DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Jeu 05 Nov 2009, 08:40

Paris, le 25 mai 1999 - Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial - Par Philippe Bourcier de Carbon

Voici un siècle, l’empire Victorien, le plus vaste empire de l’Histoire, dominait déjà le monde. Par leurs alliances avec les familles de l’élite wasp (White, Anglo-saxon, Protestant), les élites dirigeantes britanniques de cet empire favorisèrent l’émergence des Etats-Unis sur la scène mondiale, entrés délibérément en guerre en 1898 contre l’Espagne après l’explosion (très suspecte) du cuirassé américain Maine dans le port de La Havane.
Alors déjà, les dirigeants des Etats-Unis camouflaient leur cynique soif d’hégémonie et leurs brutales ambitions impériales derrière un discours qui instrumentalisait en les magnifiant, la Démocratie, la Liberté et le Droit, comme les principes humanitaires, ainsi que le rappelle Henry Kissinger dans son dernier ouvrage intitulé Diplomatie.

Ce sont ces mêmes élites anglo-saxonnes qui, après avoir organisé la panique monétaire de 1907 aux Etats-Unis (comme le révèle le pris Nobel Milton Friedman), jetèrent les bases de leur nouvel empire mondial en imposant à l’opinion publique en 1913 la création de la banque centrale des Etats-Unis, le Federal Reserve System, dont elles conservent toujours depuis lors le contrôle étroit.

Elles créèrent en outre à cette même époque, sur les modèles de la Round Table et de la Fabian Society de l’empire Victorien, de nombreuses organisations, réunissant discrètement les personnes des milieux financiers, politiques, médiatiques, industriels, syndicaux, intellectuels et universitaires, les plus puissantes de la planète : elles fondèrent ainsi entr’autres, sous la houlette du colonel Edward Mandel House, mentor du Président Woodrow Wilson, le Council of Foreign Relations (CFR) à New-York, et le Royal Institut of International Affairs (Chattam House) à Londres, qui essaimèrent par la suite en d’autres organisations similaires dans bien d’autres pays.

A l’issue du premier conflit mondial, c’est encore la diplomatie des Etats-Unis qui imposa largement aux états européens les nouveaux découpages des empires centraux vaincus, abrités derrière les fameux quatorze points, attribués, pour les innombrables naïfs, au Président W.Wilson.
Un quart de siècle plus tard, le CFR et le RIIAA ont pu à nouveau exercer leurs influences lors du partage de l’Europe et du monde qui a prévalu lors des conférences de Yalta et de Postdam, après l’écrasement des puissances de l’Axe. Les ouvrages du professeur américain Caroll Quigley (cf. par exemple Tragedy and Hope ou The Anglo-American Establishment) auquel le Président Bill Clinton a rendu publiquement hommage lors de son allocution d’investiture, font désormais autorité sur le sujet.

Bien que toujours inconnu du grand public, le CFR de New-York, associé à son homologue britannique, le RIIA de Londres, continue de gérer depuis les premières décennies du siècle le destin et la vie politique des Etats-Unis, et prétend à présent régenter le monde entier en imposant son Nouvel Ordre Mondial, conforme aux conceptions, et surtout aux intérêts et à la soif de puissance de leurs chefs.
Ces organisations ont du reste, depuis une trentaine d’années, essaimé en de multiples cercles externes transnationaux, dont certains, tels le Groupe Bilderberg (en 1954), la Commission Trilatérale (en 1973) ou le Forum de Davos (en 1978), commencent désormais à être connues du grand public, les médias n’acceptant que maintenant seulement, d’en parler peu à peu à l’occasion.

Dans son allocution inaugurale à la session de juin 1991 du Bilderberg Group, en effet, M. David Rockefeller, président de la Chase Manhattan Bank, fils du grand John Davison Rockefeller, l’un des fondateurs du CFR, que lui, son fils, préside aujourd’hui, lui-même fondateur et actuel président de la Commission Trilatérale, n’accueillait-il pas ainsi à Baden-Baden les personnalités venues du monde entier participer aux travaux : “Nous remercions le Washington Post, le New-York Times, Time Magazine et les autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion pendant au moins quarante ans…

Il eut été impossible pour nous de développer notre place mondiale si nous avions été l’objet d’une publicité quelconque pendant ces années-là. Mais le monde est aujourd’hui vraiment plus sophistiqué et préparé à marcher vers un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et des banquiers mondiaux est certainement préférable aux décisions nationales qui se pratiquent depuis des siècles… ”

Soulignons en passant que les Rockefeller, père et fils, se sont par ailleurs, depuis au moins les années 1930, constitués les champions du malthusianisme mondial, et de la lutte contre la fécondité humaine. A la suite des recherches qu’ils ont financées avec persévérance, ce sont leurs firmes qui possèdent aujourd’hui les premiers brevets des pilules contraceptives à œstrogènes, ainsi que ceux des premiers stérilets abortifs.

Leurs immenses richesses et les multiples fondations privées exemptées d’impôts, dont le Population Council, qu’ils ont créées aux Etats Unis, leur ont en outre permis d’exercer depuis les années 1950 dans ce domaine, un véritable magistère sur les organisations internationales, en particulier sur le système des Nations Unies. Cette influence prend aujourd’hui tout son sens en Europe, dont les peuples sous-féconds sont désormais largement engagés depuis 25 ans dans un processus cumulatif mortel d’implosion démographique qui renverse leurs pyramides des âges.

Tous ces groupes, dont les dirigeants aujourd’hui déterminent déjà largement de facto les affaires mondiales, tentent d’unir leurs efforts pour imposer maintenant à tous les peuples du monde l’émergence et la construction de jure d’un gouvernement mondial qui se substitue aux nations, et spécialement aux états nations historiques, appelés à être dissous, qui subsistent encore.

Et les textes des traités européens récents imposés aux opinions publiques européennes, tels l’Acte Unique (1986), le traité de Maastricht (1992) et celui d’Amsterdam (1998), prennent alors tout leur sens sous cet éclairage, en constituant l’étape décisive de la quête de cet objectif : Un gouvernement mondial devant très vite disposer d’une monnaie mondiale (l’euro, déjà presque à parité avec le dollar, étant appelé à fusionner avant dix ans dans une monnaie unique transatlantique), et d’une police mondiale dévolue à l’OTAN, bras armé des maîtres mondialistes, qui s’essaie aujourd’hui à son nouveau rôle en détruisant la Serbie, alliée traditionnelle de la France, pour imposer par la force et la terreur le Nouvel Ordre Mondial des Rockefeller and Co. aux peuples récalcitrants.

Même si les opinions publiques en sont toujours tenues dans l’ignorance, cet état de chose des affaires du monde n’est plus, bien sûr, au-delà des cercles des initiés, totalement inconnu d’un public averti. Ainsi Le Figaro a-t-il fait écho récemment dans sa page Opinions à des positions qui faisaient des allusions précises sur ce sujet : le 30 mars 1999, l’historien Dominique Venner y publiait un court article sur la guerre à la Serbie sous le titre éloquent : “ Qui commande le monde ? ” ; mais surtout le 18 janvier 1999, dans un article intitulé “°Vers une Europe américaine, Amsterdam est l’aboutissement d’une politique hégémonique destinée à faire disparaître les nations européennes°”, l’ancien Ambassadeur de France Albert Chambon, révélait le dessous des cartes du traité d’Amsterdam en impliquant directement l’action du CFR et de la Trilatérale.

Il est particulièrement révélateur d’observer que, en réponse à l’article de M. l’Ambassadeur Albert Chambon qui brisait ainsi l’Omerta en révélant dans la grande presse à l’opinion française le rôle moteur du CFR et de la Trilatérale dans l’élaboration du traité d’Amsterdam, ce fut le polono-américain, Zbigniew Brzezinski, conseiller de M. David Rockefeller et de plusieurs Présidents des Etats-Unis, qui s’est senti tenu de publier dans les mêmes colonnes du Figaro, le 26 janvier 1999, un article intitulé : “ Défense de la Trilatérale. Il n’y a aucun complot ”.

Or c’est ce même personnage qui, quelques mois plus tard, à la une du journal Le Monde du samedi 17 avril 1999, sous le titre “ Guerre totale contre Milosevic ! ” (expression employée pour la première fois par Joseph Goebbels), rapportait avec arrogance les dernières consignes des vrais dirigeants, en rappelant le Président de la République française, Jacques Chirac, et son Premier Ministre, Lionel Jospin, ainsi que les dirigeants français, à la fidélité à leurs obligations, après près d’un mois de bombardements aériens de l’OTAN sur la Serbie.

Les drames, les atrocités et les crimes de guerre en tous genres qui ont accompagné la dislocation de l’ex-Yougoslavie depuis 1991, en Bosnie serbo-musulmane, en Kraïna et Slavonie serbo-croates d’abord, et qui sévissent aujourd’hui au Kosovo albano-serbe, masquent utilement aux opinions publiques des “ grandes démocraties ” occidentales les véritables enjeux géopolitiques de ces événements, enjeux qui visent en réalité l’avenir de l’indépendance et de la liberté en Europe face aux diktats des dirigeants mondialistes américains et à leurs appétits de puissance.

Depuis deux ans déjà pourtant, nous en étions, nous Français, solennellement avertis : alors que M. Felix Rohatyn, l’un des dirigeants du Groupe Lazard Brothers de New-York, et l’un des gestionnaires de fonds les plus puissants sur le Stock Exchange de New-York, acceptait de s’éloigner de ses bureaux de Manhattan pour remplacer l’Ambassadeur des Etats-Unis à Paris, Mme Pamela Harriman, qui venait tout juste de décéder subitement, M. Jacques Attali, lui-même très proche du groupe Lazard et de M. Felix Rohatyn, ancien conseiller (et sherpa) du Président français, François Mitterrand, aujourd’hui dirigeant d’un cabinet de conseil international financé par le groupe Lazard, venait de signer un article fracassant dans le journal Le Monde du 4 mars 1997 sous le titre “ Géopolitique de l’immigration ”.

Lui aussi, avec arrogance, fidèle écho des volontés des cénacles supérieurs, mettait ainsi sévèrement en garde les responsables français : “ Si la France et l’Europe décidaient de s’affirmer comme un club chrétien, elles devraient se préparer à l’affrontement avec un milliard d’hommes, à une véritable guerre de civilisations. Avec, en prime, en France, une guerre civile.

Car la France, en raison de ses choix géopolitiques antérieurs, est une nation musulmane : l’Islam est la religion de plus de deux millions de citoyens français et du tiers des immigrés sur son sol. ”. M. Attali tenait soigneusement cependant le lecteur de son article du Monde dans l’ignorance de la contribution essentielle qu’il venait d’apporter, sous le titre “ For a New Political Order ”, au numéro spécial winter 1996 que la revue américaine Time Magazine venait de consacrer quelques mois auparavant à l’Europe et à son avenir.

Il y exposait, avec condescendance, les vues mondiales et mégalomanes pour les 50 prochaines années des vrais dirigeants des affaires du monde, son article, paru ensuite dans Le Monde à l’usage des seuls lecteurs français, apparaissant dès lors n’être plus qu’une simple application localisée et provinciale de l’exposé général du grand dessein et du grand œuvre des nouveaux maîtres du monde.
Parmi ces aperçus admirables et impératifs, on relèvera sous la plume de M. Attali la stricte obligation américaine faite aux états membres de l’Union Européenne d’intégrer dans un avenir très proche la Turquie, alliée stratégique des Etats-Unis, comme membre à part entière de l’Union, obligation dont, du reste, le Président de la République, M. Jacques Chirac, qui s’en était, depuis quelques années déjà, constitué le champion, apparaît aujourd’hui le premier et le plus zélé porte-parole en Europe.

Comme l’expose du reste sans détour, avec un cynisme ingénu, M. Zbigniew Brzezinski, en page 68 de son livre, publié en France en 1997 sous le titre : “ Le grand échiquier : l’Amérique et le reste du monde ”, livre que tous les citoyens des pays européens se devraient d’avoir lu méticuleusement et de méditer, quand il identifie les conditions du maintien pour le prochain demi-siècle de l’hégémonie mondiale à laquelle les Etats-Unis sont aujourd’hui parvenus : “ Cette approche géopolitique n’a de sens qu’autant qu’elle sert les intérêts de l’Amérique, c’est-à-dire, à court terme, le maintien de son statut de superpuissance planétaire et, à long terme, l’évolution vers une coopération mondiale institutionnalisée …(..)…Les trois grands impératifs géostratégiques se résumeraient ainsi : éviter les collusions entre vassaux et les maintenir dans l’état de dépendance que justifie leur sécurité ; cultiver la docilité des sujets protégés ; empêcher les barbares de former des alliances offensives. ”.

On peut mesurer à quel point les sacro-saints principes de Démocratie, des Droits de l’Homme et autres Droits des peuples à disposer d’eux-mêmes, ainsi que les fondements solennels de la Charte des Nations Unies sont ici oubliés, voire niés, car devenus alors par trop inopportuns.

En réalité l’hégémonie américaine n’a pu s’établir au XXème siècle, et ne peut se perpétuer à l’avenir, qu’en coupant délibérément l’Europe, principal réservoir mondial des ressources humaines culturelles, scientifiques et techniques, des gigantesques réservoirs mondiaux de matières premières que constituent la Russie-Sibérie d’une part, et l’Afrique d’autre part, toutes deux géographiquement limitrophes ou proches de l’Europe.

Historiquement, ce sont les deux premiers conflits mondiaux, qui, en plongeant la Russie dans la paralysie du communisme, puis en séparant l’Europe par le rideau de fer, la coupant ainsi des richesses de l’Est, ont assis la domination des Etats-Unis sur notre continent au cours de ce siècle. On mesure ici ce que l’hégémonie américaine actuelle doit à l’instauration du communisme et aux deux guerres mondiales.

Le soutien des Etats-Unis à la décolonisation d’après guerre, qui plonge aujourd’hui le continent africain dans le marasme et les guerres ethniques, le financement qu’ils ont assuré au FLN algérien dans leur lutte contre la France dans les années 50, leurs menées actuelles en Afrique Centrale et Australe, illustre bien leur souci constant de chasser l’Europe de ses positions africaines, pour la couper de ces réservoirs de matières premières.

Cependant l’effondrement interne du communisme à l’Est, et la désagrégation récente de l’empire soviétique, en dépit des efforts désespérés de la diplomatie du Président américain Georges Bush et de son allié le Président Mikhaïl Gorbatchev, constitue désormais une menace, de nature à remettre en cause à terme la suprématie actuelle des dirigeants des Etats-Unis sur le monde, et susceptible de ruiner, lors même qu’ils semblent enfin accessibles, leurs rêves mondialistes.

Le livre, paru il y a deux ans sous la signature d’Alexandre del Valle, “ Islamisme et Etats-Unis, une alliance contre l’Europe ”, jette une lumière crue sur la stratégie de rechange, engagée déjà depuis une vingtaine d’années par les dirigeants mondialistes américains pour faire face à ce nouvel état de chose.
Il constate que, de l’Irak à l’Afghanistan, en passant par l’Iran et le Pakistan, ainsi que dans d’autres pays musulmans, en particulier en Afrique du Nord, la politique et la diplomatie américaines, sous couvert des menées de l’Arabie Saoudite, leur protégée, s’ingénient à susciter et à promouvoir délibérément les régimes islamiques les plus rétrogrades, faciles à contrôler par la corruption de leurs dirigeants impliqués dans les trafics internationaux de drogues, et à détruire les régimes laïques de ces pays fondés sur l’idée nationale, excitant ainsi potentiellement les islams les plus extrémistes contre les chrétientés européennes et slaves, dont ils sont géographiquement proches.
Appelée, bien sûr, à gagner les pays musulmans d’Afrique, cette hostilité potentielle est de nature à couper un peu plus l’Europe des richesses naturelles de l’Afrique.

Dans un livre paru la même année, “ Le Syndrome de l’ortolan ”, où il explicitait la stratégie médiatique d’aveuglement des opinions publiques européennes, Arnaud-Aaron Upinsky rappelait opportunément cette citation impressionnante, tirée d’un entretien du Président François Mitterrand accordé au journaliste Georges Marc Benamou , : “ La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans morts. Apparemment…(..)…Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde.

Une guerre inconnue, une guerre permanente, sans morts apparemment, et pourtant, une guerre à mort…(..)…Les Américains voulaient envoyer les Turcs bombarder les Serbes. ”

Dans la traduction française de son livre “ Le choc des civilisations ”, paru également la même année, le professeur américain Samuel P. Huntington insistait, quant à lui, longuement sur les opportunités géopolitiques qu’offre le clivage historique et culturel qui sépare la chrétienté européenne entre les peuples slaves et orthodoxes d’une part, et les pays catholiques et protestants d’autre part.

Dès lors s’éclaire la stratégie des cénacles mondialistes américains et leurs intentions dans les Balkans. Mme Madeleine Albright, leur porte-parole dans le gouvernement Clinton, tchèque d’origine et très liée à M. Brzezinski, exige impérieusement aujourd’hui de la part de leurs affidés européens, la destruction de la Serbie, planifiée déjà depuis plusieurs années à Washington, qui fait obstacle à la réalisation de leurs plans, destruction de la Serbie par l’Union Européenne et l’OTAN qui leur permettrait d’un seul coup d’atteindre plusieurs objectifs :

En effet, la destruction délibérée de la Serbie sous les bombes de l’OTAN, suivie de l’engagement des contingents européens sur le sol serbe, programmé sans doute pour l’été prochain, au moment où les populations des “ grandes démocraties ” gagnent les plages de leurs vacances annuelles, anesthésiant ainsi les opinions publiques occidentales, permettrait d’abord de creuser un fossé irrémédiable entre les peuples slaves et orthodoxes d’une part et ceux de l’Europe occidentale d’autre part, coupant en particulier la France des alliés traditionnels de sa diplomatie à l’Est.

En outre, ce fossé rétablirait la coupure que le communisme avait autrefois établie en Europe, qui interdisait à celle-ci l’accès aux richesses de l’empire Russe.

La destruction impitoyable de la Serbie devrait en outre servir d’exemple pour dissuader les peuples européens de toutes velléités de retour à leur ancienne indépendance nationale, au moment où se parachève l’Union Européenne fédérale, sous protectorat des Etats-Unis, base décisive de la construction du rêve mondialiste de leurs dirigeants.

L’écrasement de la Serbie aurait en outre pour effet d’abaisser la Grèce dans la région, et de lever l’obstacle grec à l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne.

Comme le dénonce, avec autant d’obstination que de pertinence, le Général Pierre-Marie Gallois, auquel le Général De Gaulle avait naguère confié le soin d’élaborer la doctrine d’emploi de la force de dissuasion française, auteur des deux livres “ Le sang du pétrole : tome I, l’Irak, tome II, la Bosnie ” et qui a préfacé “ Islamisme et Etats-Unis ”, les dirigeants américains veulent ré-islamiser les Balkans.

Les accords de Dayton leur ont déjà permis d’établir en Bosnie, après en avoir largement chassé les Serbes, la première République Islamique en Europe, dirigée par le fondamentaliste musulman Itzec Begovics.
La destruction de la Serbie leur permettra de réaliser prochainement une grande Albanie islamique, placée sous leur protectorat, et sur le territoire de laquelle, comme chez leur protégée musulmane du Golfe, l’Arabie Saoudite, ils pourront disposer de larges bases militaires navales et terrestres permanentes, y installant, comme en Arabie Saoudite, du matériel lourd, et des troupes à demeure.

Ces républiques islamiques, ainsi installées dans les Balkans, deviendraient les “ clientes ” naturelles de la Turquie, prochain membre, de par la volonté américaine, de l’Union Européenne, le reste des Balkans restant sous influence allemande, l’ensemble de la zone, ainsi que les alliés privilégiés turcs et allemands des Etats-Unis, demeurant sous le contrôle de ces derniers au sein de l’Union Européenne.

Cette présence Turco-islamique au cœur de l’Europe, étroitement sous contrôle des dirigeants mondialistes des Etats-Unis, garantirait à ces derniers la pérennité de leur suprématie mondiale pour le prochain demi-siècle : De nature, en effet, à maîtriser l’incertitude Russe, que, dans son livre, M. Brzezinski appelle “ le trou noir ”, en neutralisant définitivement la Russie, cette installation de son ennemi historique et culturel turc sur ses frontières du Sud-Ouest, complèterait son encerclement au sud par les républiques musulmanes turcophones, où les diplomaties américaine et israélienne, attirées par la richesse de leur sous-sol et de leur position stratégique, sont déjà très actives.

De plus, la Turquie, devenue état membre de l’Union, pourrait très vite peser d’un poids décisif sur la politique migratoire et sur l’ouverture des frontières européennes aux mondes musulmans des proche et moyen Orient et d’Afrique, alors même que les effectifs des populations de la chrétienté européenne et du monde orthodoxe ont déjà amorcé leur déclin.

Après plus de 25 ans d’une fécondité toujours plus éloignée du seuil de remplacement des générations, ces populations européennes autochtones, à présent en cours de vieillissement rapide, se sont ainsi engagées en effet dans un processus d’implosion démographique bientôt irréversible. Elles ont déjà largement entamé le renversement de leurs pyramides des âges appelé à s’accélérer au cours des trois prochaines décennies. Au cours de la même période, de Dakar à Alma-Ata, les jeunes populations musulmanes, proches de l’Europe et de la Russie, vont au contraire connaître l’apogée de leur croissance démographique en doublant leurs effectifs.

Les dirigeants mondialistes des Etats-Unis, qui, par la persévérance de leur croisade malthusienne depuis une cinquantaine d’années, ont poussé les peuples européens dans ce processus d’implosion démographique en passe de devenir maintenant incontrôlable, tirent à présent un parti cynique de cette nouvelle donne géostratégique, parfaitement prévisible, qui bouleverse le face à face entre les chrétientés européennes et slaves et les mondes musulmans d’Afrique et du Moyen Orient, en accompagnant aujourd’hui délibérément l’islamisation rapide de l’Europe et de la Russie au cours du premier tiers du siècle qui s’ouvre, pour tenter de la canaliser au mieux de leurs intérêts et de leurs projets.

Ce nouvel état de chose garantissant à ces dirigeants, pour plus d’une génération encore, la maîtrise sans partage des affaires du monde, est de nature à leur ouvrir la perspective prochaine de réaliser enfin leur rêve d’imposer à tous les peuples du monde un gouvernement mondial dont ils pourraient espérer conserver le contrôle au cours du siècle qui s’ouvre, sous réserve de parvenir à convaincre rapidement les dirigeants de la Chine et de l’Inde de s’y associer. Du moins est-ce là la vision générale de ces dirigeants mondialiste, telle qu’elle ressort de la lecture des livres et articles récents de leurs principaux porte-parole.


Philippe Bourcier de Carbon
Démographe
Ancien Auditeur de l’IHEDN
Président du Comité d’honneur de La Voix des Français (Renaissance 95)

P.S. : Si, comme il est normal et prévisible, vous pensez ne pas être du tout concerné mais souhaitez néanmoins faire quelques prévisions à court et très moyen terme, voir le site ci-dessous :

http://www.syti.net/Topics.html

http://membres.multimania.fr/wotraceafg/accueil.htm

Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Jeu 05 Nov 2009, 08:45

j'ai été jeté un oeil sur l'un de vos sites, voilà du très lourd cher Phenix.

merci
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Jeu 05 Nov 2009, 09:32

Ne pas oublier cette importante contribution du pape Benoît XVI en faveur du NOM (Caritas in Veritate)

Chapître V - Paragraphe 67 : Face au développement irrésistible de l’interdépendance mondiale, et alors que nous sommes en présence d’une récession également mondiale, l’urgence de la réforme de l’Organisation des Nations Unies comme celle de l’architecture économique et financière internationale. [...] il est urgent que soit mise en place une véritable Autorité politique mondiale telle qu’elle a déjà été esquissée par mon Prédécesseur, le bienheureux Jean XXIII. Une telle Autorité devra être réglée par le droit, se conformer de manière cohérente aux principes de subsidiarité et de solidarité, être ordonnée à la réalisation du bien commun, s’engager pour la promotion d’un authentique développement humain intégral qui s’inspire des valeurs de l’amour et de la vérité. Cette Autorité devra en outre être reconnue par tous, jouir d’un pouvoir effectif pour assurer à chacun la sécurité, le respect de la justice et des droits. Elle devra évidemment posséder la faculté de faire respecter ses décisions par les différentes parties, ainsi que les mesures coordonnées adoptées par les divers forums internationaux.

Si cz n'est pas un appel à un gouvernement mondial... C'est quoi?
Serait-il lui aussi impliqué dans le grand complot internationaliste à la sauce LePhénix????
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Jeu 05 Nov 2009, 10:34

depuis longtemps les papes sont gênés aux entournures, leur discours, leurs écrits n'ont plus toujours la netteté d'autrefois, la Fm dans son projet de subversion de l'intérieur a presque réussi, disons qu'une sorte teinte visqueuse libérale colore certains sujets. le modernisme a assurément réussi, là où il avait échoué au début du siècle, à s'infiltrer un peu partout... BXVI lui résiste avec les moyens du bord, il cherche à contrer cette saloperie en usant parfois des mêmes termes pour les retrousser. je note cependant que dans le passage BXVI cité il écrit: "Une telle Autorité devra être réglée par le droit, se conformer de manière cohérente aux principes de subsidiarité et de solidarité, être ordonnée à la réalisation du bien commun, s’engager pour la promotion d’un authentique développement humain intégral qui s’inspire des valeurs de l’amour et de la vérité" tout au long de l'encyclique il explique qu'il n'y a pas de développement humain intégral si celui-ci ne se fait pas dans la l'amour de la vérité, c'est à dire sous l'autorité de l'Eglise. en fait cette encyclique affirme que le seul universalisme possible est celui que promeut le catholicisme.
alors oui BXVI est pour un nouvel ordre mondial, mais celui que promeut le catholicisme depuis toujours...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Jeu 05 Nov 2009, 17:33

:bravo: Hé hop le Julieng les pieds en plein dedans...

Le voilà devenu supporter de Benoît XVI pape honni de tous les sédevac...

:mystere: :fullgreen: :kc: :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Jeu 05 Nov 2009, 17:38

mais je ne suis pas sédévacantiste très cher frère, pas même lefebriste...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Sam 07 Nov 2009, 15:29

adamev a écrit:
Ne pas oublier cette importante contribution du pape Benoît XVI en faveur du NOM (Caritas in Veritate)

Chapître V - Paragraphe 67 : Face au développement irrésistible de l’interdépendance mondiale, et alors que nous sommes en présence d’une récession également mondiale, l’urgence de la réforme de l’Organisation des Nations Unies comme celle de l’architecture économique et financière internationale. [...] il est urgent que soit mise en place une véritable Autorité politique mondiale telle qu’elle a déjà été esquissée par mon Prédécesseur, le bienheureux Jean XXIII. Une telle Autorité devra être réglée par le droit, se conformer de manière cohérente aux principes de subsidiarité et de solidarité, être ordonnée à la réalisation du bien commun, s’engager pour la promotion d’un authentique développement humain intégral qui s’inspire des valeurs de l’amour et de la vérité. Cette Autorité devra en outre être reconnue par tous, jouir d’un pouvoir effectif pour assurer à chacun la sécurité, le respect de la justice et des droits. Elle devra évidemment posséder la faculté de faire respecter ses décisions par les différentes parties, ainsi que les mesures coordonnées adoptées par les divers forums internationaux.

Si cz n'est pas un appel à un gouvernement mondial... C'est quoi?
Serait-il lui aussi impliqué dans le grand complot internationaliste à la sauce LePhénix????

Merci pour ce rappel de bon sens. Il faut des règles mondiales car l'économie est mondialisée.

Pas de complot là dedans, mais une évolution normale du monde du aux améliorations techniques (transport, communications).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Sam 07 Nov 2009, 17:32

les seules règles mondiales légitimes sont celles qui sont inspirés de l'amour et de la vérité propre à assurer un développement intégral de l'homme. ce que dit très concrètement BXVI c'est que ce gouvernement mondial pour être légitime doit être inspiré par l'Eglise catholique. c'est tout le propos de son encyclique, il n'y a de développement intégral humain que dans la soumission des institutions à la volonté du Christ. cela discrédite naturellement toutes les institutions actuelles.
je n'en reviens pas, vous gardez seulement le slogan pour en évacuer et la lettre et l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Sam 07 Nov 2009, 17:36

Cher Julieng,

Personne ne dit que les institutions politiques actuelles sont bonnes. Mais elles ne sont pas pires que ce qui a toujours existé. L'Eglise a essayé jadis d'instituer une civilisation politique chrétienne. Résultat : qui fait l'ange fait la bête. La perfection n'est pas de ce monde.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Sam 07 Nov 2009, 18:20

cher Arnaud,

je vous parle du contenu de la dernière encyclique du pape. dans celle-ci il met directement en lien le développement intégral de l'homme avec la foi, la christianisation des institutions. et que je sache, dans le débat sur "le péché de l'Eglise" vous n'avez apporté aucun argument historique convainquant étayant la thèse des ennemis de l'Église prétendant que celle-ci aurait au cours de l'histoire été orgueilleuse, triomphante...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Dim 08 Nov 2009, 00:36

Chaque fois que les religions se mêlent de politique ça fait des catastrophes.
Pourquoi en effet le gouvernement mondial serait-il plus chrétien que musulman, hidouiste, tibétain... ou maçonnique ou athée ou adorateur de l'oignon????
Dès lors la bagarre entre les clercs de tous poils et calottes pour dominer le monde!!!

Espèrons donc un gouvernement mondial laïc qui fasse tenir les religions à leur place... dans la sphère privée des gens.

Et Dieu saura reconnaître les siens.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Dim 08 Nov 2009, 01:05

Citation :

Chaque fois que les religions se mêlent de politique ça fait des catastrophes.
Pourquoi en effet le gouvernement mondial serait-il plus chrétien que musulman, hidouiste, tibétain... ou maçonnique ou athée ou adorateur de l'oignon????
Dès lors la bagarre entre les clercs de tous poils et calottes pour dominer le monde!!!

Espèrons donc un gouvernement mondial laïc qui fasse tenir les religions à leur place... dans la sphère privée des gens.

Et Dieu saura reconnaître les siens.



Adamev n'a pas appris à l'école que sa foi en l'Etat et sa sotériologie ( l'Etat apportera la paix, mettra fin aux divisions) est une religion ? eh bien, non il ne l'a pas appris, et pour cause, l'enseignement public a été conçu par des FM. Adamev ne sait pas qu'il est un adorateur d'une religion cachée, le grand clerc de celle-ci sur ce forum, une âme de petit zélote?
eh bien non, il ne le sait pas. ce qui naturellement est du plus grand effet comique quand il prétend faire la leçon aux croyants qui eux n'ont pas la même ignorance que lui sur leur propre état. mais c'est lorsqu'il entend faire de la croyance une option privée alors que la sienne est la grande ordonnatrice de la chose publique que l'on a de la peine à reprendre son souffle... arrêtez Adamev on en peut plus, de grâce, un peu de pitié pour nos zygomatiques
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Dim 08 Nov 2009, 11:27

Je ne sais pas ce que vous avez appris à l'école.... mais quelle couche!!!
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Dim 08 Nov 2009, 17:53

j'ai appris la même chose que vous Adamev: que l'Etat libéral fut la solution trouvée pour sortir du chaos des guerres de religion, que Darwin explique la diversité des espèces et leur origine, que le nazisme est pire que le communisme, que nous avons été, nous, occidentaux d'abominables conquérants sanguinaires un peu partout dans le monde, que la révolution française a fait naître une idée neuve en Europe, que le moyen âge était obscurantiste, que l'Inquisition est une des heures les plus sombres de notre histoire, j'y ai appris à apprécier "les litanies de Satan"...


mais voilà ce que je n'ai pas appris à l'école.

le texte en dessous est extrait d'une conférence donnée par Pascal Bernardin à l'université d'été de renaissance catholique de 1997. depuis les choses qu'il développe se sont accentuées, accélérées, cela sautera aux yeux de tous. ce texte est formidable pour comprendre les mécanismes profonds qui nous gouvernent et nous entraînent irrésistiblement vers la grande synthèse: le NOM. Les actes de Renaissance catholique constituent le plus formidable outil de déconstruction de toute l'idéologie mondialiste. voir ici: http://www.renaissancecatholique.org/


"La révolution mondialiste parmi ses très nombreux objectifs comprend deux aspects majeurs : une révolution éthique et une révolution spirituelle. Révolution éthique c'est-à-dire création d’une éthique globale sur laquelle les modes de vie, les modes de pensée, les modes de comportement doivent s’appuyer pour se modifier, et qui servira à une révolution sprirituelle, à la création d’une spiritualité globale s’appuyant sur cette éthique globale. L’idée est la suivante : réunir l’ensemble des religions autour d’un dénominateur moral commun, et partant de là, créer ensuite une spiritualité globale. (…) je m’appuie pour l’étayer sur les textes officiels de l’ONU et de plussieurs institutions internationales. Voilà la perspective : une révolution éthique doit mener à une révolution spirituelle. La révolution spirituelle ( à laquelle la théologie d’Arnaud travaille, à son insu naturellement, c'est moi qui précise) est en cours à l’heure actuelle dans les cercles dirigeants des diverses religions.
Le processus révolutionnaire a commencé par le langage. On a changé le sens des mots pour changer la réalité des choses : c’est ce qu’on a appelé le politiquement correct. Il se définit par deux caractères principaux :

- le langage politiquement correct correspond à ce que les américains appellent un langage « inclusif », c'est-à-dire un langage englobant qui ne fait pas de différence entre les diverses catégories. Un exemple typique en est la disparition de toutes différences sur ce qu’on appelait naguère l’homme. On ne parle plus aujourd’hui de l’homme, mais de l’homme et de la femme parce que les femmes pouvaient se sentir exclues de ce propos. On ne dit plus « ils » mais « ils et elles ». ce langage inclusif est virtuellement totalitaire comme je le démontrerai ultérieurement.
- Le second caractère est encore plus important : le langage politique correct est un langage apparement charitable, qui a les appeaences du bien. Comment procède-t-on ? on use et abuse de circonvolutions ridicules. On ne parle plus des handicapés, mais de personnes désavantagées physiquement. On ne parle plus de pauvres mais d’économiquement faibles, de clandestins mais de sans-papiers, etc. l’insistance se fait aussi sur le bien et non plus sur le mal : le mal est gommé. Ceci répond à une intention théologique : le langage politiquement correct est un langage qui nie le mal. Or nier le mal c’est précisément nier la structure même de la création. Cela prépare les esprits à une énorme entreprise de subversion.

Qu’est-ce que le mal ? selon la doctrine thomiste, le mal n’a qu’une existence négative, le mal est une privation du bien. Il n’existe donc pas une essence du mal, un principe du mal qui communiquerait son essence, son être, sa nature ou sa substance, à des créatures mauvaises. Le mal est au contraire une privation. Les créatures ont été créées par Dieu, elles sont bonnes ; mais le péché originel a rendu possible certaines privations, et ce sont ces privations que l’on appelle le mal. Le mal est donc une privation du bien. Saint Thomas d’Aquin est formel : ce qu’on signifie sous le nom de mal c’est une certaine absence de bien.
Ce point est fondamental parce qu’il explique toute la stratégie mondialiste actuelle : la subversion, le renversement, c'est-à-dire la manière de mettre le bien au service du mal. Saint Thomas dit que le mal est privation d’un bien, mais il ajoute immdétiament que le mal, pour exister, doit forcément avoir comme support un être, un existant. C’est dans cet existant que se trouve la privation du bien. Pour qu’il y ait un mal, il faut forcéement qu’il y ait un être, ce qui en doctrine thomiste est un bien puisque l’être provient de Dieu et il ne peut donc être qu’un bien. Il ne peut y a voir de mal que sur un support de bien. Saint Thomas écrit, dans « la Somme contre les Gentils » « de tout ce que nous avons prouvé jusqu’ici nous concluons que le mal n’a pas d’autre cause que le bien » et encore « tout mal repose sur un bien ». néanmoins Saint Thomas s’empresse avant même de nuancer, de dire que ce mal n’est qu’accidentel : le mal n’est pas essentiellement lié au bien, il en est la privation.
La création pour St Thomas est création de l’univers. Dieu a voulu l’univers en toutes ses parties. Et Dieu, parfait, n’a pu créer qu’un univers parfait. Mais c’est la création dans son ensemble qui est parfaite. Toutes les parties ne sont pas parfaites en tant que telles. Saint Thomas donne un exemple frappant : l’œil en tant que tel est parfait, il est ordonné à sa fin, mais si tout le corps était œil. Le corps ne serait pas parfait. C’est l’ensemble de la création qui est parfait et c’est ainsi que certains maux disparaissent devant la perfection de l’ensemble. Pour expliquer rapidement comment le mal peut s’intégrer dans le bien on précise « le mal sert un plus grand bien ».

Autre point important : la création est une hiérarchie d’êtres. Dans cette hiérarchie, chaque être manifeste un aspect, une perfection divine. Nier cette hiérarchie et nier les différences qui existent nécessairement entre les êtres – car qui dit hiérarchiser dit différences, et qui dit différences dit degré de perfection plus ou moins grand selon les êtres- revient donc à nier la Création, puisque Dieu, toujours en doctrine thomiste, ne pouvait représenter ses infinies perfections que dans un nombre quasiment infini de créatures. En résumé, nier la hiérarchie des êtres, c’est nier les différences entre les créatures, c’est nier la Création telle que Dieu l’a voulue dans sa quasi infinité pour représenter ses infinies perfections. Nier les différences entre les êtres, c’est nier – des différences ontologiques entre les êtres – qu’il y ait certains êtres plus parfaits que d’autres : c’est donc nier le bien en prétendant nier le mal. Vouloir que tout soit parfait au sens où nous l’entendons, c’est vouloir l’impossible, puisque les créatures ont été créées pour représenter chacune une perfection divine et ne peuvent l’être qu’en étant différentes. C’est vraiment en ce sens que l’on peut dire que le mieux est l’ennemi du bien. C’est la démarche qu’emprunte la « political correctness » et c’est ce qui fait d’elle un instrument de subversion.

Celle-ci consistera à amplifier le processus que je viens de décrire : pourquoi tout en voulant faire le mal, ne pas mettre en avant des biens relatifs, des biens mineurs qui serviront à faire un plus grand mal ? nous avons assisté depuis quelques décennies à la destruction de la morale traditionnelle. Nous assistons aujourd’hui à l’émergence d’une nouvelle morale, une morale publique qui vise des objectifs étrangers à toute morale, sous couvert de motifs rassurants. Lutte contre le trafic de drogue, contre le blanchiment de l’argent, contre la corruption, pour l’indépendance de la justice, ou maintien de la paix : autant de thèmes qui sont omniprésents dans la vie médiatique. Je voudrais vous montrer comment ces slogans, avec lesquels on ne peut a priori être que d’accord, peuvent servir à faire un plus grand mal. Comment ils servent de prétexte à accélérer un processus visant à mettre en place, au nom du bien, l’utopie mondialiste dont j’ai défini les visées révolutionnaires.


- premier exemple : la question du trafic de drogue. Que ferais-je ? je commencerais par une énorme campagne médiatique comme on en fait souvent ; elle durerait le temps nécessaire et serait très longue. Puis viendrait le moment où j’arrêtrais deux ou trois gros trafiquants. J’aurais rétabli la peine de mort et je les exécuterais en place publique à grands renforts de tambours et de trompettes. J’enverrais également quelqzes autres trafiquants en Nouvelle Calédonie, après avoir préalablement rétabli le bagne puis – tout ceci bien sûr s’étendrait sur deux ans, pour faire les choses correctement – on n’en entendrait plus parler. La consommation de drogue serait divisée par 10 ou 100. voilà donc ce que ferait un gouvernement voulant véritablement lutter contre le trafic de drogue. Or ce n’est pas du tout ce que font nos dirigeants. Pourqupi refusent-ils d’utiliser cette méthode très simple et entreprennent-ils au contraire des campagnes d’incitation à la débauche ( seringues en vente libre, campagnes incessantes pour la libéralisation de l’usage des drogues douces au motif que la législation ferait disparaître le trafic !) ?
D’une part, parce qu’ils ne tiennent pas à ce que le trafuc prenne fin. Il faut savoir en effet que le trafic de drogue représente 2000 milliards de dollars par an, soit à peu près l’équivalent du commerce de pétrole, du commerce d’armements, autrement dit un énorme volume d’argentqui échappe au contrôle des institutions internationales. D’où la nécessité d’arriver à contrôler ces 2000 milliards de dollars par divers biaism dont la levée du secret bancaire.
D’autre part, parce qu’ils préféèrent recourir à d’autres moyens, comme l’intégration des polices nationales qui collaborent de plus en plus étroitement puisque, nous explique-t-on, le trafic est un problème global et interdépendant. (…) ce faisant on est tout simplement en train d’intégrer les diverses polices nationales au sein d’Interpol, au sien d’institutions policières internationales, prétextant un problème global, on fait de la police une courroie de transmission du nouvel ordre mondial.
Parallèlement, on renforce le rôle d’institutions internationales comme le CNUCED, le programme des nations unies pour le contrôle international des drogues( j’insiste sur ce mot : le programme des nations unies au sujet des drogues ne s’appelle pas le programme des nations unies pour la suppression des drogues, ni le porgramme des nations unies pour l’éradication de la consommation de drogues ; c’est le programme des nations unies « pour le contrôle international des drogues »). Quel est ce programme ? contrôle bancaire, intégration des police, création de nouvelles institutions internationales, enfin rencofrcement d’institutions déjà existences. Le contrôle du trafic des drogues présente décidément bien des avantages pour ces institutions internationales ! on a donc mis en avant un bien, la lutte contre le trafic de la drogue, pour faire en réalité un mal. L’objectif affiché auraut pu être atteint d’une manière tout à fait différent. Mais en réalité, l’intention n’était pas du tout de lutter contre le trafic de drogue mais bien de favoriser l’intégration internationale, de favoriser le nouvel ordre mondial. "

l'auteur présente alors d'autres exemples. je saute...


Ainsi pour faire le mal on utilise le bien parce que tout mal doit nécessairement s’appuyer sur un bien. On bénéficie en outre de la bénédiction des médias , qui permettent de focaliser l’attention, le discours, sur les biens que l’on veut mettre en exergue.

La Révolution utilisait naguère des techniques coercitives : on l’a vu avec la Révolution française, la révolution bolchévique, les goulags, etc… maintenant, en particulier depuis la perestroïka, on s’interdit ces techniques et on utilise uniquement ce qu’on appelle les techniques aversives : c’est un semblant de bien, qui s’interdit d’utiliser le mal pour n’utiliser que ce qui paraît être le bien. Cela repose sur des techniques de manipulation et de lavage de cerveau qui permettent de modifier les valeurs, les attitudes et les comportements sans contraindre les gens.
C’est au fond la mise en application des travaux de Skiner, le psychologue américain fondateur du behaviorisme. Le behaviorisme est très souvent présenté comme l’école psychologique qui fait de l’homme une machine. C’est une vision très réductrice du behaviorisme qui est bien plus intéressant que cela.l’idée fondamentale de Skiner, c’est qu’il ne faut utiliser que les renforcements non aversifs : il faut renforcer le patient, qu’il appelle le sujet, dans son comportement. Un enfant, par exemple, aime les glaces ; on va donc continuer à lui faire aimer les glaces. Renforcer les attitudes de manière non aversive, c'est-à-dire sans jamais punir, mais en donnant toujours des récompenses. En systématisant cette idée, Skiner a montré que l’on pouvait arriver à des résultats tout à fait remarquables. Son objectif était de céer une nouvelle culture et ses techniques sont reprises à l’heure actuelle dans la révolution culturelle et dans la révolution mondialiste. La démarche de Skiner consiste donc à utiliser la carotte et non le bâton, en d’autres termes, à utiliser le bien et non plus le mal.
C’est aussi , en quelque sorte, la mise en œuvre des théories de Gramsci, ce révolutionnaire sarde du début du siècle, qui a été en désaccord avec l’expérience soviétique et qui s’est rendu compte que les techniques contraignantes, en particulier le goulag et le KGB, ne permettraient jamais d’obtenir l’assentiment de la population et qu’il fallait d’abord procéder à une révolution culturelle. On commence par faire une révolution culturelle, on commence par présenter les choses sous leur bon aspect pour qu’ensuite elles développement leurs mauvaises conséquences. On insiste donc sur un bien limité pour en faire un mal réel.
C’est enfin l’application des idées de Sun Tse, le stratège chinois qui figurait naguère au programme des académies militaires du bloc de l’Est, et qui a développé une pensée extrêmement profonde. La pensée de Sun Tse, la pensée militaire chinoise, qui s’inspire du taoïsme, refuse elle aussi les techniques contraignantes pour utiliser simplement la notion de potentiel de situation. Sa méthode consiste à modifier le potentiel de situation pour modifier sa situation. Pour résumer, parce que là encore tout un ouvrage a été écrit sur la question et peut-être même une bibliothèque, développer le potentiel de situation, c’est prendre les choses de très haut, de très loin, prendre l’arbre qui deviendra un cèdre quand il est encore une toute petite pousse et le modifier à ce moment-là, le replanter éventuellement si on le souhaite, ou l’arracher si on le veut. Tout est donc déterminé dès l’origine et très naturellement, de manière non aversive, parce que lorsque les choses sont encore virtuelles, en devenir, il est très facile d’agir, tandis qu’abattre un cèdre adulte est une toute autre affaire. Quand les choses sont à leurs débuts, la transformation peut s’effectuer de manière silencieuse. Il s’agit alors d’une transformation et non d’une action. On modifie le potentiel de la situation plutôt que d’agir sur la situation. On modifie le potentiel antérieurement plutôt que d’agir sur la situation une fois qu’elle s’est développée-
Nous sommes là en plein cœur du sujet, car une révolution éthique, c’est une révolution qui modifie le potentiel de situation. Il n’est pas nécessaire de procéder à une révolution économique une fois la révolution éthique effectuée ni de procéder à une révolution sociale, si l’on a modifié les valeurs éthiques. Tout le reste suit naturellement, on a modifié le potentiel de situation pour arriver aux objectifs souhaités. Cette idée est très profondément révolutionnaire. Elle a été systématisée par la perestroïka. La perestroïka a puisé à de très nombreuses sources et en particulier dans la pensée de Sun Tse : plutôt que d’essayer de contraindre par le plan comme on le faisait, plutôt que d’agir, on a provoqué une transformation silencieuse en modifiant la structure institutionnelle, la structure éthique, en modifiant la société dans sa superstructure ( culturelle) et non dans son infrastructure ( les gardiens de l’orthodoxie soviétique ne l’auraient pas permis). C’est un renversement complet de la perspective révolutionnaire mais c’est ce qui est en train de se produire à l’heure actuelle.
La perestroïka a puisé dans les techniques non aversives cette tyrannie du bien. Il en vade même pour le nouvel ordre mondial qui s’articule avec la perestroïka, puisqu’il a été promulgué après elle, lors de la guerre d’Irak. Ce nouvel ordre mondial veut créer une civilisation globale. Encore une fois, ce ne sont pas des choses secrètes. Elles sont écrites noir sur blanc : il suffit de lire les textes peu diffusés dans lesquels elles sont couchées. L’objectif final est de créer une civilisation globale. Or une civilisation implique une spiritualité, une éthique, une conception de l’homme, une conception du monde. aussi délirant que cela puisse paraître, les dirigeants mondiaux sont en train de modifier notre conception du monde, notre conception de l’homme sans toujours que nous nous en rendions compte. On est en train de procéder à une révolution que l’on pourrait appeler systématique. Cette révolution doit utiliser exclusivement des techniques non aversives, des techniques contraires mènent à une révolution de type bolchévique, c'est-à-dire à un échec tandis qu’une révolution de type « menchevik » ou « fabienne » est beaucoup plus efficace. Voilà donc comment le nouvel ordre mondial utilise ces idées pour parvenir à l’étape ultérieure de la révolution.

L’objectif final, je l’ai dit, c’est la Révolution éthique et spirituelle. La nouvelle éthique apparaît d’ores et déjà dans toutes les publications des institutions internationales.

(...)

Cet éthique global est le centre, le carrefour de la révolution le carrefour des hérésies. C’est une éthique qui nie le mal, pour revenir à une théologie naturaliste, qui nie fondamentalement le péché originel.
Quelles sont ses conséquences ? les conséquences indiviudelles considérables. Cette révolution par le bien, cette tyrannie du bien, on sait la réaliser concrètement sur les individus, modifier leurs valeurs, leurs attitudes et leurs comportements. On modifie ainsi l’individu dans les fondements de sa psychologie, dans ses attitudes, ses émotions, ses représentations mentales. On modifie aussi sa conception de l’homme parce qu’à partir du moment où on présente comme étant une valeur le respect de la nature sous une forme panthéiste, on va par là même modifier la conception de l’homme dans la nature et également la conception de l’homme dans l’univers, dans la société en en faisant plus qu’un élément dans la société sans ouverture transcendante : c’est une révolution psychologique fondamentale. Les conséquences politiques sont également incalculables, puisqu’à partir du moment où l’on a modifié l’éthique et où on la définit comme on entend le faire, le politique n’est plus que l’agent de l’éthique et tous les objectifs socialistes peuvent être redéfinis comme des valeurs. Ce qui était d’ordre politique est retranscrit en termes éthiques. Un objectif qui était conçu comme un objectif social ou politique, s’impose maintenant par la tyrannie du bien.
Les conséquences les plus lourdes sont cependant les conséquences religieuses. Car la révolution éthique s’inscrit dans un projet de création d’une spiritualité globale. Sur la base du consensus éthique, on crée une d’une part une dynamique de groupe au sein des institutions dirigeantes des diverses religions qui vise à intégrer les diverses Eglises ou religions, entendues au sens large, et à leur trouver un terrain d’entente gommant leurs différences. On commence par multiplier les démarches communes sur le terrain éthique pour aborder ensuite des questions de rituel, puis les points du dogme. C’est une démarche frontalement syncrétiste qui vise explicitement à créer cette spiritualité globale. On a déjà vu des religions s’unir à Assise, en 1987, pour « prier ensemble pour la paix ». et il ne se passe pas de mois, en France, sans que les évêques ne se joignent aux pasteurs, aux rabbins et aux muftis pour condamner le racisme. Mais ce n’est qu’une étape. Le conseil œcuménique des Eglises dans son « rassemblement mondial » à Séoul, en 1990, déclarait qu »il faut rechercher un système de valeurs fondamentalement nouveau, fondé sur la justice, la paix et la sauvegarde de la création. » un système de valeurs fondamentalement nouveau : il faut bien mesurer ce que veulent dire ces mots. Ce ne sont pas des délégués qui parlent pour ne rien dire, toutes les décisions qu’ils prennent, toutes leurs recommandations sont à prendre au pied de la lettre car elles sont généralement suivies d’effet.
Voilà comment cette Révolution du bien s’articule dans ses trois dimensions : personnelle, politique et religieuse. c’est une démarche très habile parce qu’on ne saurait s’opposer au bien. Mais elle est fondamentalement naturaliste, panthéiste. Elle vise à créer une spiritualité globale qui ne pourra que nier le péché originel et donc la base du catholicisme, la raison même de l’Incarnation ; elle met donc forcément par terre tout l’édifice catholique.
C’est que cette révolution éthique est essentiellement une révolution maçonnique. Elle nie le surnaturel chrétien, encourage l’œcuménisme et débouche sur le naturalisme : définition de l’éthique maçonnique.
Elle est en marche. Elle ne trouve guère d’adversaires à sa mesure : politiquement parce que les hommes politique se moquent en général complètement du surnaturel chrétien ; religieusement parce qu’on voit bien que la conscience que l’on a dans l’Eglise de ce processus est encore assez limitée. Elle n’en est pas moins totalitaire dans son principe. Après la phase d’antithèse qu’a représentée en terme hégélien la phase communisme, la phase de dissolution de l’ordre ancien, nous entrons dans la phase de synthèse, une phase englobant une phase inclusive qui doit regrouper toutes les personnes, tous les membres de la société, sauf ceux qui s’y opposent, ceux qui continueront à s’opposer au mondialisme, à la subversion du catholicisme, autrement dit : sauf nous."



la synthèse c'est ce que Philippe Farby appelle le capitalisme socialiste... nous en sommes bien là.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Dim 08 Nov 2009, 20:43

C’est que cette révolution éthique est essentiellement une révolution maçonnique. Elle nie le surnaturel chrétien, encourage l’œcuménisme et débouche sur le naturalisme : définition de l’éthique maçonnique.
Elle est en marche. Elle ne trouve guère d’adversaires à sa mesure : politiquement parce que les hommes politique se moquent en général complètement du surnaturel chrétien ; religieusement parce qu’on voit bien que la conscience que l’on a dans l’Eglise de ce processus est encore assez limitée. Elle n’en est pas moins totalitaire dans son principe.


C'est bien ce que je disais une énorme couche!!!
Revenir en haut Aller en bas
mandonnaud



Messages : 984
Inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Dim 08 Nov 2009, 21:03

http://funambulesmedias.wordpress.com/2009/11/04/chico-whitaker-les-10-ans-du-forum-social-mondial/
une esperences pour le monde!!!
paul
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Dim 08 Nov 2009, 21:22

je n'en attendais pas moins de vous Adamev. Que vous trouviez ce texte loufoque est plutôt rassurant et atteste de sa pertinence. merci!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
adamev



Masculin Messages : 12288
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Dim 08 Nov 2009, 23:50

Malheureusement ce n'est pas ce texte idiot qui est lofoque... mais vous.
Avec des zozos de votre genre sûr que le niveau de conscience ne risque pas de s'élever bien haut.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Lun 09 Nov 2009, 00:22

encore mieux! si vous décrétez ce texte carrément idiot c'est qu'il mérite vraiment d'être lu et relu. je vais l'étudier encore plus en détail.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Lun 09 Nov 2009, 03:50

julieng a écrit:

la synthèse c'est ce que Philippe Farby appelle le capitalisme socialiste... nous en sommes bien là.

Sauf que (je tiens à le préciser, et je suis flatté de cette façon que vous avez de me citer depuis quelques messages) je maintiens qu'il s'agit là d'une évolution naturelle liée au mouvement de balancier qui mène les sociétés de l'individualisme à l'esprit communautaire, et inversement.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Lun 09 Nov 2009, 08:54

Citation :
Sauf que (je tiens à le préciser, et je suis flatté de cette façon que vous avez de me citer depuis quelques messages) je maintiens qu'il s'agit là d'une évolution naturelle liée au mouvement de balancier qui mène les sociétés de l'individualisme à l'esprit communautaire, et inversement.

c'est en effet là que nous divergeons, c'est ce qui vous situe dans le camp d'un Adam Smith et de tous les "naturalistes" religieux... alors qu'en ce qui me concerne je situe la politique dans la sphère de la contingence, de la liberté humaine. tous ces processus relève de choix humains, et ultimement du choix de se détourner du Christ. or il n'y a pas d'autre alternative qu'entre le Christ et Satan...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Lun 09 Nov 2009, 08:58

julieng a écrit:
or il n'y a pas d'autre alternative qu'entre le Christ et Satan...

Encore votre pensée manichéenne (qui est cause de votre vision complotiste du monde.

Entre le Christ et Satan, il y a le bon larron et tous les Job de bonne volonté qui cherchent la vérité et ne l'ont pas encore trouvé.

Vous confondez juste la terre et le Ciel (Au ciel, il n'y aura plus, en fin des fins, que deux camps).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Lun 09 Nov 2009, 09:11

n'importe quoi, le bon larron est avec Jésus, c'est le Christ lui-même qui le lui dit.

Citation :
11,23 "Qui n'est pas avec moi est contre moi, et qui n'amasse pas avec moi dissipe.

vous êtes en révolte contre la tradition de la sainte Eglise, moi je suis en paix...


dès que l'on veut intégrer une partie du logiciel mondialiste en théologie cela donne ce qui m'a été servi à la messe hier: le curé a dit que le Chrétien était du monde, et bien non je ne suis pas du monde, mais dans le monde, la paix du Christ n'est pas celle du monde...
en n'étant pas fidèle au Christ roi on ne peut que faire le jeu de la nouvelle idéologie totalitaire qui est en voie d'achèvement. voilà ce qu'en disent des américains résistants:
http://www.dailymotion.com/video/xb0qoa_fall-of-the-republic-dalex-jones-vo_news
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Lun 09 Nov 2009, 11:53

julieng a écrit:
n'importe quoi, le bon larron est avec Jésus, c'est le Christ lui-même qui le lui dit.

Citation :
11,23 "Qui n'est pas avec moi est contre moi, et qui n'amasse pas avec moi dissipe.

vous êtes en révolte contre la tradition de la sainte Eglise, moi je suis en paix...

Il dit aussi "Qui n'est pas contre nous est pour nous.", Marc 9, 40.


dès que l'on veut intégrer une partie du logiciel mondialiste en théologie cela donne ce qui m'a été servi à la messe hier: le curé a dit que le Chrétien était du monde, et bien non je ne suis pas du monde, mais dans le monde, la paix du Christ n'est pas celle du monde...

Ah, ça, vous n'empêcherez jamais quelques curés de dire des biperies !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Lun 09 Nov 2009, 11:58

julieng a écrit:
Citation :
Sauf que (je tiens à le préciser, et je suis flatté de cette façon que vous avez de me citer depuis quelques messages) je maintiens qu'il s'agit là d'une évolution naturelle liée au mouvement de balancier qui mène les sociétés de l'individualisme à l'esprit communautaire, et inversement.

c'est en effet là que nous divergeons, c'est ce qui vous situe dans le camp d'un Adam Smith et de tous les "naturalistes" religieux... alors qu'en ce qui me concerne je situe la politique dans la sphère de la contingence, de la liberté humaine. tous ces processus relève de choix humains, et ultimement du choix de se détourner du Christ. or il n'y a pas d'autre alternative qu'entre le Christ et Satan...

Certes, le mouvement de la masse résulte de la foule des petits choix individuels. Cela dit, expliquer que Satan est plus présent que le Christ dans une économie dirigiste et corporatiste est assez curieux. Personnellement, je suis parfaitement neutre devant l'évolution à long terme de l'économie vers ce modèle. D'autant que la pensée communautaire favorise à mon sens plus la religion que l'individualisme qui engendre envers elle de nombreux obstacles : libre pensée, relativisme, etc...

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Lun 09 Nov 2009, 12:02

[quote]
julieng a écrit:
n'importe quoi, le bon larron est avec Jésus, c'est le Christ lui-même qui le lui dit.

Le bon larron ne connaît pas encore Jésus, comme Job, Jean-Baptiste et d'autres justes. Il soupçonne qu'il est roi. Mais il n'a certainement pas compris qu'il était Dieu...

Et c'est ainsi : il existe une justice des non chrétiens, des hommes de bonne volonté comme Naaman le Syrien que cite explicitement Jésus.

Et oui, entre les pervers, volontairement centré sur eux, et les saints (volontairement vivant de la charité), il y a tout un monde immense d'âmes justes qui cherchent la Lumière.



Citation :
Citation :
11,23 "Qui n'est pas avec moi est contre moi, et qui n'amasse pas avec moi dissipe.


vous êtes en révolte contre la tradition de la sainte Eglise, moi je suis en paix...

Je ne suis pas en révolte. Mais je ne me contente pas de certains textes à l'allure bien manichézenne. Je garde TOUS LES TEXTES, y compris ceux où Jésus vante le comportement d'hommes qui ne le connaissaient pas :
Citation :
"Quand, Seigneur, avons nous été te visiter en prison ?"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Lun 09 Nov 2009, 12:07

Arnaud Dumouch a écrit:

Je ne suis pas en révolte. Mais je ne me contente pas de certains textes à l'allure bien manichézenne. Je garde TOUS LES TEXTES, y compris ceux où Jésus vante le comportement d'hommes qui ne le connaissaient pas :
Citation :
"Quand, Seigneur, avons nous été te visiter en prison ?"

Et ces textes où Jésus reconnaît la valeur de la bonne volonté, de la droiture du non-croyant, il y en a !
Très explicite, il y a celui sur l'homme qui dit "non !" mais fait la volonté du Père.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Lun 09 Nov 2009, 14:29

Citation :
Et c'est ainsi : il existe une justice des non chrétiens, des hommes de bonne volonté comme Naaman le Syrien que cite explicitement Jésus.

qui vous dit le contraire, c'est qu'en fait ils sont ouvert à recevoir le Christ... ils ne sont pas contre lui, ils ne le connaissent pas, mais s'il leur était présenté ils se détermineraient pour lui. je parle de ceux qui sont opposés à recevoir le Christ par détermination idéologique, métaphysique... ce qu'ils font, même leur visite au prisonniers, leur est inspiré par amour de l'homme sans dieu, par l'idole que leur offre Satan. Ils persécutent le Christ. Saul, Saul pourquoi me persécutes-tu? je sais de quoi je parle, j'en étais un!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Lun 09 Nov 2009, 16:35

julieng a écrit:
Citation :
Et c'est ainsi : il existe une justice des non chrétiens, des hommes de bonne volonté comme Naaman le Syrien que cite explicitement Jésus.

qui vous dit le contraire, c'est qu'en fait ils sont ouvert à recevoir le Christ... ils ne sont pas contre lui, ils ne le connaissent pas, mais s'il leur était présenté ils se détermineraient pour lui.

Ben vous voyez, quand vous y mettez un peu de bonne volonté !

On appelle ces gens des "justes". Certes, ils ne construisent pas AVEC LE CHRIST (puisqu'ils n'ont pas foi en lui, d'où le Concile de Trente qui dit que la bonne volonté seule ne sauve pas).

Mais il ne construise pas contre le Christ non plus.

On peut donc ne pas être avec le Christ (état de non renaissance d'en haut) tout en étant pas contre le Christ.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Lun 09 Nov 2009, 16:57

julieng a écrit:
Citation :
Et c'est ainsi : il existe une justice des non chrétiens, des hommes de bonne volonté comme Naaman le Syrien que cite explicitement Jésus.

ce qu'ils font, même leur visite au prisonniers, leur est inspiré par amour de l'homme sans dieu, par l'idole que leur offre Satan.

Il m'étonnerait fort que Satan inspire le service de l'autre. Aider l'autre par amour de l'autre, à l'exclusion de Dieu, c'est exactement l'attitude de celui qui dit "non" au Père mais fait sa volonté. Si un homme aime sincèrement son prochain, non pas égoïstement mais vraiment, pour l'autre et non pour lui-même, alors cet amour sera le crochet par lequel Dieu le saisira pour le salut.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mar 01 Déc 2009, 09:29

Citation :
="Arnaud Dumouch]

On peut donc ne pas être avec le Christ (état de non renaissance d'en haut) tout en étant pas contre le Christ.
Vous auriez pu écrire plus précisément : "état de non-reconnaissance d'en Haut ! "
Il y a là une sacrée contradiction dans vos propos, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mar 01 Déc 2009, 09:39

Je parle bien de non renaissance d'en haut, par référence à ce texte :

Citation :
Jean 3, 3 Jésus lui répondit : "En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d'en haut, nul ne peut voir le Royaume de Dieu."
Jean 3, 4 Nicodème lui dit : "Comment un homme peut-il naître, étant vieux? Peut-il une seconde fois entrer dans le sein de sa mère et naître?"
Jean 3, 5 Jésus répondit : "En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d'eau et d'Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu.

Nicodème est l'image type de ces hommes justes, qui n'ont pas encore compris ni reçu la grâce, mais qui plaisent à Dieu par leur bonne volonté (= leur bonne disposition à recevoir le salut dès qu'il leur sera proposé).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Otis



Messages : 239
Inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 16:02

Bonjour à tous et enchanté,

Il s'agit-là de mon premier mot sur ce forum (et non le dernier) et il y a longtemps que je souhaitais l'écrire, avec quelques réticences toutefois ; on pourrait croire qu'il a une visée polémique alors que c'est le contraire : assez inquiet, j'aimerais dissiper certaines zones d'ombre.

Récemment, j'ai écouté attentivement le brillant Pierre Hillard, catholique traditionaliste, éminent géopoliticien qui montre très bien qu'une société mondiale se met en place petit à petit, entre d'un côté les multinationales et, de l'autre, le royaume bancaire, ce qui provoquerait petit à petit l'éclatement de la classe moyenne. Il fait observer, de manière très claire, par rapport aux livres des intéressés eux-mêmes et suite à leurs déclarations, que cette institution a une obédience ouvertement franc-maçonne et judéo-protestante.

Quoi qu'il en soit de ce point, il développe, dans un entretien récent, l'idée qu'au sein même de l'Eglise il y aurait des infiltrations franc-maçonnes qui justifieraient les prises de position diplomatique au plus haut sommet du Vatican.

Par rapport à ce qu'il dit - j'en ai parlé avec quelques amis catholiques (je vais bientôt être baptisé personnellement) -, je me pose des questions. Je dois avouer être très inquiet.

Je vous remercie pour votre contribution par rapport à ces quelques vidéos que vous prendrez la peine de regarder, je l'espère, histoire de vous faire votre propre avis.

vidéo 1 :
http://www.dailymotion.com/video/xht68l_pierre-hillard-la-revolution-de-vatican-ii-ripoublik-com_news#from=embed&start=1

vidéo 2 :
http://www.dailymotion.com/video/xht68y_pierre-hillard-la-fsspx-ripoublik-com_news#from=embed&start=3

Bien à vous,
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 16:18

Otis a écrit:
Bonjour à tous et enchanté,

Il s'agit-là de mon premier mot sur ce forum (et non le dernier) et il y a longtemps que je souhaitais l'écrire, avec quelques réticences toutefois ; on pourrait croire qu'il a une visée polémique alors que c'est le contraire : assez inquiet, j'aimerais dissiper certaines zones d'ombre.

Récemment, j'ai écouté attentivement le brillant Pierre Hillard, catholique traditionaliste, éminent géopoliticien qui montre très bien qu'une société mondiale se met en place petit à petit, entre d'un côté les multinationales et, de l'autre, le royaume bancaire, ce qui provoquerait petit à petit l'éclatement de la classe moyenne. Il fait observer, de manière très claire, par rapport aux livres des intéressés eux-mêmes et suite à leurs déclarations, que cette institution a une obédience ouvertement franc-maçonne et judéo-protestante.

Quoi qu'il en soit de ce point, il développe, dans un entretien récent, l'idée qu'au sein même de l'Eglise il y aurait des infiltrations franc-maçonnes qui justifieraient les prises de position diplomatique au plus haut sommet du Vatican.

Par rapport à ce qu'il dit - j'en ai parlé avec quelques amis catholiques (je vais bientôt être baptisé personnellement) -, je me pose des questions. Je dois avouer être très inquiet.

Je vous remercie pour votre contribution par rapport à ces quelques vidéos que vous prendrez la peine de regarder, je l'espère, histoire de vous faire votre propre avis.

vidéo 1 :
http://www.dailymotion.com/video/xht68l_pierre-hillard-la-revolution-de-vatican-ii-ripoublik-com_news#from=embed&start=1

vidéo 2 :
http://www.dailymotion.com/video/xht68y_pierre-hillard-la-fsspx-ripoublik-com_news#from=embed&start=3

Bien à vous,

Bienvenue dans tous les sens du terme.

cheers


Sur votre intervention.

Moi, ce qui m'inquiète, ce sont ces personnes qui se rebellent contre l'Eglise au lieu de lui être fidèle.

Par ailleurs, l'Eglise est la première organisation mondiale de l'Histoire de l'Humanité puisque, la première, elle a vocation à accueillir des membres du monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 16:20

Otis a écrit:
le brillant Pierre Hillard,..., éminent géopoliticien

On croit rêver.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Otis



Messages : 239
Inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 16:37

Je suis d'accord avec vous SJA (et merci pour votre bienvenue!) ; l'Eglise est, d'après un de mes moniteurs en philosophie (dont la photo est sur mon avatar), un organisme vivant et il est nécessaire de ne faire qu'un avec elle. Comme un corps, elle développe des anti-corps mais n'est pas à l'abri de quelques... infiltrations désastreuses.

Peu importe s'il est éminent, Philippe, ce qui compte est ce qu'il dit. J'aimerais avoir votre avis et je vous invite à regarder ces vidéos jusqu'au bout histoire d'avoir un avis le plus juste possible. Ca parle de Rampolla, etc... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 16:49

Otis a écrit:
Je suis d'accord avec vous SJA (et merci pour votre bienvenue!) ; l'Eglise est, d'après un de mes moniteurs en philosophie (dont la photo est sur mon avatar), un organisme vivant et il est nécessaire de ne faire qu'un avec elle. Comme un corps, elle développe des anti-corps mais n'est pas à l'abri de quelques... infiltrations désastreuses.

Le Saint Siège ne peut subir les infiltrations désastreuses : il est protégé par son charisme. L'infaillibilité est une promesse du Christ.

Peu importe s'il est éminent, Philippe, ce qui compte est ce qu'il dit. J'aimerais avoir votre avis et je vous invite à regarder ces vidéos jusqu'au bout histoire d'avoir un avis le plus juste possible. Ca parle de Rampolla, etc... Confused

J'ai déjà vu un paquet de vidéos d'Hillard et j'ai toujours jugé avoir perdu mon temps. Je regarderai celles-ci si j'ai du temps à perdre.

Mais jusqu'à plus ample informé, évitez Hillard, et de manière générale évitez toutes les formes de complotisme. Gardez-vous d'aller vous faire baptiser avec de mauvaises raisons en tête, c'est-à-dire toute autre raison que l'amour de Dieu et la volonté de suivre le Christ.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 16:53

salut Cher Otis,

Les théories du complot n'existent réellement que chez l'ange révolté qui, lui, juge des hommes sur des centaines de générations.

Pour ce qui est du niveau des hommes mortels et passagers, ce sont juste des convictions qui s'opposent.

La conviction actuelle, qui entraîne actuellement les peuples d'Europe, c'est que seule la matière et cette vie passagère comptent.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Otis



Messages : 239
Inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 17:00

Mon cher, sauf erreur, le charisme n'est pas l'infaillibilité.

Je ne vois pas au nom de quoi je devrais "éviter Hillard" ; ce qui me frappe beaucoup pour discréditer tout un travail sérieux est quand on converge vers la thèse du complot.
Cette réduction est trop facile ;les travaux d'Hillard sont beaucoup plus complexes que je ne les ai présentés. De plus, il ne fait que répéter ce que disent ces personnes...

"Je ne suis qu'un banquier faisant le travail de Dieu" (Loyd Blankfein, pdg de la banque Goldman Sachs)

J'écoutais Attali récemment, sorte de publicitaire pour le mondialisme ; savez-vous ce qu'il disait ? "les nations sont des hôtels" ...

"nous sommes reconnaissants au "washington pos"t, au "new york times", au magazine "time" et aux autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque quarante ans. Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant ces années. Mais le monde est aujourd'hui plus sophistiqué et préparé à l'entrée dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l'autodétermination des siècles passés." (David Rockefeller, Commission Trilatérale, 1991)

Pour la grippe H1N1, tout le monde a reconnu qu'il existait des réseaux pharmaceutiques pour faire payer à la France des vaccins qui ne servent à rien. Dont acte (on continue à payer). On a crié au complot ? Ce n'est pas tordu, c'est la nature humaine qui joue inévitablement par ses réseaux, en digne "vieil homme" ; c'est ça que met en lumière très froidement je dois dire, Hillard...


Très sincèrement, j'aimerais que vous fassiez l'effort d'écouter ces deux vidéos...

edit : bonjour Arnaud ;)

Citation :
La conviction actuelle, qui entraîne actuellement les peuples d'Europe, c'est que seule la matière et cette vie passagère comptent.

C'est exactement la profession de foi de la franc-maçonnerie qui, en dénigrant la matière finit par y rester, (si on n'a pas l'incarnation, on finit dans le désincarné, soit l'essence même du diable) dont le relativisme a été condamnée par l'Eglise. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 17:09

Otis a écrit:
Mon cher, sauf erreur, le charisme n'est pas l'infaillibilité.



Je ne vois pas au nom de quoi je devrais "éviter Hillard" ; ce qui me frappe beaucoup pour discréditer tout un travail sérieux est quand on converge vers la thèse du complot.
Cette réduction est trop facile ;les travaux d'Hillard sont beaucoup plus complexes que je ne les ai présentés. De plus, il ne fait que répéter ce que disent ces personnes...

"Je ne suis qu'un banquier faisant le travail de Dieu" (Loyd Blankfein, pdg de la banque Goldman Sachs)

J'écoutais Attali récemment, sorte de publicitaire pour le mondialisme ; savez-vous ce qu'il disait ? "les nations sont des hôtels" ...

"nous sommes reconnaissants au "washington pos"t, au "new york times", au magazine "time" et aux autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque quarante ans. Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été exposés aux lumières de la publicité durant ces années. Mais le monde est aujourd'hui plus sophistiqué et préparé à l'entrée dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l'autodétermination des siècles passés." (David Rockefeller, Commission Trilatérale, 1991)

Pour la grippe H1N1, tout le monde a reconnu qu'il existait des réseaux pharmaceutiques pour faire payer à la France des vaccins qui ne servent à rien. Dont acte (on continue à payer). On a crié au complot ? Ce n'est pas tordu, c'est la nature humaine qui joue inévitablement par ses réseaux, en digne "vieil homme" ; c'est ça que met en lumière très froidement je dois dire, Hillard...


Très sincèrement, j'aimerais que vous fassiez l'effort d'écouter ces deux vidéos...

edit : bonjour Arnaud Wink

Citation :
La conviction actuelle, qui entraîne actuellement les peuples d'Europe, c'est que seule la matière et cette vie passagère comptent.

C'est exactement la profession de foi de la franc-maçonnerie dont le relativisme a été condamnée par l'Eglise. Wink

Visiblement, vos convictions sont déjà bien ancrées, inutile de faire l'imbécile en nous suggérant de "nous faire notre propre opinion" ce qui, d'expérience, est l'invitation que relaient tous les savants ignares du Net.
A mon tour de faire une suggestion ; très sincèrement, j'aimerais que vous fassiez l'effort de lire des livres intelligents (que ne remplaceront jamais les vidéos).
Si vous voulez comprendre la mondialisation, commencez par lire Braudel : Civilisation matérielle, économie et capitalisme, XVe-XVIIIe siècle.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 17:24

Otis a écrit:
Mon cher, sauf erreur, le charisme n'est pas l'infaillibilité.

Je ne vois pas au nom de quoi je devrais "éviter Hillard" ; ce qui me frappe beaucoup pour discréditer tout un travail sérieux est quand on converge vers la thèse du complot.
Cette réduction est trop facile ;les travaux d'Hillard sont beaucoup plus complexes que je ne les ai présentés. De plus, il ne fait que répéter ce que disent ces personnes...



Salut!

En effet Pierre Hillard est universitaire sérieux (rien avoir avec des spéculations délirantes...)j'ai assisté à ses conférences et il est intéressant de mettre en parallèle ses travaux avec ceux de Asselineau & Aymeric Chauprade.




Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 17:30

Cher Otis, le mondialisme existe ! C'est certain.

Mais c'est une idée logique, portée par les évolutions techniques qui font du monde un village planétaire.
Il est évident que les humanistes athées rêvent de s'emparer de ce mondialisme, comme ils se sont emparés de l'Europe chrétienne fondée par des saints comme Robert Schumann.



_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 17:33

Le mondialisme comme doctrine existe en Occident depuis le IVe siècle avant Jésus-Christ, environ.

Il est ridicule de parler de "complot" mondialiste.
Ce qui est certain, c'est qu'il y a une tendance mondialiste.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Otis



Messages : 239
Inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 17:36

Je l'ai lu ; de même que Jérôme Baschet ;)

Il ne faut pas confondre mondialisation, circulation des hommes etc et mondialisme., projet construit et étudié par une gnose.
Sur le charisme, je voulais dire : je ne parle pas du pape, je parle des prétendues infiltrations de la franc-maçonnerie au sein du clergé.

J'ai proposé ces vidéos à ce sujet et je regrette que vous sembliez refuser de les voir, j'aurais pu vous convier à lire les ouvrages de Hillard mais peut-être les avez-vous lus pour en dire tant de mal ? Je vous écoute volontiers ;)


edit : bonjour Alexis, je rejoins tes remarques !

Citation :
Mais c'est une idée logique, portée par les évolutions techniques qui font du monde un village planétaire.
Il est évident que les humanistes athées rêvent de s'emparer de ce mondialisme, comme ils se sont emparés de l'Europe chrétienne fondée par des saints comme Robert Schumann.

Exactement ! Pierre Hillard dit à peu près la même chose. J'insiste : regardez ces vidéos... Décidément Laughing


Dernière édition par Otis le Mer 27 Avr 2011, 17:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 17:37

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Otis, le mondialisme existe ! C'est certain.

Mais c'est une idée logique, portée par les évolutions techniques qui font du monde un village planétaire.
Il est évident que les humanistes athées rêvent de s'emparer de ce mondialisme, comme ils se sont emparés de l'Europe chrétienne fondée par des saints comme Robert Schumann.



Salut Arnaud,l'idéologie mondialiste est hétéroclite sa composante athée (matérialiste) est une chose mais sa composante messianique (mystique) en est un'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 17:40

Otis a écrit:
Je l'ai lu ; de même que Jérôme Baschet Wink

Il ne faut pas confondre mondialisation et mondialisme.
Sur le charisme, je voulais dire : je ne parle pas du pape, je parle des prétendues infiltrations de la franc-maçonnerie au sein du clergé.

J'ai proposé ces vidéos à ce sujet et je regrette que vous sembliez refuser de les voir, j'aurais pu vous convier à lire les ouvrages de Hillard mais peut-être les avez-vous lus pour en dire tant de mal ? Je vous écoute volontiers Wink

A quoi bon ? Je les connais les discussions avec les complotistes. Je commence par leur montrer par A+B que leur discours ne tient pas la route, je leur explique patiemment tout ce qu'ils croient avoir déjà compris, et ils finissent par me dire que je ne suis qu'un universitaire prétentieux vicié par sa masse de connaissance, qu'ils s'emploient à disqualifier par tout un jargon vindicatif : "académique", "biaisé", "déconnecté de la réalité"... parce qu'ils sont incapables de répondre.
Alors...

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 17:41

Otis a écrit:

Exactement ! Pierre Hillard dit à peu près la même chose.

Pierre Hillard dit des choses vraies dans son analyse des faits mais se met complètement dedans dans ses conclusions.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Otis



Messages : 239
Inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 17:45

Je veux bien vous croire Philippe mais... encore une fois, je demande à comprendre. Je ne viens pas en polémiste, très sincèrement.

Cela permettra aussi de comprendre les raisons des traditionalistes (dont je ne me sens pas instinctivement proche par ailleurs).

Dans les vidéos, il parle de Rampolla, est-ce vrai ? etc Confused
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 17:47

Otis a écrit:
Je veux bien vous croire Philippe mais... encore une fois, je demande à comprendre. Je ne viens pas en polémiste, très sincèrement.

Cela permettra aussi de comprendre les raisons des traditionalistes (dont je ne me sens pas instinctivement proche par ailleurs).

Dans les vidéos, il parle de Rampolla, est-ce vrai ? etc Confused

Que Rampolla était Franc-maçon ? Quand bien même, il n'a pas été élu. On a eu ce cher Léon XIII à la place.
Faites confiance au système : c'est Dieu qui l'a mis en place.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial   Mer 27 Avr 2011, 17:49

Otis a écrit:
Je l'ai lu ; de même que Jérôme Baschet ;)

Il ne faut pas confondre mondialisation et mondialisme.
Sur le charisme, je voulais dire : je ne parle pas du pape, je parle des prétendues infiltrations de la franc-maçonnerie au sein du clergé.

J'ai proposé ces vidéos à ce sujet et je regrette que vous sembliez refuser de les voir, j'aurais pu vous convier à lire les ouvrages de Hillard mais peut-être les avez-vous lus pour en dire tant de mal ? Je vous écoute volontiers ;)


edit : bonjour Alexis, je rejoins tes remarques !

Salut Otis,

J'ai lu plusieurs ouvrages de Hillard et le plus intéressant me semble: "La marche irrésistible vers le nouvel ordre mondial",son travail est vraiment rigoureux...

Revenir en haut Aller en bas
 
Mondialisme et Nouvel Ordre Mondial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvel Ordre Mondial de Dieu
» Nouvel Ordre Mondial : les responsables de la crise économique
» Accèlere-t-on la création du Nouvel Ordre Mondial?
» Un nouvel Ordre Mondial
» Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: