DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Proche-Orient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivant
AuteurMessage
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 18 Aoû 2007, 14:08

Citation :
Tsahal découvre un tunnel d'explosifs à Gaza

Claire Dana Picard

mercredi 15 août 2007 - 23:32



Une serre où des Palestiniens faisaient pousser des tomates, dans le nord de la bande de Gaza, cachait l’entrée d’une galerie souterraine creusée par des terroristes pour un attentat d’envergure. C’est ce qu’ont découvert ce mardi des soldats de la brigade de Golani, escortés de forces de l’ingénierie, lors d’une opération dans la région.

D’après les estimations de Tsahal, les Palestiniens prévoyaient d’introduire dans le tunnel une forte quantité d’explosifs en vue d’atteindre par la suite une cible israélienne, civile ou militaire. Ils souhaitaient sans doute utiliser également ce souterrain pour introduire des terroristes à l’intérieur du pays.

Il a été établi avec certitude par les forces de sécurité que le tunnel a été creusé en direction du territoire israélien, très proche. Il a été découvert grâce à des renseignements recueillis par les services de Tsahal. L’entrée du tunnel, dissimulée par cette plantation, se situait à 700 mètres à peine de la clôture entourant la bande de Gaza. Les soldats ont également trouvé sur place un générateur qui aidait semble-t-il les Palestiniens pendant qu’ils creusaient.

A Tsahal, on tient à préciser que la découverte de ce tunnel a été rendue possible grâce à une action complexe menée de pair par les services de renseignements de Tsahal et du Shin Bet. Il a fallu par la suite une action de terrain pour déceler la présence de la galerie.

Pour les services de sécurité, il ne fait aucun doute que les organisations terroristes continuent ces jours-ci à creuser d’autres tunnels entre la bande de Gaza et le reste du territoire israélien. Pour cela, elles utiliseraient des moyens technologiques sophistiqués pour ne pas être repérées par Tsahal.

Des responsables militaires ont indiqué qu’il n’était pas impossible que plusieurs galeries soient déjà prêtes à l’emploi et que des terroristes attendent les ordres pour attaquer Israël en les empruntant. Ils ont rappelé que l’enlèvement de Guilad Shalit avait été réalisé par des terroristes qui s’étaient introduits dans la région par ces tunnels. Et de souligner pour conclure : "Cette nouvelle découverte prouve l’importance des opérations menées par Tsahal ces derniers mois dans la région, près de la clôture, et combien il lui est possible par ce moyen de déjouer des attentats".

http://www.a7fr.com/tabid/52/articleType/ArticleView/articleId/39428/Default.aspx
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Luc



Messages : 824
Inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 18 Aoû 2007, 14:54

Selon la police israélienne



http://www.swissinfo.org/eng/international/ticker/detail/Palestinian_militants_kill_three_in_Eilat_attack.html?siteSect=143&sid=7476272&cKey=1170102160000



le poseur de bombe serait entré en Egypte depuis Gaza et aurait ensuite continué son chemin à travers la péninsule du Sinaï jusqu'à la frontière Egypto-Israélienne au nord de Eilat, où il fit un bout de chemin avec automobiliste Israélien qui le conduisit en ville. Or l'unique point de passage pour les habitants de Gaza est Rafah qui est sous contrôle israélien. Il est impossible pour un habitant de Gaza de sortir sans montrer patte blanche à cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 19 Aoû 2007, 14:03

Citation :
« La surprise » de Nasrallah provoque les spéculations alors que le Hezbollah garde un mutisme total

19 août 2007 - Scarlett Haddad | L’Orient-Le Jour

Depuis que le secrétaire général du Hezbollah a affirmé, dans son dernier discours télévisé le 14 août, qu’une grande surprise attendait Israël s’il s’aventurait dans une nouvelle agression contre le Liban, les milieux politiques et diplomatiques s’interrogent sur la nature de cette surprise. Hassan Nasrallah a en effet développé, au cours des dernières années, une grande crédibilité, notamment sur le plan de la résistance et des préparatifs militaires, au point que ses propos, lancés avec une telle assurance et une telle fermeté, devraient, selon les milieux politiques, être pris au sérieux

Lire l’article sur : http://www.lorient-lejour.com.lb/

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=7973

Voilà où nous en sommes : l'éventualité d'une attaque nucléaire et/ou chimique sur Israël spiderman spiderman spiderman
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Luc



Messages : 824
Inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 19 Aoû 2007, 14:09

Mécréant-LV a écrit:
Citation :
« La surprise » de Nasrallah provoque les spéculations alors que le Hezbollah garde un mutisme total

19 août 2007 - Scarlett Haddad | L’Orient-Le Jour

Depuis que le secrétaire général du Hezbollah a affirmé, dans son dernier discours télévisé le 14 août, qu’une grande surprise attendait Israël s’il s’aventurait dans une nouvelle agression contre le Liban, les milieux politiques et diplomatiques s’interrogent sur la nature de cette surprise. Hassan Nasrallah a en effet développé, au cours des dernières années, une grande crédibilité, notamment sur le plan de la résistance et des préparatifs militaires, au point que ses propos, lancés avec une telle assurance et une telle fermeté, devraient, selon les milieux politiques, être pris au sérieux

Lire l’article sur : http://www.lorient-lejour.com.lb/

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=7973

Voilà où nous en sommes : l'éventualité d'une attaque nucléaire et/ou chimique sur Israël spiderman spiderman spiderman

Mais c'est une évidence! Le soutien occidental à des régimes corrompus comme celui de Musharaf au Pakistan ne peut qu'entraîner des tensions, parce qu'il est profondément injuste. Le Pakistan est une puissance nucléaire et le jour où Musharaf sera renversé par le Hezbollah il y aura du souci à se faire. L'évêque Bowman l'a écrit clairement à Bush: la seule manière d'éviter le terrorisme est de cesser d'être soi-même terroriste. Le gouvernement Mossadegh démocratiquement élu en Iran a été renversé par les USA qui ont mis à sa place la dictature du Shah, lequel a opprimé son peuple avec sa sinistre Savakh. Et lorsque le Shah est renversé les Américains s'étonnent que les Iraniens ne les aiment pas... Sont comiques les Amerlocks. Vous allez voir que bientôt ils se demanderont pourquoi les Irakiens les détestent.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 19 Aoû 2007, 14:22

Citation :
[quote="Luc"]

Mais c'est une évidence! Le soutien occidental à des régimes corrompus comme celui de Musharaf au Pakistan ne peut qu'entraîner des tensions, parce qu'il est profondément injuste. Le Pakistan est une puissance nucléaire et le jour où Musharaf sera renversé par le Hezbollah il y aura du souci à se faire. L'évêque Bowman l'a écrit clairement à Bush: la seule manière d'éviter le terrorisme est de cesser d'être soi-même terroriste. Le gouvernement Mossadegh démocratiquement élu en Iran a été renversé par les USA qui ont mis à sa place la dictature du Shah, lequel a opprimé son peuple avec sa sinistre Savakh. Et lorsque le Shah est renversé les Américains s'étonnent que les Iraniens ne les aiment pas... Sont comiques les Amerlocks. Vous allez voir que bientôt ils se demanderont pourquoi les Irakiens les détestent.

Impossible ?

Fianalement, votre analyse est simple:

Lorsque l'Occident soutient des potentats musulmans, qui au moins tiennent leurs peuples, c'est de sa faute si les islamistes s'excitent ensuite. (Voir Pakistan)

- Quand l'Occident renverse des potentat musulmans, qui au moins tiennent leurs peuples, c'est de sa faute si les islamistes s'excitent ensuite. (Voir Irak)

- Quand l'Occident aide des peuples musulmans opprimés par des chrétiens, c'est de sa faute si les islamistes s'excitent ensuite. (Voir Kossovo).


En fait vous avez un problème avec vos propres racines.

Un conseil: EMIGREZ au Soudan !
:beret:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 19 Aoû 2007, 14:32

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Luc



Messages : 824
Inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 19 Aoû 2007, 14:39

Mais enfin, Arnaud, qui a mis Saddam au pouvoir? Pendant les années 70 et 80, tous les chefs d'état ociidentaux allaient à Bagdad et en revenaient chargés de cadeaux. Le père Bush, Donald Rumsfeld, Mitterand, Chirac,... Dans un de ses films Michael Moore montre d'ailleurs Rumsfeld accueilli comme un prince à Bagdad.

Saddam Hussein était un barjo qui a cru que les USA le laisseraient envahir le Koweit sans bouger, et il faut dire que la diplomatie américaine de l'époque a tout fait pour ça, parce qu'ils voulaient la guerre et qu'elle servait leurs intérêts. Vous savez que la première guerre du golfe a rapporté plus d'argent aux USA qu'elle ne leur en a coûté? Les Ricains ont réussi à faire financer la guerre par les saoudiens qui l'ont payée en augmentant le prix du baril de brut, et c'est vous et moi qui avons payé en faisant le plein de notre bagnole. Saddam est tombé dans leur piège comme un con. Rappelez-vous la propagande US de l'époque: la femme qui a raconté en pleurs à la tribune de l'ONU que les soudards irakiens arrachaient des bébés de leur couveuse à Koweit City, alors qu'on a su plus tard que c'était une agente des services secrets américians et que ces événements n'avaiient jamais eu lieu. L'armée irakienne, 4e du monde, ça ne vous a pas fait rire? La première sont les USA, il y a la russe, l'israélienne, la française, l'anglaise, lesquelles sont derrière celle de Saddam?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 19 Aoû 2007, 14:49

Oui, c'est bien cela.

C'est de la faute à l'Occident. Laughing

J'ai compris votre analyse.
Saddam Hussein a pris le pouvoir dans son coup d'Etat et a exécuté le jour même ses opposants à cause de l'Occident.

Puis il s'est armé à cause de l'Occident.
Il a attaqué l'Iran à cause de l'Occident.
Il a attaqué le Koweit à cause de l'occident.
Puis il a été humilié d'être désarmé à cause de l'Occident.
Puis il a détruit ses armes de destructions massives à cause de l'Occident.
Mais n'en a pas donné la preuve à l'ONU à caiuse de l'Occident.
Il a gazé les kurdes à cause de l'Occident.


Vos analyses sont très simples et cohérentes.




Heureusement que les autres peuples comme les chinois, les Hindoux, ne passent pas leur temps à accuser l'Occident mais se construisent !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 19 Aoû 2007, 14:53

Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Luc



Messages : 824
Inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 19 Aoû 2007, 15:07

Arnaud Dumouch a écrit:
Oui, c'est bien cela.

C'est de la faute à l'Occident. Laughing

J'ai compris votre analyse.
Saddam Hussein a pris le pouvoir dans son coup d'Etat et a exécuté le jour même ses opposants à cause de l'Occident.

Puis il s'est armé à cause de l'Occident.
Il a attaqué l'Iran à cause de l'Occident.
Il a attaqué le Koweit à cause de l'occident.
Puis il a été humilié d'être désarmé à cause de l'Occident.
Puis il a détruit ses armes de destructions massives à cause de l'Occident.
Mais n'en a pas donné la preuve à l'ONU à caiuse de l'Occident.
Il a gazé les kurdes à cause de l'Occident.


Vos analyses sont très simples et cohérentes.




Heureusement que les autres peuples comme les chinois, les Hindoux, ne passent pas leur temps à accuser l'Occident mais se construisent !

Ah oui, c'est vrai que les Chinois sont un modèle... Mr. Green

Travail et exploitation des enfants, exécutions sommaires d'opposants, balles tarifiées à la famille. Mais tant que nous pouvons acheter des t-shirts à 5 € tout va bien.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 19 Aoû 2007, 15:37

Surtout que ce sont des communistes Mr. Green

mdr !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Lun 20 Aoû 2007, 23:46

Citation :
Ossama Hamdan, représentant du Hamas au Liban, justifie les attentats suicides dans les transports en commun par le fait que des soldats israéliens empruntent les bus.

Le 6 août 2007, la télévision Al-Khawtar a diffusé une interview d'Ossama Hamdan, représentant du Hamas au Liban.

Visionner une page Internet consacrée au Hamas: http://memritv.org/subject/en/95.htm.

Voir des extraits vidéo sous-titrés en anglais de l'entretien: http://www.memritv.org/clip/en/1527.htm

Citations:

"Les soldats de l'Occupation pensent aussi à leur sécurité en empruntant les transports en commun: ils se protègent derrière des 'civils' au sein de l'entité sioniste."

"Le but final de la résistance est d'effacer cette entité de la surface de la terre."

http://memri.org/bin/french/latestnews.cgi?ID=SD168207
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Le Petit Prince



Masculin Messages : 286
Inscription : 30/07/2007

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Lun 20 Aoû 2007, 23:51

Arnaud Dumouch a écrit:
Oui, c'est bien cela.

C'est de la faute à l'Occident. Laughing

J'ai compris votre analyse.
Saddam Hussein a pris le pouvoir dans son coup d'Etat et a exécuté le jour même ses opposants à cause de l'Occident.

Puis il s'est armé à cause de l'Occident.
Il a attaqué l'Iran à cause de l'Occident.
Il a attaqué le Koweit à cause de l'occident.
Puis il a été humilié d'être désarmé à cause de l'Occident.
Puis il a détruit ses armes de destructions massives à cause de l'Occident.
Mais n'en a pas donné la preuve à l'ONU à caiuse de l'Occident.
Il a gazé les kurdes à cause de l'Occident.


Vos analyses sont très simples et cohérentes.




Heureusement que les autres peuples comme les chinois, les Hindoux, ne passent pas leur temps à accuser l'Occident mais se construisent !

nan à cause que c'est ce que voulait le peuple. bush n'est qu'un pantin populiste, vous le savez bien. sans le vote des gens il n'est rien. avant c'était le droit divin qui garantissait les suffrages. Aujourd'hui il faut bien trouver un penchant. Faire grandir les peurs du peuple tout en faisant signe de s'occuper d'elles, et justifier par la raison d'Etat tous les crimes.
Revenir en haut Aller en bas
http://genevensemble.forumzen.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 02 Sep 2007, 14:42

Citation :
Petit dictionnaire moyen-oriental des idées reçues (suite) (info # 013008/7)

Par Laurent Murawiec à Washington
Thursday 30 August [11:09:00 BST]

© Metula News Agency


Monde diplomatique : Marquis de Norpois, Che Guevara, Jacques Mesrine, José Bové, Jean-Luc Godard, Felix Dzerjinsky, Tartuffe

Ahmadinejad : nabot, profession : tortionnaire. Essaie de faire avaler des amphétamines au Mahdi. Confond vecteurs balistiques et virilité. A besoin d’un rasoir, mais en ferait probablement usage sur quelqu’un d’autre.

Al-Ahram : nom donné (en arabe dialectal égyptien) aux poubelles.

Arabie saoudite : pays bienfaiteur de la démocratie occidentale, puisqu’il finance une grande partie des campagnes électorales de nombreux partis au pouvoir.

CIA : agence de renseignement américaine spécialisée dans la boulette, le loupé, l’erreur d’analyse, l’aveuglement, les prétentions illimitées, le désir de protéger son fromage de toutes ses forces ; a, de plus, installé au pouvoir les militaires syriens (1949), le colonel Nasser (1952). S’est trompée sur tous les événements depuis 1949. On comprend qu’elle soit l’épouvantail de la Gauche et de l’extrême-gauche.

Civil : milicien armé décrit par des « témoins palestiniens » et les « sources médicales » de Gaza à un reporter occidental, surtout une fois qu’il a été cabossé par l’armée israélienne.

Cypel (Sylvain) : lauréat du Concours Lépine, section journalisme d’investigation, sous-section : inventions pures et simples.

Droit de retour (des « Palestiniens ») : n’est pas un droit, et, pour ses bénéficiaires supposés, ne serait pas un retour. Imitation absurde de La Loi du retour. Destinée à établir une fictive similarité entre Juifs et « Palestiniens ».

Emeute : forme de critique littéraire ou artistique (voir : caricatures de Mahomet).

Fisk (Robert) : Il n’y a pas un mensonge que ce propagandiste anglais n’ait promulgué afin de mieux propager la vénération de ses idoles palestiniennes. Titulaire de la chaire Joseph Goebbels du reportage à l’Université de Bir-Zeit.

Ha’aretz : hallucination collective dominante dans les régions septentrionales de Tel-Aviv, et qui met des lunettes roses devant les yeux des spectateurs.

Intellectuel : “Il faut être un intellectuel pour croire des choses de ce genre : nul homme normal ne pourrait être aussi stupide ». George Orwell.

Intellectuel égyptien : l’examen qui certifie cette qualité comprend les épreuves suivantes :

- vocabulaire : insultes antisémites

- histoire : Protocoles des Sages de Sion ; Œuvres de David Irving

- littérature mondiale : Mein Kampf

- classiques : Arthur Rosenberg, Le Mythe du XXème siècle

- apprendre par cœur : Œuvres de Sayyid Qutb

- géopolitique : œuvres d’Ignacio Ramonet, Emmanuel Todd, etc.

- travaux pratiques : servilité envers le pouvoir, niveaux I à X.

Islam (2) : religion qu’il est interdit de critiquer, de moquer, de caricaturer, d’éplucher, d’analyser, de censurer, de réprouver, de ridiculiser, de railler, de parodier, de dédaigner, de croquer, de désapprouver, de flétrir, de blâmer, de condamner, tous délits constitutifs d’ « islamophobie » et qui vous mènent, de fatwa en menace, à tomber victime de la Religion de Paix. En bref, nul n’a le droit de parler de l’Islam, sauf les Musulmans extrémistes, et quiconque l’ose le fait à ses risques et périls.

Israel (2): objet dont l’existence seule (a) condamne l’ensemble du monde arabe à l’hystérie éternelle et au sous-développement permanent ; (b) complique fâcheusement le triomphe autrement inévitable de la politique arabe de la France.

Libération : quotidien consacré à l’art de faire le malin et à créer ainsi un monde de post-modernité qui prolonge artificiellement la vigueur des soixante-huitards qui ont passé leur date de péremption.


Livni (Tsipi) : croit sincèrement être ministre des Affaires Etrangères d’Israël.

« Modéré » : partisan de tuer un certain nombre de Juifs tout de suite et les autres plus tard.

« Modérés » : partisans de tuer un certain nombre de Juifs tout de suite et les autres plus tard (voir : Arabie saoudite).

« Sous commandant Marcos » : n’a pas grand chose à voir avec le Moyen-Orient. Caricature chère aux cœurs de Gauche, inconsolables depuis la retraite de Guignol et la mort de Staline. Che Guevara en farce.

Monde diplomatique : Marquis de Norpois, Che Guevara, Jacques Mesrine, José Bové, Jean-Luc Godard, Felix Dzerjinsky, Tartuffe.

Moubarak (Président) : Vous mettrait toute l’Egypte en prison, si elle ne l’y était déjà. Mendiant qui insulte ses protecteurs américains et pratique un chantage permanent envers eux. Momie élue par les momies. Vise les 103% aux présidentielles de 2024.

Nasser (Gamal Abdel) : fondateur de l’OLP.

Olmert (Ehud) : ancien conseiller municipal de Jérusalem chargé des étals de légumes. Applique aujourd’hui les principes qui ont fait son succès. Les légumes avaient manifesté un taux de satisfaction élevé.

Peres (Shimon) : avait signé des traités de coopération économique avec Sargon III, Nabuchodonosor, Amine el-Hajj al-Husayni. Toujours prêt à en signer d’autres.

Qaradawi (Cheikh) : Islamiste modéré courtisé par le département d’Etat des Etats-Unis, le MI-6 britannique, le Quai d’Orsay : en effet, ses fatwas ne sont des « licences de tuer » qu’envers les Israéliens, les militaires américains et quelques autres catégories négligeables. Ouf, on respire.

Saïd (Edward) : abandonna son existence fictive d’Egyptien de souche chrétienne aux Etats-Unis pour accéder à une identité inventée de Palestinien : un pseudo-faux. Application bien léchée des théories de son mentor Michel Foucault : il n’y a pas de vérité, il n’y a que des perspectives. Lanceur de cailloux fournis par le Hezbollah : ce jour-là, il se cassa un ongle.

Salami (tactique du) : expression inventée par le chef communiste hongrois Mátyás Rákosi pour illustrer la méthode suivie pour détruire les forces non-communistes et s’emparer de la totalité du pouvoir. Comparable, le porc en moins, à la « stratégie des étapes » suivie par Yasser Arafat et le monde arabe envers Israël.

Searle (Patrick) : quand le roi psychopathe jette un os à ronger au chien jaune au poil ras qui se traîne à ses pieds, le canin s’appelle Searle (voir : histoire récente de la Syrie).

Streicher (Julius) : « C’est notre père à tous ! » Influent professeur émérite à l’Institut arabe de journalisme (Le Caire et Beyrouth).

Suicide : Action interdite par l’Islam mais rendue licite et désirable par l’assassinat simultané d’un ou de nombreux juifs (en Irak, faute de Juifs, le chiite fera l’affaire).

Violence (la) : force impersonnelle qui s’empare du Moyen-Orient avec la force d’un phénomène naturel, surtout quand un groupe palestinien s’attaque à des civils israéliens. L’unique solution pour mettre un terme à « la violence » : des concessions israéliennes.

Zderot : ville israélienne qui illustre ce qu’est une « trêve » vue par le Hamas : nous arrosons une ville israélienne de roquettes et de missiles quand nous le voulons ; il est crucial que les diplomates et les ONG appellent Israël à faire preuve de retenue.

http://www.menapress.com/article.php?sid=1838

Ce petit dictionnaire (3 articles) mériterait un fil à lui tout seul, tant il est excellentissime Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 02 Sep 2007, 23:52

Citation :
L'armée libanaise remporte la bataille de Nahr el-Bared

Par Hussein Dakroub

MOHAMMARA, Liban - La bataille de Nahr el-Bared est terminée. Après plus de trois mois de combats acharnés, l'armée libanaise est venue à bout dimanche des dernières poches de résistance, remportant une victoire décisive sur les militants du groupe islamiste Fatah al-Islam retranchés dans ce camp de réfugiés palestiniens situé dans le nord du pays.

Quelques heures après la chute du dernier bastion encore tenu par les militants dans le camp, le Premier ministre libanais Fouad Siniora est intervenu dans la soirée à la télévision pour annoncer la victoire de l'armée, alors que des scènes de liesse avaient déjà éclaté dans les rues des villes et villages voisins du camp et jusqu'à Beyrouth.

"Il s'agit de la plus grande victoire nationale pour le Liban sur les terroristes à Nahr el-Bared", s'est félicité le chef du gouvernement. "C'est un grand succès de voir que l'armée l'a emporté sur les terroristes, sur ceux qui cherchaient le chaos, la destruction et la tragédie pour le Liban."

M. Siniora a parlé d'"une heure de fierté, de victoire et de joie au regard des sacrifices endurés par notre pays et nos martyrs".

Le Premier ministre a par ailleurs réitéré sa promesse de reconstruire des logements sur le site pour les milliers de réfugiés palestiniens qui ont fui ce camp situé près de Tripoli (nord) aux premiers jours des combats.

Dans l'après-midi, des responsables libanais des services de sécurité avaient annoncé que la dernière zone du camp encore tenue par le Fatah al-Islam était tombée aux mains de l'armée. Mais la chute de cette ultime poche de résistance a donné lieu à d'âpres combats qui se sont soldés par la mort de 39 militants du Fatah al-Islam, la capture de 20 autres et la mort de trois soldats libanais.

Toutefois, le sort du chef du Fatah al-Islam, Chaker al-Absi, restait inconnu, et les médias locaux évoquaient la possibilité qu'il ait réussi à prendre la fuite lors d'une tentative d'évasion organisée dans la matinée. Les autorités procédaient à des tests ADN et à des examens médico-légaux pour identifier les militants abattus durant les derniers affrontements et savoir si Chaker al-Absi se trouvent parmi eux.

Dans la matinée, l'armée avait en effet annoncé que les derniers affrontements avaient été déclenchés par "une tentative désespérée de fuite" peu avant l'aube de la part des combattants encerclés dans une zone réduite. Les militants, réputés proches d'Al-Qaïda, auraient reçu de l'aide de combattants en civils arrivés dimanche par la route et qui se sont attaqués à des positions de l'armée pour faire une diversion.

Selon Zouheir Bahsa, qui vit dans le village de Mohammara, sur une colline dominant le nord du camp, des fusillades ont d'abord éclaté "à l'intérieur et à l'extérieur" de Nahr el-Bared. Des soldats ont ensuite fouillé les maisons et les champs d'oliviers environnants, a ajouté ce charpentier de 26 ans.

Trois soldats ont été tués dimanche et deux autres samedi, ce qui porte le bilan à 158 morts côté libanais. Plus de vingt civils et un nombre indéterminé de membres du Fatah ont également trouvé la mort depuis le début de la crise, la plus meurtrière depuis la guerre civile qui a divisé le pays entre 1975 et 1990.

Des tirs de joie ont retenti dans les villages alentour, au fur et à mesure que la nouvelle se répandait. Des habitants ont envahi les rues, brandissant des drapeaux libanais et klaxonnant au passage des convois militaires. Les soldats faisaient des signes de victoire.

Le camp avait été progressivement abandonné par les civils qui y vivent habituellement. L'armée a progressé lentement, utilisant des tirs d'artillerie et des frappes aériennes pour repousser peu à peu les combattants dans une zone de plus en plus réduite. AP

http://fr.news.yahoo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Lun 03 Sep 2007, 07:48

C'est inquiétant:

Trois mois et 150 morts pour réduire 200 terroristes...

Cela montre l'extrême danger que représentent ces gens, même peu nombreux.

On se demande si, à 5000, ils ne pourraient pas conquérir un pays...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Lun 03 Sep 2007, 12:48

Trés bonne question Arnaud.
Nous le saurons bientôt en Europe.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Lun 03 Sep 2007, 21:57

Citation :
11:54 Le Djihad islamique a revendiqué la salve de 7 Qassam tirée ce lundi matin sur Sdérot et le Néguev occidental. L'une des roquettes a atterri près d'un jardin d'enfants de Sdérot, 16 personnes ont été commotionnées dont 12 enfants. (Guysen.International.News)

13:18 Le comité des parents d'élèves de Sdérot a décidé de paralyser les cours dès demain (mardi). Ceci à la suite du tir de 7 Qassam sur le Néguev, dont un a endommagé un jardin d'enfants à Sdérot. Ils se réuniront dans la soirée avec le maire Eli Moyal pour déterminer les modalités de cette grève. (Guysen.International.News)

http://www.guysen.com/news.php

Citation :
Des enfants en état de choc à Sdérot

Claire Dana Picard
lundi 3 septembre 2007 - 11:29

Les terroristes de la bande de Gaza savent bien minuter leurs attaques. Et ils ont choisi cette fois l’heure où des milliers d’enfants étaient en route pour l’école pour lancer plusieurs roquettes en direction de la ville de Sdérot. L’un des engins s’est abattu ce lundi, vers 8h30, tout près d’un jardin d’enfants, semant la panique chez les pauvres petits. Certains, en état de choc, ont dû être pris en charge par des équipes de secouristes mais D. merci, on ne déplore aucun blessé.


Une résidente de la ville a raconté au site Ynet que la dernière attaque était survenue lorsque sa fille se rendait en classe à bord d’un bus scolaire. "Lorsque l’alerte a retenti, le chauffeur s’est arrêté devant une habitation équipée contre les tirs et a demandé aux fillettes se trouvant dans le véhicule de courir se réfugier dans la maison. Ma fille, bouleversée, m’a téléphoné, elle était hystérique. C’est dans cet état qu’elle doit entamer sa journée à l’école ! Je ne comprends pas comment on a pu commencer l’année scolaire à Sdérot. Nos enfants étudient sous la menace des attaques de roquettes".


Mais ce ne sont pas les premiers tirs de la journée. Déjà vers 6 heures du matin, des terroristes du Nord de la bande de Gaza ont lancé trois roquettes en direction de la ville. Par miracle, là aussi, personne n’a été blessé et aucun dégât n’a été causé.


Le député Ouri Ariel, du Ihoud Leoumi-PNR, a déclaré que "le gouvernement d’Olmert jouait à la roulette russe avec la vie des enfants de Sdérot et continuait à compter sur les miracles". Il a ajouté : "Nous savons tous que les miracles peuvent s’arrêter un jour et nous avons donc le devoir de ne pas attendre et de déraciner le terrorisme de Gaza avant que le sang de nos enfants ne soit versé".

Suite aux nouveaux tirs massifs sur la ville, le comité des parents d’élèves de Sdérot se demande s’il n’a pas commis une erreur en acceptant d’entamer normalement l’année scolaire. Son président, Sasson Sarah, a déclaré qu’il recevait d’innombrables appels téléphoniques de parents inquiets et qu’il lui semblait impossible de poursuivre comme si de rien n’était.

http://a7fr.com/default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=40353

spiderman spiderman spiderman

Les tirs ont été revendiqués par le Djihad Islamique...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 04 Sep 2007, 07:10

Ils visent délibérément les civils (ici les enfants). Ils déshonorent leur cause au yeux du monde entier.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 04 Sep 2007, 16:02

Citation :
Le Parti Islamique de Libération a récemment organisé des manifestations de masse à Al-Bireh et dans d’autres villes de l’Autorité palestinienne.

4 septembre 2007

Le Parti Islamique de Libération a récemment organisé des manifestations de masse à Al-Bireh et dans d’autres villes de l’Autorité palestinienne. Bien que ne possédant pas de branche militaire, son idéologie islamique radicale et son déploiement mondial en font une source de recrutement potentiel pour les organisations terroristes islamiques dans les territoires administrés par l’AP et dans le monde entier.


Lire l’article en PDF sur : http://www.terrorism-info.org.il/

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=8079
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 06 Sep 2007, 15:28

Citation :
Israël dément l'incident syro-israélien mentionné à Damas

DAMAS (Reuters) - La DCA syrienne a ouvert le feu jeudi en tout début de matinée sur des avions israéliens qui violaient l'espace aérien de la Syrie, affirme l'agence de presse officielle Sana.

L'aviation israélienne aurait bombardé des cibles syriennes non précisées, ne faisant toutefois ni victimes ni dégâts.

L'armée israélienne s'est refusée dans l'immédiat à tout commentaire mais la radio nationale, citant des sources militaires non-identifiées, a démenti tout raid aérien de Tsahal en Syrie.

Des témoins ont pourtant déclaré avoir entendu dans la nuit le bruit d'une demi-douzaine d'appareils se dirigeant vers le sud au-dessus du secteur de Tal al Abiad, 160 km au nord de la ville de Rakka, près de la frontière avec la Turquie.

"La République arabe syrienne avertit le gouvernement de l'ennemi israélien qu'il se réserve le droit de riposter comme bon lui semble", a rapporté Sana.

La dernière fois que la défense aérienne syrienne avait ouvert le feu sur des avions de combat israéliens remonte à juin 2006. Les appareils israéliens avaient alors survolé la résidence du président Bachar al Assad.

A Jérusalem, on avait indiqué à l'époque qu'il s'agissait de mettre en garde le chef de l'Etat syrien contre la poursuite du soutien de Damas au Hamas palestinien, qui venait de capturer un soldat israélien dans la bande de Gaza.

http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20070906/twl-po-syrie-israel-incident-38cfb6d_2.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 06 Sep 2007, 21:57

Citation :
Sign the Petition: France2: Release the Secret Tapes!

Filed under: al Durah Affair, Breaking News — Richard Landes @ 7:24 am — Print This Post

Please sign the petition and send it to everyone. Philippe Karsenty’s appeal trial is coming up and this petition is part of an effort to pressure France2 and the Justice system.

Citation :
To Patrick de Carolis, France2 Television

France2: Release the Secret Muhammad al Durah Tapes!

People around the world who depend on the media for reliability, accuracy, and transparency in reporting, demand that France2 release the unedited video tapes (”rushes”) that its Palestinian cameraman, Talal abu Rahmah, sent them on September 30 and October 1, 2000 from Gaza.

On September 30, 2000, your Middle East correspondent Charles Enderlin, broadcast a story about Muhammad al-Durah, a 12-year old Palestinian boy. Using the footage and the testimony from his cameraman, Talal abu Rahmah, Enderlin reported that Israeli soldiers had targeted and killed the boy. That allegation of deliberate murder spread instantaneously around the world.

Extensive doubts have emerged about almost every claim of this explosive report, and they raise serious questions about both the journalistic integrity of the cameraman and the professional judgment of his employer, your correspondent Charles Enderlin.

As a result, the raw footage France2 received from Talal abu Rahmah represent key evidence in this crucial case.

But instead of releasing the tapes, your institution has responded to criticism of your correspondent’s broadcast by suing French citizens for defamation and keeping the tapes secret for nearly seven years now.

If France2 reports the news responsibly and uses reliable cameramen, you have nothing to hide. Show the tapes and let the public judge.

Whatever political or religious beliefs we hold, whatever we now think about what happened on September 30, 2000, we, the undersigned, believe that all the victims and all of their loved ones – on both sides of the terrible war for which Muhammad al-Durah’s image served as the icon – deserve that this evidence at last be shown.

We, the undersigned, respectfully, but firmly, request that France2 release all the tapes for September 30 and October 1, 2000 for public inspection immediately.

Sincerely,

Please sign the petition and send it to everyone.

http://www.theaugeanstables.com/2007/09/05/sign-the-petition-france2-release-the-secret-tapes/

Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 11 Sep 2007, 22:20

Citation :
Tir de Kassam, réaction israélienne

Rebecca Serfaty
mardi 11 septembre 2007 - 13:00

La réaction israélienne au tir de Kassam sur la base militaire de Zikim n’était qu’une question de temps.



Des appareils de l’armée de l’air israélienne ont, ce matin mardi 11 septembre, lancé une attaque sur les terrains vagues du nord de la bande de Gaza d’où sont tirées les roquettes Kassam qui visent Israël. L’opération a été lancée en réaction au tir de Kassam qui a fait 66 blessés dans la base millitaire de Zikim au sud d’Ashkelon.


Suite au tir de 5 obus de mortier sur le point de passage Kerem Shalom, celui ci a été fermé au mouvement des produits agricoles et autres. Ces tirs n’ont pas fait de blessés. Le passage de containers vers la bande de Gaza se fait par le point de passage de Soufa. De ce même endroit, Soufa, Israël autorisera mardi 11 septembre et la semaine prochaine le passage de 3000 têtes de bétails envoyées par l’Australie à l’Autorité palestinienne.


Parallèlement, le Premier ministre Ehoud Olmert s’est rendu à Tel-Aviv afin de rencontrer le ministre de la Défense Ehoud Barak, la ministre des Affaires étrangères Tsippi Livni et le chef d’état major Gaby Ashkenazy. Ils se sont entretenus des différentes réactions possibles au tir surZikim. « La réunion s’est terminée en fin de matinée, les conclusions n’ont pas encore été transmises ».


Le vice Premier ministre Haïm Ramon a rencontré ce matin le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner. Ramon a fait part à Kouchner du fait qu’Israël « ne pourra pas rester stoïque face à des évènements comme celui de ce matin encore longtemps. Si les tirs de Kassam continuent, Israël sera obligé de réagir, notamment en interrompant la fourniture de gaz ou d’électricité à Gaza, même si Israël ne souhaite pas en arriver là » a dit Ramon à Kouchner.


A 1h30 ce matin mardi 11 septembre, un missile Kassam est tombé dans une tente vide à côté de laquelle se trouvaient d’autres tentes où dormaient des soldats qui font leurs classes. Le Kassam a fait 66 blessés, dont un dans un état critique, 4 dans un état grave, 5 moyennement blessés et le reste légèrement touchés.


Le Djihad islamique et les Comités de défense populaire ont revendiqué le tir du Kassam. Le porte parole du Hamas, Faouzi Barhom, a déclaré : « Nous voyons cela comme une victoire divine pour la résistance. La résistance est la façon légitime pour le peuple palestinien de se défendre et de conserver ses droits » a dit Barhom dans une intervention sur la radio du Hamas.


http://a7fr.com/tabid/52/articleType/ArticleView/articleId/40768/Default.aspx

Citation :
Couvre feu général sur la Judée Samarie

[ mardi 11 septembre 2007 - 22:27 ] - YA
Tsahal imposera cette nuit un couvre feu général sur la Judée Samarie et la bande de Gaza. C’est ce qui a été décidé après une évaluation de la situation demandée par le ministre de la Défense, Ehoud Barak. Le couvre feu durera pendant toute la fête et ne sera levé que si la situation le permet.

http://a7fr.com/Default.aspx?tabid=61&flashid=40805
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 11 Sep 2007, 22:24

Citation :
CNN : l’opération de Tsahal visait des armes iraniennes

Yael Ancri

mardi 11 septembre 2007 - 21:01


La journaliste Christiane Amanpour, de la chaîne d'informations télévisées américaine CNN, a révélé mardi de nouveaux détails sur l’incident des avions israéliens qui auraient violé l’espace aérien syrien la semaine dernière. D’après des ‘‘sources de la région et des Etats-Unis’’, affirme Amanpour, l’opération militaire de la nuit de mercredi à jeudi pourrait également avoir impliqué des forces terrestres israéliennes, qui auraient dirigé le raid, lequel ‘‘a laissé un gros trou dans le désert’’.

Selon la chaîne américaine, l’attaque pourrait avoir visé des armes destinées au Hezbollah transitant par la Syrie depuis l’Iran, une méthode utilisée par l’Iran depuis trois ou quatre ans sans qu’aucune action n’ait été prise par la Syrie pour faire cesser ce trafic. D’après les sources de CNN, le gouvernement israélien serait ravi du succès de l’opération.

CNN indique également que des sources gouvernementales et militaires américaines ont confirmé à la journaliste Barbara Starr de CNN que l’attaque avait effectivement eu lieu. Ces sources se seraient dites contentes d’avoir Israël pour faire comprendre à la Syrie et à l’Iran qu’il pouvait aller les attaquer quand il estimait que c’était nécessaire.

D’après CNN, « les Européens seraient également impliqués d’une façon ou d’une autre. Israël aurait envoyé des messages à la Syrie avant l’attaque par l’intermédiaire du Haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère et de sécurité commune, Javier Solana. » Les services de Solana ont cependant refusé de réagir directement aux informations sur la prétendue incursion israélienne.

Le gouvernement israélien n’a pas réagi à ces informations. Les officiels interrogés ont affirmé ne pas être impressionnés par ces spéculations. L’ambassadeur syrien au Liban, Bashar al-Jaafari, a affirmé qu’il était faux que des forces terrestres israéliennes avaient pénétré en Syrie, lors de l’incursion des avions israéliens. « Israël veut une escalade militaire et nous faisons tous les efforts possibles pour ne pas tomber dans leur piège, » a-t-il affirmé.

http://a7fr.com/default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=40800
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 11 Sep 2007, 22:34

Citation :
Israël a-t-il bombardé la Syrie ?

Les avions de combat des forces aériennes israéliennes ont-ils tiré des missiles contre des cibles sur sol syrien ? La semaine dernière, des avions de combat israéliens ont pénétré dans l’espace aérien syrien. Hier lundi, M. Muallem, ministre syrien des affaires étrangères a qualifié l’opération « d’attaque hostile et délibérée ». Le ministre syrien Muallem a en outre déclaré que trois avions israéliens ont tiré quatre missiles contre des cibles au sol dans le district de Dayr al-Zur, dans l’est de la Syrie. Le ministre syrien a encore ajouté que les radars syriens ont détecté les avions israéliens après qu’ils étaient entrés en profondeur à l’intérieur de la Syrie. Le ministre syrien a précisé que les avions israéliens avaient tiré leurs missiles très peu de temps après avoir été détectés.

Israël a gardé le silence sur ces événements. Sauf le politicien israélien Bishara qui a affirmé que l’opération pourrait avoir été dirigée contre des passeurs d’armes, des systèmes anti-aériens ou des rampes de missiles. Autre alternative évoquée par Bishara : Israël aurait testé le système syrien de défense aérienne afin de tracer une voie éventuelle en cas de future frappe aérienne, par Israël, contre l’Iran.

Jean Tsadik, de Metula News Agency, va plus loin : « L’opération qui s’est déroulée fut de l’ampleur de la destruction d’Osirak-Tamouz. Elle met, pour un temps, la population d’Israël à l’abri des armes de destruction massive d’Al Assad. Elle met la région à l’abri d’une guerre dans les mois à venir. Elle permet d’envisager sereinement une solution militaire pour résoudre le problème iranien. La Syrie se tait, pour ne pas avouer sa cuisante défaite. Israël se tait, parce que, lorsqu’à la Roulette vous avez fait sauter la banque, vous n’avez aucun besoin de le crier sur les toits ».

Le fait est que le Hamas continue de pilonner les civils israéliens à coup de roquettes Qassam. Qu’aux dires même de l’ONU, le Hezbollah a été réarmé par l’Iran, avec la complicité active de la Syrie et la complicité passive du Liban. Que l’Iran poursuit sa fabrication d’arsenal nucléaire et – dans ce cadre – ses menaces contre Israël. Que la Syrie a résolument rejoint le camp iranien et qu’elle continue de se pourvoir en armements russes. Que l’Iran – via les gardiens de la révolution iranienne – est un acteur important sur la scène du terrorisme en Irak.

On ne saura peut-être pas avant longtemps ce que l’aviation israélienne a fait ou n’a pas fait en Syrie la semaine dernière. En revanche, avec cet événement récent, il est désormais clair qu’Israël agira de manière préventive – et non pas réactive – en cas de menace grave et imminente pour sa sécurité.

par Miguel Garroté

http://leblogdrzz.over-blog.com/article-12298274.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 12 Sep 2007, 08:30

Oui, il y a un loup là dessous... Les Syriens aussi cachent qqchose... Ils ont du se faire détruire quelque convoi louche et ne peuvent l'avouer car ils ont tout nettoyé ... Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 12 Sep 2007, 23:12

Citation :
NYT : Israël a photographié des installations nucléaires en Syrie

Yael Ancri

mercredi 12 septembre 2007 - 11:21


Depuis le rapport de CNN mardi, les spéculations sur l’objectif de la prétendue incursion israélienne en Syrie commencent à affluer de toute part. C’est maintenant le New York Times qui fait de nouvelles révélations, quelques heures seulement après celles de CNN. CNN a en effet affirmé mardi que les avions israéliens avaient bombardé des armes iraniennes destinées au Hezbollah, faisant un gros trou dans le désert.

D’après le NYT, « après plusieurs jours de silence du gouvernement israélien, des sources officielles américaines ont confirmé mardi que des avions de chasse israéliens avaient effectué un raid aérien en Syrie, la semaine dernière, la première attaque de ce genre depuis 2003. Une source officielle du département américain de la Défense a affirmé que des jets israéliens avaient attaqué au moins une cible dans le nord-est de la Syrie jeudi passé, mais cette dernière a ajouté qu’elle ignorait ce que les avions israéliens avaient attaqué exactement et quels dégâts ils avaient faits. »

Une autre source du NYT fait pourtant la lumière sur les objectifs possibles des avions israéliens. Il ne s’agirait pas ‘‘seulement’’ d’armes du Hezbollah, mais d’une cible encore plus inquiétante pour Israël.

D’après le NYT, « une source officielle de l’administration de Bush a affirmé qu’Israël avait récemment procédé à des vols de reconnaissance au dessus de la Syrie, afin de prendre des photos de possibles installations nucléaires, que les officiels israéliens croient avoir été fournies à la Syrie, avec du matériel supplémentaire, par la Corée du Nord. La source a ajouté que les officiels israéliens croyaient que la Corée du Nord pourrait se débarrasser d’une partie de son matériel nucléaire en Syrie.

‘‘Les Israéliens pensent que la Corée du Nord vend à l’Iran et à la Syrie le peu qui lui reste,’’ a affirmé la source officielle. Cette dernière a ajouté qu’elle ignorait si l’opération israélienne avait permis de prouver quoi que ce soit dans ce sens. »

D’après le journal américain, les sources officielles se sont exprimées sous le couvert de l’anonymat, étant donné qu’elles abordaient les actions militaires d’un autre gouvernement.

La Corée du Nord a d’ailleurs, par hasard ou non, fustigé fermement Israël pour avoir violer l’espace aérien syrien jeudi dernier. « Il s’agit d’une très dangereuse provocation représentant une violation claire de la souveraineté de la Syrie et portant atteinte à la paix et à la sécurité dans la région, » a affirmé mardi le porte-parole du ministère de la Défense de Pyongyang. « La Corée du Nord condamne fermement l’incursion en question et exprime sa solidarité et son soutien au peuple syrien pour son objectif justifié de défense se la sécurité nationale et de la paix dans la région, » a ajouté le porte-parole.

http://a7fr.com/default.aspx?tabid=52&articleType=ArticleView&articleId=40822

Selon la Mena, il est possible (conditionnel de rigueur !) que le "gros trou" évoqué ci-dessus soit dû à une déflagration nucléaire Idea


Dernière édition par le Mer 12 Sep 2007, 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 12 Sep 2007, 23:27

Citation :
Rosh Hashana : Etat d’alerte maximal, les territoires palestiniens bouclés

12 septembre 2007 - infolive.tv

L’armée israélienne a annoncé avoir imposé pour une période indéterminée un bouclage total des territoires palestiniens en raison des célébrations du Nouvel an juif qui débutent mardi à minuit. « Conformément à la décision du ministère de la Défense et au vu des considérations de sécurité, un bouclage total a été imposé à la Judée-Samarie et à la bande de Gaza à partir de mardi à minuit », a indiqué le porte-parole de l’armée dans un communiqué.


« Cette mesure sera levée après une évaluation de la situation sécuritaire », a-t-il ajouté.

Le personnel médical et les cas humanitaires sont exclus de cette mesure.

Quelques 1600 Palestiniens de Judée-Samarie seront également autorisés à entrer en Israël pour la cueillette des olives, a encore indiqué l’armée.

Depuis le déclenchement de l’Intifada en septembre 2000, la Judée-Samarie et la bande de Gaza sont bouclées lors des célébrations des grandes fêtes juives pour des raisons sécuritaires.

Rappelons qu’en mars 2002, lors des célébrations de la pâques juive Pessah’, un terroriste palestinien avait réussi à s’infiltrer en Israël et à faire sauter la charge qu’il portait au cœur de l’Hôtel Park de la localité de Netenya. Le bilan fut lourd. 30 morts. Le lendemain Tsahal se lançait dans une opération de grande envergure, l’opération Rempart.

Au lendemain du tir de roquette Kassam sur la base de Zikim et une semaine après le survol israélien de la Syrie, la tension est vive aux frontières d’Israël et le ministre de la Défense Ehoud Barak a décidé « de ne prendre aucun risque inutile ».

Beni Issembert

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=8140

J'en profite pour souhaiter une bonne année 5768 à nos amis juifs Very Happy ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 12 Sep 2007, 23:50

Citation :
OVNI Israélien dans le Ciel Syrien: Nucléaire Coréen en cause?

Submitted by Ram Zenit on Wed, 2007-09-12 10:26.

Les silences israélien, américain, européen et arabe en disent long sur cette affaire d'avions qui auraient pénétré le ciel syrien, et qui, d'après le Ministre des Affaires Etrangères syrien, en visite en Turquie, auraient usé de leurs armements!

Le silence israélien a été interprété par ce même ministre comme l'expression d'une "fashla", un fiasco, un échec cuisant pour Israël.
Le silence américain montre, lui, une couverture américaine de l'opération israélienne, et cette couverture semblerait être partagée par les Européens.


Les silences de Damas et son refus de dire exactement ce qui a été vu, intercepté et aurait été mis en fuite par la DCA syrienne, le ton faible de la plainte à l'ONU, montrent au contraire que l'opération israélienne, si elle a eu lieu, a été une réussite assez cuisante pour que Bashar choisisse le silence: un véritable fiasco israélien aurait entraîné une mobilisation générale des masses dans les rues, des fêtes populaires un peu partout en Syrie et au moyen Orient, une relation sans limite des faits, vrais ou pas, dans les médias arabes et certainement européens: toute la gente anti israélienne et anti sioniste aurait sauté sur l'occasion pour pourfendre Israël et les USA avec! Or du coté des pays arabes c'est aussi le silence!

Le fiasco, si fiasco il y a eu, serait plutôt celui de Bashar Assad.

La blogosphère a proposé divers scénario, causes et buts, de ces vols d'Objet Volants dans le ciel syrien: repérage de cibles, détection des systèmes DCA, en particulier le nouveau système russe, bombardement de transports de missiles pour le Hezbollah etc…: or toutes ces opérations sont faites presque tous les jours par l'aviation israélienne et par ses satellites. Donc rien là de nouveau, qui exigerait le silence!

Seule la Russie s'était jointe, jusqu'à cette nuit, aux protestations iraniennes!

Un vol au dessus de Lattaquié aurait –t-il été un vol de reconnaissance au dessus du port que la Russie a annoncé vouloir construire là-bas pour sa propre flotte, dans le cadre de ses efforts de reconstruction de sa puissance? Quelques passages de satellites espions sont suffisants, qui ne mettraient la situation de la région en danger de déflagration guerrière comme des vols de l'aviation!

Selon la Mena, ce serait des ADM qui auraient été détruits par l'aviation israélienne.


Carte de la Syrie: le port de Lataquié (Latakia), la région de Qamishli (Al Qamishli) où aurait eu lieu le bombardement israélien, non loin de la rencontre des frontières turques, syriennes et irakiennes

La CNN, quant à elle, a annoncé la participation de forces terrestres de signalisation de cibles dans cette opération qui aurait "laissé un trou géant dans le sol du désert syrien"!

Si des ADM avaient été découverts en Syrie, les USA auraient probablement sauté sur l'occasion pour démontrer que ces ADM seraient de provenance … irakienne!


Mais cette nuit la Corée du Nord s'est mise de la partie, condamnant avec virulence l'opération israélienne.

La Corée du Nord est depuis bien longtemps l'allier de l'Iran et de la Syrie, quant aux fournitures d'armes, de technologies des missiles et technologies nucléaires en particulier. Mais jamais la Corée du Nord ne s'est attaqué directement à Israël, politiquement, en dehors des cadres internationaux.
Cette condamnation nord-coréenne semble donc indiquer une implication de la Corée dans cette affaire: serait-ce des ADM, des missiles de longue porté nord-coréens qui auraient été annihilés par l'aviation israélienne? Des équipes nord-coréennes de servants de ces équipements auraient-elles été détruites elles aussi, entraînant la condamnation coréenne?
Ou bien la cible était des dépôts liés aux technologies nucléaires nord-coréennes, équipements, matières fissiles, cachés en Syrie, avec le "renoncement" au nucléaire de la Corée du Nord et la fermeture future des sites sur son propre sol? Cela expliquerait la grande satisfaction américaine, arabe et européenne exprimée par leur silence ! Et bien sûr celle des militaires et des politiques d'Israël, exprimé par leur silence complice et les grands sourires aux médias! Cela expliquerait la réaction du Ministre des Affaires Etrangères Syrien, et celle, plutôt tiède, de son correspondant turc, le silence de Bashar aussi, prise en flagrant délit avec les deux plus grands états voyous!
Cette hypothèse du nucléaire coréen en Syrie, pour intéressante qu'elle soit, exige des faits corroborants qui ne sont pas entre nos mains: les documents sur cette affaire seront du domaine publique quand nous ne seront plus là! Mais sans doute un politique israélien ou un américain ne saura pas attendre si longtemps et nous dévoilera des pans entiers de ce qui se sait dans les couloirs des pouvoirs et se tait dans les couloirs des médias.

Ajout:

Le New York Time, cité par Le Monde, emet l'hypothèse d'équipements nucléaires coréens photographiés par l'IAF, en se basant sur des sources anonymes du Pentagone. Ron Ben Yshay, du Yedihot Akharonot israélien, sur le site Ynet, explique que le raid israélien aurait survolé Dayr-az-Zawr, une ville industrielle et minière, à l'Est du pays, sur l'Euphrate, où des équipements nucléaires auraient pu être cachés

http://politiquearabedelafrance.net/node/738
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 13 Sep 2007, 00:15

Citation :
Le ministère syrien des AE : les avions de l’armée de l’air israélienne ONT TIRE DES MISSILES SUR DES OBJECTIFS AU SOL (info # 011109/7)
© Metula News Agency


© Metula News Agency


06h 25 locales,


Pour la Syrie, il n’est déjà plus question d’un simple survol de son territoire par les appareils du Hei’l Avir. Hier, lors d’une conférence de presse donnée en Turquie, M. Oualid Muallem, a admis que "les avions de guerre israéliens qui ont violé l’espace aérien syrien la semaine dernière ont lancé des projectiles sur le sol syrien".

Muallem a ajouté qu’"Israël avait utilisé de vraies munitions au cours d’une attaque délibérée et hostile".

Le ministre syrien a également rencontré les diplomates européens en poste à Ankara, leur confiant ce qui pourrait paraître surprenant de premier abord : "la décision d’Israël de ne pas commenter l’incident, vu les circonstances, est appropriée".

A la lecture des révélations contenues dans l’article de Jean Tsadik d’hier Aussi fort que la destruction d’Osirak, la position syrienne est, au contraire, évidente. Tout comme l’est la décision de Damas de ne pas demander à l’Union Européenne de condamner Israël pour son attaque, ni de soumettre l’incident au Conseil de Sécurité de l’ONU.

Comment, en effet, se plaindre de la destruction d’armes chimiques et bactériologiques dont la détention et l’usage sont interdits par les conventions internationales ? Il est évident que si Damas demandait une condamnation de l’Etat hébreu par les instances internationales, Jérusalem fournirait les photographies de son attaque ainsi que les détails des objectifs qu’elle a détruits.

Les ambassadeurs européens ont déclaré, après leur rencontre, qu’ils avaient atteint la conviction que la Syrie ne tenterait pas de représailles suite au raid israélien.

Quant à la Turquie, la Ména a appris que l’objet principal de la visite de Muallem consistait à demander au gouvernement d’Ankara s’il avait participé, par un soutien logistique et l’ouverture de son espace aérien aux appareils israéliens, au raid de mercredi dernier. Les Turcs, visiblement très détendus, ont affirmé à leur interlocuteur "qu’ils n’aideraient pas Israël à attaquer la Syrie".

Ali Babacan, le ministre turc des Affaires Etrangères, a distillé ce message quelque peu sibyllin mais très diplomatique : "Tous les Etats de la région doivent faire montre de respect envers la souveraineté de tous les pays et éviter les actes qui provoquent des tensions. Sinon, les tensions pourraient enfler et la paix et la stabilité de la région pourraient en pâtir".

A Metula, on note, au contraire, que le raid israélien a fait revenir la Syrie à de meilleurs sentiments, que le risque d’une confrontation militaire immédiate a totalement disparu et que Jérusalem ne parle plus que d’écrémer son dispositif sur les hauteurs du Golan.

Tuesday 11 September [03:57:00 BST]


Citation :
CNN se trompe (info # 011209/7)

© Metula News Agency


Dépêche commune de tous les analystes stratégiques de l’agence

14h 10 à Metula


L’annonce de Christiane Amanpour, hier sur CNN, "dévoilait" en substance les informations suivantes :


Dans la nuit de mercredi à jeudi derniers, Israël a mené une opération importante, au nord-est de la Syrie, non loin du fleuve Euphrate. L’opération a été effectuée par des chasseurs-bombardiers, peut-être accompagnés de troupes au sol. La cible visée était un stock d’armes d’origine iranienne destiné au Hezbollah au Liban. L’attaque a laissé un grand cratère dans le désert syrien.

CNN reprenait ainsi deux des informations communiquées en primeur et en exclusivité par la Ména un jour plus tôt : il ne s’est pas agi d’un "survol sans frais du territoire syrien", tel que l’affirmait Damas avant la publication de notre analyse, mais d’une attaque air-sol au missile, et l’opération fut de nature massive, au niveau des moyens employés.

Les points sur lesquels le communiqué de CNN diffère du nôtre sont les suivants :

Nous annoncions que l’objectif était au moins un centre de lancement de missiles Scud et d’entreposage d’armes de destruction massive. Non pas d’armes conventionnelles à destination du mouvement shiite libanais.

CNN a défini que le but de l’opération a consisté à lancer un avertissement à Damas afin qu’elle cesse son appui à l’organisation terroriste de Hassan Nasrallah. La Ména, pour notre part, a déclaré, et maintient, que l’attaque avait un caractère stratégique, qu’elle a été menée pour annihiler une menace existentielle contre l’Etat d’Israël.

Christiane Amanpour a déclaré qu’elle avait reçu les informations qu’elle a diffusées de la part de plusieurs sources concordantes à l’intérieur de l’administration U.S. Nous avons précisé, pour notre part, que nos conclusions provenaient exclusivement de recoupements d’informations du domaine public, et que nous les proposions ès notre qualité d’analystes stratégiques. Ce qui demeure la règle du présent communiqué, concernant les propositions pour lesquelles nous ne faisons pas explicitement mention de sources extérieures.

Nous disons ici que CNN se trompe quant à ses informations. Que nous ne nourrissons aucun doute à ce sujet, nos raisons étant les suivantes :

A. Israël n’aurait pas entrepris de raid contre la Syrie, au risque objectif de déclencher une guerre avec ce pays, si ce n’était pour détruire un objectif présentant un risque existentiel immédiat pour sa sécurité. Or un chargement de roquettes, voir de missiles à la technologie éculée à destination du Hezbollah n’entre manifestement pas dans cette catégorie.

Nous rappelons à nos lecteurs que Menahem Begin avait décidé de l’attaque du réacteur nucléaire Osirak quelques heures seulement avant sa mise en activité. Et que la destruction de ce réacteur, lorsqu’il aurait été actif, présentait des risques considérables.

Nous, de mentionner également que le commentateur militaire de la 1ère chaîne publique de la télévision israélienne, soumis à une censure d’acier, mais qui connaît probablement la vérité, a également émis la remarque ci-dessus dans son commentaire de l’information d’Amanpour.

B. En consultant la carte ci-après, le lecteur se rendra compte que le stockage d’armes à destination du Liban, dans la région citée par CNN, procède d’un coûteux nonsense logistique : les armes destinées au Hezbollah ne sauraient transiter par l’Irak voisin, sous contrôle de l’armée américaine, ni par la Turquie, membre de l’OTAN et alliée stratégique traditionnelle d’Israël.

De plus, si des armes de ce type s’étaient trouvées dans le nord-est de la Syrie, elles y auraient été impérativement acheminées par camions. Or, pour des raisons de sécurité, de coût, de distance et de praticabilité, ces matériels empruntent la voie maritime (et aérienne, rarement) et sont déchargés dans les ports de Lattaquié et de Tartous, à proximité même du Liban. Les convoyer sur des centaines de kilomètres, dans la direction opposée, n’a aucun sens et est contraire à tous les critères usuels énoncés.



Carte de la Syrie

C. L’un des impératifs de l’opération de l’armée de l’air israélienne – tous les experts s’accordent sur ce point – consistait secondairement à induire les Syriens à allumer et à utiliser les missiles sol-air Pantsyr qu’ils sont soupçonnés avoir reçus de la Russie [voir l’article Aussi fort que la destruction d’Osirak]. Or il paraît évident aux analystes de la Ména que les stratèges syriens, ainsi que les conseillers russes et iraniens qui les entourent, auraient volontiers laissé anéantir les matériels destinés au Hezbollah, qui ne revêtent strictement aucune importance stratégique, plutôt que d’utiliser les Pantsyr et procurer ainsi des informations inestimables aux Israéliens et aux Américains.


De l’aveu même contenu dans les communiqués syriens, on apprend que ces derniers ont bel et bien fait usage de missiles pour tenter de repousser les F-15 I [1] lors du raid.

Ce fait entérine l’analyse initiale de Jean Tsadik, selon laquelle les cibles de l’opération, pour forcer Damas utiliser ses missiles, devaient au moins être les bases de Scud et les stocks attenants d’armes chimiques et bactériologiques.

Certes, l’hypothèse de la CNN répond à une exigence logique émanant de la décision de la Syrie de ne pas saisir le Conseil de Sécurité de l’affaire : l’ONU interdit à Béchar Al Assad de fournir des armes aux milices libanaises. De ce fait, si l’objectif avait été celui désigné par Mme Amanpour, Damas n’aurait pas non plus eu intérêt à exiger la condamnation d’Israël par les instances internationales. Toutefois, une analyse un peu plus sérieuse des événements nous convainc que les matériels à destination de Hezbollah ne sont que des armes communes, également employées par l’armée syrienne, aussi, dans l’hypothèse de CNN, Damas se serait empressée d’annoncer au monde qu’Israël avait attaqué et détruit un stock ou un convoi de ses propres armes.

Et Israël n’aurait eu aucun moyen de prouver que ce chargement était effectivement destiné à Nasrallah. Cette déduction implique, de plus, qu’Israël aurait servi à son ennemie, sur un plateau, un casus belli valable, au cas où la Syrie aurait cherché une raison d’entamer un conflit avec l’Etat hébreu. A Metula, nous sommes suffisamment familiers du modus operandi des prises de décisions opérationnelles au sein de Tsahal, pour affirmer sans hésiter que les stratèges de Jérusalem auraient exclu le choix de cet objectif, ne serait-ce que pour cette raison.

D. Ce matin, à la lueur de nouvelles informations du domaine public, la Ména doit envisager la possibilité que l’objectif attaqué relevait d’une importance stratégique supérieure aux bases de Scud. Dans notre analyses originale, en effet, Jean Tsadik écrivait : "Se pourrait-il qu’un objectif différent ait été attaqué ? Je n’en vois aucun, en Syrie, qui réponde aux critères nécessaires : être suffisamment névralgique pour entraîner l’allumage des Pantsyr. Valoir qu’Israël risque la vie de plusieurs de ses pilotes ainsi qu’une crise diplomatique et peut-être un conflit (en cas d’échec)".

Le New York Times, repris aujourd’hui dans un article de Haaretz, faisait référence, il y a quelques jours, à l’inquiétude d’un officiel américain, faisant état d’une possible vente de matériel militaire nucléaire nord-coréen à la Syrie, à la veille de l’abandon par PyongYang de tous les éléments de son programme atomique.

D’après ces rapports, des photographies aériennes israéliennes récentes du territoire syrien auraient surpris des installations militaires d’origine coréenne.

A Metula, nous ne possédons aucune information supplémentaire à celles fournies par ces sources. Il demeure que nous ne pouvons exclure, en théorie du moins, que l’objectif ait eu un lien avec cette information. Nous prenons note que cette éventualité dramatique correspondrait à tous les critères que nous avons envisagés pour justifier l’opération de mercredi. Et à toutes les réactions qui ont suivi le raid.

Particulièrement, il pourrait exister un rapport entre "l’immense cratère" cité par CNN et certainement visible sur les photos satellitaires et la piste coréenne. Autre élément allant dans ce sens, notre correspondant au Liban, Michaël Béhé, nous signale ce matin de gros problèmes dans les réseaux de communication et de téléphonie mobile libanais. Cette information est reprise par le quotidien Al Mustakbal (l’Avenir).

Sans, en aucune manière, prendre à notre compte l’éventualité d’une déflagration d’origine nucléaire - que ce soit au sol, du fait des conséquences du bombardement, ou du fait du bombardement lui-même -, dans notre tour d’horizon exhaustif de la nature possible des cibles de la Hei’l Avir, et dans notre engagement à informer complètement nos lecteurs, nous ne pouvons toutefois pas exclure complètement ces éventualités.

Nous notons qu’une déflagration nucléaire, même extrêmement limitée, peut provoquer des destructions durables sur divers instruments de communication, antennes, relais, etc. A Metula, ce matin, nous n’avons enregistré cependant aucune élévation de la radioactivité.


E. Quant aux "sources" officielles et variées de notre consoeur Christiane Amanpour, il se peut qu’elle n’ait pas sur bien les entendre. Il se peut également que, face à l’importance de l’événement de mercredi – considérable en tous cas -, l’Administration U.S se soit délibérément livrée à un petit exercice d’intoxication coordonné. Car de destruction d’un convoi à destination du Hezbollah, il n’en a pas été question.

Note :

[1] Le F-15 type I est un chasseur-bombardier américain développé à l’origine sur la base des requêtes spécifiques du Hei’l Avir. Cet appareil est destiné aux raids de bombardements à longues distances et avait été commandé par les Israéliens en vue d’une attaque éventuelle contre des installations situées en Iran. C’est la première fois, à notre connaissance, que des F-15 I auraient participé à des missions opérationnelles d’attaque au sol. Pour les missions de bombardement à courtes et moyennes distances, l’IAF (Israel Air Force) utilise le F-16. Le F-15 classique est un avion employé à lui assurer la suprématie aérienne.


Wednesday 12 September [11:35:00 BST]


http://www.menapress.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 13 Sep 2007, 07:29

Nucléaire ?

Non hypothèse intenable. Ce serait déjà un scandale mondial.

Plus prosaïquement, ils ont du se faire détruire une installation au sol.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 13 Sep 2007, 15:12

Arnaud Dumouch a écrit:
Nucléaire ?

Non hypothèse intenable. Ce serait déjà un scandale mondial.

Plus prosaïquement, ils ont du se faire détruire une installation au sol.

Il est expliqué en long et en large ci-dessus pourquoi tout le monde se tait, Arnaud...de plus, l'objectif ne semble pas être la Syrie, mais l'Iran Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 13 Sep 2007, 17:29

Je n'y crois pas. C'est trop gros. Le poids symbolique du nucléaire feraient que les Syriens clameraient haut et fort ce précédant.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 13 Sep 2007, 20:23

Ah ok je crois comprendre où tu veux en venir : tu parles d'un bombardement nucléaire, de la part d'Israël, c'est ca ?

Ce n'est pas de ca qu'il est question, mais bien, et là je te donne raison, de la destruction d'infrastructures abritant du matériel nucléaire Nord-Coréen Idea

D'où la possibilité, évoquée par la Mena, d'une explosion nucléaire consécutive au bombardement ;)

D'où, aussi, le silence, expliqué en long et en large ci-dessus, de la Syrie, qui se garde bien d'en parler Idea

L'article est pourtant clair à ce sujet, Arnaud...

Jamais Israël ne prendrait le risque et l'initiative d'un bombardement nucléaire sur la Syrie, ils ne sont ni fous, ni suicidaires :|

Enfin, il ne s'agit que d'une supposition, rien de plus, et je crois bien qu'on n'en saura pas plus avant lgtps...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 13 Sep 2007, 21:27

Oui, j'avais mal compris. Ok.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mouche-Du-Coche



Messages : 1325
Inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 13 Sep 2007, 22:07

Réaction nucléaire induite par un bombardement pas possible (dans le cas d'infrastructures abritant des matières). De plus, les capteurs de rayonnement sont tellement sensibles aujourd'hui, que les services de surveillance (civils) de beaucoup de régions du monde (même éloignées) s'apercevraient de quelque chose, après quelques heures ou jours de déplacement des masses d'air.
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Jeu 13 Sep 2007, 22:48

Il est impossible de se faire une idée un tant soi peu précise à ce sujet, le black-out étant total :|

La seule chose que l'on puisse affirmer avec certitude, et c'est le plus important, est qu'Israël a éliminé la menace Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 15 Déc 2007, 23:13

Citation :
Le Hamas fête ses vingt ans, évoque une nouvelle intifada1

5 décembre 2007 - Par Nidal al-Mughrabi | Reuters - Version française Jean-Stéphane Brosse

Le Hamas a menacé de lancer une nouvelle intifada contre Israël devant des centaines de milliers de partisans rassemblés à Gaza pour marquer le vingtième anniversaire de la naissance du mouvement. "Notre peuple est capable de lancer une troisième et une quatrième intifada (soulèvement) jusqu’à l’aube de la victoire", a déclaré Khaled Mechaal, le chef en exil du bureau politique du Hamas, dans un discours enregistré la veille à Damas.


La foule, estimée entre 300.000 et 500.000 personnes, s’est réunie sur la place centrale de Gaza, agitant le drapeau vert du mouvement radical islamiste, sous l’oeil vigilant des patrouilles en armes de l’aile militaire.

Le chef du Hamas à Gaza, l’ancien Premier ministre Ismaïl Haniyeh, a affirmé que le mouvement islamiste gagnait en popularité grâce à ses positions anti-israélienne et anti-américaine.

"Aujourd’hui est le jour du ’djihad’ (guerre sainte), de la résistance et du soulèvement", a lancé l’orateur. "Ceux qui restent fidèles aux droits de leur peuple, ceux qui combattent l’ennemi américain et l’occupation sioniste sont ceux qui gagnent en popularité. Et c’est le Hamas !".

Ce mouvement a été fondé en 1987 par le cheikh Ahmed Yassine, tué en 2004 dans un raid aérien israélien. Il prône la destruction de l’Etat d’Israël et l’instauration d’un Etat islamique sur tout le territoire de l’ancienne Palestine sous mandat britannique.

Les tensions restent vives entre le mouvement et le Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas, battu pour le contrôle de la bande de Gaza en juin dernier.

"TOMBES CREUSEES"

La place centrale de Gaza avait été le théâtre d’une grande manifestation organisée par le Fatah en l’honneur de Yasser Arafat le 12 novembre, au cours de laquelle sept partisans du Fatah avaient été tués par des coups de feu.

Selon le Hamas, Abbas a interdit tout rassemblement en l’honneur du mouvement islamiste ce samedi en Cisjordanie.

Dans son discours, Khaled Mechaal a estimé que Mahmoud Abbas, dont le gouvernement est soutenu par les puissances occidentales, n’avait pas le soutien du peuple palestinien.

"Quiconque croit tenir sa légitimité d’un soutien international est dans l’illusion. La légitimité vient du peuple", a-t-il dit.

Un autre dirigeant du Hamas, Mouchir El Masri, a menacé Israël de nombreuses pertes en cas d’attaque contre la bande de Gaza pour mettre fin aux tirs de roquettes quasi quotidiens contre le territoire de l’Etat juif.

"Juifs, repartez, car nous avons déjà creusé des tombes pour vous", a-t-il lancé.

Cette semaine, le chef de l’armée israélienne, Gabi Ashkenazi, a jugé que l’hypothèse d’une opération de grande ampleur dans le territoire devenait plus probable.

"Nous arriverons à un stade où nous devrons entreprendre la grande opération", a-t-il dit.

Jusqu’ici, l’armée israélienne mène régulièrement des incursions ou des frappes aériennes qui ont fait plusieurs dizaines de morts parmi les activistes du Hamas au cours des semaines écoulées.

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=8723
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 18 Déc 2007, 16:00

Citation :
Incursion terrestre de soldats turcs dans le nord de l'Irak

Par Abdel Hamid ZEBARI AFP

ERBIL (AFP) - Quelque 300 soldats turcs ont pénétré mardi pour la première fois depuis le début de la crise dans le nord de l'Irak, d'où opèrent des combattants kurdes, ont annoncé les autorités kurdes.


Cette incursion dans la région autonome du Kurdistan irakien, la seule encore relativement épargnée par les violences en Irak, a été annoncée au moment où la secrétaire d'Etat américain Condoleeza Rice effectuait une visite surprise dans la même région.

Le président turc Abdullah Gul interrogé pour savoir s'il confirmait l'opération s'est contenté de dire que l'armée turque faisait "faisait le nécessaire" pour combattre les combattants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), en lutte depuis 1984 contre le pouvoir central d'Ankara.

L'annonce de l'incursion est intervenue alors que la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice venait d'arriver à Kirkouk, dans le nord de l'Irak, pour soutenir les efforts de réconcilation de l'ONU dans cette région pétrolière revendiquée par les Kurdes. Mme Rice s'est ensuite rendue à Bagdad pour s'entretenir avec son homologue Hoshyar Zebari.

"Une force d'environ 300 soldats turcs est entrée à 3 kilomètres à l'intérieur du territoire irakien", a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouvernement du Kurdistan irakien, Jamal Abdallad, ajoutant ne pas avoir d'informations sur d'éventuels affrontements avec des combattants du PKK.

"Les soldats turcs ont pénétré dans une zone désertique où aucune force irakienne ou kurde n'est déployée. Nous ne savons pas combien ils sont et jusqu'où ils ont pénétré" en territoire irakien, a pour sa part dit à l'AFP Jabbar Yawar, porte-parole des forces de sécurité kurdes, les peshmergas.

Selon un membre du PKK, "des soldats turcs, appuyés par l'aviation, ont traversé à 04h00 (01h00 GMT) la frontière irakienne à Khawakurt", aux confins de l'Iran et de la Turquie.

Selon l'édition en ligne du quotidien turc Hurriyet, les soldats pourraient appartenir à des unités de commandos tentant de bloquer des rebelles chassés de leurs positions par des bombardements dimanche.

Il s'agit de la première incursion de troupes au sol turques depuis le début de la crise en octobre qui a vu la Turquie menacer à plusieurs reprises d'intervenir militairement chez son voisin pour y déloger les rebelles du PKK.

Cette affaire risque d'aviver encore les tensions entre la Turquie et l'Irak qui avait vivement protesté après les intenses bombardements de dimanche effectués par l'aviation et l'artillerie turques dans le massif de Qandil, au Kurdistan irakien, qui abriterait environ 3.500 combattants rebelles.

Une source militaire turque a fait état de 100 tonnes de bombes larguées sur les positions du PKK. Selon un bilan invérifiable de l'agence pro-PKK Firat, les bombardements ont fait sept tués, cinq combattants et deux civils.

Selon le chef d'état-major turc Yasar Buyukanit, les Etats-Unis, alliés de la Turquie mais aussi grands soutiens du Kurdistan irakien, ont donné leur accord tacite aux raids de dimanche en fournissant des "renseignements" et en donnant la permission de pénétrer dans l'espace aérien irakien.

A Washington, le département d'Etat, qui considère le PKK comme une organisation terroriste, a refusé de commenter cette information.

Le président de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, a rappelé lundi soir aux "Etats-Unis leur engagement moral et légal concernant le respect de la souveraineté de l'Irak, du peuple irakien et en particulier du peuple du Kurdistan".

Le 1er décembre, l'aviation turque avait mené une première opération limitée contre le PKK en Irak, après le feu vert donné par le Parlement turc.

Cette mesure faisait suite à une attaque meurtrière le 21 octobre de rebelles du PKK en provenance d'Irak contre des soldats turcs près de la frontière.

http://fr.news.yahoo.com/afp/20071218/twl-irak-turquie-kurdes-violences-prev-ba734b9_3.html

Je ne saurais trop conseiller à ceux qui se chauffent au mazout (sais plus le terme pour les français...gasoil de chauffage ?) de faire le plein de leur citerne le plus rapidement possible, AVANT que le prix du baril n'explose VRAIMENT Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 25 Déc 2007, 02:24

Citation :
L'apocalyptisme musulman
et la doctrine politico-religieuse du Hamas (I)


Vingt ans après sa création, le Hamas palestinien demeure très mal connu en Occident. Alors qu’il est évoqué presque quotidiennement par les médias, il fait l’objet d’un nombre très réduit d’ouvrages sérieux et demeure un sujet mystérieux pour le public occidental. Le présent article aborde un aspect essentiel et peu souvent étudié du mouvement islamiste palestinien.

L'erreur la plus répandue lorsque l'on parle des mouvements islamistes contemporains, et notamment du Hamas, consiste à les envisager à l’aide des concepts et des manières de penser propres à l'Occident.

La plupart des analyses occidentales du phénomène islamiste ont souvent tendance à sous-estimer, voire à occulter un aspect fondamental, que l'on retrouve dans toutes les différentes mouvances et organisations islamistes : celui des croyances religieuses musulmanes, et plus précisément de l'eschatologie musulmane.

C'est ainsi qu'un islamologue français réputé, auteur d'ouvrages importants sur l'islamisme contemporain, peut expliquer la révolution islamique iranienne de 1979 par "l'alliance de la bourgeoisie pieuse et de la jeunesse urbaine pauvre "(1), et que de nombreux journalistes continuent à décrire les auteurs - palestiniens et autres - des attentats-suicides comme des "désespérés" et des laissés pour compte, alors même que toutes les recherches entreprises sur le sujet démontrent que cette grille de lecture sociologique ou marxisante ne correspond pas à la réalité.

Il est impossible de comprendre les succès remportés par le Hamas, depuis les élections palestiniennes il y a presque deux ans, et la persistance de l'islamisme - dont de nombreux observateurs occidentaux annoncent régulièrement l'essoufflement ou même la prochaine disparition - si l'on fait abstraction des croyances des acteurs des mouvements islamistes ou si l'on en diminue l'importance, en les considérant comme des balivernes moyenâgeuses dénuées de signification concrète.

Il faut écouter ce que disent les islamistes et accorder du poids à leur discours, si l'on veut tenter de comprendre leurs motivations et leurs stratégies. Il est significatif à cet égard de constater que les médias occidentaux, qui parlent régulièrement des événements du Proche-Orient et de la rivalité entre le Hamas et le Fatah, ne mentionnent presque jamais la Charte du mouvement islamiste.

Que veut le Hamas?

Une analyse courante du mouvement islamiste palestinien consiste à en faire un clone du Fatah, dont il ne diffèrerait que par l'habillage religieux donné à son combat contre Israël.

Selon cette conception, répandue dans les chancelleries occidentales, il suffirait d'attendre patiemment pour que le Hamas modère ses ambitions et accepte d'entrer dans le jeu des négociations afin de parvenir à une coexistence avec Israël.

Le préambule de la Charte du Hamas *** affirme pourtant de manière claire la centralité du "combat contre les Juifs", qui doit être mené "jusqu'à ce que [les] ennemis soient vaincus et que la victoire d'Allah soit établie". Pour saisir la conception de l'islam qui est celle du Hamas, il faut accepter de mettre de côté l’idée occidentale de la religion, conçue comme une sphère bien délimitée de l'existence.

L'histoire de l'Occident chrétien est en effet celle d'une relégation toujours plus poussée de la part du religieux dans l'existence. C'est pourquoi il est difficile pour un occidental de se représenter la manière dont un Musulman non occidentalisé peut concevoir l'islam.

L'eschatologie, au coeur du conflit entre l'islam et l'Occident

Un des aspects essentiels - et méconnus - de l'islamisme contemporain est celui des croyances eschatologiques. La dimension eschatologique de l'islam à souvent été minimisée, parfois pour des raisons polémiques, le christianisme se présentant comme la seule religion tournée vers l'au-delà, en rejetant l'islam dans le domaine des seules préoccupations terrestres.

Cette dimension oubliée est fondamentale dans la résurgence actuelle d'un islam conquérant, car elle traverse tous les clivages du monde musulman - entre sunnisme et chiisme, entre islam traditionnel et islamisme contemporain - et permet de comprendre de très nombreux aspects du réveil de l'islam.

Comme l'explique un historien français (2), "l'eschatologie représente un des traits fondamentaux de la religion musulmane. L'imminence de la fin des temps et du Jugement dernier est l'un des thèmes coraniques les plus anciens et les plus constants, qui parcourt l'ensemble du texte sacré de l'islam". Mohammed étant le dernier prophète (le "sceau de la prophétie"), sa venue inaugure la dernière période de l'histoire universelle, c'est-à-dire la période eschatologique.

Dans son recueil de Hadith intitulé "Les grands signes de la fin du monde depuis la mission du prophète jusqu'au retour de Jésus", Abdallah al-Hajjaj cite une parole du prophète, affirmant en levant sa main que sa mission et l'Heure dernière étaient rapprochées comme son majeur de son index.

Cette croyance à l'imminence de la fin des temps est un aspect fondamental du réveil de l'islam dans le monde actuel, sous ses formes pacifiques et guerrières.

L'islam chiite est parfois présenté comme étant le seul à accorder une importance aux considérations eschatologiques. Il est vrai que le thème du retour de l'Imam caché, élément central des croyances de l'islam chiite, se prête facilement aux interprétations eschatologiques.

Depuis la révolution islamique iranienne, en 1979, les aspirations eschatologiques occupent le devant de la scène au sein du monde musulman chiite. La croyance en l'imminence du Jugement dernier permet d'expliquer tant les comportements suicidaires, qui se sont multipliés depuis les années 1980, lors de la guerre Iran-Irak, que l’attitude actuelle du dirigeant iranien Ahmadinejad.

La dimension eschatologique du mouvement islamiste sunnite

Mais l'eschatologie est tout autant présente dans l'islam sunnite, et elle joue un rôle central dans le développement des mouvements islamistes sunnites.

Toutes les composantes de la mouvance islamiste contemporaine, depuis les Frères musulmans jusqu'au Hamas et à la nébuleuse Al-Qaida, partagent en effet l'espoir de voir le Califat islamique reconstitué et considèrent le "renouveau de l'islam" comme le signe manifeste de la véracité des prophéties concernant la victoire finale de l'islam et sa propagation dans le monde entier.

On peut citer à titre d'exemple cette fatwa du cheikh Qaradawi, idéologue important du mouvement islamiste et organisateur de l'islam européen (3):

On posa au prophète Mahomet la question suivante : "Quelle ville sera conquise en premier, Constantinople ou Romiyya?" Il répondit : "La ville d'Héraklès sera conquise en premier", c'est-à-dire Constantinople... Romiyya est aujourd'hui la ville appelée 'Rome', capitale italienne.

La ville d'Héraklès fut conquise en 1453 par Mohammed Ben Morad, jeune Ottoman de 23 ans connu sous le nom de Mohammed le Conquérant. L'autre ville, Romiyya, reste à conquérir, et nous espérons et croyons qu'elle le sera.

Cela signifie que l'islam retournera en Europe en conquérant et en vainqueur, après en avoir été expulsé deux fois : une fois d'Andalousie, au Sud, l'autre fois à l'Est, après qu'il eut frappé aux portes d'Athènes...

Il est facile bien entendu d’écarter du revers de la main cette prophétie relative à la conquête de Rome, en la considérant comme n'étant pas plus digne de foi que celles de Nostradamus.

Mais cela serait une grave erreur d'appréciation. L'essentiel n'est pas en effet d'apporter foi aux prophéties de Mohammed, rapportées dans les Hadith, mais de prendre conscience de l'importance que les Musulmans eux-mêmes leur accordent.

Ce sont en effet les croyances des acteurs des mouvements islamistes qui permettent de comprendre leurs motivations et leurs aspirations : l'organisation des Frères musulmans est ainsi persuadée - depuis sa création en 1928 - qu'elle incarne le renouveau de l'islam, et que son rôle est de faire flotter l'étendard de l'islam sur les cinq continents.

Présenter les Frères musulmans comme l'incarnation d'un "islamisme modéré" revient donc à faire mentir les convictions les plus ancrées de leurs membres...

Paul Landau © Primo, 24/12/2007

1 Gilles Kepel, Jihad, Gallimard 2003.
2 Pierre Lory, “Les signes de la Fin des Temps dans l’eschatologie musulmane”, intervention lors de la journée d’étude annuelle de la Sorbonne sur le Millénarisme, avril 2006, www.paris-sorbonne.fr.
3 Fatwa du cheikh Qaradawi publiée sur le site IslamOnline, citée par MEMRI, 7 décembre 2002.

http://www.primo-europe.org/selection.php?numdoc=Do-100054020

*** : La Charte du Hamas se trouve en intégralité plus haut dans le fil Idea
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 29 Déc 2007, 00:11

Citation :
L'apocalyptisme musulman
et la doctrine politico-religieuse du Hamas (II)


La Charte du Hamas, un document à forte connotation apocalyptique

La même erreur de perspective se retrouve dans l'analyse des objectifs du Hamas, que l'on présente régulièrement comme étant en voie de "modération" et sur le point de reconnaître le droit à l'existence d'Israël. Un des passages clés de la Charte du Hamas, qui éclaire la vision du monde du mouvement islamiste palestinien, est le Hadith cité dans l'article 7 :

L'Heure ne viendra pas avant que les Musulmans ne combattent les Juifs et les tuent ; jusqu'à ce que les Juifs se cachent derrière des rochers et des arbres, et ceux-ci appelleront : O Musulman, il y a un Juif qui se cache derrière moi, viens et tue-le !

Ce Hadith, cité sur d'innombrables sites Internet musulmans, signifie que le "combat contre les juifs" constitue pour le Hamas un impératif non seulement politique, mais eschatologique. L'affrontement avec les Juifs n'est pas seulement le moyen de récupérer la terre de Palestine, qui constitue un Waqf musulman inaliénable, mais il est la condition sine qua non à la venue de la Fin des temps.

Les observateurs occidentaux, souvent ignorants de la vision du monde islamiste en général, et de leurs croyances eschatologiques en particulier, sont enclins à croire que l'islamisme n'est qu'un extrémisme de façade, et qu'il suffit qu'il soit confronté au pouvoir pour qu'il devienne plus "réaliste" et pragmatique...

Un exemple récent de cette erreur d'appréciation nous a été fourni par l'interprétation abusive donnée d'une interview du chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mashal (4).

Il aura suffit que le dirigeant du Hamas prononce quelques mots soigneusement calculés, dans une interview à l'agence Reuters, pour que les médias du monde entier se mettent à en tirer des conclusions hâtives et abusives, sur la "reconnaissance d'Israël par le Hamas".

Une analyse succincte de l'idéologie et des principes qui guident l'action du mouvement islamiste palestinien montre cependant qu'il ne saurait être question pour le Hamas de reconnaître le droit d'Israël sur la terre comprise entre la Méditerranée et le Jourdain, ni de renoncer à la lutte armée.

Au-delà des discours destinés aux oreilles occidentales - toujours à l'affût de signes d'une "évolution" et d'un "assouplissement" du Hamas – celui-ci reste fidèle à sa raison d'être et à son idéologie, qui est exprimée dans sa Charte.

Un antisémitisme apocalyptique et rédempteur

Le Hamas demeure un mouvement islamiste radical, dont l'idéologie exprime une vision du monde marquée par les thèmes de l'eschatologie musulmane, dans lesquels les Juifs occupent une place centrale.

Sa vision apocalyptique de l’affrontement ultime avec Israël exclut toute possibilité de coexistence ou de modération, et elle est identique à celle des mouvements djihadistes les plus radicaux.

Loin d’être un épiphénomène, l’antisémitisme du Hamas constitue le cœur de sa doctrine politico-religieuse. La haine des Juifs exprimée dans la Charte du Hamas et véhiculée dans les discours de ses dirigeants n’est pas un simple antijudaïsme religieux ou un antisémitisme importé d’origine européenne.

Il s’agit d’un antisémitisme apocalyptique et rédempteur, pour reprendre la qualification de Pierre-André Taguieff qui compare la judéophobie islamiste radicale - pour laquelle « le monde musulman ne peut être sauvé que par l’extermination des Juifs » - à l’antisémitisme raciste hitlérien (5).

Il est troublant de voir que l’Occident, loin de condamner le discours apocalyptique du Hamas, l’encourage, comme le faisait remarquer récemment le professeur Richard Landes (6).

Cette attitude s’explique sans doute par le fait que la conviction exprimée par les dirigeants du Hamas, de la disparition prochaine d’Israël, est partagée par certains diplomates et dirigeants européens.

Paul Landau © Primo, 24/12/2007

4 Interview de Khaled Meshal à l’agence Reuters, 10 janvier 2007.
5 P.A. Taguieff, La nouvelle judéophobie, Fayard 2002, p. 38.
6 Manfred Gerstenfeld, “Jihad, apocalypse et antisémitisme”, entretien avec Richard Landes, Jerusalem Center for Public Affairs, septembre 2004.

http://www.primo-europe.org/selection.php?numdoc=Ed-31237267
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 29 Déc 2007, 00:49

Citation :
Je veux m’engager dans Tsahal!

Posté le Vendredi 28 décembre 2007 par Sittingbull

où ils transforment les kangourous en femmes:











http://extremecentre.org/2007/12/28/je-veux-mengager-dans-tsahal/

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

Un peu de beauté dans toute cette noirceur...ca m'aurait fait mal de ne pas vous en faire profiter Mr. Green Wink

VIVE TSAHAL Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Déc 2007, 14:10

Citation :
Six tonnes de nitrate de potassium découvertes dans un convoi humanitaire en provenance de l’Union Européenne

30 décembre 2007 - Infolive.tv

Au cours d’une opération conjointe de l’armée israélienne et des services de renseignements, le Shin Beth, six tonnes et demi de nitrate de potassium, produit utilisé dans la fabrication d’explosifs et de roquettes, ont été découverts à bord un camion d’aide humanitaire en provenance de l’Union Européenne et à destination de la bande de Gaza. Le produit chimique etait caché dans des sacs de sucre.


Lire l’article sur : http://www.infolive.tv/

Le Nitrate de Potassium, qui sert théoriquement d’engrais et de fertilisant, est un produit totalement interdit en Judée-Samarie et dans la bande de Gaza, du à l’utilisation pernicieuse qu’en font les organisations terroristes, notemment dans la fabrication d’explosifs et de roquettes.

Dans un communiqué officiel, l’armée israélienne a déclaré que cette nouvelle saisie constituait "un nouvel exemple de la manière dont les organisations terroristes exploitaient l’aide humanitaire fournie à la population palestinienne de Gaza. Les groupes terroristes ont caché le nitrate de Potassium dans des sacs de sucre, portant le sigle de l’aide humanitaire fournie à la population palestinienne par l’Union Européenne".

Les forces de défense israéliennes, engagées dans un combat quotidien contre les groupes terroristes de la bande de Gaza, autorisent néanmoins les agences humanitaires internationales à délivrer nourriture, médicament et autres denrées élémentaires à la population palestinienne vivant à Gaza.

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=8819
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Déc 2007, 17:18

Comme au temps de Hitler

La collusion honteuse entre les Arabes et les SS pour une « solution finale » au Proche-Orient

Livre Belge prémonitoire écrit en 1970 à la demande de l'Union Internationale de la Résistance et de la Déportation (U.I.R.D.) annonçant ce que n'ose pas dire la communauté juive.

Texte intégral : http://coranix.free.fr/biblio/cath.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
respect13



Messages : 470
Inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Dim 30 Déc 2007, 18:56

Arnaud Dumouch a écrit:
C'est inquiétant:

Trois mois et 150 morts pour réduire 200 terroristes...

Cela montre l'extrême danger que représentent ces gens, même peu nombreux.

On se demande si, à 5000, ils ne pourraient pas conquérir un pays...

tu poses quelque chose d'interessant.
le fait qu'ils sont pret a tout, et meme se tuer pour ne pas etre attrapés, d'ou un nombre de mort elevé chez les traqueur et un nombre bas chez les tueurs...meme si javoue parfois on ne sait qui est traqueur et tueur Shocked

ceci vient sans doute qu'ils sont aidé de la population ou dumoin par une partie qui accepte de couvrir, a leur depens, et contre meme leur religion, des terroriste. paix aux victime et que l'eventuel seigneur fasse comme il faut
Revenir en haut Aller en bas
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Ven 04 Jan 2008, 00:49

Citation :
ILS DETRUISENT ISRAEL A PETIT FEU

Ils détruisent Israël à petit feu

Miguel Garroté

Le 23 décembre 2007 j’écrivais : « Comme le rappelle pertinemment notre ami drzz, la période de Noël est particulièrement importante pour notre foi chrétienne. C’est donc, aussi, l’occasion pour nous, de faire une trêve, une Houdna, dans notre résistance rédactionnelle au terrorisme islamique. Eux posent des bombes et nous pondons des articles. Pendant une dizaine de jours nous allons nous calmer. Eux je ne sais pas ». Voilà ce que j’écrivais il y a une dizaine de jours.

Nous sommes aujourd’hui le jeudi 3 janvier 2008. Je mets donc fin à notre Houdna, à notre trêve. Et je constate – cela ne m’étonne absolument pas – que le camp arabo-musulman, lui, n’a pas respecté la Houdna, n’a pas respecté la trêve.



En Effet, outre les habituels tirs de roquettes palestiniennes sur Israël, on apprenait, mardi 2 janvier, que deux des quatre terroristes responsables de l’attentat, survenu il y a quelques jours, près de Hébron, dans lequel deux Israéliens, Ahikam Amihai, 20 ans, et David Ruben, 21 ans, ont trouvé la mort, sont membres du Fatah, le mouvement de Mahmoud Abbas. Les deux terroristes palestiniens responsables de l’attentat, Ali Dandis, 24 ans, et Amar Taha, 26 ans, tous deux résidents de Hébron, se sont livrés aux forces de police de l’autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, par peur d’être capturés par les services israéliens.

En clair, nous avons pratiqué la Houdna, la trêve, de l’écriture. L’ennemi, lui, à poursuivi, sans Houdna, sans trêve, la terreur islamique, notamment contre Israël, sans parler du Pakistan et autres pays.

Dans ce contexte, Martin Birnbaum, sur LibertyVox (1), se demande, à juste titre, ce que la France attend d’Israël ? Et Martin Birnbaum donne la seule réponse qui colle à la réalité : la France veut l’apaisement. La France veut qu’Israël rende les territoires qui permettraient, de créer, un Etat palestinien, avec la bande de Gaza réunie à la Cisjordanie, chose jamais faite dans l’histoire de la région. La France veut, aussi, qu’Israël aide Mahmoud Abbas, chef de l’autorité palestinienne.

Martin Birnbaum constate – et c’est la triste réalité – que la realpolitik de la France « la pousse à tenter de rallier à sa position tout ceux qui, en Europe, penchent depuis longtemps du côté des palestiniens, des pays arabes et, tout dernièrement, du côté de l’Iran ». Et Birnbaum de poser la question suivante et d’y répondre : « Mais comment peut-on faire la paix avec des gens qui veulent vous tuer ? Réponse : on ne peut pas. Et tant pis si l’Europe et le reste du monde font semblant de ne pas comprendre les objectifs de l’Iran, du Hezbollah et du Hamas qui se résument à vouloir la destruction d’Israël ».

Et Birnbaum touche le point sensible en demandant : « La peur (ndlr de la France) de perdre certaines de ses positions économiques dans le monde arabe ou le souhait (depuis De Gaulle) de s’associer au monde arabo-musulman pour faire pièce à l’empire américain, valent-ils le prix de la disparition d’Israël ? ».

Après une analyse très documentée de la capitulation des démocraties occidentales, européennes et nord-américaines, face au monde musulman, face à la Russie et face à la Chine, Birnbaum conclut : « Que faire ? La logique froide de la tragédie annoncée laisse, en réalité, une sombre alternative à Israël : Massada ou Samson. Il est fort peu probable que dans ce pays libre et démocratique (ndlr Israël), ses six millions d’êtres vivants, qui ont remplacé les six millions détruits par la barbarie nazie, accepteraient un nouveau Massada. Et pour le deuxième terme de l’alternative il s’agit de ne pas s’endormir … au moins jusqu’en 2009, année la plus probable de l’accession de l’Iran à la bombe ».

En ce qui me concerne, j’ai publié, entre mai et décembre 2007, 185 articles, repris, occasionnellement ou quotidiennement, sur 12 sites et blogues. Presque tout mes articles ont traité du Proche et du Moyen Orient. Dans chacun de ces articles, j’ai mis en garde, preuves à l’appui, contre le péril islamo-terroriste, Al-Qaïda, le Hezbollah, le Hamas, la Syrie, l’Iran, etc. ; et j’ai inlassablement répété, que lâcher Israël, était la pire erreur, que puissent commettre, les sociétés libres, de culture judéo-chrétienne. Cela m’a valu des injures et même des menaces de mort.

L’article de Birnbaum, cité ci-dessus, avec cette conclusion : « il s’agit de ne pas s’endormir … au moins jusqu’en 2009, année la plus probable de l’accession de l’Iran à la bombe », l’article de Birnbaum cité ci-dessus, écrivais-je, résume, les analyses et les points de vues, valorisés, sur la toile, sur le net ; mais interdits de séjour dans les médias européens. Nous allons suivre le conseil de Birnbaum en 2008 et ne pas nous endormir. Nous allons continuer de diffuser nos propres analyses ; et aussi celles de Martin Birnbaum (1), David Bescond et son équipe (2), drzz et son équipe (3), Daniel Pipes, Caroline Glick, Walid Pharès (4), les éditorialistes de Front Page Magazine, du Weekly Standard, de The New Republic et tant d’autres. En clair, c’est fini, la Houdna.

(1) http://www.libertyvox.com/article.php?id=291
(2) http://www.rebelles.info/
(3) http://leblogdrzz.over-blog.com/
(4) http://www.defenddemocracy.org/

http://leblogdrzz.over-blog.com/article-15234185.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Ven 04 Jan 2008, 00:52

L'article de Martin Birnbaum :

Citation :
Massada ou Samson

Alors qu’une guerre se profile, Martin Birbaum s’interroge : que veut la France au Proche-Orient ?


Un langage presque guerrier «l’Iran, la bombe ou le bombardement». Une gêne après la publication du rapport NIE (sous-tendu par moult raisons politiques ou ayant trait à l’incapacité des services américains de prévoir le 11 septembre). Une réception hallucinante pour «le Guide Suprême» libyen qui annonce la conquête pacifique de l’Europe par l’islam. Une «rupture» diplomatique avec la Syrie qui s’est fichue comme d’une guigne des tentatives de rapprochement français visant un règlement de la situation au Liban. Annoncer vouloir «être à la tête des pays pouvant aider les pays arabes à accéder au nucléaire civile». Faire état des «amis israéliens».


Tout cela donne le tournis tant le produit de convolution de toutes ces attitudes (postures ?) semble déboussoler des cercles plus larges que les journalistes qui préfèrent plutôt s’occuper d’une escapade galante que de déchiffrer les lignes de force de la nouvelle politique arabo/musulmane de la France. Et dans tout cela, un point de focalisation : Israël.


Mais que veut la France d’Israël ? Un seul mot résume tout : apaisement. Rendre des territoires (pour un «état palestinien assuré de contiguïté», soit Gaza réunie avec la Cisjordanie ce qui n’a jamais été fait…) et accepter «d’aider» Mahmoud Abbas et les palestiniens. «Faire des gestes» dit le Président au Caire. En espérant qu’ainsi l’Iran, peut-être, se montrera plus urbain et acceptera l’existence d’Israël (ou que ses supplétifs, le Hezbollah et le Hamas le feront).


La dernière période pendant laquelle la France prôna l’apaisement fut celle de la guerre froide. Il faudrait peut-être constater que toutes ses ouvertures de «paix» vers l'Union Soviétique semblent aujourd’hui risibles. Quand le système communiste s'effondra, ce fut par implosion. L'apaisement et la «realpolitik» de nos gouvernants ne firent que retarder l’effondrement.


La «realpolitik» de la France la pousse à tenter de rallier à sa position tout ceux qui, en Europe, penchent depuis longtemps du côté des palestiniens, des pays arabes et, tout dernièrement, du côté de l’Iran. Avec José Luis Zapatero qui, l’année dernière, s’est fait photographier avec un keffieh palestinien, avec un autre ami d’Israël, Romano Prodi, grand précurseur d’Eurabia, dès qu’il fut Président de la Commission Européenne. Les voilà tous les trois, à Rome, annonçant leur volonté de réaliser l’union euro-méditerranéenne qui, si elle voit le jour, ne comprendra pas Israël car aucun pays arabe riverain n’en veut. Tout cela, soi-disant, pour que l’on fasse la paix.


Mais comment peut-on faire la paix avec des gens qui veulent vous tuer ? Réponse : on ne peut pas. Et tant pis si l’Europe et le reste du monde font semblant de ne pas comprendre les objectifs de l’Iran, du Hezbollah et du Hamas qui se résument à vouloir la destruction d’Israël. On ne peut qu’être époustouflé par, soit la crédulité de nos gouvernants, soit par leur totale inconscience : il s’agit de l’existence d’un Etat. La France ? Le pays des droits de l’homme ? Comment peut-elle ne pas voir que ce qu’elle tente de faire conduirait à la disparition d’Israël ? La peur de perdre certaines de ses positions économiques dans le monde arabe ou le souhait (depuis De Gaulle) de s’associer au monde arabo-musulman pour faire pièce à l’empire américain, valent-ils le prix de la disparition d’Israël ? Et si la réponse, motivée par ses intérêts géopolitiques, est positive, comment peut-elle croire qu’Israël se laissera faire ?


Israël, depuis quelque temps se trouve devant trois faux postulats : (1) la paix est essentielle à sa survie, (2) tout doit être fait pour l’obtenir sans tenir compte de ce que l’autre partie au conflit fait ou fera et (3) l’autre partie, de guerre lasse, voudra faire la paix. Ces trois postulats, faux en totalité, sous-tendent les positions prises par la France (et à son instar par d’autres pays en Europe). Et surtout leurs conclusions : «la paix contre les territoires» et «la fin du conflit israélo-arabe permettra la paix au Proche-Orient, et partant, dans le monde».


Pourtant, la France devrait avoir comme principale préoccupation (car pays le plus musulman au Nord de la Méditerranée), l’islamisation de l’Europe. «Un philosophe syrien a écrit dans un article, il y a pas bien longtemps, que la seule question au sujet du futur de l'Europe est : « sera-t-elle une Europe islamisée ou s’agira-t-il d’un Islam européanisé ? » Et je suis enclin pour être d'accord avec lui à ce sujet» dit Bernard Lewis (sommité mondiale reconnue pour ses études de l’Islam). Sa justification : «les Européens ont perdu le sens de la fidélité à leurs valeurs et leur propre confiance en soi», en ajoutant «Ils n'ont aucun respect pour leur propre culture et ils se sont confinés pour tout ce qui concerne l'Islam à une attitude d’avilissement, de politiquement correct et de multiculturalisme». Ceux qui ont appelé l’Europe «Eurabia» (Bat Ye’Or), avec un sens prémonitoire remarquable, avaient quand même prévenu leurs compatriotes. En vain. Les statisticiens allemands indiquent que leur pays sera à majorité musulmane en 2046. L’interdiction faite en France de savoir «qui est qui» ne permet pas d’annoncer officiellement que la même chose y arrivera entre 2030 et 2040. Et quand on se gausse du nombre d’enfants nés en 2006, on ne dit pas que 20 % d’entre eux proviennent de l’immigration maghrébine ou noire : moins de 10 % de la population contribuent avec 20 % des naissances … il ne faut pas être grand mathématicien pour comprendre que la France n’aura plus comme ancêtres les «Gaulois».


Bombe pour l’Iran, l’Europe pour les musulmans. Et que pense la France qu’Israël, quand une menace existentielle pèse sur elle, devrait faire ? Il y a quelques mois, un journaliste israélien écrivait : «L’Iran et sa volonté d’acquérir des moyens militaires nucléaires ne constituent pas uniquement une préoccupation israélienne. La question est de savoir si, en ce moment, le monde occidental fera quelque chose pour se défendre. La réponse, d’évidence, est négative. Dès lors, une question plus pertinente serait «dans quel cas le monde occidental agira-t-il ?». Malheureusement, on peut douter que même une frappe nucléaire iranienne sur Israël soit suffisante. L'Iran devrait frapper l'Europe ou l'Amérique avant que l'une ou l'autre fassent quoi que ce soit. Mais si cela est, cela se produirait seulement après que l'Iran aura attaqué Israël. La conclusion est évidente : Israël doit-il attendre qu’il soit attaqué avant de réagir ? (S. Singer – Jerusalem Post) ».

Dès lors, il serait intéressant de faire le point des attitudes des grandes puissances face aux menaces existentielles qui pèsent sur Israël. Naturellement, et bien que l’histoire ne se répète pas, il est instructif de voir ce qui s’est passé depuis la création de l’Etat d’Israël.

Les Etats-Unis, alliés fidèles et irremplaçables, n’ont jamais mis en question leur propre sécurité pour défendre Israël. Certes, depuis les menaces iraniennes, l’Administration Bush a promis qu’elle défendra Israël en cas d’attaque nucléaire de l’Iran. Sans préciser si cela interviendra avant ou après la frappe ce qui, on le reconnaîtra facilement, ne constitue pas une vraie garantie de survie pour Israël. Mais, soit, il y a une garantie. L’histoire, malheureusement, n’est pas là pour prouver la solidité de cette garantie. Cinq exemples édifiants :

a. En 56 (Suez, aventure franco-anglo-israélienne), Eisenhower n’hésita pas à menacer les trois protagonistes des foudres nucléaires (comme Khrouchtchev et Boulganine) pour arrêter la campagne et imposer à Israël de rendre le Sinaï (une première fois ...) car il ne voulait pas que le barrage d'Assouan soit fait par les Soviétiques ;
b. En 67 (cela commença par la fermeture du Détroit du Tiran) on se focalisa sur De Gaulle qui disait qu'il «n'était pas aux affaires quand la France a garanti à Israël, après 56, la libre circulation dans le Détroit» et on oublia que Johnson avait dit "qu'il ne trouvait pas la lettre de garantie signée par Eisenhower pour arrêter la guerre de 56"... heureusement la guerre ne dura que six jours, temps trop court pour imposer quoi que ce soit à Israël ;
c. En 73 quand Israël passa sur l'autre rive du Canal de Suez sur le front égyptien et se trouva à 25 km de Damas sur son front nord, Nixon (Kissinger en réalité) lui imposa l'arrêt des combats car il voulait prendre la place des Russes en Egypte, ce qui fut obtenu avec l’aide d’Anwar El Sadat ;
d. En 91, guerre contre Irak. A la fin, on tordit les poignets d'Israël pour une "conférence de Madrid" (qui conduisit à Oslo et ensuite à plus de morts israéliens en attentats palestiniens que pendant les quarante années précédentes …) car Bush (père) avait promis aux pays arabes coalisés de faire avancer la cause palestinienne ;
e. En 2003, pour les même raisons (cette fois-ci, neutralité des pays arabes "modérés") on imposa à Israël (Bush fils) la "feuille de route" sous le régime duquel on vit encore avec les résultats que l'on connaît ...

Bref, garantie nucléaire américaine ? Peut-être, mais il serait difficile de proposer à Israël de s’y soumettre.

La Russie, adversaire résolu d’Israël depuis sa création (pourtant votée par l’URSS) jusqu’à Boris Eltsine, semblait avoir changé d’attitude, aussi sans doute parce que plus d’un million de russes d’origine ont émigré en Israël. Pourtant, depuis l’accession au pouvoir de Vladimir Poutine et, surtout depuis que ses intérêts géopolitiques l’ont rapprochée de la Chine et de l’Iran (pour des raisons très différentes), la Russie a changé de nouveau de politique. Retrouvant son statut de grande puissance, contrôlant (pour l’essentiel) l’approvisionnement en gaz de l’Europe, voulant éviter par tous moyens l’extension du «croissant chiite» vers les anciennes républiques d’Asie Centrale ou dans les pays du Caucase, la Russie ne peut pas accepter d’être absente du Proche-Orient, en dehors du «quartette» et de l’ONU. La Russie, non plus, ne soulèvera pas le plus petit doigt pour défendre Israël. Plusieurs fois elle a montré, récemment, clairement, de quel côté elle se plaçait :

1. En 2005 elle fournit à la Syrie des systèmes d’armes (missiles anti-aériens, contrôle par radars sophistiqués, etc.) qui de défensives peuvent facilement être transformées en offensives ou transférées à des organisations terroristes comme le Hezbollah ; les protestations israéliennes ou américaines furent rejetées d’un revers de main ;
2. Au cours de la dernière guerre au Liban, Israël perdit la moitié d’une brigade de chars d’assaut (pourtant considérés, sinon les meilleurs, au moins parmi les meilleurs au monde) attaqués par des RPG russes d’un modèle inconnu par Israël ; leur capacité de pénétration (40 cm d’acier) dépassait la protection des chars Merkava (blindage de 30 cm d’épaisseur) ; preuves à l’appui, Israël protesta, la Russie rejetta la charge mais… quelque temps après, un grand responsable de l’exportation d’armements fut limogé car les RPG en question avaient été fournies à l’Iran ( !?) ;
3. Pendant la même guerre, des stations d’écoute russes, installées sur le sol syrien, obtinrent des informations essentielles sur les communications israéliennes et les mouvements de troupes et furent transmises au Hezbollah ;
4. Sans tenir compte des avertissements américains, elle vient de fournir à l’Iran le combustible nucléaire qui permettra que le réacteur de Bousher devienne critique et, par là-même, un objectif militaire inattaquable vu les conséquences collatérales possibles ;
5. Annonçant son retour en Méditerranée, elle s’est mise à reconstituer les capacités militaires du port de Lattaquié où la Syrie lui a consentie des facilités de base militaire, à quelques encablures des côtes israéliennes.

La Russie (comme la Chine) ne fera rien pour assurer l’existence d’Israël, par exemple, arrêter les activités militaires de l’Iran. Ni l’une ni l’autre ne l’ont fait pour arrêter les activités nucléaires Nord Coréennes.

L’Europe n’a jamais su comment prendre la naissance et le développement fulgurant d’Israël, dont le PNB de plus 170 milliards de $ dépasse celui de tous ses voisins réunis, sans avoir de pétrole ou du gaz à vendre. Elle n’a jamais su en vertu de sa vulgate dominante selon laquelle le sens de l’histoire est celui des pauvres. En ajoutant sa propension à l’apaisement et à arrondir les angles entre Israël et le pays arabes. Parmi les pays du Nord, la Norvège a oublié son interdit, pendant et après la guerre, de toute immigration de juifs, mais s’est découvert un penchant pro-palestinien pour des raisons «morales» sans doute, devenant un adversaire de taille d’Israël : boycotte de ses produits ou des contacts avec ce pays, sous la houlette de syndicats «socialistes» qui se trouvent mieux avec les barbus du Hamas à Gaza qu’avec les syndicalistes (eux aussi socialistes) d’Israël. La Grèce, l’Italie (sauf pendant les gouvernements Berlusconi), l’Espagne, pro-arabes par proximité géographique et intérêts économiques, ne ratent pas une occasion de vilipender Israël. Le ministre des affaires étrangères d’Espagne, premier à avoir rompu l’isolement de la Syrie en allant rencontrer el-Assad le jeune, a présidé (ou pris l’initiative) de presque toutes les compromissions avec Yasser Arafat, tandis que Javier Solana traitait Ariel Sharon de fou tout en allant recueillir les conseils d’un autre guide, Cheïk Yassine. Enfin, les trois grandes puissances : Allemagne, France, Grande Bretagne. L’Allemagne s’interdit, par principe, d’être contre Israël mais … suit toujours ses partenaires européens. La France toute à sa «politique arabe» n’a jamais fait quoi que ce soit pour aider Israël, au contraire. La Grande-Bretagne, dont les leaders «socialistes» de l’époque n’ont fait que compliquer sa création, a semblé se rapprocher d’Israël récemment car Tony Blair a compris, avant et à l’encontre des autres dirigeants européens, que ce qui se passe autour d’Israël constitue les prolégomènes de ce qui risque de se passer en Europe.

Bref, ni la France ni l’Europe ne feront jamais rien pour assurer l’existence d’Israël. Et plus le temps passera, plus elles seront devenues «terre d’islam», plus elles se détacheront des valeurs communes dites judéo-chrétiennes, valeurs pour lesquelles Israël est une référence. C’est le drame auquel on assiste : si un jour l’Europe a une politique étrangère commune, cette politique ne pourra être qu’anti-israélienne. Et si elle ne fait rien pour arrêter les projets nucléaires de l’Iran, elle ne pourra se dédouaner de les avoir laissés tenter une répétition de la solution finale...

Que faire ? La logique froide de la tragédie annoncée laisse, en réalité, une sombre alternative à Israël : Massada ou Samson. Il est fort peu probable que dans ce pays libre et démocratique, ses six millions d’êtres vivants, qui ont remplacés les six millions détruits par la barbarie nazie, accepteraient un nouveau Massada. Et pour le deuxième terme de l’alternative il s’agit de ne pas s’endormir … au moins jusqu’en 2009, année la plus probable de l’accession de l’Iran à la bombe.


© Martin Birnbaum pour LibertyVox

http://www.libertyvox.com/article.php?id=291
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 05 Jan 2008, 01:42

Citation :
Une roquette Katiousha frappe le nord d’Ashkélon. La plus grande distance atteinte à ce jour par une roquette palestinienne

3 janvier 2008 - Efraim Meslet | Infolive.tv

Une roquette Katioucha de type Grad 122mm s’est abattue sur la ville d’Ashkélon ce matin. La roquette s’est écrasée près de l’hôtel "Holiday Inn" sur la plage de Barnéa, au nord d’Ashkelon, sans causer de blessés ni de dégâts.


Cette nouvelle attaque représente cependant une escalade particulièrement inquiétante des capacités opérationnelles des organisations terroristes de la bande de Gaza. Sa portée atteindrait les 15 km, soit 6 km de plus que la roquette Qassam de fabrication palestinienne


C’est en effet la première fois qu’une roquette palestinienne atteint une portée aussi élévée, capable de menacer le nord d’Ashkélon. Les services de déminage dépéchés sur place ont affirmé que les roquettes Kassam ne disposaient pas d’une portée suffisante leur permettant de toucher le nord d’Ashkélon, et ont confirmé que cette roquette était de type Katiousha, les mêmes que celles utilisées par le Hezbollah durant le conflit de l’été 2006.

C’est cependant la troisième fois qu’une roquette de ce type s’abat sur la ville d’Ashkelon. Un premier tir de roquette Katioucha depuis le nord de la bande de Gaza s’était produit le 28 mars 2006, le jour des élections israéliennes.La roquette s’était abattue sans exploser dans un champ près de la ville d’Ashkelon.

Une autre roquette de type Katioucha s’etait écrasé près de la ville de Nétivot au mois d’Octobre 2007.

Selon des sources palestiniennes, les brigades des Martyrs d’El Aksa ont de plus tiré hier soir une roquette Kassam depuis la ville palestinienne de Djénine, vers l’implentation voisine de Shaked, en Samarie du Nord. L’armée israélienne n’a pour l’instant pas confirmé l’information.

L’utilisation de roquettes Katioushas depuis la bande de Gaza et la possibilité de tirs de roquettes Kassam depuis la Judée Samarie, qui menaceraientt directement tous les grands centres de populations Israéliens, témoignent d’un renforcement considérable de l’arsenal des organisations terroristes palestiniennes.

03/01/2008

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=8863
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 08 Jan 2008, 22:52

Citation :
Les Etats-Unis envisagent une force internationale intérimaire en Cisjordanie

8 janvier 2008 - Le flash info du Jerusalem Post édition française

Les Etats-Unis préparent le déploiement d’une force intermédiaire pour sécuriser la région. La question de savoir comment traiter la période délicate entre le retrait des forces israéliennes de Cisjordanie et le moment où l’Autorité palestinienne sera en mesure de prendre le contrôle des territoires sous sa souveraineté, sera probablement abordée au cours des discussions entre le président Bush et le président de l’Autorité palestinienne jeudi 10 janvier.


L’envoyé spécial des Etats-Unis pour les questions de sécurité au Moyen-Orient, James Jones, a été chargé de préparer un plan d’ici six mois. Il était le commandant militaire de l’OTAN de 2003 à 2005.

Plusieurs options sont prises en compte, dont le déploiement d’une force de l’OTAN ou des forces jordanienne et égyptienne.

Durant son sa visite en Israël du 9 au 11 janvier, Bush devrait également dessiner les contours d’une nouvelle commission tripartite, composée des Palestiniens et des Israéliens sous la présidence des Etats-unis, dont la tâche sera de surveiller que les deux parties remplissent leurs obligations définies par la Feuille de route. Pour Israël, l’arrêt de la construction d’implantations. Pour les Palestiniens, la lutte contre la terreur et le démantèlement des organisations


http://www.desinfos.com/article.php?id_article=8900

Hmmm...le fameux "rassemblement des nations", annoncé dans la Révélation...et Armageddon (Meggido) est juste à côté, dans le Nord...

Tous dans vos caves !!!

(ai pas pu m'en empêcher Mr. Green ;) )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 09 Jan 2008, 09:58

Excellente info. Mais inextricable problème: La Cisjordanie est en confettis à cause de la situation des colonies Israéliennes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mar 15 Jan 2008, 23:05

Citation :
Sdérot et Ashkelon sous le feu

15 janvier 2008 - Guysen

Dernier bilan : 18 roquettes et 16 obus de mortier se sont abattus en territoire israélien. On compte sept Qassam pour la seule ville de Sdérot. Quatre personnes ont été blessées, dont deux sérieusement. Un enfant de huit ans a été touché par des éclats du missile, et un homme a également été atteint par des éclats de roquette. Par ailleurs, cinq personnes sont sous le choc (2008-01-15 15:46:00)


Un volontaire originaire d’Equateur et âgé de 20 ans, Carlos Andres Chavez, a été mortellement atteint par des tirs de snipers palestiniens, ce mardi 15 janvier.

L’attentat, revendiqué par le Hamas, s’est déroulé à Sdérot, dans un champ du Kibboutz Ein Chlocha, à proximité de la Bande de Gaza.

Des responsables sécuritaires avaient pourtant inspecté les lieux 24 heures plus tôt, et avaient donné leur feu vert aux agriculteurs pour travailler dans cette zone. Selon le député national-religieux Aryeh Eldad, le gouvernement se trouve désormais "à la croisée des chemins’’.

’’Soit il éradique le terrorisme, soit il capitule’’, a-t-il souligné, qualifiant l’abandon des habitants du sud de ’’crime du gouvernement’’.

Pourtant, Ehoud Olmert a prévenu qu’il ne comptait pas lancer d’opération de grande envergure dans la Bande de Gaza.

17 terroristes, la plupart appartenant à la branche armée du Hamas ont été tués ce mardi matin, et plus de 40 autres ont été blessés.

"Cette opération est un carnage. Nous le disons à Israël et au reste du monde, il nous est impossible de rester silencieux face à ce genre de crimes" a déclaré Mahmoud Abbas.

Et il n’aura suffit que de quelques heures pour que les terroristes répliquent. 4 roquettes Qassam et 3 obus de mortiers se sont abattus sur le territoire israélien, et un missile Grad a frappé la ville d’Ashkelon.

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=8948

spiderman spiderman spiderman

Combien de temps Olmert va-t-il encore attendre avant d'envoyer Tsahal investir MASSIVEMENT Gaza, et régler le compte du Hamas une bonne fois pour toutes ???

COMBIEN DE VICTIMES VA-T-IL ENCORE FALLOIR ???



Citation :
SAUVONS AUSSI GILAD SHALIT, L’OTAGE FRANCO-ISRAELIEN

15 janvier 2008 - Ivan Levaï| | Tribune Juive

Nul besoin de test ADN pour reconnaître à Gilad Shalit sa citoyenneté. C’est un otage français autant qu’Israélien, comme l’a fortement rappelé le 6 juillet dernier le président de la République. Or, si des pétitions circulent pour obtenir la libération du jeune soldat enlevé en Israël et retenu depuis près de cinq cents jours quelque part à Gaza, une gêne bizarre semble paralyser nos leaders d’opinion d’ordinaire plus prompts à la défense des droits de l’homme.


Pour signer l’appel de Tribune Juive, cliquer ici

Y aurait-il deux poids, deux mesures ? Des otages innocents et d’autres coupables ? Nous considérons à Tribune Juive qu’il convient pourtant d’agir de la même façon pour Gilad Shalit, prisonnier du Hamas, que pour Ingrid Betancourt, otage des FARC. C’est la raison pour laquelle nous vous invitons à relayer notre appel et signer notre pétition.

http://www.desinfos.com/article.php?id_article=8945
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Mer 16 Jan 2008, 13:24

Citation :
Sdérot et Ashkelon : 40 roquettes frappent les deux villes

2008-01-16 10:38:00

Les habitants d'Ashkelon et de Sdérot ont encore subi de nombreuses attaques de roquettes ce mercredi 16 janvier dans la matinée.

Près de 28 roquettes Qassam, tirées de la Bande de Gaza, se sont abattues sur ces deux villes.

De nombreuses personnes sont sous le choc.

Ces attaques font suite aux 41 roquettes tirées, hier, sur le Néguev occidental.

12 d'entre elles au moins avaient touché Sdérot, 11 roquettes s'étaient abattues à Ashkelon et plusieurs autres dans la région d'Eshkol.

A la suite de ces nombreux tirs, le chef d'état-major, Gabi Ashkenazi a déclaré, mardi soir, qu'il était possible que Tsahal multiplie ses opérations dans la Bande de Gaza.

"Nos meilleurs commandants et soldats luttent dans la Bande de Gaza. Nous continuerons à opérer là-bas afin de minimiser les tirs de Qassam ".

"Nous courions sans cesse vers des abris, nous entendions les explosions tout autour de nous, et c'était terrifiant ", a déclaré un employé de la zone industrielle au sud d'Ashkelon.

Le comité des parents d'Ashkelon reproche de son côté à Tsahal d'avoir ordonné que les écoles de la ville restent ouvertes.

Selon eux, certaines écoles ne sont pas suffisamment sécurisées.

Aprés une évaluation de la situation ce mercredi matin, les chefs de police de la région ont décidé de maintenir le déploiement massif de forces de police et de garde-frontières dans les alentours.

Des forces de sécurité suplémentaires sont également prêtes à intervenir en cas de nouvelles attaques.

http://www.guysen.com/topnews.php?tnid=2402&titre=Sdérot-et-Ashkelon-


Citation :
13:54 Le Hamas, le Fatah et le Djihad islamique ont tous trois endossé la responsabilité de la quarantaine de roquettes Qassam tirées depuis ce mercredi matin sur le Néguev occidental. Il s'agit selon eux d'une riposte à la mort de 19 terroristes dans les raids aériens de Tsahal mardi au nord de la Bande de Gaza. (Guysen.International.News)

http://www.guysen.com/news.php

Citation :
L'appel de Dany Dahan

Dany Dahan n'est pas une personnalité connue. C'est un "simple" citoyen désespéré, habitant Sdérot. Et face aux dizaines de Kassam qui s'abattent sur sa ville, il lance ce cri et cette accusation qui font frémir : "Le gouvernement attend qu'une roquette s'abatte sur un jardin d'enfants pour réagir comme il se doit. Le gouvernement attend du sang pour agir. Nous sommes des citoyens de seconde zone"

http://www.a7fr.com/depeches.htm?flashid=46593

Citation :
Tsahal abat le chef du Djihad islamique de Judée-Samarie

Lors d'une opération spéciale de Tsahal et du Shin Bet, le chef du Djihad islamique de Judée-Samarie, Walid Al Obeidi, a été abattu à Kabatiya, près de Djénine, en Samarie. Quatre terroristes se trouvaient avec Obeidi. Deux d'entre eux ont été blessés au cours de cette action et les deux autres ont été capturés.

http://www.a7fr.com/Default.aspx?tabid=61
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
Mécréant-LV



Messages : 3438
Inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient   Sam 26 Jan 2008, 00:50

Citation :
La fatwa de la haine anti-israélienne, qui touche aussi les "Modérés", Madgi Allam

A propos de l’annulation de la visite que devait effectuer à la Synagogue, l’imam de la Grande Mosquée de Rome. Il faut prendre acte de ce que l’Université égyptienne Al Azhar est un bastion de l’extrémisme et du terrorisme islamique. ("Corriere della Sera").

22/01/08

Texte original italien : " La fatwa dell’odio anti-Israele che condiziona anche i «moderati» ".

Traduction de l’italien : Menahem Macina


Quelle erreur d’avoir imaginé que la normalisation des rapports entre l’islam et le judaïsme en Italie pourrait avoir lieu en faisant abstraction d’Israël.

Ou bien en éludant la question cruciale du droit d’Israël à l’existence. L’annulation de la visite que devait faire aujourd’hui l’imam de la Grande Mosquée de Rome à la Synagogue, sur décision rendue par l'Université islamique de Al Azhar - une sorte de "Vatican de l'islam sunnite" - qui a son siège au Caire, confirme que les musulmans dits "modérés" partagent l’idéologie de la haine, de la violence et de la mort à l'égard de l'État juif.

C’est une véritable fatwa spécifique, une réponse juridique fondée sur la charia, le code législatif islamique, que celle émise par le cheikh Abdel Fattah Allam, le bras droit du Grand imam de Al Azhar, le cheikh Mohammed Sayed Tantawi :

« Le dialogue entre l’islam et le judaïsme n’est pas envisageable tant que ceux à qui ils reviennent ne seront pas rentrés dans leurs droits. »

Traduction : ce n’est qu’après que les Palestiniens disposeront de l’ensemble de l’entité géographique dénommée Palestine, et donc après l’élimination d’Israël, que le dialogue avec les Juifs sera possible en Italie. Telle est la position officielle et publique de Al Azhar, déjà exprimée dans la fatwa émise le 4 avril 2002 par le même Tantawi, par laquelle il légitime le terrorisme-suicide palestinien :

« Les citoyens israéliens sont une force d’occupation. De ce fait, les "opérations de martyre" sont la forme de djihad la plus élevée, et constituent un précepte islamique dont le but est que le peuple de Palestine reconquière sa terre et fasse cesser la cruelle agression israélienne. »

Et, dans une note explicative de cette fatwa, mise en ligne sur le site de Al Azhar, il est précisé que

« toute "opération de martyre" contre quelque Israélien que ce soit, y compris les enfants, les femmes et les adolescents, est un acte légitime sur la base de la loi islamique. »

Eh bien, puisque c’est Al Azhar qui nomme l’imam de la Grande Mosquée de Rome, il a été enjoint à ce dernier de renoncer à la visite à la Synagogue. Mais il n’y a là rien de nouveau. Déjà, le 6 juin 2003, Abdel-Samie Mahmoud Ibrahim Moussa, l’imam d’alors, avait prononcé un sermon dans lequel il lançait des appels enflammés :

« Ô Allah, fais triompher les combattants islamiques en Palestine. Ô Allah, aide-nous à anéantir les ennemis de l’islam! »

Le 26 mars 2004, on a découvert que la Grande Mosquée de Rome abritait un groupe d’extrémistes islamistes, lesquels ont décidé de réciter la "prière pour un mort" pour commémorer le récent assassinat du dirigeant du Hamas, le cheikh Ahmed Yassin. Et pour calmer le jeu, il fut décidé de renvoyer en Egypte le nouvel imam, Abdulwahab Hussein Gomaa. Et maintenant avec le nouveau scandale de l’interdiction faite à l’imam actuel d’effectuer une visite à la Synagogue, on touche du doigt la réalité de l’extrémisme idéologique qui inspire le guide spirituel de la Grande Mosquée de Rome.

A ce stade, l’Italie ne peut rester spectatrice. Nous ne pouvons pas permettre que la réalité et l’avenir de l’islam et des musulmans en Italie soient décidés à l’étranger par des négateurs d’Israël et des apologistes du terrorisme-suicide palestinien. Nous devons prendre acte, une fois pour toutes, que Al Azhar est un bastion de l’extrémisme et du terrorisme islamiques. Que le Ministre de l’intérieur renvoie dans leur pays respectif les imams qui se soumettent à cette idéologie. Que le Ministre des affaires étrangères dénonce l’accord de coopération du 15 juin 2005 entre Al Azhar et cinq universités italiennes, signé conjointement par l’ambassadeur Antonio Badini et le recteur de Al Azhar, le cheikh Ahmad Al Tayyeb, qui affirmait, le 4 avril 2002 :

« La solution à la terreur israélienne est dans la prolifération des attentats-suicide qui sèmeront la terreur dans le cœur des ennemis de l’islam. »

Que l’on cesse de légitimer les idéologues des Frères Musulmans, à commencer par Tariq Ramadan. Que l’Etat et les pouvoirs locaux cessent de faire des cadeaux aux mosquées de l’UCOII [Union des Communautés et Organisations Islamiques d’Italie].

La leçon que nous devons retenir du nouveau scandale de la Grande Mosquée de Rome, est qu’avant d’accréditer un musulman comme interlocuteur officiel, il faut lui faire signer une déclaration par laquelle il reconnaît publiquement le droit d’Israël à l’existence et condamne sans équivoque le terrorisme palestinien.



Madgi Allam


© Il Corriere della Sera



[Information aimablement transmise par Koira.]



Mis en ligne le 24 janvier 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org

http://www.upjf.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.libertyvox.com/
 
Proche-Orient
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 18 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Proche-Orient / Colonisation israélienne en Cisjordanie
» Palestine, Mythe du moyen-orient
» le Proche Orient pour les Nuls
» Un mystérieux ovni affole le Moyen-Orient
» Manifestation de soutien aux Chrétiens d'Orient !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: