DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La nuit du néant (la nuit de l'esprit)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 13 Nov 2009, 17:47

La nuit du néant

« […] À compter d’avril 1896 et jusqu’à sa mort, Thérèse avance dans la nuit. Une nuit de la foi vécue dans la foi. Non seulement Thérèse est gagnée par un non-goût de Dieu mais elle est assaillie par d’incessants murmures qui insinuent, par-delà sa vie présente, un éternel néant : Les ténèbres empruntant la voix des pécheurs, écrit-elle, me disent en se moquant de moi : Tu rêves la lumière, une patrie embaumée des plus suaves parfums, tu rêves la possession éternelle du Créateur de toutes ces merveilles, tu crois sortir un jour des brouillards qui t'environnent, avance, avance, réjouis-toi de la mort qui te donnera non ce que tu espères, mais une nuit plus profonde encore, la nuit du néant (C G, 6 vE). Une lourde opacité envahit Thérèse au point d’assombrir sa foi et d’éclipser son espérance. Si vous saviez dans quelles ténèbres je suis plongée, confie-t-elle à soeur Thérèse de Saint-Augustin. Je ne crois pas à la vie éternelle ; il me semble qu’après cette vie mortelle, il n’y a plus rien ; tout a disparu pour moi, il ne me reste plus que l’amour. « Elle me parlait de cet état d’âme comme d’une tentation », dira la soeur. Son “épreuve de la foi”, ainsi que Thérèse l’appelle, revêt une rare violence parce qu’elle est altérée par la tentation du doute en l’existence du Ciel. Thérèse fut acculée à ratifier ce que le doute lui suggérait. Ce qu’au plus fort de l’épreuve, elle ne fit jamais. Certes, Thérèse a subi les morsures du doute. Elle n’en est pas moins demeurée dans la foi. Une foi assombrie, mais non anéantie. Finalement, une foi décuplée, affermie par sa mise à l’épreuve […] ».


Extrait d’un article de la revue "Feu et Lumière" - Octobre 2005

http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-la-nuit-de-la-foi--39301819.html
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Sam 14 Nov 2009, 17:13

C'est une nuit de l'esprit, une impression intellectuelle que Dieu n'existe pas, qu'elle n'a plus la foi.

Le but de cette épreuve, qui la laissera désespérée par moment (Dieu est son seul trésor) est de préparer son coeur à la vision béatifique. Car nul ne peut voir Dieu sans mourir tant la vie intime de Dieu est kénose.

Cette épreuve vient donc directement de l'Esprit Saint, pour achever la purification de son âme.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Sam 14 Nov 2009, 17:20

Mère Téresa n'a-t-elle pas eu une expérience du même genre? Ça nous montre que même les plus grands saints peuvent avoir des moments de doute, encore plus les simples fidèles comme nous.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Sam 14 Nov 2009, 17:24

Tout homme y passe, en ce monde ou dans l'autre. C'est nécessaire. Le Christ lui-même y est passé à la croix selon saint Paul :

Citation :
Hébreux 5, 7 C'est lui qui, aux jours de sa chair, ayant présenté, avec une violente clameur et des larmes, des implorations et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé en raison de sa piété,
Hébreux 5, 8 tout Fils qu'il était, apprit, de ce qu'il souffrit, l'obéissance ;
Hébreux 5, 9 après avoir été rendu parfait, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent principe de salut éternel,

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Sam 14 Nov 2009, 17:35

Arnaud Dumouch a écrit:
Tout homme y passe, en ce monde ou dans l'autre. C'est nécessaire. Le Christ lui-même y est passé à la croix selon saint Paul :

Citation :
Hébreux 5, 7 C'est lui qui, aux jours de sa chair, ayant présenté, avec une violente clameur et des larmes, des implorations et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé en raison de sa piété,
Hébreux 5, 8 tout Fils qu'il était, apprit, de ce qu'il souffrit, l'obéissance ;
Hébreux 5, 9 après avoir été rendu parfait, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent principe de salut éternel,

À Gethsémani aussi: "Père, si c'est possible, que cette coupe s'éloigne de moi! Cependant, non pas comme je veux mais comme tu veux." - Matthieu 26, 39
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Mar 17 Nov 2009, 17:59

Tout cela fait penser à la nuit obscure de Saint jean de la Croix
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Mar 17 Nov 2009, 20:12

La nuit obscure est souvent une notion différente. Elle est vécue dans la joie et l'extase car elle est, face à la lulmière immense de Dieu, la réaction de l'âme aveuglée devant tant de clarté.
Citation :
Ex : Psaume 36, 9 Ils s'enivrent de la graisse de ta maison, au torrent de tes délices tu les abreuves ;
Psaume 36, 10 en toi est la source de vie, par ta lumière nous voyons la lumière.


La nuit de l'esprit, au contraire est l'expérience du désespoir quand Dieu se cache.

Citation :
Ex : "Mon Dieu mon Dieu, pourquoi m'as tu abandonné ?"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Mer 18 Nov 2009, 21:31

Citation :
Mère Téresa n'a-t-elle pas eu une expérience du même genre? Ça nous montre que même les plus grands saints peuvent avoir des moments de doute, encore plus les simples fidèles comme nous.

Mère Téresa a vécue très long temps. Elle semble avoir vécue des moments spirituels très profond et très intenses (semblable aux saints mystiques, des nuits de l'esprit et des nuits obscures) pendant une partie de sa vie (environs jusqu'à l'âge de 40 ans). Et l'autre partie de sa vie (la suite, l'autre 40 ans) fut, il me semble, une longue nuit de l'esprit (retour à la nuit de l'esprit). Alors elle a fait des oeuvres charitables pendant cette longue nuit de l'esprit qui à mon avis a durée environs 30 ans ou 40 ans. Elle est certainement une très grande sainte... Une nouvelle sorte de sainte que ce monde sans Dieu (nuit de l'esprit) avait besoin et a et aura besoin toujours d'avantage dans l'avenir. Ce monde devient de plus en plus un monde sans Dieu...
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Jeu 19 Nov 2009, 18:21

Oui je comprends la différence Arnaud
et tu as raison Tourterelle
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
petitegrenouille



Féminin Messages : 105
Inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Lun 23 Nov 2009, 18:18

Arnaud Dumouch a écrit:
La nuit obscure est souvent une notion différente. Elle est vécue dans la joie et l'extase car elle est, face à la lulmière immense de Dieu, la réaction de l'âme aveuglée devant tant de clarté.
Citation :
Ex : Psaume 36, 9 Ils s'enivrent de la graisse de ta maison, au torrent de tes délices tu les abreuves ;
Psaume 36, 10 en toi est la source de vie, par ta lumière nous voyons la lumière.


La nuit de l'esprit, au contraire est l'expérience du désespoir quand Dieu se cache.

Citation :
Ex : "Mon Dieu mon Dieu, pourquoi m'as tu abandonné ?"

Et quand on dit "Seigneur pourquoi m'as tu laissé faire cela?" que l'on se sent minable et que l'on aurait préféré mourir que d'avoir fait ce péché-là, que l'on sent bien que sans la grâce on n'est rien, que par soi même on ne peut rien de bon, est ce que on est dans la nuit de l'esprit?
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Lun 23 Nov 2009, 18:26

Je crois bien que c'est l'aiguillon du remords propre à amener à la repentance et à nouveauté de vie
Revenir en haut Aller en bas
petitegrenouille



Féminin Messages : 105
Inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Lun 23 Nov 2009, 18:39

D'ailleurs à propos du remord, j'ai lu je ne sais plus où que Saint Pierre avait pleuré jusqu'à la fin de sa vie pour avoir renié le Christ. Le remord, c'est dur à supporter et ca ronge, comme un vers.

Mais qu'est ce qu'on peut faire quand le remord nous poursuit alors qu'on a demandé pardon et qu'on a essayé de "payer sa dette"?? est ce que le remord qui dure toute une vie permet de purifier l'âme? et que c'est justement pour cela que le remord peut durer longtemps?
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Lun 23 Nov 2009, 19:03

Le remord mène je pense à la repentance, et surtout c'est aussi le fait de ce découvrir, nous sommes pécheurs, nous faisons du mal, et si Dieu n'était pas miséricordieux (je n'aime pas les si enfin bref) on finirait en enfer.

En quelque sorte ce rendre compte qu'on fait du mal, demander pardon et voir à quels point nous sommes petits et parfois méchant c'est être sur la bonne route, un cœur droit et pur n'arrive à être consolé que par Dieu.

Si vous me permettez je mettrais un extrait merveilleux, j'espère éclairera tout le monde. Gloire à Dieu. cheers

Citation :
8. De la familiarité que l'amour établit entre Jésus et l'âme fidèle

1. Quand Jésus est présent, tout est doux et rien ne semble difficile; mais quand Jésus se retire, tout fatigue.
Quand Jésus ne parle pas au-dedans, nulle consolation n'a de prix; mais si Jésus dit une seule parole, on est merveilleusement consolé.
Marie-Madeleine ne se leva-t'elle pas aussitôt du lit où elle pleurait, lorsque Marthe lui dit: Le maître est là, et vous appelle ?
Heureux moment où Jésus appelle des larmes à la joie de l'esprit !
Combien, sans Jésus, n'êtes-vous pas aride et insensible !
Et quelle vanité, quelle folie, si vous désirez autre chose que Jésus-Christ ! Ne serait-ce pas une plus grande perte que si vous aviez perdu le monde entier ?
2. Que peut vous donner le monde sans Jésus ?
Etre sans Jésus, c'est un insupportable enfer; être avec Jésus, c'est un paradis de délices.
Si Jésus est avec vous, nul ennemi ne pourra vous nuire.
Qui trouve Jésus trouve un trésor immense, ou plutôt un bien au-dessus de tout bien.
Qui perd Jésus perd plus et beaucoup plus que s'il perdait le monde entier.
Vivre sans Jésus, c'est le comble de l'indigence; être uni à Jésus, c'est posséder des richesses infinies.
3. C'est un grand art que de savoir converser avec Jésus, et une grande prudence que de savoir le retenir près de soi.
Soyez humble et pacifique, et Jésus sera avec vous.
Que votre vie soit pieuse et calme, et Jésus demeurera près de vous.
Vous éloignerez bientôt Jésus et vous perdrez sa grâce, si vous voulez vous répandre au-dehors.
Et si vous l'éloignez et le perdez, qui sera votre refuge et quel autre ami chercherez-vous ?
Vous ne sauriez vivre heureux sans ami; et si Jésus n'est pas pour vous un ami au-dessus de tous les autres, n'attendez que tristesse et désolation.
Qu'insensé vous êtes, si vous mettez en quelque autre votre confiance ou votre joie !
Il vaudrait mieux avoir le monde entier contre vous, que d'être dans la disgrâce de Jésus.
Qu'il vous soit donc plus cher que tout ce qui vous est cher.
4. Aimez tous les autres pour Jésus, et Jésus pour lui-même.
Lui seul doit être aimé uniquement, parce qu'il est le seul ami bon, fidèle, entre tous les amis.
Aimez en lui et à cause de lui vos amis et vos ennemis, et priez-le pour tous afin que tous le connaissent et l'aiment.
Ne souhaitez jamais d'obtenir aucune préférence dans l'estime ou l'amour des hommes; car cela n'appartient qu'à Dieu, qui n'a point d'égal.
Ne désirez point que quelqu'un s'occupe de vous dans son coeur, et ne soyez vous-même préoccupé de l'amour de personne; mais que Jésus soit en vous et en tout homme de bien
5. Soyez pur et libre au-dedans, sans aucune attache à la créature.
Il vous faut être dépouillé de tout, et offrir à Dieu un coeur pur, si vous voulez être libre et goûter comme le Seigneur est doux.
Et certes, jamais vous n'y parviendrez si sa grâce ne vous prévient et ne vous attire: de sorte qu'ayant exclu et banni tout le reste, vous soyez seul uni à lui seul.
Car lorsque la grâce de Dieu visite l'homme, alors il peut tout; et quand elle se retire, alors il est pauvre et infirme, et ne semble réservé qu'aux châtiments.
En cet état même, il ne doit ni se laisser abattre ni désespérer, mais il doit se soumettre avec calme à la volonté de Dieu et souffrir pour l'amour de Jésus-Christ tout ce qui lui arrive: car l'été succède à l'hiver, après la nuit revient le jour, et après la tempête une grande sérénité.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Lun 23 Nov 2009, 20:23

Merci Vincent....là, nous ne sommes pas dans la nuit , avec Lui...!!!

De qui est le texte ?
Revenir en haut Aller en bas
petitegrenouille



Féminin Messages : 105
Inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Lun 23 Nov 2009, 21:05

merci Vincent!!!!!!!!!!!!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Mar 24 Nov 2009, 04:35

petitegrenouille a écrit:


Et quand on dit "Seigneur pourquoi m'as tu laissé faire cela?" que l'on se sent minable et que l'on aurait préféré mourir que d'avoir fait ce péché-là, que l'on sent bien que sans la grâce on n'est rien, que par soi même on ne peut rien de bon, est ce que on est dans la nuit de l'esprit?

C'est une marque repentir ! Thumright

Mais la nuit de l'esprit est plus radicale. Elle se caractérise par la perte de ce qui donne sens à la vie et conduit au désespoir. Elle laisse l'homme BRISE. Quand on l'a vécu, on le sait.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Mar 24 Nov 2009, 09:24

Bonjour à tous,

Bien que la nuit de la foi puisse arriver dans l'autre monde, est ce que sur terre celle ci arrive plus particulièrement à l'heure de la mort ou dans le courant de la vie?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Mar 24 Nov 2009, 11:45

Paco a écrit:
Bonjour à tous,

Bien que la nuit de la foi puisse arriver dans l'autre monde, est ce que sur terre celle ci arrive plus particulièrement à l'heure de la mort ou dans le courant de la vie?

Ca n'arrive en cette vie qu'à ceux qui ont connu un vrai désespoir, durable (absence de sens à sa vie, perte du trésor de sa vie).

Cela peut arriver dans n'importe quel autre des purgatoires. Dans le shéol pour les âmes errantes, face au Christ glorieux pour ceux qui découvrent leur péché à sa lumière, dans les purgatoires mystiques pour les autres, comme le montre ce texte :
Citation :

Luc 16, 22 Or il advint que le pauvre mourut et fut emporté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche aussi mourut, et on l'ensevelit.
Luc 16, 23 "Dans l'Hadès, en proie à des tortures, il lève les yeux et voit de loin Abraham, et Lazare en son sein.

Personne n'y échappe car "nul ne peut voir Dieu sans mourir (à soi-même). Si bien que, au paradis, nous serons tous des gens ayant tout souffert.
Confused

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Mar 24 Nov 2009, 12:07

Luc 16:19 Il y avait un homme riche qui se revêtait de pourpre et de lin fin et faisait chaque jour brillante chère.
20 Et un pauvre, nommé Lazare, gisait près de son portail, tout couvert d’ulcères.

21 Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche… Bien plus, les chiens eux-mêmes venaient lécher ses ulcères.

22 Or il advint que le pauvre mourut et fut emporté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche aussi mourut, et on l’ensevelit.
23 Dans l’Hadès, en proie à des tortures, il lève les yeux et voit de loin Abraham, et Lazare en son sein.

24 Alors il s’écria: Père Abraham, aie pitié de moi et envoie Lazare tremper dans l’eau le bout de son doigt pour me rafraîchir la langue, car je suis tourmenté dans cette flamme.

25 Mais Abraham dit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et Lazare pareillement ses maux; maintenant ici il est consolé, et toi, tu es tourmenté.
26 Ce n’est pas tout: entre nous et vous un grand abîme a été fixé, afin que ceux qui voudraient passer d’ici chez vous ne le puissent, et qu’on ne traverse pas non plus de là-bas chez nous.

27 Il dit alors: Je te prie donc, père, d’envoyer Lazare dans la maison de mon père,
28 car j’ai cinq frères; qu’il leur porte son témoignage, de peur qu’ils ne viennent, eux aussi, dans ce lieu de la torture.

29 Et Abraham de dire: Ils ont Moïse et les Prophètes; qu’ils les écoutent. -
30 Non, père Abraham, dit-il, mais si quelqu’un de chez les morts va les trouver, ils se repentiront.

31 Mais il lui dit: Du moment qu’ils n’écoutent pas Moïse et les Prophètes, même si quelqu’un ressuscite d’entre les morts, ils ne seront pas convaincus.
Revenir en haut Aller en bas
Ephernisia



Messages : 4
Inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 13:38

Bonjour , je viens de lire cet article tres intéressant sur la nuit de l´esprit : il montre que des qu´une âme s´éleve , les forces du mal cherchent par divers moyens d´empêcher cette évolution .
Par contre , je ne comprends pas le mot " kénose" : est-ce que l´on peut , par exemple , parler de kénose lorsque Dieu s´est fait homme en
le Christ ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 14:27

Ephernisia a écrit:
Bonjour , je viens de lire cet article tres intéressant sur la nuit de l´esprit : il montre que des qu´une âme s´éleve , les forces du mal cherchent par divers moyens d´empêcher cette évolution .
Par contre , je ne comprends pas le mot " kénose" : est-ce que l´on peut , par exemple , parler de kénose lorsque Dieu s´est fait homme en
le Christ ?

Oui, on peut.

L'HUMILITÉ, c'est d'être à sa place juste.

Ex : Jésus est humble quand il dit :
Citation :

Jean 13, 13 Vous m'appelez Maître et Seigneur, et vous dites bien, car je le suis.

Il est kénose lorsqu'il s'abaisse AU DESSOUS de lui-même, allant jusqu'à laver les pieds de ses disciples.

Ecoutez cette vidéo. Elle montre à quel point, outre l'amour, cette notion est fondamental et explique toute la théologie catholique :

C'est la leçon 4 (en vert) :

http://eschatologie.free.fr/fichiers/video.htm

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 15:53

Enlui a écrit:
Merci Vincent....là, nous ne sommes pas dans la nuit , avec Lui...!!!

De qui est le texte ?

http://ijc.reseau.org/ijc-2-8.html cheers
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 15:59

Je me disais que je ressentais quelque chose de particulier en lisant le texte!!!

Oui j'ai longuement lu,et médité, sans toute lire,et l'ai plusieurs fois offert,"l'imitation de Jésus-Christ" Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 16:41

Même si je ne suis pas le mieux placé pour vous répondre, je tiens à vous dire Julienne de ne pas avoir peur, Dieu est là et sera toujours là pour vous réconfortez, et ne vous inquiétez pas pour votre "normalité" (nous sommes tous différent au passage Very Happy ) des-fois le(s) démon(s) peuvent vous troublez et vous amenez dans le doute, tout comme les épreuves peuvent vous amenez à avoir peur, et vous rendre fragile.

La fragilité c'est aussi un passage je pense vers l'humilité. Enfin je ne suis pas théologien sur ce point et sur bien d'autres je n'ai pas réponses à tout. Mais n'ayez crainte, car Dieu sera toujours présent, et les doutes bientôt s'effaceront. cheers

Allez un petit passage pour réconfortez tout le monde, le chemin est dur et long mais la fin est très belle. Souffrir pour Jésus Christ c'est très beau je trouve.

Citation :
12. De la sainte voie de la Croix

1. Cette parole semble dure à plusieurs: Renoncez à vous-mêmes, prenez votre Croix, et suivez Jésus.
Mais il sera bien plus dur, au dernier jour, d'entendre cette parole: Retirez-vous de moi, maudits, allez au feu éternel !
Ceux qui écoutent maintenant volontiers la parole qui commande de porter la Croix, et qui y obéissent, ne craindront point alors d'entendre l'arrêt d'une éternelle condamnation.
Ce signe de la Croix sera dans le Ciel lorsque le Seigneur viendra pour juger.
Alors tous les disciples de la Croix, qui auront imité pendant leur vie Jésus crucifié, s'approcheront avec une grande confiance de Jésus-Christ juge.
2. Pourquoi donc craignez-vous de porter la Croix, par laquelle on arrive au royaume du ciel ?
Dans la Croix est le salut, dans la Croix la vie, dans la Croix la protection contre nos ennemis.
C'est de la Croix que découlent les suavités célestes.
Dans la Croix est la force de l'âme; dans la Croix la joie de l'esprit, la consommation de la vertu, la perfection de la sainteté.
Il n'y a de salut pour l'âme et d'espérance de vie éternelle, que dans la Croix.
Prenez donc votre Croix et suivez Jésus, et vous parviendrez à l'éternelle félicité.
Il vous a précédé portant sa Croix et il est mort pour vous sur la Croix afin que vous aussi vous portiez votre Croix, et que vous aspiriez à mourir sur la Croix.
Car si vous mourez avec lui, vous vivrez aussi avec lui; et si vous partagez ses souffrances, vous partagerez sa gloire.
3. Ainsi tout est dans la Croix, et tout consiste à mourir. Il n'est point d'autre voie qui conduise à la vie et à la véritable paix du coeur que la voie de la Croix et d'une mortification continuelle.
Allez où vous voudrez, cherchez tout ce que vous voudrez, vous ne trouverez pas au-dessus une voie plus élevée, au-dessous une voie plus sûre que la voie de la sainte Croix.
Disposez de tout selon vos vues, réglez tout selon vos désirs, et toujours vous trouverez qu'il vous faut souffrir quelque chose, que vous le vouliez ou non; et ainsi vous trouverez toujours la Croix.
Car, ou vous sentirez de la douleur dans le corps, ou vous éprouverez de l'amertume dans l'âme.
4. Tantôt vous serez délaissé de Dieu, tantôt exercé par le prochain, et, ce qui est plus encore, vous serez souvent à charge à vous-même.
Vous ne trouverez à vos peines aucun remède, aucun soulagement; mais il vous faudra souffrir aussi longtemps que Dieu le voudra.
Car Dieu veut que vous appreniez à souffrir sans consolations et que vous vous soumettiez à lui sans réserve, et que vous deveniez plus humble par la tribulation.
Nul n'a si avant dans son coeur la passion de Jésus-Christ que celui qui a souffert quelque chose de semblable.
La Croix est donc toujours préparée; elle vous attend partout.
Vous ne pouvez la fuir, quelque part que vous alliez; puisque partout où vous irez, vous vous porterez et vous trouverez toujours vous-même.
Elevez-vous, abaissez-vous, sortez de vous-même, rentrez-y; toujours vous trouverez la Croix; et il faut que partout vous preniez patience, si vous voulez la paix intérieure et mériter la couronne immortelle.
5. Si vous portez de bon coeur la Croix, elle-même vous portera et vous conduira au terme désiré, où vous cesserez de souffrir; mais ce ne sera pas en ce monde.
Si vous la portez à regret, vous en augmentez le poids, vous rendez votre fardeau plus dur, et cependant il vous faut la porter.
Si vous rejetez une Croix, vous en trouverez certainement une autre, et peut-être plus pesante.
6. Croyez-vous échapper à ce que nul homme n'a pu éviter ? Quel saint a été dans ce monde sans croix et sans tribulation ?
Jésus-Christ lui-même, Notre-Seigneur, n'a pas été une seule heure dans toute sa vie sans éprouver quelque souffrance: Il fallait, dit-il, que le Christ souffrît, et qu'il ressuscitât d'entre les morts, et qu'il entrât ainsi dans sa gloire.
Comment donc cherchez-vous une autre voie que la voie royale de la sainte Croix ?
7. Toute la vie de Jésus-Christ n'a été qu'une croix et un long martyre, et vous cherchez le repos et la joie !
Vous vous trompez, n'en doutez pas; vous vous trompez lamentablement si vous cherchez autre chose que les afflictions à souffrir; car toute cette vie mortelle est pleine de misères et environnée de croix.
Et plus un homme aura fait de progrès dans les voies spirituelles, plus ses croix souvent seront pesantes, parce que l'amour lui rend son exil plus douloureux.
8. Cependant celui que Dieu éprouve par tant de peines n'est pas sans consolations qui les adoucissent, parce qu'il sent s'accroître les fruits de sa patience à porter sa Croix.
Car, lorsqu'il s'incline volontairement sous elle, l'affliction qui l'accablait se change toute entière en une douce confiance qui le console.
Et plus la chair est affligée, brisée, plus l'esprit est fortifié intérieurement par la grâce.
Quelquefois même le désir de souffrir pour être conforme à Jésus crucifié lui inspire tant de force, qu'il ne voudrait pas être exempt de tribulations et de douleur, parce qu'il se croit d'autant plus agréable à Dieu, qu'il souffre pour lui davantage.
Ce n'est point là la vertu de l'homme, mais la grâce de Jésus-Christ, qui opère puissamment dans une chair infirme, que tout ce qu'elle abhorre et fuit naturellement, elle l'embrasse et l'aime par la ferveur de l'esprit.
9. Il n'est pas selon l'homme de porter la Croix, d'aimer la Croix, de châtier le corps, de le réduire en servitude, de fuir les honneurs, de souffrir volontiers les outrages, de se mépriser soi-même et de souhaiter d'être méprisé, de supporter les afflictions et les pertes, et de ne désirer aucune prospérité dans ce monde.
Si vous ne regardez que vous, vous ne pouvez rien de tout cela.
Mais si vous vous confiez dans le Seigneur, la force vous sera donnée d'en haut et vous aurez pouvoir sur la chair et le monde.
Vous ne craindrez pas même le démon, votre ennemi, si vous êtes armé de la foi et marqué de la Croix de Jésus-Christ.
10. Disposez-vous donc, comme un bon et fidèle serviteur de Jésus-Christ, à porter courageusement la Croix de votre Maître, crucifié par amour pour vous.
Préparez-vous à souffrir mille adversités, mille traverses dans cette misérable vie; car voilà partout ce qui vous attend, ce que vous trouverez partout, en quelque lieu que vous vous cachiez.
Il faut qu'il en soit ainsi, et à cette foule de maux et de douleurs il n'y a d'autre remède que de vous supporter vous-même.
Buvez avec joie le calice du Sauveur, si son amour vous est cher et si vous désirez avoir part à sa gloire.
Laissez Dieu disposer de ses consolations; qu'il les répande comme il lui plaira.
Pour vous, choisissez les souffrances et regardez-les comme des consolations d'un grand prix, car toutes les souffrances du temps n'ont aucune proportion avec la gloire future, et ne sauraient vous la mériter, quand seul vous les supporteriez toutes.
11. Lorsque vous en serez venu à trouver la souffrance douce et à l'aimer pour Jésus-Christ, alors estimez-vous heureux, parce que vous avez trouvé le paradis sur la terre.
Mais, tandis que la souffrance vous sera amère et que vous la fuirez, vous vivrez dans le trouble, et la tribulation que vous fuirez vous suivra partout.
12. Si vous vous appliquez à être ce que vous devez être, à souffrir et à mourir, bientôt vos peines s'évanouiront et vous aurez la paix.
Quand vous auriez été ravi, avec Paul, jusqu'au troisième ciel, vous ne seriez pas pour cela assuré de ne rien souffrir. Je lui montrerai, dit Jésus, combien il faut qu'il souffre pour mon nom.
Il ne vous reste donc qu'à souffrir, si vous voulez aimer Jésus et le servir constamment.
13. Plût à Dieu que vous fussiez digne de souffrir quelque chose pour le nom de Jésus ! Quelle gloire vous serait réservée ! Quelle joie parmi tous les saints ! Quelle édification pour le prochain !
Car tous recommandent la patience, quoique peu cependant veuillent souffrir.
Avec quelle joie vous devriez souffrir quelque chose pour Jésus, lorsque tant d'autres souffrent beaucoup plus pour le monde !
14. Sachez et croyez fermement que votre vie doit être une mort continuelle, et que plus on meurt à soi-même, plus on commence à vivre pour Dieu.
Nul n'est propre à comprendre les choses du ciel, s'il ne se soumet à supporter les adversités pour Jésus-Christ.
Rien n'est plus agréable à Dieu, rien ne vous est plus salutaire en ce monde, que de souffrir avec joie pour Jésus-Christ; et si vous aviez à choisir, vous devriez plutôt souhaiter d'être affligé pour lui que d'être comblé de consolations, parce que vous seriez alors plus semblable à Jésus-Christ et plus conforme à tous les saints.
Car notre mérite et notre progrès dans la perfection ne consistent point dans la douceur et l'abondance des consolations, mais plutôt dans la force de supporter de grandes tribulations et de pesantes épreuves.
15. S'il y avait eu pour l'homme quelque chose de meilleur et de plus utile que de souffrir, Jésus-Christ nous l'aurait appris par ses paroles et par son exemple.
Or, manifestement, il exhorte à porter sa Croix, et les disciples qui le suivaient, et tous ceux qui voudraient le suivre, disant: Si quelqu'un veut marcher sur mes pas, qu'il renonce à soi-même, qu'il porte sa Croix, et qu'il me suive.
Après donc avoir tout lu, tout examiné, concluons enfin qu'il nous faut passer par beaucoup de tribulations pour entrer dans le royaume de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 16:46

-Julienne a écrit:
Je me pose une question :

Est il possible de traverser des nuits de l'esprit par intermittence, je veux dire par périodes .. nuit , lumière, nuit, lumière...

pale sunny pale sunny

C'est mon cas et je me demande si je suis normale ?

Sont ce des embûches du démon ? il suffit que j'aille me confesser pour être assaillie... par exemple de tristesse !

Finalement j'ai peur, voilà je confie cela à mes amis.
C'est une épreuve qui distille en vous, au long de la vie et non en une seule fois, ce coeur brisé. C'est, me semble-t-il, tout aussi efficace.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 17:04

Arnaud Dumouch a écrit:
-Julienne a écrit:
Je me pose une question :

Est il possible de traverser des nuits de l'esprit par intermittence, je veux dire par périodes .. nuit , lumière, nuit, lumière...

pale sunny pale sunny

C'est mon cas et je me demande si je suis normale ?

Sont ce des embûches du démon ? il suffit que j'aille me confesser pour être assaillie... par exemple de tristesse !

Finalement j'ai peur, voilà je confie cela à mes amis.
C'est une épreuve qui distille en vous, au long de la vie et non en une seule fois, ce coeur brisé. C'est, me semble-t-il, tout aussi efficace.

Merci Chers Arnaud et Vincent pour vos réponses ! (merveilleux texte Vincent, très vrai)

Me voilà donc rassurée, je n'ose pas parler de cela à un prêtre Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 17:27

Alors là! tu devrais n'en rien craindre que d'aller le faire!

Toute nuit, de celui qui a foi, est voie d'accomplissement de son humilité.

Toute nuit est un polissage de son âme de sorte qu'elle brille mieux encore...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 17:30

Enlui a écrit:
Alors là! tu devrais n'en rien craindre que d'aller le faire!

Toute nuit, de celui qui a foi, est voie d'accomplissement de son humilité.

Toute nuit est un polissage de son âme de sorte qu'elle brille mieux encore...

eh bien écoute demain après l'adoration on peut se confesser j'irai encore... malgré qu'il y a 3 jours que je l'ai fait... tu sais parfois j'ai comme des scrupules et il m'est arrivé de me confesser le lendemain..; le prêtre a dit que c'était exagéré et trop scrupuleux... et il a dit ne revenez pas de suite à moins d'avoir commis un péché mortel..

Mais demain j'espère avoir le courage d'en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 17:52

En ce cas cet homme de foi ne semble pas comprendre la profondeur et l'ampleur d'une nuit dont tu parles!

En ce cas tu peux le penser comme une des épreuves de ton chemin et donc le respecter d'autant plus!

En ce cas ne lui étales pas la douleur de cette nuit ,mais maintes autres infractions secondaires ,et alors il saura répondre et finalement celles-ci vaincues il en remontera dans ton âme un fruit de valeur.Il y faudra patience...et foi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 17:55

Enlui a écrit:
En ce cas cet homme de foi ne semble pas comprendre la profondeur et l'ampleur d'une nuit dont tu parles!

En ce cas tu peux le penser comme une des épreuves de ton chemin et donc le respecter d'autant plus!

En ce cas ne lui étales pas la douleur de cette nuit ,mais maintes autres infractions secondaires ,et alors il saura répondre et finalement celles-ci vaincues il en remontera dans ton âme un fruit de valeur.Il y faudra patience...et foi.

Ta parole est Sagesse ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 17:59

Quand cela vient de la foi et pour l'autre c'est facile
quand ça vient de moi je balbutie!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 18:04

Enlui a écrit:
Quand cela vient de la foi et pour l'autre c'est facile
quand ça vient de moi je balbutie!!!

L'Esprit parle en toi !
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 18:31

Me fait parler plutôt,
d'où les nombreuses erreurs...

car du transit de ses eaux limpides à la mare où je patauge ....

j'ai l'expérience de ma galère!

Ah! s'il parlait par moi!
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 20:46

Considères bien ceci "En ce cas ne lui étales pas la douleur de cette nuit ,mais maintes autres infractions secondaires ,et alors il saura répondre et finalement celles-ci vaincues il en remontera dans ton âme un fruit de valeur.Il y faudra patience...et foi."

c'est une voie essentielle,et selon

Mt 25:21 C’est bien, serviteur bon et fidèle, lui dit son maître, en peu de choses tu as été fidèle, sur beaucoup je t’établirai; entre dans la joie de ton seigneur.

Lu 16:10 Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes....

....confesses les moindres choses donc (sachant que la nuit de la foi ou de l'esprit n'est nullement un péché!)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Ven 27 Nov 2009, 22:01

Enlui a écrit:
Considères bien ceci "En ce cas ne lui étales pas la douleur de cette nuit ,mais maintes autres infractions secondaires ,et alors il saura répondre et finalement celles-ci vaincues il en remontera dans ton âme un fruit de valeur.Il y faudra patience...et foi."

c'est une voie essentielle,et selon

Mt 25:21 C’est bien, serviteur bon et fidèle, lui dit son maître, en peu de choses tu as été fidèle, sur beaucoup je t’établirai; entre dans la joie de ton seigneur.

Lu 16:10 Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes....

....confesses les moindres choses donc (sachant que la nuit de la foi ou de l'esprit n'est nullement un péché!)

Je te remercie, quand on est dans cet état on se croit parfois en état de péché parce que on se sent délaissé de Dieu et on se demande pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Sam 28 Nov 2009, 00:55

Citation :
se croit parfois en état de péché parce que on se sent délaissé de Dieu et on se demande pourquoi ?

Citation :
exagéré et trop scrupuleux


C'est juste une belle humilité et non être trop scrupuleux, à mon avis... En tous cas, c'est ce que j'en discerne.

Peut-être que tu peux te confesser directement à Dieu dans l'intimité de temps en temps...

Mais en réalité c'est juste une nuit de l'esprit... C'est tout à fait normale (Dieu se cache). T'en fais pas...

Very Happy I love you
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Sam 28 Nov 2009, 02:44

De tout coeur avec toi, Julienne dans cette belle et douloureuse nuit. I love you
L'idéal serait pour toi de trouver un guide spirituel ou un accompagnement spirituel que tu pourrais rencontrer très régulièrement.
Peut-être dans un monastère quelqu'un accepterait d'être un guide?
Je prie pour que Notre Mère mette sur ta route celui qui te guidera, en cette nuit. :stefamille:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Sam 28 Nov 2009, 09:02

Merci Chère Tourterelle et Chère Arc-en-Ciel de vos conseils avisés ! sunny flower

Ce matin à la messe de 10h30 vous serez dans mes prières.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Sam 28 Nov 2009, 09:34

Arc-en-Ciel a écrit:
De tout coeur avec toi, Julienne dans cette belle et douloureuse nuit. I love you
L'idéal serait pour toi de trouver un guide spirituel ou un accompagnement spirituel que tu pourrais rencontrer très régulièrement.
Peut-être dans un monastère quelqu'un accepterait d'être un guide?
Je prie pour que Notre Mère mette sur ta route celui qui te guidera, en cette nuit. :stefamille:

Tu as raison.
Essayer aussi de rencontrer un prêtre d'une autre paroisse qui lui ,espérons le ,a une vision de ce qu'est la nuit de l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Sam 28 Nov 2009, 09:51

Enlui a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:
De tout coeur avec toi, Julienne dans cette belle et douloureuse nuit. I love you
L'idéal serait pour toi de trouver un guide spirituel ou un accompagnement spirituel que tu pourrais rencontrer très régulièrement.
Peut-être dans un monastère quelqu'un accepterait d'être un guide?
Je prie pour que Notre Mère mette sur ta route celui qui te guidera, en cette nuit. :stefamille:

Tu as raison.
Essayer aussi de rencontrer un prêtre d'une autre paroisse qui lui ,espérons le ,a une vision de ce qu'est la nuit de l'âme

Oui rentrée chez moi, j'ai un prêtre à qui je peux parler... d'abord je parlerai ici à Beauraing.. et de retour chez moi, depuis le décès de mon conseiller spirituel il y a trois ans, je n'ai pas encore retrouvé quelqu'un qui m'aide vraiment....

Je pars à la messe de 10h30

union de prières avec tous et toutes
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Sam 28 Nov 2009, 18:14

A chacun des membres ou visiteurs de ces pages, qui peut-être n'interviennent pas même sur le forum en d'autres sujets:Il faut fermement se mettre en tête que " la nuit de l'esprit" est une expérience de l'âme dans son cheminement de foi,plus ou moins profonde et douloureus,parfois abrupte,a distinguer absolument de toutes vélléités de mort et de toutes prédispositions depressive
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Sam 28 Nov 2009, 20:36

Enlui a écrit:
A chacun des membres ou visiteurs de ces pages, qui peut-être n'interviennent pas même sur le forum en d'autres sujets:Il faut fermement se mettre en tête que " la nuit de l'esprit" est une expérience de l'âme dans son cheminement de foi,plus ou moins profonde et douloureus,parfois abrupte,a distinguer absolument de toutes vélléités de mort et de toutes prédispositions depressive

Merci de cette précision, elle est très juste !
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: La nuit du néant (la nuit de l'esprit)   Dim 29 Nov 2009, 13:32

Ayant connu l'un et l'autre....il fallait le faire!
Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit du néant (la nuit de l'esprit)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» passage de la nuit des sens à la nuit de l'esprit
» La nuit du néant (la nuit de l'esprit)
» rêve qui revient presque chaque nuit
» bébé 8 mois se réveille 2 fois la nuit
» contacteur jour et nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: