DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sophia Stewart: La Rosa Parks des temps modernes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
En Christ



Masculin Messages : 3438
Inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Sophia Stewart: La Rosa Parks des temps modernes ?   Mer 11 Nov 2009, 13:15

Citation :
Sophia Stewart: La Rosa Parks des temps modernes?

A trois jours de la sortie en salles de Terminator renaissance, rendons hommage à cette femme de l’ombre. Sophia Stewart, afro-américaine, écrivaine et auteure de Matrix et de Terminator, n’a pas attendu l’élection de Barack Obama pour faire valoir ses droits d’auteur. Illustre inconnue, au même titre que les savants-noirs, la journaliste a remporté son procès contre les studios
Warner Bros, condamnés en 2004 par la justice américaine à lui verser 2.5 milliards de dollars de dommages et intérêts, suite au plagiat de son ouvrage "The Third Eye" (en français, "Le troisième Œil") par les réalisateurs Andy & Larry Wachosky et le producteur Joel Silver. A l’instar de Rosa Parks, Sophia Stewart est parvenue à déplacer les montagnes.


Personne n’est au-dessus des lois. Rosa Parks, figure emblématique de la communauté afro-américaine, avait, en son temps, mis en exergue la grandeur de la démocratie des Etats-Unis: Le 1er décembre 1955, en pleine ségrégation, la couturière a bravé l’interdit en s’asseyant sur la place d’un blanc - autrement dit, en prenant la place du Khalife à la place du Khalife -, dans un bus à Montgomery (Alabama). À l’époque, la plaque tournante de la traite négrière. Elle fut condamnée à s’acquitter de 14 dollars d’amende. Sa résilience a eu raison de la Cour suprême qui, en 1956, abrogea les lois ségrégationnistes dans les bus. Grâce, notamment, à un certain Martin Luther. King qui, du haut de ses 26 ans, lança une campagne de boycott de la compagnie de
bus.

Quarante quatre ans plus tard, Sophia Stewart, écrivaine et journaliste, a pris son courage à deux mains pour venir à bout de la forteresse que représente Hollywood. L’auteure de Matrix (1, 2 et 3) et de Terminator (1, 2 et 3) a obtenu gain de cause, en octobre 2004, dans son procès qui l’opposait à Warner Bros. Suite au plagiat de son livre "The Third Eye", les fameux studios ont dû lui dédommager à hauteur de 2.5 milliards de dollars. Une somme dérisoire comparée aux 2000 milliards de dollars de recettes générées par les deux succès du Box-office.

Plus édifiant encore, les acteurs et réalisateurs noirs américains n’ont pas levé le petit doigt pour défendre la cause de Sophia Stewart et la rendre public. Même pas Spike Lee. L’élection de Barack Obama au poste de président des Etats-Unis changera peut-être la donne…

Sophia Stewart: une savante censurée

Le quatrième pouvoir n’existe pas. Les déclarations du Directeur adjoint du FBI Mark Felt, alias Gorge Profonde (en anglais, Deep Throat), au sujet de l’Affaire Watergate, ont davantage enfoncé le clou. Pas étonnant donc que le combat de Sophia Stewart n’ait jamais défrayé les chroniques. Surtout lorsque l’on sait que, le Groupe AOL-Time Warner a d’une part la main mise sur les studios Warner Bros, et de l’autre, contrôle les principaux Networks américains: CNN, NY Times, LA Times, Newsweek, Fortune, People Magazine, etc.

Ainsi, Sophia Stewart fut-elle délibérément passée sous silence par la presse outre-Atlantique. Pour cause: le site Haitiwebs fait savoir qu’un communiqué de presse de l’auteure publié en juin 2004 indiquait que "Hollywood ne tenait pas à rendre public le fait que des films si importants, si novateurs et si déterminants pour l’avenir du cinéma mondial ont été conçus en réalité par une femme noire parce que cela changerait l’Histoire. Cela encouragerait tous les enfants noirs à réaliser leurs rêves parce qu’il n’est rien dans ce monde qu’ils ne puissent réaliser, atteindre, accomplir s’ils en ont la volonté et le désir. Autrement dit, le pouvoir, l’intelligence, le génie pour changer le monde ils l’ont, et cela effraie le système qui doit taire cette vérité".

De quoi faire retourner Rosa Parks et Martin Luther. King dans leurs tombes respectives. Pour rappel, le "I have a dream" du célèbre pasteur, lancé le 28 août 1963 sur le Mémorial Lincoln à Washington D.C: "J’ai fait un rêve qu’un jour nos petits enfants pourront vivre dans un pays, où ils ne seront pas jugés pour leur couleur, mais, pour leur personnalité".

Les secrets de Matrix et Terminator

A trois jours de la sortie en salles de Terminator renaissance, nous avons décidé de saluer Sophia Stewart, auteure de "The Third Eye", livre qui a largement inspiré les scénaristes de Matrix (1, 2 et 3) et de Terminator (1, 2 et 3). Nous espérons que l’écrivaine et journaliste recevra les royalties pour ce nouveau volet de Terminator. A savoir: son livre sera incessamment sous peu publié.

Le site Haitiwebs a percé les mystères de l’intrigue du livre de Sophia Stewart, par la mise en évidence de l’axe afro-centrique des films Matrix et Terminator:

"L’idée d’une matrice unique comme conscience-mère de toutes les machines lui est venue de la réalité scientifique de la femme africaine mère de toute l’humanité. Il est intéressant de noter aussi que les personnages clefs du film sont noirs : Morphéus l’initiateur de l’élu, le maître du rêve qui détient les clés du monde invisible ; l’oracle (une femme) maîtresse des mystères qui détient tous les secrets ; l’élu lui-même devait à l’origine être joué par un acteur noir (Will Smith) avant que ce dernier ne décline la proposition. Ce qui renvoie donc à ce schéma central : l’élu de l’humanité, le messie qui sauve les hommes est un Noir. L’homme qui connaît le monde invisible, l’initié par excellence est un Noir. La personne qui détient les réponses ultimes parce que mère de la matrice est une femme noire. L’idée du messie qui vient sauver les humains de la dictature des créations technologiques a été exploitée dans Terminator".

Tout est dit. Désormais, personne ne pourra dire qu’il n’était pas au courant. L’Affaire Sophia Stewart, bien que regrettable, nous permet au moins d’apprécier à sa juste valeur l’élection de Barack Obama au poste de président des Etats-Unis. Car, à l’instar du démocrate, Sophia Stewart est une publicité humaine de l’élitisme de la communauté afro-américaine. Il s’agit, en outre, de deux modèles qui feront des émules. Tout porte à croire que, en ce moment même, d’autres Barack Obama et Sophia Stewart sont en train de se former dans les prestigieuses universités américaines.

Citation :
Matrix Sophia Stewart la Controverse

Le 4 octobre 2004 s’achève une controverse qui dure depuis 6 ans entre Sophia Stewart, les frères Wachowski, Sophia Stewart, the Wachowski Brothers, Joel Silver et Warner Bros. Les plaintes de sophia, concernant la violation de copyright et chantage ont été reçues et reconnues par la juge Margaret Morrow. Stewart percevra des dommages-intérêts pour Matrix 1,2 et 3 tout comme pour Terminator 1,2 et 3. Les studios ont du lui verser une des plus gros dédommagements jamais versées de toute l’histoire d’Hollywood, 2,5 milliards de dollars…” (article du Globe 2004)

Sophia a commencé un procès en 1999, après avoir vu Matrix, estimant que ce film était basé sur son manuscrit, ” Le 3ème oeil”, enregistré en 1981. Au milieu des années 80, elle avait soumis son manuscrit à une petite annonce des frères Wachowski. Jamais elle n’eut de réponse ni ne récupéra son manuscrit.

Une enquête du FBI a trouvé des ” témoins crédibles ” travaillant à warner bros ont affirmé avoir vu l’oeuvre originale de stewart qui fut souvent utilisée pendant la préparation des films. Ils ont affirmé également que directeurs et avocats étaient au courant du plagiat. Les accusés ont tenté, à plusieurs reprises, de renvoyer le procès, sans succès.

Africaine américaine et titulaire du diplôme de journaliste, Stewart a du affronter le scepticisme des fans de matrix du fait de l’absence quasi-totale de couverture médiatique de cette affaire tout comme de la communauté noire états-unienne dont aucun acteur ou réalisateur n’a soutenu le combat. C’est une très belle histoire mais aucune enquête sérieuse sur cette affaire n’a été faite.

L’article du JDD :
http://poli-tic.lejdd.fr/2009/05/31/260-sophia-stewart-la-rosa-parks-des-temps-modernes annonce une victoire de 2004 (infirmée en 2005) reprenant verbatim un artcle dont le titre est ” La mère de Matrix victorieuse “:

http://www.slccglobelink.com/media/paper442/news/2004/10/28/Entertainment/mother.Of.The.Matrix.Victorious-785067.shtml cet artcle du Globe a connu sur la toile un succès considérable, et c’est justice vu la teneur explosive de ses révélations. Dans la semaine qui suivit, l’équipe du Globe précisera pourtant que : ” Concernant un récent article intitulé “La mère de Matrix victorieuse “, une information a été estimée érronnée. Madame Sophia Stewart n’a pas encore gagné son procès contre Joel Silver, Warner Bros et les frères Wachowski. La décision du 4 octobre autorise Madame Stewart à continuer son procès, comme toutes les tentatives de renvoyer le procès ont échoué.” Malgré cette correction, le mythe de la victoire de sophia Stewart, mère de matrix continue a faire florès. Dernier rallié au mythe de cette victoire, l’humoriste Pascal Légitimus (aller à 1h56) qui réprend verbatim l’article du Globe dans l’émission ” Revue de presse de Pierre Jovanovic” (par ailleurs très intéressante) du mercredi 07 octobre 2009.

Le procès de Madame Stewart fut ajourné en juin 2005 où elle manqua à se présenter pour des entretiens préliminaires. Le district central de la cour de Californie congédia le procès pour fautes de preuves. Son livre pompeusement intitulé ” troisième oeil - la mère de Matrix volume 1″ n’est plus disponible sur Amazon mais à lire les commentaires il s’agit d’une oeuvre encore inachevée, 26 ans après sa création. elle n’a rien publié d’autre.
Depuis, le procès semble au point mort, sophia stewart serait en banqueroute. Ses avocats l’auraient manipulée…
Revenir en haut Aller en bas
 
Sophia Stewart: La Rosa Parks des temps modernes ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sophia Stewart: La Rosa Parks des temps modernes ?
» Temps modernes jusqu'à la fin de l'époque Napoleonienne...
» Judas des temps modernes
» chant en lien avec le film les temps modernes
» La Grande Chasse aux sorcières, du Moyen Âge aux temps modernes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: