DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 13:48

Arnaud Dumouch a écrit:
Jésus ne lutte pas contre l'erreur par le feu, mais par la vérité. Il ne brûle pas les hérétiques et les sorcières.

Les papes le firent. Leur zèle violent fut une erreur.
zélés comme Moïse, car ils étaient les Madianites de la Chrétienté.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 14:27

La Chartreuse a écrit:
Arc-en-Ciel a écrit:
Jéhovah, n'existe que dans la bible des témoins de Jéhovah qui est une secte et non Catholique.
Non, il est employé aussi pour les catholiques, je pense que cela dépend de la traduction!!!!!
Je croyais que l'on disait plus Jéhovah ni Yahvé mais YHWH Le Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 14:34

Citation :
ésus ne lutte pas contre l'erreur par le feu, mais par la vérité. Il ne brûle pas les hérétiques et les sorcières.

Les papes le firent. Leur zèle violent fut une erreur.

vous ne comprenez pas que c'est toujours le pouvoir temporel qui condamnait au bûcher, parce que l'hérésie est un facteur de désordre social. il n'y a rien à objecter à cela. l'hérésie est un facteur de troubles sociaux évidents pour des pays dont l'unité repose essentiellement sur une religion, c'est dans une perspective d'équilibre et d'ordre temporel qu'il faut situer de tels châtiments. votre éthérisme vous permet de ne pas vous poser les questions sociales, vous croyez pouvoir aller directement à l'âme. comme disait Péguy, il ne suffit pas au chrétien de verser que dans la mystique, il lui faut encore suer dans le temporel. c'est là toute la logique de l'incarnation...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
PARADISO



Féminin Messages : 106
Inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 14:45

fredsinam a écrit:
Cupertino a écrit:


Chouette, cheers alors tous les textes de l'Église sont les bienvenus bounce bounce bounce bounce

Oui mais tous n'ont pas valeur de dogmes .Il faut savoir lire les textes saint et les texte de l'Eglise comme un catholique et non comme un fondamentaliste alors il faut lire un CEC ,une bulle ou un encyclique du 13 siècle en le plaçant dans son contexte pcq le CEC du 13e est diffèrent de celui du 19e et encore plus diffèrent que celui du 20e

Pourquoi vous citez rarement la bible ?


Lorsqu'un sédévac cite la Sainte Écriture, on l'accuse d'être orgueilleux, lorsqu'il ne la cite pas on lui dit: vous n'en parlez jamais.

Les temps changent, avant un catéchisme, était ce qu'il faut croire, faire pour se sauver. Selon ce que vous dites, les catéchismes disons de Trente, ou de Saint Pie X ne sont plus de mise, mais ma foi, si l'Église est toujours l'Église, comment peut-elle changer des données si fondamentales de la Foi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 15:55

peut-être pour réactualiser quelques peu les mots et ne pas passer pour un intégriste :

Citation :
Catéchisme de Saint Pie X
Un chrétien à qui une Bible serait offerte par un protestant ou un émissaire des protestants devrait la rejeter avec horreur, parce qu’elle est interdite par l’Église.
S’il l’avait reçue sans y faire attention, il devrait au plus tôt la jeter au feu ou la remettre à son curé.
Revenir en haut Aller en bas
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 15:56

fredsinam a écrit:
La Chartreuse a écrit:
Le Christ notre Roi


La Bible nous offre la peinture la plus saisissante de la royauté de Notre-Seigneur.

Et tout d'abord, l'Ancien Testament nous la montre sous de multiples traits prophétiques.

Au patriarche Abraham, Jéhovah prédit une grandeur mondiale, mais qui ne se réalisera pleinement que dans le Messie :

Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai et je rendrai grand ton nom... Je bénirai ceux qui te béniront, et celui qui te maudira, je le maudirai, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. (1)

Au cours de ses suprêmes adieux, Jacob annonce à son fils Juda que la souveraineté appartiendra à sa race, de laquelle doit naître le Christ :

Toi, Juda, tes frères te loueront ; ta main sera sur le cou de tes ennemis ; les fils de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un jeune lion... Le sceptre ne s'éloignera point de Juda, ni le bâton de commandement d'entre ses pieds, jusqu'à ce que vienne le Pacifique ; c'est à Lui que les peuples obéiront. (2)


Il nous paraît intéressant de rapprocher de ce texte du premier livre de la Bible cet autre texte du dernier livre :

Et moi je pleurais beaucoup de ce que personne n'était trouvé digne d'ouvrir le livre ni de le regarder. Et l'un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici que le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu de manière à ouvrir le livre et à en rompre les sept sceaux. 3



(1) Gen., XII, 2-3.
(2) Gen., XLIX, 8-10.
(3) Apoc, v, 4.5.

C'est qoui encore cette polémique !!!! .Personne n'a nié que jésus est ROI ,l'Eglise catholique fête le christ Roi chaque dernier dimanche de l'année liturgique . Mais si Jésus est un Roi c'est un Roi pauvre ,sur terre , le pauvre en dessous des pauvre .Et Son rayaume de gloire c'est avant tout dans nos cœur et non dans ciel

Ce n'est pas une polémique, mais une discussion.

Dans certains post, certains disent que Notre-Seigneur n'est pas Roi.

Si on cite le passage de saint Jean affirmant sa Royauté, on nous accuse d'être antichristique et millénariste.

Son royaume de gloire , il me semble est avant tout au ciel... là où dans toute sa gloire il rêgne comme sur la terre.

Ici, il me semble que vous faites un mélange entre les béatitudes et le Roi qui donne ces béatitudes.

Comment le Dieu Éternel peut-il être le plus pauvre, Lui qui soutient et donne à chacun ce dont il a besoin.

Il est digne l'Agneau qui a été égorgé, de recevoir puissance, divinité, sagesse, force et honneur! A lui soient la gloire et la ouyissance dans les siècles des siècles. ( Apoc 5.12: 1.6)

Sa domination est une domination éternelle qui ne passera pas, son rêgne un règne éternel qui ne sera jamais détruit. ( Dan 7.14)

La royauté messianique de Jésus n'a rien à voir avec les royautés d'ici-bas; elle est d'ordre spirituel, Elle n'en n'est pas moins une affirmation des droits du Christ à régner sur les vies humaines dès à présent, pour se prolonger dans l'au-delà.
Revenir en haut Aller en bas
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 16:03

Arnaud Dumouch a écrit:
julieng a écrit:
l'erreur n'a aucun droit Philippe... .

Jésus répond à votre objection.

Saint Jean, dans ce texte, c'est vous :

Citation :
Luc 9, 53 Mais on ne le reçut pas, parce qu'il faisait route vers Jérusalem.
Luc 9, 54 Ce que voyant, les disciples Jacques et Jean dirent : "Seigneur, veux-tu que nous ordonnions au feu de descendre du ciel et de les consumer?"
Luc 9, 55 Mais, se retournant, il les réprimanda.


Jésus ne lutte pas contre l'erreur par le feu, mais par la vérité. Il ne brûle pas les hérétiques et les sorcières.

Les papes le firent. Leur zèle violent fut une erreur.

Pourquoi ne dites-vous pas que dans le temps historiques que vous parlez, les hérétiques , les sorcières etc... étaient des criminels civils, des fauterus de révolutions, de massacres... que l'Église parès avoir tenter de les ramener à la vérité, se voyait parfois dans l'obligation de les remettre au pouvoirs civils, et que ces derniers ne les exécutaient pas pour hérésie, mais pour meutre et sédition...

Il me semble que cela donnerait l'heure juste et mettrait une terme au ragots que les ennemis de l'Église raportent depuis des siècles.

Si non, alors vous devrez placer Saint Pierre dans les excécrables papes, puisqu'il foudroya de mort Saphire et Ananie pour un simple péché véniel.
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 16:16

Tiens! ... ça me rappelle quelque chose : Ils ( les prélats, Pape en tête ) auraient fait comme le grand-prêtre et le sanhédrin pour Jésus ... scratch

Ce n'est pas Pierre qui foudroya Saphire et Ananie, mais leur propre péché.
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4321
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 16:29

La Chartreuse a écrit:
Si non, alors vous devrez placer Saint Pierre dans les excécrables papes, puisqu'il foudroya de mort Saphire et Ananie pour un simple péché véniel.

Cébé a écrit:
Ce n'est pas Pierre qui foudroya Saphire et Ananie, mais leur propre péché.
Eh oui chère Cébé,
encore une interprétation à leur convenance par nos "amis" sédévacs ! Crying or Very sad

"1 Mais un homme nommé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété,
2 et retint une partie du prix, sa femme le sachant; puis il apporta le reste, et le déposa aux pieds des apôtres.
3 Pierre lui dit: Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton coeur, au point que tu mentes au Saint-Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ?
4 S’il n’eût pas été vendu, ne te restait-il pas? Et, après qu’il a été vendu, le prix n’était-il pas à ta disposition? Comment as-tu pu mettre en ton coeur un pareil dessein? Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu.
5 Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs
." Acte 5


Dernière édition par Jeb le Mer 28 Oct 2009, 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 16:33

Croyez-vous, cher Jeb, que si S. Pierre ne leur avait pas parlé, ils auraient été foudroyés de la même manière?

Certes, c'est leur péché qui a été la cause de leur fin. Mais Pierre àtant la pierre, n'a-t-il pas été dit qu'elle écraserai celui sur qui elle tombe et qu'elle fracasserai celui qui tombe sur elle?
Revenir en haut Aller en bas
PARADISO



Féminin Messages : 106
Inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 17:01

La Chartreuse a écrit:
fredsinam a écrit:
La Chartreuse a écrit:
Le Christ notre Roi


La Bible nous offre la peinture la plus saisissante de la royauté de Notre-Seigneur.

Et tout d'abord, l'Ancien Testament nous la montre sous de multiples traits prophétiques.

Au patriarche Abraham, Jéhovah prédit une grandeur mondiale, mais qui ne se réalisera pleinement que dans le Messie :

Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai et je rendrai grand ton nom... Je bénirai ceux qui te béniront, et celui qui te maudira, je le maudirai, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. (1)

Au cours de ses suprêmes adieux, Jacob annonce à son fils Juda que la souveraineté appartiendra à sa race, de laquelle doit naître le Christ :

Toi, Juda, tes frères te loueront ; ta main sera sur le cou de tes ennemis ; les fils de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un jeune lion... Le sceptre ne s'éloignera point de Juda, ni le bâton de commandement d'entre ses pieds, jusqu'à ce que vienne le Pacifique ; c'est à Lui que les peuples obéiront. (2)


Il nous paraît intéressant de rapprocher de ce texte du premier livre de la Bible cet autre texte du dernier livre :

Et moi je pleurais beaucoup de ce que personne n'était trouvé digne d'ouvrir le livre ni de le regarder. Et l'un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici que le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu de manière à ouvrir le livre et à en rompre les sept sceaux. 3



(1) Gen., XII, 2-3.
(2) Gen., XLIX, 8-10.
(3) Apoc, v, 4.5.

C'est qoui encore cette polémique !!!! .Personne n'a nié que jésus est ROI ,l'Eglise catholique fête le christ Roi chaque dernier dimanche de l'année liturgique . Mais si Jésus est un Roi c'est un Roi pauvre ,sur terre , le pauvre en dessous des pauvre .Et Son rayaume de gloire c'est avant tout dans nos cœur et non dans ciel

Ce n'est pas une polémique, mais une discussion.

Dans certains post, certains disent que Notre-Seigneur n'est pas Roi.

Si on cite le passage de saint Jean affirmant sa Royauté, on nous accuse d'être antichristique et millénariste.

Son royaume de gloire , il me semble est avant tout au ciel... là où dans toute sa gloire il rêgne comme sur la terre.

Ici, il me semble que vous faites un mélange entre les béatitudes et le Roi qui donne ces béatitudes.

Comment le Dieu Éternel peut-il être le plus pauvre, Lui qui soutient et donne à chacun ce dont il a besoin.

Il est digne l'Agneau qui a été égorgé, de recevoir puissance, divinité, sagesse, force et honneur! A lui soient la gloire et la ouyissance dans les siècles des siècles. ( Apoc 5.12: 1.6)

Sa domination est une domination éternelle qui ne passera pas, son rêgne un règne éternel qui ne sera jamais détruit. ( Dan 7.14)

La royauté messianique de Jésus n'a rien à voir avec les royautés d'ici-bas; elle est d'ordre spirituel, Elle n'en n'est pas moins une affirmation des droits du Christ à régner sur les vies humaines dès à présent, pour se prolonger dans l'au-delà.


La royauté messianique de Jésus n'a rien à voir avec les royautés d'ici-bas; elle est d'ordre spirituel


Citation :
La société civile a un but terrestre. Mon royaume n'est pas de ce monde... (1), a dit Notre-Seigneur. « Son royaume, reprend saint Jérôme, n'était pas terrestre mais éternel et céleste. » « Toutefois, cette royauté, observe Sa Sainteté Pie XI, est surtout spirituelle et concerne principalement les choses spirituelles : les textes allégués de la Bible le montrent nettement et le Christ Seigneur le confirme par sa manière d'agir.

À plusieurs reprises, comme les Juifs et les apôtres eux-mêmes croient par erreur que le Messie revendiquera les libertés nationales, et rétablira le royaume d'Israël, Jésus prend soin de combattre cette opinion et renverse cette espérance : sur le point d'être proclamé roi par la multitude en admiration qui l'entoure, Jésus s'enfuit et se cache pour rejeter ce nom et cet honneur ; devant le proconsul romain, Il affirme que son royaume n'est pas de ce monde.

D'après les descriptions que les Evangiles donnent de ce royaume, les hommes se préparent à y entrer par la pénitence, ils n'y pénètrent que par la foi et par le baptême qui, tout en étant un rite extérieur, signifie pourtant et produit une régénération intérieure.

Ce royaume s'oppose uniquement à celui de Satan ainsi qu'à la puissance des ténèbres, et Il demande à ses sujets non seulement de renoncer aux richesses et aux biens terrestres, de manifester une grande douceur et d'avoir faim et soif de la justice, mais encore de renoncer à soi-même et de porter sa croix.

Citation :
« Puisque le Christ comme Rédempteur s'est acquis l'Église par son sang, et comme Prêtre s'est offert et s'offre perpétuellement comme victime pour le péché, comment ne pas voir que sa dignité royale s'adapte et participe à la nature de ce double office ? (2) »

« Jésus ne fut point Roi d'Israël pour exiger des impôts, écrit saint Augustin, pour lever et armer des troupes et combattre visiblement des ennemis ; mais il est Roi d'Israël pour gouverner les âmes, pour veiller à leurs intérêts éternels, pour conduire dans le royaume des cieux ceux qui ont la foi, l'espérance et l'amour. (3)»

Dans cet empire spirituel, on entre par la foi, le baptême, la pénitence. Le temps est accompli et le royaume de Dieu est proche ; faites pénitence et croyez à l'Evangile (4). En vérité, en vérité, je te le dis, aucun homme, s'il ne renaît de l'eau et de l'Esprit-Saint, ne peut entrer dans le royaume de Dieu (5).

La charité, l'humilité, la douceur, la patience et l'obéissance sont les conditions requises pour être les sujets du Christ-Roi. Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent...(6) Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux... Heureux les doux...

Heureux ceux qui souffrent persécution pour la justice, car le royaume des deux est à eux (7) ...Celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les deux, celui-là entrera dans le royaume des cieux (8) Au contraire, les méchants en sont exclus. Car, sachez-le bien, aucun impudique, aucun impur, aucun homme cupide (lequel est un idolâtre), n'a d'héritage dans le royaume du Christ et de Dieu (9).

Citation :
Notre souverain spirituel lutte contre l'empire de Satan. Au retour d'une mission de ses apôtres qui lui disent : Les démons mêmes nous sont soumis en ton nom, Il leur répond : Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair (10).

Évidemment, Il est le premier à expulser l'esprit du mal. Mais si c'est par l'Esprit de Dieu que je chasse les démons, il est donc venu à vous le royaume de Dieu (11) !

Du reste, c'est en résistant aux tentatives corruptrices du séducteur que Jésus inaugure sa carrière publique. Le diable, de nouveau, le transporta sur une montagne très élevée, et lui montrant tous les royaumes du monde, avec leur gloire, il lui dit :

Je vous donnerai tout cela, si, tombant à mes pieds, vous m'adorez. Alors Jésus lui dit : Retire-toi, Satan, car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu ne serviras que lui seul. Alors le diable le laissa... (12)

La fin du royaume de Notre-Seigneur n'est pas moins spirituelle, puisque c'est la possession de Dieu et non pas l'acquisition des biens temporels. Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, disait-Il, où teigne et rouille détruisent et où voleurs percent les murs et dérobent.

« Mais amassez-vous des trésors au ciel... (13) Et que sert à l'homme de gagner le monde entier, s'il vient à perdre son âme ? »(14)


(1) Jean., XVIII, 36.
(2) Quas Primas.
(3) Tract. 51 In Jean., XII, 13.
(4) Marc, I, 15.
(5) Jean., III, 5.
(6) Matt., V, 44.
(7) Matt., V.
(8) Matt., VII, 21.
(9) Ephes., V, 5.]
10) Luc, X, 18.
(11) Matt., XII, 28.
(12) Matt., IV, 8-11.
(13) Matt., VI, 19-20.
(14) Matt., XVI, 26.


Dernière édition par PARADISO le Mer 28 Oct 2009, 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 17:23

Désolé, erreur de fil.


Dernière édition par stylite le Mer 28 Oct 2009, 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 17:34

Jeb a écrit:
La Chartreuse a écrit:
Si non, alors vous devrez placer Saint Pierre dans les excécrables papes, puisqu'il foudroya de mort Saphire et Ananie pour un simple péché véniel.

Cébé a écrit:
Ce n'est pas Pierre qui foudroya Saphire et Ananie, mais leur propre péché.
Eh oui chère Cébé,
encore une interprétation à leur convenance par nos "amis" sédévacs ! Crying or Very sad

"1 Mais un homme nommé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété,
2 et retint une partie du prix, sa femme le sachant; puis il apporta le reste, et le déposa aux pieds des apôtres.
3 Pierre lui dit: Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton coeur, au point que tu mentes au Saint-Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ?
4 S’il n’eût pas été vendu, ne te restait-il pas? Et, après qu’il a été vendu, le prix n’était-il pas à ta disposition? Comment as-tu pu mettre en ton coeur un pareil dessein? Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu.
5 Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs
." Acte 5

Donc, il se sont suicidés?

A la parole de Saint Pierre il furent foudroyés de mort, car Dieu lia la parole de Saint Pierre...

Ce n'est pas pour rien que l'on dit par la suite : et il se répandit une grande crainte sur tous ceux qui l'apprirent. La nature de cette crainte, était qu'à la réprimande de Saint Pierre les deux furent foudroyés par Dieu.


Cela montrait un premiers chrétiens l'autorité que Sainte Pierre avait reçu de Dieu.

Il ne faut pas oublier Simon le Magicien, vue par les premeirs chrétiens comme l'hérésie personnifié.

Saint Pierre lui dit : périsse toi et ton argent..

La Tradition par Saint Justin nous enseigne que Simon ne se repentit pas, et un jour que le diable le tenait dans les airs, Saint Pierre ordonna au démon de lâcher... et Simon s'écrasa sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 17:36

cébé a écrit:
Tiens! ... ça me rappelle quelque chose : Ils ( les prélats, Pape en tête ) auraient fait comme le grand-prêtre et le sanhédrin pour Jésus ... scratch

Ce n'est pas Pierre qui foudroya Saphire et Ananie, mais leur propre péché.

Quel rapport entre Saphire et Annanie et Jésus.

Qui a enlevé la vie à Saphire et Annanie?

Votre comparaisont des "prélats et pape" se tient bien, n'est-ce pas Montini qui portait l'Éphod de Caîphe !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 17:42

Lecheïm!
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4321
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 17:54

La Chartreuse a écrit:
Jeb a écrit:
La Chartreuse a écrit:
Si non, alors vous devrez placer Saint Pierre dans les excécrables papes, puisqu'il foudroya de mort Saphire et Ananie pour un simple péché véniel.

Cébé a écrit:
Ce n'est pas Pierre qui foudroya Saphire et Ananie, mais leur propre péché.
Eh oui chère Cébé,
encore une interprétation à leur convenance par nos "amis" sédévacs ! Crying or Very sad

"1 Mais un homme nommé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété,
2 et retint une partie du prix, sa femme le sachant; puis il apporta le reste, et le déposa aux pieds des apôtres.
3 Pierre lui dit: Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton coeur, au point que tu mentes au Saint-Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ?
4 S’il n’eût pas été vendu, ne te restait-il pas? Et, après qu’il a été vendu, le prix n’était-il pas à ta disposition? Comment as-tu pu mettre en ton coeur un pareil dessein? Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu.
5 Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs
." Acte 5

Donc, il se sont suicidés?
Non... Crise cardiaque. Mr. Green

A la parole de Saint Pierre il furent foudroyés de mort, car Dieu lia la parole de Saint Pierre...

Ce n'est pas pour rien que l'on dit par la suite : et il se répandit une grande crainte sur tous ceux qui l'apprirent. La nature de cette crainte, était qu'à la réprimande de Saint Pierre les deux furent foudroyés par Dieu.
Vous voyez, quand vous voulez dire les choses au plus près de la vérité vous y arrivez. Bien ! Thumright


Cela montrait un premiers chrétiens l'autorité que Sainte Pierre avait reçu de Dieu.

Il ne faut pas oublier Simon le Magicien, vue par les premeirs chrétiens comme l'hérésie personnifié.

Saint Pierre lui dit : périsse toi et ton argent..

La Tradition par Saint Justin nous enseigne que Simon ne se repentit pas, et un jour que le diable le tenait dans les airs, Saint Pierre ordonna au démon de lâcher... et Simon s'écrasa sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 18:06

Foudroyés par Dieu!? .... Shocked


.... je maintiens: foudroyés par le Mal qui est en eux. Foudroyante crise cardiaque ou embolie ou va savoir ...
Revenir en haut Aller en bas
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 18:18

cébé a écrit:
Foudroyés par Dieu!? .... Shocked


.... je maintiens: foudroyés par le Mal qui est en eux. Foudroyante crise cardiaque ou embolie ou va savoir ...

Franchement vous I don't want that I don't want that l'ami !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Mer 28 Oct 2009, 18:59

julieng a écrit:
Citation :
ésus ne lutte pas contre l'erreur par le feu, mais par la vérité. Il ne brûle pas les hérétiques et les sorcières.

Les papes le firent. Leur zèle violent fut une erreur.

vous ne comprenez pas que c'est toujours le pouvoir temporel qui condamnait au bûcher,

Ben oui ! C'est sûr ! l'Eglise est innocente.

Désespérée et le coeur brisé, ces cruels évêques livraient au bras séculier les pauvres sorcières, afin qu'elles soient brûlées vives.

Mais ces pauvres évêques était innocent du sang, comme Pilate qui, tristement, se lavait les mains !

:bougie: Confused

Cheer Julioeng, votre position est INTENABLE.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 02:30

Je suis persuadée que si Jésus serais revenu à l'époque de l'inquisition, il aurait été accusé de sorcellerie (guérir par le pouvoir des démons) et il aurait été brûlé sur un bûché! Il n'aurait pas été crucifié mais brûlé et pour les même raison qu'il a été crucifié... Il aurait été jugé comme un criminel. Probablement que parmi ces sorcières, il y avait des saints mystiques, tout spécialement des prophètes de Dieu qui annonçaient l'avenir. Dieu a ses voyants (prophètes) et ceux-ci n'auraient certainement pas échappés aux bûchés (accusé de sorcellerie et d'art divinatoire etc). L'être humain manque trop de discernement pour posséder un tel pouvoir sur la vie humaine . Des innocents ont certainement périe par le feu (ce qui est très cruel). Mais c'est tout aussi cruel de brûler un coupable...Manque de charité (manque de miséricorde). On ne doit pas tuer au nom de Dieu comme le font certain musulmans extrémiste. Les jugements de Dieu ne sont pas nos jugement.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 08:35

Citation :
Ben oui ! C'est sûr ! l'Eglise est innocente.

Désespérée et le coeur brisé, ces cruels évêques livraient au bras séculier les pauvres sorcières, afin qu'elles soient brûlées vives.

Mais ces pauvres évêques était innocent du sang, comme Pilate qui, tristement, se lavait les mains !

:bougie: Confused

Cheer Julioeng, votre position est INTENABLE.

ça s'appelle la distinction des pouvoirs. un champion comme vous de Vatican II devrait le savoir et s'en féliciter.

et puis juste une petite précision: à une époque où la justice devait être foudroyante, où les mentalités exigeaient des autorités que le sang soit versé, une justice trop timide, était considérée comme une justice d'eunuque sans aucune légitimité, ce qui ne pouvait que favoriser les désordres. et qui sont les premières victimes des désordres sociaux Arnaud? les pauvres, les faibles.
voici un exemple que donne Jean Dumont dans son livre "l'Eglise au risque de l'histoire":
Il prend l'exemple de la Floride-Géorgie d’une évangélisation las casnienne qui va dans le sens des théologiens modernes donneurs de leçon, façon Arnaud : pas de commanderie, pas d’esclave indien prisonnier de guerre. Il n'existe qu' un seul fort pour assurer une présence coloniale et militaire, les rares européens installés sont des évangélistes, ils reçoivent de l’Espagne de quoi construire couvent et églises. Les peines imposées aux indiens doivent être modérée, pour ne pas rebeller les indiens. Mais 10 ans après l’évangélisation s’effondre. Les Indiens tuent les missionnaires, saccagent les Eglises, attaquent les villages chrétiens. L’évangélisation reprend après que le gouverneur punisse les villages meurtriers, brûlent maisons et récoltes. Alors les indiens se libèrent de leurs traditions sanguinaires, les chefs viennent demander pardon au gouverneur, qui le leur accorde et les couvre de cadeaux. Un de ces chefs prend la tête d’une armée indienne pour attaquer le village du roi ( mico mayor) il le tue. Alors l’évangélisation fuse.
Au contraire de ce que prétendent toutes les théories de las Casas l’acte d’autorité est souvent un préalable à toute évangélisation, ratifié par les indiens eux-mêmes.

cher Arnaud on ne comprend rien à l'œuvre de la Providence tant que l'on reste captif des catégories modernes, tant que l'on fait le procès du passé à partir de ces catégories. succomber à la tentation de l'anachronisme, c'est faire un premier pas dans le sens de votre éthérisme, ne pas faire droit à la dynamique de l'incarnation...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 13:03

Autrement dit, une église qui agit avec une autorité sanglante (barbare) contre un peuple barbare... Je pense que l'église a bien fait de se dissocier des actions politique et de rendre à César ce qui est à César (pouvoir humain)... Le Christ n'avait rien de sanglant, sauf lorsqu'il fut crucifié (ensanglanté) par le pouvoir humain.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 13:25

Citation :
[quote="julieng"]

ça s'appelle la distinction des pouvoirs. un champion comme vous de Vatican II devrait le savoir et s'en féliciter.


Cela s'appelle une belle hypocrisie et, comme disait Jeanne d'Arc à l'attention d'un de ces évêques : "Il leur en cuit aujourd'hui" (je veux dire qu'ils regrettent amèrement en purgatoire leur péché).

Car, à cette époque, ils possédaient TOUS LES POUVOIRS. L'Eglise faisait plier les rois. Il leur était donc loisible de lutter contre la sorcellerie à la façon de Jésus, c'est-à-dire par une bénédiction qui chassait les démons.



Citation :
et puis juste une petite précision: à une époque où la justice devait être foudroyante, où les mentalités exigeaient des autorités que le sang soit versé, une justice trop timide, était considérée comme une justice d'eunuque sans aucune légitimité,


Jésus était-il donc un eunuque, sans légitimité ? Jugez-vous le comportement évangélique de l'Eglise en rapport avec Jésus ou en rapport avec la cruauté du temps ?

Citation :

cher Arnaud on ne comprend rien à l'œuvre de la Providence tant que l'on reste captif des catégories modernes, tant que l'on fait le procès du passé à partir de ces catégories. succomber à la tentation de l'anachronisme, c'est faire un premier pas dans le sens de votre éthérisme, ne pas faire droit à la dynamique de l'incarnation...

On ne juge pas de la sainteté de l'Eglise en termes de catégories modernes ou anciennes. On en juge face au modèle : JESUS.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 13:44

Effectivment Arnaud.

Mais je pense aussi aux guerres saintes ou Dieu donne l'impression de participer à cette barbarie humaine en se plaçant à la tête des armés des justes. À mon avis Dieu a dû s'adapter à une époque barbare en utilisant un langage que l'entendement humain barbare arrivait à saisir. Mais son but était de rebaisser l'orgueilleux (pouvoir barbare humain) afin de mettre fin à cette barbarie (injustice du pouvoir orgueilleux humain) et non de l'encourager... Lorsque l'inquisition devenait barbare (pouvoir violent et cruel) cela ne venait pas de Dieu mais de l'homme. Ils leurs auraient suffit d'exorciser "les sorcières" (si elles en étaient réellement) comme le Christ le faisait effectivement (et cela bien avant l'époque de l'inquisition)...
Revenir en haut Aller en bas
La Très Sainte Trinité



Messages : 92
Inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 14:52

C'est un peu facile comme position. Les sorciers et sorcières ne sont pas :
1) tous possédés
2) ils ont le libre choix d'appeler ou non le démon qui
3) ne les aide pas pour les aider mais pour mieux perdre, et les sorciers, et ceux qui sont maléficiés par magie blanche ou noire.

En plus la sorcellerie nuit à tout le monde : on dit l'homme qui s'élève élève le monde. Celui qui commet des péchés attire au contraire la vengeance et la colère divine, surtout s'il s'associe au pire ennemi de Dieu, se faisant son instrument de plein gré.

Epoque barbare ? L'Ancien Testament n'était pas barbare, et si le Nouveau est plus clément par la miséricorde de Dieu, ce n'est pas parce que nous ne méritons plus d'être punis.

Le bras séculier pouvait donc très bien en toute justice punir comme il l'entendait, même par le bûcher, d'autant plus que ceux qui exercent la justice sont appelés dieux en vertu du pouvoir de juger qui leur est délégué, comme écrit dans l'Ancien Testament. Je dirais que c'est même beaucoup mieux un bûcher temporel que le bûcher éternel en enfer auquel notre Dieu miséricordieux nous condamne, car alors on a l'occasion d'expier ses péchés.

Mais les gens d'Eglise n'étaient pas tous des Saints, et même ne l'étaient pas souvent. L'Inquisition est toujours présentée d'une manière odieuse, complètement contraire à la vérité historique, avec par exemple des fous fanatiques qui hurlent "au bûcher, sorcière". Mais les abus étaient condamnés par l'Eglise, même s'ils se commettaient, voilà la vérité. L'Eglise est innocente du sang qui a été fait coulé malgré elle, et particulièrement dans le cas de Jeanne d'Arc, où des évêques véreux, au mépris de toute justice et de l'Eglise, l'ont condamné.

La loi de l'Eglise, c'est son magistère ordinaire et extraordinaire, et non pas la façon dont les hommes, même des évêques, transgressent sa loi, son esprit, la justice. Si elle remet au pouvoir séculier, c'est que si elle le gouverne, elle lui reconnaît cependant son droit de juger temporellement. On n'a pas le droit de confondre évêques véreux ou cruels et l'Eglise qui est, je le rappelle, Sainte, en plus d'être une, catholique, apostolique et romaine.

D'où le fait que c'est un scandale que Jean-Paul II se soit excusé au nom de l'Eglise, qui est pourtant elle-même Sainte, car c'est alors nier sa Sainteté.
Revenir en haut Aller en bas
La Très Sainte Trinité



Messages : 92
Inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 15:19

C'est aussi l'occasion (excusez-moi du deuxième message) de détruire le mythe du "gentil" sorcier", et montrer pourquoi il est vraiment digne de mort.

Comme chacun sait, le démon est un être maléfique, homicide dès le principe, dont le but unique est de perdre les âmes. Ceux qui s'associent à lui s'associent par le fait même au but du démon de perdre les âmes. Ils sont coupables du crime de complicité, et même pour les pires d'accomplissement.

C'est nettement pire qu'être un meurtrier, qui peut tuer le corps, mais non l'âme.

Ceux-là qui aident le démon dans son oeuvre sont des meurtriers qui tuent pour l'éternité. Voilà pourquoi les sorciers auraient été puni de mort dans l'Ancien Testament, car homicides, et pires qu'homicides, si vous me suivez.

Après nous ne sommes pas dans la conscience de chacun, et le degré de culpabilité diverge ; mais quant à la gravité de la faute, il n'y a pas pire.
Revenir en haut Aller en bas
La Chartreuse



Messages : 577
Inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 15:33

La Très Sainte Trinité a écrit:


D'où le fait que c'est un scandale que Jean-Paul II se soit excusé au nom de l'Eglise, qui est pourtant elle-même Sainte, car c'est alors nier sa Sainteté.
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 15:35

Ce d'autant que "Sorcière" ne veut pas dire "possédée"...

Le possédé est une victime, le sorcier un bourreau.

Les messes noires, les scéances sataniques, c'est pas nouveau. Et si vous saviez l'horreur qui s'y produisait, vous n'en souririez pas...Pour vous, c'est du harry poter, non?

Mais pour vous, les conciliaires, tout ça c'est des inventions, du temps où l'Eglise voulait boire du sang frais de pauvre paysan.

Votre caractère angélique envers tout est une subversion de la charité.

La Charité au vrai nom, ce n'est pas aimer le mal. C'est aimer le malheureux.
Ce n'est pas aimer le péché. C'est aimer le pécheur.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 15:52

Citation :
[quote="La Très Sainte Trinité"]C'est un peu facile comme position. Les sorciers et sorcières ne sont pas :
1) tous possédés
2) ils ont le libre choix d'appeler ou non le démon qui
3) ne les aide pas pour les aider mais pour mieux perdre, et les sorciers, et ceux qui sont maléficiés par magie blanche ou noire.
Aucun sorcier n'est possédé; Il se sert volontairement du pouvoir de Satan.

Et un simple suigne de croix lui fait perdre son pouvoir, le démon ayant fui.

Encore faut-il avoir confiance en Dieu.




Citation :
Epoque barbare ? L'Ancien Testament n'était pas barbare, et si le Nouveau est plus clément par la miséricorde de Dieu, ce n'est pas parce que nous ne méritons plus d'être punis.


L'AT est long. Il traverse des période où le peuple Juif, peu à peu, s'affine. Moïse a une loi de barbare que nul ne voudrait aujourd'hui. Seriez vous pour lapider une femme violée dans une ville au prétexte que, n'ayant pas crié, elle est soupçonnée d'adultère ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 15:54

stylite a écrit:

Mais pour vous, les conciliaires, tout ça c'est des inventions, du temps où l'Eglise voulait boire du sang frais de pauvre paysan..

Regardez plutôt cette page de théologie sur le paranormal. Vous verrez si les "conciliaires" ont changé la foi !

http://lesparanormaux.free.fr/fichiers/video.htm

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 16:03

Citation :
Et un simple suigne de croix lui fait perdre son pouvoir, le démon ayant fui.

Voilà une parole sensée, cher Arnaud! Ca faisait un bail...

Mais un simple signe de croix n'est pas toujours suffisant.

Un exorcisme par un vrai prêtre l'est bien plus, mais même là, ce n'est pas toujours garanti.

Il y a des cas de possession multiple qui ne laissent pas leur victime en vie, même après l'exorcisme.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 16:21

Pas besoin d'exorcisme ici. Les sorciers sont des volontaires.

La possession est autre chose.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4321
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 16:23

Dans son message de jeudi 29 oct. 2009 à 14:52, La Très Sainte Trinité a écrit:
D'où le fait que c'est un scandale que Jean-Paul II se soit excusé au nom de l'Eglise, qui est pourtant elle-même Sainte, car c'est alors nier sa Sainteté.
Encore une interprétaion (volontairement ?) fallacieuse que reprennent en coeur les sédévacantistes.

Pour rétablir la vérité à ce sujet :
Cette repentance publique a été faite par Jean Paul II au nom de tous les catholiques lors du Grand Jubilé de l'An 2000. La cérémonie eut lieu le 12 mars 2000 sur la Place Saint-Pierre. On avait placé un grand crucifix et on allumait un cierge chaque fois que le Saint-Père implorait le pardon de Dieu pour les péchés passés des membres de l'Eglise. Certains de ces péchés ont été commis pour avoir oublié que Dieu respecte la liberté de chacun et de chaque peuple, et que Dieu ne veut pas des disciples qui soient des esclaves, mais des amis.

Cependant, le fait de forcer des gens à devenir catholiques n'a jamais été la politique officielle de l'Eglise. Mais au cours de l'histoire, il est arrivé qu'individuellement, des catholiques, et même des évêques et des prêtres, ont adopté cette politique, lors de l'Inquisition espagnole au Moyen Age, par exemple. Certains membres des Chevaliers Teutoniques, un ordre de soldats chrétiens qui florissait au Moyen Age, commirent également ce péché.

Quand le Saint-Père a fait repentance pour ces péchés, il ne les a pas énumérés les uns après les autres. Au lieu de cela, après que le cardinal Ratzinger eut invité chacun à la repentance, le Saint-Père est allé droit à l'essentiel. Voici ce qu'il a dit :

Cardinal Ratzinger:

Prions pour que chacun de nous,
reconnaissant que des hommes d'Eglise
au nom de la foi et de la morale,
ont parfois eu recours, eux aussi,
à des méthodes non évangéliques
en accomplissant leur devoir de défendre la vérité,
sache imiter le Seigneur Jésus, doux et humble de coeur.

Prière en silence.

Le Saint-Père Jean Paul II:

Seigneur, Dieu de tous les hommes,
à certaines époques de l'histoire,
les chrétiens se sont parfois livrés à des méthodes d'intolérance
et n'ont pas observé le grand commandement de l'amour,
souillant ainsi le visage de l'Eglise, ton épouse.
Montre ta miséricorde à tes enfants pécheurs
et accueille notre ferme propos
de chercher et de promouvoir la vérité dans la douceur de la charité,
sachant bien que la vérité
ne s'impose qu'en vertu de la vérité elle-même.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

R. Amen.

Il n'est donc nullement question "d'excuses au nom de l'Eglise", en tant que Corps mystique du Christ, qui est Sainte, mais de demandes de pardon au nom des chrétiens pécheurs, qui la composent, et que nous sommes tous.

Vous n'arriverez donc pas à faire cette distinction ?! What the fuck ?!?


A lire :
HOMÉLIE DU PAPE JEAN PAUL II
MESSE POUR LA JOURNÉE DU PARDON
DE L'ANNÉE SAINTE 2000

Dimanche 12 mars 2000

http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/homilies/2000/documents/hf_jp-ii_hom_20000312_pardon_fr.html


Dernière édition par Jeb le Jeu 29 Oct 2009, 16:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 16:24

Citation :
Les sorciers sont des volontaires.

Alors dans ce cas, quel devrait être leur sort?
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 16:29

Citation :
Cependant, le fait de forcer des gens à devenir catholiques n'a jamais été la politique officielle de l'Eglise. Mais au cours de l'histoire, il est arrivé qu'individuellement, des catholiques, et même des évêques et des prêtres, ont adopté cette politique, lors de l'Inquisition espagnole au Moyen Age, par exemple. Certains membres des Chevaliers Teutoniques, un ordre de soldats chrétiens qui florissait au Moyen Age, commirent également ce péché.



Non mais réfléchissez deux secondes, voulez-vous?

Comment peut-on forcer quelqu'un à être catholique? C'est une religion si difficile (amour du prochain, pénitence, refus du monde...), contenant tant de mystères, tant de rites, tant de subtilités...

Comment peut-on forcer quelqu'un à être catholique? A mourir à soi pour renaître à Dieu? A adorer un Etre Un et Trine? C'est inconcevable.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 16:32

stylite a écrit:
Citation :
Les sorciers sont des volontaires.

Alors dans ce cas, quel devrait être leur sort?

Un sourire.

En effet, avec un peu de foi, on chasse le démon qui les aide en enfer et ils deviennent aussi impuissants que les prophètes de Baal dans ce texte :

Citation :
1 Rois 18, 25 Elie dit alors aux prophètes de Baal : "Choisissez-vous un taureau et commencez, car vous êtes les plus nombreux. Invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu."
1 Rois 18, 26 Ils prirent le taureau et le préparèrent, et ils invoquèrent le nom de Baal, depuis le matin jusqu'à midi, en disant : "O Baal, réponds-nous!" Mais il n'y eut ni voix ni réponse ; et ils dansaient en pliant le genou devant l'autel qu'ils avaient fait.
1 Rois 18, 27 A midi, Elie se moqua d'eux et dit : "Criez plus fort, car c'est un dieu : il a des soucis ou des affaires, ou bien il est en voyage ; peut-être il dort et il se réveillera!"
1 Rois 18, 28 Ils crièrent plus fort et ils se tailladèrent, selon leur coutume, avec des épées et des lances jusqu'à l'effusion du sang.
1 Rois 18, 29 Quand midi fut passé, ils se mirent à vaticiner jusqu'à l'heure de la présentation de l'offrande, mais il n'y eut aucune voix, ni réponse, ni signe d'attention.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
La Très Sainte Trinité



Messages : 92
Inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 16:34

En tous cas, j'appelle "sorcier" même les spirites. Eux aussi appellent sur leurs têtes et sur leur pays la colère de Dieu, parce qu'ils appellent aussi les démons au secours. En témoigne les actions de Saul par rapport aux nécromanciens, du moins avant qu'il n'aille en contacter une pour consulter un prophète.

Citation :

Aucun sorcier n'est possédé; Il se sert volontairement du pouvoir de Satan.

Allez donc dire cela à Dom Gabriel Amorth, l'exorciste du Vatican, il ne sera certainement pas d'accord. (On va peut-être pouvoir une coupure du sujet sur la sorcellerie non ?)
La sorcellerie donne des droits au démon sur le sorcier, droits qui peuvent amener une possession.

Citation :

L'AT est long. Il traverse des période où le peuple Juif, peu à peu, s'affine. Moïse a une loi de barbare que nul ne voudrait aujourd'hui. Seriez vous pour lapider une femme violée dans une ville au prétexte que, n'ayant pas crié, elle est soupçonnée d'adultère ?

Elle le mériterait selon la loi car elle n'aurait pas assez protégé sa chasteté autant qu'il est en son pouvoir. A moins qu'on ne critique les recommandations de Moïse et donc Moïse lui-même... Cependant, ce sont aux juges d'appliquer le Lévitique et non aux hommes seuls dans l'AT. Maintenant, l'Ancien Testament a été abrogé par le Nouveau Testament et le Lévitique ne s'applique plus. Mais la justice temporelle conserve la capacité d'appliquer les lois divines, devant cependant être soumise elle même au pouvoir spirituel, comme l'âme doit soumettre le corps, parce que c'est raisonnable tout simplement que l'esprit régisse la lettre, que l'âme régisse le Corps, que le pouvoir spirituel régisse le pouvoir temporel, comme étant plus excellent que ce qu'il gouverne.

Citation :

Et un simple signe de croix lui fait perdre son pouvoir, le démon ayant fui.

Encore faut-il avoir confiance en Dieu.

On ne fait pas toujours perdre si facilement ses droits au démon. Le démon a le droit de tenter (confer Job) et il le réclame à Dieu. Quand on lui donne des droits sur soi-même par la sorcellerie, il ne faut pas s'étonner que les exorcismes ne suffisent pas toujours. Si vous ne croyez pas aux exorcismes, évidemment, c'est autre chose. Il me semble bien que Jean-Paul II a exorcisé quelqu'un avec le nouvel exorcisme, qui apparemment, d'après Dom Gabriel Amorth, s'est avéré désastreux. Il me semble qu'il y a un "Docteur" qui a écrit un livre sur l'exorcisme, qui est français et qui s'est en plus vanté d'avoir envoyé tout le monde au psychiatre. Au meilleur des cas, il est tombé sur la pire traduction de la Bible qui soit pour aller si contrairement à l'Evangile.
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 16:37

On aurait donc du répondre à disons, Dutroux, par un sourire?

A Mengele? Un sourire?

A Staline?

Citation :
En effet, avec un peu de foi, on chasse le démon qui les aide en enfer et ils deviennent aussi impuissants que les prophètes de Baal dans ce texte :

Oui, mais

Citation :
Lorsqu'un esprit immonde sort de l'homme, il s'en va en des lieux déserts en cherche de repos mais n'en trouve pas.
Alors il dit "je retournerais dans la maison que j'ai laissée". Mais il la trouve, purifiéen nettoyée et ornementée. Alors il s'en va chercher sept démons pire que lui, et ensemble ils y reprennent demeure. Et la dernière condition de cet homme est pire que la première.
Excusez-moi, je cite de mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 16:39

Staline se servait de tanks, de canons et de révolvers ! Il aurait ri de votre message, lui qui n'avait ni dieu ni diable.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Jeu 29 Oct 2009, 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 16:41

Citation :
nouvel exorcisme, qui apparemment, d'après Dom Gabriel Amorth

Il s'est pointé avec quelque 300 exorcistes du monde entier pour gueuler à Rome de ce que le nouvel exorcisme était inopérant, et le Pape ne les pa pas reçus.

Commentaire de Amorth: "Il semblerait qu'il ait eu peur que 300 exorcistes chassent les démons du Vatican...

Voyez ici, c'est flippant.

http://saintmichelarchange.free.fr/trentejours.htm
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 16:43

Arnaud Dumouch a écrit:
Staline se servait de tanks, de canons et de révolvers ! Il aurait ri de votre message, lui qui n'avait ni dieu ni diable.

Je crois qu'il aurait encore plus ri de votre sourire, cher Arnaud...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 17:01

stylite a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Staline se servait de tanks, de canons et de révolvers ! Il aurait ri de votre message, lui qui n'avait ni dieu ni diable.

Je crois qu'il aurait encore plus ri de votre sourire, cher Arnaud...

Le curé d'ars est l'exemple le plus sensé de la lutte contre Satan. Sa maison était remplie de coup, des pierres tombaient dans son jardin.

Croyant à des persécuteurs, il fit appel à un voisin avec son fusil. Or il neigeait et il n'y avait aucune trace de pas dehors.

Le curé d'Ars comprit que c'était le démon.

Il dit à son voisin :

"Rentre chez toi. Je suis rassuré. Ce n'est que le Grappin ! Very Happy"

Votre terreur des singerie des démons vous vient de votre manque de confiance en Dieu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 17:12

Citation :
Votre terreur des singerie des démons vous vient de votre manque de confiance en Dieu.

Jugement doublement téméraire, l'ami!

1, car je n'ai pas de terreur des singeries du Grapin. Mais je ne me leurre pas sur ce qu'il est.

2. J'ai une confiance TOTALE en Dieu. De par Sa Grâce uniquement, car je ne suis rien.

Je vous en prie, cessez de me juger...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 17:16

stylite a écrit:

2. J'ai une confiance TOTALE en Dieu. De par Sa Grâce uniquement, car je ne suis rien.

Je vous en prie, cessez de me juger...

Et donc, vous avez tellement confiance en Dieu que vous brûlez vives les sorcières ! Vous devrez certainement apprendre en purgatoire que ça ne se fait pas ! que ce n'est pas chrétien. Mr. Green

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
La Très Sainte Trinité



Messages : 92
Inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 17:17

Quand on sait que c'est le nouvel exorcisme que Jean-Paul II a utilisé. On a clamé partout que Jean-Paul II avait fait cessé la possession d'une femme avec le nouvel exorcisme. Mais elle est restée en soin, et avec l'ancien, comme un des cas les plus difficiles. (confer Un exorciste raconte? de Dom Gabriel Amorth)

Citation :

Il n'est donc nullement question "d'excuses au nom de l'Eglise", en tant que Corps mystique du Christ, qui est Sainte, mais de demandes de pardon au nom des chrétiens pécheurs, qui la composent, et que nous sommes tous.

Vous n'arriverez donc pas à faire cette distinction ?!

Vous êtes sûr qu'il n'y a pas une autre occasion où il s'est excusé ? Il me semble bien qu'il s'est excusé au nom de l'Eglise même, et pas forcément à cette occasion. Bien sûr que nous sommes d'accord en ce qui concerne la différence entre l'Eglise et ses membres. Vous savez, j'ai déjà repéré une hérésie dans les messages de J-P II et Benoit XVI que vous avez posté :
"les chrétiens se sont parfois livrés à des méthodes d'intolérance ".

Il faut donc promouvoir la tolérance alors. Mais saviez-vous au moins ce qu'est la tolérance ? Comme disait Léon XIII : il est absolument impossible de comprendre la liberté de l’homme sans la soumission à Dieu et l’assujettissement à sa volonté.
Nier cette souveraineté de Dieu et refuser de s’y soumettre, ce n’est pas la liberté, c’est
abus de la liberté et révolte; et c’est précisément d’une telle disposition d’âme que se
constitue et que naît le vice capital du Libéralisme.

Je ne peux donc tolérer l'injure qu'on mette la seule vraie religion sur le même plan que les autres.

Pour en revenir à la Royauté du Christ, que répondez-vous à cela ? Un Etat peut-il vivre sans Dieu, puisqu'il n'est même pas soumis aux lois du Christ ?

Est-il possible qu'un pays qui ne respecte pas les commandements de Dieu ne s'écroule pas ? Le corps sait-il si l'âme ne lui dit pas ? Le corps agit-il tout seul en se contentant seulement des conseils de l'âme ? Ou faut-il qu'ils soient unis ?

Vous répondez sur ce qui vous arrange le plus mais pas à ces questions. Pourtant, on peut facilement comparer les liens qui doivent unir l'âme et le corps et les liens qui doivent unir l'Eglise et l'Etat. Mais qu'a donc fait l'"Eglise" ? Elle a propagé avec vigueur la laïcité et brisé les Concordats. Alors comment s'étonner que les Etats n'écoutent plus l'Eglise ? L'âme aurait dit au corps, il faut que nous soyons séparés parce que nous sommes différents.
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 17:19

HIHIHI

Denzinger 773. Et pas le moderno, hein, le vrai!

(Y en a un qui se reconnaîtra s'il lit, et je le remercie!)

Et je n'ai jamais brûlé de sorcières...

Encore et toujours des jugements...
Revenir en haut Aller en bas
La Très Sainte Trinité



Messages : 92
Inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 17:21

Arnaud Dumouch a écrit:
stylite a écrit:

2. J'ai une confiance TOTALE en Dieu. De par Sa Grâce uniquement, car je ne suis rien.

Je vous en prie, cessez de me juger...

Et donc, vous avez tellement confiance en Dieu que vous brûlez vives les sorcières ! Vous devrez certainement apprendre en purgatoire que ça ne se fait pas ! que ce n'est pas chrétien. Mr. Green

C'est plutôt gratuit. Shocked C'est chrétien de brûler les sorcières uniquement si on agit avec un pouvoir judiciaire qui est valable aux yeux de Dieu, et donc en jugeant au nom de Dieu, qui seul peut précipiter une âme en enfer. Ce n'est pas l'homme qui agit alors mais Dieu. ( confer Introduction à la vie dévote)
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 17:22

Confer surtout Denzinger 773
Revenir en haut Aller en bas
La Très Sainte Trinité



Messages : 92
Inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 17:23

Je vais aller voir lol.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 17:23

Citation :
C'est chrétien de brûler les sorcières uniquement si on agit avec un pouvoir judiciaire qui est valable aux yeux de Dieu

:foot:


Citation :
Jean 16, 2 Bien plus, l'heure vient où quiconque vous tuera pensera rendre un culte à Dieu.
Jean 16, 3 Et cela, ils le feront pour n'avoir reconnu ni le Père ni moi.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
La Très Sainte Trinité



Messages : 92
Inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 17:26

773. 33. Que les hérétiques soient brûlés est contraire à la volonté de l'Esprit.

Mais c'est malheureusement permis aux gouvernants.
Revenir en haut Aller en bas
La Très Sainte Trinité



Messages : 92
Inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 17:27

Enfin, il ne vaut mieux pas les entraîner dans un tel débat.
Revenir en haut Aller en bas
stylite



Messages : 287
Inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture   Jeu 29 Oct 2009, 17:30

Désolé Cupertino, mon post fait doublon avec la vôtre, que je n'avais pas vu encore.
Revenir en haut Aller en bas
 
La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La royauté du Christ dans la Sainte Ecriture
» L'ATTENTE DE LA VENUE DE JÉSUS-CHRIST DANS LA PARESSE...
» JMJ = Catéchèse sur le thème 'Témoins du Christ dans le monde' par Mgr Léonard
» La Crucifixion de JESUS dans la Sainte Bible
» La Trinité dans la Sainte Bible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: