement, du mariage, du divorce, de la condition féminine; de la filiation enfin tout ça ..........Merveilleux !!!!


study study
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 24 Nov 2013, 21:10

Ceux qui sont là ce soir sur le forum...priez s'il vous plaît, des bébés vont mourir dès demain matin. N'oubliez pas : une seule dizaine de chapelet peut sauver une vie et changer la face du monde pour toujours !

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 24 Nov 2013, 22:20

Voici le témoignage de cet homme :

Le témoignage d'un avorteur repenti

http://choisirlavie.ch/index.php?option=com_content&view=article&id=262:le-temoignage-d-un-avorteur-repenti&catid=51&Itemid=282

http://leblogdejeannesmits.blogspot.ch/2009/03/daniel-hamiche-et-yves-daoudal-ont.html



Lire aussi :

Un médecin repenti dépose ses instruments aux pieds du Pape

http://choisirlavie.ch/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=51&Itemid=282

Il s'est approché du pape avec une petite mallette dont l'aspect était un peu inquiétant. A l'intérieur, il y avait une demi-douzaine d'instruments chirurgicaux, outils et pinces de diverses formes et tailles – que lui, le Docteur Antonio Oriente de Messina, ancien gynécologue avorteur, voulait remettre à tout prix à Bergoglio.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Lun 25 Nov 2013, 22:40

Magnifique information; que je ne me priverai pas de faire passer et qui nous encourage tellement !!

La Providence et la Miséricorde de Dieu sont là, toujours !! prions, sans nous lasser :sts: 
Revenir en haut Aller en bas
Cyrus_II



Masculin Messages : 47
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 21 Déc 2013, 13:54

julia a écrit:


« Oracle du Seigneur Yahvé, je vais t’ensanglanter et le sang te poursuivra, je le jure, tu t’es rendu coupable en versant le sang le sang te poursuivra »
(Ez. 35, 6).


Cette information est évidemment très choquante, mais j'ai moi-même dans ma famille une de mes tantes qui a avorté,  et elle a malheureusement vécu quelque chose de semblable, puisqu'elle a perdu un de ses fils dans des circonstances tragiques et irrationnelles.
Crying or Very sad Crying or Very sad  Crying or Very sad

J'aimerais préciser qu'à l'occasion de cette tragédie familiale, TOUTE LA FAMILLE A COMPRIS, sans que soit prononcé un mot à ce sujet, que ma tante avait avorté par le passé.


C'est assez troublant, ca semble dire que le péché et le sang versé par les parents retombent effectivement sur leurs enfants... Shocked 
Ca me fait penser aux enfants de Nazis qui font des cauchemars détaillés des crimes de leur père.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 21 Déc 2013, 13:58

Oui, il y a un vrai effet psychologique venant de nos racines familiales et patriotiques.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cyrus_II



Masculin Messages : 47
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 21 Déc 2013, 14:32

J'imagine que le bien est aussi transmissible...   Very Happy 

Sinon, comment briser une chaine mauvaise ? Doit on se repentir pour nos ancêtres ?
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16713
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 21 Déc 2013, 15:06

Cyrus_II a écrit:
J'imagine que le bien est aussi transmissible...   Very Happy 

Sinon, comment briser une chaine mauvaise ? Doit on se repentir pour nos ancêtres ?

Personnellement, j'ai du mal à le croire. Nous avons déjà le péché originel, c'est déjà pas mal !

Mais le Père Auzennet qui est exorciste dit ceci :

N'oublions pas l'hérédité spirituelle (eh oui...) : des liens occultes mauvais peuvent provenir de pratiques accomplies dans les deux ou trois générations passées... ni la fixation mauvaise que peut provoquer dans une famille le fait qu'une personne ait possédé et exercé un "don"...


http://d.auzenet.free.fr/occultisme.php

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 21 Déc 2013, 15:10

Espérance a écrit:



Mais le Père Auzennet qui est exorciste dit ceci :

N'oublions pas l'hérédité spirituelle (eh oui...) : des liens occultes mauvais peuvent provenir de pratiques accomplies dans les deux ou trois générations passées... ni la fixation mauvaise que peut provoquer dans une famille le fait qu'une personne ait possédé et exercé un "don"...


http://d.auzenet.free.fr/occultisme.php

Moi je crois plutôt aux liens Psychologiques. Et c'est facile à comprendre.

Imaginez Espérance, que votre père s'appelle Marc Dutroux ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 21 Déc 2013, 15:15

Cyrus_II a écrit:
J'imagine que le bien est aussi transmissible... Very Happy
les enfants qui paient à cause de leur parents ? oui c'est fréquent.

oui parfois, le bien ou le mal "se transmettent", parfois pas.

Cyrus_II a écrit:
Sinon, comment briser une chaine mauvaise ? Doit on se repentir pour nos ancêtres ?
Absolument pas. Ses propres fautes c'est déjà bien !
Le fils d'un violeur serait-il coupable du viol de sa mère ?

En revanche, on a le devoir d'être, non seulement objectif, mais aussi avoir un regard sans concession sur les fautes commises par nos aînés. Parfois, on peut en réparer.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 21 Déc 2013, 15:29

[quote="Scrogneugneu"]
Cyrus_II a écrit:

Cyrus_II a écrit:
Sinon, comment briser une chaine mauvaise ? Doit on se repentir pour nos ancêtres ?
Absolument pas. Ses propres fautes c'est déjà bien !
Le fils d'un violeur serait-il coupable du viol de sa mère ?
 thumleft 

Je pense qu'on peut s'extirper de l'influence psychologique ou morale d'un ancêtre négatif en priant pour cet ancêtre.

Par exemple, si ion est fils de Goebels, en priant pour son âme et en ayant le bon sens de dire qu'il est le seul responsable de ses fautes.

Par contre, quand on comprend la force de nos racines (père et mère), on comprend comme il faut beaucoup de bon sens et parfois du temps pour raisonner ainsi.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 21 Déc 2013, 15:31

Arnaud Dumouch a écrit:
Imaginez Espérance, que votre père s'appelle Marc Dutroux ...
oui c'est dérangeant, mais c'est un pervers sexuel. on peut se dire "perversion, c'est de père en fils". on peut se dire qu'il y a un aspect charnel, ou encore, génétique.

un père qui s'appelerait par exemple Joseph Goebbels, moi ça ne me "dérangerait" pas, dans le sens où on n'est pas responsable de son idéologie. D'une idéologie déréglée, on est contaminé par l'esprit, et non par la chair.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 21 Déc 2013, 15:33

 Very Happy j'étais moi-même en train d'écrire quand vous avez écrit sur le docteur goebbels.
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Sam 21 Déc 2013, 23:37

julia a écrit:
Personellement, je vois dans le livre de Tobie (un de mes livres préférés dans la bible) LE récit biblique des temps modernes.

En effet, Tobie homme pieux et saint, s'occupe de donner une sépulture à ses frères juifs, assassinés et laissés sans sépulture (parce considérés comme non-humains; tout comme nos petits frères avortés, même pas reconnus comme êtres humains, envoyés aux déchets hospitalier sans autre forme de procès) Sad.
Chère Julia,
Je prends le risque de vous poser une question que j'ai posée déjà à Arnaud sans avoir reçu de réponse satisfaisante. Votre interprétation de cet épisode biblique laisse entendre que tout avortement est la suppression d'une vie humaine. Mais que faites-vous des avortements naturels, je veux dire des fausses couches qui se réalisent sans même que la femme qui vient de concevoir un bébé, se rende compte qu'elle vient d'avoir une fausse couche ? Les chiffres que l'on cite, qui sont de l'ordre de un avortement non désiré pour deux naissances*, me posent sérieusement question. Je ne peux pas croire que tous ces embryons avortés (avortés parce qu'ils sont imparfaits ou que le corps de la mère les rejette sans qu'elle s'en aperçoive) soient des êtres humains; en d'autres termes, je ne peux pas croire que l'union de l'âme et du corps commence dès la conception. Je vous prie de me répondre exclusivement sur cet aspect de la question (que faites-vous des milliards d'embryons avortés par voie naturelle ?), car je n'ai pas envie de recommencer avec vous la discussion sur la sémantique du meurtre ou de l'assassinat, même si c'est l'expression "nos petits frères avortés, même pas reconnus comme êtres humains" qui m'a fait réagir.


Citation :
* Les fausses couches représenteraient 20 % de toutes les grossesses. Cependant, selon certaines sources, ce nombre pourrait être inexact. Beaucoup de femmes n’ayant pas réalisé qu’une vie a commencé à se former en elles, peuvent faire une fausse couche sans le savoir, pensant seulement avoir des règles plus difficiles que d’habitude. Le taux des fausses couches pourrait ainsi se rapprocher de 40 ou 50 %. - See more at: http://www.allaboutlifechallenges.org/french/fausse-couche-les-statistiques.htm#sthash.PS2RX45l.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 01:49

Les fausse-couches sont un malheur mais, comme la mort naturelle, elles ne sont pas dues à l'homme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 09:00

je vais vous effrayer scholasate. Savez-vous que la vie peut s'interrompre naturellement à n'importe quel stade ? et oui, vos "avortements naturels" se poursuivent après la naissance: mort subite du nourrisson, et ensuite décès inexpliqués. A notre âge, il arrive qu'un homme s'étouffe soudainement dans sa cuisine, et meurt.
Mais jamais quelqu'un de sensé ne pourrait en déduire par exemple, que puisque des nourrissons meurent naturellement, la vie de tous peuvent être interrompue artificiellement, ou encore que les parents puissent lever ou baisser le pouce s'ils estiment que c'est justifié.
Revenir en haut Aller en bas
Hillel31415



Masculin Messages : 3498
Inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 09:39

Scrogneugneu a écrit:
il arrive qu'un homme s'étouffe soudainement dans sa cuisine, et meurt.
C'est bien pour cela qu'un homme n'a rien à faire dans la cuisine, expliquez cela à ma femme...  Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 09:44

mort de rire 

Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 15:09

On est donc d'accord que, dans le cas d'un avortement spontané, ce n'est pas un être humain qui meurt, mais un amas de cellules ? Il est donc conséquent de conclure qu'il est absurde de se repentir si l'on apprend qu'on a fait une fausse couche; et que seul l'expression "IVG" est ici en discussion car il souligne quelque chose d'absolument vrai à savoir que, pour faire un être humain, il faut que les parents, un des deux au moins, en soit conscient et le désire; que Dieu juge sans doute cela comme une condition sine qua non à la création d'une âme éternelle capable de vision béatifique.

Ce qui ne veut pas dire qu'il y ait un droit à l'IVG. Mais cela veut dire qu'il est impossible de dogmatiser comme le font les bons apôtres de la lutte contre l'avortement. Il faut se demander, par exemple, si les embryons surnuméraires ne sont pas comparables au cas de l'avortement spontané: des cellules qui ont la forme d'un embryon humain, mais qui ne sont pas finalisées pour le devenir. Encore une fois, je n'affirme pas que c'est le cas, mais je dis qu'on ne peut pas être sûr du contraire. Il peut y avoir des cas où c'est un moindre mal de recourir à la PMA, en laissant mourir des embryons surnuméraires, plutôt que de ne pas avoir d'enfant car les règles en vigueur pour adopter un enfant, par exemple, sont trop strictes.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 15:13

scholasate a écrit:
On est donc d'accord que, dans le cas d'un avortement spontané, ce n'est pas un être humain qui meurt, mais un amas de cellules ?

L'avortement spontané est comme la mort spontanée d'un enfant.

Mais est très différent du meurtre volontaire de cet enfant par ses parents.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 15:18

Amas de cellule de l'espèce humaine, ça me suffit moi pour lui accorder le droit de vie.

Avortement spontané (non voulu) ou provoqué c'est très différent mais ça ne change en rien l'objet de cet avortement qui reste un être humain en devenir. Mais dans un cas la femme n'est pas coupable, dans l'autre elle l'est (ou tout du moins ceux qui l'on conduit à se faire avorter car la femme bien souvent n'est qu'une victime)

La femme a le devoir de protéger la vie qu'elle a en elle, l'homme de protéger la femme et la vie qu'elle porte.

Le degré de responsabilité va donc décroissant de l'homme à la femme.
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 15:25

Arnaud Dumouch a écrit:

L'avortement spontané est comme la mort spontanée d'un enfant.
Non, un enfant, c'est certainement un être humain, un embryon mal formé rejeté naturellement par le corps de la mère, n'est probablement pas un être humain. Si vous admettez que c'est un être humain, vous prenez Dieu pour un incapable, qui se servirait du corps des humains à leur insu pour créer des âmes.

Arnaud Dumouch a écrit:

Mais est très différent du meurtre volontaire de cet enfant par ses parents.
Il y a des cas intermédiaires, où la volonté de tuer ne peut pas être assimilé à un meurtre, comme pour les embryons surnuméraires.
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 15:29

Philippe B. a écrit:
Amas de cellule de l'espèce humaine, ça me suffit moi pour lui accorder le droit de vie.
C'est très charitable de votre part, mais la nature s'en fout. Or c'est Dieu qui a créé la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 15:32

Scholasate, les fausses couches peuvent avoir lieu jusqu'à terme.

La question de l'âme du bébé ne se juge pas à l'échec de la nature corporelle mais à la volonté de Dieu qui crée l'âme.

Et la foi catholique est formelle : l'âme est créée par Dieu dès la conception.

Voici un des textes :
Citation :

1703 Dotée d’une âme " spirituelle et immortelle " (GS 14), la personne humaine est " la seule créature sur la terre que Dieu a voulue pour elle-même " (GS 24, § 3). Dès sa conception, elle est destinée à la béatitude éternelle.


CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI
INSTRUCTION DIGNITAS PERSONAE
SUR CERTAINES QUESTIONS DE BIOETHIQUE

A ce titre, il est important de rappeler le critère fondamental d’éthique formulé par l’Instruction Donum vitae pour juger toutes les questions morales qui concernent les interventions sur l’embryon humain : « Le fruit de la génération humaine dès le premier instant de son existence, c’est-à-dire à partir de la constitution du zygote, exige le respect inconditionnel moralement dû à l’être humain dans sa totalité corporelle et spirituelle. L’être humain doit être respecté et traité comme une personne dès sa conception, et donc dès ce moment, on doit lui reconnaître les droits de la personne, parmi

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 15:38

En fait la loi de la nature fonctionne jusqu'à la fécondation de l'ovule. Ensuite intervient la grâce et le don de l'âme, et on parle d'être humain. A ce stade on ne peut plus intenter à sa vie de façon volontaire sans commettre un meurtre.

L'incarnation de l'âme (car l'âme existe en Dieu avant même la fécondation) survient au moment précis où le spermatozoïde entre dans l'ovule.

En fait, sur le plan de Dieu toutes les âmes s'incarnent en même temps (au moment de ce qu'on appelle la chute de Adam), chacune s'incarne cependant à un point différent du temps, dans le temps elles semblent donc s'incarner successivement alors qu'il n'en est rien au niveau de Dieu. Toutes s'incarnent en même temps et toutes sont relevée en même temps par l'incarnation et l'ascension du Christ. Mais bon la je fais plus de théologie.


Dernière édition par Philippe B. le Dim 22 Déc 2013, 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 15:40

Philippe B. a écrit:
En fait la loi de la nature fonctionne jusqu'à la fécondation de l'ovule. Ensuite intervient la grâce et le don de l'âme, et on parle d'être humain. A ce stade on ne peut plus intenter à sa vie de façon volontaire sans commettre un meurtre.

Et c'est pourquoi l'acte sexuel est un sacrement.

Car Dieu vient bénir l'amour des époux en créant REELLEMENT un âme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 15:48

Oui sauf que Dieu ne crée pas l'âme pour qu'elle s'incarne, ce qui voudrait dire qu'il crée l'âme dans le dessein qu'elle connaisse la souffrance et la mort ce qui est au contraire la conséquence du péché originel qui survint après la création de l'âme.

L'âme de chaque homme et de chaque femme ayant foulé le sol de cette terre ou non encore nés existe déjà depuis le commencement de la création et s'incarne en une seule fois toute en même temps, mais dans le temps cela se fait progressivement évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 15:49

Philippe B. a écrit:


L'incarnation de l'âme (car l'âme existe en Dieu avant même la fécondation) survient au moment précis où le spermatozoïde entre dans l'ovule.

En fait, sur le plan de Dieu toutes les âmes s'incarnent en même temps (au moment de ce qu'on appelle la chute de Adam), chacune s'incarne cependant à un point différent du temps, dans le temps elles semblent donc s'incarner successivement alors qu'il n'en est rien au niveau de Dieu. Toutes s'incarnent en même temps et toutes sont relevée en même temps par l'incarnation et l'ascension du Christ. Mais bon la je fais plus de théologie.

En fait, voici sur ces points la foi catholique :

L'âme est créée ex Nihilo et en même temps infusée dans le réceptacle préparé par les parents. Elle ne préexiste pas avant.

Mais ce n'est pas le sujet.

L'essentiel est cette concomitance entre fécondation et apparition d'un être humain.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 15:50

Philippe B. a écrit:
Oui sauf que Dieu ne crée pas l'âme pour qu'elle s'incarne, ce qui voudrait dire qu'il crée l'âme dans le dessein qu'elle connaisse la souffrance et la mort ce qui est au contraire la conséquence du péché originel qui survint après la création de l'âme.

L'âme de chaque homme et de chaque femme ayant foulé le sol de cette terre ou non encore nés existe déjà depuis le commencement de la création et s'incarne en une seule fois toute en même temps, mais dans le temps cela se fait progressivement évidemment.

En fait, c'est la théorie d'Origène. L'Eglise ne l'a pas fait sienne.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 15:54

Arnaud Dumouch a écrit:

La question de l'âme du bébé ne se juge pas à l'échec de la nature corporelle mais à la volonté de Dieu qui crée l'âme.
Précisément, il est absurde que Dieu crée une âme si, d'avance, l'embryon n'a aucune chance d'aboutir. Et encore une fois, je ne parle pas spécialement des fausses couches, qu'on évalue à moins de 1 pour 5 naissances, mais des avortements spontanés, qu'on évalue à plus de 1 pour 5 naissances. Vous prenez Dieu pour un idiot, ou pour quelqu'un qui prend les hommes pour des idiots, puisqu'il pourrait se passer de leur volonté pour créer des âmes humaines.
Arnaud Dumouch a écrit:

Et la foi catholique est formelle : l'âme est créée par Dieu dès la conception.
J'ai dit que je ne voulais pas revenir sur ce débat. Ce que la foi définit expressément, c'est le respect inconditionnel de l'embryon comme s'il était un être humain, ce n'est pas que l'embryon soit un être humain dès la conception. Je vous défie de me trouver un texte disant que les embryons issus d'un avortement spontané, d'une fausse couche, ou même congelés en vue d'une PMA, ce sont des corps d'êtres humains ayant une âme.
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 16:01

Philippe B. a écrit:
Oui sauf que Dieu ne crée pas l'âme pour qu'elle s'incarne, ce qui voudrait dire qu'il crée l'âme dans le dessein qu'elle connaisse la souffrance et la mort ce qui est au contraire la conséquence du péché originel qui survint après la création de l'âme.

L'âme de chaque homme et de chaque femme ayant foulé le sol de cette terre ou non encore nés existe déjà depuis le commencement de la création et s'incarne en une seule fois toute en même temps, mais dans le temps cela se fait progressivement évidemment.
Là vous vous égarez, je rejoins Arnaud, avec qui j'ai déjà pas mal bataillé sur cette question: Dieu nous connaît dès le début de la création du monde, et même avant (Eph. 1), mais il crée notre âme à peu près en même temps que notre corps, sans doute au moment de la conception mais ce n'est pas sûr. Et j'ajouterais: pour autant que la conception de l'embryon soit apparue à la conscience de la mère (à l'exclusion des cas d'avortements spontanés, voire des cas de fausses couches).
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 16:12

Je conclus qu'il y a, chez certains militants anti-avortement, un manque de respect du créateur des mondes, traitant les humains comme de simples machines à créer des âmes dont il aurait besoin pour, pour quoi ? Pour s'en nourrir ? L'idéologie catho et bien pensant sur cette question est insupportable, pas loin de l'idolâtrie. J'espère que le prochain synode des évêques sur la famille, viendra remettre de l'ordre dans ce discours.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 16:15

scholasate a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

La question de l'âme du bébé ne se juge pas à l'échec de la nature corporelle mais à la volonté de Dieu qui crée l'âme.
Précisément, il est absurde que Dieu crée une âme si, d'avance, l'embryon n'a aucune chance d'aboutir.

Dieu crée l'âme des bébé qui meurent à un mois. Leur situation est la même. Il n'y a rien d'absurde à cela.

Il crée aussi l'âme des enfants conçus lors d'un viol.

Et heureusement, Dieu a prévu un lieu où ces petites âmes de bébé grandissent en sagesse puis peuvent être sauvées.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 16:17

scholasate a écrit:
un manque de respect du créateur des mondes, traitant les humains comme de simples machines à créer des âmes dont il aurait besoin pour, pour quoi ? Pour s'en nourrir ? L'idéologie catho et bien pensant sur cette question est insupportable, pas loin de l'idolâtrie. J'espère que le prochain synode des évêques sur la famille, viendra remettre de l'ordre dans ce discours.

Chaque humain, quelle que soit l'occasion qui a valu sa conception (y compris le viol, la FIV, le clonage etc.), est aimé infiniment de Dieu. Jésus est mort pour lui. Cela ne lui sert à rien. C'est juste son amour.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 16:32

Arnaud Dumouch a écrit:

Dieu crée l'âme des bébé qui meurent à un mois. Leur situation est la même. Il n'y a rien d'absurde à cela.
Ce n'est pas la même chose: un bébé qui meurt à un mois, c'est une énorme souffrance pour la maman qui l'a désiré. Un embryon qui meurt à deux jours, sans qu'elle s'en rende compte n'est sans doute pas voulu par Dieu.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 16:36

scholasate a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

Dieu crée l'âme des bébé qui meurent à un mois. Leur situation est la même. Il n'y a rien d'absurde à cela.
Je n'aurai pas la prétention de te faire changer d'avis, mais au moins de te faire admettre une bonne raison de ne pas être d'accord.

Des dizaines de témoignages de NDE montrent les retrouvailles entre un bébé mort très précocement par fausse couche et sa maman, son frère, sa soeur.

C'est logique. L'âme est immortelle.

Cher Scolasate, je n'ai pas d'avis sur le moment de la création de l'âme. Je crois l'Eglise dans son Magistère et cela me suffit.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 16:51

J'ai changé mon message précédent, qui était mal réfléchi. Est-ce que tu vois la différence entre un bébé de un mois et un embryon de un jour ?
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance   Dim 22 Déc 2013, 16:53

Au sujet des NDE, j'aimerais bien lire un témoignage concernant un avortement spontané ou, au moins, une fausse couche. Je ne suis pas sûr que cela existe.
Revenir en haut Aller en bas
 
Des conséquences de l'avortement sur les familles, s'il n'y a pas repentance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Espagne : Adoption de la loi sur l'avortement !!!
» Prions pour les bébés qui sont victimes de l'avortement.
» PRIERE DES FAMILLES
» L'avortement au Canada : Une boucherie écoeurante !
» Déclaration du pape en Afrique sur l'avortement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: