DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
charles st jean



Messages : 17
Inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Marie   Mer 28 Oct 2009, 14:19

Marie devient mère du fils de Dieu le Pere, mais en Esprit, donc elle est épouse du Pere,

tout en étant épouse du st esprit, puisque le tout ne se fait pas selon la chair mais selon

l'esprit, Lui étant la relation d'amour entre Pere et fils . Comment Marie ne fait-elle pas

partie . . . de ce mystère d'amour qui unit le ciel et la terre et ne serait-t-ellepas au sein même )(année 45 début des apparitions d'amsterdam )

de la Trinité comme elle l'affirme en 1945 à 3 fontaines en Italie à Bruno Cornacchiola.

Alors j'entends tout de suite....mais l'église n'a pas approuvé 3 fontaines , non mais celà ne prouve pas que c'est faux....

Pensez qu'il est moins cinq à l'horloge du ciel en ce qui concerne l'avertissement de Garabandal

et le châtiment ...... La dame de tous les peuples attend toujours à la porte.....

pendant que ses enfants souffrent et que l'institution de l'église par exces de prudence ou

par mauvaise influence maçonnique tient la main sur la serrure.....

Les solutions de notre marasme sont entre ses mains mais on reste prudent, on manque de foi.

Non seulement marie est dans la Trinité , mais elle réalise les prophéties de Grignon de Monfort

pour notre temps et attend qu'on l'écoute , qu'on la reconnaisse avec son dogme de co-rédemptrice..
ce qu'elle est depuis longtemps. S'il n'y a personne qui se réveille , oui on va l'avoir son

châtiment , allez voir sur you tube Garabandal les 14 films ...c'est explicite.

Bien amicalement Jean-charles
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Marie   Mer 04 Nov 2009, 16:46

La Vierge est le Vase qui contient l’Esprit des choses.

Dans la vision de gloire, trois choses constitueront la source principale du bonheur des élus : la simplicité de l’essence divine s’épanouissant en trinité, l’incarnation du Verbe s’étendant en une merveilleuse Rédemption du Monde, la maternité divine de Marie se prolongeant en maternité de grâce sur tous les élus.

Marie est « pleine de grâce » pour recevoir le Verbe dans son sein et accomplir sa mission de mère de tous les membres mystiques du Christ.

Cette maternité sur un Dieu sauveur fait d’Elle tout naturellement la Co-Rédemptrice du Monde, distributrice de toutes les grâces, associée aux souffrances et à la gloire de son Fils.

Son rôle de Médiatrice universelle, synthèse de son être et de son action dans l’Univers, découle en Elle de son titre de Mère de l’unique Médiateur du Monde.

Tout le Messianisme de l’avenir en germe est contenu dans la promesse d’un combat qui se poursuivra à travers les siècles entre la race de cette femme et les suppôts de Satan : « Je mettrai une inimitié éternelle entre toi et la femme, entre son lignage et le tien ».

Au point culminant et décisif de la lutte, le « fils » de la femme, le fruits de ses entrailles, triomphera du serpent, et la Femme Elle-même, associée à son fils, jouera un rôle primordial dans cette victoire finale.

La Mère du Christ est cette femme de la Genèse, vouée au service de la Rédemption.

Dès les temps primitifs, l’Eglise a pris conscience du rôle universel de Marie, associée au nouvel Adam à titre de nouvelle Eve, pour réparer avec Lui la ruine spirituelle de l’humanité causée par le premier couple prévaricateur.

Dans l’ordre de notre Rédemption, la nouvelle Eve est associée au nouvel Adam « Aide semblable à Lui » selon la formule de Saint Albert le Grand.

Les Saintes Ecritures ne les séparent jamais.

La miséricordieuse Trinité demeure la Source Primordiale et vivificatrice de tout, le Verbe Incarné ayant accompli en Personne la Rédemption du Monde sur la Croix, ramène par son Eglise tout le cortège des rachetés dans le sein du Père.

Le Christ a voulu associer sa Mère a toute son activité de Médiateur.

Il a fait d’Elle la Co-Rédemptrice du Monde et la Trésorière de toutes les grâces de la Trinité.

- « Nul ne va au Père que par le Fils » - « Nul n’approche du Christ que par sa Mère »

(Léon XIII – Octobri Mense – 1891)

Tel est la volonté immuable de Celui qui a résolu de tout nous donner par Marie.


Dès l’aurore du salut, Dieu nous a laissé entrevoir, dans la pénombre prophétique, la triomphante pureté de cette Femme choisie pour être victorieuse du serpent infernal. « Elle t’écrasera la tête. »

En vain le tentateur essaiera-t-il de s’attaquer à Elle et de la piquer au talon.

C’est Elle qui lui écrasera la tête avec la puissance souveraine et souriante d’une Vierge inaccessible au péché.

Ce premier oracle messianique proclame son éclatante victoire.

Elle apparaît déjà resplendissante de pureté, dominatrice du mal, Immaculée.

C’est dans le rayonnement d’une inviolable pureté que le plus grand des prophètes Isaïe entrevoit « La Vierge qui enfantera l’Emmanuel ».

L’âme de l’Immaculée, tel un cristal très pur, revêtit une incomparable splendeur divine.

Dès son apparition sur la terre, Elle fut la plus aimée par Dieu, la plus comblée de grâce, la plus agréable à ses yeux.

Si la vue d’une âme Immortelle, vivant dans l’amitié de Dieu est capable, au dire de Sainte Catherine de Sienne, de nous faire mourir de joie, que penser de l’âme de Marie, délices de Dieu et Paradis de la Trinité ?

Elle devient une habitation des trois personnes divines dans les profondeurs de son âme, Temple vivant de la Trinité qui sera à jamais un prodigieux déploiement d’une activité toute « déïforme » dans un parfait exercice de toutes les vertus infuses et acquises, sous la motion constante des dons du Saint-Esprit à l’état le plus élevé de l’Union transformante.

C’est dans l’âme sacerdotale du Christ qu’il faut pénétrer pour découvrir les véritables sentiments du crucifié du Golgotha, Prêtre et Hostie, faisant monter en un seul acte théandrique, en même temps qu’une expiation rédemptrice, une adoration, une action de grâces, une supplication, procurant aux trois Personnes divines une glorification infinie.

Debout, au pied de la croix, Marie unissait son offrande de Mère à l’Oblation du Prêtre Eternel.

Sacrifice suprême d’une mère : l’offrande de son fils, tous ses droits maternels sacrifiés à la Gloire de Dieu.

Avec encore plus de lumière qu’aux premiers jours de l’Incarnation, unie au Christ, Elle adore, Elle remercie, Elle prie, Elle expie pour nous.

L’Eglise, consciente du rôle unique de la Mère de Jésus au pied de la croix, ne célèbre jamais le mémorial de la Passion du seigneur sans faire appel dans son sacrifice Eucharistique, « en premier lieu », à Celle qui se tenait debout au pied de la croix, unissant son offrande de Mère à l’Oblation de l’âme sacerdotale de son Fils, pour le rachat de nos âmes.

Si l’Eglise Primitive manifesta une telle ardeur au service du Christ, elle le devait à la présence et à la prière toute Puissante de Marie.

Tandis que les Apôtres allaient à l’action, engagés dans la lutte pour le règne du Christ, Marie priait.

Son regard accompagnait les premiers pas de l’Eglise au milieu des nations.

Le jour vint où, dans un suprême élan d’amour, la Mère de Dieu rejoignit son Fils pour toujours.

Le Christ Roi a associé sa Mère au gouvernement du Monde : « Marie Reine du Monde, Reine du Ciel et de la Terre, Reine de l’Univers. »

La mort de Marie fut plutôt un sommeil, une dormition.

Le Dieu d’Amour, son Fils, lui préparait une miraculeuse et éclatante Résurrection de ce corps virginal d’une jeunesse éternelle et d’un éclat sans pareil.

Toutes les propriétés des corps glorieux brillent en Elle au suprême degré, image vivante la plus fidèle de la Trinité, reflet le plus sublime de la beauté du Christ.

Placée à la cime des créatures, tout près de son Fils, au sein même de la Trinité, la Mère de Dieu et des hommes joue un rôle de médiatrice universelle.

C’est le même chemin que les âmes doivent suivre pour s’en retourner vers la maison du Père et se perdre dans l’unité de la Trinité.

L’Eglise ne veut aller au Christ que par sa Mère.

Dieu est descendu jusqu’à nous par Marie. C’est par Elle que les âmes doivent remonter jusqu’à Dieu.

Marie est l’Arche d’Alliance et de la Toison d’Or.

Elle est le moyen le plus rapide pour aller au Christ, et par Lui, jusqu’à la Trinité, car c’est là que tout s’achève dans l’unité avec le Père et le Fils, au souffle d’un même Esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Marie   Mer 04 Nov 2009, 16:54

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Marie   Mer 04 Nov 2009, 16:56

ET NOMEN VIRGINIS MARIA
(et le Nom de la Vierge était Marie)

Le nom de la Vierge était Marie qui signifie Etoile de la Mer.
Est-ce qu’il n’est pas très justement appliqué à la Vierge-Mère ?
N’est-ce pas avec beaucoup de raison qu’on la compare à une étoile ?

Tel un astre émet son rayon sans souffrir aucune lésion, telle Marie a mis au monde son enfant sans dommage pour sa Virginité.

Le rayon sort de l’astre sans diminuer sa clarté, et le Fils naît de la Vierge sans blesser son intégrité.

C’est cette noble étoile issue de Jacob, dont le rayonnement, illumine l’Univers, dont la splendeur brille aux Cieux et pénètre jusqu’aux Enfers.
Elle rayonne sur la Terre, réchauffant les âmes plutôt que les corps, ranimant les vertus, consumant les vices.

Oui ! Elle est cette brillante et merveilleuse Etoile qui domine heureusement notre mer immense ; étincelante de mérite, éclatante de vertu.

O vous donc qui flottez sur le courant de ce siècle parmi les orages et les tempêtes ; plutôt que vous ne marchiez sur la Terre, tenez vos yeux fixés sur l’Etoile, si vous ne voulez pas sombrer sous les flots.

Êtes-vous assaillis par les vents des tentations, précipités sur les écueils des tribulations, regardez l’Etoile, appelez Marie.

Êtes-vous ballotés par les flots de l’orgueil, de l’ambition, de la médisance ou de l’envie ?
Regardez l’Etoile, appelez Marie.

Si la colère, l’avarice ou les sollicitations de la chair agitent la nacelle de votre âme, regardez Marie.

Si troublés par l’énormité de vos crimes, confus de la laideur de votre conscience, effrayés de l’horreur de votre jugement, vous vous sentez descendre dans le gouffre de la tristesse, dans l’abîme du désespoir, pensez à Marie ; dans les périls, dans les angoisses, dans les perplexités, pensez à Marie, invoquez Marie.
Ayez-la toujours sur les lèvres, toujours dans le cœur, et, pour obtenir le suffrage de sa prière, ne manquez pas de suivre l’exemple de Marie.

Tant qu’on la suit, on ne dévie pas.
Tant qu’on la prie, on ne désespère pas.
Tant qu’on pense à Elle, on n’erre pas.

Avec son appui, on ne peut choir.
Sous sa protection, on ne craint rien.
Sous sa conduite, on ne se lasse pas.
Avec sa faveur, on arrive, et ainsi on éprouve en soi-même la vérité de cette parole : Le nom de la Vierge était Marie.

Bernard de Clairvaux
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Marie   Mer 04 Nov 2009, 22:24

Merci Lephenix. queen I love you queen

Je fais un copier-coller de la prière de Saint Bernard
Je la connaissais, mais je ne la retrouvais plus.
Revenir en haut Aller en bas
 
Marie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prophétie de Marie-Anne de Jésus Torres
» Promesse de la Très Sainte Vierge Marie aux dévots du Rosaire
» En Cette Journée du 31 Mai: "Prions Marie" Consécration à la Sainte Trinité par Marie.
» Saint Jean-Baptiste-Marie Vianney Curé d'Ars et commentaire du jour "Femme, ta foi est grande"
» 1er Janvier: Sainte Marie Mère de Dieu, Prière pour la Paix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: