DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Mer 2 Déc 2009 - 0:49

Irlande : « Regret et honte » pour les prêtres pédophiles

ROME, Lundi 30 novembre 2009 (ZENIT.org) - L’archevêque de Dublin a demandé pardon pour la dissimulation des cas de pédophilie survenus dans les années passées au sein de l’Eglise en Irlande, explique un rapport gouvernemental.

« Aucun mot d’excuse ne sera jamais suffisant » pour se faire pardonner des abus sexuels commis sur des enfants et des adolescents par des prêtres de l’archidiocèse de Dublin, a déclaré vendredi Mgr Diarmuid Martin lors d’une conférence de presse.

Mgr Martin commentaient les conclusions du Rapport Murphy, une enquête sur la dissimulation par l’archidiocèse de plus de 300 cas d’abus commis par plus de 40 prêtres pendant près de 30 ans.

Le rapport, rendu public par le Département pour la justice du gouvernement irlandais, révèle que l’archidiocèse de Dublin et d’autres autorités de l’Eglise ont couvert les abus pendant des décennies, avec la connivence des autorités civiles.

Concrètement, accuse le rapport, les archevêques et les évêques auxiliaires de l’archidiocèse de Dublin, dans les années 60, 70 et 80 ont archivé les plaintes d’abus de manière à ce qu’elles n’arrivent pas au tribunal.

D’un autre côté, il est dit que les autorités de police remettaient les plaintes au diocèse au lieu d’enquêter sur elles.

Mgr Martin a affirmé que même si ce rapport « donne une idée de la gravité des crimes qui ont eu lieu », il ne peut montrer « la souffrance et le traumatisme subis par des enfants, ni la souffrance de leurs proches ».

« Je n’ai pas de mots pour dire comment je me sens », a confessé Mgr Martin.

Dans ce rapport, les autorités ecclésiastiques sont accusées de « ne pas avoir appliqué la plupart des règles du droit canonique » sur le traitement des cas d’abus : « A la moitié du XXème siècle, le droit canonique paraissait tombé en désuétude ».

Mgr Martin a déclaré qu’il est « décourageant » de voir que, pendant que les chefs de l’Eglise ne reconnaissaient pas la gravité des abus, « presque tous les parents qui se rendaient au diocèse pour informer de ce qui se passait comprenaient clairement l’horreur de ce que cela impliquait ».

« Leur objectif principal était presque toujours de s’assurer que ce qui était arrivé à leurs enfants, ou à eux-mêmes, n’arrive pas à d’autres enfants ».

Le président de la conférence épiscopale et primat de l’Eglise d’Irlande, le cardinal Séan Brady, archevêque d’Armagh, a déclaré lui aussi ressentir de « la honte et une forte peine » devant les résultats de l’enquête.

http://news.catholique.org/27803-irlande-regret-et-honte-pour-les-pretres
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Mer 2 Déc 2009 - 18:32

bonsoir paul

merci de suivre pour nous cet evenement

sur un autre fil vous disiez qu'il ne fallait pas juger ces pretres;car ce ne sont que des hommes!

quelle force intérieure avez vous,pour y parvenir?

moi,je ne vois que des animaux
:evil:

Lettre pastorale du Saint-Père Benoît XVI aux catholiques d'Irlande

Citation :
. CHERS FRERES ET SŒURS DE L'EGLISE EN IRLANDE, c'est avec une profonde préoccupation que je vous écris en tant que Pasteur de l'Eglise universelle. Comme vous, j'ai été profondément bouleversé par les nouvelles apparues concernant l'abus d'enfants et de jeunes vulnérables par des membres de l'Eglise en Irlande, en particulier par des prêtres et des religieux. Je ne peux que partager le désarroi et le sentiment de trahison que nombre d'entre vous ont ressentis en prenant connaissance de ces actes scandaleux et criminels et de la façon dont les autorités de l'Eglise en Irlande les ont affrontés.

Comme vous le savez, j'ai récemment invité les évêques irlandais à une rencontre ici, à Rome, pour rendre compte de la façon dont ils ont affronté ces questions par le passé et présenter les mesures qu'ils ont prises pour répondre à cette grave situation. Avec certains prélats de la Curie romaine, j'ai écouté ce qu'ils avaient à dire, tant individuellement qu'en groupe, tandis qu'ils présentaient une analyse des erreurs commises et des leçons apprises, et une description des programmes et des protocoles aujourd'hui mis en place. Nos réflexions ont été franches et constructives. Je nourris l'espoir que, par conséquent, les évêques se trouvent à présent dans une position plus forte pour accomplir le devoir de réparer les injustices du passé et pour affronter les thèmes plus vastes liés à l'abus des mineurs selon des modalités conformes aux exigences de la justice et aux enseignements de l'Evangile.

2. Pour ma part, compte tenu de la gravité de ces fautes, et de la réponse souvent inadéquate qui leur a été réservée de la part des autorités ecclésiastiques dans votre pays, j'ai décidé d'écrire cette Lettre pastorale pour vous exprimer ma proximité et vous proposer un chemin de guérison, de renouveau et de réparation.

En réalité, comme de nombreuses personnes dans votre pays l'ont observé, le problème de l'abus des mineurs n'est pas propre à l'Irlande, ni à l'Eglise. Toutefois, le devoir qui se présente désormais à vous est celui d'affronter le problème des abus qui ont lieu au sein de la communauté catholique irlandaise et de le faire avec courage et détermination. Personne ne peut imaginer que cette situation douloureuse sera résolue dans de brefs délais. Des progrès positifs ont été accomplis, mais il reste encore beaucoup à faire. La persévérance et la prière sont nécessaires, ainsi qu'une grande confiance dans la force de guérison de la grâce de Dieu.

Dans le même temps, je dois également exprimer ma conviction que, pour se reprendre de cette blessure douloureuse, l'Eglise qui est en Irlande doit en premier lieu reconnaître devant le Seigneur et devant les autres, les graves péchés commis contre des enfants sans défense. Une telle reconnaissance, accompagnée par une douleur sincère pour les préjudices portés à ces victimes et à leurs familles, doit conduire à un effort concerté afin d'assurer la protection des enfants contre de tels crimes à l'avenir.

Tandis que vous affrontez les défis de ce moment, je vous demande de vous rappeler du «rocher d'où l'on vous a taillés» (Is 51, 1). Réfléchissez aux contributions généreuses, souvent héroïques, offertes à l'Eglise et à l'humanité tout entière par les générations passées d'hommes et de femmes irlandais, et faites en sorte que cela constitue un élan pour un examen de conscience honnête et un programme de renouveau ecclésial et personnel convaincu. Je prie pour que, assistée par l'intercession de ses nombreux saints et purifiée par la pénitence, l'Eglise en Irlande surmonte la crise présente et redevienne un témoin convaincu de la vérité et de la bonté de Dieu tout-puissant, manifestées dans son Fils Jésus Christ.

3. Tout au long de l'histoire, les catholiques d'Irlande se sont révélés une immense force de bien tant dans leur patrie qu'à l'étranger. Des moines celtes comme saint Colomban, diffusèrent l'Evangile en Europe occidentale en jetant les fondements de la culture monastique médiévale. Les idéaux de sainteté, de charité et de sagesse transcendante découlant de la foi chrétienne, ont trouvé une expression dans la construction d'églises et de monastères et dans l'institution d'écoles, de bibliothèques et d'hôpitaux qui contribuèrent à renforcer l'identité spirituelle de l'Europe. Ces missionnaires irlandais ont tiré leur force et leur inspiration de la foi ferme, de la direction solide et des comportements moraux justes de l'Eglise dans leur terre natale.

A partir du XVIe siècle, les catholiques d'Irlande ont subi une longue période de persécution, au cours de laquelle ils ont lutté pour maintenir vivante la flamme de la foi dans des circonstances dangereuses et difficiles. Saint Oliver Plunkett, l'archevêque martyr d'Armagh, est l'exemple le plus célèbre d'une multitude de fils et de filles courageux d'Irlande, prêts à donner leur vie pour la fidélité à l'Evangile. Après l'Emancipation catholique, l'Eglise fut libre de croitre à nouveau. Des familles et d'innombrables personnes qui avaient préservé leur foi au cours de la période de l'épreuve, devinrent le moteur d'une grande renaissance du catholicisme irlandais au XIXe siècle. L'Eglise offrit l'éducation, en particulier aux pauvres, et cela devait apporter une contribution importante à la société irlandaise. Parmi les fruits des nouvelles écoles catholiques, figura une croissance des vocations: des générations de prêtres, de religieuses et de frères missionnaires quittèrent leur patrie pour servir sur chaque continent, en particulier dans le monde anglophone. Ils furent admirables non seulement en raison de leur grand nombre, mais également en raison de la force de leur foi et de la solidité de leur engagement pastoral. De nombreux diocèses, en particulier en Afrique, en Amérique et en Australie, ont bénéficié de la présence de clergé et de religieux irlandais qui prêchèrent l'Evangile et fondèrent des paroisses, des écoles et des universités, des cliniques et des hôpitaux, qui servirent tant les catholiques, que la société en général, avec une attention particulière pour les besoins des pauvres.

Dans presque toutes les familles d'Irlande, il y a eu quelqu'un - un fils ou une fille, une tante ou un oncle - qui a donné sa vie à l'Eglise. Les familles irlandaises nourrissent à juste titre une grande estime et une grande affection pour leurs proches qui ont consacré leur vie au Christ, en partageant le don de la foi avec d'autres et en mettant en pratique cette foi dans le service généreux de Dieu et du prochain.

4. Au cours des dernières décennies, toutefois, l'Eglise dans votre pays a dû affronter de nouveaux et graves défis à la foi, découlant de la transformation et de la sécularisation rapides de la société irlandaise. Un changement social très rapide a eu lieu, qui a souvent eu des effets contraires à l'adhésion traditionnelle des personnes à l'égard de l'enseignement et des valeurs catholiques. Très souvent, les pratiques sacramentelles et de dévotion qui soutiennent la foi et lui permettent de croître, comme par exemple la confession fréquente, la prière quotidienne et les retraites annuelles, ont été négligées. Au cours de cette période, apparut également la tendance déterminante, également de la part de prêtres et de religieux, à adopter des façons de penser et à considérer les réalités séculières sans référence suffisante à l'Evangile. Le programme de renouveau proposé par le Concile Vatican ii fut parfois mal interprété et en vérité, à la lumière des profonds changements sociaux qui avaient lieu, il était très difficile de comprendre comment les appliquer de la meilleure façon possible. En particulier, il y eut une tendance, dictée par de justes intentions, mais erronée, une tendance à éviter les approches pénales à l'égard de situations canoniques irrégulières. C'est dans ce contexte général que nous devons chercher à comprendre le problème déconcertant de l'abus sexuel des enfants, qui a contribué de façon très importante à l'affaiblissement de la foi et à la perte de respect pour l'Eglise et pour ses enseignements.

Ce n'est qu'en examinant avec attention les nombreux éléments qui ont donné naissance à la crise actuelle qu'il est possible d'entreprendre un diagnostic clair de ses causes et de trouver des remèdes efficaces. Il est certain que parmi les facteurs qui y ont contribué, nous pouvons citer: des procédures inadéquates pour déterminer l'aptitude des candidats au sacerdoce et à la vie religieuse; une formation humaine, morale, intellectuelle et spirituelle insuffisante dans les séminaires et les noviciats; une tendance dans la société à favoriser le clergé et d'autres figures d'autorité, ainsi qu'une préoccupation déplacée pour la réputation de l'Eglise et pour éviter les scandales, qui a eu pour résultat de ne pas appliquer les peines canoniques en vigueur et de ne pas protéger la dignité de chaque personne. Il faut agir avec urgence pour affronter ces facteurs, qui ont eu des conséquences si tragiques pour les vies des victimes et de leurs familles et qui ont assombri la lumière de l'Evangile à un degré que pas même des siècles de persécution ne sont parvenus à atteindre.

5. En plusieurs occasions depuis mon élection au Siège de Pierre, j'ai rencontré des victimes d'abus sexuels, et je suis disposé à le refaire à l'avenir. Je me suis arrêté pour parler avec eux, j'ai écouté leurs récits, j'ai pris acte de leur souffrance, j'ai prié avec eux et pour eux. Auparavant, au cours de mon pontificat, soucieux d'affronter ce thème, j'avais demandé aux évêques d'Irlande, à l'occasion de leur visite ad limina de 2006, d'«établir la vérité sur ce qui est arrivé par le passé, de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter que cela ne se reproduise à l'avenir, d'assurer que les principes de justice soient pleinement respectés et, surtout, de soutenir les victimes et tous ceux qui sont victimes de ces crimes monstrueux» (Discours aux évêques d'Irlande, 28 octobre 2006).

Avec cette Lettre, mon intention est de vous exhorter tous, en tant que peuple de Dieu qui est en Irlande, à réfléchir sur les blessures infligées au Corps du Christ, sur les remèdes, parfois douloureux, nécessaires pour les panser et les guérir, et sur le besoin d'unité, de charité et d'aide réciproque dans le long processus de reprise et de renouveau ecclésial. Je m'adresse à présent à vous avec des paroles qui me viennent du cœur, et je désire parler à chacun de vous individuellement et à vous tous en tant que frères et sœurs dans le Seigneur.

6. Aux victimes d'abus et à leurs familles

Vous avez terriblement souffert et j'en suis profondément désolé. Je sais que rien ne peut effacer le mal que vous avez subi. Votre confiance a été trahie, et votre dignité a été violée. Beaucoup d'entre vous, alors que vous étiez suffisamment courageux pour parler de ce qui vous était arrivé, ont fait l'expérience que personne ne vous écoutait. Ceux d'entre vous qui ont subi des abus dans les collèges doivent avoir eu l'impression qu'il n'y avait aucun moyen d'échapper à leur souffrance. Il est compréhensible que vous trouviez difficile de pardonner ou de vous réconcilier avec l'Eglise. En son nom, je vous exprime ouvertement la honte et le remord que nous éprouvons tous. Dans le même temps, je vous demande de ne pas perdre l'espérance. C'est dans la communion de l'Eglise que nous rencontrons la personne de Jésus Christ, lui-même victime de l'injustice et du péché. Comme vous, il porte encore les blessures de sa souffrance injuste. Il comprend la profondeur de votre peine et la persistance de son effet dans vos vies et dans vos relations avec les autres, y compris vos relations avec l'Eglise. Je sais que certains d'entre vous trouvent également difficile d'entrer dans une église après ce qui s'est passé. Toutefois, les blessures mêmes du Christ, transformées par ses souffrances rédemptrices, sont les instruments grâce auxquels le pouvoir du mal s'est brisé et nous renaissons à la vie et à l'espérance. Je crois fermement dans le pouvoir de guérison de son amour sacrificiel - également dans les situations les plus sombres et sans espérance - qui apporte la libération et la promesse d'un nouveau départ.

En m'adressant à vous comme pasteur, préoccupé par le bien de tous les fils de Dieu, je vous demande avec humilité de réfléchir sur ce que je vous ai dit. Je prie afin que, en vous approchant du Christ et en participant à la vie de son Eglise - une Eglise purifiée par la pénitence et renouvelée dans la charité pastorale - vous puissiez redécouvrir l'amour infini du Christ pour chacun de vous. Je suis confiant dans le fait que, de cette manière, vous serez capables de trouver la réconciliation, une guérison intérieure profonde et la paix.

7. Aux prêtres et aux religieux qui ont abusé des enfants

Vous avez trahi la confiance placée en vous par de jeunes innocents et par leurs parents. Vous devez répondre de cela devant Dieu tout-puissant, ainsi que devant les tribunaux constitués à cet effet. Vous avez perdu l'estime des personnes en Irlande et jeté la honte et le déshonneur sur vos confrères. Ceux d'entre vous qui sont prêtres ont violé la sainteté du sacrement de l'Ordre sacré, dans lequel le Christ se rend présent en nous et dans nos actions. En même temps que le dommage immense causé aux victimes, un grand dommage a été perpétré contre l'Eglise et la perception publique du sacerdoce et de la vie religieuse.

Je vous exhorte à examiner votre conscience, à assumer la responsabilité des péchés que vous avez commis et à exprimer avec humilité votre regret. Le repentir sincère ouvre la porte au pardon de Dieu et à la grâce du véritable rachat. En offrant des prières et des pénitences pour ceux que vous avez offensés, vous devez chercher à faire personnellement amende pour vos actions. Le sacrifice rédempteur du Christ a le pouvoir de pardonner même le plus grave des péchés et de tirer le bien également du plus terrible des maux. Dans le même temps, la justice de Dieu exige que nous rendions compte de nos actions sans rien cacher. Reconnaissez ouvertement vos fautes, soumettez-vous aux exigences de la justice, mais ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu.

8. Aux parents

Vous avez été profondément bouleversés en apprenant les choses terribles qui eurent lieu dans ce qui aurait dû être le milieu le plus sûr de tous. Dans le monde d'aujourd'hui, il n'est pas facile de construire un foyer domestique et d'éduquer les enfants. Ils méritent de grandir dans un milieu protégé, aimés et désirés, avec un profond sens de leur identité et de leur valeur. Ils ont le droit d'être éduqués aux valeurs morales authentiques, enracinés dans la dignité de la personne humaine, à être inspirés par la vérité de notre foi catholique et à apprendre des manières de se comporter et d'agir qui les conduisent à une saine estime de soi et au bonheur durable. C'est à vous, leurs parents, qu'est confié en premier lieu ce devoir noble et exigeant. Je vous exhorte à accomplir votre part pour assurer le meilleur soin possible des enfants, que ce soit à la maison ou dans la société en général, alors que l'Eglise, pour sa part, continue à mettre en œuvre les mesures adoptées ces dernières années pour protéger les jeunes dans les milieux paroissiaux et éducatifs. Alors que vous exercez vos importantes responsabilités, soyez certains que je suis proche de vous et que je vous assure du soutien de ma prière.

9. Aux enfants et aux jeunes d'Irlande

Je désire vous offrir une parole particulière d'encouragement. Votre expérience d'Eglise est très différente de celle de vos parents et de vos grands-parents. Le monde a beaucoup changé depuis qu'ils avaient votre âge. Malgré cela, tous, à chaque génération, sont appelés à parcourir le même chemin de vie; indépendamment des circonstances. Nous sommes tous scandalisés par les péchés et les échecs de certains membres de l'Eglise, en particulier de ceux qui furent choisis de manière particulière pour guider et servir les jeunes. Mais c'est dans l'Eglise que vous trouverez Jésus Christ qui est le même hier, aujourd'hui et à jamais (cf. He 13, 8). Il vous aime et c'est pour cela qu'il s'est offert lui-même sur la Croix. Recherchez une relation personnelle avec lui dans la communion de son Eglise, car il ne trahira jamais votre confiance! Lui seul peut satisfaire vos attentes les plus profondes et donner à vos vies leur signification la plus pleine, en les orientant au service des autres. Gardez les yeux fixés sur Jésus et sur sa bonté et protégez dans votre cœur la flamme de la foi. Avec vos frères catholiques en Irlande, je me tourne vers vous pour que vous soyez de fidèles disciples de notre Dieu et que vous contribuiez, avec votre enthousiasme et votre idéalisme si nécessaires, à la reconstruction et au renouveau de notre Eglise bien-aimée.

10. Aux prêtres et aux religieux d'Irlande

Nous souffrons tous à la suite des péchés de nos confrères qui ont trahi une consigne sacrée ou qui n'ont pas affronté de manière juste et responsable les accusations d'abus. Face à l'outrage et à l'indignation que cela a provoqué, non seulement parmi les laïcs mais également parmi vous et vos communautés religieuses, un grand nombre d'entre vous se sentent personnellement découragés et même abandonnés. En outre, je suis conscient qu'aux yeux de certains vous apparaissez coupables par association, et que vous êtes vus comme si vous étiez en quelque sorte responsables des méfaits d'autres personnes. En ce temps de souffrance, je veux rendre acte du dévouement de votre vie de prêtres et de religieux et de vos apostolats, et je vous invite à réaffirmer votre foi en Christ, votre amour envers son Eglise et votre confiance dans la promesse de rédemption, de pardon et de renouveau intérieur de l'Evangile. De cette manière, vous démontrerez à tous que, là où le péché abonde, la grâce surabonde (cf. Rm 5, 20).

Je sais qu'un grand nombre d'entre vous sont déçus, déconcertés et fâchés pour la manière dont ces questions ont été affrontées par certains de vos supérieurs. Malgré cela, il est essentiel que vous collaboriez de près avec ceux qui représentent l'autorité et que vous vous prodiguiez pour faire en sorte que les mesures adoptées pour répondre à la crise soient vraiment évangéliques, justes et efficaces. Je vous exhorte en particulier à devenir de manière toujours plus claire des hommes et des femmes de prière, en suivant avec courage la voie de la conversion, de la purification et de la réconciliation. De cette manière, l'Eglise en Irlande tirera une nouvelle vie et vitalité de votre témoignage au pouvoir rédempteur du Seigneur rendu visible dans votre vie.

11. A mes frères évêques

On ne peut pas nier que certains d'entre vous et de vos prédécesseurs ont manqué, parfois gravement, dans l'application des normes du droit canonique codifiées depuis longtemps en ce qui concerne les crimes d'abus sur les enfants. De graves erreurs furent commises en traitant les accusations. Je comprends combien il était difficile de saisir l'étendue et la complexité du problème, d'obtenir des informations fiables et de prendre des décisions justes à la lumière de conseils divergents d'experts. Malgré cela, il faut admettre que de graves erreurs de jugement furent commises et que des manquements dans le gouvernement ont eu lieu. Tout cela a sérieusement miné votre crédibilité et efficacité. J'apprécie les efforts que vous avez accomplis pour porter remède aux erreurs du passé et pour assurer qu'elles ne se répètent pas. Outre à mettre pleinement en œuvre les normes du droit canonique en affrontant les cas d'abus sur les enfants, continuez à coopérer avec les autorités civiles dans le domaine de leur compétence. Les supérieurs religieux doivent clairement en faire tout autant. Ils ont, eux aussi, participé aux rencontres récentes, ici à Rome, pour établir une approche claire et cohérente de ces questions. Il est nécessaire que les normes de l'Eglise en Irlande pour la protection des enfants soient constamment revues et mises à jour et qu'elles soient appliquées de manière totale et impartiale, conformément au droit canonique.

Seule une action ferme menée de l'avant de manière pleinement honnête et transparente pourra rétablir le respect et l'affection des Irlandais envers l'Eglise, à laquelle nous avons consacré notre vie. Cela doit naître, avant tout, de l'examen de vos propres personnes, de la purification intérieure et du renouveau spirituel. La population irlandaise attend à juste titre que vous soyez des hommes de Dieu, que vous soyez saints, que vous viviez avec simplicité, que vous recherchiez chaque jour la conversion personnelle. Pour elle, selon l'expression de saint Augustin, vous êtes des évêques, et pourtant avec eux vous êtes appelés à être des disciples du Christ (cf. Discours 340, 1). Je vous exhorte donc à renouveler votre sens des responsabilités devant Dieu, à croître dans la solidarité avec votre peuple et à approfondir votre sollicitude pastorale pour tous les membres de votre troupeau. Soyez en particulier sensibles à la vie spirituelle et morale de chacun de vos prêtres. Soyez un exemple à travers vos vies elles-mêmes, soyez proches d'eux, écoutez leurs préoccupations, offrez-leur votre encouragement en ce moment de difficulté et nourrissez la flamme de leur amour pour le Christ et leur engagement dans le service à leurs frères et sœurs.

Les laïcs doivent eux aussi être encouragés à jouer leur rôle dans la vie de l'Eglise. Faites en sorte qu'ils soient formés de telle manière qu'ils puissent rendre raison, de manière articulée et convaincante, de l'Evangile dans la société moderne (cf. 1 P 3, 15), et qu'ils coopèrent plus pleinement à la vie et à la mission de l'Eglise. Cela vous aidera également à recommencer à être des guides et des témoins crédibles de la vérité rédemptrice du Christ.

12. A tous les fidèles d'Irlande

L'expérience qu'un jeune fait de l'Eglise devrait toujours porter du fruit dans une rencontre personnelle et vivifiante avec Jésus Christ dans une communauté qui aime et qui offre une nourriture. Dans ce domaine, les jeunes doivent être encouragés à croître jusqu'à leur pleine stature humaine et spirituelle, à aspirer aux idéaux élevés de sainteté, de charité et de vérité et à tirer inspiration des richesses d'une grande tradition religieuse et culturelle. Dans notre société toujours plus sécularisée, dans laquelle nous aussi chrétiens nous trouvons difficile de parler de la dimension transcendante de notre existence, nous avons besoin de trouver de nouveaux chemins pour transmettre aux jeunes la beauté et la richesse de l'amitié avec Jésus Christ dans la communion de son Eglise. En affrontant la crise présente, les mesures pour faire face de manière juste aux crimes individuels sont essentielles, toutefois elles ne suffisent : il faut une nouvelle vision pour inspirer la génération présente et les générations futures à tirer profit du don de notre foi commune. En marchant sur la voie indiquée par l'Evangile, en observant les commandements et en conformant votre vie de manière toujours plus proche à la personne de Jésus Christ, vous ferez l'expérience du renouveau profond dont il y a aujourd'hui un besoin si urgent. Je vous invite tous à persévérer le long de ce chemin.

13. Chers frères et sœurs dans le Christ, c'est avec une profonde préoccupation envers vous tous en ce temps de douleur, dans lequel la fragilité de la condition humaine a été aussi clairement révélée, que j'ai souhaité vous offrir ces paroles d'encouragement et de soutien. J'espère que vous les accueillerez comme une signe de ma proximité spirituelle et de ma confiance dans votre capacité à répondre aux défis du temps présent en tirant une inspiration renouvelée et une force des nobles traditions de l'Irlande de fidélité à l'Evangile, de persévérance dans la foi et de fermeté dans le recherche de la sainteté. Avec vous tous, je prie avec insistance qu'avec la grâce de Dieu, les blessures qui ont frappé un grand nombre de personnes et de familles puissent être guéries et que l'Eglise qui est en Irlande puisse faire l'expérience d'une saison de renaissance et de renouveau spirituel.

14. Je souhaite vous proposer des initiatives concrètes pour affronter la situation.

Au terme de ma rencontre avec les évêques d'Irlande, j'ai demandé que le carême de cette année soit considéré comme un temps de prière pour une effusion de la miséricorde de Dieu et des dons de sainteté et de force de l'Esprit Saint sur l'Eglise dans votre pays. Je vous invite tous à présent à consacrer vos pénitences du vendredi, pendant une année entière, d'aujourd'hui jusqu'à la Pâque 2011, à cette fin. Je vous demande d'offrir votre jeûne, votre prière, votre lecture de la Sainte Ecriture et vos œuvres de miséricorde pour obtenir la grâce de la guérison et du renouveau pour l'Eglise qui est en Irlande. Je vous encourage à redécouvrir le sacrement de la Réconciliation et à recourir plus fréquemment à la force transformatrice de sa grâce.

Une attention particulière devra aussi être réservée à l'adoration eucharistique, et dans chaque diocèse, il devra y avoir des églises ou des chapelles spécifiquement réservées à cette fin. Je demande que les paroisses, les séminaires, les maisons religieuses et les monastères organisent des temps d'adoration eucharistique, de manière à ce que tous aient la possibilité d'y prendre part. A travers la prière fervente face à la présence réelle du Seigneur, vous pouvez accomplir la réparation pour les péchés d'abus qui ont fait tant de mal, et dans le même temps implorer la grâce d'une force renouvelée et d'un sens plus profond de la mission de la part de tous les évêques, les prêtres, les religieux et les fidèles.

Je suis confiant dans le fait que ce programme conduira à une renaissance de l'Eglise en Irlande, dans la plénitude de la vérité même de Dieu, car c'est la vérité qui nous rend libres (cf. Jn 8, 32).

En outre, après avoir pris conseil et avoir prié sur la question, j'ai l'intention de convoquer une Visite apostolique dans plusieurs diocèses d'Irlande, ainsi que dans des séminaires et des congrégations religieuses. La Visite se propose d'aider l'Eglise locale dans son chemin de renouveau et sera établie en coopération avec les bureaux compétents de la Curie romaine et la conférence épiscopale irlandaise. Les détails seront communiqués en temps utile.

Je propose en outre que soit organisée une Mission au niveau national pour tous les évêques, les prêtres et les religieux. Je nourris l'espérance que, en puisant à la compétence d'experts prédicateurs et organisateurs de retraites, venus d'Irlande ou d'ailleurs, et en réexaminant les documents conciliaires, les rites liturgiques de l'ordination et de la profession et les récents enseignements pontificaux, vous parveniez à une analyse plus profonde de vos vocations respectives, de manière à redécouvrir les racines de votre foi en Jésus Christ et à boire abondamment aux sources de l'eau vive qu'il vous offre à travers son Eglise.

En cette Année consacrée aux prêtres, je vous confie de manière toute particulière la figure de saint Jean Marie Vianney, qui eut une compréhension si riche du mystère du sacerdoce. «Le prêtre, écrivit-il, a la clé des trésors du ciel: c'est lui qui ouvre la porte, c'est lui le dispensateur du bon Dieu, l'administrateur de ses biens». Le curé d'Ars a parfaitement compris combien une communauté est bénie quand elle est servie par un prêtre bon et saint: «Un bon pasteur, un pasteur selon le cœur de Dieu, est le trésor le plus grand que le bon Dieu puisse donner à une paroisse et l'un des dons les plus précieux de la divine miséricorde». Par l'intercession de saint Jean Marie Vianney, puisse le sacerdoce en Irlande reprendre vie et puisse toute l'Eglise en Irlande croître dans l'estime du grand don du ministère sacerdotal.

Je saisis cette opportunité pour remercier dès à présent tous ceux qui seront impliqués dans l'organisation de la Visite apostolique et la Mission, ainsi que les nombreux hommes et femmes qui, dans toute l'Irlande, œuvrent déjà pour la protection des enfants dans les milieux ecclésiaux. Dès que la gravité et l'extension du problème des abus sexuels contre les enfants dans des institutions catholiques a commencé à être pleinement compris, l'Eglise a accompli un énorme travail dans de nombreuses régions du monde, afin de l'affronter et d'y trouver remède. Tandis qu'il ne faut épargner aucun effort pour améliorer et mettre à jour les procédures déjà existantes, je suis encouragé par le fait que les pratiques de protection en vigueur, adoptées par les Eglises locales, sont considérées, dans certaines parties du monde, comme un modèle à suivre pour les autres institutions.

Je souhaite conclure cette Lettre avec une Prière pour l'Eglise en Irlande, que je vous envoie avec l'attention qu'un père a pour ses enfants et avec l'affection d'un chrétien comme vous, scandalisé et blessé par ce qui est arrivé dans notre bien-aimée Eglise. Lorsque vous aurez recours à cette prière dans vos familles, vos paroisses et vos communautés, puisse la Bienheureuse Vierge Marie vous protéger et vous guider sur le chemin qui conduit à une union plus étroite avec son Fils, crucifié et ressuscité. Avec une grande affection et une ferme confiance dans les promesses de Dieu, je vous donne à tous de tout cœur ma Bénédiction apostolique en gage de force et de paix dans le Seigneur.

Du Vatican, le 19 mars 2010, solennité de saint Joseph

BENEDICTUS PP. XVI

Prière pour l'Eglise en Irlande

Dieu de nos pères,
renouvelle-nous dans la foi qui est pour nous vie et salut,
dans l'espérance qui promet pardon et renouveau intérieur,
dans la charité qui purifie et ouvre nos cœurs
à t'aimer, et à travers toi, tous nos frères et sœurs.
Seigneur Jésus Christ,
puisse l'Eglise en Irlande renouveler son engagement millénaire
à la formation de nos jeunes sur le chemin de la vérité,
de la bonté, de la sainteté et du service généreux à la société.
Esprit Saint, consolateur, avocat et guide,
inspire un nouveau printemps de sainteté et de zèle apostolique
pour l'Eglise en Irlande.

Puissent notre tristesse et nos larmes,
notre effort sincère pour redresser les erreurs du passé,
et notre ferme intention de repentir,
porter des fruits abondants de grâce
pour l'approfondissement de la foi
dans nos familles, nos paroisses, nos écoles et nos communautés,
pour le progrès spirituel de la société irlandaise,
et pour faire grandir la charité, la justice, la joie et la paix,
dans la famille humaine tout entière.

A toi, Sainte Trinité,
avec une confiance totale dans la protection pleine d'amour de Marie,
Reine de l'Irlande, Notre Mère,
et de saint Patrick, de sainte Brigitte et de tous les saints,
nous nous en remettons, ainsi que nos enfants,
et les besoins de l'Eglise en Irlande.

Amen

© Copyright du texte original : Librairie éditrice du Vatican
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Mer 2 Déc 2009 - 19:10

il faut prier pour eux .Pcq je pense que ces prêtre s'ils sont tjrs vivant souffler plus que leur victimes . Imaginez l'enthousiasme qu'on a lorsqu'on confie sa vie à Dieu , lorsqu'on se dit qu'on a reçu l'appel , lorsque l'Église par l'Évêque accepte cet appel , imagine ce qui a du être leur enthousiasme , leur joie .
Alors imaginez qu'on use de ce moyen exceptionnel tellement exceptionnel que st Francois d'Assise a refusé d'être prêtre pour abuser de la pureté des innocents ,ceux de l'âme vit en Dieu .Imaginez leur état de conscience juste après ces actes ,.C'est surement la plus part de fois une dépendance , et à chaque qu'ils terminaient leur besogne ils s'agenouillent et ils demandent pardon à Dieu et ils promettent de ne plus recommencer.La promesse tient une semaine , deux semaine , parfois un mois , et après au contact d'un enfant leur instinct se réveillait , "Et Oui la chair est faible" et ils recommençaient et le cycle recommence ,jusqu'au jour où ils sont pris et qu'ils sont mis dans l'isolement .
Alors à ce moment leur enfer commence Leur passé leur revient dans la tête , leur appel à tous consacre au christ , à être des christ dans la société , et Satan ne se prive pas de leur rappelle l'évangile, à quel point ils ont trahi le christ comme ce fut surement le cas de Judas , ainsi la plus part ou du moins ceux qui n'ont pas tué complètement leur conscience ils se disent que leur sort est déjà joué et qu'ils sont définitivement damné.
Si ils leur reste encore la dignite Ils sont alors conscient qu'ils ont tellement reçu du christ et qu'ils sont aussi tellement coupable ,.Cette culpabilité fait que ceux qui ne suicident pas ou bien ils sont devenue des vrais Satan ,incapable de compatir aux douleur humain ou bien alors ils sont tellement conscient de la miséricorde infini du christ qu'ils ont encore confiance dans la miséricorde du christ .Mais comme ce fut le cas de Judas face à cette situation il n'y a que le suicide qui est la meilleure solution, et il n'y a que la grâce qui peut empêche de n'est le faire .

Prions pour eux
Revenir en haut Aller en bas
venimeuse



Messages : 102
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Mer 2 Déc 2009 - 19:22

prier pour ces pretres oui , mais le silence de la hiérarchie quant à lui est impardonnable à mes yeux.
Ce silence a entrainé des souffrances supplémentaires aux familles et aux victimes jusqu'au rejet de Dieu pour certains.
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Mer 2 Déc 2009 - 19:36

venimeuse a écrit:
prier pour ces pretres oui , mais le silence de la hiérarchie quant à lui est impardonnable à mes yeux.
Ce silence a entrainé des souffrances supplémentaires aux familles et aux victimes jusqu'au rejet de Dieu pour certains.

C'est tjrs facile de juger lorsque ce n'est pas nous qui prenons les decisions . Ce n'est pas pour rien qu'on prie à la messe pour nos évêques .Prendre une dicision ce n'est jamais facile . Pcq il faut tjrs prendre en considération l'époque , la période , les conséquences , ... il faut arrêter de croire qu'on es plus bon ou compatissant envers les victimes que les évêques .Les évêques sont autant compatissant que nous parfois même plus mais contrairement à nous ils doivent prendre des décisions en considération des conditions dans les quels ils se trouvent . Je ne dis pas qu'ils ont bien fait ou mal fait mais JE REFUSE DE CROIRE QUE LES ÉVÊQUES ONT COUVERT LES PÉDOPHILES SANS RAISON ,SANS PROBLÈME DE CONSCIENCE, SANS CHERCHE D'AUTRE SOLUTION .
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2568
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Jeu 3 Déc 2009 - 0:12

malheureusement , le problème des abus sexuels du clergé est un très vieux problème
de l'Eglise; les premières règles réprimant le crime de sodomie parmi le clergé sont mentionnées au concile d'Elvire ( espagne) au 4 ème siècle ;
vous trouverez toutes les références des textes canoniques historiques en langue anglaise ici : http://www.richardsipe.com/patrick_wall/historical_outline.htm
jusqu'au décret du saint Office de 1962 signé du cardinal Ottaviani sur le crime de sollicitation , qui consiste pour un prêtre à donner en confession l'absolution du consentement accordé pour un rapport sexuel avec lui à celui ou celle dont il a abusé ,
crime puni d'excommunication par l'Eglise .
malheureusement , il faut bien constater , pour ce qui est des évêques , que le comportement qu'on leur reproche en irlande ou aux états-unis est absolument constant et universel : protéger à n'importe quel prix la réputation de l'Eglise et du prêtre incriminé, déplacer ces derniers à un nouveau poste , sans avertir sa nouvelle communauté des dangers encourus, parfois lui faire suivre une thérapie , puis le réaffecter . Il n'y a pas d'exemple d'évêques qui ne se soient d'abord comportés de cette manière !
Pourquoi? , mais parceque c'est la CULTURE et la STRUCTURE millénaire de l'eglise
qui en ont induit la jurisprudence qui est inscrite dans le décret de 1962 qui a été appliqué jusqu'en 1983 par l'Eglise , date à laquelle le cardinal Ratzinger prenait en charge la congrégation pour la doctrine de la foi . ce décret imposait le secret absolu aux victimes de viol et à leurs proches sous peine d'excommunication !
l'Eglise vit malheureusement dans le Culte de sa REPUTATION qu'il faut défendre par tous les moyens et à tout prix depuis au moins 1000 ans , considérablement renforcé depuis la contre-réforme ,et par l'arme suprême : le SECRET CANONIQUE .
La cause en est inscrite dans son droit canonique , lequel droit est un droit des SACREMENTS ,
visant à protéger les sacrements comme étant source du salut et nullement un droit des PERSONNES .
la preuve en est que la pédophilie est simplement un DELIT contre le 6ème commandement du décalogue :" tu ne commertas pas l'adultère " et nullement un CRIME !!
je suis absolument désolé de le dire mais la responsabilité , la réputation , l'honneur du MAGISTERE
universel de l'Eglise sont ici solennellement engagés et en jeu .
personne ne peut plaider la moindre ignorance au vatican sur l'ancienneté, la gravité , l'universalité
de la violation des engagements des clercs, pas plus que sur le comportement universel des évêques qui se préoccupent d'abord des bourreaux et non pas de victimes , pas plus que sur l'absolue inadéquation morale du droit canonique à la simple morale universelle .Le pape a la responsabilité d'être le Legislateur Universel et Incontesté de l'Eglise . Si pour toute sanction morale envers les évêques qui ont couvert les agissements criminels de leurs prêtres , il leur offre une promotion à Rome , comme au cardinal Bernard Law , archevêque émérite de Boston , nommé archiprêtre de
la basilique Ste marie Majeure , il ne peut pas dire qu'il décourage le comportement universel de
couverture par les évêques des crimes du clergé et il contribue à faire de notre Eglise une MAFIA
sexuelle , ou le viol est moins sévèrement sanctionné que la rupture de l'OMERTA ecclesiale .
C'est absolument gravissime et désespérant .
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Sam 5 Déc 2009 - 18:25

TOBIE a écrit:
bonsoir paul

merci de suivre pour nous cet evenement

sur un autre fil vous disiez qu'il ne fallait pas juger ces pretres;car ce ne sont que des hommes!

quelle force intérieure avez vous,pour y parvenir?

moi,je ne vois que des animaux
:evil:

J'avais de la difficulté à trouver une réponse à ta question mais j'ai demandé l'avis d'un ami prêtre et il me dit ceci:

L'abbé Raymond Gravel a écrit:
s'il y a un sujet tabou, c'est bien celui-là! Il m'est arrivé à moi aussi de me faire ramasser, parce que j'ai parlé de pardon à des pédophiles et à des meurtriers d'enfants...Lorsque j'ai rencontré le médecin qui a tué ses enfants, j'y ai vu un homme complètement écrasé par la souffrance et ça m'a beaucoup affecté...Et ce qui m'affecte davantage, c'est la condamnation totale que la majorité des gens prononcent à son endroit...Je crois qu'il n'y a pas de recette miracle pour changer la situation; pour la majorité des gens, il y a des actes impardonnables et c'est d'une tristesse inouïe, car s'il est vrai qu'il y a des situations impardonnables, on ne peut plus parler de pardon. Alors, je crois sincèrement qu'il faut continuer, non pas à banaliser ces crimes, mais à dire haut et fort qu'à tout péché miséricorde et que le temps finira par nous donner raison...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Sam 5 Déc 2009 - 20:09

Bonsoir paul

merci pour ta reponse

je m'aperçois que mon chemin spirituel n'est pas termine

je suis incapable pour le moment de pouvoir pardonner ce genre de choses

je vais essayer;mais je crains que ce soit un chemin tres long

a bientot Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Sam 5 Déc 2009 - 22:12

personellement, je pense que le célibat consacré est une grâce pour l'Eglise.

Cependant, comme le dit Saint Paul qui n'est pas un enfant de choeur, si je puis m'exprimer ainsi, c'est qu'il "vaut mieux se marier que brûler !!!!!" :sage:

En effet, ces déviances terribles - et à si grande échelle !- sont la manifestation d'un état de misère psychologique, physique et spirituel; et dans ce cas, peut-être faut-il envisager de laisser le choix aux serviteurs de Dieu de se marier, afin de ne pas tomber en tentation.

Il y a peu de temps encore, je n'aurais pas dit ça, estimant la chasteté consacrée comme l'état spirituel le plus sublime..aujourd'hui, j'ai dû nuancer mon point de vue Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Sam 5 Déc 2009 - 22:29

julia a écrit:
personellement, je pense que le célibat consacré est une grâce pour l'Eglise.

Cependant, comme le dit Saint Paul qui n'est pas un enfant de choeur, si je puis m'exprimer ainsi, c'est qu'il "vaut mieux se marier que brûler !!!!!" :sage:

En effet, ces déviances terribles - et à si grande échelle !- sont la manifestation d'un état de misère psychologique, physique et spirituel; et dans ce cas, peut-être faut-il envisager de laisser le choix aux serviteurs de Dieu de se marier, afin de ne pas tomber en tentation.

Il y a peu de temps encore, je n'aurais pas dit ça, estimant la chasteté consacrée comme l'état spirituel le plus sublime..aujourd'hui, j'ai dû nuancer mon point de vue Sad

bonsoir julia

je crois que vous allez déclencher une tempête sur ce forum

je crois que c'est JESUS qui demande le celibat (mt 19-10-12)

je ne voudrais pas dire de betises,quelqu'un peut il m'eclairer?
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 0:25

Je dis cela à regret et je sais bien que Jésus parle de ceux "qui se font ennuques pour le royaume des cieux" Mat, 19;12...j'ai toujours pensé que le célibat consacré était le seul état de vie adéquat pour un prêtre...mais que penser alors de ce genre de scandale qui nous horrifient tous périodiquement ??? (on se demande quand ça va s'arrêter !!) :no :no :no

Alors en creusant, et en parlant avec beaucoup de prêtres qui sont de mes amis, on peut considérer aussi que :

Aucune loi apostolique n'interdit l'ordination d'hommes mariés, il n'est pas dit non plus que les prêtres et évêques s'abstiendront de relations conjugales et qu'il leur est interdit de fonder leur propre famille.

- Notre Seigneur Jésus-Christ avait montré l'exemple en choisissant ses Apôtres parmi des hommes mariés, sauf Jean il est vrai.

Saint Paul précise sa position en ces termes : «Si quelqu'un désire être évêque, il désire une œuvre excellente, mais il faut que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seule femme, qu'il gouverne bien sa propre famille, tenant ses enfants dans la soumission, car si quelqu'un ne sait pas conduire sa propre famille, comment pourra-t-il gouverner l'Eglise de Dieu ? « Saint Paul à Timothée, chapitre 3, verset 1-5.

Voilà, c'est une vraie question, perso je préfère de loin le célibat consacré d'un prêtre qui est le statut le plus "en phase" avec le sacerdoce, mais bon quand on voit c'qu'on voit et qu'on sait c'qu'on sait....... comme dirait l'autre. affraid

Les églises d'orient ont leurs prêtres mariés depuis belle lurette, d'ailleurs !!!
Enfin, c'était une question que je me posais, pas une affirmation Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 0:29

Voici mon opinion sur le célibat des prêtres: si le Christ, notre grand prêtre, n'était pas marié, ceux qui sont ses ministres devraient aussi être célibataires. De plus, avec la charge de travail qu'ils ont, s'il fallait qu'ils s'occupent d'une famille en plus, ce serait trop! Non, je crois qu'il vaut mieux qu'ils restent célibataires afin de se consacrer entièrement à leur ministère.
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 1:12

Les tendances pédophiles n'ont rien à voir avec le fait qu'un homme ou prêtre soit marié ou pas.
C'est un acte qui s'exerce sur des enfants. Sad Crying or Very sad
Un acte condamnable.

Ces actes là, existent aussi chez les hommes célibataires et mariés.

Le mariage des prêtres n'empêcherait en rien cette perversité envers des enfants pour ceux enclins à cette tendance.

Le Célibat quel qui soit, choisi ou pas, n'excuse pas cela.

Je n'arrive pas à nuancer dès que cela touche un enfant Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 1:15

Arc-en-Ciel a écrit:
Les tendances pédophiles n'ont rien à voir avec le fait qu'un homme ou prêtre soit marié ou pas.
C'est un acte qui s'exerce sur des enfants. Sad Crying or Very sad
Un acte condamnable.

Ces actes là, existent aussi chez les hommes célibataires et mariés.

Le mariage des prêtres n'empêcherait en rien cette perversité envers des enfants pour ceux enclins à cette tendance.

Le Célibat quel qui soit, choisi ou pas, n'excuse pas cela.

Je n'arrive pas à nuancer dès que cela touche un enfant Embarassed

Je ne dis pas que le mariage préserverait les prêtres de la pédophilie mais qu'il serait néfaste pour le ministère sacerdotal. La pédophilie est une maladie mentale et le mariage n'a aucune influence sur le pédophile.
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 1:27

Paul a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:
Les tendances pédophiles n'ont rien à voir avec le fait qu'un homme ou prêtre soit marié ou pas.
C'est un acte qui s'exerce sur des enfants. Sad Crying or Very sad
Un acte condamnable.

Ces actes là, existent aussi chez les hommes célibataires et mariés.

Le mariage des prêtres n'empêcherait en rien cette perversité envers des enfants pour ceux enclins à cette tendance.

Le Célibat quel qui soit, choisi ou pas, n'excuse pas cela.

Je n'arrive pas à nuancer dès que cela touche un enfant Embarassed

Je ne dis pas que le mariage préserverait les prêtres de la pédophilie mais qu'il serait néfaste pour le ministère sacerdotal. La pédophilie est une maladie mentale et le mariage n'a aucune influence sur le pédophile.

Cher Paul, cela ne s'adressait pas particulièrement à toi.
Je suis confuse et j'approuve entièrement le "mariage" des prêtres au Christ et à son Epouse l'Eglise.
Mais comme le sujet est la pédophilie des prêtres Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 1:34

lol j'adore cette campagne merdiatique incessante contre les prêtres pédophiles, et le SILENCE ASSOURDISSANT de ces mêmes me.rdias Kollabos sur la pédophilie institutionnalisée, en...Islam...là, subitement, et comme par hasard, ca n'a rien à voir avec la religion...Aïcha ??? Connais pas, bien évidemment...mais les prêtres pédophiles, là, c'est la faute à l'Eglise toute entière, hein ???

Saloperies d'ordures merdiatiques, TOUJOURS à vomir sur l'Eglise, et RAMPER DEVANT VOS MAÎTRES MUSULMANS

Note aux modos : MERCI de NE PAS censurer ce post...lorsque j'écris "merdia", ca ne veut pas dire "média"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 1:43

C'est pas faux :twisted:
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 1:55

Ceci dit, pour en revenir à ces ordures pédophiles :

Excommunication IMMEDIATE et DEFINITIVE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 2:09

Mécréant-LV a écrit:
Ceci dit, pour en revenir à ces ordures pédophiles :

Excommunication IMMEDIATE et DEFINITIVE

Sur cette terre OUI. Le temps d'une repentance, d'un purgatoire?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 13:06

Malheureusement, tout cela est vrai. J'en dirai aussi un mot.

Tout cela vient de la culture du silence, du secret, de la censure et de la réputation chez les clercs et beaucoup de catholiques : on préfère le paraitre propre au vrai honneur, qui présuppose la vérité. Une horreur.

C'est absolument révoltant, et malheureusement il faut reconnaitre que même les papes sont trempés dans ce crime.

Oculus a écrit:
malheureusement , le problème des abus sexuels du clergé est un très vieux problème
de l'Eglise; les premières règles réprimant le crime de sodomie parmi le clergé sont mentionnées au concile d'Elvire ( espagne) au 4 ème siècle ;
vous trouverez toutes les références des textes canoniques historiques en langue anglaise ici : http://www.richardsipe.com/patrick_wall/historical_outline.htm
jusqu'au décret du saint Office de 1962 signé du cardinal Ottaviani sur le crime de sollicitation , qui consiste pour un prêtre à donner en confession l'absolution du consentement accordé pour un rapport sexuel avec lui à celui ou celle dont il a abusé ,
crime puni d'excommunication par l'Eglise .
malheureusement , il faut bien constater , pour ce qui est des évêques , que le comportement qu'on leur reproche en irlande ou aux états-unis est absolument constant et universel : protéger à n'importe quel prix la réputation de l'Eglise et du prêtre incriminé, déplacer ces derniers à un nouveau poste , sans avertir sa nouvelle communauté des dangers encourus, parfois lui faire suivre une thérapie , puis le réaffecter . Il n'y a pas d'exemple d'évêques qui ne se soient d'abord comportés de cette manière !
Pourquoi? , mais parceque c'est la CULTURE et la STRUCTURE millénaire de l'eglise
qui en ont induit la jurisprudence qui est inscrite dans le décret de 1962 qui a été appliqué jusqu'en 1983 par l'Eglise , date à laquelle le cardinal Ratzinger prenait en charge la congrégation pour la doctrine de la foi . ce décret imposait le secret absolu aux victimes de viol et à leurs proches sous peine d'excommunication !
l'Eglise vit malheureusement dans le Culte de sa REPUTATION qu'il faut défendre par tous les moyens et à tout prix depuis au moins 1000 ans , considérablement renforcé depuis la contre-réforme ,et par l'arme suprême : le SECRET CANONIQUE .
La cause en est inscrite dans son droit canonique , lequel droit est un droit des SACREMENTS ,
visant à protéger les sacrements comme étant source du salut et nullement un droit des PERSONNES .
la preuve en est que la pédophilie est simplement un DELIT contre le 6ème commandement du décalogue :" tu ne commertas pas l'adultère " et nullement un CRIME !!
je suis absolument désolé de le dire mais la responsabilité , la réputation , l'honneur du MAGISTERE
universel de l'Eglise sont ici solennellement engagés et en jeu .
personne ne peut plaider la moindre ignorance au vatican sur l'ancienneté, la gravité , l'universalité
de la violation des engagements des clercs, pas plus que sur le comportement universel des évêques qui se préoccupent d'abord des bourreaux et non pas de victimes , pas plus que sur l'absolue inadéquation morale du droit canonique à la simple morale universelle .Le pape a la responsabilité d'être le Legislateur Universel et Incontesté de l'Eglise . Si pour toute sanction morale envers les évêques qui ont couvert les agissements criminels de leurs prêtres , il leur offre une promotion à Rome , comme au cardinal Bernard Law , archevêque émérite de Boston , nommé archiprêtre de
la basilique Ste marie Majeure , il ne peut pas dire qu'il décourage le comportement universel de
couverture par les évêques des crimes du clergé et il contribue à faire de notre Eglise une MAFIA
sexuelle , ou le viol est moins sévèrement sanctionné que la rupture de l'OMERTA ecclesiale .
C'est absolument gravissime et désespérant .
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2568
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 13:36

Cher Mécréant L-V, j'aime votre indignation véhémente qui souligne votre grand sens de la justice .
malheureusement , j'ai ENORMEMENT réfléchi et lu sur le problème de la pédophilie des clercs dans l'Eglise catholique pour en conclure , et c'est à discuter avec les membres de ce Forum ( c'est à cela qu'il doit servir ) , qu'il est lié à des RACINES CLERICALES CULTURELLES et STRUCTURELLES extrêmement solides et liées 1) Au droit Canonique 2) à la théologie de la LIberté en ce qu'elle dépend entièrement de l'Augustinisme et en ce qu'elle est la source d'inspiration du Droit Canonique .

Je disais plus haut que le Droit Canonique est un Droit des SACREMENTS et non un Droit des PERSONNES .
prenons un exemple :
La pédophilie n'y est pas mentionnée en tant que telle ( le mot n'apparait pas dans le CIC)
mais sous la périphrase de péché contre le sixième commandement du décalogue
( tu ne commettras pas l'adultère ) qui englobe les relations homo comme hétérosexuelles,
qu'on soit marié ou célibataire, avec des adultes ou des mineurs.
ces péchés sont qualifiés de DELIT et non de CRIME, puisqu'ily a amalgame entre des cas
de gravité très différente.
1)si un prêtre a des relations sexuelles avec un mineur de moins de 16-18 ans, ceci est donc qualifié de délit( contre une personne ) , et la saction encourue la plus grave ( mais nullement obligatoire)est le RENVOI ou la REVOCATION de l'état sacerdotal.

2)si un prêtre commet le même délit , mais l'aggrave en donnant l'absolution sacramentelle
à la victime ou en sollicitant celle-ci à commettre ce délit avec lui pour avoir droit à une
absolution sacramentelle , ceci devient un CRIME ( contre le sacrement de pénitence)
et est puni d'EXCOMMUNICATION latae sententiae( ipso facto ou du fait même de l'acte commis)

3) jusqu'en 1983 s'est appliqué en outre un décret de 1962 du saint Office - maintenant congrégation pour la doctrine de la Foi- qui imposait un secret canonique absolu interdisant toute divulgation des faits aux VICTIMES de viol ou de pédophilie et à leurs proches
en dehors des interlocuteurs légaux donnés par l'Eglise. la rupture de ce secret ( crime contre la REPUTATION ) était punie d'EXCOMMUNICATION ferendae sententiae ( si les faits étaient avérés ultérieurement ) .

autrement dit et sur le plan de la simple morale de bon sens et quasi universelle que nous autres , laïcs naïfs , penserions appropriée ; le même acte
est un DELIT s'il ne touche qu'une personne , même si cette personne est détruite dans son intégrité physique , psychique, émotionnelle et spirituelle pour le restant de ses jours .
même si son âme est assassinée, ce n'est qu'un delit . Même si autour d'elle les proches, les parents , la famille, les avocats, les temoins sont également détruits , ,scandalisés, ou spirituellement ruinés pour le restant de leurs jours , ça reste un DELIT.
même si des dizaines de personne vont quitter cette église qui les horrifient et si le mal infligé à un communauté est considérable , même si des sommes collosalles vont être dépensées par l'Eglise en frais d'avocats pour étouffer l'affaire et minimiser les indemnisations, puis en indemnisations aux victimes , même si pour payer ces frais , il va falloir vendre des biens immobiliers et fonciers ecclesiaux en grande quantité , ça reste un délit .
PAR CONTRE, dès que l'intégrité d'un sacrement est en cause , ça devient un CRIME.
vous commencez à saisir la théologie sous jacente à tout ça ?
qui plus est une sanction plus importante etait appliquée aux victimes qu'au perpétrateur
si elles divulguaient ce qu'il leur était arrivé jusqu'en 1983: l'Excommunication
Vous saisissez la hierarchie des valeurs?
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 13:44

Cette loi du "silence" ne se fait-elle ou n'a t'elle pas eu lieu également, dans les familles, le milieu éducatif etc...et dont le clergé?

Je pense qu'aujourd'hui celle loi du "silence" s'applique de moins en moins.

Bon dimanche dans le Seigneur, à toutes et à tous. Je dois m'absenter. flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 13:48

En tout cas, c'est une excellente justification de l'anticléricalisme. Embarassed

Quand le clergé lui même inverse l'ordre de la morale la plus élémentaire ... :x
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 14:03

Le scandale des prêtres pédophiles et le silence de certains évêques sont inadmissible, ignoble, inconcevable !

C'est une grande souffrance et une profonde blessure de plus faites au Corps du Christ qui est l'Eglise et dont nous sommes les membres. Et en tant que tels nous devons "porter" cette souffrance et cette blessure.

Mais de grâce, arrêtons de voir toujours le verre à moitié vide !
Il y a plus de saints évêques et de saints prêtres que d'évêques muets et de prêtres pédophiles de part le monde.

A force de nous nourrir de désespérance que les médias s'évertuent à nous distiller, nous sombrons dans la sinistrose et nous ne voyons pas aussi ce qui se fait de beau, de bien, de bon !

Je ne sais plus qui disait : "On a les prêtres qu'on mérite."

Prions-nous pour nos prêtres ?
Demandons-nous au Seigneur de nous donner de saints prêtres ?

Est-ce que nous-même nous favorisons dans nos familles ce climat propice à l'éclosion de vocations ?

Accepterions-nous qu'un de nos enfants ou petits-enfants deviennent prêtre ou religieux(se) ?
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2568
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 14:11

Pourquoi cette hierarchie des valeurs à savoir :
REPUTATION et SECRET > SACREMENTS > PERSONNES ?
Et bien ça découle directement de l'AUGUSTINISME et de la théologie de la LIBERTE et de la GRACE telle qu'elle a été d'abord pensée par Augustin puis récupérée et détournée à différentes époques comme moyen le plus puissant d'assurer le POUVOIR spitituel et temporel.
malheureusement depuis Augustin la LIBERTE n'a pas bonne REPUTATION dans l'Eglise .
Il n'y en a que pour la grâce !
Donc le seul Droit des personnes consiste à recevoir cette grâce sous forme de SACREMENT de façon à assurer leur salut .
Peu importe qu'on tue ou torture les personnes, physiquement , psychiquement , spirituellement ,pourvu qu'elles soient sauvées par nos grands sacrements dont avons le Monopole, vous saisissez?
la Liberté est toujours mauvaise et conduit toujours l'homme au mal , seule la grâce peut le sauver , sous forme de sacrements qui assurent forcément le SALUT .

DONC , les hommes qui communiquent cette grâce et assurent ce SALUT ont forcément plus de DROITS que ceux qui la reçoivent dans l'Eglise et doivent être protégés de toutes les façons possibles et à n'importe quel prix , car ils sont SUPERIEURS, ils sont AU DESSUS
des autres et à jamais . Vous saisissez la Logique implacable ?

Bien entendu , l'Eglise a dit par ailleurs que le SALUT n'est pas apporté que par le Sacrement mais au moins à égalité par les actions des Hommes au cours de leur vie .
Malheureusement , là aussi , la CONTRAINTE a été préférée à la LIBERTE!
SI on arrivait à contraindre les personnes à se comporter de façon bonne et à recevoir les sacrements , ALORS elles seraient forcément sauvées.
Là est la grande PERVERSION , aucune CONFIANCE de quelque ordre que ce soit à la plus petite parcelle de LIBERTE humaine .
c'est la continuation de la Rome Impériale et du Droit Romain sous d'autres formes .
Voilà Pourquoi l'Eglise continue à CONTRAINDRE les clercs, à leur IMPOSER un célibat non choisi au lieu de faire confiance au Saint Esprit et à son action dans les Coeurs .
Car et j'en suis venu à ce point Fondamental , notre Eglise ne fait AUCUNE confiance à l'ESPRIT SAINT lorsqu'elle se comporte de cette façon là . parceque sa théologie de l'ESPRIT SAINT est faussée depuis qu'elle a adopté le FILIOQUE et rompu avec l'Eglise Indivise en 1053. Le fond du problème est là nous vivons dans une Hérésie sur la Liberté Humaine , car nous ne faisons pas assez confiance à l'ESPRIT SAINT qui ,lui , fait confiance à la LIBERTE humaine et ne peut agir que PAR et DANS cette liberté qu'il inspire par AMOUR .
la LIBERTE est la condition de la GRACE , elle n'en est nullement son empêchement !
sans elle , la grâce ne peut advenir, tel est le DRAME de l'OCCIDENT CATHOLIQUE et PROTESTANT tel que nous le vivons depuis 1000 ans et tel qu'il se continue dans cette affaire de pédophilie des clercs qui ne changera jamais si nous ne changeons pas profondément notre théologie en rompant définitivement avec ce que l'Histoire a fait de l'Augustinisme , quelle qu'ai pu être l'immense valeur de son intelligence par ailleurs ! Nous devons retourner vers l'Eglise INDIVISE et sa théologie de l'ESPRIT SAINT , nous ne guérirons pas autrement , telle est mon intime conviction du moment .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 16:46

Mécréant-LV a écrit:
lol j'adore cette campagne merdiatique incessante contre les prêtres pédophiles, et le SILENCE ASSOURDISSANT de ces mêmes me.rdias Kollabos sur la pédophilie institutionnalisée, en...Islam...là, subitement, et comme par hasard, ca n'a rien à voir avec la religion...Aïcha ??? Connais pas, bien évidemment...mais les prêtres pédophiles, là, c'est la faute à l'Eglise toute entière, hein ???

Saloperies d'ordures merdiatiques, TOUJOURS à vomir sur l'Eglise, et RAMPER DEVANT VOS MAÎTRES MUSULMANS

Note aux modos : MERCI de NE PAS censurer ce post...lorsque j'écris "merdia", ca ne veut pas dire "média"

bonjour mecreant-lv

peut on parler d'un sujet sans que vous le compariez systematiquement a l'islam?

ou bien etes vous totalement paranoiaque?

confused
Revenir en haut Aller en bas
eternia15



Messages : 5
Inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 17:23

je pense que le Vatican ferait mieux de laisser aux prêtres le libre arbitre de se marié ou non.

Dieu nous a bien laissé le choix, et cela évitera beaucoup de dérives de la part de nos prêtres.

Seigneur donne-nous des saints prêtres selon ta volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 18:29

TOBIE a écrit:
Mécréant-LV a écrit:
lol j'adore cette campagne merdiatique incessante contre les prêtres pédophiles, et le SILENCE ASSOURDISSANT de ces mêmes me.rdias Kollabos sur la pédophilie institutionnalisée, en...Islam...là, subitement, et comme par hasard, ca n'a rien à voir avec la religion...Aïcha ??? Connais pas, bien évidemment...mais les prêtres pédophiles, là, c'est la faute à l'Eglise toute entière, hein ???

Saloperies d'ordures merdiatiques, TOUJOURS à vomir sur l'Eglise, et RAMPER DEVANT VOS MAÎTRES MUSULMANS

Note aux modos : MERCI de NE PAS censurer ce post...lorsque j'écris "merdia", ca ne veut pas dire "média"

bonjour mecreant-lv

peut on parler d'un sujet sans que vous le compariez systematiquement a l'islam?

ou bien etes vous totalement paranoiaque?

confused



On voit que vous êtes nouveau, ici
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 22:56

Arc-en-Ciel a écrit:
Paul a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:
Les tendances pédophiles n'ont rien à voir avec le fait qu'un homme ou prêtre soit marié ou pas.
C'est un acte qui s'exerce sur des enfants. Sad Crying or Very sad
Un acte condamnable.

Ces actes là, existent aussi chez les hommes célibataires et mariés.

Le mariage des prêtres n'empêcherait en rien cette perversité envers des enfants pour ceux enclins à cette tendance.

Le Célibat quel qui soit, choisi ou pas, n'excuse pas cela.

Je n'arrive pas à nuancer dès que cela touche un enfant Embarassed

Je ne dis pas que le mariage préserverait les prêtres de la pédophilie mais qu'il serait néfaste pour le ministère sacerdotal. La pédophilie est une maladie mentale et le mariage n'a aucune influence sur le pédophile.

Cher Paul, cela ne s'adressait pas particulièrement à toi.
Je suis confuse et j'approuve entièrement le "mariage" des prêtres au Christ et à son Epouse l'Eglise.
Mais comme le sujet est la pédophilie des prêtres Embarassed

Alors là, tu as raison, quoique dire "prêtres mariés au Christ" Confused ... Va pour une religieuse, comme notre amie Elisabeth, entrée au Carmel, mais un prêtre? Confused
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Dim 6 Déc 2009 - 22:59

Mécréant-LV a écrit:
lol j'adore cette campagne merdiatique incessante contre les prêtres pédophiles, et le SILENCE ASSOURDISSANT de ces mêmes me.rdias Kollabos sur la pédophilie institutionnalisée, en...Islam...là, subitement, et comme par hasard, ca n'a rien à voir avec la religion...Aïcha ??? Connais pas, bien évidemment...mais les prêtres pédophiles, là, c'est la faute à l'Eglise toute entière, hein ???

Saloperies d'ordures merdiatiques, TOUJOURS à vomir sur l'Eglise, et RAMPER DEVANT VOS MAÎTRES MUSULMANS

Note aux modos : MERCI de NE PAS censurer ce post...lorsque j'écris "merdia", ca ne veut pas dire "média"

Oui, arrête de toujours parler de l'islam, tu vas passer pour un islamophobe! Laughing

Combien de professeurs d'école masculins ont des penchants pour les p'tits gars? Quand un d'entre eux se fait prendre, personne ne parle des écoles comme de repaires de pédophiles ou ne parle d'arrêter d'envoyer son enfant à l'école, mais quand c'est l'Église et les prêtres...

:evil:
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Lun 7 Déc 2009 - 1:33

Paul a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:
Paul a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:
Les tendances pédophiles n'ont rien à voir avec le fait qu'un homme ou prêtre soit marié ou pas.
C'est un acte qui s'exerce sur des enfants. Sad Crying or Very sad
Un acte condamnable.

Ces actes là, existent aussi chez les hommes célibataires et mariés.

Le mariage des prêtres n'empêcherait en rien cette perversité envers des enfants pour ceux enclins à cette tendance.

Le Célibat quel qui soit, choisi ou pas, n'excuse pas cela.

Je n'arrive pas à nuancer dès que cela touche un enfant Embarassed

Je ne dis pas que le mariage préserverait les prêtres de la pédophilie mais qu'il serait néfaste pour le ministère sacerdotal. La pédophilie est une maladie mentale et le mariage n'a aucune influence sur le pédophile.

Cher Paul, cela ne s'adressait pas particulièrement à toi.
Je suis confuse et j'approuve entièrement le "mariage" des prêtres au Christ et à son Epouse l'Eglise.
Mais comme le sujet est la pédophilie des prêtres Embarassed

Alors là, tu as raison, quoique dire "prêtres mariés au Christ" Confused ... Va pour une religieuse, comme notre amie Elisabeth, entrée au Carmel, mais un prêtre? Confused

Cher Paul, une union mystique, n'est-elle pas un mariage.?
Une âme ne peut-elle être épousée et ce faire l'épouse.?
Il existe pour l'âme un temps de fiancailles suivi des épousailles.
L'âme n'est ni féminin, ni masculin.
Mais je dis peut-être de grosses bêtises Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Lun 7 Déc 2009 - 17:29

Arc-en-Ciel a écrit:
Paul a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:
Paul a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:
Les tendances pédophiles n'ont rien à voir avec le fait qu'un homme ou prêtre soit marié ou pas.
C'est un acte qui s'exerce sur des enfants. Sad Crying or Very sad
Un acte condamnable.

Ces actes là, existent aussi chez les hommes célibataires et mariés.

Le mariage des prêtres n'empêcherait en rien cette perversité envers des enfants pour ceux enclins à cette tendance.

Le Célibat quel qui soit, choisi ou pas, n'excuse pas cela.

Je n'arrive pas à nuancer dès que cela touche un enfant Embarassed

Je ne dis pas que le mariage préserverait les prêtres de la pédophilie mais qu'il serait néfaste pour le ministère sacerdotal. La pédophilie est une maladie mentale et le mariage n'a aucune influence sur le pédophile.

Cher Paul, cela ne s'adressait pas particulièrement à toi.
Je suis confuse et j'approuve entièrement le "mariage" des prêtres au Christ et à son Epouse l'Eglise.
Mais comme le sujet est la pédophilie des prêtres Embarassed

Alors là, tu as raison, quoique dire "prêtres mariés au Christ" Confused ... Va pour une religieuse, comme notre amie Elisabeth, entrée au Carmel, mais un prêtre? Confused

Cher Paul, une union mystique, n'est-elle pas un mariage.?
Une âme ne peut-elle être épousée et ce faire l'épouse.?
Il existe pour l'âme un temps de fiancailles suivi des épousailles.
L'âme n'est ni féminin, ni masculin.
Mais je dis peut-être de grosses bêtises Embarassed

Y a-t-il beaucoup d'hommes qui ont contracté un mariage mystique avec le Christ? Il me semble que ce genre d'union est plus fréquent avec des femmes... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Mar 8 Déc 2009 - 1:07

Benoît XVI recevra l'archevêque de Dublin, Mgr Diarmuid Martin

Brèves

Le 07 décembre 2009 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - Le vendredi 11 décembre prochain, le pape Benoît XVI recevra le Cardinal Sean Brady, président de la Conférence épiscopale d'Irlande ainsi que l'archevêque de Dublin, Mgr Diarmuid Martin, "dans le but d'une information et d'une évaluation sur la douloureuse situation de l'Eglise en Irlande, suite à la récente publication du rapport de la commission Murphy" ('Murphy Commission Report').

Le Père Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, a confirmé ce lundi 7 décembre que les responsables des dicastères de la Curie romaine compétents et le Nonce d'Irlande participeront également à la rencontre.

Le Rapport Murphy, publié le jeudi 26 novembre, dénonce que l'archidiocèse de Dublin et d'autres autorités de l'Eglise ont couvert des abus et maltraitances commis sur des centaines d'enfants par des prêtres dans des établissements catholiques irlandais.

Après avoir pris connaissance, en juin dernier, du contenu détaillé du rapport, le pape Benoît XVI est apparu "visiblement bouleversé et choqué, d'entendre certaines choses dites dans le rapport Ryan, d'entendre les souffrances des enfants, à l'exact opposé selon lui de l'expression de l'amour de Dieu », avait indiqué Mgr Diarmuid Martin, archevêque de Dublin. Il avait aussi précisé que Benoît XVI avait demandé un « examen approfondi » de la vie de l'Eglise en Irlande.

Le 27 novembre dernier, l'actuel archevêque de Dublin, Mgr Diarmuid Martin, a demandé publiquement pardon pour la dissimulation de ces cas de pédophilie. "Aucun mot d'excuse ne sera jamais suffisant", a-t-il déclaré.

Lire le rapport de la commission d'enquête en anglais :

1 - Couverture
2 - Signatures
3 - Sommaire
4 - Première partie
5 - Couverture de la seconde partie
6 - Seconde partie
7 - Couverture des appendices
8 - Appendices
Source : Ministère irlandais de la justice

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=0712099_irlande
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Jeu 10 Déc 2009 - 14:35

Chantal vient de me signaler ce sujet par MP.

Je tiens à répondre à Oculus :

JAMAIS LE DROIT CANON N'A ENVISAGE UNE QUELCONQUE PROTECTION DES PEDOPHILES.


Voilà ce qui s'est passé : pendant des années, les autorités pastorales des diocèses et des académies scolaires ont cru pouvoir gérer la pédophilie de certains prêtres et instituteurs en déplaçant les coupables. Ce fut une erreur grave AU PLAN PASTORAL, qui vint à l'idée des évêques car c'est ainsi que, depuis des siècles, ils géraient les prêtres ayant des maîtresses. Or la pédophilie est une DEVIATION SEXUELLE aux conséquences graves, et sans possibilité d'amendement de la part du coupable / malade.



Le jeune Monseigneur Ratzinger, dans les années 70, fut l'un des premier à dénoncer cela et à appliquer une règle stricte dans son diocèse.

Puis il fallut le scandale aux USA pour que Jean-Paul II, poussé par le cardinal Ratzinger, décide de traiter le problème à la base :

Trois décisions furent prises :
1° Refus de tout candidat au sacerdoce ayant une forte orientation homosexuelle (car il y a un rapport chez ceux qui touchent aux jeunes garçons).
2° Tout prêtre accusé de cela et reconnu coupable est réduit à l'état laïc (fini les déplacements).
3° Il est dénoncé au procureurs (fini le silence sur ces scandales).


Par contre, il n'y a pas d'excommunication qui reste réservée aux crimes que le monde actuel croit être de bonnes choses (l'avortement).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Jeu 10 Déc 2009 - 17:26

Arnaud Dumouch a écrit:
Chantal vient de me signaler ce sujet par MP.

Je tiens à répondre à Oculus :

JAMAIS LE DROIT CANON N'A ENVISAGE UNE QUELCONQUE PROTECTION DES PEDOPHILES.


Voilà ce qui s'est passé : pendant des années, les autorités pastorales des diocèses et des académies scolaires ont cru pouvoir gérer la pédophilie de certains prêtres et instituteurs en déplaçant les coupables. Ce fut une erreur grave AU PLAN PASTORAL, qui vint à l'idée des évêques car c'est ainsi que, depuis des siècles, ils géraient les prêtres ayant des maîtresses. Or la pédophilie est une DEVIATION SEXUELLE aux conséquences graves, et sans possibilité d'amendement de la part du coupable / malade.



Le jeune Monseigneur Ratzinger, dans les années 70, fut l'un des premier à dénoncer cela et à appliquer une règle stricte dans son diocèse.

Puis il fallut le scandale aux USA pour que Jean-Paul II, poussé par le cardinal Ratzinger, décide de traiter le problème à la base :

Trois décisions furent prises :
1° Refus de tout candidat au sacerdoce ayant une forte orientation homosexuelle (car il y a un rapport chez ceux qui touchent aux jeunes garçons).
2° Tout prêtre accusé de cela et reconnu coupable est réduit à l'état laïc (fini les déplacements).
3° Il est dénoncé au procureurs (fini le silence sur ces scandales).


Par contre, il n'y a pas d'excommunication qui reste réservée aux crimes que le monde actuel croit être de bonnes choses (l'avortement).

Hier, un Père rédemptoriste de Sainte-Anne-de-Beaupré (Canada) a été arrêté pour agressions sexuelles sur des enfants. Encore une histoire de pédophilie concernant un prêtre... Crying or Very sad Je prie pour lui et pour ses victimes afin que Dieu les aide à réparer les blessures de leur coeur.

Un hétérosexuel candidat au sacerdoce ne pourrait-il pas présenter un risque de pédophilie ou si c'est plus marqué chez des homosexuels?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Jeu 10 Déc 2009 - 17:45

La pédophilie existe chez les hétérosexuels comme le prouvent trop souvent hélas, les pères de famille en prison pour ce crime. Cependant, une identité sexuelle équilibrée est plus fréquente, tout de même chez les hétérosexuerls puisque c'est dans le sens de la nature.
L'homosexualité implique par définition une sortie de l'ordre de la nature et une recherche, souvent angoissée, de son identité, du rapport à son père, à sa mère, à l'enfant.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Jeu 10 Déc 2009 - 20:20

Encore une question à Oculus :

Je vous défie, Oculus de me trouver, ces soi-disant canons qui protégerait les prêtres pédophiles. Bon courage !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Oculus



Masculin Messages : 2568
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Ven 11 Déc 2009 - 21:18

Citation :
Je vous défie, Oculus de me trouver, ces soi-disant canons qui protégerait les prêtres pédophiles. Bon courage
!

Et vous avez raison de me défier , car je n'ai jamais dit cela Shocked

ce qui protègerait vraiment les enfants catholiques de la pédophilie de certains clercs, ça serait
de mettre les évêques qui ont fait passer la peur du scandale et le souci de la réputation Avant la sécurité des enfants à la retraite d'office .

jusqu'ici le saint Père ne l'a pas fait . Il a même fait l'inverse puique le symbole même de cette conduite avec tout ce qu'elle a entrainé comme incommensurables dégats a été promu au vatican
membre de plusieurs dicastères et placé à un poste honorifique , je parle du cardinal Law, ancien archevêque de Boston .
Pourquoi voulez-vous que les évêques changent quoi que ce soit au comportement de dissimulation habituel puisqu'en quelque sorte , on leur fait comprendre que c'est ce qu'on attend d'eux finalement ?
alors , les excuses, les belles paroles , les regrets et autres hontes ne changent rien à l'affaire ,
il n'y a que les actes qui parlent et nous ne serons jugés que sur nos actes .
Tant que le plan de carrière épiscopal ne sera pas pulvérisé par une sévérité sans failles de Rome
sur ces comportements , tout continuera comme avant , parceque c'est la CULTURE SECULAIRE de SECRET qui prédomine , voilà ce que j'ai dit .
Si le Pape veut s'attaquer à cela , il en a tous les moyens , s'il ne fait rien , c'est qu'il pense que ce n'est pas si grave , comme ont pensé tous ses prédécesseurs avant lui ... hélas !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Ven 11 Déc 2009 - 21:38

[quote]
Oculus a écrit:

de mettre les évêques qui ont fait passer la peur du scandale et le souci de la réputation Avant la sécurité des enfants à la retraite d'office .

Ce serait une erreur. En effet, c'est le monde entier des éducateurs qui a cru bien agir ainsi, à cause d'une MÉCONNAISSANCE de ce qu'est cette déviance sexuelle. Tout le monde s'est fait prendre au piège à commencer par Mgr Gaillot avec le prêtre canadien Vadboncoeur qu'il avait accueilli, croyant sincèrement qu'il s'était amendé !



Et ce n'est pas fini. J'ai mis en garde une fois dans ce site contre les déconvenues qui viendront tôt ou tard, avant 20 ans, à propos de l'adoption par des couples homosexuels masculins. En disant cela, j'ai raison trop tôt. Si je sortais ces propos à la TV, je disqualifierai à jamais ma parole. Il faut donc que l'expérience des gens avance.

De même, il ne sert à rien de briser les évêques de jadis. PAR CONTRE, MAINTENANT, si un évêque agit comme cela et couvre un prêtre pédophile, IL N'Y AUIRA PLUS D'EXCUSE D'IGNORANCE.




Citation :
jusqu'ici le saint Père ne l'a pas fait . Il a même fait l'inverse puique le symbole même de cette conduite avec tout ce qu'elle a entrainé comme incommensurables dégats a été promu au vatican

Vous connaissez mal l'Eglise. être mis dans un administration du Vatican, alors qu'on était archevêque d'active, n'est absolument pas une promotion. C'est un placard !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Ven 11 Déc 2009 - 21:48

Oculus a écrit:
Citation :
Je vous défie, Oculus de me trouver, ces soi-disant canons qui protégerait les prêtres pédophiles. Bon courage
!

Et vous avez raison de me défier , car je n'ai jamais dit cela Shocked

ce qui protègerait vraiment les enfants catholiques de la pédophilie de certains clercs, ça serait
de mettre les évêques qui ont fait passer la peur du scandale et le souci de la réputation Avant la sécurité des enfants à la retraite d'office .

jusqu'ici le saint Père ne l'a pas fait . Il a même fait l'inverse puique le symbole même de cette conduite avec tout ce qu'elle a entrainé comme incommensurables dégats a été promu au vatican
membre de plusieurs dicastères et placé à un poste honorifique , je parle du cardinal Law, ancien archevêque de Boston .
Pourquoi voulez-vous que les évêques changent quoi que ce soit au comportement de dissimulation habituel puisqu'en quelque sorte , on leur fait comprendre que c'est ce qu'on attend d'eux finalement ?
alors , les excuses, les belles paroles , les regrets et autres hontes ne changent rien à l'affaire ,
il n'y a que les actes qui parlent et nous ne serons jugés que sur nos actes .
Tant que le plan de carrière épiscopal ne sera pas pulvérisé par une sévérité sans failles de Rome
sur ces comportements , tout continuera comme avant , parceque c'est la CULTURE SECULAIRE de SECRET qui prédomine , voilà ce que j'ai dit .
Si le Pape veut s'attaquer à cela , il en a tous les moyens , s'il ne fait rien , c'est qu'il pense que ce n'est pas si grave , comme ont pensé tous ses prédécesseurs avant lui ... hélas !


- Est-ce qu'on est plus compatissant ,ou plus bon que ces évêques ?
- Est ce que toi ou moi a-t-on le droit de juger ou de douter de la compassion que le cardinal Law éprouvent pour ces enfants ? dont il a entendu les témoignages contrairement à nous
- Est -ce que toi ou moi en a-t-on le droit de douter du dégoût que le cardinal Law éprouvaient face aux actes de ces prêtres dont certain il a aimé comme des fils puisqu'il était leur évêques

C'est tjrs facile de juger lorsque ce n'est pas nous qui prenons les decisions . Ce n'est pas pour rien qu'on prie à la messe pour nos évêques et le pape .Exerce un pouvoir décisionnaire ce n'est jamais facile et ça l'est encore moins dans l'Eglise que dans la société . Tout décision exige qu' il faut tjrs prendre en considération tous les victimes , tous les personnes dont on a la charge , l'époque dans la quelle on se trouve, les conséquences à court terme de notre décision , ... .
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Ven 11 Déc 2009 - 22:48

[quote="Arnaud Dumouch"]
Citation :
Oculus a écrit:

de mettre les évêques qui ont fait passer la peur du scandale et le souci de la réputation Avant la sécurité des enfants à la retraite d'office .

Ce serait une erreur. En effet, c'est le monde entier des éducateurs qui a cru bien agir ainsi, à cause d'une MÉCONNAISSANCE de ce qu'est cette déviance sexuelle. Tout le monde s'est fait prendre au piège à commencer par Mgr Gaillot avec le prêtre canadien Vadboncoeur qu'il avait accueilli, croyant sincèrement qu'il s'était amendé !

Quand est-ce arrivé? J'ai peut-être entendu parler de ça mais impossible de me souvenir...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Ven 11 Déc 2009 - 23:31

Le pape Benoît XVI aux évêques irlandais : douleur et honte pour les abus

Synthèse

Le 11 décembre 2009 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - En début d'après-midi, la Salle-de-Presse du Saint-Siège a confirmé la réunion, tenue ce matin, entre le Saint-Père Benoît XVI, de hauts représentants de l'épiscopat irlandais et de hauts dirigeants de la Curie romaine, en vue de traiter des graves évènements mis en lumière par la Commission d'enquête sur le diocèse de Dublin:

"Après une étude détaillée du rapport, le Pape a une nouvelle fois exprimé son dégoût et sa grande peine face aux agissements de membres du clergé qui ont trahi leurs promesses solennelles devant Dieu, ainsi que la confiance de leurs victimes, de leurs familles et de la société toute entière. Il partage la douleur, le sentiment de trahison et de honte des fidèles irlandais, et s'unit à leur prière en ce moment noir de la vie de l'Eglise. Il demande aux catholiques d'Irlande et du monde de prier avec lui pour les victimes, leurs familles et tous ceux qui sont affectés par ces crimes odieux."

Le Saint-Père garantit à toutes les victimes que l'Eglise poursuivra ce devoir avec la plus grande attention, afin de comprendre comment des faits aussi honteux ont pu se produire, et de déployer un meilleure stratégie afin que cela ne se reproduise pas. Le Saint-Siège examine les diverses questions mises en évidence par l'enquête, y compris jusqu'au gouvernements des diocèses, responsables en dernière instance de la cure pastorale des enfants.

Le Pape a l'intention d'adresser une lettre pastorale aux catholiques irlandais, qui précisera les actions engagées pour solutionner cette crise. Il encourage chaque fidèle "à se consacrer avec générosité au service de l'enfance, et de persévérer dans les œuvres à l'imitation du Bon Pasteur".

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=1112093_irlande
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Sam 12 Déc 2009 - 7:13

[quote="Paul"]
Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Oculus a écrit:

de mettre les évêques qui ont fait passer la peur du scandale et le souci de la réputation Avant la sécurité des enfants à la retraite d'office .

Ce serait une erreur. En effet, c'est le monde entier des éducateurs qui a cru bien agir ainsi, à cause d'une MÉCONNAISSANCE de ce qu'est cette déviance sexuelle. Tout le monde s'est fait prendre au piège à commencer par Mgr Gaillot avec le prêtre canadien Vadboncoeur qu'il avait accueilli, croyant sincèrement qu'il s'était amendé !

Quand est-ce arrivé? J'ai peut-être entendu parler de ça mais impossible de me souvenir...

Lorsqu'il était évêque, il y a reçu la supplique d'un prêtre canadien condamné pour pédophilie. Il a cru en son repentir, il l'a accueilli, il lui a confié une paroisse.

Un an plus tard, les plaintes pour viol de petits garçons tombaient.

Lors du procès du prêtre Vadeboncoeur, Monseigneur Gaillot a donc du comparaitre et s'expliquer sur sa naïveté.

Cette page résume l'affaire :

http://www.denistouret.net/constit/Gaillot.html

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Sam 12 Déc 2009 - 10:53

L'excommunication est automatique pour une fillette et sa mère...
Mais la pédophilie des prêtres et leur couverture par les évêques n'appellent que "regret et honte". Même pas une proposition de dédomagement matériel.

Rien que des mots...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Sam 12 Déc 2009 - 11:28

Adamev falsifiant la vérité, cela va apporter au débat.
JAMAIS la fillette n'a subi aucune excommunication, mais seulement toute personne qui, se disant catholique, provoque volontairement un avortement suivi d'effet.

La fillette vous paraît VOLONTAIRE, ADULTE, RESPONSABLE ?

Allez voir plutôt du côté de la grand-mère de l'enfant avorté et des médecins. A ce qu'on m'a dit, la grand-mère aurait provoqué l'avortement contre l'avis du grand-père (dont elle était divorcé), ce grand-père ayant lui-même organisé une équipe de médecin qui entourait la petite.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
fredsinam



Messages : 3924
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Sam 12 Déc 2009 - 11:58

adamev a écrit:
L'excommunication est automatique pour une fillette et sa mère...
Mais la pédophilie des prêtres et leur couverture par les évêques n'appellent que "regret et honte". Même pas une proposition de dédomagement matériel.

Rien que des mots...

l'Eglise des US a déboursé plus de 2,1 milliards de dollars aux victimes d’abus et en Irlande la communauté religieuse mise en question a déjà payé plusieurs million et ce n'est pas fini . Quant à l'excommunication ce n'est en aucun cas une peine ou une punition qu'on affligerait à un pécheur , pour cela il y a la confession l'excommunication c'est une mesure préventive qu'on prend lorsqu'on juge que la foi de l'Église est menacé . Et Menace quelqu'un d'excommunication pcq il abuse d'un enfant ça n'a pas de sens , car il sait consciemment le mal qu'il fait contrairement à l'avortement ou au divorce où l'objection de conscience n'existe plus dans notre société .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Sam 12 Déc 2009 - 17:45

bonjour a tous

ces pretres vont ils etre juges par la justice des hommes? Question
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Sam 12 Déc 2009 - 17:59

S'ils sont dénoncés à la justice des hommes, certainement. Et ils seront jugés aussi selon la justice de Dieu au jour du Jugement.

"Tout ce que vous faites aux plus petits de mes frères, c'est à moi que vous le faites".
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80863
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Sam 12 Déc 2009 - 18:01

Jadis, ils ne l'étaient pas, comme d'ailleurs les instituteurs éducateurs. Depuis 15 ans, la pédophilie, même intra familiale est jugée en cours d'Assise et condamnée à de lourdes peines de prison.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande   Sam 12 Déc 2009 - 18:35

adamev a écrit:
L'excommunication est automatique pour une fillette et sa mère...
Mais la pédophilie des prêtres et leur couverture par les évêques n'appellent que "regret et honte". Même pas une proposition de dédomagement matériel.

Rien que des mots...

Il est vrai que la fillette n'a jamais été excommunié, et l'excommunication de la mère a été levé par la conférence des éveques du Brézil.( tiens bizarre les journaux ne l'ont pas dit Rolling Eyes )
Contrairement aux commentaires entendu içi ou la, l'Eglise Catholique est loin d'etre une secte, car les eveques du monde entier était loin d'etre tous d'accord sur cette affaire.
Je pense qu'on me confirmera mais une excommunication n'est jamais automatique, je crois, sinon certains éveque n'aurait jamais dit qu'il ne fallait pas excommunier.

Citation :
Mgr Norbert Turini, évêque de Cahors, dit «comprendre» l'émotion suscitée par cette affaire. «Pourquoi ajouter de la sévérité à tant de souffrance ?», se demande-t-il dans un communiqué. «Je défends et défendrai toujours la dignité et le respect de la vie de son origine à son terme», dit-il, mais «l'amour et la miséricorde parlent toujours plus fort dans les Evangiles, que la condamnation et l'exclusion». Et Mgr Turini d'assurer à cette femme et à sa fille «qu'elles sont et seront toujours aimées par le Dieu de Jésus-Christ que nous appelons Notre Père».

La critique de Mgr Yves Patenôtre est un peu plus acerbe encore. Au nom de la Mission de France, l'archevêque de Sens-Auxerre juge «inacceptable cette décision abrupte d'excommunier». «Bien sûr l'avortement est un acte de mort ; il inscrit dans la chair de celles qui l'ont vécu des blessures qui ne se fermeront peut-être jamais. Mais comment se peut-il que devant un tel drame, l'Église se soit manifestée pour juger et condamner plutôt que pour entrer en compassion et reconduire vers la vie?», écrit-il dans son communiqué.


«Nous ne nous reconnaissons pas dans cette mesure»

Cette excommunication «ne tient compte ni du drame vécu, ni du danger physique et moral encouru par cette enfant», estime encore Mgr Patenôtre. «Nous le disons fermement à tous ceux qui sont troublés, nous ne nous reconnaissons pas dans cette mesure et nous demandons qu'elle soit levée le plus vite possible.»

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lettre du pape sur la pédophilie, à l'Eglise d'Irlande
» Comment envoyer une lettre au Pape François ?
» Lettre du Pape Benoît XVI aux séminaristes
» Lettre au Pape
» Le pape souligne que le baptême est une force pour tous les jours : « Notre immersion dans la mort et la résurrection du Christ,...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: